LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par marianaz Lun 16 Oct - 22:47

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par marianaz Lun 16 Oct - 22:47

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par marianaz Lun 16 Oct - 22:46

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par marianaz Lun 16 Oct - 22:45

» Bus de la honte : ne laissons pas l’avenir aux réactionnaires
par bye Sam 14 Oct - 12:44

» La métamatière et le peuple
par Claude De Bortoli Ven 6 Oct - 9:27

» Vers un retour du délit de solidarité ?
par bye Sam 30 Sep - 6:45

» Dossier : de l’École capitaliste à l’éducation émancipatrice
par bye Mer 13 Sep - 19:07

» Education : le « désastre » d’un enseignement tiré vers le bas...
par bye Lun 4 Sep - 12:13

» Offre de prêt entre particuliers rapide en 72h
par BastienL Dim 13 Aoû - 19:49

» Jean Gadrey, économiste : “Il faut remettre la réduction du temps de travail au cœur du débat public”
par bye Mar 8 Aoû - 19:04

» Le « chavo-madurisme » n’est rien moins qu’une dictature pure et simple
par bye Dim 6 Aoû - 18:52

» Gel des postes et du budget de l’éducation nationale : non, cette école ne nous convient pas !
par bye Mer 12 Juil - 13:56

» G 20 Hambourg
par bye Lun 10 Juil - 11:51

» Handicapée, je ne peux continuer à enseigner dans mon académie
par bye Mer 5 Juil - 6:21

» Pour une éducation populaire féministe
par bye Lun 12 Juin - 18:20

» La CNT a écrit aux Éditions Belin
par bye Mar 6 Juin - 10:20

» Blanquer ministre de l’Education nationale : au secours, Sarkozy revient !
par bye Jeu 25 Mai - 11:08

» L'accaparement des terres en Birmanie
par bye Mer 17 Mai - 18:42

» Un enseignant kurde témoigne...
par bye Lun 15 Mai - 17:50

» La métamatière et le Roi de la Terre
par De Bortoli Claude Mar 2 Mai - 9:52

» Au-delà des élections
par bye Mer 26 Avr - 17:26

» Les Etats-Unis ont utilisé leur plus puissante bombe non-nucléaire en Afghanistan, une première
par bye Dim 23 Avr - 18:35

» « Pourquoi nous sommes en grève de la faim dans les prisons d’Israël »
par bye Dim 23 Avr - 18:31

» « Enculé, ordure ! ». Philippe Poutou insulté par les flics
par bye Dim 23 Avr - 18:25

» La Sécurité sociale, une assistance ou un droit ?
par bye Dim 23 Avr - 18:22

» Birmanie: pour établir un mécanisme indépendant de réexamen de tous les cas de prisonniers politiques
par bye Ven 21 Avr - 6:02

» Gatti est mort. A la Parole Errante ses mots résonnent encore !
par bye Mer 12 Avr - 18:21

» Turquie : appel urgent au monde enseignant, aux associations et syndicats…
par bye Lun 3 Avr - 18:21

» APPEL À LA MOBILISATION CONTRE LE PROCHAIN SOMMET DE L’OTAN !
par bye Sam 1 Avr - 5:30

» Communiqué de presse de SUD éducation Guyane du 28 mars
par bye Jeu 30 Mar - 10:16

» Qu’est-ce qui ne va pas avec l’arabe à l’école ?
par bye Ven 24 Mar - 12:03

» Libérons l'oisiveté !
par bye Ven 17 Mar - 19:05

» Quand Espérance banlieues bat la campagne
par bye Ven 17 Mar - 19:00

» 8 mars : luttons toutes et tous pour l’égalité des droits !
par bye Mer 8 Mar - 11:01

» Désarmer la police, la proposition pas si saugrenue du NPA
par bye Mar 7 Mar - 12:50

» Fin du dispositif des Caomi: quelle orientation pour les mineurs isolés de Calais ?
par bye Sam 4 Mar - 9:58

» Les fonctionnaires répondent aux "menaces" de Marine Le Pen
par bye Sam 4 Mar - 6:25

» Réduction des indemnités et contrôles drastiques : Macron s’attaque aux chômeurs
par bye Sam 4 Mar - 6:22

» L'avenue Serge Dassault à Corbeil-Essonnes doit être débaptisée !
par bye Sam 4 Mar - 6:20

» Nouvelle révélation du Canard Enchainé : les copinages de Hamon et LVMH
par bye Sam 4 Mar - 6:18

» Une nouvelle menace pour les étrangers
par bye Mar 21 Fév - 12:02

» "Vous êtes la candidate du nanti-système", lance Charline Vanhoenacker à Marine Le Pen
par bye Lun 20 Fév - 20:30

» Vaccins : Marisol Touraine va-t-elle faire respecter la loi ou satisfaire les labos ?
par bye Lun 20 Fév - 20:26

» La tension monte d’un cran entre les Etats-Unis et le Venezuela
par bye Lun 20 Fév - 20:23

» Vandana Shiva : « Gandhi est plus pertinent qu’il ne l’a jamais été »
par bye Lun 20 Fév - 20:16

» Vague de froid en Europe : les migrants vulnérables
par bye Mar 7 Fév - 17:59

» Le centre pour les femmes et les familles migrantes a ouvert ses portes à Paris
par bye Mar 7 Fév - 17:56

» Des incidents éclatent à Aulnay-sous-Bois après les soupçons de viol de policiers
par bye Lun 6 Fév - 18:23

» Le maire rejette l'étude d'UFC-Que choisir sur l'eau potable
par bye Lun 6 Fév - 18:20

» DOCUMENT. Voici le contrat de travail de Penelope Fillon
par bye Lun 6 Fév - 18:17

» Le Hezbollah scrute avec inquiétude la nouvelle politique américaine au Moyen-Orient
par bye Lun 6 Fév - 18:14

» Huit hommes possèdent autant que la moitié de la population mondiale
par bye Mer 18 Jan - 20:06

» Délinquants solidaires : Pour en finir avec le délit de solidarité
par bye Mer 18 Jan - 13:29

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par gramophone Sam 14 Jan - 11:34

» votre permis de conduire à portée de main
par neil89 Ven 13 Jan - 23:51

» Poursuivre la mobilisation pour une carte élargie des lycées de l’Education Prioritaire, en grève le 10 janvier !
par bye Mar 10 Jan - 11:50

» Grenade de désencerclement : un CRS mis en examen
par bye Sam 7 Jan - 20:59

» Les trois visages du vote FN
par bye Sam 7 Jan - 20:46

» Les deux jambes du militantisme
par bye Sam 7 Jan - 20:37

» Condamnés aujourd’hui pour avoir comparé Christiane Taubira à un singe
par bye Sam 31 Déc - 10:17

» Échapper au chaos
par bye Jeu 22 Déc - 17:53

» Le sénateur Carle coupable de détournement de fonds publics ? SUD éducation le dit depuis 2009 !
par bye Jeu 22 Déc - 15:06

» Maths : résoudre un problème
par bye Lun 12 Déc - 13:25

» Journée Internationale des droits de l'Homme: une situation inquiétante en Birmanie
par bye Dim 11 Déc - 11:17

» Comment les services de renseignement font la chasse aux employés des télécoms
par bye Sam 10 Déc - 18:54

» ET SI LE MASCULIN NE L’EMPORTAIT PAS SUR LE FEMININ ?
par bye Sam 10 Déc - 18:49

» Un document interne provoque un malaise à la SNCF
par bye Sam 10 Déc - 18:38

» Le gouvernement repousse l’évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes
par bye Sam 10 Déc - 18:29

» Légitime défense des policiers : faut-il tordre le droit ?
par bye Ven 9 Déc - 19:29

» Cadeau de fin d’année, un casier scolaire pour tous les marmots
par bye Mar 6 Déc - 13:59

» Violences policières, violences d’Etat
par bye Mar 6 Déc - 13:54

» La métamatière, les élites et les gouvernants
par De Bortoli Claude Ven 2 Déc - 9:54

» Comment les stups ont enfumé la justice
par bye Jeu 1 Déc - 12:26

» Quel opérateur
par bye Jeu 1 Déc - 12:24

» Fillon président ? Un coup de massue pour l’école
par bye Mer 30 Nov - 17:54

» « Pourquoi j’ai secouru des réfugiés. » Monument en l'honneur de Pierre-Alain Mannoni
par bye Mar 29 Nov - 13:06

» Jean-Luc Mélenchon ne passera pas au second tour de la présidentielle s'il ne se décide pas à parler au peuple
par bye Mar 29 Nov - 13:03

» Graeme Allwright : il t'a laissé la carte qui est si délirante qu'il n'aura plus jamais besoin d'une autre
par bye Mar 29 Nov - 13:00

» Mort de Fidel Castro : bilan de santé de la révolution castriste
par bye Mar 29 Nov - 12:57

» Vinci, piraté par des hacktivistes
par bye Ven 25 Nov - 18:38

» Le Mouvement de la Paix solidaire de la lutte des infirmières et infirmiers
par bye Ven 25 Nov - 18:35

» presentation de moi
par bye Ven 25 Nov - 18:30

» tests
par Matteo13 Mer 23 Nov - 7:48

» Un système d'accueil italien saturé face au nombre toujours aussi important d'arrivées
par bye Lun 21 Nov - 19:08

» Comment fonctionnera le « centre humanitaire » de Paris ?
par bye Lun 21 Nov - 19:06

» Un quart des enfants européens est menacé par la pauvreté
par bye Lun 21 Nov - 19:02

» Cuba : Le Conseil d’État décrète l’amnistie de 787 condamnés
par bye Sam 19 Nov - 11:11

» TURQUIE : Cesser la « chasse aux sorcières » à l’encontre des employé(e)s de l’éducation
par bye Jeu 17 Nov - 18:57

» Ces magnats français qui contrôlent les médias
par bye Dim 13 Nov - 12:23

» Chômage, retraites et revenu universel : et si un cocktail était la bonne solution ?
par bye Dim 13 Nov - 12:20

» L'ANTIRACISME ET LA GAUCHE RADICALE SONT-ILS IRRÉCONCILIABLES?
par bye Dim 13 Nov - 12:16

» L'Amérique de Donald Trump
par bye Dim 13 Nov - 12:09

» Un an après les élections en Birmanie ...
par bye Mar 8 Nov - 18:59

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR


    Les sans-papiers

    Partagez
    avatar
    ecotone
    Administratrice

    Nombre de messages : 1036
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: Les sans-papiers

    Message par ecotone le Mar 15 Avr - 16:43

    Plusieurs centaines de travailleurs sans papiers d'Ile de France se sont
    mis en grève; ce que ne dit pas le communiqué CGT mais qu'il est facile
    de deviner à l'énoncé des boîtes énumérées, c'est que la grève est
    interprofessionnell e et touche aussi bien le commerce que le bâtiment et
    le nettoyage industriel. Nos amiEs sans papiers se sont lancéEs ensemble
    dans cette bataille et c'est ensemble qu'ils doivent la gagner; et pour
    ce faire, le mouvement doit s'élargir à d'autres entreprises et à touTEs
    les précaires de ces entreprises.
    Mais souvenons des "victoires" récentes qui ressemblent à des défaites et
    tirons en les conséquences:
    Modéluxe : 22 régularisations sur 53 au départ
    Buffalo Grill : 18 sur une soixantaine au départ, dont 1 rejeté qui a été
    expulsé récemment
    La Grande Armée : 7 sur 9 au départ. Les deux restants ont eu leur entretien
    préalable avant licenciement.
    TouTEs doivent être régulariséEs et non quelques unEs et la SOLIDARITE
    envers touTEs doit être notre règle. Parlons-en dans nos usines, sur nos
    chantiers, dans nos bureaux et dans nos ANPE.
    Nos camarades de l'Ile de France nous montrent l'exemple, par leur grève,
    du seul chemin qui soit raisonnable et responsable: CELUI DE LA LUTTE
    jusqu'à la REGULARISATION de TOUteS!!!

    "Soyons touTEs des électrons libres et de notre union naîtra la bombe
    atomique sociale"
    A+ dans les luttes; -pj49-
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8756
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Les sans-papiers

    Message par bye le Ven 18 Avr - 13:28

    Bonjour,

    Je suis allée rencontrée les grévistes sans-papiers de BBF (jardinage) à
    Ormoy (derrière Corbeil-Essonnes), c'est le lieu de grève le plus près de chez
    moi.
    Ils sont une vingtaine à occuper leur lieu de travail. C'est une petite
    PME, leur patron est un brave type qui ne les exploite pas et les soutient même
    fortement dans leur combat, preuve en est que ses locaux sont à la disposition
    de ses ex-salariés devenus grévistes et de leurs soutiens (CGT, Droits
    devant).
    Sur 47 salariés de l'entreprise vingt sont donc sans-papiers, le patron est
    inquiet pour l'avenir de son entreprise si ces hommes qui ont acquis une solide
    expérience dans son entreprise et en qui il a confiance ne sont pas régularisés,
    c'est comme lui demander de mettre la clé sous le paillasson.
    Ils ont besoin qu'on vienne les voir (Patron et grévistes), l'entreprise
    est au fond d'une petite rue qui ne donne pas pignon sur rue, si on ne sait pas
    qu'il y a un mouvement de grève ici ils passeraient inaperçus car on ne les voit
    pas de la rue principale (j'ai tourné en rond longtemps avant de les trouver).
    Ils ont été interwieuvés par FR3 ce matin qui a fait un reportage honnête sur
    eux. Je crois qu'en dehors de FR3 j'étais leur première "visiteuse", comme j'ai
    aussi quelques connaissances juridiques sur les problématiques de
    régularisation, je me suis pliée bien volontiers au jeu des milles questions
    qu'ils se posent.
    Ils ont besoin de couvertures chaudes pour la nuit, et ils ont besoin
    d'être rassurés. Alors si vous pouvez accomplir un des deux souhaits, faites un
    petit détour par Ormoy!
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8756
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Les sans-papiers

    Message par bye le Ven 18 Avr - 14:09

    De : newsletter ftda
    Date : 18/04/2008 11:55:29
    A :
    Sujet : Newsletter n°4 avril 2008







    Les infos de France Terre d’Asile
    Avril 2008 – N°4








    Une nouvelle carte de l’asile se dessine en Europe

    Alors que le nombre de demandeurs d’asile dans l’Union européenne a été divisé par deux entre 2001 et 2006, le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) constate un
    renversement de tendance l’année dernière. En effet, en 2007, les Etats
    membres de l’Union européenne ont enregistré 222 900 nouvelles demandes
    d’asile (mineurs inclus) contre 201 000 en 2006, soit une augmentation
    de 11 %. Cette augmentation a été plus importante dans les 12 nouveaux
    Etats membres (+21 % contre +9 % dans les 15 anciens Etats membres).

    Tous les pays ne sont pas concernés de la même manière par la demande d’asile. Ainsi, on continue d’observer une baisse de la demande d’asile dans les « traditionnels » pays d’accueil en Europe : -11 % en Autriche, -9 % en Allemagne, -4 % en Belgique, -51 % aux Pays-Bas. En revanche, certains pays ont observé de fortes augmentations : +49 % en Suède, +105 % en Grèce, +35 % en Italie, +41 % en Espagne, +61 % en Pologne. Il apparaît donc que l’accueil des demandeurs d’asile se déplace progressivement vers les pays
    périphériques de l’Union, qui, hormis la Suède, n’ont pas d’une longue
    tradition d’accueil des réfugiés et disposent de moyens financiers plus
    limités. A l’inverse, l’Allemagne connaît son niveau de demandes
    d’asile le plus bas depuis 1977, les Pays-Bas depuis 1988 et le
    Royaume-Uni depuis 1989.

    L’année 2007 est marquée par la forte augmentation de la demande d’asile irakienne. Après une croissance de 80 % en 2006,celle-ci double en 2007 pour atteindre 38 286 demandes. La moitié de ces ressortissants s’est réfugiée en Suède où ils ont trouvé à plus de 80 % une protection. En Grèce, où 5 475 Irakiens ont demandé l’asile en 2007, ce taux est de 0 % en première instance. Près de 16 698 Russes ont demandé une protection dans l’Union européenne (+22 %), 13 193
    Pakistanais (+110 %), 12 668 Serbes (-7 %) et 9 327 Somaliens (+56 %).





    Opération témoins du bien
    commun
    : Monsieur Stéphane Hessel, Ambassadeur de France, a
    donné son nom au Caomida
    de France Terre d’Asile le 16
    avril dernier à Boissy-Saint-
    Léger.
    En marge de cette
    manifestation, Madame
    Dominique Versini,
    Défenseure des enfants,
    s'est exprimée
    sur la modification de
    l'ordonnance de 1945 : lire
    l'article de l'AFP ou celui des
    ASH.

    Appel à projets, peinture,
    sculpture, bd, photographies,
    etc. :France
    Terre d'Asile CADA des Hauts-de-Seine vous invite à soumettre votre projet pour
    une grande exposition dans
    le cadre de la journée du
    réfugié. Derniers délais : 30
    avril 2008 !!

    Le Conseil européen pour les réfugiés et les exilés a publié
    un rapport sur le règlement
    Dublin II : Ce rapport souligne l'inefficacité et le coût du
    système Dublin. Il fait des propositions pour une
    meilleure solidarité européenne
    dans le domaine de l'asile.
    Voir la synthèse en français.

    France Terre d'Asile sur
    veosearch : Soutenez France
    Terre d'Asile en faisant vos recherches sur Internet.


    France Terre d'Asile vous recommande ce livre : " Dans
    l'enfer du Darfour : le
    premier témoignage d'un
    rescapé ", par Daoud Hari, Editions Flammarion, 2008.


    France Terre d'Asile vous recommande ce livre :"
    Secrétariat particulier, 27 ans
    aux côtés de François
    Mitterand ",
    par Paulette Decreane,
    Editions L'Archipel, 2008.





    La mission d'information parlementaire sur les centres de rétention
    administrative et les zones d'attente confirmée :
    Jean-Marc Ayrault, président du groupe socialiste à l'Assemblée
    nationale confirme la création d'une mission d'information
    parlementaire sur les centres de rétention administrative et les zones
    d'attente. France Terre d'Asile remercie le groupe socialiste, radical
    citoyen et divers gauche de sa persévérance.


    L’Afghanistan : ici et là-bas
    : En marge du débat sur le renforcement de la présence militaire
    française en Afghanistan, France Terre d’Asile rappelle que de nombreux
    Afghans se trouvent sur le territoire national. Le plus souvent en
    transit, ils sont laissés dans le plus complet dénuement !


    Pierre Henry, directeur général de France Terre d'Asile, à la Commission
    Mazeaud :
    Le cadre constitutionnel de la nouvelle politique d’immigration
    intéresse particulièrement France Terre d'Asile. Cliquez pour lire la
    contribution de Pierre Henry à la Commission Mazeaud.


    Rapport Ofpra 2007 : trompe l’œil et désordre : Cliquez
    pour lire l'analyse de France Terre d'Asile concernant le rapport
    d'activité 2007 de l'Office français de protection des réfugiés et des
    apatrides.


    Les associations européennes demandent la suspension des transferts de demandeurs d'asile vers la Grèce : Le
    Conseil européen pour les réfugiés et les exilés a demandé à la
    Commission européenne et aux Etats membres l'arrêt des transferts de
    demandeurs d'asile vers la Grèce, où les conditions d'accueil et la
    procédure ne respectent pas les standards européens. France Terre
    d'Asile soutient cette démarche. Elle avait saisi le ministre de l'Immigration sur ce sujet dès le 18 mars dernier.


    L'Anaem va disparaître : L'Anaem va disparaître au profit d'un nouvel
    établissement intégrant une partie des missions de l'ACSE. Ca risque de tanguer.

    Un programme de réinstallation de plusieurs centaines d'Irakiens
    : ce programme sera mis en oeuvre à l'initiative du gouvernement et du
    HCR. Pour l'heure, il est question d'accueillir non pas une, mais des
    minorités persécutées. Lire ce qu'en disait France Terre d'Asile dès le 19 mars
    dernier.

    Les Ddass disparaîssent au 1er janvier 2009 :
    Les Ddass disparaîssent et ce n'est pas une bonne nouvelle ! Les
    agences régionales de santé et les agences de cohésion sociale
    reprendront une partie de leurs missions. Toutefois, à ce jour,
    personne ne sait si les questions d'asile et d'immigration seront
    traitées à ce niveau ou directement par les services des préfectures.

    Procédures d'éloignement :
    52 % des procédures d'éloignement (expulsions) ont bénéficié de l'aide
    au retour humanitaire sur le premier trimestre 2008. Autrement dit,
    plus de la moitié des personnes expulsées sont d'origine rom ou bulgare.

    Contrat d'accueil et d'intégration :
    25 % des signataires du CAI ont eu accès à une formation linguistique.
    Est-ce à dire que 75 % des primo-arrivants maîtrisent le français ? Ou
    serait-ce les crédits qui manquent ?

    Titre de séjour : 18
    158 personnes se sont vues attribuer une carte de séjour vie privée et
    familiale en 2007, le terme choisi pour parler de régularisation...

    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8756
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Les sans-papiers

    Message par bye le Ven 18 Avr - 19:24

    Bonjour,

    Je suis allée rencontrée les grévistes sans-papiers de BBF (jardinage) à
    Ormoy (derrière Corbeil-Essonnes), c'est le lieu de grève le plus près de chez
    moi.
    Ils sont une vingtaine à occuper leur lieu de travail. C'est une petite
    PME, leur patron est un brave type qui ne les exploite pas et les soutient même
    fortement dans leur combat, preuve en est que ses locaux sont à la disposition
    de ses ex-salariés devenus grévistes et de leurs soutiens (CGT, Droits
    devant).
    Sur 47 salariés de l'entreprise vingt sont donc sans-papiers, le patron est
    inquiet pour l'avenir de son entreprise si ces hommes qui ont acquis une solide
    expérience dans son entreprise et en qui il a confiance ne sont pas régularisés,
    c'est comme lui demander de mettre la clé sous le paillasson.
    Ils ont besoin qu'on vienne les voir (Patron et grévistes), l'entreprise
    est au fond d'une petite rue qui ne donne pas pignon sur rue, si on ne sait pas
    qu'il y a un mouvement de grève ici ils passeraient inaperçus car on ne les voit
    pas de la rue principale (j'ai tourné en rond longtemps avant de les trouver).
    Ils ont été interwieuvés par FR3 ce matin qui a fait un reportage honnête sur
    eux. Je crois qu'en dehors de FR3 j'étais leur première "visiteuse", comme j'ai
    aussi quelques connaissances juridiques sur les problématiques de
    régularisation, je me suis pliée bien volontiers au jeu des milles questions
    qu'ils se posent.
    Ils ont besoin de couvertures chaudes pour la nuit, et ils ont besoin
    d'être rassurés. Alors si vous pouvez accomplir un des deux souhaits, faites un
    petit détour par Ormoy!
    avatar
    jeffe

    Masculin
    Nombre de messages : 207
    Age : 108
    Localisation : au soleil
    Emploi/loisirs : faire la [ R]évolution
    Humeur : [R]évolutionnaire
    Date d'inscription : 12/04/2008

    Re: Les sans-papiers

    Message par jeffe le Ven 18 Avr - 19:49

    J'habite hélas trop loin pour le faire mais mon coeur y est.
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8756
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Les sans-papiers

    Message par bye le Ven 18 Avr - 23:34

    je n'en doute pas un seul moment, Jeffe

    La justice ne peut être rendue dans un centre de rétention
    administrative (CRA) : ainsi en a décidé, mercredi 16 avril, la Cour de cassation,
    dans trois arrêts condamnant l'existence d'une salle d'audience dans
    l'enceinte du CRA du Canet, au nord de Marseille.
    La première chambre civile de la Cour statuait sur les pourvois de
    trois étrangers en situation irrégulière. Soutenus par l'ordre des avocats
    de Marseille et le Syndicat des avocats de France, ils estimaient que
    les décisions des juges des libertés et de la détention (JLD) qui ont
    prolongé leur rétention étaient nulles, car prises au coeur même du centre.
    Depuis le 4 septembre 2006, les étrangers retenus au Canet sont entendus
    par les JLD dans une salle d'audience "délocalisée" du tribunal, dans
    l'enceinte même du centre de rétention. Cette délocalisation a été décidée par
    l'administration en application de la loi du 26 novembre 2003 réformant
    le droit d'asile. Le texte a prévu que le juge des libertés peut statuer
    dans des salles "spécialement aménagées à proximité immédiate (du) lieu de
    rétention".
    AU PALAIS DE JUSTICE
    Le premier président de la cour d'appel d'Aix avait, en septembre
    2006,considéré que la situation de la salle du Canet "correspondait bien
    aux prescriptions" de la loi et avait débouté les trois requérants. Selon
    lui,cette salle d'audiences était "située dans l'enceinte commune du centre
    de rétention, de la police aux frontières et du pôle judiciaire (...) à
    proximité immédiate des chambres où sont retenus les étrangers" et
    disposait "d'accès et de fermeture autonomes".
    Mais pour la Cour de cassation, "la proximité immédiate exigée par
    l'article L. 552-1 du code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit
    d'asile est exclusive de l'aménagement spécial d'une salle d'audience dans
    l'enceinte d'un centre de rétention".
    Le président du tribunal de grande instance de Marseille a aussitôt
    pris acte de cette décision de portée normative et décidé que, dès jeudi
    17 avril, les audiences concernant les étrangers retenus au centre du Canet
    se dérouleraient à nouveau au palais de justice.
    Son homologue de Toulouse en a fait de même. Dès l'ouverture, le 1er
    juillet 2006, du nouveau centre de rétention de Cornebarrieu, installé en
    bordure immédiate des pistes de l'aéroport de Toulouse-Blagnac, les audiences
    judiciaires avaient été tenues dans les locaux. Désormais, elles le
    seront au tribunal.
    En revanche, la troisième salle d'audience "délocalisée" pour étrangers
    en situation irrégulière qui avait été ouverte dès juin 2005 à Coquelles
    (Pas-de-Calais) ne sera pas, dans l'immédiat, fermée. Le juge des
    libertés de Boulogne-sur-Mer a informé les avocats qu'il continuerait à y tenir
    ses audiences. Le magistrat considère que la configuration n'est pas la
    même qu'à Toulouse ou Marseille. A Coquelles, les jugements sur le maintien
    en rétention sont bien prononcés dans l'enceinte générale du CRA, mais le
    juge statue dans un bâtiment distinct de celui où sont retenus les
    étrangers.
    La décision de la Cour de cassation traduit la volonté de l'autorité
    judiciaire d'affirmer l'importance de la symbolique de la justice :
    une audience statuant sur la liberté des personnes ne peut se tenir
    n'importe où. Magistrats, avocats et associations d'aide aux immigrés, qui n'ont eu
    de cesse, depuis l'ouverture de la première salle d'audience délocalisée
    à Coquelles, de dénoncer une "justice d'exception pour les étrangers",
    ont salué comme une victoire cette décision.
    Laetitia Van Eeckhout
    Article paru dans l'édition du 19.04.08.
    avatar
    jeffe

    Masculin
    Nombre de messages : 207
    Age : 108
    Localisation : au soleil
    Emploi/loisirs : faire la [ R]évolution
    Humeur : [R]évolutionnaire
    Date d'inscription : 12/04/2008

    Re: Les sans-papiers

    Message par jeffe le Ven 18 Avr - 23:51

    C'est une étape supplémentaire vers une radicalisation de ce .gouv dont l'attribut "démocratique" se résume à une seul fonction: être élu.
    ca, c'est fait. Alors maintenant, ils s'assois dessus sans aucune sorte de mauvaise conscience.
    combien de temps encore les haut-magistrats tiendront - ils tête ?
    Moi je parireais moins de 6 mois.
    Le temps de nommer des hommes de confiance discrétement....
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8756
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Les sans-papiers

    Message par bye le Sam 19 Avr - 6:00

    faisant suite à l'article cité hier soir.


    Suite à cette décision de la Cour de Cassation, des "retenus" du CRA du
    Canet ont entamé une grève de la faim, estimant que les sans papiers jugés
    dans l'enceinte du CRA devaient tous être libérés.
    Une manifestation nous a réunis ce soir devant le centre, pendant que les
    sans papiers manifestaient dans la cour ..
    La police a fini bien évidemment par rappliquer pour ramener le calme;

    Nous avons dû partir.

    Demain, un nouveau rassemblement est prévu devant le CRA du Canet à 18
    heures.

    Les sans papiers comptent sur notre présence.
    avatar
    jeffe

    Masculin
    Nombre de messages : 207
    Age : 108
    Localisation : au soleil
    Emploi/loisirs : faire la [ R]évolution
    Humeur : [R]évolutionnaire
    Date d'inscription : 12/04/2008

    Re: Les sans-papiers

    Message par jeffe le Sam 19 Avr - 10:59

    Jeffe a dit: C'est une étape supplémentaire vers une radicalisation de ce .gouv dont l'attribut "démocratique" se résume à une seul fonction: être élu.
    Ça, c'est fait. Alors maintenant, ils s'assoient dessus sans aucune sorte de mauvaise conscience.
    Combien de temps encore les haut-magistrats tiendront - ils tête ?
    Moi je parierais moins de 6 mois.
    Le temps de nommer des hommes de confiance discrètement....
    Suite:
    Qu'on ne s'y trompe pas, nous assistons à une mise au pas de la société civile par un .gouv mandaté par les grands lobbies financiers.
    Le système politico-financier actuel (basé sur une croissance exponentielle) a généré un certains nombres de désavantages (notamment le chômage générateur de pauvreté). Ces désavantages sont maintenant un frein à cette exponentiation. Plutôt que de revoir le système pour résorber les désavantages, le système "élimine" les désavantages.
    Comme une colonne de soldats abandonnant/exécutant ses blessés pour ne pas être ralentie dans sa marche.
    L'état se désolidarise de la pauvreté que le système a généré.
    L'actuel .gouv s'aligne à vitesse supersonique sur le modèle US Bushien.Lire: «Ne suivez pas le modèle américain!»
    Justice, santé, éducation, service publique, solidarité sociale, sécurité sociale, économie, législation du travail, ...
    TOUT va être ramené au plus strict minimum, ou fourgué au privé.
    Lorsqu'une mesure "sociale est annoncée par le .gouv, il suffit de chercher directement les "inconvénients" pour se rendre compte que l'impact de ces mesures bénéficiera surtout aux plus aisés.

    Comment pérenniser un .gouv en période de crise ? En distribuant des privilèges.
    Comment pérenniser ces privilèges ? En les déguisant avec du social.
    Comment les déguiser avec du social ? En sur-évaluant un problème social pour justifier une mesure de restriction, qui servira de vase communiquant avec le capital libéral.
    ex:
    "Alors qu'il est prévu que le déficit atteigne 12,7 milliards en 2008, le projet de loi de financement de la "Sécu" en 2008 vise à le ramener à 8,9 milliards, grâce à l'instauration de franchises médicales.
    les 40 groupes membres de l'indice-vedette de la Bourse de Paris devraient afficher des bénéfices de 99 milliards, soit plus que le record de 2006 (96,2 milliards).
    Cherchez l'erreur ! (lire: Sécurité sociale : Un déficit fabriqué Le mythe du "déficit" de la Sécurité sociale )
    ex:
    L'Unedic rétablit ses finances plus rapidement que prévu. Après avoir dégagé un excédent de 940 millions d'euros en janvier, le régime d'assurance chômage s'apprête à réviser une nouvelle fois à la hausse ses prévisions pour 2008. Une manne qui attise la convoitise de l'État et des caisses de retraite. Lire:L'Unedic continue à résorber son déficit (sur le dos des chômeurs)
    Dès les premières investigations, la brigade financière tombe en fait sur un « trésor de guerre » évalué à 600 millions d’euros. Il s’agit, explique tranquillement Gautier-Sauvagnac devant une poignée de journalistes, d’un fond antigrève, baptisé « entraide pour les - industries métallurgiques » (EPIM) constitué à partir de 1972 grâce à des « surcotisations » volontaires des entreprises (0,02 % de la masse salariale, puis 0,04 % depuis 2001) NDLR: C'est juste l'UIMM, Le MEDEF constitue le premier réseau d’entrepreneurs de France avec 85 fédérations professionnelles

    La partie de carte, la vraie, n'est pas sur la table mais sous la table.
    Celle qui se joue sous nos yeux (sur la table) est un os à ronger pour nous occuper les forums de l'esprit.
    Sa majesté NS 1ier est le roi des VRP de " l'os à ronger "....

    Ps Merci Bettina pour la couleur des liens, tu es un amour ! (en toute honnêteté bien sûr ! Basketball )
    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: Les sans-papiers

    Message par Rabasse du sud le Sam 19 Avr - 11:42

    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8756
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Les sans-papiers

    Message par bye le Sam 19 Avr - 13:34

    RESTAURANT « LA JATTE » À NEUILLY-SUR-SEINE
    9 CUISINIERS ET PLONGEURS SANS-PAPIERS ENTAMENT À LEUR TOUR
    UNE GRÈVE ILLIMITÉE POUR LEUR RÉGULARISATION

    Ce samedi à midi, 9 travailleurs sans-papiers employés depuis des
    années (entre 3 et 12 ans) au café « La Jatte » à Neuilly-sur-Seine,
    entament à leur tour une grève illimitée, avec le soutien de Droits
    devant!! et de la CGT, pour exiger leur régularisation.

    Dans ce restaurant, fréquenté par nombre de personnalités politiques,
    dont M. Sarkozy, ils sont 9 cuisiniers et plongeurs sans-papiers sur
    12 employés en cuisine. Chacun de ces travailleurs sans-papiers, comme
    des milliers d'autres, occupe un poste pour deux, fait des heures
    supplémentaires non payée, et alimente les très substantiels profits
    que leur patron se fait sur leur dos.

    Les toutes dernières déclarations de la frange la plus dure du
    patronat, proposant une régularisation limitée à des critères de tri
    entre bons et mauvais travailleurs sans-papiers, ne sont pas acceptables.

    La régularisation des travailleur(se)s sans-papiers doit être globale
    afin d'assécher complètement ce terreau d'exploitation qui met en
    compétition les travailleurs et sert au patronat et au gouvernement à
    toujours mieux saper les acquis sociaux et les solidarités.

    Les milliers de travailleurs « au noir », les milliers de femmes
    travaillant dans l'« aide à la personne »... toutes celles et tous
    ceux qui subissent au quotidien le joug de l'esclavagisme, toutes
    celles et tous ceux qui servent de gibier pour nourrir la
    flexibilité... toutes et tous doivent être régularisés dans l'égalité
    des droits. Tel est, tel sera notre combat.


    Rendez-vous au café « La Jatte »
    67, boulevard Georges Seurat
    île de la Jatte
    92200 Neuilly-sur-Seine
    Métro: Porte de Champerret (ligne 3),
    puis bus 163 et 164 (arrêt Île-de-la-Jatte)
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8756
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Les sans-papiers

    Message par bye le Dim 20 Avr - 10:46

    Délit de solidarité :
    garde à vue pour quatre passagers du vol Paris-Brazzaville

    Mercredi 16 avril, quatre passagers du vol Air France, AF 896 pour
    Brazzaville (Congo) ont été placés en garde à vue pour avoir manifesté leur
    solidarité avec deux ressortissants congolais en instance d’expulsion sur ce
    même vol.

    Parmi eux, André Barthélemy, Président de l’ONG de solidarité internationale
    Agir ensemble pour les droits de l’Homme se rendait en mission à
    Brazzaville.

    André Barthélemy est membre de la Commission Nationale Consultative des
    Droits de l’Homme (CNCDH), institution nationale de protection des droits de
    l’Homme qui alerte et conseille le gouvernement dans ce domaine.

    Ils ont été maintenus en garde à vue de 12h30 à 21h30 sous l’accusation «
    d’entrave à la circulation d’un aéronef » et « d’incitation à la rébellion
    ». On ignore si des poursuites seront engagées à leur encontre.

    Les associations signataires condamnent et s’opposent aux sanctions qui
    s’appliquent aux personnes coupables du délit de solidarité. Elles apportent
    leur soutien aux quatre passagers mis en cause et à tous ceux qui sont
    poursuivis pour s’être indignés du sort de milliers de personnes contraintes
    de regagner leur pays par la force.
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8756
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Les sans-papiers

    Message par bye le Dim 20 Avr - 10:49

    faisant suite à l'article communiqué 18/4 à 22h 34:

    Les cours d’appel d' Aix et de Toulouse ont ordonné la mise en liberté immédiate de tous les étrangers qui avaient fait appel des ordonnances de maintien en rétention prises irrégulièrement depuis les arrêts de la cour de cassation.
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8756
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Les sans-papiers

    Message par bye le Dim 20 Avr - 10:51

    Un réfugié avait été interpellé avec d'autres sur le terrain du repas, le 17 avril, après-midi. Refusant de signer des déclarations qu'il n'avait pas tenues, le policier faxe aussitôt à la préfecture.
    Doté d'un APRF, mis au centre de rétention, il est passé au TGI à Boulogne-sur-Mer.
    Les policiers qui ont dressé le PV, ont travesti tellement la vérité que cela n'a pas échappé ni à l'avocate, ni au juge des libertés.
    Ainsi, pour justifier le contrôle d'identité qui avait précédé à l'interpellation, puis à la mise au CRA, les policiers avaient menti aussi bien sur le lieu de l'interpellation, que sur le motif du contrôle.

    On apprend entr'autre par la bouche du juge que "être sur la chaussée" n'est pas un motif de contrôle d'identité.

    Et donc logiquement, les CRS n'avaient pas le droit d'intervenir sur le terrain du repas pour contrôler les identités. Le mensonge des policiers nous le confirme.

    Au mois d'octobre, les CRS avaient soudain sauté de leur car pour interpeller des réfugiés qui discutaient sur le trottoir. Mise en garde à vue, j'ai pu entendre que les CRS prétendaient les avoir vus boire de l'alcool pour justifier leur intervention. J'avais eu enfin la preuve du caractère illégal des contrôles d'identité des réfugiés.

    Le tout serait de trouver des avocats qui seraient motivés pour les dénoncer à chaque fois.
    avatar
    jeffe

    Masculin
    Nombre de messages : 207
    Age : 108
    Localisation : au soleil
    Emploi/loisirs : faire la [ R]évolution
    Humeur : [R]évolutionnaire
    Date d'inscription : 12/04/2008

    Re: Les sans-papiers

    Message par jeffe le Dim 20 Avr - 13:16

    Il existe des blogs d'avocats. Il faudrait trouver ceux qui militent.
    Je jette un oeil et je reviens.
    avatar
    jeffe

    Masculin
    Nombre de messages : 207
    Age : 108
    Localisation : au soleil
    Emploi/loisirs : faire la [ R]évolution
    Humeur : [R]évolutionnaire
    Date d'inscription : 12/04/2008

    Re: Les sans-papiers

    Message par jeffe le Dim 20 Avr - 13:31

    Bon, déjà il y a ça: Sans-papiers : les avocats se glissent dans une brèche juridique
    C'est pas l'adresse d'un avocat mais ça éclaire sur les failles du systéme...

    Blog de maitre Houssin
    Il parle de Maitre Abdoulaye Coulibaly, avocat du barreau d'aix en prov, menacé d'espultion.
    Journal d'un avocat
    On peut peut-etre y trouver des infos ? Ca à l'air militant. J'ai pas eu le temps de lire tout.
    Ici ( http://www.maitre-eolas.fr/2008/01/19/845-une-idee-de-genie ) il parle aussi de Abdoulaye Coulibaly.
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8756
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Les sans-papiers

    Message par bye le Dim 20 Avr - 14:53

    Merci Jeffe, je transmets l'info.
    avatar
    jeffe

    Masculin
    Nombre de messages : 207
    Age : 108
    Localisation : au soleil
    Emploi/loisirs : faire la [ R]évolution
    Humeur : [R]évolutionnaire
    Date d'inscription : 12/04/2008

    Re: Les sans-papiers

    Message par jeffe le Dim 20 Avr - 15:39

    Je cherche encore !
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8756
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Les sans-papiers

    Message par bye le Dim 20 Avr - 18:27

    Un jeune majeur sans-papiers arrêté mercredi chez lui

    Un autre jeune majeur sans-papiers, le Géorgien de 19 ans Vladimir Kalachov,
    a été arrêté à son domicile mercredi. Il a été conduit au centre de
    rétention de Toulouse, où un juge doit statuer sur son expulsion. Il avait
    déjà été arrêté le 21 novembre 2007 par la police de l’air et des frontières
    et libéré par le juge des Libertés et de la détention de Toulouse pour vice
    de forme. Le jeune homme est orphelin et avait rejoint son frère à Bayonne.

    "Politique du chiffre"

    En janvier 2006, ce jeune majeur a été confié à l’UPASE (Sauvegarde de
    l’enfance et de l’adulte du Pays Basque), qui l’a placé sous la protection
    du juge pour enfants de Bayonne, dans le cadre d’un contrat d’aide à jeune
    majeur. Ayant trouvé un emploi conditionné à sa régularisation, il a fait la
    demande de papiers en mars 2007. Le Préfet des Pyrénées-Atlantiques lui a
    refusé celle-ci. Son avocat, Me Larrea a alors déposé un recours au Tribunal
    administratif de Pau, rejeté au motif que le jeune homme ne pouvait apporter
    de preuves de la mort de ses parents. Le 3 avril dernier, la Cour
    administrative d’appel de Bordeaux a évoqué son dossier et l’affaire est en
    cours de délibéré.
    Comble du sort, les actes de décès de ses parents sont arrivés la veille de
    l’audience, et faute d’un traducteur assermenté, n’ont pu être acceptés. La
    Cimade et la Ligue des droits de l’Homme dénoncent "la politique du chiffre
    menée par le Ministère de l’immigration qui permet d’interpeller par deux
    fois un jeune orphelin déjà éprouvé par les événements tragiques qui ont
    jalonné sa vie et en danger dans son pays". Il y a quelques semaines un
    autre jeune majeur de 18 ans, vivant à Anglet avait subi le même sort.

    Source : Le Journal du Pays Basque (2008-04-19)


    ******

    Ce qui tombe sous le sens rebondit ailleurs. (Jacques Prévert)
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8756
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Les sans-papiers

    Message par bye le Dim 20 Avr - 18:29

    Le mouvement de grève des travailleurs clandestins s'amplifie en
    Ile-de-France. Plus d'une dizaine de restaurants et d'entreprises sont
    touchés. Hier midi, neuf salariés ont fait irruption au Café de la Jatte,
    très prisé par le président de la République.
    «MAIS ALORS, où est-ce qu'on va aller déjeuner ? » Dépitée, la petite fille
    jette un coup d'oeil affolé à ses parents. Il n'est pas tout à fait midi et
    neuf salariés sans papiers viennent d'investir la grande salle du très
    select Café de la Jatte à Neuilly (Hauts-de-Seine). Drapeaux à l'effigie de
    la CGT, banderoles réclamant la « régularisation de tous les sans-papiers »
    côtoient la déco plutôt minimaliste de ce restaurant huppé.
    Caméras des télévisions et micros des radios sillonnent également la salle.
    De quoi désarçonner les clients venus réserver une table qui, après un
    moment d'hésitation, tournent les talons.

    « Quoi qu'il en dise, le patron s'en doute »

    C'est la dernière occupation en date dans le cadre de la grève des
    sans-papiers, lancée par la CGT et l'association Droits devant ! Jean-Claude
    Amara, porte-parole de l'association, a expliqué aux convives que le
    mouvement s'était étendu « dans 14 lieux en Ile-de-France et par 537
    travailleurs sans papiers ».

    Le choix de l'établissement ne doit rien au hasard. Le Café de la Jatte est,
    comme son nom l'indique, niché en plein coeur de l'île de la Jatte, à un jet
    de pierre de l'immeuble où résidait, il y a encore deux ans... Nicolas
    Sarkozy. « On l'a souvent vu ici. On a du beau monde : pas mal de politiques
    comme Pasqua par exemple », confie Moussa Sacko, Malien sans papiers, qui
    officie dans les cuisines depuis 2005, après avoir travaillé au Royal
    Monceau à Paris ou dans des grands hôtels de la Côte d'Azur.

    Préparé dans le plus grand secret, leur mouvement a pris tout le monde de
    court. A commencer par Luc Peyronnel, le propriétaire des lieux, qui habite
    juste au-dessus. Réveillé en sursaut, il s'est précipité dans le restaurant
    : « Je ne savais pas que vous étiez sans papiers. Vous m'avez toujours
    présenté des documents en règle. Je les ai fait vérifier par la police. En
    fait, ça fait dix ans que vous me mentez ? » demande-t-il. Pas de quoi
    désarçonner Moussa, Youssouf et les autres travailleurs illégaux. « Je me
    suis fait engager avec les papiers de mon grand frère. Je n'ai même pas
    changé la photo. Tout le monde se débrouille comme ça », s'amuse Sarr
    Abramane, qui travaille au Café de la Jatte depuis 1994, pour un salaire de
    1 500 € par mois « Quoi qu'il en dise, le patron s'en doute », précise-t-il.

    Si, comme ses collègues, il a décidé de dénoncer cette situation, c'est à la
    suite de la victoire des sans-papiers du restaurant de la Grande Armée,
    régularisés en février après des semaines de grève. « Je cotise, mais quand
    j'ai été malade, je n'ai pas pu me mettre en arrêt maladie parce que je n'ai
    pas de papiers. Cette année, j'ai aussi payé 2 150 € d'impôt. Maintenant, je
    voudrais être régularisé », renchérit Souleymane Haidara, qui a quitté le
    Mali en 1990.

    « Je suis d'accord pour que vous vous mettiez en grève, mais vous ne
    pourriez pas juste porter un brassard et continuer à travailler ? »
    s'interroge Gilles Caussade, le copropriétaire du restaurant, une pointe
    d'angoisse dans la voix. Son associé, Luc Peyronnel, accepte, sous la
    pression de l'association Droits devants ! de lancer un appel à Nicolas
    Sarkozy : « Monsieur le président, vous qui connaissez cet endroit,
    régularisez les sans-papiers », lâche-t-il un brin exaspéré. Il finit par
    signer la pétition de la CGT et assure qu'il va faire une demande pour
    régulariser ses employés. Un premier pas. Mais les grévistes ont la ferme
    intention de continuer à occuper les lieux.

    http://www.leparisien.fr/home/info/economie/articles/LES-SANS-PAPIERS-S-INVI
    TENT-DANS-UN-RESTAURANT-CHIC-DE-NEUILLY_298449878
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8756
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Les sans-papiers

    Message par bye le Dim 20 Avr - 18:31

    En direct par téléphone à 16h15

    4 travailleurs sans papiers, salariés du Restaurant "Charly Birdy", 124
    rue de la Boétie, l'occupent actuellement depuis environ 15h15, ce
    dimanche 20 avril 2008.
    Le restaurant appartient, à travers le groupe "Pinto", au groupe BERTRAND.
    Cette occupation se fait avec les syndicats "Union Syndicale Solidaires"
    et "CNT-nettoyage", en présence d'une trentaine de militants qui
    comprennent des soutiens associcatifs ( dont le GISTI).

    Tout soutien supplémentaire sera bienvenu à toute heure de la journée et
    de la nuit !

    --
    --
    membre du collège de la présidence
    collegiate president-presidencia colegiada
    Migrants-Mondialisation-Globalization
    migrations@mrap.fr
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8756
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Les sans-papiers

    Message par bye le Lun 21 Avr - 6:07

    Les CRS interpellent la plupart du temps sans aucun ordre de procureur.

    Là cette fois, ils y ont mis leurs 4 cars et deux fourgons, sur la zone qui devait s'étendre à une partie du quartier du terrain du repas jusqu'à la gare de Calais, et ce à partir de 13h30.

    Commençant par des contrôles au faciès à la périphérie du terrain, ils ont attendu que tous les humanitaires soient partis pour provoquer une dispersion dangereuse de tous les réfugiés qui prenaient un peu de soleil, vers 15h.

    Selon un des témoins, un palestinien, arrêté puis libéré vers 18h, ils auraient été une centaine de personnes à avoir été attrapées.

    Et pourquoi? pour rien, personne n'est expulsable sans contrevenir à la convention de Genève.

    Il faudrait pouvoir demander au sous-préfet Gavory à quelles missions sont affectées nos braves CRS. S'il s'agit de les empêcher de franchir la frontière, pourquoi les CRS sont-ils plus souvent dans nos rues qu'à la frontière? Et si les CRS sont là pour la sécurité des français comme celle des réfugiés (les pauvres victimes abusées par de méchants passeurs qui leur font croire à l'Eldorado), pourquoi les CRS détruisent-ils les abris et les affaires des réfugiés? Depuis quand les CRS ont-ils le droit de s'attaquer aux victimes et les rendre encore plus pauvres?
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8756
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Les sans-papiers

    Message par bye le Lun 21 Avr - 6:13

    Je ne crois pas avoir vu ceci sur la liste, passé par un collègue du CUAD
    38 : la délation organisée à la Préfecture de Nanterre, confirmée par un
    article de Libé :

    http://www.liberation.fr/actualite/societe/321247.FR.php
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8756
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Les sans-papiers

    Message par bye le Lun 21 Avr - 12:01

    Une quarantaine de sans-papiers retenus au CRA de Marseille Canet ont
    entamé une grève de la faim pour denoncer leur rétention illégale suite à
    l'arrêt de la cour de cassation déclarant illégales les décisions
    judiciaires prises à l'intérieur des CRA de Lille, Toulouse et Marseille.
    petite chronique de la solidarité marseillaise :

    On le savait depuis longtemps mais il a fallu attendre un an, grace à
    l'obstination du S.A.F. (Syndicat des Avocats de France) dans sa guerilla
    judiciaire, pour que tombe enfin la décison de la cour de cassation : les
    jugements de sans-papiers rendus dans l'enceinte des sinistres CRA sont
    TOTALEMENT ILLEGAUX

    Sont concernés les centres de rétention de Lille, Toulouse et Marseille.

    Depuis jeudi à Marseille, une quarantaine de sans-papiers ont entamé une
    grève de la faim pour faire valoir leurs droits face à leur détention
    illégale.

    Dés vendredi soir, un soutien marseillais à cette lutte s'est oganisé :
    individu-es, assoces (RESF, LDH, CIMADE, CSP), syndicats (SUD, CNT)...se
    rassemblent malgré vents et pluies, tous les soirs à 18h devant le CRA du
    Canet.

    vendredi 18 avril, 18h froid, pluie et vent

    La grève de la faim des sans-papiers illégalement retenus a débuté la
    veille. Une soixantaine de personnes, venues d'horizons divers, se
    rassemble ce vendredi soir à 18h devant le centre pour affirmer leur
    solidarité. Nous faisons un maximum de bruit pour que les retenu-es nous
    entendent et puis très vite, nous entendons les retenu-es nous répondre :
    des cris : "liberté, liberté", des coups contre les murs et les vitres de
    "non-vie". Nous contournons le centre pour nous placer dans une ruelle qui
    le surplombe et là, le contact se fait : les retenu-es hurlent leur rage
    et cassent les vitres de leur enfermement. Nous montons sur des poubelles
    de fortune pour escalader ces murs de la honte et crier notre solidarité
    envers les enfermé-es. Echange de cris : "liberté, liberté", "pierre par
    pierre, mur par mur, nous détruirons toutes les prisons", "solidarité avec
    les sans-papier"

    Une très jeune fille enceinte escalade perilleusement une poubelle en
    plastique rendu hyper glissant par la pluie d'enfer qui nous tombe dessus
    et réussi à crier son cri d'amour au père de son enfant retenu dans cette
    prison qui ne veut pas dire son nom. Les flics sont nerveux et appellent
    des renforts.

    Nous nous donnons redez-vous pour le lendemain 18h

    samedi 19 avril, 18h soleil

    Le rassemblement de solidarité réunit encore plus de personnes et touche
    des horizons encore plus divers.

    Suite à l' "émeute" des retenu-es, la veille, la punition bassement
    policière a été d'enfermer les retenu-es dans leur cellule à l'heure où
    nous nous rassemblions. Lorsqu'une dizaine de personnes s' est dirigé vers
    la ruelle d'où nous pouvions communniquer la veille avec les détenu-es, un
    cordon de flicaille les en promptement empêchés. Les retenu-es nous font
    quand même entendre leurs cris. Nous apprenons que les cas de "situations
    litigieuses" seront réglés en "justice" dès le début dela semaine. Nous
    décidons de revenir le lendemain à la même heure.

    dimanche 20 avril grand froid, grand vent et grosse pluie

    Malgrès tout, 80 personnes se retrouvent encore devant le CRA.

    Incident révélateur : un riverain habitant un immeuble proche du CRA a
    carrément, depuis son deuxiéme étage, balancé un pot de plante sur le
    rassemblement (un vrai pot en terre cuite qui aurait pu tuer...). ce
    monsieur (légionnaire et le revendiquant) est ensuite descendu pour
    agresser physiquement une femme du rassemblement jusqu'a la plaquer au
    sol.

    Ces faits totalement délictueux se sont passés sous les yeux impassibles
    de la police pourtant fortement déployée face à notre rassemblement.
    L'agresseur est tranquillement rentré chez lui sans être le moins du monde
    inquiété.

    La police n'est pas intervenu mais elle s'est aussitôt équipé de casques
    et de boucliers, ostensiblement hostile à notre rassemblement. Quelques
    instants plus tard elle interpellait un jeune homme qui filmait
    tranquillement le rassemblement pour lui demander son identité. Le
    "chef-flic" dans un sourire benêt "Disneyland" nous expliquait que si ce
    jeune homme filmait des choses litigieuses, ils pourraient ainsi "engager
    des procédures".

    La police sensée proteger les populations, laisse tranquillement partir un
    dangereux agresseur et interpelle un tranquille caméraman ! ! !

    Plainte a été déposée ce soir contre cet agresseur étrangement protégé par
    la police.

    Nous attendons les décisions judiciaires prévues en début de semaine et
    nous préparons à reprendre et intensifier nos mobilisations contre les
    "camps de concentration new look" que sont tous les centres de rétention.

    REGULARISATION ! !
    avatar
    ecotone
    Administratrice

    Nombre de messages : 1036
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: Les sans-papiers

    Message par ecotone le Lun 21 Avr - 12:35

    Mon cher Bye! Merci, tu m'as devancée pour mettre cette info.

    Quand je reçois ces infos, je suis toujours aussi abasourdie, tout de même, j'ai l'impression que si cette violence augmente, il y a quand même de plus en plus de gens qui s'en indignent.... heureusement. J'admire tous ceux qui peuvent aller à un moment ou un autre faire ce soutien, "à nos concitoyens"

    Contenu sponsorisé

    Re: Les sans-papiers

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 20 Oct - 4:16