LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Stop Autisme Virtuel L’autisme provoqué par les écrans, ça n’existe pas ! Halte aux théories infondées !
par bye Mar 9 Oct - 12:24

» Rapport des enquêteurs de l’ONU sur la Birmanie : crimes de masse, impunité et transition démocratique à l’arrêt
par bye Mar 2 Oct - 14:36

» Service national universel : surveiller et soumettre
par bye Mar 25 Sep - 10:57

» Un peu moins pauvre ?
par bye Mar 18 Sep - 11:21

» Clément Méric, ni oubli ni pardon
par bye Lun 10 Sep - 12:52

» Liberté de la presse en Birmanie : deux pas en avant, trois en arrière
par bye Mer 5 Sep - 8:49

» Rohingya : un an après... si peu d'avancées 
par bye Ven 24 Aoû - 18:59

» Le Festival de Douarnenez consacre deux journées à la Fédération de la Syrie du nord
par bye Mar 3 Juil - 14:19

» Pour une autre formation professionnelle
par bye Mer 27 Juin - 14:07

» Violences policières, violences d’Etat
par bye Mer 27 Juin - 13:56

» migration internationale
par bye Mar 26 Juin - 19:25

» Guyane : non à la Montagne d’or !
par bye Mar 12 Juin - 18:05

» Crime raciste en Calabre
par bye Ven 8 Juin - 12:17

» Les premiers chiffres de PARCOURSUP : une génération sacrifiée ?
par bye Lun 4 Juin - 17:42

» LES ONG DÉVOILENT LEUR PROJET DE LOI D’AVENIR POUR LES TRANSPORTS ET LA MOBILITÉ
par bye Mar 29 Mai - 18:01

» NE JAMAIS RECHERCHER D’ADHÉSION
par bye Mar 22 Mai - 14:38

» Kanaky, quand le peuple voulait s’éduquer lui-même...
par bye Lun 14 Mai - 10:04

» Anarchisme, éducation et pédagogie
par bye Lun 7 Mai - 13:15

» Cours libres - Debout ! Debout ! C’est maintenant que ça se passe...
par bye Dim 15 Avr - 9:08

» fascisme pas mort, hélas!
par bye Ven 6 Avr - 11:52

» Notre Dame des Landes ou l’art des grands projets inutiles
par bye Mar 3 Avr - 19:20

» MÉDECINS ET ASSOCIATIONS UNISSENT LEURS VOIX POUR RAPPELER L’URGENCE D’AGIR FACE À LA POLLUTION DE L’AIR
par bye Mer 28 Mar - 18:19

» BOMBARDEMENTS AU PROCHE ET MOYEN ORIENT : EXIGEONS LE RESPECT DU DROIT INTERNATIONAL PAR TOUS
par bye Jeu 22 Mar - 18:08

» Manifestation kurde anti-Erdogan à Bruxelles
par bye Mar 20 Mar - 7:23

» Les cigarettes électroniques, plus dangereuses que bénéfiques ?
par bye Mar 20 Mar - 7:13

» La métamatière et les créations
par Claude De Bortoli Jeu 15 Mar - 11:43

» Scandale sexuel : Oxfam présente ses excuses aux autorités haïtiennes
par bye Ven 9 Mar - 18:50

» SDF, il avait volé des sandwiches dans la poubelle d’Atac
par bye Ven 9 Mar - 18:40

» Malgré l’austérité, la France va dépenser 37 milliards pour son réarmement nucléaire
par bye Ven 9 Mar - 18:31

» La pauvreté s’installe...
par bye Mar 6 Mar - 10:58

» large victoire des grévistes d’HEMERA - HOLIDAY INN
par bye Ven 16 Fév - 10:40

» jeunes à la rue dans le grand froid : faire connaitre est déjà un combat
par bye Mer 14 Fév - 18:07

» National ou civique ou militaire : en arrière-plan du service obligatoire, la militarisation des élèves
par bye Lun 5 Fév - 13:03

» ARRIVÉES ET DEMANDES D'ASILE EN BAISSE EN 2017 EN EUROPE
par bye Mar 30 Jan - 18:29

» Les véritables enjeux des réformes éducatives de Jean-Michel Blanquer
par bye Mar 30 Jan - 15:00

» Contre la sélection à l’université : "On veut de l’inattendu !"
par bye Mar 23 Jan - 19:19

» Les policiers français ont abattu 18 personnes en 2017
par bye Ven 19 Jan - 7:43

» Acheter permis de conduire français
par Pipoinzaghi Mar 16 Jan - 16:02

» Journée internationale des droits de l’Homme : en Birmanie des espoirs déçus
par bye Sam 6 Jan - 7:52

» Tapis dans le bocage : la vérité sur les armes secrètes des "zadistes"
par bye Ven 29 Déc - 14:32

» Victoire du Secours populaire contre le maire F.N. d’Hayange
par bye Mer 20 Déc - 21:28

» Peut-on renvoyer les demandeurs d’asile vers des « pays tiers sûrs » ?
par bye Mar 19 Déc - 19:52

» Une montée des violences envers les migrants à travers l'Europe :
par bye Ven 15 Déc - 18:54

» Défendre et renforcer les CHSCT !
par bye Mar 5 Déc - 12:59

» Nuage de Ruthénium-106 sur l’Europe : que s’est-il réellement passé ?
par bye Mar 28 Nov - 12:35

» Dossier sur "l’affaire du stage de Sud éduc 93"
par bye Lun 27 Nov - 12:34

» Appel de Raymond Millot : Un projet émancipateur face aux dangers de l’anthropocène
par bye Mar 21 Nov - 12:54

» Les émissions de CO2 repartent à la hausse
par bye Ven 17 Nov - 17:05

» l’idéologie du consentement, outil d’émancipation ou d’isolement individuel ?
par bye Lun 13 Nov - 12:21

» Droit au logement opposable : le bilan chiffré 2008-2016
par bye Jeu 9 Nov - 20:02

» La rétention des « dublinés », dans l’attente d’un transfert, est contraire au règlement Dublin
par bye Lun 6 Nov - 18:33

» Face à la situation en Catalogne
par bye Mer 1 Nov - 11:33

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par bye Sam 21 Oct - 10:37

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Bus de la honte : ne laissons pas l’avenir aux réactionnaires
par bye Sam 14 Oct - 12:44

» La métamatière et le peuple
par Claude De Bortoli Ven 6 Oct - 9:27

» Vers un retour du délit de solidarité ?
par bye Sam 30 Sep - 6:45

» Dossier : de l’École capitaliste à l’éducation émancipatrice
par bye Mer 13 Sep - 19:07

» Education : le « désastre » d’un enseignement tiré vers le bas...
par bye Lun 4 Sep - 12:13

» Offre de prêt entre particuliers rapide en 72h
par BastienL Dim 13 Aoû - 19:49

» Jean Gadrey, économiste : “Il faut remettre la réduction du temps de travail au cœur du débat public”
par bye Mar 8 Aoû - 19:04

» Le « chavo-madurisme » n’est rien moins qu’une dictature pure et simple
par bye Dim 6 Aoû - 18:52

» Gel des postes et du budget de l’éducation nationale : non, cette école ne nous convient pas !
par bye Mer 12 Juil - 13:56

» G 20 Hambourg
par bye Lun 10 Juil - 11:51

» Handicapée, je ne peux continuer à enseigner dans mon académie
par bye Mer 5 Juil - 6:21

» Pour une éducation populaire féministe
par bye Lun 12 Juin - 18:20

» La CNT a écrit aux Éditions Belin
par bye Mar 6 Juin - 10:20

» Blanquer ministre de l’Education nationale : au secours, Sarkozy revient !
par bye Jeu 25 Mai - 11:08

» L'accaparement des terres en Birmanie
par bye Mer 17 Mai - 18:42

» Un enseignant kurde témoigne...
par bye Lun 15 Mai - 17:50

» La métamatière et le Roi de la Terre
par De Bortoli Claude Mar 2 Mai - 9:52

» Au-delà des élections
par bye Mer 26 Avr - 17:26

» Les Etats-Unis ont utilisé leur plus puissante bombe non-nucléaire en Afghanistan, une première
par bye Dim 23 Avr - 18:35

» « Pourquoi nous sommes en grève de la faim dans les prisons d’Israël »
par bye Dim 23 Avr - 18:31

» « Enculé, ordure ! ». Philippe Poutou insulté par les flics
par bye Dim 23 Avr - 18:25

» La Sécurité sociale, une assistance ou un droit ?
par bye Dim 23 Avr - 18:22

» Birmanie: pour établir un mécanisme indépendant de réexamen de tous les cas de prisonniers politiques
par bye Ven 21 Avr - 6:02

» Gatti est mort. A la Parole Errante ses mots résonnent encore !
par bye Mer 12 Avr - 18:21

» Turquie : appel urgent au monde enseignant, aux associations et syndicats…
par bye Lun 3 Avr - 18:21

» APPEL À LA MOBILISATION CONTRE LE PROCHAIN SOMMET DE L’OTAN !
par bye Sam 1 Avr - 5:30

» Communiqué de presse de SUD éducation Guyane du 28 mars
par bye Jeu 30 Mar - 10:16

» Qu’est-ce qui ne va pas avec l’arabe à l’école ?
par bye Ven 24 Mar - 12:03

» Libérons l'oisiveté !
par bye Ven 17 Mar - 19:05

» Quand Espérance banlieues bat la campagne
par bye Ven 17 Mar - 19:00

» 8 mars : luttons toutes et tous pour l’égalité des droits !
par bye Mer 8 Mar - 11:01

» Désarmer la police, la proposition pas si saugrenue du NPA
par bye Mar 7 Mar - 12:50

» Fin du dispositif des Caomi: quelle orientation pour les mineurs isolés de Calais ?
par bye Sam 4 Mar - 9:58

» Les fonctionnaires répondent aux "menaces" de Marine Le Pen
par bye Sam 4 Mar - 6:25

» Réduction des indemnités et contrôles drastiques : Macron s’attaque aux chômeurs
par bye Sam 4 Mar - 6:22

» L'avenue Serge Dassault à Corbeil-Essonnes doit être débaptisée !
par bye Sam 4 Mar - 6:20

» Nouvelle révélation du Canard Enchainé : les copinages de Hamon et LVMH
par bye Sam 4 Mar - 6:18

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR


    Jean Gadrey, économiste : “Il faut remettre la réduction du temps de travail au cœur du débat public”

    Partagez
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8809
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Jean Gadrey, économiste : “Il faut remettre la réduction du temps de travail au cœur du débat public”

    Message par bye le Sam 21 Mai - 20:28

    Un appel, signé initialement par 150 “personnalités”, a été lancé début mai par le mensuel “Alternatives économiques”, invitant à relancer les débats et les propositions en faveur d’une nouvelle étape de la RTT. Pourquoi l’ai-je signé sans hésitation ?
    La première et principale raison est que le chômage de masse et la précarité grandissante font des ravages dans toute la société, aussi bien du côté de leurs victimes directes que par leurs conséquences sur presque toutes les dimensions du vivre-ensemble. Ce sont des destructeurs de lien social, de solidarités, des multiplicateurs de violences, des atteintes à la dignité, à la santé physique et mentale, des incitations à l’exploitation accentuée de ceux et celles qui « ont la chance » d’avoir un emploi. Et même sur un plan strictement économique, le chômage coûte horriblement cher aux finances publiques : 60 à 70 milliards d’euros par an tous types de coûts publics additionnés.

    La deuxième grande raison est que, pour réduire fortement le chômage et la précarité, on n’a pas « tout essayé ». On n’a pas essayé en particulier ce qui marche… Or parmi les solutions qui marchent, même si ce n’est pas la seule, il y a le mouvement historique de réduction du temps de travail, interrompu depuis quinze ans sous l’effet d’une idéologie du « travailler plus » qui nous mène dans le mur. Voici comment la durée annuelle moyenne du travail des salariés (toutes catégories confondues, temps plein et temps partiel) a évolué de 1950 à 2014 :Si nous en étions encore aujourd’hui aux 1 900 heures annuelles du milieu des années 1960, nous aurions, pour le même volume total d’activité et de production, environ 6 millions de chômeurs en plus des 6,5 millions d’inscrits à Pôle emploi. Le partage du travail est donc terriblement efficace pour faire reculer le chômage.
    Les 35 heures
    Il a d’ailleurs été efficace avec le passage pourtant très incomplet aux 35 heures au début des années 2000, politique dont le bilan a été effectué par l’OFCE (Observatoire français des conjonctures économiques) en 2012 (voir cet article d’Alternatives économiques. Extrait : « Les 35 heures n'ont pas entamé la compétitivité des entreprises et les performances économiques françaises. Ni dégradé les finances publiques ». Cela dit, les incidences sur les bas salaires et sur les conditions de travail des moins qualifiés ont été moins positives et c’est un point à retenir à l’avenir. Quant au coût public par emploi ajouté (en tout 350 000 emplois), « le surcoût de ces allégements ne s'élève qu'à 3 milliards d'euros annuels ».
    Trois milliards nets par an pour 350 000 emplois, soit moins de 9 000 euros annuels par emploi ajouté, c’est l’un des meilleurs rapports qualité/coût des politiques publiques de l’emploi ! Pour créer des emplois utiles, la RTT, en partie financée par l’Etat, est infiniment plus « rentable » que les cadeaux aux entreprises que sont le CICE et le pacte de responsabilité. Au moins dix fois plus efficace selon l’OFCE…
    Comparaison n'est pas raison
    Certains pays affichent des taux de chômage officiels bien plus faibles que la France, et pourtant on n’y pratique apparemment pas la RTT, sauf toutefois ce qui est en train de se développer en Suède où des municipalités et des entreprises testent (ou pratiquent depuis plus longtemps) la journée de 6 heures ou la semaine de 30 heures. Les adversaires de la RTT ne manquent pas d’évoquer divers modèles de pays qui « savent comment réduire le chômage ». Ils n’ont probablement pas examiné les chiffres de l’OCDE sur la durée moyenne hebdomadaire habituelle de travail, tous types d’emplois confondus. Ce sont les suivants, pour une sélection de pays « modèles » en 2014. On y voit que le pays des 35 heures est l’un de ceux où l’on travaille le plus par semaine…

    Le fond du problème posé par ces comparaisons internationales est qu’il existe une bonne et une (très) mauvaise façon de « partager » le travail. La mauvaise, qu’on ne devrait pas qualifier de partage, consiste à privilégier les petits boulots mal payés, à temps très courts, avec une protection sociale dégradée ou inexistante, le plus souvent occupés par des femmes, des jeunes, ou des retraités pauvres. C’est notamment le cas au Royaume-Uni avec, outre un taux élevé d’emplois à temps partiel (27 %, contre 19 % en France), le boom des « contrats zéro heure » sans garantie horaire et sans salaire minimum : on en comptait 1,8 million en 2015. Mais c’est aussi le cas en Allemagne, où l’on trouve à la fois un taux de temps partiel de 28 %, et entre 6,5 et 7 millions de « mini-jobs », qui sont des contrats précaires créés par les lois Hartz de 2002/2003, soumis à un salaire plafond de 450 euros par mois et à une limite mensuelle de 53 heures.
    RTT sur toute la vie
    Voilà pourquoi un projet politique de RTT équitable doit tourner le dos à ces recettes qui réduisent le chômage de masse en fabriquant en masse des travailleurs pauvres et des retraités pauvres, tout en accentuant les inégalités pourtant fortes entre les femmes et les hommes ainsi que les inégalités entre ceux qui ont beaucoup (trop) de travail et ceux qui n’en ont pas assez pour vivre. Comment faire ? L’appel des 150 ne se prononce pas, indiquant juste ceci : « il faut probablement s'y prendre autrement, et notamment ne plus raisonner seulement sur le temps de travail hebdomadaire. »
    Dans les limites de cette tribune, je me permets de renvoyer à ces billets de blog où je présente les arguments suivants : il faut réduire nettement la durée du travail sur l’ensemble de la vie, en tenant compte de plusieurs composantes. D’abord, la durée hebdomadaire moyenne, qui reste un levier. Un objectif fixé à 32h, puis 30h, s’il est équitablement conçu, est souhaitable et réaliste. D’ailleurs, quand on divise le temps de travail total dans l’économie par la population active, chômeurs compris, on trouve… 31 heures par semaine en France, et 29 heures en Allemagne.
    Ensuite, il faut cesser de vouloir repousser l’âge moyen de départ à la retraite. Enfin, la réduction de la durée de la vie au travail, c’est aussi une liste de droits à conquérir en matière de congé formation pour tous, de congé parental (paritaire…) avec assurance de retrouver son emploi et avec des revenus de remplacement décents, de « congé solidaire » rémunéré pour des missions d’intervention dans des ONG et associations, qu’il serait possible d’étendre, etc. Par exemple, six mois tous les cinq ans, cela correspondrait à une réduction de 10 % du temps de travail dans l’entreprise, autant que le passage de 35 à 32 heures.
    Ce ne sont pas les bonnes solutions qui manquent, ni les possibilités de financement de ces solutions. C’est, dans ce domaine aussi, la volonté politique qui fait défaut.

    http://www.telerama.fr/idees/jean-gadrey-economiste-il-faut-remettre-la-reduction-du-temps-de-travail-au-coeur-du-debat-public,142380.php

    botella

    Nombre de messages : 2
    Date d'inscription : 07/08/2017

    Répartition du temps de travail

    Message par botella le Lun 7 Aoû - 18:46

    Bonjour,
    Sur le principe je suis entièrement d'accord sur le partage du temps de travail. Mais je pense que ce temps devrait être réduit à 25h et non 30 ou 32
    Mais ceci dans dans cadre bien établi, c'est à dire faire un plan quinquennal, d'une part donc mettre en place dans les grands groupe, administration etc cette diminution du temps de travail avec en contre partie la fermeture des frontière.
    Par fermeture des frontières j'entend l'arrêt de tous passage d'étranger venu pour le travail qu'il soit européen ou autre. Mais par contre tous les étrangers vivant sur notre sol devront pouvoir bénéficier de ces nouveaux aménagements.
    Bien entendu ce plan quinquennal devra être contrôlé tous les ans afin d'y introduire des améliorations.
    Voilà une petite idée afin de lancer un débat.
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8809
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Jean Gadrey, économiste : “Il faut remettre la réduction du temps de travail au cœur du débat public”

    Message par bye le Mar 8 Aoû - 10:42

    C'est-à-dire qu'il faudrait poser les ensembles, non pas isolément, mais en inter-relation.
    Par exemple, poser le volume d'heures de travail, par rapport au besoin de consommation, de biens utiles de préférence.
    Et ainsi, quantifier la production nécessaire pour satisfaire ces besoins.
    Fermer les frontières me paraît hors-sujet, car c'est surtout un rapport de flux de travail face à des activités de service, de fabrication, transformation,..qu'il faut ajuster.
    Que l'on soit intra-européen ou extra ne change rien à ce rapport.
    On ne communique jamais, en tout cas pas de manière publique, ces volumes, forces à mettre en action.
    De là, bien sûr, il serait possible d'évaluer le nombre d'heures à travailler; autrement, ce sont des calculs un peu empiriques.

    botella

    Nombre de messages : 2
    Date d'inscription : 07/08/2017

    Re: Jean Gadrey, économiste : “Il faut remettre la réduction du temps de travail au cœur du débat public”

    Message par botella le Mar 8 Aoû - 14:35

    Votre position est tout à fait correct, mais pour passer de notre système à celui que vous préconisé, il me semble que nous devons avancer étape par étape, c'est à dire pays par pays, nous n'avons pas la même vu d'ensemble de l'avenir.
    Regardez, l'on sait que dans une centaine d'année 20 à 25% de la population mondiale devra émigré faute de terre (inondation, sécheresse.) et pourtant aucune politique mondiale ou européenne va dans le sens de la répartition.
    L'on risque par votre système de mettre à dos les populations entre elles, l'éducation et l'exemple n'est il pas une bonne solution.
    Pour ne parler que de la France, nous sommes en plein dedans.
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8809
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Jean Gadrey, économiste : “Il faut remettre la réduction du temps de travail au cœur du débat public”

    Message par bye le Mar 8 Aoû - 19:04

    Mais progressivement, cette nécessité prend corps et forme: le recyclage, le co-voiturage, la moindre consommation de viande,..marquent la conscientisation grandissante d'aller vers plus d'utilité dans les achats, transports, de tourner le dos au tout-jetable ( pas assez vite à mon goût, certes). De même, le circuit-court ( achat de légumes aux producteurs locaux, AMAP,..) impriment fortement dans cette direction.
    Et d'ailleurs, la pollution, ainsi que le réchauffement climatique, générés par les pays industrialisés, déséquilibrent encore davantage les pays de la bande sahélienne notamment; les plus fortes migrations s'opèrent dans cette zone, et si beaucoup de ces braves gens risquent leur vie en tentant le voyage périlleux vers l'Europe, ce n'est qu'un juste retour des choses.
    A noter que le président Macron s'était engagé à collaborer à la création d'une taxation des transactions financières, propre à financer en partie les désagréments causés par les excès d'émanations de gaz carbone,etc.., mais encore une promesse humanitaire non tenue.

    Contenu sponsorisé

    Re: Jean Gadrey, économiste : “Il faut remettre la réduction du temps de travail au cœur du débat public”

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 24 Oct - 6:21