LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Les droits de l’homme pour tous !
par bye Hier à 13:05

» L’université ne peut être réservée aux riches
par bye Mer 12 Déc - 15:31

» À propos de la vidéo de Mantes-la-Jolie « Ne se mettre à genoux que pour cueillir une fleur » J. Prévert
par bye Lun 10 Déc - 12:07

» Les Gilets jaunes : sur le chemin de l’école ?
par bye Mar 4 Déc - 12:30

» DÉCISION D’AIRBNB DE QUITTER LES COLONIES ILLÉGALES D’ISRAËL : UNE VICTOIRE PARTIELLE POUR LES DROITS HUMAINS ET CONTRE L’IMPUNITÉ
par bye Mer 28 Nov - 20:18

» Le service national contre l’ennemi de l’intérieur
par bye Lun 26 Nov - 13:19

» SÉDENTARITÉ, POLLUTION, CLIMAT, SANTÉ… IL Y A URGENCE !
par bye Sam 24 Nov - 9:06

» c'est jaune c'est moche et ça peut vous pourrir la vie
par bye Sam 17 Nov - 10:17

» Maudite soit la guerre, le syndicalisme et la solidarité sont nos armes
par bye Mer 14 Nov - 15:29

» Rapatriement des Rohingya : vives inquiétudes et forte mobilisation des acteurs humanitaires
par bye Mar 13 Nov - 18:49

» Bien nommer les choses
par bye Lun 12 Nov - 12:22

» Situation migratoire en Méditerranée : quelles réponses européennes ?
par bye Mer 7 Nov - 19:41

» Les adultes oublient
par bye Lun 5 Nov - 9:30

» « Un buzz malveillant à des fins politiques et commerciales. » À propos du livre Inch’ Allah. L’islamisation à visage découvert. Par Véronique Decker.
par bye Jeu 1 Nov - 13:12

» LE DROIT D’ASILE EN EUROPE VICTIME DE LA POLITIQUE MIGRATOIRE
par bye Mer 31 Oct - 19:08

» Stop Autisme Virtuel L’autisme provoqué par les écrans, ça n’existe pas ! Halte aux théories infondées !
par bye Mar 9 Oct - 12:24

» Rapport des enquêteurs de l’ONU sur la Birmanie : crimes de masse, impunité et transition démocratique à l’arrêt
par bye Mar 2 Oct - 14:36

» Service national universel : surveiller et soumettre
par bye Mar 25 Sep - 10:57

» Un peu moins pauvre ?
par bye Mar 18 Sep - 11:21

» Clément Méric, ni oubli ni pardon
par bye Lun 10 Sep - 12:52

» Liberté de la presse en Birmanie : deux pas en avant, trois en arrière
par bye Mer 5 Sep - 8:49

» Rohingya : un an après... si peu d'avancées 
par bye Ven 24 Aoû - 18:59

» Le Festival de Douarnenez consacre deux journées à la Fédération de la Syrie du nord
par bye Mar 3 Juil - 14:19

» Pour une autre formation professionnelle
par bye Mer 27 Juin - 14:07

» Violences policières, violences d’Etat
par bye Mer 27 Juin - 13:56

» migration internationale
par bye Mar 26 Juin - 19:25

» Guyane : non à la Montagne d’or !
par bye Mar 12 Juin - 18:05

» Crime raciste en Calabre
par bye Ven 8 Juin - 12:17

» Les premiers chiffres de PARCOURSUP : une génération sacrifiée ?
par bye Lun 4 Juin - 17:42

» LES ONG DÉVOILENT LEUR PROJET DE LOI D’AVENIR POUR LES TRANSPORTS ET LA MOBILITÉ
par bye Mar 29 Mai - 18:01

» NE JAMAIS RECHERCHER D’ADHÉSION
par bye Mar 22 Mai - 14:38

» Kanaky, quand le peuple voulait s’éduquer lui-même...
par bye Lun 14 Mai - 10:04

» Anarchisme, éducation et pédagogie
par bye Lun 7 Mai - 13:15

» Cours libres - Debout ! Debout ! C’est maintenant que ça se passe...
par bye Dim 15 Avr - 9:08

» fascisme pas mort, hélas!
par bye Ven 6 Avr - 11:52

» Notre Dame des Landes ou l’art des grands projets inutiles
par bye Mar 3 Avr - 19:20

» MÉDECINS ET ASSOCIATIONS UNISSENT LEURS VOIX POUR RAPPELER L’URGENCE D’AGIR FACE À LA POLLUTION DE L’AIR
par bye Mer 28 Mar - 18:19

» BOMBARDEMENTS AU PROCHE ET MOYEN ORIENT : EXIGEONS LE RESPECT DU DROIT INTERNATIONAL PAR TOUS
par bye Jeu 22 Mar - 18:08

» Manifestation kurde anti-Erdogan à Bruxelles
par bye Mar 20 Mar - 7:23

» Les cigarettes électroniques, plus dangereuses que bénéfiques ?
par bye Mar 20 Mar - 7:13

» La métamatière et les créations
par Claude De Bortoli Jeu 15 Mar - 11:43

» Scandale sexuel : Oxfam présente ses excuses aux autorités haïtiennes
par bye Ven 9 Mar - 18:50

» SDF, il avait volé des sandwiches dans la poubelle d’Atac
par bye Ven 9 Mar - 18:40

» Malgré l’austérité, la France va dépenser 37 milliards pour son réarmement nucléaire
par bye Ven 9 Mar - 18:31

» La pauvreté s’installe...
par bye Mar 6 Mar - 10:58

» large victoire des grévistes d’HEMERA - HOLIDAY INN
par bye Ven 16 Fév - 10:40

» jeunes à la rue dans le grand froid : faire connaitre est déjà un combat
par bye Mer 14 Fév - 18:07

» National ou civique ou militaire : en arrière-plan du service obligatoire, la militarisation des élèves
par bye Lun 5 Fév - 13:03

» ARRIVÉES ET DEMANDES D'ASILE EN BAISSE EN 2017 EN EUROPE
par bye Mar 30 Jan - 18:29

» Les véritables enjeux des réformes éducatives de Jean-Michel Blanquer
par bye Mar 30 Jan - 15:00

» Contre la sélection à l’université : "On veut de l’inattendu !"
par bye Mar 23 Jan - 19:19

» Les policiers français ont abattu 18 personnes en 2017
par bye Ven 19 Jan - 7:43

» Acheter permis de conduire français
par Pipoinzaghi Mar 16 Jan - 16:02

» Journée internationale des droits de l’Homme : en Birmanie des espoirs déçus
par bye Sam 6 Jan - 7:52

» Tapis dans le bocage : la vérité sur les armes secrètes des "zadistes"
par bye Ven 29 Déc - 14:32

» Victoire du Secours populaire contre le maire F.N. d’Hayange
par bye Mer 20 Déc - 21:28

» Peut-on renvoyer les demandeurs d’asile vers des « pays tiers sûrs » ?
par bye Mar 19 Déc - 19:52

» Une montée des violences envers les migrants à travers l'Europe :
par bye Ven 15 Déc - 18:54

» Défendre et renforcer les CHSCT !
par bye Mar 5 Déc - 12:59

» Nuage de Ruthénium-106 sur l’Europe : que s’est-il réellement passé ?
par bye Mar 28 Nov - 12:35

» Dossier sur "l’affaire du stage de Sud éduc 93"
par bye Lun 27 Nov - 12:34

» Appel de Raymond Millot : Un projet émancipateur face aux dangers de l’anthropocène
par bye Mar 21 Nov - 12:54

» Les émissions de CO2 repartent à la hausse
par bye Ven 17 Nov - 17:05

» l’idéologie du consentement, outil d’émancipation ou d’isolement individuel ?
par bye Lun 13 Nov - 12:21

» Droit au logement opposable : le bilan chiffré 2008-2016
par bye Jeu 9 Nov - 20:02

» La rétention des « dublinés », dans l’attente d’un transfert, est contraire au règlement Dublin
par bye Lun 6 Nov - 18:33

» Face à la situation en Catalogne
par bye Mer 1 Nov - 11:33

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par bye Sam 21 Oct - 10:37

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Bus de la honte : ne laissons pas l’avenir aux réactionnaires
par bye Sam 14 Oct - 12:44

» La métamatière et le peuple
par Claude De Bortoli Ven 6 Oct - 9:27

» Vers un retour du délit de solidarité ?
par bye Sam 30 Sep - 6:45

» Dossier : de l’École capitaliste à l’éducation émancipatrice
par bye Mer 13 Sep - 19:07

» Education : le « désastre » d’un enseignement tiré vers le bas...
par bye Lun 4 Sep - 12:13

» Offre de prêt entre particuliers rapide en 72h
par BastienL Dim 13 Aoû - 19:49

» Jean Gadrey, économiste : “Il faut remettre la réduction du temps de travail au cœur du débat public”
par bye Mar 8 Aoû - 19:04

» Le « chavo-madurisme » n’est rien moins qu’une dictature pure et simple
par bye Dim 6 Aoû - 18:52

» Gel des postes et du budget de l’éducation nationale : non, cette école ne nous convient pas !
par bye Mer 12 Juil - 13:56

» G 20 Hambourg
par bye Lun 10 Juil - 11:51

» Handicapée, je ne peux continuer à enseigner dans mon académie
par bye Mer 5 Juil - 6:21

» Pour une éducation populaire féministe
par bye Lun 12 Juin - 18:20

» La CNT a écrit aux Éditions Belin
par bye Mar 6 Juin - 10:20

» Blanquer ministre de l’Education nationale : au secours, Sarkozy revient !
par bye Jeu 25 Mai - 11:08

» L'accaparement des terres en Birmanie
par bye Mer 17 Mai - 18:42

» Un enseignant kurde témoigne...
par bye Lun 15 Mai - 17:50

» La métamatière et le Roi de la Terre
par De Bortoli Claude Mar 2 Mai - 9:52

» Au-delà des élections
par bye Mer 26 Avr - 17:26

» Les Etats-Unis ont utilisé leur plus puissante bombe non-nucléaire en Afghanistan, une première
par bye Dim 23 Avr - 18:35

» « Pourquoi nous sommes en grève de la faim dans les prisons d’Israël »
par bye Dim 23 Avr - 18:31

» « Enculé, ordure ! ». Philippe Poutou insulté par les flics
par bye Dim 23 Avr - 18:25

» La Sécurité sociale, une assistance ou un droit ?
par bye Dim 23 Avr - 18:22

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR


    La parité non-républicaine

    Partagez
    avatar
    Manumax

    Masculin
    Nombre de messages : 251
    Date d'inscription : 27/06/2008

    La parité non-républicaine

    Message par Manumax le Mar 8 Juil - 15:27

    Bonjour, j'aimerais vous parler de la parité, un sujet surement mal connu puisqu'il est à la mode et progresse de plus en plus.

    En effet, la parité n'est pas un concepte républicain et il joue sur un malentendue pour faire croire qu'il apporte un soit disant progres "d'égalité" alors qu'il s'agit d'un excé d'égalité.

    La parité : C'est une obligation qu'il y ait autant d'homme que de femme dans une selection professionnelle ou politique.

    Pourquoi c'est non-républicain ?
    La république c'est le droit pour tous de se présenter pour une élection ou un emploie et être choisi et remuneré au mérite.

    Ce qui fait qu'à partir d'une limite de 50%, on ne pourra plus legalement choisir au mérite, mais on devra discriminer par le sexe pour remplir son quotat de parité, sans regarder les competences des derniers venus.

    Alors pourquoi une tel injustice ce fait-elle ?
    Les defenseurs de la parité disent que c'est pour reéquilibrer une mixité qui ne ce fait pas à cause de bloquage, de deséquilibre d'un état de fait, et qu'on doit imposer un equilibre.

    Il appel ça "la discrimination positive" : un ensemble de mesures visant à égaliser les chances de certaines catégories de personnes ayant subi des discriminations systématiques par le passé. Exercée au détriment des groupes majoritaires.

    Cette politique semble s'opposer au principe d'égalité de droit. Les catégories de personnes concernées peuvent être définies, selon le cas, à l'aide des critères ethniques, médicaux, culturels, linguistiques, religieux, socio-économiques ou territoriaux...

    Ce qui est contraire aux droits de l'homme et à la laicité. Mais qui passe bien puisque c'est pour la "bonne cause".

    ---

    En effet les minorités de toutes sortes, revendique la même chose pour eux que ce qu'on obtenue les femmes. Et on se retrouve avec une discrimination inversée. Chacun se revendique la "victime" qui doit être favorisée et demande des privilèges concrets en plus des autres citoyens.

    La spirale n'a pas de limite et à l'air de se justifier facilement, quiconque contredira cela sera maudit par le politiquement correcte de macho, raciste et tout ce qu'on voudra en ***phobe.

    J'imagine que certain pense qu'on a plus à gagner qu'à perdre, mais je crois que laisser un derapage, c'est laisser le champs libre à tous les derapages.

    ---

    Par definition stricte un(e) feministe est contre la partité, car il(elle) est pour l'égalité des sexes dans le droit et non pour la discrimination sexuelle (négative ou positive).

    Exemple :
    Je ne peux pas vous prendre A, car j'ai besoin de B pour ce travail et avoir mon quotat de 50 % même s'il est moins competent que vous, vous comprenez c'est la loi de la parité. No

    ---

    Voila pourquoi je suis contre la parité, mais cela ne veut pas dire qu'il puisse y avoir des aides de l'état pour des groupes défavorisés, des subventions, des primes, des services publiques mais pas sous la forme de loi non-republicaine.

    Merci pour finir et détendre l'ambiance une blague sur la parité :

    Election 2012 en France, pour respecter la parité vous serez obligé de voter pour une femme, car le dernier président était un homme.

    Je suis pas sure que ça détendra l'ambiance
    avatar
    ecotone
    Administratrice

    Nombre de messages : 1036
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: La parité non-républicaine

    Message par ecotone le Mar 8 Juil - 18:03

    Boujour Manumax, et bienvenue que je te souhaite avec un peu de retard chapeau


    Moi aussi, j'ai une blague sur la parité!

    La parité, ou l'égalité hommes/femmes, c'est lorsqu'on mettra des femmes incompétentes à des postes cléfs!!!

    admin
    Administratrice

    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Re: La parité non-républicaine

    Message par admin le Mar 8 Juil - 18:29

    Selon la définition d’un dictionnaire

    Parité = Égalité. Conformité. Ressemblance.

    Discrimination = Mise à part d’un groupe social ou ethnique à son détriment. Discriminer, c'est distinguer, au sens initial.

    Je suppose donc que la discrimination positive voudrait dire = mise à part d’un groupe social ou ethnique à son avantage.

    Donc il ne me semble pas (selon ces définitions) incompatible d’être féministe et pour la parité ; par contre, il me semble qu’on ne peut être humaniste, républicain, féministe, démocratique… et pour la discrimination.

    Pour ce qui est de la discrimination positive, elle semble avoir été le seul moyen, aux USA, d’avoir permis aux Noirs victimes de la discrimination négative (ségrégation raciale) et aux autres minorités (victimes du racisme) d’accéder à certaines fonctions, écoles, travails…

    Il ne s’agissait pas de prendre n’importe qui ou un(e) incompétent(e) : mais à compétences égales de favoriser l’accès aux Noirs (et autres minorités ethniques) à un établissement ou une fonction.

    En France, il est clair que cela serait contraire à la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen et à notre Constitution.

    Cependant, à l’heure actuelle, la discrimination négative se fait, sans pour autant qu’elle soit combattue (bien que les lois existes pour la combattre) fermement, et est contraire à notre République.

    Ainsi, à compétences et diplômes égaux, beaucoup de personnes d’origines ethniques diverses ou de couleur de peau noire ont plus de mal à trouver un emploi qu’une personne claire de peau.

    Il en va de même pour les handicapés – à compétences et diplômes égaux, l’accès à un emploi (voir même à un logement, à un établissement scolaire) leur est beaucoup plus difficiles.

    Pas que les emplois ne soient pas adaptés, mais parce que les employeurs et les autres parfois « collègues » refusent, et font ainsi du racisme ou de la discrimination…

    Alors, la discrimination panacée est loin d’être la panacée, mais ça a permis aux USA, du moins peut-être en apparence, de sortir de la ségrégation raciale ; et d’en être à avoir pour représentant d’un grand parti républicain, et de façon tout à fait démocratique, sans discrimination, un homme métisse comme candidat.

    La France, elle, pays des Droits de l’Homme, ayant des français n’ont pas issus de l’immigration mais des français de « sang » ou de « souche » si je puis m’exprimer ainsi : les Antillais (Martinique, Guadeloupe), les Réunionnais et les Guyanais, n’ont et ne seront certainement jamais en mesure de présenter un candidat de « couleur » issu de ces départements d’outre-mer.

    Parce que, mine de rien, beaucoup de gens sont racistes et que si on ne donne pas un coup de pouce, ils feront tout ce qui est en leur pouvoir pour empêcher les autres – même s’ils ont les compétences nécessaires – d’accéder à ces fonctions. La différence physique (handicap) est aussi, malheureusement, rejetée et si on n’y prend garde on est vite fait discriminé par les gens soi-disant bien physiquement.

    Je ne dis pas que la discrimination positive soit la solution pour la France (je suis contre qu’on discrimine quelqu’un), mais je sais une chose, c’est que si on ne met pas des lois contre le racisme, la discrimination, des lois qui précisent que les femmes sont l'égal de l'homme et ont les mêmes droits qu'eux, et si on n’oblige pas les employeurs à embaucher des handicapés, des gens de « couleur » ou des gens issus de l’immigration à des postes non pas uniquement subalterne (et bien sûr des gens compétents avec les diplômes nécessaires), les employeurs (majoritairement « blanc ») feront (même inconsciemment) du racisme, de la discrimination…

    Il suffit de regarder le taux de chômage des « handicapés » à compétences égales et diplômes égaux avec des « biens en portant » ; il suffit de regarde le taux de chômage des personnes de couleur et des personnes issus de l’immigration arabo-africaine à compétences et diplômes égaux avec des personnes claires de peau.

    Pour ce qui est de la parité. Il ne s’agit pas de prendre des femmes incompétentes. Il s’agit de choisir autant de femmes et d’hommes compétents pour accéder à se présenter devant le suffrage universel (direct ou indirect) ou à être dans un parti ou gouvernement. L’égalité des chances dans un univers politique jadis (et peut-être même encore toujours !) exclusivement réservé aux seuls hommes (masculins) !

    Quant au féminisme il est ni plus ni moins la volonté d’hommes et de femmes de bonne volonté qui veulent simplement faire respecter la Déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen de 1789, et la Constitution Française.

    Pour rappel :

    • Article 1 de la Déclaration des Droits de l'Homme et du citoyen de 1789
      Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l'utilité commune.
  • Préambule de la Constitution de 1946

    1. Au lendemain de la victoire remportée par les peuples libres sur les régimes qui ont tenté d'asservir et de dégrader la personne humaine, le peuple français proclame à nouveau que tout être humain, sans distinction de race, de religion ni de croyance, possède des droits inaliénables et sacrés. Il réaffirme solennellement les droits et libertés de l'homme et du citoyen consacrés par la Déclaration des droits de 1789 et les principes fondamentaux reconnus par les lois de la République.

    2. Il proclame, en outre, comme particulièrement nécessaires à notre temps, les principes politiques, économiques et sociaux ci-après :

    3. La loi garantit à la femme, dans tous les domaines, des droits égaux à ceux de l'homme.
    • La Constitution du 4 Octobre 1958

    Préambule


    Le peuple français proclame solennellement son attachement aux Droits de l'homme et aux principes de la souveraineté nationale tels qu'ils ont été définis par la Déclaration de 1789, confirmée et complétée par le préambule de la Constitution de 1946, ainsi qu'aux droits et devoirs définis dans la Charte de l'environnement de 2004.

    En vertu de ces principes et de celui de la libre détermination des peuples, la République offre aux territoires d'Outre-Mer qui manifestent la volonté d'y adhérer des institutions nouvelles fondées sur l'idéal commun de liberté, d'égalité et de fraternité et conçues en vue de leur évolution démocratique.

    Art. 1. - La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée.

    Titre I - De la Souveraineté

    Art. 2. - La langue de la République est le français
    L'emblème national est le drapeau tricolore, bleu, blanc, rouge.
    L'hymne national est la Marseillaise.
    La devise de la République est Liberté, Égalité, Fraternité.
    Son principe est : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple.

    Art. 3. - La souveraineté nationale appartient au peuple qui l'exerce par ses représentants et par la voie du référendum.
    Aucune section du peuple ni aucun individu ne peut s'en attribuer l'exercice.
    Le suffrage peut être direct ou indirect dans les conditions prévues par la Constitution. Il est toujours universel, égal et secret.
    Sont électeurs, dans les conditions déterminées par la loi, tous les nationaux français majeurs des deux sexes, jouissant de leurs droits civils et politiques.

    La loi favorise l'égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives.

    Ainsi donc la parité n’est absolument pas contraire à la Déclaration des Droits de L’Homme et encore moins à la Constitution Française. Et être anti-féministe est même contraire à la Déclaration des Droits de l’Homme, contraire à la Devise Française, contraire à la Constitution Française de 1946 et de 1958.

    Le combat féministe, qui n’est pas terminé, essaie juste de faire appliquer la déclaration des Droits de l’Homme, la Constitution et la Devise française.
    avatar
    Manumax

    Masculin
    Nombre de messages : 251
    Date d'inscription : 27/06/2008

    Re: La parité non-républicaine

    Message par Manumax le Mer 9 Juil - 11:42

    Bonjour Ecotone, adminitratrice de ce forum avec Bettina, vous-voulez pas un peu de parité en me mettant administrateur ? Je serais sage bounce

    Si des gens ont des problemes quelqu'ils soient, doit-on les imposer à la société pour soit disant leur faire une place ?

    Ça peut donner lieu à un rejet si une personne est prise pour son handicape ou sa difference, sinon on l'a prendrait pas, et cette personne fait le role de la differente de service.

    On aurait pu aider les andicapés ou les minorités défavorisés en leur donnant des aides pour les mettre à niveau. Par exemple des groupes de travail par handicape, ou ils peuvent gagner leur vie dans une structure adapté a eux.

    Je ne pense pas qu'on devrait forcer le mélange, après on s'étonne que les gens se mefient les uns des autres, obligés de cohabiter sans entente.

    On pourrait, faire des entreprises d'état ouvertes pour tous sans selection, pour que tout le monde ait un travail au minimum.

    Parcque ficher les gens selon leurs origines, couleur, religion pour leurs donnéer des avantages, c'est génant, je dirais pour faire de la provocation que c'est du "racisme positif" ça ressemble a un concours de victimisation.

    On devrait plutot faire comme dans la fonction publique, des coucours en aveugle pour prendre les meilleurs notes.

    Obama à l'air très compétant, on dirait presque le nouveau Martin Luther King, il n'a pas besoin de point d'avance sur les autres si la competition est loyale.

    Si les chances de départ sont pareils en terme de service publique, ça peut répondre au probleme.

    La noblesse sous la monarchie c'est aussi de la discrimination positive, selon la naissance, ce groupe avait plus de droit et privilege que les autres... alors c'est bizarre de jouer avec des conceptes non-républicain pour regler des problèmes sociaux scratch

    admin
    Administratrice

    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Re: La parité non-républicaine

    Message par admin le Mer 9 Juil - 13:02

    C'est vrai.

    Voilà entre autre pourquoi je suis contre la discrimination en plus, l'accoler avec le mot "positif" - comme si on pouvait trouver quelque chose de bon à mettre à part un groupe en fonction de ses origines... - c'est un non sens pour moi.

    C'est pour cela que je disais qu'aux USA cela avait permis "du moins peut-être en apparence" de sortir de la ségrégation raciale (je crois que l'Afrique du Sud, qui a connu l'apartheid, fait la même chose).

    Parce que on ne règle pas le fond du problème (la peur de l'autre, le racisme, le rejet de l'autre pour sa différence sociale, religieuse, ethnique ou physique, voir ses problèmes de santé ou son identité sexuelle), on l'accentue dans le fond. Car on n'apprend pas aux gens à penser autrement... Qu'on soit d'un côté (victime de discrimination) ou de l'autre (personne qui discrimine) on n'apprend pas à penser qu'on est égaux dans le sens républicain et humaniste du terme. On apprend à ne voir que nos différences.

    Je crois que c'est à l'école que la mixité doit se faire. Je crois que si on permet aux établissements scolaires la mixité sociale, religieuse, ethnique, physique... alors les enfants apprennent à vivre ensemble, à se comprendre, à se connaitre, à se respecter dans leur différence, à s'apprécier, à s'apporter mutuellement. Et donc ses enfants en devenant grands seront plus susceptibles dans le monde social, du travail, dans la vie de tous les jours, de ne pas rejeter l'autre parce qu'il a une différence. Et donc à ne pas le "distinguer" - à ne pas faire de discrimination.

    Je crois que, même si ça reste dans certaines mentalités patronales, les hommes - pour une bonne part - n'ont pas de mal à travailler avec une femme parce que justement l'école républicaine est mixte. Je crois même qu'un homme aurait plus de mal à avouer ou à justifier, et même à penser, qu'il est normal qu'une femme qui effectue la même tache que lui, qui a le même niveau d'ancienneté, le même diplôme... la même compétence et le même résultat, touche moins que lui. ça ne change pas trop au niveau patronal - même je pense que ça vient aussi du fait de l'âge, et puis aussi de raisons (mauvaises) économiques (ils font des économies sur le dos des femmes)... mais je crois que ça va changer ...

    Quant à l'Etat, il devrait déjà apprendre dans les plus hautes sphères (politiques) à être moins discriminant et à savoir penser à l'autre dans sa différence quand il fait construire des bus, des trains, des avions...

    Rien n'est fait pour assurer la facilité de la vie d'un handicapé.

    J'ai toujours pensé que c'est au bien portant de s'adapter au plus faible.

    Je veux dire, c'est le grand de taille qui se baisse pour embrasser le plus petit : un adulte face à un enfant par exemple. On ne s'attend pas à ce que l'enfant grimpe sur une table pour nous faire la bise.

    De même il est facile pour celui qui peut se tenir debout de s'assoir, alors qu'il est impossible à celui qui doit rester assis de se lever.

    C'est donc la société qui doit s'adapter aux handicapés (physiques) et non les handicapés à la société. Il me semble.

    Contenu sponsorisé

    Re: La parité non-républicaine

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 19 Déc - 19:29