LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Défendre et renforcer les CHSCT !
par bye Mar 5 Déc - 12:59

» Nuage de Ruthénium-106 sur l’Europe : que s’est-il réellement passé ?
par bye Mar 28 Nov - 12:35

» Dossier sur "l’affaire du stage de Sud éduc 93"
par bye Lun 27 Nov - 12:34

» Appel de Raymond Millot : Un projet émancipateur face aux dangers de l’anthropocène
par bye Mar 21 Nov - 12:54

» Les émissions de CO2 repartent à la hausse
par bye Ven 17 Nov - 17:05

» l’idéologie du consentement, outil d’émancipation ou d’isolement individuel ?
par bye Lun 13 Nov - 12:21

» Droit au logement opposable : le bilan chiffré 2008-2016
par bye Jeu 9 Nov - 20:02

» La rétention des « dublinés », dans l’attente d’un transfert, est contraire au règlement Dublin
par bye Lun 6 Nov - 18:33

» Face à la situation en Catalogne
par bye Mer 1 Nov - 11:33

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par bye Sam 21 Oct - 10:37

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Bus de la honte : ne laissons pas l’avenir aux réactionnaires
par bye Sam 14 Oct - 12:44

» La métamatière et le peuple
par Claude De Bortoli Ven 6 Oct - 9:27

» Vers un retour du délit de solidarité ?
par bye Sam 30 Sep - 6:45

» Dossier : de l’École capitaliste à l’éducation émancipatrice
par bye Mer 13 Sep - 19:07

» Education : le « désastre » d’un enseignement tiré vers le bas...
par bye Lun 4 Sep - 12:13

» Offre de prêt entre particuliers rapide en 72h
par BastienL Dim 13 Aoû - 19:49

» Jean Gadrey, économiste : “Il faut remettre la réduction du temps de travail au cœur du débat public”
par bye Mar 8 Aoû - 19:04

» Le « chavo-madurisme » n’est rien moins qu’une dictature pure et simple
par bye Dim 6 Aoû - 18:52

» Gel des postes et du budget de l’éducation nationale : non, cette école ne nous convient pas !
par bye Mer 12 Juil - 13:56

» G 20 Hambourg
par bye Lun 10 Juil - 11:51

» Handicapée, je ne peux continuer à enseigner dans mon académie
par bye Mer 5 Juil - 6:21

» Pour une éducation populaire féministe
par bye Lun 12 Juin - 18:20

» La CNT a écrit aux Éditions Belin
par bye Mar 6 Juin - 10:20

» Blanquer ministre de l’Education nationale : au secours, Sarkozy revient !
par bye Jeu 25 Mai - 11:08

» L'accaparement des terres en Birmanie
par bye Mer 17 Mai - 18:42

» Un enseignant kurde témoigne...
par bye Lun 15 Mai - 17:50

» La métamatière et le Roi de la Terre
par De Bortoli Claude Mar 2 Mai - 9:52

» Au-delà des élections
par bye Mer 26 Avr - 17:26

» Les Etats-Unis ont utilisé leur plus puissante bombe non-nucléaire en Afghanistan, une première
par bye Dim 23 Avr - 18:35

» « Pourquoi nous sommes en grève de la faim dans les prisons d’Israël »
par bye Dim 23 Avr - 18:31

» « Enculé, ordure ! ». Philippe Poutou insulté par les flics
par bye Dim 23 Avr - 18:25

» La Sécurité sociale, une assistance ou un droit ?
par bye Dim 23 Avr - 18:22

» Birmanie: pour établir un mécanisme indépendant de réexamen de tous les cas de prisonniers politiques
par bye Ven 21 Avr - 6:02

» Gatti est mort. A la Parole Errante ses mots résonnent encore !
par bye Mer 12 Avr - 18:21

» Turquie : appel urgent au monde enseignant, aux associations et syndicats…
par bye Lun 3 Avr - 18:21

» APPEL À LA MOBILISATION CONTRE LE PROCHAIN SOMMET DE L’OTAN !
par bye Sam 1 Avr - 5:30

» Communiqué de presse de SUD éducation Guyane du 28 mars
par bye Jeu 30 Mar - 10:16

» Qu’est-ce qui ne va pas avec l’arabe à l’école ?
par bye Ven 24 Mar - 12:03

» Libérons l'oisiveté !
par bye Ven 17 Mar - 19:05

» Quand Espérance banlieues bat la campagne
par bye Ven 17 Mar - 19:00

» 8 mars : luttons toutes et tous pour l’égalité des droits !
par bye Mer 8 Mar - 11:01

» Désarmer la police, la proposition pas si saugrenue du NPA
par bye Mar 7 Mar - 12:50

» Fin du dispositif des Caomi: quelle orientation pour les mineurs isolés de Calais ?
par bye Sam 4 Mar - 9:58

» Les fonctionnaires répondent aux "menaces" de Marine Le Pen
par bye Sam 4 Mar - 6:25

» Réduction des indemnités et contrôles drastiques : Macron s’attaque aux chômeurs
par bye Sam 4 Mar - 6:22

» L'avenue Serge Dassault à Corbeil-Essonnes doit être débaptisée !
par bye Sam 4 Mar - 6:20

» Nouvelle révélation du Canard Enchainé : les copinages de Hamon et LVMH
par bye Sam 4 Mar - 6:18

» Une nouvelle menace pour les étrangers
par bye Mar 21 Fév - 12:02

» "Vous êtes la candidate du nanti-système", lance Charline Vanhoenacker à Marine Le Pen
par bye Lun 20 Fév - 20:30

» Vaccins : Marisol Touraine va-t-elle faire respecter la loi ou satisfaire les labos ?
par bye Lun 20 Fév - 20:26

» La tension monte d’un cran entre les Etats-Unis et le Venezuela
par bye Lun 20 Fév - 20:23

» Vandana Shiva : « Gandhi est plus pertinent qu’il ne l’a jamais été »
par bye Lun 20 Fév - 20:16

» Vague de froid en Europe : les migrants vulnérables
par bye Mar 7 Fév - 17:59

» Le centre pour les femmes et les familles migrantes a ouvert ses portes à Paris
par bye Mar 7 Fév - 17:56

» Des incidents éclatent à Aulnay-sous-Bois après les soupçons de viol de policiers
par bye Lun 6 Fév - 18:23

» Le maire rejette l'étude d'UFC-Que choisir sur l'eau potable
par bye Lun 6 Fév - 18:20

» DOCUMENT. Voici le contrat de travail de Penelope Fillon
par bye Lun 6 Fév - 18:17

» Le Hezbollah scrute avec inquiétude la nouvelle politique américaine au Moyen-Orient
par bye Lun 6 Fév - 18:14

» Huit hommes possèdent autant que la moitié de la population mondiale
par bye Mer 18 Jan - 20:06

» Délinquants solidaires : Pour en finir avec le délit de solidarité
par bye Mer 18 Jan - 13:29

» votre permis de conduire à portée de main
par neil89 Ven 13 Jan - 23:51

» Poursuivre la mobilisation pour une carte élargie des lycées de l’Education Prioritaire, en grève le 10 janvier !
par bye Mar 10 Jan - 11:50

» Grenade de désencerclement : un CRS mis en examen
par bye Sam 7 Jan - 20:59

» Les trois visages du vote FN
par bye Sam 7 Jan - 20:46

» Les deux jambes du militantisme
par bye Sam 7 Jan - 20:37

» Condamnés aujourd’hui pour avoir comparé Christiane Taubira à un singe
par bye Sam 31 Déc - 10:17

» Échapper au chaos
par bye Jeu 22 Déc - 17:53

» Le sénateur Carle coupable de détournement de fonds publics ? SUD éducation le dit depuis 2009 !
par bye Jeu 22 Déc - 15:06

» Maths : résoudre un problème
par bye Lun 12 Déc - 13:25

» Journée Internationale des droits de l'Homme: une situation inquiétante en Birmanie
par bye Dim 11 Déc - 11:17

» Comment les services de renseignement font la chasse aux employés des télécoms
par bye Sam 10 Déc - 18:54

» ET SI LE MASCULIN NE L’EMPORTAIT PAS SUR LE FEMININ ?
par bye Sam 10 Déc - 18:49

» Un document interne provoque un malaise à la SNCF
par bye Sam 10 Déc - 18:38

» Le gouvernement repousse l’évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes
par bye Sam 10 Déc - 18:29

» Légitime défense des policiers : faut-il tordre le droit ?
par bye Ven 9 Déc - 19:29

» Cadeau de fin d’année, un casier scolaire pour tous les marmots
par bye Mar 6 Déc - 13:59

» Violences policières, violences d’Etat
par bye Mar 6 Déc - 13:54

» La métamatière, les élites et les gouvernants
par De Bortoli Claude Ven 2 Déc - 9:54

» Comment les stups ont enfumé la justice
par bye Jeu 1 Déc - 12:26

» Quel opérateur
par bye Jeu 1 Déc - 12:24

» Fillon président ? Un coup de massue pour l’école
par bye Mer 30 Nov - 17:54

» « Pourquoi j’ai secouru des réfugiés. » Monument en l'honneur de Pierre-Alain Mannoni
par bye Mar 29 Nov - 13:06

» Jean-Luc Mélenchon ne passera pas au second tour de la présidentielle s'il ne se décide pas à parler au peuple
par bye Mar 29 Nov - 13:03

» Graeme Allwright : il t'a laissé la carte qui est si délirante qu'il n'aura plus jamais besoin d'une autre
par bye Mar 29 Nov - 13:00

» Mort de Fidel Castro : bilan de santé de la révolution castriste
par bye Mar 29 Nov - 12:57

» Vinci, piraté par des hacktivistes
par bye Ven 25 Nov - 18:38

» Le Mouvement de la Paix solidaire de la lutte des infirmières et infirmiers
par bye Ven 25 Nov - 18:35

» presentation de moi
par bye Ven 25 Nov - 18:30

» tests
par Matteo13 Mer 23 Nov - 7:48

» Un système d'accueil italien saturé face au nombre toujours aussi important d'arrivées
par bye Lun 21 Nov - 19:08

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR


    La Solidarité

    Partagez
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8766
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    La Solidarité

    Message par bye le Dim 23 Mar - 11:12

    La solidarité peut procéder d'une lutte, d'un combat contre l'injustice, l'oppression. Elle est aussi sollicitée tout près de chez soi, par la connaissance d'une vie solitaire d'une personne âgée ( ou non ) et qui ne demande qu'un peu de contact ( et c'est beaucoup ), par exemple.C'est en fait, le manque moral, matériel , affectif ,.. de tout être cabossé par la vie, ou aggravé par un despote minable.
    Cette valeur de solidarité traverse , comme beaucoup d'autres, les frontières, les cultures, les langues ( tout en les respectant ) pour n'en faire qu'une seule pâte, un seul continent, humain.
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8766
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: La Solidarité

    Message par bye le Dim 23 Mar - 11:13

    http://pacte.blogs.apf.asso.fr/confirm.html&id=9e4efeec0f646c608547f697d7bff375
    Ceci est le lien vers le pacte "ni pauvres, ni soumis"
    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: La Solidarité

    Message par Rabasse du sud le Lun 24 Mar - 20:47

    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8766
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: La Solidarité

    Message par bye le Lun 24 Mar - 21:06

    Bravo cher Rabasse du Sud, pour le soin que tu apportes à nous dénicher des dessins justes, précis, incontournables, comme celui-ci.

    bien MERCI
    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: La Solidarité

    Message par Rabasse du sud le Lun 24 Mar - 21:23

    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8766
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: La Solidarité

    Message par bye le Mar 13 Mai - 17:15

    Merci de faire suivre largement dans vos réseaux, spécialement réseaux
    santé,
    coupables d'etre malade , coupables de ne pouvoir acceder ou régler des
    soins, à la sortie de l'hopital envoyés en prison!
    Solange

    Envoyé : mardi 13 mai 2008 13:46
    À : novox-secretariat@rezo.net
    Objet : [Novox-secretariat] Campagne pour la libération de malades détenus
    au Kenya/Someone

    Campagne pour la libération de malades détenus au Kenya



    par *KENGO*
    Kengo (Kenyan Grass Roots Organisation) est une plate forme d’une centaine
    d’organisations "de base" au Kenya avec laquelle le CADTM international
    collabore. Nous reproduisons ici l’appel pour leur campagne "Someone Must
    Speak Up for Kenyans". Cet appel est lancé face à une situation ubuesque dû
    à l’absence totale de discernement et à l’attitude scandaleuse des autorités
    Kenyanes.

    Camarades,

    Des centaines de Kenyans pauvres, malades sont illégalement détenus après
    leur sortie d’hôpital. La raison ? Ils sont trop pauvres pour payer leurs
    dépenses médicales. C’est inacceptable. Pouvez-vous nous aider ? Nous devons
    monter au créneau pour les Kenyans.

    Malgré les différentes promesses de nos leaders politiques sur l’accès aux
    soins de santé et particulièrement pour les catégories les plus pauvres de
    la population, il est consternant de constater que, pour cause de non
    paiement de leurs soins médicaux, des personnes sont indéfiniment détenues,
    pour certaines, dans des hôpitaux publics.

    Nous, militants de Kengo qui travaillons avec les défavorisés, pensons qu’il
    est temps de s’organiser pour aller de l’avant. Le coût de la vie continue
    d’augmenter alors même que le gouvernement augmente les impôts.
    Nous pensons qu’il est temps de faire une campagne pour protéger nos
    intérêts et demander de réels changements.

    En ce qui concerne la santé, *nous demandons la libération de tout les
    Kenyans qui sont illégalement détenus dans des infrastructures
    sanitaires,* qu’elles soient privées ou publiques. Nous ne pouvons accepter
    que des structures gouvernementales soumettent des Kenyans malades à des
    traitements inhumains. Des travailleurs sociaux sont détachés dans chaque
    installation gouvernementale. L’existence d’indigents détenus pendant des
    semaines montre simplement l’échec de ces fonctionnaires dans leur mission.
    *Tous les fonctionnaires et leurs supérieurs travaillant dans des structures
    publiques où des gens sont détenus illégalement après leur sortie d’hôpital,
    devraient être sanctionnés par de sévères mesures disciplinaires.*

    Pour vous donner une indication de la profondeur du problème, nous avons
    visité la maternité "Pumwani Maternity Hospital" le 22 avril dernier à
    Nairobi. Voici ce que nous avons rencontré :

    33 femmes étaient détenues là-bas. Parmi celles-ci, 26 avaient accouché sans
    complications mais n’étaient pas capable de payer les 3 400 shillings
    kenyans (35 euros) demandés par l’hôpital. A cause de ce défaut de paiement,
    elles sont non seulement détenues depuis une semaine pour certaines à plus
    de trois mois pour d’autres, mais de plus, elles sont soumises à des
    traitements inhumains et cruels. Bien qu’il y ait des lits vides dans la
    maternité, deux des femmes détenues avec leur bébé doivent dormir dans un
    lit simple ; elles sont très peu nourries (pour autant qu’elles le soient) ;
    il y a eu des cas de violence de la part des gardiens ; l’une a vu ses
    vêtements confisqués après avoir accouché d’un bébé mort-né et les visites
    leur sont interdites pour prévenir d’éventuelles évasions. 5 de ces femmes
    sont des déplacées (réfugiées à l’intérieur de leur pays).

    Kengo a essayé de payer leurs frais quand c’était possible, et nous avons eu
    des contacts avec les fonctionnaires. Cependant, nous pensons que le
    problème est national et trop important pour qu’une organisation fasse les
    paiements. Nous demandons l’aide d’organisations extérieures.

    Nous avons besoin d’une *aide juridique* pour porter ces cas devant la
    justice et pour juger si les droits à la liberté et contre la détention
    illégale ont été atteints. Les institutions travaillant dans des campagnes
    de santé, de droits de l’homme, y compris celles qui travaillent sur les
    objectifs du Millénaire pour le Développement ainsi que toute autre
    organisation luttant contre la pauvreté, peuvent nous soutenir.

    Vous trouverez ci-dessous une liste des femmes détenues au "Pumwani
    Maternity Hospital" et la durée de leur détention (au 20 avril) :

    1. PERIS KALUKI, depuis le 15 mars
    2. JOYCE WANJIRU, depuis le 21 mars
    3. LUCY WAITHERA, depuis le 18 février
    4. JUDY ANYANGO, depuis le 16 mars
    5. RUTH WAITHERA, depuis le 29 mars
    6. AGNES NYAKIO, depuis le 4 mars
    7. LINDA ROBAI, depuis le 21 mars
    8. JANE NDUNGE, depuis le 29 février
    9. BERNDETTA MUENI, depuis le 5 février
    10. SUSAN MUTHONI, depuis le 1er mars
    11. WINNIE MUTHONI, depuis le 25 mars
    12. TOBISTA ADHIAMBO, depuis le 21 mars
    13. MARY NJOKI, depuis le 12 mars
    14. ZUHURA WANJIRU, depuis le 7 mars
    15. DIANA WAIRIMU, depuis le 23 mars
    16. MARY WANJIKU, depuis le 19 mars
    17. GRACE ADONGO, depuis le 18 février
    18. JACQUELINE ACHIENG, depuis le 6 mars 19. SARAH OMOLLO, depuis le 28
    février 20. LILIAN ATIENO, depuis le 13 mars 21. DIANA MUSEVE, depuis le 15
    mars 22. FLORENCE AOKO, depuis le 19 mars 23. KEZIAH WANJA, depuis le 10
    mars 24. MAGDALINE ATEMA, depuis le 15 mars 25. MILLICENT AKOTH, depuis le 2
    mars 26. JOSTINA MBITHA, depuis le 16 mars

    Aidez-nous à rétablir la dignité de ces femmes, de leurs familles et leurs
    enfants. Notre futur en tant que nation dépend de notre faculté à venir en
    aide à ses membres les plus faibles pour en sortir plus fort comme peuple.
    Ces femmes n’ont pu réunir 3 400 shillings. A cause de leur détention
    illégale, le gouvernement leur demande maintenant jusqu’à 30 000 shillings,
    presque 10 fois la somme qu’elles n’ont pu payer au départ. Trois ont perdu
    leur enfant durant l’accouchement et sont détenues également sans pouvoir
    pleurer la perte de leur enfant. Combien de temps de pauvres gens
    souffriront-ils du manque total de compassion des autorités ?

    Nous transmettrons une liste d’adresses électroniques des responsables,
    ainsi que celle du ministre de la Santé, pour ceux qui veulent écrire et
    protester contre le traitement inhumain envers les Kenyans et le déni de
    leurs droits fondamentaux

    Aidez-nous !!!

    KENGO Secretariat
    Grassroots Organisations
    P.O. BOX 22708-00100
    NAIROBI, KENYA
    TEL1 : + 254 (0) 20 356 1313
    TEL2 : +254 (0) 20 235 1383
    TEL3 : +254 (0) 20 235 1413
    FAX : +254 (0) 20 235 1341
    CELL1 : + 254 (0) 722 747 575
    CELL2 : + 254 (0) 723 489 463
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8766
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: La Solidarité

    Message par bye le Jeu 19 Juin - 6:28

    Bonjour,

    La France est en train de remettre en cause ses engagement en matière de lutte contre la pauvreté. L’aide française risque d’être encore revue à la baisse la semaine prochaine - cliquez ci-dessous et dites à Nicolas Sarkozy que les Français doivent tenir leurs promesses -

    Agissez maintenant !
    Ces dernières années, la France a su jouer un rôle majeur dans la lutte contre la pauvreté, en Afrique et dans le reste du monde. Suite à de fortes mobilisations citoyennes, elle a été à l’initiative de nombreuses décisions internationales, qu’il s’agisse d’augmenter l’aide ou d’annuler la dette ; la France a également été le premier pays du G8 à établir un calendrier précis pour atteindre l’objectif des 0,7% de sa richesse nationale consacré à l’aide internationale. Mais Nicolas Sarkozy pourrait remettre en question ces engagements au cours de la semaine.

    Les membres du gouvernement se réunissent aujourd’hui à l’Elysée pour discuter du budget de l’aide internationale pour les trois prochaines années. Mercredi 25 juin, Nicolas Sarkozy tranchera. En 2007, l’aide s’est effondrée, en totale contradiction avec les promesses passées. Selon nos informations, Nicolas Sarkozy voudrait faire baisser l’aide publique, et ce malgré les besoins supplémentaires liés, par exemple, à la crise alimentaire mondiale.

    Avant que le budget ne soit examiné par le Parlement (début juillet) nous devons envoyer à l’Elysée un message clair : les citoyens français attendent de la France qu’elle tienne ses promesses, le président doit les écouter. C’est pourquoi nous avons besoin de votre soutien massif ! La pétition sera remise en main propre à Nicolas Sarkozy en amont du sommet du G8 par Avaaz et Oxfam France - Agir ici – ajoutez dès maintenant votre nom en cliquant sur le lien ci-dessous et faites suivre ce mail à toutes les personnes que vous connaissez :

    http://www.avaaz.org/fr/france_solidaire/3.php

    En ce qui concerne le VIH/sida, l’aide de la France a permis de sauver la vie de millions de personnes. Renoncer à nos engagements aurait des conséquences dévastatrices sur la vie de millions de personnes en Afrique et dans le reste du monde. La France s’apprête à prendre la présidence de l’Union européenne ; au nom de ses citoyens elle doit montrer la voie à suivre, et non revenir publiquement sur ses promesses.

    Pour atteindre les objectifs affichés par l’Union européenne en matière d’aide publique au développement (0,7% de la richesse nationale d’ici à 2015 et 0,56% d’ici à 2010), la France doit établir un calendrier précis. Assez de retard : les chèques doivent maintenant être signés ! Cet exemple incitera également les autres chefs d’Etats du G8 et de l’Union européenne à respecter leurs engagements.

    Cliquez sur le lien ci-dessous pour dire à Nicolas Sarkozy que la France doit agir face à la pauvreté mondiale et que les Français savent tenir leurs promesses.

    http://www.avaaz.org/fr/france_solidaire/3.php

    Solidairement,

    Ricken, Paul, Veronique, Galit et toute l’équipe de Avaaz.
    Ainsi que toute l’équipe de Oxfam France - Agir ici.

    Pour plus d’information, voir le dossier en ligne sur:
    http://www.oxfamfrance.org

    tatayana

    Nombre de messages : 1
    Date d'inscription : 20/06/2008

    Re: La Solidarité

    Message par tatayana le Ven 20 Juin - 17:01

    Bonjour, je trouve que le sujet de ce forum est idéal pour ce que j'ai à dire.
    Depuis mai 2006, une association a été créée: Jaccede.com
    Cette association, qui a son site internet entièrement libre d'accès, organise des "Journées de l'accessibilité". Le principe de ces journées est d'organiser dans différentes villes de France un repérage des commerces et établissements accessibles aux personnes handicapées moteur et à mobilité réduite.
    Les adresses repérées sont ensuite répertoriées sur le site de l'association Jaccede.com, et peuvent être consultées gratuitement par les membres du site, mais également par les visiteurs.
    Si vous désirez être solidaire des personnes handicapées et qui ont des difficultés de déplacement, et si vous êtes pour une cité accessible à tous, rejoignez-nous sur le site Jaccede.com !!!
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8766
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: La Solidarité

    Message par bye le Ven 20 Juin - 21:09

    Bonjour Tatayana,

    Les interventions et " journées de l'accessibilité " de cette association cadrent très bien avec les objectifs de ce forum: pointer toutes les insuffisances, faire réagir, et aussi faire connaître les initiatives concrètes d'associations comme Jaccede.com

    Perso, dès que possible, je vais sur le site, et je participe.
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8766
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: La Solidarité

    Message par bye le Ven 18 Juil - 19:54

    La tension monte. Nicolas Sarkozy tiendra-t-il la promesse de la France pour lutter contre la pauvreté mondiale ? Les arbitrages pour le budget de l'aide française ont déjà été reportés à plusieurs reprises. Nous savons de nos différents échanges que les discussions sur ce sujet sont vives à l'Elysée et que notre mobilisation a du poids.

    Desmond Tutu, Youssou N'Dour et d'autres personnalités africaines ont adressé la semaine dernière une lettre ouverte à Nicolas Sarkozy pour soutenir notre campagne (pour lire cette lettre veuillez vous référer au lien de Libération ci-dessous).

    Nous allons remettre a Nicolas Sarkozy, ce vendredi 4 juillet, en mains propres la pétition l'appelant à tenir ses promesses pour l'aide française. Nous avons déjà réunis 30 000 signatures, aidez-nous a doubler ce nombre avant vendredi : il ne reste que 48h pour agir !

    Cliquez sur le lien suivant pour signer dès maintenant, si vous ne l'aviez pas déjà fait, et faites passer le message à vos amis.

    http://www.avaaz.org/fr/france_solidaire/13.php

    Ces dernières années, la France a su jouer un rôle majeur dans la lutte contre la pauvreté, en Afrique et dans le reste du monde. Suite à de fortes mobilisations citoyennes, elle a été à l'initiative de nombreuses décisions internationales, qu'il s'agisse d'augmenter l'aide ou d'annuler la dette ;la France a également été le premier pays du G8 à établir un calendrier précis pour atteindre l'objectif des 0,7% de sa richesse nationale consacré à l'aide internationale. Mais Nicolas Sarkozy pourrait remettre en question ces engagements au cours de la semaine.

    Les membres du gouvernement ont fait des propositions pour fixer le budget de l'aide internationale sur les trois prochaines années. C'est maintenant à Nicolas Sarkozy de trancher. En 2007, l'aide s'est effondrée, en totale contradiction avec les promesses passées. Selon nos informations, Nicolas Sarkozy voudrait faire baisser l'aide publique, et ce malgré les besoins supplémentaires liés, par exemple, à la crise alimentaire mondiale.

    Avant que le budget ne soit examiné par le Parlement nous devons envoyer à l'Elysée un message clair : les citoyens français attendent de la France qu'elle tienne ses promesses, le président doit les écouter. C'est pourquoi nous avons besoin de votre soutien massif ! La pétition sera remise en mains propres à Nicolas Sarkozy en amont du sommet du G8 par Avaaz et Oxfam France - Agir ici – ajoutez dès maintenant votre nom en cliquant sur le lien ci-dessous et faites suivre ce mail à toutes les personnes que vous connaissez:

    http://www.avaaz.org/fr/france_solidaire/13.php

    En ce qui concerne le VIH/sida, l'aide de la France a permis de sauver la vie de millions de personnes. Renoncer à nos engagements aurait des conséquences dévastatrices sur la vie de millions de personnes en Afrique et dans le reste du monde. La France s'apprête à prendre la présidence de l'Union européenne ; au nom de ses citoyens elle doit montrer la voie à suivre, et non revenir publiquement sur ses promesses.

    Pour atteindre les objectifs affichés par l'Union européenne en matière d'aide publique au développement (0,7% de la richesse nationale d'ici à 2015 et 0,56% d'ici à 2010), la France doit établir un calendrier précis. Assez de retard : les chèques doivent maintenant être signés ! L’exemple de la France incitera également les autres chefs d'Etats du G8 et de l'Union européenne à respecter leurs engagements.

    Cliquez sur le lien ci-dessous pour dire à Nicolas Sarkozy que la France doit agir face à la pauvreté mondiale et que les français savent tenir leurs promesses

    http://www.avaaz.org/fr/france_solidaire/13.php
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8766
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: La Solidarité

    Message par bye le Jeu 25 Sep - 6:40

    Le Canada, la France et l’Italie menacent de rompre leur promesse en matière de pauvreté en réduisant considérablement les fonds qu’ils affectent à l’aide au développement. Signez la pétition pour les en empêcher et l’expert des questions touchant la pauvreté Jeff Sachs livrera notre message aux dirigeants mondiaux qui seront réunis aux Nations Unies cette semaine !
    Signez la pétition dès maintenant.
    les dirigeants du monde entier se réuniront cette semaine aux Nations Unies afin de réitérer leur appui à la lutte contre a pauvreté. Cependant, trois pays – le Canada, la France et l’Italie – menacent de saper les efforts visant la réduction de la pauvreté dans le monde en réduisant considérablement les fonds qu’ils affectent à l’aide au développement, rompant ainsi les promesses faites à la communauté internationale.

    Sarkozy, Harper et Berlusconi se sont en effet engagés à destiner 0,7 % du revenu national à la lutte contre la pauvreté. Cette aide permettrait de sauver des millions de vies et leur laisserait 99,3 % de leur argent. Mais apparemment, 99,3 % n’est pas suffisant pour eux. Notre seule chance de contraindre ces pays à respecter leurs promesses en matière d’aide au développement est de sonner l’alarme à New York cette semaine. Signez notre pétition dès maintenant et faites-la parvenir à vos amis et à votre famille. Le célèbre économiste et spécialiste des questions de pauvreté à l’ONU Jeffrey Sachs fera parvenir notre message lors d’un discours qu’il prononcera devant les chefs d’État lors du sommet de l’ONU cette semaine. Plus important sera l’appui obtenu par notre pétition, plus il y a de chance que les engagements concernant la pauvreté soient maintenus. Cliquez sur le lien ci-dessous pour signer notre pétition :

    http://www.avaaz.org/fr/poverty_promise_breakers/?cl=131490349&v=2212

    Nous savons qu’un appel massif du public tel que celui-ci peut faire avancer les choses car des mouvements populaires semblables ont transformé la lutte contre la pauvreté au cours de la dernière décennie. Le mouvement du millénaire a permis d’annuler des centaines de milliards de dollars en dettes contractées par des dictateurs en 2000 et a incité les dirigeants mondiaux à adopter les Objectifs du Millénaire en matière de développement afin de réduire de moitié la pauvreté dans le monde avant 2015. En 2005, grâce à des initiatives de militants contre la pauvreté, les membres du G8 se sont engagés à doubler leur aide à l’Afrique. À cause de ces efforts, des millions de morts causées par la pauvreté ont été évitées et des millions d’enfants ont maintenant la possibilité d’aller à l’école, dorment sous un filet pour éviter qu’ils contractent la malaria et boivent de l’eau potable. Le Danemark, le Luxembourg, les Pays-Bas, la http://www.avaaz.org/fr/poverty_promise_breakers/?cl=131490349&v=2212

    Au cours des dernières années, des millions de personnes se sont sentis galvanisés par une idée : que notre génération soit celle qui mette fin à la pauvreté absolue. Tandis que d’autres crises nous menacent, la force de cette résolution est maintenant mise à l’épreuve. Il est temps de joindre nos efforts afin de garantir que nos dirigeants honoreront leur promesse, ce qui permettrait de déchaîner le potentiel des communautés les plus démunies.

    Avec espoir,

    Ben, Alice, Ricken, Graziela, Paul, Milena, Iain, Veronique, Brett et toute l’équipe Avaaz

    P.S. : Pour obtenir plus d’information sur les campagnes d’Avaaz, cliquez sur le lien suivant : https://secure.avaaz.org/fr/report_back_2



    --------------------------------



    A PROPOS D'AVAAZ

    Avaaz.org est une organisation non gouvernementale indépendante à but non lucratif, qui mène des campagnes mondiales pour faire en sorte que les opinions et les valeurs des peuples influent sur les décisions mondiales. (Avaaz signifie "voix" dans de nombreuses langues). Avaaz ne reçoit aucun financement d'aucun gouvernement ou entreprise. L'équipe d'Avaaz est basée à Londres, New-York, Paris, Washington, Genève, et Rio de Janeiro.

    N'oubliez pas d'aller visiter nos espaces Facebook et Myspace et Bebo
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8766
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: La Solidarité

    Message par bye le Dim 8 Fév - 9:20

    Rassemblement pour Skat et Stas

    Dimanche 1er fevrier à 15h,
    Fontaine des innocents.


    Anastasia Babourova etait une jeune autonome russe de 25 ans; elle
    avait fait de la solidarite une priorite dans son combat contre la
    repression. Elle participait ainsi a de nombreuses actions contre les
    violences policieres, contre les groupuscules fascistes et en soutien
    aux migrants et aux refugies. Pour Skat la solidarite n'avait pas de
    frontieres : elle prit activement part aux actions de soutien pour
    Isa, Ivan, Bruno, Farid, Juan et Damien, déposant regulierement
    fumigenes et banderoles devant l'ambassade de France en Russie. Elle
    participa ensuite à la creation du comite de soutien de moscou pour
    les 9 de Tarnac et aux actions qui s'ensuivirent, notamment celle où
    un train en carton fut lancé contre l'ambassade.

    Stanislas Markelov etait l'avocat de toutes les victimes; il
    combattait la barbarie etatique et capitaliste et defendait la
    liberte. Stas s'opposa notamment au coup d'etat de Boris Eltsine, aux
    neonazis, aux massacres en Techtchenie, aux violences policieres, aux
    patrons et au gouvernement, à tout les oppresseurs. Il defendit les
    antifas, les anarchistes, les syndicalistes et tout type d'activistes
    radicaux, mais aussi les victimes de Tchernobyl et plus generalement
    les victimes de la brutalite et des exactions des tout-puissants.

    Dans la journée du 19 janvier, dans le centre ville de Moscou, un
    individu cagoulé abbatit froidement Stas d'une balle dans la tete.
    Skat tenta d'arreter le tueur et recu à son tour une balle en pleine
    tete.

    Un rassemblement en la mémoire de Skat et Stas aura lieu ce dimanche
    1er février à 15 heures, à la fontaine des innocents (Métro Les
    Halles), en écho avec le rassemblement à Moscou au même moment.

    La solidarite est une arme ! No justice, no peace !!


    Comité de Soutien de Paris
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8766
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    ONG

    Message par bye le Lun 2 Mar - 8:37

    ONG: un dangereux baromètre par Laure Noulhat
    http://environnement.blogs.liberation.fr/noualhat/2009/02/ong-un-dangereu.html


    Passer les ONG au crible? C'est en tous cas l'intention du baromètre réalisé par la Fondation Prométhéus (1) pour la deuxième année consécutive: vérifier les pratiques de gouvernance et de transparence de ces donneuses de leçon, parfois embarrassantes, souvent pertinentes mais toujours utiles.

    La Fondation attribue une note sur 10 à 92 associations uniquement à l'aune des informations glanées sur leur site Internet. Les associations retenues l'ont été en fonction de deux critères: leur participation dans le débat public et leurs subventions.
    Médecins du monde récolte un 10/10, Greenpeace un 5/10, la Criirad un 1/10...
    D'après le président de la fondation, à l'origine du baromètre, "toutes reçoivent de l'argent public, qu'il s'agisse de l'Etat, de la Commission européenne ou d'institutions publiques internationales. Notre Fondation a jugé utile de s'intéresser à ces nouveaux acteurs" a confié Bernard Carayon, député UMP du Tarn. "Elles deviennent des acteurs d'influence importants, des creusets
    d'élaboration de normes nouvelles, elles recueillent des fonds de grandes fondations, ou des états. Il faut leur appliquer les critères de transparence qu'elles ont elles-même contribué à faire prévaloir dans le fonctionnement des entreprises.", selon le président de Prométhéus.

    Pour être sacrée bonne élève aux yeux de Prométhéus, l'association doit mettre en ligne diverses informations financières (compte de résultat, budget, analyse comparative, bilan, rapport moral) et et de gouvernance (statuts, objet et raison sociale,
    identification des personnes-clefs, ...). Après l'enquête, la Fondation a prévenu les ONG et leur a accordé un mois pour rectifier le tir. "Une vingtaine d'entre elles seulement nous a rappelés" prévient-on, sans préciser que le numéro de téléphone envoyé était erroné, ce qui a pu en décourager certains.
    Ainsi, le Réseau Action Climat avait initiatialement récolté un 4/10 mais la mise en ligne du rapport 2007 du commissaire aux comptes, du bilan comptable et du rapport moral l'ont fait bondir à 9/10. "Pour avoir 10/10, il eut fallu que l'association mette le parcours de chaque membre du bureau en ligne" explique le comptable du RAC.

    Même s'il a tout son intérêt, se contenter de ce baromètre pour se faire une idée de l'association est idiot, voire dangereux.
    C'est comme s'il fallait choisir son plombier en fonction de la couleur de sa camionnette, et non de ses compétences. La production de l'association n'a aucun rôle dans la notation. Dommage. Voilà pourquoi le monde associatif passé au crible se fiche un peu du classement, même s'il considère que des efforts méritent d'être faits. A condition d'avoir le temps et les moyens humains de les
    fournir. Au-delà de la transparence, l'indépendance et la légitimité d'une association, c'est à dire le sens même de son action, sont
    fondamentales.

    Dans le classement, la Criirad -association plus qu'utile pour la mesure indépendante de la radioactivité en France- ou l'association
    Negawatt -groupe d'experts spécialisés dans l'énergie- écopent de notes très faiblardes, respectivement de 1 et 2 sur 10. "Nous aurions pu avoir au moins 3, plaide Roland Desbordes, le directeur de la Criirad, mais ils n'ont pas su trouver les informations qui figurent sur notre site". En effet, en fouillant un peu, on découvre la liste du CA, les comptes, les statuts et l'objet de
    l'association. De quoi grimper dans le baromètre. De toute façon, Roland Desbordes s'interroge sur la pertinence des critères de notation retenus. "Ce que nous mettons en priorité sur notre site, ce sont les informations sur nos missions de mesure et nos campagne. Comment juger ce qu'il y a à l'intérieur de
    la pièce uniquement à partir de la fenêtre sur l'extérieur qu'est le site internet?" Il n'y a rien sur les adhérents ou les moyens de communiquer avec les adhérents.

    Certaines ONG (bien notées) s'interrogent sur les vraies
    raisons d'une telle initiative. Le baromètre arrive plus ou moins au moment où le député Pancher remet à plat les critères de représentativité des ONG. Et il faut désigner celles qui prendront part au comité de suivi du Grenelle. Quelles sont celles qui peuvent avoir pignon sur rue et celles qu'il vaut mieux écarter?
    Si le baromètre devient l'une des boussoles pour décider quelles ONG méritent leur place comme vigies du Grenelle, cela n'augure rien de bon.

    (1)
    Signalons au passage que le Conseil d'administration de la fondation est composé des meilleurs ennemis des ONG (10 entreprises issues de secteurs dits stratégiques comme la pharmacie, la banque, l'énergie, ..., c'est à dire Areva, Sanofi, Thalès, Dassault, Sagem sécurité défense, ...).
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8766
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: La Solidarité

    Message par bye le Jeu 5 Nov - 20:01

    Inégalités Nord-Sud : une réalité...un DEFI !








    L'association DEFI participera du 14 au 22 novembre 2009 à la 12ème édition de la Semaine de la Solidarité Internationale. DEFI organise deux actions : Mercredi 18/11/09 à 14h à la Bourse du Travail de Saint-Denis autour du thème "Sangatte : entre fantasmes et réalités !" et le dimanche 22/11/09 à 14h à la Bourse du Travail de Saint-Denis autour du thème "La Solidarité Internationale : un autre monde est possible !"





    En effet, DEFI envisage d'organiser des actions de sensibilisation autour des problématiques Nord-Sud sous diverses formes (conférences/débats, projections documentaires, expositions, témoignages d'acteurs de la solidarité et d'africains vivant en France, etc) sur la ville de Saint-Denis.




    Pour ce faire, nous appréhenderons et resituerons cette thématique à travers différents regards (histoire coloniale, économique, social et politiques migratoires) dans le but de cerner le sujet dans toute sa complexité, de mesurer les effets négatifs produits et légitimés par certaines politiques et in fine de saisir la nature et le degré des enjeux qui structurent et déterminent les rapports Nord-Sud.




    En effet, le caractère multidimensionnel des inégalités Nord-Sud, nous impose d'appréhender la solidarité internationale à l'égard du continent africain, dans un processus global d'amélioration des conditions de vie sur les plans économique, social, culturel et également politique.


    Lors de cette Semaine de la solidarité internationale, nous metterons en évidence la société africaine civile très riche, composée d'êtres humains actifs et compétents qui mettent à profit leurs temps, leurs énergies et leurs modestes moyens dans des projets axés sur le développement de leur pays. Il est clair que la solidarité internationale doit également se traduire par une attention et un soutien quotidien à l'égard des étrangers vivant en France. Par conséquent, nous aborderons les effets des politiques migratoires menées depuis plusieurs années en France.

    Ces initiatives auront pour ambition d’amorcer une réflexion ainsi qu’une prise de conscience collectives autour de cette question large que recouvre la solidarité internationale. DEFI espère ainsi contribuer à la solidarité entre les peuples et à la promotion d'une citoyenneté activeafin d'inciter le citoyen français à devenir un acteur et consommateur responsable et solidaire.







    Programme du Mercredi 18 novembre 2009







    Lieu : Bourse du Travail de Saint-Denis; 9/11 rue Génin




    Théme : «La Jungle» de Sangatte : entre fanstasmes et réalités







    Sangatte, près de Calais. Cette ville, une des plus proches des côtes britanniques attire depuis plusieurs années des milliers de migrants dont l'objectif est de rejoindre l’Angleterre.




    La fermeture de la "jungle" de Sangatte a sucité un vif émoi parmis les associations des droits de l'homme, d'élus et d'une partie de l'opinion publique.




    Le traitement médiatique et politique a été particulièrement passionné et empreint de beaucoup de fantasmes et de peurs, lesquels ne correspondent pas à la réalité!




    Malheuresement, ces discours alimentent crispations et rejets au sein de la socièté française à l'égard des étrangers rendant le vivre-ensemble difficile. Aussi, nous proposons de découvrir la réalité des mineurs étrangers "sans papiers" de manière concrête et réèlle.




    14h00 : Accueil (buffet et expositions)




    14h25 : Présentation de l'Association DEFI




    14h30 :Pièce de théâtre réalisée par des dyonésiens




    14h45 : Projection du Documentaire «Sans Papiers Ni Crayons» de Marie Borelli




    15h45 : Débat avec la salle en présence d'un membre de RESF (Réseau Education Sans Frontières)






    Programme du Dimanche 22 novembre 2009





    Lieu : Bourse du Travail de Saint-Denis; 9/11 rue Génin

    Théme : «La Solidarité Internationale : un autre monde est possible !»

    Malgré la tragédie des chiffres auxquels le Continent Africain est touchée; concernant l'illettrisme, la mortalité infantile, la famine, l'absence d'eau potable, la déscolarisation des enfants..., la société civile très riche et composée d'êtres humains actifs et compétents mettent à profit leurs temps, leurs énergies et leurs modestes moyens dans des projets axés sur le développement de leur pays.DEFI s'engage pour la solidarité entre les peuples, il nous apparait important de promouvoir, ici en France, une citoyenneté active afin d'inciter tout à chacun à devenir un acteur et consommateur responsable et solidaire.A cette fin, l'Association HADIS-TOGO,parainnée par l'associationDEFI, a organisé des camps de solidarité internationale afin de découvrir les réalités locales du Togo et ainsi de faire connaître à de jeunes adultes de la région parisienne, les dimensions économiques, sociales, historiques et politiques d'un pays.

    Ce camps a permis de réunir des français(ses), des togolais(ses) et des béninois(ses) autour de différents projets sociaux et de diverses activités éducatives et culturelles, d’échanger sur les réalités de chacun des pays et de réfléchir sur les problématiques quotidiennes des pays du sud comme celles des pays du nord. Cette journée s'attachera à donner des éléments de compréhension sur la situation de l'Afrique pour finir par une expérience citoyenne de jeunes adultes de la région parisienne dans le cadre d'un camps de solidarité internationale réalisé au Togo en août 2009.





    14h00 : Accueil (expositions et buffet)



    14h15 : Présentation de DEFI



    14h20 : Projection du documentaire «Afrique, la dette ou la vie»



    14h50: Intervention de Fouad Imarraine, Militant associatif et d'un membre du GISTI spécialiste du droit des étrangers (à confirmer)



    15h10: Intervention d'un membre de l'association SURVIE autour de la Françafrique



    15h30: Débat avec la salle



    16h00: Projection Vidéo des Camps de Solidarité Internationale au Togo



    16h15 : Témoignage des participants au Camps et d'un Rappeur français (à confirmer) et échange avec la salle







    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8766
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: La Solidarité

    Message par bye le Jeu 28 Juil - 17:03

    La solidarité nationale française est elle morte ?Par Pierre Henry, Directeur général de France terre d’asile

    Paru dans Le Plus, le 21/07/2011

    Les alertes et les coups de gueules se sont succédés, chaque fois plus pressants, mais ils sont tous restés lettres mortes. Cette fois, deux actions se conjuguent pour amplifier la colère : le relais par la presse d’histoires dignes d’un autre âge - celles de familles sans abri trouvant pour seul refuge les urgences d’hôpitaux - et la démission de la présidence du Samu social d’un personnage emblématique de la lutte contre la grande exclusion, Xavier Emmanuelli.

    Il faut en effet voir dans le geste protestataire de cet acteur reconnu du secteur associatif et social, d’ordinaire plutôt discret et que l’on aurait imaginé encore plus taiseux aujourd’hui à cause de son marquage à droite - le cofondateur de médecins sans frontières est aussi un ancien secrétaire d’état du gouvernement Juppé- un véritable tremblement de terre. Ses répliques suffiront-elles à faire bouger les lignes d’un état néoconservateur qui désigne l’exclu comme un poids coûteux pour la nation ? Rien n’est moins sûr, mais la grogne qui couve depuis longtemps dans le secteur social en France vient de trouver là le point de départ d’une mobilisation salutaire : il est temps de dénoncer la mise en danger d’une valeur essentielle dans la République, la solidarité, et de proposer une alternative à la casse programmée du secteur social.

    Aujourd’hui, sous prétexte d’économies et d’optimisation des coûts de « l’aide aux autres », l’ensemble du secteur social est malmené. La « réforme » ne dit pas son nom. Ni son objectif politique, même si on peut le deviner. Quant aux projets d’accompagnement des personnes en difficultés, au nombre pourtant croissant, ils sont drastiquement réduits.


    Le service rendu aux plus fragiles est la raison d’être d’associations auxquelles les pouvoirs publics délèguent cette tâche qui ne saurait être source de profit. Et nous, associations depuis longtemps professionnelles, avons appris à gérer au plus serré l’argent public toujours plus limité que l’on nous confie. Et notre expérience révèle que nos actions profitent autant aux plus fragiles qu’à leur environnement : un bon accompagnement est gage d’une intégration sociale réussie, quel que soit le profil de la personne exclue.

    Il nous faut pourtant aujourd’hui continuer à « réduire les coûts » sous la dictée de cabinets de consultants privés très onéreux. Ils construisent en 1 mois des « référentiels » démontrant que les actions « utiles » peuvent être « resserrées ». Résultat : ils finissent par nous dresser la liste du service minimum financé par l’État pour les « pauvres » ! Au-delà du minimum, il nous faudra miser sur la générosité des bénévoles et du secteur caritatif.

    La démarche néolibérale de l’état fait inévitablement dériver notre société vers davantage de charité et moins de financement public. Outre l’aberration d’un tel système, il faut insister sur le fait qu’il est contraire à la tradition française. Notre tradition est en effet celle du financement étatique de la réparation de l’exclusion. N’oublions pas que la « fraternité » est inscrite dans la devise de la République française. Que notre système social repose depuis l’après-guerre, via l’impôt, sur la solidarité nationale. Et que le travailleur social ne demande pas ses papiers à un sans-abri avant de lui offrir le gîte et le couvert.

    La charité ou la loi du marché, c’est un choix qui ne nous ressemble pas. La solidarité nationale doit être réinstallée au centre de tout dispositif parce qu’elle est fondatrice d’égalité et d’homogénéité des droits sur l’ensemble du territoire. Pour lui redonner toute sa place, il est impératif de se mobiliser afin de lancer un véritable plan alternatif à l’entreprise de démolition des services publics. C’est la seule manière de redonner confiance et espoir à ceux qui en ont déjà trop pâti.


    Contenu sponsorisé

    Re: La Solidarité

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 14 Déc - 22:03