LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Un peu moins pauvre ?
par bye Mar 18 Sep - 11:21

» Clément Méric, ni oubli ni pardon
par bye Lun 10 Sep - 12:52

» Liberté de la presse en Birmanie : deux pas en avant, trois en arrière
par bye Mer 5 Sep - 8:49

» Rohingya : un an après... si peu d'avancées 
par bye Ven 24 Aoû - 18:59

» Le Festival de Douarnenez consacre deux journées à la Fédération de la Syrie du nord
par bye Mar 3 Juil - 14:19

» Pour une autre formation professionnelle
par bye Mer 27 Juin - 14:07

» Violences policières, violences d’Etat
par bye Mer 27 Juin - 13:56

» migration internationale
par bye Mar 26 Juin - 19:25

» Guyane : non à la Montagne d’or !
par bye Mar 12 Juin - 18:05

» Crime raciste en Calabre
par bye Ven 8 Juin - 12:17

» Les premiers chiffres de PARCOURSUP : une génération sacrifiée ?
par bye Lun 4 Juin - 17:42

» LES ONG DÉVOILENT LEUR PROJET DE LOI D’AVENIR POUR LES TRANSPORTS ET LA MOBILITÉ
par bye Mar 29 Mai - 18:01

» NE JAMAIS RECHERCHER D’ADHÉSION
par bye Mar 22 Mai - 14:38

» Kanaky, quand le peuple voulait s’éduquer lui-même...
par bye Lun 14 Mai - 10:04

» Anarchisme, éducation et pédagogie
par bye Lun 7 Mai - 13:15

» Cours libres - Debout ! Debout ! C’est maintenant que ça se passe...
par bye Dim 15 Avr - 9:08

» fascisme pas mort, hélas!
par bye Ven 6 Avr - 11:52

» Notre Dame des Landes ou l’art des grands projets inutiles
par bye Mar 3 Avr - 19:20

» MÉDECINS ET ASSOCIATIONS UNISSENT LEURS VOIX POUR RAPPELER L’URGENCE D’AGIR FACE À LA POLLUTION DE L’AIR
par bye Mer 28 Mar - 18:19

» BOMBARDEMENTS AU PROCHE ET MOYEN ORIENT : EXIGEONS LE RESPECT DU DROIT INTERNATIONAL PAR TOUS
par bye Jeu 22 Mar - 18:08

» Manifestation kurde anti-Erdogan à Bruxelles
par bye Mar 20 Mar - 7:23

» Les cigarettes électroniques, plus dangereuses que bénéfiques ?
par bye Mar 20 Mar - 7:13

» La métamatière et les créations
par Claude De Bortoli Jeu 15 Mar - 11:43

» Scandale sexuel : Oxfam présente ses excuses aux autorités haïtiennes
par bye Ven 9 Mar - 18:50

» SDF, il avait volé des sandwiches dans la poubelle d’Atac
par bye Ven 9 Mar - 18:40

» Malgré l’austérité, la France va dépenser 37 milliards pour son réarmement nucléaire
par bye Ven 9 Mar - 18:31

» La pauvreté s’installe...
par bye Mar 6 Mar - 10:58

» large victoire des grévistes d’HEMERA - HOLIDAY INN
par bye Ven 16 Fév - 10:40

» jeunes à la rue dans le grand froid : faire connaitre est déjà un combat
par bye Mer 14 Fév - 18:07

» National ou civique ou militaire : en arrière-plan du service obligatoire, la militarisation des élèves
par bye Lun 5 Fév - 13:03

» ARRIVÉES ET DEMANDES D'ASILE EN BAISSE EN 2017 EN EUROPE
par bye Mar 30 Jan - 18:29

» Les véritables enjeux des réformes éducatives de Jean-Michel Blanquer
par bye Mar 30 Jan - 15:00

» Contre la sélection à l’université : "On veut de l’inattendu !"
par bye Mar 23 Jan - 19:19

» Les policiers français ont abattu 18 personnes en 2017
par bye Ven 19 Jan - 7:43

» Acheter permis de conduire français
par Pipoinzaghi Mar 16 Jan - 16:02

» Journée internationale des droits de l’Homme : en Birmanie des espoirs déçus
par bye Sam 6 Jan - 7:52

» Tapis dans le bocage : la vérité sur les armes secrètes des "zadistes"
par bye Ven 29 Déc - 14:32

» Victoire du Secours populaire contre le maire F.N. d’Hayange
par bye Mer 20 Déc - 21:28

» Peut-on renvoyer les demandeurs d’asile vers des « pays tiers sûrs » ?
par bye Mar 19 Déc - 19:52

» Une montée des violences envers les migrants à travers l'Europe :
par bye Ven 15 Déc - 18:54

» Défendre et renforcer les CHSCT !
par bye Mar 5 Déc - 12:59

» Nuage de Ruthénium-106 sur l’Europe : que s’est-il réellement passé ?
par bye Mar 28 Nov - 12:35

» Dossier sur "l’affaire du stage de Sud éduc 93"
par bye Lun 27 Nov - 12:34

» Appel de Raymond Millot : Un projet émancipateur face aux dangers de l’anthropocène
par bye Mar 21 Nov - 12:54

» Les émissions de CO2 repartent à la hausse
par bye Ven 17 Nov - 17:05

» l’idéologie du consentement, outil d’émancipation ou d’isolement individuel ?
par bye Lun 13 Nov - 12:21

» Droit au logement opposable : le bilan chiffré 2008-2016
par bye Jeu 9 Nov - 20:02

» La rétention des « dublinés », dans l’attente d’un transfert, est contraire au règlement Dublin
par bye Lun 6 Nov - 18:33

» Face à la situation en Catalogne
par bye Mer 1 Nov - 11:33

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par bye Sam 21 Oct - 10:37

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Bus de la honte : ne laissons pas l’avenir aux réactionnaires
par bye Sam 14 Oct - 12:44

» La métamatière et le peuple
par Claude De Bortoli Ven 6 Oct - 9:27

» Vers un retour du délit de solidarité ?
par bye Sam 30 Sep - 6:45

» Dossier : de l’École capitaliste à l’éducation émancipatrice
par bye Mer 13 Sep - 19:07

» Education : le « désastre » d’un enseignement tiré vers le bas...
par bye Lun 4 Sep - 12:13

» Offre de prêt entre particuliers rapide en 72h
par BastienL Dim 13 Aoû - 19:49

» Jean Gadrey, économiste : “Il faut remettre la réduction du temps de travail au cœur du débat public”
par bye Mar 8 Aoû - 19:04

» Le « chavo-madurisme » n’est rien moins qu’une dictature pure et simple
par bye Dim 6 Aoû - 18:52

» Gel des postes et du budget de l’éducation nationale : non, cette école ne nous convient pas !
par bye Mer 12 Juil - 13:56

» G 20 Hambourg
par bye Lun 10 Juil - 11:51

» Handicapée, je ne peux continuer à enseigner dans mon académie
par bye Mer 5 Juil - 6:21

» Pour une éducation populaire féministe
par bye Lun 12 Juin - 18:20

» La CNT a écrit aux Éditions Belin
par bye Mar 6 Juin - 10:20

» Blanquer ministre de l’Education nationale : au secours, Sarkozy revient !
par bye Jeu 25 Mai - 11:08

» L'accaparement des terres en Birmanie
par bye Mer 17 Mai - 18:42

» Un enseignant kurde témoigne...
par bye Lun 15 Mai - 17:50

» La métamatière et le Roi de la Terre
par De Bortoli Claude Mar 2 Mai - 9:52

» Au-delà des élections
par bye Mer 26 Avr - 17:26

» Les Etats-Unis ont utilisé leur plus puissante bombe non-nucléaire en Afghanistan, une première
par bye Dim 23 Avr - 18:35

» « Pourquoi nous sommes en grève de la faim dans les prisons d’Israël »
par bye Dim 23 Avr - 18:31

» « Enculé, ordure ! ». Philippe Poutou insulté par les flics
par bye Dim 23 Avr - 18:25

» La Sécurité sociale, une assistance ou un droit ?
par bye Dim 23 Avr - 18:22

» Birmanie: pour établir un mécanisme indépendant de réexamen de tous les cas de prisonniers politiques
par bye Ven 21 Avr - 6:02

» Gatti est mort. A la Parole Errante ses mots résonnent encore !
par bye Mer 12 Avr - 18:21

» Turquie : appel urgent au monde enseignant, aux associations et syndicats…
par bye Lun 3 Avr - 18:21

» APPEL À LA MOBILISATION CONTRE LE PROCHAIN SOMMET DE L’OTAN !
par bye Sam 1 Avr - 5:30

» Communiqué de presse de SUD éducation Guyane du 28 mars
par bye Jeu 30 Mar - 10:16

» Qu’est-ce qui ne va pas avec l’arabe à l’école ?
par bye Ven 24 Mar - 12:03

» Libérons l'oisiveté !
par bye Ven 17 Mar - 19:05

» Quand Espérance banlieues bat la campagne
par bye Ven 17 Mar - 19:00

» 8 mars : luttons toutes et tous pour l’égalité des droits !
par bye Mer 8 Mar - 11:01

» Désarmer la police, la proposition pas si saugrenue du NPA
par bye Mar 7 Mar - 12:50

» Fin du dispositif des Caomi: quelle orientation pour les mineurs isolés de Calais ?
par bye Sam 4 Mar - 9:58

» Les fonctionnaires répondent aux "menaces" de Marine Le Pen
par bye Sam 4 Mar - 6:25

» Réduction des indemnités et contrôles drastiques : Macron s’attaque aux chômeurs
par bye Sam 4 Mar - 6:22

» L'avenue Serge Dassault à Corbeil-Essonnes doit être débaptisée !
par bye Sam 4 Mar - 6:20

» Nouvelle révélation du Canard Enchainé : les copinages de Hamon et LVMH
par bye Sam 4 Mar - 6:18

» Une nouvelle menace pour les étrangers
par bye Mar 21 Fév - 12:02

» "Vous êtes la candidate du nanti-système", lance Charline Vanhoenacker à Marine Le Pen
par bye Lun 20 Fév - 20:30

» Vaccins : Marisol Touraine va-t-elle faire respecter la loi ou satisfaire les labos ?
par bye Lun 20 Fév - 20:26

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR


    Échapper à l’excision, parcours de réfugiées

    Partagez
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8806
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Échapper à l’excision, parcours de réfugiées

    Message par bye le Mer 4 Mai - 18:39

    L’exposition itinérante « Fuir l’excision: parcours de femmes réfugiées », réalisée à la demande de l'association « Excision parlons-en », rend hommage à toutes les femmes qui ont fui leur pays pour échapper à l'excision. Cette exposition rappelle ainsi que les mutilations génitales sont une réalité qu’il faut combattre et qu’il est aujourd’hui nécessaire d’accorder une attention particulière à ces victimes lors de leur parcours d’asile.

    Coup de projecteur sur les difficultés des femmes à fuir l’excision. Le photoreportage « Fuir l’excision : parcours de femmes réfugiées », réalisé par Anaïs Pachabézian et à la demande de l'association ‘Excision, parlons-en’ revient sur les parcours de ces réfugiées des mutilations génitales féminines.

    « J’ai quitté mon pays car la vie de ma fille était menacée. Elle avait trois ans. Ma belle-mère avait décidé de la faire exciser… Avant elle, j’avais eu trois autres filles. Elles ont toutes les trois été excisées en même temps. Elles avaient sept, cinq et trois ans. La plus jeune est décédée suite à une hémorragie après l’excision ».

    Dans l’exposition itinérante, « Fuir l’excision : parcours de femmes réfugiées », proposée par l'association ‘Excision, parlons-en’, avec les clichés de la photographe Anaïs Pachabézian, Doussou, visage caché, raconte son combat contre l’excision.

    ‘Excision, parlons-en’, à l’origine de ce projet, a souhaité, à travers photographies et récits, mettre en lumière les difficultés des femmes à fuir l’excision et à obtenir l’asile en France, pour elles et pour leurs enfants.
    Lors du vernissage de l’exposition, mardi 12 avril 2016 à la mairie du XIXè arrondissement (Paris), Moïra Sauvage, présidente de ‘Excision, parlons-en’, rappelle que 20% des demandes d’asiles en France sont celles de femmes fuyant l’excision. Et épargner à leurs filles les mutilations génitales féminines est l'une des principales raisons qui poussent aujourd'hui les migrantes sur les routes de l'exil.

    Salimata Kone, aujourd'hui membre de l’association ‘SOS Africaines en danger’ a vécu voulu fuir son excision, quittant sa famille. Partie de Côté d’Ivoire en 2013 pour la France, elle raconte : « A 12 ans, on m’a excisée, mais on ne m’a pas tout coupé. Je saignais tellement, qu'on m’a laissée. A la mort de la mère, à 14 ans, on a dit "il faut qu’on termine le boulot pour te donner en mariage". J’ai fui pour ne pas être mariée à quelqu’un que je ne voulais pas et je ne voulais pas être excisée une seconde fois, alors que j’avais déjà failli perdre la vie la première fois ».



    Obtenir l’asile : un parcours de combattantes

    « Arrivée en France, j’ai beaucoup dormi dehors, enceinte. Je pleurais », poursuit Salimata, entre timidité, gène et volonté de témoigner.
    «Une femme m’a vue et m’a dit d’appeler le 115. Le 115 m’a dit d’aller à l’Haye-les-roses voir une assistante sociale. Elle m’a dit de retourner chez moi en Côte d’Ivoire car je n’avais pas de papiers et que j’allais faire un enfant qui n’aurait pas de papier. »
    « Elle m’a alors donné l’adresse du Comede (comité médical pour les exilés). Je suis arrivée trop tard, poursuit Salimata. Devant mes larmes, le médecin a bien voulu me voir deux minutes. Elle a appelé l’hôtel pour moi. Le propriétaire n’a pas voulu me prendre, mais elle a dit qu’elle était responsable moi. Elle m’a ensuite conseillé de demander l’asile et m’a envoyé à France terre d’asile et j’ai obtenu mon statut de réfugiée, en 2015. »



    L’avocate Judith Coronel Kissous, spécialiste du droit d’asile, rappelle qu’une fois leur demande de protection internationale rejetée par l’OFPRA (Office français de protection des réfugiés et apatrides), les femmes qui fuient l’excision « ont un recours administratif possible devant la Cour nationale du droit d’asile (la CNDA) ».

    Selon elle, « les dossiers pour ces femmes se plaident bien. Ils peuvent se gagner. En revanche, c’est beaucoup plus compliqué pour les demandes d’asile des parents qui s’opposent à l’excision de leur enfant. La jurisprudence française est très hésitante à donner un statut de réfugiée dans ces cas ».

    Les juges français ne leur reconnaissent pas la condition de persécutée, alors que, comme le rappelle l’avocate, ils sont tenus, depuis la réforme du droit d’asile du 29 juillet 2015, de prendre en compte le « genre », qui a pour conséquence d’accélérer les procédures, et d'intégrer dans l'élaboration de leurs décisions les situations de vulnérabilité (grossesses, stress post-traumatique, etc…).


    La justice attend des récits de vie crédibles

    Pour une demande de statut de réfugié, le travail d’avocate de Judith Coronel Kissous consiste à déceler ce qui est important dans le récit de vie de ses clients.

    Dans le public du débat, un juge de la CNDA intervient pour rappeler combien les juges sont influencés par la crédibilité des récits de vie qui leur sont faits : « lorsque les gens n’arrivent pas à parler, les juges peuvent penser que le récit n’est pas circonstancié, il n’y a pas de dates, la personne s’embrouille ».

    La médecin légiste Judith Trinquart, secrétaire générale de l’association ‘mémoire traumatique et victimologie’, répond que le silence des personnes est lié au stress post-traumatique « la mémoire devient morcelée, il est difficile de se souvenir des choses qui ont traumatisé, comme le viol, la violence ».


    Derrière l'excision, le mariage forcé et les violences

    Judith Coronel Kissous rappelle que l’excision n’est souvent « que le prélude à des violences » auquel s’ajoutent « le mariage forcé, parfois le mariage précoce, les grossesses précoces, les violences domestiques et familiales ». Dans les pays où sont pratiquées les mutilations sexuelles, les femmes sont considérées comme « des mineures à vie ».
    L'avocate cite le rapport de l’Unicef 2015 dans lequel il est dit que « 80% des femmes subissent des violences domestiques et familiales avec l’assentiment de l’entourage. Et la moitié d’entre elles considèrent que ces violences sont normales ».


    Ce photoreportage itinérant, accueilli à la mairie du XIXè arrondissement (Paris) du 12 au 15 avril 2016, partira ensuite du 23 au 27 mai à Saint-Lô (Normandie), au festival « cinéma et migrations » qui met cette année les femmes migrantes à l’honneur, et en septembre à l’assemblée nationale (Paris).

    Il est soutenu par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR France), France terre d’asile, le fonds de dotation Betto Seraglini et SOS Africaines en danger.

    http://www.france-terre-asile.org/actualites/actualites/actualites-choisies/echapper-a-l-excision-parcours-de-refugiees
    avatar
    ecotone
    Administratrice

    Nombre de messages : 1036
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: Échapper à l’excision, parcours de réfugiées

    Message par ecotone le Dim 8 Mai - 20:37

    Là aussi, c'est l'horreur…

    J'écoutais l'autre jour une émission sur "L'homme qui répare les femmes" Denis Mukwege, Gynécologue que tu connais peut-être, je ne le connaissais pas. C'était bouleversant.

    J'avais entendu un chiffre, d'une association qui défends cette cause, 98% des femmes et filles en Egypte sont excisées…
    Bon, y'a pas que chez eux, malheureusement… Mais ce chiffre m'avait marqué!

    Et puis là ce sont de femmes qui cherchent refuge, chez nous, et on les rejette…
    Finalement, la France ne se sent pas concernée par la cause des femmes, on le savait déjà!!

      La date/heure actuelle est Jeu 20 Sep - 0:21