LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Une montée des violences envers les migrants à travers l'Europe :
par bye Ven 15 Déc - 18:54

» Défendre et renforcer les CHSCT !
par bye Mar 5 Déc - 12:59

» Nuage de Ruthénium-106 sur l’Europe : que s’est-il réellement passé ?
par bye Mar 28 Nov - 12:35

» Dossier sur "l’affaire du stage de Sud éduc 93"
par bye Lun 27 Nov - 12:34

» Appel de Raymond Millot : Un projet émancipateur face aux dangers de l’anthropocène
par bye Mar 21 Nov - 12:54

» Les émissions de CO2 repartent à la hausse
par bye Ven 17 Nov - 17:05

» l’idéologie du consentement, outil d’émancipation ou d’isolement individuel ?
par bye Lun 13 Nov - 12:21

» Droit au logement opposable : le bilan chiffré 2008-2016
par bye Jeu 9 Nov - 20:02

» La rétention des « dublinés », dans l’attente d’un transfert, est contraire au règlement Dublin
par bye Lun 6 Nov - 18:33

» Face à la situation en Catalogne
par bye Mer 1 Nov - 11:33

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par bye Sam 21 Oct - 10:37

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Bus de la honte : ne laissons pas l’avenir aux réactionnaires
par bye Sam 14 Oct - 12:44

» La métamatière et le peuple
par Claude De Bortoli Ven 6 Oct - 9:27

» Vers un retour du délit de solidarité ?
par bye Sam 30 Sep - 6:45

» Dossier : de l’École capitaliste à l’éducation émancipatrice
par bye Mer 13 Sep - 19:07

» Education : le « désastre » d’un enseignement tiré vers le bas...
par bye Lun 4 Sep - 12:13

» Offre de prêt entre particuliers rapide en 72h
par BastienL Dim 13 Aoû - 19:49

» Jean Gadrey, économiste : “Il faut remettre la réduction du temps de travail au cœur du débat public”
par bye Mar 8 Aoû - 19:04

» Le « chavo-madurisme » n’est rien moins qu’une dictature pure et simple
par bye Dim 6 Aoû - 18:52

» Gel des postes et du budget de l’éducation nationale : non, cette école ne nous convient pas !
par bye Mer 12 Juil - 13:56

» G 20 Hambourg
par bye Lun 10 Juil - 11:51

» Handicapée, je ne peux continuer à enseigner dans mon académie
par bye Mer 5 Juil - 6:21

» Pour une éducation populaire féministe
par bye Lun 12 Juin - 18:20

» La CNT a écrit aux Éditions Belin
par bye Mar 6 Juin - 10:20

» Blanquer ministre de l’Education nationale : au secours, Sarkozy revient !
par bye Jeu 25 Mai - 11:08

» L'accaparement des terres en Birmanie
par bye Mer 17 Mai - 18:42

» Un enseignant kurde témoigne...
par bye Lun 15 Mai - 17:50

» La métamatière et le Roi de la Terre
par De Bortoli Claude Mar 2 Mai - 9:52

» Au-delà des élections
par bye Mer 26 Avr - 17:26

» Les Etats-Unis ont utilisé leur plus puissante bombe non-nucléaire en Afghanistan, une première
par bye Dim 23 Avr - 18:35

» « Pourquoi nous sommes en grève de la faim dans les prisons d’Israël »
par bye Dim 23 Avr - 18:31

» « Enculé, ordure ! ». Philippe Poutou insulté par les flics
par bye Dim 23 Avr - 18:25

» La Sécurité sociale, une assistance ou un droit ?
par bye Dim 23 Avr - 18:22

» Birmanie: pour établir un mécanisme indépendant de réexamen de tous les cas de prisonniers politiques
par bye Ven 21 Avr - 6:02

» Gatti est mort. A la Parole Errante ses mots résonnent encore !
par bye Mer 12 Avr - 18:21

» Turquie : appel urgent au monde enseignant, aux associations et syndicats…
par bye Lun 3 Avr - 18:21

» APPEL À LA MOBILISATION CONTRE LE PROCHAIN SOMMET DE L’OTAN !
par bye Sam 1 Avr - 5:30

» Communiqué de presse de SUD éducation Guyane du 28 mars
par bye Jeu 30 Mar - 10:16

» Qu’est-ce qui ne va pas avec l’arabe à l’école ?
par bye Ven 24 Mar - 12:03

» Libérons l'oisiveté !
par bye Ven 17 Mar - 19:05

» Quand Espérance banlieues bat la campagne
par bye Ven 17 Mar - 19:00

» 8 mars : luttons toutes et tous pour l’égalité des droits !
par bye Mer 8 Mar - 11:01

» Désarmer la police, la proposition pas si saugrenue du NPA
par bye Mar 7 Mar - 12:50

» Fin du dispositif des Caomi: quelle orientation pour les mineurs isolés de Calais ?
par bye Sam 4 Mar - 9:58

» Les fonctionnaires répondent aux "menaces" de Marine Le Pen
par bye Sam 4 Mar - 6:25

» Réduction des indemnités et contrôles drastiques : Macron s’attaque aux chômeurs
par bye Sam 4 Mar - 6:22

» L'avenue Serge Dassault à Corbeil-Essonnes doit être débaptisée !
par bye Sam 4 Mar - 6:20

» Nouvelle révélation du Canard Enchainé : les copinages de Hamon et LVMH
par bye Sam 4 Mar - 6:18

» Une nouvelle menace pour les étrangers
par bye Mar 21 Fév - 12:02

» "Vous êtes la candidate du nanti-système", lance Charline Vanhoenacker à Marine Le Pen
par bye Lun 20 Fév - 20:30

» Vaccins : Marisol Touraine va-t-elle faire respecter la loi ou satisfaire les labos ?
par bye Lun 20 Fév - 20:26

» La tension monte d’un cran entre les Etats-Unis et le Venezuela
par bye Lun 20 Fév - 20:23

» Vandana Shiva : « Gandhi est plus pertinent qu’il ne l’a jamais été »
par bye Lun 20 Fév - 20:16

» Vague de froid en Europe : les migrants vulnérables
par bye Mar 7 Fév - 17:59

» Le centre pour les femmes et les familles migrantes a ouvert ses portes à Paris
par bye Mar 7 Fév - 17:56

» Des incidents éclatent à Aulnay-sous-Bois après les soupçons de viol de policiers
par bye Lun 6 Fév - 18:23

» Le maire rejette l'étude d'UFC-Que choisir sur l'eau potable
par bye Lun 6 Fév - 18:20

» DOCUMENT. Voici le contrat de travail de Penelope Fillon
par bye Lun 6 Fév - 18:17

» Le Hezbollah scrute avec inquiétude la nouvelle politique américaine au Moyen-Orient
par bye Lun 6 Fév - 18:14

» Huit hommes possèdent autant que la moitié de la population mondiale
par bye Mer 18 Jan - 20:06

» Délinquants solidaires : Pour en finir avec le délit de solidarité
par bye Mer 18 Jan - 13:29

» votre permis de conduire à portée de main
par neil89 Ven 13 Jan - 23:51

» Poursuivre la mobilisation pour une carte élargie des lycées de l’Education Prioritaire, en grève le 10 janvier !
par bye Mar 10 Jan - 11:50

» Grenade de désencerclement : un CRS mis en examen
par bye Sam 7 Jan - 20:59

» Les trois visages du vote FN
par bye Sam 7 Jan - 20:46

» Les deux jambes du militantisme
par bye Sam 7 Jan - 20:37

» Condamnés aujourd’hui pour avoir comparé Christiane Taubira à un singe
par bye Sam 31 Déc - 10:17

» Échapper au chaos
par bye Jeu 22 Déc - 17:53

» Le sénateur Carle coupable de détournement de fonds publics ? SUD éducation le dit depuis 2009 !
par bye Jeu 22 Déc - 15:06

» Maths : résoudre un problème
par bye Lun 12 Déc - 13:25

» Journée Internationale des droits de l'Homme: une situation inquiétante en Birmanie
par bye Dim 11 Déc - 11:17

» Comment les services de renseignement font la chasse aux employés des télécoms
par bye Sam 10 Déc - 18:54

» ET SI LE MASCULIN NE L’EMPORTAIT PAS SUR LE FEMININ ?
par bye Sam 10 Déc - 18:49

» Un document interne provoque un malaise à la SNCF
par bye Sam 10 Déc - 18:38

» Le gouvernement repousse l’évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes
par bye Sam 10 Déc - 18:29

» Légitime défense des policiers : faut-il tordre le droit ?
par bye Ven 9 Déc - 19:29

» Cadeau de fin d’année, un casier scolaire pour tous les marmots
par bye Mar 6 Déc - 13:59

» Violences policières, violences d’Etat
par bye Mar 6 Déc - 13:54

» La métamatière, les élites et les gouvernants
par De Bortoli Claude Ven 2 Déc - 9:54

» Comment les stups ont enfumé la justice
par bye Jeu 1 Déc - 12:26

» Quel opérateur
par bye Jeu 1 Déc - 12:24

» Fillon président ? Un coup de massue pour l’école
par bye Mer 30 Nov - 17:54

» « Pourquoi j’ai secouru des réfugiés. » Monument en l'honneur de Pierre-Alain Mannoni
par bye Mar 29 Nov - 13:06

» Jean-Luc Mélenchon ne passera pas au second tour de la présidentielle s'il ne se décide pas à parler au peuple
par bye Mar 29 Nov - 13:03

» Graeme Allwright : il t'a laissé la carte qui est si délirante qu'il n'aura plus jamais besoin d'une autre
par bye Mar 29 Nov - 13:00

» Mort de Fidel Castro : bilan de santé de la révolution castriste
par bye Mar 29 Nov - 12:57

» Vinci, piraté par des hacktivistes
par bye Ven 25 Nov - 18:38

» Le Mouvement de la Paix solidaire de la lutte des infirmières et infirmiers
par bye Ven 25 Nov - 18:35

» presentation de moi
par bye Ven 25 Nov - 18:30

» tests
par Matteo13 Mer 23 Nov - 7:48

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR


    pour ou contre le nucléaire?

    Partagez
    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    pour ou contre le nucléaire?

    Message par Rabasse du sud le Lun 26 Nov - 13:53

    Alors là ça craint un max!

    un p'tit lien pour +d'info!
    http://www.sortirdunucleaire.org/

    Pourquoi sortir du nucléaire ?

    Un accident nucléaire, c'est une région entière inhabitable pendant des milliers d'années, et des victimes innombrables. Peut-on se permettre de courir un tel risque ?

    Il n'existe aucune possibilité d'élimination des déchets radioactifs : ils sont dangereux aujourd'hui et pour des dizaines de milliers d'années.

    Le coût réel de l'électricité nucléaire est sous-évalué. Elle est en réalité très chère quand on prend en compte l'ensemble de ses coûts : recherche publique, démantèlement des centrales, gestion des déchets pendant des milliers d'années…

    Le nucléaire produit peu de gaz à effet de serre, mais il contamine la terre pour des millions d'années. Il ne faut pas choisir entre la peste et choléra. Ni nucléaire, ni effet de serre : tel doit être l'objectif d'une politique énergétique responsable.

    Nous vivons en France nucléaire, le pays le plus nucléarisé au monde. Mais cette dépendance vis à vis du nucléaire est une exception française. Des pays proches comme l'Italie, l'Allemagne ou la Belgique ont déjà décidé de sortir du nucléaire.

    Sortir du nucléaire, c'est possible! Le nucléaire n'est pas le seul moyen de produire de l'électricité. Il est urgent de développer des alternatives énergétiques. Et puis, avons-nous besoin de consommer autant d'électricité pour bien vivre ?
    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: pour ou contre le nucléaire?

    Message par Rabasse du sud le Ven 30 Nov - 16:02

    Exception française, la France pays nucléaire!





    75% de la production d'origine nucléaire (France et Lithuanie)
    entre 50% et 73% de la production d'électricité d'origine nucléaire (Belgique seule : 55%)
    entre 20 et 50 % de la production d'électricité d'origine nucléaire
    entre 2 et 25% de la production d'électricité d'origine nucléaire
    (gris très très clair) mois de 2 % de la production d'électricité d'origine nucléaire
    (blanc) 0% de la production d'électricité d'origine nucléaire


    Le nucléaire n'est pas irremplaçable
    Avec ses 58 réacteurs, qui contribuent pour près de 80 % à sa production d'électricité, la France détient le triste record du pays le plus nucléarisé au monde par rapport au nombre d'habitants.

    Cette situation est une exception purement française. Nous sommes le seul pays au monde à miser autant sur le nucléaire. Le nucléaire ne représente qu'une toute petite quantité de l'énergie consommée dans le monde. Dans de nombreux pays, l’électricité est produite par d'autre moyens.

    De nombreux pays utilisent des centrales thermiques au gaz, au charbon ou au fioul. Les nouvelles technologies permettent de limiter les pollutions de ce type de centrales. Cependant, les ressources fossiles ne se trouvent qu’en quantités limitées sur notre planète. Au contraire, les énergies renouvelables sont inépuisables. Que ce soit l’hydraulique, le solaire (pour le chauffage ou l'électricité), l’éolien (énergie du vent), la biomasse (bois, biogaz), ou la géothermie (chaleur récupérée en profondeur dans le sol), le potentiel est considérable et commence à être développé massivement en Europe, de l’Espagne au Danemark, en passant par l’Irlande et l’Allemagne.


    Irlande
    (1)
    Malgré une décision de construction en 1974, aucune centrale n'a vu le jour.
    Grande-Bretagne
    (2)
    Elle a gelé tout développement de programme.
    Danemark
    (3)
    Les 5 réacteurs nucléaires prévus en 1976 n'ont jamais vu le jour En 1985, le gouvernement a pris définitivement position contre l'énergie nucléaire.
    Pays-Bas
    (4)
    Le dernier réacteur nucléaire en activité devrait être arrête d'ici 2003.
    Belgique (5)
    Fermeture des réacteurs nucléaires au fur et à mesure de leur vieillissement.
    Luxembourg
    (6)
    Pas de réacteurs nucléaires.
    Allemagne
    (7)
    Fermeture des 19 centrales prévue dans le contrat de gouvernement SPD -Grünen.
    Autriche
    (8)
    Abandon du nucléaire après référendum en 1978. La seule centrale du pays, construite, n'a jamais fonctionné.
    Suisse
    (9)
    Le Conseil Fédéral a décidé en 1998 d'abandonner progressivement le nucléaire.
    Espagne
    (10) Aucune centrale en construction ou en projet depuis 1981.
    Portugal
    (11) Les plans prévus dès 1971 furent définitivement abandonnés en 1995.
    Norvège
    (12) Les plans de construction prévus furent définitivement abandonnés en 1986.
    Suède
    (13) La Suède qui comptait 12 réacteurs nucléaires a décidé en 1997 la fermeture progressive de l'ensemble de ceux-ci.
    Italie
    (14) Après Tchernobyl, les 4 réacteurs en fonction furent fermés. L'abandon définitif du nucléaire fut prononcé en 1988 après référendum.
    Grèce
    (15) Les différents plans de construction prévus n'ont jamais été menés. En 1982, le gouvernement a décidé qu'aucun réacteur nucléaire ne serait construit.
    Ailleurs dans le monde :
    Aux
    Etats-Unis
    , aucune centrale nucléaire n'a été commandée depuis 1973.
    Le
    Canada
    a décidé en 1997, suite à différents incidents, la fermeture de 7 centrales nucléaires.

    Réacteurs sur le territoire
    http://www.futura-sciences.com/uploads/tx_oxcsfutura/comprendre/d/images/635/nucleaire_edf.jpg
    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: pour ou contre le nucléaire?

    Message par Rabasse du sud le Ven 30 Nov - 16:05

    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: pour ou contre le nucléaire?

    Message par Rabasse du sud le Mar 11 Déc - 20:13

    le risque de leucémie augmente de façon "statistiquement significative" chez les enfants vivant près des centrales nucléaires, selon une étude réalisée pour le compte de l'Office fédéral allemand de protection contre les rayonnements.
    Cette étude, rendue publique le 8 décembre par le quotidien Süddeutsche Zeitung, a été réalisée par des chercheurs de l'université de Mayence à partir de données épidémiologiques couvrant la période 1980-2003. Parmi les enfants de moins de cinq ans ayant grandi dans un rayon de 5 km autour de l'un des 16 réacteurs allemands, 37 cas de cancer du sang ont été répertoriés, au lieu des 17 attendus en rapportant la moyenne nationale à ces zones. Soit un surcroît de 117 %.
    c'était en 2003, imaginer aujourd'hui quatre ans plus tard!!!!???!!
    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: pour ou contre le nucléaire?

    Message par Rabasse du sud le Mar 11 Déc - 20:16

    n'oublier pas qu'en france il y a 58 réacteurs soit 3,5 fois plus qu'en allemagne!

    nous sommes les champions du cancer de la thyroïde!
    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: pour ou contre le nucléaire?

    Message par Rabasse du sud le Dim 16 Déc - 1:35

    Dimanche 16 décembre, un train chargé de déchets nucléaires doit quitter l’Italie pour rejoindre l’usine française de retraitement des déchets nucléaires de La Hague, dans la Manche.
    Si l’Italie s’est prononcée par référendum, en 1987, pour l’abandon de l’énergie nucléaire, l’héritage de la production passée demeure avec l'existence d'important tonnage de déchets radioactifs. La population ayant dit non au stockage de ces déchets radioactifs, en mai dernier, le numéro un mondial du nucléaire, le français AREVA, a signé un contrat avec la SOGIN (société de gestion des installations nucléaires italiennes), de plus de 250 millions d’euros, portant sur le traitement de 235 tonnes de combustibles nucléaires irradiés.

    Ce genre de convoi n’est pas exceptionnel. La France, avec l’usine de La Hague, s’est fait une spécialité du retraitement des déchets nucléaires et, à travers le monde, plusieurs pays profitent de cette capacité : l’Allemagne, l’Australie, la Belgique, l’Espagne, le Japon, les Pays-Bas, la Suisse…
    Pour Greenpeace, l’industrie nucléaire n’hésite pas à "transformer la France en véritable poubelle du nucléaire".

    Invité
    Invité

    Re: pour ou contre le nucléaire?

    Message par Invité le Lun 17 Déc - 20:24

    recherche d’éléments radioactifs comme le strontium 90, le cesium136, le tritium et même le chlore 36.

    Ces éléments sont présents dans les retombées radioactives des essais atomiques atmosphériques ayant eu lieu depuis les années 1950. On les retrouve dans le monde entier



    extrait lié a la fonte de l himalaya
    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: pour ou contre le nucléaire?

    Message par Rabasse du sud le Lun 17 Déc - 20:33

    après Tchernobyl les pays nordistes de l'europe ont interdit la cueillette des champignons mais pas en france, il reste dans les alpes un taux de beckerel inquiétant !
    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: pour ou contre le nucléaire?

    Message par Rabasse du sud le Dim 6 Jan - 19:47

    Areva et Vinci veulent s'associer dans les centrales nucléaires

    anne Lauvergeon, présidente du directoire d'Areva, poursuit sa stratégie de partenariats ciblés, comme pour montrer que la fusion avec Alstom (turbines et trains), étudiée par le gouvernement, n'est pas "la" solution. Le numéro un mondial du nucléaire a confirmé, vendredi 4 janvier, les informations du site Internet de Challenges sur ses discussions avec Vinci, leader mondial de la construction. Sans les présenter, toutefois, comme un contre-feu aux prétentions de Bouygues (actionnaire d'Alstom à 30 %) sur Areva.

    "Le capital d'Areva appartient à l'Etat, il fera ce qu'il veut, souligne le porte-parole du groupe nucléaire. Des accords existent déjà avec Bouygues ou l'américain Bechtel". "On a toujours plaidé pour des partenariats à la carte. Avec Vinci, on ajouterait juste une carte dans le jeu", précise-t-il en démentant tout accord d'exclusivité avec ce groupe.

    Il n'en reste pas moins que depuis plus d'un an, son concurrent Bouygues veut entrer dans le secteur nucléaire, et qu'une fusion Areva-Alstom lui ouvrirait ce nouveau métier. Le PDG d'Alstom milite aussi pour la création d'un nouveau "champion français de l'énergie". "La France a réussi à le faire dans d'autres domaines, proches des nôtres, Total-Elf, Gaz de France-Suez, rappelle Patrick Kron. Pourquoi ne pas le faire dans le domaine de la génération d'électricité ?"

    Le gouvernement n'a toujours pas arrêté sa position. Pour soutenir la politique de développement d'Areva, il peut se contenter d'ouvrir et d'augmenter son capital, dont l'Etat détient l'essentiel à travers le Commissariat à l'énergie atomique. Les patrons d'Alstom, d'Areva et de Bouygues devraient être reçus au ministère de l'économie dans les prochaines semaines.

    DES DIZAINES DE CHANTIERS

    Mme Lauvergeon s'opposera une fois de plus à toute fusion avec Alstom et défendra l'autonomie d'un groupe qu'elle dirige depuis sa création en 2001. A ses yeux, une entreprise intégrée proposant réacteurs nucléaires, turbines et génie civil n'a pas d'intérêt sur un marché où les appels d'offres sont séparés et où des partenariats avec des sociétés locales sont souvent une obligation.

    Vinci pourrait faire des offres communes avec Areva, notamment dans des pays ne disposant pas de l'expertise du leader mondial du BTP (Europe de l'Est, monde arabe). Des dizaines de gros chantiers de centrales vont s'ouvrir au cours de la décennie 2010 : Etats-Unis, Inde, Chine, Grande-Bretagne, pays arabes, Afrique du Sud, Amérique latine... Vinci veut être plus présent sur ce marché, où Bouygues travaille déjà avec EDF, notamment pour le réacteur de troisième génération EPR de Flamanville (Manche).

    Vinci n'est pas un nouveau venu dans le nucléaire puisqu'il a participé à la construction de plus de la moitié des 19 centrales françaises. Freyssinet, sa filiale spécialisée dans les métiers de génie civil de haute technicité, a racheté en mai 2007 la société britannique Nukem, qui participe au démantèlement des centrales outre-Manche. Or la vente d'EPR à la Grande-Bretagne est une des priorités d'Areva.

    Jean-Michel Bezat (le monde)
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8767
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: pour ou contre le nucléaire?

    Message par bye le Dim 6 Jan - 20:31

    Très intéressant, Rabasse du Sud; l'Etat, voire ci-dessous, avait tout d'abord envisagé l'ouverture du capital, puis a refermé le dossier et le capital avec.C'est vrai que cette entreprise, peut se trouver devant un choix: se rapprocher de groupes comme Bouygues et profiter de l'implantation de celui-ci, pour agrandir son portefeuille de clients, mais en même temps se diluer dans un conglomérat d'activités, voire transmettre des compétences , dans le cadre d'une fusion.De plus, la rude concurrence d'Areva avec les autres constructeurs de centrales électriques à énergie nucléaire ( notamment Général Electric ) en Chine, Etats-Unis, peut s'avérer plus difficile, l'entreprise risquant de "liquéfier" ses activités " coeur de métier".
    Et puis, quelle serait la maîtrise de l'Etat dans un pareil rapprochement ? Ce secteur industriel à risque peut-il se permettre d'être sollicité par le marché, et initier la propagation d'une ressource, pouvant mener aux recherches sur la bombe nucléaire ?En dehors des pays qui subissent l'interdit d'avoir l'arme, ou qui sont placés d'autoroté sous le bouclier américain, beaucoup d'autres maîtrisant l'énergie nucléaire, par des chemins parfois détournés ( Pakistan ) se sont dotés de l'arme de la terreur.
    Alors que l'actuelle présidente du directoire du groupe Areva, Anne Lauvergeon, a été reconduite jeudi pour un mandat de cinq ans, le président de son conseil de surveillance, Frédéric Lemoine, affirme que "le dossier Alstom est totalement refermé", dans un entretien aux Echos à paraître vendredi.

    Le ministre de l'Economie Thierry Breton a parallèlement affirmé jeudi que l'Etat était contre une ouverture du capital du groupe nucléaire public dans "les cinq ans qui viennent".


    I – Areva referme le dossier Alstom

    Selon le président du conseil de surveillance du groupe nucléaire français Areva, Frédéric Lemoine, le dossier Alstom serait “totalement refermé". Cette position est argumentée par le fait qu'un rapprochement avec le groupe industriel de matériel de transports et de centrales électriques ne correspondrait pas à la nouvelle stratégie redéfinie par Areva de se recentrer sur ses activités premières qu'est le nucléaire.

    La présidente du directoire d'Areva, Anne Lauvergeon avait néanmoins déclaré le 5 mai qu'un rapprochement avec Alstom était "un sujet ouvert", après l'entrée au capital d'Alstom du géant du BTP Bouygues.

    Le groupe n'aurait pas l'intention de construire en propre des centrales électriques fonctionnant au gaz ou au charbon, pas plus que les parties conventionnelles des centrales nucléaires, ces activités ne correspondant pas au coeur de métier du groupe. Areva a l'intention de se "focaliser" sur "ses métiers actuels" et "n'a pas vocation à être un conglomérat", insiste M. Lemoine. Il précise également que le groupe écarte les prises de participations non stratégiques, les diversifications dans des activités consommatrices “de temps et de capitaux". “En dehors de l'uranium, le cadrage est clair : les autres formes d'exploitation minières sont exclues", souligne le dirigeant d'Areva.

    II - Areva: pas d'ouverture du capital durant les 5 prochaines années

    Le ministre de l'Economie Thierry Breton a affirmé jeudi que l'Etat était contre une ouverture du capital du groupe nucléaire public Areva dans "les cinq ans qui viennent".

    Dans un communiqué diffusé après la reconduction du directoire et de sa présidente Anne Lauvergeon pour un mandat de cinq ans, M. Breton affirme: "L'Etat a veillé à ce que le conseil de surveillance et le directoire intègrent pleinement le cadre actionnarial dans lequel ce nouveau mandat s'exercera, à savoir que la part du secteur public au capital d'Areva ne sera pas diluée par appel aux marchés financiers durant le nouveau mandat du directoire, soit dans les cinq ans qui viennent".

    L'ouverture du capital d'Areva, initialement prévue en 2005, avait d'abord été repoussée en 2006. Fin Octobre, le Premier ministre Dominique de Villepin avait cependant annoncé que cette dernière n'interviendrait pas d'ici à 2007, en vue de ne pas interférer avec les élections présidentielle et législatives.

    En ce qui concerne ce dossier, M. Lemoine a précise jeudi que la direction du groupe avait parfaitement intégré le fait que l'Etat avait exclu l'hypothèse d'une ouverture du capital d'Areva, souhaitée par Mme Lauvergeon et était "prêt à développer Areva dans le cadre qui avait été défini".

    III - Anne Lauvergeon reconduite pour 5 ans

    L'actuelle présidente du directoire du groupe nucléaire public Areva, Anne Lauvergeon, a été reconduite pour un mandat de cinq ans, a annoncé jeudi le conseil de surveillance du groupe dans un communiqué. Mme Lauvergeon était à la tête d'Areva depuis sa création en 2001.

    Le conseil de surveillance a par ailleurs renouvelé dans leurs fonctions Gérard Arbola, directeur général délégué, Vincent Maurel, président d'Areva NP (Nuclear Power, ex Framatome) et Didier Benedetti, directeur général délégué d'Areva NC (Nuclear Cycle, ex Cogema).

    Pour la période 2006-2011, le conseil de surveillance a souligné son "attachement à ce que le fonctionnement de ses activités industrielles demeure une priorité absolue", son choix de focaliser le développement du groupe sur ses métiers actuels, et "la nécessaire poursuite de l'amélioration des performances économiques et financières".

    Le groupe a confirmé la création de la nouvelle usine d'enrichissement d'uranium Georges Besse II, du nom du fondateur d'Eurodif devenu ensuite PDG de Renault, qui sera installée au Tricastin, sur le même site que l'usine actuellement en service, Georges Besse I.

    Le président du conseil de surveillance, Frédéric Lemoine, a salué "l'importance du chemin parcouru par Areva depuis sa création en 2001", et a souligné les perspectives "qui s'ouvrent pour Areva dans cette deuxième phase de développement".

    Ce n'est que ma réflexion " in", dans le contexte de l'industrie nucléaire; j'en ai une tout autre concernant la nécessité d'une telle impasse, qui ne soutient pas l'appareil de production, par exemple, mais qui le provoque.Dans les 2 cas, c'est une course dangereuse, dans une société de gaspillage, de blindage des esprits et des consciences, et une alimentation de la croissance et de la ( sur )consommation.
    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: pour ou contre le nucléaire?

    Message par Rabasse du sud le Dim 6 Jan - 20:43

    sachant qu'il reste sur la planète l'équivalant de 50 ans d'uranium, ces enfoirés du nucléaire en profite pour signer des contrats tout azhimut, tout ces grands patrons/actionnaires ont besoins de plus de fric! cac40 oblige ! ils trempent tous dans la logistique, labos, btp, médias, etc.....
    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: pour ou contre le nucléaire?

    Message par Rabasse du sud le Dim 6 Jan - 20:45

    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8767
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: pour ou contre le nucléaire?

    Message par bye le Dim 6 Jan - 20:59

    Moi, toi, et quelques-autres connaissons une énergie inépuisable, commençant par A ( aucun rapport avec Areva ) et finissant par r ( rien à faire avec le nucléaire; toux ceux qui l'ont essayé, l'ont adopté.Ils ont chaud en toute saison, ne risquent rien pour leur vie ou simplement un long voyage à travers les autres , dans la seule Intensité qui vaille.
    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: pour ou contre le nucléaire?

    Message par Rabasse du sud le Dim 6 Jan - 21:08

    mouais t'as raison, du coup c'est la seule intensité qui vaille, c'est comme la moutarde!

    bom
    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: pour ou contre le nucléaire?

    Message par Rabasse du sud le Lun 28 Jan - 10:39

    http://blog.greenpeace.fr/wp-content/uploads/2008/01/docnukeeffetdeserre.pdf

    FACE A LA
    MENACE
    CLIMATIQUE,
    L’ILLUSION DU
    NUCLEAIRE

    RÉSEAU ACTION CLIMAT –FRANCE (RAC-F)
    AGIR POUR L'ENVIRONNEMENT | AMIS DE LA TERRE
    FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT | GREENPEACE
    RÉSEAU SORTIR DU NUCLÉAIRE | WWF
    `
    `
    le nucléaire n'est pas une solution au dérèglement climatique. Au con-
    traire, il constitue un frein aux politiques nécessaires tant au niveau
    mondial que français. Les organisations impliquées dans la réalisation
    de cet ouvrage ont mis leurs moyens en commun sur ce thème à l'heure
    où les promoteurs de l'atome prétextent de la protection du climat pour
    vendre de nouveaux réacteurs. Avec ce document, les citoyens concer-
    nés, désireux de convaincre leur entourage, trouveront de nouvelles rai-
    sons de préconiser la sobriété et l'efficacité énergétique, ainsi que le
    développement des énergies renouvelables. Et ces arguments toucheront,
    nous l'espérons, des décideurs français trop souvent enclins à préférer
    le nucléaire, même contre l'intérêt de la planète.
    Contact:Réseau Action Climat – France
    Tél:01 48 58 83 92 | www.rac-f.org | infos@rac-f.org
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8767
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: pour ou contre le nucléaire?

    Message par bye le Mer 6 Fév - 13:01

    Vous trouverez ci-dessous les informations pour une conférence sur l'irradiation des aliments qui se tiendra au Conservatoire National des Arts et Métiers à Paris la semaine prochaine.

    N'hésitez pas à vous y rendre! (l'entrée est libre, mais sur inscription).

    Nous vous vous invitons à y prendre la parole et à poser des questions à Jacques Foos, spécialiste de la question du nucléaire.



    Jeudi 14 février 18h30-20h30

    Jeudi de l’environnement :L’ionisation des denrées alimentaires

    Les rayonnements ionisants détruisent les micro-organismes ou les bactéries susceptibles de proliférer dans les aliments, ils permettent leur assainissement et prolongent leur durée de conservation. On peut traiter ainsi les viandes, les poissons, les légumes, les épices… après autorisation ministérielle. Le principe de traitement ? Les produits traités en France et dans les autres pays.

    Avec Jacques Foos, professeur titulaire de la chaire de rayonnements, isotopes et applications du Cnam. Entrée libre, sur inscription.

    • Contact : Pierre Giraudeau, 01 40 27 23 87, pierre.giraudeau@cnam.fr ou conferences@arts-et-metiers.net

    • Lieu : Cnam, amphi Abbé Grégoire (C), 292 rue St-Martin, Paris IIIe

    Pour plus d'informations et pour préparer vos questions, vous pouvez vous reporter aux documents du Collectif français contre l'irradiation des aliments :

    - la lecture critique du dernier rapport de l'AFSSA

    - la liste de questions que le Collectif français contre l'irradiation des aliments a posée à la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation, et de la Répression des Fraudes (DGCCRF)

    Retrouvez tous ces documents en ligne sur http://www.irradiation-aliments.org/spip.php?article52
    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: pour ou contre le nucléaire?

    Message par Rabasse du sud le Mer 6 Fév - 13:26

    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8767
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: pour ou contre le nucléaire?

    Message par bye le Dim 23 Mar - 20:07

    La guerre c’est la paix
    La liberté c’est
    l’esclavage
    L’ignorance c’est la force



    - George Orwell, 1984 -






    -------- Message
    original --------

    Sujet: Date: De:
    Communiqué urgent - Le porte-parole de "Sortir du nucléaire" convoqué
    par la DST
    Sat, 22 Mar 2008 09:50:08 +0100
    Philippe Brousse - Directeur du Réseau Sortir du nucléaire


    Réseau "Sortir du nucléaire" - Fédération de 810
    associations
    http://www.sortirdunucleaire.fr

    URGENT
    Communiqué de presse du samedi 22
    mars

    Document confidentiel défense sur la vulnérabilité du
    réacteur nucléaire EPR en cas de crash suicide.

    Stéphane Lhomme convoqué par la DST, mardi
    25 mars 2008 à 14h
    (voir la
    convocation de la DST en pièce jointe)



    Rassemblement de soutien
    mardi 25 mars à
    12h30
    devant les locaux nationaux de la DST
    84 rue de Villiers
    à Levallois-Perret
    Métro Anatole France (ligne 3)
    José Bové sera
    présent ainsi que d’autres personnalités.
    Un second rassemblement de soutien aura lieu
    devant
    les locaux régionaux de la DST
    au 23 rue François de Sourdis à
    Bordeaux (ville où habite Stéphane Lhomme)


    Le
    Réseau "Sortir du nucléaire", Fédération de 810 associations, proteste contre la
    nouvelle mise en cause de son porte-parole Stéphane Lhomme par la DST (Direction
    de la surveillance du territoire) qui le convoque dans ses locaux de
    Levallois-Perret mardi 25 mars à 14h.

    Il s'agit des suites de l'affaire
    du document "confidentiel défense" qui reconnaît que, contrairement à ce que
    prétendent EDF, AREVA et les autorités françaises, le réacteur nucléaire EPR
    n'est pas conçu pour résister à un crash suicide réalisé avec un avion de
    ligne.

    Le 16 mai 2006, sur ordre de la section antiterroriste du Parquet
    de Paris, la DST avait fait irruption à Bordeaux chez Stéphane Lhomme,
    porte-parole du Réseau "Sortir du nucléaire", l'avait placé en garde à vue,
    soumis à interrogatoire pendant 15 heures, avait perquisitionné son appartement
    et saisi du matériel informatique et des dizaines de documents, dont une copie
    du fameux document "confidentiel défense".

    Depuis, l'affaire semblait
    avoir été oubliée par la police et la justice, mais il apparaît clairement qu'il
    n'en est rien. Pour la seule détention de ce document"Confidentiel défense",
    Stéphane Lhomme risque 5 ans de prisons et 75 000 euros d'amende.

    En
    réaction à l'intervention liberticide de la DST, le Réseau "Sortir du
    nucléaire", de nombreuses autres associations, et plusieurs parlementaires
    avaient publié, dès le lendemain 17 mai 2006, une copie numérisée du document
    en question sur leurs sites web respectifs.

    Le Réseau "Sortir du
    nucléaire" estime que c'est pour lui un devoir absolu de faire connaître aux
    citoyens la vérité - fût-elle classifiée "secret défense" - sur un sujet aussi
    crucial que l'énergie nucléaire et les risques extrêmes qu'elle fait
    courir.

    La vulnérabilité du réacteur EPR en cas de crash suicide est une
    raison supplémentaire - en plus des tares bien connues du nucléaire : risques
    d'accident, production de déchets radioactifs, prolifération - pour ne pas
    construire ce réacteur : loin de céder devant les terroristes, il s'agit au
    contraire de ne pas leur offrir de cible pouvant convenir parfaitement à des
    gens aussi déterminés que mal intentionnés.

    En conclusion, il est
    parfaitement injuste que Stéphane Lhomme et le Réseau "Sortir du nucléaire"
    soient inquiétés par les autorités françaises et la justice :ils devraient au
    contraire être félicités pour exercer courageusement leur mission citoyenne en
    faveur de l'environnement et de la démocratie.

    Contact presse
    (Stéphane Lhomme) :
    06 64 100 333
    Stephane Lhomme


    Centrale EPR : le porte-parole de "Sortir du
    nucléaire" convoqué par la DST



    AFP (Agence France Presse) -
    21 mars 2008 - PARIS (France)

    Le porte-parole du Réseau
    "Sortir du nucléaire", Stéphane Lhomme, est convoqué mardi par la Direction de
    la surveillance du territoire (DST), a annoncé vendredi l'organisation
    écologiste qui dénonce cette "nouvelle mise en cause".

    Cette convocation
    fait suite à l'affaire du document "confidentiel défense", que s'était procuré
    Sortir du nucléaire et dont il ressortait que les réacteurs de type EPR
    n'étaient pas conçus pour résister au choc d'un avion de ligne.

    Le 16 mai
    2006, la DST avait fait irruption au domicile de Stéphane Lhomme, l'avait placé
    en garde à vue, avait perquisitionné son appartement et saisi une copie de ce
    document confidentiel défense.

    Pour la seule détention de ce document,
    Stéphane Lhomme risque 5 ans de prison et 75.000 euros d'amende, indique le
    réseau.

    Dès le lendemain de cette intervention, le 17 mai 2006, Sortir du
    nucléaire et d'autres associations avaient décidé de publier une copie numérisée
    de ce document sur leurs sites internet.

    Un réacteur nucléaire de
    troisième génération EPR est en construction à Flamanville (Manche). L'EPR est
    développé par le groupe français Areva et exploité par Electricité de France
    (EDF).
    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: pour ou contre le nucléaire?

    Message par Rabasse du sud le Lun 24 Mar - 20:34

    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8767
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: pour ou contre le nucléaire?

    Message par bye le Mer 2 Avr - 13:06

    Bonjour,

    Ce jeudi 3 avril, sera diffusée l'interview
    réalisée avec Véronique Gallais, présidente d'Action Consommation et membre du
    Collectif français contre l'irradiation des aliments.

    Ecouter l'émission sur IDFM Radio-Enghien 98.0 FM
    ou www.idfm.fr.fm de 14h à 15h30 dans "Et si
    c'était vrai".
    L'émission sera rediffusée le dimanche 6 avril de 21h30 à
    23h.

    http://idfm98.free.fr/index10.php

    Solidairement.
    Camille Le Bras
    chargée de mission
    contact@irradiation-aliments.org


    Collectif français contre l'irradiation des
    aliments
    www.irradiation-aliments.org
    c/o
    Action Consommation
    40, rue de Malte
    75 011 Paris
    tel: + 33 (0)1 48 05
    86 81
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8767
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: pour ou contre le nucléaire?

    Message par bye le Dim 6 Avr - 18:45

    CE MOIS
    D’AOUT, LA TERRE SERA DÉVORÉE PAR UN TROU NOIR FABRIQUÉ EN SUISSE


    Posted:
    02 Apr 2008 04:38 PM CDT
    Le plus grand accélérateur de particules du monde devant un
    tribunal

    [Corriere della Serra - repris par Courrier International - 02/04/2008]
    Un juriste américain qui se pique de physique veut interdire la mise en
    service imminente du grand collisionneur de hadrons du Cern, près de Genève.
    Selon lui, ce grand instrument de recherche a le pouvoir d’engloutir la
    Terre.

    La suite :
    http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=84323
    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: pour ou contre le nucléaire?

    Message par Rabasse du sud le Lun 7 Avr - 11:01

    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8767
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: pour ou contre le nucléaire?

    Message par bye le Jeu 24 Avr - 7:07

    Action urgente :

    demandez la libération de Jean Marcon en téléphonant au commissariat de Manosque au 04 92 70 17 00 ou en envoyant un fax au 04 92 70 17 16.


    --------------------------------------------------------------------------------
    Réseau "Sortir du nucléaire" - Fédération de 820 associations

    Communiqué de presse du mercredi 23 avril 2008 - minuit

    Le Réseau "Sortir du nucléaire" dénonce la mise en garde à vue de son militant Jean Marcon

    Ce mercredi 23 avril vers 18h30, une dizaine de policiers ont fait irruption à Pertuis (84) chez Jean Marcon, président de l'association Médiane et représentant du Réseau "Sortir du nucléaire" en Provence. Jean Marcon a été menotté, placé en garde à vue et transféré au commissariat de Manosque. Son appartement a été laissé dans un état déplorable par la police (cf photo ci-dessous).

    Le prétexte de cette arrestation est la simple diffusion d'un tract dénonçant la construction en cours du réacteur ITER à Cadarache (13), non loin de Pertuis. Or, bien qu'étant en pointe dans la lutte contre ITER, l'association Médiane assure qu'elle n'est pas responsable de ce tract.

    Le Réseau "Sortir du nucléaire" dénonce cette arrestation arbitraire et demande la libération immédiate de Jean Marcon. Des militants antinucléaires sont rassemblés ce soir devant le commissariat de Manosque.

    Après la mise en garde à vue par la DST, le 25 avril dernier, de Stéphane Lhomme, porte-parole du Réseau "Sortir du nucléaire", cette nouvelle arrestation démontre qu'il y a en France une véritable "chasse aux militants antinucléaires". Cette inquiétante dérive est à mettre en regard de l'obsession pronucléaire de M Sarkozy et de ses efforts pour vendre du nucléaire à des dictatures (Lybie, Chine, etc).

    La France est de moins en moins bien placée pour donner des leçons au reste du monde au sujets des Droits de l'homme, et cela est en particulier dû à la politique nucléaire, civile et militaire, de la France. Le nucléaire ne nuit pas seulement à l'environnement mais aussi à la Démocratie.

    NB : tout citoyen est invité à s'adresser au commissariat de Manosque (Tel : 04 92 70 17 00 - Fax : 04 92 70 17 16) pour réclamer la libération de Jean Marcon
    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: pour ou contre le nucléaire?

    Message par Rabasse du sud le Sam 26 Avr - 10:24

    CATASTROPHE NUCLEAIRE
    L'Ukraine commémore le 22ème anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl
    NOUVELOBS.COM | 26.04.2008 | 07:37
    4 réactions
    L'Ukraine rend hommage aux victimes de la catastrophe nucléaire, qualifiée de drame "planétaire" qui "continue jusqu'à maintenant à influer sur la santé des gens et l'environnement", selon Kiev. La centrale demeure une menace constante, son sarcophage étant toujours fissuré.

    Le sarcophage de béton recouvrant le réacteur accidenté de Tchernobyl (AP)
    L'Ukraine rend hommage, samedi 26 avril, aux victimes de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, un drame "planétaire", selon Kiev, 22 ans après cet incident.
    Dans la nuit de vendredi à samedi, une centaine d'Ukrainiens, dont le président Viktor Iouchtchenko et d'autres hauts responsables nationaux ont déposé des gerbes devant un monument aux victimes de Tchernobyl à Kiev et allumé des cierges lors d'un office religieux consacré à cette tragédie, a indiqué son service de presse.
    A Slavoutitch, une petite ville à 50 km de kilomètres de la centrale accidentée et dans laquelle vit une bonne partie de son personnel, des commémorations nocturnes étaient également prévues.
    "La catastrophe de Tchernobyl est devenue planétaire et continue jusqu'à maintenant influer sur la santé des gens et l'environnement", a souligné le ministère de la Santé dans un communiqué.

    L'Europe contaminée

    Le 26 avril 1986, à 01h23 le réacteur numéro 4 de la centrale de Tchernobyl situé dans le nord de l'Ukraine, près de la frontière russe et bélarusse, a explosé, contaminant une bonne partie de l'Europe, mais surtout ces trois pays, alors républiques de l'URSS.
    Plus de 25.000 "liquidateurs" de la catastrophe, essentiellement Russes, Ukrainiens et Bélarusses qui ont effectué divers travaux, dont la construction d'un sarcophage autour du réacteur accidenté, sont décédés, selon des estimations officieuses.
    Un bilan de l'Onu en septembre 2005 avait estimé à 4.000 le nombre de décès avérés ou à venir en Ukraine, au Bélarus et en Russie par suite de cancers, mais il avait été très contesté par de nombreuses ONG.
    Officiellement, rien qu'en Ukraine 2,3 million de personnes sont considérés comme "ayant souffert à la suite de la catastrophe".
    4.400 Ukrainiens, enfants ou adolescents au moment de la catastrophe, ont été opérés entre 1986 et 2006 pour le cancer de la thyroïde, conséquence la plus évidente de la radiation, selon le ministère de la Santé.

    Menace du sarcophage fissuré

    La centrale de Tchernobyl, dont un dernier réacteur continuait à produire de l'électricité, a été fermée en décembre 2000. Mais avec son sarcophage fissuré qui recouvre quelque 200 tonnes de magma radioactif composé du combustible nucléaire, elle demeure une menace constante.
    Ce magma est "notre plus grand problème", relevait vendredi le ministre ukrainien des Situations d'urgence Volodymyr Chandra dans un communiqué. "Il est hautement radioactif et nous faisons tout pour que la pluie et la neige ne pénètrent à l'intérieur du sarcophage", a-t-il fait valoir.
    Les autorités ont réalisé des travaux pour renforcer cette vieille chape de béton, réalisée à la va-vite au lendemain de la catastrophe. Un nouveau sarcophage en acier recouvrant la vielle installation doit encore être construit. (Avec AFP)
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8767
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: pour ou contre le nucléaire?

    Message par bye le Jeu 22 Mai - 5:23

    Aux groupes et individus militants et sympathisants du Réseau Sortir du nucléaire
    [et aux citoyennes et citoyens lambda - ndlt]

    Agissez avant le 31 mai 2008

    Bonjour,

    Le Réseau “Sortir du nucléaire” vous invite à vous associer à notre demande de débat public à propos du démantèlement des installations nucléaires.

    Vous trouverez à ce sujet, en fichier attaché, la lettre que nous avons envoyée le 26 avril 2008 à Monsieur BORLOO et Madame KOSCIUSKO-MORIZET, Ministère de l’Écologie, de l’énergie, du développement durable ainsi qu’à Monsieur le Président de la Commission nationale du débat public.

    Concrètement, nous vous proposons d’envoyer cette lettre à votre nom en faisant un simple “Copier-Coller” ou en la modifiant à votre guise.

    Voici les deux adresses auxquelles cette lettre doit être envoyée :


    - Ministère de l’Écologie, de l’énergie, du développement durable- 20, avenue Ségur - 75302 PARIS
    - Commission Nationale du Débat Public (CNDP) - 6, rue du Général Camou - 75007 PARIS


    D’autre part, nous vous invitons à donner votre avis et à demander un débat sur le site de l’Autorité de sûreté nucléaire :
    http://www.asn.fr/sections/consultation-du-public/demantelement-installations-nucleaires/

    Merci d’avance pour votre participation sur ce dossier important.

    Très cordialement,

    Philippe Brousse
    Directeur du Réseau "Sortir du nucléaire"
    Fédération de 820 associations

    --------------------------------------------------------------------------------
    Pour votre information, ci-dessous la liste des sites des installations nucléaires en cours de démantèlement :


    1/ Centrale de Chooz (08 )
    2/ Réacteur universitaire de Strasbourg (67)
    3/ Centrale du Bugey (01)
    4/ Réacteur superphenix de Creys-Malville (38)
    5/ Usine SICN de Veurey-Voroize (38)
    6/ Centre CEA Grenoble (38)
    7/ Centre CEA Cadarache (13)
    8/ Centrale de Saint-Laurent-des-eaux (41)
    9/ Centrale de Chinon (37)
    10/ Centrale de Brennilis (29) lettre faite SDNC-VMA-AE2D
    11/ CEA de SACLAY (91)
    12/ CEA de Fontenay-aux-roses (92)
    13/ Usine de retraitement COGEMA de la Hague (50) Lettre faite par le CRILAN
    14/ LURE d'Orsay (91)


    Source : Autorité de Sûreté Nucléaire


    veuillez trouver ci-dessous le modèle de lettre dans le corps du mail à envoyer en votre nom par courrier aux deux adresses indiquées.



    --------------------------------------------------------------------------------
    Date : XX/XX/XX

    Monsieur BORLOO,
    Et Madame KOSCIUSKO-MORIZET,
    Ministère de l’Écologie, de l’énergie, du développement durable
    20, avenue Ségur - 75302 PARIS

    Monsieur le Président
    DE LA COMMISSION NATIONALE DU DÉBAT PUBLIC (CNDP).
    6, rue du Général Camou - 75007 PARIS

    OBJET : demande de débat public à propos du démantèlement des installations nucléaires.


    Madame et Monsieur les ministres,

    Monsieur Le président,

    De nombreuses centrales nucléaires ont déjà cessé leur activité en France : la centrale à eau lourde de Brennilis, les unités nucléaires graphite-gaz de Chinon et St-Laurent, le surgénérateur de Creys-Malville, le premier réacteur à eau pressurisée de Chooz… Aucune n’est arrivée au stade du démantèlement du bloc réacteur qui est la partie la plus délicate, tant pour la protection des personnes que pour la prise en charge des déchets. Dans un courrier du 5 novembre 1999 aux ministres concernés, EDF et le CEA recommandaient de ne pas démanteler dans des délais qui pourraient conduire à devoir entreposer sur site une partie de ces déchets générés par ces travaux.

    A ces réacteurs s’ajoutent d’autres installations nucléaires de base à Cadarache, La Hague, Orsay, Fontenay-aux-Roses, Grenoble, Strasbourg, Veurey-Voroize. Ce n’est qu’une partie des plus gros chantiers à venir avec la fin de vie des premières centrales nucléaires PWR 900 et 1300 mégawatts.

    Il nous semble nécessaire de mener une réflexion d’ensemble sur le démantèlement des installations nucléaires pour, en particulier, éclairer les points suivants :
    - Doit-on démanteler rapidement, en différé, ou choisir le confinement ?
    - Quel sera l’impact immédiat et à long terme sur la santé, quelle est l'estimation de le dosimétrie reçue ?
    - Quels moyens de contrôles indépendants de l’exploitant nucléaire seront-ils définis ?
    - Des études épidémiologiques sont-elles envisagées ?
    - Quel sera le devenir des déchets radioactifs (hors combustibles irradiés) : manipulation, transport, devenir à long terme ?
    - Quels coûts pour un programme de démantèlement ? (Les provisions financières, actuellement reconnues comme « embryonnaires » par la Cour des Comptes, auraient été utilisées à l’achat d’entreprises privées à l'étranger)

    Nous pensons que les démantèlements ne doivent pas se faire site par site, selon des stratégies variables et confidentielles.

    Nous vous demandons donc l'organisation d'un débat public national sur la question du démantèlement des installations nucléaires, relayé par des débats publics sur chaque site concerné par un démantèlement avant toute décision ou enquête publique. De ce point de vue, la consultation que vient de lancer l’Autorité de Sûreté Nucléaire sur cette question ne peut en aucun cas dispenser de la tenue de ces débats publics.

    Conformément à l’article L121-10 du code de l’environnement, vous avez toute latitude pour saisir la Commission nationale du débat public en vue de "l'organisation d'un débat public portant sur des options générales en matière d'environnement ou d'aménagement." A l'évidence, le démantèlement des installations nucléaires entre dans ce cadre.

    En outre, depuis l’entrée en vigueur de la Convention sur l'accès à l'information, la participation du public au processus décisionnel et l'accès à la justice en matière d'environnement signée par la France le 25 juin 1998, depuis la modification intervenue en 2003 de la directive n°85/337CEE concernant "l’évaluation des incidences de certains projets publics et privés sur l’environnement", un tel débat s'avère incontournable : ces deux textes imposent en effet la possibilité donnée au public de participer « à un stade précoce » au processus de décision. Les projets de démantèlement des centrales nucléaires sont par ailleurs cités explicitement en annexe.

    Dans l'attente de votre décision, nous vous prions de croire, Madame et Messieurs, à notre attachement à la défense de l’environnement et à la démocratie.

    Signature

    Contenu sponsorisé

    Re: pour ou contre le nucléaire?

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 17 Déc - 1:31