LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Gel des postes et du budget de l’éducation nationale : non, cette école ne nous convient pas !
par bye Mer 12 Juil - 13:56

» G 20 Hambourg
par bye Lun 10 Juil - 11:51

» Handicapée, je ne peux continuer à enseigner dans mon académie
par bye Mer 5 Juil - 6:21

» Pour une éducation populaire féministe
par bye Lun 12 Juin - 18:20

» La CNT a écrit aux Éditions Belin
par bye Mar 6 Juin - 10:20

» Blanquer ministre de l’Education nationale : au secours, Sarkozy revient !
par bye Jeu 25 Mai - 11:08

» L'accaparement des terres en Birmanie
par bye Mer 17 Mai - 18:42

» Un enseignant kurde témoigne...
par bye Lun 15 Mai - 17:50

» La métamatière et le Roi de la Terre
par De Bortoli Claude Mar 2 Mai - 9:52

» Au-delà des élections
par bye Mer 26 Avr - 17:26

» Les Etats-Unis ont utilisé leur plus puissante bombe non-nucléaire en Afghanistan, une première
par bye Dim 23 Avr - 18:35

» « Pourquoi nous sommes en grève de la faim dans les prisons d’Israël »
par bye Dim 23 Avr - 18:31

» « Enculé, ordure ! ». Philippe Poutou insulté par les flics
par bye Dim 23 Avr - 18:25

» La Sécurité sociale, une assistance ou un droit ?
par bye Dim 23 Avr - 18:22

» Birmanie: pour établir un mécanisme indépendant de réexamen de tous les cas de prisonniers politiques
par bye Ven 21 Avr - 6:02

» Gatti est mort. A la Parole Errante ses mots résonnent encore !
par bye Mer 12 Avr - 18:21

» Turquie : appel urgent au monde enseignant, aux associations et syndicats…
par bye Lun 3 Avr - 18:21

» APPEL À LA MOBILISATION CONTRE LE PROCHAIN SOMMET DE L’OTAN !
par bye Sam 1 Avr - 5:30

» Communiqué de presse de SUD éducation Guyane du 28 mars
par bye Jeu 30 Mar - 10:16

» Qu’est-ce qui ne va pas avec l’arabe à l’école ?
par bye Ven 24 Mar - 12:03

» Libérons l'oisiveté !
par bye Ven 17 Mar - 19:05

» Quand Espérance banlieues bat la campagne
par bye Ven 17 Mar - 19:00

» 8 mars : luttons toutes et tous pour l’égalité des droits !
par bye Mer 8 Mar - 11:01

» Désarmer la police, la proposition pas si saugrenue du NPA
par bye Mar 7 Mar - 12:50

» Fin du dispositif des Caomi: quelle orientation pour les mineurs isolés de Calais ?
par bye Sam 4 Mar - 9:58

» Les fonctionnaires répondent aux "menaces" de Marine Le Pen
par bye Sam 4 Mar - 6:25

» Réduction des indemnités et contrôles drastiques : Macron s’attaque aux chômeurs
par bye Sam 4 Mar - 6:22

» L'avenue Serge Dassault à Corbeil-Essonnes doit être débaptisée !
par bye Sam 4 Mar - 6:20

» Nouvelle révélation du Canard Enchainé : les copinages de Hamon et LVMH
par bye Sam 4 Mar - 6:18

» Une nouvelle menace pour les étrangers
par bye Mar 21 Fév - 12:02

» "Vous êtes la candidate du nanti-système", lance Charline Vanhoenacker à Marine Le Pen
par bye Lun 20 Fév - 20:30

» Vaccins : Marisol Touraine va-t-elle faire respecter la loi ou satisfaire les labos ?
par bye Lun 20 Fév - 20:26

» La tension monte d’un cran entre les Etats-Unis et le Venezuela
par bye Lun 20 Fév - 20:23

» Vandana Shiva : « Gandhi est plus pertinent qu’il ne l’a jamais été »
par bye Lun 20 Fév - 20:16

» Vague de froid en Europe : les migrants vulnérables
par bye Mar 7 Fév - 17:59

» Le centre pour les femmes et les familles migrantes a ouvert ses portes à Paris
par bye Mar 7 Fév - 17:56

» Des incidents éclatent à Aulnay-sous-Bois après les soupçons de viol de policiers
par bye Lun 6 Fév - 18:23

» Le maire rejette l'étude d'UFC-Que choisir sur l'eau potable
par bye Lun 6 Fév - 18:20

» DOCUMENT. Voici le contrat de travail de Penelope Fillon
par bye Lun 6 Fév - 18:17

» Le Hezbollah scrute avec inquiétude la nouvelle politique américaine au Moyen-Orient
par bye Lun 6 Fév - 18:14

» Huit hommes possèdent autant que la moitié de la population mondiale
par bye Mer 18 Jan - 20:06

» Délinquants solidaires : Pour en finir avec le délit de solidarité
par bye Mer 18 Jan - 13:29

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par gramophone Sam 14 Jan - 11:34

» votre permis de conduire à portée de main
par neil89 Ven 13 Jan - 23:51

» Poursuivre la mobilisation pour une carte élargie des lycées de l’Education Prioritaire, en grève le 10 janvier !
par bye Mar 10 Jan - 11:50

» Grenade de désencerclement : un CRS mis en examen
par bye Sam 7 Jan - 20:59

» Les trois visages du vote FN
par bye Sam 7 Jan - 20:46

» Les deux jambes du militantisme
par bye Sam 7 Jan - 20:37

» Condamnés aujourd’hui pour avoir comparé Christiane Taubira à un singe
par bye Sam 31 Déc - 10:17

» Échapper au chaos
par bye Jeu 22 Déc - 17:53

» Le sénateur Carle coupable de détournement de fonds publics ? SUD éducation le dit depuis 2009 !
par bye Jeu 22 Déc - 15:06

» Maths : résoudre un problème
par bye Lun 12 Déc - 13:25

» Journée Internationale des droits de l'Homme: une situation inquiétante en Birmanie
par bye Dim 11 Déc - 11:17

» Comment les services de renseignement font la chasse aux employés des télécoms
par bye Sam 10 Déc - 18:54

» ET SI LE MASCULIN NE L’EMPORTAIT PAS SUR LE FEMININ ?
par bye Sam 10 Déc - 18:49

» Un document interne provoque un malaise à la SNCF
par bye Sam 10 Déc - 18:38

» Le gouvernement repousse l’évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes
par bye Sam 10 Déc - 18:29

» Légitime défense des policiers : faut-il tordre le droit ?
par bye Ven 9 Déc - 19:29

» Cadeau de fin d’année, un casier scolaire pour tous les marmots
par bye Mar 6 Déc - 13:59

» Violences policières, violences d’Etat
par bye Mar 6 Déc - 13:54

» La métamatière, les élites et les gouvernants
par De Bortoli Claude Ven 2 Déc - 9:54

» Comment les stups ont enfumé la justice
par bye Jeu 1 Déc - 12:26

» Quel opérateur
par bye Jeu 1 Déc - 12:24

» Fillon président ? Un coup de massue pour l’école
par bye Mer 30 Nov - 17:54

» « Pourquoi j’ai secouru des réfugiés. » Monument en l'honneur de Pierre-Alain Mannoni
par bye Mar 29 Nov - 13:06

» Jean-Luc Mélenchon ne passera pas au second tour de la présidentielle s'il ne se décide pas à parler au peuple
par bye Mar 29 Nov - 13:03

» Graeme Allwright : il t'a laissé la carte qui est si délirante qu'il n'aura plus jamais besoin d'une autre
par bye Mar 29 Nov - 13:00

» Mort de Fidel Castro : bilan de santé de la révolution castriste
par bye Mar 29 Nov - 12:57

» Vinci, piraté par des hacktivistes
par bye Ven 25 Nov - 18:38

» Le Mouvement de la Paix solidaire de la lutte des infirmières et infirmiers
par bye Ven 25 Nov - 18:35

» presentation de moi
par bye Ven 25 Nov - 18:30

» tests
par Matteo13 Mer 23 Nov - 7:48

» Un système d'accueil italien saturé face au nombre toujours aussi important d'arrivées
par bye Lun 21 Nov - 19:08

» Comment fonctionnera le « centre humanitaire » de Paris ?
par bye Lun 21 Nov - 19:06

» Un quart des enfants européens est menacé par la pauvreté
par bye Lun 21 Nov - 19:02

» Cuba : Le Conseil d’État décrète l’amnistie de 787 condamnés
par bye Sam 19 Nov - 11:11

» TURQUIE : Cesser la « chasse aux sorcières » à l’encontre des employé(e)s de l’éducation
par bye Jeu 17 Nov - 18:57

» Ces magnats français qui contrôlent les médias
par bye Dim 13 Nov - 12:23

» Chômage, retraites et revenu universel : et si un cocktail était la bonne solution ?
par bye Dim 13 Nov - 12:20

» L'ANTIRACISME ET LA GAUCHE RADICALE SONT-ILS IRRÉCONCILIABLES?
par bye Dim 13 Nov - 12:16

» L'Amérique de Donald Trump
par bye Dim 13 Nov - 12:09

» Un an après les élections en Birmanie ...
par bye Mar 8 Nov - 18:59

» Fichier des Français : les oublis et les erreurs de Cazeneuve et Urvoas
par bye Mar 8 Nov - 11:54

» Burkina Fasso : Grève dans l’éducation les 3 et 4 novembre
par bye Mar 8 Nov - 11:49

» "Ni rire, ni pleurer, ni haïr. Comprendre"
par bye Mar 1 Nov - 11:58

» Besoin de crédit personnel
par filhastreanne Lun 31 Oct - 2:32

» L’usage informationnel acritique d’Internet à l’école primaire
par gramophone Dim 30 Oct - 10:06

» Un maire serbe à Srebrenica, tout un symbole, 21 ans après le massacre
par bye Lun 24 Oct - 12:39

» L'Arctique : eldorado ou mirage?
par bye Lun 24 Oct - 12:36

» Après le viol et le meurtre barbare d'une adolescente, les Argentines ont arrêté de travailler
par bye Lun 24 Oct - 12:33

» Si la mise en scène des manifestations spontanées de policiers, organisées en pleine nuit dans les rues de Paris, ont pu surprendre les riverains, elles inquiètent également la majorité à l'approche de la présidentielle.
par bye Lun 24 Oct - 12:30

» Sommet de Bratislava : vers une convergence des approches "sécuritaires" sur les questions migratoires ?
par bye Jeu 20 Oct - 18:28

» Démantèlement de Calais : quel plan de répartition pour les migrants ?
par bye Jeu 20 Oct - 18:26

» Première défaite pour Viktor Orbán
par gramophone Jeu 20 Oct - 6:27

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR


    Richesse des possibles

    Partagez
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8749
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Richesse des possibles

    Message par bye le Ven 7 Fév - 18:24

    Personne ne libère autrui,
    personne ne se libère seul,
    les hommes se libèrent ensemble.
    Paulo Freire
    Eduquer pour émanciper
    On se demande aujourd’hui quel monde nous allons laisser aux générations qui viennent. Mais nous autres, enseignants-tes et éducateurs-trices, nous pourrions à l’inverse nous poser la question : Quels enfants allons-nous laisser au monde ?
    Que voulons-nous ? Conformer les plus jeunes à un monde en voie de décomposition qui se distingue avant tout par sa grande brutalité ou les mettre en capacité de construire collectivement une société plus juste, en un mot égalitaire ?
    Eduquer pour émanciper, c’est rendre conscient le fonctionnement de la domination sous toutes ses formes, mettre en situation non pas de soumettre l’autre à son pouvoir, mais de transformer une réalité insupportable pour reprendre une idée force de la pédagogie sociale.
    Le réel de l’utopie
    Le jeudi après-midi, un des ateliers est consacré aux écoles alternatives. A cette occasion, des participants proposent la projection d’un film documentaire consacré à une école expérimentale de Berlin. On y voit comment il est possible de développer avec les enfants une pédagogie non directive, qui repose sur la démocratie réelle (conseil d’enfants décisionnel) et l’éducation mutuelle. Pascal, enseignant au Lycée Autogéré de Paris (LAP), intervient pour expliquer qu’il s’agirait moins d’en rester à des expérimentations qu’à la généralisation des pratiques pédagogiques alternatives à l’ensemble du secteur de l’éducation. Il est vrai que l’Etat peut tolérer ici et là formes d’expérimentations pédagogiques, mais leur systémisation deviendrait problématique : elle gripperait la machine scolaire comme instrument au service de la reproduction sociale.
    Du coup, je me dis qu’on pourrait changer légèrement de perspective en se demandant comment subvertir l’école à l’aide des pédagogies alternatives. Ce serait une manière de penser la pédagogie comme un acte de désobéissance.
    Les pédagogies alternatives, même avec leurs limites, sont toutefois déjà là. Elles constituent un élément de la réalité sur lequel prendre appui pour transformer la société.
    Des questions résistent pourtant à nos réponses. Gurvan est animateur à Champigny-sur-Marne ; Il s’intéresse de près aux pédagogies alternatives, en particulier à la pédagogie sociale. Il a mené une expérience de conseil d’enfants en centre de loisirs pendant deux ans. Je lui demande si les enseignants se sont emparés de l’idée. Il me répond que cela les a intéressés et rendus curieux, mais pas au point de tenter le coup dans leur classe… Comment porter une conscience collective oppositionnelle au sein de l’institution ?
    On peut suivre Rémi Hess (il est intervenu le jeudi matin en plénière sur le thème du journal de pratique de classe) quand il définit la politique comme la capacité de faire converger les forces résiduelles du refus.
    Mais comment une technocratie de quelques centaines de personnes peut-elle avoir raison de plusieurs centaines de milliers de voix ? C’est d’autant plus difficile à comprendre que les nouvelles méthodes autoritaires de management en vogue ces dernières années n’améliorent en rien la qualité de l’éducation publique, tout en dégradant considérablement nos conditions de travail.
    Qui contrôle le temps a le pouvoir
    Je me souviens d’une conversation avec un collègue du lycée pendant la pause déjeuner. Il me confiait que dans les années 1970, il avait travaillé dans un établissement où la communauté scolaire avait décidé de supprimer les sonneries, les enseignements n’étant alors plus contraints par une quantification du temps quasi obsessionnelle comme aujourd’hui. Il avait observé un net changement : tous et toutes étaient plus détendus-es et l’ambiance davantage propice aux apprentissages. La vie y était en somme plus libre et plus intense. Il a été beaucoup question de temps aliéné et de dépossession de notre travail durant le stage. Un élève du Lycée autogéré de Paris présent à l’un des ateliers a donné son sentiment sur l’institution scolaire :
    J’ai l’impression que vous manquez de temps pour travailler sur projet. Eduquer en effet nécessité du temps, un temps différent de celui de la société marchande. Il faudrait faire une critique des rythmes scolaires à partir de ce point de vue. Et se demander aussi si les « réformes » et contre-réformes continuelles ne nous empêchent pas tout simplement de faire notre travail en profondeur. Le journal de pratique en classe tel que nous l’a présenté Rémi Hess pourrait s’avérer être ici un outil précieux, tant il permet de prendre du recul, de rassembler des moments épars, de lutter contre la séparation qui nuit au sens et à la saisie de la complexité des processus cognitifs et sociaux.
    L’école à l’école de l’Autre
    Laurent Ott définit la pédagogie sociale de la manière suivante : c’est une pratique collective qui a pour but de faire en sorte que les masses et multitudes prennent le pouvoir sur leur environnement. Elle se pratique au plus près des individus et part du principe que la réalité est insupportant, et donc inacceptable, et qu’il faut la changer. La pédagogie sociale pense de plus l’éducation d’une façon globale, c’est-à-dire aussi bien dans et hors de l’école. C’est pour cette raison qu’elle insiste sur l’environnement éducatif qui réuni à la fois éduqués-ées, éducateurs-trices et familles.
    Je me dis qu’il y a d’emblée un problème si l’on observe l’école publique à la lumière de la pédagogie sociale. Tout se passe en effet comme si l’école voulait bien changer l’Autre, mais à la condition que ce dernier ne la touche d’aucune manière que ce soit. Je ne peux m’empêcher de penser qu’une partie de la violence de et à l’école vient de là.
    C’est le même L. Ott qui explique que la pédagogie sociale part non seulement des individus, mais aussi de leurs conditions sociales. Cela soulève la question de la relation à établir entre les cultures populaires et la culture scolaire dite « légitime ». Quand on dit que l’école s’est ouverte sur le monde, elle ne s’est en fait le plus souvent contentée que de s’approprier les nouvelles technologies de l’information et de la communication. Une éducation populaire et émancipatrice ne peut pas se passer d’une réflexion sur ce que signifie une culture vivante, celle qui a partie liée avec le corps et le sensible, la chair des choses.
    Pour une convergence du syndicalisme de lutte et de transformation sociale et des pédagogies émancipatrices
    Juste après le stage, nous continuons à discuter dans le métro. Encore une fois, je pose la question : mais comment une poignée de bureaucrates peuvent-ils mettre un pas un million de personnes ? Une camarade s’exclame :
    Mais tu sais, une collègue contractuelle a été virée dans mon collège parce que ça se passait mal avec les élèves. Les plus précaires d’entre nous ne veulent pas se lancer dans les pédagogies alternatives de peur de se mettre en danger !
    Ou comment la précarité au travail et du travail réduit à rien notre liberté pédagogique…
    Et maintenant ?
    Maintenant que l’Autre en nous
    fait vaciller le je
    en mettant au jour notre propre précarité,
    nous pouvons bien porter
    une partie de sa cause.
    Jérôme

    http://www.questionsdeclasses.org/?Richesse-des-possibles

      La date/heure actuelle est Jeu 27 Juil - 3:49