LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Stop Autisme Virtuel L’autisme provoqué par les écrans, ça n’existe pas ! Halte aux théories infondées !
par bye Mar 9 Oct - 12:24

» Rapport des enquêteurs de l’ONU sur la Birmanie : crimes de masse, impunité et transition démocratique à l’arrêt
par bye Mar 2 Oct - 14:36

» Service national universel : surveiller et soumettre
par bye Mar 25 Sep - 10:57

» Un peu moins pauvre ?
par bye Mar 18 Sep - 11:21

» Clément Méric, ni oubli ni pardon
par bye Lun 10 Sep - 12:52

» Liberté de la presse en Birmanie : deux pas en avant, trois en arrière
par bye Mer 5 Sep - 8:49

» Rohingya : un an après... si peu d'avancées 
par bye Ven 24 Aoû - 18:59

» Le Festival de Douarnenez consacre deux journées à la Fédération de la Syrie du nord
par bye Mar 3 Juil - 14:19

» Pour une autre formation professionnelle
par bye Mer 27 Juin - 14:07

» Violences policières, violences d’Etat
par bye Mer 27 Juin - 13:56

» migration internationale
par bye Mar 26 Juin - 19:25

» Guyane : non à la Montagne d’or !
par bye Mar 12 Juin - 18:05

» Crime raciste en Calabre
par bye Ven 8 Juin - 12:17

» Les premiers chiffres de PARCOURSUP : une génération sacrifiée ?
par bye Lun 4 Juin - 17:42

» LES ONG DÉVOILENT LEUR PROJET DE LOI D’AVENIR POUR LES TRANSPORTS ET LA MOBILITÉ
par bye Mar 29 Mai - 18:01

» NE JAMAIS RECHERCHER D’ADHÉSION
par bye Mar 22 Mai - 14:38

» Kanaky, quand le peuple voulait s’éduquer lui-même...
par bye Lun 14 Mai - 10:04

» Anarchisme, éducation et pédagogie
par bye Lun 7 Mai - 13:15

» Cours libres - Debout ! Debout ! C’est maintenant que ça se passe...
par bye Dim 15 Avr - 9:08

» fascisme pas mort, hélas!
par bye Ven 6 Avr - 11:52

» Notre Dame des Landes ou l’art des grands projets inutiles
par bye Mar 3 Avr - 19:20

» MÉDECINS ET ASSOCIATIONS UNISSENT LEURS VOIX POUR RAPPELER L’URGENCE D’AGIR FACE À LA POLLUTION DE L’AIR
par bye Mer 28 Mar - 18:19

» BOMBARDEMENTS AU PROCHE ET MOYEN ORIENT : EXIGEONS LE RESPECT DU DROIT INTERNATIONAL PAR TOUS
par bye Jeu 22 Mar - 18:08

» Manifestation kurde anti-Erdogan à Bruxelles
par bye Mar 20 Mar - 7:23

» Les cigarettes électroniques, plus dangereuses que bénéfiques ?
par bye Mar 20 Mar - 7:13

» La métamatière et les créations
par Claude De Bortoli Jeu 15 Mar - 11:43

» Scandale sexuel : Oxfam présente ses excuses aux autorités haïtiennes
par bye Ven 9 Mar - 18:50

» SDF, il avait volé des sandwiches dans la poubelle d’Atac
par bye Ven 9 Mar - 18:40

» Malgré l’austérité, la France va dépenser 37 milliards pour son réarmement nucléaire
par bye Ven 9 Mar - 18:31

» La pauvreté s’installe...
par bye Mar 6 Mar - 10:58

» large victoire des grévistes d’HEMERA - HOLIDAY INN
par bye Ven 16 Fév - 10:40

» jeunes à la rue dans le grand froid : faire connaitre est déjà un combat
par bye Mer 14 Fév - 18:07

» National ou civique ou militaire : en arrière-plan du service obligatoire, la militarisation des élèves
par bye Lun 5 Fév - 13:03

» ARRIVÉES ET DEMANDES D'ASILE EN BAISSE EN 2017 EN EUROPE
par bye Mar 30 Jan - 18:29

» Les véritables enjeux des réformes éducatives de Jean-Michel Blanquer
par bye Mar 30 Jan - 15:00

» Contre la sélection à l’université : "On veut de l’inattendu !"
par bye Mar 23 Jan - 19:19

» Les policiers français ont abattu 18 personnes en 2017
par bye Ven 19 Jan - 7:43

» Acheter permis de conduire français
par Pipoinzaghi Mar 16 Jan - 16:02

» Journée internationale des droits de l’Homme : en Birmanie des espoirs déçus
par bye Sam 6 Jan - 7:52

» Tapis dans le bocage : la vérité sur les armes secrètes des "zadistes"
par bye Ven 29 Déc - 14:32

» Victoire du Secours populaire contre le maire F.N. d’Hayange
par bye Mer 20 Déc - 21:28

» Peut-on renvoyer les demandeurs d’asile vers des « pays tiers sûrs » ?
par bye Mar 19 Déc - 19:52

» Une montée des violences envers les migrants à travers l'Europe :
par bye Ven 15 Déc - 18:54

» Défendre et renforcer les CHSCT !
par bye Mar 5 Déc - 12:59

» Nuage de Ruthénium-106 sur l’Europe : que s’est-il réellement passé ?
par bye Mar 28 Nov - 12:35

» Dossier sur "l’affaire du stage de Sud éduc 93"
par bye Lun 27 Nov - 12:34

» Appel de Raymond Millot : Un projet émancipateur face aux dangers de l’anthropocène
par bye Mar 21 Nov - 12:54

» Les émissions de CO2 repartent à la hausse
par bye Ven 17 Nov - 17:05

» l’idéologie du consentement, outil d’émancipation ou d’isolement individuel ?
par bye Lun 13 Nov - 12:21

» Droit au logement opposable : le bilan chiffré 2008-2016
par bye Jeu 9 Nov - 20:02

» La rétention des « dublinés », dans l’attente d’un transfert, est contraire au règlement Dublin
par bye Lun 6 Nov - 18:33

» Face à la situation en Catalogne
par bye Mer 1 Nov - 11:33

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par bye Sam 21 Oct - 10:37

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Bus de la honte : ne laissons pas l’avenir aux réactionnaires
par bye Sam 14 Oct - 12:44

» La métamatière et le peuple
par Claude De Bortoli Ven 6 Oct - 9:27

» Vers un retour du délit de solidarité ?
par bye Sam 30 Sep - 6:45

» Dossier : de l’École capitaliste à l’éducation émancipatrice
par bye Mer 13 Sep - 19:07

» Education : le « désastre » d’un enseignement tiré vers le bas...
par bye Lun 4 Sep - 12:13

» Offre de prêt entre particuliers rapide en 72h
par BastienL Dim 13 Aoû - 19:49

» Jean Gadrey, économiste : “Il faut remettre la réduction du temps de travail au cœur du débat public”
par bye Mar 8 Aoû - 19:04

» Le « chavo-madurisme » n’est rien moins qu’une dictature pure et simple
par bye Dim 6 Aoû - 18:52

» Gel des postes et du budget de l’éducation nationale : non, cette école ne nous convient pas !
par bye Mer 12 Juil - 13:56

» G 20 Hambourg
par bye Lun 10 Juil - 11:51

» Handicapée, je ne peux continuer à enseigner dans mon académie
par bye Mer 5 Juil - 6:21

» Pour une éducation populaire féministe
par bye Lun 12 Juin - 18:20

» La CNT a écrit aux Éditions Belin
par bye Mar 6 Juin - 10:20

» Blanquer ministre de l’Education nationale : au secours, Sarkozy revient !
par bye Jeu 25 Mai - 11:08

» L'accaparement des terres en Birmanie
par bye Mer 17 Mai - 18:42

» Un enseignant kurde témoigne...
par bye Lun 15 Mai - 17:50

» La métamatière et le Roi de la Terre
par De Bortoli Claude Mar 2 Mai - 9:52

» Au-delà des élections
par bye Mer 26 Avr - 17:26

» Les Etats-Unis ont utilisé leur plus puissante bombe non-nucléaire en Afghanistan, une première
par bye Dim 23 Avr - 18:35

» « Pourquoi nous sommes en grève de la faim dans les prisons d’Israël »
par bye Dim 23 Avr - 18:31

» « Enculé, ordure ! ». Philippe Poutou insulté par les flics
par bye Dim 23 Avr - 18:25

» La Sécurité sociale, une assistance ou un droit ?
par bye Dim 23 Avr - 18:22

» Birmanie: pour établir un mécanisme indépendant de réexamen de tous les cas de prisonniers politiques
par bye Ven 21 Avr - 6:02

» Gatti est mort. A la Parole Errante ses mots résonnent encore !
par bye Mer 12 Avr - 18:21

» Turquie : appel urgent au monde enseignant, aux associations et syndicats…
par bye Lun 3 Avr - 18:21

» APPEL À LA MOBILISATION CONTRE LE PROCHAIN SOMMET DE L’OTAN !
par bye Sam 1 Avr - 5:30

» Communiqué de presse de SUD éducation Guyane du 28 mars
par bye Jeu 30 Mar - 10:16

» Qu’est-ce qui ne va pas avec l’arabe à l’école ?
par bye Ven 24 Mar - 12:03

» Libérons l'oisiveté !
par bye Ven 17 Mar - 19:05

» Quand Espérance banlieues bat la campagne
par bye Ven 17 Mar - 19:00

» 8 mars : luttons toutes et tous pour l’égalité des droits !
par bye Mer 8 Mar - 11:01

» Désarmer la police, la proposition pas si saugrenue du NPA
par bye Mar 7 Mar - 12:50

» Fin du dispositif des Caomi: quelle orientation pour les mineurs isolés de Calais ?
par bye Sam 4 Mar - 9:58

» Les fonctionnaires répondent aux "menaces" de Marine Le Pen
par bye Sam 4 Mar - 6:25

» Réduction des indemnités et contrôles drastiques : Macron s’attaque aux chômeurs
par bye Sam 4 Mar - 6:22

» L'avenue Serge Dassault à Corbeil-Essonnes doit être débaptisée !
par bye Sam 4 Mar - 6:20

» Nouvelle révélation du Canard Enchainé : les copinages de Hamon et LVMH
par bye Sam 4 Mar - 6:18

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR


    santé en danger

    Partagez
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8809
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    santé en danger

    Message par bye le Mar 10 Fév - 6:16

    Le documentaire réalisé par Jacques COTTA "L'accès aux soins en
    danger!" sera diffusé sur France 2 le jeudi 12 février à 22h40

    Le film de Jacques Cotta revient sur le concept dominant selon lequel le modèle de sécurité sociale hérité de l'après guerre ne serait plus viable et que la seule solution est un grignotage de la prise en charge (déremboursements, franchises médicales…) et tant pis, pour les moins fortunés.

    Les réalisateurs de "L'accès aux soins en danger", Jacques Cotta et
    Pascal Martin confrontent les propos des décideurs politiques en
    matière de santé à ceux des malades, du corps médical et d'économistes spécialistes des services de santé. Le principal intérêt du documentaire est sans doute de donner la parole à des patients anonymes qui confient leur détresse, leurs choix dramatiques entre se loger, se nourrir ou se soigner. Or, à choisir, beaucoup préfèrent renoncer aux traitements, faute de moyens. Dans ce paysage, l'avenir des hôpitaux, les risques liés à autonomie de gestion sont abordés.

    Le côté explosif du documentaire est de tenter de démontrer que les réformes en cours visent à assurer le transfert complet, vers le
    secteur marchand, des soins « rentables » ou « achetables » et à maintenir un service minimum pour les soins « invendables » ou « non rentables ». La loi « Hôpital patients santé territoires »
    encourage en effet les hôpitaux à se regrouper dans des « communautés hospitalières de territoire ». Chaque hôpital devra passer un contrat d'objectifs et de moyens pluriannuel avec l'agence régionale de santé, le directeur de l'ARS assignant des objectifs précis au directeur d'établissement.

    Les pouvoirs du directeur d'hôpital seront renforcés : il présidera un
    directoire « resserré », le conseil d'administration étant remplacé
    par un conseil de surveillance. Le texte prévoit un nouveau statut
    contractuel (avec une part variable) pour attirer les médecins vers
    l'hôpital, et des mesures d'intéressement pour les salariés.



    Dans un contexte de montée en puissance d'une crise économique majeure, ce documentaire mérite de poser un débat qui n'a rien de théorique. Une enquête du Secours populaire fait apparaître un recul important de l'accès aux soins pour près de 40% des Français au cours du dernier semestre 2008.

    Le projet de loi Bachelot sur l'organisation de la santé arrive au
    débat à l’Assemblée Nationale.
    avatar
    ecotone
    Administratrice

    Nombre de messages : 1036
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: santé en danger

    Message par ecotone le Mer 11 Fév - 13:26

    À ne pas louper, et ne pas boycotter la télé pour cette émission, Merci mon cher Bye.

    Quel scandale depuis des années, cette gestion comptable de la santé...

    La santé, un produit de luxe.
    La modernité des pays industrialisés, riches, avec la recrudescence de pathologies de pauvres, la chasse aux fraudeurs de cartes "vitale", incroyable! Un pays dans le quel la santé est un service public, des gens n'ont pas le sous pour se soigner ; ça sonne faux!!
    avatar
    ecotone
    Administratrice

    Nombre de messages : 1036
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: santé en danger

    Message par ecotone le Mer 11 Fév - 13:39

    Ce soir aussi, sur france 3
    http://programmes.france3.fr/pieces-a-conviction/51415247-fr.php



    Ce mercredi 11 février à 20h35 sur France 3 :
    « Uranium : le scandale de la France contaminée »

    Le reportage qu'AREVA aurait voulu voir censuré !

    Elise Lucet et l’équipe de Pièces à conviction ont mené l’enquête sur ce scandale, au coeur des campagnes et des villes françaises.

    Voir :
    http://programmes.france3.fr/pieces-a-conviction/51415247-fr.php
    En savoir plus :

    Télérama du 3 février 2009.

    “Pièces à conviction” spécial uranium

    Pour Areva, la meilleure défense, c'est l'attaque !


    Le titre du prochain numéro de “Pièces à convictions”, que diffuse le 11 février France 3, fait peur.

    Et pas qu'aux téléspectateurs : le 29 janvier, Areva a décidé de saisir le CSA, alors que le groupe spécialisé dans le nucléaire n'a vu aucun reportage. Mais il n'a aucune chance d'empêcher la diffusion de l'émission.

    Sensible sur la question des déchets d'uranium, Areva ? Ce n'est une surprise pour personne. A France 3, on dit avoir senti la « fébrilité » du groupe - qui, pour l'heure, n'a pas daigné nous répondre - dès les premiers contacts établis par la rédaction de Pièces à conviction. Des personnalités sollicitées pour intervenir sur le plateau d'Élise Lucet (parmi lesquelles le ministre de l'Ecologie, Jean-Louis Borloo), seule Anne Lauvergeon, PDG d'Areva, a décliné, pour cause officielle d'emploi du temps surchargé, laissant le soin à son porte-parole, Jacques-Emmanuel Saulnier, d'honorer l'invitation.

    Plus surprenante, en revanche, est la promptitude du groupe à agiter le chiffon rouge du CSA... d'autant que l'autorité n'a pas, selon ses propres mots, « rôle de censeur » et n'est pas habilitée à s'opposer à la diffusion d'une émission en amont. « Nous n'avons pu qu'enregistrer la saisine émise par Areva. Le CSA n'a pas vocation à réagir à un programme avant sa diffusion; nous ne pouvons éventuellement intervenir qu'après la diffusion », explique-t-on à l'instance de régulation.

    Se fondant uniquement sur une dépêche de l'AFP, qui évoquait « la thèse (...) du scandale de la France contaminée par les déchets radioactifs, résidus des mines d'uranium », Areva semble donc avoir foncé bille en tête vers une procédure qui s'avère dans les faits impossible à mettre en œuvre. Dans un communiqué, le groupe estimait « pour le moins surprenant, voire contraire à la déontologie, que son point de vue soit présupposé et rendu public avant même qu'il ne se soit exprimé ». En clair, Areva a la désagréable sensation que les dés sont pipés. C'est là, tout de même, qu'il convient de rappeler que les extraits qu'ont pu visionner les journalistes (dont celui de l'AFP) n'étaient qu'à l'état de projet ou en cours de montage, et que certaines séquences, dont l'interview du porte-parole d'Areva, n'étaient pas encore tournées.

    Réagissant à son tour par l'AFP, le rédacteur en chef de l'émission, Lionel de Coninck, a réfuté ces accusations de « présupposition », en indiquant que le reportage relayait « ce que dit Areva depuis des dizaines d'années sur le sujet ». C'est-à-dire un discours qui se veut rassurant sur la question de la possible nocivité des quelques millions de tonnes de déchets d'uranium dispersés sur le territoire français depuis plusieurs décennies.Des millions de tonnes de résidus radioactifs abandonnés à moins de six pieds sous terre, c'est vrai que ça invite à l'optimisme…
    .
    Émilie Gavoille
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8809
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: santé en danger

    Message par bye le Mer 11 Fév - 18:07

    Tu as tout à fait raison, ma chère Ecotone; c'est pourquoi j'avais signalé cette émission dans le sujet : " pour ou contre le nucléaire ".
    Mais il vaut mieux le signaler 2 fois que pas du tout.

    bisous
    avatar
    ecotone
    Administratrice

    Nombre de messages : 1036
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: santé en danger

    Message par ecotone le Mer 11 Fév - 18:32

    bye a écrit:Tu as tout à fait raison, ma chère Ecotone; c'est pourquoi j'avais signalé cette émission dans le sujet : " pour ou contre le nucléaire ".
    Mais il vaut mieux le signaler 2 fois que pas du tout.

    bisous


    Oups respect

    Excuse-moi Mon cher Bye, j'avais pas vu...
    Tu as raison, et merci de ton indulgence... il vaut mieux deux fois qu'une.

    Il y a tellement de choses contre notre santé, que lorsque la téléPublique en parle, faut l'annoncer!
    Surtout après le show Élyséen, dur trouver un spectacle à la hauteur de l'ambition de la Rassurance!
    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: santé en danger

    Message par Rabasse du sud le Mer 11 Fév - 18:34

    avatar
    Rabasse du sud

    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Re: santé en danger

    Message par Rabasse du sud le Mer 11 Fév - 18:35

    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8809
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: santé en danger

    Message par bye le Mar 22 Nov - 19:17

    Les trois-quarts des Français estiment que la qualité du système de soins se détériore
    http://www.viva.presse.fr/Les-trois-quarts-des-Francais_16152.html
    En cinq ans, la proportion de Français considérant que “la qualité du système de soins se détériore” est passée de 61 % à 74 % indique le 6e Baromètre Ag2r La mondiale/LH2 sur « Les Français, la santé et l’argent » publié hier.
    86 % estiment que les dépenses de santé sont moins bien prises en charge.

    Pour les personnes interrogées, la dépendance reste le souci majeur (47 %). 21 % (+ 8 %) se soucient d’abord de leur niveau de revenus et 19 % (+ 5 %) s’inquiètent de leur possibilités d’avoir les moyens financiers pour se soigner. Une proportion qui monte à 27 % chez les ouvriers, 29 % chez ceux qui gagnent moins de 1 200 euros par mois, et 33 % chez les 18-24 ans.
    Une majorité (57 %) affirment que les dépenses de santé sont une part importantes des dépenses quotidiennes. Cette majorité atteint 67 % dans les foyers disposant de moins de 2 000 euros par mois et 73 % chez les retraités.

    Selon le baromètre, pour améliorer la prise en charge, 48 % des personnes sondées (+ 6 %) privilégient la prise en charge collective via une augmentation des cotisations sociales et 25 % préféreraient une augmentation des cotisations des complémentaires santé.
    Enfin, presque un tiers (32 %) se dit prêt à quitter sa complémentaire santé si elle devient trop chère. Chez les 18-24 ans, la proportion presque la moitié des personnes interrogées (45 %).

    [16.11.11]

    Les Français, la santé et l’argent

    "Le plus grand vol qui frappe les assurés sociaux c’est la multiplication des taxes sur la santé"
    Dans un communiqué publié le 16 novembre, les Mutuelles de France (Fmf) dénoncent “avec la plus grande fermeté les propos insupportables du chef de l’Etat” lors de son discours de Bordeaux. Propos dans lesquels “il qualifiait de voleurs les assurés sociaux les plus vulnérables, les plus exposés à la crise économique et aux conditions de travail les plus pénibles. Ces assurés ne méritent pas des insultes mais au contraire l’expression de la solidarité nationale”. Pour la Fmf, “le plus grand vol qui frappe les assurés sociaux c’est la multiplication des taxes sur la santé”.
    Selon les mutualistes, “ce ne sont pas les malades qui compromettent gravement la solidarité mais des choix économiques, des orientations politiques qui ruinent littéralement les fondements de notre protection sociale”. Sur la question du financement, la fédération des Mutuelles de France déclare qu’elle “appelle des réformes justes, pérennes et efficaces” et souligne que les résultats financiers des grandes entreprises ne sont pas assez taxés. “Le financement des dépenses sociales solidaires ne doit pas reposer sur la consommation des ménages mais sur la totalité de la valeur ajoutée des entreprises”.
    La violence des attaques du président de la République “appelle une réaction convergente de tous les acteurs sociaux. C’est ce à quoi les Mutuelles de France, avec la mutualité, souhaite désormais s’employer de toutes leurs forces” concluent la Fmf.



    Contenu sponsorisé

    Re: santé en danger

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 16 Oct - 7:05