LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Une montée des violences envers les migrants à travers l'Europe :
par bye Ven 15 Déc - 18:54

» Défendre et renforcer les CHSCT !
par bye Mar 5 Déc - 12:59

» Nuage de Ruthénium-106 sur l’Europe : que s’est-il réellement passé ?
par bye Mar 28 Nov - 12:35

» Dossier sur "l’affaire du stage de Sud éduc 93"
par bye Lun 27 Nov - 12:34

» Appel de Raymond Millot : Un projet émancipateur face aux dangers de l’anthropocène
par bye Mar 21 Nov - 12:54

» Les émissions de CO2 repartent à la hausse
par bye Ven 17 Nov - 17:05

» l’idéologie du consentement, outil d’émancipation ou d’isolement individuel ?
par bye Lun 13 Nov - 12:21

» Droit au logement opposable : le bilan chiffré 2008-2016
par bye Jeu 9 Nov - 20:02

» La rétention des « dublinés », dans l’attente d’un transfert, est contraire au règlement Dublin
par bye Lun 6 Nov - 18:33

» Face à la situation en Catalogne
par bye Mer 1 Nov - 11:33

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par bye Sam 21 Oct - 10:37

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Bus de la honte : ne laissons pas l’avenir aux réactionnaires
par bye Sam 14 Oct - 12:44

» La métamatière et le peuple
par Claude De Bortoli Ven 6 Oct - 9:27

» Vers un retour du délit de solidarité ?
par bye Sam 30 Sep - 6:45

» Dossier : de l’École capitaliste à l’éducation émancipatrice
par bye Mer 13 Sep - 19:07

» Education : le « désastre » d’un enseignement tiré vers le bas...
par bye Lun 4 Sep - 12:13

» Offre de prêt entre particuliers rapide en 72h
par BastienL Dim 13 Aoû - 19:49

» Jean Gadrey, économiste : “Il faut remettre la réduction du temps de travail au cœur du débat public”
par bye Mar 8 Aoû - 19:04

» Le « chavo-madurisme » n’est rien moins qu’une dictature pure et simple
par bye Dim 6 Aoû - 18:52

» Gel des postes et du budget de l’éducation nationale : non, cette école ne nous convient pas !
par bye Mer 12 Juil - 13:56

» G 20 Hambourg
par bye Lun 10 Juil - 11:51

» Handicapée, je ne peux continuer à enseigner dans mon académie
par bye Mer 5 Juil - 6:21

» Pour une éducation populaire féministe
par bye Lun 12 Juin - 18:20

» La CNT a écrit aux Éditions Belin
par bye Mar 6 Juin - 10:20

» Blanquer ministre de l’Education nationale : au secours, Sarkozy revient !
par bye Jeu 25 Mai - 11:08

» L'accaparement des terres en Birmanie
par bye Mer 17 Mai - 18:42

» Un enseignant kurde témoigne...
par bye Lun 15 Mai - 17:50

» La métamatière et le Roi de la Terre
par De Bortoli Claude Mar 2 Mai - 9:52

» Au-delà des élections
par bye Mer 26 Avr - 17:26

» Les Etats-Unis ont utilisé leur plus puissante bombe non-nucléaire en Afghanistan, une première
par bye Dim 23 Avr - 18:35

» « Pourquoi nous sommes en grève de la faim dans les prisons d’Israël »
par bye Dim 23 Avr - 18:31

» « Enculé, ordure ! ». Philippe Poutou insulté par les flics
par bye Dim 23 Avr - 18:25

» La Sécurité sociale, une assistance ou un droit ?
par bye Dim 23 Avr - 18:22

» Birmanie: pour établir un mécanisme indépendant de réexamen de tous les cas de prisonniers politiques
par bye Ven 21 Avr - 6:02

» Gatti est mort. A la Parole Errante ses mots résonnent encore !
par bye Mer 12 Avr - 18:21

» Turquie : appel urgent au monde enseignant, aux associations et syndicats…
par bye Lun 3 Avr - 18:21

» APPEL À LA MOBILISATION CONTRE LE PROCHAIN SOMMET DE L’OTAN !
par bye Sam 1 Avr - 5:30

» Communiqué de presse de SUD éducation Guyane du 28 mars
par bye Jeu 30 Mar - 10:16

» Qu’est-ce qui ne va pas avec l’arabe à l’école ?
par bye Ven 24 Mar - 12:03

» Libérons l'oisiveté !
par bye Ven 17 Mar - 19:05

» Quand Espérance banlieues bat la campagne
par bye Ven 17 Mar - 19:00

» 8 mars : luttons toutes et tous pour l’égalité des droits !
par bye Mer 8 Mar - 11:01

» Désarmer la police, la proposition pas si saugrenue du NPA
par bye Mar 7 Mar - 12:50

» Fin du dispositif des Caomi: quelle orientation pour les mineurs isolés de Calais ?
par bye Sam 4 Mar - 9:58

» Les fonctionnaires répondent aux "menaces" de Marine Le Pen
par bye Sam 4 Mar - 6:25

» Réduction des indemnités et contrôles drastiques : Macron s’attaque aux chômeurs
par bye Sam 4 Mar - 6:22

» L'avenue Serge Dassault à Corbeil-Essonnes doit être débaptisée !
par bye Sam 4 Mar - 6:20

» Nouvelle révélation du Canard Enchainé : les copinages de Hamon et LVMH
par bye Sam 4 Mar - 6:18

» Une nouvelle menace pour les étrangers
par bye Mar 21 Fév - 12:02

» "Vous êtes la candidate du nanti-système", lance Charline Vanhoenacker à Marine Le Pen
par bye Lun 20 Fév - 20:30

» Vaccins : Marisol Touraine va-t-elle faire respecter la loi ou satisfaire les labos ?
par bye Lun 20 Fév - 20:26

» La tension monte d’un cran entre les Etats-Unis et le Venezuela
par bye Lun 20 Fév - 20:23

» Vandana Shiva : « Gandhi est plus pertinent qu’il ne l’a jamais été »
par bye Lun 20 Fév - 20:16

» Vague de froid en Europe : les migrants vulnérables
par bye Mar 7 Fév - 17:59

» Le centre pour les femmes et les familles migrantes a ouvert ses portes à Paris
par bye Mar 7 Fév - 17:56

» Des incidents éclatent à Aulnay-sous-Bois après les soupçons de viol de policiers
par bye Lun 6 Fév - 18:23

» Le maire rejette l'étude d'UFC-Que choisir sur l'eau potable
par bye Lun 6 Fév - 18:20

» DOCUMENT. Voici le contrat de travail de Penelope Fillon
par bye Lun 6 Fév - 18:17

» Le Hezbollah scrute avec inquiétude la nouvelle politique américaine au Moyen-Orient
par bye Lun 6 Fév - 18:14

» Huit hommes possèdent autant que la moitié de la population mondiale
par bye Mer 18 Jan - 20:06

» Délinquants solidaires : Pour en finir avec le délit de solidarité
par bye Mer 18 Jan - 13:29

» votre permis de conduire à portée de main
par neil89 Ven 13 Jan - 23:51

» Poursuivre la mobilisation pour une carte élargie des lycées de l’Education Prioritaire, en grève le 10 janvier !
par bye Mar 10 Jan - 11:50

» Grenade de désencerclement : un CRS mis en examen
par bye Sam 7 Jan - 20:59

» Les trois visages du vote FN
par bye Sam 7 Jan - 20:46

» Les deux jambes du militantisme
par bye Sam 7 Jan - 20:37

» Condamnés aujourd’hui pour avoir comparé Christiane Taubira à un singe
par bye Sam 31 Déc - 10:17

» Échapper au chaos
par bye Jeu 22 Déc - 17:53

» Le sénateur Carle coupable de détournement de fonds publics ? SUD éducation le dit depuis 2009 !
par bye Jeu 22 Déc - 15:06

» Maths : résoudre un problème
par bye Lun 12 Déc - 13:25

» Journée Internationale des droits de l'Homme: une situation inquiétante en Birmanie
par bye Dim 11 Déc - 11:17

» Comment les services de renseignement font la chasse aux employés des télécoms
par bye Sam 10 Déc - 18:54

» ET SI LE MASCULIN NE L’EMPORTAIT PAS SUR LE FEMININ ?
par bye Sam 10 Déc - 18:49

» Un document interne provoque un malaise à la SNCF
par bye Sam 10 Déc - 18:38

» Le gouvernement repousse l’évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes
par bye Sam 10 Déc - 18:29

» Légitime défense des policiers : faut-il tordre le droit ?
par bye Ven 9 Déc - 19:29

» Cadeau de fin d’année, un casier scolaire pour tous les marmots
par bye Mar 6 Déc - 13:59

» Violences policières, violences d’Etat
par bye Mar 6 Déc - 13:54

» La métamatière, les élites et les gouvernants
par De Bortoli Claude Ven 2 Déc - 9:54

» Comment les stups ont enfumé la justice
par bye Jeu 1 Déc - 12:26

» Quel opérateur
par bye Jeu 1 Déc - 12:24

» Fillon président ? Un coup de massue pour l’école
par bye Mer 30 Nov - 17:54

» « Pourquoi j’ai secouru des réfugiés. » Monument en l'honneur de Pierre-Alain Mannoni
par bye Mar 29 Nov - 13:06

» Jean-Luc Mélenchon ne passera pas au second tour de la présidentielle s'il ne se décide pas à parler au peuple
par bye Mar 29 Nov - 13:03

» Graeme Allwright : il t'a laissé la carte qui est si délirante qu'il n'aura plus jamais besoin d'une autre
par bye Mar 29 Nov - 13:00

» Mort de Fidel Castro : bilan de santé de la révolution castriste
par bye Mar 29 Nov - 12:57

» Vinci, piraté par des hacktivistes
par bye Ven 25 Nov - 18:38

» Le Mouvement de la Paix solidaire de la lutte des infirmières et infirmiers
par bye Ven 25 Nov - 18:35

» presentation de moi
par bye Ven 25 Nov - 18:30

» tests
par Matteo13 Mer 23 Nov - 7:48

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR


    l’environnement en France

    Partagez
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8767
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    l’environnement en France

    Message par bye le Mer 31 Déc - 16:46

    10 chiffres que vous ignoriez (peut-être) sur l’environnement en France

    http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/12/27/10-chiffres-que-vous-ignoriez-peut-etre-sur-l-environnement-en-france_4546698_3244.html



    Le Monde.fr | 27.12.2014 à 11h59 • Mis à jour le 28.12.2014 à 15h38 | Par Manon Rescan et Martine Valo



    Des techniciens installent une éolienne à Calais en décembre 2014. | PHILIPPE HUGUEN / AFP

    Comment se porte l’environnement en France ? Dans son rapport statistique annuel, le ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie fournit une carte d’identité du territoire nourrie de nombreux enjeux environnementaux : de l’état des sols à celui de l’air en passant par la transformation – ou non – des comportements pour tenter de limiter le réchauffement climatique. Le document est à consulter en intégralité en ligne. Voici quelques-unes des données marquantes de ce vaste rapport.

    Cinq nouvelles encourageantes



    · Les émissions de gaz à effet de serre ont diminué de 12 % en vingt-deux ans

    Entre 1990 et 2012, la France a vu ses émissions de gaz à effet de serre (GES) diminuer de 12 % selon les évaluations du ministère. Cette évolution est directement liée à la crise économique. Ainsi, le ralentissement est manifeste dans l’industrie manufacturière et la construction, dont les émissions dues à la consommation de combustibles ont reculé de près d’un quart sur la période.

    D’autres secteurs ont réalisé de réels progrès. C’est le cas de l’agriculture notamment, qui est dans l’Hexagone la deuxième source émettrice de GES et de loin la première pour le protoxyde d’azote (N2O). Elle a fait chuter son taux de N2O de 16 % en freinant l’épandage d’engrais minéraux.

    Mais le principal émetteur de GES, le secteur des transports, connaît la tendance inverse. Le principal responsable est de loin le trafic routier, dont les émissions ont augmenté de 1,8 % par an jusqu’en 2004, et de 0,7 % depuis. En deux décennies, 4 100 km d’autoroutes supplémentaires ont été construits, contre 1 700 km de lignes de train à grande vitesse, tandis que la part du fret ferroviaire a été divisée par deux. Une petite note positive toutefois : le vélo gagne du terrain. Ces quatre dernières années, le nombre de pistes cyclable a augmenté de 75 %.

    Lire aussi : Les Franciliens se déplacent deux fois plus à vélo qu’il y a dix ans

    · Près de 15 % de notre consommation d’énergie provient d’une source renouvelable

    Vis-à-vis de l’Union européenne, la France s’est fixé pour objectif de pouvoir répondre, d’ici 2020, à 23 % de sa consommation finale d’énergie (électricité, chauffage, etc.) grâce à des moyens de production qui exploitent des sources renouvelables. On en est loin. Cependant, la part de ce secteur a doublé dans l’Hexagone entre 2008 et 2013, passant de 7 % à 14,2 %.

    Emblématiques, l’éolien et le solaire photovoltaïque ne comblent ensemble qu’à peine 4 % de nos besoins en électricité. En outre, l’installation d’éoliennes ralentit. La production d’hydroélectricité, elle, demeure relativement stable tandis que la méthanisation de résidus agricoles ou d’ordures ménagères et la culture de biocarburants sont en plein essor. Rappelons toutefois que le nucléaire fournit encore les trois quarts de l’électricité française.

    · La consommation de chauffage a diminué de 10 % en vingt ans

    Malgré la croissance de la population et du nombre de logements, l’énergie destinée au chauffage a diminué de 10 % entre 1990 et 2011 grâce à l’amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments.

    Mais, dans le même temps, les ménages se sont dotés de quantité d’appareils faisant exploser la consommation d’électricité spécifique (appareils ménagers, écrans multimédias, éclairages) : celle-ci a grimpé de 80 %. Aujourd’hui, ordinateurs et autres appareils numériques représentent 13 % de la consommation électrique totale.

    · Le budget de la protection de l’environnement en forte hausse

    En 2012, 47,5 milliards d’euros ont été consacrés à la protection de l’environnement, soit un montant trois fois supérieur à celui de 1990. Cette somme provient à 40 % des entreprises, 28 % des ménages et 32 % des administrations publiques. Le chapitre de la protection de l’environnement rend compte à la fois des efforts pour la protection de l’air, du climat, de la biodiversité, mais aussi de la lutte contre le bruit, de la gestion des déchets… Ce dernier secteur constitue avec celui des eaux usées le principal poste budgétaire. A eux deux, ils absorbent 62 % des financements.

    La France se plaçait, en 2010, au quatrième rang de l’Union européenne pour ses dépenses par habitant en faveur de l’environnement, derrière l’Autriche, les Pays-Bas et l’Italie.

    · La collecte sélective a augmenté de 80 % depuis 2000

    Le recyclage des déchets ménagers a bien progressé en quinze ans et les Français ont de plus en plus recours aux déchetteries. La courbe d’augmentation de leurs ordures, emballages et autres détritus évolue moins vite que celle de leur consommation.

    Cependant, ces tonnages-là ne pèsent pas lourd face à ceux générés par le secteur de la construction. En effet, dans l’Hexagone, près de 70 % des rebus sont constitués de minéraux essentiellement issus de chantiers (déblais, terres, cailloux), qui peuvent être partiellement réemployés.

    Lire aussi : Construire avec des matériaux d’occasion

    Par ailleurs, les habitudes changent pour les grandes surfaces aussi : on distribue moins de publicités dans les boîtes aux lettres et les quantités phénoménales de sacs en plastique ont été divisées par neuf en six ans.



    Cinq mauvaises nouvelles



    · Les températures ont augmenté de près d’un degré en un siècle

    En 2013, il faisait plus chaud qu’en 1900 en France métropolitaine, en moyenne 0,92 °C de plus. Cette évolution est supérieure à la moyenne mondiale (+ 0,85 °C), mais varie d’une région à l’autre. Sous l’effet du changement climatique, les températures ont ainsi augmenté en moyenne de 0,7 °C dans le nord-est de l’Hexagone, contre 1,1 °C dans le sud-ouest.

    · Deux fois plus de personnes allergiques au pollen qu’il y a trente-cinq ans

    La pollution fragilise les parois des pollens ce qui favorise la fuite d'agents allergènes. | PHILIPPE HUGUEN / AFP

    Les yeux qui piquent, le nez qui coule, l’éternuement qui menace… Deux fois plus de Français sont allergiques aux pollens par rapport aux années 1980. Quel rapport avec l’environnement ? Pour commencer, les scientifiques soulignent que le niveau de pollution et le nombre de personnes allergiques ont crû au même rythme. En outre, ils ont observé que la pollution fragilise la surface des grains de pollen, permettant ainsi aux agents allergènes de s’échapper plus facilement, et qu’elle rend notre organisme plus sensible.

    Lire : Allergies au pollen : la France en alerte rouge

    · 55 % de la surface agricole française est classée « zone vulnérable »

    De plus en plus de territoires sont contaminés par les pollutions agricoles diffuses. En principe, ils doivent rejoindre la catégorie des « zones vulnérables » lorsque les teneurs en nitrates de leurs eaux s’approchent ou dépassent le seuil des 50 milligrammes par litre. Ce classement doit s’accompagner de respect de normes agronomiques plus rigoureuses. 55 % de la surface agricole était classée dans cette catégorie en 2013. Alors que la France a été condamnée par la Cour de justice de l’Union européenne pour son incapacité à améliorer la qualité de ses eaux, la ministre de l’environnement, Ségolène Royal, ferraille actuellement avec les organisations professionnelles pour classer 70 % du territoire, une proportion qui refléterait davantage la véritable ampleur du problème.

    L’excès de nitrates conduit à une eutrophisation des cours d’eau, laquelle engendre des productions massives d’algues asphyxiant les milieux naturels. Le phénomène ne se solde pas seulement par les fameuses marées vertes sur les plages de l’Ouest, mais aussi par des proliférations de micro-algues toxiques de plus en plus fréquentes dans les plans d’eau douce comme sur le littoral.

    Marée verte dans les Côtes-d'Armor en 2002. | FRED TANNEAU/AFP

    · 750 millions de déchets dans la mer Méditerranée

    Sur les littoraux français comme ailleurs, les océans sont jonchés de détritus qui proviennent pour les trois quarts de la terre. L’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer) estime qu’il y a 150 millions de macrodéchets sur les fonds sous-marins de la mer du Nord et plus de 175 millions dans le bassin nord-ouest de la Méditerranée. 750 millions flotteraient dans l’ensemble du bassin méditerranéen. C’est la faune marine qui en paie le prix fort. Elle s’étouffe, s’étrangle, s’empoisonne.

    · Il n’y a plus que 1 000 à 2 000 loutres en France

    | Bernard Landgraf

    La France est l’un des dix pays au monde hébergeant le plus grand nombre d’espèces menacées. Ce rang est dû aux fortes pressions qui s’exercent sur la faune très diversifiée qui vit dans les territoires d’outre-mer, ceux-ci abritant 96 % des espèces vertébrées observables en France.

    L’exemple des loutres d’Europe illustre à la fois un terrible déclin et les efforts accomplis pour redresser la barre. Elles étaient plus de 50 000 en métropole il y a un siècle. Traquées pour leur fourrure, victimes de la pollution des cours d’eau et de l’assèchement des zones humides en raison de l’agriculture intensive et de l’urbanisation, les loutres ont vu leur population fondre. Mais, grâce à un protocole de protection légale, elles sont parvenues à réinvestir petit à petit les bassins de la Loire, de la Garonne et du Rhône, au point de ne plus être classées parmi les espèces menacées d’extinction. Elles seraient aujourd’hui entre 1 000 et 2 000 à évoluer dans l’Hexagone.


    En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/12/27/10-chiffres-que-vous-ignoriez-peut-etre-sur-l-environnement-en-france_4546698_3244.html#Ayf4ZoJHZdV18lq7.99





      La date/heure actuelle est Dim 17 Déc - 1:30