LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» AVORTEMENT AUX USA, NOUS NE VOULONS PAS PERDRE DE DROITS, NOUS VOULONS EN GAGNER !
par bye Mar 28 Juin - 12:51

» Michel Piron en garde à vue. Derrière Jacquie et Michel : un système organisé de proxénétisme et de viols.
par bye Jeu 16 Juin - 15:33

» EuroSatory : Visioconférence et Rassemblements contre le commerce des armes
par bye Lun 6 Juin - 17:32

» Entretien avec Yamina Saheb (GIEC) : “Il y a eu quelques réticences pour mettre le terme de sobriété dans le dernier rapport”.
par bye Mer 1 Juin - 8:37

» Retour sur l’accueil des déplacés d’Ukraine dans les Hautes-Alpes
par bye Mar 31 Mai - 16:17

» L’industrie pornocriminelle cible les enfants et la justice abdique !
par bye Mer 25 Mai - 16:23

» Le Royaume-Uni renforce son arsenal juridique contre les personnes en besoin de protection
par bye Jeu 19 Mai - 10:42

» Recrutement enseignant : une crise des plus inquiétantes pour l’avenir de l’école
par bye Jeu 19 Mai - 10:36

» Moi, Nestor Makhno (épisode 7) – Il y a 100 ans, l’autre guerre d’Ukraine – Feuilleton
par bye Mer 11 Mai - 11:53

» Le "Tous capables" l'Education Nouvelle Le Groupe Français d'Education Nouvelle
par bye Ven 6 Mai - 12:42

» Menaces sur le droit à l’avortement aux Etats-Unis : le collectif Avortement Europe dénonce une énième tentative de restreindre le droit des femmes à disposer de leur corps !
par bye Ven 6 Mai - 12:30

» Biélorussie : la plus grande attaque anti-syndicale du siècle en Europe
par bye Ven 29 Avr - 12:15

» Les associations dénoncent la différence de traitement envers les ressortissants non-Ukrainiens
par bye Ven 22 Avr - 6:21

» SUD éducation gagne l’indemnité REP/REP+ pour les AED !
par bye Jeu 21 Avr - 17:21

» Guerre en Ukraine : que contient la directive sur la protection temporaire de 2001 ?
par bye Dim 17 Avr - 9:50

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par gramophone Ven 15 Avr - 8:59

» Mutations-sanctions à l'école Pasteur (93) : dans « l'intérêt du service public », nous devons faire front !
par bye Jeu 14 Avr - 8:42

» 6e rapport du GIEC : quelles solutions face au changement climatique ?
par bye Ven 8 Avr - 12:34

» Cabinets de conseil : quand le Sénat fustige le gouvernement
par bye Mer 6 Avr - 16:36

» Les fresques carabines : une institutionnalisation des violences sexistes à l’hôpital
par bye Dim 13 Mar - 12:35

» L’Ukraine au coeur… de la classe, l’école au coeur du monde
par bye Ven 4 Mar - 17:34

» 8 Mars 2022 : Grève féministe Déferlante pour l'égalité !
par bye Mar 1 Mar - 11:08

» Une guerre “culturelle”
par bye Jeu 24 Fév - 19:27

» Nouveau camp fermé de Samos : « Barbelés, clôtures, couvre-feu […] le camp ressemble à une prison. »
par bye Jeu 17 Fév - 18:07

» Exterminez toutes ces brutes
par bye Ven 4 Fév - 10:22

» Entretien avec Laurence Scialom : « Ne pas mettre la lutte contre la dégradation de notre biosphère au cœur de la gouvernance européenne serait une erreur historique »
par bye Mer 26 Jan - 15:55

» Osez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiquesOsez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiques
par bye Lun 24 Jan - 11:46

» La mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland PfefferkornLa mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland Pfefferkorn
par bye Sam 22 Jan - 10:48

» Répression pour un poème au Lycée Marcelin Berthelot de Pantin.
par bye Mer 12 Jan - 20:42

» CP/ Présidence française de l'Union européenne : Une alternative pour une politique d'asile européenne réellement solidaire est possible
par bye Ven 24 Déc - 9:47

» Les fresques carabines reconnues contraires à la dignité des femmes !
par bye Mar 21 Déc - 17:56

» Frontière biélorusse : quel impact des propositions de la Commission visant à déroger au droit d’asile européen ?
par bye Ven 17 Déc - 8:59

» contre le système pornocriminel
par bye Mer 15 Déc - 18:39

» S’émanciper dès la maternelle par le travail et la coopération
par bye Mer 15 Déc - 11:40

» La coopérative pédagogique : Paroles de filles
par bye Ven 3 Déc - 10:32

» La maltraitance des migrants n’est pas une fatalité »
par bye Mar 30 Nov - 18:47

» Lutter contre la violence… pour de vrai
par bye Jeu 25 Nov - 13:13

» République blindée, Projet Local d’Évaluation, chefs dans les écoles… Fin de règne rue de Grenelle
par bye Mer 17 Nov - 13:02

» Campagne d’Eric Zemmour : un masculiniste revendiqué prétendant à l’Elysée ?
par bye Jeu 11 Nov - 12:07

» Affaire Jacquie et Michel : 4 “acteurs” mis en examen pour viol, la fin de l’impunité !
par bye Mar 2 Nov - 18:34

» Réinstallation des réfugiés afghans dans l’UE : des promesses, pas d’engagements chiffrés
par bye Sam 23 Oct - 8:14

» La marchandisation généralisée des relations humaines et des corps coïncide avec l’échec de l’ambition démocratique
par gramophone Mer 20 Oct - 19:33

» À Montpellier, descente de police contre des sans-papiers venus au contre sommet France-Afrique
par bye Mar 19 Oct - 19:07

» Climat : nous l’avons fait, l’Etat n’a plus le choix !
par bye Ven 15 Oct - 12:36

» L’école des sans-école… des jeunes migrants refusés d’école
par bye Mer 13 Oct - 11:27

» La France envoie ses déchets nucléaires en Sibérie !
par bye Mar 12 Oct - 18:05

» Total Energies et Le Louvre : alliés contre le climat
par bye Mer 6 Oct - 16:55

» L’école est à la fois un lieu de formation et d’expression des bandes
par bye Mer 6 Oct - 9:19

» Analyse/déclaration sur la vente de sous-marins américains à l’Australie
par bye Sam 2 Oct - 9:32

» À celles et ceux qui ne sont pas rentré·es,
par bye Mer 29 Sep - 11:55

» « Nous n’avons pas besoin et nous ne voulons pas d’un petit chef ! »…
par bye Mar 21 Sep - 17:18

» Noël : fêtes familiales ou marché de dupe ?
par gramophone Mar 21 Sep - 15:57

» Les troubles de l’érection
par gramophone Mar 21 Sep - 14:36

» Le 28 septembre, c'est la journée internationale de droit à l'avortement !
par bye Lun 20 Sep - 19:35

» Biélorussie : les migrants victimes de l’instrumentalisation de la question migratoire
par bye Mer 15 Sep - 19:46

» Accueil des Afghans évacués de Kaboul
par bye Ven 10 Sep - 16:48

» Marseille : un discours de chef(s) !
par bye Mer 8 Sep - 11:53

» HECTAR grand projet inutile, priorité au service public !
par bye Mer 1 Sep - 19:09

» Rapport du GIEC : Jean Jouzel appelle à une réaction
par bye Mer 11 Aoû - 5:07

» J’évite de prendre l’avion
par bye Lun 12 Juil - 20:45

» Condamné à agir d’ici 9 mois, l'Etat ne réagit pas...
par bye Ven 2 Juil - 9:05

» ENFIN L'ÉGALITÉ, la PMA pour toutes adoptée !
par bye Mer 30 Juin - 12:12

» Projet de loi sur l’enfance : le choix du contrôle plutôt que de la protection pour les mineurs isolés étrangers
par bye Sam 19 Juin - 12:16

» Appel pour les libertés, contre les idées d’extrême-droite : mobilisons-nous le 12 juin !
par bye Mar 8 Juin - 11:52

» Soutien à l’enseignante empêchée de faire cours en raison de son masque
par bye Mer 2 Juin - 18:35

» La junte du Myanmar suspend plus de 1 600 enseignant·es
par bye Mar 25 Mai - 12:24

» Manifeste pour la suspension des brevets liés au Covid 19
par bye Dim 23 Mai - 16:49

» Les dépenses militaires face aux besoins humains. Les centaines de milliards de la honte
par bye Mer 19 Mai - 18:00

» Évaluer n’est pas noter
par bye Lun 17 Mai - 11:22

» Le bilan chiffré du règlement Dublin ne plaide pas pour son maintien
par bye Mer 5 Mai - 12:37

» La compensation carbone, inefficace pour réduire les émissions du secteur aérien
par bye Mar 20 Avr - 8:39

» GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"
par bye Ven 16 Avr - 12:34

» Covid-19 : quel impact sur les procédures d’éloignement des migrants ?
par bye Ven 2 Avr - 12:45

» Médecins : stagnation des effectifs mais baisse de la densité médicale
par bye Ven 2 Avr - 12:36

» Encore une attaque des fascistes contre une librairie libertaire
par bye Lun 22 Mar - 12:40

» A partie du 17 mars, la France est à découvert climatique
par bye Mer 17 Mar - 11:49

» Non, on ne peut pas être « féministe » et agresser des survivantes de la prostitution et des féministes le 8 mars.
par bye Jeu 11 Mar - 9:39

» Les députés les Républicains font entrave au droit à l’avortement pour toutes !
par bye Jeu 18 Fév - 12:16

» Méditerrannée : reprise des sauvetages en mer pour l'Ocean Viking
par bye Jeu 4 Fév - 19:44

» Nouveau numéro du journal Casse-rôles
par bye Lun 1 Fév - 12:53

» #METOOInceste : La loi à l’agenda de l’Assemblée Nationale !
par bye Ven 22 Jan - 13:39

» Projet Hercule : EDF serait éclaté en trois entités
par bye Sam 16 Jan - 9:00

» Les enjeux de l'intégration des bénéficiaires d'une protection internationale dans l'Union européenne
par bye Lun 11 Jan - 20:50

» La méthode Montessori en question
par bye Mer 23 Déc - 13:24

» L’environnement ? une préoccupation peu partagée par les adultes
par bye Mer 16 Déc - 12:08

» Terrorisme
par bye Lun 14 Déc - 18:45

» Éducation : il faut donner priorité aux vaincus
par bye Mar 8 Déc - 11:59

» JOURNÉE MONDIALE DE L'ENFANCE
par bye Ven 4 Déc - 17:14

» 25novembre : la lutte pour l'élimination des violences masculines continue !
par bye Mer 25 Nov - 15:07

» Les mobilisations étudiantes sous la menace de lourdes peines de prison
par bye Mar 24 Nov - 10:23

» Décision historique pour la justice climatique !
par bye Jeu 19 Nov - 20:00

» Et maintenant nous sommes là...
par bye Mer 18 Nov - 13:13

» Révélation scientifique: l’amour rend aveugle !
par gramophone Sam 7 Nov - 9:55

» La puissance de la solidarité syndicale internationale
par bye Ven 6 Nov - 11:53

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR

Le Deal du moment : -60%
Siège Gaming Asus ROG SL300 Noir à ...
Voir le deal
199.99 €

2 participants

    les médicaments

    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    les médicaments Empty les médicaments

    Message par bye Mar 9 Juin - 7:18

    LES MEDICAMENTEURS

    Diffusions Mar. 09 juin 2009 à 20:35 et Dimanche 21 Juin - 21:29
    Durée : 00:52:25
    Réalisateur : HOREL STÉPHANE,REDOLFI ANNICK

    Avec la participation de : FRANCE 5
    Production : BEAU COMME UNE IMAGE
    Synopsis

    Le médicament : enfin un domaine où personne ne détrônera la France. Premiers consommateurs de médicaments sur la planète, les Français sont-ils vraiment plus malades que le reste de l'humanité ? Ou bien y a-t-il d'autres explications à cette boulimie ? En mêlant interviews de fond et séquences d'animation en pâte à modeler, ce documentaire embarque les téléspectateurs dans le parcours du médicament au sein du système de santé français. Matérialisée par le décor d'une ville médicament, Pharmacity, cette
    promenade guidée ne néglige aucune étape. Des essais cliniques à la mise sur le marché, de l'évaluation thérapeutique à la fixation du prix, du matraquage marketing aux effets secondaires subis - en bout de chaîne - par les patients, les pouvoirs publics et l'industrie pharmaceutique y sont questionnés sans détours sur leurs responsabilités. (Programme sous-titré par télétexte pour les
    sourds et les malentendants)


    Article de France 5


    Alors que la France détient le record du monde de consommation de médicaments, ce documentaire original enquête sur les pratiques de l'industrie pharmaceutique.

    Un exemple concret vaut parfois mieux qu'une longue démonstration. C'est sur ce principe que cette enquête démarre son sévère réquisitoire contre les rouages de l'industrie pharmaceutique. Une attaque en règle aux conclusions
    édifiantes. Exemple pris avec le tristement célèbre Vioxx®️, vanté pour son efficacité contre l'arthrose et la polyarthrite rhumatoïde. Les ventes explosent jusqu'en 2005, date à laquelle il est brutalement retiré du marché. En cause ?
    Des effets secondaires graves et parfois mortels : près de 30 000 personnes sous traitement succomberont à un accident cardio-vasculaire… Si ce scandale a marqué les esprits, il n'a pas pour autant mis fin aux pratiques douteuses des géants
    pharmaceutiques. Essais cliniques tronqués, publications médicales biaisées, experts rétribués, marketing forcené, médecins harcelés… Tout est bon pour vendre un médicament.


    Pharmacity : la ville rêvée


    Pour illustrer sa démonstration, le documentaire a l'excellente idée de mettre en scène de drôles de bonshommes en forme de gélules. Tous habitent la ville-médicaments de Pharmacity. Les auteurs embarquent le spectateur dans une visite des lieux fort instructive. Chaque étape est l'occasion de détailler la chaîne de fabrication du médicament, depuis les premiers essais cliniques jusqu'à sa commercialisation.

    En interviewant sans ménagement les différents acteurs du secteur de la santé, les enquêteurs réussissent à mettre au jour les défaillances des divers organismes de contrôle. Loin d'assurer leur rôle de garde-fous, ils participent à alimenter les appétits des labos. Illustration avec l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps). Cette autorité délivre entre
    autres les autorisations de mise sur le marché (AMM). Sa « première priorité est la régulation du marché et de la santé des firmes pharmaceutiques, et non la santé des hommes », affirme le rédacteur en chef de Prescrire, seule revue médicale à pouvoir se targuer d'être indépendante. Et pour cause : le budget de
    la commission d'AMM est alimenté à 80 % par les laboratoires. Et ses experts n'ont pas meilleure réputation. Ils collectionneraient des contrats avec les entreprises dont ils sont censés évaluer les produits. Difficile dans ces conditions de rendre des décisions en toute indépendance…


    Autre exemple : la Haute Autorité de santé (HAS), l'organisme qui évalue l'intérêt médical des médicaments. Si 75 % d'entre eux décrochent leur AMM, qu'en est-il de leur efficacité ? De la bouche du président de la HAS, on apprend que « ceux qui représentent une réelle avancée thérapeutique se comptent sur les doigts d'une main ». Ce qui n'empêchera pas les géants pharmaceutiques
    de commercialiser, à grand renfort de publicité, un produit aux effets peu innovants. Ainsi, le Plavix®️ est devenu l'anticoagulant le plus prescrit au monde, alors qu'il présente « la même efficacité que l'aspirine »… Pour un prix vingt-sept fois supérieur ! Un véritable jackpot commercial pour Sanofi-Aventis, qui prouve bien qu'une nouvelle molécule n'est pas toujours à la hauteur de ses
    promesses ni de son prix. Au fil de cette promenade de santé, les démonstrations de collusion entre labos et instances de contrôle s'accumulent. Avec, en bout de chaîne, le patient qui en paie le prix fort. Une pilule parfois dure à avaler.
    Manumax
    Manumax


    Masculin
    Nombre de messages : 251
    Date d'inscription : 27/06/2008

    les médicaments Empty Re: les médicaments

    Message par Manumax Mar 9 Juin - 10:35

    C'est rare des documentaires subversifs à la télé, il y avait aussi "silence on vaccine".

    Ça m'avait étonné un peu qu'on commence enfin à voir ça à la télé.
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    les médicaments Empty Re: les médicaments

    Message par bye Dim 21 Nov - 19:59

    Ces médicaments responsables des accidents de la route
    Anne Jeanblanc | lepoint.fr | 18/11/2010

    jeudi 18 novembre 2010

    Il existe un risque important d’accidents directement liés aux types et au nombre de médicaments consommés

    En France, 3,3 % des accidents de la route sont liés à la consommation de médicaments ayant un niveau 2 ou 3 de risque pour la conduite automobile, selon une vaste étude française publiée par PLoS Medicine. C’est la plus grande enquête menée à ce jour sur les liens entre insécurité routière et prescription médicale. Fruit d’une collaboration entre divers organismes (Afssaps, Inserm, Assurance maladie et Institut de recherche sur les transports et leur sécurité), elle porte sur plus de 70.000 conducteurs impliqués dans un accident corporel entre 2005 et 2008. "Ce travail, explique Emmanuel Lagarde de l’Inserm, l’un de ses auteurs, est très novateur, car comparativement à d’autres produits susceptibles d’altérer les capacités de conduite (comme l’alcool ou les drogues illicites), le rôle des médicaments est plus difficile à étudier du fait de la grande diversité des substances qu’ils contiennent."

    C’est en septembre 2005 que l’Afssaps a initié un nouveau système d’information des usagers sous forme de pictogrammes allant du niveau de risque 1 au niveau 3. Pour les médicaments de niveau 1 (pictogramme jaune), les effets sur la conduite sont faibles et dépendent de la susceptibilité individuelle. Ceux ayant un risque de niveau 2 (pictogramme orange) peuvent, "dans certains cas, remettre en cause les capacités de conduite de véhicules et nécessitent l’avis d’un professionnel de santé". En revanche, "la conduite est fortement déconseillée" et "un avis médical est préconisé" avant de se mettre au volant pour les patients consommant des médicaments de niveau 3 (pictogramme rouge).

    Classification pertinente

    Les médicaments de niveau 2 et de niveau 3 sont essentiellement des anxiolytiques, des hypnotiques, des antiépileptiques, des antidépresseurs et les traitements de substitution destinés à combattre la dépendance aux stupéfiants opiacés. Ils peuvent avoir différents retentissements sur les capacités de conduite : le plus souvent, ils entraînent une somnolence, mais ils peuvent aussi être à l’origine de modifications du comportement, de vertiges, de troubles de la coordination ou de la vue... Néanmoins, ces symptômes peuvent aussi être liés à la maladie elle-même.

    "Même si les médicaments de niveau 2 et de niveau 3 semblent responsables de risques similaires dans cette étude, il faut maintenir une différence car les effets des produits de niveau 2 sur la conduite dépendent à la fois de leurs propriétés pharmacodynamiques et de la susceptibilité individuelle alors que ceux de niveau 3 sont essentiellement liés à leur effets pharmacologiques", estime Emmanuel Lagarde. C’est notamment le cas avec les benzodiazépines utilisés comme hypnotiques (niveau 3). De plus, le risque d’accident corporel est directement associé au nombre de médicaments de niveau 2 ou 3 consommés simultanément : il augmente de 14 % avec un seul médicament, de 30 % avec deux, de 86 % avec trois et de 88 % au-delà.

    "Globalement, ces résultats indiquent que la classification du risque d’accidents corporels des médicaments mis en place en France semble pertinente", conclut Emmanuel Lagarde. Il est donc indispensable que les patients amenés à prendre ce type de médicaments respectent les messages de bon usage qui accompagnent les pictogrammes correspondants. Enfin, tous les auteurs de cette étude se réjouissent que l’Union européenne travaille actuellement sur une harmonisation des systèmes de classification de médicaments.


    --------------------------------------------------------------------------------
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    les médicaments Empty Re: les médicaments

    Message par bye Sam 7 Mai - 13:04

    Un médicament contre le déficit de l’Assurance maladie : Mediator !
    Aurélie Haroche | jim.fr | jeudi 5 mai 2010

    jeudi 5 mai 2011

    Paris, le jeudi 5 mai 2011 – Depuis le début de l’affaire Mediator, les interventions du ministre de la Santé, Xavier Bertrand, sont (plus encore qu’auparavant), impatiemment attendues. Chacun savoure (mais avec des intentions parfois différentes) la façon dont le ministre a choisi d’adopter un ton intransigeant à l’égard de Servier, méthode qui permet d’oublier que dans cette affaire les responsabilités (et les dédommagements ?) pourraient être partagées. Ce matin, invité de Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1, le ministre de la Santé a ajouté à la rigueur une certaine pointe d’ironie en déclarant : « Le laboratoire Servier a largement de quoi indemniser les victimes. Personne ne comprendrait que Jacques Servier continue à faire preuve d’un entêtement sans nom dans cette affaire » a-t-il commencé réagissant aux informations révélées en début de semaine par le quotidien les Echos concernant la confortable situation de la trésorerie des laboratoires qui compterait 2 milliards d’euros. Le ministre a ensuite poursuivi : « Les sommes qui ont été engagées par la Sécurité sociale devront être remboursées par le laboratoire Servier. L’assurance maladie se retournera contre Servier ». Ici, Xavier Bertrand faisait allusion au nouveau « scoop » du Figaro de ce jeudi 5 mai qui s’appuyant sur un document interne de l’Assurance maladie indique que le Mediator aurait coûté au moins 1,2 milliards d’euros à la Sécurité sociale.

    De 1,454 million de boîtes en 1983 à plus de 9 millions en 2005 !
    Arriver à une telle somme n’aura pas été une mince affaire. L’Assurance maladie ayant souhaité disposer d’une estimation concernant toute la période de commercialisation du Mediator, il a fallu procéder à des conversions franc/euro pour les années (de 1976 à 2001) passées avant l’entrée en vigueur de la monnaie unique. Le chiffre obtenu a ainsi été établi en euros constants de 2009 nous précise le Figaro ! Ensuite, une multiplication a dû être réalisée : 145 millions de boîtes ont été vendues en 33 ans, prises en charge à hauteur de 70 % jusqu’en août 1993 puis à 65 %. Résultat : 879 millions d’euros ont été dépensés en 33 ans pour la prise en charge du remboursement du Mediator. Le document donne par ailleurs des indications sur l’évolution des ventes du médicament et révèle une belle progression jusqu’en 2005. Ainsi, entre 1983 et 2005 le nombre de boîtes vendues par an est passé de 1,454 million à 9,152 millions. Puis une décélération constante s’est faite jour jusqu’à l’arrêt de la commercialisation. Bref, il aura continué à être prescrit sans qu’aucune alerte majeure n’en dissuade des médecins apparemment de plus en plus confiants.

    Des malades opérés… systématiquement à cause du Mediator ?
    A ces 879 millions d’euros s’ajoutent les 315 millions d’euros liés, lit-on dans le Figaro, à la prise en charge des effets secondaires du médicament. Ici sont inclues les 1 750 personnes ayant consommé du Mediator et ayant subi une intervention valvulaire sans que le quotidien précise si pour tous ces patients a pu être clairement mis en évidence un lien avec le médicament (sur la base de signes évocateurs échographiques décrits dans la littérature). Le compte ne s’arrêterait cependant pas là : l’Assurance maladie pourrait y ajouter les frais engendrés par l’envoi de courriers à 663 000 personnes ayant reçu du Mediator, ceux liés au remboursement des échographies ayant suivi ces messages d’alerte et les dépenses engendrées par le paiement d’indemnités d’arrêt de travail ou de primes d’invalidité. En outre, le Figaro ajoute que les mutuelles ont pour leur part probablement dépensé entre 250 et 300 millions d’euros.

    L’Assurance maladie va-t-elle réclamer à l’état le remboursement de son préjudice ?
    L’Assurance maladie n’a pas attendu que cette estimation soit dévoilée par la presse pour intenter une action (de plus) contre Servier. L’avocat de la Sécurité sociale, Maître Georges Holleaux précisait hier au Figaro à cet égard que « Les caisses de Sécurité sociale envisagent de solliciter de la part du juge d’instruction, lors des mises en examen, la constitution de très importantes cautions à la charge des mis en examen. Cette demande consiste à couvrir le montant des considérables dommages et intérêts ».

    Peut-on cependant réellement envisager qu’une juridiction impose aux laboratoires le remboursement intégral de l’assurance maladie ? Cette dernière elle-même au moment de sa plainte n’envisageait d’ailleurs de ne demander des dommages et intérêts que pour la période allant de 2000 à 2009 (soit 222,6 millions).

    Surtout sera immanquablement soulevée la question de la responsabilité des autorités de tutelles (et donc de l’état) qui ont maintenu l’AMM et le taux de remboursement malgré l’existence de doutes sur l’efficacité et la sécurité du produit.

    Et comme le dit l’adage multiséculaire, nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude !


    Contenu sponsorisé


    les médicaments Empty Re: les médicaments

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 5 Juil - 1:22