LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Appel de Raymond Millot : Un projet émancipateur face aux dangers de l’anthropocène
par bye Mar 21 Nov - 12:54

» Les émissions de CO2 repartent à la hausse
par bye Ven 17 Nov - 17:05

» l’idéologie du consentement, outil d’émancipation ou d’isolement individuel ?
par bye Lun 13 Nov - 12:21

» Droit au logement opposable : le bilan chiffré 2008-2016
par bye Jeu 9 Nov - 20:02

» La rétention des « dublinés », dans l’attente d’un transfert, est contraire au règlement Dublin
par bye Lun 6 Nov - 18:33

» Face à la situation en Catalogne
par bye Mer 1 Nov - 11:33

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par bye Sam 21 Oct - 10:37

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Bus de la honte : ne laissons pas l’avenir aux réactionnaires
par bye Sam 14 Oct - 12:44

» La métamatière et le peuple
par Claude De Bortoli Ven 6 Oct - 9:27

» Vers un retour du délit de solidarité ?
par bye Sam 30 Sep - 6:45

» Dossier : de l’École capitaliste à l’éducation émancipatrice
par bye Mer 13 Sep - 19:07

» Education : le « désastre » d’un enseignement tiré vers le bas...
par bye Lun 4 Sep - 12:13

» Offre de prêt entre particuliers rapide en 72h
par BastienL Dim 13 Aoû - 19:49

» Jean Gadrey, économiste : “Il faut remettre la réduction du temps de travail au cœur du débat public”
par bye Mar 8 Aoû - 19:04

» Le « chavo-madurisme » n’est rien moins qu’une dictature pure et simple
par bye Dim 6 Aoû - 18:52

» Gel des postes et du budget de l’éducation nationale : non, cette école ne nous convient pas !
par bye Mer 12 Juil - 13:56

» G 20 Hambourg
par bye Lun 10 Juil - 11:51

» Handicapée, je ne peux continuer à enseigner dans mon académie
par bye Mer 5 Juil - 6:21

» Pour une éducation populaire féministe
par bye Lun 12 Juin - 18:20

» La CNT a écrit aux Éditions Belin
par bye Mar 6 Juin - 10:20

» Blanquer ministre de l’Education nationale : au secours, Sarkozy revient !
par bye Jeu 25 Mai - 11:08

» L'accaparement des terres en Birmanie
par bye Mer 17 Mai - 18:42

» Un enseignant kurde témoigne...
par bye Lun 15 Mai - 17:50

» La métamatière et le Roi de la Terre
par De Bortoli Claude Mar 2 Mai - 9:52

» Au-delà des élections
par bye Mer 26 Avr - 17:26

» Les Etats-Unis ont utilisé leur plus puissante bombe non-nucléaire en Afghanistan, une première
par bye Dim 23 Avr - 18:35

» « Pourquoi nous sommes en grève de la faim dans les prisons d’Israël »
par bye Dim 23 Avr - 18:31

» « Enculé, ordure ! ». Philippe Poutou insulté par les flics
par bye Dim 23 Avr - 18:25

» La Sécurité sociale, une assistance ou un droit ?
par bye Dim 23 Avr - 18:22

» Birmanie: pour établir un mécanisme indépendant de réexamen de tous les cas de prisonniers politiques
par bye Ven 21 Avr - 6:02

» Gatti est mort. A la Parole Errante ses mots résonnent encore !
par bye Mer 12 Avr - 18:21

» Turquie : appel urgent au monde enseignant, aux associations et syndicats…
par bye Lun 3 Avr - 18:21

» APPEL À LA MOBILISATION CONTRE LE PROCHAIN SOMMET DE L’OTAN !
par bye Sam 1 Avr - 5:30

» Communiqué de presse de SUD éducation Guyane du 28 mars
par bye Jeu 30 Mar - 10:16

» Qu’est-ce qui ne va pas avec l’arabe à l’école ?
par bye Ven 24 Mar - 12:03

» Libérons l'oisiveté !
par bye Ven 17 Mar - 19:05

» Quand Espérance banlieues bat la campagne
par bye Ven 17 Mar - 19:00

» 8 mars : luttons toutes et tous pour l’égalité des droits !
par bye Mer 8 Mar - 11:01

» Désarmer la police, la proposition pas si saugrenue du NPA
par bye Mar 7 Mar - 12:50

» Fin du dispositif des Caomi: quelle orientation pour les mineurs isolés de Calais ?
par bye Sam 4 Mar - 9:58

» Les fonctionnaires répondent aux "menaces" de Marine Le Pen
par bye Sam 4 Mar - 6:25

» Réduction des indemnités et contrôles drastiques : Macron s’attaque aux chômeurs
par bye Sam 4 Mar - 6:22

» L'avenue Serge Dassault à Corbeil-Essonnes doit être débaptisée !
par bye Sam 4 Mar - 6:20

» Nouvelle révélation du Canard Enchainé : les copinages de Hamon et LVMH
par bye Sam 4 Mar - 6:18

» Une nouvelle menace pour les étrangers
par bye Mar 21 Fév - 12:02

» "Vous êtes la candidate du nanti-système", lance Charline Vanhoenacker à Marine Le Pen
par bye Lun 20 Fév - 20:30

» Vaccins : Marisol Touraine va-t-elle faire respecter la loi ou satisfaire les labos ?
par bye Lun 20 Fév - 20:26

» La tension monte d’un cran entre les Etats-Unis et le Venezuela
par bye Lun 20 Fév - 20:23

» Vandana Shiva : « Gandhi est plus pertinent qu’il ne l’a jamais été »
par bye Lun 20 Fév - 20:16

» Vague de froid en Europe : les migrants vulnérables
par bye Mar 7 Fév - 17:59

» Le centre pour les femmes et les familles migrantes a ouvert ses portes à Paris
par bye Mar 7 Fév - 17:56

» Des incidents éclatent à Aulnay-sous-Bois après les soupçons de viol de policiers
par bye Lun 6 Fév - 18:23

» Le maire rejette l'étude d'UFC-Que choisir sur l'eau potable
par bye Lun 6 Fév - 18:20

» DOCUMENT. Voici le contrat de travail de Penelope Fillon
par bye Lun 6 Fév - 18:17

» Le Hezbollah scrute avec inquiétude la nouvelle politique américaine au Moyen-Orient
par bye Lun 6 Fév - 18:14

» Huit hommes possèdent autant que la moitié de la population mondiale
par bye Mer 18 Jan - 20:06

» Délinquants solidaires : Pour en finir avec le délit de solidarité
par bye Mer 18 Jan - 13:29

» votre permis de conduire à portée de main
par neil89 Ven 13 Jan - 23:51

» Poursuivre la mobilisation pour une carte élargie des lycées de l’Education Prioritaire, en grève le 10 janvier !
par bye Mar 10 Jan - 11:50

» Grenade de désencerclement : un CRS mis en examen
par bye Sam 7 Jan - 20:59

» Les trois visages du vote FN
par bye Sam 7 Jan - 20:46

» Les deux jambes du militantisme
par bye Sam 7 Jan - 20:37

» Condamnés aujourd’hui pour avoir comparé Christiane Taubira à un singe
par bye Sam 31 Déc - 10:17

» Échapper au chaos
par bye Jeu 22 Déc - 17:53

» Le sénateur Carle coupable de détournement de fonds publics ? SUD éducation le dit depuis 2009 !
par bye Jeu 22 Déc - 15:06

» Maths : résoudre un problème
par bye Lun 12 Déc - 13:25

» Journée Internationale des droits de l'Homme: une situation inquiétante en Birmanie
par bye Dim 11 Déc - 11:17

» Comment les services de renseignement font la chasse aux employés des télécoms
par bye Sam 10 Déc - 18:54

» ET SI LE MASCULIN NE L’EMPORTAIT PAS SUR LE FEMININ ?
par bye Sam 10 Déc - 18:49

» Un document interne provoque un malaise à la SNCF
par bye Sam 10 Déc - 18:38

» Le gouvernement repousse l’évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes
par bye Sam 10 Déc - 18:29

» Légitime défense des policiers : faut-il tordre le droit ?
par bye Ven 9 Déc - 19:29

» Cadeau de fin d’année, un casier scolaire pour tous les marmots
par bye Mar 6 Déc - 13:59

» Violences policières, violences d’Etat
par bye Mar 6 Déc - 13:54

» La métamatière, les élites et les gouvernants
par De Bortoli Claude Ven 2 Déc - 9:54

» Comment les stups ont enfumé la justice
par bye Jeu 1 Déc - 12:26

» Quel opérateur
par bye Jeu 1 Déc - 12:24

» Fillon président ? Un coup de massue pour l’école
par bye Mer 30 Nov - 17:54

» « Pourquoi j’ai secouru des réfugiés. » Monument en l'honneur de Pierre-Alain Mannoni
par bye Mar 29 Nov - 13:06

» Jean-Luc Mélenchon ne passera pas au second tour de la présidentielle s'il ne se décide pas à parler au peuple
par bye Mar 29 Nov - 13:03

» Graeme Allwright : il t'a laissé la carte qui est si délirante qu'il n'aura plus jamais besoin d'une autre
par bye Mar 29 Nov - 13:00

» Mort de Fidel Castro : bilan de santé de la révolution castriste
par bye Mar 29 Nov - 12:57

» Vinci, piraté par des hacktivistes
par bye Ven 25 Nov - 18:38

» Le Mouvement de la Paix solidaire de la lutte des infirmières et infirmiers
par bye Ven 25 Nov - 18:35

» presentation de moi
par bye Ven 25 Nov - 18:30

» tests
par Matteo13 Mer 23 Nov - 7:48

» Un système d'accueil italien saturé face au nombre toujours aussi important d'arrivées
par bye Lun 21 Nov - 19:08

» Comment fonctionnera le « centre humanitaire » de Paris ?
par bye Lun 21 Nov - 19:06

» Un quart des enfants européens est menacé par la pauvreté
par bye Lun 21 Nov - 19:02

» Cuba : Le Conseil d’État décrète l’amnistie de 787 condamnés
par bye Sam 19 Nov - 11:11

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR


    VIE SYNDICALE

    Partagez
    avatar
    Ego autem semper

    Masculin
    Nombre de messages : 1161
    Age : 56
    Localisation : joigny france
    Emploi/loisirs : soudure / sociologie, économomie, philosophie
    Humeur : acide
    Date d'inscription : 01/12/2007

    Re: VIE SYNDICALE

    Message par Ego autem semper le Dim 25 Oct - 19:02

    plaidoyer pour une cause perdue!

    Au quotidien, par les actes nous donnons une image, une sorte de contenu ou idée sur notre comportement.

    Tous les professions confondues, tous les groupes, humains inclus, je ne mets un seul instant en doute l'opinion et quelque fois l'aversion développée vis à vis de groupements sensés défendre les intérêts des travailleurs.

    Comme dans toute ensemble composé d'êtres humains, les syndicats aussi présentent des mauvais exemples.

    La démocratie en soit, est une conception, "pour les occidentaux" la plus élaboré de vie en société.

    Vous comme moi, nous connaissons les effets pervers du système, le gouvernement met la gomme sur les ouvres d'infrastructure, BTP...

    Tous les sans emploie doivent devenir des ouvrier du BTP?

    Pour autant, je cite "je ne me reprendrais pas d'avantage... les syndicats sont de la m..."

    Le système occidental de vie, pour beaucoup, de fanatiques, intégristes, et autres groupes de terroristes saurait de la M...?

    Il y a par malheur, dans mon expression "libre" des limites, imposés par des notions, "basiques" (une sorte de table de valeurs, inculqué par mes professeurs) qui me rends "diplomate" (mot qui reste dans mon lexique personnel synonyme d'hypocrite)

    Je vie au quotidien cette sensation, d'aversion qui sans doute est le fruit des erreurs des leaders du syndicalisme, des représentants du personnel, (dans le privé) être syndicaliste est loin d'être positif pour son avenir dans la plus part des cas! car certains leaders reçoivent un traitement, (visible de loin) de faveur.

    Attention: je crois que par méconnaissance de la législation, quelque fois, surgi ici et là, la médisance, puisque par exemple les heures de délégation, figurent à la vue des travailleurs, comme un privilège.

    Certains personnes de mon entourage professionnel, à ce titre ont reçu de ma part (de la manière la plus didactique et diplomatique possible) des détails sur le nombre d'heures par moi auxquelles un représentant aurait droit.

    Professionnellement parlant en termes de carrière le syndicalisme est sans doute un obstacle majeur à mon évolution... (les chefs sans me le dire) évitent de me donner d'autres tâches, (je ne saurais pas là, tout le temps dans un moi normal de travail), Pour cela, depuis que je travaille que de nuit... aucune heure de délégation aurait empiété sur mon temps de travail.

    Cela ne veut pas dire que tout le monde fonctionne ainsi, sans doute dans la fonction publique, il y a un éventail d'avantages qui ne figurent pas dans le domaine privé, cela reste malgré tout "des acquis"...

    Je pestiféré, je m'insurge a ma manière contre les tactiques qui font surgir un sentiment de prédilection en faveur des leaders syndicaux, vous devez vous en douter que le patronat ressent une grande satisfaction en pouvant casser durement l'image des syndicats.

    Plus il aurait des travailleurs opposés au syndicalisme, plus le patronat sortirait triomphant.
    avatar
    yunolo

    Féminin
    Nombre de messages : 743
    Age : 64
    Localisation : finistere
    Emploi/loisirs : fontionnaire
    Humeur : plutôt gaie
    Date d'inscription : 27/06/2009

    Re: VIE SYNDICALE

    Message par yunolo le Dim 25 Oct - 19:32

    "d'aversion qui sans doute est le fruit des erreurs des leaders du syndicalisme"
    Je t'assure Nestor... que l'image que j'ai du syndicalisme est aussi peu flatteuse! Mon Chef a franchi toutes les étapes de la Fonction Publique pour finir "Administrateur" (Ce n'est pas rien!!!! C'est le plus haut grade! Sans avoir jamais passer un concours! Un examen! RIEN! QUEUE DALLE!!!!!!)!!!! Il était juste impliqué syndicalement et impliqué aussi "Mutuelle territoriale"!!!
    J'ai même été assez stupide pour avoir tapé et corrigé ses fautes! "Monstrueuses"!
    Et puis j'arrête encore! Cà n'intéresse personne!
    avatar
    Ego autem semper

    Masculin
    Nombre de messages : 1161
    Age : 56
    Localisation : joigny france
    Emploi/loisirs : soudure / sociologie, économomie, philosophie
    Humeur : acide
    Date d'inscription : 01/12/2007

    Re: VIE SYNDICALE

    Message par Ego autem semper le Lun 26 Oct - 0:33

    je ne mettrais en doute ton expérience, loin de là...Dans la fonction publique, d'accord, dans le privé c'est loin d'être le cas,Bien que je suis conscient de nombre de cas où il y a préférence mais encore une fois, c'est la notion de syndicalisme qui finie ternie par des telles actes.  L'avis des fonctionnaires que je cotie en stages, sans doute ne refléta pas la situation, vu que cela arrive loin de ton quotidien. 
    avatar
    Ego autem semper

    Masculin
    Nombre de messages : 1161
    Age : 56
    Localisation : joigny france
    Emploi/loisirs : soudure / sociologie, économomie, philosophie
    Humeur : acide
    Date d'inscription : 01/12/2007

    Re: VIE SYNDICALE

    Message par Ego autem semper le Lun 26 Oct - 0:37

    tiens en compte cette phrase:"dans toute guerre, il faut choisir son camp...au milieu, nous risquons de nous trouver sous deux feux croisés" c'est deux fois plus dangereux alors... de deux mauvais, il faut prendre le moins nocif, c'est encore ainsi que je ne veux pas choisir le coté patronal, ou rester neutre; d'autant plus que de l'intérieur "en étant impliqué" nous pouvons soit changer les choses, utopie diras-tu, soit être changé... je ne crois pas avoir été changé...
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8763
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: VIE SYNDICALE

    Message par bye le Mer 28 Oct - 16:22

    information importante a faire diffuser et a afficher tres largement

    4 agents de la region de toulouse viennent de reçevoir leur lettre de licenciement
    un pas de plus a ete franchis , le droit de greve a ete bafoue
    jusqu'ou nos directeurs s'arreteront-ils?

    c'est un jour noir dans le syndicalisme , mais restons tous unis et mobilisons nous

    car tous ensemble nous gagnerons

    le syndicat cgt energie rouen .


    Répression à EDF - GDF/SUEZ
    Un nouveau pas est franchi !

    Hier en fin de journée, un huissier est venu remettre à Rodolphe BARRES une lettre lui notifiant son licenciement.
    Aujourd’hui Jean CHAILAN, Didier DESJACQUES et Laurent GOUDY se sont vu remettre une lettre pour leur notifier leur licenciement.

    Des vies sont brisées. L’inacceptable est arrivé, la folie revancharde a gagné sur le sens des responsabilités.

    Au plus haut de l’entreprise, ils ont pris la décision de faire tomber des innocents. Ils veulent faire payer à tout prix un mouvement social revendicatif, responsable et de haut niveau.

    Il s’agit de faire taire toute velléité de remise en cause des choix politiques des entreprises, de la casse du service public de proximité, garant des réponses aux besoins des populations, des collectivités locales.

    Ils n’ont écouté que les appels à la haine du gouvernement et des actionnaires.

    Un pas a été franchi, qui met fin à un dialogue social responsable et digne. Dans une période où partout dans le monde du travail, on dénonce les méthodes de management répressif, inhumain, les Directions de nos entreprises donnent une réponse claire : elles sont sourdes.

    Le personnel ne s’y trompera pas, il sait que des innocents payent le prix fort pour avoir mené une bataille exemplaire contre l’externalisation des activités, pour l’emploi, pour le développement des sites de proximité.

    La rupture, si elle est consommée, doit amener chacun des salariés à s’engager dans la conquête de ce qui a été gagné par le mouvement solidaire de ce premier semestre et continuer la lutte pour ce qui reste à conquérir.

    Les Directions ont ouvert le champ à une lutte guerrière, assassine. Répondons par une lutte collective, solidaire et qui ouvre des perspectives d’amélioration de notre vie et de nos conditions de travail, pour gagner sur nos légitimes revendications.

    La FNME-CGT entend jouer un rôle majeur dans ce processus. Nous ne lâcherons rien, et s’il le faut, nous mettrons le temps qu’il faudra, mais justice devra être rendue à toutes et tous nos collègues qui sont injustement sanctionnables ou sanctionnés.

    Les agents qui comparaissent sont des otages qui ne sont pas pris au hasard dans la Région Midi-Pyrénées comme partout en France. Ce sont des agents qui ont choisi de lutter pour défendre le service public de l’électricité et du gaz dans toutes ses composantes, pour répondre à l’intérêt général de la Nation.

    Oui, ce camp là, c’est le nôtre. C’est celui qui fait notre honneur. Mais la CGT ne laissera pas l’un des nôtres tomber au « champ d’honneur » sans le relever.

    Dernière minute :
    En CSNP, après une Déclaration dénonçant la situation, la délégation CGT, suivie par l’ensemble des autres délégations syndicales, a quitté la séance. Au comité de Groupe d’EDF SA, la délégation CGT et les autres délégations syndicales ont eu la même attitude.
    _________________
    avatar
    yunolo

    Féminin
    Nombre de messages : 743
    Age : 64
    Localisation : finistere
    Emploi/loisirs : fontionnaire
    Humeur : plutôt gaie
    Date d'inscription : 27/06/2009

    Re: VIE SYNDICALE

    Message par yunolo le Ven 30 Oct - 23:04

    Je continue à dire et à penser que le syndicalisme actuel est nul! Et qu'il est plus que temps qu'il soit repensé EN FAVEUR DES OUVRIERS!
    En 40 ans de service... j'ai vu tant de personnes qui se sont servies de leur syndicat pour monter en grade et même se faire "des couilles en or"! J'ai vraiment été con de ne pas vouloir rentrer dans toutes ces combines à la con finalement! Je le constate aujourd'hui! mais à refaire... Je ne changerais rien! J'AI TELLEMENT HONTE POUR CERTAINS D'ENTRE EUX! Incommensurable! Ils sont tellement nombreux! Avec leurs idées d'aider les autres! OUPS!
    J'ai la chance d'avoir une grande famille et de pouvoir discuter sans souci de politique, de syndicat, etc.... Chez nous on parle fort mais on se respecte! C'est l'important!
    avatar
    yunolo

    Féminin
    Nombre de messages : 743
    Age : 64
    Localisation : finistere
    Emploi/loisirs : fontionnaire
    Humeur : plutôt gaie
    Date d'inscription : 27/06/2009

    Re: VIE SYNDICALE

    Message par yunolo le Dim 1 Nov - 17:58

    gramophone a écrit:tiens en compte cette phrase:"dans toute guerre, il faut choisir son camp...au milieu, nous risquons de nous trouver sous deux feux croisés" c'est deux fois plus dangereux alors... de deux mauvais, il faut prendre le moins nocif, c'est encore ainsi que je ne veux pas choisir le coté patronal, ou rester neutre; d'autant plus que de l'intérieur "en étant impliqué" nous pouvons soit changer les choses, utopie diras-tu, soit être changé... je ne crois pas avoir été changé...
    Ton idée est belle Gramophone! Comme toute idée syndicale de départ! Mais tu ne me feras pas croire que les syndicats sont JUSTES!
    Après... soit pour se sentir en sécurité ou appartenir à un groupe, tu as fait le choix du syndicalisme... libre à toi!
    Je n'ai évoqué ici que mes idées personnelles!!!!
    J'ai des frères CGT, CFDT, FO!!!!! des amis CFTC, UNSA, etc... qui alimentent nos repas de famille! On cause, on cause... chacun reste sur ses positions et nous finissons en chansons!!! C'est ce qui est génial! C'est tout pareil en politique! Y'a des UMP, des Socialos, des cocos, des extrêmistes de tout bord!!!!! On s'engueule! Mais chacun repart avec ses idées propres mais avec toujours un peu plus de grains à moudre! ET SURTOUT NOUS NOUS AIMONS ET NOUS RESPECTONS!

    On échange
    avatar
    Ego autem semper

    Masculin
    Nombre de messages : 1161
    Age : 56
    Localisation : joigny france
    Emploi/loisirs : soudure / sociologie, économomie, philosophie
    Humeur : acide
    Date d'inscription : 01/12/2007

    Re: VIE SYNDICALE

    Message par Ego autem semper le Sam 7 Nov - 22:36

    comme dans tant des commissions paritaires de tant d'organismes d'État, où siègent des représentants de l'ensemble des syndicats autant patronaux qu'ouvriers...!
    Oui je me sents avant tout syndical, après militant d'un des syndicats; mais il faut avant tout être syndiqué...
    En fin, je m'en fou complètement, du moment que tu ais une carte.Dans le cas contraire, le seul gagnant saurait le patron qu'il soit l'État ou le privé.
    Car la masse d'indécis est une lourde tare pur le syndicalisme.
    S'il y a des personnes qu'excitent c'est parce que "nous" les syndicats n'avons pas fait notre travail.
    avatar
    yunolo

    Féminin
    Nombre de messages : 743
    Age : 64
    Localisation : finistere
    Emploi/loisirs : fontionnaire
    Humeur : plutôt gaie
    Date d'inscription : 27/06/2009

    Re: VIE SYNDICALE

    Message par yunolo le Mer 11 Nov - 16:20

    Tu vois Gramophone! Je n'ai aucune carte de parti ou de syndicat pour garder ma "libre-pensée"!
    Je ne veux à aucun moment être "obligée" de me ranger derrière une soi-disant majorité qui ne me conviendrait pas! Je n'aime pas l'à peu près! Je n'aime pas qu'on me force la main!
    L'union fait peut-être la force... mais je ne sais pas me plier et renier mes idées!
    Les syndicats sont de plus en plus corrompus au même titre que les partis politiques! Ils sont sensés défendre le droit des ouvriers mais ils sont rarement d'accord!!!!
    Si tu réfléchis 2 mns... tu verras que le plus grand nombre des ouvriers n'est pas syndiqué!
    Ceux qui le sont... sont souvent bornés et incapables d'avancer des idées personnelles. Il se rangent, comme des moutons, derrière des leaders qui profitent bien du syndicalisme pour s'enrichir entre autre! Ils ne valent pas mieux que les politiciens! Ils sont même copains comme cochons!
    Je ne connais pas un syndicat qui ait réussi à défendre un quidam depuis bien longtemps!!! Pour s'être laissés corrompre... ils n'ont plus aucune marge de manoeuvre! RIEN! Ils ont toujours leurs effets d'annonce.... Mais plus personne ne les écoute!
    avatar
    Ego autem semper

    Masculin
    Nombre de messages : 1161
    Age : 56
    Localisation : joigny france
    Emploi/loisirs : soudure / sociologie, économomie, philosophie
    Humeur : acide
    Date d'inscription : 01/12/2007

    Re: VIE SYNDICALE

    Message par Ego autem semper le Mer 11 Nov - 20:40

    L'être humain, en fonction des pays, reste relativement libre d'exprimer ses opinions, j'admets qu'il y des limitations en fonction du milieu dans lequel ces "libres-pensées" peuvent être exprimées. 


    J'admets au passage, qu'une manouvre, politique et stratégique, pour affaiblir la Confédération  Général de Travailleurs en France a eu lieu vers 1945.

    Un peu d'histoire 

    Il n'y pas de honte à aborder, l'histoire. Ce que je comprends, est que le gouvernement à voulu affaiblir le mouvement syndicale, sous une bannière de fausse "indépendance" car pour le commun des ouvrier il y avait un lien intime entre PCF et CGT. 


    Je ressente avec nostalgie l'époque de Thorez chef du PCF, je n'oublie pas le temps ou le PCF avait des ministres au gouvernement, (1945-1947) l'époque de Benoit Frachon. 


    Il est ridicule de prôner un syndicalisme, sans position politique, pour les mêmes raisons que j'ai déjà précise l'absurdité de la neutralité dans un combat.

    "Nous recevons les balles des deux côtés" 

    D'ailleurs je ne conçois pas un travailleur sans conscience de classe, ou ouvrier ayant connaissance de l'histoire ne peu que voter à gauche. Attention une gauche divisé allant en faveur de la Droite, tout vote vers un groupe minoritaire, est en faveur des courants opposés. Pour moi reste un moment douloureux pour le syndicalisme la date du 19 décembre 1947 lorsque Léon Jouhaux et autres quatre collègues quittent la CGT! Pour quoi ? Parce que cela n'est que l'affaiblissement de la classe ouvrière.Il se peu que pour certains la réputation de modéré soit une qualité, à ceux, je réponds que le Chili en 1973 avait obtenu le pouvoir par la voie du suffrage universel. Tout le monde connaît la suite.
    Tu voie YUNOLO nous sommes libres d'exprimer notre pensée, tout de même il ne faut pas se exposer volontairement à deux feux ou pire, n'est pas être syndiqué reviens à affaiblir la classe ouvrière, donc a se placer du coté du patronat.Une "soi-disant majorité" en termes de classe sociale 
    La société YUNOLO existe dans un échange constant, échange en terme financier, échange qui n'est qu'un rapport de forces.
    Je suis intimement convaincu que dans ce rapport de forces, surtout dans le privé, la faibles présence syndical est un handicap majeur…nous sommes que 15% du fait avec la nouvelle législation, la notion de représentativité prends un sacré coup.  Cela signifie que tout patron peu effectuer un sondage, un scrutin et appliquer son interprétation sans passer par la signature des représentants légaux des syndicats. Devant la loi cela devienne une réalité qui met à terre la législation, c'est-à-dire le code du travail, les conventions collectives, les accords de branches, quel dommage en avoir arrivé là.

    C'est dangereux, d'être extrémiste… le tout blanc ou tout noir, n'est pas une réalité dans les rapports de la société. C'est pour quoi l'idée de "l'a peu près" est un pas indispensable vers la
    revendication… C'est avec des augmentations de salaire de 0.5% à 4% par an que nous pouvons avoir un semblant de pouvoir d'achat… Moi non plus je n'aime pas que l'on me force la main…
    Je ne voie pas un salarié, renier une quelconque idée, une quelconque conviction de classe en étant syndicalisé. Au contrer le salarié du publique ou du privé qu'affirme son appartenance à un Syndicat, preuve sont engagement.
    Les syndicats, sont constitués d'êtres humains! Les syndicats sont en conséquence perfectibles, comme toute organisation composée de personnes, d'humains avec leurs qualités et leurs faiblesses! 


    La corruption saurait une exclusivité des syndicats ouvriers? Bien sur que non! Il y sans doute des erreurs, personnellement j'y participe et j'ai le plaisir de me regarder toutes les matins devant la glace… (pour long temps puisque je suis à l'automne de ma vie)

    Qui défend les travailleurs ? 

    Dans les situations "trot tard", les prudhommes, il y a des représentants des ouvriers et du patronat; il y a un jugement qui tient compte des éléments à charge et a décharge.Il y a nombre de commissions paritaires dans les organismes au sein de la CNAM, du INRS et tant d'autres où avec vocation, s'exerce comme un sacerdoce un travail de tous les jours en faveur des conditions de travail.La publicité et son effet

    C'est un discours dénigrant, issu de la méconnaissance du travail syndical, qui dégoûte les travailleurs qu'en proportion de plus de 80% dans le privé excitent à se syndicaliser. 


    Voilà des idées "personnelles" sur la question… les idées d'un "moutons"?

    Je ne me verrais jamais! En copain "comme cochon" avec l'actuel gouvernement 


    La jurisprudence dans le domaine des prudhommes, est disponible sur le web, avec des milliers de cas, où les travailleurs sortent la tête haute, et dans certains cas avec des indemnités… 


    Je vous rappelle que le conseil de prudhommes est paritaire, à l'évidence (représentants patronaux et représentants syndicaux) 

    Voilà j'ai lu votre texte et j'ai cherché à répondre à vos idées, dans le respect des basiques du savoir vivre. Je reste admiratif de votre haine acerbe mais plutôt infondé, je vous réponds avec mon cœur et avec mon  piteux niveau en législation et institutions françaises.
    avatar
    Ego autem semper

    Masculin
    Nombre de messages : 1161
    Age : 56
    Localisation : joigny france
    Emploi/loisirs : soudure / sociologie, économomie, philosophie
    Humeur : acide
    Date d'inscription : 01/12/2007

    Re: VIE SYNDICALE

    Message par Ego autem semper le Mer 11 Nov - 20:56

    j'ai trop de difficulté avec la mise en page :-(
    avatar
    Ego autem semper

    Masculin
    Nombre de messages : 1161
    Age : 56
    Localisation : joigny france
    Emploi/loisirs : soudure / sociologie, économomie, philosophie
    Humeur : acide
    Date d'inscription : 01/12/2007

    Re: VIE SYNDICALE

    Message par Ego autem semper le Mer 11 Nov - 21:24

    imaginez un seul instant, rien que pour la gestion des retraites, prenons un exemple, simple: ARRCO
    Le président est un représentant du patronat Gérard Ménéroud, et grace aux syndicats ouvriers le vice-président est issu des syndicats de travailleurs. Les mêmes que vous dénigrez. Nous avons monsieur Bernard Devy en tant que Vice-Président, un salarié Secrétaire confédéral chargé du secteur retraite et protection sociale complémentaire CGT-FO Questeur du Conseil économique, social et environnemental, Membre du Groupe de la Confédération générale du travail Force ouvrière, Membre de la Section du Travail.

    Déjà qu'il est difficile d'obtenir ces places, mais si tout le monde pensait, et pestiférez des syndicats ouvriers, nos retraites n'auraient personnes pour au moins nous tenir au courant, car dans les réunions des Unions Départementales, des Confédérations, dans les journaux des différents syndicats, nous avons connaissance de l'actualité et pouvons adopter un suçon de réplique à la volonté du gouvernement. Oui avec 15% de représentativité dans le privé...quelques chiffres en parlant de retraite, voici un lien:
    http://www.arrco.fr/chiffres-cles0/donnees-statistiques/



     
    avatar
    yunolo

    Féminin
    Nombre de messages : 743
    Age : 64
    Localisation : finistere
    Emploi/loisirs : fontionnaire
    Humeur : plutôt gaie
    Date d'inscription : 27/06/2009

    Re: VIE SYNDICALE

    Message par yunolo le Mer 11 Nov - 22:53

    Coucou Gramophone!
    Je n'entrerai certainement pas dans le jeu de ces statistiques à la con!
    Tu ne vas pas davantage me rendre coupable de vieillir et d'espérer ma retraite! Tu regardes un peu trop les journaux télévisés!
    J'ai toujours cotisé pour ma retraite et la tienne! J'ai cotisé aussi pour la retraite de mes parents! J'ai cotisé entre autre pour L'UNEDIC! Toi qui est syndiqué... tu devrais savoir que les fonctionnaires approvisionnent ta caisse de retraite! Il faut que tu saches une chose quand même! Si demain tu es au chômage... tu auras le droit aux ASSEDIC! MOI NON!
    Les fonctionnaires sont enviés de tous! Quelle connerie!
    Les fonctionnaires, quels qu'ils soient, ont fait les mêmes études que les autres français! Et ils ont en plus passé un ou plusieurs concours! Leurs diplômes ne suffisaient pas! Ils ont été ensuite nommés dans la plupart des cas à Paris ou Région parisienne! PAS LE CHOIX!
    Ce que je dis est valable pour tous les fonctionnaires (Education nationale, Police, Impôts! etc!!!)
    J'aimerais parfois un peu plus de "condescendance" sinon de "reconnaissance" pour tous ces "expatriés" bien souvent en souffrance! dont les policiers qui ne sont pas des Monstres! Pourquoi cette peur de la Police ? Pourquoi les "cataloguer" comme des êtres "violents', "méchants" et "bêtes" aussi....... non ? pourquoi pas ?
    Ce sont des hommes et des femmes comme vous et moi! Des pères et des mères de famille! Peut-être vos enfants plus tard!
    JE N'ACCEPTE PAS QU'ON PUISSE TIRER A BOULETS ROUGES SUR LA POLICE! C'EST INACCEPTABLE!
    Cà vous arrange de citer des violences policières? Allez-y !!!
    J'attends vos méchancetés diverses! Téléphones portables aidant qui ne prennent que ce qu'ils veulent!
    En tout cas! J'aime mieux être dans ma peau que celle d'un policier!
    avatar
    Ego autem semper

    Masculin
    Nombre de messages : 1161
    Age : 56
    Localisation : joigny france
    Emploi/loisirs : soudure / sociologie, économomie, philosophie
    Humeur : acide
    Date d'inscription : 01/12/2007

    Re: VIE SYNDICALE

    Message par Ego autem semper le Jeu 12 Nov - 21:20

    j'ai une réponse sur une clé usb, elle est longue (point par point) phrase par phrase j'ai prise le temps de repondre
    avatar
    yunolo

    Féminin
    Nombre de messages : 743
    Age : 64
    Localisation : finistere
    Emploi/loisirs : fontionnaire
    Humeur : plutôt gaie
    Date d'inscription : 27/06/2009

    Re: VIE SYNDICALE

    Message par yunolo le Sam 14 Nov - 4:15

    Aucune réponse pour l'instant!
    avatar
    Ego autem semper

    Masculin
    Nombre de messages : 1161
    Age : 56
    Localisation : joigny france
    Emploi/loisirs : soudure / sociologie, économomie, philosophie
    Humeur : acide
    Date d'inscription : 01/12/2007

    Re: VIE SYNDICALE

    Message par Ego autem semper le Dim 15 Nov - 20:15

    Les statistiques sont des chiffres, elles sont supportes par le travail de fonctionnaires qui pour moi sont très sérieux, jamais je me permettre de critiquer leur valeur. 


    Lorsque je parle de l'ARRCO, c'est tout juste un exemple de composition administrative où les représentants syndicaux siègent, comme c'est le cas du Conseil Economique et Social, un autre exemple, d'organisme paritaire qui me vienne à l'esprit, en parlant de formation. D'éducation, est celui de la Commission Nationale de la Certification Professionnelle. C.N.C.P., avec un vaste champ d'action, où plus de 40 personnes siègent, représentants bien sur en partie des syndicats.  

    Quant à cette idée d'indemnisation chômage, elle est intimement liée au statu, ancien de fonctionnaire, puisque un fonctionnaire (fonction publique, service publique) avait le statu à vie.  Statu qui est de manière subreptice, sournoise et continue détruit par le gouvernement: le travail vienne de longue date anciennement nous avions les PTT, divisés (pour casser le pouvoir des syndicats) en LA POSTE et France TELECOM, dans un long procès visant à supprimer la notion de service public.  

    Comment? 

    D'abord, remplaçant les départs en retraite par des contrats temporaires, a statu précaire, sous-traitance en croissance exponentielle.  Bien sur que
    les syndicats sont en partie responsables, puisque ils sont conscients de la destruction de le statu de fonctionnaire.
     

    En aucun moment j'ai eu un phrase mal placé vis-à-vis des fonctionnaires, inclus la police ou la gendarmerie. Quant à leurs statu et les modalités d'embauche moins encore.  

    Au contraire je prône une avancée ensemble publique plus privée, les mêmes galères, touts des consommateurs. D'ailleurs certains postes s'acquièrent par des éprouves et conditions particulièrement très strictes, où un immigré aurait du mal à passer. En fin ne nous éloignons pas du sujet, nous sommes dans une rubrique sur les syndicats, où justement la fonction publique présente un taux plus élevé que nous dans le privé.  

    Pour quoi cette différence là ?Pour quoi se trouver sans carte syndicale? 
    Inutile de se voiler la face, les syndicats, sont affaiblis par deux grandes raisons:  
    Les raisons externes et les raisons internes.  

    Quant aux raisons externes, comme le régime de l'URSS, c'est difficile à décrire en quelques lignes; en tout cas, ce qu'en théorie est simple, sur le terrain ne l'est pas.  Les syndicats, ont pour objectifs défendre les intérêts des travailleurs, dans l'autre côté de la balance, nous avons le patronat, les outils et les moyens ne son pas les mêmes.  Une chose reste valable et inscrite dans l'histoire, la résultante de l'affrontement entre représentants syndicaux et représentants du patronat & l'Etat. 

    Une preuve ?Nous pouvons aborder un sujet actuel, tiens, quoi, il suffit de regarder l'actualité, dommage pour moi, je regarde peu ou pas la télévision, et quand je le fait c'est pour voir LCP et des chaines du genre.  Donc je tombe sur François COPE, qui dit, au sujet de l'imposition des indemnités des accidents de travail. "C'est une mesure juste…" 

    Mais pour qui se prend-t-il?Il se moque de qui F. C.?   Vous pouvez tout de suite voir à quel point le corporatisme, le lobbying est clé dans la réussite, pour faire très court au risque d'incompréhension, allez faire un tour sur les niches fiscales.Monsieur F. C. prends le peuple pour des moutons! Et à lire certains sujets et opinions, nous pouvons comprendre pour quoi ce genre de messieurs peuvent arriver à des postes de si haute importance, au point, que nous arrivons à nous croire capables d'avoir une "libre-pensée".  

    Quel saurait la majorité autre que celle des personnes qui soufrent et travaillent comme moi? A vraie dire je sais que la moitié du peuple de France gagne maximum 1500€ par moi. Je sais que neuf français sur dix gagnent moins de 2500€ par moi. C'est cette majorité qui me correspond, a moi ouvrier! A moi qui chaque moi paye des factures et des charges qui font entre soixante et cent pour cent de notre salaire.Il est vrai que dans les organismes paritaires, il y a une forme de connivence entre différents intérêts.  Sans doute il y aussi une apparente connivence entre les représentants de ces intérêts, j'ai aussi souligné que tout groupement de travail composé pour des humains, est sujet aux conséquences, c'est-à-dire toujours soumis à des améliorations, et responsable de tout type d'erreurs, Ne c'est pas  le système capitaliste responsable des millions de morts de faim dans les pays pauvres? Ne c'est pas la pression des grandes multinationales de la chimie et la pharmacie qui font pression sur le gouvernement pour éviter la prolifération des génériques, alors que pour cause du prix élevé les pauvres meurent, la liste n'est pas exhaustive.  Il est à mon sens trop facile de dénigrer ici et là, mais parfois cela reste un geste en apparence anodin qui est par la répétition, la prolifération, le bouche a oreille, une forte pression, un bague qui nui l'image.  Je vais arrêter là, au risque de sembler "un mouton" de plus "sans idées propres", car pour être un mouton, il ne  faut pas exprimer des idées, ne pas avoir une EXPRESSION LIBRE.
    avatar
    yunolo

    Féminin
    Nombre de messages : 743
    Age : 64
    Localisation : finistere
    Emploi/loisirs : fontionnaire
    Humeur : plutôt gaie
    Date d'inscription : 27/06/2009

    Re: VIE SYNDICALE

    Message par yunolo le Dim 15 Nov - 21:22

    pas besoin de parler de syndicat pour voir comment la vie des français de souche et ceux qui ont signé pour le devenir DEVIENT INTOLERABLE!
    Etre accidenté du travail va être taxé maintenant????? !!!! Ou va-nous! Où allons-t-on ?
    C'est quoi ce pays des droits de l'homme ? Même pas capable de voir en face la souffrance des gens qui y travaillent! C'est quoi ce bordel des français qui ont un emploi et qui couchent dehors parce qu'il ne peuvent pas se payer un toit même en bossant!!!!! C'est quoi et qui ces "vendeurs de sommeil" à pendre "haut et court!" ? D'où ils sortent ces cons ? Ne devrait-on pas les déloger ces INHUMANISTES ? LA OUI! Je serais la première à combattre! Là oui! Y'a du grain à moudre! Là oui! je crois que les policers laisseraient faire! Parce qu'un flic débutant sur Paris dort parfois dehors! (Ils ne sont pas privilégiés! Loin de là!)
    J'ai vu ces gamins nouvellement policiers débarquer de bretagne, d'Auvergne, du Nord, d'Alsace, de Corse et d'ailleurs!.... Il y a 5 ans maintenant à peu près, pour le mariage de Jim et Lau! ! Des mecs biens et qui ont été capables de se déguiser en nana avec les pompiers, les militaires, les douaniers et les civils! VRAIMENT DES MECS BIENS!
    Charles, Beubeu, Richard, William, Philippe, Natacha, Cécile, etc.... Tous ou presque sont parents d'un ou deux enfants! et Heureux en ménage! Tous bossent dans des conditions difficiles et sont les premières victimes du racisme! (SALE FLIC, NIQUE TA MERE! ON AURA TA PEAU! ON ENCULERA TA FEMME! ON VA TE VIOLER SALE PUTE! ON VA CREVER TON GOSSE!) etc, etc!!!! DUR D'AVOIR LE SOURIRE!
    Il suffit de voir à Paris ou à Marseille aujourd'hui!...comment un petit nombre est capable d'allumer le feu et d'incendier des véhicules! Comme çà! Juste comme çà!!
    JE SUIS INCAPABLE D'ACCEPTER CE GENRE D'INEPTIE et DE TROUVER DES EXCUSES EN PLUS A TOUS CES MALFRATS!
    JE NE PEUX PAS! JE NE PEUX PLUS!
    avatar
    Ego autem semper

    Masculin
    Nombre de messages : 1161
    Age : 56
    Localisation : joigny france
    Emploi/loisirs : soudure / sociologie, économomie, philosophie
    Humeur : acide
    Date d'inscription : 01/12/2007

    Re: VIE SYNDICALE

    Message par Ego autem semper le Lun 16 Nov - 17:02

    Zut! je viens de faire un changement de page, en perdant trois ou quatre paragraphes....! Zut! Zut!

    allez je vais faire court, je parlé du langage non verbal, qui est le titre d'un livre que j'ai du lire vers 1984

    Parce que sans le vouloir toute personne par un faisceau d'indices, nous permet connaitre, la totalité ou presque d'elle ; d'au moins les grandes traits de leur caractère qui n'est que leur manière de réagir dans le quotidien.

    Je disais aussi que la législation française dans le domaine de l'étique, interdit certains pratiques, qui restent au tant que je sache scientifiques.

    Bien entendu que certains services, (d'Etat) pratiquent, a travers des physionomistes, dans des lieux d'affluence. Les gares, les aéroports, les ports, les bateaux de croisière, et les boites de nuit; font appelle à des personnes, qui par fois sans le savoir sont des physionomistes.

    Flora Davis, permets ainsi d'identifier une personne par un analyse de l'ensemble de sa communication, où la partie "non verbale" prend une grande partie de l'analyse. Je ne souhaite pas agir a votre insu, car nous entrons dans le domaine de la criminologie.

    Vous pouvez chercher (nous avons une chance de nous jours, magique GOOGLE) trois noms pour mettre le pieds dans un engrenage, (l'univers passionnant de la psychologie) alors ces noms son Rafaele Garofalo, Enrico Erri et Ezechia Marco Lombroso plus connu comme Cesare Lombroso.

    Mais pour quoi faire, ça n'a rien avoir avec le sujet?

    Alors, primo, la manière d'écrire de chaque personne, est une sorte de carte d'identité. une sorte d'empreinte indélébile, un livre ouvert sur soi.

    Moi, par exemple, (oui je vais pas critiquer ailleurs...) j'écris trop mal dans cette langue que pourtant je côtoie au quotidien depuis le 14 novembre 1988

    du fait il faut admettre que si en vingt et un (21) ans, je ne maitrise pas la langue, cela preuve de mon faible QI, (quotien intelectuel)

    D'ailleurs dans certains sites, je me permets donc de m'auto-nommer analphabète. (Un regard rapide sur mes écrits, donne vite fait la notion d'une personne sans connaissance des règles basiques de grammaire et d'orthographe, qui doivent (je le crois) être enseignés entre les 8 et 12 ans :

    Si un individu, ne connais pas les bases de la langue, cela permets de penser deux choses:

    une (1) l'individu en question n'a pas fréquenté les bans des établisement d'éducation (c'est mon cas)

    deux (2) l'individu aurait fréquenté les bancs des écoles, mais sans acquérir ces notions basiques

    Dans les deux cas, c'est un signe de analphabétisme vis à vis des puristes de la langue de Molière.

    Mais pour quoi je suis arrivé là?

    Pour arriver à l'intime conviction que le discours d'un monsieur à l'époque candidat à la présidence de la France, été un danger pour les principes basiques, c'est-à-dire, pour la constitution, pour les principes de la démocratie.

    La plus part des adeptes du FN, ont vite fait, changé de veste, parce que le sujet en question, a cru juste mimétiser son discours; les bases étant le nationalisme, il a fait d'une pierre deux coups!

    D'une il a afaibli le parti en question,

    de deux il est devenu par cause de l'ignorance des millions de travailleurs, ce qu'aujourd'hui, nous sommes en obligation de supporter.

    Pardon, personne est obligé de supporter, car le discours de cette politique est si fasciste, que celui des immigrés qui n'est pas content, il a qu'a dégager.

    Cette politique oublie, trop bête! que des intellectuels, françaises d'origine quittent leur pays, quelques-uns vivent de nous jours a Berlin. Curieux! vers 1936 quelques intellectuels Allemands quittaient leur pays, devenant des parias, cela reste un signe, une signale...!

    C'est curieux aussi! beaucoup des personnes dans mon environnement proche ayant voté, très heureux dans ce temps là, aujourd'hui, de manière hypocrite osent reconnaitre leur erreur, sans l'avouer! ils critiquent la politique actuel du gouvernement!

    Ces personnes aujourd'hui critiquent durement la politique d'un gouvernement qui a la légitimité qui donne la démocratie, leur vote ou leur erreur qui est la même chose. Une fois de plus Étienne de la Boétie...! Comme j'admire sa pensée, puisqu'elle est d'actualité..!
    avatar
    Ego autem semper

    Masculin
    Nombre de messages : 1161
    Age : 56
    Localisation : joigny france
    Emploi/loisirs : soudure / sociologie, économomie, philosophie
    Humeur : acide
    Date d'inscription : 01/12/2007

    des réponses...

    Message par Ego autem semper le Lun 16 Nov - 17:35

    yunolo a écrit:Aucune réponse pour l'instant!

    La criminalité, les incivilités, en fin la délinquance en générale, n'est pas un particularité d'une ville, d'un pays, d'un régime quel qu'il soit.

    Du fait, toute allusion à un accroissement des incivilités dans une ville quelconque, d'un pays quelconque ne saurait qu'une bévue.

    Dans un plaidoyer, nous avons deux position au moins?

    Ici nous abordons des incivilités!

    L'incivilité est une curiosité, un geste exclusif d'une ville de la France?

    L'incivilité, et tout la longue liste de délits courants, est une exclusivité de Paris? de Lyon ? de Marseille ?

    Il se trouve que le comportement des êtres humains, est en parallèle avec le niveau de vie de la société.

    Ainsi une société pauvre, est une "conséquence", de la corruption au plus haut niveau du gouvernement.

    La pauvreté, étant une conséquence, génère une longue liste de défaut de la société.

    Un de ces défaut étant, les dérives du comportement à l'origine "sociale".

    Là il est fondamental connaitre la définition étymologique du mot "sociale", connaitre son histoire...!

    La délinquance, dans toutes ses formes, est étudié par les sciences de la criminologie, nous disposons (grâce à la magie d'internet) des chiffres de la criminologie dans des nombreuses villes et nations de la terre, au delà de la bourgogne et tu royaume de Navarre...

    Les incivilités, donc n'étant pas, une exclusivité de la France!

    Nous sommes obliges, dans une position intellectuelle, digne et méthodique de trouver une autre excuse, que l'immigration ou une quelconque notion lui ressemblant.

    Qui vilipendera l'immigration comme source de problème, avec une connaissance solide en sociologie?
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8763
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: VIE SYNDICALE

    Message par bye le Mar 17 Nov - 17:46

    Soutenons les grèves, agissons ensemble !

    24 novembre : grève nationale à La Poste !

    Après la grève des postier-e-s du 22 septembre, et le succès du référendum
    populaire du 3 octobre, la lutte se poursuit.

    Elle est d'autant plus nécessaire que le gouvernement poursuit son plan :
    après le passage au Sénat début novembre, le projet

    de loi sera soumis à l'Assemblée Nationale mi-décembre. C'est maintenant
    qu'il faut agir, pour arrêter la privatisation !

    Les fédérations CGT, SUD PTT, FO, CFDT, CFTC appellent les postier-e-s à la
    grève le 24 novembre.

    Le 24 novembre, les postier-e-s seront en grève pour améliorer le service
    public postal, défendre leurs emplois, refuser que la précarité gagne

    encore du terrain. Pour mieux remplir ses missions de service public, La
    Poste a besoin de

    moyens supplémentaires, et surtout pas d'être privatisée c'est-à-dire livrée
    aux appétits

    d'actionnaires avides de profits immédiats, donc de fermeture de bureaux, de
    suppressions

    d'emplois, etc.

    SUD PTT, FO et CFTC se prononcent pour un mouvement de grève reconductible
    en

    Assemblées Générales. Ces fédérations appuient ainsi les initiatives
    unitaires prises dans

    plusieurs régions et secteurs d'activité.

    24 novembre : grève nationale dans l'Education Nationale !

    Les prévisions de budget 2010 laissent présager un état d'asphyxie pour
    l'Éducation

    Nationale : plus de 10 000 postes supprimés, qui s'ajoutent aux 30 000 déjà
    supprimés ces

    deux dernières années ! Le gouvernement poursuit sa politique de casse
    généralisée des

    services publics en démolissant la santé, l'éducation, la poste, le fret
    ferroviaire, la

    fonction publique... Il prend une part active à la montée du chômage, aux
    côtés des

    entreprises privées qui licencient après avoir touché les « aides publiques
    pour l'emploi » !

    SUD Éducation, FSU, CGT appellent l'ensemble des personnels à la grève, le
    24 novembre.

    Le 24, les enseignant-e-s seront en grève pour l'augmentation des
    recrutements aux concours, une meilleure formation durant toute la carrière,
    la revalorisations des salaires, la défense des statuts et la titularisation
    des précaires. contre le recours massif aux heures
    supplémentaires, les classes surchargées, la disparition des Réseaux
    d'Aide Spécialisées aux Elèves en Difficulté, les suppressions d'heures de
    cours.

    SUD Education appelle à tenir des Assemblées Générales afin d'organiser
    collectivement la suite du mouvement

    24 novembre : grève nationale dans des banques !

    Dans les banques, les récentes négociations salariales ont montré une
    nouvelle fois que les patrons ont leur propre conception de la répartition
    des richesses : les aides publiques, les « parachutes dorés » et les bonus
    pour eux, et pas grand-chose pour les salarié-e-s ! Plusieurs
    intersyndicales (Société Générale, HSBC, .) appellent à la grève le 24
    novembre. SUD Banques est partie prenante du mouvement.

    24 novembre : élargir le mouvement ?

    En agissant ensemble, on est plus fort. C'est ainsi que la SUD-Rail a
    proposé aux autres fédérations syndicales (sans succès actuellement, mais la
    situation peut évoluer) que les cheminot-e-s renforcent la grève déjà
    décidée dans d'autres secteurs.

    De nouveaux secteurs professionnels en lutte, c'est la meilleure solidarité
    qui puisse exister pour les grévistes déjà dans l'action. Comme par exemple
    les milliers de travailleurs/ses Sans-papiers en grève depuis un mois.
    Agir ensemble, coordonner les luttes, c'est aussi la demande exprimée depuis
    des mois par de nombreuses équipes syndicales

    du secteur privé, confrontées aux patrons qui, eux, agissent de concert !
    Pourquoi pas, à partir du 24 novembre ?
    avatar
    yunolo

    Féminin
    Nombre de messages : 743
    Age : 64
    Localisation : finistere
    Emploi/loisirs : fontionnaire
    Humeur : plutôt gaie
    Date d'inscription : 27/06/2009

    Re: VIE SYNDICALE

    Message par yunolo le Mer 18 Nov - 2:38

    Tu as écrit beaucoup gramo! Je suis d'accord avec toi sur beaucoup de choses!
    Tu es en France depuis 21 ans et tu en as (sûrement chié!) Mais non seulement tu t'es intégré mais tu as bâti ta vie ici! Tu ne demandes pas davantage que le respect! J'espère que ton dos va mieux!
    Je n'arrive pas à te suivre dans ta philosophie! Je n'ai pas ton savoir!
    Si on part sur l'illettrisme, j'en parle! Cà fait partie de mon travail. Il y a en effet des cas distincts et à ne pas mélanger!
    - Les ANALPHABETES : bien souvent les étrangers qui ne connaissent donc pas l'alphabet ni rien de la langue
    - Les ILLETTRES : (3 niveaux)
    1er niveau : bien souvent, ils ont été à l'école et ont eu beaucoup de difficultés à apprendre (dyslexie, lenteur, etc!!!). Donc dégoût de l'école et le jour où ils ont mis leur cartable au feu (et la maîtresse au milieu - comptine!) Ils n'ont plus voulu toucher un livre ou un cahier! Ce qui paraît logique quand on t'oblige à rester à l'école jusqu'à 16 ans! Que tu redoubles! Que tes petits copains et ton instit ou prof se foutent de ta gueule! Mais honte à eux! De n'avoir rien fait alors!
    2è niveau : Non pratique de sa propre langue parce qu'on a déjà eu des difficultés auparavant et qu'on laisse les comptes, les devoirs à l'autre. Qu'on ne lit pas (même un quotidien)!
    3è niveau : On a appris des langues étrangères à l'école, souvent pendant de nombreuses années (entre 4 et 10 ans) sans jamais pratiquer! Ben.. On en revient à l'illettrisme!
    Dans mon Job, on bosse à tous les niveaux cités + celui des personnes qui ont perdu maths et orthographe! On les décèle et on crée des classes de niveau. Toujours en douceur! Sans brusqer! Jamais!
    Notre but est de les aider à passer concours ou examens pour monter en grade.
    avatar
    Ego autem semper

    Masculin
    Nombre de messages : 1161
    Age : 56
    Localisation : joigny france
    Emploi/loisirs : soudure / sociologie, économomie, philosophie
    Humeur : acide
    Date d'inscription : 01/12/2007

    Re: VIE SYNDICALE

    Message par Ego autem semper le Jeu 19 Nov - 20:38

    J'ai une anecdote raconté par un examinateur du permis poids lourd.de par cette activité, le monsieur en question se trouve emmené au contact avec beaucoup d'aspirants...
    L'autre jours que j' été invité manger chez lui, nous avons abordée, de tas de sujets, le monsieur en question, bien qu'il m'aurait avoué être autodidacte, semble avoir pris le temps de lire et de construire une solide culture.Alors que je voulez la jouer modeste quidam d'un pays su-développé, il à exprimé devant l'ensemble des convives, ses beau-parents, un honorable charcutier de Besançon  à la retraite, et sa très belle épouse (la belle-mère de l'amphitryon donc...)
    Voilà, mon très cher N.. (nous avions déjà vidé quelques vers du très bon vin de sa cave) j'ai vais raconter une chose, en faveur de toi, en fin, si tu veux... des immigrés, en général, puisque j'ai bien remarqué, à travers les nom et les idées que tu cites...(je parlais, des faits divers (l'histoire) 1789, J.J. Rousseau, des effets pervers de la spéculation financière, des alarmes des associations de consommateurs au près d'Alan Greenspan, en particulier des crédits à taux variable vers 2006.
    Je cite donc...
    "Cela m'est arrivé d'être fort positivement surpris devant certains immigrés... qui me semble bien... font plus que les français de souche... pour réussir......Je dis cela parce que l'autre jours dans un examen poids lourds, j'ai eu un seul élève qui s'exprimant avec beaucoup de difficulté en français, m'as donné la meilleure note parmi une assemblée où il était le seul étranger, figurez-vous... le seul des candidats à ne pas avoir fait une faute d'orthographe, un étranger, un immigré, alors que le reste, se la pétaient, d'une autosuffisance que je trouve plus que prétentieuse, le petit gars là, restait silencieux, en apparence timide..."
    fin de citation
    Je me suis senti très petit, intimidé, je ne dis pas que j'ai rugis, (le vin avait déjà fait son effet...) mais curieusement je me suis senti mal a l'aise.
    Pour quoi?
    Parce que d'ailleurs la communauté chinoise l'aurait très bien compris, "pour vivre heureux vivons cachés", Nous autres les immigrés, nous devons rester, le plus discrets possible, pour éviter d'éveiller un quelconque sentiment.Mes deux filles, par chance se sont très bien intégré, depuis mon modeste niveau financiers, j'ai du mal a admettre, avoir fait autre chose que leur inculquer l'importance de l'éducation, dans le sens d'ascenseur sociale, je sais que beaucoup de personnes en doutent, je comprends d'ailleurs, mes moyens limités ne pouvaient pas autre chose...!La langue française, est pour moi une belle langue, j'ai quelques notions infimes de la langue de William Shakespeare, langue qui d'ailleurs en conjugaison reste de loin simple, pour donner une idée.
    La langue est en évolution constanteIl y a des transmutations, qui s'opèrent d'autant plus vite que les technologies le permettent.Est-ce que l'évolution du langage est positive?Attention!Là nous entrons dans un domaine, qui me semble aussi passionnant que l'ensemble des sciences sociales; d'ailleurs ça se rattache.Le comportement, jouant un rôle prédéterminant sur la langue. 
    Nous allons donc au passage vers la disparition des cours d'école sur des structures très complexes de la grammaire française.Non pas que l'éducation en soit à l'origine, mais d'une certaine manière elle s'adapte, Les bases de la grammaire, cette sorte de socle, doit subsister à l'assaut meurtrier de l'usage au quotidien.Nous devons admettre que les technologies exonèrent l'utilisateur moderne (celui qui se promène par tout avec son pc portatif, dernier cri) de besoins de connaissance en termes d'un labyrinthe plus qu'inexpugnable de règles les unes plus arbitraires que les autres.
    Pour quoi fenêtre aurait un absent circonflexe? parce ça vienne d'un ancien mot du genre fenestra, non loin derrière se trouve bien sur le latin. donc pour "simplifier" le mot, les savants auraient déplacé la "s" sur le "e", voilà comme pour moi, en fin pour mon imaginaire naquit le mot fenêtre.
    Je vais arrêter là, car je me sentirez très mal si un français venez à la Colombie me donner des cours de grammaire et d'étymologie des mots de ma langue.
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8763
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: VIE SYNDICALE

    Message par bye le Ven 20 Nov - 8:27

    C'est passionnant, cher Grammophone.

    Oui, beaucoup d'immigrés apprennent la langue française, et la culture ( histoire, littérature,..) de manière à mieux s'insérer, mais aussi par passion.
    Je ne suis pas étonné de l'anecdote que tu cites en ta faveur, car elle me semble complètement justifiée. Et je, nous sommes heureux, fiers, de te compter au nombre de nos fidèles amis sur ce forum.
    Sur la pertinente question que tu soulèves, et qui tient de la linguistique, et peut-être de l'interpénétration de la langue et de la culture d 'un peuple, beaucoup d'hypthèses concourrant de manière approximative dans les mêmes directions, émettent ces quelques parallèles, de base:
    pour ne considérer que 2 ou 3 langues et leurs nourritures ( contemporalité,..):
    la langue italienne est une expression des sens, de la voix notamment; ce n'est pas étonnant que c'est le pays , notamment, de l'expression et de la satisfaction des sens: opéra, musique, peinture, renaissance, .. mais aussi celui de la nourriture, de la démonstration ( au sens le plus noble, qui s'oppose par exemple à l'inhibition, au retrait )
    la langue anglaise est celle de l'imprévu, du surprenant: il n'est pas rare dans certains mots, de découvrir une voyelle noyée dans une marée de consonnes: exemple strught.
    On peut y ajouter bien des éléments, voire des monuments de le culture anglaise: la tempête de Shakespeare où , dans un cadre d'apparence pacifié, maîtrisé ( sentiments gérés mais également nature ), tout peut, à chaque moment s'ouvrire, s'ébrècher.( le u dans strught ).
    C'est le pays , pour parler vite, des traditions et de leur respect, mais aussi celui de la cassure: musique punk,..de la provocation dans le goût vestimentaire.

    La langue française, est celle de l'équilibre, de l'harmonie: voyelle-consonne,..Les jardins à la française ( opposés au jardin anglais, où l'on peut trouver mélangés légumes et fleurs,..), la musique de Debussy ( qui ne manque pas de fourmillements internes, mais qui procède plus du camaïeu inscrit dans une histoire nationale de la musique ),..

    Voilà en très raccourci quelques jets qui tissent quelques passerelles entre la langue, expression d'une histoire et de ses choix ( racines latines, grecques pour la langue française,.. ) et la culture, d'une matière générale, ainsi que le comportement.
    Dernière q uestion que tu abordes, Grammophone; où va la langue, quelle direction ?
    Une langue doit se nourrir, car, tout comme chaque corps vivant, elle risque de s'éteindre, de s'asphyxier sur elle-même; restant très figée, elle ( la langue française ) daigne se nourrir très frileusement des apports d'autres cultures étrangères, et aussi plus volontairement , de termes techno-scientifiques; elle nourrit ainsi son égo, et son côté aristocratique..
    avatar
    Ego autem semper

    Masculin
    Nombre de messages : 1161
    Age : 56
    Localisation : joigny france
    Emploi/loisirs : soudure / sociologie, économomie, philosophie
    Humeur : acide
    Date d'inscription : 01/12/2007

    Re: VIE SYNDICALE

    Message par Ego autem semper le Ven 20 Nov - 21:43

    Oui nous sommes d'accord

    La langue est en évolution constante:

    ..."Il y a des transmutations, qui s'opèrent d'autant plus vite que les technologies le permettent.Est-ce que l'évolution du langage est positive?Attention!Là nous entrons dans un domaine, qui me semble aussi passionnant que l'ensemble des sciences sociales; d'ailleurs ça se rattache.

    Le comportement, jouant un rôle prédéterminant sur la langue."...
    avatar
    yunolo

    Féminin
    Nombre de messages : 743
    Age : 64
    Localisation : finistere
    Emploi/loisirs : fontionnaire
    Humeur : plutôt gaie
    Date d'inscription : 27/06/2009

    Re: VIE SYNDICALE

    Message par yunolo le Ven 20 Nov - 23:28

    bye a écrit:C'est passionnant, cher Grammophone.

    Oui, beaucoup d'immigrés apprennent la langue française, et la culture ( histoire, littérature,..) de manière à mieux s'insérer, mais aussi par passion.
    Je ne suis pas étonné de l'anecdote que tu cites en ta faveur, car elle me semble complètement justifiée. Et je, nous sommes heureux, fiers, de te compter au nombre de nos fidèles amis sur ce forum.
    Sur la pertinente question que tu soulèves, et qui tient de la linguistique, et peut-être de l'interpénétration de la langue et de la culture d 'un peuple, beaucoup d'hypthèses concourrant de manière approximative dans les mêmes directions, émettent ces quelques parallèles, de base:
    pour ne considérer que 2 ou 3 langues et leurs nourritures ( contemporalité,..):
    la langue italienne est une expression des sens, de la voix notamment; ce n'est pas étonnant que c'est le pays , notamment, de l'expression et de la satisfaction des sens: opéra, musique, peinture, renaissance, .. mais aussi celui de la nourriture, de la démonstration ( au sens le plus noble, qui s'oppose par exemple à l'inhibition, au retrait )
    la langue anglaise est celle de l'imprévu, du surprenant: il n'est pas rare dans certains mots, de découvrir une voyelle noyée dans une marée de consonnes: exemple strught.
    On peut y ajouter bien des éléments, voire des monuments de le culture anglaise: la tempête de Shakespeare où , dans un cadre d'apparence pacifié, maîtrisé ( sentiments gérés mais également nature ), tout peut, à chaque moment s'ouvrire, s'ébrècher.( le u dans strught ).
    C'est le pays , pour parler vite, des traditions et de leur respect, mais aussi celui de la cassure: musique punk,..de la provocation dans le goût vestimentaire.

    La langue française, est celle de l'équilibre, de l'harmonie: voyelle-consonne,..Les jardins à la française ( opposés au jardin anglais, où l'on peut trouver mélangés légumes et fleurs,..), la musique de Debussy ( qui ne manque pas de fourmillements internes, mais qui procède plus du camaïeu inscrit dans une histoire nationale de la musique ),..

    Voilà en très raccourci quelques jets qui tissent quelques passerelles entre la langue, expression d'une histoire et de ses choix ( racines latines, grecques pour la langue française,.. ) et la culture, d'une matière générale, ainsi que le comportement.
    Dernière q uestion que tu abordes, Grammophone; où va la langue, quelle direction ?
    Une langue doit se nourrir, car, tout comme chaque corps vivant, elle risque de s'éteindre, de s'asphyxier sur elle-même; restant très figée, elle ( la langue française ) daigne se nourrir très frileusement des apports d'autres cultures étrangères, et aussi plus volontairement , de termes techno-scientifiques; elle nourrit ainsi son égo, et son côté aristocratique..
    Tu écris MAGNIFIQUEMENT BIEN BYE! Je préfère te lire ici, vraiment! C'est une véritable symphonie à mon oreille! VRAIMENT!

    Contenu sponsorisé

    Re: VIE SYNDICALE

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 23 Nov - 8:40