LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Appel de Raymond Millot : Un projet émancipateur face aux dangers de l’anthropocène
par bye Mar 21 Nov - 12:54

» Les émissions de CO2 repartent à la hausse
par bye Ven 17 Nov - 17:05

» l’idéologie du consentement, outil d’émancipation ou d’isolement individuel ?
par bye Lun 13 Nov - 12:21

» Droit au logement opposable : le bilan chiffré 2008-2016
par bye Jeu 9 Nov - 20:02

» La rétention des « dublinés », dans l’attente d’un transfert, est contraire au règlement Dublin
par bye Lun 6 Nov - 18:33

» Face à la situation en Catalogne
par bye Mer 1 Nov - 11:33

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par bye Sam 21 Oct - 10:37

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Bus de la honte : ne laissons pas l’avenir aux réactionnaires
par bye Sam 14 Oct - 12:44

» La métamatière et le peuple
par Claude De Bortoli Ven 6 Oct - 9:27

» Vers un retour du délit de solidarité ?
par bye Sam 30 Sep - 6:45

» Dossier : de l’École capitaliste à l’éducation émancipatrice
par bye Mer 13 Sep - 19:07

» Education : le « désastre » d’un enseignement tiré vers le bas...
par bye Lun 4 Sep - 12:13

» Offre de prêt entre particuliers rapide en 72h
par BastienL Dim 13 Aoû - 19:49

» Jean Gadrey, économiste : “Il faut remettre la réduction du temps de travail au cœur du débat public”
par bye Mar 8 Aoû - 19:04

» Le « chavo-madurisme » n’est rien moins qu’une dictature pure et simple
par bye Dim 6 Aoû - 18:52

» Gel des postes et du budget de l’éducation nationale : non, cette école ne nous convient pas !
par bye Mer 12 Juil - 13:56

» G 20 Hambourg
par bye Lun 10 Juil - 11:51

» Handicapée, je ne peux continuer à enseigner dans mon académie
par bye Mer 5 Juil - 6:21

» Pour une éducation populaire féministe
par bye Lun 12 Juin - 18:20

» La CNT a écrit aux Éditions Belin
par bye Mar 6 Juin - 10:20

» Blanquer ministre de l’Education nationale : au secours, Sarkozy revient !
par bye Jeu 25 Mai - 11:08

» L'accaparement des terres en Birmanie
par bye Mer 17 Mai - 18:42

» Un enseignant kurde témoigne...
par bye Lun 15 Mai - 17:50

» La métamatière et le Roi de la Terre
par De Bortoli Claude Mar 2 Mai - 9:52

» Au-delà des élections
par bye Mer 26 Avr - 17:26

» Les Etats-Unis ont utilisé leur plus puissante bombe non-nucléaire en Afghanistan, une première
par bye Dim 23 Avr - 18:35

» « Pourquoi nous sommes en grève de la faim dans les prisons d’Israël »
par bye Dim 23 Avr - 18:31

» « Enculé, ordure ! ». Philippe Poutou insulté par les flics
par bye Dim 23 Avr - 18:25

» La Sécurité sociale, une assistance ou un droit ?
par bye Dim 23 Avr - 18:22

» Birmanie: pour établir un mécanisme indépendant de réexamen de tous les cas de prisonniers politiques
par bye Ven 21 Avr - 6:02

» Gatti est mort. A la Parole Errante ses mots résonnent encore !
par bye Mer 12 Avr - 18:21

» Turquie : appel urgent au monde enseignant, aux associations et syndicats…
par bye Lun 3 Avr - 18:21

» APPEL À LA MOBILISATION CONTRE LE PROCHAIN SOMMET DE L’OTAN !
par bye Sam 1 Avr - 5:30

» Communiqué de presse de SUD éducation Guyane du 28 mars
par bye Jeu 30 Mar - 10:16

» Qu’est-ce qui ne va pas avec l’arabe à l’école ?
par bye Ven 24 Mar - 12:03

» Libérons l'oisiveté !
par bye Ven 17 Mar - 19:05

» Quand Espérance banlieues bat la campagne
par bye Ven 17 Mar - 19:00

» 8 mars : luttons toutes et tous pour l’égalité des droits !
par bye Mer 8 Mar - 11:01

» Désarmer la police, la proposition pas si saugrenue du NPA
par bye Mar 7 Mar - 12:50

» Fin du dispositif des Caomi: quelle orientation pour les mineurs isolés de Calais ?
par bye Sam 4 Mar - 9:58

» Les fonctionnaires répondent aux "menaces" de Marine Le Pen
par bye Sam 4 Mar - 6:25

» Réduction des indemnités et contrôles drastiques : Macron s’attaque aux chômeurs
par bye Sam 4 Mar - 6:22

» L'avenue Serge Dassault à Corbeil-Essonnes doit être débaptisée !
par bye Sam 4 Mar - 6:20

» Nouvelle révélation du Canard Enchainé : les copinages de Hamon et LVMH
par bye Sam 4 Mar - 6:18

» Une nouvelle menace pour les étrangers
par bye Mar 21 Fév - 12:02

» "Vous êtes la candidate du nanti-système", lance Charline Vanhoenacker à Marine Le Pen
par bye Lun 20 Fév - 20:30

» Vaccins : Marisol Touraine va-t-elle faire respecter la loi ou satisfaire les labos ?
par bye Lun 20 Fév - 20:26

» La tension monte d’un cran entre les Etats-Unis et le Venezuela
par bye Lun 20 Fév - 20:23

» Vandana Shiva : « Gandhi est plus pertinent qu’il ne l’a jamais été »
par bye Lun 20 Fév - 20:16

» Vague de froid en Europe : les migrants vulnérables
par bye Mar 7 Fév - 17:59

» Le centre pour les femmes et les familles migrantes a ouvert ses portes à Paris
par bye Mar 7 Fév - 17:56

» Des incidents éclatent à Aulnay-sous-Bois après les soupçons de viol de policiers
par bye Lun 6 Fév - 18:23

» Le maire rejette l'étude d'UFC-Que choisir sur l'eau potable
par bye Lun 6 Fév - 18:20

» DOCUMENT. Voici le contrat de travail de Penelope Fillon
par bye Lun 6 Fév - 18:17

» Le Hezbollah scrute avec inquiétude la nouvelle politique américaine au Moyen-Orient
par bye Lun 6 Fév - 18:14

» Huit hommes possèdent autant que la moitié de la population mondiale
par bye Mer 18 Jan - 20:06

» Délinquants solidaires : Pour en finir avec le délit de solidarité
par bye Mer 18 Jan - 13:29

» votre permis de conduire à portée de main
par neil89 Ven 13 Jan - 23:51

» Poursuivre la mobilisation pour une carte élargie des lycées de l’Education Prioritaire, en grève le 10 janvier !
par bye Mar 10 Jan - 11:50

» Grenade de désencerclement : un CRS mis en examen
par bye Sam 7 Jan - 20:59

» Les trois visages du vote FN
par bye Sam 7 Jan - 20:46

» Les deux jambes du militantisme
par bye Sam 7 Jan - 20:37

» Condamnés aujourd’hui pour avoir comparé Christiane Taubira à un singe
par bye Sam 31 Déc - 10:17

» Échapper au chaos
par bye Jeu 22 Déc - 17:53

» Le sénateur Carle coupable de détournement de fonds publics ? SUD éducation le dit depuis 2009 !
par bye Jeu 22 Déc - 15:06

» Maths : résoudre un problème
par bye Lun 12 Déc - 13:25

» Journée Internationale des droits de l'Homme: une situation inquiétante en Birmanie
par bye Dim 11 Déc - 11:17

» Comment les services de renseignement font la chasse aux employés des télécoms
par bye Sam 10 Déc - 18:54

» ET SI LE MASCULIN NE L’EMPORTAIT PAS SUR LE FEMININ ?
par bye Sam 10 Déc - 18:49

» Un document interne provoque un malaise à la SNCF
par bye Sam 10 Déc - 18:38

» Le gouvernement repousse l’évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes
par bye Sam 10 Déc - 18:29

» Légitime défense des policiers : faut-il tordre le droit ?
par bye Ven 9 Déc - 19:29

» Cadeau de fin d’année, un casier scolaire pour tous les marmots
par bye Mar 6 Déc - 13:59

» Violences policières, violences d’Etat
par bye Mar 6 Déc - 13:54

» La métamatière, les élites et les gouvernants
par De Bortoli Claude Ven 2 Déc - 9:54

» Comment les stups ont enfumé la justice
par bye Jeu 1 Déc - 12:26

» Quel opérateur
par bye Jeu 1 Déc - 12:24

» Fillon président ? Un coup de massue pour l’école
par bye Mer 30 Nov - 17:54

» « Pourquoi j’ai secouru des réfugiés. » Monument en l'honneur de Pierre-Alain Mannoni
par bye Mar 29 Nov - 13:06

» Jean-Luc Mélenchon ne passera pas au second tour de la présidentielle s'il ne se décide pas à parler au peuple
par bye Mar 29 Nov - 13:03

» Graeme Allwright : il t'a laissé la carte qui est si délirante qu'il n'aura plus jamais besoin d'une autre
par bye Mar 29 Nov - 13:00

» Mort de Fidel Castro : bilan de santé de la révolution castriste
par bye Mar 29 Nov - 12:57

» Vinci, piraté par des hacktivistes
par bye Ven 25 Nov - 18:38

» Le Mouvement de la Paix solidaire de la lutte des infirmières et infirmiers
par bye Ven 25 Nov - 18:35

» presentation de moi
par bye Ven 25 Nov - 18:30

» tests
par Matteo13 Mer 23 Nov - 7:48

» Un système d'accueil italien saturé face au nombre toujours aussi important d'arrivées
par bye Lun 21 Nov - 19:08

» Comment fonctionnera le « centre humanitaire » de Paris ?
par bye Lun 21 Nov - 19:06

» Un quart des enfants européens est menacé par la pauvreté
par bye Lun 21 Nov - 19:02

» Cuba : Le Conseil d’État décrète l’amnistie de 787 condamnés
par bye Sam 19 Nov - 11:11

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR


    Sarkozy ou la Françafrique décomplexée

    Partagez
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8763
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Sarkozy ou la Françafrique décomplexée

    Message par bye le Mer 17 Déc - 13:52

    N. Sarkozy ou la Françafrique décomplexée. Publication de Survie disponible


    Nouvelle publication de Survie !!!

    NICOLAS SARKOZY OU LA FRANÇAFRIQUE DECOMPLEXEE


    Samuël Foutoyet, préface d’Odile Tobner. Edition Tribord, 150 p.,
    4,5 €

    Survie publie un nouveau livre sur Nicolas Sarkozy et la Françafrique
    (sortie en librairie le 18 janvier 2009), d’ores et déjà disponible sur
    commande auprès de l’association.

    Infos en plus et bon de commande :
    http://survie.org/Publication-Nicolas-Sarkozy-La.html



    Pendant la campagne des élections présidentielles en 2007, le candidat
    Nicolas Sarkozy a multiplié les annonces de rupture avec la politique
    africaine de ses prédécesseurs, dénonçant le soutien aux dictatures, la
    diplomatie secrète, le clientélisme, ou encore les détournements de
    l'aide au développement, bref la « Françafrique ».
    Pourtant, au regard des actes posés depuis sa prise de fonction à
    l’Elysée, le président français n’a pas tenu ses promesses :
    perpétuation de relations clientélistes, discours essentialiste de Dakar
    sur l’ « homme africain », soutien à des dictateurs (Bongo, Khadafi…),
    défense de l’affairisme français (Bolloré, Bouygues…), intervention
    militaire au Tchad, rôle joué par certains émissaires officieux (Bourgi,
    Balkany…), la politique africaine de Nicolas Sarkozy s’inscrit plus dans
    une continuité que dans une rupture. Elle est une perpétuation de la
    politique néocoloniale que chaque président français a poursuivit depuis
    les « indépendances » africaines.

    C’est ce que montre ce livre en examinant les évènements les plus
    marquants du début de quinquennat de Nicolas Sarkozy. Se basant sur des
    informations et des faits avérés, ce livre propose également un rapide
    retour en arrière sur les grandes lignes de la politique française en
    Afrique depuis 1958.
    Au-delà de la simple dénonciation, il s’agit pour Survie d’informer les
    citoyens français et de susciter une réforme de la politique de la
    France en Afrique.

    Sommaire :

    Introduction : Le temps des promesses
    1/ Depuis 1958, la Françafrique
    2/ Dans le sillage de Charles Pasqua
    3/ Des dictateurs à l'Élysée
    4/ L'insulte de Dakar
    5/ France-à-fric
    6/ L'Afrique sous contrôle
    7/ Ouvertures ?
    Conclusion : Pour en finir avec la Françafrique

    Infos en plus et bon de commande :
    http://survie.org/Publication-Nicolas-Sarkozy-La.html
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8763
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Sarkozy ou la Françafrique décomplexée

    Message par bye le Lun 5 Avr - 19:47

    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8763
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Sarkozy ou la Françafrique décomplexée

    Message par bye le Lun 15 Aoû - 6:14

    François Fillon en Afrique : sur les chemins de la Françafrique
    James-William Gbaguidi | lanouvelletribune.info | dimanche 17 Juillet 2011

    dimanche 24 juillet 2011



    Écrit par James-William GBAGUIDI

    Mensonges d’Etat. Mensonges politiques. Mensonges diplomatiques. Mensonges. C’est ce qu’il s’est empressé au lendemain de la célébration de la fête nationale française de venir servir aux Africains. Le premier Ministre français a pourtant, par les destinations toutes choisies de sa tournée africaine, à une relative exception, le Ghana, laissé entrevoir la contradiction. Entre le discours mirifique exhibé à ces dirigeants complices et à ces peuples embobinés et les enjeux inavoués d’un déplacement calculé.

    Côte d’Ivoire, Ghana, Gabon. Entendez cacao, pétrole, bois... Les destinations choisies sont celles de l’intéressement. Avant d’être celle d’amis et partenaires politiques. Je dirai même celles de complices politiques. Les relations entre la France et l’Afrique ont mis en exergue ces dernières années deux au moins des Etats où le Premier ministre François Fillon a décidé de se rendre. La longue crise militaro-politique qui a déstabilisé la Côte d’ivoire d’une part et la succession au Gabon d’Ali Bongo à son père d’autre part ont prouvé, autant qu’il eut pu en être encore besoin, que les rémanences de la Françafrique sont là et bien là. Quant au Ghana, ancienne colonie d’une Grande-Bretagne de plus en plus désintéressée, coincé entre Etats francophones, en passe de devenir le nouvel eldorado pétrolier du Golfe de Guinée, il y a des raisons plus qu’évidentes pour qu’il entre en ligne de compte des appétits français en Afrique.

    A la recherche des motivations particulières, chaque destination est en effet bien pourvue. En Côte d’Ivoire, Alassane Dramane Ouattara doit dans une large mesure son accession au pouvoir à l’action décisive de l’opération française Licorne. Sans cela, rien ne permet de dire qu’à l’heure actuelle, l’affreux bain de sang qui faisait de la terre de Félix Houphouët-Boigny brasiers et carnages, aurait déjà pris fin. La visite du Premier Ministre français, quelques mois seulement après l’investiture en grande pompe, porte au moins deux messages. Le premier, à l’endroit des derniers sceptiques qui se refusent à reconnaitre en la personne du nouveau président ivoirien le dépositaire légitime de la souveraineté dévolue par le peuple ivoirien. Concrètement, c’est la réaffirmation du soutien de la France à celui qu’il a porté à bout de bras, de son exil parisien jusqu’à son accession au pouvoir. Elle se traduit par une aide budgétaire de quelques millions d’euros que la France aura tôt fait de récupérer dès que les affaires auront recommencé à tourner entre les deux capitales. Le second message était peut-être tout autant nécessaire que le premier. Il est adressé à Alassane Dramane Ouattara en personne. Il rappelle sans aucun doute à l’homme sa redevance envers la « mère-patrie ». Ce que doit Ouattara à la France, il le devra payer. Et nous savons tous comment.

    Deuxième étape du séjour, le Ghana. Nation ouest-africaine réputée pour la qualité de sa gouvernance. Pas une étape obligée, mais pourquoi ne pas jeter un peu de poudre aux yeux de ces Africains tatillons ? Montrer patte blanche en s’affichant sur la photo de famille d’un régime exemplaire est toujours une bonne chose. D’autant plus que le pays en question a depuis quelques années découvert du pétrole sur ses côtes. Des gisements importants qui ne demandent qu’à être exploitées. Le Président John Atta Mills saura peut-être se souvenir en son temps des grandes puissances occidentales qui lui ont décerné, même si c’est après d’autres, le satisfecit de la bonne gouvernance. Et composer avec elles.

    Troisième étape du parcours, plus qu’évidente, celle-là : le Gabon. Terre du « parrain » de vénérée mémoire, Omar Bongo Ondimba. Depuis l’accession d’Ali Ben, son fils et successeur à la magistrature suprême du Gabon, les voyages officiels et officieux se sont plus souvent effectués dans l’autre sens. Fillon vient corriger le tir. Il ne l’a d’ailleurs pas caché. Le partenariat stratégique entre les deux pays est l’un des plus robustes en Afrique. Chacun ayant besoin l’un de l’autre. La France pour le pétrole, le bois et d’autres ressources naturelles qu’elle exploite à monnaie de singe au Gabon. Les autorités gabonaises pour les privilèges et la protection que leur accorde une France qui se bat pour leur enrichissement perpétuel et leur impunité au pays dit « des droits de l’homme ». Si cela vous étonne, c’est que vous faites semblant. La Françafrique, cette ignominie de l’histoire a commencé à avoir cause liée avec l’Afrique à partir du pays de l’Okoumé.

    En somme une tournée pour consolider les bases des intérêts français en Afrique et pour développer de nouveaux partenariats stratégiques. Après, ils viendront nous chanter, Nicolas Sarkozy en tête, que les pratiques que l’on a désigné sous le vocable de la françafrique sont celles d’un autre temps. Révolu. Vous le croirez si vous voulez. Pas moi.


    Contenu sponsorisé

    Re: Sarkozy ou la Françafrique décomplexée

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 23 Nov - 8:39