LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Appel de Raymond Millot : Un projet émancipateur face aux dangers de l’anthropocène
par bye Mar 21 Nov - 12:54

» Les émissions de CO2 repartent à la hausse
par bye Ven 17 Nov - 17:05

» l’idéologie du consentement, outil d’émancipation ou d’isolement individuel ?
par bye Lun 13 Nov - 12:21

» Droit au logement opposable : le bilan chiffré 2008-2016
par bye Jeu 9 Nov - 20:02

» La rétention des « dublinés », dans l’attente d’un transfert, est contraire au règlement Dublin
par bye Lun 6 Nov - 18:33

» Face à la situation en Catalogne
par bye Mer 1 Nov - 11:33

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par bye Sam 21 Oct - 10:37

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Bus de la honte : ne laissons pas l’avenir aux réactionnaires
par bye Sam 14 Oct - 12:44

» La métamatière et le peuple
par Claude De Bortoli Ven 6 Oct - 9:27

» Vers un retour du délit de solidarité ?
par bye Sam 30 Sep - 6:45

» Dossier : de l’École capitaliste à l’éducation émancipatrice
par bye Mer 13 Sep - 19:07

» Education : le « désastre » d’un enseignement tiré vers le bas...
par bye Lun 4 Sep - 12:13

» Offre de prêt entre particuliers rapide en 72h
par BastienL Dim 13 Aoû - 19:49

» Jean Gadrey, économiste : “Il faut remettre la réduction du temps de travail au cœur du débat public”
par bye Mar 8 Aoû - 19:04

» Le « chavo-madurisme » n’est rien moins qu’une dictature pure et simple
par bye Dim 6 Aoû - 18:52

» Gel des postes et du budget de l’éducation nationale : non, cette école ne nous convient pas !
par bye Mer 12 Juil - 13:56

» G 20 Hambourg
par bye Lun 10 Juil - 11:51

» Handicapée, je ne peux continuer à enseigner dans mon académie
par bye Mer 5 Juil - 6:21

» Pour une éducation populaire féministe
par bye Lun 12 Juin - 18:20

» La CNT a écrit aux Éditions Belin
par bye Mar 6 Juin - 10:20

» Blanquer ministre de l’Education nationale : au secours, Sarkozy revient !
par bye Jeu 25 Mai - 11:08

» L'accaparement des terres en Birmanie
par bye Mer 17 Mai - 18:42

» Un enseignant kurde témoigne...
par bye Lun 15 Mai - 17:50

» La métamatière et le Roi de la Terre
par De Bortoli Claude Mar 2 Mai - 9:52

» Au-delà des élections
par bye Mer 26 Avr - 17:26

» Les Etats-Unis ont utilisé leur plus puissante bombe non-nucléaire en Afghanistan, une première
par bye Dim 23 Avr - 18:35

» « Pourquoi nous sommes en grève de la faim dans les prisons d’Israël »
par bye Dim 23 Avr - 18:31

» « Enculé, ordure ! ». Philippe Poutou insulté par les flics
par bye Dim 23 Avr - 18:25

» La Sécurité sociale, une assistance ou un droit ?
par bye Dim 23 Avr - 18:22

» Birmanie: pour établir un mécanisme indépendant de réexamen de tous les cas de prisonniers politiques
par bye Ven 21 Avr - 6:02

» Gatti est mort. A la Parole Errante ses mots résonnent encore !
par bye Mer 12 Avr - 18:21

» Turquie : appel urgent au monde enseignant, aux associations et syndicats…
par bye Lun 3 Avr - 18:21

» APPEL À LA MOBILISATION CONTRE LE PROCHAIN SOMMET DE L’OTAN !
par bye Sam 1 Avr - 5:30

» Communiqué de presse de SUD éducation Guyane du 28 mars
par bye Jeu 30 Mar - 10:16

» Qu’est-ce qui ne va pas avec l’arabe à l’école ?
par bye Ven 24 Mar - 12:03

» Libérons l'oisiveté !
par bye Ven 17 Mar - 19:05

» Quand Espérance banlieues bat la campagne
par bye Ven 17 Mar - 19:00

» 8 mars : luttons toutes et tous pour l’égalité des droits !
par bye Mer 8 Mar - 11:01

» Désarmer la police, la proposition pas si saugrenue du NPA
par bye Mar 7 Mar - 12:50

» Fin du dispositif des Caomi: quelle orientation pour les mineurs isolés de Calais ?
par bye Sam 4 Mar - 9:58

» Les fonctionnaires répondent aux "menaces" de Marine Le Pen
par bye Sam 4 Mar - 6:25

» Réduction des indemnités et contrôles drastiques : Macron s’attaque aux chômeurs
par bye Sam 4 Mar - 6:22

» L'avenue Serge Dassault à Corbeil-Essonnes doit être débaptisée !
par bye Sam 4 Mar - 6:20

» Nouvelle révélation du Canard Enchainé : les copinages de Hamon et LVMH
par bye Sam 4 Mar - 6:18

» Une nouvelle menace pour les étrangers
par bye Mar 21 Fév - 12:02

» "Vous êtes la candidate du nanti-système", lance Charline Vanhoenacker à Marine Le Pen
par bye Lun 20 Fév - 20:30

» Vaccins : Marisol Touraine va-t-elle faire respecter la loi ou satisfaire les labos ?
par bye Lun 20 Fév - 20:26

» La tension monte d’un cran entre les Etats-Unis et le Venezuela
par bye Lun 20 Fév - 20:23

» Vandana Shiva : « Gandhi est plus pertinent qu’il ne l’a jamais été »
par bye Lun 20 Fév - 20:16

» Vague de froid en Europe : les migrants vulnérables
par bye Mar 7 Fév - 17:59

» Le centre pour les femmes et les familles migrantes a ouvert ses portes à Paris
par bye Mar 7 Fév - 17:56

» Des incidents éclatent à Aulnay-sous-Bois après les soupçons de viol de policiers
par bye Lun 6 Fév - 18:23

» Le maire rejette l'étude d'UFC-Que choisir sur l'eau potable
par bye Lun 6 Fév - 18:20

» DOCUMENT. Voici le contrat de travail de Penelope Fillon
par bye Lun 6 Fév - 18:17

» Le Hezbollah scrute avec inquiétude la nouvelle politique américaine au Moyen-Orient
par bye Lun 6 Fév - 18:14

» Huit hommes possèdent autant que la moitié de la population mondiale
par bye Mer 18 Jan - 20:06

» Délinquants solidaires : Pour en finir avec le délit de solidarité
par bye Mer 18 Jan - 13:29

» votre permis de conduire à portée de main
par neil89 Ven 13 Jan - 23:51

» Poursuivre la mobilisation pour une carte élargie des lycées de l’Education Prioritaire, en grève le 10 janvier !
par bye Mar 10 Jan - 11:50

» Grenade de désencerclement : un CRS mis en examen
par bye Sam 7 Jan - 20:59

» Les trois visages du vote FN
par bye Sam 7 Jan - 20:46

» Les deux jambes du militantisme
par bye Sam 7 Jan - 20:37

» Condamnés aujourd’hui pour avoir comparé Christiane Taubira à un singe
par bye Sam 31 Déc - 10:17

» Échapper au chaos
par bye Jeu 22 Déc - 17:53

» Le sénateur Carle coupable de détournement de fonds publics ? SUD éducation le dit depuis 2009 !
par bye Jeu 22 Déc - 15:06

» Maths : résoudre un problème
par bye Lun 12 Déc - 13:25

» Journée Internationale des droits de l'Homme: une situation inquiétante en Birmanie
par bye Dim 11 Déc - 11:17

» Comment les services de renseignement font la chasse aux employés des télécoms
par bye Sam 10 Déc - 18:54

» ET SI LE MASCULIN NE L’EMPORTAIT PAS SUR LE FEMININ ?
par bye Sam 10 Déc - 18:49

» Un document interne provoque un malaise à la SNCF
par bye Sam 10 Déc - 18:38

» Le gouvernement repousse l’évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes
par bye Sam 10 Déc - 18:29

» Légitime défense des policiers : faut-il tordre le droit ?
par bye Ven 9 Déc - 19:29

» Cadeau de fin d’année, un casier scolaire pour tous les marmots
par bye Mar 6 Déc - 13:59

» Violences policières, violences d’Etat
par bye Mar 6 Déc - 13:54

» La métamatière, les élites et les gouvernants
par De Bortoli Claude Ven 2 Déc - 9:54

» Comment les stups ont enfumé la justice
par bye Jeu 1 Déc - 12:26

» Quel opérateur
par bye Jeu 1 Déc - 12:24

» Fillon président ? Un coup de massue pour l’école
par bye Mer 30 Nov - 17:54

» « Pourquoi j’ai secouru des réfugiés. » Monument en l'honneur de Pierre-Alain Mannoni
par bye Mar 29 Nov - 13:06

» Jean-Luc Mélenchon ne passera pas au second tour de la présidentielle s'il ne se décide pas à parler au peuple
par bye Mar 29 Nov - 13:03

» Graeme Allwright : il t'a laissé la carte qui est si délirante qu'il n'aura plus jamais besoin d'une autre
par bye Mar 29 Nov - 13:00

» Mort de Fidel Castro : bilan de santé de la révolution castriste
par bye Mar 29 Nov - 12:57

» Vinci, piraté par des hacktivistes
par bye Ven 25 Nov - 18:38

» Le Mouvement de la Paix solidaire de la lutte des infirmières et infirmiers
par bye Ven 25 Nov - 18:35

» presentation de moi
par bye Ven 25 Nov - 18:30

» tests
par Matteo13 Mer 23 Nov - 7:48

» Un système d'accueil italien saturé face au nombre toujours aussi important d'arrivées
par bye Lun 21 Nov - 19:08

» Comment fonctionnera le « centre humanitaire » de Paris ?
par bye Lun 21 Nov - 19:06

» Un quart des enfants européens est menacé par la pauvreté
par bye Lun 21 Nov - 19:02

» Cuba : Le Conseil d’État décrète l’amnistie de 787 condamnés
par bye Sam 19 Nov - 11:11

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR


    Conditions de travail

    Partagez
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8763
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Conditions de travail

    Message par bye le Lun 21 Nov - 18:02

    Monde du travail : le gouvernement manque de bon sens
    http://lecercle.lesechos.fr/economie-societe/social/sante/221140203/monde-travail-gouvernement-manque-bon-sens
    Il existe une relation évidente entre l’évolution de la situation économique, la dégradation des conditions de travail et l’augmentation des arrêts de travail pour raison de santé. Mais le gouvernement tourne systématiquement le dos au bon sens.
    Écrit par Denis Garnier

    Ce bon sens voudrait que l’augmentation de la présence au travail dépende de l’amélioration des conditions de travail qui, elles mêmes, dépendent d’un changement radical de la politique économique.

    Or les résultats désastreux dans quasiment tous les secteurs d’activité (hormis celui du luxe) sont la conséquence directe de choix économiques qui essorent les peuples, le monde du travail et les Etats. Ces choix résultent des exigences des prédateurs de tous bords au premier rang desquels figurent les banques et les institutions financières. Les gouvernements du monde entier, et donc celui de la France, ne sont que les caporaux appliqués aux ordres de ces prédateurs.

    L’économie est devenue un outil paramétré pour préserver les intérêts de quelques uns au détriment de tous les autres. Le chômage est un élément régulateur qui permet de maîtriser les revendications salariales. La dette est un instrument qui place les Etats en situation de dépendance. La création monétaire privée est un casino dans lequel les outils spéculatifs sont les machines à sous. Les paradis fiscaux sont les oasis de tous les tricheurs fiscaux, de tous les trafiquants, de drogues, de matières premières ou d’armes.

    Ainsi est organisée l’économie prédatrice, œuvre du capitalisme débridé, dogme de notre gouvernement.

    Les résultats sont évidents ! Le monde du travail est essoré ! Les agriculteurs se suicident. Les PME sont asphyxiées. Les travailleurs sont éjectés, pressurisés, harcelés, insultés et donc malades ou morts !

    Fier de son bilan, observateur insensible de ses propres victimes, le gouvernement estime que le monde du travail est un marais insalubre dans lequel se répandent les tricheurs et les voleurs. Salariés, fonctionnaires, entre d’autres, seraient les artisans de ces conditions dégradées qu’il faudrait sanctionner pour tant de délits. Baisse des salaires, précarité, chômage, mis à mal du travail, tickets modérateurs sont les premières sanctions. Les idées ne manquent pas pour préserver les intérêts de quelques uns.

    Nouvel exemple ! Pour protéger les salariés et les fonctionnaires de la maladie, le gouvernement impose pour chaque congé pour raison de santé, un quatrième jour de carence aux salariés, et un jour sans salaire aux fonctionnaires ! Le malade est considéré comme un gréviste !

    C’est une insulte au bon sens, à ce sens qui devrait présider toutes les décisions d’une République attentive à la bonne santé des siens . Cette arrogance devient insupportable et, le moment venu, le monde du travail ne sera pas obligé d’applaudir !

    Au contraire, le monde du travail doit imposer le respect ! Les ouvriers, techniciens, employés, cadres, fonctionnaires, agriculteurs, commerçants, … ceux qui vivent simplement de leur travail, doivent investir leurs organisations professionnelles. Seuls ils demeurent des proies fragiles. Il faut assiéger les partis qui prétendent gouverner la France. Il faut libérer ce bon sens qui fut la source de tant de conquêtes. Soyons attentifs à tous ceux qui, de mêmes conditions, seront ensemble les artisans d’un nouveau sens, d’une nouvelle voie, d’une terre florissante, d’un travail apaisé, d’une République libérée de l’économie prédatrice, œuvre du capitalisme débridé.

    Denis Garnier

    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8763
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Conditions de travail

    Message par bye le Ven 3 Jan - 18:59

    Une employée d'Amazon raconte «la peur organisée»
    LIBERATION 17 décembre 2013 à 17:02 (Mis à jour : 18 décembre 2013 à 10:01)
    Extrait de l'article : TÉMOIGNAGE
    Une intérimaire du géant de la vente en ligne raconte les conditions de travail dans le site de Montélimar.
    Amélie (1), 30 ans, a travaillé quelques semaines au sein de la plateforme d’Amazon à Montélimar (Drôme). Alors que des grèves pour des hausses de salaires se poursuivent en Allemagne, nous avons décidé de publier son témoignage, saisissant, sur les conditions de travail au sein du numéro 1 mondial de la vente en ligne.

    «C’est en tant que pickeuse que j’ai découvert l’univers d’Amazon. L’univers du code-barres. Tout a un code-barres chez Amazon : les articles, les 350 000 emplacements sur les étagères, les chariots qui servent à déplacer les produits commandés, les gens qui poussent ces chariots, les imprimantes, les voitures. Les scannettes portatives dont chacun est équipé pour lire les codes-barres ont aussi un code-barres. Elles sont reliées au réseau wi-fi, qui peut les localiser dans l’entrepôt. Tout a une réalité physique doublée d’une existence informatique. Les managers qui sont derrière leur ordinateur savent en temps réel, grâce à ces outils, où se trouve un livre, sur quel chariot il a été enregistré, quel intérimaire pousse le chariot, où il se déplace dans l’entrepôt, à quelle heure il s’est mis au travail en scannant son code-barres personnel, quelle a été la durée exacte de sa pause, et combien d’articles il "picke" par heure. Cette productivité personnalisée est évaluée en permanence, et des managers viennent trouver individuellement chaque picker pour lui donner sa performance et le conseiller si celle-ci n’est pas satisfaisante. "Il faut être plus dynamique, tu perds trop de temps en ramenant les articles à ton chariot, tu es à 85 articles par heure", m’a lancé un jour un manager au détour d’un rayon, alors que je n’avais jamais vu cette personne auparavant.

    «Aux outils de surveillance, il faut ajouter des centaines de caméras, des agents de sécurité qui arpentent les allées toute la journée, et qui peuvent fouiller les salariés au détecteur de métal à la sortie de l’entrepôt. Enfin, plus diffus, la peur de la délation et le fantasme d’une surveillance sans limites comptent pour beaucoup dans la docilité générale. On ne sait pas de qui exactement il faut se méfier, qui est ami avec les managers ou veut le devenir, on ignore jusqu’où exactement va le pistage informatique… Et, dans le doute, pour aborder la moindre question un tant soit peu polémique, le réflexe est toujours de parler discrètement, et à voix basse."

    voir l'article complet :
    http://www.liberation.fr/economie/2013/12/17/une-employee-d-amazon-raconte-la-peur-organisee_967185
    avatar
    Ego autem semper

    Masculin
    Nombre de messages : 1161
    Age : 56
    Localisation : joigny france
    Emploi/loisirs : soudure / sociologie, économomie, philosophie
    Humeur : acide
    Date d'inscription : 01/12/2007

    emploi, formation, pénibilité et rémuneration

    Message par Ego autem semper le Sam 4 Jan - 15:27

    Performances

    L'évolution des sciences et technologies influence inévitablement le domaine du travail. Il est alors possible arriver à des stades qui en apparence correspondraient plutôt au domaine de la science fiction.

    Trouver un juste milieu en matière d'activité rémunérée, c'est simplement IMPOSSIBLE.

    En étant au contact au quotidien avec l'univers du travail, très facile de se faire une opinion sur le travail, mais aussi sur les personnes, curieusement il y a des gens très actives, mais sans doute des gens, moins dynamiques.  Sans doute que les deux aurions la certitude d'avoir EN ABSOLU raison.

    Cela dit je toujours préconisée avant de parler de pénibilité, que l'on parle de formation.  Car sans formation il est inique vouloir le poste de rêve !  Hors l'éducation telle qu'elle nous est administrée, admet sans peine, un retards illusionnant dans notre choix d'un métier. Ainsi encore à 18, 24, 30 nous pouvons trouver des personnes qui ne sauraient vous présenter leur choix de métier.  Alors qu'à 18 tout citoyen de classe moyenne est dans l'obligation devant le marché du travail de disposer d'une formation, qui puisse le garantir un emploi dans sont domaine. Aucune nation au monde aura peu se permettre le luxe d'avancer avec des gens sans niveau. C'est une absurdité majeur que personne voudrai reconsidérer.

    Dommage

    Nous sommes donc dans un marché où il y a des offres d'emploi aux deux extrêmes: dans les emplois le moins bien rémunérés, le BTP, la restauration et dans l'informatique. Sauf que l'on continue à faire le choix du commerce etc.

    selon les sources syndicales du patronat du BTP, l'informatique et la restauration, non moins de 400 mille emplois ne sont pas satisfaits chaque année en France.

    Innovation

    L'informatique est une des techniques le plus utilisée de nous jours permettant de mesurer à la seconde, l'efficience, des machines mais aussi des personnes. L'extrême vienne d'être démontré par le sujet dessus présenté.

    Sélection naturelle

    Les humains, disposent du discernement, l'information passe très vite, ainsi les entreprises offrant de postes pénibles, sont pour ainsi dire identifiés et s'opère cette sélection "naturelle" voir systématique, seul des gens les plus "courageux", les moins formés, ou les plus précaires convergent vers se genre d'entreprise.
    avatar
    Ego autem semper

    Masculin
    Nombre de messages : 1161
    Age : 56
    Localisation : joigny france
    Emploi/loisirs : soudure / sociologie, économomie, philosophie
    Humeur : acide
    Date d'inscription : 01/12/2007

    Re: Conditions de travail

    Message par Ego autem semper le Dim 5 Jan - 13:52

    Prenons un exemple:

    Une personne, qui par sa constitution physique et sont caractère, voir pour quoi pas, par sont intelligence, traverse des années de travail temporaire.

    S'opère ainsi un procès, mécanique, ou l'employeur de sa part fini par éviter de donner suite au-delà d'un temps à l'employé peu performant

    En même temps, à force de changer d'employeur, le travailleur finit un jour pour trouver le poste idéal.

    Contenu sponsorisé

    Re: Conditions de travail

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 23 Nov - 10:08