LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Gel des postes et du budget de l’éducation nationale : non, cette école ne nous convient pas !
par bye Mer 12 Juil - 13:56

» G 20 Hambourg
par bye Lun 10 Juil - 11:51

» Handicapée, je ne peux continuer à enseigner dans mon académie
par bye Mer 5 Juil - 6:21

» Pour une éducation populaire féministe
par bye Lun 12 Juin - 18:20

» La CNT a écrit aux Éditions Belin
par bye Mar 6 Juin - 10:20

» Blanquer ministre de l’Education nationale : au secours, Sarkozy revient !
par bye Jeu 25 Mai - 11:08

» L'accaparement des terres en Birmanie
par bye Mer 17 Mai - 18:42

» Un enseignant kurde témoigne...
par bye Lun 15 Mai - 17:50

» La métamatière et le Roi de la Terre
par De Bortoli Claude Mar 2 Mai - 9:52

» Au-delà des élections
par bye Mer 26 Avr - 17:26

» Les Etats-Unis ont utilisé leur plus puissante bombe non-nucléaire en Afghanistan, une première
par bye Dim 23 Avr - 18:35

» « Pourquoi nous sommes en grève de la faim dans les prisons d’Israël »
par bye Dim 23 Avr - 18:31

» « Enculé, ordure ! ». Philippe Poutou insulté par les flics
par bye Dim 23 Avr - 18:25

» La Sécurité sociale, une assistance ou un droit ?
par bye Dim 23 Avr - 18:22

» Birmanie: pour établir un mécanisme indépendant de réexamen de tous les cas de prisonniers politiques
par bye Ven 21 Avr - 6:02

» Gatti est mort. A la Parole Errante ses mots résonnent encore !
par bye Mer 12 Avr - 18:21

» Turquie : appel urgent au monde enseignant, aux associations et syndicats…
par bye Lun 3 Avr - 18:21

» APPEL À LA MOBILISATION CONTRE LE PROCHAIN SOMMET DE L’OTAN !
par bye Sam 1 Avr - 5:30

» Communiqué de presse de SUD éducation Guyane du 28 mars
par bye Jeu 30 Mar - 10:16

» Qu’est-ce qui ne va pas avec l’arabe à l’école ?
par bye Ven 24 Mar - 12:03

» Libérons l'oisiveté !
par bye Ven 17 Mar - 19:05

» Quand Espérance banlieues bat la campagne
par bye Ven 17 Mar - 19:00

» 8 mars : luttons toutes et tous pour l’égalité des droits !
par bye Mer 8 Mar - 11:01

» Désarmer la police, la proposition pas si saugrenue du NPA
par bye Mar 7 Mar - 12:50

» Fin du dispositif des Caomi: quelle orientation pour les mineurs isolés de Calais ?
par bye Sam 4 Mar - 9:58

» Les fonctionnaires répondent aux "menaces" de Marine Le Pen
par bye Sam 4 Mar - 6:25

» Réduction des indemnités et contrôles drastiques : Macron s’attaque aux chômeurs
par bye Sam 4 Mar - 6:22

» L'avenue Serge Dassault à Corbeil-Essonnes doit être débaptisée !
par bye Sam 4 Mar - 6:20

» Nouvelle révélation du Canard Enchainé : les copinages de Hamon et LVMH
par bye Sam 4 Mar - 6:18

» Une nouvelle menace pour les étrangers
par bye Mar 21 Fév - 12:02

» "Vous êtes la candidate du nanti-système", lance Charline Vanhoenacker à Marine Le Pen
par bye Lun 20 Fév - 20:30

» Vaccins : Marisol Touraine va-t-elle faire respecter la loi ou satisfaire les labos ?
par bye Lun 20 Fév - 20:26

» La tension monte d’un cran entre les Etats-Unis et le Venezuela
par bye Lun 20 Fév - 20:23

» Vandana Shiva : « Gandhi est plus pertinent qu’il ne l’a jamais été »
par bye Lun 20 Fév - 20:16

» Vague de froid en Europe : les migrants vulnérables
par bye Mar 7 Fév - 17:59

» Le centre pour les femmes et les familles migrantes a ouvert ses portes à Paris
par bye Mar 7 Fév - 17:56

» Des incidents éclatent à Aulnay-sous-Bois après les soupçons de viol de policiers
par bye Lun 6 Fév - 18:23

» Le maire rejette l'étude d'UFC-Que choisir sur l'eau potable
par bye Lun 6 Fév - 18:20

» DOCUMENT. Voici le contrat de travail de Penelope Fillon
par bye Lun 6 Fév - 18:17

» Le Hezbollah scrute avec inquiétude la nouvelle politique américaine au Moyen-Orient
par bye Lun 6 Fév - 18:14

» Huit hommes possèdent autant que la moitié de la population mondiale
par bye Mer 18 Jan - 20:06

» Délinquants solidaires : Pour en finir avec le délit de solidarité
par bye Mer 18 Jan - 13:29

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par gramophone Sam 14 Jan - 11:34

» votre permis de conduire à portée de main
par neil89 Ven 13 Jan - 23:51

» Poursuivre la mobilisation pour une carte élargie des lycées de l’Education Prioritaire, en grève le 10 janvier !
par bye Mar 10 Jan - 11:50

» Grenade de désencerclement : un CRS mis en examen
par bye Sam 7 Jan - 20:59

» Les trois visages du vote FN
par bye Sam 7 Jan - 20:46

» Les deux jambes du militantisme
par bye Sam 7 Jan - 20:37

» Condamnés aujourd’hui pour avoir comparé Christiane Taubira à un singe
par bye Sam 31 Déc - 10:17

» Échapper au chaos
par bye Jeu 22 Déc - 17:53

» Le sénateur Carle coupable de détournement de fonds publics ? SUD éducation le dit depuis 2009 !
par bye Jeu 22 Déc - 15:06

» Maths : résoudre un problème
par bye Lun 12 Déc - 13:25

» Journée Internationale des droits de l'Homme: une situation inquiétante en Birmanie
par bye Dim 11 Déc - 11:17

» Comment les services de renseignement font la chasse aux employés des télécoms
par bye Sam 10 Déc - 18:54

» ET SI LE MASCULIN NE L’EMPORTAIT PAS SUR LE FEMININ ?
par bye Sam 10 Déc - 18:49

» Un document interne provoque un malaise à la SNCF
par bye Sam 10 Déc - 18:38

» Le gouvernement repousse l’évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes
par bye Sam 10 Déc - 18:29

» Légitime défense des policiers : faut-il tordre le droit ?
par bye Ven 9 Déc - 19:29

» Cadeau de fin d’année, un casier scolaire pour tous les marmots
par bye Mar 6 Déc - 13:59

» Violences policières, violences d’Etat
par bye Mar 6 Déc - 13:54

» La métamatière, les élites et les gouvernants
par De Bortoli Claude Ven 2 Déc - 9:54

» Comment les stups ont enfumé la justice
par bye Jeu 1 Déc - 12:26

» Quel opérateur
par bye Jeu 1 Déc - 12:24

» Fillon président ? Un coup de massue pour l’école
par bye Mer 30 Nov - 17:54

» « Pourquoi j’ai secouru des réfugiés. » Monument en l'honneur de Pierre-Alain Mannoni
par bye Mar 29 Nov - 13:06

» Jean-Luc Mélenchon ne passera pas au second tour de la présidentielle s'il ne se décide pas à parler au peuple
par bye Mar 29 Nov - 13:03

» Graeme Allwright : il t'a laissé la carte qui est si délirante qu'il n'aura plus jamais besoin d'une autre
par bye Mar 29 Nov - 13:00

» Mort de Fidel Castro : bilan de santé de la révolution castriste
par bye Mar 29 Nov - 12:57

» Vinci, piraté par des hacktivistes
par bye Ven 25 Nov - 18:38

» Le Mouvement de la Paix solidaire de la lutte des infirmières et infirmiers
par bye Ven 25 Nov - 18:35

» presentation de moi
par bye Ven 25 Nov - 18:30

» tests
par Matteo13 Mer 23 Nov - 7:48

» Un système d'accueil italien saturé face au nombre toujours aussi important d'arrivées
par bye Lun 21 Nov - 19:08

» Comment fonctionnera le « centre humanitaire » de Paris ?
par bye Lun 21 Nov - 19:06

» Un quart des enfants européens est menacé par la pauvreté
par bye Lun 21 Nov - 19:02

» Cuba : Le Conseil d’État décrète l’amnistie de 787 condamnés
par bye Sam 19 Nov - 11:11

» TURQUIE : Cesser la « chasse aux sorcières » à l’encontre des employé(e)s de l’éducation
par bye Jeu 17 Nov - 18:57

» Ces magnats français qui contrôlent les médias
par bye Dim 13 Nov - 12:23

» Chômage, retraites et revenu universel : et si un cocktail était la bonne solution ?
par bye Dim 13 Nov - 12:20

» L'ANTIRACISME ET LA GAUCHE RADICALE SONT-ILS IRRÉCONCILIABLES?
par bye Dim 13 Nov - 12:16

» L'Amérique de Donald Trump
par bye Dim 13 Nov - 12:09

» Un an après les élections en Birmanie ...
par bye Mar 8 Nov - 18:59

» Fichier des Français : les oublis et les erreurs de Cazeneuve et Urvoas
par bye Mar 8 Nov - 11:54

» Burkina Fasso : Grève dans l’éducation les 3 et 4 novembre
par bye Mar 8 Nov - 11:49

» "Ni rire, ni pleurer, ni haïr. Comprendre"
par bye Mar 1 Nov - 11:58

» Besoin de crédit personnel
par filhastreanne Lun 31 Oct - 2:32

» L’usage informationnel acritique d’Internet à l’école primaire
par gramophone Dim 30 Oct - 10:06

» Un maire serbe à Srebrenica, tout un symbole, 21 ans après le massacre
par bye Lun 24 Oct - 12:39

» L'Arctique : eldorado ou mirage?
par bye Lun 24 Oct - 12:36

» Après le viol et le meurtre barbare d'une adolescente, les Argentines ont arrêté de travailler
par bye Lun 24 Oct - 12:33

» Si la mise en scène des manifestations spontanées de policiers, organisées en pleine nuit dans les rues de Paris, ont pu surprendre les riverains, elles inquiètent également la majorité à l'approche de la présidentielle.
par bye Lun 24 Oct - 12:30

» Sommet de Bratislava : vers une convergence des approches "sécuritaires" sur les questions migratoires ?
par bye Jeu 20 Oct - 18:28

» Démantèlement de Calais : quel plan de répartition pour les migrants ?
par bye Jeu 20 Oct - 18:26

» Première défaite pour Viktor Orbán
par gramophone Jeu 20 Oct - 6:27

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR


    Trop chers patrons

    Partagez
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8749
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Trop chers patrons

    Message par bye le Dim 21 Mar - 19:39

    Trop chers patrons
    http://www.democratie-socialisme.org/spip.php?article2104
    mercredi 17 mars 2010 par Christian Gourdet

    Instructive lecture que celle de l’Expansion.com.

    Ainsi, on a pu y apprendre que 98 administrateurs du CAC 40, soit 22 %
    du total, détiennent à eux seuls 43 % des droits de vote dans les
    conseils d’administrations. A ce titre, ils touchent des “jetons de
    présence”.

    Cela mérite une petite explication pour vous et moi qui n’en touchons pas.

    Selon l’Expansion, le jeton de présence « est un mode de rémunération
    accordé aux membres des conseils d’administration des sociétés anonymes.
    En principe cette rémunération est partagée entre administrateurs en
    fonction de leur assiduité à ces comités. »

    En principe, seulement, car apprend-on un peu plus loin : « au fur et à
    mesure du temps, ils sont devenus une rémunération fixe accordée... même
    aux absents ». Et à l’appui de ses dires, l’auteur de l’article cite un
    document de la société Saint-Gobain daté de 2007. On peut y lire que «
    les administrateurs se sont vu allouer, à titre de partie fixe, la somme
    annuelle de 25 600 euros et, à titre de partie variable, 3 520 euros par
    présence effective aux séances ».

    Bref, même s’il ne s’est pas déplacé, le gus a empoché au minimum 25 000
    euros et des bricoles. Selon le cabinet Russel Reynolds, les membres de
    la coterie toucheraient en moyenne aux alentours de 55 000 euros
    annuels. Des clopinettes pour des gens dont les revenus annuels sont
    plus proches du million, voire plus, d’euros que du SMIC ou du minimum
    vieillesse. Mais ça reste quand même conséquent quand on le rapporte à
    l’heure de « travail ».

    L’Expansion estime pour sa part que leur temps de présence dans les
    conseils d’administration se monte à 20 heures par an. Soit une moyenne
    de 2 750 euros de l’heure… L’iconoclaste article est titré : Grands
    patrons, 2 750 euros de l’heure à rien faire ? Gauchistes, va !

    Christian Gourdet
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8749
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Trop chers patrons

    Message par bye le Dim 21 Mar - 19:42

    Grand patron, 2750 euros de l'heure à ne rien faire ?
    http://www.lexpansion.com/economie/actualite-entreprise/grand-patron-2750-euros-de-l-heure-a-ne-rien-faire_225832.html
    Julie de la Brosse - 28/01/2010 17:43:00
    Benoit Tessier / Reuters
    Frederic Oudea, Etienne Pflimlin, Baudoin Prot, Philippe Dupont, Bernard
    Comolet, et Georges Pauget.


    Régulièrement décriés, les cumuls de mandat chez les grands patrons
    demeurent une pratique courante. Selon les calculs de L'Expansion.com,
    ils perçoivent en moyenne 2750 euros de l'heure passée dans ces conseils
    d'administration. Où leur présence n'est même pas obligatoire...
    Qu'est-ce qu'un jeton de présence ?

    C'est un mode de rémunération accordé aux membres des conseils
    d'administration des sociétés anonymes. En principe cette rémunération
    est partagée entre administrateurs en fonction de leur assiduité à ces
    comités. Mais la pratique a prouvé que ces jetons de présence portent
    finalement assez mal leur nom : au fur et à mesure du temps, ils sont
    devenus une rémunération fixe accordée... même aux absents.
    Illustration. Le document de référence de la société Saint-Gobain de
    2007 souligne que "les administrateurs se sont vu allouer, à titre de
    partie fixe, la somme annuelle de 25 600 euros et, à titre de partie
    variable, 3520 euros par présence effective aux séances ". En somme,
    même s'il ne participe pas au conseil, l'administrateur perçoit chaque
    année au minimum plus de 25 000 euros.
    Combien gagnent les grands patrons grâce à ces jetons de présence ?

    C'est variable. Cela dépend des entreprises - de 30 000 à 90 000 euros
    par an pour les mieux lotis-mais aussi du nombre de mandats cumulés par
    ces patrons. Ils ont en effet, selon la loi, le droit de cumuler 5
    mandats dans ces conseils. Mais en moyenne, par mandat, ils perçoivent
    aux alentour de 55.000 euros par an selon une étude du cabinet Russel
    Reynolds. Autant dire une goutte d'eau pour ceux dont la rémunération
    évolue plus près du ou des millions d'euros. Pour autant, l'heure vaut
    son pesant d'or dans ces conseils. Du moins, si on les compare à ce qui
    est comparable : les rémunérations des grands patrons. Ainsi, si l'on
    part du principe qu'un patron du CAC 40 travaille environ 100 heures par
    semaines (c'est déjà beaucoup!) et qu'il perçoit 3,6 millions d'euros
    par an, cela équivaut à un salaire de 692 euros de l'heure. Comparé à
    cela, les salaires dans ces conseils sont faramineux. Chaque année, le
    temps passé dans les conseils d'administration se situe (à la louche)
    aux alentours de 20 heures, selon différentes estimations. Soit une
    moyenne d'environ 2 750 euros de l'heure...
    Qu'en pensent les grands patrons ?

    C'est justement le problème. Car les grands patrons sont confrontés à un
    curieux dilemme. Accusés de multiplier des responsabilités qu'ils ne
    peuvent honorer, ils tentent de rassurer leurs détracteurs et affirment
    consacrer l'intégralité de leur temps à leur entreprise. La polémique
    autour de la double casquette d'Henri Proglio, le nouveau PDG d'EDF, n'a
    certainement pas arrangé les choses. C'est d'ailleurs pourquoi certains
    grands patrons ont osé la justification dans les colonnes du Parisien de
    ce jeudi. Et le résultat est plutôt étrange. Exemple. Gilles Pélisson
    directeur d'Accor devrait percevoir 53 500 euros en 2009 au titre de ses
    deux mandats chez Bic et TF1. Au quotidien il explique que "les réunions
    du Conseil d'administration de TF1 demandent peu de préparation et
    durent deux heures en moyenne". Ses salariés peuvent donc se rassurer,
    leur PDG ne perd pas inutilement son temps mais est tout de même
    rémunéré 2700 euros de l'heure. De son côté, l'explication de Didier
    Lombard est encore plus énigmatique. "Je me consacre à 100% à mon
    entreprise". Ses autres activités étant réservées aux "week-ends et jour
    fériés", explique-t-il au Parisien. Tout compris pourtant, ses 4 mandats
    lui ont rapporté près de 170 000 euros en 2008.

    Les grands patrons ne rougissent pourtant pas de cette situation. Lors
    d'une audition auprès de la Commission des finances de l'Assemblée
    nationale Michel Pébereau, le président du conseil d'administration de
    BNP, expliquait en mai dernier que ce cumul était nécessaire au bon
    fonctionnement des grandes entreprises françaises. C'est parce qu'ils
    sont rares à avoir ces compétences très techniques, qui peuvent aller de
    l'augmentation de capital à la fusion acquisition, que les grands
    patrons ont intérêt à se conseiller les uns les autres, expliquait-il
    alors. Un avis partagé par son directeur général. "Je suis au conseil de
    deux grandes entreprises françaises. J'ai beaucoup à apprendre d'eux et
    mon expérience peut leur être utile", explique Baudoin Prot au Parisien.
    Ce système est-il acceptable ?

    Si il l'était, il l'est de moins en moins. Et ce pour plusieurs raisons.
    Aujourd'hui la consanguinité a atteint des sommets. Et particulièrement
    en France, très différente sur ce point des autres pays européens.
    Ainsi, au sein du CAC 40, 98 administrateurs, soit 22% du total,
    détiennent 43% des droits de vote. Et selon Daniel Lebègue, président de
    l'Institut français des administrateurs, "cent personnes concentrent
    dans leurs mains, plus de 40% du total des mandats des conseils
    d'administrations des principales entreprises françaises". Or plus qu'un
    problème déontologique fort, le cumul des mandats s'avérerait de plus en
    plus nuisible à la bonne gouvernance des entreprises. Selon certains
    observateurs, les investisseurs, et notamment les fonds d'investissement
    internationaux, commenceraient même à se plaindre des risques liés à la
    disponibilité des administrateurs.

    Le législateur semble avoir pris conscience de l'urgence de la
    situation. Une proposition de loi a en effet été adoptée la semaine
    dernière obligeant les entreprises cotées à offrir 40% des sièges des
    conseils d'administration à des femmes, afin de rompre avec les
    pratiques en cours. Par ailleurs, dans un récent rapport d'information
    sur les rémunérations des dirigeants, le député UMP Philippe Houillon
    suggère "l'interdiction, au besoin dans la loi, du versement par des
    sociétés cotées de jetons de présence à leurs propres responsables
    exécutifs, et la subordination du versement de ces jetons à la
    participation effective des administrateurs aux travaux de l'organe
    social auquel ils appartiennent".

    Quant à l'importance des sommes versées, tout ça ne serait finalement,
    selon le député, qu'une question d'acceptabilité. "Dans le principe je
    ne vois pas d'inconvénient à ce que les personnes qui ont des grosses
    responsabilités soient payées en conséquence. Néanmoins, de deux choses
    l'une, soit les dirigeants ne vont pas à ces conseils, et dans ce cas il
    est inadmissible qu'ils perçoivent de telles sommes. Soit ils s'y
    rendent, et se pose alors la question des sommes qu'ils perçoivent",
    déclare Philippe Houillon à L'Expansion.com. Selon la Charte Afep-Medef,
    "chaque élément de la rémunération doit être clairement motivé et
    correspondre à l'intérêt général de l'entreprise". Un intérêt général
    parfois difficile à percevoir. "Les grands patrons ont décidé de
    s'autoréguler mais à terme, c'est le juge qui risque de déterminer les
    crtières de cet intérêt général. Et il n'est pas sûr que les grands
    patrons y gagnent", conclut Philippe Houillon.

      La date/heure actuelle est Ven 28 Juil - 9:47