LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Au-delà des élections
par bye Mer 26 Avr - 17:26

» Les Etats-Unis ont utilisé leur plus puissante bombe non-nucléaire en Afghanistan, une première
par bye Dim 23 Avr - 18:35

» « Pourquoi nous sommes en grève de la faim dans les prisons d’Israël »
par bye Dim 23 Avr - 18:31

» « Enculé, ordure ! ». Philippe Poutou insulté par les flics
par bye Dim 23 Avr - 18:25

» La Sécurité sociale, une assistance ou un droit ?
par bye Dim 23 Avr - 18:22

» Birmanie: pour établir un mécanisme indépendant de réexamen de tous les cas de prisonniers politiques
par bye Ven 21 Avr - 6:02

» Gatti est mort. A la Parole Errante ses mots résonnent encore !
par bye Mer 12 Avr - 18:21

» Turquie : appel urgent au monde enseignant, aux associations et syndicats…
par bye Lun 3 Avr - 18:21

» APPEL À LA MOBILISATION CONTRE LE PROCHAIN SOMMET DE L’OTAN !
par bye Sam 1 Avr - 5:30

» Communiqué de presse de SUD éducation Guyane du 28 mars
par bye Jeu 30 Mar - 10:16

» Qu’est-ce qui ne va pas avec l’arabe à l’école ?
par bye Ven 24 Mar - 12:03

» Libérons l'oisiveté !
par bye Ven 17 Mar - 19:05

» Quand Espérance banlieues bat la campagne
par bye Ven 17 Mar - 19:00

» 8 mars : luttons toutes et tous pour l’égalité des droits !
par bye Mer 8 Mar - 11:01

» Désarmer la police, la proposition pas si saugrenue du NPA
par bye Mar 7 Mar - 12:50

» Fin du dispositif des Caomi: quelle orientation pour les mineurs isolés de Calais ?
par bye Sam 4 Mar - 9:58

» Les fonctionnaires répondent aux "menaces" de Marine Le Pen
par bye Sam 4 Mar - 6:25

» Réduction des indemnités et contrôles drastiques : Macron s’attaque aux chômeurs
par bye Sam 4 Mar - 6:22

» L'avenue Serge Dassault à Corbeil-Essonnes doit être débaptisée !
par bye Sam 4 Mar - 6:20

» Nouvelle révélation du Canard Enchainé : les copinages de Hamon et LVMH
par bye Sam 4 Mar - 6:18

» Une nouvelle menace pour les étrangers
par bye Mar 21 Fév - 12:02

» "Vous êtes la candidate du nanti-système", lance Charline Vanhoenacker à Marine Le Pen
par bye Lun 20 Fév - 20:30

» Vaccins : Marisol Touraine va-t-elle faire respecter la loi ou satisfaire les labos ?
par bye Lun 20 Fév - 20:26

» La tension monte d’un cran entre les Etats-Unis et le Venezuela
par bye Lun 20 Fév - 20:23

» Vandana Shiva : « Gandhi est plus pertinent qu’il ne l’a jamais été »
par bye Lun 20 Fév - 20:16

» Vague de froid en Europe : les migrants vulnérables
par bye Mar 7 Fév - 17:59

» Le centre pour les femmes et les familles migrantes a ouvert ses portes à Paris
par bye Mar 7 Fév - 17:56

» Des incidents éclatent à Aulnay-sous-Bois après les soupçons de viol de policiers
par bye Lun 6 Fév - 18:23

» Le maire rejette l'étude d'UFC-Que choisir sur l'eau potable
par bye Lun 6 Fév - 18:20

» DOCUMENT. Voici le contrat de travail de Penelope Fillon
par bye Lun 6 Fév - 18:17

» Le Hezbollah scrute avec inquiétude la nouvelle politique américaine au Moyen-Orient
par bye Lun 6 Fév - 18:14

» Huit hommes possèdent autant que la moitié de la population mondiale
par bye Mer 18 Jan - 20:06

» Délinquants solidaires : Pour en finir avec le délit de solidarité
par bye Mer 18 Jan - 13:29

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par gramophone Sam 14 Jan - 11:34

» votre permis de conduire à portée de main
par neil89 Ven 13 Jan - 23:51

» Poursuivre la mobilisation pour une carte élargie des lycées de l’Education Prioritaire, en grève le 10 janvier !
par bye Mar 10 Jan - 11:50

» Grenade de désencerclement : un CRS mis en examen
par bye Sam 7 Jan - 20:59

» Les trois visages du vote FN
par bye Sam 7 Jan - 20:46

» Les deux jambes du militantisme
par bye Sam 7 Jan - 20:37

» Condamnés aujourd’hui pour avoir comparé Christiane Taubira à un singe
par bye Sam 31 Déc - 10:17

» Échapper au chaos
par bye Jeu 22 Déc - 17:53

» Le sénateur Carle coupable de détournement de fonds publics ? SUD éducation le dit depuis 2009 !
par bye Jeu 22 Déc - 15:06

» Maths : résoudre un problème
par bye Lun 12 Déc - 13:25

» Journée Internationale des droits de l'Homme: une situation inquiétante en Birmanie
par bye Dim 11 Déc - 11:17

» Comment les services de renseignement font la chasse aux employés des télécoms
par bye Sam 10 Déc - 18:54

» ET SI LE MASCULIN NE L’EMPORTAIT PAS SUR LE FEMININ ?
par bye Sam 10 Déc - 18:49

» Un document interne provoque un malaise à la SNCF
par bye Sam 10 Déc - 18:38

» Le gouvernement repousse l’évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes
par bye Sam 10 Déc - 18:29

» Légitime défense des policiers : faut-il tordre le droit ?
par bye Ven 9 Déc - 19:29

» Cadeau de fin d’année, un casier scolaire pour tous les marmots
par bye Mar 6 Déc - 13:59

» Violences policières, violences d’Etat
par bye Mar 6 Déc - 13:54

» La métamatière, les élites et les gouvernants
par De Bortoli Claude Ven 2 Déc - 9:54

» Comment les stups ont enfumé la justice
par bye Jeu 1 Déc - 12:26

» Quel opérateur
par bye Jeu 1 Déc - 12:24

» Fillon président ? Un coup de massue pour l’école
par bye Mer 30 Nov - 17:54

» « Pourquoi j’ai secouru des réfugiés. » Monument en l'honneur de Pierre-Alain Mannoni
par bye Mar 29 Nov - 13:06

» Jean-Luc Mélenchon ne passera pas au second tour de la présidentielle s'il ne se décide pas à parler au peuple
par bye Mar 29 Nov - 13:03

» Graeme Allwright : il t'a laissé la carte qui est si délirante qu'il n'aura plus jamais besoin d'une autre
par bye Mar 29 Nov - 13:00

» Mort de Fidel Castro : bilan de santé de la révolution castriste
par bye Mar 29 Nov - 12:57

» Vinci, piraté par des hacktivistes
par bye Ven 25 Nov - 18:38

» Le Mouvement de la Paix solidaire de la lutte des infirmières et infirmiers
par bye Ven 25 Nov - 18:35

» presentation de moi
par bye Ven 25 Nov - 18:30

» tests
par Matteo13 Mer 23 Nov - 7:48

» Un système d'accueil italien saturé face au nombre toujours aussi important d'arrivées
par bye Lun 21 Nov - 19:08

» Comment fonctionnera le « centre humanitaire » de Paris ?
par bye Lun 21 Nov - 19:06

» Un quart des enfants européens est menacé par la pauvreté
par bye Lun 21 Nov - 19:02

» Cuba : Le Conseil d’État décrète l’amnistie de 787 condamnés
par bye Sam 19 Nov - 11:11

» TURQUIE : Cesser la « chasse aux sorcières » à l’encontre des employé(e)s de l’éducation
par bye Jeu 17 Nov - 18:57

» Ces magnats français qui contrôlent les médias
par bye Dim 13 Nov - 12:23

» Chômage, retraites et revenu universel : et si un cocktail était la bonne solution ?
par bye Dim 13 Nov - 12:20

» L'ANTIRACISME ET LA GAUCHE RADICALE SONT-ILS IRRÉCONCILIABLES?
par bye Dim 13 Nov - 12:16

» L'Amérique de Donald Trump
par bye Dim 13 Nov - 12:09

» Un an après les élections en Birmanie ...
par bye Mar 8 Nov - 18:59

» Fichier des Français : les oublis et les erreurs de Cazeneuve et Urvoas
par bye Mar 8 Nov - 11:54

» Burkina Fasso : Grève dans l’éducation les 3 et 4 novembre
par bye Mar 8 Nov - 11:49

» "Ni rire, ni pleurer, ni haïr. Comprendre"
par bye Mar 1 Nov - 11:58

» Besoin de crédit personnel
par filhastreanne Lun 31 Oct - 2:32

» L’usage informationnel acritique d’Internet à l’école primaire
par gramophone Dim 30 Oct - 10:06

» Un maire serbe à Srebrenica, tout un symbole, 21 ans après le massacre
par bye Lun 24 Oct - 12:39

» L'Arctique : eldorado ou mirage?
par bye Lun 24 Oct - 12:36

» Après le viol et le meurtre barbare d'une adolescente, les Argentines ont arrêté de travailler
par bye Lun 24 Oct - 12:33

» Si la mise en scène des manifestations spontanées de policiers, organisées en pleine nuit dans les rues de Paris, ont pu surprendre les riverains, elles inquiètent également la majorité à l'approche de la présidentielle.
par bye Lun 24 Oct - 12:30

» Sommet de Bratislava : vers une convergence des approches "sécuritaires" sur les questions migratoires ?
par bye Jeu 20 Oct - 18:28

» Démantèlement de Calais : quel plan de répartition pour les migrants ?
par bye Jeu 20 Oct - 18:26

» Première défaite pour Viktor Orbán
par gramophone Jeu 20 Oct - 6:27

» Ça y est, les revoilà !
par bye Mar 18 Oct - 13:38

» Lettre ouverte de Kirk Douglas contre Donald Trump
par bye Mar 18 Oct - 13:32

» "Affligeant" ou "mérité", le Nobel de littérature attribué à Bob Dylan divise
par bye Mar 18 Oct - 13:26

» L'Église catholique d'Ariège demande pardon pour le massacre des cathares
par bye Mar 18 Oct - 13:23

» QUAND LES LOIS ANTITERRORISTES AUTORISENT LES AGENTS DE LA RATP ET DE LA SNCF À INTERVENIR EN CIVIL ET ARMÉS
par bye Mar 18 Oct - 13:19

» Le président Barack Obama lève les dernières sanctions américaines
par bye Mar 11 Oct - 19:25

» Rentrée scolaire sous haute tension à Mayotte
par bye Mar 11 Oct - 11:53

» S'indigner pour Alep... mais un peu trop tard
par bye Sam 8 Oct - 9:40

» Rapport mondial sur les sciences sociales : lutter contre les inégalités
par bye Sam 8 Oct - 9:34

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR


    Les sans-papiers

    Partagez
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8741
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Les sans-papiers

    Message par bye le Mer 27 Juil - 19:42

    http://www.rue89.com/2011/07/27/retour-du-polyhandicape-expulse-de-france-letat-a-menti-215312

    Retour du polyhandicapé expulsé de France : « L'Etat a menti »
    Par Gabriel Kenedi | Journaliste | 27/07/2011 | 10H13
    Ardi Vrenezi, Kosovar de 16 ans, va bientôt revenir en France. Des dizaines de policiers étaient venus le chercher sur son lit d'hôpital le 3 mai 2010. Il avait été expulsé le lendemain avec sa famille pour séjour irrégulier.

    Ardi est atteint d'encéphalopathie dégénérative, une maladie rare qui ne peut être guérie, mais une prise en charge médicale permet de limiter les atteintes physiques et mentales. C'est ce dont a bénéficié Ardi en France, pendant deux ans. D'abord à domicile, puis dans un établissement spécialisé de Moselle.


    De mai à décembre, Ardi « a perdu 6 à 8 kg »
    La loi est pourtant censée protéger les personnes malades atteintes de pathologies graves contre les expulsions et leur permet d'avoir un titre de séjour. Ce qui aurait dû être le cas d'Ardi rappelle Richard Moyon, de Réseau éducation sans frontières (RESF). (Voir la vidéo réalisée par le comité de soutien à Ardi)


    Vidéo : http://www.dailymotion.com/video/xfaiyk_ardi-expulsion-handicap-kosovo-19-o_news#from=embed


    Or, comme l'avait montré Rue89 en octobre 2010, le Kosovo ne dispose pas des infrastructures nécessaires pour prendre en charge cette lourde maladie.

    Isabelle Kieffer, la pédiatre qui suivait Ardi en France, s'est rendue sur place en décembre 2010. Cela a d'ailleurs fait l'objet d'un documentaire, « Immigration aux frontières du droit », réalisé par Manon Loizeau et diffusé le 1er juin 2011 sur Canal+.

    Contactée par Rue89, Isabelle Kieffer explique que l'état de santé d'Ardi s'est dégradé :

    « Il est en déficit alimentaire depuis plusieurs mois. Au Kosovo, j'ai constaté qu'au bout de six ou sept cuillerées, il ne pouvait plus avaler, car c'était trop fatigant pour lui. De mai à décembre, il a perdu 6 à 8 kg. Et il a sans doute encore perdu du poids.

    Il fait également des crises d'épilepsie quasiment tous les jours et très soutenues alors qu'en France, il en faisait une ou deux par mois. C'est à cause de la rupture des médicaments. Ardi a dû être hospitalisé deux fois en urgence à Pristina. »

    Au Kosovo, un accès aux médicaments compliqué
    En juin 2010, la préfecture de Lorraine charge l'agence régionale de santé d'envoyer des médecins afin de vérifier l'évolution de la maladie d'Ardi. Coût de la journée au Kosovo : 1 264 euros. D'après L'Humanité, voici ce qu'il en ressort :

    « Nous [les experts chargé du rapport, ndlr] avons constaté qu'il était possible de se procurer l'ensemble des molécules actives nécessaires au traitement d'Ardi Vrenezi. »

    L'accès aux médicaments au Kosovo est pourtant bien plus compliqué qu'en France : certains sont difficiles à trouver et très chers. Et un autre, contre les crises d'épilepsie, n'existe pas sous forme buvable, seul moyen pour Ardi de l'ingérer. Le documentaire de Manon Loizeau montre que les médecins du Kosovo ont subi des pressions.

    « L'Etat a dû recourir au mensonge »
    Selon Isabelle Kieffer, les experts envoyés par l'agence régionale de santé n'ont pas examiné Ardi :

    « Il y a de fausses citations dans le rapport. Il y est écrit qu'Handikos, l'ONG située dans le village d'Ardi, est suffisamment équipée pour accueillir dans de bonnes conditions le patient. Or, la responsable leur a affirmé tout le contraire. Et ils ont refusé d'aller voir Ardi à son domicile pour vérifier ses conditions de vie.

    Je ressens beaucoup d'amertume. Ils nous [les médecins qui ont suivi Ardi en France, ndlr] citent comme étant d'accord, alors qu'ils ne nous ont pas demandé à un seul instant notre avis. C'est gravissime. »

    Pour le docteur Kieffer, cette mission n'avait pour but que de légitimer l'expulsion d'Ardi en montrant qu'il pouvait se soigner de manière correcte au Kosovo. Si l'état d'Ardi s'est dégradé, c'est à cause de la prise en charge partielle de la maladie :

    « Il a fallu attendre quatorze mois alors qu'on avait tous les éléments qui prouvaient qu'Ardi ne pouvait pas être soigné au Kosovo. C'est une honte pour le pays. Pour justifier une décision injustifiable, l'Etat a dû recourir au mensonge. »

    Un visa de trois mois. Et après ?
    Ardi et sa famille ont obtenu un visa de trois mois, d'après l'Association des paralysés de France (APF) et RESF. Dans un premier temps, les associations craignaient que seuls Ardi et ses parents aient droit à un visa. Contacté par Rue89, Pierre-Henry Brandet, porte-parole du ministère de l'Intérieur, dément :

    « Il n'a jamais été question de n'accorder un visa qu'à Ardi et ses parents. Sa sœur et son frère auront donc bien un visa. »

    Par contre, le porte-parole n'a pas souhaité s'exprimer sur la durée de permis de séjour, ni sur la date de retour des Vrenezi. A son arrivée, qui devrait s'effectuer en avion sanitaire, Ardi sera hospitalisé afin de faire un bilan. L'institut d'éducation motrice de Freyming-Merlebach (Moselle) est disposé à l'accueillir à nouveau. Depuis son expulsion, une place lui était réservé jusqu'en août 2012.

    Pour qu'Ardi puisse finir sa vie dans de bonnes conditions, les associations vont maintenant se mobiliser pour que la famille Vrenezi obtienne un titre de séjour.

    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8741
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Les sans-papiers

    Message par bye le Ven 29 Juil - 19:30

    http://www.cimade.org/communiques/3353-Nouvelle-loi-sur-l-immigration---une-application-syst-matique-des-mesures-les-plus-r-pressives--
    27 juillet 2011 |
    Nouvelle loi sur l'immigration : une application systématique des mesures les plus répressives
    Depuis l’entrée en vigueur de la nouvelle loi sur l’immigration, le 18 juillet dernier, les équipes de La Cimade présentes dans les centres de rétention ont assisté à une série de décisions d’expulsions sans délai de départ volontaire, assorties presque systématiquement d’interdiction de retour sur le territoire français et ce quelle que soit la situation de la personne.

    L’administration n’a pas hésité à priver de liberté de nombreux étrangers pour essayer de les expulser sans leur laisser de délai de départ. Cette pratique est clairement contraire au droit européen.

    Le préfet du Val de Marne a ainsi tenté d’expulser un homme gravement malade, vivant depuis 10 ans en France aux côtés de son épouse et de leurs trois enfants, sans même lui laisser le temps d’organiser son départ.

    De plus, des préfets ont décidé d’interdire de retour sur le territoire français des parents d’enfants français, un homme malade venu demander un titre de séjour pour pouvoir rester se faire soigner. Ils ont toute leur vie en France et l’administration voulait les empêcher de revenir avant trois ans !

    D’ailleurs, le 25 juillet, le tribunal administratif de Toulouse a annulé une mesure d’éloignement, sans délai, accompagnée d’une interdiction de retour de trois ans visant le père d’une petite fille française de 6 ans. Comment en effet, peut on interdire à un père de revenir en France pendant trois ans alors que son enfant et sa femme y vivent?

    La Cimade constate, comme elle le craignait, que sur la base de la nouvelle loi sur l’immigration, les préfets décident d’enfermer, d’expulser et de bannir des étrangers sans discernement, de façon quasi-systématique.

    Il est d’ailleurs frappant de constater à quel point des décisions aussi graves sont totalement stéréotypées. On retrouve les mêmes motivations lapidaires pour des personnes dans des situations totalement différentes. Plusieurs magistrats judiciaires et administratifs ont déjà annulé des décisions d’éloignement ou refusé de prolonger l’enfermement des étrangers visés, estimant notamment que l’application de la nouvelle loi est contraire au droit européen.

    Cependant, la nouvelle loi a également permis à l’administration d’expulser des étrangers sans qu’aucun juge ne vérifie la légalité de ses décisions. Parmi eux, une jeune femme de 19 ans a été expulsée sans même voir le juge, alors qu'elle laisse en France son bébé âgé de neuf mois !

    La Cimade restera vigilante et mobilisée dans les centres de rétention et dans ses permanences juridiques pour dénoncer les dangereuses dérives de cette nouvelle loi et défendre les droits des étrangers.


    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8741
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Les sans-papiers

    Message par bye le Lun 15 Aoû - 18:03

    Un Roumain de 45 ans qui était détenu au centre de rétention de Nîmes
    depuis le 31 juillet s’est donné la mort par pendaison. Le suicide a
    été découvert aujourd’hui, à 6 h.

    Ce Roumain, qui était en France depuis deux ans et travaillait sur des
    chantiers, indique la Cimade, ne voulait pas revenir dans son pays
    qu’il avait quitté en vendant tout ce qu’il y possédait. Il ne
    comprenait pas non plus pourquoi, en tant que citoyen européen, il
    avait été enfermé au centre de rétention, dans l’attente de son
    expulsion de France.



    La nouvelle de ce suicide provoque une vive émotion au sein des
    associations, mouvements et collectifs divers agissant pour venir en
    aide aux sans-papiers.

    http://www.midilibre.fr/2011/08/13/dma-un-roumain-se-donne-la-mort-au-centre-de-retention,371209.php
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8741
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Les sans-papiers

    Message par bye le Sam 27 Aoû - 11:01

    “un système qui crée des humains superflus”
    | ldh-toulon.net | mardi 23 août 2011

    mardi 23 août 2011

    Un père de famille Rom roumain s’est donné la mort dans la nuit du 12 au 13 août au Centre de rétention administrative (CRA) de Nîmes, où il était détenu depuis 13 jours. Les membres de la Cimade se sont retirés quelques jours du centre de rétention de Nîmes pour dire leur colère.

    Dans son communiqué publié mardi 16 août, la Cimade « dénonce la violence de l’enfermement des étrangers ». Pour elle, ce nouveau drame « est la conséquence d’un système qui ne considère plus les hommes comme des humains ».

    La Cimade rappelle que les droits fondamentaux nous concernent tous, étrangers comme français, et qu’en acceptant cette banalisation de la privation de liberté, nous acceptons que les droits de tous soient bafoués. A la suite du communiqué de l’association, nous reprenons un entretien avec Jean-Paul Nuñez, délégué régional de la Cimade pour le Languedoc-Roussillon.




    « Une seule chose semble claire :
    le mal radical est [...] apparu
    en liaison avec un système où tous les hommes
    sont [...] devenus superflus. »

    Hannah Arendt, Le système totalitaire





    Communiqué de la Cimade

    Suicide au CRA de Nîmes : La Cimade dénonce la violence de l’enfermement des étrangers
    16 août 2011

    Ce samedi 13 août, Marius B., privé de liberté depuis 13 jours au centre de rétention de Nîmes, s’est donné la mort.

    Marius B. avait 45 ans, était marié et père de 2 enfants. D’origine Rom et de nationalité roumaine, il avait vendu tous ses biens pour venir travailler en France sur des chantiers. Il disait ne pas comprendre pourquoi il était ainsi retenu alors que citoyen européen il était seulement venu en France pour travailler.

    La Cimade alerte depuis de trop nombreuses années sur les conséquences des agissements de l’Etat en matière d’immigration : arrestations arbitraires, personnes expulsées alors qu’en situation régulière, violation de décisions judiciaires...

    Elle témoigne de la violence et de l’inhumanité des procédures administratives : banalisation de la privation de liberté, familles séparées, malades renvoyés dans un pays où ils n’auront pas d’accès à un traitement indispensable...

    Le drame qui a eu lieu ce samedi est la conséquence directe de la violence que constituent les politiques françaises de l’enfermement des étrangers. Il est la conséquence d’un système qui ne considère plus les hommes en humains.

    La Cimade rappelle que les droits fondamentaux nous concernent tous, étrangers comme français, et qu’en acceptant cette banalisation de la privation de liberté nous acceptons que les droits de tous soient bafoués.



    « Un système qui crée des humains superflus »
    Entretien publié dans La Marseillaise, le 22 août 2011


    Suite au suicide d’un Roumain, les membres de la Cimade se sont retirés quelques jours du centre de rétention de Nîmes pour dire leur colère.

    Entretien avec Jean-Paul Nuñez, délégué régional de la Cimade pour Languedoc-Roussillon

    Vendredi 12 août, un ressortissant roumain s’est pendu dans sa cellule au centre de rétention de Nîmes. Pour échapper à son seul crime, son fardeau : l’absence de papiers. Les membres de la Cimade, qui interviennent au quotidien pour aider les étrangers placés en centre de rétention, n’ont même pas été avertis. Tristesse. Colère aussi. Contre un système qui broie de l’humain. Contre la presque impossibilité de remplir leur rôle - la loi Besson, entrée en vigueur en juillet, étant passée par là tel Attila…

    Durant trois jours, en signe de protestation, les membres de la Cimade se sont donc retirés du centre de rétention. Jean-Paul Nuñez, représentant régional de l’association, revient sur « l’absurdité » d’un système.

    •Quel message vouliez-vous faire passer en vous retirant du centre pendant trois jours ?
    Le ressortissant roumain qui s’est suicidé était en France depuis 2003, travaillait et ne voulait pas retourner en Roumanie parce qu’il avait besoin de gagner de l’argent pour sa famille restée là-bas. Ce sont des gens qui n’ont jamais porté intégrité aux biens ou aux personnes. Et qu’on enferme dans de véritables prisons.

    On s’est retirés pour dire : le système devient trop violent. On ne sait plus très bien quel est notre rôle. On n’a même pas été avertis du suicide. Lorsqu’il y a une tentative d’incendie, comme il y a trois semaines, le policier se retrouve à l’hôpital pour être soigné, suivi psychologiquement, etc… Et nous, on apprend par la bande que quelqu’un est mort.

    •C’est la première fois qu’un tel drame arrive ?
    Sur Nîmes, c’est la première fois depuis l’ouverture du centre. Mais il y a déjà eu des tentatives. Et les mutilations sont régulières.

    •Ces gens retournent contre eux la violence du système ?
    Tout à fait. Le système rétentionnaire est devenu si violent que certains, soit portent atteinte à eux-mêmes, soit mettent le feu au centre, comme à Lyon il y a trois semaines. Ils cherchent une échappatoire.

    Il faut savoir que la nouvelle loi dite Besson, contre laquelle on s’est battus, est entrée en vigueur. Désormais les personnes retenues peuvent être expulsées dans les cinq jours sans passer devant un juge. On en arrive donc à un système d’Etat policier, puisqu’elles ne peuvent plus faire valoir de droit. Quant à notre rôle, qui était d’intervenir pour défendre ces gens, il devient du même coup très futile.

    Pourtant ce n’est pas ça qui empêchera des gens de venir en Europe. On l’a encore vu le week-end dernier à Lampedusa, où 2 000 personnes sont arrivées. On est dans un système qui crée des humains superflus. C’est gravissime pour notre société d’en arriver là.

    •Vous voulez dire qu’il n’y a plus de limites ?
    Rendez-vous compte : on a appris qu’une famille du Kosovo venait d’arriver à Nîmes depuis l’Allier. Une famille dont l’enfant est en chaise roulante, handicapé physique et mental. 12 ans. Et il est en centre de rétention. Quand on en est à mettre en centre un enfant en chaise roulante parce qu’on n’a pas envie qu’il s’enfuie… on est dans l’absurdité la plus complète.

    •Sans compter que le système se porte bien, puisque le plus grand centre de rétention de France a ouvert début août en région parisienne…
    Vu que même dans des centres de capacité moins importante on ne peut plus réellement défendre les personnes retenues, ils créent des structures encore plus grandes où les gens seront encore moins défendus.

    Il faut qu’il y ait un moratoire et qu’on repense le système de A à Z. En commençant par cesser de donner les pleins pouvoirs à la police. Parce que si on les lui donne sur ce terrain, demain on les lui donnera sur d’autres. Derrière cette machine à broyer des étrangers, il y a une logique qui se met en place. Demain, tous les citoyens seront aux prises avec des mécaniques répressives.

    •Il y a quelques jours, un jeune Arménien de Montpellier a été dénoncé à la police par sa patronne…
    Des gens qui profitent des étrangers, ça a toujours existé. C’est un classique qu’à la fin du mois, au lieu de les payer, on les dénonce. Comme ça on garde le salaire. Ce qui est grave aujourd’hui c’est qu’on nous a enlevé les outils nous permettant d’attaquer ces gens et ces pratiques.

    Si on ne peut pas défendre un étranger devant le tribunal pour montrer que la dénonciation ou l’arrestation ont été illégales, on ne pourra pas attaquer par la suite un exploiteur. Tout ça va avec la logique du profit, qui domine partout dans le monde. Pour moi, ces gens sont dans une démarche de traîtrise par rapport à tous les efforts qui doivent être faits pour que la société continue à assumer l’Etat social et des droits sociaux pour la plupart d’entre nous. On arrive à la fin d’une époque. Il y a des milliers de gens qui se lèvent pour dire : nous sommes indignés. Je ne vois pas pourquoi ce qui est en train de germer dans le monde arabe ou en Espagne ne germerait pas dans la société française.

    Propos recueillis par A.G



    P.-S.
    Les associations de défense des étrangers estiment que le gouvernement français utilise les Roms roumains et bulgares comme « variable d’ajustement » pour atteindre ses « quotas d’expulsions » annuels alors que ces citoyens européens peuvent revenir aussi vite qu’ils ont été renvoyés. En 2009 et 2010, les Roumains et Bulgares (en majorité des Roms) ont constitué un tiers des expulsions totales d’étrangers de France soit 9.300 en 2009 et 9.500 en 2010 alors que le nombre total des Roms vivant en France est estimé à environ 15.000 personnes.
    Depuis le 1er janvier 2007, les Roumains et les Bulgares sont citoyens de l’Union européenne et jouissent donc de la liberté de circuler dans l’espace Schengen mais ils sont soumis au bout de trois mois à des conditions de ressources qu’ils peinent à remplir, étant soumis à des restrictions d’accès au marché de l’emploi, et peuvent également être expulsés pour « trouble à l’ordre public ». [1]


    Notes
    [1] Extrait de : « Suicide d’un père de famille Rom roumain au Centre de rétention de Nîmes », Dépêches Tsiganes, le 17 août 2011.

    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8741
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Les sans-papiers

    Message par bye le Lun 29 Oct - 20:25

    Communiqué !

    Les Collectifs des sans papiers ne vont pas attendre à ce que l’épée Damoclès leur tombent sur la tête ( la nouvelle Circulaire).
    Finis, Plus jamais ces politiques de manipulations et d’instrumentalisations de notre lutte, la position du mouvement solidaire ainsi que cette fameuse plate forme des 12, nous incitent à prendre les devants avec la prise en charge de notre destin, rapidement.
    Encore une fois, nous Collectif de sans papiers nous rejetons ce principe de Régularisation par le Travail, nous Refusons l’accaparation de notre lutte par qui que se soit, organisations ou autres ainsi que par des personnes sois disant « soutiens » qui viennent aux réunions des collectifs de sans papiers pour juste refroidir l’atmosphère et découragé nos intentions dans le choix et la manière de porter nos actions, avec des positions qui servent qu’à diviser les sans papiers.
    Des positions contre-productives qui ne servent aussi qu’à ménager le Gouvernement actuel qui jusqu’à l’heure d’aujourd’hui à afficher sa politique, celle de la continuité, celle du précédent gouvernement, basé sur l’arbitraire et favorisant ce système de Régularisation par le travail en donnant le pouvoir au patron tortionnaire.
    Nous ne lâcherons rien, même pas un seul millimètre
    Notre Autonomie est un principe et fondamentale quand à la survie de notre lutte.
    Les Collectifs des sans papiers



    1ère : Action vers le Ministère de l’Intérieur

    RASSEMBLEMENT le Mercredi 7 novembre 2012 à 16 h
    Place Chassaigne Goyan Paris 75008
    Métro St philippe du Roule ( ligne 9)



    2ème Action Vers le Parti Socialiste


    RASSEMBLEMENT Vendredi 9 Novembre 2012 à 14 h
    Rassemblement devant le PS rue de Solférino
    Métro Soférino ( ligne 12)



    3ème : Action vers le Ministère de l’Intérieur
    RASSEMBLEMENT le Mercredi 14 novembre 2012 à 16 h
    Place Chassaigne Goyon Paris 75008
    Métro St philippe du Roule ( ligne 9)


    Le mouvement des sans papiers.
    Le CSP 92, le CSP 77, le CSP 12, le CSP 95,
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8741
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Les sans-papiers

    Message par bye le Lun 31 Déc - 14:42

    Communiqué de l’Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF), la Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR) et de l’Union Juive Française pour la Paix (UJFP) :







    FAUT-IL CREVER POUR AVOIR DES PAPIERS ?

    C'était le slogan scandé par la manifestation de soutien aux grévistes de la faim sans papiers samedi après-midi à Lille.

    Une délégation du Bureau national de l'UJFP, de l'ATMF et de la FTCR était présente samedi 29 décembre devant la tente des grévistes de la faim sans papiers.

    60 jours de grève, ils étaient 157 à commencer cette grève le 2 novembre dernier. Première victoire, ils obtiennent enfin le rétablissement de l'examen des dossiers avec présentation argumentée : et le 26 décembre ils sont enfin reçus par la préfecture, 9 d'entre eux sont "régularisés", 40 entrent dans le cadre de la demande d'asile, 58 encore aujourd'hui nous regardent avec désespoir et espoir, et nous posent la question : "Faut-il crever pour avoir des Papiers?"

    L'évêché de Lille a appelé la police pour les chasser de l'église St-Maurice, La Mairie socialiste de Lille a refusé de fournir des toilettes chimiques pour le campement des grévistes. Sordide détail qui prend tout son sens après 60 jours de grève de la faim quand les grévistes ne peuvent plus se déplacer ou très difficilement. C'est leur dignité d'être humain qui est bafouée.
    Le préfet joue le temps et le bras de fer. En attendant, 2 d'entre eux arrêtés par la police devant l'église, relâchés en première instance, ont été condamné hier sur appel du Parquet. Ils ont été expulsés ce matin vers l'Algérie. Le consulat algérien a accordé le laisser passer malgré leur état de santé.

    Cette grève terrible est soutenue par le magnifique collectif lillois des sans-papiers, de nombreux collectifs et de nombreuses associations dont les nôtres, de nombreux partis politiques de gauche, à l'exception du PS. Pourtant, lors d'une grève similaire en 2007, le PS présent fustigeait la politique scandaleuse de ses prédécesseurs au pouvoir.

    Hier après midi la bise soufflait à Lille, le cortège des manifestants a traversé la ville illuminée pour les fêtes de fin d'année, et crié : Assez l'indifférence! Assez le silence! Solidarité avec les sans papiers! Nous sommes tous des sans-papiers.

    L'ATMF, la FTCR et l'UJFP apportent leur solidarité aux grévistes de la faim, soutiennent leurs revendications, condamnent le comportement irresponsable de la Préfecture et les décisions qui mettent chaque jour en danger la vie de ces sans papiers, s'indignent la politique prônée actuellement par M.Valls.

    Nous rappelons notre attachement à la régularisation de tous les sans-papiers, à la libre circulation, et à la liberté d’installation partout et pour tous.

    ATMF/FTCR/UJFP
    Paris, le 30 décembre 2012

    Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF) - 10 rue Affre, 75018 Paris
    Tél. 01 42 55 91 82 - Mel: national@atmf.org - Site : http://www.atmf.org

    Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR) - 23 rue du Maroc 75019 Pari
    Tél. 01 40 34 18 15 - Mel: contact@citoyensdesdeuxrives.eu - Site : http://www.citoyensdesdeuxrives.eu/

    Union Juive Française pour la Paix (UJFP) - 21 ter rue Voltaire, 75011 Paris
    Tél. 07 78 38 34 94 - Mel: contact@ujfp.org - Site : http://www.ujfp.org


    http://atmf.org/FAUT-IL-CREVER-POUR-AVOIR-DES
    avatar
    soleila

    Féminin
    Nombre de messages : 5
    Localisation : Nord
    Emploi/loisirs : Infirmière
    Humeur : optimiste
    Date d'inscription : 22/04/2014

    femmes étrangéres

    Message par soleila le Mer 23 Avr - 0:18

    bye a écrit:Pour protéger les femmes étrangères victimes de violences les députés
    écrivent des lois. Apparemment les préfets n'arrivent pas à les lire.
    Ni une ni deux, organisons une
    CONSULTATION OPHTALMOLOGIQUE
    PUBLIQUE POUR LES PREFECTURES
    Le jeudi 8 avril à 19h
    Place du châtelet à Paris
    Avec le participation de la Compagnie Acidu
    Prises de parole

    Pour les femmes étrangères, les violences subies (violences conjugales,
    exploitation sexuelle, esclavage moderne...) ont une incidence sur leur
    situation administrative. Pour certaines d’entre elles, fuir une situation
    de violences physiques ou psychologiques est souvent synonyme de
    clandestinité.
    Si depuis 2003, des avancées législatives permettent à ces femmes de quitter
    la situation de violence et d’obtenir un titre de séjour, en pratique, ces
    textes ne sont pas ou mal appliqués.
    De nombreux dysfonctionnements administratifs sont constatés : refus de
    prendre des dossiers complets, demandes abusives de justificatifs et
    documents, refus de délivrance de récépissés pendant l’examen de la demande
    de renouvellement du titres de séjour, etc…
    Ces exemples de dysfonctionnements et pratiques abusives représentent le
    quotidien des femmes étrangères victimes de violences. L'adoption d'une
    législation favorable à leur égard n'est pas suffisante. Encore faut il
    qu'elle soit appliquée !


    durant 13 ans je me suis occupée d'associations qui défendent les droits des femmes et qui luttent contre la violence faites aux femmes.
    Je peux affirmer que les femmes étrangères victimes de violence de la part du conjoint vivent dans la peur d'étre expulsé, elles sont menacées, bafouées, car il faut savoir qu'un simple courrier envoyé  à Nantes au service de l'immigration peut faire retirer les papiers par une dénonciation calomnieuse (mariage blanc).
    Ces femmes doivent parfois attendre et supporter les 5 ans fatidique pour avoir le droit de garder leur papiers de résidence, et enfin demander le divorce.
    Parfois heureusement, avec l'aide de fonctionnaire responsable, on arrive à sauver certaines femmes.
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8741
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Les sans-papiers

    Message par bye le Sam 23 Aoû - 17:33

    Jeudi 21 août 2014, Abdelhak Goradia est décédé alors qu’il était
    conduit par les flics à l’aéroport Roissy Charles de Gaulle pour être
    expulsé vers l’Algérie. Il avait réussi à refuser une première fois
    son expulsion le 16 août dernier. Selon la version policière, c’est
    dans le fourgon en arrivant à l’aéroport qu’il aurait eu « une crise
    cardiaque ». Les flics ont même parlé d'une mort naturelle. Or,
    l'autopsie a révélé qu'il était décédé par asphyxie. Ce n'est pas la
    première fois qu'une personne décède lors de son expulsion. Plusieurs
    sans papiers sont en effet morts assassinés par la PAF comme Ricardo
    Barrientos en décembre 2002 ou Mariame Getu Hagos en janvier 2003.


    Les retenus du bâtiment 1 de Vincennes se sont mis en grève de la faim
    dès qu'ils ont appris la mort de leur camarade. Ils ont rédigé un
    communiqué que voici :

    "Nous, retenus du bâtiment 1 du CRA de Vincennes, demandons:

    - que des journalistes puissent venir voir les conditions de vie dans le centre

    - que les acteurs des violences envers M. Goradia soient punis, car
    ils l'ont tabassé à mort.

    - que la durée de rétention soit réduite à 20 jours car il y a trop de
    violences. Ce n'est pas la peine, 45 jours, ça ne sert à rien

    - que la nourriture soit améliorée. On mange très mal alors qu'on n'a
    pas demandé à être ici.

    - Une partie de la police est très agressive verbalement et fait des
    provocations. Ils vont jusqu'à dire des insultes dans le micro. Ils
    hurlent et font des gestes obscènes.

    On ne négociera pas. On continuera la grève de la faim tant que nos
    revendications ne seront pas satisfaites "

    Liberté de circulation et d'installation !

    berger11

    Nombre de messages : 9
    Date d'inscription : 02/05/2016

    Re: Les sans-papiers

    Message par berger11 le Mar 3 Mai - 5:55

    J'ai lu "régularisation de tous les sans papiers"

    Il s'agit à l'évidence de la proposition d'un grand irresponsable.
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8741
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Les sans-papiers

    Message par bye le Mer 4 Mai - 14:35

    non, au contraire, s'ils sont sans-papiers et que ce n'est pas légal, il faut les régulariser pour que cela le devienne.

    berger11

    Nombre de messages : 9
    Date d'inscription : 02/05/2016

    Re: Les sans-papiers

    Message par berger11 le Mer 4 Mai - 15:38

    les régulariser reviendrait à encourager l'immigration clandestine
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8741
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Les sans-papiers

    Message par bye le Mer 4 Mai - 18:23

    Il n'y a pas d'immigration clandestine, car la liberté de se déplacer est un droit fondamental, inscrit dans la Déclaration universelle des droits de l'homme.

    Les frontières n'existent que sur le papier; elles ont été provoquées par des guerres le plus souvent, et ne correspondent à aucune entité, aucune réalité historique.
    C'est uniquement la loi du plus fort, donc sans fondement.
    avatar
    ecotone
    Administratrice

    Nombre de messages : 1036
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: Les sans-papiers

    Message par ecotone le Mer 4 Mai - 22:37

    Qu'on laisse circuler ces pauvres gens, qu'on les régularise s'ils veulent se poser ici, ils sont déjà victimes de leurs conditions de vie, ils essayent d'y échapper, au prix de leur vie souvent, et en plus on les blâme, ce sont des victimes, ne l'oublions pas.
    Ils se battent pour survivre et faire survivre leur famille, et pour cette belle attitude on les criminalise. Ils devraient recevoir des médailles!!

    Les pays riches préfèrent aussi parfois les noyer…
    Ni vu, ni connu… après on parle de corps retrouvés… des clandestins à bords d'embarcations trop légères… c'est loin au large… Discours rationalisant.
    Et on n'a plus à les gérer sur le territoire…
    C'est triste…
    On ne dit rien sur leur vie, qui ils étaient, des histoires humaines d'humains…
    C'est qui les sauvages??

    Mais il paraît que c'est responsable que de ne pas régulariser les sans papiers...
    Rendus dans l'illégalité par des lois scélérates.

    berger11

    Nombre de messages : 9
    Date d'inscription : 02/05/2016

    Re: Les sans-papiers

    Message par berger11 le Jeu 5 Mai - 13:26

    "les frontières ... ne correspondent à aucune réalité historique"
    Plus c'est gros plus ça passe.
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8741
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Les sans-papiers

    Message par bye le Ven 6 Mai - 5:34

    pas d'argument à opposer, bien sûr, car il n'y en a pas.

    berger11

    Nombre de messages : 9
    Date d'inscription : 02/05/2016

    Re: Les sans-papiers

    Message par berger11 le Ven 6 Mai - 9:42

    les affirmations aussi péremptoires que fausses de bye lui servent d'argument.
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8741
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Les sans-papiers

    Message par bye le Ven 6 Mai - 12:47

    Je ne vois pas ce que tu viens faire ce forum, à part troller.

    Depuis que tu postes, pas un début de renseignement ou d'argument fondé; sinon, il reste les bacs à sable.

    berger11

    Nombre de messages : 9
    Date d'inscription : 02/05/2016

    Re: Les sans-papiers

    Message par berger11 le Ven 6 Mai - 13:35

    Mon pauvre bye
    Je perds mon temps à débattre avec toi
    Quand tu affirmes que les "frontières .. ne correspondent à aucune réalité historique" tu ignores les nombreux traités qui en Europe ont mis fin aux guerres et qui ont à chaque fois défini les frontières.
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8741
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Les sans-papiers

    Message par bye le Ven 6 Mai - 18:28

    Si tu pers ton temps; que fais-tu ici, à me répondre, hein ?
    Pauvre ignare.

    Tu ignores que les traités sanctionnent un arrêt des combats, lui-même causé par la supériorité de l'une des parties sur l'autre. A défaut d'exprimer la loi de la raison, il exprime la loi du plus fort ( La Fontaine).

    berger11

    Nombre de messages : 9
    Date d'inscription : 02/05/2016

    Re: Les sans-papiers

    Message par berger11 le Sam 7 Mai - 12:54

    "il exprime (le traité) la loi du plus fort"
    C'est une évidence, bye est en train de découvrir l'eau tiède.

    Et cela ne change rien au fait que les traités ont défini les frontières.

    Bye tu es vraiment très mauvais, tu es enfermé dans une idéologie stupide et quand tu affirmes que les frontières n'ont pas de réalité historique, tu affiches ta mauvaise foi ou ta nullité.
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8741
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Les sans-papiers

    Message par bye le Sam 7 Mai - 17:31

    Tu es vraiment nul, pauvre inculte.

    Les frontières n'ont pas de réalité historique, c'est toi qui le dis, mort de rire! Mais en même temps, c'est si bon de rire.

    Si le traité exprime la loi du plus fort, c'est bien que c'est la loi de l'arbitraire, du militaire: la réalité historique est dûe au mouvement des peuples.

    Allez, va réviser un peu plutôt que d'écrire des sornettes; rassure-toi, tu n'es pas le seul à avaler l'histoire revisitée. Va allumer la TV, tu en entendras bien d'autres, que tu goberas comme celle-ci!

    T'as de la chance, car je te réponds; en principe, je ne discute pas avec les gens creux, car je les instruis, et ils sont infoutus de comprendre ce service altruiste.

    "La réalité historique n'est donc que la part prométhéenne de la réalité sociale... Elle coïncide avec ce secteur de la réalité sociale, où les hommes pris collectivement et individuellement entrevoient la possibilité de la transformation ... des structures sociales par suite de l'action humaine."Gurvitch.

    berger11

    Nombre de messages : 9
    Date d'inscription : 02/05/2016

    Re: Les sans-papiers

    Message par berger11 le Sam 7 Mai - 20:49

    Mon pauvre bye, t'es décidément complètement obtus

    Si un traité exprime la loi du plus fort, le traité définit néanmoins des frontières, même si cela ne te plait pas

    Et dire comme tu le fais que les frontières n'ont pas de réalité historique prouve surtout que tu raisonnes comme une casserole ou que tu as l'intelligence d'une huitre (j'espère que tu apprécies ma délicatesse car tu mériterais d'autres qualificatifs)

    Quant tu écris "je ne discute pas avec les gens creux, car je les instruis" tu es à la fois ridicule et prétentieux.

    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8741
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Les sans-papiers

    Message par bye le Dim 8 Mai - 8:01

    J'ai comme l'impression que tu ne comprends même pas le sens des mots que tu écris.Tu souffres de quoi, exactement?

    Tu fuis comme un liquide visqueux, quand tu es cerné par l'évidence, détourne sans cesse l'objet de "l'échange."

    Je te prouve par A + B que les frontières ne sont pas une réalité historique, c'est-à-dire que ce sont les peuples qui sont son constituant, par exemple, que cette réalité se concrétise par la chute du Mur, dûe au mouvement du peuple allemand ( de RDA mais aussi de RFA ), et donc abat la frontière imposée par le pouvoir soviétique et son armée, notamment; dans ce cas, la réalité historique se vérifie car le peuple en mouvement ne construit pas une nouvelle frontière, mais la détruit.

    Bon, je suis vraiment gentil avec toi, handicapé de l'esprit, va.

    Pour ceux qui me connaissent, je ne suis ni ridicule ni prétentieux, mais avec des poids morts de ton genre, en principe, je ne perds pas tout ce temps gaspillé, je les évite.
    avatar
    ecotone
    Administratrice

    Nombre de messages : 1036
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: Les sans-papiers

    Message par ecotone le Dim 8 Mai - 19:10

    bye a écrit:Il n'y a pas d'immigration clandestine, car la liberté de se déplacer est un droit fondamental, inscrit dans la Déclaration universelle des droits de l'homme.

    Les frontières n'existent que sur le papier; elles ont été provoquées par des guerres le plus souvent, et ne correspondent à aucune entité, aucune réalité historique.
    C'est uniquement la loi du plus fort, donc sans fondement.

    Pourtant c'est clair!! T'avais tout dit là!!

    C'est terrible cet enfermement dans la domination, la "loi du plus fort", comme un fatalisme, incontournable!!
    Ou comme un bénéfice pour certain… c'est l'esprit colonialiste, peut-être!

    Quand je pense qu'après l'écroulement du mur de Berlin, on refait toujours des murs, des barbelés,... des entraves à une libre circulation!!
    Et de quel droit??? Le droit que s'arroge une poignée de personnes, qui elles-mêmes s'autorisent à circuler librement partout!!
    Et nous, des citoyens tout court, que des devoirs, et surtout celui de ne pas bouger… sauf dans la flexi-mobilté…

    La violence et la domination, par des guerres ont imposé des frontières. Elles n'ont d'autre origine.

    jmf

    Nombre de messages : 14
    Date d'inscription : 19/05/2016

    Re: Les sans-papiers

    Message par jmf le Mer 1 Juin - 13:21

    Au début l'homme était nomade, il se déplaçait pour chasser ,cueillir; son territoire était sans borne. Puis vint l'époque de la sédentarisation, l'homme apprenait à cultiver la terre, il commença à se l'approprier, à la défendre contre les envahisseurs venant piller ses réserves, le temps des frontières était né, logiquement l'homme a défendu ce qui lui apportait nourriture et sécurité.
    alors oui, les frontières ont toujours été essentiels au peuplades. Les guerres résultant de ces défenses territoriales, devinrent inévitables car elles sous tendaient l'existence même de ces communautés.
    Les cultures propres aux peuples ont pues alors se développer et prospérer. Donc oui, les frontières ont un rôle important et il en est ainsi depuis les tous débuts de l'humanité. Les guerres sont toujours liées à cette fondamentale. On le voit encore aujourd'hui dans les guerres de religion qui ne sont au fond qu'une autre façon d'établir un califat géographique ceint de frontières terrestres

    Contenu sponsorisé

    Re: Les sans-papiers

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 30 Avr - 11:50