LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» L’université ne peut être réservée aux riches
par bye Mer 12 Déc - 15:31

» À propos de la vidéo de Mantes-la-Jolie « Ne se mettre à genoux que pour cueillir une fleur » J. Prévert
par bye Lun 10 Déc - 12:07

» Les Gilets jaunes : sur le chemin de l’école ?
par bye Mar 4 Déc - 12:30

» DÉCISION D’AIRBNB DE QUITTER LES COLONIES ILLÉGALES D’ISRAËL : UNE VICTOIRE PARTIELLE POUR LES DROITS HUMAINS ET CONTRE L’IMPUNITÉ
par bye Mer 28 Nov - 20:18

» Le service national contre l’ennemi de l’intérieur
par bye Lun 26 Nov - 13:19

» SÉDENTARITÉ, POLLUTION, CLIMAT, SANTÉ… IL Y A URGENCE !
par bye Sam 24 Nov - 9:06

» c'est jaune c'est moche et ça peut vous pourrir la vie
par bye Sam 17 Nov - 10:17

» Maudite soit la guerre, le syndicalisme et la solidarité sont nos armes
par bye Mer 14 Nov - 15:29

» Rapatriement des Rohingya : vives inquiétudes et forte mobilisation des acteurs humanitaires
par bye Mar 13 Nov - 18:49

» Bien nommer les choses
par bye Lun 12 Nov - 12:22

» Situation migratoire en Méditerranée : quelles réponses européennes ?
par bye Mer 7 Nov - 19:41

» Les adultes oublient
par bye Lun 5 Nov - 9:30

» « Un buzz malveillant à des fins politiques et commerciales. » À propos du livre Inch’ Allah. L’islamisation à visage découvert. Par Véronique Decker.
par bye Jeu 1 Nov - 13:12

» LE DROIT D’ASILE EN EUROPE VICTIME DE LA POLITIQUE MIGRATOIRE
par bye Mer 31 Oct - 19:08

» Stop Autisme Virtuel L’autisme provoqué par les écrans, ça n’existe pas ! Halte aux théories infondées !
par bye Mar 9 Oct - 12:24

» Rapport des enquêteurs de l’ONU sur la Birmanie : crimes de masse, impunité et transition démocratique à l’arrêt
par bye Mar 2 Oct - 14:36

» Service national universel : surveiller et soumettre
par bye Mar 25 Sep - 10:57

» Un peu moins pauvre ?
par bye Mar 18 Sep - 11:21

» Clément Méric, ni oubli ni pardon
par bye Lun 10 Sep - 12:52

» Liberté de la presse en Birmanie : deux pas en avant, trois en arrière
par bye Mer 5 Sep - 8:49

» Rohingya : un an après... si peu d'avancées 
par bye Ven 24 Aoû - 18:59

» Le Festival de Douarnenez consacre deux journées à la Fédération de la Syrie du nord
par bye Mar 3 Juil - 14:19

» Pour une autre formation professionnelle
par bye Mer 27 Juin - 14:07

» Violences policières, violences d’Etat
par bye Mer 27 Juin - 13:56

» migration internationale
par bye Mar 26 Juin - 19:25

» Guyane : non à la Montagne d’or !
par bye Mar 12 Juin - 18:05

» Crime raciste en Calabre
par bye Ven 8 Juin - 12:17

» Les premiers chiffres de PARCOURSUP : une génération sacrifiée ?
par bye Lun 4 Juin - 17:42

» LES ONG DÉVOILENT LEUR PROJET DE LOI D’AVENIR POUR LES TRANSPORTS ET LA MOBILITÉ
par bye Mar 29 Mai - 18:01

» NE JAMAIS RECHERCHER D’ADHÉSION
par bye Mar 22 Mai - 14:38

» Kanaky, quand le peuple voulait s’éduquer lui-même...
par bye Lun 14 Mai - 10:04

» Anarchisme, éducation et pédagogie
par bye Lun 7 Mai - 13:15

» Cours libres - Debout ! Debout ! C’est maintenant que ça se passe...
par bye Dim 15 Avr - 9:08

» fascisme pas mort, hélas!
par bye Ven 6 Avr - 11:52

» Notre Dame des Landes ou l’art des grands projets inutiles
par bye Mar 3 Avr - 19:20

» MÉDECINS ET ASSOCIATIONS UNISSENT LEURS VOIX POUR RAPPELER L’URGENCE D’AGIR FACE À LA POLLUTION DE L’AIR
par bye Mer 28 Mar - 18:19

» BOMBARDEMENTS AU PROCHE ET MOYEN ORIENT : EXIGEONS LE RESPECT DU DROIT INTERNATIONAL PAR TOUS
par bye Jeu 22 Mar - 18:08

» Manifestation kurde anti-Erdogan à Bruxelles
par bye Mar 20 Mar - 7:23

» Les cigarettes électroniques, plus dangereuses que bénéfiques ?
par bye Mar 20 Mar - 7:13

» La métamatière et les créations
par Claude De Bortoli Jeu 15 Mar - 11:43

» Scandale sexuel : Oxfam présente ses excuses aux autorités haïtiennes
par bye Ven 9 Mar - 18:50

» SDF, il avait volé des sandwiches dans la poubelle d’Atac
par bye Ven 9 Mar - 18:40

» Malgré l’austérité, la France va dépenser 37 milliards pour son réarmement nucléaire
par bye Ven 9 Mar - 18:31

» La pauvreté s’installe...
par bye Mar 6 Mar - 10:58

» large victoire des grévistes d’HEMERA - HOLIDAY INN
par bye Ven 16 Fév - 10:40

» jeunes à la rue dans le grand froid : faire connaitre est déjà un combat
par bye Mer 14 Fév - 18:07

» National ou civique ou militaire : en arrière-plan du service obligatoire, la militarisation des élèves
par bye Lun 5 Fév - 13:03

» ARRIVÉES ET DEMANDES D'ASILE EN BAISSE EN 2017 EN EUROPE
par bye Mar 30 Jan - 18:29

» Les véritables enjeux des réformes éducatives de Jean-Michel Blanquer
par bye Mar 30 Jan - 15:00

» Contre la sélection à l’université : "On veut de l’inattendu !"
par bye Mar 23 Jan - 19:19

» Les policiers français ont abattu 18 personnes en 2017
par bye Ven 19 Jan - 7:43

» Acheter permis de conduire français
par Pipoinzaghi Mar 16 Jan - 16:02

» Journée internationale des droits de l’Homme : en Birmanie des espoirs déçus
par bye Sam 6 Jan - 7:52

» Tapis dans le bocage : la vérité sur les armes secrètes des "zadistes"
par bye Ven 29 Déc - 14:32

» Victoire du Secours populaire contre le maire F.N. d’Hayange
par bye Mer 20 Déc - 21:28

» Peut-on renvoyer les demandeurs d’asile vers des « pays tiers sûrs » ?
par bye Mar 19 Déc - 19:52

» Une montée des violences envers les migrants à travers l'Europe :
par bye Ven 15 Déc - 18:54

» Défendre et renforcer les CHSCT !
par bye Mar 5 Déc - 12:59

» Nuage de Ruthénium-106 sur l’Europe : que s’est-il réellement passé ?
par bye Mar 28 Nov - 12:35

» Dossier sur "l’affaire du stage de Sud éduc 93"
par bye Lun 27 Nov - 12:34

» Appel de Raymond Millot : Un projet émancipateur face aux dangers de l’anthropocène
par bye Mar 21 Nov - 12:54

» Les émissions de CO2 repartent à la hausse
par bye Ven 17 Nov - 17:05

» l’idéologie du consentement, outil d’émancipation ou d’isolement individuel ?
par bye Lun 13 Nov - 12:21

» Droit au logement opposable : le bilan chiffré 2008-2016
par bye Jeu 9 Nov - 20:02

» La rétention des « dublinés », dans l’attente d’un transfert, est contraire au règlement Dublin
par bye Lun 6 Nov - 18:33

» Face à la situation en Catalogne
par bye Mer 1 Nov - 11:33

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par bye Sam 21 Oct - 10:37

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Bus de la honte : ne laissons pas l’avenir aux réactionnaires
par bye Sam 14 Oct - 12:44

» La métamatière et le peuple
par Claude De Bortoli Ven 6 Oct - 9:27

» Vers un retour du délit de solidarité ?
par bye Sam 30 Sep - 6:45

» Dossier : de l’École capitaliste à l’éducation émancipatrice
par bye Mer 13 Sep - 19:07

» Education : le « désastre » d’un enseignement tiré vers le bas...
par bye Lun 4 Sep - 12:13

» Offre de prêt entre particuliers rapide en 72h
par BastienL Dim 13 Aoû - 19:49

» Jean Gadrey, économiste : “Il faut remettre la réduction du temps de travail au cœur du débat public”
par bye Mar 8 Aoû - 19:04

» Le « chavo-madurisme » n’est rien moins qu’une dictature pure et simple
par bye Dim 6 Aoû - 18:52

» Gel des postes et du budget de l’éducation nationale : non, cette école ne nous convient pas !
par bye Mer 12 Juil - 13:56

» G 20 Hambourg
par bye Lun 10 Juil - 11:51

» Handicapée, je ne peux continuer à enseigner dans mon académie
par bye Mer 5 Juil - 6:21

» Pour une éducation populaire féministe
par bye Lun 12 Juin - 18:20

» La CNT a écrit aux Éditions Belin
par bye Mar 6 Juin - 10:20

» Blanquer ministre de l’Education nationale : au secours, Sarkozy revient !
par bye Jeu 25 Mai - 11:08

» L'accaparement des terres en Birmanie
par bye Mer 17 Mai - 18:42

» Un enseignant kurde témoigne...
par bye Lun 15 Mai - 17:50

» La métamatière et le Roi de la Terre
par De Bortoli Claude Mar 2 Mai - 9:52

» Au-delà des élections
par bye Mer 26 Avr - 17:26

» Les Etats-Unis ont utilisé leur plus puissante bombe non-nucléaire en Afghanistan, une première
par bye Dim 23 Avr - 18:35

» « Pourquoi nous sommes en grève de la faim dans les prisons d’Israël »
par bye Dim 23 Avr - 18:31

» « Enculé, ordure ! ». Philippe Poutou insulté par les flics
par bye Dim 23 Avr - 18:25

» La Sécurité sociale, une assistance ou un droit ?
par bye Dim 23 Avr - 18:22

» Birmanie: pour établir un mécanisme indépendant de réexamen de tous les cas de prisonniers politiques
par bye Ven 21 Avr - 6:02

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR


    allergies

    Partagez
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8823
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    allergies

    Message par bye le Mer 26 Mar - 19:03

    Allergie au pollen: jusqu’à un tiers des adultes concernés
    http://www.bfmtv.com/societe/allergies-pollen-30pour-cent-adultes-concernes-736712.html
    La situation est aggravée par la pollution et le réchauffement climatique, au point que certains estiment que le nombre de personnes touchées par les allergies a doublé en 20 ans.

    A. D. avec AFP
    Le 20/03/2014 à 12:11
    Mis à jour le 21/03/2014 à 9:59

    Une femme éternue avec l'arrivée des pollens (illustration) (Philippe Hugen - AFP)
    Rhinites, rhono-conjonctivites, asthme... L'allergie aux pollens toucherait de l'ordre de 30% des adultes et jusqu'à 20% des enfants en France, selon un rapport de l'Anses, publié jeudi.

    La pollution atmosphérique et le réchauffement climatique pourraient contribuer à aggraver la situation en favorisant les réactions allergiques et en allongeant la durée de la pollinisation, d'après ce point de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses).

    Les pollens sont responsables de réactions allergiques appelées pollinoses, qui se manifestent principalement par des rhinites (rhume des foins) ou des rhino-conjonctivites, et plus rarement par de l'asthme, rappelle l'agence sanitaire.
    Plus de risques chez le jeune adulte
    Selon certaines estimations, le nombre de personnes touchées par des pathologies allergiques respiratoires comme les rhinites saisonnières et l'asthme aurait doublé ces 20 dernières années dans les pays industrialisés, mais en fait, dit l'Anses, "il est difficile de quantifier de manière fiable le nombre de personnes réellement touchées par l'allergie aux pollens", notamment parce que toutes les rhinites ne sont pas allergiques ou pas dues aux pollens.

    La fréquence de l'allergie aux pollens varie avec l'âge: elle est plus élevée chez l'adulte jeune que chez les enfants et les personnes âgées. Elle varie également d'une région à l'autre en fonction des différences de végétation, mais aussi des intensités des saisons polliniques.

    Aussi, selon "les estimations les plus pertinentes", issues d'enquêtes menées en France de 1994 à 2006, la prévalence de l'allergie aux pollens concerne, au plus, "de 7 à 20% chez les enfants" - soit 7% chez les 6-7 ans, 20% chez les 9-11 ans et 18% parmi les ados de 13-14 ans et elle est "de l'ordre de 30% chez les adultes".
    Les personnes concernées doivent être mieux informées
    S'il existe des prédispositions génétiques, la pathologie allergique peut aussi toucher "n'importe quel individu, pour peu qu'il ait subi une exposition suffisamment intense et prolongée".

    Sur le climat, "des études expérimentales montrent également que l'élévation des températures atmosphériques et de la concentration en CO2 rend certains pollens plus allergisants", indique ce rapport.

    Selon l'Anses, la gestion des végétaux responsables, en particulier, en milieu urbain, doit être améliorée ainsi que la surveillance des pollens en temps réel, dans le but d'améliorer l'information des personnes allergiques.
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8823
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: allergies

    Message par bye le Mer 26 Mar - 19:03

    Plante allergisante/Moyens de lutte

    Un Observatoire de l’ambroisie a été créé
    http://www.lafranceagricole.fr/actualite-agricole/plante-allergisante-moyens-de-lutte-un-observatoire-de-l-ambroisie-a-ete-cree-45846.html

    Publié le jeudi 21 juillet 2011 - 16h16

    Les ministères chargés de la Santé, de l'Agriculture et de l'Ecologie, et l'Inra ont annoncé jeudi la mise en place de l'Observatoire de l'ambroisie, dans le cadre du plan national santé-environnement 2.

    Cet Observatoire aura pour mission principale la coordination des moyens de lutte contre cette plante hautement allergisante, au niveau national, européen et international.

    Il répertorira et contribuera à valoriser la connaissance sur l'ambroisie, notamment sur ses effets sur la santé et les milieux, les actions de prévention, de lutte durable, de formation, ainsi que les données scientifiques, les travaux et projets de recherche.

    Hébergé par l'Inra, l'Observatoire s'appuiera sur un comité d'organisation et un comité de pilotage où seront représentés les ministères chargés de la Santé, de l'Agriculture et du Développement durable, et les parties prenantes concernées par la présence de l'ambroisie.

    Les activités de l'Observatoire s'adresseront au grand public, notamment les associations de protection des usagers, aux différents ministères concernés, aux collectivités territoriales, aux organismes publics de recherche, aux professionnels de la santé et du milieu agricole ainsi qu'aux gestionnaires des différents milieux où l'espèce peut être présente.
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8823
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: allergies

    Message par bye le Mer 26 Mar - 19:04

    Allergies: l'ambroisie fait de nombreuses victimes
    http://www.bfmtv.com/societe/allergies-lambroisie-fait-nombreuses-victimes-547384.html
    La région Rhône-Alpes a fait de la lutte contre l'ambroisie sa priorité. Cette plante très allergène fait des ravages dans la région.

    S. N. avec Céline Missoffe
    Le 27/06/2013 à 13:40
    Mis à jour le 27/06/2013 à 17:40
    Rhinites, conjonctives, trachéites, crises d’asthme… L’ambroisie est une plante extrêmement allergisante et envahissante. En France, on la trouve surtout en Rhône-Alpes.

    La lutte contre l’ambroisie dans cette région est devenue un enjeu de santé publique majeur. En 2011, près de 200.000 personnes ont dû être soignées pour une pathologie liée à la mauvaise herbe. Par endroit, jusqu’à 10% de la population y serait devenue allergique.
    La région Rhône-Alpes sort l'artillerie lourde
    Les dépenses de santé pour soigner les victimes d'allergies coûtent plus de dix millions d'euros à la région qui a mis en place des moyens pour limiter les dégâts de l’ambroisie avec une campagne de communication et un numéro vert.
    Un millier d'agents référents ont également été formés pour détecter la plante très difficile à reconnaitre et à identifier. Une nécessité car la mauvaise herbes est coriace. "Il suffit de quelques grains de pollens d'ambroisie pour déclencher une allergie chez des personnes qui ont été exposées", prévient Marie-Agnès Chapgier travaillant pour l'Agence régionale de santé.
    Des capteurs de pollen sont implantés dans plusieurs sites de Rhône-Alpes. Ils simulent la respiration humaine en pompant des volumes d'air. Les particules biologiques aspirées sont récupérées sur une bande adhésive et comptées. Les pollens sont identifiés au microscope. Les résultats sont communiqués et diffusés sur internet pour prévenir au jour le jour les risques d'allergies.
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8823
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: allergies

    Message par bye le Mer 26 Mar - 19:04

    Les enfants sont de plus en plus allergiques, pourquoi ?
    http://www.terraeco.net/Des-enfants-de-plus-en-plus,47274.html

    (Sherif Salama / Flickr)

    En vingt ans, le nombre d'enfants allergiques a presque doublé. Maladie génétique, l'allergie est liée à notre mode de vie. Parfois contraignante, elle peut entraîner le repli sur soi des enfants, s'ils sont mal pris en charge.
    Chez les enfants, éternuer dans la purée est, paraît-il, un classique. Hum, peu ragoûtant... Mais bon, certains d’entre eux ont une excuse en béton : ils sont allergiques. Les allergies environnementales comme alimentaires sont en forte augmentation chez les petits.
    D’après l’Académie européenne d’allergie et d’immunologie clinique (EAACI), près de 20% des écoliers sont, dans l’hémisphère Nord, atteints d’eczéma, qui est une maladie allergique au même titre que l’asthme, la rhinite, la conjonctivite. Dans 90% des cas, cette dermatite atopique se déclare avant l’âge de 5 ans. Et dans un cas sur cinq, elle serait provoquée par un aliment.
    En tout, on estime que 8% des petits Français sont atteints d’allergie alimentaire, contre 3% des adultes environ. La banque de données du Cercle d’investigations cliniques et biologiques en allergologie alimentaire (CICBAA), association de chercheurs en allergologie alimentaire, fait état de 3,6 enfants allergiques pour 1 adulte. C’est bien plus qu’il y a 20 ans.
    40% des Européens allergiques en 2040
    Les allergies sont devenues en deux décennies la maladie chronique la plus fréquente en Europe. A l’échelle mondiale, c’est même la quatrième maladie après le cancer, les pathologies cardiovasculaires et le sida selon l’OMS. D’après les estimations de l’Académie européenne d’allergie, à l’horizon 2040, 40% des Européens présenteront des prédispositions à l’allergie, contre 25 à 30 % aujourd’hui !
    Car la peau qui démange, les éternuements fréquents, le nez qui coule et les yeux qui piquent sont des désagréments qui se transmettent de génération en génération. « Un enfant dont les deux parents sont allergiques a entre 60% et 80% de risques de l’être. Une proportion qui tombe à 40% quand un seul des parents est allergique », explique Isabelle Mollé, allergologue à Nantes et Rezé.
    On naît donc avec des prédispositions génétiques aux allergies. Mais on ne devient véritablement allergique que lorsque l’on déclare « une intolérance à un environnement naturel », précise le Dr Jacques Robert, auteur de « Vivre mieux avec les allergies de l’enfant » (éd. Odile Jacob) « Cette intolérance est d’ordre immunologique. C’est notre système de défense de l’organisme qui réagit. L’homme n’a pas changé depuis 30 ans, c’est son environnement qui a été bousculé. Et certains gènes de susceptibilité s’expriment alors », ajoute-t-il.
    Un environnement propice au développement des allergies
    Or, il semblerait que l’environnement des pays industrialisés soit particulièrement propice au déclenchement d’allergies. L’Inserm liste comme facteurs allergènes « l’augmentation des températures et de l’hygrométrie, surtout à l’intérieur des maisons (multiplication des acariens), la migration intérieure ou internationale (changement de milieu), les modifications du régime alimentaire (allergènes de la nourriture), le développement des médicaments (impliqués dans certaines allergies spécifiques), et l’amélioration de l’hygiène. Il faut aussi citer la pollution, le tabac, et bien d’autres facteurs pas encore tous connus ».
    Mais ce n’est pas fini ! Une toute récente étude américaine démontre que les personnes qui consomment de l’eau du robinet, purifiée avec des pesticides, développent davantage d’allergies alimentaires que les autres. L’étude se garde toutefois bien d’établir un lien de cause à effet avec la hausse de la prévalence des allergies. Elle se borne à la constater.
    Une femme enceinte (non allergique) peut se gaver d’arachides
    Jocelyne Just, professeur d’allergologie à l’hôpital pour enfants Trousseau, à Paris, enrichit cette déjà longue liste en y ajoutant les vaccins infantiles (qui stimulent moins nos défenses immunitaires), la pollution de l’air extérieur (diesel) et intérieur (tabac, colle, vernis) mais aussi le stress. « Une femme enceinte et stressée a plus de risques d’avoir un enfant allergique ou asthmatique », explique-t-elle.
    En revanche, aucun lien n’a jamais été démontré entre l’alimentation de la mère et l’éventuelle allergie de son enfant. Une femme peut se gaver d’arachides sans que son petit n’y soit allergique. L’inverse vaut également. « Un bébé sera toujours plus sensible aux polluants que sa mère inhale qu’à ceux qu’elle ingère », précise Jocelyne Just.
    Les allergies les plus fréquentes disparaissent en grandissant
    Chez les enfants, 90% des allergies alimentaires sont liées au lait de vache, aux oeufs et aux arachides. Les deux premières sont certes contraignantes, mais rarement graves. Et elles passent généralement avec les années. « Le système immunitaire digestif du très jeune enfant est peu développé. Ses défenses se renforcent au fil des ans, et son corps tolère de plus en plus d’aliments », explique Isabelle Mollé.
    Inversement, quelques allergies (sésame, crustacés, fruits à coque) sont moins fréquentes, mais plus persistantes. Et elles peuvent avoir des conséquences sévères. Un enfant très allergique à un produit – quel qu’il soit - peut faire un choc anaphylactique, qui est une réaction allergique aiguë entraînant son pronostic vital. « Le nombre d’hospitalisations pour des réactions allergiques sévères chez les enfants a été multiplié par sept les dix dernières années », relevait, en juin dernier, l’EAACI.
    Des nouveaux allergènes émergent
    Tous les aliments peuvent déclencher une allergie alimentaire. Depuis 2001, 135 allergènes provoquant des allergies sévères ont été relevés par le réseau Allergovigilance du CICBAA. Parmi ces allergènes émergents chez les enfants, les laits de chèvre et de brebis ou encore les noix de cajou. Si la diversification alimentaire du bébé est importante, car elle stimule le système immunitaire de l’enfant avec les protéines étrangères des aliments et donc tend à réduire les risques d’allergie (on peut donner de la pâte de cacahuète à son enfant dès huit mois !), éduquer les palais des jeunes enfants à de nouvelles saveurs est à double tranchant : il risque de développer de nouvelles allergies.
    Si tel est le cas, pas de panique. « Un enfant peu vivre normalement avec une allergie alimentaire ou de l’asthme », explique Isabelle Mollé. A condition de suivre un traitement et / ou d’éviter de consommer l’aliment. C’est certes plus facile de se priver de noix de cajou que de lait ou d’oeufs... Et c’est parfois l’alimentation de toute la famille qui est chamboulée. Première chose à faire : lire les étiquettes des produits qu’on achète. Depuis novembre 2011, une nouvelle réglementation européenne sur l’étiquetage des produits alimentaires oblige les industriels à mentionner la présence de 14 allergènes.
    Une maladie anxiogène qui peut entraîner le repli sur soi
    Ensuite, direction l’école de l’allergie alimentaire de l’hôpital Trousseau, ou les séances d’éducation thérapeutique au CHU de Nantes (et dans bien d’autres établissements hospitaliers). Là, enfants et parents reçoivent des conseils alimentaires, apprennent à connaître la maladie, à reconnaître les premiers symptômes pour éviter des conséquences graves. « Une allergie alimentaire est souvent vécue comme une catastrophe par un enfant comme par ses parents. La mère culpabilise toujours, les parents sont angoissés dès que leur enfant mange à l’extérieur. Quant à l’enfant, il a du mal à accepter qu’il ne peut plus partager ses biscuits avec ses copains, ou qu’il ne peut plus manger à la cantine. Bref, il se sent mis à l’écart, ce qui peut entraîner un repli sur soi », explique Isabelle Mollé.
    « Beaucoup de personnes associent l’apparition d’une allergie à trois pauvres boutons. Mais il y a de plus en plus de formes sévères. La recherche a un gros travail à mener pour repérer ceux qui sont le plus à risque de formes graves et leur trouver des traitements adaptés », estime Jocelyne Just. Mais les allergies sont encore, malgré le nombre de personnes qu’elles touchent, fortement délaissées par la recherche.
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8823
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: allergies

    Message par bye le Mer 26 Mar - 19:05

    Plus d'allergies plus longtemps
    http://www.radio-canada.ca/nouvelles/sante/2013/06/14/001-rechauffement-allergie-periode.shtml

    Mise à jour le vendredi 14 juin 2013 à 20 h 14 HAE

    Le reportage de Denis-Martin Chabot et l'entrevue avec Karine Issa-El-Khoury
    Au Québec, l'Institut national de santé publique estime qu'une personne sur cinq souffre d'allergies saisonnières. Et elles éternuent plus longtemps qu'avant.
    Une étude de l'Université Rutgers au New Jersey démontre qu'en raison du réchauffement climatique, la pollinisation en Amérique du Nord dure en moyenne 16 jours de plus par année qu'en 1995 et qu'il y a plus de pollens que jamais dans l'atmosphère.
    L'allergologue Marie-Josée Francoeur a constaté, au cours des dernières années, une intensification du problème. Lorsqu'il fait chaud, sec et qu'il vente, les pires conditions sont réunies pour les victimes d'allergies. « Ces journées de pointe peuvent engendrer des symptômes qui sont très incapacitants du point de vue de la qualité de vie des gens », affirme-t-elle.
    Pour d'autres, comme Françoise Mennicken, les simples antihistaminiques ne font pas le poids et ses allergies lui causent des problèmes pulmonaires. Elle doit prendre des aérosols de cortisone pour contrer l'asthme qui s'ajoute aux éternuements.
    « C'est vraiment l'épuisement. Quand je passe une mauvaise nuit, quand je me réveille le matin, je suis épuisée. Quand on est congestionné et qu'on est pris des sinus, on ne dort pas bien. »
    Au Canada aussi, quelques études laissent entendre qu'il y a un lien entre le réchauffement climatique et la hausse des pollens, mais elles remontent à plusieurs années.
    Avec les informations de Denis-Martin Chabot

    Contenu sponsorisé

    Re: allergies

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 15 Déc - 16:49