LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Stop Autisme Virtuel L’autisme provoqué par les écrans, ça n’existe pas ! Halte aux théories infondées !
par bye Mar 9 Oct - 12:24

» Rapport des enquêteurs de l’ONU sur la Birmanie : crimes de masse, impunité et transition démocratique à l’arrêt
par bye Mar 2 Oct - 14:36

» Service national universel : surveiller et soumettre
par bye Mar 25 Sep - 10:57

» Un peu moins pauvre ?
par bye Mar 18 Sep - 11:21

» Clément Méric, ni oubli ni pardon
par bye Lun 10 Sep - 12:52

» Liberté de la presse en Birmanie : deux pas en avant, trois en arrière
par bye Mer 5 Sep - 8:49

» Rohingya : un an après... si peu d'avancées 
par bye Ven 24 Aoû - 18:59

» Le Festival de Douarnenez consacre deux journées à la Fédération de la Syrie du nord
par bye Mar 3 Juil - 14:19

» Pour une autre formation professionnelle
par bye Mer 27 Juin - 14:07

» Violences policières, violences d’Etat
par bye Mer 27 Juin - 13:56

» migration internationale
par bye Mar 26 Juin - 19:25

» Guyane : non à la Montagne d’or !
par bye Mar 12 Juin - 18:05

» Crime raciste en Calabre
par bye Ven 8 Juin - 12:17

» Les premiers chiffres de PARCOURSUP : une génération sacrifiée ?
par bye Lun 4 Juin - 17:42

» LES ONG DÉVOILENT LEUR PROJET DE LOI D’AVENIR POUR LES TRANSPORTS ET LA MOBILITÉ
par bye Mar 29 Mai - 18:01

» NE JAMAIS RECHERCHER D’ADHÉSION
par bye Mar 22 Mai - 14:38

» Kanaky, quand le peuple voulait s’éduquer lui-même...
par bye Lun 14 Mai - 10:04

» Anarchisme, éducation et pédagogie
par bye Lun 7 Mai - 13:15

» Cours libres - Debout ! Debout ! C’est maintenant que ça se passe...
par bye Dim 15 Avr - 9:08

» fascisme pas mort, hélas!
par bye Ven 6 Avr - 11:52

» Notre Dame des Landes ou l’art des grands projets inutiles
par bye Mar 3 Avr - 19:20

» MÉDECINS ET ASSOCIATIONS UNISSENT LEURS VOIX POUR RAPPELER L’URGENCE D’AGIR FACE À LA POLLUTION DE L’AIR
par bye Mer 28 Mar - 18:19

» BOMBARDEMENTS AU PROCHE ET MOYEN ORIENT : EXIGEONS LE RESPECT DU DROIT INTERNATIONAL PAR TOUS
par bye Jeu 22 Mar - 18:08

» Manifestation kurde anti-Erdogan à Bruxelles
par bye Mar 20 Mar - 7:23

» Les cigarettes électroniques, plus dangereuses que bénéfiques ?
par bye Mar 20 Mar - 7:13

» La métamatière et les créations
par Claude De Bortoli Jeu 15 Mar - 11:43

» Scandale sexuel : Oxfam présente ses excuses aux autorités haïtiennes
par bye Ven 9 Mar - 18:50

» SDF, il avait volé des sandwiches dans la poubelle d’Atac
par bye Ven 9 Mar - 18:40

» Malgré l’austérité, la France va dépenser 37 milliards pour son réarmement nucléaire
par bye Ven 9 Mar - 18:31

» La pauvreté s’installe...
par bye Mar 6 Mar - 10:58

» large victoire des grévistes d’HEMERA - HOLIDAY INN
par bye Ven 16 Fév - 10:40

» jeunes à la rue dans le grand froid : faire connaitre est déjà un combat
par bye Mer 14 Fév - 18:07

» National ou civique ou militaire : en arrière-plan du service obligatoire, la militarisation des élèves
par bye Lun 5 Fév - 13:03

» ARRIVÉES ET DEMANDES D'ASILE EN BAISSE EN 2017 EN EUROPE
par bye Mar 30 Jan - 18:29

» Les véritables enjeux des réformes éducatives de Jean-Michel Blanquer
par bye Mar 30 Jan - 15:00

» Contre la sélection à l’université : "On veut de l’inattendu !"
par bye Mar 23 Jan - 19:19

» Les policiers français ont abattu 18 personnes en 2017
par bye Ven 19 Jan - 7:43

» Acheter permis de conduire français
par Pipoinzaghi Mar 16 Jan - 16:02

» Journée internationale des droits de l’Homme : en Birmanie des espoirs déçus
par bye Sam 6 Jan - 7:52

» Tapis dans le bocage : la vérité sur les armes secrètes des "zadistes"
par bye Ven 29 Déc - 14:32

» Victoire du Secours populaire contre le maire F.N. d’Hayange
par bye Mer 20 Déc - 21:28

» Peut-on renvoyer les demandeurs d’asile vers des « pays tiers sûrs » ?
par bye Mar 19 Déc - 19:52

» Une montée des violences envers les migrants à travers l'Europe :
par bye Ven 15 Déc - 18:54

» Défendre et renforcer les CHSCT !
par bye Mar 5 Déc - 12:59

» Nuage de Ruthénium-106 sur l’Europe : que s’est-il réellement passé ?
par bye Mar 28 Nov - 12:35

» Dossier sur "l’affaire du stage de Sud éduc 93"
par bye Lun 27 Nov - 12:34

» Appel de Raymond Millot : Un projet émancipateur face aux dangers de l’anthropocène
par bye Mar 21 Nov - 12:54

» Les émissions de CO2 repartent à la hausse
par bye Ven 17 Nov - 17:05

» l’idéologie du consentement, outil d’émancipation ou d’isolement individuel ?
par bye Lun 13 Nov - 12:21

» Droit au logement opposable : le bilan chiffré 2008-2016
par bye Jeu 9 Nov - 20:02

» La rétention des « dublinés », dans l’attente d’un transfert, est contraire au règlement Dublin
par bye Lun 6 Nov - 18:33

» Face à la situation en Catalogne
par bye Mer 1 Nov - 11:33

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par bye Sam 21 Oct - 10:37

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Bus de la honte : ne laissons pas l’avenir aux réactionnaires
par bye Sam 14 Oct - 12:44

» La métamatière et le peuple
par Claude De Bortoli Ven 6 Oct - 9:27

» Vers un retour du délit de solidarité ?
par bye Sam 30 Sep - 6:45

» Dossier : de l’École capitaliste à l’éducation émancipatrice
par bye Mer 13 Sep - 19:07

» Education : le « désastre » d’un enseignement tiré vers le bas...
par bye Lun 4 Sep - 12:13

» Offre de prêt entre particuliers rapide en 72h
par BastienL Dim 13 Aoû - 19:49

» Jean Gadrey, économiste : “Il faut remettre la réduction du temps de travail au cœur du débat public”
par bye Mar 8 Aoû - 19:04

» Le « chavo-madurisme » n’est rien moins qu’une dictature pure et simple
par bye Dim 6 Aoû - 18:52

» Gel des postes et du budget de l’éducation nationale : non, cette école ne nous convient pas !
par bye Mer 12 Juil - 13:56

» G 20 Hambourg
par bye Lun 10 Juil - 11:51

» Handicapée, je ne peux continuer à enseigner dans mon académie
par bye Mer 5 Juil - 6:21

» Pour une éducation populaire féministe
par bye Lun 12 Juin - 18:20

» La CNT a écrit aux Éditions Belin
par bye Mar 6 Juin - 10:20

» Blanquer ministre de l’Education nationale : au secours, Sarkozy revient !
par bye Jeu 25 Mai - 11:08

» L'accaparement des terres en Birmanie
par bye Mer 17 Mai - 18:42

» Un enseignant kurde témoigne...
par bye Lun 15 Mai - 17:50

» La métamatière et le Roi de la Terre
par De Bortoli Claude Mar 2 Mai - 9:52

» Au-delà des élections
par bye Mer 26 Avr - 17:26

» Les Etats-Unis ont utilisé leur plus puissante bombe non-nucléaire en Afghanistan, une première
par bye Dim 23 Avr - 18:35

» « Pourquoi nous sommes en grève de la faim dans les prisons d’Israël »
par bye Dim 23 Avr - 18:31

» « Enculé, ordure ! ». Philippe Poutou insulté par les flics
par bye Dim 23 Avr - 18:25

» La Sécurité sociale, une assistance ou un droit ?
par bye Dim 23 Avr - 18:22

» Birmanie: pour établir un mécanisme indépendant de réexamen de tous les cas de prisonniers politiques
par bye Ven 21 Avr - 6:02

» Gatti est mort. A la Parole Errante ses mots résonnent encore !
par bye Mer 12 Avr - 18:21

» Turquie : appel urgent au monde enseignant, aux associations et syndicats…
par bye Lun 3 Avr - 18:21

» APPEL À LA MOBILISATION CONTRE LE PROCHAIN SOMMET DE L’OTAN !
par bye Sam 1 Avr - 5:30

» Communiqué de presse de SUD éducation Guyane du 28 mars
par bye Jeu 30 Mar - 10:16

» Qu’est-ce qui ne va pas avec l’arabe à l’école ?
par bye Ven 24 Mar - 12:03

» Libérons l'oisiveté !
par bye Ven 17 Mar - 19:05

» Quand Espérance banlieues bat la campagne
par bye Ven 17 Mar - 19:00

» 8 mars : luttons toutes et tous pour l’égalité des droits !
par bye Mer 8 Mar - 11:01

» Désarmer la police, la proposition pas si saugrenue du NPA
par bye Mar 7 Mar - 12:50

» Fin du dispositif des Caomi: quelle orientation pour les mineurs isolés de Calais ?
par bye Sam 4 Mar - 9:58

» Les fonctionnaires répondent aux "menaces" de Marine Le Pen
par bye Sam 4 Mar - 6:25

» Réduction des indemnités et contrôles drastiques : Macron s’attaque aux chômeurs
par bye Sam 4 Mar - 6:22

» L'avenue Serge Dassault à Corbeil-Essonnes doit être débaptisée !
par bye Sam 4 Mar - 6:20

» Nouvelle révélation du Canard Enchainé : les copinages de Hamon et LVMH
par bye Sam 4 Mar - 6:18

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR


    travailleurs sociaux

    Partagez
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8809
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    travailleurs sociaux

    Message par bye le Mar 19 Fév - 6:37

    Les travailleurs sociaux effectuent une tâche de plus en plus indispensable, ingrate, dans une société où la casse humaine est chaque jour plus effroyable. Ils ont conscience du rôle délicat que l'on veut leur faire jouer: celui de pansement, d'alibi à une machine infernale, où les plus "forts" gagneront, et où les mal-partis sont légion.
    De manière plus indidieuse, sous couvert de progrès, d'amélioration dans leur travail, leur rôle s'élargit à celui de "petit flic", où la dénonciation d'immigrés sans-papiers est institutionnalisée, où le contrôle permanent, et même l'auto-contrôle, devient une marque de fabrique de notre temps, et où la faiblesse, la difficulté des uns devient de plus en plus une tare, cherchant ainsi à détourner l'attention du réel coupable.
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8809
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: travailleurs sociaux

    Message par bye le Mar 19 Fév - 6:46

    la dépêche AFP ci dessous, et pour rappel le lien ci après http://www.delis.sgdg.org/ -voir brochure et la plaquette Pour des droits sociaux sans casier social !, édité par l'intercollectif DELIS, dont certaines et certains d'entre nous ont soutenu les intitiatives, et les soutiennent encore (voir liste "membres")

    évidemment l'initiative du CG des côtes d'armor pose, à priori, le problème de la "sécurisation" des documents -accès Internet par exemple-, de la confidentialité des informations des personnes, et des croisements éventuelles de celles-ci avec des fichiers

    c'est là un nouveau virage pris et semble t'il imposé aux salariéEs de ce secteur d'activité, qui appelle -au minimum- à la vigilance, et à obtenir plus d'éléments avant une éventuelle réaction...



    [afp] Côtes-d'Armor : le département équipe ses 400 travailleurs médico-sociaux d'ordinateurs portables sécurisés
    >
    >



    CONSEIL GÉNÉRAL DES CÔTES D'ARMOR - 18/02/2008 15h30 - NEWS Press
    >
    >

    > Côtes-d'Armor : le département équipe ses 400 travailleurs médico-sociaux d'ordinateurs portables sécurisés
    >
    >
    >
    Le département des Côtes-d'Armor équipe ses 400 travailleurs médico-sociaux d'ordinateurs portables communicants et sécurisés dans le cadre du projet ESTRAN (Equipement Spécialisé pour le TRAvail Nomade). Projet unique en France, c'est une véritable révolution de l'outil de travail des travailleurs sociaux.
    >
    > Du fait de ses missions, un travailleur médico-social doit être mobile. Que ce soit dans les locaux d'une des 12 Circonscriptions de la solidarité départementale (CSD), ou sur un des 90 sites où sont proposées des permanences, il est amené à rencontrer le public en différents lieux.
    >
    > Chaque circonscription costarmoricaine héberge ces cinq composantes professionnelles : administratif, action médico-sociales et PMI, action éducative, insertion et polyvalence. Le projet ESTRAN consiste à offrir un ordinateur portable à tout professionnel de terrain. Grâce à ce nouvel outil, il pourra accéder, comme s'il était dans son bureau, à un bouquet de services constitué d'applications professionnelles (Perceaval, CAFPRO, messagerie, démarches en ligne), d'outils documentaires (Guide Familial Web) et à Internet.
    >
    > D'ici à l'automne 2008, plus de 400 PC portables seront remis à ces professionnels, en lieu et place des traditionnels postes fixes. Inscrit au Schéma directeur informatique 2006-2008, le projet ESTRAN fait des Côtes-d'Armor un département pionnier en la matière.
    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: travailleurs sociaux

    Message par Rabasse du sud le Mar 19 Fév - 12:13

    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8809
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: travailleurs sociaux

    Message par bye le Ven 4 Avr - 5:04















    [iStages: rassemblement à Angers des étudiants en travail social

    Environ 450 étudiants selon la police, 800 selon les organisateurs, en
    formation sociale ou médico-sociale ont manifesté jeudi dans les rues d'Angers, pour demander l'application d'un décret récent portant sur la gratification obligatoire de leurs stages de plus trois mois.
    Inscrits dans les écoles du campus social d'Angers-Nantes en formation d'assistant social ou encore d'éducateur spécialisé, ils ont dénoncé, comme hier à Nantes lors de la visite du président de la République, Nicolas Sarkozy, le gel actuel de nombreux stages du fait de l'absence de garantie de financement de cette nouvelle mesure.
    "C'est une avancée indéniable pour nous et pour tous les stagiaires
    exploités, mais on est allé manifestement un peu trop vite car les employeurs ne disposent pas des ressources pour l'appliquer", a expliqué Nicolas Lagroste, l'un des porte-paroles des manifestants.
    De fait, selon lui, des dizaines d'étudiants se retrouvent aujourd'hui
    sans stage en Pays-de-la-Loire.
    Depuis un décret du 31 janvier 2008, une gratification de 398 euros
    mensuels doit être versée par les employeurs aux stagiaires à temps plein de plus de trois mois (hors fonction publique).
    Une circulaire de la direction générale des affaires sociales (DGAS,
    sous tutelle du ministère du Travail) du 27 février a confirmé l'application de ce décret au secteur social, ce qui entraîne des difficultés financières pour beaucoup de petites structures associatives.






    Les autres dépêches de l'Education du jour :
    >>
    Des milliers de lycéens encore dans la rue pour accentuer le rapport de forces

    Entre 700 et 2.000 lycéens manifestent à Toulouse
    Les Verts dénoncent "la grande braderie" de l'Education
    nationale

    Financement du service civil volontaire "garanti" pour 2008
    (Laporte)

    Pascal Zavaro lauréat 2008 du Grand prix lycéen des compositeurs
    Manifestation samedi à Paris contre la politique d'immigration du
    gouvernement

    Rassemblement à Paris des étudiants en travail social pour leurs
    stages

    Plusieurs milliers de lycéens manifestent à nouveau à Paris
    Xavier Darcos condamne les exactions en marge des manif de
    lycéens

    Des étudiants en travail social interpellent l'Etat sur leurs stages
    Stages: soutien de la FSU et de Sud aux étudiants en travail social
    Le maire de Toulouse dit non aux stages de remise à niveau en
    CM1-CM2

    IDF: le conseil régional prône une démarche régionale pour le Grand Paris
    Service civique: Luc Ferry chargé d'une mission, rapport attendu en juin



    [








    Les dernières dépêches de l'Education



    • 3 avril 2008
    • Mercredi
      2 avril 2008
    • Mardi
      1 avril 2008
    • Lundi
      31 mars 2008
    • Dimanche
      30 mars 2008
    • Samedi
      29 mars 2008
    • Vendredi
      28 mars 2008
    • Jeudi
      27 mars 2008
    • Mercredi
      26 mars 2008

    200 travailleurs sociaux en formation à l'IDS Rouen, toujours en grève,
    ont manifesté aujourdhui pour la question des stages avec des formateurs. Ils
    ont lancé un appel à la solidarité des salariés du médico-social. Une pétition
    circule à Rouen pour exiger la budgetisation du secteur associatif pour la
    rémuneration des stagaires. En fait il s'agit de la loi Borloo donc certaines
    associations avaient demandé des subventions (dont la mienne) obtenues mais sur
    un surcrôit d'acivités.
    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: travailleurs sociaux

    Message par Rabasse du sud le Ven 4 Avr - 10:15

    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8809
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: travailleurs sociaux

    Message par bye le Dim 6 Avr - 18:39

    Precarite et sante mentale http://pagesperso-orange.fr/cliniquedelaborde/Auteurs/LECARPENTIER%20michel/Textes/texte6.htm
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8809
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: travailleurs sociaux

    Message par bye le Jeu 10 Avr - 5:29

    Plusieurs centaines de travailleurs sociaux en formation des
    différentes écoles d'Ile de France se sont rassemblés ce jeudi 9 avril devant la
    direction régionale des affaires sanitaires et sociales d'Ile de
    France.
    Suite au rassemblement devant la direction générale des affaires
    sociales du 3 avril, les étudiants ont souhaité poursuivre le mouvement et
    réaffirmer l'inégalité de traitement que provoque le décret sur les
    gratifications de stages paru le 31 janvier dernier. En effet la
    gratification dépend du niveau du diplôme préparé et le secteur public
    en est exclu. De plus, cette gratification ne règle pas les situations de
    précarité ou de dépendance que connaissent bon nombre de personnes en
    formation.
    En guise de réception, l'administration de la DRASS a décidé de fermer
    ses portes alors que des négociations avaient lieu avec les directions des
    centres de formation concernant l'application du décret. C'est toujours
    la même conception du dialogue social dans laquelle les personnes
    concernées sont exclues et trouvent comme seuls interlocuteurs les forces de
    police.
    Le syndicat CNT santé social fonction publique territoriale région
    parisienne réaffirme son soutien aux travailleurs sociaux en formation
    qui lutte contre la précarité des étudiants en formation.
    Paris le 9 avril 2008


    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8809
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: travailleurs sociaux

    Message par bye le Mer 23 Avr - 8:18

    Fichage des rmistes
    Un ex-assistant social, en charge du suivi des Rmistes d’octobre 2005 à septembre 2006 pour le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) d’une mairie, révèle l’existence d’un système de fichage des allocataires du RMI et le non-respect du secret professionnel par les travailleurs sociaux. Les « instructeurs des contrats d’insertion » ne consignent pas seulement le parcours professionnel, la date de naissance et les qualifications des personnes qu’ils reçoivent mais aussi leurs difficultés financières, leur niveau culturel, leur nationalité et éventuellement leur penchant pour la bouteille et leurs problèmes de santé.
    Il avait alerté la CNIL, l’Association nationale des assistants de service social (Anas), le procureur de la République sur l’existence de fichiers informatisés des usagers sans le consentement de ces derniers, personne n’a jugé bon de réagir… comme si la dérive ainsi dénoncée n’était dans les faits qu’une pratique quasi généralisée.

    Cet ex-assistant social avait d’ailleurs refusé de constituer des fiches nominatives et récolté ainsi une mise à pied d’un mois.

    Il a consigné son témoignage dans un livre qui devrait sortir dans le but d’alerter l’opinion et susciter l’éventuelle émergence d’autres cas similaires en France.

    Extraits choisis : « Il est illettré… s’était présenté avec une demoiselle en situation irrégulière », « il a tendance à boire de temps en temps », « lente, très fuyante… », « très fragile, pleure facilement », « N’est pas cohérent. Problème psy ? », …

    Les réunions de la Commission Locale d’insertion (CLI) ne manquent pas non plus de piquant. Une quinzaine de personnes représentant les institutions locales ‘travailleurs sociaux, élus, ANPE, …) y examinent les dossiers des allocataires où la vie privée de ces derniers y est étalée…

    (info tirée de Politis du 10/04).
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8809
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: travailleurs sociaux

    Message par bye le Jeu 24 Avr - 19:50

    Educateurs pas délateurs !



    La légitimation de la délation n'appartient qu'aux systèmes totalitaires, résistons, désobeissons !





    Dans les années 70, nous, travailleurs sociaux, dénoncions la mission de contrôle que l’état social voulait nous confier, en aidant les habitants des cités à s’organiser au sein de comités de quartiers pour faire respecter leurs droits et leur dignité. Aujourd’hui l’ Etat Pénal voudrait faire de nous des garants de la paix sociale, des indics sociaux au service de la répression formalisée par les lois liberticides dont font partie les lois de prévention de la délinquance.

    Le pouvoir ultra-libéral produit la misère sociale, accentue les inégalités de façon exponentielle et concentre les richesse sans redistribution. Etre pauvre, constitue en soi un délit, pour préserver les intérêts d’une minorité, dont le seul bût est d’accumuler les profits. Les chômeurs de longue durée, les Rmistes, les prostituées, mendiants, gens du voyage, parents défavorisés, deviennent les boucs émissaires. Il faudrait "mériter" les indemnités chômage, les allocations de misère...Délit de sale gueule, de marginalité, chasse à la fraude par les ANPE, tandis que des patrons voyous délocalisent, licencient, abusent de biens sociaux en toute impunité.



    Dans quels régimes la délation se transforme t elle en acte civique ?



    Les dénonciations auprès des maires, le secret partagé avec…la police deviendraient des actes civiques incontournables...


    Hitler dès son arrivée au pouvoir en 1933 incitait la jeunesse à dénoncer ceux qui professaient des idées contraires à l'idéologie du Reich. Le gouvernement de Vichy en instituant la délation a conduit des millions de juifs, d'homosexuels, d'opposants politiques de Tziganes dans les camps de la mort. Les U.S.A sous le maccarthysme dans les années 50, ont recruté d'anciens nazis au sein de la CIA

    pour faire "la chasse aux rouges" Sans oublier les gigantesques massacres, internements, procès arbitraires de la Russie Stalinienne et les pays satellites.



    Est -ce ce type de société que nous voulons ?



    La dictature apparaît là où l'ennemi intérieur est désigné : Ici l'ennemi intérieur c'est le pauvre, l'immigré, le parent défaillant, le marginal, le délinquant...Ils seraient arnaqueurs profiteurs, paresseux, parasites, déviants, sauvageons.Il existerait par conséquent une citoyenneté à deux vitesses celle qui a droit de cité et celle qui doit être dénoncée.

    La législation n'a plus cours quand elle est contredite par l'éthique.

    L'article 21 de la constitution de 1958 stipule : lorsque le gouvernement viole les libertés et les droits garantis par la constitution la résistance sous toutes ces formes est le plus sacré de tous les droits et le plus impérieux des devoirs.



    Travailleurs sociaux, personnels soignants, enseignants nous devons souscrire à ce refus.



    Les élus ne sont pas nos mandataires et en aucun cas nous ne signalerons des personnes dont le seul délit d’être défavorisés socialement, sans droits, et sans papiers…. Nous continuerons à garantir la relation de confiance, de confidentialité, d'entraide, de libre adhésion, d’anonymat , socle de la loi de 1972 concernant les statuts de la Prévention Spécialisée mais aussi du travail social en général.



    C'est le gouvernement qui est hors la loi !



    Renforçons ce formidable courant de résistance qui émerge au sein des collectifs de travailleurs sociaux, de soignants, des syndicats enseignants, de collectifs de défense des sans-papiers contre un régime qui bascule vers le totalitarisme.
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8809
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: travailleurs sociaux

    Message par bye le Mer 14 Mai - 6:41

    Communiqué


    Gratification des stages en travail social : un air (gazé) de Sorbonne

    Plus de 5000 travailleurs sociaux en formation, formateurs et salariés
    du secteur sanitaire et social sont venus de toute la France pour dénoncer
    notamment le caractère discriminatoire et profondément inégalitaire du
    décret paru le 31 janvier dernier concernant les gratifications des
    stages en travail social. La manifestation devait se terminer à la Sorbonne
    où se tenait ce même jour les assises du travail social. Une délégation
    mandatée par la coordination nationale des travailleurs sociaux en
    formation devait également être reçue en fin d'après midi.

    Alors que la manifestation regagnait pacifiquement la place de la
    Sorbonne, les forces de l'ordre ont dû trouvé que la dispersion ne se
    faisait pas assez rapidement et ont gazé à trois reprises les
    manifestants. Vers 20h30, une centaine de personne était encore
    encerclée par les CRS.
    Comme à chaque fois que le rapport de force devient défavorable à
    l'Etat,ce dernier vient nous rappeler les limites de la liberté qu'il prétend
    tant défendre afin de nous mettre au pas.

    La fédération CNT santé social et collectivités territoriales tient à
    réaffirmer qu'elle restera auprès de celles et ceux qui luttent. Ce
    coup de force de l'Etat doit nous permettre d'étendre le mouvement et de
    rester solidaires face à la répression.
    Concernant le décret sur la gratification des stages, nous maintenons
    que cette mesure ne résoudra en rien la précarité que connaissent bon
    nombre de travailleurs sociaux en formation.
    Seul un véritable statut de travailleur social en formation permettra
    un accès à toutes et tous à la formation de manière égalitaire, quel que
    soit le niveau du diplôme préparé et sans subordination au lieu de stage.

    Seul-e-s, nous ne pouvons rien, Uni-e-s, nous pouvons tout !
    Nous n’aurons que ce que nous prendrons !


    Paris, le 13 mai 2008
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8809
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: travailleurs sociaux

    Message par bye le Dim 25 Mai - 11:11

    De: commission travail social du syndicat CNT santé-social-fpt de la rp
    Objet: Radio libertaire le lundi 26 mai 2008 : offensive contre la psychanalyse
    À:
    Date: Samedi 24 Mai 2008, 17h50


    Le monde merveilleux du travail.
    Émission du syndicat santé social collectivités territoriales

    Lundi 26 mai 2008 à 19h30 sur radio libertaire 89.4
    et pour les autres régions sur internet en cliquant sur le lien

    http://ecoutez.radio-libertaire.org:8080/radiolib.m3u

    L'émission aura pour thème : Offensive contre la psychanalyse

    Actualité et point luttes : Toujours les travailleurs sans papiers en
    grève qui occupent leur lieu de travail
    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: travailleurs sociaux

    Message par Rabasse du sud le Dim 25 Mai - 11:17

    Conte à méditer
    > Vous avez sûrement déjà reçu ce texte, mais vu sa pertinence,
    > relisez et diffusez largement.
    > Merci
    >
    >
    > Olivier Clerc, écrivain et philosophe, a envoyé un petit conte d'une
    > grande
    > richesse d'enseignement.
    >
    >
    > Il s'agit du principe de la grenouille chauffée :
    >
    > Imaginez une marmite remplie d'eau froide dans laquelle nage
    > tranquillement
    > une grenouille.
    > - Le feu est allumé sous la marmite, l'eau chauffe doucement.
    >
    > Elle est bientôt tiède.
    > - La grenouille trouve cela plutôt agréable et continue à nager.
    > - La température continue à grimper.
    >
    > L'eau est maintenant chaude.
    > C'est un peu plus que n'apprécie la grenouille, ça la fatigue un
    > peu, mais
    > elle ne s'affole pas pour autant.
    > - L'eau est cette fois vraiment chaude.
    > La grenouille commence à trouver cela désagréable, mais elle s'est
    > affaiblie,
    > alors elle supporte et ne fait rien.
    >
    > - La température continue à monter jusqu'au moment où la grenouille
    > va tout
    > simplement finir par cuire et mourir.
    >
    > - Si la même grenouille avait été plongée directement dans l'eau à
    > 50°, elle
    > aurait immédiatement donné le coup de patte adéquat qui l'aurait éjectée
    > aussitôt de la marmite.
    > Cette expérience montre que, lorsqu'un changement s'effectue d'une
    > manière
    > suffisamment lente, il échappe à la conscience et ne suscite la
    > plupart du
    > temps aucune réaction, aucune opposition, aucune révolte .
    >
    > - Si nous regardons ce qui se passe dans notre société depuis quelques
    > décennies, nous subissons une lente dérive à laquelle nous nous
    > habituons.
    >
    > Des tas de choses qui nous auraient horrifiés il y a 20, 30 ou 40
    > ans, ont
    > été peu à peu banalisées, édulcorées, et nous dérangent mollement à
    > ce jour,
    > ou laissent carrément indifférents la plupart des gens.
    >
    > AU NOM DU PROGRÈS et de la science, les pires atteintes aux libertés
    > individuelles, à la dignité du vivant, à l'intégrité de la nature, à la
    > beauté et au bonheur de vivre, s'effectuent lentement et
    > inexorablement avec
    > la complicité constante des victimes, ignorantes ou démunies.
    >
    > Les noirs tableaux annoncés pour l'avenir, au lieu de susciter des
    > réactions
    > et des mesures préventives, ne font que préparer psychologiquement
    > le peuple
    > à accepter des conditions de vie décadentes, voire DRAMATIQUES.
    > Le GAVAGE PERMANENT d'informations de la part des médias sature les
    > cerveaux qui n'arrivent plus à faire la part des choses...
    >
    > Lorsque j'ai annoncé ces choses pour la première fois, c'était pour
    > demain.
    > Là, C'EST POUR AUJOURD'HUI.
    > Alors si vous n'êtes pas, comme la grenouille, déjà à moitié cuits,
    > donnez
    > le coup de patte salutaire avant qu'il ne soit trop tard.
    >
    > Merci de diffuser largement.
    > SOMMES NOUS DEJA A MOITIÉ ' CUITS ' ?
    >
    > ce que nous démontre bye en est la preuve, répression, panurgisme, manipulation médiatique............
    avatar
    jeffe

    Masculin
    Nombre de messages : 207
    Age : 109
    Localisation : au soleil
    Emploi/loisirs : faire la [ R]évolution
    Humeur : [R]évolutionnaire
    Date d'inscription : 12/04/2008

    Re: travailleurs sociaux

    Message par jeffe le Dim 25 Mai - 12:27

    Chers Rabasse et Bye
    Et les autres

    C'est justement (enfin il me semble) pour cela que nous nous activons:

    Dire
    "REVEILLEZ-VOUS, L'EAU EST BEAUCOUP TROP CHAUDE, SORTONS DE LA MARMITE !!!"
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8809
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: travailleurs sociaux

    Message par bye le Dim 25 Mai - 17:58

    Tout à fait, chers Rabasse et Jeffe ( c'est pour celà que je dors très peu.. )

    Nous pouvons nous demander s'il y a possibilité de réversibilité, tellement la pente est inclinée, et nous pousse inexorablement dans une nasse, un filet de plus en plus serré: les atteintes aux droits, aux libertés sont multiples, les remises en question de tous les avantages ou garanties sociales se succèdent à un rythme encore jamais constaté, l'abrutissement généralisé par les médias est permanent, les relations entre les hommes et femmes sont commercialisées, vulgarisées ( c'est vraiment le mot) au niveau zéro de la relation humaine,bref..

    Pourrons-nous sauvegarder quelque chose de pur ( je n'ai même pas parlé de la sauvegarde de l'environnement ), l'humanité a-t-elle encore une conscience ?
    avatar
    jeffe

    Masculin
    Nombre de messages : 207
    Age : 109
    Localisation : au soleil
    Emploi/loisirs : faire la [ R]évolution
    Humeur : [R]évolutionnaire
    Date d'inscription : 12/04/2008

    Re: travailleurs sociaux

    Message par jeffe le Dim 25 Mai - 18:23

    En nous y mettant très fort, peut-^etre une petite chance ? Au pire nous auront fait notre part, comme le collibri...
    Mais je pense que le phénoméne qui pousse la masse à suivre le mouvement peut jouer en notre faveur. Le contxte "catastrophique" actuel est une opportunité pour nous.
    Sortons et montrons qu'un autre voie est en train d'émerger. De partout des scientiphiques, des philosophes commencent à parler. C'est un peu désordonné mais cela montre que le vent contraire se léve.
    C'est ce que je disais à Ecotone quand je disais que deux entités allaient se lever et s'affronter.
    avatar
    jeffe

    Masculin
    Nombre de messages : 207
    Age : 109
    Localisation : au soleil
    Emploi/loisirs : faire la [ R]évolution
    Humeur : [R]évolutionnaire
    Date d'inscription : 12/04/2008

    Re: travailleurs sociaux

    Message par jeffe le Lun 26 Mai - 0:28

    Pardon mais j'ai écrit le texte précédent trop vite. Je le reprends.

    En nous y mettant très fort, y a t-il peut-être une petite chance ? Au pire nous auront fait notre part, comme le colibri...
    Mais je pense que le phénomène qui pousse la masse à "suivre le mouvement" peut jouer en notre faveur. Le contexte "catastrophique" actuel est une opportunité pour "éveiller" les gens à une autre manière de compter les minutes qui leur restent à vivre.

    Sortons et montrons qu'un autre voie est en train d'émerger. De partout des scientifiques, des philosophes commencent à parler. C'est un peu désordonné mais cela montre que le vent tourne.
    C'est ce que je disais à Ecotone quand je disais que deux entités allaient se lever et s'affronter.
    mais la vraie "révolution" passe par nous même. Chacun doit d'abord changer en lui et retrouver le sens de la vie, avec une partie pour lui et une partie pour le collectif.
    C'est pour cela que les dogmes politiques ont tous échoués. La part qui appartient à chacun a été nié, voir a été réprimée au profis du seul bien collectif, tuant ainsi le collectif.
    Vivre ensemble n'est pas un devoir ni une obligation, ce doit être un choix de chacun et tendre vers le plaisir.

    Mais c'est de notre responsabilité à tous si nous en sommes là.

    Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal, mais à
    cause de ceux qui regardent et laissent faire” (Albert Einstein)


    Alors il est de notre responsabilité à tous de faire autrement.
    avatar
    jeffe

    Masculin
    Nombre de messages : 207
    Age : 109
    Localisation : au soleil
    Emploi/loisirs : faire la [ R]évolution
    Humeur : [R]évolutionnaire
    Date d'inscription : 12/04/2008

    Quand Gandhi, Coluche et d'autre sont "chosifiés".

    Message par jeffe le Lun 26 Mai - 9:31

    Voici comment on anesthésie l'opinion publique.
    En rabotant l'inconscient collectif. En vidant de sa substance, tout acte/personnalité "résistante".
    En glorifiant les rebelles pour mieux les faire taire.








    Volontairement ou non, la "société de consommation de masse" tente de nous mettre sous "anxiolitique".

    Les conséquences de ces campagnes de pub (voir également Lorsque la pub "dérappe" ... ? ) sont qu'aucun message de révolte n'est plus audible. Lorsqu'on dira "Gandhi", on pensera "Adecco".

    Leur sloggan ? Better work, better life (meilleur travail, meilleure vie)

    La société néo-libérales met sa touche finale à son vaste plan de mise en esclavage des masses.
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8809
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: travailleurs sociaux

    Message par bye le Lun 26 Mai - 19:24

    Je vous adesse in extenso l'annonce publiée par l'ANPE de ROUEN, ça n'est pas un canular!


    Numéro d'offre 746539J Intervenant Controleur des familles (code métier Rome 23112)

    VOUS SEREZ CHARGE D'EFFCTUER DES VISITES SURPRISES DANS DES FAMILLES
    POUR VERIFIER LE BON DEROULEMENT DE LA GARDE DES ENFANTS

    Type de contrat CDI
    Lieu de Travail 76 ROUEN
    Nature d'offre CONTRAT DE TRAVAIL
    Expérience : EXIGEE TROIS ANS AUPRES D'ENFANTS
    Formation connaissances; BTS ECO. SOC.FAMILIALE EXIGEE OU CERTIFICAT APT NIVEAU 5
    AUX DE PUER;EXIGE
    Durée hebd. de travai: 2 HEURES HEBDO (!!!):
    Taille de l'entreprise: 0 SALARIE
    Secteur d'activité ACCUEIL D'ENFANTS
    Adreser CV et lettre de motivation
    Family sphere
    Leroy Christophe
    64, BVD de l'Yser
    76 000 ROUEN
    ou telephoner 02 32 10 10 90
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8809
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: travailleurs sociaux

    Message par bye le Lun 23 Juin - 5:41

    Dans le cadre de l'émission de radio "Le monde merveilleux du travail"
    sur Radio libertaire (89.4),
    le syndicat CNT santé-social/collectivités territoriales reçoit
    l'association ACCES (Association culturelle contre les exclusions et les
    ségrégations), fondée par les psychanalystes René Diatkine, Tony Lainé
    et Marie Bonnafé, pour présenter les idées et la démarche de cette
    association, notamment concernant l'accès à la lecture et plus largement
    à la culture des jeunes enfants.

    L'émission enregistrée sera retransmise le lundi 23 juin de 19h30 à 21h
    sur Radio libertaire 89.4

    Pour celles et ceux qui ne sont pas en région parisienne, vous pouvez
    écouter l'émission sur

    http://ecoutez.radio-libertaire.org:8080/radiolib.m3u
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8809
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: travailleurs sociaux

    Message par bye le Ven 27 Juin - 5:33

    Bonjour à Tous,

    Une Manifestation Nationale autour de la Gratification des Stages s'est déroulé ce jeudi 26 juin à 13h00, Place de la République à Paris. Différents Collectifs venant de toute la France ont voyagé toute la nuit pour être sur les lieux. Il y avait notamment des étudiants de Metz, Nancy, Limoges, Aquitaine, Toulouse, Albi, Poitiers, le Centre, etc. La mobilisation vise à interpeler la population et les politiques sur la pénurie croissante des stages, et soulève d'autre part de nombreux questionnements autour de l'avenir du social en France.

    Une lettre de la Coordination Nationale des Travailleurs Sociaux en Formation (TSF) qui avait réuni 5 000 professionnels sur le bitume de Paris en mai dernier nous est parvenu : ci-dessous.

    Très bonnes vacances à Tous, et RDV sur 7.8.9 Radio Sociale
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


    " Voilà quatre mois maintenant que les TSF se mobilisent pour sauvegarder leurs formations.



    Après s'être rejoints en coordination nationale à 5 reprises, le mouvement s'est peu à peu organisé et les TSF ont pu participé à plusieurs instances importantes: commission du STAPRO, réunion multipartite (CG, CR, Préfet,...) en région... Néanmoins, lorsqu'il a été question de rencontrer les ministres Mme Bachelot et Mr Bertrand, les TSF ont été reçus par leurs conseillers ou chef de cabinet, qui, en plus de ne pas connaître le dossier, n'ont aucun pouvoir décisionnel. Mme Iborra, vice-présidente du Conseil Régional Midi-Pyrénées, avait obtenu un nouveau rendez-vous avec Mr Bertrand le 24 ou 25 juin. Celui-ci a été annulé la veille par le ministre, prétextant l'inutilité de cette nouvelle rencontre.



    Au bout de quatre mois de réflexion et de mobilisation, les craintes des TSF ne cessent d'augmenter. A terme les TSF craignent que leur formation ne se retrouve incluse dans le cursus universitaire et perdre de sa qualité. La spécificité de nos formations repose sur le principe d'alternance et l'articulation théorie/pratique. Nous craignons que la gratification participe à la liquidation progressive des principes fondateurs de l'action sociale: réfléchir notre fonction avant de l'habiter.



    Rappelons que le terme juridique de gratification signifie: libéralité en principe bénévole remise par un employeur à son employé. Autrement dit, c'est un don, une récompense qu'un patron remet à son salarié. Le secteur social, secteur non-marchand et à but non lucratif, ne semble pas épargné par une politique de résultats et de production. La gratification viendrait alors appuyer l'apport productif du stagiaire dans ces sites qualifiants et pourrait créer ainsi un sous salariat et mettre en concurrence celui-ci et les professionnels.



    D'une manière plus générale, les TSF souhaitent réfléchir à un statut spécifique et à l'éthique et aux valeurs du social sur lesquelles nous pourrions appuyer nos métiers. Au delà de la gratification, des réflexions émergent également sur le cadre législatif de nos métiers et la tournure qu'il prend (création d'établissement pour mineurs, délation, réforme de la CC66...) Ainsi, les TSF cherchent le moyen d'être davantage représenté lors des réflexions sur le secteur social et ses formations.



    De nouveaux rendez-vous ont été ou sont également à venir:



    - Le 25/06 à Paris: Rendez-vous avec l'AFORTS (association qui regroupent les centres de formations du secteur social) qui soutient l'idée de faire une association représentative des TSF. En effet, l'AFORTS est très en demande d'avoir des interlocuteurs étudiants repérés administrativement.

    Leur position reste la demande de déblocage de fonds. Après avoir interpellé l'Etat, ils ont également effectué des démarches auprès de l'ADF (Association des Départements de France). Ils demandent aux départements de formaliser leur engagement à financer la gratification.

    L'AFORTS assure jouer son rôle pédagogique en engageant les centres de formations à assurer de bonnes conditions de mise en stage et d'apports qualifiants à leurs étudiants.



    - Le 26/06 à Paris: Conférence du bureau de l'UNIFAF (organisme qui gère les fonds pour les formations professionnelles du social et médico-social)
    Les syndicats proposeront le matin que nous y participions, nous aurons donc la réponse le jour même.



    - Le 27/06 à Paris : Rencontre nationale de la branche sanitaire et sociale, avec des représentants salariés, employeurs, politiques des CG et CR.
    La CFDT nous propose 6 invitations nominatives.



    En ce qui concerne le contenu de ces rendez-vous, c'est la position votée en coordination nationale qui sera portée :
    - demande la modification des conditions d'application du décret relatif à la gratification dans le secteur social
    - demande d'une concertation multipartite pour trouver une solution financière pérenne et égalitaire pour tous, versée par un organisme tiers et respectant le principe de formation par alternance "



    la Coordination Nationale TSF
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8809
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: travailleurs sociaux

    Message par bye le Mar 1 Juil - 19:32

    Pénalisation du travail social :
    le Conseil supérieur du travail social réagit

    En novembre dernier, à la suite de l'interpellation de deux intervenantes sociales dans le cadre de leur travail, France Terre d'Asile avait saisi, avec le soutien de plus de 50 associations, le Conseil supérieur du travail social (CSTS).

    L’association se félicite de l’avis rendu par le CSTS, le 3 juin 2008, à l’intention de la Secrétaire d’Etat à la Solidarité, Madame Valérie Létard (voir le texte en pièce jointe ou sur le site de France Terre d’Asile : http://www.france-terre-asile.org/index.php?option=com_content&task=view&id=615&Itemid=9).

    Cet avis rappelle les principes juridiques et le cadre réglementaire de l’intervention sociale en direction des populations migrantes.

    Il concrétise un engagement important de France Terre d’Asile, qui avait procédé à la saisine du CSTS à la suite de l’interpellation et de la mise en garde à vue de deux intervenantes sociales, salariées de l’association, en novembre 2007.

    France Terre d’Asile avait alors lancé une pétition condamnant le risque de dérive vers une pénalisation du travail social, qui avait recueilli plus de 11 000 signatures.

    Dans son avis, le CSTS note la multiplication des interventions de police et des demandes de communication de fichiers et de dossiers nominatifs émanant de magistrats, qui constituent une remise en cause des principes mêmes du travail social.

    Le CSTS rappelle qu’il n’entre pas dans les missions des travailleurs sociaux d’émettre un avis sur la régularité du séjour de telle ou telle personne et encore moins de participer au repérage des « sans-papiers ».

    Le travail social se doit d’apporter une aide aux plus démunis, en tenant compte de la réalité de la situation des personnes, mais dans le respect de leurs droits et de leur dignité.

    Le CSTS exprime le souhait d’être associé à l’élaboration d’une circulaire visant à la sécurisation juridique des interventions du travail social. Il demande à être partie prenante du futur groupe de réflexion interministériel (Affaires sociales, Justice, Intérieur).

    France Terre d’Asile espère désormais que cet avis sera suivi d’effets et permettra d’éviter que ne se reproduisent des entraves à l’exercice des missions des travailleurs sociaux, telles que celles ayant touché deux de ses salariées fin 2007.
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8809
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: travailleurs sociaux

    Message par bye le Dim 20 Juil - 8:56

    Voici un texte des propos d'un philologue allemand, interrogé par un Milton Mayer. Le philologue a vécu sous le régime nazi.



    Si vous avez le temps, lisez-le correctement. On croirait entendre parfois les réflexions de militants actuels et une analyse de ce qui se passe.



    ILS PENSAIENT ETRE LIBRES … MAIS ALORS CE FUT TROP TARD.
    Titre original : « They thought they were free –The Germans, 1933-1945 », chapitre 13 "But then it was too late"
    Milton Mayer, 1955



    « Vivre ce processus, ce n’est pas du tout être capable de le remarquer – je vous prie de me croire – à moins d’avoir un degré de vigilance politique, d’acuité, bien plus élevé que celui que la plupart d’entre nous ont eu l’occasion de développer. Chaque pas était si petit, si insignifiant, si bien expliqué ou, à l’occasion, « regretté » qu’à moins d’avoir pris ses distances dès le début, à moins d’avoir compris ce que tout cela était fondamentalement, ce à quoi devaient mener toutes ces ‘petites mesures’ qu’aucun Allemand patriote ne pouvait repousser, on ne le voyait pas plus se développer jour après jour qu’un fermier dans son champ ne voit pousser le maïs. Et un jour il est au dessus de sa tête.

    "Comment peut-on éviter ça, parmi les gens ordinaires, même parmi les gens très éduqués ? Franchement, je ne sais pas. Je ne vois toujours pas. Bien, bien des fois depuis que tout cela a eu lieu, j’ai ruminé ces deux grandes maximes, Principiis obsta et Finem respice – « Prenez garde aux débuts » et « Considérez la fin ». Mais il faut anticiper la fin pour résister, ou même voir, les débuts. Faut-il que les hommes ordinaires, et même les hommes extraordinaires, prévoient clairement et avec certitude la fin et comment ça va se passer ? Ca pourrait arriver. Et tout le monde compte sur ce « pourrait ».

    "Voyez-vous", reprit mon collègue, "on ne sait pas exactement où et comment aller. Croyez-moi, c’est vrai. Chaque acte, chaque occasion, est pire que le dernier, mais seulement un peu pire. On attend le suivant et encore le suivant. On attend la grande occasion qui va choquer, en pensant que d’autres, quand viendra un tel choc, vous rejoindront pour résister d’une façon ou une autre. Vous ne voulez pas agir, ou même parler, seul ; vous ne voulez pas ‘sortir de l’ordinaire pour causer du désordre’ Pourquoi ? Eh bien, parce que vous n’avez pas l’habitude. Ce n’est pas seulement la peur, la peur de se lever seul, qui vous retient ; c’est aussi une réelle incertitude.

    ‘L’incertitude est un facteur très important, et au lieu de baisser avec le temps, elle monte. Dehors, dans les rues, dans la communauté en général, ‘tout le monde’ est heureux. On n’entend pas de protestation, et certainement on n’en voit pas.

    Mais la grande occasion qui choque, où des dizaines, des centaines ou des milliers se joindront à vous, ne vient jamais. C’est le problème. Si le dernier et le pire des actes du régime était venu juste après le premier et le plus petit, des milliers, oui, des millions auraient été suffisamment choqués – si, disons, le gazage des Juifs en 43 était venu immédiatement après des papillons « Entreprise allemande » sur les fenêtres des boutiques non juives en 33. Mais bien sûr ça ne se passe pas ainsi. Entre temps, il y a les centaines de petits pas, certains imperceptibles, chacun d’eux vous préparant à ne pas être choqué par le suivant. L’étape C n’est pas bien pire que l’étape B, et, si vous n’avez pas pris position à l’étape B, pourquoi devriez-vous à l’étape C ? Et ça continue vers l’étape D.
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8809
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: travailleurs sociaux

    Message par bye le Sam 6 Sep - 6:31

    Chers collègues,
    (H.S.)
    MINISTERE DE LA SOLIDARITE - Nouveau "Portail des Métiers de la Santé et du Social" :

    Vous êtes un professionnel de la santé ou du social, vous voulez savoir si vous avez fait le bon choix d'orientation dans votre métier actuel ?
    Test en 3 questions du Site officiel du Ministère en cliquant sur le lien :
    http://www.metiers.santesolidarites.gouv.fr/quizz.php3


    Pour vos gagner du temps, sachez que :


    -pour Educateur, c'est "généreux et sport avec l'hôtesse de l'air" qui prédispose bien
    -pour Assistante sociale, c'est "généreux et regarder la télévision"
    -pour Médecin, "consciencieux et bricoler avec le comptable", est un bon profil.

    Mme Valérie LETARD, secrétaire d'Etat dans ce ministère avait déclaré en janvier dernier qu'elle allait travailler sur la promotion des Métiers du social et du médico-social (ASH du 18/1/08 p.17) :
    Elle ne nous a pas vraiment pas déçus ! qu'elle continue !...


    et faites faire le test du Ministère à vos collègues.
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8809
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: travailleurs sociaux

    Message par bye le Mer 1 Oct - 6:18

    Aux damnés de la terre!


    Ce fut une belle manif Parisienne pour la CC 66 , syndicale et unitaire de la CFTC à Sud en passant par FO, la CFDT, et la Ceget.
    Entre 6 et 8000 manifestants venus de toute la France, un beau chahut devant les Ministères. Une délégation a été reçue au Ministère du Travail par Bertrand. On a pas eu l'info encore du résultats...A déplorer les mots d'ordre vraiment trop trop réformistes sur le Social! Dites si vous en entendez causer dans les medias, il parait que ç'est la première manif de travailleurs sociaux d'une telle ampleur
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8809
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: travailleurs sociaux

    Message par bye le Mer 1 Oct - 6:21

    Le personnel méddico-social manifeste dans toute la France - Société - Le Monde.fr



    http://www.lemonde.fr/societe/portfolio/2008/09/30/le-personnel-medico-social-manifeste-dans-toute-la-france_1101483_3224.html#xtor=RSS-3208

    Contenu sponsorisé

    Re: travailleurs sociaux

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 16 Oct - 6:22