LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Les émissions de CO2 repartent à la hausse
par bye Ven 17 Nov - 17:05

» l’idéologie du consentement, outil d’émancipation ou d’isolement individuel ?
par bye Lun 13 Nov - 12:21

» Droit au logement opposable : le bilan chiffré 2008-2016
par bye Jeu 9 Nov - 20:02

» La rétention des « dublinés », dans l’attente d’un transfert, est contraire au règlement Dublin
par bye Lun 6 Nov - 18:33

» Face à la situation en Catalogne
par bye Mer 1 Nov - 11:33

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par bye Sam 21 Oct - 10:37

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Bus de la honte : ne laissons pas l’avenir aux réactionnaires
par bye Sam 14 Oct - 12:44

» La métamatière et le peuple
par Claude De Bortoli Ven 6 Oct - 9:27

» Vers un retour du délit de solidarité ?
par bye Sam 30 Sep - 6:45

» Dossier : de l’École capitaliste à l’éducation émancipatrice
par bye Mer 13 Sep - 19:07

» Education : le « désastre » d’un enseignement tiré vers le bas...
par bye Lun 4 Sep - 12:13

» Offre de prêt entre particuliers rapide en 72h
par BastienL Dim 13 Aoû - 19:49

» Jean Gadrey, économiste : “Il faut remettre la réduction du temps de travail au cœur du débat public”
par bye Mar 8 Aoû - 19:04

» Le « chavo-madurisme » n’est rien moins qu’une dictature pure et simple
par bye Dim 6 Aoû - 18:52

» Gel des postes et du budget de l’éducation nationale : non, cette école ne nous convient pas !
par bye Mer 12 Juil - 13:56

» G 20 Hambourg
par bye Lun 10 Juil - 11:51

» Handicapée, je ne peux continuer à enseigner dans mon académie
par bye Mer 5 Juil - 6:21

» Pour une éducation populaire féministe
par bye Lun 12 Juin - 18:20

» La CNT a écrit aux Éditions Belin
par bye Mar 6 Juin - 10:20

» Blanquer ministre de l’Education nationale : au secours, Sarkozy revient !
par bye Jeu 25 Mai - 11:08

» L'accaparement des terres en Birmanie
par bye Mer 17 Mai - 18:42

» Un enseignant kurde témoigne...
par bye Lun 15 Mai - 17:50

» La métamatière et le Roi de la Terre
par De Bortoli Claude Mar 2 Mai - 9:52

» Au-delà des élections
par bye Mer 26 Avr - 17:26

» Les Etats-Unis ont utilisé leur plus puissante bombe non-nucléaire en Afghanistan, une première
par bye Dim 23 Avr - 18:35

» « Pourquoi nous sommes en grève de la faim dans les prisons d’Israël »
par bye Dim 23 Avr - 18:31

» « Enculé, ordure ! ». Philippe Poutou insulté par les flics
par bye Dim 23 Avr - 18:25

» La Sécurité sociale, une assistance ou un droit ?
par bye Dim 23 Avr - 18:22

» Birmanie: pour établir un mécanisme indépendant de réexamen de tous les cas de prisonniers politiques
par bye Ven 21 Avr - 6:02

» Gatti est mort. A la Parole Errante ses mots résonnent encore !
par bye Mer 12 Avr - 18:21

» Turquie : appel urgent au monde enseignant, aux associations et syndicats…
par bye Lun 3 Avr - 18:21

» APPEL À LA MOBILISATION CONTRE LE PROCHAIN SOMMET DE L’OTAN !
par bye Sam 1 Avr - 5:30

» Communiqué de presse de SUD éducation Guyane du 28 mars
par bye Jeu 30 Mar - 10:16

» Qu’est-ce qui ne va pas avec l’arabe à l’école ?
par bye Ven 24 Mar - 12:03

» Libérons l'oisiveté !
par bye Ven 17 Mar - 19:05

» Quand Espérance banlieues bat la campagne
par bye Ven 17 Mar - 19:00

» 8 mars : luttons toutes et tous pour l’égalité des droits !
par bye Mer 8 Mar - 11:01

» Désarmer la police, la proposition pas si saugrenue du NPA
par bye Mar 7 Mar - 12:50

» Fin du dispositif des Caomi: quelle orientation pour les mineurs isolés de Calais ?
par bye Sam 4 Mar - 9:58

» Les fonctionnaires répondent aux "menaces" de Marine Le Pen
par bye Sam 4 Mar - 6:25

» Réduction des indemnités et contrôles drastiques : Macron s’attaque aux chômeurs
par bye Sam 4 Mar - 6:22

» L'avenue Serge Dassault à Corbeil-Essonnes doit être débaptisée !
par bye Sam 4 Mar - 6:20

» Nouvelle révélation du Canard Enchainé : les copinages de Hamon et LVMH
par bye Sam 4 Mar - 6:18

» Une nouvelle menace pour les étrangers
par bye Mar 21 Fév - 12:02

» "Vous êtes la candidate du nanti-système", lance Charline Vanhoenacker à Marine Le Pen
par bye Lun 20 Fév - 20:30

» Vaccins : Marisol Touraine va-t-elle faire respecter la loi ou satisfaire les labos ?
par bye Lun 20 Fév - 20:26

» La tension monte d’un cran entre les Etats-Unis et le Venezuela
par bye Lun 20 Fév - 20:23

» Vandana Shiva : « Gandhi est plus pertinent qu’il ne l’a jamais été »
par bye Lun 20 Fév - 20:16

» Vague de froid en Europe : les migrants vulnérables
par bye Mar 7 Fév - 17:59

» Le centre pour les femmes et les familles migrantes a ouvert ses portes à Paris
par bye Mar 7 Fév - 17:56

» Des incidents éclatent à Aulnay-sous-Bois après les soupçons de viol de policiers
par bye Lun 6 Fév - 18:23

» Le maire rejette l'étude d'UFC-Que choisir sur l'eau potable
par bye Lun 6 Fév - 18:20

» DOCUMENT. Voici le contrat de travail de Penelope Fillon
par bye Lun 6 Fév - 18:17

» Le Hezbollah scrute avec inquiétude la nouvelle politique américaine au Moyen-Orient
par bye Lun 6 Fév - 18:14

» Huit hommes possèdent autant que la moitié de la population mondiale
par bye Mer 18 Jan - 20:06

» Délinquants solidaires : Pour en finir avec le délit de solidarité
par bye Mer 18 Jan - 13:29

» votre permis de conduire à portée de main
par neil89 Ven 13 Jan - 23:51

» Poursuivre la mobilisation pour une carte élargie des lycées de l’Education Prioritaire, en grève le 10 janvier !
par bye Mar 10 Jan - 11:50

» Grenade de désencerclement : un CRS mis en examen
par bye Sam 7 Jan - 20:59

» Les trois visages du vote FN
par bye Sam 7 Jan - 20:46

» Les deux jambes du militantisme
par bye Sam 7 Jan - 20:37

» Condamnés aujourd’hui pour avoir comparé Christiane Taubira à un singe
par bye Sam 31 Déc - 10:17

» Échapper au chaos
par bye Jeu 22 Déc - 17:53

» Le sénateur Carle coupable de détournement de fonds publics ? SUD éducation le dit depuis 2009 !
par bye Jeu 22 Déc - 15:06

» Maths : résoudre un problème
par bye Lun 12 Déc - 13:25

» Journée Internationale des droits de l'Homme: une situation inquiétante en Birmanie
par bye Dim 11 Déc - 11:17

» Comment les services de renseignement font la chasse aux employés des télécoms
par bye Sam 10 Déc - 18:54

» ET SI LE MASCULIN NE L’EMPORTAIT PAS SUR LE FEMININ ?
par bye Sam 10 Déc - 18:49

» Un document interne provoque un malaise à la SNCF
par bye Sam 10 Déc - 18:38

» Le gouvernement repousse l’évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes
par bye Sam 10 Déc - 18:29

» Légitime défense des policiers : faut-il tordre le droit ?
par bye Ven 9 Déc - 19:29

» Cadeau de fin d’année, un casier scolaire pour tous les marmots
par bye Mar 6 Déc - 13:59

» Violences policières, violences d’Etat
par bye Mar 6 Déc - 13:54

» La métamatière, les élites et les gouvernants
par De Bortoli Claude Ven 2 Déc - 9:54

» Comment les stups ont enfumé la justice
par bye Jeu 1 Déc - 12:26

» Quel opérateur
par bye Jeu 1 Déc - 12:24

» Fillon président ? Un coup de massue pour l’école
par bye Mer 30 Nov - 17:54

» « Pourquoi j’ai secouru des réfugiés. » Monument en l'honneur de Pierre-Alain Mannoni
par bye Mar 29 Nov - 13:06

» Jean-Luc Mélenchon ne passera pas au second tour de la présidentielle s'il ne se décide pas à parler au peuple
par bye Mar 29 Nov - 13:03

» Graeme Allwright : il t'a laissé la carte qui est si délirante qu'il n'aura plus jamais besoin d'une autre
par bye Mar 29 Nov - 13:00

» Mort de Fidel Castro : bilan de santé de la révolution castriste
par bye Mar 29 Nov - 12:57

» Vinci, piraté par des hacktivistes
par bye Ven 25 Nov - 18:38

» Le Mouvement de la Paix solidaire de la lutte des infirmières et infirmiers
par bye Ven 25 Nov - 18:35

» presentation de moi
par bye Ven 25 Nov - 18:30

» tests
par Matteo13 Mer 23 Nov - 7:48

» Un système d'accueil italien saturé face au nombre toujours aussi important d'arrivées
par bye Lun 21 Nov - 19:08

» Comment fonctionnera le « centre humanitaire » de Paris ?
par bye Lun 21 Nov - 19:06

» Un quart des enfants européens est menacé par la pauvreté
par bye Lun 21 Nov - 19:02

» Cuba : Le Conseil d’État décrète l’amnistie de 787 condamnés
par bye Sam 19 Nov - 11:11

» TURQUIE : Cesser la « chasse aux sorcières » à l’encontre des employé(e)s de l’éducation
par bye Jeu 17 Nov - 18:57

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR


    Salon du livre

    Partagez

    admin
    Administratrice

    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Salon du livre

    Message par admin le Mar 1 Avr - 12:40

    Salon du livre : le choix d'Israël irrite les arabes

    Israël est l'invité d'honneur du Salon du Livre 2008 à Paris. Après le Liban, le Maroc, la Tunisie et l'Algérie ont annulé la réservation de leurs stands officiels.

    Le choix d'Israël comme invité d'honneur du Salon du Livre 2008 à Paris, l'année des 60 ans de la création de l'Etat hébreu, continue d'irriter des intellectuels arabo-musulmans, malgré les protestations de neutralité de l'organisateur. Le Liban a déjà fait savoir qu'il boycottait l'événement.

    Serge Eyrolles, l'organisateur du Salon et président du Syndicat national de l'édition, a ajouté vendredi 29 février que le Maroc, la Tunisie et l'Algérie avaient annulé la réservation de leurs stands officiels bien que des auteurs et éditeurs de ces pays maintiennent leur venue.


    "Attitude politicienne"

    L'Organisation éducative, scientifique et culturelle islamique a également exhorté mardi dernier ses 50 Etats membres à boycotter le Salon du Livre, pour protester contre l'honneur fait selon elle à l'Etat hébreu "malgré ses atrocités, l'oppression, la famine et le siège du peuple palestiniens". Le syndicat des écrivains palestiniens et des groupes égyptiens ont fait la même demande aux éditeurs arabes.

    La Foire du Livre de Turin, qui a lieu en mai, affronte une tourmente similaire, pour avoir elle aussi choisi de rendre hommage aux auteurs israéliens. Le Salon du Livre de Paris, qui se tiendra du 14 au 19 mars, a pour sa part invité 39 écrivains, parmi lesquels Amos Oz et David Grossman.

    Serge Eyrolles déplore évidemment cette levée de boucliers. "Je ne suis pas ministre. Je suis éditeur et je suis là pour faire connaître l'écriture (...) à des lecteurs", a-t-il expliqué à l'AP. "Je suis très surpris par cette attitude politicienne qui ne correspond pas du tout à notre objectif, qui est d'inviter la littérature israélienne et pas l'Etat d'Israël."

    L'éditeur se défend aussi d'avoir voulu célébrer le 60e anniversaire de la création d'Israël, assurant que l'Etat hébreu demandait un hommage pour ses écrivains depuis cinq ans. En outre, a-t-il argué, nombre des auteurs invités militent pour la création d'un Etat palestinien indépendant.

    admin
    Administratrice

    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    POLEMIQUE

    Message par admin le Mar 1 Avr - 12:47

    Ryad va boycotter le Salon du livre

    Les appels au boycott de l'événement se sont multipliés dans le monde arabe et musulman en raison du choix d'Israël comme invité d'honneur.


    L'Arabie saoudite entend boycotter le Salon du livre de Paris en raison de la désignation d'Israël comme "invité d'honneur" de l'événement, a-t-on appris lundi 3 mars de source officielle.

    "L'Arabie saoudite ne va pas participer cette année au Salon du livre de Paris parce qu'Israël y sera comme invité d'honneur", a indiqué à l'AFP un responsable saoudien qui a requis l'anonymat.

    Dans le passé, l'Arabie Saoudite avait participé au Salon.

    Ces derniers jours, les appels au boycott du Salon se sont multipliés dans le monde arabe et musulman.


    Boycotts du Liban, du Yémen, et de l'Iran

    L'Organisation islamique de l'éducation des sciences et de la culture (Isesco)-issue de l'Organisation de la Conférence Islamique (OCI)- a appelé ses 50 membres à boycotter le Salon du livre, en dénonçant la politique israélienne.

    Le Liban et le Yémen ont indiqué qu'ils ne prendraient pas part à cette manifestation annuelle et l'Union des éditeurs tunisiens a également annoncé son refus d'y participer.

    L'Iran a à son tour annoncé son intention de boycotter le Salon, qui doit être inauguré le 13 mars par le président Nicolas Sarkozy et son homologue israélien Shimon Peres.

    admin
    Administratrice

    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Re: Salon du livre

    Message par admin le Mar 1 Avr - 12:54

    Le Salon du livre inauguré sous haute surveillance

    Le Salon du livre, dont l'édition 2008 a pour invité d'honneur Israël, devait être inauguré jeudi soir en présence de la ministre de la Culture, Christine Albanel, et du président israélien, Shimon Peres. De nombreux pays arabes boycottent.

    Le Salon du livre, dont l'édition 2008 a pour invité d'honneur Israël, va être inauguré jeudi 13 mars, à 17h30, en présence de la ministre de la Culture, Christine Albanel, et du président israélien, Shimon Peres. Il ouvrira ses portes au public vendredi à Paris, porte de Versailles.

    La manifestation, où la politique risque de prendre le pas sur la littérature, est placée sous haute sécurité, en raison des appels au boycott qui se sont multipliés ces dernières semaines par de nombreux pays arabes et musulmans, et en pleine recrudescence de la tension au Proche-Orient.

    Ce Salon du livre est la plus importante manifestation littéraire en France et accueille près de 200.000 personnes.


    Boycott

    Une quarantaine d'écrivains israéliens, dont certains sont aussi de grandes figures de la gauche, comme David Grossman, Amos Oz ou Avraham B. Yehoshua, sont attendus au Salon du Livre, qui célèbre les 60 ans de l'Etat d'Israël.

    Cette invitation a provoqué la fureur de plusieurs pays arabes et musulmans, qui ont vivement critiqué le choix de l'Etat hébreu comme invité d'honneur.

    Le Liban, l'un des fers de lance de la francophonie dans le monde arabe, l'Arabie saoudite, l'Iran, mais aussi l'Union des écrivains palestiniens, des éditeurs algériens, marocains ou égyptiens ont appelé à boycotter le Salon, pour protester contre la politique d'Israël envers les Palestiniens.


    L'invité : la littérature israélienne et non l'Etat hébreu

    "Ceux qui appellent au boycottage ne s'opposent pas à la politique d'Israël mais en fait à son existence", a répondu l'écrivain Amos Oz, tandis que l'organisateur du salon, le Syndicat National de l'Edition (SNE), a souligné que c'était "la littérature israélienne" qui était invitée et non l'Etat d'Israël en tant que tel.

    Les autorités françaises ont pour leur part "regretté" ce mouvement de boycott et rappelé que la France entendait "poursuivre cette politique d'accueil de toutes les littératures, sans exclusive ni interdits, conformément à sa tradition d'ouverture et d'échanges".

    admin
    Administratrice

    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Re: Salon du livre

    Message par admin le Mar 1 Avr - 12:58

    Alain Krivine boycotte lui aussi le Salon du Livre


    "Cette manifestation culturelle est l'objet d'une récupération, aussi bien par les autorités françaises que par l'Etat d'Isaël", dénonce le porte-parole de la LCR, qui devait y animer le 19 mars une émission sur Mai 68.


    Alain Krivine, porte-parole et leader historique de la LCR, a annoncé vendredi 14 mars qu'il ne rendrait pas au Salon du Livre, où il devait animer le 19 mars une émission sur mai 68, estimant que le Salon a été "récupéré par les autorités françaises et l'Etat d'Israël". Alain Krivine, qui devait participer mercredi, dans le cadre du Salon, "à une émission sur Mai 68, en compagnie notamment d'Alain Geismar, ne s'y rendra pas", indique la LCR dans un communiqué.

    "Cette manifestation culturelle est l'objet d'une récupération, aussi bien par les autorités françaises que par l'Etat d'Isaël, comme le montre l'inauguration officielle faite par le président irsraélien, Shimon Pérès, en compagnie de Christine Albanel, ministre de la Culture", affirme la LCR.


    Mélange des genres

    Selon l'organisation trotskiste, "ce mélange des genres a abouti à la non-invitation non seulement des écrivains palestiniens mais aussi des écrivains israéliens écrivant dans une autre langue que l'hébreu".

    "Dans ces conditions où la politique absorbe la culture, il était impossible de cautionner une telle initiative visant à apporter un soutien à un Etat qui se livre à une guerre intolérable contre le peuple palestinien", ajoute la LCR.

    Le Salon du livre (14-19 mars) a ouvert ses portes vendredi avec Israël pour invité d'honneur sur fond d'appels au boycott de pays arabes et musulmans.

    admin
    Administratrice

    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Re: Salon du livre

    Message par admin le Mar 1 Avr - 13:04

    Kouchner "regrette" le boycott du Salon du Livre

    "Certains éditeurs arabes ont boycotté, mais ils ne boycotteront pas les idées", a déclaré le ministre des Affaires étrangères alors qu'il recevait le président israélien Shimon Peres.


    Bernard Kouchner a "regretté" jeudi 13 mars le boycott par certains pays et éditeurs arabes du Salon du Livre de Paris parce qu'Israël en est l'invité d'honneur, et a estimé qu'on ne pouvait pas "boycotter les idées".

    "Certains éditeurs arabes ont boycotté, mais ils ne boycotteront pas les idées", a déclaré à la presse le ministre des Affaires étrangères, qui recevait au Quai d'Orsay le président israélien Shimon Peres.

    "J'espère qu'ils ne boycottent pas, par là même, la paix nécessaire", a-t-il ajouté, en référence au conflit israélo-palestinien.

    Shimon Peres de son côté s'est déclaré "tout à fait désolé" par ce boycott. "Je pense que ce n'est pas très intelligent. Ceux qui boycottent, et bien, ils se boycottent eux-mêmes", a ajouté le président israélien.


    Exposition en honneur de Peres

    Shimon Peres, en visite d'Etat en France depuis lundi, doit participer à l'inauguration du Salon du Livre de Paris dans l'après-midi, où une quarantaine d'auteurs israéliens sont annoncés, mais qui est boycotté par plusieurs éditeurs et pays arabes, notamment le Liban, pilier de la francophonie au Proche-Orient.

    Shimon Peres s'est fait présenter lors de sa visite au Quai d'Orsay une exposition préparée en son honneur, et consacrée aux documents d'archives du ministère sur les origines de l'Etat d'Israël.

    Cette exposition comprend notamment des cartes d'époque, des télégrammes diplomatiques ainsi que des lettres échangées entre les responsables français et des personnalités du mouvement sioniste, puis avec les premiers dirigeants de l'Etat d'Israël.

    admin
    Administratrice

    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Re: Salon du livre

    Message par admin le Mar 1 Avr - 13:22

    Shimon Peres dénonce le boycott des pays arabes

    "S'ils boycottaient seulement les livres, mais ce qu'on ne leur pardonnera jamais, c'est qu'ils boycottent les dix commandements", a déclaré le président israélien en parlant des pays arabes qui appellent à ne pas participer au rassemblement, dont Israël est l'invité d'honneur.


    Le Salon du livre de Paris (14-19 mars) a été inauguré, jeudi soir 13 mars, par le président israélien Shimon Peres, au terme de sa visite d'Etat en France. Israël est l'invité d'honneur du plus grand rassemblement littéraire en France qui fête son 60e anniversaire, sur fond d'appels au boycott des pays arabes et musulmans.

    Shimon Peres a déploré ces appels, estimant que "celui qui décide de boycotter se punit lui même".

    "Ceux qui veulent brûler les livres, boycotter la sagesse, empêcher la réflexion, bloquer la liberté se condamnent eux-mêmes à être aveugles, à perdre la liberté", a-t-il déclaré. "S'ils boycottaient seulement les livres, mais ce qu'on ne leur pardonnera jamais, c'est qu'ils boycottent les dix commandements, y compris 'Tu ne tueras point", a-t-il ensuite dit devant la communauté juive française au Palais des Congrès de Paris.


    Absence d'écrivains et éditeurs du Maghreb

    Plusieurs pays, comme le Liban, l'Iran, le Yémen et l'Arabie saoudite, ont annoncé qu'ils ne participeraient pas au Salon, pour protester contre la politique israélienne au Proche-Orient.

    Un boycott qui devrait se traduire concrètement par l'absence de quelques écrivains et éditeurs du Maghreb et du reste du monde arabe, mais donner lieu en revanche à des débats animés, où la politique risque de prendre le pas sur la littérature. D'autres auteurs arabes, comme l'Egyptien Alaa al-Aswani, auteur du best-seller "L'Immeuble Yacoubian", ont en effet annoncé qu'ils seraient présents au Salon, tout en dénonçant vivement l'invitation d'Israel.


    500m² consacré aux nouveaux supports de lecture

    Côté israélien, une quarantaine d'écrivains, parmi lesquels quelques grandes figures de la gauche israélienne, comme Amos Oz ou David Grosman, présenteront pendant six jours une littérature riche et variée, lors de nombreux débats et rencontres avec le public.

    Autre vedette du Salon, le livre numérique sera à l'honneur avec un espace de 500 m² consacré aux nouveaux supports de lecture. Conçu comme un parcours, "Lectures de demain", permettra aux visiteurs de se familiariser avec les "e-books", "encre numérique", "papier électronique" et autres "e-readers", qui devraient révolutionner les habitudes de lecture dans un futur proche.

    Un prototype du site numérique Gallica2 et du système de recherche développés par la BNF sera également en démonstration.

    Plus importante manifestation autour du livre en France, avec quelque 200.000 visiteurs chaque année, le Salon du livre ouvre également ses espaces thématiques aux amateurs de BD, de mangas, de livres jeunesse, ou son Bar des sciences aux esprits scientifiques.

    admin
    Administratrice

    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Re: Salon du livre

    Message par admin le Mar 1 Avr - 13:55

    La fréquentation en baisse de 8% pour l'édition 2008

    Le Salon du Livre s'est achevé mercredi, entaché par le boycott des pays et organisations arabes et musulmans contre l'invitation officielle d'Israël.


    Le Salon du Livre s'achève mercredi 19 mars sur une baisse de fréquentation de 8% par rapport à 2007. Selon le Syndicat national du livre (SNE), 165.300 visiteurs se sont rendus au parc des expositions de la porte de Versailles à Paris, qui a accueilli l'événement durant six jours. La baisse de fréquentation est de 5% par rapport à l'édition 2006, durant laquelle 173.000 visiteurs avaient été dénombrés, a précisé le SNE qui organise la manifestation.

    Le nombre d'entrées payantes a enregistré la plus forte baisse (-17%), avec 35.000 visiteurs payants, contre 42.100 en 2007.


    Polémique

    L'invité d'honneur était Israël, et une polémique autour du boycott du Salon du livre par plusieurs pays et organisations arabes et musulmanes, avait précédé l'ouverture de la manifestation, vendredi 14 mars.

    D'importantes mesure de sécurité, qui ont provoqué de longues files d'attente, ont entouré le Salon, perturbé notamment dimanche par une alerte à la bombe qui a entraîné l'évacuation de plus de 20.000 personnes.

    Le salon avait attiré 186.000 personnes l'an dernier autour de la littérature indienne.

    En 2009, l'invité d'honneur du Salon du livre sera le Mexique, a indiqué le SNE.

    admin
    Administratrice

    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Re: Salon du livre

    Message par admin le Mar 1 Avr - 13:58

    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: Salon du livre

    Message par Rabasse du sud le Mer 2 Avr - 11:55

    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8762
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Salon du livre

    Message par bye le Mer 2 Avr - 12:11

    oui, rabasse du sud et un autre est prévu à l'espace des blancs-manteaux, très prochainement.31 mai-1° juin.

    Il y en eut un en 2007 à Merlieux,ainsi qu'en septembre 2005 .A Rouen ,le 12 mars 2005, forum social et salon du livre.A Paris et Saint-Ouen, en 2003 ( 11 au 16 novembre ) forum social libertaire et salon du livre.
    Bref, la bonne maladie d'étend.
    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: Salon du livre

    Message par Rabasse du sud le Ven 4 Avr - 10:24

    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8762
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Salon du livre

    Message par bye le Jeu 12 Mar - 17:40

    Quoi de neuf au Salon du livre, qui ouvre ses portes ce soir, avec le
    Mexique pour invité d'honneur ? Un constat d'abord, dans un monde en crise, l'édition résiste. En 2008, le marché du livre est resté stable en valeur avec un repli limité à 0,5 % (hors clubs du livre et ventes directes), selon le Syndicat national de l'édition (SNE). L'estimation du cabinet d'études GfK est à peine plus négative puisque ce dernier évalue à 1,1 % le recul du chiffre d'affaires du secteur, à 4,05 milliards d'euros TTC, et à 1,8 % la baisse en volume.
    Un repli lié au recul des dictionnaires (- 3 % selon le SNE) et des livres de sciences humaines et techniques (- 1 %) - des secteurs déjà concurrencés par le numérique - mais aussi des ouvrages pour la jeunesse privés d'Harry Potter (- 1,5 %). Le livre scolaire s'est
    contenté d'une croissance zéro. En revanche, les ventes de bandes
    dessinées ont bondi de 3 %, et la littérature a progressé de 1 %. Dans le Top-10 des ventes en 2008 : la trilogie « Millenium » de Stieg Larsson, « La Consolante » d'Anna Gavalda, « Toutes ces choses qu'on ne s'est pas dites » de Marc Lévy, « Un lieu incertain » de Fred Vargas...
    et toujours « L'Elégance du hérisson » de Muriel Barbery. L'édition
    française a fini l'année mieux qu'elle ne l'avait commencé. Les romans ont notamment connu un très beau mois de décembre, plébiscités pour Noël en raison d'un prix raisonnable. Le début 2009 est plus « contrasté », indique Serge Eyrolles, le président du SNE. Les mois de janvier et février ont été moroses en librairies, faute de gros succès en littérature. Et la profession craint d'être touchée par la récession, même si le marché résiste toujours, en hausse de 5 % en janvier et 7 % en février selon GfK, par rapport aux mêmes mois de 2008 qui n'avaient pas été bons pour l'édition. Les adolescentes et les adultes oublient la crise avec « Twilight », la série en quatre tomes de Stéphanie Meyer. Mais pas seulement. Tous les segments du marché progressent, selon GfK.
    Chasse aux coûts

    Mais pendant combien de temps l'édition gardera-t-elle ce statut de « valeur refuge » ? En 2008, les ventes d'Hachette Livre, le leader français, se sont contractées dans l'Hexagone en littérature et en éducation. Selon plusieurs sources, Editis, le numéro deux, aurait terminé l'exercice moins bien que prévu. Alors que les éditeurs redoutent une dégradation de l'activité en 2009, l'heure est à la rigueur. L'espagnol Planeta, qui a acquis au printemps dernier la maison mère de Robert Laffont, Plon, 10/18, Nathan, etc. Au prix élevé de 1,026 milliard d'euros, vient de reprendre directement en main sa filiale pour rentabiliser son
    investissement. La chasse aux coûts a commencé. L'aller-retour de
    Christian Brégou à la tête de la présidence du groupe a laissé les
    salariés perplexes. Rien ne filtre sur les intentions de Planeta. Les
    financiers suivent attentivement le dossier, spéculant sur des cessions d'actifs voire, pour certains, sur une revente à moyen terme par Planeta, en difficulté sur ses autres activités en Espagne.
    En France, seul le Groupe La Martinière, le propriétaire du Seuil en proie depuis plusieurs années à des difficultés financières, a toutefois décidé d'ouvrir un guichet de départs volontaires pour réduire ses coûts. Gallimard s'estime, en revanche, bien armé pour traverser la crise. Dans une conjoncture très incertaine, les petites maisons les plus fragiles sont évidemment celles qui souffrent le plus.
    NATHALIE SILBERT, Les Echos

    Contenu sponsorisé

    Re: Salon du livre

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 19 Nov - 8:01