LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Pour une éducation populaire féministe
par bye Lun 12 Juin - 18:20

» La CNT a écrit aux Éditions Belin
par bye Mar 6 Juin - 10:20

» Blanquer ministre de l’Education nationale : au secours, Sarkozy revient !
par bye Jeu 25 Mai - 11:08

» L'accaparement des terres en Birmanie
par bye Mer 17 Mai - 18:42

» Un enseignant kurde témoigne...
par bye Lun 15 Mai - 17:50

» La métamatière et le Roi de la Terre
par De Bortoli Claude Mar 2 Mai - 9:52

» Au-delà des élections
par bye Mer 26 Avr - 17:26

» Les Etats-Unis ont utilisé leur plus puissante bombe non-nucléaire en Afghanistan, une première
par bye Dim 23 Avr - 18:35

» « Pourquoi nous sommes en grève de la faim dans les prisons d’Israël »
par bye Dim 23 Avr - 18:31

» « Enculé, ordure ! ». Philippe Poutou insulté par les flics
par bye Dim 23 Avr - 18:25

» La Sécurité sociale, une assistance ou un droit ?
par bye Dim 23 Avr - 18:22

» Birmanie: pour établir un mécanisme indépendant de réexamen de tous les cas de prisonniers politiques
par bye Ven 21 Avr - 6:02

» Gatti est mort. A la Parole Errante ses mots résonnent encore !
par bye Mer 12 Avr - 18:21

» Turquie : appel urgent au monde enseignant, aux associations et syndicats…
par bye Lun 3 Avr - 18:21

» APPEL À LA MOBILISATION CONTRE LE PROCHAIN SOMMET DE L’OTAN !
par bye Sam 1 Avr - 5:30

» Communiqué de presse de SUD éducation Guyane du 28 mars
par bye Jeu 30 Mar - 10:16

» Qu’est-ce qui ne va pas avec l’arabe à l’école ?
par bye Ven 24 Mar - 12:03

» Libérons l'oisiveté !
par bye Ven 17 Mar - 19:05

» Quand Espérance banlieues bat la campagne
par bye Ven 17 Mar - 19:00

» 8 mars : luttons toutes et tous pour l’égalité des droits !
par bye Mer 8 Mar - 11:01

» Désarmer la police, la proposition pas si saugrenue du NPA
par bye Mar 7 Mar - 12:50

» Fin du dispositif des Caomi: quelle orientation pour les mineurs isolés de Calais ?
par bye Sam 4 Mar - 9:58

» Les fonctionnaires répondent aux "menaces" de Marine Le Pen
par bye Sam 4 Mar - 6:25

» Réduction des indemnités et contrôles drastiques : Macron s’attaque aux chômeurs
par bye Sam 4 Mar - 6:22

» L'avenue Serge Dassault à Corbeil-Essonnes doit être débaptisée !
par bye Sam 4 Mar - 6:20

» Nouvelle révélation du Canard Enchainé : les copinages de Hamon et LVMH
par bye Sam 4 Mar - 6:18

» Une nouvelle menace pour les étrangers
par bye Mar 21 Fév - 12:02

» "Vous êtes la candidate du nanti-système", lance Charline Vanhoenacker à Marine Le Pen
par bye Lun 20 Fév - 20:30

» Vaccins : Marisol Touraine va-t-elle faire respecter la loi ou satisfaire les labos ?
par bye Lun 20 Fév - 20:26

» La tension monte d’un cran entre les Etats-Unis et le Venezuela
par bye Lun 20 Fév - 20:23

» Vandana Shiva : « Gandhi est plus pertinent qu’il ne l’a jamais été »
par bye Lun 20 Fév - 20:16

» Vague de froid en Europe : les migrants vulnérables
par bye Mar 7 Fév - 17:59

» Le centre pour les femmes et les familles migrantes a ouvert ses portes à Paris
par bye Mar 7 Fév - 17:56

» Des incidents éclatent à Aulnay-sous-Bois après les soupçons de viol de policiers
par bye Lun 6 Fév - 18:23

» Le maire rejette l'étude d'UFC-Que choisir sur l'eau potable
par bye Lun 6 Fév - 18:20

» DOCUMENT. Voici le contrat de travail de Penelope Fillon
par bye Lun 6 Fév - 18:17

» Le Hezbollah scrute avec inquiétude la nouvelle politique américaine au Moyen-Orient
par bye Lun 6 Fév - 18:14

» Huit hommes possèdent autant que la moitié de la population mondiale
par bye Mer 18 Jan - 20:06

» Délinquants solidaires : Pour en finir avec le délit de solidarité
par bye Mer 18 Jan - 13:29

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par gramophone Sam 14 Jan - 11:34

» votre permis de conduire à portée de main
par neil89 Ven 13 Jan - 23:51

» Poursuivre la mobilisation pour une carte élargie des lycées de l’Education Prioritaire, en grève le 10 janvier !
par bye Mar 10 Jan - 11:50

» Grenade de désencerclement : un CRS mis en examen
par bye Sam 7 Jan - 20:59

» Les trois visages du vote FN
par bye Sam 7 Jan - 20:46

» Les deux jambes du militantisme
par bye Sam 7 Jan - 20:37

» Condamnés aujourd’hui pour avoir comparé Christiane Taubira à un singe
par bye Sam 31 Déc - 10:17

» Échapper au chaos
par bye Jeu 22 Déc - 17:53

» Le sénateur Carle coupable de détournement de fonds publics ? SUD éducation le dit depuis 2009 !
par bye Jeu 22 Déc - 15:06

» Maths : résoudre un problème
par bye Lun 12 Déc - 13:25

» Journée Internationale des droits de l'Homme: une situation inquiétante en Birmanie
par bye Dim 11 Déc - 11:17

» Comment les services de renseignement font la chasse aux employés des télécoms
par bye Sam 10 Déc - 18:54

» ET SI LE MASCULIN NE L’EMPORTAIT PAS SUR LE FEMININ ?
par bye Sam 10 Déc - 18:49

» Un document interne provoque un malaise à la SNCF
par bye Sam 10 Déc - 18:38

» Le gouvernement repousse l’évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes
par bye Sam 10 Déc - 18:29

» Légitime défense des policiers : faut-il tordre le droit ?
par bye Ven 9 Déc - 19:29

» Cadeau de fin d’année, un casier scolaire pour tous les marmots
par bye Mar 6 Déc - 13:59

» Violences policières, violences d’Etat
par bye Mar 6 Déc - 13:54

» La métamatière, les élites et les gouvernants
par De Bortoli Claude Ven 2 Déc - 9:54

» Comment les stups ont enfumé la justice
par bye Jeu 1 Déc - 12:26

» Quel opérateur
par bye Jeu 1 Déc - 12:24

» Fillon président ? Un coup de massue pour l’école
par bye Mer 30 Nov - 17:54

» « Pourquoi j’ai secouru des réfugiés. » Monument en l'honneur de Pierre-Alain Mannoni
par bye Mar 29 Nov - 13:06

» Jean-Luc Mélenchon ne passera pas au second tour de la présidentielle s'il ne se décide pas à parler au peuple
par bye Mar 29 Nov - 13:03

» Graeme Allwright : il t'a laissé la carte qui est si délirante qu'il n'aura plus jamais besoin d'une autre
par bye Mar 29 Nov - 13:00

» Mort de Fidel Castro : bilan de santé de la révolution castriste
par bye Mar 29 Nov - 12:57

» Vinci, piraté par des hacktivistes
par bye Ven 25 Nov - 18:38

» Le Mouvement de la Paix solidaire de la lutte des infirmières et infirmiers
par bye Ven 25 Nov - 18:35

» presentation de moi
par bye Ven 25 Nov - 18:30

» tests
par Matteo13 Mer 23 Nov - 7:48

» Un système d'accueil italien saturé face au nombre toujours aussi important d'arrivées
par bye Lun 21 Nov - 19:08

» Comment fonctionnera le « centre humanitaire » de Paris ?
par bye Lun 21 Nov - 19:06

» Un quart des enfants européens est menacé par la pauvreté
par bye Lun 21 Nov - 19:02

» Cuba : Le Conseil d’État décrète l’amnistie de 787 condamnés
par bye Sam 19 Nov - 11:11

» TURQUIE : Cesser la « chasse aux sorcières » à l’encontre des employé(e)s de l’éducation
par bye Jeu 17 Nov - 18:57

» Ces magnats français qui contrôlent les médias
par bye Dim 13 Nov - 12:23

» Chômage, retraites et revenu universel : et si un cocktail était la bonne solution ?
par bye Dim 13 Nov - 12:20

» L'ANTIRACISME ET LA GAUCHE RADICALE SONT-ILS IRRÉCONCILIABLES?
par bye Dim 13 Nov - 12:16

» L'Amérique de Donald Trump
par bye Dim 13 Nov - 12:09

» Un an après les élections en Birmanie ...
par bye Mar 8 Nov - 18:59

» Fichier des Français : les oublis et les erreurs de Cazeneuve et Urvoas
par bye Mar 8 Nov - 11:54

» Burkina Fasso : Grève dans l’éducation les 3 et 4 novembre
par bye Mar 8 Nov - 11:49

» "Ni rire, ni pleurer, ni haïr. Comprendre"
par bye Mar 1 Nov - 11:58

» Besoin de crédit personnel
par filhastreanne Lun 31 Oct - 2:32

» L’usage informationnel acritique d’Internet à l’école primaire
par gramophone Dim 30 Oct - 10:06

» Un maire serbe à Srebrenica, tout un symbole, 21 ans après le massacre
par bye Lun 24 Oct - 12:39

» L'Arctique : eldorado ou mirage?
par bye Lun 24 Oct - 12:36

» Après le viol et le meurtre barbare d'une adolescente, les Argentines ont arrêté de travailler
par bye Lun 24 Oct - 12:33

» Si la mise en scène des manifestations spontanées de policiers, organisées en pleine nuit dans les rues de Paris, ont pu surprendre les riverains, elles inquiètent également la majorité à l'approche de la présidentielle.
par bye Lun 24 Oct - 12:30

» Sommet de Bratislava : vers une convergence des approches "sécuritaires" sur les questions migratoires ?
par bye Jeu 20 Oct - 18:28

» Démantèlement de Calais : quel plan de répartition pour les migrants ?
par bye Jeu 20 Oct - 18:26

» Première défaite pour Viktor Orbán
par gramophone Jeu 20 Oct - 6:27

» Ça y est, les revoilà !
par bye Mar 18 Oct - 13:38

» Lettre ouverte de Kirk Douglas contre Donald Trump
par bye Mar 18 Oct - 13:32

» "Affligeant" ou "mérité", le Nobel de littérature attribué à Bob Dylan divise
par bye Mar 18 Oct - 13:26

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR


    violences policières

    Partagez
    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: violences policières

    Message par Rabasse du sud le Mar 22 Sep - 21:36


    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: violences policières

    Message par Rabasse du sud le Mar 22 Sep - 21:38

    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: violences policières

    Message par Rabasse du sud le Mar 22 Sep - 21:38

    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: violences policières

    Message par Rabasse du sud le Mar 22 Sep - 21:40

    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: violences policières

    Message par Rabasse du sud le Mar 22 Sep - 21:41

    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8746
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: violences policières

    Message par bye le Mer 23 Sep - 11:27

    FRANCE : LE HCR INQUIET DU SORT DE MIGRANTS APRÈS LE DÉMANTÈLEMENT D';UN CAMP À CALAIS

    New York, Sep 22 2009 1:50PM
    Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (<"
    http://www.unhcr.fr/cgi-bin/texis/vtx/news">UNHCR) a appelé les
    autorités françaises à rechercher une solution adaptée pour les migrants installés dans un camp de fortune à Calais, dans le nord de la France,
    qui a été démantelé par le gouvernement mardi.
    « Nous appelons en particulier les autorités françaises à assurer que les personnes souhaitant demander une protection internationale en tant que réfugiés puissent accéder à une procédure d';asile complète et équitable, avec le droit de faire effectivement appel », a dit le porte-parole du HCR, Andrej Mahecic, lors d';un point de presse à Genève.
    « Ces personnes devraient également bénéficier d';un hébergement
    convenable durant la période de l';examen de leur demande d';asile. Des mesures spécifiques doivent être prises pour les mineurs non accompagnés », a-t-il ajouté.
    Mardi matin, les autorités françaises ont commencé à démanteler le camp de fortune, où se trouvaient des migrants --; majoritairement des Afghans --; attendant de rejoindre le Royaume-Uni. Selon les
    informations obtenues par le HCR, seul un petit nombre d';entre eux se trouvaient encore sur place ce matin, la plupart ayant déjà quitté les lieux.
    Le HCR dit reconnaître le besoin de lutter contre le trafic et la traite d';êtres humains ainsi que le droit pour le gouvernement français de maintenir l';ordre public. « Nous sommes convaincus que cette opération sera menée dans des conditions correctes et humaines. Toutefois la fermeture de ce camp appelé la « jungle » ne mettra pas fin au phénomène de la migration mixte et irrégulière, et elle ne résoudra pas les problèmes des personnes concernées avec, parmi elles, un grand nombre qui pourraient avoir besoin d';une protection internationale », a dit le porte-parole de l';agence des Nations Unies.
    Selon le HCR, la situation de Calais souligne à nouveau le besoin pour les gouvernements en Europe d';intensifier leurs efforts pour mettre en place un système d';asile européen commun, non seulement sur le papier mais aussi dans la pratique.


    ________________


    De : UNNews

    LE HCR EN DISCUSSION AVEC LA FRANCE SUR LA FERMETURE DE LA ';JUNGLE'; DE CALAIS

    New York, Sep 18 2009 11:50AM
    Le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Antonio
    Guterres, a souhaité que des mesures adaptées seraient prises pour
    garantir la protection des demandeurs d';asile et des mineurs non
    accompagnés lors de la fermeture annoncée de la ';jungle'; migratoire la semaine prochaine dans la ville de Calais, dans le nord de la France.
    António Guterres s';exprimé lors d';un entretien avec Eric Besson,
    ministre français de l';Immigration, vendredi à Genève, à la suite de la déclaration de M. Besson en début de semaine selon laquelle les autorités françaises allaient fermer les différents abris de fortune --; appelés la « jungle » --; situés à Calais et dans ses environs et dans lesquels plusieurs centaines d';étrangers sans papiers attendent dans l';espoir de faire la traversée vers le Royaume-Uni, a <" http://www.unhcr.fr/cgi- in/texis/vtx/news/opendoc.htm?tbl=NEWS&id=4ab39d942">annoncé
    la porte-parole du HCR, Melissa Fleming.
    « Le Haut Commissaire a reconnu les défis posés par les migrations
    irrégulières et la pression exercée par les réseaux de passeurs et de trafiquants sur la région de Calais. Il a également reconnu le droit du gouvernement français de faire respecter la loi. Il a toutefois fait remarquer que parmi les migrants en situation irrégulière dans la région il y avait des personnes ayant besoin d';une protection internationale et il a insisté sur les besoins de protection de ces personnes, en particulier les nombreux mineurs non accompagné », a dit la porte-parole.
    Le HCR a été encouragé par l';engagement de la France de veiller à ce que chaque situation individuelle soit examinée avec soin et que des solutions adaptées soient trouvées. Cela devrait comprendre l';accès à des procédures d';asile complètes et équitables et la possibilité d';opter pour un retour volontaire assisté. Les interlocuteurs ont reconnu qu';un grand nombre de personnes présentes dans la région de Calais provenaient de pays affectés par la guerre et l';insécurité, comme l';Afghanistan, l';Iraq, l';Erythrée, le Soudan et la Somalie et que leurs besoins de protection devaient être examinés avec soin. Le Haut Commissaire a encouragé la France à fournir un hébergement à tous les demandeurs d';asile, ainsi qu';aux mineurs non accompagnés.
    António Guterres a par ailleurs fait remarquer la nécessité d';un
    véritable espace européen de l';asile, doté de règles et de procédures cohérentes. Il a parlé du système actuel comme d';un ';asile à la carte';. Compte tenu des disparités actuelles, il a appelé à une application souple du règlement Dublin II, en vertu duquel les demandes d';asile devraient normalement être examinées par le premier pays de l';UE dans lequel le demandeur est entré. Il a rappelé la position du HCR selon laquelle les demandeurs d';asile ne devraient pas être renvoyés vers la Grèce, compte tenu des défaillances du système dans ce pays.
    Le HCR est présent à Calais pour fournir des informations et des
    conseils aux étrangers sans papiers afin qu';ils choisissent entre
    demander l';asile en France et d';autres options, comme le retour
    volontaire dans leur pays d';origine. En partenariat avec d';autres
    organisations, l';objectif du HCR est d';aider les migrants à prendre une décision pour leur avenir en toute connaissance de cause.
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8746
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: violences policières

    Message par bye le Mer 23 Sep - 22:25

    bye a écrit:Opération antidrogue en plein collège : rassemblement des parents d'élèves vendredi



    Opération antidrogue en plein collège : rassemblement des parents d'élèves vendredi
    NOUVELOBS.COM | 30.11.1999 | 00:00
    Après le contrôle antidrogue mené par la gendarmerie dans un collège de Marciac dans le Gers, Frédéric David le père de Zoé qui a témoigné de
    l'intervention, appelle à un rassemblement devant le collège vendredi 5 décembre à 17h00 pour "dénoncer cette violence policière".

    (Reuters)
    Un rassemblement des parents d'élèves sera organisé vendredi 5 décembre dans l'après-midi devant le collège de Marciac (Gers), à la suite d'une
    contrôle antidrogue mené le 19 novembre par des gendarmes dans une classe de 4e et de 3e, a-t-on appris mardi auprès de Frédéric David, qui est à
    l'origine du mouvement. Dans un communiqué diffusé dans la soirée, le ministre de l'Education nationale Xavier Darcos s'était étonné "des conditions
    dans lesquelles des forces de gendarmerie ont pu pénétrer" dans l'établissement scolaire "accompagnées de chiens dressés à la recherche de
    stupéfiants".

    Intervention respectueuse

    Il a rappelé qu'il existait "dans la quasi-totalité des départements, comme dans le Gers depuis 2006, des conventions de partenariat entre les
    ministères de la Justice, de l'Intérieur et de l'Education nationale permettant de concilier l'efficacité de l'action judiciaire et le respect de l'intégrité des
    établissements scolaires où la pédagogie préventive est à l'œuvre quotidiennement". Le ministre de l'Education a demandé qu'en cas d'intervention de
    la force publique dans un établissement à la demande de l'autorité judiciaire, "cette intervention respecte les termes de ces conventions".

    "Violence policière"

    Joint par l'Associated Press, Frédéric David, père de Zoé, une élève de 3e du collège de Marciac, a expliqué qu'il avait "souhaité que les adultes se
    mobilisent pour la prévention et pour dénoncer cette violence policière devant le collège à 17h". Il a souligné qu'il devrait être "a priori" rejoint par la
    FCPE (Fédération des conseils des parents d'élèves) du Gers et la FSU. "Ma fille Zoé a été fouillée entre deux classes par une fouilleuse, deux
    gendarmes, sans la présence de quelqu'un de l'établissement", a affirmé le père de l'adolescente. "On lui a dit "avec la tête que tu as tu dois bien avoir
    du 'hasch'". On l'a fouillée de plus en plus, on lui a fait enlever ses chaussures, ses chaussettes, jusqu'à passer la main sous son sous-vêtement ", a-
    t-il poursuivi. "Zoé a su dire avec sa puissance et sa force 'arrêtez'. Elle a ramassé ses affaires et est repartie en classe".

    Feu vert du chef d'établissement

    "L'opération s'est faite en partenariat avec le chef d'établissement et le procureur local qui donne toujours son feu vert", selon la gendarmerie. "Depuis
    2004, il y a un partenariat police/gendarmerie/Education nationale pour mener des actions de prévention et de contrôle antidrogue dans les
    établissements".
    Dans un premier temps, "un formateur relais antidrogue (FRAD) vient parler des dangers liés à la consommation de stupéfiants", a-t-on expliqué de
    même source. Dans un deuxième temps, "un contrôle est effectué par un chien qui passe dans les rangées. S'il détecte" un élément "suspect, l'élève est
    emmené et il est fouillé".
    "A Marciac, tout s'est passé dans les règles. Le chien n'a jamais mordu les cartables et il n'y a pas eu d'attitude provocatrice des gendarmes", a-t-on
    ajouté. "Vingt-cinq contrôles (dans des établissements scolaires) ont eu lieu dans le département depuis l'automne et tout s'est bien passé". (Avec AP
    Publié le 23/09/2009 09:12 - Modifié le 23/09/2009 à 10:47 | Béatrice
    Dillies
    *Contrôle anti-drogue au collège de Marciac : polémique sur la méthode*
    Société. La Commission nationale de déontologie de la sécurité condamne
    l'attitude des gendarmes à Marciac en novembre 2008. Pas de sanction
    attendue, mais une refonte des procédures.
    http://www.ladepeche.fr/article/2009/09/23/678260-Controle-anti-drogue-au-college-de-Marciac-polemique-sur-la-methode.html#xtor=EPR-1

    L'opération anti drogue menée le 19 novembre 2008 au collège de Marciac
    est un beau gâchis. Rappelez-vous !

    À l'époque, des gendarmes interviennent sur réquisition de la procureure
    de la République à la demande de Christian Pethieu, le nouveau chef
    d'établissement. Quelques jours après, le récit choquant de la petite
    Zoé circule de mail en mail. La polémique enfle sur le net autour de la
    palpation dont elle a fait l'objet. Christian Pethieu fait marche
    arrière en indiquant que « les gendarmes n'ont pas été très clairs » sur
    le déroulement de l'opération. Il pensait que leur intervention serait «
    un peu plus pédagogique ». Xavier Darcos, alors ministre de l'Education
    nationale, enfonce le clou. Si bien que le 14 décembre, la commission
    nationale de déontologie de la sécurité est saisie par Dominique
    Versini, la défenseure des enfants. La CNDS auditionne donc tous les
    protagonistes de cette affaire. Bilan neuf mois après ? Accablant pour
    les gendarmes !

    Lundi soir, les parlementaires, magistrats et autres avocats qui
    composent cette autorité administrative indépendante ont en effet
    regretté qu'« aucun des responsables de l'opération (procureur, adjudant
    chef de gendarmerie et chef d'établissement) n'ait estimé devoir lever
    l'ambiguïté qui, dès le départ, a caractérisé l'opération ». Comme la
    Ligue des droits de l'homme en mai, la commission retient ainsi l'idée
    que Christian Pethieu a demandé une intervention « préventive ». Seule
    différence avec le rapport de la LDH, la procureure échappe au courroux
    de la CNDS. « Malgré l'absence d'événement récent permettant de
    soupçonner l'existence d'infractions à la législation sur les
    stupéfiants… la réquisition était juridiquement régulière… » En
    revanche, le responsable de la communauté de brigades, l'adjudant chef
    en charge de l'opération, mérite de recevoir de « sévères observations »
    selon la commission.

    Seulement voilà, l'enquête de commandement effectuée en interne, par la
    gendarmerie, n'a révélé aucune faute professionnelle selon nos sources.
    Il ne faut donc pas s'attendre à des sanctions à l'encontre de
    l'adjudant. La blessure morale suffira à son malheur.

    En revanche, le rapport de la CNDS devrait au moins faire avancer les
    choses sur un point. Il recommande en effet qu'à l'avenir, « tout
    contrôle anti-drogue au sein d'un établissement scolaire » soit «
    précédé d'une information des élèves et des enseignants sur le danger
    des conduites addictives ». Ceux qui attendent avec impatience le retour
    des formateurs relais anti drogue dans les établissements scolaires ne
    pourront que s'en féliciter. Pour le reste, la CNDS recommande que, si
    des indices graves et concordants de trafic imposent un contrôle, ses «
    modalités devront être soigneusement préparées et définies en pleine
    concertation avec le chef d'établissement dûment renseigné sur la nature
    exacte des opérations envisagées ». Le retour de la confiance entre les
    parties est à ce prix.
    Parents et LDH espèrent une prise de conscience

    Les réactions n'ont pas manqué hier, lorsque les parties prenantes du
    contrôle anti-drogue de Marciac ont pris connaissance du rapport de la
    CNDS. Extraits.

    Frédéric David, le papa de Zoé : « J'ai toujours eu un respect vis-à-vis
    de la gendarmerie. Je ne suis pas dans une logique de sanction, mais
    dans une logique de prise de conscience. J'espère que ce rapport va
    permettre aux gendarmes de se poser des questions sur leurs méthodes. On
    peut tous faire des erreurs. L'essentiel, c'est de pas les reproduire.
    Moi, je pense que la pédagogie passe par la prévention. »

    Marie Rigot, la mère de Zoé : « Je trouve plus intelligent de ne pas
    sanctionner les gendarmes mais que ça leur serve de leçon pour la
    prochaine fois. Ce que je trouve grave en revanche, c'est le projet de
    supprimer la CNDS alors que cette commission est un garde-fou. »

    Rémi Cochard, délégué régional de la Ligue des droits de l'homme : «
    L'avis de la CNDS conforte dans la quasi-totalité des points les
    observations que nous avons faites dans le rapport de la commission
    citoyens justice police, en mai. Si des opérations de prévention sont
    bien menées, dans le respect des libertés et des individus, on est pour.
    Les contrôles eux-mêmes ne peuvent s'effectuer que dans le cadre
    d'indices graves et concordants, à condition que ce genre de pratique
    soit encadré sévèrement. Mais la suppression prochaine de la CNDS,
    suppression que l'on dénonce, ne nous incite pas à l'optimisme alors que
    l'ambiance sécuritaire s'accroit. »

    Chantal Firmigier-Michel : La procureure n'a pas souhaité s'exprimer car
    le dossier est dans les mains du procureur général.

    Les gendarmes : Soumis au droit de réserve, ils ne peuvent pas
    s'exprimer officiellement. Mais off, deux messages nous sont parvenus
    hier. Le premier en forme de mea culpa : « Il y a certainement un défaut
    de communication qui s'est retourné contre nous. Il serait souhaitable
    que l'inspection académique se déclare un peu plus. Qu'est-ce qu'elle
    attend de nous? » L'autre beaucoup plus amer : « Les gendarmes sont
    écœurés à la lecture du verdict de la CNDS. On attendait énormément de
    cette commission, la seule qui nous a entendus. Il en ressort que c'est
    une instruction à charge, bourrée d'inexactitudes. »
    Un trafic de drogue démantelé par ces mêmes gendarmes

    La mise en cause des gendarmes à Marciac a profondément étonné Bernard
    Van Den Berghe, le responsable de la vie scolaire à Saint-Christophe.
    Lui n'a que des remerciements à leur faire. L'an dernier, après l'arrêt
    des contrôles consécutif à la polémique sur le collège de Marciac, il
    avait vu le problème de drogue grandir dans son établissement. En juin,
    il avait établi en discutant avec les élèves que 35, parmi eux, étaient
    des fumeurs de cannabis. Il était alors rentré dans une dynamique
    éducative avec ceux qui avait envie de s'en sortir. Et très vite, les
    langues s'étaient déliées. Résultat : les gendarmes ont arrêté deux
    dealers de 16 et 18 ans cet été. Le trafic de drogue a été démantelé à
    Masseube. Et la rentrée s'est effectuée dans de bonnes conditions en
    septembre. « Les jeunes qui ont besoin d'un marchepied pour sortir de
    l'ornière savent qu'ils peuvent nous parler, conclut Bernard Van Den
    Berghe. Quant aux irréductibles, ce sont les gendarmes qui s'occupent
    d'eux. Cette affaire sur Marciac ne doit pas faire oublier l'essentiel :
    de la drogue, il y en a partout. Donc, prévention et répression doivent
    avancer en parallèle. C'est la santé des jeunes qui est en cause. »

    Cliquer pour télécharger le rapport de la CNDS dans son intégralité
    http://www.ladepeche.fr/content/item/media/pdf/CNDS_Marciac.pdf
    avatar
    yunolo

    Féminin
    Nombre de messages : 743
    Age : 63
    Localisation : finistere
    Emploi/loisirs : fontionnaire
    Humeur : plutôt gaie
    Date d'inscription : 27/06/2009

    Re: violences policières

    Message par yunolo le Sam 26 Sep - 1:08

    J'ai bien compris que vous êtes "obtus" et que vous vous brossez le ventre!!!! Les toujours "y'a qu'a! Faut qu'on "!
    Y'en a plein de gens comme vous! Mais bien calfeutrés chez eux!
    Hormis "discutailler"... qui a aidé REELLEMENT un sans-papier!?????
    Je sais ce que sait personnellement d'aider des marins russes à quai à Brest depuis 2 ans!!!!! Qui s'en inquiète ? Personne!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! pas suffisamment médiatisé!!!!!! Pas de salaire!!!!! Queue dallle!!!
    JE DIS ET REDIS QUE LES PROBLEMES SONT A PRENDRE A LA BASE! JE LE DIS ET LE REDIS DONC!

    admin
    Administratrice

    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Re: violences policières

    Message par admin le Sam 26 Sep - 12:26

    Hors-sujet comme toujours Yunolo, ici on parle de violences policières, tu veux parler des marins russes à Brests ? Si tu n'es pas trop feignante, tu ouvres un sujet sur ça !

    De plus, tu ne connais rien, absolument rien, de nous, tu ne sais pas si nous nous sommes engagé(e)s ou non dans des actions et, si oui, sous quelles formes d’actions.

    Je n’aime pas les gens qui font soi-disant du "caritative" et se croient, comme tu le fais, obligé de le dire.

    Je pars du principe que ce que fais ma main droite, ma main gauche n’a pas besoin de le savoir. En somme, lorsque j’aide mon prochain, quel qu’il soit ou qu’il soit, de toutes les formes de manière qui soit, je n’ai pas besoin de l’étaler.

    Je me fiche royalement de la reconnaissance de mon geste par des tiers. Je me fiche même de savoir si celle ou celui que j'aide sait qui je suis. L'important, à mes yeux c'est l'aide, pas la reconnaissance. Sinon, c'est moi que j'aide.

    Et comme je me tue à te le dire depuis quasiment le début de ton apparition sur ce forum :

    - évite les hors-sujets ; à force, on ne peut même plus te répondre, on ne peut même plus retrouver tes messages, parce qu’ils sont postés sur des endroits inappropriés. Respecte au moins la bonne marche du forum ;

    - le fait de parler d’une chose, n’empêche pas de se soucier d’une autre, ou de parler d’autre chose. Si tu es obnubilé par les marins russes et que ça ne te permet pas d’ouvrir ton cœur et ton esprit au reste des humains, c’est qu’il y a peu de place dans ton cœur et dans ton cerveau ! Mais chez nous, y’a de la place, et elle se multiplie à l’infinie !

    Nous ne faisons pas de l’indignation à géométrie variable !

    Nous ne classifions pas les humains pour savoir qui est digne, selon sa nationalité, d’être secouru ou non !

    Et nous n’avons pas besoin de prouver notre générosité ou nos actions en l’étalant.

    Premièrement, personne ne pourrait vérifier si ce que nous disons est vrai ou non. Même ce que tu dis, peut-être faux.

    Deuxièmement, lorsqu’on fait un geste de générosité pur, on ne doit pas attendre en retour une reconnaissance ; sinon ce n’est plus un geste de générosité, c’est simplement une manière de faire sa "promotion", de se monter en épingle, de se faire-valoir, une forme d'orgueil très mal placée !

    Que ce soit chez les gens célèbres ou les illustres inconnus que nous sommes, je préfère ceux qui font des gestes de solidarité et de générosité dans l’anonymat, que ceux qui étalent leur geste, pour en retirer une gloriole. Et à force, tu tombes dans cette seconde catégorie.

    Excuses-nous si nous savons faire preuve de modestie et si nous n’avons pas besoin de reconnaissance dans nos gestes de solidarité envers autrui !

    Et que les choses soient claires : la prochaine fois que tu fais un hors-sujet, je ne prends même plus la peine de te répondre !

    Je ne parle pas aux personnes qui sont incapables de respecter leur interlocuteurs par des gestes simples comme celui de répondre au sujet et non en déviant systématiquement !

    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: violences policières

    Message par Rabasse du sud le Sam 26 Sep - 15:11



    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: violences policières

    Message par Rabasse du sud le Sam 26 Sep - 15:14

    avatar
    ecotone
    Administratrice

    Nombre de messages : 1036
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: violences policières

    Message par ecotone le Sam 26 Sep - 17:48

    Bettina a écrit:
    Hors-sujet comme toujours Yunolo, ici on parle de violences policières, tu veux parler des marins russes à Brests ? Si tu n'es pas trop feignante, tu ouvres un sujet sur ça !

    De plus, tu ne connais rien, absolument rien, de nous, tu ne sais pas si nous nous sommes engagé(e)s ou non dans des actions et, si oui, sous quelles formes d’actions.

    Je n’aime pas les gens qui font soi-disant du "caritative" et se croient, comme tu le fais, obligé de le dire.

    Je pars du principe que ce que fais ma main droite, ma main gauche n’a pas besoin de le savoir. En somme, lorsque j’aide mon prochain, quel qu’il soit ou qu’il soit, de toutes les formes de manière qui soit, je n’ai pas besoin de l’étaler.

    Je me fiche royalement de la reconnaissance de mon geste par des tiers. Je me fiche même de savoir si celle ou celui que j'aide sait qui je suis. L'important, à mes yeux c'est l'aide, pas la reconnaissance. Sinon, c'est moi que j'aide.

    Et comme je me tue à te le dire depuis quasiment le début de ton apparition sur ce forum :

    - évite les hors-sujets ; à force, on ne peut même plus te répondre, on ne peut même plus retrouver tes messages, parce qu’ils sont postés sur des endroits inappropriés. Respecte au moins la bonne marche du forum ;

    - le fait de parler d’une chose, n’empêche pas de se soucier d’une autre, ou de parler d’autre chose. Si tu es obnubilé par les marins russes et que ça ne te permet pas d’ouvrir ton cœur et ton esprit au reste des humains, c’est qu’il y a peu de place dans ton cœur et dans ton cerveau ! Mais chez nous, y’a de la place, et elle se multiplie à l’infinie !

    Nous ne faisons pas de l’indignation à géométrie variable !

    Nous ne classifions pas les humains pour savoir qui est digne, selon sa nationalité, d’être secouru ou non !

    Et nous n’avons pas besoin de prouver notre générosité ou nos actions en l’étalant.

    Premièrement, personne ne pourrait vérifier si ce que nous disons est vrai ou non. Même ce que tu dis, peut-être faux.

    Deuxièmement, lorsqu’on fait un geste de générosité pur, on ne doit pas attendre en retour une reconnaissance ; sinon ce n’est plus un geste de générosité, c’est simplement une manière de faire sa "promotion", de se monter en épingle, de se faire-valoir, une forme d'orgueil très mal placée !

    Que ce soit chez les gens célèbres ou les illustres inconnus que nous sommes, je préfère ceux qui font des gestes de solidarité et de générosité dans l’anonymat, que ceux qui étalent leur geste, pour en retirer une gloriole. Et à force, tu tombes dans cette seconde catégorie.

    Excuses-nous si nous savons faire preuve de modestie et si nous n’avons pas besoin de reconnaissance dans nos gestes de solidarité envers autrui !

    Et que les choses soient claires : la prochaine fois que tu fais un hors-sujet, je ne prends même plus la peine de te répondre !

    Je ne parle pas aux personnes qui sont incapables de respecter leur interlocuteurs par des gestes simples comme celui de répondre au sujet et non en déviant systématiquement !


    BettinMia,
    Je n'ai rien a ajouter, tu as tout dis.
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8746
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: violences policières

    Message par bye le Sam 26 Sep - 19:03

    parfait Bettina; moi non plus, je ne leur parle ou écris plus.
    avatar
    yunolo

    Féminin
    Nombre de messages : 743
    Age : 63
    Localisation : finistere
    Emploi/loisirs : fontionnaire
    Humeur : plutôt gaie
    Date d'inscription : 27/06/2009

    Re: violences policières

    Message par yunolo le Dim 27 Sep - 18:37

    Ce qui est magnifique dans votre TRIUMVIRAT, c'est cette justesse à VOIR LES CHOSES DE LOIN OU DE FAIRE SEMBLANT! C'EST VOTRE INCAPACITE A TOUT VOIR ET TOUT ANALYSER!
    Il est plus simple d'agiter une pancarte (de loin) que de plonger les mains dans la fange! Vous imaginez sûrement que le seul fait de penser et de citer tout et n'importe quoi!.. Vous donne une légitimité!
    Des actes! de vrais actes autres que de brandir une pancarte m'iraient mieux! NETTEMENT!
    Les marins russes arraisonnés à Brest, oubliés de leur pays! Je les ai avec beaucoup d'autres! nourris! Ils sont devenus eux-aussi! du jour au lendemain! sans papier! Sans patrie! Avec des familles qui les attendent!
    Les bons mots ne remplaceront jamais les beaux gestes! Vous avez tendance à l'oublier!

    HORS-SUJET !

    Montre du respect pour les membres du forum en lisant leur réponse et en y répondant, en tenant compte du sujet !

    Les Administratrices.
    avatar
    yunolo

    Féminin
    Nombre de messages : 743
    Age : 63
    Localisation : finistere
    Emploi/loisirs : fontionnaire
    Humeur : plutôt gaie
    Date d'inscription : 27/06/2009

    Re: violences policières

    Message par yunolo le Dim 27 Sep - 19:08

    Quant aux violences policières!
    N\'avez-vous dans votre répertoire que les vidéos des médias people à la con ? Justes bonnes à dénigrer un peu plus la police ?
    Jim a été appelé dans ce secteur il y a plusieurs mois. Non seulement il n\'a jamais porté un coup ni aucune atteinte d\'aucune sorte aux sans papiers! Il est rentré frustré et anéanti par tant de souffrance! Ni lui, ni toi, ni moi ne leur souhaitons du mal!
    Il m\'a dit et redit que les \"sans-papiers\" sont à plaindre et à protéger! Qu\'il serait temps d\'abord de les soigner! Que ce ne sont pas des délinquants!
    C\'était en avril!!!!
    avatar
    yunolo

    Féminin
    Nombre de messages : 743
    Age : 63
    Localisation : finistere
    Emploi/loisirs : fontionnaire
    Humeur : plutôt gaie
    Date d'inscription : 27/06/2009

    Re: violences policières

    Message par yunolo le Dim 27 Sep - 20:25

    ARRETE ET ARRETEZ DE "CRACHER" SUR LA POLICE ET LES POLICIERS!
    Ils font un métier très difficile mais très respectable!
    Il faut arrêter d'imaginer que les flics font tout et n'importe quoi!
    Cet homme peut être un fils, un mari, un voisin, un ami!!!!!!
    J'en ai un peu marre de défendre mon fils et ses collègues! Marre vraiment!
    Et surtout marre qu'on leur CRACHE dessus! Qu'on les traite de "bâtard" du matin au soir... que leur mère n'est qu'une traînée! Une Pute! Une salope de blanche juste bonne à "tronquer"! Parce que les françaises sont juste bonnes à se faire enculer!
    J'arrive plus à entendre et à accepter que ces joyeux "soi-disant" festifs sautant et trépignants! Qui de toute façon se castagnent la tronche en sortie de boîte! NORMAL! Faut laisser faire!
    JE PEUX PAS! JE NE PEUX PLUS ACCEPTER que des petits cons saccagent les derniers bastions que nous les anciens occupions seulement en dansant (tango, valse, fox-trot, rock! etc! )
    Il ne se passe pas un week-end sans que la police intervienne! Les jeunes sont de plus en plus cons et revendicatifs!
    OU SONT LEURS PARENTS ?
    OU ETES-VOUS AVEC VOS GRANDES IDEES AL CON ?

    admin
    Administratrice

    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Re: violences policières

    Message par admin le Dim 27 Sep - 20:37

    Y'a au moins des policiers qui ne sont pas d'accord avec la violence policière.

    Rien ni personne ne t'empêche d'ouvrir un sujet pour contrecarrer ce sujet en ouvrant un autre sujet sur la police par exemple pour parler des violences que les policiers subissent, ou de ce qu'ils apportent comme aide...

    Ici c'est le sujet sur les violences policières. Il n'y a rien donc d'étonnant qu'on y met des articles sur la violence policière !

    Si on fait un sujet sur les ratés de la chirurgie esthétique, nous n'y mettrons pas les réussites ! Cela ne voudra pas dire que nous nions les réussites !

    Apprends à respecter les thèmes de chaque sujet !

    Apprends à ouvrir tes propres sujets pour défendre ton point de vue !

    Pour cela, tu choisis le forum approprié, tu cliques sur "nouveau" au lieu de "répondre", tu te choisis un titre, et ensuite tu fais comme d'habitude pour le contenu de ton message.

    Résistance a écrit:Je suis fonctionnaire de police. Je crois que, aussi loin que je m’en souvienne, j’ai toujours souhaité être policier : mon rêve était d’arrêter les criminels, protéger - autant que possible - les citoyens de la délinquance. Résoudre des enquêtes, ramener ceux qu’on peut sur le droit chemin, privilégier systématiquement la prévention, utiliser la répression lorsque nécessaire… C’était ma vision du métier.

    Je travaille, le plus souvent, dans un secteur chaud de l’île-de-France. J’ai connu le monde de la nuit… Je connais le monde du jour… J’ai eu à faire avec des grands criminels, du banditisme, des pédophiles, violeurs, ainsi qu’à la petite délinquance… J’en ai vu de toutes les couleurs et des horreurs qu’on a peine à imaginer, qu’on pense même improbable…

    Je n’ai pas choisi cette fonction pour participer au racisme d’État : pour arrêter des immigrés ou les soupçonnés de tous les maux de la France. Je n’ai pas choisi cette fonction pour faire de la discrimination anti-jeune comme nous le demande l’État.

    Pour lutter contre la délinquance et la criminalité, il faut déjà qu’en notre propre sein ne se trouve pas des délinquants et des criminels. Hors, nul ne peut le nier, c’est le cas.

    Nous déplorons parmi nous qu’il y ait des sexistes, des homophobes et des xénophobes. Nous déplorons que parmi nous il y ait des membres encore plus violents que ceux que nous sommes amenés à arrêter dans nos banlieues.

    Justice et sécurité doivent être les mêmes pour tous, nul ne doit être au-dessus des lois : pas même ceux et surtout pas ceux qui ont pour fonction de faire respecter les lois ou tout au moins retrouver ceux qui ne les respectent pas.

    Ces cas que tu cites, Bye, déshonore notre fonction, ils vont à l’encontre de notre métier et me dégoûte de ma profession. Car, en toute honnêteté, ils sont bien plus courant qu’on ne veut le croire. Et ils perdurent à cause de notre mutisme.

    Merci Bye de toucher du doigt les défaillances du système, pour nous réveiller, nous empêcher de mettre une chape de plomb là-dessus.
    avatar
    yunolo

    Féminin
    Nombre de messages : 743
    Age : 63
    Localisation : finistere
    Emploi/loisirs : fontionnaire
    Humeur : plutôt gaie
    Date d'inscription : 27/06/2009

    Re: violences policières

    Message par yunolo le Dim 27 Sep - 21:10

    Sache RESISTANCE que tu es loin d'être un "pov" flic! je ne sais pas où tu es! Je sais juste que tout flic passe par Paris et sa région parisienne pendant quelques années ! Accroche-toi!
    Je sais que d'être injurié du matin au soir n'est pas facile!
    Ecris-moi et je te mettrai en rapport avec Jim!
    Accroche-toi! A moins de prôner l'anarchie! Il faut des policiers sympas mais FERMES!
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8746
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: violences policières

    Message par bye le Jeu 8 Oct - 11:36

    RESISTONS ENSEMBLE / bulletin numéro 79 / octobre 2009


    Sans-papiers – la guerre coloniale continue ?

    On ne compte plus les révoltes, ni les morts, les noyés, les camps
    d’enfermement incendiés. Il y a une lutte que personne n’arrive à
    contrôler malgré les frontières grillagées, électrifiées. Des milliers
    d’hommes et de femmes, que l’on nomme des « sans-papiers », montent
    depuis les anciennes colonies vers les pays qui les ont colonisés. Ils
    cherchent à échapper à la misère et à l’oppression. Ce sont les guerres
    de libération coloniales inachevées que sont contraints de continuer à
    mener les sans-papiers pour s’émanciper et des pouvoirs des pays
    impérialistes et de leurs propres gouvernements, larbins des premiers.
    Ici, au cœur même du système, ils réclament leur dû, et par procuration
    celui de ceux qui sont restés au pays.

    Si telle est la situation, alors il n’y a qu’une question qui vaille
    d’être posée : que doit signifier pour nous être anticolonialistes
    aujourd’hui ? La réponse n’est pas évidente, car le pouvoir et les
    bureaucrates qui lui sont soumis, nous martèlent que la régularisation
    de tous les sans-papiers, la libre circulation et installation de ces
    pauvres venus d’ailleurs menaceraient nos conquêtes et nos acquis, tels
    que la Sécu, l’assurance chômage, les allocations... On serait tenté d’y
    croire et par peur de devoir partager leur misère on aurait tendance à
    se cramponner à nos maigres privilèges (n’oublions pas que ces acquis ne
    sont pas neutres ; en 1945 la coalition PC-PS-gaullistes a permis la
    création de la Sécu au prix, entre autres, du maintien de l’empire
    colonial car 1945 c’est aussi les bombardements des insurgés algériens
    de Sétif et Guelma : 45.000 morts !). Leurs discours « réalistes » ne
    sont que mensonge, leur stratégie ne défend rien du tout : on a vu ce
    que sont leurs journées d’actions qui nous paralysent face aux patrons
    et à l’Etat.

    Il faut donc choisir son camp, pas seulement par solidarité, mais parce
    qu’il n’y a pas de troisième voie pour ceux qui sont « en règle ».
    Lutter avec les peuples des ex-colonies et avec leurs émissaires sans
    papiers, ou bien être crevés par la droite comme par la gauche.
    Paradoxalement la seule façon pour nous de gagner contre le pouvoir des
    patrons c’est d’être dans les tranchées et sur les barricades de ceux
    qui paraissent être les plus faibles, mais qui sont forts car « ils
    n’ont que leurs chaînes à perdre ». Ça et là, en dehors des sentiers
    battus de la mobilisation, des résistances se renforcent en se
    nourrissant de cette idée.


    Vive les mutins !

    Depuis 2 mois, et l’adoption par le Parlement du « paquet sécurité » qui
    entre autres prolonge la rétention de 2 à 6 mois, les luttes contre les
    camps d’internement pour étrangers (CIE) à l’intérieur et à l’extérieur
    n’ont pas cessé en Italie. Entre autres, une grève de la faim éclate le
    7/08 au centre de la via Corelli à Milan. Le lendemain c’est l’émeute au
    centre de Gradisca, les retenus grimpent sur le toit, certains tombent,
    ils caillassent avec des bouteilles les flics qui matraquent et usent de
    lacrymo. Le 12 les prisonniers brûlent et cassent ce qu’ils peuvent
    après. Alors qu’au centre Brunelleschi de Turin les retenus rejoignent
    la grève de la faim. Le lendemain 34 rebelles de Rome sont transférés à
    Milan et les contacts avec ceux de Corelli se renforcent. Le même jour,
    après avoir découvert que pour beaucoup d’entre eux la rétention a été
    prolongée de 2 mois, les retenus de Corelli se soulèvent encore. La
    police anti- émeute sort les canons à eau et, après deux assauts manqués
    et un moment de calme, réussit à pénétrer dans les dortoirs. Il y a de
    nombreux blessés. Le lendemain 9 hommes et 5 femmes sont arrêtés pour «
    résistance ». Leur procès dure depuis le 21 août, le verdict est pour le
    13/10. Du 28/09 au 1/10 une grève de la faim très forte est menée au
    centre de Ponte Galeria à Rome. Une quinzaine de grévistes est
    transférée le 2 (pratique révélant la nature carcérale de ces lieux). À
    l’extérieur, les rassemblements et manifs aux abords des centres, les
    actions contre la Sodexho et la Croix Rouge entre autres se multiplient,
    une radio de quartier turinoise diffuse des témoignages audio de
    l’intérieur... Et ça continue un peu partout, avec des dizaines
    d’heureuses évasions dans la péninsule (mais aussi à Tenerife en Espagne
    le 15/09, à Vincennes en France le 2/09...). Il y a peut-être là un
    véritable rapport de force qui se met en place.


    « Oh pinaise, c’est la guerre. Ça pète de partout. »

    La cour d’appel a confirmé le 15 septembre les lourdes condamnations à
    la prison ferme de Gérard Jodar et six autres militants du syndicat
    kanak USTKE (voir RE de juillet 2009). Des barricades ont été
    construites pendant le mois d’aout pour exiger leur libération. Les
    gendarmes, le GIGN sont intervenus avec des flashballs et des lacrymos
    tirés dans les maisons. En deux jours 30 gendarmes ont été blessés, dont
    un officier par tir de chevrotine. Plusieurs centaines de jeunes de la
    cité populaire de Montravel se sont joints aux syndicalistes. A méditer
    en métropole : quand les choses sont claires travailleurs en lutte et
    jeunes des quartiers populaires sont capables de se retrouver ensemble
    face à l’Etat des patrons. Et ça, ça fait mal.


    Faire comme les Conti partout

    Des mois de lutte dure contre la fermeture de l’usine. Bataille perdue,
    ils étaient trop isolés, mais des indemnités favorables ont été gagnées
    (50.000€ en moyenne). L’Etat ne leur pardonne pas, plusieurs d’entre eux
    ont pris 3-5 mois de taule avec sursis, accusés du saccage de la
    sous-préfecture de Compiègne en avril, lâchés par les directions
    syndicales. « La CGT, on les a pas vus. Les Thibault et Cie, c’est juste
    bon qu’à frayer avec le gouvernement, à calmer les bases. Ils servent
    juste qu’à ça, toute cette racaille » comme disait le délégué CGT des
    Conti Xavier Mathieu à Clairvoix le 18 août.

    > [C H R O N I Q U E D E L ‘A R B I T R A I R E]


    Tours

    Mardi 22 septembre à Tours l’ancienne maison de retraite des "Glycines",
    réquisitionnée par le Collectif de Soutien aux Demandeurs d’Asile et aux
    Sans Papiers de Tours et le DAL, a été vidée par la police nationale
    aidée d’une compagnie de sécurité privée. Les personnes y logeant, sans
    domicile fixe, familles de demandeurs d’asile, célibataires furent jetés
    à la rue.

    La police a molesté trois militants. Bilan 2 arrestations. Alors que le
    reste du groupe repartait, les BAC en enlèvent violemment 2, chassant
    les uns à coups de tonfas, menaçant les autres au tazer : 2 nouvelles
    arrestations. Bilan : 2 sont accusés de rébellion, un autre de coups et
    vol (un policier a retiré de son sac une casquette de police qu’il y
    avait cachée, en disant « on pourra au moins te mettre ça ») Une date de
    procès est déjà prévue : 8 Décembre, 9h00, tribunal de Tours.

    Les terroristes, c’est l’Etat.


    Arezki Kerfali, procès reporté

    Poursuivi pour « outrage » suite à un contrôle le 11 juin dernier où,
    roué de coups – 8 jours d’ITT, fracture au poignet, hématomes sur tout
    le corps – il assistait à la mort de son ami Ali Ziri. Depuis une
    contre-expertise médicale pour Ali constate 27 hématomes s’étendant
    jusqu’à 17 centimètres et sa mort par anoxie (absence d’oxygène) en lien
    avec une asphyxie pulmonaire de type mécanique. L’avocat à demandé le
    rapprochement des deux affaires. La suite le 24 juin prochain au
    tribunal de Grande Instance de Pontoise.


    Délation à tous les étages

    Le patron de la police en Essonne a lancé un appel à « aider la police
    nationale » accompagné d’une adresse e-mail pour dénoncer son voisin. Il
    faut dire que la tendance est lourde. 2005, 2006, des acteurs sociaux
    luttaient contre l’institutionnalisation de la délation qui les oblige à
    /« partager leurs informations »/. 2007, deux jeunes étaient condamnés à
    8 et 6 ans de prison, accusés d’avoir agressé en 2006 deux CRS aux
    Tarterêts (91) à l’issue d’un procès à charge reposant sur des appels à
    délation et témoignages « sous X ». La même année à Villiers-le-Bel, la
    police lançait des appels à délation, discrétion assurée, rémunération à
    la clé. Le secteur privé n’est pas en reste. Cet été, après le Crédit
    Lyonnais d’Aulnay-sous-Bois faisant arrêter un client « sans-papiers »
    venu renouveler sa carte bleue, c’est une boutique Bouygues-Télécom de
    l’Essonne qui a dénoncé un client venu remplacer son téléphone.


    À Nîmes la justice acquitte

    La phrase résonne dans nos corps… En 2003 Mourad Belmoukhtar 17 ans
    était abattu d’une balle dans la nuque par les gendarmes de St Hippolyte
    du Fort après qu’ils aient tiré à 17 reprises en direction des jeunes
    dans un véhicule en fuite. Faux témoignage, thèse de la légitime défense
    écroulée, le gendarme encourait 15 ans de réclusion criminelle. Le
    procureur demandait cinq ans avec sursis pour ce représentant de l’ordre
    toujours en fonction, rappelant à plusieurs reprises que la victime
    était un délinquant… avec cette idée puante que le fait d’avoir un
    casier pouvait justifier la mort ! Acquittement ! Un nouveau permis de
    tuer ? La justice tombe le voile, elle a choisi son camp, alors
    attention lorsqu’on la réclame, on voit là de quoi elle est capable…


    Tamponné

    Le 28 août, la gendarmerie débarque sur le campement
    d’Ormoy-Villabé-Corbeil où vivent une centaine de Rroms. Les gendarmes
    contrôlent les identités, signifient les Obligations de Quitter le
    Territoire Français et tamponnent avec une solution lavable ceux qui
    sont déjà passés à la casserole (soi-disant pour ne pas se mélanger les
    pinceaux). Des individus contrôlés comparent ce marquage à la sombre
    époque des déportations et exterminations de la seconde guerre mondiale.


    Abou Bakari Tandia, la version policière s’effondre !

    Selon la police, sa mort il y a 4 ans suite à sa garde-à-vue au
    commissariat de Courbevoie serait due au fait de s’être cogné lui-même
    la tête contre le mur de sa cellule ! Or la nouvelle expertise médicale
    affirme qu’il est mort à cause de violences qu’il a subies. En tous cas
    l’association Vérité et Justice pour Abou Bakari Tandia ne lâche pas, un
    rassemblement a eu lieu à proximité du ministère de la justice le 12
    septembre. Infos : www.aboubakaritandia.org



    Ripostes dans les quartiers populaires

    14/09, à Besançon. Une patrouille intervient pour une soi-disant bagarre
    au couteau mais ne trouve sur place qu’un garçon de 14 ans. Un des flics
    le prend à partie physiquement, alors le garçon lui donne un coup de
    poing. Tous les habitants du quartier (jeunes, vieux, hommes, femmes)
    ripostent et tentent de s’opposer avec force à son interpellation et
    celle d’un de ses copains. Une fois de plus les premières victimes de la
    police ont exprimé leur colère et couru le risque de prendre très cher :
    2 mises en examen pour «violences en réunion sur dépositaire de
    l’autorité publique» et «provocation à la rébellion et outrages» et en
    attendant le procès, 4 sont placés sous contrôle judiciaire et 1 mis en
    détention.

    20/09, non loin de là à Dôle dans le Jura. Dans l’après midi, la police
    est intervenue pour interpeller un jeune homme de 18 ans dont la moto
    aurait percuté une fourgonnette. Les flics le retrouvent à l’hôpital. Là
    non plus on n’en sait pas plus. Toujours est-il que dans la soirée,
    pierres et cocktails Molotov sont jetés sur les flics en patrouille, des
    rues barrées par des poubelles enflammées, 4 voitures incendiées. La
    police décide d’interdire l’accès au quartier. Dès le lendemain, le
    sous-préfet UMP et le maire PS agissent : présence renforcée de
    policiers et « d’intermédiaires» de toutes sortes, comparution immédiate
    du jeune blessé à moto et interpellation d’un mineur qui aurait «
    outragé » les policiers lors de l’accident.

    26/09, Hakim Djelassi, 31 ans, est mort. Interpellé deux jours plus tôt
    dans sa chambre d’un hôtel du quartier Churchill (Vieux Lille) pour «
    /ivresse publique manifeste/ /», /la dernière fois qu’on l’a vu debout
    il entrait menotté dans un fourgon de police. Selon elle, rien ne s’est
    passé dans le fourgon. Pas pour la famille d’Hakim : /« Nous, on se
    demande comment ça se fait qu’un homme pénètre dans un fourgon, et en
    ressorte avec des traces de coups, en arrêt cardiaque ! »/. Ses proches
    pensent à la violence policière car ils ont vu son nez cassé, son menton
    ouvert, son visage tuméfié et les traces de coups sur tout le corps. Et
    un de ses frères est déjà mort en prison à 21 ans. Durant quatre jours,
    des affrontements avec la police ont eu lieu dans le quartier et ont
    même gagné Lille Sud. Deux jeunes ont été mis en GAV pour « violence et
    jet de projectile». La famille a organisé une marche silencieuse avec
    200 personnes participants. Suite à sa plainte une information
    judiciaire a été ouverte mais les premières conclusions de l’enquête
    (sur la base de l’autopsie) écartent déjà l’hypothèse des violences
    policières... La famille continue de ne pas y croire : /« Pour
    l’instant, les seules certitudes qu’on a c’est qu’Hakim a été interpellé
    et qu’il est mort. »/

    > [ A G I R ]


    Contre les longues peines et les quartiers d’isolement

    Semaine du 2 au 8 novembre, partout en France, appel à mobilisation
    contre les longues peines et les quartiers d’isolement. Infos :
    http://prison.eu.org/article12054.html

    Signer l’appel à mobilisation : http://www.arppi.info
    avatar
    yunolo

    Féminin
    Nombre de messages : 743
    Age : 63
    Localisation : finistere
    Emploi/loisirs : fontionnaire
    Humeur : plutôt gaie
    Date d'inscription : 27/06/2009

    Re: violences policières

    Message par yunolo le Sam 10 Oct - 6:20

    PUTAIN DE SALOPARDS DE FLICS! NIQUE TA MERE! NIQUE TA RACE... etc[/b].....
    A quoi ils servent ? A RIEN!!!!! RIEN DU TOUT![/b]
    Restez chez vous peinards les gars! Y'a pas de délinquance! Y'a pas de zones de non droit! Y'a pas de trafics de drogues, de bagnoles et d'ARMES!
    Tout va bien!!!!!!
    Quand une banlieue flambe... vaut mieux pas que les pompiers approchent!.... On les flingue tout pareil!
    LA VIOLENCE POLICIERE????????
    CA ME FAIT RIGOLER!
    Plutôt que de se faire canarder! J'aimerais bien qu'ils aient les coudées franches pour mettre un terme à ces "faux compromis"!, à cette violence de malfrats pas très bretons ni corses ni auvergnats...etc!
    Je m'en fous royalement d'être traitée de raciste! Je ne rapporte que le vécu des banlieues parisiennes et BRESTOISES! STOP!
    Je suis totalement incapable de trouver la moindre circonstance atténuante à ces immigrés (cas brestois) qui se la joue à la "pègre" et qui polluent les enfants en refilant leur "merde" sous la contrainte!
    FLICS! SALES FLICS! Allez-y![/b]
    On nous sort de çi-dela des "bavures" policières! FACILE! Mais on ne parle jamais du travail journalier ni de la prévention qu'effectuent ces hommes! C'est plus facile de "casser du flic"!


    Propos non conformes au règlement du forum
    les administratrices.
    avatar
    yunolo

    Féminin
    Nombre de messages : 743
    Age : 63
    Localisation : finistere
    Emploi/loisirs : fontionnaire
    Humeur : plutôt gaie
    Date d'inscription : 27/06/2009

    Re: violences policières

    Message par yunolo le Lun 12 Oct - 22:44

    FACILE!
    Il y a les uns et les autres! Et chez les autres... je suis la seule à oser m'exprimer!
    FOLIE d'imaginer que tout le monde pense que "accepter et laisser faire" est la solution!
    NON A LA CENSURE! Vous êtes les premiers a être contre! et les premiers à CENSURER C'EST VOUS!!!!!!
    LIBERTE, LIBERTE CHERIE!!!!!
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8746
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: violences policières

    Message par bye le Mar 13 Oct - 11:47

    lu sur :
    http://www.midilibre.com/articles/2009/10/12/BAGNOLS-Une-plainte-deposee-contre-des-policiers-955215.php5


    Bagnols.Centre de rétention
    Une plainte déposée contre des policiers



    Une enquête est en cours après une plainte déposée contre des policiers
    du centre de rétention administrative (Cra) de Nîmes, par Sahel, un
    jeune retenu âgé de 23 ans. Samedi, M e Cynthia Galli, l'avocate de ce
    garçon placé au Cra, a expliqué que son client, après une discussion
    avec des amis, /« a été insulté puis frappé par des policiers dans la
    nuit du 4 au 5 octobre »/.
    Un médecin et un expert ont examiné le jeune homme et auraient constaté
    des traces des coups sur le visage ou l'abdomen. Selon nos informations,
    cet épisode aurait été enregistré par la vidéosurveillance du Cra. Après
    avoir déposé une plainte auprès du chef du centre, Sahel a été entendu,
    samedi matin, au commissariat de Nîmes.
    De son côté, la préfecture a indiqué que le procureur avait été informé
    de cette plainte et l'Inspection générale de la police saisie./ « Ces
    violences policières sont très graves/ », a déclaré M e Galli qui
    assistait Sahel, samedi, devant le juge des libertés et de la détention
    (JLD) pour une
    demande de prolongation de sa rétention. L'avocate a rappelé que depuis
    le dépôt de cette plainte, son client craignait d'être maintenu au Cra
    nîmois et réclamait, dans ce cas, d'être placé dans un autre centre.
    Né d'une mère française partie vivre en Algérie et d'un père algérien,
    rappelle son avocate, Sahel est aujourd'hui sans papiers. Il a fait
    l'objet d'une obligation de quitter le territoire français mais n'a pas
    été reconnu par l'Algérie, le Maroc et la Tunisie. Depuis plusieurs
    mois, le jeune homme alterne donc les interpellations, les séjours en
    Cra et lorsqu'il est remis en liberté, les tentatives pour régulariser
    sa situation. Samedi, le JLD a ordonné sa remise en liberté en raison
    notamment de cette situation complexe. /« Le juge a rappelé en outre
    qu'une plainte avait été déposée par mon client pour des faits
    compatibles avec le certificat médical présenté/, reprend M e Galli.
    /Pour ces raisons, son séjour au Cra était incompatible avec sa sécurité
    personnelle. »/. Le parquet a fait appel de cette décision. Sahel a donc
    été reconduit au Cra de Nîmes. Son avocate tentera aujourd'hui devant la
    cour d'appel de Nîmes d'obtenir sa remise en liberté. Photo F. A.


    avatar
    yunolo

    Féminin
    Nombre de messages : 743
    Age : 63
    Localisation : finistere
    Emploi/loisirs : fontionnaire
    Humeur : plutôt gaie
    Date d'inscription : 27/06/2009

    Re: violences policières

    Message par yunolo le Mer 14 Oct - 21:38

    Je ne viendrai plus sur ce topik!
    C'est trop dur pour moi d'entendre descendre la police toujours et tout le temps!
    Poitier il y a quelques jours.... personne n'en parle! La mort du gendarme hier tué par un chauffard sans permis! Quelle importance!
    avatar
    yunolo

    Féminin
    Nombre de messages : 743
    Age : 63
    Localisation : finistere
    Emploi/loisirs : fontionnaire
    Humeur : plutôt gaie
    Date d'inscription : 27/06/2009

    Re: violences policières

    Message par yunolo le Ven 16 Oct - 22:45

    La vie d'un Policier ou d'un Gendarme est peu de chose FINALEMENT!
    C'est même impressionnant de voir avec quel dédain vous les clouez au pilori!
    Vous les jugez comme des êtres sans pensée, sans famille.... comme des robots qu'ils ne sont pas!!
    Ce sont des fonctionnaires comme beaucoup d'entre nous! Avec LEURS DROITS ET LEURS DEVOIRS!
    Quel fonctionnaire de ce site est seulement en mesure de citer les droits et devoirs de chacun d'entre nous? J'attends!
    Les profs!!! En bientôt 40 ans de carrière... j'en ai connu!
    Je déteste les enseignants à la con et à l'esprit obtu qui savent à peine écrire en BON FRANCAIS!
    Confier mes petits à des "p'tits cons" qui ne connaissent même pas leur grammaire... çà me fait ROYALEMENT CHIER!
    Je ne parle pas de BYE qui ne fait jamais de faute!
    J'en attends tout autant des enseignants de ce site!
    Sinon Ou allont-on!!! Ou va nous ????
    J'ai parfois envie de souligner en rouge les fautes impardonnables des soi-disant enseignants!
    Laisser nos mômes entre de si vilaines mains est écoeurant!
    Je reçois des CV de personnes sortant de l'IUFM! C'est à mourir de rire! On les épingle chez nous! Des enseignants aussi minables.... On n'enveut pas!
    Faites vos preuves en région parisienne!!!!! Après on en reparlera!
    avatar
    ecotone
    Administratrice

    Nombre de messages : 1036
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: violences policières

    Message par ecotone le Jeu 22 Oct - 19:18

    yunolo a écrit:FACILE!
    Il y a les uns et les autres! Et chez les autres... je suis la seule à oser m'exprimer!
    FOLIE d'imaginer que tout le monde pense que "accepter et laisser faire" est la solution!
    NON A LA CENSURE! Vous êtes les premiers a être contre! et les premiers à CENSURER C'EST VOUS!!!!!!
    LIBERTE, LIBERTE CHERIE!!!!!

    Aucun de tes messages n'ont été censurés, ils sont tous là. Sans doute un mot dont tu ne connais pas le sens.
    Ils ont juste été re-cadrés du fait que tu ne sois pas capable de respecter les règle de base du forum :
    - pas d'insultes ni d'injures,
    - pas de grossièretés ni de vulgarités,
    - aucune attaques personnelles ni jugements personnels,
    - aucune discrimination illégales pour les quelles tu pourrais être poursuivie, ou nous administratrices au cas où l'on laisserait divaguer n'importe qui en discriminant les forumeurs, ou les citoyens, ou quelque individu,
    - faire des réponses hors sujet (systématiquement.)

    Nous t'avons demander tout d'abord et à plusieurs reprises de respecter ses règles. Tu as largement insisté, puis nous t'avons encore avertie que tu dépassais les bornes. Tu choisies de t'opposer au bon fonctionnement du forum, et bien tu dois t'attendre aux re-cadrages, et sanctions prévues pas les administratrices, plus que patientes. Assume!
    Les administratrices.

    Contenu sponsorisé

    Re: violences policières

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 24 Juin - 17:02