LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par marianaz Lun 16 Oct - 22:47

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par marianaz Lun 16 Oct - 22:47

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par marianaz Lun 16 Oct - 22:46

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par marianaz Lun 16 Oct - 22:45

» Bus de la honte : ne laissons pas l’avenir aux réactionnaires
par bye Sam 14 Oct - 12:44

» La métamatière et le peuple
par Claude De Bortoli Ven 6 Oct - 9:27

» Vers un retour du délit de solidarité ?
par bye Sam 30 Sep - 6:45

» Dossier : de l’École capitaliste à l’éducation émancipatrice
par bye Mer 13 Sep - 19:07

» Education : le « désastre » d’un enseignement tiré vers le bas...
par bye Lun 4 Sep - 12:13

» Offre de prêt entre particuliers rapide en 72h
par BastienL Dim 13 Aoû - 19:49

» Jean Gadrey, économiste : “Il faut remettre la réduction du temps de travail au cœur du débat public”
par bye Mar 8 Aoû - 19:04

» Le « chavo-madurisme » n’est rien moins qu’une dictature pure et simple
par bye Dim 6 Aoû - 18:52

» Gel des postes et du budget de l’éducation nationale : non, cette école ne nous convient pas !
par bye Mer 12 Juil - 13:56

» G 20 Hambourg
par bye Lun 10 Juil - 11:51

» Handicapée, je ne peux continuer à enseigner dans mon académie
par bye Mer 5 Juil - 6:21

» Pour une éducation populaire féministe
par bye Lun 12 Juin - 18:20

» La CNT a écrit aux Éditions Belin
par bye Mar 6 Juin - 10:20

» Blanquer ministre de l’Education nationale : au secours, Sarkozy revient !
par bye Jeu 25 Mai - 11:08

» L'accaparement des terres en Birmanie
par bye Mer 17 Mai - 18:42

» Un enseignant kurde témoigne...
par bye Lun 15 Mai - 17:50

» La métamatière et le Roi de la Terre
par De Bortoli Claude Mar 2 Mai - 9:52

» Au-delà des élections
par bye Mer 26 Avr - 17:26

» Les Etats-Unis ont utilisé leur plus puissante bombe non-nucléaire en Afghanistan, une première
par bye Dim 23 Avr - 18:35

» « Pourquoi nous sommes en grève de la faim dans les prisons d’Israël »
par bye Dim 23 Avr - 18:31

» « Enculé, ordure ! ». Philippe Poutou insulté par les flics
par bye Dim 23 Avr - 18:25

» La Sécurité sociale, une assistance ou un droit ?
par bye Dim 23 Avr - 18:22

» Birmanie: pour établir un mécanisme indépendant de réexamen de tous les cas de prisonniers politiques
par bye Ven 21 Avr - 6:02

» Gatti est mort. A la Parole Errante ses mots résonnent encore !
par bye Mer 12 Avr - 18:21

» Turquie : appel urgent au monde enseignant, aux associations et syndicats…
par bye Lun 3 Avr - 18:21

» APPEL À LA MOBILISATION CONTRE LE PROCHAIN SOMMET DE L’OTAN !
par bye Sam 1 Avr - 5:30

» Communiqué de presse de SUD éducation Guyane du 28 mars
par bye Jeu 30 Mar - 10:16

» Qu’est-ce qui ne va pas avec l’arabe à l’école ?
par bye Ven 24 Mar - 12:03

» Libérons l'oisiveté !
par bye Ven 17 Mar - 19:05

» Quand Espérance banlieues bat la campagne
par bye Ven 17 Mar - 19:00

» 8 mars : luttons toutes et tous pour l’égalité des droits !
par bye Mer 8 Mar - 11:01

» Désarmer la police, la proposition pas si saugrenue du NPA
par bye Mar 7 Mar - 12:50

» Fin du dispositif des Caomi: quelle orientation pour les mineurs isolés de Calais ?
par bye Sam 4 Mar - 9:58

» Les fonctionnaires répondent aux "menaces" de Marine Le Pen
par bye Sam 4 Mar - 6:25

» Réduction des indemnités et contrôles drastiques : Macron s’attaque aux chômeurs
par bye Sam 4 Mar - 6:22

» L'avenue Serge Dassault à Corbeil-Essonnes doit être débaptisée !
par bye Sam 4 Mar - 6:20

» Nouvelle révélation du Canard Enchainé : les copinages de Hamon et LVMH
par bye Sam 4 Mar - 6:18

» Une nouvelle menace pour les étrangers
par bye Mar 21 Fév - 12:02

» "Vous êtes la candidate du nanti-système", lance Charline Vanhoenacker à Marine Le Pen
par bye Lun 20 Fév - 20:30

» Vaccins : Marisol Touraine va-t-elle faire respecter la loi ou satisfaire les labos ?
par bye Lun 20 Fév - 20:26

» La tension monte d’un cran entre les Etats-Unis et le Venezuela
par bye Lun 20 Fév - 20:23

» Vandana Shiva : « Gandhi est plus pertinent qu’il ne l’a jamais été »
par bye Lun 20 Fév - 20:16

» Vague de froid en Europe : les migrants vulnérables
par bye Mar 7 Fév - 17:59

» Le centre pour les femmes et les familles migrantes a ouvert ses portes à Paris
par bye Mar 7 Fév - 17:56

» Des incidents éclatent à Aulnay-sous-Bois après les soupçons de viol de policiers
par bye Lun 6 Fév - 18:23

» Le maire rejette l'étude d'UFC-Que choisir sur l'eau potable
par bye Lun 6 Fév - 18:20

» DOCUMENT. Voici le contrat de travail de Penelope Fillon
par bye Lun 6 Fév - 18:17

» Le Hezbollah scrute avec inquiétude la nouvelle politique américaine au Moyen-Orient
par bye Lun 6 Fév - 18:14

» Huit hommes possèdent autant que la moitié de la population mondiale
par bye Mer 18 Jan - 20:06

» Délinquants solidaires : Pour en finir avec le délit de solidarité
par bye Mer 18 Jan - 13:29

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par gramophone Sam 14 Jan - 11:34

» votre permis de conduire à portée de main
par neil89 Ven 13 Jan - 23:51

» Poursuivre la mobilisation pour une carte élargie des lycées de l’Education Prioritaire, en grève le 10 janvier !
par bye Mar 10 Jan - 11:50

» Grenade de désencerclement : un CRS mis en examen
par bye Sam 7 Jan - 20:59

» Les trois visages du vote FN
par bye Sam 7 Jan - 20:46

» Les deux jambes du militantisme
par bye Sam 7 Jan - 20:37

» Condamnés aujourd’hui pour avoir comparé Christiane Taubira à un singe
par bye Sam 31 Déc - 10:17

» Échapper au chaos
par bye Jeu 22 Déc - 17:53

» Le sénateur Carle coupable de détournement de fonds publics ? SUD éducation le dit depuis 2009 !
par bye Jeu 22 Déc - 15:06

» Maths : résoudre un problème
par bye Lun 12 Déc - 13:25

» Journée Internationale des droits de l'Homme: une situation inquiétante en Birmanie
par bye Dim 11 Déc - 11:17

» Comment les services de renseignement font la chasse aux employés des télécoms
par bye Sam 10 Déc - 18:54

» ET SI LE MASCULIN NE L’EMPORTAIT PAS SUR LE FEMININ ?
par bye Sam 10 Déc - 18:49

» Un document interne provoque un malaise à la SNCF
par bye Sam 10 Déc - 18:38

» Le gouvernement repousse l’évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes
par bye Sam 10 Déc - 18:29

» Légitime défense des policiers : faut-il tordre le droit ?
par bye Ven 9 Déc - 19:29

» Cadeau de fin d’année, un casier scolaire pour tous les marmots
par bye Mar 6 Déc - 13:59

» Violences policières, violences d’Etat
par bye Mar 6 Déc - 13:54

» La métamatière, les élites et les gouvernants
par De Bortoli Claude Ven 2 Déc - 9:54

» Comment les stups ont enfumé la justice
par bye Jeu 1 Déc - 12:26

» Quel opérateur
par bye Jeu 1 Déc - 12:24

» Fillon président ? Un coup de massue pour l’école
par bye Mer 30 Nov - 17:54

» « Pourquoi j’ai secouru des réfugiés. » Monument en l'honneur de Pierre-Alain Mannoni
par bye Mar 29 Nov - 13:06

» Jean-Luc Mélenchon ne passera pas au second tour de la présidentielle s'il ne se décide pas à parler au peuple
par bye Mar 29 Nov - 13:03

» Graeme Allwright : il t'a laissé la carte qui est si délirante qu'il n'aura plus jamais besoin d'une autre
par bye Mar 29 Nov - 13:00

» Mort de Fidel Castro : bilan de santé de la révolution castriste
par bye Mar 29 Nov - 12:57

» Vinci, piraté par des hacktivistes
par bye Ven 25 Nov - 18:38

» Le Mouvement de la Paix solidaire de la lutte des infirmières et infirmiers
par bye Ven 25 Nov - 18:35

» presentation de moi
par bye Ven 25 Nov - 18:30

» tests
par Matteo13 Mer 23 Nov - 7:48

» Un système d'accueil italien saturé face au nombre toujours aussi important d'arrivées
par bye Lun 21 Nov - 19:08

» Comment fonctionnera le « centre humanitaire » de Paris ?
par bye Lun 21 Nov - 19:06

» Un quart des enfants européens est menacé par la pauvreté
par bye Lun 21 Nov - 19:02

» Cuba : Le Conseil d’État décrète l’amnistie de 787 condamnés
par bye Sam 19 Nov - 11:11

» TURQUIE : Cesser la « chasse aux sorcières » à l’encontre des employé(e)s de l’éducation
par bye Jeu 17 Nov - 18:57

» Ces magnats français qui contrôlent les médias
par bye Dim 13 Nov - 12:23

» Chômage, retraites et revenu universel : et si un cocktail était la bonne solution ?
par bye Dim 13 Nov - 12:20

» L'ANTIRACISME ET LA GAUCHE RADICALE SONT-ILS IRRÉCONCILIABLES?
par bye Dim 13 Nov - 12:16

» L'Amérique de Donald Trump
par bye Dim 13 Nov - 12:09

» Un an après les élections en Birmanie ...
par bye Mar 8 Nov - 18:59

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR


    Intégration

    Partagez

    Invité
    Invité

    Re: Intégration

    Message par Invité le Mer 16 Jan - 2:57

    betti, autant pour moi , je m immisce dans votre duel, pour te demander où tu as peché les textes des atheismes que tu crois serieux et qui sont des betises au meme titre que les livres genre magnifica ou missel.
    j eus aimé rester jouer arbitre de votre partie, mais il faut que vous vous eleviez par votre perspicacité a la comprehension de valeurs innées et des valeurs vendues par notre societé. Vous etes en pleine ascension, a la decouverte de la fourmiliere terre, avec ses injustices flagrantes et ses combats pour faire vivre des milliards d humains, de predateurs et de victimes.
    vous avalerez des couleuvres et serez toujours ebranler dans vos convictions, a vous de voir si vous etes des entetés ou des girouettes, mais vous etes jeunes et je sais maintenant que l age modifie nos perceptions, que notre cerveau de jeune gens n apprehende pas assez les realites du monde et les effets de la surcommunication.
    A bon entendeur, je migre pour causer avec des vieux de mon age, portez vous bien, bisou.

    admin
    Administratrice

    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Re: Intégration

    Message par admin le Mer 16 Jan - 3:44

    aissachris a écrit:betti, autant pour moi , je m immisce dans votre duel, pour te demander où tu as peché les textes des atheismes que tu crois serieux et qui sont des betises au meme titre que les livres genre magnifica ou missel.
    j eus aimé rester jouer arbitre de votre partie, mais il faut que vous vous eleviez par votre perspicacité a la comprehension de valeurs innées et des valeurs vendues par notre societé. Vous etes en pleine ascension, a la decouverte de la fourmiliere terre, avec ses injustices flagrantes et ses combats pour faire vivre des milliards d humains, de predateurs et de victimes.
    vous avalerez des couleuvres et serez toujours ebranler dans vos convictions, a vous de voir si vous etes des entetés ou des girouettes, mais vous etes jeunes et je sais maintenant que l age modifie nos perceptions, que notre cerveau de jeune gens n apprehende pas assez les realites du monde et les effets de la surcommunication.
    A bon entendeur, je migre pour causer avec des vieux de mon age, portez vous bien, bisou.
    Tout ces textes sont ceux d'athées.
    Et ne répondrais rien de plus Arrow Petite annonce
    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: Intégration

    Message par Rabasse du sud le Mer 16 Jan - 10:53

    Et ne répondrais rien de plus Petite annonce

    Betti, je respecte ton choix quand à ton retrait momentané mais j'avoue que je ne comprends pas pourquoi, moi qui prends un malin plaisir à poster ici et là des sujets pas toujours pertinents c'est vrai mais je trouve dommage de ne plus partager tes échanges si riches qui font la force vivante nouvelle génération de ce forum.





    Si je peux me permettre de te suggérer un peu de philo. :

    http://atheisme.free.fr/Biographies/Onfray_traite_atheologie.htmhttp://1libertaire.free.fr/MOnfray29.htmlhttp://www.visionsintegrales.com/2007/11/michel-onfray-lathisme-et-les-glises.html

    admin
    Administratrice

    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Re: Intégration

    Message par admin le Mer 16 Jan - 11:42

    Bonjour Rabasse, bonjour tout le monde hello

    MERCI Pour ce que tu dis, c'est très gentil.

    Mais comme je disais :
    "décision qui me concerne personnellement, dont les motivations ne vous concernent nullement"
    . Je suis désolée mais mon état actuel ne me permet pas de continuer à participer... Je remercie de respecter mon choix.

    bise bisous
    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: Intégration

    Message par Rabasse du sud le Mer 16 Jan - 11:54

    ok betti, je pense que tous les forumeurs se joignent à moi pour te souhaiter un bon voyage.........
    sunny bisous

    admin
    Administratrice

    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Re: Intégration

    Message par admin le Mer 16 Jan - 12:10

    Rabasse du sud a écrit:ok betti, je pense que tous les forumeurs se joignent à moi pour te souhaiter un bon voyage.........
    sunny bisous
    MERCI

    Allez reprenez le cours de vos blabla ou blabla ! MRD en étant zen ou grrr

    Le voyage je le fais avec vous, je reste présente pour les help les bienvenue les NON les hors sujet les drapeau blanc les annonce

    bise
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8756
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    intégration

    Message par bye le Mer 16 Jan - 12:46

    pleure nous espérons que ce n'est que provisoire. Je respecte ta décision, tout en sachant que , même en partie, j'y suis pour quelque chose.

    Dans le feu des mots, je me laisse aller, et me laisse submerger par l'émotion, la susceptibilité.

    Pour le beau travail que tu as fait, Bettina , et que tu vas continuer, je vais quant à moi, le/te respecter, respecter toute l'équipe en continuant, ainsi que Rabasse, Aïssachris, ..à alimenter ce forum du mieux que je pourrai.

    Très amicalement bisous

    admin
    Administratrice

    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Re: Intégration

    Message par admin le Mer 16 Jan - 13:55

    MERCI

    Sans doute est-ce provisoire. On verra.

    Je suis moi-même dans l'émotivité et la spontanéité ; et vous respecte tou(te)s, j'espère que personne en n'a jamais douté.

    Avec toute mon amitié
    bisous
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8756
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Intégration

    Message par bye le Dim 23 Mar - 13:16

    Objet : [Immigration.jetable] La France parmi les plus hards
    lemonde.fr 17 mars 2008

    Une étude européenne souligne la sévérité de la France en matière de politique d'immigration

    La France possède une législation très restrictive concernant le regroupement familial, les droits électoraux ou l'accès au marché du travail pour les migrants, souligne une étude européenne présentée, lundi 17 mars, à Paris, lors d'un séminaire organisé par le British Council. En s'appuyant sur les données de vingt-cinq pays de l'Union européenne (UE) et de trois autres pays (Canada, Suisse, Norvège), le British Council et le Migration Policy Group ont calculé un Index européen des politiques d'intégration des migrants, le Mipex, leur permettant de comparer les politiques de ces pays en matière d'intégration des immigrés.

    Selon les six critères retenus par cet index – accès au marché du travail, regroupement familial, résidence de longue durée, participation politique,accès à la nationalité et non-discrimination – la France se classe 11e avec un score de 55 sur 100, loin derrière la Suède (88), le Portugal (79) ou la Belgique (69) et à égalité avec la Slovénie. "Les ressortissants de pays tiers résidant légalement en France doivent remplir les conditions les plus sévères des vingt-huit pays pour le regroupement familial et la résidence de longue durée", relève l'étude, qui note que cette situation est notamment due à la loi sur le Code d'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile (Ceseda) du 24 juillet 2006.

    OUVRIR LE DÉBAT SUR L'IMMIGRATION

    "Etre à égalité dans ce domaine avec l'Autriche n'est pas a priori glorieux vu les développements politiques récents dans ce pays", estime Virginie Guiraudon, chargée de recherche au CNRS. La France et l'Autriche "sont deux pays où il y a eu énormément de politisation" de l'immigration. Pour cette spécialiste des politiques européennes d'immigration, "le fait que ce colloque ait lieu au lendemain des [élections] municipales permet de souligner qu'en France, un ressortissant d'un pays tiers ne peut pas voter ou se présenter, même à des élections locales, alors qu'il y a beaucoup
    de pays européens où c'est possible".

    Mme Guiraudon relève également que la législation française "se rapproche parfois du pire en matière de résidence de longue durée et d'accès à la nationalité". En combinant les six critères du Mipex, la France obtient une note moyenne grâce à des évaluations plus favorables en matière de lutte contre les discriminations et d'autorisation de la double
    nationalité.

    Pour Thomas Huddleston, rédacteur de l'étude, "l'objectif final du Mipex est de promouvoir un débat européen mieux informé sur l'immigration, ce qui sera particulièrement utile avant la présidence française de l'UE [en juillet],
    le gouvernement français ayant annoncé que ce thème serait une
    priorité".

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2008/03/17/une-etude-europeenne-soulig
    ne-la-severite-de-la-france-en-matiere-de-politique-d-immigration_1024334_32
    24.html#ens_id=1024335
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8756
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Intégration

    Message par bye le Mer 3 Déc - 17:37

    Vingt-cinq ans après la Marche des Beurs, un bilan amer


    Vingt-cinq ans après la Marche des Beurs, un bilan amer

    Par Carine Fouteau

    Mediapart.fr, 3/12/08



    Le 3 décembre 1983, environ 100.000 personnes accueillent à Paris la
    Marche pour l'égalité et contre le racisme, partie de Marseille en octobre
    en petit comité. Vingt-cinq ans plus tard, les manifestations se font
    rares pour évoquer cette mobilisation inédite de la «génération beur».



    Moment de liesse et d'espoir de courte durée, la Marche symbolise dans
    l'histoire de France de l'après-guerre la première prise de parole
    collective des enfants d'immigrés. Dans un documentaire de 1993 resté
    culte, Douce France, la saga du mouvement beur, Mogniss H. Abdallah,
    fondateur de l'agence d'information et d'archives IM'média, s'interroge
    sur la manière dont cet événement, encadré en amont par les émeutes des
    Minguettes et en aval par les affrontements à l'usine Talbot-Poissy, s'est
    inscrit dans la mémoire des luttes de l'immigration.



    Quelques projections du film sont prévues ces jours-ci à Saint-Denis et à
    Paris (voir dans l'onglet Prolonger). En voici un extrait:





    La Marche des Beurs ne prend pas forme par hasard. En février 1980,
    Abdelkhader Lareiche, 15 ans, est tué par un gardien d'immeuble à
    Vitry-sur-Seine; en octobre 1980, Lahouari Ben Mohamed, 17 ans, est tué
    par un CRS dans les quartiers nord de Marseille; en juillet 1983, Toufik
    Ouanes, 9 ans, est tué d'un coup de carabine par un voisin excédé par le
    bruit. Les crimes racistes se multiplient sur fond d'affrontements
    incessants entre la police et les jeunes issus de l'immigration.



    Dès 1979, les «premières» émeutes éclatent en 1979, à Vaulx-en-Velin, dans
    la banlieue de Lyon. À quelques kilomètres de là, aux Minguettes à
    Vénissieux, les voitures flambent lors de l'été 1981. On parle de rodéos.
    Les violences se répandent dans le département du Rhône. Avec les
    élections municipales de mars 1983, le Front national devient une force
    politique nationale. Le climat politique délétère ne tient pas qu'à la
    percée de l'extrême droite. Quelques mois plus tôt, en décembre 1980, le
    maire communiste de Vitry-sur-Seine, Paul Mercieca, ordonne la destruction
    au bulldozer de l'escalier d'un foyer de travailleurs immigrés.



    En janvier 1983, Pierre Mauroy, premier ministre, déclare à propos des
    grévistes de Renault-Flins: «Les travailleurs immigrés sont agités par des
    groupes religieux et politiques qui se déterminent en fonction de critères
    ayant peu à voir avec les réalités sociales françaises.» La législation
    sur l'entrée et le séjour des étrangers en France se durcit, de son côté,
    depuis 1974, avec l'arrêt de l'immigration de travail, en écho à la crise
    économique.

    Un mouvement confisqué



    C'est dans ce contexte qu'au printemps 1983, des jeunes des Minguettes
    font une grève de la faim et créent une association aux revendications
    mixtes (arrêt des violences policières et réhabilitation de leur
    quartier). Parmi eux, Toumi Djaidja, sur lequel un policier tire en juin
    1983 le blessant au ventre.



    «Sur son lit d'hôpital, écrit Mogniss Abdallah dans un article de Plein
    droit, la revue du Gisti, Toumi se demande quoi faire pour sortir de
    l'isolement et de la haine réciproque. Lors d'une discussion avec
    Christian Delorme [le curé des Minguettes], surgit alors l'idée de
    ‘s'adresser à la France entière par une grande marche', comme celles de
    Gandhi ou de Martin Luther King. L'idée séduit d'emblée les jeunes, qui
    veulent démarrer la Marche sans attendre. Christian Delorme leur demande
    un peu de patience. Une initiative d'une telle ampleur, ça s'organise. Les
    jeunes acceptent à contrecœur et délèguent l'organisation à la Cimade de
    Lyon, ainsi qu'au MAN (mouvement pour une alternative non violente).
    Christian Delorme et le pasteur Jean Costil obtiendront l'appui des
    réseaux chrétiens, humanistes et anti-racistes qui avaient permis à leur
    grève de la faim d'avril 1981 contre les expulsions d'aboutir.»



    La Marche traverse la France. Elle «rassemble Français et étrangers,
    Tunisiens, Algériens ou Marocains, ceux dont les parents furent FLN et
    ceux dont les parents furent harkis, des garçons et des filles, des laïcs,
    un prêtre et un pasteur, des travailleurs sociaux, des journalistes et des
    chômeurs», comme l'indique Frédérique Matonti, professeure de sciences
    politiques à l’Université Paris 1 (CRPS/CNRS) dans un article de la revue
    Vacarme: «Elle croise encouragements et insultes racistes, frôle
    l'agression à plusieurs reprises (c'est par ailleurs au même moment
    qu'Habib Grimzi est défenestré du train Bordeaux-Vintimille par trois
    légionnaires) et, tous les soirs, débat avec les habitants des villes
    qu'elle traverse, de plus en plus nombreux au fil des semaines.»



    Les médias sont séduits par l'ampleur du mouvement et par l'énergie qui le
    porte. L'exécutif aussi. La ministre des affaires sociales, Georgina
    Dufoix, promet des mesures pour lutter contre le racisme. François
    Mitterrand reçoit des marcheurs à l'Élysée et annonce la création de la
    carte de dix ans pour les étrangers.



    Mais «trois semaines seulement après l'euphorie de la Marche, les
    affrontements raciaux entre grévistes et non-grévistes à Talbot-Poissy
    sonnent déjà le glas de l'idylle», comme l'écrit Mogniss Abdallah. Des
    marcheurs se rendent sur place, là même où leurs pères en grève se voient
    crier «au four» et «à la Seine» par la maîtrise française, sur fond de
    Marseillaise.



    Une deuxième Marche est organisée l'année suivante, sous le nom de
    Convergence 1984 pour l'égalité. Soucieux de rester en phase avec la
    jeunesse, les responsables politiques de gauche tissent autant de liens
    qu'ils le peuvent avec les nombreuses associations nées dans
    l'effervescence de la mobilisation. Jusqu'à confisquer le mouvement, en
    imposant l'hégémonie de SOS-Racisme dans l'espace public. Vingt-cinq ans
    plus tard, le bilan est amer: les leaders associatifs ont beau être
    écoutés, ils n'ont que rarement intégré les équipes municipales, y compris
    en Seine-Saint-Denis.



    URL source:
    http://www.mediapart.fr/journal/france/031208/vingt-cinq-ans-apres-la-marche-des-beurs-un-bilan-amer

    Liens:
    [1] http://www.mediapart.fr/club/blog/carine-fouteau
    [2] http://www.vacarme.org/article204.html
    [3]
    http://www.mediapart.fr/journal/france/081108/seine-saint-denis-40-maires-mais-pas-un-noir-pas-un-beur
    [4] http://www.gisti.org/doc/plein-droit/55/marche.html
    [5] http://www.vacarme.org/article1393.html
    [6] http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=ANNA_614_0809
    [7] http://www.vacarme.org/rubrique94.html
    [8] http://www.monde-diplomatique.fr/mav/89/PIRONET/14098
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8756
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Intégration

    Message par bye le Ven 20 Fév - 6:44

    IMMIGRATION
    > NOUVELOBS.COM | 15.02.2009 | 15:17
    > La circulaire met en place, dans les pays de résidence des
    > candidats à l'immigration vers la France, les tests et la formation "au français et aux valeurs de la République".
    >
    > "Apprendre le français dans son pays d'origine, ce n'est pas un obstacle, au contraire, c'est un outil d'intégration", estime Eric Besson (c) Sipa
    Le ministre de l'Immigration Eric Besson a présenté, jeudi 12 février, la circulaire mettant en place, dans les pays de résidence des candidats à l'immigration vers la France, les tests et la formation "au français et aux valeurs de la République".
    > "Je tiens à rappeler que ces tests et formation sont entièrement gratuits pour la personne qui souhaite venir s'installer en France", a souligné Eric Besson, qui récuse l'idée que ce soit un "obstacle"
    > à l'immigration.
    > Ce dispositif concerne les conjoints étrangers de Français ou des membres de la famille d'un immigré sollicitant un regroupement familial.
    >
    > Apprendre le français
    >
    > "C'est une chance de pouvoir commencer à apprendre le français dans son pays d'origine, ce n'est pas un obstacle, au contraire, c'est un outil d'intégration", a-t-il martelé, lors d'une visite à l'Alliance française à Paris.
    > Après l'évaluation du requérant, s'il nécessite une formation, il aura droit à 40 heures de cours de français et 3 heures de formation "aux valeurs de la République". Il sera à nouveau évalué à
    > l'issue de cette formation.
    >
    > "Si le niveau requis n'est pas atteint, la personne continuera à prendre des cours une fois arrivée en France, ce n'est pas un pré-requis pour obtenir le visa", a insisté Eric Besson.
    >
    > 34.000 personnes testées
    >
    > L'Agence nationale d'accueil des étrangers et des migrations (Anaem) a estimé, pour 2009, à 34.000 le nombre de personnes qui seraient testées dans le monde, dont environ 25% devraient avoir besoin de prendre des cours.
    >
    > "Une dizaine de millions d'euros" seront affectés à ces nouvelles missions, pris sur le budget global annuel de formations linguistiques de l'Anaem de 40 millions d'euros, a précisé à la presse son
    > directeur général Jean Godfroid.
    >
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8756
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Intégration

    Message par bye le Jeu 3 Sep - 7:09

    Près de 80 000 Marocains sont passés, en 20 ans, par les mines de charbon du Nord-Pas-de-Calais. Certains ont fait leur vie en France. Une
    association lutte contre les discriminations qui les touchent encore.


    “Il fut un temps où les hommes furent vendus à d’autres / O Mora le négrier, tu les as emmenés / Au fond de la terre”. Une chanson populaire d’Aït
    Atta (Haut-Atlas) a gravé dans la mémoire collective marocaine le recrutement de jeunes ouvriers pour les mines françaises.

    Félix Mora - un ancien sergent du protectorat français - y est devenu célèbre par son intense activité de “recruteur en chef” pour les Houillères du
    bassin du Nord et du Pas-de-Calais, de 1956 à 1977. Plus tard, il a même déclaré “avoir regardé dans le blanc des yeux au moins un million de
    candidats” pour en recruter au final 78 000.

    Humiliés avant d’être recrutés
    Si Mora a pu être assimilé à un commerçant d’esclaves, c’est que les “entretiens d’embauche” étaient réduits à une inspection physique plutôt
    humiliante. Les hommes volontaires étaient rassemblés et défilaient, torse nu, devant le recruteur, pour plusieurs étapes de sélection successives.
    “Mora examine les dents, les muscles, la colonne vertébrale. Puis il marque les postulants avec des tampons de couleur différente pour les distinguer”, rapporte l’ethnologue Marie Cegarra dans La mémoire confisquée : les mineurs marocains dans le Nord de la France (éd. Septentrion, 1999). Un tampon vert sur la poitrine : le candidat peut aller passer une visite médicale à l’hôpital. Un tampon rouge : recalé. Certains s’arrachent la peau en essayant de l’effacer pour retenter leur chance. De l’aveu de Mora, “le but recherché, c’était du muscle”. On peut aller plus loin : on recherchait une main d’œuvre docile. “Il ne fallait surtout pas montrer que tu parlais français, sinon ça voulait dire que tu allais comprendre”, témoigne ainsi un ancien mineur, cité dans Du bled aux corons, un rêve trahi. Dans cet ouvrage collectif édité en septembre 2008, le sociologue Saïd Bouamama analyse des centaines de témoignages recueillis par l’Association des mineurs marocains du Nord-Pas-de-Calais (AMMN). Certains vétérans rappellent que les recruteurs “n’allaient pas à Agadir ou à Marrakech. Ils allaient dans le bled, dans les montagnes, là où les gens ne savent ni lire ni écrire”. En effet, dans les années 1950, les premières tentatives auprès de citadins (notamment de Marrakech) ont été un échec : “Ceux-là, ils descendaient à la mine, puis ils remontaient, et ils disaient : on n’est pas des esclaves ! Alors les Français sont allés recruter dans les villages”.

    Du “paradis français” à l’enfer de la mine
    Le système de sélection mis en place par Félix Mora est bien rodé, avec l’aide des autorités marocaines qui donnent au recrutement un air officiel. Dès le premier contact avec les employeurs, s’installe un rapport de domination. Les “cafés mémoire”, séances collectives organisées par l’AMMN pour recueillir des témoignages, font ressurgir l’humiliation ressentie par les jeunes candidats. Ils n’ont jamais oublié cette impression d’être triés “comme du bétail” tout au long d’une série de visites médicales?: jusqu’à cinq au Maroc, plus une contre-visite à l’arrivée en France, quelques mois plus tard.
    Le moindre défaut physique constaté annule toutes les visites précédentes, et le postulant est écarté. En plus de permettre une flexibilité optimale de recrutement par rapport aux besoins, cela entretient chez les jeunes paysans l’idée que la France est un paradis, tout en créant en eux la tension et la crainte qui en feront des ouvriers peu revendicatifs.
    La découverte des conditions de vie, de salaire et surtout de travail sera pour tous une amère désillusion. Abdellah Samate, le président de l’AMMN, se souvient de cette année 1963 où il a découvert la réalité des mines. Enfant, il avait rêvé du “paradis français” devant les films français et les cafés chics du protectorat. Croyant que ce travail le rendrait riche, lui aussi, il s’est “vieilli” de 5 ans pour être recruté dès l’âge de 18 ans. “Quand j’ai découvert cette région noire, ces baraquements sales, j’ai pensé : impossible que je passe ma vie ici, raconte-t-il avec son accent “ch’ti”. Mais ceux qui revenaient au pays tout de suite étaient traités de fainéants, alors je me suis résigné à rester un peu”. Il passera 23 ans au fond et restera dans le Nord toute sa vie.
    Malgré une formation rudimentaire au métier les deux premières semaines, le “baptême du fond” reste pour les jeunes recrues un choc inoubliable.
    Les Marocains sont assignés à la tâche la plus pénible, l’abattage du charbon, qui nécessite souvent de travailler couché. A l’époque, la sécurité du travail n’est pas une priorité. Pas de masques contre la poussière de charbon (qui provoque la silicose), pas de casques contre le bruit assourdissant
    des machines. “On ne compte plus les jeunes Marocains revenus au pays complètement sourds et silicosés”, explique Samate. A 65 ans, il avoue être lui-même un peu dur d’oreille et s’essouffler plus vite que les hommes de son âge. Beaucoup de silicosés sont d’ailleurs décédés peu après leur
    retour, faute de soins adéquats.

    Regroupement familial
    Côté logement, tout est pensé pour les isoler et les maintenir dans l’idée d’un séjour provisoire. Ils sont logés par groupes de 5 à 10 dans des
    “baraquements pour célibataires”. Ces “cages à poules” réduisent le travailleur immigré à sa simple force de travail. Pas de salle de bain, puisque les mineurs sont supposés prendre leur douche à la mine. Et surtout, pas d’intimité. “Célibataires” par force, les immigrés ne sont pas censés avoir de vie privée. Même le repos n’est pas assuré puisqu’on peut trouver dans le même logement des “postes” différents (équipes du matin, du soir et de la nuit). Ces baraquements souvent fermés et gardés n’ont pas laissé de bons souvenirs aux mineurs interrogés par l’AMMN, qui les évoquent comme de vrais “camps de prisonniers”. Les Marocains étaient séparés des autre s nationalités et surveillés par le chef de la cité, qui pouvait même récupérer leurs passeports. Enfin, le “camp” était interdit aux syndicalistes français, susceptibles de les informer sur leurs droits. Les contrats signés, loin d’offrir le “statut du mineur” arraché par les syndicats en 1946, sont pour les mineurs marocains une vraie épée de Damoclès de par leur durée très limitée : 1 an ou 18 mois.
    Sur fond de retours au pays, de nouvelles arrivées mais aussi de reconversions, quelques milliers de mineurs s’installent malgré tout dans ce pénible métier. Un nouveau chapitre de leur histoire s’ouvre alors : celui du regroupement familial. Les Houillères ont beau freiner des quatre fers pour accorder des logements familiaux aux Maghrébins, inexorablement, les familles débarquent. A leur tour, les épouses de mineurs tombent de haut en découvrant qu’elles sont venues vivre dans un décor à la Zola, dans des conditions d’habitat souvent inférieures à celles qu’elles avaient au Maroc. Au Nord, c’était les corons… c’est-à-dire essentiellement des maisons vétustes du début du siècle. Pas de salle de bain, toilettes à l’extérieur, humidité omniprésente, mauvaise isolation thermique et sonore… Certes, ces problèmes ne sont pas spécifiques aux Maghrébins, mais “les témoignages convergent vers le sentiment d’avoir accédé au segment le plus dégradé du logement minier”, analyse Saïd Bouamama. D’autant que le nombre de pièces est presque toujours insuffisant pour la taille des familles marocaines : la moitié d’entre elles ont au moins 6 enfants.

    Le temps des grèves L’arrivée des familles a des conséquences profondes sur la vie des mineurs. L’épouse et surtout les enfants les “enracinent” dans le plat pays. Mais surtout, les amènent à lutter pour des droits égaux à ceux des mineurs français. “Progressivement, les mineurs marocains ont pris conscience de la discrimination dont ils étaient l’objet, écrit Saïd Bouamama. En 1980, éclate une grève qui n’était pas officielle, puisque les Marocains n’étaient pas syndiqués.” Une grève de 3 jours seulement, mais suivie à 100%, et qui paye : les 3600 mineurs marocains se voient enfin accorder le “statut du mineur”. Ils ont droit à la retraite (avec logement et chauffage gratuits) et à la sécurité sociale. Il était temps : les puits de charbon ferment déjà les uns après les autres. Théoriquement, les Marocains sont donc inclus dans les mesures du plan social de fermeture des mines en 1985 (congés, préretraites et reconversions). Et ceux qui souhaitent repartir au Maroc peuvent bénéficier d’une “aide au retour”, mais les sommes allouées s’avèrent insuffisantes pour une réinstallation. Quant à ceux qui veulent rester, ils déchantent vite car la plupart n’ont pas les 15 ans d’ancienneté nécessaires pour avoir droit au plan social. Il faudra une autre grève en 1987, très dure cette fois (2 mois, avec blocage des puits) pour effacer la plupart des discriminations.

    Le combat de la dignité
    Pourtant, près de 20 ans après la fermeture de la dernière mine du Nord en 1990, ils sont encore l’objet de nombreuses discriminations concernant le logement. Les informations collectées auprès de 250 personnes montrent que si les familles marocaines ne sont pas les seules à habiter dans des logements miniers délabrés, elles sont statistiquement plus touchées par l’insalubrité. Les maisons, même attribuées à vie selon le “statut du mineur”, restent en effet la propriété des Houillères. Or les entreprises chargées de leur entretien sont loin de faire du zèle, tout en défendant aux mineurs de faire eux-mêmes des rénovations.
    Les Marocains ne sont pas concernés par le "rachat des avantages en nature”, excellente solution aux problèmes de logement : le mineur renonce définitivement à son logement gratuit et reçoit une indemnité. Les Français, les Algériens nés avant 1962, ainsi que les Européens ont pu ainsi acheter
    leur propre logement. L’AMMN se bat depuis 1995 pour faire reconnaître cette discrimination. En 2007, elle a saisi la Halde (Haute autorité de lutte
    contre les discriminations et pour l'égalité), qui a reconnu, en mars 2008, le caractère discriminatoire des procédures de l’ANGDM (Agence nationale pour la garantie des droits des mineurs). Mais il reste encore à faire appliquer par cette instance nationale les recommandations de la Halde, autre instance nationale. Rendez-vous a été pris aux Prud’hommes pour septembre. “Même si nous obtenons un euro symbolique, nous aurons encore gagné”, précise Abdellah Samate. Après des années passées à se sentir laissés-pour-compte, les “gueules noires” venues du Maroc veulent avant tout qu’on leur rende un peu de dignité.


    Chiffres. Chair à charbon
    Les mines du nord de la France ont toujours attiré beaucoup de main-d’œuvre étrangère, surtout européenne. Dès le début du siècle, quand
    l’extraction était en pleine expansion, elles ont vu débarquer des Italiens. Dans les années 1920-30, c’est le tour des Polonais (200 000 passeront par les mines). A l’apogée des mines, en 1947, on compte 250 000 mineurs au total. Ce n’est qu’à partir des années 1950, à une époque où le déclin du charbon a déjà commencé, que les Houillères puisent dans le vivier du Maghreb, et surtout du Maroc. Jusqu’en 1977, les Houillères du Nord-Pas-de-Calais organisent la venue de 80 000 recrues marocaines (principalement du Souss et d’autres régions rurales du Sud). C’est en 1965 qu’on compte le plus de Marocains embauchés en même temps : 12 000 (sur 100 000 mineurs). A titre de comparaison, la même année il y a 26 000 étrangers dont 3000 Algériens (et de rares Tunisiens). Au début des années 1980, lorsque les mines ont commencé à fermer, il reste environ 3600 mineurs marocains. Actuellement, l’Association des mineurs marocains du Nord Pas-de-Calais (AMMN) évalue leur nombre à 2000 familles.

    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8756
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Intégration

    Message par bye le Ven 4 Sep - 6:43

    *Centre de rétention du Mesnil-Amelot, lundi 31 Aout 2009*


    /Ahmed était déjà au centre de rétention du Mesnil en juillet dernier lorsqu’un mouvement de contestation a éclaté. Il est par la suite transféré à celui de Bobigny et subit une tentative d’expulsion vers l’Algérie à laquelle il s’oppose. Incarcéré à Fresnes puis « libéré » après jugement pour son refus d’embarquement, les flics le conduisent directement à nouveau au centre de rétention du Mesnil-amelot…/


    "J'ai été convoqué aujourd'hui par l'ofpra pour ma demande d'asile. J'ai bien discuté avec la personne mais j'ai vu qu'ils ont plus ou moins la pression du préfet. J'ai parlé des problèmes au bled, elle m'a dit qu'ils prendraient une décision. Si c’est rejeté, tu as le droit de faire un recours mais ce n'est pas suspensif.


    La cimade va écrire une lettre au ministère pour demander la levée de mon itf, je sais pas si ça peut servir à quelques chose, mais il faut que je fournisse des papiers. Je me rend compte qu'ici il faut pas parler, il faut prouver. Moi je ne fais que parler ! A chaque fois que je suis passé au tribunal j'avais rien... La cimade m'a sorti un article de loi, je sais plus quoi, par rapport à Dublin, qui dit que l'ITF était valable pour tout Schenghen, ça m'a sonné. Je pensais pas ça. Même avec l'Angleterre, il paraît qu’ils ont des accords, je pensais pas, ça m'a soufflé parce que je croyais que c'était juste ici que je pouvais pas circuler. Moi je voulais partir en Angleterre... En fait, je me suis fait avoir par mon avocat. Depuis des mois il dit qu'il a fait la requête pour la levée de mon ITF mais je crois qu'il a rien fait.


    Je sais pas ce que je vais faire par rapport à mon vol prévu mercredi, je vais prendre la décision avec mes frères ce soir au téléphone après la rupture du jeûne. Si à chaque fois c'est rebelotte prison, centre de rétention… j'ai envie un peu de respirer. C'est pas une vie à passer pour mes enfants, et je n'ai plus 20 ans. Si je refuse après c'est rebelotte et après ce sera Marseille, et les deux trois mois que j'ai perdu ici ça va tomber à l'eau. J'ai vu tous les gars du centre qui refusent le vol, après ils ont un an d'interdiction et après ils sont relâchés mais moi le préfet, il veut pas que je sois relâché. Je dis aux gens comment ça se passe, tout le monde sort avec son idée mais moi j'arrive même pas à sortir avec mon idée.


    Et aussi ça peut mal tourner, Je peux faire la bagarre avec les flics, pour moi c'est pas un problème mais ça peut mal tourner, j'peux casser un bras ou le nez d'un flic et là il vous pardonnera jamais, ils ressortent mon casier judiciaire et c’est pas un mois que je ferai mais trois piges. Le combat je le connais mais il faut que je cherche le bout du tunnel. Il faut que je me repose quelques mois, après on verra.


    J'ai un pote qui a été expulsé hier, il est parti, il a pas résisté. Le gars aussi il a vu ma situation : centre de rétention prison et retour centre de rétention, ça lui fait peur. En plus tout le monde voit que pour nous les algériens ça bloque, tout le monde peut sortir au bout de 30 jours mais pas nous.

    Mes enfants je crois qu’ils préfèrent leur père en liberté en Algérie, plutôt qu'enfermé dans les prisons françaises.


    Ici , au centre, la situation a plus ou moins commencé a changé, à se durcir, par rapport à juillet quand on a fait le mouvement pour Kader.
    Maintenant il y a de nouvelles équipes, de nouvelles lois, les
    stagiaires veulent montrer leur côté muscle, c'est devenu trop
    disciplinaire. Si je compare avec Bobigny*, *chez les flics et ici , je préfère dix mille fois Bobigny même si ici il y a un terrain de foot.
    là-bas y'a pas de terrain de football mais au moins là bas on te lâche au bout de quinze jours, ici il faut attendre 30 jours et là bas ils font pas l'appel toutes les cinq ou dix minutes . En ce moment c'est le ramadan, ils nous réveillent à 4 heures du matin mais ils ne viennent pas avec des douceurs. Ils tapent les portes à coup de pompe, c'est militaire.


    Je me suis embrouillé avec une black il y a deux jours, elle voulait
    voir mon visage je lui ai dit qu'on était pas à Guantanamo, elle voulait vérifier je sais pas quoi, je me suis embrouillé avec elle, elle est allée porter plainte au capitaine. Elle nous empêche de dormir avec les potes, je sais pas ce que ça peut lui faire, déjà on est en prison, alors si on veut dormir avec les potes...Elle a un petit poste. Moi j'ai fait agent de sûreté et pompier et moi je lui ai dit que c'était un boulot de merde ce qu'elle faisait. Je lui ai dit « en fait vous surveillez les gens de chez vous, n'oubliez pas que vos parents ils sont venus d'où ces gens là vont être expulsé mademoiselle, au Sénégal, au Mali, n'oubliez pas d'où vous venez ». Moi je lui répond mais les autres ils osent pas. Elle a une tenue bleue et pense avoir tous les droits.


    Avant quand j'étais là en juillet et qu'on a bougé pour Kader les gens ils avaient la haine, il avaient une passion pour aller jusqu'au bout dans les trucs. Au centre on divise les gens, les gens étaient plus solidaires avant. Moi j'ai la pétition avec moi, tout le monde l'a signée , on voulait aller jusqu'au bout on s'en foutait si le centre Amelot n'existait plus après. Maintenant les gens pensent plus à ce qu'ils doivent manger que à leur liberté. Alors, j’aide un peu comme interprète mais je ne m'en mêle pas comme avant. Des potes ont pris la décision de partir même s’ils ont pas de casier, les autres consuls sénégalais et malien demande la régularisation quand ils voient que les gens ils ont travaillé des années, mais nous, les algériens…


    J'ai vu par rapport aux Maliens, avec le foyer terre aux curés, je
    faisais la prière à côté, quand il y a eu la rafle, j'ai vu
    l'encerclement, j'ai vu l'assaut avant 5 heures. Les gens sont venus
    même sans papiers ils n'avaient pas peur. Ils sont restés même pas 15 jours. J'avais pleins de potes maliens et sénégalais. Je les ai vus quasiment tous revenir, très peu ont été expulsés.


    Mais chez nous les algériens, ils pensent à ce qu'ils vont acheter comme Mercedes et construire comme villa. Je les ai vus dans l'avion, y'en a pas beaucoup qui ont bougé, je leur ai dit « réveillez-vous on est pas comme en 1930, vous êtes pas colonisés, vous êtes libres ». Une personne a fait semblant de ne pas me reconnaître, quand je l'ai connu c'était un petit voyou à Barbès. Le gars maintenant il a la barbe et tout. Avant il avait pas de papier. On te donne un bout de papier dans la poche et le gars il oublie sa race. Maintenant on arrive à acheter les gens. Il y en
    a même qui travaille avec les RG pour leur renouvellement."


    fermeturetention@yahoo.fr
    avatar
    yunolo

    Féminin
    Nombre de messages : 743
    Age : 64
    Localisation : finistere
    Emploi/loisirs : fontionnaire
    Humeur : plutôt gaie
    Date d'inscription : 27/06/2009

    Re: Intégration

    Message par yunolo le Ven 4 Sep - 21:08

    Salut Bye!
    Après avoir lu ton message, je veux juste te rappeler que je suis maman d'un Policier, d'un Douanier Maritime et d'un Aide-Soignant....
    Les policiers français ne sont pas tous des mercenaires! Loin de là! Mon Jim ne prend jamais son "taser" ni son arme! Il a juste son tonfa!
    C'est un homme particulièrement BIEN! ET ILS SONT NOMBREUX DANS LA POLICE! CROIS-MOI!
    Tu sais comme moi que parmi la population française et immigrée, il y a des gens merveilleux et des gens "difficiles"! Et il y a chez les policiers des gars biens et des pourris! COMME PARTOUT!
    Je refuse qu'on puisse dire que la police française soit MAUVAISE! C'est déjà mal connaître la police! Sinon tu votes ANAR... je suis désolée il en faut! Je dirais même plus qu'il en manque!
    Le problème 1er pour moi, vient du fait qu'on balance de jeunes policiers dans une jungle de banlieues des grandes villes sans être préparés! Ils sont immédiatement soumis à une violence "EXTREME"!
    Il faut être TRES FORT PSYCHOLOGIQUEMENT pour accepter qu'il y ait en France des "zones de non-droit", d'être bafoué du soir au matin!
    Et ce que je trouve DUR par dessus tout.... c'est de voir comment est jugé par les médias et toi aussi d'ailleurs, les policiers! comme des SS! Cà veut dire que tu ne connais rien de ces hommes et de leurs difficultés Faut-il supprimer la police ? Oui à t'endendre!
    Tu ne pourras jamais empêcher les exactions de tout bord! Mais je ne donnerai jamais raison aux voyous qui sèment la peur dans les quartiers, crament les voitures de Mr tout le monde, vendent leurs drogues et embrigadent même les petits dans leur business!
    Un pays sans police.... voudrait dire que tout le monde a compris les règles! Mais on en est tellement loin!!!!!!!
    Mon Jim, comme la plupart des policiers, sont capables de discernation! Même s'ils se font cracher dessus du matin au soir et du soir au matin! Même si on traite leur mère de "pute", de "nique ta race" "on baise les françaises" "toutes des putes"!... etc... j'en passe et des meilleures!
    Quel est ton avis là-dessus aussi?
    Les médias parlent-ils des 300 policiers et plus qui se font massacrer chaque année ????? Pas un mot!
    Cet après-midi.... des militaires se sont fait tuer en Afghanistan... dont des hommes du 3è RIMA de Vannes! Yann, mon neveu est peut-être dans le lot!
    Imaginer que le Monde peut vivre sans Armée et Police me semble bien loin! Un jour peut-être... !!!!
    J'ai envie de dire qu'on nous bassine "d'interdits" en France!!! Mais que la violence urbaine n'a jamais été aussi forte!
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8756
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Intégration

    Message par bye le Sam 5 Sep - 8:38

    Shova GAJUREL a été libérée le 31 août, 1ère étape vers la régularisation.
    L’Etat français se doit de corriger l’erreur commise et doit maintenant lui fournir immédiatement un titre de séjour et sans condition !

    Shova Gajurel, réfugiée politique népalaise résidant en France depuis 2006, car menacée de mort dans son pays, expulsée irrégulièrement par la France vers la Belgique, a été détenue du 16 juillet au 31 août dans des centres de rétention, à Lille/Lesquin puis à Bruges. La demande de la Belgique à la France de reprendre en mains le cas Shova Gajurel fut ignorée, et cyniquement il fut dit à son avocat Belge que le fonctionnaire de la préfecture du Nord pouvant reprendre le dossier était encore en vacances.
    Shova a donc été libérée le 31 août du centre de rétention de Bruges et elle a tout de suite été prise en charge et accueillie chez des camarades népalais installés sur le sol belge. Mais Shova a ordre de quitter le territoire belge avant le 4 septembre.

    Les autorités françaises ont fait une grave erreur en expulsant Shova Gajurel vers le territoire belge, elles ont nié le droit et leurs propres lois, bafoué la Justice et impliqué les autorités belges malgré elles.

    Alors nous le répétons, la France a signé les Accords de Genève, elle doit lui accorder l’asile.

    Bernard KOUCHNER doit immédiatement intervenir car il est impliqué dans le devenir de Shova.

    La France doit désormais régulariser Shova Gajurel pour qu’elle puisse vivre et garder sa dignité de femme, et ce, même si lors de l’étude de son dossier - pourtant un cas d’école- des fonctionnaires de l’OFRA, soit zélés soit sur ordre, ont bâclé et réexpédié le dossier « Gajurel » très rapidement avec la mention « Refus ».

    Il est impossible, car ce serait faire un parjure, de continuer à faire du yoyo avec la vie d’une personne, militante politique en danger de mort dans son pays. Il serait grave que l’Etat républicain et ses autorités continuent à malmener Shova Gajurel, une femme de 38 ans venue du bout du monde où elle a tout quitté, où elle a tout abandonné, où elle a caché ses enfants dont elle n’a aucune nouvelle, comme de sa famille d’ailleurs, depuis plus de 30 mois… La situation chaotique au Népal interdit l’expulsion de Shova Gajurel vers le pire.

    Depuis le 19 juillet, le Comité « Libérez-les ! », le CSP 59, le MRAP et la LDH, des soutiens politiques, des associations et des citoyens… ont continué le soutien et se sont mobilisés pour exiger la libération immédiate et sans condition de celle qui est devenue notre camarade et amie Shova Gajurel.

    Depuis la 1ère semaine d’août, nos camarades de Belgique du Secours Rouge ont pris le relais, en allant la visiter au centre de rétention de Bruges pour la soutenir moralement, lui apportant aussi une aide financière et en nous faisant des comptes rendus réguliers sur sa situation.


    1 mois et demi de solidarité internationaliste et de soutien venu du monde entier, l’Etat français ne peut l’ignorer, donc ÇA SUFFIT le harcèlement et la torture morale !

    Ainsi, l’Etat français, le Préfet du Nord, les Ministres concernés, n’ont pas d’autres choix que de lui accorder un titre de séjour illimité ! Sans réponse immédiate et positive des autorités, le Comité « Libérez-les ! » et ses soutiens entameront avec leurs conseils, une procédure afin de faire condamner devant les juridictions compétentes, dont la Cour Européenne des Droits de l’Homme, l’Etat français et ses hauts fonctionnaires impliqués dans cette mise en danger volontaire d’autrui et déni des Droits, des Lois et des Accords internationaux.


    Nous appelons toutes les associations, les mouvements, les partis, les citoyens à se joindre à nous afin que Shova GAJUREL soit enfin régularisée en tant que réfugiée politique…
    avatar
    yunolo

    Féminin
    Nombre de messages : 743
    Age : 64
    Localisation : finistere
    Emploi/loisirs : fontionnaire
    Humeur : plutôt gaie
    Date d'inscription : 27/06/2009

    Re: Intégration

    Message par yunolo le Dim 6 Sep - 17:49

    IMMIGRATION "INTELLECTUELLE"! ASSEZ!
    Es-tu prêt à offrir ta chambre ? Es-tu prêt à recevoir à ta table les immigrés chaque jour ? Es-tu prêt à partager ton salaire ? As-tu une solution respectable pour eux ?
    Y'en a marre des gens dits "bien intentionnés" qui gueulent dans le vide!
    Va faire un tour du côté du Havre ou de Boulogne!!!! Là, tu verras des immigrés sales et puants! Là tu pourras remplir ton contrat de personne choquée! Là tu verras des personnes sans NOM et donc sans argent! Là tu pourras apporter ton aide! ILS EN ONT TELLEMENT BESOIN!
    Tous les immigrés capables de réunir des gens... avaient assez d'argent pour quitter leur pays! Ils sont même souvent d'anciens tortionnaires de leur propre peuple!
    Si tu veux être "humaniste"!!!! Va faire tes preuves auprès de vrais malheureux! VRAIMENT!
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8756
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Intégration

    Message par bye le Dim 6 Sep - 18:30

    Avant de ne plus te parler, ou t'écrire, car ça commence à bien faire, as-tu lu cet extrait de règlement?
    Libre Discussion dans les Coulisses de Demain est donc un espace ouvert, exception faite aux propos incitant à la haine, à la discrimination ou / et à la violence sous toutes ses formes. Les personnes qui participent aux discussions du Forum sont assurées de pouvoir y débattre en toute liberté. Cependant, les propos à connotations racistes (y compris sexistes, antisémites, homophobes…) ou / et xénophobes sont formellement interdits, conformément à la règlement française.

    Mais peut-être ne l'as tu pas compris ? "Immigrés sales et puants","tous les immigrés capables.."je n'ose écrire la suite, sont des propos racistes et tu n'as rien à faire sur ce forum.

    En principe, je ne réponds pas aux électeurs ou militants du FN; c'est dans la rue que celà se règle; mais depuis un moment, tu tiens des propos ignobles qui salissent ce forum, et surtout peut-être ceux et celles qui l'ont conçu.

    Quant à savoir si je reçois des immigré(e)s chez moi, je ne t'ai pas attendu, comme de dénoncer toutes les horreurs commises contre les réfugié(e)s politiques, sans-papiers,..
    Pauvre petite française rabougrie et haineuse!
    avatar
    yunolo

    Féminin
    Nombre de messages : 743
    Age : 64
    Localisation : finistere
    Emploi/loisirs : fontionnaire
    Humeur : plutôt gaie
    Date d'inscription : 27/06/2009

    Re: Intégration

    Message par yunolo le Dim 6 Sep - 18:43

    Je ne suis pas une petite française rabougrie et haineuse!.
    Loin s'en faut!
    Je ne fais pas davantage partie du FN! Mais plutôt de la gauche extrême! Et loin.... très loin de la droite et des socialistes actuels... et des mous!
    Je refuse simplement de cautionner et de pétitionner pour UNE PERSONNE! (celle qui aura eu suffisamment d'argent pour parler d'elle)! Pour me pencher sur toutes ces minorités et ces pauvres "hères" de moins de 18 ans qui crèvent en France!
    CEUX-LA OUI M'INTERESSENT! Et non pas des Madame Bettencourt!
    avatar
    yunolo

    Féminin
    Nombre de messages : 743
    Age : 64
    Localisation : finistere
    Emploi/loisirs : fontionnaire
    Humeur : plutôt gaie
    Date d'inscription : 27/06/2009

    Re: Intégration

    Message par yunolo le Dim 6 Sep - 19:15

    Sais-tu ce que c'est de courir après des réfugiés en France ? Sais-tu ce que sais de les aider ? Sais-tu ce que c'est de leur apporter pain, nourriture et vêtement chaud ?
    Pour mon fils.... arrêter ces pauvres âmes a été la plus difficile de ses missions! Il n'y a pas eu de matraquage... crois-moi! La presse aime juste en rajouter! (et c'est à elle que tu te réfères!!! malheureusement!!!)
    Il n'avait jamais vu autant de détresse!!!! Pourquoi n'allez-vous pas LA Où LES CHOSES SE PASSENT ?
    DEPLACEZ-VOUS A BOULOGNE ET VIENT EN PARLER APRES!
    Jim est revenu fatigué, outré, épuisé! Horrifié! Non pas par des violences policières.... mais par toute cette souffrance inouïe!
    Si tu dois t'élever contre toutes les souffrances... ce n'est certainement pas au trocadero! Et en signant n'importe quelle pétition!
    Maintenant tu veux me faire sortir du site! Pourquoi pas ?
    Si tes voeux sont aussi des ordres!!!! Alors!... Chef, oui Chef! Je quitte le site! Parce que tu ne supportes pas d'être contré! Pas capable d'entendre un autre son de cloche que le tien! Je préfère m'arrêter ici! avant d'être à nouveau taxée de tout et n'importe quoi!
    Tu sais Bye! J'ai vachement apprécié ton côté Prof! J'ai appris bcp! Mais tu devrais sortir de tes livres parfois et écouter les autres!!!! Mais tu n'es pas prêt! LOIN DE LA!

    admin
    Administratrice

    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Re: Intégration

    Message par admin le Dim 6 Sep - 20:48

    Yunolo, en tant que fondatrice du forum, je me suis engagée auprès de l'hébergeur du forum (Forumactif) de ne pas laisser des propos racistes (sous toutes ses formes) sur le forum. Au quel cas, je serais personnellement (même si ce ne sont pas mes idées) personnellement reconnue responsable des propos publié sur ce forum.

    Certains de tes propos ici sont exagérés. Je te demande donc bien de vouloir modérer tes propos.

    Je pense que tu peux défendre tes opinions, sans utiliser de propos plus que douteux.

    Merci.

    admin
    Administratrice

    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Re: Intégration

    Message par admin le Dim 6 Sep - 20:57

    yunolo a écrit:Je ne suis pas une petite française rabougrie et haineuse!.
    Loin s'en faut!
    Je ne fais pas davantage partie du FN! Mais plutôt de la gauche extrême! Et loin.... très loin de la droite et des socialistes actuels... et des mous!
    Je refuse simplement de cautionner et de pétitionner pour UNE PERSONNE! (celle qui aura eu suffisamment d'argent pour parler d'elle)! Pour me pencher sur toutes ces minorités et ces pauvres "hères" de moins de 18 ans qui crèvent en France!
    CEUX-LA OUI M'INTERESSENT! Et non pas des Madame Bettencourt!
    En règle générale, tu découvriras que Bye ne défends pas des personnes à la Bettencourt.

    Je suis surprise que tu sois d'extrême gauche, en générale, la gauche extrême est très libérale en ce qui concerne l'immigration, très laxiste parfois en ce qui concerne l'intégrisme religieux islamique.

    Je crois que tu mélanges un peu les choses, Bye ne défend pas les "riches" ou les immigrés façon Kadafi !

    Il défend celles et ceux qui souffrent dans leur pays et cherche à fuir leur univers pour pouvoir survivre ailleurs : fuir la guerre (comme en Irak ou en Afghanistan), fuir la misère économique, fuir l'extermination...

    Pour être totalement honnête, si j'étais née en Irak, en Chine, en Afghanistan, en Afrique du Sud, etc. J'aurais tout fait absolument tout (jusqu'à vendre toutes mes petites culottes)... pour fuir ces régions... et venir vers l'Europe ou les USA.

    Car soyons réalistes, ce sont quasiment les seules régions du globe où l'on vit un peu décemment !

    Et soyons honnête, la plupart des malheurs dans le monde et des misères dans le globe trouvent leur origine ou leur soutien chez les USA et chez l'Europe.
    avatar
    yunolo

    Féminin
    Nombre de messages : 743
    Age : 64
    Localisation : finistere
    Emploi/loisirs : fontionnaire
    Humeur : plutôt gaie
    Date d'inscription : 27/06/2009

    Re: Intégration

    Message par yunolo le Dim 6 Sep - 21:27

    C'est aussi ce que je pense Bettina! Etant très à gauche je ne peux accepter d'être traitée de FN!
    Je sais mieux que quiconque ce que c'est de mettre les mains dans le "coltar" et je n'ai de leçon à recevoir de personne!!!! Mais vraiment personne!!!!!
    A Brest, des marins russes sont à quai et ne reçoivent d'aide que de la population brestoise depuis plus d'un an! Leurs familles les attendent! Mais naviguant sous pavillon "panaméen"! Il n'y a pas de responsable! Si ce n'est pas une guerre çà!!!!
    Cà fait pas boum! Alors tout le monde s'en fout! Dont Bye, son savoir et ses certitudes!!!!
    Ils n'ont pas leurs noms écrits en grosses lettres! Ils n'on pas d'argent pour se défendre! RIEN QUE LEUR PEAU QUI N'INTERESSE PERSONNE!
    Ces gens là oui m'intéressent!
    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: Intégration

    Message par Rabasse du sud le Dim 6 Sep - 21:35

    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: Intégration

    Message par Rabasse du sud le Dim 6 Sep - 21:37

    avatar
    yunolo

    Féminin
    Nombre de messages : 743
    Age : 64
    Localisation : finistere
    Emploi/loisirs : fontionnaire
    Humeur : plutôt gaie
    Date d'inscription : 27/06/2009

    Re: Intégration

    Message par yunolo le Dim 6 Sep - 21:46

    Et toi Rabasse... tu en rajoutes un peu! Ben oui tu as raison en plus! chut! Il faut se taire! Surtout moi!
    Comment je vais faire ?????

    Contenu sponsorisé

    Re: Intégration

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 20 Oct - 4:26