LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Guyane : non à la Montagne d’or !
par bye Mar 12 Juin - 18:05

» Crime raciste en Calabre
par bye Ven 8 Juin - 12:17

» migration internationale
par bye Ven 8 Juin - 12:08

» Les premiers chiffres de PARCOURSUP : une génération sacrifiée ?
par bye Lun 4 Juin - 17:42

» LES ONG DÉVOILENT LEUR PROJET DE LOI D’AVENIR POUR LES TRANSPORTS ET LA MOBILITÉ
par bye Mar 29 Mai - 18:01

» NE JAMAIS RECHERCHER D’ADHÉSION
par bye Mar 22 Mai - 14:38

» Kanaky, quand le peuple voulait s’éduquer lui-même...
par bye Lun 14 Mai - 10:04

» Anarchisme, éducation et pédagogie
par bye Lun 7 Mai - 13:15

» Cours libres - Debout ! Debout ! C’est maintenant que ça se passe...
par bye Dim 15 Avr - 9:08

» fascisme pas mort, hélas!
par bye Ven 6 Avr - 11:52

» Notre Dame des Landes ou l’art des grands projets inutiles
par bye Mar 3 Avr - 19:20

» MÉDECINS ET ASSOCIATIONS UNISSENT LEURS VOIX POUR RAPPELER L’URGENCE D’AGIR FACE À LA POLLUTION DE L’AIR
par bye Mer 28 Mar - 18:19

» BOMBARDEMENTS AU PROCHE ET MOYEN ORIENT : EXIGEONS LE RESPECT DU DROIT INTERNATIONAL PAR TOUS
par bye Jeu 22 Mar - 18:08

» Manifestation kurde anti-Erdogan à Bruxelles
par bye Mar 20 Mar - 7:23

» Les cigarettes électroniques, plus dangereuses que bénéfiques ?
par bye Mar 20 Mar - 7:13

» La métamatière et les créations
par Claude De Bortoli Jeu 15 Mar - 11:43

» Scandale sexuel : Oxfam présente ses excuses aux autorités haïtiennes
par bye Ven 9 Mar - 18:50

» SDF, il avait volé des sandwiches dans la poubelle d’Atac
par bye Ven 9 Mar - 18:40

» Malgré l’austérité, la France va dépenser 37 milliards pour son réarmement nucléaire
par bye Ven 9 Mar - 18:31

» La pauvreté s’installe...
par bye Mar 6 Mar - 10:58

» large victoire des grévistes d’HEMERA - HOLIDAY INN
par bye Ven 16 Fév - 10:40

» jeunes à la rue dans le grand froid : faire connaitre est déjà un combat
par bye Mer 14 Fév - 18:07

» National ou civique ou militaire : en arrière-plan du service obligatoire, la militarisation des élèves
par bye Lun 5 Fév - 13:03

» ARRIVÉES ET DEMANDES D'ASILE EN BAISSE EN 2017 EN EUROPE
par bye Mar 30 Jan - 18:29

» Les véritables enjeux des réformes éducatives de Jean-Michel Blanquer
par bye Mar 30 Jan - 15:00

» Contre la sélection à l’université : "On veut de l’inattendu !"
par bye Mar 23 Jan - 19:19

» Les policiers français ont abattu 18 personnes en 2017
par bye Ven 19 Jan - 7:43

» Acheter permis de conduire français
par Pipoinzaghi Mar 16 Jan - 16:02

» Journée internationale des droits de l’Homme : en Birmanie des espoirs déçus
par bye Sam 6 Jan - 7:52

» Tapis dans le bocage : la vérité sur les armes secrètes des "zadistes"
par bye Ven 29 Déc - 14:32

» Victoire du Secours populaire contre le maire F.N. d’Hayange
par bye Mer 20 Déc - 21:28

» Peut-on renvoyer les demandeurs d’asile vers des « pays tiers sûrs » ?
par bye Mar 19 Déc - 19:52

» Une montée des violences envers les migrants à travers l'Europe :
par bye Ven 15 Déc - 18:54

» Défendre et renforcer les CHSCT !
par bye Mar 5 Déc - 12:59

» Nuage de Ruthénium-106 sur l’Europe : que s’est-il réellement passé ?
par bye Mar 28 Nov - 12:35

» Dossier sur "l’affaire du stage de Sud éduc 93"
par bye Lun 27 Nov - 12:34

» Appel de Raymond Millot : Un projet émancipateur face aux dangers de l’anthropocène
par bye Mar 21 Nov - 12:54

» Les émissions de CO2 repartent à la hausse
par bye Ven 17 Nov - 17:05

» l’idéologie du consentement, outil d’émancipation ou d’isolement individuel ?
par bye Lun 13 Nov - 12:21

» Droit au logement opposable : le bilan chiffré 2008-2016
par bye Jeu 9 Nov - 20:02

» La rétention des « dublinés », dans l’attente d’un transfert, est contraire au règlement Dublin
par bye Lun 6 Nov - 18:33

» Face à la situation en Catalogne
par bye Mer 1 Nov - 11:33

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par bye Sam 21 Oct - 10:37

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Bus de la honte : ne laissons pas l’avenir aux réactionnaires
par bye Sam 14 Oct - 12:44

» La métamatière et le peuple
par Claude De Bortoli Ven 6 Oct - 9:27

» Vers un retour du délit de solidarité ?
par bye Sam 30 Sep - 6:45

» Dossier : de l’École capitaliste à l’éducation émancipatrice
par bye Mer 13 Sep - 19:07

» Education : le « désastre » d’un enseignement tiré vers le bas...
par bye Lun 4 Sep - 12:13

» Offre de prêt entre particuliers rapide en 72h
par BastienL Dim 13 Aoû - 19:49

» Jean Gadrey, économiste : “Il faut remettre la réduction du temps de travail au cœur du débat public”
par bye Mar 8 Aoû - 19:04

» Le « chavo-madurisme » n’est rien moins qu’une dictature pure et simple
par bye Dim 6 Aoû - 18:52

» Gel des postes et du budget de l’éducation nationale : non, cette école ne nous convient pas !
par bye Mer 12 Juil - 13:56

» G 20 Hambourg
par bye Lun 10 Juil - 11:51

» Handicapée, je ne peux continuer à enseigner dans mon académie
par bye Mer 5 Juil - 6:21

» Pour une éducation populaire féministe
par bye Lun 12 Juin - 18:20

» La CNT a écrit aux Éditions Belin
par bye Mar 6 Juin - 10:20

» Blanquer ministre de l’Education nationale : au secours, Sarkozy revient !
par bye Jeu 25 Mai - 11:08

» L'accaparement des terres en Birmanie
par bye Mer 17 Mai - 18:42

» Un enseignant kurde témoigne...
par bye Lun 15 Mai - 17:50

» La métamatière et le Roi de la Terre
par De Bortoli Claude Mar 2 Mai - 9:52

» Au-delà des élections
par bye Mer 26 Avr - 17:26

» Les Etats-Unis ont utilisé leur plus puissante bombe non-nucléaire en Afghanistan, une première
par bye Dim 23 Avr - 18:35

» « Pourquoi nous sommes en grève de la faim dans les prisons d’Israël »
par bye Dim 23 Avr - 18:31

» « Enculé, ordure ! ». Philippe Poutou insulté par les flics
par bye Dim 23 Avr - 18:25

» La Sécurité sociale, une assistance ou un droit ?
par bye Dim 23 Avr - 18:22

» Birmanie: pour établir un mécanisme indépendant de réexamen de tous les cas de prisonniers politiques
par bye Ven 21 Avr - 6:02

» Gatti est mort. A la Parole Errante ses mots résonnent encore !
par bye Mer 12 Avr - 18:21

» Turquie : appel urgent au monde enseignant, aux associations et syndicats…
par bye Lun 3 Avr - 18:21

» APPEL À LA MOBILISATION CONTRE LE PROCHAIN SOMMET DE L’OTAN !
par bye Sam 1 Avr - 5:30

» Communiqué de presse de SUD éducation Guyane du 28 mars
par bye Jeu 30 Mar - 10:16

» Qu’est-ce qui ne va pas avec l’arabe à l’école ?
par bye Ven 24 Mar - 12:03

» Libérons l'oisiveté !
par bye Ven 17 Mar - 19:05

» Quand Espérance banlieues bat la campagne
par bye Ven 17 Mar - 19:00

» 8 mars : luttons toutes et tous pour l’égalité des droits !
par bye Mer 8 Mar - 11:01

» Désarmer la police, la proposition pas si saugrenue du NPA
par bye Mar 7 Mar - 12:50

» Fin du dispositif des Caomi: quelle orientation pour les mineurs isolés de Calais ?
par bye Sam 4 Mar - 9:58

» Les fonctionnaires répondent aux "menaces" de Marine Le Pen
par bye Sam 4 Mar - 6:25

» Réduction des indemnités et contrôles drastiques : Macron s’attaque aux chômeurs
par bye Sam 4 Mar - 6:22

» L'avenue Serge Dassault à Corbeil-Essonnes doit être débaptisée !
par bye Sam 4 Mar - 6:20

» Nouvelle révélation du Canard Enchainé : les copinages de Hamon et LVMH
par bye Sam 4 Mar - 6:18

» Une nouvelle menace pour les étrangers
par bye Mar 21 Fév - 12:02

» "Vous êtes la candidate du nanti-système", lance Charline Vanhoenacker à Marine Le Pen
par bye Lun 20 Fév - 20:30

» Vaccins : Marisol Touraine va-t-elle faire respecter la loi ou satisfaire les labos ?
par bye Lun 20 Fév - 20:26

» La tension monte d’un cran entre les Etats-Unis et le Venezuela
par bye Lun 20 Fév - 20:23

» Vandana Shiva : « Gandhi est plus pertinent qu’il ne l’a jamais été »
par bye Lun 20 Fév - 20:16

» Vague de froid en Europe : les migrants vulnérables
par bye Mar 7 Fév - 17:59

» Le centre pour les femmes et les familles migrantes a ouvert ses portes à Paris
par bye Mar 7 Fév - 17:56

» Des incidents éclatent à Aulnay-sous-Bois après les soupçons de viol de policiers
par bye Lun 6 Fév - 18:23

» Le maire rejette l'étude d'UFC-Que choisir sur l'eau potable
par bye Lun 6 Fév - 18:20

» DOCUMENT. Voici le contrat de travail de Penelope Fillon
par bye Lun 6 Fév - 18:17

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR


    Depardieu, Afflelou : ces exilés fiscaux qui font fortune grâce à l’argent du contribuable

    Partagez
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8798
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Depardieu, Afflelou : ces exilés fiscaux qui font fortune grâce à l’argent du contribuable

    Message par bye le Sam 5 Jan - 13:39



    Depardieu, Afflelou : ces exilés fiscaux qui font fortune grâce à l’argent du contribuable

    Benoît Lorentz | bastamag.net | jeudi 3 janvier 2013

    jeudi 3 janvier 2013



    bastamag.net

    Depardieu, Afflelou : ces exilés fiscaux qui font fortune grâce à l’argent du contribuable
    Benoît Lorentz | bastamag.net | jeudi 3 janvier 2013




    Gérard Depardieu fuit en Belgique. Alain Afflelou s’envole pour Londres. Les deux hommes, qui ont bâti leur carrière et leur fortune en grande partie grâce aux subsides des contribuables et aux cotisations sociales, refusent de contribuer à la collectivité « en raison de leurs facultés » financières. En écho à leur exil fiscal, la patronne des patrons Laurence Parisot évoque un « relent de guerre civile » et dénonce « un retour à 1789 ». Et si, justement, nous revenions à l’esprit de la Révolution ?




    Ah ça ira, ça ira, ça ira… Depuis quelques jours, l’histoire se répète. Gérard Depardieu, Alain Afflelou et consorts fuient la France, et dénoncent un climat rappelant 1789. Laurence Parisot, présidente du club des patrons, est solidaire. Il serait intéressant que ces exilés et leurs soutiens précisent ce qu’ils redoutent dans ce « retour à 1789 ». Craignent-ils la fin d’un régime tyrannique ? La mise en place d’une nouvelle déclaration des Droits de l’Homme ? Ou un souffle aiguisé sur leur nuque ? Des canons sont-ils braqués sur le siège du Medef, sur Neuilly-sur-Seine ou le parvis de la Défense ? Veulent-ils constituer à nos frontières des armées de conseillers fiscaux et de spéculateurs financiers pour faire triompher la contre-révolution ?

    Ce que redoutent ces braves patriotes, c’est avant tout l’idée d’égalité issue de la Révolution française. Notamment l’article 13 de la déclaration des droits de l’Homme de 1789 : « Pour l’entretien de la force publique et pour les dépenses d’administration, une contribution commune est indispensable. Elle doit être également répartie entre tous les citoyens, en raison de leurs facultés. » Le point commun entre ces illustres personnes et leurs prédécesseurs du 18ème siècle réside dans leur fortune. Aussi dans l’aristocratie – oligarchie dirait-on aujourd’hui – à laquelle ils se sentent appartenir.

    Depardieu, pur produit des subventions publiques

    Tandis que les nobles d’hier phagocytaient directement un large pan des fruits des travaux de leurs sujets, la fortune de ces aristocrates modernes s’est constituée en grande partie grâce aux principes de solidarité qu’ils condamnent aujourd’hui. Cette oligarchie considère qu’elle seule est légitime à déterminer ce qu’elle doit – et ce qui serait bénéfique – à la société. Elle souhaite pouvoir distribuer la charité comme elle l’entend, et choisir ses pauvres. Quant à contribuer « en raison de leurs facultés » à la solidarité nationale, pas question.

    Sans subventions publiques – 309 millions d’euros distribués par le CNC en 2011 – et batailles homériques pour « l’exception culturelle », le cinéma français ressemblerait aujourd’hui aux productions canadiennes. Et notre brave Depardieu disposerait de la notoriété et des revenus d’une vedette de « Plus belle la vie ». La fille du dictateur ouzbek n’a pas fait appel à ces derniers pour une prestation dans une série locale contant les origines de la soie d’Asie centrale, et pour un duo chantonné fort poétique (ou pathétique). Depardieu doit sa fortune à sa notoriété, aux rôles qu’il a endossés et qu’il a fait fructifier. Sans financements publics, sans redistribution – horreur ! – des subsides de ces œuvres, pas de « carrière américaine ». Et surtout pas de cachets mirobolants. Souvenons-nous des émoluments perçus par Gégé pour les inoubliables chefs d’œuvres que furent Bogus (2,6 millions d’euros), L’Homme au masque de fer (2,3 millions d’euros) ou Vatel (2,4 millions d’euros).

    Afflelou : merci les cotisations sociales !

    Le cas Afflelou est différent, mais tout aussi symptomatique de cet état d’esprit de nantis égoïstes. Qui sait qu’Afflelou, la société éponyme, a été condamnée par la Cour d’appel de Paris le 20 septembre dernier à verser 1,2 millions d’euros de dommages et intérêts pour concurrence déloyale à l’enseigne Optical Center ? Étrangement la presse n’a pas repris cette information publiée par l’association de consommateurs Que Choisir. Peut-être son statut d’annonceur est-il à l’origine de ces pudeurs. Pourtant qu’apprend-on avec ce jugement ? Que le philanthrope qui rend la vue à de nombreux concitoyens fraude les mutuelles en arrangeant ses méthodes de facturations.

    En cause : « Le gonflement artificiel des factures afin de permettre aux clients d’atteindre le montant le plus proche possible de leur forfait maximal de remboursement, voire l’obtention d’un remboursement en l’absence d’un besoin médical », écrit Que Choisir. Face à ces pratiques, la Cour d’appel observe que « les sociétés Alain Afflelou n’ont pas pour autant réagi, ni ne justifient de la mise en place d’une politique auprès des franchisés et de ses succursales afin d’y remédier ». Gonfler la feuille d’impôts, pas question. Mais gonfler les factures payées par les mutuelles – mutualisation, ce n’est pas synonyme de redistribution ? – et leurs sociétaires, aucun scrupule.

    Le Canard Enchaîné indiquait par la voix de Christian Py, président du Syndicat national des centres d’optique mutualistes, qu’un opticien « arrive à bien vivre en vendant trois paires de lunettes par jour ». Il en déduisait que « la marge commerciale des opticiens s’élèverait, en moyenne, à plus de 60 %. Qui dit mieux, à part l’industrie du luxe ? » [1]. Or ces taux de marges dignes de Dior ou de Louis Vuitton – appartenant à Bernard Arnault, autre compagnon d’exil – s’appliquent à un marché de 5,3 milliards d’euros de lunettes vendues.

    Ces dépenses d’optique ont été financées en 2011 à 5 % par la sécurité sociale et à 68 % par les complémentaires santé. Ce sont donc les cotisations sociales des Français et leurs cotisations aux mutuelles qui ont assuré la fortune de cet entrepreneur « innovant ». Cela n’empêche pas ce fou d’Afflelou de considérer que « le système en France est extrêmement défavorable pour tous les chefs d’entreprise et ceux qui cherchent à entreprendre » et de dénoncer une « fiscalité injuste et confiscatoire » [2]. C’est la redistribution « imposée » par la société qui a construit la fortune de ces individualistes forcenés. Leurs craintes de spoliation est largement surjouée – la palme à Gérard évidemment – car la révolution fiscale promise par l’ex-candidat Hollande a été réduite à peau de chagrin par le président élu et se résume essentiellement à une augmentation de la TVA, impôt par définition injuste car non progressif. Et le peu de symboles qui restent, un impôt exceptionnel à 75% au-delà d’un million d’euros de revenus, vient d’être censuré par le Conseil constitutionnel pour un problème de calcul.

    Des études légèrement plus scientifiques que les lieux communs véhiculés par nos fuyards ont été réalisées par l’économiste Thomas Piketty [3] sur l’état de la fiscalité française :



    Contrairement à ce que stipule le préambule de notre Constitution, l’impôt n’est plus progressif pour les 5 % les plus riches. Nos déserteurs fiscaux ne sont que la face émergée de l’iceberg. Peut-être ont-ils raison. Peut-être est-il temps de revenir à l’esprit de la Révolution. De remettre au programme l’abolition des privilèges. Rassurons-les : sans la guillotine. Mais avec détermination.

    Benoît Lorentz

    Notes

    [tes 1" rev="footnote">1] Le Canard Enchaîné du 11 avril 2012.

    [2] Le Monde du 22/12/2012.

    [3] Avec Camille Landais et Emmanuel Saez, Pour une révolution fiscale, janvier 2011, La République des idées/Seuil

    http://www.bastamag.net/article2860.html

    CHARPAL

    Masculin
    Nombre de messages : 434
    Emploi/loisirs : Refaire le monde(sans prétention).Voir : refairelemonde.unblog.fr
    Humeur : en colère face aux injustices notamment sociales
    Date d'inscription : 15/11/2009

    Re: Depardieu, Afflelou : ces exilés fiscaux qui font fortune grâce à l’argent du contribuable

    Message par CHARPAL le Dim 6 Jan - 13:38

    Les médias commettent, à mon avis, une faute en ne parlant que des frasques des déserteurs fiscaux du cinéma ou du sport.

    Si leur comportement est minable, il n'est rien en regard des conséquences de la fraude et de l'évasion fiscales des grands groupes et des rentiers hyper riches.

    Si on y ajoute les niches fiscales qui, de l'aveu même des économistes ultra libéraux, n'ont jamais servi à créer un seul emploi, ce sont des centaines de milliards d' euros qui chaque année font défaut au budget de l'Etat.

    Cette situation est dramatique car si une politique fiscale simplement normale était mise en place, le Gouvernement retrouverait des marges de manoeuvre considérables pour relancer l'économie.

    Or les dirigeants du PS, ces imposteurs, ne veulent rien faire pour ne pas déplaire à l' Internationale des accumulateurs de fric dont le MEDEF est l'ambassadeur en France.

    NB : la nouvelle mode chez les réacs en tout genre, le MEDEF en tête, est de faire peur aux gens dont beaucoup hélas se comportent comme des moutons de Panurge, en brandissant la Révolution de 1789 comme un épouvantail.

    Si cette Révolution ne fut qu'une étape et, nous le savons, n'a pas tout règlé, il n'empêche qu'elle a obligé les nobles et le haut clergé, richissimes, à payer des impôts.

    La mise en place de l'utra libéralisme a été un tel bond en arrière que nous voilà revenu en 1788 !

    Tant pis ou bien tant mieux. Reprenons la Bastille et recommençons la nuit du 4 août. Et que les réacs qui ne sont pas contents se barrent ailleurs, où ils veulent. Au revoir Messieurs-Dames nous n'avons pas besoin de vous , au contraire, on respirera bien mieux.

      La date/heure actuelle est Lun 25 Juin - 4:54