LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Libérons l'oisiveté !
par bye Ven 17 Mar - 19:05

» Quand Espérance banlieues bat la campagne
par bye Ven 17 Mar - 19:00

» 8 mars : luttons toutes et tous pour l’égalité des droits !
par bye Mer 8 Mar - 11:01

» Désarmer la police, la proposition pas si saugrenue du NPA
par bye Mar 7 Mar - 12:50

» Fin du dispositif des Caomi: quelle orientation pour les mineurs isolés de Calais ?
par bye Sam 4 Mar - 9:58

» Les fonctionnaires répondent aux "menaces" de Marine Le Pen
par bye Sam 4 Mar - 6:25

» Réduction des indemnités et contrôles drastiques : Macron s’attaque aux chômeurs
par bye Sam 4 Mar - 6:22

» L'avenue Serge Dassault à Corbeil-Essonnes doit être débaptisée !
par bye Sam 4 Mar - 6:20

» Nouvelle révélation du Canard Enchainé : les copinages de Hamon et LVMH
par bye Sam 4 Mar - 6:18

» Une nouvelle menace pour les étrangers
par bye Mar 21 Fév - 12:02

» "Vous êtes la candidate du nanti-système", lance Charline Vanhoenacker à Marine Le Pen
par bye Lun 20 Fév - 20:30

» Vaccins : Marisol Touraine va-t-elle faire respecter la loi ou satisfaire les labos ?
par bye Lun 20 Fév - 20:26

» La tension monte d’un cran entre les Etats-Unis et le Venezuela
par bye Lun 20 Fév - 20:23

» Vandana Shiva : « Gandhi est plus pertinent qu’il ne l’a jamais été »
par bye Lun 20 Fév - 20:16

» Vague de froid en Europe : les migrants vulnérables
par bye Mar 7 Fév - 17:59

» Le centre pour les femmes et les familles migrantes a ouvert ses portes à Paris
par bye Mar 7 Fév - 17:56

» Des incidents éclatent à Aulnay-sous-Bois après les soupçons de viol de policiers
par bye Lun 6 Fév - 18:23

» Le maire rejette l'étude d'UFC-Que choisir sur l'eau potable
par bye Lun 6 Fév - 18:20

» DOCUMENT. Voici le contrat de travail de Penelope Fillon
par bye Lun 6 Fév - 18:17

» Le Hezbollah scrute avec inquiétude la nouvelle politique américaine au Moyen-Orient
par bye Lun 6 Fév - 18:14

» Huit hommes possèdent autant que la moitié de la population mondiale
par bye Mer 18 Jan - 20:06

» Délinquants solidaires : Pour en finir avec le délit de solidarité
par bye Mer 18 Jan - 13:29

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par gramophone Sam 14 Jan - 11:34

» votre permis de conduire à portée de main
par neil89 Ven 13 Jan - 23:51

» Poursuivre la mobilisation pour une carte élargie des lycées de l’Education Prioritaire, en grève le 10 janvier !
par bye Mar 10 Jan - 11:50

» Grenade de désencerclement : un CRS mis en examen
par bye Sam 7 Jan - 20:59

» Les trois visages du vote FN
par bye Sam 7 Jan - 20:46

» Les deux jambes du militantisme
par bye Sam 7 Jan - 20:37

» Condamnés aujourd’hui pour avoir comparé Christiane Taubira à un singe
par bye Sam 31 Déc - 10:17

» Échapper au chaos
par bye Jeu 22 Déc - 17:53

» Le sénateur Carle coupable de détournement de fonds publics ? SUD éducation le dit depuis 2009 !
par bye Jeu 22 Déc - 15:06

» Maths : résoudre un problème
par bye Lun 12 Déc - 13:25

» Journée Internationale des droits de l'Homme: une situation inquiétante en Birmanie
par bye Dim 11 Déc - 11:17

» Comment les services de renseignement font la chasse aux employés des télécoms
par bye Sam 10 Déc - 18:54

» ET SI LE MASCULIN NE L’EMPORTAIT PAS SUR LE FEMININ ?
par bye Sam 10 Déc - 18:49

» Un document interne provoque un malaise à la SNCF
par bye Sam 10 Déc - 18:38

» Le gouvernement repousse l’évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes
par bye Sam 10 Déc - 18:29

» Légitime défense des policiers : faut-il tordre le droit ?
par bye Ven 9 Déc - 19:29

» Cadeau de fin d’année, un casier scolaire pour tous les marmots
par bye Mar 6 Déc - 13:59

» Violences policières, violences d’Etat
par bye Mar 6 Déc - 13:54

» La métamatière, les élites et les gouvernants
par De Bortoli Claude Ven 2 Déc - 9:54

» Comment les stups ont enfumé la justice
par bye Jeu 1 Déc - 12:26

» Quel opérateur
par bye Jeu 1 Déc - 12:24

» Fillon président ? Un coup de massue pour l’école
par bye Mer 30 Nov - 17:54

» « Pourquoi j’ai secouru des réfugiés. » Monument en l'honneur de Pierre-Alain Mannoni
par bye Mar 29 Nov - 13:06

» Jean-Luc Mélenchon ne passera pas au second tour de la présidentielle s'il ne se décide pas à parler au peuple
par bye Mar 29 Nov - 13:03

» Graeme Allwright : il t'a laissé la carte qui est si délirante qu'il n'aura plus jamais besoin d'une autre
par bye Mar 29 Nov - 13:00

» Mort de Fidel Castro : bilan de santé de la révolution castriste
par bye Mar 29 Nov - 12:57

» Vinci, piraté par des hacktivistes
par bye Ven 25 Nov - 18:38

» Le Mouvement de la Paix solidaire de la lutte des infirmières et infirmiers
par bye Ven 25 Nov - 18:35

» presentation de moi
par bye Ven 25 Nov - 18:30

» tests
par Matteo13 Mer 23 Nov - 7:48

» Un système d'accueil italien saturé face au nombre toujours aussi important d'arrivées
par bye Lun 21 Nov - 19:08

» Comment fonctionnera le « centre humanitaire » de Paris ?
par bye Lun 21 Nov - 19:06

» Un quart des enfants européens est menacé par la pauvreté
par bye Lun 21 Nov - 19:02

» Cuba : Le Conseil d’État décrète l’amnistie de 787 condamnés
par bye Sam 19 Nov - 11:11

» TURQUIE : Cesser la « chasse aux sorcières » à l’encontre des employé(e)s de l’éducation
par bye Jeu 17 Nov - 18:57

» Ces magnats français qui contrôlent les médias
par bye Dim 13 Nov - 12:23

» Chômage, retraites et revenu universel : et si un cocktail était la bonne solution ?
par bye Dim 13 Nov - 12:20

» L'ANTIRACISME ET LA GAUCHE RADICALE SONT-ILS IRRÉCONCILIABLES?
par bye Dim 13 Nov - 12:16

» L'Amérique de Donald Trump
par bye Dim 13 Nov - 12:09

» Un an après les élections en Birmanie ...
par bye Mar 8 Nov - 18:59

» Fichier des Français : les oublis et les erreurs de Cazeneuve et Urvoas
par bye Mar 8 Nov - 11:54

» Burkina Fasso : Grève dans l’éducation les 3 et 4 novembre
par bye Mar 8 Nov - 11:49

» "Ni rire, ni pleurer, ni haïr. Comprendre"
par bye Mar 1 Nov - 11:58

» Besoin de crédit personnel
par filhastreanne Lun 31 Oct - 2:32

» L’usage informationnel acritique d’Internet à l’école primaire
par gramophone Dim 30 Oct - 10:06

» Un maire serbe à Srebrenica, tout un symbole, 21 ans après le massacre
par bye Lun 24 Oct - 12:39

» L'Arctique : eldorado ou mirage?
par bye Lun 24 Oct - 12:36

» Après le viol et le meurtre barbare d'une adolescente, les Argentines ont arrêté de travailler
par bye Lun 24 Oct - 12:33

» Si la mise en scène des manifestations spontanées de policiers, organisées en pleine nuit dans les rues de Paris, ont pu surprendre les riverains, elles inquiètent également la majorité à l'approche de la présidentielle.
par bye Lun 24 Oct - 12:30

» Sommet de Bratislava : vers une convergence des approches "sécuritaires" sur les questions migratoires ?
par bye Jeu 20 Oct - 18:28

» Démantèlement de Calais : quel plan de répartition pour les migrants ?
par bye Jeu 20 Oct - 18:26

» Première défaite pour Viktor Orbán
par gramophone Jeu 20 Oct - 6:27

» Ça y est, les revoilà !
par bye Mar 18 Oct - 13:38

» Lettre ouverte de Kirk Douglas contre Donald Trump
par bye Mar 18 Oct - 13:32

» "Affligeant" ou "mérité", le Nobel de littérature attribué à Bob Dylan divise
par bye Mar 18 Oct - 13:26

» L'Église catholique d'Ariège demande pardon pour le massacre des cathares
par bye Mar 18 Oct - 13:23

» QUAND LES LOIS ANTITERRORISTES AUTORISENT LES AGENTS DE LA RATP ET DE LA SNCF À INTERVENIR EN CIVIL ET ARMÉS
par bye Mar 18 Oct - 13:19

» Le président Barack Obama lève les dernières sanctions américaines
par bye Mar 11 Oct - 19:25

» Rentrée scolaire sous haute tension à Mayotte
par bye Mar 11 Oct - 11:53

» S'indigner pour Alep... mais un peu trop tard
par bye Sam 8 Oct - 9:40

» Rapport mondial sur les sciences sociales : lutter contre les inégalités
par bye Sam 8 Oct - 9:34

» Manifestant blessé : la version policière contredite par les vidéos
par bye Sam 8 Oct - 9:32

» Donald Trump won the 2016 elections, but civil war and WWIII are here !!!
par bye Mer 5 Oct - 19:06

» CIA(Facebook) wants me dead now.
par BASTIANAUSER Dim 2 Oct - 14:49

» PSYCHIATRISTS !!! American CIA(Obama) and Russian KGB(FSB Putin) want me dead NOW !!! SLOWENIEN - SLOVENIA !!!
par BASTIANAUSER Dim 2 Oct - 14:48

» Obama And His Holy War on White Race Exposed !!! THE END OF OBAMA !!!
par BASTIANAUSER Dim 2 Oct - 14:47

» Comment les “fils et filles de…” ont pris le pouvoir sur la culture en France
par bye Dim 2 Oct - 6:24

» Un sans-abri sur dix est diplômé de l’enseignement supérieur
par bye Dim 2 Oct - 6:19

» A Hayange, le maire Front national veut expulser le Secours populaire
par bye Dim 2 Oct - 6:16

» La guerre nucléaire silencieuse
par bye Dim 2 Oct - 6:11

» Notre Dame des Landes ou l’art des grands projets inutiles
par gramophone Ven 30 Sep - 15:08

» Dangereux pédagogues !
par bye Lun 26 Sep - 11:38

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR


    Et si on refaisait le monde?...

    Partagez
    avatar
    ecotone
    Administratrice

    Nombre de messages : 1036
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Et si on refaisait le monde?...

    Message par ecotone le Mar 4 Déc - 16:29

    Nous sommes nombreux à nous dire que la société ne ressemble pas ce que nous espérons d’elle.

    On se dit : il faut refaire le monde. On se dit : il faut réorganiser la société.

    Et vous, faites-vous partie de ceux qui ont envie que des choses changent?

    Comment voyez-vous des solutions, des idées, pour la société d’un futur proche?
    avatar
    Résistance

    Masculin
    Nombre de messages : 181
    Age : 36
    Date d'inscription : 29/11/2007

    Re: Et si on refaisait le monde?...

    Message par Résistance le Mar 4 Déc - 18:35

    Voilà un sujet des plus passionnants…

    Je m’attaque d’abord à l’Education Nationale.

    En primaire et au collège, un socle commun pour tous les enfants : savoir lire, écrire, compter, connaitre l’histoire, la géographie. Cesser le nivellement par le bas. Chercher l’excellence. On ne bâtit pas une société sur du médiocre où au royaume des aveugles le borgne est roi. On fait en sorte que les élèves médiocres cherchent à vouloir exceller, à donner le meilleur d’eux-mêmes.

    Une scolarité adaptée au rythme de l’enfant et non à celui du parent. Les horaires changent : l’école proprement dite le matin, l’après-midi des activités plus ludiques : sport, art…

    Que l’enfant puisse trouver sa voie, savoir qu’il excelle dans une matière même s’il n’est pas terrible dans d’autres.

    Que tous puissent exercer une activité extrascolaire, indépendamment des revenus familiaux.

    Allouer à chaque établissement du primaire et du secondaire, une aide financière afin que ce soit l’établissement qui fournisse aux élèves toutes les fournitures dont ils auront besoin durant l’année.

    L’établissement devra se fournir directement chez un grossiste, il aura forcément des prix plus bas (pas d'intermédiaire). Pas de corruption : faire un appel d’offre, choisir celui qui offre le meilleur rapport qualité/prix. Chaque année, renouveler cet appel d’offre : pas de monopole donc pas de corruption.

    Que leur enfant soit en difficulté ou non, les parents devront avoir l’obligation de rencontrer l’instituteur ou le professeur principal, au minimun deux fois durant l’année scolaire, à des horaires et des jours variables en fonction de l’emploi du temps des parents et de l’enseignant. Aucune dérogation ne sera admise.

    Pour les plus démunis (on déterminera à l’avance un barème), une allocation de rentrée scolaire sera versée aux parents, afin qu’ils achètent des vêtements et chaussures à leurs enfants. Cette aide ne devra pas excéder 200 euros (revaloriser en fonction de la hausse des prix) par enfant et ce fera sur forme de bon, valable uniquement pour l’achat de vêtement ou de chaussure, afin d’éviter d’utiliser cet argent à d’autre fin.


    Dernière édition par le Mar 4 Déc - 21:20, édité 1 fois
    avatar
    ecotone
    Administratrice

    Nombre de messages : 1036
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: Et si on refaisait le monde?...

    Message par ecotone le Mar 4 Déc - 21:01

    Résistance, tu est tombé dans le bon forum pour discuter de ça. Pour te faire un petit clin d’œil, si tu postais ça, genre riposte, alors là, t’aurais été traité de gauchiste et bolchéviste, ou coco!

    J’ai bien compris ta façon de voir, en gros tu voudrais la culture et la connaissance pour tous.
    Je défends aussi cette idée. Pour ce faire, je crois qu’il faut alors sortir de la logique de compétition. La sélection commence par les moyens financiers, comme tu le soulèves.
    De ce côté-là, nos institutions le prévoit déjà, mais les lois et les élus n’y veillent pas. La décentralisation (de Mars 81) prévoit ses aides. Depuis quelques années, à peu prés, entre 10 et 15ans, selon le rythme des Conseils Généraux et Régions, les budgets relatifs au social ou à l’éducation ont largement diminué, y compris la CAF. Je le sais parce que j’ai eu travaillé dans certains dispositifs… et tous les budgets ont fondu comme neige début des années 90.
    Donc, l’égalité entre les familles, et entre les communes et les département, n’existent pas.
    Dans notre pays, pourtant il est prévu que «l’école est gratuite». Ce n’est pas tout à fait vrai. Je le sais aussi, parce que j’ai eu aussi, une casquette de délégué de parent d’élève, et que pendant les conseils d’école (Rénion officielle qui regroupe les responsables de parents d’élèves, l’éducation national par les instits, et la mairie). Dans de nombreuse communes, les budgets école sont marchandés, tout comme dans tous les services publics où il faut marchander le bout de gras, pour en obtenir la moitié.
    Tout ça pour dire que nos institutions qui sont pas mal fichue, au départ, sont un peu bafouées par nos élus. (un peu comme avec l’histoire des foulards et la laïcité, la loi existait, pas appliquée, et une nouvelle est apparue…) La république, la démocratie sont mises à bas.
    Comment nos enfants peuvent regarder le monde des adultes dans tout ça.

    Si je reprends l’ordre de ton argumentaire, le primaire me semble la période la plus importante. Pour que l’école atteigne le niveau d’excellence dont tu parles, il faut mettre le paquet sur la formation des maîtres, surtout en pédagogie et connaissance du rythme de l’enfant. Il ne connaissent pas le fonctionnement des enfants.
    Je pense aussi que si ce rythme n’est pas respecté, l’enfant peut se retrouver en échec et c’est foutu! IL faut augmenter le nombre d’enseignants, les classes moins lourdes permettent l’individualisation de la prise en charge. (comme au danemark)
    Et en dernier, il faut augmenter le salaire des instits. La considération dans la société passe par la rémunération. D’autant que la tâche d’un instit est bien plus importante, pour ce socle, que ce qu’il ce passe après au collège….

    Je te suis évidemment dans tout ce que tu dis, mais je rajoute, pour les activités extrascolaires, les arts ne sont pas pris assez en compte dans l’importance de l’épanouissement de l’enfant. Entre autre la musique.
    On sait scientifiquement que cette activité permet certaines connexions dans le cerveau, qu’aucune autre activité le permet. Par conséquent, son éveil est plus important, moins en échec à l’école, plus apte à la curiosité, et est dans le plaisir d’apprendre. Comme tu dis, ce plaisir est si important. Une des clés de la réussite.

    Pour que l’enfant trouve sa voix, il faut que son rythme soit respecté. Avec une attention à l’individu, son épanouissement, sa maturité lui permettra de faire des choix.
    Non pas à 14 ans comme on leur demande dans notre école. Quand on sait que le cerveau de l’enfant, d’un point de vue physiologique atteint sa maturité presque à 25ans, on pourrait se demander si l’école n’est pas faite pour produire des déchets humains en matière de connaissance. Il est plus aisé de manipuler des individus ignorants, qui gobent toutes les peurs possibles, pour être corvéables. C’est l’école pour l’élite.

    Et un point qui me tiens à cœur, l’école est le lieu de l’instruction. Non pas un lieu de proféssionnalisation.
    Dans les modèles dont on parle là, Résistance, lorsque les enfants sortent de l’école, ils sont construits psychologiquement et intellectuellement. Là, il sont des individus qui savent faire des choix, avoir des projets de vie. Ils peuvent choisir une voie, et apprendre un métier. (un peu comme en Allemagne)

    Un petit point en plus, je subodore que tu n’as pas encore d’enfant, 200 euros, pour une ARS, c’est très très juste! Bon, si on part du principe que les parents ne déboursent plus rien, OK. Sinon, actuellement, elles sont de 560,…. Je sais plus combien. Je peux te dire que c’est très peu… Et nous, on sait compter. De nombreuses familles les dépassent largement pour la rentrée scolaire.

    Ceci dit, si on est là pour tout reconstruire, la question de l’argent aura sûrement une autre valeur.

    Dans nos raisonnements, nous comptons la richesse qu’est l’enfant à long terme, pour lui-même et pour la société.
    L’humain est la valeur, l’argent n’est qu’un moyen pour atteindre cet objectif.
    avatar
    Ego autem semper

    Masculin
    Nombre de messages : 1161
    Age : 56
    Localisation : joigny france
    Emploi/loisirs : soudure / sociologie, économomie, philosophie
    Humeur : acide
    Date d'inscription : 01/12/2007

    Re: Et si on refaisait le monde?...

    Message par Ego autem semper le Mar 4 Déc - 21:29

    Vos interventions sont pléthoriques de bonne volonté; grand mérité, puis "destructeur du sud" me semble très élevé ton intervention, la suite bien sur ayant autant de niveau



    Nous arrivons à tomber d'accord sur le constat! Alors comment mettre en place les mesures, hélas c'est une question qui relève du budget de l'Etat.



    D'où ma ferme croyance que tout citoyen doit s'involucrer profondément dans la chose publique
    avatar
    Résistance

    Masculin
    Nombre de messages : 181
    Age : 36
    Date d'inscription : 29/11/2007

    Re: Et si on refaisait le monde?...

    Message par Résistance le Mar 4 Déc - 21:49

    Je souscris à tous ce que tu dis là Ecotone

    Et j'assume : si je dois être traité de gauchiste. M’insulter reviendrait à m’assimiler à un frontiste ou un sarkoziste (redondance ?!). Pourquoi devrais-je avoir honte d’avoir pour modèle social Jaurès ?

    Il est vrai que je n’ai pas, pas encore, d’enfant.

    L’enfant c’est l’avenir. Une société qui n’investit pas pour son avenir est vouée à disparaître.

    Personnellement, je suis pour la scolarité obligatoire pour toutes et tous. Et donc, si obligation il y a, la gratuité totale est nécessaire.

    Donc, selon moi, c’est à l’établissement scolaire de fournir tous le nécessaire aux enfants afin qu’ils suivent leurs cours : cartable, crayons, feuilles, cahiers, livres … Absolument tout le nécessaire : indifféremment des revenus des parents.

    Ainsi, la gratuité sera réelle, et la devise française respecté (égalité).
    L’égalité : c’est d’abord donner les mêmes chances à tous nos enfants, filles ou garçons, quelque soit leur milieu social, leur environnement. Pas d’origine qui tienne, nous sommes citoyens français (fraternité !).

    Ce sera déjà une forme de justice pour moi.

    Peut-être que le prix est trop bas (200 €) pour l’achat de vêtement et de chaussure ? On rehausse alors ! Mais je tiens à cette mesure. Un oubli : le bon pour les vêtements devra être donné avant les soldes : pour que les parents puissent en profiter. Idiot de leur donner cet argent en septembre : quand tout devient cher !

    Et je tiens à la gratuité des fournitures scolaires.

    Il y a un point aussi que j’ai oublié de mentionner : l’aide donner aux établissements scolaires pour fournir aux enfants le nécessaire devra être la même et ne différencier qu’en fonction du nombre d’enfants (et leurs âges)… Pour être plus clair : une école maternelle à Neuilly n’aura pas plus d’aide qu’une école maternelle à Sarcelle. Une banlieue pauvre ne doit pas être défavorisée par rapport à une ville riche. En somme, l’Etat dépensera ou, plutôt, investira sur chaque enfant scolarisé la même somme.

    Notre devise française, notre pacte républicain, il doit commencer dès le plus jeune âge : à l’école.

    N’oublions pas de mentionner que ces mesures seront aussi valables pour nos enfants handicapés : la gratuité, l’accès à l’école, l’obligation de scolarisation … c’est aussi pour eux. Eux aussi font partis de notre pacte républicain !
    avatar
    Résistance

    Masculin
    Nombre de messages : 181
    Age : 36
    Date d'inscription : 29/11/2007

    Re: Et si on refaisait le monde?...

    Message par Résistance le Mar 4 Déc - 21:54

    gramophone a écrit:Vos interventions sont pléthoriques de bonne volonté; grand mérité, puis "destructeur du sud" me semble très élevé ton intervention, la suite bien sur ayant autant de niveau



    Nous arrivons à tomber d'accord sur le constat! Alors comment mettre en place les mesures, hélas c'est une question qui relève du budget de l'Etat.



    D'où ma ferme croyance que tout citoyen doit s'involucrer profondément dans la chose publique
    Tu as raison Gramophone nous devons nous investir.

    Chacun à sa part à faire.

    Et, je ne pense pas que ce soit tant une question de moyen, mais une question de volonté de notre Etat.
    avatar
    Ego autem semper

    Masculin
    Nombre de messages : 1161
    Age : 56
    Localisation : joigny france
    Emploi/loisirs : soudure / sociologie, économomie, philosophie
    Humeur : acide
    Date d'inscription : 01/12/2007

    Re: Et si on refaisait le monde?...

    Message par Ego autem semper le Mar 4 Déc - 22:22

    et d'ajouter de nous mêmes, puisque nous sommes en démocratie, et c'est à nous de faire le bon choix; quoi qu'il est difficile en ce moment d'y parler de choix politique

    mais bon je suis par convictio de gauche alors il y a ... bien sur!

    Invité
    Invité

    Re: Et si on refaisait le monde?...

    Message par Invité le Jeu 6 Déc - 22:16

    :D hello je suis new sur ce site et je lis avec plaisir vos lettres.
    je suis petit intervenant en automates d'usine j aime tout ce qui est electrique et la modernisation est un facteur qui est oublié dans les propos de Nico. Le travail d'une firme automatisée est plus rentable que celle manuelle 1000%. la main d'oeuvre est déplaçée. puis décapitée. ça c'est l automatisme du patronat.
    nouvelle societé? c'est quoi? Puis je l'imaginer avec des hommes travaillant peu? dans l'affirmative, j'augmente le budget recherche. puis je vous forcer a la contraception vous limiter de procreer? sinon on donne les préservatifs a l"école. puis je légaliser les produits stupéfiants? on créé un budget etat civil.
    on tolére une autre conception urbaniste et on créé des villes gratteciel et des villages poumons et des villages fermiers...
    nouvelle société avec des normes telles que nous vivons présentement, c'est un petit pas içi, un la bàs mais toujours proche de l autoroute mondiale.c'est donc des complexités que vous savez régler avec la politique démocratique. puis je changer les echelles de valeurs profession.?le maçon aura plus que le député, le paysan plus que le mi,istre, les dépanneurs seront légions, les chefs seront leurs secretaires.
    avatar
    Ego autem semper

    Masculin
    Nombre de messages : 1161
    Age : 56
    Localisation : joigny france
    Emploi/loisirs : soudure / sociologie, économomie, philosophie
    Humeur : acide
    Date d'inscription : 01/12/2007

    Re: Et si on refaisait le monde?...

    Message par Ego autem semper le Ven 7 Déc - 1:18

    Yo escribi una fixion en GIGAPRESSE creo que aun no se hablaba tanto de blog, mire la fecha y el autor!

    link : http://www.giga-presse.com/forums/index.php?showtopic=130&hl=gramophone
    politique d'avenir

    Le gouvernement contrôle à la perfection la situation politique national, est compte sans doute obtenir la majorité dans les élections a venir.
    Grâce notamment a l'absence nette d'une opposition représentative, le calcule est simple, les électeurs sont ou bien des personnes à niveau économique élevé, ou des personnes insatisfaites avec la monté du chômage, la violence, l'immigration, par la plus part des fonctionnaires, à qui l'on leurs interdit de s'attaquer à certains groupuscules de population.
    l'ouvrier par l'occasion, tombe dans ce jeux et termine d'abord pour voter tout à droite au premier tours puis, sachant que entre deux maux droite et droite dure, les représentants de gauche, terminent pour donner la consigne, alors de gré ou de force la droite reste ainsi au pouvoir. Cela permet finalement vers l'année 2015 a 2020, d'avoir liquidé le code du travail, les conventions collectives, les accords de branches, et la sécurité sociale. le mot emploi en soit ne dois plus exister vers 2025, car d'ici à là, il ne auras plus besoin de payer des salaires, la France exporterait de la main d'ouvré très qualifié, puis travaillant 12 heures par jours. La manière est simple : d'abord démolitions des syndicats (il sont là pour foutre la M.) en suite reste à imposer toutes les besoins du MEDEF, donc passer de 35 h/semaine à 12 h / jours progressivement (pour les besoins des petits gens, en alimentation et vêtements sera mise en place la récupération des restes de la table, dans le privé comment dans l'hôtellerie, également pour les vêtements, avec un développement important le patronat pourra en profiter pour changer plus suivant leur garde-robe, et manger mieux sachant que l'on pourra faire encore plus d'économie, zéro gaspillage, Jean Pierre à déjà le dossier en main et compte bien s'occuper de créations de nouveaux emploi pour la récupération, tri et redistribution, il semble que pour tant bonne partie du travail pourra être fait par les services de police et gendarmerie, ainsi que la poste. à l'horizon 2030 un mécanisme de tickets de présence sera mis en place, donc toute personne ayant était présente dans un poste de travail 12 heures reçoit un ticket lui donnant droit à récupérer de quoi manger, et de quoi voir un médecin le cas échéant. Voilà les grandes lignes de la politique Rafarin dictez par J. Chirac avec collaboration étroite du MEDEF. Voté util soyez pour le future!

    en votre serviteur aurait écrit ici et là sur la modernisation voici un petit extrait:



    La misère est le fruit de la convergence de la privatisation de l'évolution scientifique la démagogie et le prosélytisme.
    avatar
    Ego autem semper

    Masculin
    Nombre de messages : 1161
    Age : 56
    Localisation : joigny france
    Emploi/loisirs : soudure / sociologie, économomie, philosophie
    Humeur : acide
    Date d'inscription : 01/12/2007

    Re: Et si on refaisait le monde?...

    Message par Ego autem semper le Ven 7 Déc - 1:18

    bonne nuit je dois travaller à 5h et il est déjà 23:18

    admin
    Administratrice

    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Re: Et si on refaisait le monde?...

    Message par admin le Ven 7 Déc - 2:33

    aissachris a écrit::D hello je suis new sur ce site et je lis avec plaisir vos lettres.
    je suis petit intervenant en automates d'usine j aime tout ce qui est electrique et la modernisation est un facteur qui est oublié dans les propos de Nico. Le travail d'une firme automatisée est plus rentable que celle manuelle 1000%. la main d'oeuvre est déplaçée. puis décapitée. ça c'est l automatisme du patronat.
    nouvelle societé? c'est quoi? Puis je l'imaginer avec des hommes travaillant peu? dans l'affirmative, j'augmente le budget recherche. puis je vous forcer a la contraception vous limiter de procreer? sinon on donne les préservatifs a l"école. puis je légaliser les produits stupéfiants? on créé un budget etat civil.
    on tolére une autre conception urbaniste et on créé des villes gratteciel et des villages poumons et des villages fermiers...
    nouvelle société avec des normes telles que nous vivons présentement, c'est un petit pas içi, un la bàs mais toujours proche de l autoroute mondiale.c'est donc des complexités que vous savez régler avec la politique démocratique. puis je changer les echelles de valeurs profession.?le maçon aura plus que le député, le paysan plus que le mi,istre, les dépanneurs seront légions, les chefs seront leurs secretaires.
    Bon je ne suis pas loin d'être d'accord avec toi, je pense que les députés, maires et autres hommes politiques devraient être tous au SMIC. Et pour faire bien nous leur donnons un petit budget (sous contrôle, afin d'éviter les abus), pour qu'ils puissent recevoir leurs homologues étrangers par exemple.

    En fait, ce qui serait bien : c'est qu'on fasse en sorte qu'on ne puisse pas faire une "carrière" politique : afin que les politiciens soient réellement des serviteurs de l'Etat. Ministre ça vient du grec diakonos qui emporte l’idée fondamentale de quelqu’un qui s’efforce, avec zèle et persévérance, d’effectuer un service en faveur d’autres personnes. C'est à cette définition là qu'on devrait revenir.

    admin
    Administratrice

    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Re: Et si on refaisait le monde?...

    Message par admin le Ven 7 Déc - 2:33

    gramophone a écrit:bonne nuit je dois travaller à 5h et il est déjà 23:18
    Bises ! Bonne nuit Wink
    avatar
    ecotone
    Administratrice

    Nombre de messages : 1036
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: Et si on refaisait le monde?...

    Message par ecotone le Sam 8 Déc - 0:33

    Bettina a écrit: Pétition

    ...je pense que les députés, maires et autres hommes politiques devraient être tous au SMIC. Et pour faire bien nous leur donnons un petit budget (sous contrôle, afin d'éviter les abus), pour qu'ils puissent recevoir leurs homologues étrangers par exemple.

    En fait, ce qui serait bien : c'est qu'on fasse en sorte qu'on ne puisse pas faire une "carrière" politique : afin que les politiciens soient réellement des serviteurs de l'Etat. Ministre ça vient du grec diakonos qui emporte l’idée fondamentale de quelqu’un qui s’efforce, avec zèle et persévérance, d’effectuer un service en faveur d’autres personnes. C'est à cette définition là qu'on devrait revenir.

    Signature

    ecotone
    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: Et si on refaisait le monde?...

    Message par Rabasse du sud le Sam 8 Déc - 13:32



    le smic pour tous!!!!!
    avatar
    ecotone
    Administratrice

    Nombre de messages : 1036
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: Et si on refaisait le monde?...

    Message par ecotone le Mer 12 Déc - 22:06

    Résistance a écrit:Je souscris à tous ce que tu dis là Ecotone

    Et j'assume : si je dois être traité de gauchiste. M’insulter reviendrait à m’assimiler à un frontiste ou un sarkoziste (redondance ?!). Pourquoi devrais-je avoir honte d’avoir pour modèle social Jaurès ?

    Il est vrai que je n’ai pas, pas encore, d’enfant.

    L’enfant c’est l’avenir. Une société qui n’investit pas pour son avenir est vouée à disparaître.

    Personnellement, je suis pour la scolarité obligatoire pour toutes et tous. Et donc, si obligation il y a, la gratuité totale est nécessaire.

    Donc, selon moi, c’est à l’établissement scolaire de fournir tous le nécessaire aux enfants afin qu’ils suivent leurs cours : cartable, crayons, feuilles, cahiers, livres … Absolument tout le nécessaire : indifféremment des revenus des parents.

    Ainsi, la gratuité sera réelle, et la devise française respecté (égalité).
    L’égalité : c’est d’abord donner les mêmes chances à tous nos enfants, filles ou garçons, quelque soit leur milieu social, leur environnement. Pas d’origine qui tienne, nous sommes citoyens français (fraternité !).

    Ce sera déjà une forme de justice pour moi.

    Peut-être que le prix est trop bas (200 €) pour l’achat de vêtement et de chaussure ? On rehausse alors ! Mais je tiens à cette mesure. Un oubli : le bon pour les vêtements devra être donné avant les soldes : pour que les parents puissent en profiter. Idiot de leur donner cet argent en septembre : quand tout devient cher !

    Et je tiens à la gratuité des fournitures scolaires.

    Il y a un point aussi que j’ai oublié de mentionner : l’aide donner aux établissements scolaires pour fournir aux enfants le nécessaire devra être la même et ne différencier qu’en fonction du nombre d’enfants (et leurs âges)… Pour être plus clair : une école maternelle à Neuilly n’aura pas plus d’aide qu’une école maternelle à Sarcelle. Une banlieue pauvre ne doit pas être défavorisée par rapport à une ville riche. En somme, l’Etat dépensera ou, plutôt, investira sur chaque enfant scolarisé la même somme.

    Notre devise française, notre pacte républicain, il doit commencer dès le plus jeune âge : à l’école.

    N’oublions pas de mentionner que ces mesures seront aussi valables pour nos enfants handicapés : la gratuité, l’accès à l’école, l’obligation de scolarisation … c’est aussi pour eux. Eux aussi font partis de notre pacte républicain !

    Moi aussi j’assume, je suis de gauche ! Surtout aujourd’hui, bien qu’on voudrait nous faire croire que le clivage gauche/droite n’existerait plus, ou que la lutte des classes dépassée, je crois au contraire que si cet argument est avancé aussi fort, et comme par hasard par des gens de droite, alors, c’est que tout cela est bien réel. Sûrement, qu’il doit y avoir un danger pour tous les puissants.

    Bref, les questions de fournitures scolaires, depuis la loi de la décentralisation mars 81, elles sont prises en charges par les budgets municipaux.
    Pour faire court, cette loi concerne une réorganisation des niveaux administratifs de la France. Il s’agit dans cette loi de redéfinir les compétences et responsabilités de l’état et des collectivités territoriales.
    Trois niveaux décentralisés, 1- les communes et les maires, 2- les départements et conseils généraux, 3- les régions et les conseils régionaux ; et des niveaux de services de l’état déconcentrés.
    Ainsi, les mairies ce sont vues la responsabilité des écoles primaires, les locaux et les fournitures scolaires. L’état conserve les fonctionnaires, les projets éducatifs et pédagogiques.
    Les collèges, c’est le département et les régions ont en charge les lycées.
    Pour les services déconcentrés, il s’agit de répartir par département ou région des services de paris sur les niveaux territoriaux renommés. (les préfectures, les directions départementales et régionales de la jeunesses et des sports, ou de la «DDASS»,… c’est un résumé, résumé!!!

    Tout ça pour dire que les fournitures scolaires ne sont pas prises en charge pour les familles non pas fautes de moyens, mais faute de mauvaises gestion. Les élus, préfèrent ventiler les dépenses de l’école en prévoyant qu’ «une trousse et un cartable, pour 3frs, 6sous dixit des élus, les parents peuvent bien payer ça…»

    Résistance je suis tout à fait d’accord, l’égalité des chances passe par l’école, et les moyens qu’on lui donne.
    J’aime bien ton argument de donner des bons d’achat avant les soldes! Pour nous ça tombe sous le sens! Dans une école de l’élite, il en est autrement.

    Tu parles aussi des enfants handicapés. Une loi existe à ce sujet, de 1953, corrige-moi si je me trompe. Donc, depuis elle n’est pas respectée. Pourtant pour la France, l’intégration d’un enfant handicapé est obligatoire. Sauf dans les faits. Mais je ne t’apprends rien je crois.

    Chaque instance de ce système, état, mairie, enseignants, et parents, non touchés par le problème, ne se sent concerné par cette intégration. En effet, les acteurs de l’école et les parents souvent, voir trop souvent, refusent l’inscription de ces enfants. Dans le milieu des loisirs, il en va de même. Dans de nombreux centres de loisirs ou centres de vacances ces enfants, différents, sont refusés. Sans complexe, l’argument utilisé est cette différence. Par conséquent, le racisme déguisé est encore à l’honneur.

    Toute une éducation est à prévoir par l’institution elle-même, afin de changer le regard sur les personnes handicapées. Les handicapés ne sont pas dangereux, et ne mordent pas!

    Invité
    Invité

    Re: Et si on refaisait le monde?...

    Message par Invité le Jeu 20 Déc - 1:36

    c est un bon debat , il faut le tenir a jour, je veux une precision, le budget alloué a l education est celui des fonctionnaires non?
    le dernier budget est il compatible avec le programme du gouvernement, avec les besoins reels, car on sait pas d augmentation et restriction la faute a la dette de l etat?
    c'est pas clair, je crois que la plus grosse part du budget est pour l education mais apperemment c est pas assez.
    quelles reformes sont prevues pour ?
    merci.......................................................; Question hi han l ignorant
    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: Et si on refaisait le monde?...

    Message par Rabasse du sud le Jeu 20 Déc - 1:39

    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8730
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Et si on refaisait le monde?...

    Message par bye le Jeu 20 Déc - 5:50

    en très court, sur ce thème:
    possibilité d'auto-gérer;tout en restant dans le giron de L'EN, une dose d'auto-gestion.
    Sur un programme respectueux, ou à peu près, des consignes du ministère, revenir bien sûr, à l'éducation ouverte, et laisser de côté la professioinnalisation de l'école.Les patrons, dehors!
    Celà peut amener à faire intervenir dans les cours, des intervenants extérieurs: ils sont légion, potentiellement.De l'éveil aux arts, en passant par quelques "spécialistes" du bien-vivre ensemble ( non-violence ), ..
    Pour terminer, adapter quelques prinicpes des méthodes Freinet, ou Francisco Ferrer: responsabilisation de l'élève, ceux-ci peuvent apprendre très tôt à gérer un budget de classe ( pour venir en aide aux plus démunis d'entre eux,..), choix et présentation de thèmes par les élèves eux-mêmes, apprendre à prise de parole devant public, participation des parents ( non dans une démarche clientéliste ), mais dans un continu parents-instits.
    Et bien sûr, laisser en dehors de l'école, ceux qui n'ont rien à y faire: marchands, armée,..
    Voilà ma particpation.
    avatar
    Ego autem semper

    Masculin
    Nombre de messages : 1161
    Age : 56
    Localisation : joigny france
    Emploi/loisirs : soudure / sociologie, économomie, philosophie
    Humeur : acide
    Date d'inscription : 01/12/2007

    Re: Et si on refaisait le monde?...

    Message par Ego autem semper le Ven 4 Jan - 20:10

    http://www.ruedesauteurs.com/modules/magazine/article.php?storyid=84

    TITRE :Je suis naïf, quoi !
    DATE ET HEURE : (23/2/2004 13:40:23)
    Auteur : gramophone

    Au quotidien nous participons, chacun de notre façon, à une société de caractéristiques changeantes, en évolution permanente, une société dans laquelle les normes ne peuvent donc pas être adaptées à la relation entre les êtres...

    Même si les plus chevronnes dans l'économie le voulaient, ils ne pourraient pas avancer de prévisions sûres sur le comportement de l'économie mondiale.

    Il existe plus d'une douzaine d'organismes de taille mondiale qui, en permanence, font des études ou prévisions sur le comportement de l'économie à plus ou moins long terme. Cela se passe dans un strict respect des règles de la société moderne, règles qui s'éloignent de manière vertigineuse d'un équilibre biologique et social fondamental.

    L'univers moderne dépend de manière progressive et irréversible d'une nouvelle sorte de norme, qui cherche en particulier la rentabilité.

    Il est nécessaire que l'intelligence, "la classe intellectuelle" de tous les pays - et en particulier française, adopte une position pratique et surtout objective, digne de la tradition d'un pays qui a vu naître en 1596 Descartes, en 1606 Corneille, en 1621 La Fontaine, en 1622 Molière, en 1623 Pascal, pour ne citer qu'eux. Au nom de ces messieurs pour qui j'ai beaucoup d'admiration et surtout de respect, je me dis que nos hommes de lettres, nos journalistes, doivent honorer ce qui représente la France devant le monde, en regardant en détail, lors de réunions d'étude, les conséquences, les risques, et les alternatives aux politiques. Ces dernières ne le sont d’ailleurs plus puisque par étymologie une politique est une décision qui doit apporter des bénéfices à une nation ou un peuple, qui généralement en a besoin, plus qu'à deux ou trois individus qui, eux, ne vivent pas dans le besoin.

    Il s'agit pas de prosélytisme, ni de politique politicienne. Il y va de l'avenir de l'humanité puisque, par notre indifférence, nous ne confions qu'aux "scientifiques" les règles de la rentabilité, faisant croître un abîme majeur entre les peuples. C’est cet abîme qui génère distensions ; "inconformisme", un gibier frais offert aux intégristes, sectes, et autres groupes extrémistes ; enfin la spirale dans laquelle la misère et l'insécurité ne font qu'aviver la flamme, tandis qu'une minorité semble tout ignorer, avec en prime une destruction démesurée de l'environnement.

    Je suis un romantique croyant encore qu'il existe des êtres humains, c'est-à-dire sociables, heureux d'aider, de participer, pour pouvoir laisser un monde meilleur aux nouvelles générations. Je suis naïf, quoi !
    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: Et si on refaisait le monde?...

    Message par Rabasse du sud le Ven 4 Jan - 20:19

    non t'es pas naïf !
    ça c'est naïf !
    avatar
    Ego autem semper

    Masculin
    Nombre de messages : 1161
    Age : 56
    Localisation : joigny france
    Emploi/loisirs : soudure / sociologie, économomie, philosophie
    Humeur : acide
    Date d'inscription : 01/12/2007

    Re: Et si on refaisait le monde?...

    Message par Ego autem semper le Ven 4 Jan - 23:06

    ça m'a l'aire d'un peintre du Mexiques? En tout cas vers les Antilles, curieusement cela évoque Siqueiros, l'artiste mais aussi et surtout son engagement politique, il faut admettre que le contexte sociopolitique de 1996 nous même à évoquer le Général Diaz, mais dans le plan purement artistique, vous m'avais fait penser aussi à Diego Rivera, que du coup nous permets de faire la liaison avec Frida, la souffrance et le talent, ça reste dans une atmosphère très politique. Pas besoin d'être prestidigitateur pour prévoir d'énormes séismes sociopolitiques dans la France d'ici à dix ou vingt ans. Car un simple regard sur l'histoire, de l'humanité nous montre qu'il y a eu toujours des moments où la tension monte pour provoquer des faits qui restent à jamais comment signe de grandeur de l'humanité face à la tyrannie et le despotisme, je pense aussi au Haïti, Jamaïque,



    Voila un peu sur le commerce équitable à niveau de l'art, un lien très intéressant:



    http://www.haiticouleurs.com/m_catalogue/


    Dernière édition par le Ven 4 Jan - 23:33, édité 1 fois
    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: Et si on refaisait le monde?...

    Message par Rabasse du sud le Ven 4 Jan - 23:28

    haïti ! Cool
    avatar
    Ego autem semper

    Masculin
    Nombre de messages : 1161
    Age : 56
    Localisation : joigny france
    Emploi/loisirs : soudure / sociologie, économomie, philosophie
    Humeur : acide
    Date d'inscription : 01/12/2007

    Re: Et si on refaisait le monde?...

    Message par Ego autem semper le Ven 4 Jan - 23:35

    excellent, très bien vu!
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8730
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Et si on refaisait le monde?...

    Message par bye le Ven 18 Juil - 22:33

    07juil 2008 - Raoul Marc Jennar à propos de

    "Changeons ce monde"
    Extrait :

    C’est sous ce titre que 21 personnes, membres de la coordination des collectifs unitaires ou qui en sont proches, ont rédigé un document important. Ce texte, selon ses auteurs, a pour ambition de « contribuer à préciser des éléments d’analyse, et à faire s’affirmer une perspective. Il appelle à un débat qui permette d’élaborer une alternative politique de gauche, dans le respect des expériences et des parcours. » Il a une « fonction précise : rendre visible et lisible une attente largement partagée : cristalliser les volontés et les énergies qui ne se résignent pas à la loi du marché ». Il se veut « une incitation au débat, à la confrontation constructive des idées. »

    On trouvera ce document sur le site de la coordination des collectifs unitaires : http://www.gauchealternative.org

    Pierre Cours-Salies, un des auteurs de ce document, m’a demandé mon opinion. J’y trouve de très nombreux passages auxquels je peux souscrire sans la moindre difficulté. Mais il suscite également quelques réserves sérieuses.

    Avant de formuler ces appréciations critiques, je voudrais, en ces temps incertains où le débat d’idées évolue trop souvent en attaques personnelles, dire aux nombreux signataires de ce document, qui furent aussi des compagnons dans la campagne contre le TCE et dans la tentative de donner un prolongement politique à la démarche commune de la campagne référendaire, que mes réserves concernent ce document et non ses auteurs. Cela va sans dire, mais il me semble qu’il vaut mieux le dire.

    1. Ma première réserve porte sur le titre : « Changeons CE monde ». Dans une perspective internationaliste, il est difficile de considérer un seul instant que des habitants du Mali, du Cambodge, de Bolivie, de Nouvelle-Guinée aient le sentiment d’appartenir au même monde que les Européens, les Américains du Nord, voire les Australiens ou les Japonais. J’ai toujours été hostile au slogan « un autre monde est possible ». D’autres mondes sont possibles. Et il nous faut changer ces mondes, avec tous les peuples, chacun dans leur diversité. Ce n’est pas nier notre communauté de destin face au capitalisme que de prendre en compte les différences de situation et d’aspiration. Ce n’est pas renoncer à l’universalisme des principes fondamentaux, ni à l’internationalisme de l’action que de rappeler qu’il ne nous appartient pas de décider pour d’autres comment ils envisagent l’après capitalisme.

    2. Ma deuxième réserve porte sur le deuxième paragraphe.

    .../...

    La totale :
    http://rmjennar.free.fr/?p=356



    ______________________ Truk 003 bis ______________________





    « Changeons ce monde »
    Pour un projet et une force politique de transformation sociale et écologique


    Contribution collective au débat (extrait)
    http://www.gauchealternative.org/spip.php?article1345

    Avertissement

    Ce texte a une ambition : contribuer à préciser des éléments d’analyse, et à faire s’affirmer une perspective. Il appelle à un débat qui permette d’élaborer une alternative politique de gauche, dans le respect des expériences et des parcours. Il est issu de discussions entre des militantes et militants associatifs, des acteurs du monde culturel et scientifique, des écologistes, des féministes, des militants pour l’égalité des droits, des syndicalistes, des communistes, des trotskistes, des autogestionnaires, des altermondialistes, des alternatifs.

    Notre contribution s’adresse largement à beaucoup de personnes que les mouvements sociaux et l’action politique ont fait se rencontrer et parfois se rassembler ces dernières années. Nous avons agi ensemble, hier, contre le projet européen de constitution. Grâce à l’unité de la campagne, beaucoup de citoyens y avaient trouvé une place active.

    Demain, une campagne unitaire pour une autre Europe sociale, démocratique et écologique pourrait permettre une dynamique encore plus forte et encore plus large.

    Nous avons aussi participé à des mobilisations et des mouvements « antilibéraux », comme aux collectifs unitaires lors de la tentative d’aller vers une candidature commune à l’élection présidentielle. Et nous sommes aujourd’hui très nombreux à soutenir les efforts pour maintenir et reconstruire un processus unitaire ; cela, finalement, est en discussion en de multiples lieux, depuis le texte politique adopté en décembre aux Assises de la coordination des collectifs unitaires pour une alternative au libéralisme jusqu’à de nombreux appels locaux, des discussions ouvertes par des communistes unitaires aux discussions autour du projet de NPA de la LCR. Cette contribution est donc une tentative d’approfondissement en appelant d’autres, destiné à relancer la construction d’une alternative politique : comme l’a proposé encore récemment l’Appel publié le 15 mai par Politis « L’ALTERNATIVE À GAUCHE, ORGANISONS-LA ! »

    Nous ne nous résignons pas au triomphe d’une réduction des choix politiques créé par le bipartisme ; elle serait forcément favorable à l’ordre capitaliste établi et au repli conservateur. Ni au fossé entre colère sociale et intervention politique. Ni à l’éparpillement des forces de différentes natures qui pourraient former ensemble une dynamique politique démocratique de transformation sociale, écologique, autogestionnaire. Sous peine d’entrainer toutes les composantes à l’échec, un « centre » ne peut, à lui seul, lancer cette dynamique : nous devons le faire ensemble. Nous voulons contribuer à la constitution d’une force politique de caractère nouveau ; chacune et chacun devrait pouvoir y agir en restant ce qu’il/elle est. Plus exactement, nous avons le sentiment que l’existence d’une telle force est la condition pour que ce que nous sommes les uns et les autres puisse exister et se développer en jouant un rôle politique.

    Une telle formation, un tel rassemblement, mouvement ou espace politique (selon les termes des uns ou des autres) doit être d’un type totalement inédit. La volonté de mettre à la portée de toutes et tous les citoyens l’accès à l’élaboration de solutions et l’accès aux pouvoirs d’intervention et de décision devrait être au cœur d’une telle démarche. Cette option passera aussi bien par sa composition par que son fonctionnement. Cela suppose un processus dans le temps qui permettra que personne ne craigne « d’arriver trop tard » pour participer à sa définition.

    Sans attendre la fin d’un tel processus, dont le résultat ne peut pas être connu à l’avance, nous souhaitons qu’il joue son rôle dans tous les rendez-vous sociaux et sociétaux et lors de chaque échéance politique et électorale. Il doit permettre l’émergence d’une culture et d’une action politiques à la hauteur des besoins et des enjeux.

    Il s’agit de rendre possible l’investissement des espaces institutionnels par les citoyens pour déboucher sur des majorités qui fassent de la gauche une vraie gauche capable de redonner toutes les dimensions de ses valeurs pour une transformation écologique et sociale, pour un monde nouveau. Le texte que nous publions a donc une fonction précise : rendre visible et lisible une attente que nous savons largement partagée : cristalliser les volontés et les énergies qui ne se résignent pas à la « loi du marché ». Notre texte est une incitation au débat, à la confrontation constructive des idées, la diversité de nos parcours montre qu’il est possible de travailler ensemble à la construction d’une alternative. Nous en appelons donc à des initiatives, des contributions convergentes. Disons clairement ce que nous voulons, ce que nous faisons et prenons le temps de le mettre en œuvre.

    Les auteur-es de ce texte :

    Etienne Adam, Gilles Alfonsi, François Asensi, Tarek Ben Hiba, Jean Brafman, Patrick Braouezec, Lionel Chassaing, Pierre Cours-Salies, Adjera Lakehal, Pierre Laporte, Jean-Pierre Lemaire, Alain Marcu, Fernanda Marrucchelli, Roland Mérieux, Gilles Monsillon, Nathalie Ovion, Evelyne Perrin, Katie Palluault, Patrick Silberstein, Catherine Tricot, Pierre Zarka

    Nous vous invitons à écrire et à envoyer toutes contributions, sur la ligne générale de ce texte, mais aussi sur des parcours ou des situations dont vous estimez qu’ils sont peu ou mal traités, sur des questions stratégiques qui restent trop allusives. Les auteur-e-s en feront de même.

    Contacts : Gilles Alfonsi ; Pierre Cours-Salies ; Katie Palluault ; Gilles Monsillon ; Roland Mérieux

    Les sites : La coordination des collectifs unitaires Les Alternatifs Les communistes unitaires Les alter Ekolo

    * * * *

    Entre-deux

    « Le monde ancien disparaît, un monde nouveau est en train de naître, et dans le clair obscur de cet entre-deux, les monstres prospèrent ». Gramsci.

    Notre époque vit un entre-deux. Angoisse et espoir traversent toutes les sociétés et tous les champs de la vie : les possibilités ouvertes par le développement des connaissances, des sciences et des techniques, par la créativité des humains n’ont jamais été aussi considérables, mais les menaces contre le genre humain n’ont jamais été aussi grandes. Les aspirations à la paix, à la fraternité, à l’égalité, à la liberté sont devenues les valeurs les plus partagées, individuellement et collectivement ; mais elles sont souvent dévoyées et trahies. Il est possible de développer les capacités humaines collectives grâce à la richesse des individualités ; mais les formes dominantes du pouvoir, tant politique qu’économique, enferment chacune et chacun dans les contradictions de l’individualisme. Le capitalisme perd fondamentalement sa légitimité aux yeux d’un nombre croissant d’être humains. Mais il semble que ce soit par défaut, comme si l’histoire restait paralysée par le bilan de régimes soi-disant « communistes » en Europe de l’Est : le capitalisme reste la seule organisation sociale viable aux yeux du plus grand nombre. Ceux-là même qui en combattent les déchirures, souvent, ne se projettent pas au-delà de ce système.

    .../...


    La totale :
    http://www.gauchealternative.org/spip.php?article1345
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8730
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Et si on refaisait le monde?...

    Message par bye le Lun 6 Oct - 17:59

    reportage radio sur une application de l'autogestion en GB, qui a valu le film " charbons ardents de JM Carré

    http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture/emissions/sur_docks/?PHPSESSID=3092f521b9de2fc9896b387a2ef7b04b

    Contenu sponsorisé

    Re: Et si on refaisait le monde?...

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 23 Mar - 11:20