LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» AVORTEMENT AUX USA, NOUS NE VOULONS PAS PERDRE DE DROITS, NOUS VOULONS EN GAGNER !
par bye Hier à 12:51

» Michel Piron en garde à vue. Derrière Jacquie et Michel : un système organisé de proxénétisme et de viols.
par bye Jeu 16 Juin - 15:33

» EuroSatory : Visioconférence et Rassemblements contre le commerce des armes
par bye Lun 6 Juin - 17:32

» Entretien avec Yamina Saheb (GIEC) : “Il y a eu quelques réticences pour mettre le terme de sobriété dans le dernier rapport”.
par bye Mer 1 Juin - 8:37

» Retour sur l’accueil des déplacés d’Ukraine dans les Hautes-Alpes
par bye Mar 31 Mai - 16:17

» L’industrie pornocriminelle cible les enfants et la justice abdique !
par bye Mer 25 Mai - 16:23

» Le Royaume-Uni renforce son arsenal juridique contre les personnes en besoin de protection
par bye Jeu 19 Mai - 10:42

» Recrutement enseignant : une crise des plus inquiétantes pour l’avenir de l’école
par bye Jeu 19 Mai - 10:36

» Moi, Nestor Makhno (épisode 7) – Il y a 100 ans, l’autre guerre d’Ukraine – Feuilleton
par bye Mer 11 Mai - 11:53

» Le "Tous capables" l'Education Nouvelle Le Groupe Français d'Education Nouvelle
par bye Ven 6 Mai - 12:42

» Menaces sur le droit à l’avortement aux Etats-Unis : le collectif Avortement Europe dénonce une énième tentative de restreindre le droit des femmes à disposer de leur corps !
par bye Ven 6 Mai - 12:30

» Biélorussie : la plus grande attaque anti-syndicale du siècle en Europe
par bye Ven 29 Avr - 12:15

» Les associations dénoncent la différence de traitement envers les ressortissants non-Ukrainiens
par bye Ven 22 Avr - 6:21

» SUD éducation gagne l’indemnité REP/REP+ pour les AED !
par bye Jeu 21 Avr - 17:21

» Guerre en Ukraine : que contient la directive sur la protection temporaire de 2001 ?
par bye Dim 17 Avr - 9:50

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par gramophone Ven 15 Avr - 8:59

» Mutations-sanctions à l'école Pasteur (93) : dans « l'intérêt du service public », nous devons faire front !
par bye Jeu 14 Avr - 8:42

» 6e rapport du GIEC : quelles solutions face au changement climatique ?
par bye Ven 8 Avr - 12:34

» Cabinets de conseil : quand le Sénat fustige le gouvernement
par bye Mer 6 Avr - 16:36

» Les fresques carabines : une institutionnalisation des violences sexistes à l’hôpital
par bye Dim 13 Mar - 12:35

» L’Ukraine au coeur… de la classe, l’école au coeur du monde
par bye Ven 4 Mar - 17:34

» 8 Mars 2022 : Grève féministe Déferlante pour l'égalité !
par bye Mar 1 Mar - 11:08

» Une guerre “culturelle”
par bye Jeu 24 Fév - 19:27

» Nouveau camp fermé de Samos : « Barbelés, clôtures, couvre-feu […] le camp ressemble à une prison. »
par bye Jeu 17 Fév - 18:07

» Exterminez toutes ces brutes
par bye Ven 4 Fév - 10:22

» Entretien avec Laurence Scialom : « Ne pas mettre la lutte contre la dégradation de notre biosphère au cœur de la gouvernance européenne serait une erreur historique »
par bye Mer 26 Jan - 15:55

» Osez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiquesOsez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiques
par bye Lun 24 Jan - 11:46

» La mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland PfefferkornLa mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland Pfefferkorn
par bye Sam 22 Jan - 10:48

» Répression pour un poème au Lycée Marcelin Berthelot de Pantin.
par bye Mer 12 Jan - 20:42

» CP/ Présidence française de l'Union européenne : Une alternative pour une politique d'asile européenne réellement solidaire est possible
par bye Ven 24 Déc - 9:47

» Les fresques carabines reconnues contraires à la dignité des femmes !
par bye Mar 21 Déc - 17:56

» Frontière biélorusse : quel impact des propositions de la Commission visant à déroger au droit d’asile européen ?
par bye Ven 17 Déc - 8:59

» contre le système pornocriminel
par bye Mer 15 Déc - 18:39

» S’émanciper dès la maternelle par le travail et la coopération
par bye Mer 15 Déc - 11:40

» La coopérative pédagogique : Paroles de filles
par bye Ven 3 Déc - 10:32

» La maltraitance des migrants n’est pas une fatalité »
par bye Mar 30 Nov - 18:47

» Lutter contre la violence… pour de vrai
par bye Jeu 25 Nov - 13:13

» République blindée, Projet Local d’Évaluation, chefs dans les écoles… Fin de règne rue de Grenelle
par bye Mer 17 Nov - 13:02

» Campagne d’Eric Zemmour : un masculiniste revendiqué prétendant à l’Elysée ?
par bye Jeu 11 Nov - 12:07

» Affaire Jacquie et Michel : 4 “acteurs” mis en examen pour viol, la fin de l’impunité !
par bye Mar 2 Nov - 18:34

» Réinstallation des réfugiés afghans dans l’UE : des promesses, pas d’engagements chiffrés
par bye Sam 23 Oct - 8:14

» La marchandisation généralisée des relations humaines et des corps coïncide avec l’échec de l’ambition démocratique
par gramophone Mer 20 Oct - 19:33

» À Montpellier, descente de police contre des sans-papiers venus au contre sommet France-Afrique
par bye Mar 19 Oct - 19:07

» Climat : nous l’avons fait, l’Etat n’a plus le choix !
par bye Ven 15 Oct - 12:36

» L’école des sans-école… des jeunes migrants refusés d’école
par bye Mer 13 Oct - 11:27

» La France envoie ses déchets nucléaires en Sibérie !
par bye Mar 12 Oct - 18:05

» Total Energies et Le Louvre : alliés contre le climat
par bye Mer 6 Oct - 16:55

» L’école est à la fois un lieu de formation et d’expression des bandes
par bye Mer 6 Oct - 9:19

» Analyse/déclaration sur la vente de sous-marins américains à l’Australie
par bye Sam 2 Oct - 9:32

» À celles et ceux qui ne sont pas rentré·es,
par bye Mer 29 Sep - 11:55

» « Nous n’avons pas besoin et nous ne voulons pas d’un petit chef ! »…
par bye Mar 21 Sep - 17:18

» Noël : fêtes familiales ou marché de dupe ?
par gramophone Mar 21 Sep - 15:57

» Les troubles de l’érection
par gramophone Mar 21 Sep - 14:36

» Le 28 septembre, c'est la journée internationale de droit à l'avortement !
par bye Lun 20 Sep - 19:35

» Biélorussie : les migrants victimes de l’instrumentalisation de la question migratoire
par bye Mer 15 Sep - 19:46

» Accueil des Afghans évacués de Kaboul
par bye Ven 10 Sep - 16:48

» Marseille : un discours de chef(s) !
par bye Mer 8 Sep - 11:53

» HECTAR grand projet inutile, priorité au service public !
par bye Mer 1 Sep - 19:09

» Rapport du GIEC : Jean Jouzel appelle à une réaction
par bye Mer 11 Aoû - 5:07

» J’évite de prendre l’avion
par bye Lun 12 Juil - 20:45

» Condamné à agir d’ici 9 mois, l'Etat ne réagit pas...
par bye Ven 2 Juil - 9:05

» ENFIN L'ÉGALITÉ, la PMA pour toutes adoptée !
par bye Mer 30 Juin - 12:12

» Projet de loi sur l’enfance : le choix du contrôle plutôt que de la protection pour les mineurs isolés étrangers
par bye Sam 19 Juin - 12:16

» Appel pour les libertés, contre les idées d’extrême-droite : mobilisons-nous le 12 juin !
par bye Mar 8 Juin - 11:52

» Soutien à l’enseignante empêchée de faire cours en raison de son masque
par bye Mer 2 Juin - 18:35

» La junte du Myanmar suspend plus de 1 600 enseignant·es
par bye Mar 25 Mai - 12:24

» Manifeste pour la suspension des brevets liés au Covid 19
par bye Dim 23 Mai - 16:49

» Les dépenses militaires face aux besoins humains. Les centaines de milliards de la honte
par bye Mer 19 Mai - 18:00

» Évaluer n’est pas noter
par bye Lun 17 Mai - 11:22

» Le bilan chiffré du règlement Dublin ne plaide pas pour son maintien
par bye Mer 5 Mai - 12:37

» La compensation carbone, inefficace pour réduire les émissions du secteur aérien
par bye Mar 20 Avr - 8:39

» GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"
par bye Ven 16 Avr - 12:34

» Covid-19 : quel impact sur les procédures d’éloignement des migrants ?
par bye Ven 2 Avr - 12:45

» Médecins : stagnation des effectifs mais baisse de la densité médicale
par bye Ven 2 Avr - 12:36

» Encore une attaque des fascistes contre une librairie libertaire
par bye Lun 22 Mar - 12:40

» A partie du 17 mars, la France est à découvert climatique
par bye Mer 17 Mar - 11:49

» Non, on ne peut pas être « féministe » et agresser des survivantes de la prostitution et des féministes le 8 mars.
par bye Jeu 11 Mar - 9:39

» Les députés les Républicains font entrave au droit à l’avortement pour toutes !
par bye Jeu 18 Fév - 12:16

» Méditerrannée : reprise des sauvetages en mer pour l'Ocean Viking
par bye Jeu 4 Fév - 19:44

» Nouveau numéro du journal Casse-rôles
par bye Lun 1 Fév - 12:53

» #METOOInceste : La loi à l’agenda de l’Assemblée Nationale !
par bye Ven 22 Jan - 13:39

» Projet Hercule : EDF serait éclaté en trois entités
par bye Sam 16 Jan - 9:00

» Les enjeux de l'intégration des bénéficiaires d'une protection internationale dans l'Union européenne
par bye Lun 11 Jan - 20:50

» La méthode Montessori en question
par bye Mer 23 Déc - 13:24

» L’environnement ? une préoccupation peu partagée par les adultes
par bye Mer 16 Déc - 12:08

» Terrorisme
par bye Lun 14 Déc - 18:45

» Éducation : il faut donner priorité aux vaincus
par bye Mar 8 Déc - 11:59

» JOURNÉE MONDIALE DE L'ENFANCE
par bye Ven 4 Déc - 17:14

» 25novembre : la lutte pour l'élimination des violences masculines continue !
par bye Mer 25 Nov - 15:07

» Les mobilisations étudiantes sous la menace de lourdes peines de prison
par bye Mar 24 Nov - 10:23

» Décision historique pour la justice climatique !
par bye Jeu 19 Nov - 20:00

» Et maintenant nous sommes là...
par bye Mer 18 Nov - 13:13

» Révélation scientifique: l’amour rend aveugle !
par gramophone Sam 7 Nov - 9:55

» La puissance de la solidarité syndicale internationale
par bye Ven 6 Nov - 11:53

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR

Le Deal du moment : -35%
Climatiseur électrique mobile – TECTRO ...
Voir le deal
114 €

    la compensation carbone

    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    la compensation carbone Empty la compensation carbone

    Message par bye Sam 6 Juin - 19:18

    La compensation carbone, bonne ou mauvaise pour le climat ?





    (Par Jean-Charles BATENBAUM)



    Une nouvelle étude détaille les risques et défauts majeurs de la compensation carbone issue du Mécanisme pour le développement propre (Mdp). Enjeu ? Les futures négociations sur le climat de Copenhague en décembre prochain.



    Alors que se tiennent à Bonn de nouvelles négociations climatiques avant le sommet de Copenhague en décembre prochain, les Amis de la Terre Royaume-Uni publient un nouveau rapport met en avant les failles du Mécanisme de Développement Propre (MDP) et de la compensation carbone.



    Ce rapport suit de prêt la sortie d'une récente analyse très critique du WWF sur la compensation carbone que nous avions évoqué il y a peu : Compensation carbone, des agences de certification très mal notées par le WWF .



    Le mécanisme de compensation carbone a pour objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre dans des projets au Sud au lieu de les réduire au Nord. L’étude détaille les risques et défauts majeurs du Mécanisme pour le développement propre (Mdp).
    Largement irrémédiables, ils doivent conduire à l’abandon du MDP, pour se concentrer sur la réduction des émissions domestiques des pays riches et le paiement de leur dette climatique aux pays du Sud.




    Meena Raman, des Amis de la Terre Malaysie, estime que « les pays riches profitent du MDP pour ne pas modifier leur mode de vie ni réduire leurs émissions domestiques, pourtant très supérieures à celles des pays du Sud. Ce faisant, ils diffèrent les investissements impératifs chez eux pour de futures réductions radicales de
    leurs émissions d’ici 2050 : la compensation carbone ruine les chances de réduire les émissions des pays riches de 40 % d’ici 2020 et de 90 % au moins d’ici 2050, objectifs nécessaires basés sur la science. ».




    L’étude détaille les cinq défauts majeurs de la compensation carbone. Ainsi, on apprend que la compensation carbone est incompatible avec les recommandations les plus sûres des scientifiques des Nations unies (réduire de 80 % les émissions mondiales d’ici 2050) : pour y parvenir, il faut réduire les émissions au Nord ET au Sud, non au Nord OU au Sud.



    De plus, de nombreux projets MDP dans les pays du Sud auraient lieu dans tous les cas, même sans crédits carbone apportés par le mécanisme de la compensation carbone. Or un projet générant des crédits carbone mais n’étant pas additionnel augmente les
    émissions globales.




    De nombreux projets du Mécanisme de Développement Propre (MDP) sont de nouveaux projets fossiles (centrales au charbon notamment), qui augmentent les émissions mondiales au lieu
    de les réduire.




    En outre, la compensation carbone retarde les investissements nécessaires dans les pays riches pour de futures réductions radicales, notamment dans les infrastructures.
    Et enfin, la compensation carbone aggrave les inégalités dans la consommation carbone des pays riches et des pays pauvres, puisqu’elle baisse celle des pays du Sud sans modifier celle des pays riches.




    Sylvain Angerand, chargé de campagne Forêts des Amis de la Terre France, ajoute qu’outre « le MDP, de nombreux pays européens et les Etats-Unis font pression pour inclure la déforestation évitée dans les mécanismes de compensation carbone au sommet de
    Copenhague. Cela transformerait les forêts du Sud en stocks de carbone placés sur les marchés financiers, au détriment de la biodiversité et des populations locales qui dépendent de ces forêts. Les forêts doivent rester en dehors des marchés carbone. »




    Sébastien Godinot, coordinateur des campagnes aux Amis de la Terre, conclut en estimant que cette « étude montre que le MDP, outre qu’il repose sur des méthodologies douteuses et des réductions en bonne partie artificielles, ne profite pas au développement soutenable des pays du Sud et retarde la remise en cause des modes de vie des pays riches. Il aggrave donc les inégalités. »



    L’Union européenne et la France, reconnaissant plusieurs failles du Mécanisme de Développement Propre (MDP), ont annoncé sa réforme, mais sans la moindre proposition concrète.
    De plus, selon Les Amis de la Terre, une réforme du mécanisme de compensation carbone ne permettra pas d’en modifier les failles fondamentales, notamment le besoin de réduire à la fois les émissions au Nord et au Sud et non l’un ou l’autre.




    Les Amis de la Terre demandent donc son abandon, pour se focaliser sur la réduction radicale des émissions domestiques des pays riches et le paiement de leur dette écologique.



    Source: http://www.actualites-news-environnement.com/20731-compensation-carbone-climat.html
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    la compensation carbone Empty Re: la compensation carbone

    Message par bye Mar 16 Juin - 17:16

    Les forêts primaires d’Australie stockent plus de CO2 que les forêts
    tropicales







    (Par Sandra BESSON)



    Contrairement à ce que l’on pensait, les forêts primaires situées dans le sud-est de l’Australie stockent plus de dioxyde de carbone (CO2) que les forêts tropicales humides de l’Amazonie par exemple, parce qu’elles sont arrivées à une plus grande maturité.



    Les forêts primaires d’Australie sont essentielles pour lutter contre le changement climatique et représentent le puits à dioxyde de carbone (CO2) le plus dense du monde, surpassant largement les forêts tropicales dans leur rôle d’absorbant naturel de gaz à effet de serre, d’après ce que des scientifiques ont déclaré mardi.



    Les régions montagneuses de l’Etat de Victoria, recouvertes de forêt impressionnantes composées d’Eucalyptus regnans, retiennent quatre fois plus de CO2, soit environ 1900 tonnes par hectare, que les forêts tropicales, d’après ce qu’ont déclaré les scientifiques de l’Université Nationale d’Australie.



    « Les arbres dans ces forêts peuvent vivre vraiment très longtemps, au moins 350 ans, et ils peuvent devenir très grands, très gros, et ont un bois très dense et lourd » explique Brendan Mackey, professeur de sciences environnementales.




    Les forêts primaires du sud-est de l'Australie stockeront 460 millions de tonnes de CO2 par an pendant les 100 prochaines années, avec 9,3 milliards de tonnes de carbone stockés au total.



    Les chercheurs ont étudié les données concernant la biomasse provenant de 132 forêts du monde pour découvrir quelles étaient les régions stockant le plus de CO2. Leurs résultats ont été publiés dans le magazine américain Proceedings of the National Academy
    of Sciences.




    La forêt d’Australie a été comparée à d’anciennes courbes de croissance de forêts de la côte pacifique des Etats-Unis, de Sibérie, d’Amazonie centrale, de Thaïlande, du Cambodge, du Venezuela, de Finlande et d’autres pays du monde.




    Les découvertes contredisent la croyance populaire concernant la densité de CO2 des différents types de forêt, qui jusqu’à présent considérait que les forêts tropicales humides étaient celles qui étaient les plus denses en dioxyde de carbone, d’après Brendan Mackey.



    La forêt Victoria, en Australie, qui est une des sources en eau de la deuxième plus grande ville australienne, Melbourne, est un puits à CO2 important parce que la région a été protégée de la déforestation, ce qui met en avant le lien existant entre le
    déboisement des anciennes forêts et le changement climatique.




    « Une des raisons pour laquelle ces arbres stockent tant de dioxyde de carbone et qu’ils ont atteint leur maturité. Les arbres ne stockeront jamais la même quantité de dioxyde de carbone si on brûle les forêts tous les quarante ans » a expliqué Brendan Mackey.



    « Cela renforce l’idée que nous avons besoin de penser à la valeur en carbone de ces forêts, que nous avons jusqu’à présent considérées comme une réserve de bois » a-t-il déclaré.



    Une deuxième raison expliquant l’efficience en carbone de la forêt d’Australie est que les taux de croissance des arbres ont été équilibrés par la vitesse à laquelle la biomasse se décompose, les forêts froides de Victoria conduisant à une croissance élevée et à des taux lents de décomposition.



    Tous ces éléments font que le CO2 stocké par la forêt de Victoria en Australie représente environ 1900 tonnes par hectare, par rapport aux 650 tonnes stockées par les forêts tempérées du Pacifique américain, et aux 140 à 250 tonnes par hectare que l’on
    trouve dans les forêts tropicales du monde.




    Les forêts de Victoria se trouvent dans des montagnes escarpées à la source du fleuve Yarra, qui s’écoule jusqu’au centre de Melbourne, et qui est entouré par un parc
    national.




    Brendan Mackey a déclaré que ces découvertes pourraient représenter une véritable aide à la planification et à l’organisation de la lutte contre le changement climatique dans d’autres régions du monde.



    « Si nous mettions en place des politiques concernant le changement climatique qui reconnaissaient la valeur des stocks de dioxyde de carbone dans les forêts, alors cela donnerait une autre portée à la gestion des forêts » a-t-il indiqué.




    La Wilderness Society d’Australie a déclaré que le dioxyde de carbone stocké dans les forêts primaires du sud-est de l’Australie était équivalent à 460 millions de tonnes de gaz à effet de serre par an pendant les 100 prochaines années, avec 9,3 milliards de tonnes de carbone stockés.



    « Cette recherche montre à quel point il est important pour le gouvernement de prendre au sérieux le dioxyde de carbone stocké dans nos forêts primaires restantes » a déclaré Virginia Young, Coordinatrice des Campagnes Stratégiques pour Wilderness
    Society.




    Source: http://www.actualites-news-environnement.com/20829-forets-primaires-Australie-CO2.htmlac
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    la compensation carbone Empty Re: la compensation carbone

    Message par bye Ven 19 Juin - 7:39

    Total débute l'enfouissement de CO2 à Lacq




    [ 18/06/09 ]Le gazier compte sur la séquestration pour ses productions futures d'hydrocarbures extrêmes.
    Le système imaginé par les ingénieurs consiste à capter une
    part du CO2 émis par les chaudières du complexe de Lacq, à le transporter à 30 km de là, puis à l'envoyer sous pression dans le gisement épuisé de Rousse.


    C'est une nouvelle boucle que l'homme est en train d'imposer au cycle du carbone. Dans quelques jours, Total va débuter les essais d'injection du gaz carbonique dans le sous-sol pyrénéen, une
    première en France. Le gazier a adapté les installations de Lacq, où il exploite les dernières réserves de méthane, pour expérimenter cette méthode très attendue des forts émetteurs de CO2. Depuis 2006, ses ingénieurs ont étudié un système complet consistant à capter une part du CO2 émis par les chaudières du complexe
    de Lacq, à le transporter à 30 km de là, puis à l'envoyer sous pression dans le gisement épuisé de Rousse. Un investissement qui porte sur 60 millions d'euros.


    Le dispositif va capter le gaz carbonique sur l'une des 5 chaudières du complexe alimentées en méthane et qui produisent de la vapeur d'eau pour différents procédés industriels. La chaudière de 30 mégawatts émettra en deux ans jusqu'à 150.000 tonnes de CO2 à stocker. Total a choisi une technologie originale pour extraire le CO2 des fumées de combustion sortant de la chaudière : l'oxycombustion. La voie classique testée par la plupart des expérimentations actuelles consiste à séparer le dioxyde de carbone grâce à des solvants à base d'amines mises au contact des fumées. Elle a l'avantage de pouvoir être intégrée facilement en bout de chaîne à une usine thermique. L'inconvénient, c'est que le CO2 dans de telles conditions est fortement dilué dans d'autres gaz azotés, il faut régénérer en permanence les solvants, pénalisants en termes d'énergie.

    La technologie de Total, fournie par Air Liquide et Alstom, simplifie le captage du CO2 en opérant une combustion différente. La chaudière ne brûlera pas du gaz avec de l'air, mais réalisera une combustion presque parfaite du gaz avec un oxygène pur
    à 95-99 %. Les fumées se réduisent alors à du CO2, de la vapeur d'eau, un excès d'oxygène plus quelques traces d'argon et d'azote. De sorte qu'un séchage et un filtrage simple suffisent à récupérer un CO2 très pur. Cela impose en revanche d'intégrer en amont un module de production d'oxygène, source de consommation d'énergie, et de modifier le brûleur des chaudières pour qu'il supporte les fortes températures de la combustion pure.



    Maturité de la technologie


    « Une chaudière seule a un rendement énergétique de 80 à 85 %, une performance qui chute à moins de 65 % quand on y greffe un système de captage de première génération à amines. Nous espérons atteindre 70-75 % de rendement avec l'oxycombustion », explique Nicolas Aimard, chef du projet Maîtrise des gaz résiduels chez Total. Son objectif est de prouver pour 2015 la maturité
    de la technologie, pour l'appliquer à des unités de 300 mégawatts. « Nous visons le captage du CO2 pour les futures exploitations d'hydrocarbures hors normes qui exigent de forts traitements par vapeur ou beaucoup d'énergie. C'est le cas des bitumineux au Canada ou des gaz acides au Moyen-Orient »,précise-t-il. Quatre projets de l'Agence nationale de recherche ont aussi servi à débroussailler le projet ces dernières années.


    Contrairement à la phase de captage, Total n'a pas souhaité expérimenter de technologie innovante pour le transport et le stockage du CO2. Le transport du CO2 sur 30 km se fera en phase gazeuse dans un pipeline qui servait à acheminer le méthane du gisement de Rousse à Lacq. La phase d'injection utilisera des
    équipements standards, l'objectif étant surtout de suivre le comportement du réservoir géologique pendant l'opération. Le gaz reprendra une part de la place libérée par le méthane exploité. Le gisement se loge dans les microporosités de la dolomie, une roche comparable à une pierre ponce très dense. Il y a trente
    ans, au début de sa production, la pression du réservoir était de 480 bars. Aujourd'hui, elle n'est plus que de 30 bars, mais l'injection de CO2 la ramenera à 70 bars dans deux ans. Les géologues surveilleront l'effet de ces mouvements et n'excluent pas que la mise en pression initiale puisse déclencher de petits tremblements de terre locaux sans gravité. Pour Christian Fouillac, directeur
    scientifique au BRGM, la période critique d'un enfouissement se situe au début davantage qu'à la fin. Les spécialistes se veulent rassurants, notamment concernant le voisinage des Pyrénées, un terrain sismique : « Nous avons beaucoup de données sur la microsismicité. Le reservoir est une petite structure noyée dans l'argile avec une couverture de 2.000 m de profondeur qui ne côtoie aucune faille. Un seul puits y donne accès et son état est qualifié de très bon. Le CO2 n'y sera pas non plus un intrus inconnu, la poche de gaz originale en contenait 4 % », assure Nicolas Aimard. « Nous réalisons des études plus spécifiques que d'habitude. Nous approfondissons la minéralogie du site, la couverture du réservoir est mieux étudiée. Les analyses de défaillances sont plus rigoureuses. » Ses géologues ont ainsi modélisé entièrement le sous-sol du site, jusqu'aux aquifères. « Les pétroliers ne s'y intéressent pas habituellement », rappelle-t-il.


    Des mesures de précaution


    Conscient de la sensibilité du sujet, Total n'a pas lésiné sur les mesures de précaution, en particulier dans la surveillance du site. Le puits d'injection a été équipé de 3 stations d'écoute sismique à plus de 4.000 mètres de profondeur, qui communiqueront avec la surface par fibre optique. Un autre forage d'écoute sismique a été réalisé à plus de 100 mètres de profondeur et six autres le seront à terme pour détecter les séismes régionaux. Pour rassurer la population, une batterie de 35 capteurs renifle toute fuite de gaz éventuelle en surface.
    Les chercheurs surveilleront également l'environnement global dans un pourtour de 6 kilomètres, pour lequel ils effectuent cette année un inventaire de l'état de référence. L'injection de CO2 ne durera d'ailleurs que deux années, suivies de trois ans d'observation. Et l'industriel a promis de rendre l'opération réversible : en cas de problème, le CO2 sera récupérable.


    Une enquête publique a précédé le chantier et fait oeuvre de pédagogie. C'est elle, avec quelques pépins techniques, qui ont provoqué la petite année de retard de l'injection.

    Le public a des raisons de se méfier du CO2. Ce gaz que l'on inspire en permanence est mortel à haute dose, comme l'a rappelé le drame du lac de Nyos au Cameroun. Un dégazage de CO2 naturel dû à un mouvement de terrain avait tué plus d'un millier et demi de personnes au voisinage du lac. A contrario, il faut savoir que le stockage géologique du gaz est banal. GDF utilise des réservoirs
    géologiques pour enfouir une partie de ses stocks. Les pétroliers injectent régulièrement du CO2 dans leurs gisements en déclin pour récupérer plus de brut.
    Et la nature couve depuis des millions d'années des poches de méthane et de CO2 issus de la décomposition de la matière organique. Au-delà des peurs plus ou moins rationnelles, l'enquête publique a surtout montré le scepticisme de la population sur la pertinence de cette approche pour résoudre l'effet de serre.
    Une interrogation que partagent aussi beaucoup de scientifiques, d'écologistes et de politiques.


    MATTHIEU QUIRET, Les Echos


    Source : http://www.lesechos.fr/info/metiers/4876522-total-debute-l-enfouissement-de-co2-a-lacq.htm
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    la compensation carbone Empty Re: la compensation carbone

    Message par bye Mar 23 Juin - 6:14

    L’Union Européenne aidera la Chine à
    capter et séquestrer ses émissions de CO2





    Le 22 Juin 2009

    L’Union Européenne aidera la Chine, puis l’Inde et
    d’autres pays émergents et en développement, à développer et financer la
    technologie de captage et de séquestration du dioxyde de carbone (CO2) qui
    devrait permettre de réduire les émissions provenant du secteur électrique.


    L’Union Européenne commencera la semaine prochaine à
    aider la Chine et l’Inde à développer leurs technologies pour capter et stocker
    le dioxyde de carbone (CO2) sous terre dans le cadre de la lute contre le
    changement climatique, d’après ce qu’indique un document émanant de la
    Commission Européenne.


    Les systèmes de captage et de séquestration
    géologique du dioxyde de carbone, qui consistent à enterrer sous terre les gaz à
    effet de serre dangereux, sont considérés par certains comme un outil essentiel
    pour réduire les émissions émanant des centrales électriques alimentées au
    charbon, qui se multiplient rapidement dans le monde et qui menacent de
    réchauffer l’atmosphère jusqu’à atteindre des niveaux
    dangereux.


    L’Union Européenne lancera un processus de
    consultation sur la façon dont la finance et la technologie seront transmises à
    la Chine, et plus tard à l’Inde. Cela pourrait être un élément essentiel pour
    garantir l’engagement de ces deux pays dans le cadre d’un nouvel accord mondial
    sur le changement climatique lors de discussions à Copenhague en
    décembre.


    « La Chine construit, chaque année, autant de
    centrales électriques au charbon que la totalité de la capacité électrique du
    Royaume-Uni » indique un rapport préparé pour les consultations avec
    l’industrie.


    « A moins qu’on ne trouve une façon de rendre ces
    centrales compatibles avec le climat, nous ne pourrons jamais atteindre nos
    objectifs en matière d’émissions, quelles que soient les mesures prises en
    Europe » ajoute le rapport de l’Union Européenne.


    Bien que les technologies de captage et de
    séquestration du CO2 existent, les compagnies sont réticentes à construire des
    centrales électriques équipées de ces systèmes sans financements publics parce
    que ces systèmes coûtent près d’un milliard de dollars supplémentaires pour
    chaque centrale.


    « Un projet de cette ampleur n’a jamais été réalisé
    auparavant » a déclaré Eric Drosin, un porte-parole de ZEP, la coalition de
    l’Union Européenne de l’industrie, des scientifiques et des écologistes qui
    soutiennent les systèmes de captage et de stockage du CO2.


    « Le partage des connaissances est essentiel pour le
    déploiement rapide des systèmes de captage et de séquestration du dioxyde de
    carbone en Chine » a-t-il ajouté. « Nous souhaitons partager toutes les
    informations à l’exception de celles qui sont protégées par des droits de
    propriété intellectuelle ».


    De nombreux écologistes s’opposent au fait de
    dépenser de l’argent public dans la technologie, en disant que cette dernière
    n’a pas été testée et que les compagnies font déjà des profits importants tout
    en conduisant la planète vers un changement climatique
    irréversible.


    « Plutôt que d’essayer de persuader la Chine de
    miser sur une technologie qui pourrait ne même pas fonctionner, l’Union
    Européenne devrait aider la Chine à investir dans les énergies renouvelables et
    l’efficience, et devancer le modèle d’énergie basé sur les énergies fossiles de
    l’Occident » a déclaré le militant Greenpeace, Frauke
    Thies.


    La proposition de la Commission Chine-Union
    Européenne pour le Charbon Proche de Zéro Emission (Near Zero Emissions Coal
    (NZEC)) prélèvera au début près de 60 millions d’euros dans un fonds existant de
    développement de l’Union Européenne, mais cherchera également à obtenir le
    soutien de l’industrie et des contribuables.


    « Il est probable que la partie du projet de NZEC
    concernant les systèmes de captage et de séquestration du CO2 coûte au total
    environ 300 millions d’euros » indique le rapport.


    « Nous essaierons d’obtenir un soutien financier des
    Etats membres pour cette initiative, qui concernera en premier lieu la Chine,
    puis l’Inde, l’Afrique du sud, l’OPEP (Organisation des pays exportateurs de
    pétrole), et d’autres économies émergentes et pays en développement » indique le
    rapport.


    En 2050, presque 60% des émissions du secteur
    électrique pourraient ainsi être captés et séquestrés, d’après le
    rapport.


    Source :http://www.actualites-news-environnement.com/20878-Union-Europeenne-Chine-CO2.html

    ©️ RecyConsult / 2000

    Contenu sponsorisé


    la compensation carbone Empty Re: la compensation carbone

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 29 Juin - 13:49