LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Stop Autisme Virtuel L’autisme provoqué par les écrans, ça n’existe pas ! Halte aux théories infondées !
par bye Mar 9 Oct - 12:24

» Rapport des enquêteurs de l’ONU sur la Birmanie : crimes de masse, impunité et transition démocratique à l’arrêt
par bye Mar 2 Oct - 14:36

» Service national universel : surveiller et soumettre
par bye Mar 25 Sep - 10:57

» Un peu moins pauvre ?
par bye Mar 18 Sep - 11:21

» Clément Méric, ni oubli ni pardon
par bye Lun 10 Sep - 12:52

» Liberté de la presse en Birmanie : deux pas en avant, trois en arrière
par bye Mer 5 Sep - 8:49

» Rohingya : un an après... si peu d'avancées 
par bye Ven 24 Aoû - 18:59

» Le Festival de Douarnenez consacre deux journées à la Fédération de la Syrie du nord
par bye Mar 3 Juil - 14:19

» Pour une autre formation professionnelle
par bye Mer 27 Juin - 14:07

» Violences policières, violences d’Etat
par bye Mer 27 Juin - 13:56

» migration internationale
par bye Mar 26 Juin - 19:25

» Guyane : non à la Montagne d’or !
par bye Mar 12 Juin - 18:05

» Crime raciste en Calabre
par bye Ven 8 Juin - 12:17

» Les premiers chiffres de PARCOURSUP : une génération sacrifiée ?
par bye Lun 4 Juin - 17:42

» LES ONG DÉVOILENT LEUR PROJET DE LOI D’AVENIR POUR LES TRANSPORTS ET LA MOBILITÉ
par bye Mar 29 Mai - 18:01

» NE JAMAIS RECHERCHER D’ADHÉSION
par bye Mar 22 Mai - 14:38

» Kanaky, quand le peuple voulait s’éduquer lui-même...
par bye Lun 14 Mai - 10:04

» Anarchisme, éducation et pédagogie
par bye Lun 7 Mai - 13:15

» Cours libres - Debout ! Debout ! C’est maintenant que ça se passe...
par bye Dim 15 Avr - 9:08

» fascisme pas mort, hélas!
par bye Ven 6 Avr - 11:52

» Notre Dame des Landes ou l’art des grands projets inutiles
par bye Mar 3 Avr - 19:20

» MÉDECINS ET ASSOCIATIONS UNISSENT LEURS VOIX POUR RAPPELER L’URGENCE D’AGIR FACE À LA POLLUTION DE L’AIR
par bye Mer 28 Mar - 18:19

» BOMBARDEMENTS AU PROCHE ET MOYEN ORIENT : EXIGEONS LE RESPECT DU DROIT INTERNATIONAL PAR TOUS
par bye Jeu 22 Mar - 18:08

» Manifestation kurde anti-Erdogan à Bruxelles
par bye Mar 20 Mar - 7:23

» Les cigarettes électroniques, plus dangereuses que bénéfiques ?
par bye Mar 20 Mar - 7:13

» La métamatière et les créations
par Claude De Bortoli Jeu 15 Mar - 11:43

» Scandale sexuel : Oxfam présente ses excuses aux autorités haïtiennes
par bye Ven 9 Mar - 18:50

» SDF, il avait volé des sandwiches dans la poubelle d’Atac
par bye Ven 9 Mar - 18:40

» Malgré l’austérité, la France va dépenser 37 milliards pour son réarmement nucléaire
par bye Ven 9 Mar - 18:31

» La pauvreté s’installe...
par bye Mar 6 Mar - 10:58

» large victoire des grévistes d’HEMERA - HOLIDAY INN
par bye Ven 16 Fév - 10:40

» jeunes à la rue dans le grand froid : faire connaitre est déjà un combat
par bye Mer 14 Fév - 18:07

» National ou civique ou militaire : en arrière-plan du service obligatoire, la militarisation des élèves
par bye Lun 5 Fév - 13:03

» ARRIVÉES ET DEMANDES D'ASILE EN BAISSE EN 2017 EN EUROPE
par bye Mar 30 Jan - 18:29

» Les véritables enjeux des réformes éducatives de Jean-Michel Blanquer
par bye Mar 30 Jan - 15:00

» Contre la sélection à l’université : "On veut de l’inattendu !"
par bye Mar 23 Jan - 19:19

» Les policiers français ont abattu 18 personnes en 2017
par bye Ven 19 Jan - 7:43

» Acheter permis de conduire français
par Pipoinzaghi Mar 16 Jan - 16:02

» Journée internationale des droits de l’Homme : en Birmanie des espoirs déçus
par bye Sam 6 Jan - 7:52

» Tapis dans le bocage : la vérité sur les armes secrètes des "zadistes"
par bye Ven 29 Déc - 14:32

» Victoire du Secours populaire contre le maire F.N. d’Hayange
par bye Mer 20 Déc - 21:28

» Peut-on renvoyer les demandeurs d’asile vers des « pays tiers sûrs » ?
par bye Mar 19 Déc - 19:52

» Une montée des violences envers les migrants à travers l'Europe :
par bye Ven 15 Déc - 18:54

» Défendre et renforcer les CHSCT !
par bye Mar 5 Déc - 12:59

» Nuage de Ruthénium-106 sur l’Europe : que s’est-il réellement passé ?
par bye Mar 28 Nov - 12:35

» Dossier sur "l’affaire du stage de Sud éduc 93"
par bye Lun 27 Nov - 12:34

» Appel de Raymond Millot : Un projet émancipateur face aux dangers de l’anthropocène
par bye Mar 21 Nov - 12:54

» Les émissions de CO2 repartent à la hausse
par bye Ven 17 Nov - 17:05

» l’idéologie du consentement, outil d’émancipation ou d’isolement individuel ?
par bye Lun 13 Nov - 12:21

» Droit au logement opposable : le bilan chiffré 2008-2016
par bye Jeu 9 Nov - 20:02

» La rétention des « dublinés », dans l’attente d’un transfert, est contraire au règlement Dublin
par bye Lun 6 Nov - 18:33

» Face à la situation en Catalogne
par bye Mer 1 Nov - 11:33

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par bye Sam 21 Oct - 10:37

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Bus de la honte : ne laissons pas l’avenir aux réactionnaires
par bye Sam 14 Oct - 12:44

» La métamatière et le peuple
par Claude De Bortoli Ven 6 Oct - 9:27

» Vers un retour du délit de solidarité ?
par bye Sam 30 Sep - 6:45

» Dossier : de l’École capitaliste à l’éducation émancipatrice
par bye Mer 13 Sep - 19:07

» Education : le « désastre » d’un enseignement tiré vers le bas...
par bye Lun 4 Sep - 12:13

» Offre de prêt entre particuliers rapide en 72h
par BastienL Dim 13 Aoû - 19:49

» Jean Gadrey, économiste : “Il faut remettre la réduction du temps de travail au cœur du débat public”
par bye Mar 8 Aoû - 19:04

» Le « chavo-madurisme » n’est rien moins qu’une dictature pure et simple
par bye Dim 6 Aoû - 18:52

» Gel des postes et du budget de l’éducation nationale : non, cette école ne nous convient pas !
par bye Mer 12 Juil - 13:56

» G 20 Hambourg
par bye Lun 10 Juil - 11:51

» Handicapée, je ne peux continuer à enseigner dans mon académie
par bye Mer 5 Juil - 6:21

» Pour une éducation populaire féministe
par bye Lun 12 Juin - 18:20

» La CNT a écrit aux Éditions Belin
par bye Mar 6 Juin - 10:20

» Blanquer ministre de l’Education nationale : au secours, Sarkozy revient !
par bye Jeu 25 Mai - 11:08

» L'accaparement des terres en Birmanie
par bye Mer 17 Mai - 18:42

» Un enseignant kurde témoigne...
par bye Lun 15 Mai - 17:50

» La métamatière et le Roi de la Terre
par De Bortoli Claude Mar 2 Mai - 9:52

» Au-delà des élections
par bye Mer 26 Avr - 17:26

» Les Etats-Unis ont utilisé leur plus puissante bombe non-nucléaire en Afghanistan, une première
par bye Dim 23 Avr - 18:35

» « Pourquoi nous sommes en grève de la faim dans les prisons d’Israël »
par bye Dim 23 Avr - 18:31

» « Enculé, ordure ! ». Philippe Poutou insulté par les flics
par bye Dim 23 Avr - 18:25

» La Sécurité sociale, une assistance ou un droit ?
par bye Dim 23 Avr - 18:22

» Birmanie: pour établir un mécanisme indépendant de réexamen de tous les cas de prisonniers politiques
par bye Ven 21 Avr - 6:02

» Gatti est mort. A la Parole Errante ses mots résonnent encore !
par bye Mer 12 Avr - 18:21

» Turquie : appel urgent au monde enseignant, aux associations et syndicats…
par bye Lun 3 Avr - 18:21

» APPEL À LA MOBILISATION CONTRE LE PROCHAIN SOMMET DE L’OTAN !
par bye Sam 1 Avr - 5:30

» Communiqué de presse de SUD éducation Guyane du 28 mars
par bye Jeu 30 Mar - 10:16

» Qu’est-ce qui ne va pas avec l’arabe à l’école ?
par bye Ven 24 Mar - 12:03

» Libérons l'oisiveté !
par bye Ven 17 Mar - 19:05

» Quand Espérance banlieues bat la campagne
par bye Ven 17 Mar - 19:00

» 8 mars : luttons toutes et tous pour l’égalité des droits !
par bye Mer 8 Mar - 11:01

» Désarmer la police, la proposition pas si saugrenue du NPA
par bye Mar 7 Mar - 12:50

» Fin du dispositif des Caomi: quelle orientation pour les mineurs isolés de Calais ?
par bye Sam 4 Mar - 9:58

» Les fonctionnaires répondent aux "menaces" de Marine Le Pen
par bye Sam 4 Mar - 6:25

» Réduction des indemnités et contrôles drastiques : Macron s’attaque aux chômeurs
par bye Sam 4 Mar - 6:22

» L'avenue Serge Dassault à Corbeil-Essonnes doit être débaptisée !
par bye Sam 4 Mar - 6:20

» Nouvelle révélation du Canard Enchainé : les copinages de Hamon et LVMH
par bye Sam 4 Mar - 6:18

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR


    Drogue

    Partagez
    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: Drogue

    Message par Rabasse du sud le Mer 29 Déc - 15:03

    Jean-Michel Groult et les plantes interdites
    LUNDI, 06 DÉCEMBRE 2010 17:03 LE COIN DES LIVRES - SOCIÉTÉ ET BIEN ÊTRE
    !
    Interview de Jean Michel Groult par Elodie Trouvé- Bscnews.fr /


    Vous êtes botaniste de formation, journaliste pour diverses revues de jardins, écrivain d'une dizaine d'ouvrages sur le sujet et photographe de métier, dont "Jardiner durablement" qui vous a valu le prix Saint-Fiacre en 2006. Sur quel sujet porte ce nouveau livre ?
    Il s'agit à la fois d'un beau livre et d'un livre savant. Le sujet me tenait à coeur depuis longtemps, ce sont les plantes interdites. Non pas les plantes-poison mais les plantes qui ont été interdites ou le sont encore. Cela comprend bien sur les psychotropes, le cannabis, la coca avec laquelle on fait la cocaïne, le pavot qui donne l'opium et l'héroïne, mais également toutes les plantes abortives qui ont été interdites sous le IIIe Reich, les plantes invasives pour lesquelles on commence à voir apparaître des décrets, les OGM puisqu'il y a un moratoire au niveau européen. Egalement les variétés potagères dont certaines sont interdites de commercialisation. L'absinthe, le tabac et des plantes alimentaires comme le stevia. Ou encore des plantes qui vont être interdites, notamment tout ce qui touche aux novel foods, des ingrédients ou aliments dont la consommation dans la Communauté européenne a été négligeable ou inexistante avec des réglementations qui considèrent aujourd'hui que tout est interdit et qu'il faut faire une démarche pour obtenir une autorisation de culture ou de commercialisation d'une nouvelle plante médicinale ou d'un aliment.

    Quel est l'angle choisi? L'histoire de la plante?
    L'angle choisi est essentiellement botanique et éthno-botanique. Ce n'est pas forcément l'histoire de la plante telle qu'elle a cohabité avec les hommes ou la manière dont les hommes l'ont domestiquée. Mon livre porte plutôt sur ce que les hommes en ont fait et la manière dont les humains ont transformé au fil des ans leur perception de la plante pour la voir parfois comme une plante diabolique. C'est l'exemple du cannabis décrit comme "la mauvaise herbe enracinée dans le jardin du diable", c'est emblématique. J'ai aussi voulu montrer que souvent ces interdits ne sont pas basés sur des réalités scientifiques mais en réalité sur des constructions purement sociales, voire économiques. Par exemple, l'absinthe a été interdite parce qu'il y avait le phylloxéra sur le vignoble français. Cela a été indirectement une façon de lutter contre l'alcoolisme, d'interdire l'absinthe. Mais il faut savoir qu'à l'époque, les producteurs viticoles français se sont alliés aux ligues de vertu pour faire interdire l'absinthe. On disait qu'elle rendait fou, en réalité elle ne rendait pas fou puisque les teneurs en substance impliquée soit-disant dans la folie que pouvait provoquer l'absinthe était inférieure à celle des absinthes actuelles. Donc, ce n'était pas du tout un problème scientifique, mais socio-économique.

    Est-ce qu'il s'agissait également d'interdits relevant de l'ordre moral?
    Jusqu'aux années 60 oui. Par exemple pour le cannabis. Mais aujourd'hui, on ne trouve plus de dimension morale, c'est essentiellement économique ou des faux-semblants sanitaires. C'est le cas pour le stevia, on a longtemps prétendu que cette plante pourrait être impliquée dans le cancer, mais en fait, l'interdit est parti d'une plainte anonyme déposée auprès de l'administration américaine, plainte dont on s'est rendu compte par la suite qu'elle avait été écrite par les fabricants d'aspartame, le stevia venant concurrencer le produit qu'il commercialisaient.

    Est-ce qu'il y des plantes qui à une époque étaient conseillées pour la santé et qui sont devenues interdites ensuite?
    Oui, l'opium par exemple. Au début, l'opium était considéré comme un relaxant, avant que l'on découvre la morphine. Le cannabis a également eu un usage thérapeutique dans les années 60. Un produit dont la marque s'appelait Marinol était recommandé pour soigner certaines pathologies, des usages maintenant complètement interdits. On s'est mis à l'héroïne car on essayait de soigner l'addiction à la morphine! On est tombé de Charybde en Scylla…

    Dans votre livre, on comprend également que les interdits concernant les plantes relèvent également de questions culturelles.
    Absolument. La coca par exemple, c'est complètement culturel. Elle est utilisée depuis des milliers d'années en Amérique du sud, on retrouve par exemple des représentations de feuilles de coca sur des vases anthropomorphes de l'époque pré-colombienne. Localement, mâcher de la coca, c'est lutter contre la fatigue, elle est d'ailleurs toujours consommée actuellement. Haroun Tazieff l'a utilisée sur des expéditions dans des volcans pour vaincre la faim. Chez nous, on interdit la culture de la coca, même en toute petite quantité alors même qu'il faut des champs entiers de coca pour obtenir un kilo de pâte de base servant à faire au final quelques grammes de cocaïne.

    Quelle est votre position exprimée dans cet ouvrage concernant ces interdits?
    L'esprit du livre et ma position sur le sujet c'est une certaine inquiétude parce qu'il n'y jamais eu autant d'interdits, de plantes interdites, et on interdit de plus en plus. C'est à dire que l'on dépossède l'individu de son libre arbitre et on décide à sa place. Et on va même jusqu'à éditer des listes positives, c'est à dire que tout ce qui n'y figure pas est interdit et ce n'est que lorsque l'on rajoute le nom d'une plante sur cette liste que sa culture est autorisée. Voilà ce vers quoi on tend, c'est à dire que toutes les pratiques médicinales traditionnelles sont complètement encadrées voire tuées. Pour exemple, une petite plante qui était consommée sous forme de baie en Suède est interdite à la consommation maintenant alors qu'elle n'est pas toxique.

    Votre inquiétude de botaniste aussi?
    Non, il y a 300 000 plantes qui ont été décrites dans la nature, même si on en interdit quelques milliers il en restera toujours. Je réagis plus en tant que citoyen car ces interdits sont quelque part iniques. En France notamment, on confond la substance active et la plante, le contenu et le contenant. En gros, c'est comme si pour empêcher les gens de consommer du vin on interdisait les verres! Je ne vois pas pourquoi on interdit par exemple de cultiver le chanvre qui pourrait être utilisé comme engrais vert, ou des tas d'autres plantes alors qu'il n'y pas d'utilisation psychotrope ou répréhensible.

    Quelles sont les mesures punitives prises à l'encontre des contrevenants?
    Cela va de la contravention jusqu'à la convocation en correctionnelle voire au-delà lorsque cela tombe sous le coup de la législation des stupéfiants ou sur les matières pharmaceutiques. Hors psychotropes, pour l'instant, je ne connais pas de cas ou des particuliers aient été condamnés. Mais il y a quand même des gens qui se sont fait pénaliser pour la culture du sedia. Il y a un procès retentissant à propos des semences potagères. L'association Kokopelli qui oeuvre à travers des actions militantes pour la biodiversité et la préservation des semences a perdu son procès et s'est vu interdire la culture et la commercialisation de semences potagères qui n'étaient pas sur la fameuse liste positive, le catalogue officiel.

    Ce livre est-il à destination aussi du jeune public?
    Oui, on peut le mettre dans les mains des jeunes adolescents qui sont attirés par des substances hallucinogènes par exemple, car cela les dissuadera de faire des expériences stupides comme la prise de champignons, le datura notamment. Je n'ai fait dans ce livre ni angélisme ni démonisme. Je suis resté scientifique et objectif afin de montrer s'il s'agissait d'une bonne ou d'une mauvaise raison d'interdire telle ou telle plante. Ensuite je laisse le lecteur disposer de son libre arbitre. Je mets mon lecteur au défi de dire en ayant lu le passage sur les OGM si je suis anti ou pro-OGM! Sur d'autres sujets, j'ai été un peu plus partisan, mais je ne le cache pas et je l'explique.

    Il y a par ailleurs de magnifiques illustrations dans ce livre...
    Cela a été un gros travail iconographique, un travail de fourmi, avec des images recherchées auprès de la Force internationale en Afghanistan, des portraits botaniques réalisés dans des jardins, de très belles planches d'herbiers que je suis allé rechercher moi-même au Muséum… Le but ce n'était pas de faire un livre uniquement "joli" mais de mettre des images qui apportaient un sens quant à cette thématique de l'interdiction. Nous avons inséré des visuels actuels de manuels destinés à dissuader les jeunes de consommer du cannabis et nous les avons mis en perspective avec ce qui se faisait il y a soixante ans. C'est très intéressant de voir l'évolution…

    La thématique de ce numéro de novembre étant les super-héros, je souhaiterais savoir si à votre avis les super-héros se dopent? Consomment des plantes interdites?
    Pour voler ou avoir l'illusion de voler, oui, ils doivent consommer un peu de LSD! Mais non, ce n'est pas dans l'imaginaire lié au super héros qui est un être sain, naturellement musclé, d'ailleurs il ne va jamais dans une salle de gym! Donc il n'a pas besoin de consommer de matières dopantes ou de plantes interdites.

    Et pensez vous qu'aujourd'hui, dans la société dans laquelle nous vivons, avec toutes les difficultés sociales, économiques, professionnelles, politiques, que nous traversons, il faut être un super héros pour ne pas être tenté de se doper, de consommer des plantes interdites?
    Clairement oui! Mais bon, je tiens à préciser que pour la réalisation de ce livre, je n'ai absolument pas consommé de psychotropes, donc je suis un super héros! Mais il est vrai que c'est devenu très facile aujourd'hui de consommer de la cocaïne par exemple, réservée il y a encore une dizaine d'années à une élite urbaine fortunée. Le prix a énormément chuté, les narco-trafiquants ont maintenant des techniques de culture incroyables, et l'on en trouve partout bien que ce soit interdit. Il est devenu beaucoup plus difficile de se procurer du cannabis. Ce n'est pas être un super héros que de consommer des plantes psychotropes, de la sauge hallucinatoire ou des champignons, car la clairvoyance ou le sentiment de super pouvoir que peut donner la cocaïne par exemple ont leur revers : les bad trips, la destruction de notre perception et de notre cerveau. Je trouve pour ma part que l'on est plus un super-héros lorsque l'on arrive à survivre dans notre société actuelle! Mais c'est ma position personnelle. Et par ailleurs, on se "dope" tous un peu…nous consommons tous des alcaloïdes au quotidien, c'est-à-dire des substances issues des plantes qui agissent sur notre système nerveux, pour l'exciter ou le calmer. L'homme en a toujours consommé depuis le néolithique. J'ai une tasse de thé vert entre les mains, c'est de la théine. J'ai consommé de la théobromine tout à l'heure. La caféine est aussi une substance dopante, les tisanes, le chocolat également…

    Pensez-vous qu'un jour on nous interdira le chocolat? Le cacao devenant une plante interdite?
    Non. Mais peut-être qu'un jour on nous interdira le chocolat à plus de 70% de cacao par exemple, parce que c'est mauvais et qu'on aura plus le droit qu'à… du chocolat au lait! Si l'on reste dans le panurgisme et qu'on se laisse faire, notamment en matière de réglementation européenne, toutes les dérives sanitaires et sécuritaires, avec les lobbies et enjeux économiques qui sont derrière, sont possibles. D'où l'importance de faire ce livre. Et de le lire aussi!
    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: Drogue

    Message par Rabasse du sud le Mer 29 Déc - 15:19


      La date/heure actuelle est Mar 16 Oct - 6:22