LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Dossier : de l’École capitaliste à l’éducation émancipatrice
par bye Mer 13 Sep - 19:07

» Education : le « désastre » d’un enseignement tiré vers le bas...
par bye Lun 4 Sep - 12:13

» Offre de prêt entre particuliers rapide en 72h
par BastienL Dim 13 Aoû - 19:49

» Jean Gadrey, économiste : “Il faut remettre la réduction du temps de travail au cœur du débat public”
par bye Mar 8 Aoû - 19:04

» Le « chavo-madurisme » n’est rien moins qu’une dictature pure et simple
par bye Dim 6 Aoû - 18:52

» Gel des postes et du budget de l’éducation nationale : non, cette école ne nous convient pas !
par bye Mer 12 Juil - 13:56

» G 20 Hambourg
par bye Lun 10 Juil - 11:51

» Handicapée, je ne peux continuer à enseigner dans mon académie
par bye Mer 5 Juil - 6:21

» Pour une éducation populaire féministe
par bye Lun 12 Juin - 18:20

» La CNT a écrit aux Éditions Belin
par bye Mar 6 Juin - 10:20

» Blanquer ministre de l’Education nationale : au secours, Sarkozy revient !
par bye Jeu 25 Mai - 11:08

» L'accaparement des terres en Birmanie
par bye Mer 17 Mai - 18:42

» Un enseignant kurde témoigne...
par bye Lun 15 Mai - 17:50

» La métamatière et le Roi de la Terre
par De Bortoli Claude Mar 2 Mai - 9:52

» Au-delà des élections
par bye Mer 26 Avr - 17:26

» Les Etats-Unis ont utilisé leur plus puissante bombe non-nucléaire en Afghanistan, une première
par bye Dim 23 Avr - 18:35

» « Pourquoi nous sommes en grève de la faim dans les prisons d’Israël »
par bye Dim 23 Avr - 18:31

» « Enculé, ordure ! ». Philippe Poutou insulté par les flics
par bye Dim 23 Avr - 18:25

» La Sécurité sociale, une assistance ou un droit ?
par bye Dim 23 Avr - 18:22

» Birmanie: pour établir un mécanisme indépendant de réexamen de tous les cas de prisonniers politiques
par bye Ven 21 Avr - 6:02

» Gatti est mort. A la Parole Errante ses mots résonnent encore !
par bye Mer 12 Avr - 18:21

» Turquie : appel urgent au monde enseignant, aux associations et syndicats…
par bye Lun 3 Avr - 18:21

» APPEL À LA MOBILISATION CONTRE LE PROCHAIN SOMMET DE L’OTAN !
par bye Sam 1 Avr - 5:30

» Communiqué de presse de SUD éducation Guyane du 28 mars
par bye Jeu 30 Mar - 10:16

» Qu’est-ce qui ne va pas avec l’arabe à l’école ?
par bye Ven 24 Mar - 12:03

» Libérons l'oisiveté !
par bye Ven 17 Mar - 19:05

» Quand Espérance banlieues bat la campagne
par bye Ven 17 Mar - 19:00

» 8 mars : luttons toutes et tous pour l’égalité des droits !
par bye Mer 8 Mar - 11:01

» Désarmer la police, la proposition pas si saugrenue du NPA
par bye Mar 7 Mar - 12:50

» Fin du dispositif des Caomi: quelle orientation pour les mineurs isolés de Calais ?
par bye Sam 4 Mar - 9:58

» Les fonctionnaires répondent aux "menaces" de Marine Le Pen
par bye Sam 4 Mar - 6:25

» Réduction des indemnités et contrôles drastiques : Macron s’attaque aux chômeurs
par bye Sam 4 Mar - 6:22

» L'avenue Serge Dassault à Corbeil-Essonnes doit être débaptisée !
par bye Sam 4 Mar - 6:20

» Nouvelle révélation du Canard Enchainé : les copinages de Hamon et LVMH
par bye Sam 4 Mar - 6:18

» Une nouvelle menace pour les étrangers
par bye Mar 21 Fév - 12:02

» "Vous êtes la candidate du nanti-système", lance Charline Vanhoenacker à Marine Le Pen
par bye Lun 20 Fév - 20:30

» Vaccins : Marisol Touraine va-t-elle faire respecter la loi ou satisfaire les labos ?
par bye Lun 20 Fév - 20:26

» La tension monte d’un cran entre les Etats-Unis et le Venezuela
par bye Lun 20 Fév - 20:23

» Vandana Shiva : « Gandhi est plus pertinent qu’il ne l’a jamais été »
par bye Lun 20 Fév - 20:16

» Vague de froid en Europe : les migrants vulnérables
par bye Mar 7 Fév - 17:59

» Le centre pour les femmes et les familles migrantes a ouvert ses portes à Paris
par bye Mar 7 Fév - 17:56

» Des incidents éclatent à Aulnay-sous-Bois après les soupçons de viol de policiers
par bye Lun 6 Fév - 18:23

» Le maire rejette l'étude d'UFC-Que choisir sur l'eau potable
par bye Lun 6 Fév - 18:20

» DOCUMENT. Voici le contrat de travail de Penelope Fillon
par bye Lun 6 Fév - 18:17

» Le Hezbollah scrute avec inquiétude la nouvelle politique américaine au Moyen-Orient
par bye Lun 6 Fév - 18:14

» Huit hommes possèdent autant que la moitié de la population mondiale
par bye Mer 18 Jan - 20:06

» Délinquants solidaires : Pour en finir avec le délit de solidarité
par bye Mer 18 Jan - 13:29

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par gramophone Sam 14 Jan - 11:34

» votre permis de conduire à portée de main
par neil89 Ven 13 Jan - 23:51

» Poursuivre la mobilisation pour une carte élargie des lycées de l’Education Prioritaire, en grève le 10 janvier !
par bye Mar 10 Jan - 11:50

» Grenade de désencerclement : un CRS mis en examen
par bye Sam 7 Jan - 20:59

» Les trois visages du vote FN
par bye Sam 7 Jan - 20:46

» Les deux jambes du militantisme
par bye Sam 7 Jan - 20:37

» Condamnés aujourd’hui pour avoir comparé Christiane Taubira à un singe
par bye Sam 31 Déc - 10:17

» Échapper au chaos
par bye Jeu 22 Déc - 17:53

» Le sénateur Carle coupable de détournement de fonds publics ? SUD éducation le dit depuis 2009 !
par bye Jeu 22 Déc - 15:06

» Maths : résoudre un problème
par bye Lun 12 Déc - 13:25

» Journée Internationale des droits de l'Homme: une situation inquiétante en Birmanie
par bye Dim 11 Déc - 11:17

» Comment les services de renseignement font la chasse aux employés des télécoms
par bye Sam 10 Déc - 18:54

» ET SI LE MASCULIN NE L’EMPORTAIT PAS SUR LE FEMININ ?
par bye Sam 10 Déc - 18:49

» Un document interne provoque un malaise à la SNCF
par bye Sam 10 Déc - 18:38

» Le gouvernement repousse l’évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes
par bye Sam 10 Déc - 18:29

» Légitime défense des policiers : faut-il tordre le droit ?
par bye Ven 9 Déc - 19:29

» Cadeau de fin d’année, un casier scolaire pour tous les marmots
par bye Mar 6 Déc - 13:59

» Violences policières, violences d’Etat
par bye Mar 6 Déc - 13:54

» La métamatière, les élites et les gouvernants
par De Bortoli Claude Ven 2 Déc - 9:54

» Comment les stups ont enfumé la justice
par bye Jeu 1 Déc - 12:26

» Quel opérateur
par bye Jeu 1 Déc - 12:24

» Fillon président ? Un coup de massue pour l’école
par bye Mer 30 Nov - 17:54

» « Pourquoi j’ai secouru des réfugiés. » Monument en l'honneur de Pierre-Alain Mannoni
par bye Mar 29 Nov - 13:06

» Jean-Luc Mélenchon ne passera pas au second tour de la présidentielle s'il ne se décide pas à parler au peuple
par bye Mar 29 Nov - 13:03

» Graeme Allwright : il t'a laissé la carte qui est si délirante qu'il n'aura plus jamais besoin d'une autre
par bye Mar 29 Nov - 13:00

» Mort de Fidel Castro : bilan de santé de la révolution castriste
par bye Mar 29 Nov - 12:57

» Vinci, piraté par des hacktivistes
par bye Ven 25 Nov - 18:38

» Le Mouvement de la Paix solidaire de la lutte des infirmières et infirmiers
par bye Ven 25 Nov - 18:35

» presentation de moi
par bye Ven 25 Nov - 18:30

» tests
par Matteo13 Mer 23 Nov - 7:48

» Un système d'accueil italien saturé face au nombre toujours aussi important d'arrivées
par bye Lun 21 Nov - 19:08

» Comment fonctionnera le « centre humanitaire » de Paris ?
par bye Lun 21 Nov - 19:06

» Un quart des enfants européens est menacé par la pauvreté
par bye Lun 21 Nov - 19:02

» Cuba : Le Conseil d’État décrète l’amnistie de 787 condamnés
par bye Sam 19 Nov - 11:11

» TURQUIE : Cesser la « chasse aux sorcières » à l’encontre des employé(e)s de l’éducation
par bye Jeu 17 Nov - 18:57

» Ces magnats français qui contrôlent les médias
par bye Dim 13 Nov - 12:23

» Chômage, retraites et revenu universel : et si un cocktail était la bonne solution ?
par bye Dim 13 Nov - 12:20

» L'ANTIRACISME ET LA GAUCHE RADICALE SONT-ILS IRRÉCONCILIABLES?
par bye Dim 13 Nov - 12:16

» L'Amérique de Donald Trump
par bye Dim 13 Nov - 12:09

» Un an après les élections en Birmanie ...
par bye Mar 8 Nov - 18:59

» Fichier des Français : les oublis et les erreurs de Cazeneuve et Urvoas
par bye Mar 8 Nov - 11:54

» Burkina Fasso : Grève dans l’éducation les 3 et 4 novembre
par bye Mar 8 Nov - 11:49

» "Ni rire, ni pleurer, ni haïr. Comprendre"
par bye Mar 1 Nov - 11:58

» Besoin de crédit personnel
par filhastreanne Lun 31 Oct - 2:32

» L’usage informationnel acritique d’Internet à l’école primaire
par gramophone Dim 30 Oct - 10:06

» Un maire serbe à Srebrenica, tout un symbole, 21 ans après le massacre
par bye Lun 24 Oct - 12:39

» L'Arctique : eldorado ou mirage?
par bye Lun 24 Oct - 12:36

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR


    Retraites

    Partagez
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8754
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Retraites

    Message par bye le Jeu 9 Sep - 18:48

    RETRAITES : RIEN N’EST A NEGOCIER, TOUT EST A INVENTER !
    Ce qu’ont compris celles et ceux qui ont défilé et fait grève tant le 15 que le 24 juin 2010, ce qu’ils ont refusé d’admettre, c’est que le projet Sarko-Chérèque ne vise à rien d’autre que de nous imposer ce que nos anciens appelaient la « retraite des morts » : on se crève au boulot et on casse sa pipe … Il faut savoir que l’espérance de vie en bonne santé n’est que de 63 ans pour les hommes et 65 ans pour les femmes ! Le 5 mai 2008, sur France-Inter, à l’occasion du premier anniversaire de l’élection de son idole, Hortefeux justifiait la contre- réforme des retraites en expliquant qu’à l’immédiat après-guerre, le système des retraites versait une moyenne de sept années de pension, et qu’on en était désormais à vingt ! Le capitalisme est contenu tout entier dans ces propos cyniques : un individu n’a le droit de vivre que s’il est productif, malheur à lui s’il ne l’est plus !

    Face à la barbarie capitaliste, les anarchistes choisissent de se battre non pour atténuer à la marge la servitude du travail, mais pour abolir le salariat en faisant disparaître la propriété privée des moyens de production et de distribution qui engendre le parasitisme des possédants et de l’Etat. La société à créer de toute urgence doit tout à la fois garantir la redistribution égalitaire des richesses produites, assurer la satisfaction des besoins matériels et intellectuels , mettre en place des solidarités tout au long de la vie et faire fonctionner des services publics. Tout l’inverse des plans de rigueur, d’austérité, d’ajustement structurel imposés par les pouvoirs tant de droite que de gauche ( socialistes en Grèce, Espagne, Portugal, conservateurs en France, Grande-Bretagne, Italie, Allemagne, la liste n’est pas limitative…). Qui peut croire un seul instant que, si nous balayons les affameurs qui ne vivent que pour le remboursement de leurs créances, l’activité économique de l’humanité n’est pas suffisante pour vivre dans une raisonnable aisance, loin de la gabegie et de la surconsommation ? N’en déplaise au gouvernement et au MEDEF, il n’existe pas de consensus autour du recul de l’âge à la retraite, personne n’en veut ! N’en déplaise aux social-démocrates politiques ( qui vont du PS à l’extrême gauche trotskiste), n’en déplaise aux réformistes syndicaux et autres partisans de la taxe Tobin, il n’existe pas de consensus pour une autre réforme, prétendument plus juste parce qu’elle demanderait une plus grande contribution au capital, personne n’en veut !

    Désormais, la situation est claire : si nous ne faisons rien, le capitalisme entraînera la planète entière sur la pente du creusement des inégalités sociales ; la question, dès lors, est de savoir comment il faut agir. Pour la Fédération anarchiste, la riposte doit être proportionnée à la gravité des attaques. Faut-il attendre 2012 et le résultat des élections ? Le mal sera fait et ne sera jamais réparé. Faut-il défiler sagement à chaque journée d’action sous les regards goguenards du gouvernement et des patrons ? Nous ne gagnerons pas davantage qu’en 2003. Il n’y a pas de solution autre que l’expropriation des outils de production, des lieux de vie, pas d’autre perspective que de les gérer par nous-mêmes et pour nous-mêmes , pas d’autre moyen pour y parvenir que de s’organiser en rejoignant la Fédération anarchiste ! GREVE GENERALE EXPROPRIATRICE ET GESTIONNAIRE,REVOLUTION SOCIALE ET LIBERTAIRE !
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8754
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Retraites

    Message par bye le Jeu 16 Sep - 17:15

    Le problème des retraites vu par des humoristes!



    Un peu de pédagogie en ces temps de rentrée scolaire et de vérification des acquis des classes précédentes :

    http://www.dailymotion.com/video/xeeo9h_vive-les-retraites_fun


    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8754
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Retraites

    Message par bye le Ven 24 Sep - 18:42

    HS: Retraites : nouvelles journées de mobilisation les 2 et 12 octobre

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2010/09/24/retraites-fillon-ne-veut-pas-entendre-les-manifestants_1415461_823448.html#ens_id=1305816&xtor=RSS-3208
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8754
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Retraites

    Message par bye le Dim 26 Sep - 18:57

    un site http://www.7septembre2010.fr a été créé qui recense les
    reconductions de la grève sur l'ensemble de la France: allez voir
    c'est pas ce que nous raconte TF1 ou la 2!
    à faire circuler et à compléter via le contact
    contact@7septembre2010.fr

    > > RETRAITES: POUR GAGNER, REPRENONS IMMEDIATEMENT LE CONTROLE DE
    > > L'INFORMATION!
    > >
    > > Bonjour,
    > >
    > > A Lyon, Paris, Marseille, Montpellier, Pau, Albi, Chambéry, dans
    > > les Hauts de Seine, la Creuse, le Cantal...
    > > Dans plusieurs raffineries, des dizaines de classes (du primaire et
    > > du secondaire), presque toutes les cantines de Marseille...
    > >
    > > La grève du 23 septembre a été reconduite!
    > > Il y a eu des centaines de grévistes le 24 septembre... Le 25...
    > > D'autres les rejoindront lundi...
    > > Des AG se sont prononcées pour la poursuite du mouvement avec
    > > d'autres rendez-vous à partir du 27 septembre...
    > >
    > > POUR RECONDUIRE LE MOUVEMENT JUSQU'AU RETRAIT DU PROJET GOUVERNEMENTAL
    > >
    > > Mais peu d'informations filtrent ou sont diffusées dans les médias.
    > >
    > > Pourtant il est essentiel pour la poursuite et l'extension du
    > > conflit que le maximum d'informations soient RAPIDEMENT
    > > communiquées et échangées.
    > > Ceci afin que celles et ceux passent, localement, à la vitesse
    > > supérieure dans l'affrontement avec ce gouvernement borné sachent
    > > TOUT DE SUITE qu'ils ne sont pas seuls.
    > > Et que le mouvement s'étend partout dans le pays.
    > >
    > > Dans ce domaine de la lutte pour sauver nos retraites, toute et
    > > tous peuvent aider en diffusant SYSTEMATIQUEMENT les informations
    > > qu'ils possèdent.
    > >
    > > Le site http://www.7septembre2010.fr en centralise un certain
    > > nombre, mais tout n'est pas connu.
    > > Vous pouvez aller chercher ces informations pour les répercuter
    > > autour de vous.
    > >
    > > Et surtout, faîre remonter celles qui ne sont pas connues en
    > > contactant le site (contact@7septembre2010.fr), ou mieux encore en
    > > laissant des commentaires sur les billets publiés (ils pourront
    > > être repris sous forme d'articles).
    > > contact@7septembre2010.fr
    > > Nous savons toutes et tous que le moral est très important pour les
    > > grévistes qui ont reconduit le mouvement.
    > >
    > > Vous pouvez amener UNE AIDE CRUCIALE en diffusant ces informations
    > > rapidement...
    > >
    > > LES PROCHAINS JOURS SERONT DETERMINANTS
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8754
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Retraites

    Message par bye le Sam 2 Oct - 0:17

    http://humanite.fr/29_09_2010-en-cinq-minutes-chrono%E2%80%89-deux-mois-de-prison-ferme-454530



    En cinq minutes chrono : deux mois de prison ferme

    Trois manifestants de Saint-Nazaire sont la cible d’une justice expéditive.
    Et lourdement condamnés.

    Cela devient d’une banalité récurrente. Mais pas moins scandaleuse. Être
    jugé en comparution immédiate au sortir d’une garde à vue vient encore de
    frapper vendredi des manifestants. Leur tort ? Avoir participé à la dernière
    journée de mobilisation contre la réforme des retraites jeudi dernier et s’être
    fait interpellés en fin d’après-midi, puis condamnés à Saint-Nazaire.

    Du coup : deux militants, un tuyauteur de trente-quatre ans et un agent SNCF
    de trente-sept ans, ont pris deux mois de prison ferme, un autre, un soudeur
    de quarante-sept ans, écope d’un mois. Plus symptomatique encore d’un
    jugement expéditif, le délibéré n’a duré que cinq minutes à peine. De quoi
    semer le doute quant au fond du procès. « (Nous sommes) indignés par la
    condamnation à la hussarde (…) un exemple que Sarkozy et le ministère de l’Intérieur
    veulent faire pour arrêter le mécontentement des salariés, des jeunes, des
    retraités et des privés d’emploi », déplorent en cœur, dans un communiqué,
    les organisations syndicales de Loire-Atlantique CFDT, CFE/CGC, CGT,
    Solidaires, Unsa, et des jeunes Unef, SEN et UNL. Car les mécontents sont
    légion dans le bastion contestataire qu’est Saint-Nazaire. Ils étaient
    environ 15 000 personnes à donner forme jeudi à leur colère dans une commune
    d’à peine 70 000 habitants. Et c’est vers 16 h 30 que le drame s’est noué,
    quand des canettes de bière et des pierres ont volé en direction de la
    sous-préfecture, tandis que les policiers ont chargé à plusieurs reprises
    les manifestants, jouant le rapport de forces à coups de gaz lacrymogènes.
    Dès lors, il a fallu trouver des coupables. D’où l’interpellation de
    manifestants sanctionnés « à caractère d’exemplarité », selon les propos du
    procureur Joël Denis lors de son réquisitoire.

    Mais un autre son de cloche résonne du côté de la défense. Pour l’avocat des
    manifestants, Me Lemoigne, « la procédure est inepte, le jugement
    contestable, la condamnation totalement disproportionnée ». Et l’atteinte
    aux libertés ne s’arrête pas là. Selon lui, « on a poursuivi des gens pour
    attroupement illégal avec armes. En plus d’être exagéré et sans preuve à l’appui,
    c’est une attaque à une des libertés fondamentales de notre pays, le droit
    de manifester. Ça signifie qu’aujourd’hui il suffit qu’une personne jette
    une pierre sur les forces de l’ordre pour qu’on juge illégale toute
    manifestation en règle quelle qu’en soit l’ampleur. C’est de la répression
    judiciaire pure et dure qui criminalise les actions syndicales et
    alternatives. Manifester devient une faute. Voilà comment la droite
    réactionnaire réagit. » Le commissariat de Saint-Nazaire n’a pas souhaité se
    prononcer sur le sujet. Et la défense a fait appel du jugement, demandant,
    comme les syndicats, la libération immédiate des deux hommes déjà
    emprisonnés

    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8754
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Retraites

    Message par bye le Dim 3 Oct - 18:22

    Retraites : La grève reconductible est possible !

    COMMUNIQUE DES UNIONS DEPARTEMENTALES DES BOUCHES DU RHONE

    Les Unions Départementales des Bouches du Rhône CFDT – CFE/CGC - CFTC – CGT – FO - FSU - Solidaires – UNSA - UNEF

    appellent tous les salariés du département à continuer et à élargir l’action

    * pour l’abandon du projet de loi gouvernemental,
    * pour une vraie réforme des retraites,
    * pour une juste répartition des richesses.

    Elles appellent à l’amplification du mouvement, notamment par la reconduction de l’action décidée dans le cadre d’assemblées générales unitaires du personnel dans les entreprises et les services.

    Elles soutiennent les salariés grévistes dans les secteurs qui ont décidé de poursuivre la grève.

    Les Unions Départementales appellent leurs équipes militantes à agir dans l’unité à tous les niveaux, à s’appuyer avec tous les salariés sur les cahiers revendicatifs définis dans les entreprises et services autour de l’appel unitaire national.

    Les unions départementales, dans le cadre de la journée nationale de manifestations du 2 octobre, appellent tous les salariés du public et du privé, les jeunes, les privés d’emplois, les retraités à se rassembler et à manifester :

    Samedi 2 octobre

    À Marseille

    Rendez vous place Castellane à 14h30

    Cette manifestation se terminera par un meeting intersyndical sur le Vieux Port.

    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8754
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Retraites

    Message par bye le Dim 3 Oct - 18:36

    Retraites : pour gagner, reprenons immédiatement le contrôle de l’information !

    Venez voir la mayonnaise prendre d’heure en heure et cuisinez avec nous ! —> Dernière info publiée : l’UD Cgt de Paris veut créer les conditions de la poursuite de l’action et de la grève dès le 13 octobre. + La Cgt du Havre ferme le port pour 72h !

    ******************************

    A Lyon, Paris, Marseille, Montpellier, Nîmes Pau, Albi, Chambéry, dans les Hauts de Seine, la Creuse, le Cantal (VOIR LA SOURCE EN LIGNE)... Dans plusieurs raffineries, des dizaines de classes (du primaire et du secondaire), presque toutes les cantines de Marseille...

    La grève du 23 septembre a été reconduite !

    Il y a eu des centaines de grévistes le 24 septembre...

    D’autres les rejoignaient le 27, le 28...

    Des AG se sont prononcées pour la poursuite du mouvement avec d’autres rendez-vous à partir du 27 septembre...

    Du 28... Du 4 octobre.

    Des grèves démarrent avec le soutien d’organisations syndicales, dont la CGT, à partir du 4 octobre !

    Un peu partout, lycéens et étudiants entrent dans le mouvement (Paris, Montpellier, Nîmes...).

    Des mouvements reconductibles, des grèves perlées et tournantes démarrent un peu partout en ATTENDANT LA MANIFESTATION DU 2 OCTOBRE et L’ULTIMATUM DU 12.

    Mais peu d’informations filtrent ou sont diffusées dans les médias.

    Pourtant il est essentiel pour la poursuite et l’extension du conflit que le maximum d’informations soient RAPIDEMENT communiquées et échangées. Ceci afin que celles et ceux passent, localement, à la vitesse supérieure dans l’affrontement avec ce gouvernement borné sachent TOUT DE SUITE qu’ils ne sont pas seuls.

    Et que le mouvement s’étend partout dans le pays.

    Dans ce domaine de la lutte pour sauver nos retraites, toute et tous peuvent aider en diffusant SYSTEMATIQUEMENT les informations qu’ils possèdent.

    Le site http://www.7septembre2010.fr en centralise un certain nombre, mais tout n’est pas connu.

    Vous pouvez aller chercher ces informations pour les répercuter autour de vous.

    Et surtout, faire remonter celles qui ne sont pas connues en contactant le site (✉contact@7septembre2010.fr),

    ou mieux encore en laissant des commentaires sur les billets publiés (ils pourront être repris sous forme d’articles) OU le FORUM NOUVELLEMENT MIS EN PLACE.

    Nous savons toutes et tous que le moral est très important pour les grévistes qui ont reconduit le mouvement et ceux qui s’y installent maintenant.

    Vous pouvez amener UNE AIDE CRUCIALE en diffusant ces informations rapidement...

    LES PROCHAINS JOURS SERONT DETERMINANTS
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8754
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Retraites

    Message par bye le Ven 8 Oct - 5:21

    500 lycéens calaisiens ont manifesté ce jeudi matin et l'après-midi, contre
    la réforme des retraites. La police a fait pression sur la personne qui a
    donné son nom: "tu seras responsable des casses". Le sous-préfet très en
    colère, a fait fermer ses grilles subitement à l'arrivée des jeunes.
    Comme dans d'autres villes où les manifestations de lycéens se sont
    également déroulées, parfois avec des réactions hyper violentes de la
    police(Valence), les lycéens calaisiens n'avaient aucune organisation
    représentative.
    Ce qui est un danger pour l'Etat.
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8754
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Retraites

    Message par bye le Ven 8 Oct - 5:24

    Réforme des retraites : près de 1000 lycéens manifestent dans les rues d'Auch
    Cette manifestation s'est organisée via Facebook et des SMS envoyés tôt ce matin par une poignée de lycéens du Garros
    http://www.sudouest.fr/2010/10/07/reforme-des-retraites-pres-de-1000-lyceens-manifestent-dans-les-rues-d-auch-205933-2277.php


    La manifestation contre la réforme des retraites s'est organisée via Facebook et des SMS envoyés tôt ce matin. Au final, près de 1000 lycéens ont pris d'assaut les rues auscitaines, faisant le tour des établissements scolaires, effectuant un arrrêt devant la préfecture à grands renforts de slogans revendicatifs contre le gouvernement.

    "Une seule solution, la manifestation !" ou "Sarko, t'es foutu, la jeunesse est dans la rue !" ont résonné en haute puis en basse ville de la cité gasconne. Devant des policiers quelque peu pris de court et débordés, aucun incident n'était heureusement à déplorer à 10h30.


    "Nous ne sommes pas là pour casser ou tout faire flamber, seulement pour gueuler notre mécontentement", livrait un des leaders du cortège avant de proposer un arrêt devant le siège de l'UMP.

    Ce vaste rassemblement est né de la motivation d'une poignée de lycéens du Garros. Ce matin, à 6h45, après avoir envoyé plusieurs messages à des élèves des autres lycées de la cité, ils ont organisé le blocus de leur établissement, installant poubelles et voitures devant l'entrée et appelant leurs camarades à sortir dans la rue. "On était dix, raconte Fabien, 17 ans, élève en terminale Génie civile. On a bloqué avec ce qu'on a pu. C'est simple, on ne se voit pas travailler jusqu'à 65 ou 70 piges."

    Le blocus des lycées publics d'Auch devrait perdurer toute la journée. Et demain, il se pourrait que la mobilisation continue. Dans le Gers, deux autres communes étaient également concernés par une manifestation lycéenne, à Nogaro et Samatan, à l'ouest et à l'est du département.





    1500 lycéens défilent à Rodez

    Quelque 1.500 lycéens, selon la police, ont parcouru jeudi matin le centre-ville de Rodez, et 250 autres ont bloqué une avenue devant leur établissement à Toulouse, pour protester contre la réforme des retraites.

    A Rodez, les manifestants voulaient exprimer "leur désaccord avec la réforme des retraites et leur ras-le-bol du gouvernement", ont-ils dit en défilant dans la bonne humeur. Aucune banderole n'était visible. Ils ont annoncé qu'ils participeraient aux manifestations prévues le 12 octobre par les syndicats.

    A Toulouse, plus de 200 élèves du lycée d'enseignement professionnel Galliéni ont pour leur part bloqué une partie de la matinée l'avenue menant à leur établissement, avec des palettes et des poubelles.

    Ils ont établi un barrage filtrant à l'entrée du lycée, sous l'oeil de policiers et de CRS et ont accroché sur les grilles de l'établissement une banderole indiquant: "La retraite à 67 ans. Pourquoi pas à 69 tant qu'à se faire baiser".







    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8754
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Retraites

    Message par bye le Ven 8 Oct - 5:28

    Le blocus du lycée se transforme en émeute: plusieurs interpellations
    lepost.fr
    07/10/2010

    Alors que les lycéens de toute la France commencent à se mobiliser contre la réforme des retraites, dans l'Aisne à Saint-Quentin, les grands moyens ont dû être déclenchés. Le blocus d'un lycée, a viré en émeute.

    Alors qu'à Aix-en-Provence les lycéens ont brûlé des poubelles, et callaissé des voitures sur le périphérique, la ville de Xavier Bertrand, Saint-Quentin, a connu un blocus très mouvementé du lycée Condorcet comme nous apprend Le Courrier Picard.

    Le blocus a en effet dégénéré en "mini" émeute.

    Dès 8h du matin, environ 200 à 300 lycéens, après l'appel des jeunes communistes de leur établissement, ont bloqué le lycée Condorcet.

    Mais, le rassemblement "s'est transformé en affrontement contre les policiers, qui vu la tournure des évènements, ont fait appel au renfort des CRS." indique Le Courrier Picard.

    Des tomates et des oeufs ont même été lancés en grande quantité alors que le blocus paralysait le lycée, comme nous l'apprend L'Union

    Plusieurs interpellations ont eu lieu.

    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8754
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Retraites

    Message par bye le Sam 9 Oct - 10:22

    Angoulème – octobre 2010
    Firminy – octobre 2010
    Saint-Quentin – 8 octobre 2010
    Saint-Quentin – 7 octobre 2010
    Quelques dérapages lors des manifestations de lycéens
    Leparisien.fr
    08.10.2010
    Des jeunes continuent de se mobiliser contre le projet de réforme des
    retraites. Les manifestations, qui ont débuté jeudi dans plusieurs villes de
    France (Paris, Caen, Cherbourg...etc. ), se sont renouvelées vendredi matin,
    avec parfois quelques dérapages.
    Lors d'un petit rassemblement devant le lycée de Bonneville (Haute-Savoie),
    deux jeunes filles ont ainsi été brûlées au visage, dont une sérieusement. A
    Angoulême (Charente), trois jeunes ont été interpellés à la suite
    d'incidents.
    Quatre-vingts lycées ont ainsi été touchés vendredi matin à des degrés
    divers par des mouvements de protestation (tentatives de blocage, fort
    absentéisme), dont 27 lycées professionnels, a annoncé le ministère de
    l'Education nationale. Jeudi, selon le ministère, 116 lycées ont été
    perturbés (sur un total de 4302), dont 6 ont connu un blocage.
    Interrogé vendredi sur RTL, Raymond Soubie, conseiller de l'Elysée sur les
    questions sociales, a estimé «totalement irresponsable que des adultes en
    situation de responsabilité dans certaines organisations invitent les
    lycéens à aller dans la rue pour le sujet des retraites». «Je constate que
    des dirigeants de grands syndicats ne l'ont jamais fait et ont même condamné
    cette démarche», a-t-il ajouté. «Pour l'instant il y a quelques blocages
    dans quelques lycées» mais «rien d'une traînée de poudre», a encore estimé
    le conseiller de la présidence.
    Circulation bloquée, sit-in et feux de poubelles...
    - A Carcassonne (Aude), de 600 à 800 lycéens, suivant les évaluations de la
    police et des organisateurs, se sont mobilisés. Ils ont parcouru pendant
    trois heures les boulevards qui ceinturent le centre-ville, bloquant la
    circulation à plusieurs reprises. Ils ont défilé sous une banderole «Lycéens
    dans la rue», scandant principalement le mot d'ordre «Tous ensemble !»,
    avant de se séparer sans incident en fin de matinée. Des lycéens venus des
    trois établissements de Carcassonne s'étaient déjà rassemblés jeudi, sans
    intervention apparente des organisations nationales Fidl ou UNL. Les lycéens
    mobilisés ont déjà prévu de se retrouver dans la rue lundi et de rejoindre
    le cortège interprofessionnel du 12 octobre.
    - A Bonneville (Haute-Savoie), «plusieurs dizaines» d'élèves du lycée
    Guillaume Fichet se sont rassemblés spontanément pour bloquer l'entrée de
    leur établissement, répondant à l'appel d'un tract anonyme diffusé la veille
    et appelant à un «blocus» pour contester la réforme des retraites. C'est à
    ce moment que s'est produit le drame : deux jeunes filles ont eu le visage
    brûlé à l'allumage d'un tonneau rempli de matière inflammable. Les deux
    victimes ont été immédiatement hospitalisées. La plus touchée des deux
    devait être évacuée en journée vers un service spécialisé à Lyon.
    Identifiés par «plusieurs» témoins, les deux garçons responsables de cet
    accident ont été interpellés par les gendarmes et placés en garde à vue.
    Dans un communiqué, le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, a
    dénoncé «l'irresponsabilité de tous ceux qui mettent les lycéens en danger
    en les appelant à participer à des actions qui risquent de dégénérer».
    - A Angoulême (Charente), deux jeunes majeurs de 18 ans et un mineur de 16
    ans ont été interpellés à la suite d'incidents survenus vendredi matin lors
    de manifestations qui ont rassemblé au plus fort quelque 300 lycéens, selon
    des sources policières. Ces interpellations ont eu lieu après qu'une
    trentaine de jeunes ont forcé les grilles et pénétré en force dans le lycée
    Marguerite de Valois. Des dégradations ont été commises dans le restaurant
    scolaire et un véhicule endommagé à l'extérieur de l'établissement. Les
    trois jeunes interpellés devraient être poursuivis pour délit d'intrusion,
    troubles à l'ordre public et dégradations.
    - A Limoges (Haute-Vienne), environ 400 lycéens selon la police, et un
    millier selon les organisateurs, ont défilé sans incidents vendredi matin.
    Le défilé a démarré vers 9 heures pour s'achever à la mi-journée devant la
    gare. Les manifestants, qui ont organisé plusieurs «sit-in», se sont rendus
    dans une demi-douzaine de lycées du centre-ville, notamment pour y
    distribuer des tracts en vue des manifestations du 12 octobre.
    - A Saint-Quentin (Aisne), à l'issue d'un rassemblement de 1.200 à 1.500
    lycéens, alors que la manifestation ne comptait plus que 300 à 400
    personnes, un groupe a pris la tête du cortège et encerclé un véhicule de
    police. Les jeunes gens n'étaient vraisemblablement pas de slycéens. Les
    policiers ont utilisé des gaz lacrymogènes pour se dégager. L'un d'eux a été
    jeté à terre et roué de coups de pieds. Transporté à l'hôpital, il a pu en
    sortir dans l'après-midi. Deux autres policiers ont été plus légèrement
    blessés. Jeudi matin, des incidents avaient émaillé une première
    manifestation. Depuis, sept personnes ont été mises en garde à vue.

    Blocages dans les lycées sur les retraites, des incidents
    Reuters
    08/10/2010
    La contestation contre la réforme des retraites gagne du terrain dans les
    lycées avec une hausse du nombre d'établissements bloqués et un accident
    survenu vendredi en Haute-Savoie, où deux jeunes filles ont été brûlées.
    Une manifestation de lycéens a également dégénéré dans la journée à
    Saint-Quentin (Aisne) où un policier a été légèrement blessé dans des
    affrontements, a-t-on appris auprès de la préfecture.
    Plus d'un millier de lycéens, d'après la police, ont été rejoints par
    d'autres jeunes venus en découdre avec les forces de l'ordre. Certains,
    cagoulés, s'en sont pris à une voiture de police et un fonctionnaire a été
    frappé à coups de pied au sol.
    Le mouvement a touché, à des degrés divers, 81 lycées, avec des blocages ou
    des tentatives de blocage et un fort taux d'absentéisme, a-t-on appris
    auprès du ministère de l'Education nationale, qui souligne que moins de 2%
    des 4.302 établissements du pays étaient concernés.
    L'émotion était vive à Bonneville (Haute-Savoie), où deux lycéennes de 16
    ans ont subi des blessures importantes à la suite de l'incendie volontaire
    d'un amas de détritus déposés devant l'entrée du lycée Guillaume-Fichet.
    L'une d'elles, grièvement blessée au visage, a été transportée au centre des
    grands brûlés d'un hôpital de Lyon.
    Cet accident s'est produit dans le cadre d'une tentative de blocage du lycée
    par une centaine d'élèves.
    Le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, a critiqué dans un
    communiqué "l'irresponsabilité de tous ceux qui mettent les lycéens en
    danger en les appelant à des actions qui risquent de dégénérer".
    La Peep, deuxième fédération de parents d'élèves de l'enseignement public,
    dénonce pour sa part "l'instrumentalisation des lycéens par diverses
    organisations."
    Pour la deuxième journée consécutive, des centaines de lycéens ont défilé
    dans plusieurs villes de France, dont Angoulême, Caen et Limoges.
    "La prise de conscience des lycéens se généralise et gagne du terrain",
    estime dans un communiqué le syndicat lycéen FIDL, qui appelle ses troupes à
    organiser lundi des assemblées générales et à débrayer mardi pour se joindre
    aux manifestations partout en France.

    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8754
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Retraites

    Message par bye le Sam 9 Oct - 19:33

    RATP : préavis de grève illimité à compter du 12 octobre

    Le mouvement est à l’initiative du principal syndicat de l’entreprise.

    Le syndicat CGT de la RATP, le premier de l’entreprise publique, a déposé lundi un préavis de grève illimitée à compter du 12 octobre, nouvelle journée d’action interprofessionnelle contre le projet de réforme des retraites, a-t-on appris auprès du syndicat et de la direction.

    "Ce préavis couvre l’ensemble des services et des catégories professionnelles de la RATP à compter du lundi 11 octobre 22H30 et ce pour une durée illimitée", indique dans un communiqué la CGT de l’entreprise (36%).

    La direction a confirmé le dépôt du préavis de la CGT et indiqué que Force ouvrière avait également déposé un préavis illimité.

    FO-RATP s’était prononcée en faveur d’un mouvement reconductible depuis le 7 septembre, tout comme SUD-RATP, mais leurs appels n’avaient pas été suivis au-delà des mouvements d’une journée.

    Frédéric Sarrassat, un des responsables de l’Unsa-RATP, a indiqué à l’AFP que son syndicat, le deuxième de l’entreprise (21% aux élections professionnelles), "n’avait pas encore pris de décision" quant aux modalités de grève le 12 octobre. Une réunion est prévue mardi pour arrêter une décision.

    (AFP)


    --------------------------------------------------------------------------------

    04/10/2010

    La CGT-RATP dépose un préavis de grève illimitée à partir du 12 octobre
    FO et Sud y sont aussi favorables, l’Unsa se donne encore du temps. L’intersyndicale a, de son côté, confirmé la journée d’action du 12.

    liberation.fr/

    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8754
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Retraites

    Message par bye le Mar 12 Oct - 16:43

    http://www.plumedepresse.net/retraites-chatel-met-en-garde-les-jeunes-contre-la-police/
    *Soutien au mouvement pour les retraites !
    **plumedepresse*
    * en grève… du zèle : deux éditions quotidiennes au coeur des
    mobilisations.
    *

    Pas plus tard que dans notre billet d’hier soir,
    nous vous parlions de
    l‘intéressant
    article de

    *Marianne
    *consacré à l’interview de Raymond Soubie, conseiller antisocial de l’Elysée et grand artisan de la contre-réforme des retraites. Le journaliste Emmanuel
    Lévy nous y expliquait à quel point le scénario est balisé et le gouvernement confiant quant à l’essoufflement du conflit. Mais nous n’avions pas alors cité la phrase désignant LE sujet d’inquiétude du pouvoir : *« Encore que, à l’Elysée on surveille comme le lait sur le feu, la mobilisation étudiante et lycéenne. Voilà pourquoi Raymond Soubie a critiqué la participation au mouvement des lycéens, qui ont lancé des actions, jeudi, dans nombre d’établissements. «Je trouve qu’il est totalement
    irresponsable que des adultes en situation de responsabilité dans certaines organisations invitent les lycéens à aller dans la rue pour le sujet des retraites», a-t-il estimé. » *Le ministre de l’Education Luc Chatel enfonce lourdement le clou ce matin sur
    *France Info, propageant le discours le plus éculé qui soit* : *« Nous avons environ 80 lycées qui étaient hier concernés par des tentatives de perturbations ou de blocages, c’est-à-dire moins de 2% des 4 300 lycées » : *tactique de la
    minimisation, mille fois observée en pareils cas. Mais qu’il continue donc
    : rien de tel pour énerver les jeunes, les pousser à répliquer : *« ah, il va voir si le mouvement est* « très limité » ! A ce stade, nous espérons une salutaire contagion et c’est bien la perspective qu’entend conjurer le gouvernement. *« Mon rôle c’est d’abord de dénoncer quand il y a des tentatives de récupérations ou d’irresponsabilité, tout simplement de
    personnes qui veulent mettre les lycéens en danger en les appelant à participer à des actions »*, poursuit-il. Revenons d’abord sur l’argument ultra-classique de la *« récupération »* : les lycéens et étudiants ne
    sont pas capables de développer une réflexion autonome et d’appréhender les effets catastrophiques de cette réforme ; aussi sont-ils forcément manipulés. Ils apprécieront. Chatel ne dit pas qui tire les ficelles des jeunes pantins mais il pense très fort à la méchante extrême gauche trotsko-fasciste. *« Nous assistons à certains appels locaux de la part de
    personnes sur Internet et autres ou de tracts anonymes qui appellent les lycéens à manifester »* : les voilà, les responsables ! Des manipulateurs cyniques réfugiés dans l’anonymat d’Internet, qui ne font que dévoyer
    notre belle jeunesse de *« bons Français »*!
    Mais attention, Chatel revient sur le *« danger »* encouru par les lycéens et étudiants et voilà notre *Phrase du jour* qui s’avance :* « Moi, je veux rappeler que manifester sur la voie publique c’est dangereux »*. Précision dans son communiqué relayé par le
    *JDD
    *: il condamne *« l’irresponsabilité de tous ceux qui mettent les lycéens en danger en les appelant à des actions **qui **risquent de dégénérer »*.
    Dégénéré toi-même !* Renvoyons donc le ministre à brushing au site officiel du gouvernement *Vie
    > Publique*:
    *« Le droit de manifester est un droit fondamental des pays démocratiques.
    La manifestation est une réunion organisée sur la voie publique dans le but d’exprimer une conviction collective. Elle peut d’ailleurs demeurer fixe
    (et même assise, on parle alors de *« sit-in »*), mais le plus souvent elle prend la forme d’un cortège qui se déplace. La manifestation est un événement traditionnel de la vie politique et sociale et l’un des plus importants se déroulant à l’extérieur des enceintes politiques. La manifestation constitue aussi un moyen de pression à l’égard du pouvoir politique auquel sont présentées des revendications.** » *Alors il faudrait savoir, Chatel ! Si manifester est *« un droit fondamental »*, est-il normal que celui qui l’exerce court un danger ? Et pourquoi manifester sur la voie publique serait-il *« dangereux »*, d’abord ? A cause du risque d’ampoules aux pieds et d’entorses de la cheville causées par plusieurs heures de
    marche, peut-être ? Nous doutons fort que Chatel fasse allusion à ce péril-là… C’est ce qui nous semble infiniment grave : en réalité,* il menace implicitement les jeunes de violences policières*. *« Ah vous voulez manifester ? Ne venez pas pleurer après si vous vous prenez des gaz lacrymo et des coups de matraque dans la tronche ! »* Un ministre de la République qui tente de faire peur aux étudiants et lycéens – ainsi qu’à leur parents –
    pour les dissuader d’exercer leur droit démocratique fondamental à exprimer leurs convictions par la manifestation, sous la menace de répression
    brutale de la part des *« forces de l’ordre »* : scandaleuse tentative d’intimidation ! Voilà où en est aujourd’hui la démocratie françaiseSarkozie. Bien malade.
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8754
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Retraites

    Message par bye le Mer 13 Oct - 11:45

    Beaucoup de monde ce matin a Toulouse, la plus grosse manif depuis le début
    . (140 000 chiffres orgas )

    Comme samedi 2 l'Assemblée Populaire Ponzan avait appelé , hier a
    l'Assemblée Populaire de la la fac du mirail qui a mon sens fut une réussite
    , et par tractage , a se réunir en fin de manifestation au bas des allées
    Jean-Jaurés .

    Alors que samedi nous n'étions que quelque petits groupes, aujourdhui nous
    nous sommes retrouvés prés de cinq cent personnes ! Du coup l'Assemblée a
    débordé sur les boulevards , cette partie de centre- ville a été bloquée
    jusqu'a 15h 45(les derniers camions de la CGT étant partis vers 13 heures )
    . A
    14h 15 des premiers contingents de CRS, GM et BAC ont pris position , mais
    ils n'étaient pas assez nombreux car les manifestants se sont alors
    regroupés face a eux en disant qu'il était juste d'être là et que la rue
    était notre .

    Vers 15 heures deux escadrons supplémentaires de GM sont arrivés en camions
    . Une de leur unité , une vingtaine d'hommes armée de pied en cap , a
    commencé a déchirer violemment une banderole isolé ( gréve générale jusqu'a
    la retraite ) , là encore quand les manifestants se sont regroupés en
    protestant , elle a reculé , comme honteuse de cet acte de destruction .
    L'Assemblée a alors continué avec d'autres prise de parole, la lecture de
    divers texte des Assemblées des autres villes de France (Brest , paris ,
    caen , ...) .

    Cette occupation n'étant pas du gout des autorités , un commissaire de
    police est alors arrivé tout écharpé de tricolore pour effectuer les
    sommations réglementaires aux fins de nous faire dégager "a la minute " et
    charger pour "entrave a la circulation" . Il lui a alors été répondu que
    nous étions en Assemblée et que seule une décision de l'Assemblée pouvait en
    décider , il a donc du attendre qu'une discussion ait lieu a l'issu de
    laquelle il a été décidé de partir en manifestation jusqu'a la place du
    capitole (hotel de ville ) où nous avons effectué notre dispersion dans le
    calme en annonçant les prochains rendez- vous .

    Mercredi 13 octobre : 18 heures Bourse du Travail
    Dimanche 17 octobre : 16 h jardin compans cafarelli

    -------------------------------------------------------------------------


    Assemblée Populaire à Jean Jaurés : la parole se libère !

    L'idée d'une Assemblée Populaire en fin de manifestation germe désormais
    depuis quelque temps, mais elle n'avait jamais donné de résultat aussi
    important que lors de la mobilisation d'aujourd'hui.

    Suite à une action visant à faire taire la sono du principal camion
    syndical, une discussion a pu avoir lieu, et de nombreux manifestants se
    sont rassemblés à Jean Jaurés. L'idée : aller plus loin que la simple
    "promenade", afin d'ouvrir le dialogue sur des moyens d'action et de
    soutien, en dehors de tout dirigisme syndical.

    Cela a bien fonctionné, puisque les Allées Jean Jaurés ont été bloquées
    pendant presque 3h. Un long moment où des centaines de personnes ont pu se
    regrouper, discuter, penser et s'exprimer librement.

    Que ce soit dans les raffineries, dans les lycées, ou dans les entreprises,
    nous voyons bien que la situation se radicalise. Il ne s'agit plus d'une
    lutte politique, mais d'une lutte sociale, allant bien plus loin que la
    simple question des retraites.

    L'appel à une Assemblée Populaire à été entendu, et des centaines de
    personnes sont restées, convaincues de la nécessité d'être solidaire avec
    les salariés grévistes, les chomeurs, mais aussi les lycéens (tristement
    victimes d'une rude répression policière - à Raymon Nave, deux d'entre eux
    ont été placés en garde à vue après avoir). La situation se durcit, et l'imagination
    est notre plus grande arme afin de soutenir et participer à cette lutte qui
    nécessite une solidarité entre tous.

    Si vous aussi souhaitez prendre la parole et participer à ce mouvement qui
    ne cesse de grandir, venez rejoindre l'Assemblée Populaire en fin des
    prochaines manifestations.

    Sachez également qu'un rassemblement est prévu le 17 Octobre, au Jardin
    Compans-Caffarelli, Allée Francisco Ponzan


    ============================================

    Envie de commenter ou discuter ce texte ?
    http://cnt.ait.caen.free.fr/forum/viewtopic.php?f=25&t=6366

    Actualité de l'Anarchosyndicalisme (liste de diffusion) : pour s'inscrire
    aller sur http://liste.cnt-ait.info

    Forum Rouge et Noir : http://cnt.ait.caen.free.fr/forum

    Cahiers de l'Anarchosyndicalisme (brochures à télécharger) :
    http://cnt.ait.caen.free.fr/cas.htm

    Anarsonore : http://anarsonore.free.fr

    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8754
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Retraites

    Message par bye le Mer 13 Oct - 11:49

    "Sarko, t'es foutu: La jeunesse est dans la rue!"

    http://www.dailymotion.com/video/xf6czw_sarko-t-es-foutu-la-jeunesse-est-d_news

    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8754
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Retraites

    Message par bye le Mer 13 Oct - 11:51

    Durcissement du mouvement ce matin à la raffinerie de Normandie, les grévistes imposent majoritairement à la Direction un arrêt total des unités.
    D'autre part, de bonne source, nous savons que la raffinerie Esso de Gravenchon rejoint le mouvement, ainsi que Feyzin ou la CFDT majoritaire, était restée en position d'attente hier.
    Ainsi, sur les 12 raffineries françaises, 11 sont soit à l'arrêt (dont certaines sans être dans l'action mais par manque de Brut), soit en débit mini et de fait n'expédient plus aucun produit. ça va faire mal et assez vite si on en reste là.

    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8754
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Retraites

    Message par bye le Jeu 14 Oct - 5:19

    Le vote de la réforme des retraites au Sénat repoussé à mercredi prochain

    http://www.liberation.fr/societe/01012296028-thibault-il-faut-trouver-les-moyens-d-augmenter-la-pression-sur-le-gouvernement

    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8754
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Retraites

    Message par bye le Jeu 14 Oct - 5:30

    Retraites: une réunion UMP annulée
    AFP
    13/10/2010 | Mise à jour : 19:46 Réagir

    Une réunion de l'UMP locale, qui devait être consacrée à la réforme des retraites, a dû être annulée ce soir au Havre en raison d'une manifestation de salariés hostiles au projet, a constaté un journaliste de l'AFP.

    A l'appel de l'intersyndicale CGT-CFDT-CGC-FSU-Solidaires mise en place sur la place du Havre pour combattre le projet, quelque 200 manifestants ont bruyamment investi la salle où avaient pris place une quarantaine de sympathisants de l'UMP.

    Poings levés, ils ont entonné l'Internationale et scandé des slogans hostiles au gouvernement et au président de la République comme "Sarko démission" ou encore "Les jeunes dans la galère, les vieux dans la misère, cette société-là on n'en veut pas".

    La parole des orateurs a été couverte par les slogans et les sifflets et, au bout d'une heure, les sympathisants de l'UMP ont quitté la salle en dénonçant l'attitude "anti-démocratique" de leurs contradicteurs. "La liberté de parole et de réunion a été bafouée", a regretté Jean-Yves Besselat, député UMP du Havre.

    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8754
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Retraites

    Message par bye le Jeu 14 Oct - 5:35

    Rennes 2 : l'assemble gnrale vote le blocage

    http://www.rennes.lemensuel.com/actualite/article/2010/10/13/rennes-2-lassemblee-generale-vote-le-blocage-7069.html

    --
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8754
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Retraites

    Message par bye le Ven 15 Oct - 14:43

    Manif : les lycéens grossissent les rangs

    http://www.ladepeche.fr/article/2010/10/15/927862-Manif-les-lyceens-grossissent-les-rangs.html#xtor=EPR-1

    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8754
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Retraites

    Message par bye le Ven 15 Oct - 17:18



    Information intéressante dans l’article suivant :

    - Guillaume Sarkozy, futur bénéficiaire de la réforme des retraites ?
    - Selon Médiapart, le frère du président vise le pactole du marché de la retraite complémentaire privée. Et prépare pour cela une alliance avec des acteurs semi-publics.

    Accédez à l'article : http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/social/20101014.OBS1278/guillaume-sarkozy-futur-beneficiaire-de-la-reforme-des-retraites.html

    nouvelObs.com disponible gratuitement sur l'AppStore - http://itunes.apple.com/fr/app/nouvelobs/id361705445?mt=8



    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8754
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Retraites

    Message par bye le Lun 18 Oct - 20:47

    Un dimanche chargé au Havre

    Voici un papier sur ce dimanche bien chargé :

    http://www.lepost.fr/article/2010/10/17/2269369_les-gendarmes-mobiles-et-les-jaunes-en-action-au-havre.html

    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8754
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Retraites

    Message par bye le Mar 19 Oct - 4:41

    Des dépôts pétroliers bloqués, des barrages filtrants installés
    AFP
    18 10 2010
    De nouveaux dépôts pétroliers ont été bloqués, lundi matin. Au moins trois
    nouveaux centres sont paralysés, lundi matin, dans la région Ouest par des
    routiers ou des grévistes de plusieurs branches professionnelles. En milieu
    de nuit, les deux dépôts pétroliers de Basse-Normandie, à Caen et
    Ouistreham, ont été de nouveau bloqués, de même que celui de
    Saint-Pierre-des-Corps, près de Tours. Ces trois dépôts avaient déjà été
    bloqués pendant quelques heures vendredi dernier.
    Renfort des dockers
    Au Mans, où les routiers avaient établi des barrages filtrants, dès 22
    heures, dimanche soir, sur les accès à la zone industrielle sud, l'ensemble
    du secteur était toujours bloqué de la même façon, lundi matin, par une
    centaine de manifestants, tous syndicats confondus. Les camions sont stoppés
    à l'aide de herses artisanales et contraints de se garer en bordure de
    route. L'embouteillage ainsi créé interdit totalement l'accès au dépôt
    pétrolier du Mans.
    À Lorient (Morbihan), une trentaine de manifestants ont bloqué, vers 3 h 30,
    un rond-point donnant accès à la zone portuaire, d'où ils ont été délogés
    par la police une heure plus tard, a indiqué à l'AFP Jean-Paul Le Dantec, de
    la CFDT. Vers 6 h 30, les manifestants, qui ont reçu le renfort des dockers,
    bloquaient de nouveau les accès à la zone portuaire. En revanche, le dépôt
    pétrolier était sous le contrôle des forces de l'ordre, a-t-il dit.
    À Brest, les accès au dépôt pétrolier du port sont bloqués depuis 4 heures
    du matin, lundi. Dans un premier temps, les manifestants - notamment FO -
    appuyés par des étudiants ont bloqué les entrées du dépôt pétrolier, mais
    ils en ont été repoussés par les forces de l'ordre. Ils se sont alors
    repliés vers les deux ronds-points menant au dépôt. Vers 8 h 30, une
    trentaine de camions étaient bloqués sur ces ronds-points par environ 80
    manifestants hostiles au projet gouvernemental de réforme des retraites.

    Petites "barricades"
    Près de Sète, le dépôt de carburant de Frontignan (Hérault) était bloqué,
    lundi matin, par des cheminots et des routiers en lutte contre la réforme
    des retraites. Les manifestants sont arrivés dans la nuit de dimanche à
    lundi et ont bloqué les deux routes d'accès au dépôt, selon la source
    syndicale. Ils ont dressé de petites "barricades" au plus fort de l'action,
    selon le syndicat Force ouvrière. Trois cents cheminots et routiers ont
    participé au mouvement. Ils n'étaient plus qu'une cinquantaine à l'aube,
    mais de nouveaux manifestants rejoignaient l'action au début de la matinée,
    selon la source syndicale.
    Par ailleurs, le terminal pétrolier de Port-la-Nouvelle (Aude) était bloqué,
    lundi matin, par des militants de la CFDT et de la CGT qui empêchaient tous
    les camions de venir se ravitailler dans le cadre de la mobilisation contre
    la réforme des retraites, selon la CFDT-routiers. Le blocage, qui a commencé
    aux alentours de 4 heures, a été confirmé par la gendarmerie.

    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8754
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Retraites

    Message par bye le Mar 19 Oct - 14:46

    La mobilisation est toujours soutenue par 71% des français

    Retraites /

    lundi, 18 octobre 2010 / Isabelle Chasserant


    Selon un sondage CSA* pour Le Parisien, réalisé les 15 et 16 octobre et publié ce lundi, 71% des français ont de la sympathie envers le mouvement contre la réforme des retraites.

    Ce soutien aux opposants à la réforme augmente régulièrement depuis début septembre, puisque, dans les précédentes enquêtes CSA, cet appui atteignait 62 % le 7 septembre, 68 % le 23 septembre, 71 % le 2 octobre et 69 % le 12 octobre.

    « 81 % des 25-29 ans et 79 % des 30-39 ans soutiennent ou sont en sympathie avec le front syndical qui s’oppose à la réforme. C’est le cas aussi, à 63 %, des plus de 50 ans. A noter que, toutes tranches d’âges confondues » analyse Le Parisien, qui souligne également que « les femmes sont encore plus nombreuses que les hommes à soutenir le mouvement (respectivement 76 % et 64 %). Les ouvriers (79 %) employés (83 %) et chômeurs (86 %) font aussi partie des gros bataillons qui soutiennent l’action des syndicats. »

    *Sondage CSA/Le Parisien-Aujourd’hui en France réalisé par téléphone les 15 et 16 octobre 2010 auprès d’un échantillon représentatif de 1002 personnes âgées de 18 ans et plus selon la méthode des quotas (sexe, âge et régions)


    CHARPAL

    Masculin
    Nombre de messages : 434
    Emploi/loisirs : Refaire le monde(sans prétention).Voir : refairelemonde.unblog.fr
    Humeur : en colère face aux injustices notamment sociales
    Date d'inscription : 15/11/2009

    Re: Retraites

    Message par CHARPAL le Mar 19 Oct - 19:56

    Sarkozy et son gouvernement d'opérette vont peut-être gagner une bataille, mais ils ne gagneront pas la guerre et ne perdent rien pour attendre. Ils vont tôt ou tard connaître ce qu'il en coûte d'humilier tout un peuple (71% des citoyens et citoyennes condamnent effectivement cette régression, appelée en langue de désinformation "réforme").

    Traiter un peuple comme le peuple français qui a le plus riche passé révolutionnaire de la planète, comme si les citoyens étaient des demeurés qui ne comprennent rien,est une faute lourde et impardonnable.

    Sarkozy et sa bande de pieds nickelés corrompus peuvent être sûrs d' une chose : des millions de français ne leur pardonneront jamais qu'on leur ait craché dessus !



    Contenu sponsorisé

    Re: Retraites

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 26 Sep - 3:18