LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Pour une éducation populaire féministe
par bye Lun 12 Juin - 18:20

» La CNT a écrit aux Éditions Belin
par bye Mar 6 Juin - 10:20

» Blanquer ministre de l’Education nationale : au secours, Sarkozy revient !
par bye Jeu 25 Mai - 11:08

» L'accaparement des terres en Birmanie
par bye Mer 17 Mai - 18:42

» Un enseignant kurde témoigne...
par bye Lun 15 Mai - 17:50

» La métamatière et le Roi de la Terre
par De Bortoli Claude Mar 2 Mai - 9:52

» Au-delà des élections
par bye Mer 26 Avr - 17:26

» Les Etats-Unis ont utilisé leur plus puissante bombe non-nucléaire en Afghanistan, une première
par bye Dim 23 Avr - 18:35

» « Pourquoi nous sommes en grève de la faim dans les prisons d’Israël »
par bye Dim 23 Avr - 18:31

» « Enculé, ordure ! ». Philippe Poutou insulté par les flics
par bye Dim 23 Avr - 18:25

» La Sécurité sociale, une assistance ou un droit ?
par bye Dim 23 Avr - 18:22

» Birmanie: pour établir un mécanisme indépendant de réexamen de tous les cas de prisonniers politiques
par bye Ven 21 Avr - 6:02

» Gatti est mort. A la Parole Errante ses mots résonnent encore !
par bye Mer 12 Avr - 18:21

» Turquie : appel urgent au monde enseignant, aux associations et syndicats…
par bye Lun 3 Avr - 18:21

» APPEL À LA MOBILISATION CONTRE LE PROCHAIN SOMMET DE L’OTAN !
par bye Sam 1 Avr - 5:30

» Communiqué de presse de SUD éducation Guyane du 28 mars
par bye Jeu 30 Mar - 10:16

» Qu’est-ce qui ne va pas avec l’arabe à l’école ?
par bye Ven 24 Mar - 12:03

» Libérons l'oisiveté !
par bye Ven 17 Mar - 19:05

» Quand Espérance banlieues bat la campagne
par bye Ven 17 Mar - 19:00

» 8 mars : luttons toutes et tous pour l’égalité des droits !
par bye Mer 8 Mar - 11:01

» Désarmer la police, la proposition pas si saugrenue du NPA
par bye Mar 7 Mar - 12:50

» Fin du dispositif des Caomi: quelle orientation pour les mineurs isolés de Calais ?
par bye Sam 4 Mar - 9:58

» Les fonctionnaires répondent aux "menaces" de Marine Le Pen
par bye Sam 4 Mar - 6:25

» Réduction des indemnités et contrôles drastiques : Macron s’attaque aux chômeurs
par bye Sam 4 Mar - 6:22

» L'avenue Serge Dassault à Corbeil-Essonnes doit être débaptisée !
par bye Sam 4 Mar - 6:20

» Nouvelle révélation du Canard Enchainé : les copinages de Hamon et LVMH
par bye Sam 4 Mar - 6:18

» Une nouvelle menace pour les étrangers
par bye Mar 21 Fév - 12:02

» "Vous êtes la candidate du nanti-système", lance Charline Vanhoenacker à Marine Le Pen
par bye Lun 20 Fév - 20:30

» Vaccins : Marisol Touraine va-t-elle faire respecter la loi ou satisfaire les labos ?
par bye Lun 20 Fév - 20:26

» La tension monte d’un cran entre les Etats-Unis et le Venezuela
par bye Lun 20 Fév - 20:23

» Vandana Shiva : « Gandhi est plus pertinent qu’il ne l’a jamais été »
par bye Lun 20 Fév - 20:16

» Vague de froid en Europe : les migrants vulnérables
par bye Mar 7 Fév - 17:59

» Le centre pour les femmes et les familles migrantes a ouvert ses portes à Paris
par bye Mar 7 Fév - 17:56

» Des incidents éclatent à Aulnay-sous-Bois après les soupçons de viol de policiers
par bye Lun 6 Fév - 18:23

» Le maire rejette l'étude d'UFC-Que choisir sur l'eau potable
par bye Lun 6 Fév - 18:20

» DOCUMENT. Voici le contrat de travail de Penelope Fillon
par bye Lun 6 Fév - 18:17

» Le Hezbollah scrute avec inquiétude la nouvelle politique américaine au Moyen-Orient
par bye Lun 6 Fév - 18:14

» Huit hommes possèdent autant que la moitié de la population mondiale
par bye Mer 18 Jan - 20:06

» Délinquants solidaires : Pour en finir avec le délit de solidarité
par bye Mer 18 Jan - 13:29

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par gramophone Sam 14 Jan - 11:34

» votre permis de conduire à portée de main
par neil89 Ven 13 Jan - 23:51

» Poursuivre la mobilisation pour une carte élargie des lycées de l’Education Prioritaire, en grève le 10 janvier !
par bye Mar 10 Jan - 11:50

» Grenade de désencerclement : un CRS mis en examen
par bye Sam 7 Jan - 20:59

» Les trois visages du vote FN
par bye Sam 7 Jan - 20:46

» Les deux jambes du militantisme
par bye Sam 7 Jan - 20:37

» Condamnés aujourd’hui pour avoir comparé Christiane Taubira à un singe
par bye Sam 31 Déc - 10:17

» Échapper au chaos
par bye Jeu 22 Déc - 17:53

» Le sénateur Carle coupable de détournement de fonds publics ? SUD éducation le dit depuis 2009 !
par bye Jeu 22 Déc - 15:06

» Maths : résoudre un problème
par bye Lun 12 Déc - 13:25

» Journée Internationale des droits de l'Homme: une situation inquiétante en Birmanie
par bye Dim 11 Déc - 11:17

» Comment les services de renseignement font la chasse aux employés des télécoms
par bye Sam 10 Déc - 18:54

» ET SI LE MASCULIN NE L’EMPORTAIT PAS SUR LE FEMININ ?
par bye Sam 10 Déc - 18:49

» Un document interne provoque un malaise à la SNCF
par bye Sam 10 Déc - 18:38

» Le gouvernement repousse l’évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes
par bye Sam 10 Déc - 18:29

» Légitime défense des policiers : faut-il tordre le droit ?
par bye Ven 9 Déc - 19:29

» Cadeau de fin d’année, un casier scolaire pour tous les marmots
par bye Mar 6 Déc - 13:59

» Violences policières, violences d’Etat
par bye Mar 6 Déc - 13:54

» La métamatière, les élites et les gouvernants
par De Bortoli Claude Ven 2 Déc - 9:54

» Comment les stups ont enfumé la justice
par bye Jeu 1 Déc - 12:26

» Quel opérateur
par bye Jeu 1 Déc - 12:24

» Fillon président ? Un coup de massue pour l’école
par bye Mer 30 Nov - 17:54

» « Pourquoi j’ai secouru des réfugiés. » Monument en l'honneur de Pierre-Alain Mannoni
par bye Mar 29 Nov - 13:06

» Jean-Luc Mélenchon ne passera pas au second tour de la présidentielle s'il ne se décide pas à parler au peuple
par bye Mar 29 Nov - 13:03

» Graeme Allwright : il t'a laissé la carte qui est si délirante qu'il n'aura plus jamais besoin d'une autre
par bye Mar 29 Nov - 13:00

» Mort de Fidel Castro : bilan de santé de la révolution castriste
par bye Mar 29 Nov - 12:57

» Vinci, piraté par des hacktivistes
par bye Ven 25 Nov - 18:38

» Le Mouvement de la Paix solidaire de la lutte des infirmières et infirmiers
par bye Ven 25 Nov - 18:35

» presentation de moi
par bye Ven 25 Nov - 18:30

» tests
par Matteo13 Mer 23 Nov - 7:48

» Un système d'accueil italien saturé face au nombre toujours aussi important d'arrivées
par bye Lun 21 Nov - 19:08

» Comment fonctionnera le « centre humanitaire » de Paris ?
par bye Lun 21 Nov - 19:06

» Un quart des enfants européens est menacé par la pauvreté
par bye Lun 21 Nov - 19:02

» Cuba : Le Conseil d’État décrète l’amnistie de 787 condamnés
par bye Sam 19 Nov - 11:11

» TURQUIE : Cesser la « chasse aux sorcières » à l’encontre des employé(e)s de l’éducation
par bye Jeu 17 Nov - 18:57

» Ces magnats français qui contrôlent les médias
par bye Dim 13 Nov - 12:23

» Chômage, retraites et revenu universel : et si un cocktail était la bonne solution ?
par bye Dim 13 Nov - 12:20

» L'ANTIRACISME ET LA GAUCHE RADICALE SONT-ILS IRRÉCONCILIABLES?
par bye Dim 13 Nov - 12:16

» L'Amérique de Donald Trump
par bye Dim 13 Nov - 12:09

» Un an après les élections en Birmanie ...
par bye Mar 8 Nov - 18:59

» Fichier des Français : les oublis et les erreurs de Cazeneuve et Urvoas
par bye Mar 8 Nov - 11:54

» Burkina Fasso : Grève dans l’éducation les 3 et 4 novembre
par bye Mar 8 Nov - 11:49

» "Ni rire, ni pleurer, ni haïr. Comprendre"
par bye Mar 1 Nov - 11:58

» Besoin de crédit personnel
par filhastreanne Lun 31 Oct - 2:32

» L’usage informationnel acritique d’Internet à l’école primaire
par gramophone Dim 30 Oct - 10:06

» Un maire serbe à Srebrenica, tout un symbole, 21 ans après le massacre
par bye Lun 24 Oct - 12:39

» L'Arctique : eldorado ou mirage?
par bye Lun 24 Oct - 12:36

» Après le viol et le meurtre barbare d'une adolescente, les Argentines ont arrêté de travailler
par bye Lun 24 Oct - 12:33

» Si la mise en scène des manifestations spontanées de policiers, organisées en pleine nuit dans les rues de Paris, ont pu surprendre les riverains, elles inquiètent également la majorité à l'approche de la présidentielle.
par bye Lun 24 Oct - 12:30

» Sommet de Bratislava : vers une convergence des approches "sécuritaires" sur les questions migratoires ?
par bye Jeu 20 Oct - 18:28

» Démantèlement de Calais : quel plan de répartition pour les migrants ?
par bye Jeu 20 Oct - 18:26

» Première défaite pour Viktor Orbán
par gramophone Jeu 20 Oct - 6:27

» Ça y est, les revoilà !
par bye Mar 18 Oct - 13:38

» Lettre ouverte de Kirk Douglas contre Donald Trump
par bye Mar 18 Oct - 13:32

» "Affligeant" ou "mérité", le Nobel de littérature attribué à Bob Dylan divise
par bye Mar 18 Oct - 13:26

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR


    Maman, papa

    Partagez

    admin
    Administratrice

    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Maman, papa

    Message par admin le Lun 26 Nov - 11:20

    Mère ou père nous le sommes ou pas. Mais quand devenons-nous maman ou papa ? Est-ce automatique ? Peut-on ne jamais le devenir ? Peut-on refuser de l’être ? Pourquoi ?
    avatar
    ecotone
    Administratrice

    Nombre de messages : 1036
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: Maman, papa

    Message par ecotone le Lun 11 Fév - 13:47

    Devenir parents n'est pas automatique pour tous. Selon que l'enfant a été vraiment désiré, attendu, selon sa propre histoire d'enfant.

    La relation entre le bébé et le parent se construit, au fur et à mesure, que l'affection donnée et rendue se nourrissent. La communication verbale et non verbale participent de cette construction.

    Je pense que le premier contact avec le bébé est un des plus important, le toucher, le regard, l'empathie mutuelle entre ce petit être et nous parents.

    Certains ne le deviennent jamais, ils sont là parce que légalement ont la responsabilité de cet enfant, mais ne s'occupent pas vraiment des besoins de l'enfant, en dehors des besoins matériels et alimentaires, mais n'arrivent pas à nourrir le lien filial, affectif, éducateur ou guide.

    D'autres se pensent être parents, font des choix éducatifs, que les enfants eux-mêmes rejettent. Pourtant ces parents sont sûr d'avoir fait les bons choix, en toute bonne foi.

    Les parents ne sont pas parfaits, ils sont ce qu'ils ont appris à être, et ont des enfants pas toujours modèles, ils sont humains aussi!!!

    Je crois qu'il est important d'être heureux, ou convaincus, ou une motivation profonde, de l'importance de devenir un parent le meilleur qu'il soit pour l'enfant et non pour la société ou l'entourage, cela nous permet de faire le moins d'erreur possible. Alors, il est plus simple de remettre en question des règles qu'on s'impose, et qu'on impose à l'enfant, on en voit plus facilement les effets, positifs et/ou négatifs.
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8746
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Maman, papa

    Message par bye le Lun 11 Fév - 14:20

    Etre parent, et je vais m'exprimer en mon nom, c'est un immense cadeau.

    Le partage, la tendresse père-fille, recèle des flots de tendresse insoupçonnables.

    Ce que l'on donne à voir, alors que nous-mêmes restons ( pour la vie, d'ailleurs ) en recherche, à l'oisillon, ressemble à une becquée du savoir, de la confiance d'un petit rai de lumière qui entr'aperçoit par nos yeux.

    C'est pour soi-même, une transformation, un agrandissement de l'adulte qui bénéficie à la petite fauvette, le regard fendu qui demande, attend son envol ( comme dirait Rabasse ).

    C'est le plus beau don qui soit, la transmission de l'amour qui l'a conçu.Et cette magie n'en finit pas, elle s"amplifie avec les premières dents, l'école, les amouirs, les échecs, ...et les liens indissolubles.

    Personnellement, je n'avais pas d'idée ou de sentiment pré-conçu sur mes capacités d'être père, mais quand il arrive un cadeau pareil, ...je n'en suis toujours pas revenu.

    Donc, peut-être pouvons-nous refuser d'être parent.Et je comprends qu'une femme ou un homme ne se sente pas prêt à assumer une telle responsabilité ( car c'en est une ), car " l'enjeu" est important, et les conséquences de l'éducation donnée restent , dans l'ensemble, déterminantes.

    Certain(e)s se posent la question en terme de responsabilité: est-ce sérieux de donner la vie à quelqu'un dasn une société pareille ? De quel droit dispose un être à refuser la vie, à partir du moment où il devient conscient ?

    Et donc, je terminerai par la sempiternelle question: entre la vie telle qu'elle est proposée à la grande majorité des gens, et la non-vie, quelle est la différence ?
    avatar
    ecotone
    Administratrice

    Nombre de messages : 1036
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: Maman, papa

    Message par ecotone le Lun 11 Fév - 16:24

    Ah! Bye, tu nous élargis la pensée...

    Je ne voudrais pas effrayer les futurs jeunes parents,...

    Avec la maturité, l'expérience, ont a toujours des attitudes qu'on remettrait en question, heureusement, je me dis que si je vois les choses autrement aujourd'hui, c'est que j'ai dû grandir dans ma tête.
    Pour autant, pour mon sentiment, il est légitime d'avoir ce désir d'enfant, peu importe les conditions matérielles ou sociétales, pour moi, il y a un profond goût, ou une motivation à transmettre, que ce soit la vie, l'affection, l'amour, la connaissance. Cette question de savoir si on a le droit de faire naître un enfant pour le faire vivre dans tant d'injustices, me rapproche de l'idée d'une forme d'eugénisme, nous déterminerions qui a droit à la vie et qui n'y a pas droit.
    Et l'enfant dans tout ça, c'est vrai qu'il n'a pas le choix. Quoique, parfois dans des grossesses pathologiques, ou pour des enfants maltraités, on se demande si l'enfant n'a pas une part de responsabilité dans son envie de vivre et d'arriver, et de rester dans dans sa famille...
    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: Maman, papa

    Message par Rabasse du sud le Lun 11 Fév - 16:37

    au cas ou vous devez, avec votre enfant, faire des courses, je conseilles vivement au jeune papa de garder le mouflet avec lui parce que.........

    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8746
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Maman, papa

    Message par bye le Lun 11 Fév - 16:43

    ecotone a écrit:Ah! Bye, tu nous élargis la pensée...

    Je ne voudrais pas effrayer les futurs jeunes parents,...

    Avec la maturité, l'expérience, ont a toujours des attitudes qu'on remettrait en question, heureusement, je me dis que si je vois les choses autrement aujourd'hui, c'est que j'ai dû grandir dans ma tête.
    Pour autant, pour mon sentiment, il est légitime d'avoir ce désir d'enfant, peu importe les conditions matérielles ou sociétales, pour moi, il y a un profond goût, ou une motivation à transmettre, que ce soit la vie, l'affection, l'amour, la connaissance. Cette question de savoir si on a le droit de faire naître un enfant pour le faire vivre dans tant d'injustices, me rapproche de l'idée d'une forme d'eugénisme, nous déterminerions qui a droit à la vie et qui n'y a pas droit.
    Et l'enfant dans tout ça, c'est vrai qu'il n'a pas le choix. Quoique, parfois dans des grossesses pathologiques, ou pour des enfants maltraités, on se demande si l'enfant n'a pas une part de responsabilité dans son envie de vivre et d'arriver, et de rester dans dans sa famille...

    Tu as raison ,chère Ecotone, et je m'excuse des dernières lignes de mon message précédent, auprès des futures mamans ou futurs papas.Ce n'est pas de droit à la vie que je voulais parler, mais de la prise de conscience du " cadeau " que l'on offre à l'innocence qui va venir au monde.
    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: Maman, papa

    Message par Rabasse du sud le Lun 11 Fév - 16:49

    avatar
    ecotone
    Administratrice

    Nombre de messages : 1036
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: Maman, papa

    Message par ecotone le Lun 11 Fév - 17:35

    Ah! Bè le voilà le CADEAU!!! Même sans papier d'emballage, ni bolduque, il est à croquer... on a qu'une envie, c'est de le papouiller!!!

    admin
    Administratrice

    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Re: Maman, papa

    Message par admin le Lun 11 Fév - 22:05

    ecotone a écrit:
    Et l'enfant dans tout ça, c'est vrai qu'il n'a pas le choix. Quoique, parfois dans des grossesses pathologiques, ou pour des enfants maltraités, on se demande si l'enfant n'a pas une part de responsabilité dans son envie de vivre et d'arriver, et de rester dans dans sa famille...
    Tu peux m'expliquer EcotoneMia bise je ne comprends pas ce que tu veux dire. scratch
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8746
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Maman, papa

    Message par bye le Mar 12 Fév - 7:57

    Chère Ecotone,


    Cette question de savoir si on a le droit de faire naître un enfant pour le faire vivre dans tant d'injustices, me rapproche de l'idée d'une forme d'eugénisme, nous déterminerions qui a droit à la vie et qui n'y a pas droit.


    Je n'ai pas voulu, de près ou de loin, m'appuyer sur les thèses d'Alexis Carrel ( ci-dessous ).



    L'eugénisme d'Alexis Carrel
    En 1935, il publia L'Homme, cet inconnu, qui fut l'objet de multiples traductions et rééditions, et dont le succès mondial dure jusqu'aux années 1950. Il y plaide entre autres pour l’eugénisme, incluant l'euthanasie de toute une série d’indésirables et le reconditionnement au fouet des délinquants. Des passages misogynes ou mystiques peuvent également choquer le lecteur moderne.

    Dans sa préface à l’édition allemande de L'Homme, cet inconnu, en 1936, il soutient la politique nazie en la matière : « En Allemagne, le gouvernement a pris des mesures énergiques contre l'augmentation des minorités, des aliénés, des criminels. La situation idéale serait que chaque individu de cette sorte soit éliminé quand il s'est montré dangereux »

    En France, Carrel prit une part active aux Entretiens de Pontigny dirigés par Jean Coutrot et adhéra au Parti populaire français (PPF) de Jacques Doriot, parti fasciste.

    Je ne pose pas la question d'une naissance légitime par rapport à un milieu social; oui, les familles démunies, apauvries, ont tout à fait le droit de goûter à la joie d'avoir un ou plusieurs enfants.Je ne traite pas de celà.

    Je réfléchis seulement, et un certain nombre de personnes ont exprimé cette interrogation, au travers de discussions:la responsabilité des parents potentiels, créant un enfant dans un monde tel qu'il est, déshumanisé, sans conscience,..

    admin
    Administratrice

    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Re: Maman, papa

    Message par admin le Mar 12 Fév - 12:40

    bye a écrit:Je ne pose pas la question d'une naissance légitime par rapport à un milieu social; oui, les familles démunies, apauvries, ont tout à fait le droit de goûter à la joie d'avoir un ou plusieurs enfants.Je ne traite pas de celà.

    Je réfléchis seulement, et un certain nombre de personnes ont exprimé cette interrogation, au travers de discussions:la responsabilité des parents potentiels, créant un enfant dans un monde tel qu'il est, déshumanisé, sans conscience,..
    Je me dis que la société (monde), ce sont les individus qui la composent et que donc si la société est déshumanisé et sans conscience, c'est que des individus (certainement majoritaire) se laissent déshumaniser en faisant taire leur conscience.

    Mais je me dis que si nous pouvons faire ce constat, c’est que nous avons encore une conscience : donc que nous ne sommes pas déshumanisés (tu en es la preuve vivante) !

    Et je me dis alors que si quelques individus restent humanisés dans ce monde déshumanisé, c’est qu’il y a toujours une étincelle d’humanité dans ce monde.

    Donc un brin d’espoir, un peu d’empathie, quelques gouttes de solidarité : une once d’humanité.

    Alors je poursuis mon raisonnement en me disant que si ces quelques individus, faisant parti de cette étincelle d’humanité, transmettent toujours la vie, ils peuvent donc faire perpétuer l’humanité.

    Mais si ces individus cessent d’enfanter parce que des individus se sont laissé déshumaniser, alors l’espoir cède devant le désespoir ; l’empathie cède devant le narcissisme ; la solidarité cède devant l’égoïsme… : l’humanité cède devant l’inhumanité.

    Et je me questionne : est-ce possible ? Est-ce souhaitable ?

    Je regarde autour de moi et je me dis la végétation elle ne cède pas devant le bétonnage et l’abandon. Elle trouve son chemin, un chemin de l’espoir qui est celui de la vie.

    Alors si la végétation ne cède pas, pourquoi l’humanité devrait-elle céder ? Alors que c’est elle (l’humanité) qui peut ré-humaniser le monde...

    Ma conclusion : l’humanité ne peut céder devant l’inhumanité ; et donc voilà pourquoi elle continue d’enfanter et continuera toujours d’enfanter.
    avatar
    ecotone
    Administratrice

    Nombre de messages : 1036
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: Maman, papa

    Message par ecotone le Mar 12 Fév - 13:12

    bye a écrit:Chère Ecotone,


    Cette question de savoir si on a le droit de faire naître un enfant pour le faire vivre dans tant d'injustices, me rapproche de l'idée d'une forme d'eugénisme, nous déterminerions qui a droit à la vie et qui n'y a pas droit.


    Je n'ai pas voulu, de près ou de loin, m'appuyer sur les thèses d'Alexis Carrel ( ci-dessous ).



    L'eugénisme d'Alexis Carrel
    ...Je ne pose pas la question d'une naissance légitime par rapport à un milieu social; oui, les familles démunies, apauvries, ont tout à fait le droit de goûter à la joie d'avoir un ou plusieurs enfants.Je ne traite pas de celà.

    Je réfléchis seulement, et un certain nombre de personnes ont exprimé cette interrogation, au travers de discussions:la responsabilité des parents potentiels, créant un enfant dans un monde tel qu'il est, déshumanisé, sans conscience,..

    Mon cher Bye, je suis désolée que t'aies pu penser que ce propos t'était attribué. À aucun instant j'ai pensé que tu serais dans cette démarche, j'ai voulu souligner que maintenant lorsqu'on se pose la question de ce droit à la vie, c'est pour moi, un danger de rapprochement à l'eugénisme. Lorsque j'entends dire les bien pensants, et propre sur eux, quand on a pas le sous, on fait pas d'enfant... L'auteur que tu me cites, je ne le connais pas, je fais des rapprochements entre idées qui peuvent conduire à des dérives, je te les fais partager et non je te les attribue, n'aies crainte. Je ne voudrais pas effrayer non plus notre petite Bettina, mais on m'a eu dit à moi pendant une de mes grossesses, et s'il était trisomique à la naissance? Cette question résonne encore dans mon esprit, question que je n'aurais jamais osé me poser, tant elle est dérangeante et difficile de compréhension lorsqu'on est jeune, qu'une part d'innocence est encore en nous, de penser l'humanité humaniste, et pourtant inhumaine.
    Aujourd'hui, avec la maturité, l'expérience, je peux répondre plus facilement à cette question, je dis à ceux qui pensent qu'on ne se reproduit pas lorsqu'on on est pas à la hauteur, pas toi évidemment, je sais que tu tu as un grand respect pour l'humain et la vie, mais ceux qui pensent être pragmatiques ou intelligents, ou raisonnables de pratiquer un tri sélectif par la domination des moyens financiers. Dernièrement, sevran a encore fait un tabac en écrivant et étant publié qu'il fallait stériliser les africains qui avaient une démographie galopante, les pays d'asie subissent un grave problème à cause des infanticides des bébés filles, sarko a dit récemment, "la pub à la télé supprimée,... les franchises sociales,... les gens se plaignent de leur pouvoir d'achat pourtant ils ont tous le téléphone portable..."
    Vois-tu, je suis dans le même questionnement que toi, mais aujourd'hui, je peux mieux répondre à ce qui me dérangeait, y'a 20 ans...
    Le fait que nous l'écrivions, puisse-t-il aider ou réfléchir à cette question, qui de prime abord est pleine de bon sens, un bon sens qui pour moi, clairement est de l'eugénisme...
    avatar
    ecotone
    Administratrice

    Nombre de messages : 1036
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: Maman, papa

    Message par ecotone le Mar 12 Fév - 13:15

    Bettina a écrit:
    bye a écrit:Je ne pose pas la question d'une naissance légitime par rapport à un milieu social; oui, les familles démunies, apauvries, ont tout à fait le droit de goûter à la joie d'avoir un ou plusieurs enfants.Je ne traite pas de celà.

    Je réfléchis seulement, et un certain nombre de personnes ont exprimé cette interrogation, au travers de discussions:la responsabilité des parents potentiels, créant un enfant dans un monde tel qu'il est, déshumanisé, sans conscience,..
    Je me dis que la société (monde), ce sont les individus qui la composent et que donc si la société est déshumanisé et sans conscience, c'est que des individus (certainement majoritaire) se laissent déshumaniser en faisant taire leur conscience.

    Mais je me dis que si nous pouvons faire ce constat, c’est que nous avons encore une conscience : donc que nous ne sommes pas déshumanisés (tu en es la preuve vivante) !

    Et je me dis alors que si quelques individus restent humanisés dans ce monde déshumanisé, c’est qu’il y a toujours une étincelle d’humanité dans ce monde.

    Donc un brin d’espoir, un peu d’empathie, quelques gouttes de solidarité : une once d’humanité.

    Alors je poursuis mon raisonnement en me disant que si ces quelques individus, faisant parti de cette étincelle d’humanité, transmettent toujours la vie, ils peuvent donc faire perpétuer l’humanité.

    Mais si ces individus cessent d’enfanter parce que des individus se sont laissé déshumaniser, alors l’espoir cède devant le désespoir ; l’empathie cède devant le narcissisme ; la solidarité cède devant l’égoïsme… : l’humanité cède devant l’inhumanité.

    Et je me questionne : est-ce possible ? Est-ce souhaitable ?

    Je regarde autour de moi et je me dis la végétation elle ne cède pas devant le bétonnage et l’abandon. Elle trouve son chemin, un chemin de l’espoir qui est celui de la vie.

    Alors si la végétation ne cède pas, pourquoi l’humanité devrait-elle céder ? Alors que c’est elle (l’humanité) qui peut ré-humaniser le monde...

    Ma conclusion : l’humanité ne peut céder devant l’inhumanité ; et donc voilà pourquoi elle continue d’enfanter et continuera toujours d’enfanter.

    BettinaMia, moi qui avait peur de t'effrayer, je vois surtout que tu es très consciente de cette question...
    C'est très clair, ce que tu nous dis et je te suis...
    I love you
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8746
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Maman, papa

    Message par bye le Mar 12 Fév - 13:16

    Oui, bettina, je souscris à ce que tu dis.

    Mai ce que je veux préciser, c'est que mon propos n'est pas de nier, bien sûr, la capacité, ou le potentiel d'humanité, en toi par exemple.

    Tout d'abord, je ferais le constat, qu'il est surtout utilisé ( et c'est un constat d'ensemble, bien sûr ) de manière défensive.nous en sommes encore à la préhistoire pour le minimum de survie, chez bien des gens ( minimum matériel, et toute l'intégralité des autres droits...). Le territoire de l'émancipation a plutôt tendance à s'agrandir.

    Mais je ne doutais pas de la faculté de l'individu dans le domaine de la solidarité, sa part d'humanité.

    C'est plutôt sur l'impact moral que nous recevons, à vivre au milieu de tant de douleurs.C'est un peu comme ci, et c'est une façon d'aimer les gens, nous recevions des ondes ; c'est, tout en n'étant pas directement touché, être "concerné" au sens le plus fort et direct du terme.Donc, l'alternative n'est pas, bien sûr, d'être dégagé; mais de savoir au quotidien par le contact direct, ou par la radio,..que tant de gens s'en prennent autant dans la figure,..Je peux difficilement continuer comme si de rien n'était .
    Ce n'est pas la douleur pour soi que l'on refuse de subir ( elle est de toute façon moins importante, moins grave que celui qui y est directement opposé ), mais c'est celle des hommes et femmes que l'on a du mal à supporter ( pour eux, leur douleur ), et celà toute la vie, bien entendu.

    C'est uniquement celà que je voulais préciser.
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8746
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Maman, papa

    Message par bye le Mar 12 Fév - 13:19

    Le territoire de l'émancipation a plutôt tendance à s'agrandir.

    V'là autre chose: je reprends mon propre message, maintenant!

    je voulias écrire " tendance à se rétrécir ".
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8746
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Maman, papa

    Message par bye le Mar 12 Fév - 14:17

    Avec mes excuses, mais comme vous, c'est toujours par bribes ou fractions que je m'exprime.

    Un monde déshumanisé, sans conscience, pour moi signifie: un monde continue, même de cette façon, parce qu'il correspond à un ordre, une sorte de "squelette invisible", que l'on peut appeler conscience.
    Et si celle-ci permet depuis tant de siècles, toutes ces horreurs, c'est que l'état de conscience n'est pas, ou très diminué.L'humanité continue, avec des êtres que l'on ajoute aux autres, mais sans unité, ou quelque chose qui relierait par le sensible, le corps central des hommes.

    admin
    Administratrice

    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Re: Maman, papa

    Message par admin le Mar 12 Fév - 14:44

    ecotone a écrit:
    Bettina a écrit:
    bye a écrit:Je ne pose pas la question d'une naissance légitime par rapport à un milieu social; oui, les familles démunies, apauvries, ont tout à fait le droit de goûter à la joie d'avoir un ou plusieurs enfants.Je ne traite pas de celà.

    Je réfléchis seulement, et un certain nombre de personnes ont exprimé cette interrogation, au travers de discussions:la responsabilité des parents potentiels, créant un enfant dans un monde tel qu'il est, déshumanisé, sans conscience,..
    Je me dis que la société (monde), ce sont les individus qui la composent et que donc si la société est déshumanisé et sans conscience, c'est que des individus (certainement majoritaire) se laissent déshumaniser en faisant taire leur conscience.

    Mais je me dis que si nous pouvons faire ce constat, c’est que nous avons encore une conscience : donc que nous ne sommes pas déshumanisés (tu en es la preuve vivante) !

    Et je me dis alors que si quelques individus restent humanisés dans ce monde déshumanisé, c’est qu’il y a toujours une étincelle d’humanité dans ce monde.

    Donc un brin d’espoir, un peu d’empathie, quelques gouttes de solidarité : une once d’humanité.

    Alors je poursuis mon raisonnement en me disant que si ces quelques individus, faisant parti de cette étincelle d’humanité, transmettent toujours la vie, ils peuvent donc faire perpétuer l’humanité.

    Mais si ces individus cessent d’enfanter parce que des individus se sont laissé déshumaniser, alors l’espoir cède devant le désespoir ; l’empathie cède devant le narcissisme ; la solidarité cède devant l’égoïsme… : l’humanité cède devant l’inhumanité.

    Et je me questionne : est-ce possible ? Est-ce souhaitable ?

    Je regarde autour de moi et je me dis la végétation elle ne cède pas devant le bétonnage et l’abandon. Elle trouve son chemin, un chemin de l’espoir qui est celui de la vie.

    Alors si la végétation ne cède pas, pourquoi l’humanité devrait-elle céder ? Alors que c’est elle (l’humanité) qui peut ré-humaniser le monde...

    Ma conclusion : l’humanité ne peut céder devant l’inhumanité ; et donc voilà pourquoi elle continue d’enfanter et continuera toujours d’enfanter.

    BettinaMia, moi qui avait peur de t'effrayer, je vois surtout que tu es très consciente de cette question...
    C'est très clair, ce que tu nous dis et je te suis...
    I love you
    Merci ma chérie pour l'attention bise

    Et pour m'avoir comprise, parfois j'ai l'impression de ne pas être claire ! bisous
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8746
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Maman, papa

    Message par bye le Mar 12 Fév - 15:32

    Je ne partage pas votre avis, mais je vous comprends.

    Je connais un certain nombre de gens qui se battent contre cet état du monde, et qui le refusent tout en même temps ( cest d'ailleurs logique ). Dire que ce monde est sans conscience, tout en se battant pour qu'il prenne vie, ne signifie pas un recul , un égoïsme, tout au contraire.C'est en quelque sorte, être lucide.

    Toujours parmi ces miltants, certains avancent qu'ils ne veulent pas d'enfant, non par égoïsme, mais ce serait apporter une caution à ce monde.
    Et pour reprendre ce que j'ai cité plus haut, si on leur avait demandé leur avis, ils ne seraient pas venus.D'ailleurs, j'en connais sun certain nombre qui ont sauté, en marche, parce qu'ils ne pouvaient plus..Et ce sont des gens pétris d'humanité, ces gens-là.
    avatar
    ecotone
    Administratrice

    Nombre de messages : 1036
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: Maman, papa

    Message par ecotone le Mar 12 Fév - 16:07

    Bettina a écrit:
    ecotone a écrit:
    Et l'enfant dans tout ça, c'est vrai qu'il n'a pas le choix. Quoique, parfois dans des grossesses pathologiques, ou pour des enfants maltraités, on se demande si l'enfant n'a pas une part de responsabilité dans son envie de vivre et d'arriver, et de rester dans dans sa famille...
    Tu peux m'expliquer EcotoneMia bise je ne comprends pas ce que tu veux dire. scratch

    Je vais essayer, BettinaMia I love you
    Je m'appuie sur des propos de dolto qui me plaisent beaucoup, quand elle dit aux "enfants non désirés, s'ils sont là, c'est aussi qu'ils ont décidé de vivre".
    C'est une façon de dire aux enfants qu'ils ne sont là, pas seulement parce qu'une mère les a mis au monde, et qu'ils ont une part de responsabilité de la prise encharge de leur vie.
    Parfois des enfants font le repproche à leurs parents de les avoir fait naître, qu'ils n'ont pas choisi la vie, une façon pour eux de se dédoiner de leur souffrance. Ce propos permet à l'enfant de prendre en charge une partie de sa souffrance en tant qu'acteur de sa vie, plutôt que de se laisser mourir, (une autre notion, victime des autres bourreau de soi même, qui en dit long).
    Cela ne remet pas en question la responsabilité parental, cela permet à l'enfant de pouvoir faire un choix conscient de vie, et de projet d'existence..., intervient aussi la notion de résiiance.
    J'ai un peu extrapolé le propos, notemment pour un type de grossesse dite pathologique, qui est le décollement placentaire.
    Cela se passe parfois, je dis bien parfois, en début de grossesse, le placenta se décolle de l'utérus, c'est un début de fausse couche, (disent des médecins). À ce moment là, le pronostique posé, et la thérapie est de 15 jours couchée, sans bouger, et le placenta reprend sa place normale, et la grossesse est menée à terme de manière tout à fait normal. À ce moment là, je dis et c'est un peu personnelle, l'enfant tenait à la vie, il a une responsabilité à sa naître.
    De même dans les cas de maltraitance, les enfants sont tellement détruits psychologiquement, qu'il est bon de lui faire prendre conscience qu'il a une responsabilité pour s'en sortir, là aussi la résiliance. Ils ne se laissent pas mourir par manque d'envie ou de motivation, tant ils sont en souffrance, voir tentatives de suicides aussi chez l'enfant, les scarifications,...
    Les enfants ont ce libre arbitre que nous avons tous humains, par notre psychisme et notre biologie,... en de ça de l'instinct de vie, une conscience de vie.

    admin
    Administratrice

    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Re: Maman, papa

    Message par admin le Mar 12 Fév - 16:57

    ecotone a écrit:
    Bettina a écrit:
    ecotone a écrit:
    Et l'enfant dans tout ça, c'est vrai qu'il n'a pas le choix. Quoique, parfois dans des grossesses pathologiques, ou pour des enfants maltraités, on se demande si l'enfant n'a pas une part de responsabilité dans son envie de vivre et d'arriver, et de rester dans dans sa famille...
    Tu peux m'expliquer EcotoneMia bise je ne comprends pas ce que tu veux dire. scratch

    Je vais essayer, BettinaMia I love you
    Je m'appuie sur des propos de dolto qui me plaisent beaucoup, quand elle dit aux "enfants non désirés, s'ils sont là, c'est aussi qu'ils ont décidé de vivre".
    C'est une façon de dire aux enfants qu'ils ne sont là, pas seulement parce qu'une mère les a mis au monde, et qu'ils ont une part de responsabilité de la prise encharge de leur vie.
    Parfois des enfants font le repproche à leurs parents de les avoir fait naître, qu'ils n'ont pas choisi la vie, une façon pour eux de se dédoiner de leur souffrance. Ce propos permet à l'enfant de prendre en charge une partie de sa souffrance en tant qu'acteur de sa vie, plutôt que de se laisser mourir, (une autre notion, victime des autres bourreau de soi même, qui en dit long).
    Cela ne remet pas en question la responsabilité parental, cela permet à l'enfant de pouvoir faire un choix conscient de vie, et de projet d'existence..., intervient aussi la notion de résiiance.
    J'ai un peu extrapolé le propos, notemment pour un type de grossesse dite pathologique, qui est le décollement placentaire.
    Cela se passe parfois, je dis bien parfois, en début de grossesse, le placenta se décolle de l'utérus, c'est un début de fausse couche, (disent des médecins). À ce moment là, le pronostique posé, et la thérapie est de 15 jours couchée, sans bouger, et le placenta reprend sa place normale, et la grossesse est menée à terme de manière tout à fait normal. À ce moment là, je dis et c'est un peu personnelle, l'enfant tenait à la vie, il a une responsabilité à sa naître.
    De même dans les cas de maltraitance, les enfants sont tellement détruits psychologiquement, qu'il est bon de lui faire prendre conscience qu'il a une responsabilité pour s'en sortir, là aussi la résiliance. Ils ne se laissent pas mourir par manque d'envie ou de motivation, tant ils sont en souffrance, voir tentatives de suicides aussi chez l'enfant, les scarifications,...
    Les enfants ont ce libre arbitre que nous avons tous humains, par notre psychisme et notre biologie,... en de ça de l'instinct de vie, une conscience de vie.
    Ok je comprends, pas uniquement intellectuellement, je comprends vraiment parce que c'est mon vécu.

    admin
    Administratrice

    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Re: Maman, papa

    Message par admin le Mar 12 Fév - 17:01

    bye a écrit:Je ne partage pas votre avis, mais je vous comprends.

    Je connais un certain nombre de gens qui se battent contre cet état du monde, et qui le refusent tout en même temps ( cest d'ailleurs logique ). Dire que ce monde est sans conscience, tout en se battant pour qu'il prenne vie, ne signifie pas un recul , un égoïsme, tout au contraire.C'est en quelque sorte, être lucide.

    Toujours parmi ces miltants, certains avancent qu'ils ne veulent pas d'enfant, non par égoïsme, mais ce serait apporter une caution à ce monde.
    Et pour reprendre ce que j'ai cité plus haut, si on leur avait demandé leur avis, ils ne seraient pas venus.D'ailleurs, j'en connais sun certain nombre qui ont sauté, en marche, parce qu'ils ne pouvaient plus..Et ce sont des gens pétris d'humanité, ces gens-là.
    Je ne partage pas ton avis ou plutôt, je n'y adhère plus - j'y avais souscris un moment -, mais je le comprends...
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8746
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Maman, papa

    Message par bye le Mar 12 Fév - 17:48

    En fait, ce n'est pas parce qu'untel vit avec l'autre et partage, qu'il peut avoir la prétention d'inverser le cours de l'inhumanité.

    Celà pourrait signifier que nos vibrations peuvent inverser l'ordre du monde...Je pense plutôt tout ce que nous pouvons faire ensemble, ne doit pas empêcher le constat du reste.

    C'est en même temps une réflexion , une rebellion profonde, quoiqu'il arrive, ou une insatisfaction.

    Enfin, ce n'est pas parce que la vie d'untel semble forte et empreinte de sens, que la vie au sens large, peut être estimée ainsi.Et à compter de ce moment, on peut dire que la vie n'a pas de sens, de justification,..

    Mais c'est uniquement moi qui parle.

    Celà n'empêche pas la solidarité, et le combat pour les causes.Il s'agit d'un autre débat.

    Mais je n'ai aucune certitude, ce serait trop facile.

    bisous
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8746
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Maman, papa

    Message par bye le Mar 12 Fév - 18:44

    Mon cher Bye, je suis désolée que t'aies pu penser que ce propos t'était attribué. À aucun instant j'ai pensé que tu serais dans cette démarche, j'ai voulu souligner que maintenant lorsqu'on se pose la question de ce droit à la vie, c'est pour moi, un danger de rapprochement à l'eugénisme. Lorsque j'entends dire les bien pensants, et propre sur eux, quand on a pas le sous, on fait pas d'enfant... L'auteur que tu me cites, je ne le connais pas, je fais des rapprochements entre idées qui peuvent conduire à des dérives, je te les fais partager et non je te les attribue, n'aies crainte. Je ne voudrais pas effrayer non plus notre petite Bettina, mais on m'a eu dit à moi pendant une de mes grossesses, et s'il était trisomique à la naissance? Cette question résonne encore dans mon esprit, question que je n'aurais jamais osé me poser, tant elle est dérangeante et difficile de compréhension lorsqu'on est jeune, qu'une part d'innocence est encore en nous, de penser l'humanité humaniste, et pourtant inhumaine.
    Aujourd'hui, avec la maturité, l'expérience, je peux répondre plus facilement à cette question, je dis à ceux qui pensent qu'on ne se reproduit pas lorsqu'on on est pas à la hauteur, pas toi évidemment, je sais que tu tu as un grand respect pour l'humain et la vie, mais ceux qui pensent être pragmatiques ou intelligents, ou raisonnables de pratiquer un tri sélectif par la domination des moyens financiers. Dernièrement, sevran a encore fait un tabac en écrivant et étant publié qu'il fallait stériliser les africains qui avaient une démographie galopante, les pays d'asie subissent un grave problème à cause des infanticides des bébés filles, sarko a dit récemment, "la pub à la télé supprimée,... les franchises sociales,... les gens se plaignent de leur pouvoir d'achat pourtant ils ont tous le téléphone portable..."
    Vois-tu, je suis dans le même questionnement que toi, mais aujourd'hui, je peux mieux répondre à ce qui me dérangeait, y'a 20 ans...
    Le fait que nous l'écrivions, puisse-t-il aider ou réfléchir à cette question, qui de prime abord est pleine de bon sens, un bon sens qui pour moi, clairement est de l'eugénisme...
    ecotone
    Admin



    Messages : 383
    Inscrit le : 26 Nov 2007



    Non, chère Ecotone, je sais bien que tu ne m'as pas assimilé à un doctrinaire de l'eugénisme.Pardon de l'avoir laissé croire.CetAlexis Carrel a tellement été porté aux nues, que l'eigénisme m'a fait partir comme une fusée.
    Excusez-moi, toi et Bettina, d'avoir eu un avis contraite au vôtre, que je comprends et intègre également.
    Mais tout en étant d'un naturel assez optimitse, je ne peux m'empêcher, comme vous et un certain nombre de gens debout, de prendre à plein corps, ce qui tombe sur les autres.

    Je vous aime bisous bisous
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8746
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Maman, papa

    Message par bye le Mar 12 Fév - 18:46

    Mon cher Bye, je suis désolée que t'aies pu penser que ce propos t'était attribué. À aucun instant j'ai pensé que tu serais dans cette démarche, j'ai voulu souligner que maintenant lorsqu'on se pose la question de ce droit à la vie, c'est pour moi, un danger de rapprochement à l'eugénisme. Lorsque j'entends dire les bien pensants, et propre sur eux, quand on a pas le sous, on fait pas d'enfant... L'auteur que tu me cites, je ne le connais pas, je fais des rapprochements entre idées qui peuvent conduire à des dérives, je te les fais partager et non je te les attribue, n'aies crainte. Je ne voudrais pas effrayer non plus notre petite Bettina, mais on m'a eu dit à moi pendant une de mes grossesses, et s'il était trisomique à la naissance? Cette question résonne encore dans mon esprit, question que je n'aurais jamais osé me poser, tant elle est dérangeante et difficile de compréhension lorsqu'on est jeune, qu'une part d'innocence est encore en nous, de penser l'humanité humaniste, et pourtant inhumaine.
    Aujourd'hui, avec la maturité, l'expérience, je peux répondre plus facilement à cette question, je dis à ceux qui pensent qu'on ne se reproduit pas lorsqu'on on est pas à la hauteur, pas toi évidemment, je sais que tu tu as un grand respect pour l'humain et la vie, mais ceux qui pensent être pragmatiques ou intelligents, ou raisonnables de pratiquer un tri sélectif par la domination des moyens financiers. Dernièrement, sevran a encore fait un tabac en écrivant et étant publié qu'il fallait stériliser les africains qui avaient une démographie galopante, les pays d'asie subissent un grave problème à cause des infanticides des bébés filles, sarko a dit récemment, "la pub à la télé supprimée,... les franchises sociales,... les gens se plaignent de leur pouvoir d'achat pourtant ils ont tous le téléphone portable..."
    Vois-tu, je suis dans le même questionnement que toi, mais aujourd'hui, je peux mieux répondre à ce qui me dérangeait, y'a 20 ans...
    Le fait que nous l'écrivions, puisse-t-il aider ou réfléchir à cette question, qui de prime abord est pleine de bon sens, un bon sens qui pour moi, clairement est de l'eugénisme...
    ecotone
    Admin



    Messages : 383
    Inscrit le : 26 Nov 2007



    j'ai forcé sur le jaune, on dirait.

    admin
    Administratrice

    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Re: Maman, papa

    Message par admin le Mar 12 Fév - 19:05

    pas grave !

    Contenu sponsorisé

    Re: Maman, papa

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 26 Juin - 11:38