LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Moi, Nestor Makhno (épisode 9) – Il y a 100 ans, l’autre guerre d’Ukraine – Feuilleton
par bye Jeu 21 Juil - 20:17

» AVORTEMENT AUX USA, NOUS NE VOULONS PAS PERDRE DE DROITS, NOUS VOULONS EN GAGNER !
par bye Mar 28 Juin - 12:51

» Michel Piron en garde à vue. Derrière Jacquie et Michel : un système organisé de proxénétisme et de viols.
par bye Jeu 16 Juin - 15:33

» EuroSatory : Visioconférence et Rassemblements contre le commerce des armes
par bye Lun 6 Juin - 17:32

» Entretien avec Yamina Saheb (GIEC) : “Il y a eu quelques réticences pour mettre le terme de sobriété dans le dernier rapport”.
par bye Mer 1 Juin - 8:37

» Retour sur l’accueil des déplacés d’Ukraine dans les Hautes-Alpes
par bye Mar 31 Mai - 16:17

» L’industrie pornocriminelle cible les enfants et la justice abdique !
par bye Mer 25 Mai - 16:23

» Le Royaume-Uni renforce son arsenal juridique contre les personnes en besoin de protection
par bye Jeu 19 Mai - 10:42

» Recrutement enseignant : une crise des plus inquiétantes pour l’avenir de l’école
par bye Jeu 19 Mai - 10:36

» Moi, Nestor Makhno (épisode 7) – Il y a 100 ans, l’autre guerre d’Ukraine – Feuilleton
par bye Mer 11 Mai - 11:53

» Le "Tous capables" l'Education Nouvelle Le Groupe Français d'Education Nouvelle
par bye Ven 6 Mai - 12:42

» Menaces sur le droit à l’avortement aux Etats-Unis : le collectif Avortement Europe dénonce une énième tentative de restreindre le droit des femmes à disposer de leur corps !
par bye Ven 6 Mai - 12:30

» Biélorussie : la plus grande attaque anti-syndicale du siècle en Europe
par bye Ven 29 Avr - 12:15

» Les associations dénoncent la différence de traitement envers les ressortissants non-Ukrainiens
par bye Ven 22 Avr - 6:21

» SUD éducation gagne l’indemnité REP/REP+ pour les AED !
par bye Jeu 21 Avr - 17:21

» Guerre en Ukraine : que contient la directive sur la protection temporaire de 2001 ?
par bye Dim 17 Avr - 9:50

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par gramophone Ven 15 Avr - 8:59

» Mutations-sanctions à l'école Pasteur (93) : dans « l'intérêt du service public », nous devons faire front !
par bye Jeu 14 Avr - 8:42

» 6e rapport du GIEC : quelles solutions face au changement climatique ?
par bye Ven 8 Avr - 12:34

» Cabinets de conseil : quand le Sénat fustige le gouvernement
par bye Mer 6 Avr - 16:36

» Les fresques carabines : une institutionnalisation des violences sexistes à l’hôpital
par bye Dim 13 Mar - 12:35

» L’Ukraine au coeur… de la classe, l’école au coeur du monde
par bye Ven 4 Mar - 17:34

» 8 Mars 2022 : Grève féministe Déferlante pour l'égalité !
par bye Mar 1 Mar - 11:08

» Une guerre “culturelle”
par bye Jeu 24 Fév - 19:27

» Nouveau camp fermé de Samos : « Barbelés, clôtures, couvre-feu […] le camp ressemble à une prison. »
par bye Jeu 17 Fév - 18:07

» Exterminez toutes ces brutes
par bye Ven 4 Fév - 10:22

» Entretien avec Laurence Scialom : « Ne pas mettre la lutte contre la dégradation de notre biosphère au cœur de la gouvernance européenne serait une erreur historique »
par bye Mer 26 Jan - 15:55

» Osez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiquesOsez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiques
par bye Lun 24 Jan - 11:46

» La mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland PfefferkornLa mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland Pfefferkorn
par bye Sam 22 Jan - 10:48

» Répression pour un poème au Lycée Marcelin Berthelot de Pantin.
par bye Mer 12 Jan - 20:42

» CP/ Présidence française de l'Union européenne : Une alternative pour une politique d'asile européenne réellement solidaire est possible
par bye Ven 24 Déc - 9:47

» Les fresques carabines reconnues contraires à la dignité des femmes !
par bye Mar 21 Déc - 17:56

» Frontière biélorusse : quel impact des propositions de la Commission visant à déroger au droit d’asile européen ?
par bye Ven 17 Déc - 8:59

» contre le système pornocriminel
par bye Mer 15 Déc - 18:39

» S’émanciper dès la maternelle par le travail et la coopération
par bye Mer 15 Déc - 11:40

» La coopérative pédagogique : Paroles de filles
par bye Ven 3 Déc - 10:32

» La maltraitance des migrants n’est pas une fatalité »
par bye Mar 30 Nov - 18:47

» Lutter contre la violence… pour de vrai
par bye Jeu 25 Nov - 13:13

» République blindée, Projet Local d’Évaluation, chefs dans les écoles… Fin de règne rue de Grenelle
par bye Mer 17 Nov - 13:02

» Campagne d’Eric Zemmour : un masculiniste revendiqué prétendant à l’Elysée ?
par bye Jeu 11 Nov - 12:07

» Affaire Jacquie et Michel : 4 “acteurs” mis en examen pour viol, la fin de l’impunité !
par bye Mar 2 Nov - 18:34

» Réinstallation des réfugiés afghans dans l’UE : des promesses, pas d’engagements chiffrés
par bye Sam 23 Oct - 8:14

» La marchandisation généralisée des relations humaines et des corps coïncide avec l’échec de l’ambition démocratique
par gramophone Mer 20 Oct - 19:33

» À Montpellier, descente de police contre des sans-papiers venus au contre sommet France-Afrique
par bye Mar 19 Oct - 19:07

» Climat : nous l’avons fait, l’Etat n’a plus le choix !
par bye Ven 15 Oct - 12:36

» L’école des sans-école… des jeunes migrants refusés d’école
par bye Mer 13 Oct - 11:27

» La France envoie ses déchets nucléaires en Sibérie !
par bye Mar 12 Oct - 18:05

» Total Energies et Le Louvre : alliés contre le climat
par bye Mer 6 Oct - 16:55

» L’école est à la fois un lieu de formation et d’expression des bandes
par bye Mer 6 Oct - 9:19

» Analyse/déclaration sur la vente de sous-marins américains à l’Australie
par bye Sam 2 Oct - 9:32

» À celles et ceux qui ne sont pas rentré·es,
par bye Mer 29 Sep - 11:55

» « Nous n’avons pas besoin et nous ne voulons pas d’un petit chef ! »…
par bye Mar 21 Sep - 17:18

» Noël : fêtes familiales ou marché de dupe ?
par gramophone Mar 21 Sep - 15:57

» Les troubles de l’érection
par gramophone Mar 21 Sep - 14:36

» Le 28 septembre, c'est la journée internationale de droit à l'avortement !
par bye Lun 20 Sep - 19:35

» Biélorussie : les migrants victimes de l’instrumentalisation de la question migratoire
par bye Mer 15 Sep - 19:46

» Accueil des Afghans évacués de Kaboul
par bye Ven 10 Sep - 16:48

» Marseille : un discours de chef(s) !
par bye Mer 8 Sep - 11:53

» HECTAR grand projet inutile, priorité au service public !
par bye Mer 1 Sep - 19:09

» Rapport du GIEC : Jean Jouzel appelle à une réaction
par bye Mer 11 Aoû - 5:07

» J’évite de prendre l’avion
par bye Lun 12 Juil - 20:45

» Condamné à agir d’ici 9 mois, l'Etat ne réagit pas...
par bye Ven 2 Juil - 9:05

» ENFIN L'ÉGALITÉ, la PMA pour toutes adoptée !
par bye Mer 30 Juin - 12:12

» Projet de loi sur l’enfance : le choix du contrôle plutôt que de la protection pour les mineurs isolés étrangers
par bye Sam 19 Juin - 12:16

» Appel pour les libertés, contre les idées d’extrême-droite : mobilisons-nous le 12 juin !
par bye Mar 8 Juin - 11:52

» Soutien à l’enseignante empêchée de faire cours en raison de son masque
par bye Mer 2 Juin - 18:35

» La junte du Myanmar suspend plus de 1 600 enseignant·es
par bye Mar 25 Mai - 12:24

» Manifeste pour la suspension des brevets liés au Covid 19
par bye Dim 23 Mai - 16:49

» Les dépenses militaires face aux besoins humains. Les centaines de milliards de la honte
par bye Mer 19 Mai - 18:00

» Évaluer n’est pas noter
par bye Lun 17 Mai - 11:22

» Le bilan chiffré du règlement Dublin ne plaide pas pour son maintien
par bye Mer 5 Mai - 12:37

» La compensation carbone, inefficace pour réduire les émissions du secteur aérien
par bye Mar 20 Avr - 8:39

» GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"
par bye Ven 16 Avr - 12:34

» Covid-19 : quel impact sur les procédures d’éloignement des migrants ?
par bye Ven 2 Avr - 12:45

» Médecins : stagnation des effectifs mais baisse de la densité médicale
par bye Ven 2 Avr - 12:36

» Encore une attaque des fascistes contre une librairie libertaire
par bye Lun 22 Mar - 12:40

» A partie du 17 mars, la France est à découvert climatique
par bye Mer 17 Mar - 11:49

» Non, on ne peut pas être « féministe » et agresser des survivantes de la prostitution et des féministes le 8 mars.
par bye Jeu 11 Mar - 9:39

» Les députés les Républicains font entrave au droit à l’avortement pour toutes !
par bye Jeu 18 Fév - 12:16

» Méditerrannée : reprise des sauvetages en mer pour l'Ocean Viking
par bye Jeu 4 Fév - 19:44

» Nouveau numéro du journal Casse-rôles
par bye Lun 1 Fév - 12:53

» #METOOInceste : La loi à l’agenda de l’Assemblée Nationale !
par bye Ven 22 Jan - 13:39

» Projet Hercule : EDF serait éclaté en trois entités
par bye Sam 16 Jan - 9:00

» Les enjeux de l'intégration des bénéficiaires d'une protection internationale dans l'Union européenne
par bye Lun 11 Jan - 20:50

» La méthode Montessori en question
par bye Mer 23 Déc - 13:24

» L’environnement ? une préoccupation peu partagée par les adultes
par bye Mer 16 Déc - 12:08

» Terrorisme
par bye Lun 14 Déc - 18:45

» Éducation : il faut donner priorité aux vaincus
par bye Mar 8 Déc - 11:59

» JOURNÉE MONDIALE DE L'ENFANCE
par bye Ven 4 Déc - 17:14

» 25novembre : la lutte pour l'élimination des violences masculines continue !
par bye Mer 25 Nov - 15:07

» Les mobilisations étudiantes sous la menace de lourdes peines de prison
par bye Mar 24 Nov - 10:23

» Décision historique pour la justice climatique !
par bye Jeu 19 Nov - 20:00

» Et maintenant nous sommes là...
par bye Mer 18 Nov - 13:13

» Révélation scientifique: l’amour rend aveugle !
par gramophone Sam 7 Nov - 9:55

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR

Le Deal du moment : -20%
OnePlus Nord CE 2 5G – 8GB RAM 128GB – ...
Voir le deal
239 €

    Et si l’environnement comptait aussi parmi les victimes de guerre ?

    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8994
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Et si l’environnement comptait aussi parmi les victimes de guerre ? Empty Et si l’environnement comptait aussi parmi les victimes de guerre ?

    Message par bye Ven 26 Juin - 12:06

    Et si l’environnement comptait aussi parmi les victimes de guerre ?





    par Myriam Cloutier



    L’horreur de la guerre se poursuit tant que l’environnement en subit les effets. Même si le droit humanitaire interdit sa destruction, les belligérants peuvent invoquer le principe de « nécessité militaire » pour justifier les pires atteintes. Le Liban est un exemple révélateur.



    La Convention de Genève, qui édicte les règles du droit humanitaire en cas de conflit, mentionne de façon explicite la protection de l’environnement avec l’interdiction « des méthodes ou moyens de guerre qui sont conçus pour causer, ou dont on peut attendre qu’ils causeront, des dommages étendus, durables et graves à
    l’environnement naturel ».




    Cependant, l’environnement échappe à la juridiction de la Cour pénale internationale, puisqu’il est absent de la liste des crimes de guerre du Statut de Rome, autant en ce qui a trait aux conflits internes qu’internationaux.



    Cela s’explique parce que certains États favorisent une notion restreinte de l’environnement, qui n’englobe pas la santé et le bien-être des populations. Pour le professeur de droit international à l’Université de Genève, Marco Sassòli, il ne devrait pas y avoir tant de débats sur la notion d’environnement, qui constitue un bien
    à caractère civil, si l’on s’en tient à l’interprétation du Protocole
    additionnel I à l’article 52. Ainsi, une protection spécifique de
    l’environnement en ce qui a trait aux conflits ne serait pas nécessaire, car l’environnement consiste en des biens civils. Il ajoute que des « préjudices par ricochet » sont de plus en plus considérés lorsque des attaques commises sur des objectifs militaires ont des effets sur des biens civils. « Même si une attaque
    a lieu sur un objectif militaire dans le désert, où il n’y a aucun risque pour des civils, il faut tenir compte des effets dans le temps de cette attaque. Il faut tenir compte de tous les effets prévisibles », dit Marco Sassòli.




    Le cas du Liban



    Le 12 juillet 2006, Israël attaquait l’aile armée du Hezbollah au Liban et bombardait une bonne partie du pays. Ce conflit de 34 jours, qui a causé la mort d’environ 1 200 personnes, a provoqué de graves conséquences environnementales qui perdurent.



    Une grande partie des infrastructures civiles libanaises ont été
    détruites par l’armée israélienne, notamment 130
    000 résidences et de nombreuses infrastructures essentielles, comme des hôpitaux, des écoles et des systèmes de traitement des eaux.



    Selon Rania Masri, professeure à l’Université de Balamand au Liban, il ne faut pas négliger les impacts de la destruction sur la santé. Dans les banlieues sud de Beyrouth seulement, les débris ont totalisé environ 1 million de mètres cube. Les décombres étaient constitués de poussières de toutes sortes, dont des fibres
    d’amiante qui causent le cancer du poumon. Selon le rapport de la Commission d’enquête sur le Liban mis en place par le Conseil des droits de l’homme, les attaques sans discrimination lancées par les Forces israéliennes contre des civils et des biens civils « équivalent à un châtiment collectif ». Le principe de base est qu’on ne peut attaquer qu’un objectif militaire. Pour justifier ses attaques, Israël a invoqué l’utilisation stratégique pour le Hezbollah des infrastructures civiles visées. Par cette explication, l’armée israélienne a transformé tous les biens civils en objectifs militaires.




    On touche ici au cœur de la difficulté de l’application des dispositions du droit international humanitaire en lien avec la protection de l’environnement. La coutume n’admet pas qu’un belligérant attaque une infrastructure civile pour des fins de
    destruction. Il doit y avoir proportionnalité entre la destruction des biens et des mesures nécessaires pour atteindre les buts concrets de la guerre. Mais il existe une faille dans le droit humanitaire : le pays qui attaque peut avoir recours au principe de «
    nécessité militaire » pour légitimer toute atteinte à l’environnement.



    Mer noire



    Alors que la Commission d’enquête gouvernementale israélienne Winograd a conclu que l’objectif déclaré du déclenchement de l’offensive au Liban, soit d’obtenir la libération de soldats israéliens enlevés par le Hezbollah, était « trop ambitieux et impossible à atteindre », le Liban doit vivre avec les conséquences de la pire catastrophe écologique ayant touché l’est de la Méditerranée.



    Les traces de la marée noire provoquée par les bombardements israéliens de réservoirs d’hydrocarbures sont encore visibles. Environ 15 000 tonnes de pétrole se sont déversées dans la mer durant les premiers jours du conflit, créant une marée noire qui a couvert plus de la moitié des 200 km du littoral libanais. La
    pollution des fonds marins et des côtes a affecté la faune et la flore, tout en freinant les activités économiques de la pêche et du
    tourisme.




    La Commission d’enquête sur le Liban du Conseil des droits de l’homme a dit être « convaincue que cette attaque était préméditée » et estime que « le fait que les forces israéliennes n’aient pas pris les mesures de précaution nécessaires constitue
    une violation par Israël de ses obligations concernant la protection de l’environnement naturel et du droit à la santé ».




    Il aura fallu attendre la fin des hostilités pour qu’un effort de nettoyage international soit organisé. L’Agence de coopération et de développement international du Canada, l’ACDI, a par exemple fourni deux millions de dollars pour financer les travaux de la compagnie grecque Environmental Protection Engineering à travers l’ONU (PNUD), des travaux autour de Jieh. La tâche consistait à enlever le pétrole et de l’entreposer dans des bidons et des sacs de plastique en attente d’un traitement définitif.



    Mohamed Sarji, chargé du nettoyage pour l’ONG libanaise Bahr Louban, explique qui si le nettoyage demeure à ce jour incomplet et que des traces de pétrole sont encore
    visibles sur quelques plages du nord du pays, c’est en raison de l’incurie du ministère de l’Environnement du Liban et d’une mauvaise gestion des fonds.




    Premièrement, il y aurait eu une surestimation des coûts de nettoyage par le ministère qui a chiffré les opérations à 250 millions de dollars américains. En conséquence, des compagnies étrangères ont obtenu des contrats faramineux, et de surcroît, ne se sont pas acquitté de leurs tâches diligemment. Par exemple, les États-Unis ont par contrat confié à la compagnie américaine, Seacor international, la tâche de nettoyer des plages du patrimoine mondial de Byblos, un secteur prioritaire.
    Selon Mohamed Sarji, la compagnie s’est limitée à nettoyer des bateaux des pêcheurs à l’aide de pompes à eau à haute pression, et ce, pour un contrat s’élevant à cinq millions de dollars américains. Il trouve injustifiés de tels montants : « Pour ma part, j’avais 60 plongeurs qui travaillaient avec moi. On remplissait de pétrole des sacs de farine recyclés, qu’on mettait ensuite sur
    cinq bateaux. » L’ONG Bahr Louban est parvenue ainsi à nettoyer « à la main » 80 % des fonds marins et des plages de Jieh pour 500 000 dollars américains.




    Mohamed décrie également le laxisme des autorités quant à l’entreposage du pétrole préalablement récolté. Ce printemps, il a découvert que la compagnie Environmental Protection Engineering avait reçu un contrat du ministère de l’Environnement libanais en vue de transporter des sacs remplis de pétrole pour les entreposer à quelques kilomètres plus loin. Il affirme que l’entreprise grecque a plutôt creusé un trou dans la plage et y a enseveli les sacs contenant le pétrole. Il a alerté les autorités libanaises qui ont banalisé cette affaire.



    Le Liban devra encore vivre pendant des années avec les conséquences de la pollution de la guerre de 2006. Et comme dans le cas de sacs de pétrole enfouis en catimini, l’indifférence internationale laisse présager d’autres catastrophes du
    genre.




    Source: http://www.alternatives.ca/article4881.html

      La date/heure actuelle est Jeu 18 Aoû - 10:46