LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Michel Piron en garde à vue. Derrière Jacquie et Michel : un système organisé de proxénétisme et de viols.
par bye Jeu 16 Juin - 15:33

» EuroSatory : Visioconférence et Rassemblements contre le commerce des armes
par bye Lun 6 Juin - 17:32

» Entretien avec Yamina Saheb (GIEC) : “Il y a eu quelques réticences pour mettre le terme de sobriété dans le dernier rapport”.
par bye Mer 1 Juin - 8:37

» Retour sur l’accueil des déplacés d’Ukraine dans les Hautes-Alpes
par bye Mar 31 Mai - 16:17

» L’industrie pornocriminelle cible les enfants et la justice abdique !
par bye Mer 25 Mai - 16:23

» Le Royaume-Uni renforce son arsenal juridique contre les personnes en besoin de protection
par bye Jeu 19 Mai - 10:42

» Recrutement enseignant : une crise des plus inquiétantes pour l’avenir de l’école
par bye Jeu 19 Mai - 10:36

» Moi, Nestor Makhno (épisode 7) – Il y a 100 ans, l’autre guerre d’Ukraine – Feuilleton
par bye Mer 11 Mai - 11:53

» Le "Tous capables" l'Education Nouvelle Le Groupe Français d'Education Nouvelle
par bye Ven 6 Mai - 12:42

» Menaces sur le droit à l’avortement aux Etats-Unis : le collectif Avortement Europe dénonce une énième tentative de restreindre le droit des femmes à disposer de leur corps !
par bye Ven 6 Mai - 12:30

» Biélorussie : la plus grande attaque anti-syndicale du siècle en Europe
par bye Ven 29 Avr - 12:15

» Les associations dénoncent la différence de traitement envers les ressortissants non-Ukrainiens
par bye Ven 22 Avr - 6:21

» SUD éducation gagne l’indemnité REP/REP+ pour les AED !
par bye Jeu 21 Avr - 17:21

» Guerre en Ukraine : que contient la directive sur la protection temporaire de 2001 ?
par bye Dim 17 Avr - 9:50

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par gramophone Ven 15 Avr - 8:59

» Mutations-sanctions à l'école Pasteur (93) : dans « l'intérêt du service public », nous devons faire front !
par bye Jeu 14 Avr - 8:42

» 6e rapport du GIEC : quelles solutions face au changement climatique ?
par bye Ven 8 Avr - 12:34

» Cabinets de conseil : quand le Sénat fustige le gouvernement
par bye Mer 6 Avr - 16:36

» Les fresques carabines : une institutionnalisation des violences sexistes à l’hôpital
par bye Dim 13 Mar - 12:35

» L’Ukraine au coeur… de la classe, l’école au coeur du monde
par bye Ven 4 Mar - 17:34

» 8 Mars 2022 : Grève féministe Déferlante pour l'égalité !
par bye Mar 1 Mar - 11:08

» Une guerre “culturelle”
par bye Jeu 24 Fév - 19:27

» Nouveau camp fermé de Samos : « Barbelés, clôtures, couvre-feu […] le camp ressemble à une prison. »
par bye Jeu 17 Fév - 18:07

» Exterminez toutes ces brutes
par bye Ven 4 Fév - 10:22

» Entretien avec Laurence Scialom : « Ne pas mettre la lutte contre la dégradation de notre biosphère au cœur de la gouvernance européenne serait une erreur historique »
par bye Mer 26 Jan - 15:55

» Osez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiquesOsez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiques
par bye Lun 24 Jan - 11:46

» La mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland PfefferkornLa mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland Pfefferkorn
par bye Sam 22 Jan - 10:48

» Répression pour un poème au Lycée Marcelin Berthelot de Pantin.
par bye Mer 12 Jan - 20:42

» CP/ Présidence française de l'Union européenne : Une alternative pour une politique d'asile européenne réellement solidaire est possible
par bye Ven 24 Déc - 9:47

» Les fresques carabines reconnues contraires à la dignité des femmes !
par bye Mar 21 Déc - 17:56

» Frontière biélorusse : quel impact des propositions de la Commission visant à déroger au droit d’asile européen ?
par bye Ven 17 Déc - 8:59

» contre le système pornocriminel
par bye Mer 15 Déc - 18:39

» S’émanciper dès la maternelle par le travail et la coopération
par bye Mer 15 Déc - 11:40

» La coopérative pédagogique : Paroles de filles
par bye Ven 3 Déc - 10:32

» La maltraitance des migrants n’est pas une fatalité »
par bye Mar 30 Nov - 18:47

» Lutter contre la violence… pour de vrai
par bye Jeu 25 Nov - 13:13

» République blindée, Projet Local d’Évaluation, chefs dans les écoles… Fin de règne rue de Grenelle
par bye Mer 17 Nov - 13:02

» Campagne d’Eric Zemmour : un masculiniste revendiqué prétendant à l’Elysée ?
par bye Jeu 11 Nov - 12:07

» Affaire Jacquie et Michel : 4 “acteurs” mis en examen pour viol, la fin de l’impunité !
par bye Mar 2 Nov - 18:34

» Réinstallation des réfugiés afghans dans l’UE : des promesses, pas d’engagements chiffrés
par bye Sam 23 Oct - 8:14

» La marchandisation généralisée des relations humaines et des corps coïncide avec l’échec de l’ambition démocratique
par gramophone Mer 20 Oct - 19:33

» À Montpellier, descente de police contre des sans-papiers venus au contre sommet France-Afrique
par bye Mar 19 Oct - 19:07

» Climat : nous l’avons fait, l’Etat n’a plus le choix !
par bye Ven 15 Oct - 12:36

» L’école des sans-école… des jeunes migrants refusés d’école
par bye Mer 13 Oct - 11:27

» La France envoie ses déchets nucléaires en Sibérie !
par bye Mar 12 Oct - 18:05

» Total Energies et Le Louvre : alliés contre le climat
par bye Mer 6 Oct - 16:55

» L’école est à la fois un lieu de formation et d’expression des bandes
par bye Mer 6 Oct - 9:19

» Analyse/déclaration sur la vente de sous-marins américains à l’Australie
par bye Sam 2 Oct - 9:32

» À celles et ceux qui ne sont pas rentré·es,
par bye Mer 29 Sep - 11:55

» « Nous n’avons pas besoin et nous ne voulons pas d’un petit chef ! »…
par bye Mar 21 Sep - 17:18

» Noël : fêtes familiales ou marché de dupe ?
par gramophone Mar 21 Sep - 15:57

» Les troubles de l’érection
par gramophone Mar 21 Sep - 14:36

» Le 28 septembre, c'est la journée internationale de droit à l'avortement !
par bye Lun 20 Sep - 19:35

» Biélorussie : les migrants victimes de l’instrumentalisation de la question migratoire
par bye Mer 15 Sep - 19:46

» Accueil des Afghans évacués de Kaboul
par bye Ven 10 Sep - 16:48

» Marseille : un discours de chef(s) !
par bye Mer 8 Sep - 11:53

» HECTAR grand projet inutile, priorité au service public !
par bye Mer 1 Sep - 19:09

» Rapport du GIEC : Jean Jouzel appelle à une réaction
par bye Mer 11 Aoû - 5:07

» J’évite de prendre l’avion
par bye Lun 12 Juil - 20:45

» Condamné à agir d’ici 9 mois, l'Etat ne réagit pas...
par bye Ven 2 Juil - 9:05

» ENFIN L'ÉGALITÉ, la PMA pour toutes adoptée !
par bye Mer 30 Juin - 12:12

» Projet de loi sur l’enfance : le choix du contrôle plutôt que de la protection pour les mineurs isolés étrangers
par bye Sam 19 Juin - 12:16

» Appel pour les libertés, contre les idées d’extrême-droite : mobilisons-nous le 12 juin !
par bye Mar 8 Juin - 11:52

» Soutien à l’enseignante empêchée de faire cours en raison de son masque
par bye Mer 2 Juin - 18:35

» La junte du Myanmar suspend plus de 1 600 enseignant·es
par bye Mar 25 Mai - 12:24

» Manifeste pour la suspension des brevets liés au Covid 19
par bye Dim 23 Mai - 16:49

» Les dépenses militaires face aux besoins humains. Les centaines de milliards de la honte
par bye Mer 19 Mai - 18:00

» Évaluer n’est pas noter
par bye Lun 17 Mai - 11:22

» Le bilan chiffré du règlement Dublin ne plaide pas pour son maintien
par bye Mer 5 Mai - 12:37

» La compensation carbone, inefficace pour réduire les émissions du secteur aérien
par bye Mar 20 Avr - 8:39

» GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"
par bye Ven 16 Avr - 12:34

» Covid-19 : quel impact sur les procédures d’éloignement des migrants ?
par bye Ven 2 Avr - 12:45

» Médecins : stagnation des effectifs mais baisse de la densité médicale
par bye Ven 2 Avr - 12:36

» Encore une attaque des fascistes contre une librairie libertaire
par bye Lun 22 Mar - 12:40

» A partie du 17 mars, la France est à découvert climatique
par bye Mer 17 Mar - 11:49

» Non, on ne peut pas être « féministe » et agresser des survivantes de la prostitution et des féministes le 8 mars.
par bye Jeu 11 Mar - 9:39

» Les députés les Républicains font entrave au droit à l’avortement pour toutes !
par bye Jeu 18 Fév - 12:16

» Méditerrannée : reprise des sauvetages en mer pour l'Ocean Viking
par bye Jeu 4 Fév - 19:44

» Nouveau numéro du journal Casse-rôles
par bye Lun 1 Fév - 12:53

» #METOOInceste : La loi à l’agenda de l’Assemblée Nationale !
par bye Ven 22 Jan - 13:39

» Projet Hercule : EDF serait éclaté en trois entités
par bye Sam 16 Jan - 9:00

» Les enjeux de l'intégration des bénéficiaires d'une protection internationale dans l'Union européenne
par bye Lun 11 Jan - 20:50

» La méthode Montessori en question
par bye Mer 23 Déc - 13:24

» L’environnement ? une préoccupation peu partagée par les adultes
par bye Mer 16 Déc - 12:08

» Terrorisme
par bye Lun 14 Déc - 18:45

» Éducation : il faut donner priorité aux vaincus
par bye Mar 8 Déc - 11:59

» JOURNÉE MONDIALE DE L'ENFANCE
par bye Ven 4 Déc - 17:14

» 25novembre : la lutte pour l'élimination des violences masculines continue !
par bye Mer 25 Nov - 15:07

» Les mobilisations étudiantes sous la menace de lourdes peines de prison
par bye Mar 24 Nov - 10:23

» Décision historique pour la justice climatique !
par bye Jeu 19 Nov - 20:00

» Et maintenant nous sommes là...
par bye Mer 18 Nov - 13:13

» Révélation scientifique: l’amour rend aveugle !
par gramophone Sam 7 Nov - 9:55

» La puissance de la solidarité syndicale internationale
par bye Ven 6 Nov - 11:53

» sôs soutien ô sans papiers
par bye Mer 21 Oct - 11:38

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR

Le deal à ne pas rater :
Sexy Cosplay Doll : Tome 8 Collector de Sexy Cosplay Doll avec artbook
10.80 €
Voir le deal

    LES MANIPULATIONS SUR LE PEUPLE

    avatar
    admin
    Administratrice

    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007
    20112009

    LES MANIPULATIONS SUR LE PEUPLE Empty LES MANIPULATIONS SUR LE PEUPLE

    Message par admin

    La Politique devient souvent dangereuse du fait que tout le monde manipule tout le monde (à quelques exceptions près sans doute) ; de même que la plupart (il y a toujours des exceptions, bien sûr) des journalistes sont aveugles et manipulateurs comme les politiciens et que le système judiciaire peut être tout à fait aveugle à cette manipulation voire même y participer en prêtant main forte au monde politique et en s’appuyant sur le monde médiatique. Cette manipulation finira par abrutir notre société. Si nous ne voulons pas être une société de moutons domesticables et manipulables par toutes les formes de pouvoir, nous devons apprendre à décrypter les « informations » que nous recevons, variés nos sources, être capable d’analyse… Pour autant, il faut le reconnaître, les manipulations sont ainsi faites qu’elles ne sont pas toujours visibles sans un œil particulièrement averti… Ici, nous pouvons aborder, sans détour, tout ce que nous considérons comme des manipulations médiatiques, politiques ou judiciaires - sans oublier que les trois systèmes qui sont prétendument indépendants sont le plus souvent de connivence dans ce genre de procédé.
    Partager cet article sur : redditgoogle

    avatar

    Message Ven 20 Nov - 17:29 par admin

    Tout d'abord je tiens à remercier Bye de m'avoir donnée l'idée de ce sujet en écrivant sur un autre topic
    Je préfère que l'on évoque l'acte barbare des forces de police qui ont appréhendé voici 1 an, quelques jeunes gens suspectés d'attenter au bon fonctionnement des tarnsports ferrés; ces jeunes ont été mis en garde en vue, puis écroués. Pourquoi ? Qu'ont-ils fait ?Le chef d'inculpation..fait psschitt!
    Ils ont été relâchés ( Julien Coupat: plus de 6 mois de prison ) pour avoir écrit un livre; l'insurrection qui vient, un best-seller dont les librairies distributrices n'ont pas été inquiétées!
    Les traces de pas près des lignes de chemin de fer ne sont pas les leurs!"
    Cette affaire est certainement l'une des plus belles illustrations de la manipulation "médiatico-politico-judiciaire".

    Pour relater simplement les faits tels qu'on les connait qui parlent d'eux-mêmes et en disent long sur la manipulation des trois pouvoirs.

    La gauche communiste semble s'effondrer et la Droite a peur d'une monter de l'extrême gauche autonome.

    Début 2008, Michèle Alliot-Marie (ministre de l'intérieur) avait ordonné un suivi particulier des mouvements anarcho-autonomes.

    Julien Coupat et Yldune Lévy sont présents (10-15 janvier 2008) à de débats organisés à New York par des mouvements arnarchistes (Le FBI les repère lors d'une manifestation devant un centre de recrutement militaire).

    On s'amuse à se faire peur : Les renseignements généraux français s'inquiètent de la résurgence d'une mouvance autonome. "L'affaiblissement à droite comme à gauche des partis politiques qui permettent d'exprimer les frustrations sociales se traduit, l'histoire de France et de ses voisins le montre, par l'apparition de mouvements radicaux et violents", indique au Monde Michèle Alliot-Marie, ministre de l'intérieur.

    Apparitions de nouveaux vocables : ultra-gauche entre autre...

    Avril 2008 (un mois après l'explosion d'une grenade contre un centre de recrutement de l'armée à New York), des policiers demandent dans un courrier dont le cabinet du ministre de l'intérieur a reçu une copie l'ouverture d'une enquête préliminaire, en écrivant dès le premier paragraphe et au conditionnel : "Il existerait sur le territoire national une structure clandestine anarcho-autonome entretenant des relations conspiratives avec des militants implantés à l'étranger et projetant de commettre des actions violentes." Ils ne citent que deux personnes susceptibles d'animer cette cellule, Julien Coupat et Yldune Lévy.

    16 avril: alors que la direction centrale du renseignement intérieur française (DCRI) surveille le groupe de Julien Coupat pour de possibles "menées subversives" , le parquet antiterroriste déclenche une enquête.

    Début juin : la garde des Sceaux, Rachida Dati, adresse une petite note à tous les procureurs de France pour attirer l'attention sur "la multiplication d'actions violentes [...] susceptibles d'être attribuées à la mouvance anarcho-autonome". La direction des affaires criminelles demande aux magistrats saisis de telles affaires d'"informer dans les plus brefs délais la section antiterroriste du parquet de Paris" en vue d'un "dessaisissement à son profit". "C'est aussi à l'occasion de manifestations de soutien à des prisonniers ou d'étrangers en situation irrégulière que ses membres s'expriment, parfois avec violence." (Une nouvelle menace terroriste ? Dati vise l'ultra-gauche, dans Le Nouvel Observateur)

    Début novembre: Julien Coupat est "observé" à Vichy (Allier) "organisant les débordements", selon la police, en marge du sommet des ministres de l'Intérieur de l'Union européenne. Le 7 novembre, les policiers suivent à distance sa voiture et trouvent le conducteur "encore plus méfiant que d'habitude".

    8 novembre 2008 : plus de 150 trains (TGV, Thalys, Eurostar) connaissent des retards sur les réseaux Sud-Est et Est, et sur la ligne à grande vitesse (LGV) Nord. Pour la quatrième fois en trois semaines, des actes de malveillance perturbent le trafic: barres en fer solide, pliées en accent circonflexe et fixées au caténaire. Rachida Dati, ministre de la Justice, donne des "instructions de fermeté" aux procureurs. Dominique Bussereau, ministre des Transports, dénonce "des actes stupides et inacceptables". Michèle Alliot-Marie, à l'Intérieur, charge personnellement le directeur général de la Gendarmerie nationale de coordonner les enquêtes. Les cinq enquêtes portant sur les actes de sabotage (4 actes de sabotages produits le 8 novembre + un cinquième, établi le 26 octobre, à Vigny, près de Metz) sont confiées à la section antiterroriste du parquet de Paris.

    Des actes de malveillances ont lieu sur des lignes de la SNCF que les médias (sous la houlette du ministre de l'intérieur) qualifie quasi immédiatement de sabotages et deviennent affaire d'Etat.


    11 novembre: Michèle Alliot-Marie annonce qu'une vingtaine de personnes ont été interpellées et qu'aucune d'entre elles n'appartenait à la SNCF. Les arrestations, opérées par la Sous-Direction antiterroriste (Sdat), ont lieu à Paris, Rouen, dans la Meuse et dans une communauté libertaire de Tarnac (Corrèze). Onze sont rapidement libérées. La ministre livre un nom: Julien Coupat, 34 ans, épicier, désigné comme le cerveau" d'une structure à vocation terroriste", leader d'un mouvement "anarcho-autonome d'ultra-gauche".

    15 novembre: neuf personnes de 23 à 34 ans, dont trois femmes et Julien Coupat, chef présumé du groupe baptisé "cellule invisible" sont mises en examen pour association de malfaiteurs terroristes par le juge d'instruction Thierry Fragnoli. Cinq, dont Julien Coupat, sont placées en détention provisoire. Elles auraient été présentes à proximité de lieux de dégradations et disposaient selon les enquêteurs de cartes du réseau ferré ou encore de pinces à forge. Julien Coupat, Yldune Lévy, sa compagne, et sept autres de leurs amis contestent toute implication dans les faits reprochés et observent le silence.

    2 décembre : la cour d'appel de Paris libère trois suspects. Seuls Julien Coupat et Yldune Lévy restent détenus.

    3 décembre : le chef de l'Unité de coordination de la lutte antiterroriste (Uclat), Christophe Chaboud, déclare dans Libération que le "groupe Coupat" a "organisé des sabotages concertés dans le but de perturber tout un réseau de communication" et que "l'intention de paralyser le pays en s'attaquant à son réseau de voies ferrées ne faisait pas de doute". Il ajoute cependant que les faits sont d'une gravité inférieure aux critères de la lutte anti-terroriste.

    9 décembre : dans une interview audio à Liberation.fr, Benjamin Rosoux, un des co-gérants de l'épicerie de Tarnac, libéré le 2 décembre, estime que les sabotages de lignes TGV n'ont rien à voir avec du terrorisme et que le gouvernement cherche à "diaboliser" les mouvements sociaux. Michèle Alliot-Marie déclare que la police a trouvé à Tarnac "des écrits qui légitiment les attaques contre l'Etat à travers notamment les voies de transports", "du matériel pouvant être utilisé à cette fin" et "des documents sur la confection d'engins incendiaires".

    L'affaire commence à faire l'objet d'une polémique. Sont-ils injustement soupçonnés d'être des terroristes ?

    19 décembre : le juge de la liberté et de la détention (JLD) ordonne la remise en liberté de Coupat. Ce dernier reste cependant détenu car le parquet fait appel.

    L'arrêt du parquet - arrêt de référé-détention - bloque la remise en liberté de Julien Coupat, estimant que la mise en œuvre de cette procédure d'urgence se justifier dans ce dossier.

    22 décembre : le JLD refuse de remettre Yldune Lévy en liberté.

    23 décembre : la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris se prononce pour le maintien en détention de Julien Coupat.

    26 décembre : la cour d'appel de Paris décide le maintien en détention de Julien Coupat, validant ainsi l'appel du parquet.

    6 janvier : la cour d'appel de Paris refuse la remise en liberté d'Yldune Lévy, qui n'avait pas encore été interrogée par le juge d'instruction chargé de l'enquête.

    16 janvier : le juge d'instruction ordonne le 14 janvier la remise en liberté d' Yldune Lévy. Mais elle reste incarcérée en raison d'un appel en urgence du parquet. Le 16, Yldune Lévy est remise en liberté.

    23 janvier : Mediapart révèle que l'homme qui a témoigné à charge anonymement contre Julien Coupat dans l'affaire des sabotages SNCF serait un "mythomane". "Non, non, je ne suis pas celui qui a fait de la délation. Ce que vous me dites là me fout des frissons", a confié l'homme aux journalistes du site. Analyses de LEXPRESS.fr et dans L'Express.

    29 janvier : portrait de Julien Coupat dans L'Express.

    30 janvier : la cour d'appel de Paris rejette la demande de remise en liberté de Julien Coupat.

    31 janvier : manifestation à Paris de plus d'un millier de personnes selon la police, au rythme des slogans "police partout, justice nulle part!", "libérez Coupat enfermez (la ministre de l'Intérieur Michèle) Alliot-Marie!" ou "c'est l'Etat les terroristes!". Des comités de soutiens à Julien Coupat s'organisent. Blogs, réseaux sociaux et forums accueillent les défenseurs de Julien Coupat.

    25 mars : une expertise permet de découvrir un manuel de fabrication de bombes artisanales sur l'ordinateur d'Yldune Lévy.

    2 avril : Me Irène Terrel, William Bourdon, Dominique Vallès et Philippe Lescène, les avocats des "Neuf de Tarnac", convient la presse au siège de la Ligue des droits de l'homme (LDH) pour un point sur le dossier. Pour Irène Terrel, l'avocate de Julien Coupat, seul à être encore en détention, Coupat est détenu au nom de la raison d'Etat, "la qualification de terrorisme ne tient pas".

    9 avril : Eric Hazan, directeur de la maison ayant édité "L'Insurrection qui vient", est entendu comme témoin dans le cadre de cette enquête.

    10 avril : Benjamin Rosoux, présenté comme le "bras droit" de Julien Coupat dans l'affaire du sabotage des lignes SNCF, est maintenu en résidence dans la Manche. La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris s'oppose à un assouplissement du contrôle judiciaire de Benjamin Rosoux qui lui interdit de quitter le département de la Manche où est domiciliée sa mère.

    Fin avril: une femme de 36 ans, proche du "groupe de Tarnac", est interpellée à Paris, puis remise en liberté à l'issue de 72 heures de garde à vue, aucune charge n'ayant été retenue contre elle

    12 mai : pour la quatrième fois, la demande de remise en liberté de Julien Coupat est refusée. Analyse de Maître Eolas et de Me Irène Terrel sur LEXPRESS.fr.

    18 mai : trois personnes - deux hommes et une femme - considérées comme "proches" de Julien Coupat, sont interpellées dans la région rouennaise, et transférées au siège de la Sous-direction antiterroriste (Sdat). Elles sont libéreés après plus de trois jours de garde à vue sans qu'aucune charge ne soit retenue à leur encontre.

    25 mai : dans une interview accordée au Monde, Julien Coupat affirme bien vivre sa détention provisoire. "La prolongation de ma détention est une petite vengeance", déclare-t-il.

    28 mai : Julien Coupat est libéré en catimini. Il reste placé sous "contrôle judiciaire strict" avec l'obligation de "pointer" une fois par semaine au commissariat de Montreuil, de demeurer en Île-de-France et de remettre ses papiers d'identité et son passeport. L'opposition exige des explications sur l'affaire. Le socialiste Arnaud Montebourg réclame la démission de Michèle Alliot-Marie.

    Il est mis en examen pour « direction d'une association de malfaiteurs et dégradations en relation avec une entreprise terroriste » avec huit autres personnes. Incarcéré avec quatre d'entre elles, remises en liberté dans les semaines qui ont suivi et placées sous contrôle judiciaire, il est détenu plus de six mois en prison provisoire avant d'être à son tour libéré et placé sous contrôle judiciaire le jeudi 28 mai 2009.
    avatar

    Message Ven 20 Nov - 17:37 par admin

    En somme, la politique (la Droite) a peur du grand méchant loup (ultra-gauche) qui n'existe pas, il invente de toute pièce ce grand méchant loup et le personnifie (Coupat), et demande à la police de surveiller ce loup en vue d'actes de terrorisme.

    Comme par hasard un mouton est tué (sabotage de la SNCF).

    Et on accuse le grand méchant loup qui est pourtant surveillé par les forces de l'ordre 24h/24 7j/7 au moment même où les actes de sabotages sont commis !

    Le grand méchant loup est jeté dans une cage provisoirement en attendant de recevoir une injection mortelle (Jugement / Procès) sur la base de témoins mythomanes, de preuves fallacieuses, de faits inventés...

    Les médias s'y donnent à coeur joie, trop heureux de filmer le grand méchant loup et de décrire les méfaits qu'on lui impute.

    Et voilà comment on crée d'un innocent un coupable, d'une peur imaginaire une réalité, et ça, ça peut tous nous arriver !
    bye

    Message Ven 20 Nov - 18:46 par bye

    Bravo Bettina pour ce dossier très complet.

    Le délire continue; des jeunes qui avaient lancé un blog de soutien aux inculpés viennent d'être appréhendés sur Rouen.
    Pour que Julien Coupat soit libre, il a fallu que ses proches versent une caution de 16 000€; et bien sûr, dans l'attente d 'un hypothétique procès ( sur quoi? le dossier est vide ), comme tu le soulignes, ils sont tous assignés à résidence.
    La contre-enquête de la défense a su montrer le montage grossier orchestré par la police et par Alliot-Marie afin d'avoir des coupables comme ils le souhaitaient.Les traces des chaussures identifiées le long des fameuses voies n'appartiennent pas au groupe de jeunes appréhendé!

    Et dire que ces gens-là ont la prétention de nous gouverner!
    Bien sûr, il faut nous informer, croiser les sources, exercer notre sens critique.
    C'est certes moins confortable que d'allumer la TV ou la radio et de reprendre les avis "autorisés" des commentateurs qui, à un moment donné, soit par choix ou sur la décision de leur rédacteur, vont fermer l'appréciation de l'information, sur le sens qu'il convient de lui donner .
    Pour notre survie mentale, sociale et intellectuelle, il faut nous entraîner à cet exercice de décriptage, et s'exprimer sur la base de ce que nous savons ou dressons comme hypothèse, comme analyse, pour édifier un contre-feu. Sinon, comme les médias nous perçoivent comme des consommateurs d'infos, des vaincus en somme, le rapport de force en leur faveur s'intensifiera et nous cantonnera dans des îlots de résistance sur Internet, jusqu'à ce qu'ils ferment complètement le robinet.
    Evidemment, il s'avère de plus en plus indispensable de montrer ce danger aux plus jeunes, aux enfants, d'exercer leur sens critique de manière ludique, joyeuse, afin de préparer de futurs adultes, souverains dans leurs décisions, prêts à rejeter toute manipulation, qu'elle vienne de la police, des médias ou de l'Etat.
    Rabasse du sud

    Message Ven 20 Nov - 20:49 par Rabasse du sud

    http://www.syti.net/Manipulations.html
    avatar

    Message Sam 21 Nov - 3:27 par CHARPAL

    Il ne faut jamais oublier que la France a adhéré depuis 30 ans- gauche et droite main dans la main - au système de la sauvagerie économique mondialisée qui se traduit dans le domaine politique par l'équation : fric = pouvoir . Ceux qui ont le fric, ont le pouvoir et tous les pouvoirs : pour les médias les choses ont été enfantines. Le système de l'économie de casino leur a tellement rapporté que les maîtres du Monde n'ont pas eu à se donner le mal de corrompre la presse( écrite , radio et TV ), ils l'ont tout bonnement achetée, au sens littéral du mot. En France 3 ou 4 milliardaires réactionnaires, fils à Papa voire petits fils à Grand Papa, tiennent tout y compris l'édition. Le lavage de cerveaux et la désinformation ont fait et continuent à faire des ravages! Quant aux journaux qui n'ont pas été achetés, ils sont tenus en laisse : pas de soumission pas de pub. Se soumettre ou crever !
    Pour la presse écrite en France, on compte sur les doigts de la main les hebdos et mensuels comprenant des journalistes complètement libres qui peuvent se passer de pub. Heureusement qu'ils existent car il y aurait de quoi se taper la tête contre les murs, mais la masse du peuple hélas est décervelée car elle n'a pas accès à cette presse et se laisse bercer par les médias pourris!
    Quant à la judiciarisation de la contestation, elle est le propre des pouvoirs réactionnaires qui utilisent toujours cette grosse ficelle : tu ne penses pas comme moi, donc tu es un délinquant !Elle illustre aussi cette dure réalité de la vie politique : tout n'est que rapport de force. La Commune de Paris n'a pas été vaincue parce qu'elle avait tort, mais parce que les troupes versaillaises ont gagné sur le terrain. En 89, en 1848 ou en 1936 les contestataires ont gagné parce qu'ils ont été les plus forts.
    Les tentatives actuelles de museler le peuple par l'intimidation voleront en éclat le jour où un nombre suffisant de citoyens se soulèveront , et quant à faire, dans un maximum de pays en même temps! On peut rêver , si on nous enlève l'utopie que nous restera t-il ??
    yunolo

    Message Sam 21 Nov - 4:14 par yunolo

    CHARPAL a écrit:Il ne faut jamais oublier que la France a adhéré depuis 30 ans- gauche et droite main dans la main - au système de la sauvagerie économique mondialisée qui se traduit dans le domaine politique par l'équation : fric = pouvoir . Ceux qui ont le fric, ont le pouvoir et tous les pouvoirs : pour les médias les choses ont été enfantines. Le système de l'économie de casino leur a tellement rapporté que les maîtres du Monde n'ont pas eu à se donner le mal de corrompre la presse( écrite , radio et TV ), ils l'ont tout bonnement achetée, au sens littéral du mot. En France 3 ou 4 milliardaires réactionnaires, fils à Papa voire petits fils à Grand Papa, tiennent tout y compris l'édition. Le lavage de cerveaux et la désinformation ont fait et continuent à faire des ravages! Quant aux journaux qui n'ont pas été achetés, ils sont tenus en laisse : pas de soumission pas de pub. Se soumettre ou crever !
    Pour la presse écrite en France, on compte sur les doigts de la main les hebdos et mensuels comprenant des journalistes complètement libres qui peuvent se passer de pub. Heureusement qu'ils existent car il y aurait de quoi se taper la tête contre les murs, mais la masse du peuple hélas est décervelée car elle n'a pas accès à cette presse et se laisse bercer par les médias pourris!
    Quant à la judiciarisation de la contestation, elle est le propre des pouvoirs réactionnaires qui utilisent toujours cette grosse ficelle : tu ne penses pas comme moi, donc tu es un délinquant !Elle illustre aussi cette dure réalité de la vie politique : tout n'est que rapport de force. La Commune de Paris n'a pas été vaincue parce qu'elle avait tort, mais parce que les troupes versaillaises ont gagné sur le terrain. En 89, en 1848 ou en 1936 les contestataires ont gagné parce qu'ils ont été les plus forts.
    Les tentatives actuelles de museler le peuple par l'intimidation voleront en éclat le jour où un nombre suffisant de citoyens se soulèveront , et quant à faire, dans un maximum de pays en même temps! On peut rêver , si on nous enlève l'utopie que nous restera t-il ??
    J'ai bien aimé Charpal!
    J'aime beaucoup moins ta dernière phrase "On peut rêver, si on nous enlève l'utopie que nous restera-t-il ?"
    J'ai juste envie, abruptement, de te dire que la vie n'est pas un rêve! pas un dessin animé, pas un jeu vidéo... et encore moins une utopie!
    Définition du mot utopie : "Pays imaginaire où un gouvernement idéal règne sur un peuple heureux".
    Je crois qu'on en est loin non ? Avais-tu une autre définition ?
    Pour l'instant chacun gueule et trépigne dans son coin. Plus personne n'agit! C'EST UNE CERTITUDE!
    Public et privé! Belle scission déjà! Voulue et orchestrée! Je suis fonctionnaire et je déjeune tous les jours avec des amis du privé depuis 10 ans. Nous en étions arrivés à nous balancer des "contre-vérités" entre autre sur les fonds de retraite. Fais un peu de recherche et tu verras quelle caisse approvisionne la caisse du privé!
    ET PUIS MERDE! BON WEEK-END CHARPAL!
    avatar

    Message Sam 21 Nov - 4:31 par admin

    yunolo a écrit:
    Définition du mot utopie : "Pays imaginaire où un gouvernement idéal règne sur un peuple heureux".
    Je crois qu'on en est loin non ? Avais-tu une autre définition ?
    Moi j'en ai une autre

    • utopie : qui relève d'un modèle d'organisation politique et sociale idéal et visionnaire.


    Sous la monarchie, ceux qui rêvaient d'un système républicain, ou d'un système démocratique étaient des utopistes !

    Les féministes d'avant 46, qui rêvaient d'avoir le droit de vote en France étaient des utopiques !

    Martin Luther King était utopique : il rêvait de la fin de la ségrégation raciale aux USA.

    Les abolitionnistes, comme Montesquieu ou plus tard Victor Hugo, étaient utopistes.

    Mandela était utopiste...

    Force est de constater que l'histoire donne souvent raison aux utopistes peu importe le temps que cela prend...
    bye

    Message Sam 21 Nov - 7:59 par bye

    Bravo pour l'échange.

    Je partage complètement tes propos, Bettina.
    J'y ajoute une petite note, un gravillon, un sable ( non un grain )..
    Afin de ne pas désespérer, et se dire " c'est loin, l'utopie" " tais-toi et travaille, pense, agis, mine,..", et aussi pour rosir un peu le quotidien,
    ne pourrait-on se dire " l'Utopie est là, à portée de la main", même si socialement, politiquement, tout à fait d'accord.
    L'une des révolutions les plus difficiles, c'est sur soi-même, et en soi-même.
    Concrètement, par exemple, nous croisons chaque jour notre voisin et lui disons "bonjour" et quelques banalités sur le temps; au jourd'hui, sans cassure, brèche, nous allons un peu plus loin sur sa santé, sa famille,..( celà ne fonctionne pas toujours..)
    En somme, nous agrandissons notre sphère, nous nous dépassons ( un peu ) nous-mêmes. Et par ce système, nous déstabilisons la construction qui s'était établie, par habitude, entre nous et les autres.L'autre, à son tour, peut avoir envie de se découvrir un peu plus..
    La révolution relationnelle lente s'inscrit et prolonge nos aspirations, notre intérieur et le démultiplie, l'amplifie; nous restons dans notre univers personnel, d'un pied, et de l'autre, nous abordons un petit cercle inconnu..
    Le mouvement dada, notamment,l'avait énoncé de manière plus démonstrative: changer le monde puisque celui-ci venait de montrer son cuisant échec ( le conflit de 14-18) et dada voulait provoquer la société dans tous ses aspects, jusque dans la gratuité la plus totale, voire absurde.
    Même si le déterminisme fait souvent force de loi naturelle et humaine, et si la révolution sociale peut amener des changements de et en l'être, nous pouvons peut-être préparer le terrain..
    avatar

    Message Sam 21 Nov - 19:56 par CHARPAL

    Vous avez tous les trois un peu ( ou beaucoup ...) raison de votre point de vue. Je pense sincèrement que l'Humanité pourrait améliorer énormément sa situation si tous les démocrates progressistes et humanistes du monde se rassemblaient dans un mouvement universel et faisaient des actions communes et si on remplaçait l' ONU qui n'est qu'une addition de nations ( des démocraties décadentes et des dictatures ) totalement impuissante, par un Echelon Universel de Gouvernement, qui ne supprimerait pas les Etats Nations mais les transcendrait et prendrait en charge les intérêts supérieurs de l'Humanité.
    Or je ne peux sérieusement proposer cette solution comme réalisable la semaine prochaine...C' est pourquoi je prends les devants pour éviter qu' on me dise : " Ah oui, si tous les gars du monde voulaient se donner la main ça serait le pied!" en disant d'emblée qu'il s'agit d'une utopie. Il n' y a rien de mal à dire ça. C'est ce qu'on appelle une précaution oratoire...
    Maintenant c'est vrai, il y a deux sortes d'utopies : celles qui sont irréalisables et qui n'ont pas d'intérêt pour le présent débat et celles qui sont impossibles à réaliser demain matin mais qui peuvent l'être, ne serait ce qu' en partie, dans 5 ans , 20 ans ou plus ou jamais, car ça dépend uniquement de la volonté des hommes ( et des femmes of course!) . On peur rêver, ça n'est pas interdit, et même on le doit, car c'est une façon quand tout paraît bloqué et perdu, d'éclairer des voies qui n'ont encore jamais été empruntées, mais on ne peut dire que c'est "simple comme bonjour".
    Il est vrai qu'autour de soi, on peut faire avancer la réflexion.Personnellement, ça ne change pas la face du monde, mais j'ai fait prendre conscience à plein de gens autour de moi que la sauvagerie économique mondialisée ( alias ultra libéralisme) n'était pas du tout le seul mode possible d'économie et que l'actuel nous menait à la catastrophe.Je leur ai fait lire les quelques journaux encore libres qui traitent de la question, et maintenant ils savent qu'un autre monde, non pas ldéal mais simplement meilleur, est possible.Ca n'est pas gagné , c'est sûr , mais il y a plein de gens partout qui ne sont pas idiots et qui commencent à comprendre, mais c'est vrai, la concurrence est rude: les laveurs de ceveaux des médias aux ordres veillent au grain !!
    Ego autem semper

    Message Sam 21 Nov - 20:37 par Ego autem semper

    Force est de constater que l'histoire donne souvent raison aux utopistes peu importe le temps que cela prend...

    je dis bravo! mille fois bravo!
    Ego autem semper

    Message Sam 21 Nov - 20:38 par Ego autem semper

    c'est comme la justice non? elle arrive parfois tard, même si l'intéressé est déjà mort... Le cas de l'amiante...
    ecotone

    Message Mar 24 Nov - 17:20 par ecotone

    Les dirigeants manipulent c'est sûr, pour conserver le pouvoir tout en aggravant les situations, et que l'ensemble des gens pensent qu'ils sont là pour notre bien, qu'ils font tout ce qu'ils peuvent, et qu'ils savent mieux que nous ce qui est bon pour nous ; ils sont forts, et tout ça sans dictature, le pied d'estal leur est attribué par ces gens eux mêmes. Quelques gourous pour beaucoup d'adeptes!
    Les médias sont complices, ils relayent largement la propagande, et pas toujours pour obéir à des ordres. Non, ils en prennent l'initiative, se jouent de nous, ça fait vendre du papier ou augmenter l'audimat!
    Puis en dernier lieu, si certains se rebellent, la justice s'en mêle! Appliquée, elle étudie les dossiers, et selon qu'ils concernent des puissants ou misérables, la justice s'applique.
    Le tout sous l'égide le la démocratie (ou ce qui l'en reste) avec les élections dont ils font ce qu'ils veulent des résultats, ou de leur mandat. La boucle est bouclée.


    Plus gros sont les mensonges et mieux ils seront crus.
    Pour conserver une image de sauveur, oui BettinaMia, ils nous ont inventer avec ce J.Coupat un terroriste, qui plus est pire que les cocos, pire que les anarchistes ennemis du pouvoir et de la domination : les ultra-gauche-anarcho-autonomes! De plus, il aurait participé à "un comité invisible" d'écrivains, auteur d'un livre l'insurrection qui vient.
    Le soulèvement du peuple = terrorisme aujourd'hui! C'est une sorte d'évolution de la "langue".
    Ouf! Ils l'ont emprisonné!
    S'ils ne l'avaient pas chopé celui-là, il nous aurait libéré du joug des dirigeants. On l'a échappé belle!

    Je comprends que la suspicion autour du livre en question ait effrayé le pouvoir tant il est subversif. Je me demande si beaucoup de gens l'on lu. Les jeunes divertis par la société de consommation n'ont plus de temps pour penser à s'informer pour faire changer les choses, il existe des solutions. Quoique les moins jeunes idem.

    Comme tu nous le soulignes Charpal, et je suis d'accord, les lois liberticides tenteraient de nous empêcher de nous regrouper, de manifester, ou alors surveillés de près, ou alors embarqués à temps et criminalisés, puis fichés. Les dirigeants sèment la terreur pour nous empêcher de bouger, les voilà les vrais terroristes.
    Si on n'a rien à se reprocher on n'a rien à craindre! Un slogan qui fait mouche, qui le contesterait?
    Faire des vagues, remuer les consciences, ne plus se résigner, aujourd'hui encore plus, on a à se le reprocher, ce sont même des délits.
    L'utopie n'est peut-être pas si loin s'il y a temps de lois liberticides, tant de surveillance, tant de vérouillage, une étincelle pourrait-être fatale au pouvoir, un embrasement général.
    ecotone

    Message Mar 24 Nov - 17:29 par ecotone

    Un autre domaine de pouvoir, celui de l'information. Les médias le savent, les dirigeants aussi. Comme vous nous le dites si souvent chers Gramophone, Bye et je suis d'accord, l'éducation, les connaissances, qui favorisent le sens critique, les informations, son tri, donne des citoyens réfléchissants et pouvant faire des choix.

    Une belle illustration, Chomsky et Cie https://expressions-libres.forumdediscussions.com/le-forum-nos-libertes-f130/chomsky-et-cie-t1119.htm#11344 . D'ailleurs, il était invité l'autre jour chez Mermet et parle de son dernier film : Chomsky et le pouvoir. http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1791

    Également, une nouvelle émission sur france 5 "C Politique" en remplacement de Riposte. J'ai regardé (en vidéo http://www.radio-rouge.org/index.php/2009/11/09/853-olivier-besancenot-a-c-politique- ) celle où Besencenot était invité. L'animateur demorand fait son schow façon presque fogiel, il pose des questions d'un kilomètre et ne laisse pas répondre son interlocuteur. L'animateur caricature son invité!
    Cette attitude de mépris, dans des émissions dites politiques, on a calvi, ou okrent aussi, dévalorisent les réponses de leurs invités quand trop écolo, trop à gauche, en bref proche de la dissidence.

    On a vu la même chose pendant la campagne électorale du référendum européen, les pouvoirs et les médias défendaient le oui, la manipulation n'a pas prise. Pour les autres campagnes électorales, mettre en avant l'insécurité. La désinformation concernant les problèmes écologiques, les OGM, la place des femmes, la place des démunis, des gens de couleurs, la crise, les mouvements sociaux,...

    Les médias se font les porte-paroles des dirigeants. Ils ont du papiers à vendre et à faire des profits, peu importe l'info qu'on ingurgite. Bien sûr lorsqu'on a un nombre d'éléments insuffisants l'analyse est peu pertinente, ou on prend les analyses pré-mâchées des manipulateurs.
    Ego autem semper

    Message Mar 24 Nov - 18:58 par Ego autem semper

    Par fois vu mon âge je me demande (impatience sans doute) Est-ce que tant des gens, si intelligents (nous les quidams) dans une démocratie (où le peuple est majoritaire à 80% AU MOINS) peuvent supporter toujours plus un système sans rien faire?                                                     
    C'est la raison de ma soif sur le comportement humain d'ailleurs...!                                                                                                                                                                                                               
    Puis je trouve que la clé de l'évolution positive de la société, toute entière (c'est à dire non pas de moins de 10% aux dépens de 90%) se trouve là; dans l'éducation des moins favorisées tout au long et large de la petite planète bleu.                                                                                                                                                                                                                                           Je ne voudrais pas aujourd'hui, entrer dans les détail, la polémique de c'est que j'appelle (sans intention de juger les lecteurs et intervenants ici seulement) la société des constats.                                                                                                                         
    Je dis cela parce que dans nombre d'échanges ici et là, virtuelles comme en live dans le travail et ailleurs, tout le monde est d'accord sur un point "nous sommes manipulés" par le système.                                                                                                                                                               Oui me dans la vie il y a en (1) les faits en (2) la qualification des faits et en (3) le jugement et la peine.                                                                                                                                                                                                                    
    J'ai donc très envie que la société passe du pas deux au pas trois, depuis presque mon adolescence, c'est à dire presque quarante ans.                                                                                   
    C'est beaucoup! très peu à l'échelle de l'âge de la terre...
    ecotone

    Message Mar 24 Nov - 20:57 par ecotone

    Mon cher Gramophone, merci de tes témoignages, Je me dis parfois un peu la même chose... Bon, en réalité, je me rends compte depuis de nombreuses années que finalement nous ne sommes pas tant que ça. Sinon, nous n'attendrions plus, on serait dans la mise en oeuvre de cette nouvelle société.
    Il n'y a qu'à voir lors des manifs, enfin selon les régions, les quidams tu les cherches! Si une action est à organiser les quidams tu les comptes sur les doigts d'une main!! Mais je ne baisse pas les bras!
    bye

    Message Mer 25 Nov - 8:23 par bye

    Personnellement, je pense que tous les médias, comme il est déjà écrit ici, sont par presciption du pouvoir, les instruments de manipulation: TV, journaux, radio,..Seuls quelques ilots habilement agencés, ou favorisant involontairement la manipulation ( c'est-à-dire servant d'alibi; vous voyez bien que nous acceptons le pluralisme puisque Mermet,..) résistent, mais complètement noyés, à des heures de faible écoute,..Ou quelques publications font oeuvre d'exception ( tant sur la quantité, que la qualité: le Monde Diplomatique, le Plan B, PLPL,..)
    Là où l'exercice paraît compliqué, c'est d'engager la rupture: culturelle ( décripter tous les poncifs cadrant tous les comportements socio-culturels, ou même toutes les influences qui guident nos agissements et réflexions consciemment ou non ), sociale ( la rupture consisterait en fait, à maintenir des valeurs comme la solidarité, le partage, la lutte contre toutes les hiérarchies ), économique ( sortir du schéma de consommation, ou le réduire à son minimum ),..; c'est difficile pour soi-même, et celà l'est encore plus pour ceux à qui nous le proposons. Même si le chemin vers la révolution passe par la radicalité.Il faudrait s'efforcer de rester non comme une particularité, celui dont on dit "tu sais, il est spécial", et qui fait autant ( sinon plus )office de repoussoir que d'attirant. Trouver le moyen qui permette de ne pas entamer l'idéal, tout en le distribuant, en partie ou en totalité.
    L'autre possibilité consisterait à garder un pied dans le système ( non par goût ), et réaliser le glissement, le passage; devenir passeur "d'utopie concrète" pour l'aujourd'hui, et pour demain envers les générations plus jeunes, et qui, pour la plupart sont bien esquintées à tous les niveaux; défense des valeurs de service public ( ils arrivent dans le vie active, avec un démantèlement des services largement entamé ), consommation ( ils sont nés avec le téléphone portable, l'ordi, les jeux vidéo, l'obsession des marques,..),..
    Le chemin de la dissidence et de la méfiance envers cette manipulation passe par un esprit critique, éduqué, qui permet notamment de disséquer au quotidien, toutes les failles du discours servi par tous les adeptes volontaires de ce décervelage.En attendant mieux!
    Concernant les manifs, réunions publiques,.. je suis d'accord, ma chère Ecotone.
    Le constat rapide qui peut être dressé est celui de l'affaiblissement pour des causes comme celle des sans-papiers, des enfants ( ce samedi, rassemblements pour signifier le 20° anniversaire de la Convention des Droits de l'enfant; ces rassemblements ont attiré peu de monde ), ..
    Ce qui me paraît préoccupant, c'est le vieillissement dse gens concernés par ces démonstrations publiques, particulièrement quand elles ont lieu le week-end, le samedi après-midi par exemple.Il y a comme un trou générationnel; je ne cherche pas à stigmatiser qui que ce soit, mais je m'interroge. En dehors des quinqua, sexa,voire septua.. blanchis et peaufinés sous le harnais ( que je respecte infiniment ) , la résistance est faible: les plus jeunes que nous voyons plus souvent sur des évènements bien ponctuels semblent rejeter ce schéma militant.
    quoi faire d'autre ? Internet est précieux pour la circulation d'infos, mais pour la prise sur l'évènement, la mobilisation constante , régulière, c'est-à-dire expression de la conscientisation, me semble incontournable.
    avatar

    Message Mer 25 Nov - 12:32 par CHARPAL

    Je suis d'accord avec toi Bye à 99%, sauf en partie avec le début de ton 1er §. Tu dis que les médias sont aux ordres par prescription du pouvoir. C' est à mon avis plus grave que ça . Les sauvages de l'économie mondialisée, dans le système actuel, ont quasiment tous les pouvoirs. Y compris celui de laver les cerveaux : ils sont complètement autonomes dans leurs décisions et se fichent complètement des gouvernements.
    Admettons que la gauche molle (le P"S" actuel) arrive au pouvoir mais ne touche aucune des règles actuelles du système mondial (en résumé: fric= pouvoir politique ) , elle pourra multiplier les déclarations en faveur de la liberté de la presse, ne donner effectivement aucune consigne aux médias, les laisser complètement libres, le discours global pour la conservation du système sera exactement le même.
    Les médias aux ordres ou non du pouvoir politique, tiendront toujours le même discours sur le fond, tant qu'ils appartiendront à Lagardère, Bouygues et Dassault ( Murdoch dans les pays anglo-saxons).
    Il ne faut pas confondre, à mon sens, l'aspect conjoncturel et l'aspect structurel des choses. Au plan structurel la situation à mon avis, est celle que je viens de décrire. Sur le plan conjoncturel, mais c'est moins fondamental, il y le cas du président actuel de la France.Il s'agit d'un épiphénomène qui fait croire qu'il "tient les médias". En fait, comme il ne gouverne rien, puisque toutes les décisions importantes sont prises "ailleurs" par les vampires de l'économie de casino dont la commission européenne est un des relais, il ne lui reste que la "com" , l'esbrouffe et les faux débats( la grippe , l'identité nationale , la "main d'Henry"... ). C' est dans la gestion de la "com" effectivement que ceux qui détiennent le vrai pouvoir lui renvoient l'ascenceur et font mine de lui obéir : " Tu sers nos privilèges, tu ne les attaque parfois qu'en paroles, mais tu n' agiras jamais contre nos intérêts, en échange on donnera à l'opinion une bonne image de toi puisque c'est tout ce qui t' intéresse". Pour eux, il n'est qu'un petit roquet sans importance : il le jetterons à la première occasion s'il ne fait plus l'affaire. Tant que le système demeurera, peu leur importe qu'arrive au pouvoir ( apparent!) un Villepin, un DSK ou un (e) autre : la désinformation, le décervelage, le conditionnement de la majorité du peuple continueront .
    bye

    Message Mer 25 Nov - 16:25 par bye

    oui, Charpal , je comprends ce que tu veux dire.Mais n'oublions pas que Bouygues, Lagardère,..sont des amis personnels du président; c'est-à-dire que les uns et les autres adhèrent aux mêmes idées .
    On peut penser que les vautours commandent aux élus, mais c'est surtout qu'ils se retrouvent sur les mêmes principes; il y a seulement distribution des rôles. Certains font les mêmes écoles et choisissent d'aller soit dans l'économie, soit dans le politique, puis d'inverser en cours de route, s'il le faut.
    J'y ajoute une petite nuance; c'est que le PS et l'UMP sont d'accord sur le fonds; c'est-à-dire que seul, le libéralisme ( un peu réformé vers la sociale-démocratie pour le Ps ou vers le dérèglement total pour l'UMP ) peut amener progrès pour la société dans son ensemble; la fameuse "main invisible " de Ricardo.
    Pour moi, il est exclus de penser que le PS fasse autre chose que ce qu'il a toujours fait: laisser les clés au marché, dénationaliser à outrance ( gauche plurielle 1997-2002 ); et DSK jouera sur les réformes sociétales, et non pas sociales, économiques ( surtout pas lui ).
    Mais ce qui a été bouleversé par Sarkozy, c'est le panorama médiatique: affaiblissement du PAF public ( avec nomination directe des patrons de chaîne ), remise au pas de l'ensemble des journalistes ( en passant par Jofrin, paris-match,..) , attaque contre le Net ( poursuite des initiateurs du vrai-faux message " si tu restes,.." adressé à son ex-femme ), renforcement dse contrôles tous azimuts ( inculpation de l'auteur de la pancarte " casse-toi, pauve con" ),..loi Hadopi de contrôle de la Toile,..

    Autrement dit, là où le PS laissera les règles du marché opérer, il "négociera" un arrangement: celui de contester, d'ouvrir des espaces d'expression plus larges ( voire des droits supplémentaires aux travailleurs ). dans ce cas, et c'est plus subtil, voire machiavélique, on fait croire aux gens qu'ils bénéficient d'un peu plus de "libertés", alors qu'au fonds celà ne change pas grand chose. Sauf, que la corde, on se la passe ensemble, dominants et dominés, en accord mutuel.
    Quand Jospin a déclaré "qu'il ne pouvait rien faire contre le chômage massif ( au lendemain de l'annonce de Michelin de supprimer 1000postes )" il a eu tort ( non seulement pour la suite de sa carrière ), mais aussi par manque de courage.Les aides qui sont concédées aux entreprises, notamment, peuvent être consenties, contre un véritable contrôle.
    Ce que font Moralès, Corréa, Chavez en Amérique du Sud, prouveraient que si l'on a un peu de moelle, même contre les USA, les puissants peuvent agencer des espaces d'émancipation importants. C'est uniquement une question de courage et de volonté!
    Enfin, pour terminer, et là je ne tiens pas compte des pouvoirs en place, si les gens fermaient tous les postes de TV ou de radio, et demandaient un peu plus d'exigence quant aux infos à ingérer, et se mobilisent,tout en rsetant dans le même système, il se peut que leurs conditions de vie s'améliorent. Après tout, en 36 , dans un système d'exploitation frontale très dur ( mur de l'argent, 200 familles,..) des concessions importantes ont été arrachées.
    avatar

    Message Mer 25 Nov - 18:56 par CHARPAL

    Je partage tout à fait ton analyse de ce qu' a fait ( et surtout pas fait) le PS, notamment sous Jospin ( "social traître" de haute volée!!) et de ce qu'il s'apprête à faire s'il revient au pouvoir . DSK ce sera une catastrophe pour le peuple , et les sauvages de l'économie s' en lèchent d'avance les babines : comme il sera apparemment "de gauche", les médias réactionnaires vont, de mauvaise foi, se déchainer en criant au collectivisme et la gauche de salon feignant être apeurée mènera, comme sous Jospin, une politique encore plus réac que la droite la plus dure.
    Au delà des péripéties et des question de personnes, ce sont toujours les mêmes qui gagnent et quand ça n'est pas d'une façon, c'est d'une autre.Mais il est exact que l'actuel Président dirige tous ceux qui peuvent influer sur son image d'une main de fer, sans rencontrer de résistance, ce qui est sidérant !
    avatar

    Message Mer 25 Nov - 19:30 par admin

    gramophone a écrit:Force est de constater que l'histoire donne souvent raison aux utopistes peu importe le temps que cela prend...

    je dis bravo! mille fois bravo!
    respect

    gramophone a écrit:c'est comme la justice non? elle arrive parfois tard, même si l'intéressé est déjà mort... Le cas de l'amiante...
    Je pense aussi dans un sens.

    Les "victimes" (ou ceux qui se battent pour obtenir justice ou liberté ou des droits humains) ne seront pas forcément là pour voir le fruit de leur combat, mais ils auront planté la graine que d'autres pourront récolter.
    avatar

    Message Mer 25 Nov - 19:59 par admin

    CHARPAL a écrit:Je partage tout à fait ton analyse de ce qu' a fait ( et surtout pas fait) le PS, notamment sous Jospin ( "social traître" de haute volée!!) et de ce qu'il s'apprête à faire s'il revient au pouvoir . DSK ce sera une catastrophe pour le peuple , et les sauvages de l'économie s' en lèchent d'avance les babines : comme il sera apparemment "de gauche", les médias réactionnaires vont, de mauvaise foi, se déchainer en criant au collectivisme et la gauche de salon feignant être apeurée mènera, comme sous Jospin, une politique encore plus réac que la droite la plus dure.
    Au delà des péripéties et des question de personnes, ce sont toujours les mêmes qui gagnent et quand ça n'est pas d'une façon, c'est d'une autre.Mais il est exact que l'actuel Président dirige tous ceux qui peuvent influer sur son image d'une main de fer, sans rencontrer de résistance, ce qui est sidérant !
    respect
    Juste, comme j'aime bien trouvé toujours un point positif (si c'est possible). Le point positif de cette politique de l'actuel Président et du manque de résistance... en ce qui me concerne, c'est que c'est pédagogique.

    Jusqu'à ce gouvernement, j'avais compris 33-45, j'avais compris Vichy, Pétain, Hitler, le résultat etc. Une chose pourtant que je ne comprenais absolument pas - raisonnablement, bien que je sais que c'était vrai -, c'est de comprendre comment des "intellectuels", des hommes politiques (donc quand même intelligents) de tous bords (notamment sous Vichy), des médias... ont pu faire allégeance à Pétain ou à Hitler (selon les pays).

    Évidemment, je ne compare pas les époques et le résultat, ni même les hommes. Mais jusque comprendre comment un homme peut être fasciné par un autre, au point d'en perdre son latin, sa raison et dire amen à tout, même à tout ce qu'il dénonçait auparavant (je pense par exemple à Éric Besson).

    Je n'arrivais pas à comprendre la fascination qu'exerçait Pétain ou Hitler sur les gens qui les entouraient et sans qui ils n'auraient pas pu faire ce qu'ils ont fait.

    Aujourd'hui, en regardant la cours qui entoure Sarkozy et le soutien indéfectible qu'il obtient même lorsqu'il a complètement tord (Sarko pourrait dire avec un beau soleil à brûler la peau qu'il pleut, pour ne pas le contredire et se mettre en port-à-feu avec lui, ils soutiendront mordicus qu'il a raison =>cf. Jean Sarkozy, cf. Le ministère de la honte !), je comprends que ça a pu exister... et je comprends pourquoi ils peuvent exister.

    Et quand je vois l'endormissement des français (majoritairement) et leur incapacité à "résister" et leur facilité à tout gober... je pige enfin pourquoi il y a eu tant de collabo.

    Si sans guerre il est si facile de manipuler un individu, en temps de guerre, et d'occupation, ça devient un jeu d'enfant !
    bye

    Message Mer 25 Nov - 23:10 par bye

    oui, Bettina, je suis d'accord avce ce que tu énonces.
    De plus, je pense ( et ce n'est qu'une supposition )qu'un chef d'Etat ( Pétain, Sarkozy ) suscite d'autant plus l'adhésion du peuple , le soutien des membres du gouvernement, qu'il correspond à une époque, qu'il la sublime.L'homme d'Etat providentiel arrive aux conjonctions des peurs, des fantasmes,des haines,..et il les exalte, les transcende en appliquant le fruit des suppliques.
    En 1940, exprimé ou non, le peuple voulait "de l'ordre": plutôt Hitler que le Front Populaire, plutôt la dictature que les grèves, les manifs, les affrontements très durs entre les ligues d'extrême-droite et les progressistes, communistes,..
    Les Juifs, victime expiatoire, ne pouvaient plus être ressentis comme une haine rentrée; il fallait que celà explose, qu'on les dénonce,..

    Pour Sarkozy, même schéma approximativement: les haines de l'étranger, la xénophobie entretenue par le Front National ne devait pas rester en souffrance; il fallait capitaliser ce gain par la concrétisation des voeux réactionnaires au plus haut sommet de l'Etat; c'est également une reconnaissance des "bons yeux" du peuple, une satisfaction pour lui.. qui avait vu juste.
    C'est pourquoi Sarkozy , en difficultés, sait qu'il peut utiliser à loisir cet artifice ( actuellement le "débat sur l'identité nationale" ) car aux yeux du public, il a osé passer le Rubicond, ayant travaillé au corps la république par ces idées nauséabondes qui n'avaient pas été à pareille fête( affichées officiellement à ce niveau ), avant lui, depuis quelques années.
    Son gouvernement, comme celui de Pétain est fait de gens peu fréquentables : pour Pétain, certains étaient issus de la Cagoule, et voulaient une revanche contre la gueuse ( la république ) , le Front Populaire.
    Sarkozy est entouré de gens répugnants comme Hortefeux, ayant milité dans les groupes d'extrême-droite ( devedjan ) ou de traitres comme Besson, ou de militants catholiques intégristes ( darcos, boutin ).
    Pétain comme sarkozy incarnent le "rêve de leur vie", unique où la droite et l'extrême-droite décomplexée peuvent s'en donner à coeur joie, et ils en profitent; une occasion pareille ne se reproduit pas tous les 4 matins!
    yunolo

    Message Jeu 26 Nov - 0:36 par yunolo

    Nous avons tous bien échangé ici! Nous sommes même d'accord sur le fait que nous sommes des "pigeons", des "utopistes", des "bosseurs" etc!!!! Nous sommes également d'accord pour dire que nos gouvernants sont "nuls"! Que nos journalistes papier ou télévisés sont téléguidés!
    Nous sommes bien d'accord! MAIS APRES!!!!!! Nous gueulons! Nous rongeons notre frein! Nous dénonçons! etc.... Mais connaissez-vous des personnes prêtes à mettre leur vie professionnelle en danger pour en découdre ????
    MOI PAS!
    C'est tellement français de se plaindre! C'est tellement français de faire une marche avec pancarte! C'est tellement français de dénoncer mais de rester chez lui! C'est tellement français de compter sur la providence! etc...
    Tant que nous en resterons au "screugneugneu"! Les partis politiques français continueront a avoir beau jeu déjà! Et au niveau international!!!!! Whaoua! Bonjour!
    C'est à désespérer! Et j'en suis là de mes réflexions (très basiques sans doute) mais vraies!
    avatar

    Message Jeu 26 Nov - 13:15 par CHARPAL

    Yunolo : tu as le droit, bien évidemment, de dire ce que tu dis.Ca s'appelle la liberté d' opinion et d'expression . Mais au nom des mêmes libertés, j'ai le droit de penser et de dire que je ne partage pas ton analyse.
    Il n'est pas du tout neutre, indifférent ou négligeable, comme tu le soulignes en toute occasion, que nous soyions d'accord sur un certain nombre de points, qui plus est essentiels. Ca démontre, par extrapolation statistique (comme pour les sondages) et c'est très important, que nous sommes nombreux en France à penser la même chose de l' état de la situation. Ca veut dire aussi qu 'en Europe on est nombreux sur cette ligne, et donc dans le monde aussi.
    Le français n'est ni meilleur , ni pire que les autres. Il y a dans tous les pays, toutes les nations, tous les peuples des gens très bien et des c... et des salauds. Les pourcentages, je suis prêt à le parier, sont les mêmes partout : l'homme est capable du meilleur et capable du pire, c'est une vérité permanente et universelle.
    Il n'est pas exact de dire que personne ne fait rien, que rien n' a jamais été fait et qu'il en sera toujours ainsi. Ni en France, ni ailleurs. Excuse moi de me citer moi même, j'en suis désolé, mais dans ma réponse du 24 novembre ( 10h58, pour être précis ...)dans le débat " Le marché de la faim", je rappelle tout ce qui est en place à ce sujet en matière d'ONG qui oeuvrent "dans le bon sens" et qui ont obtenu des résutats. Des choses existent et je propose des pistes pour aller plus loin. Merci de lire( ou de relire ) cette contribution; je le dis uniquement pour ne pas me répéter.
    Je connais beaucoup de personnes autour de moi qui militent dans des organisations qui préfigurent le rassemblement universel des démocrates progressistes que j'appelle de mes voeux. On peut en penser ce qu'on veut, les critiquer, là n'est pas la question: ce que je veux dire, c'est qu'existent des gens qui s'engagent de bonne foi pour "la bonne cause". Je ne veux absolument pas leur faire de pub, d'autant qu'étant très indépendant d'esprit je suis totalement libre par rapport à eux. Mais des organisations comme ATTAC, Amnesty International , Médecins du monde,Handicap international , toutes les associations de lutte contre la pauvreté, pour la promotion de la dignité humaine et des droits de l'homme ( et de la femme!) etc... font avancer les choses!Et, ce qui est très important, agissent sur un plan international !!
    Bien sûr, le compte n'y est pas. S' il en était ainsi, on ne serait pas là, maintenant, à en discuter. La sauvagerie économique mondialisée est toujours là et le veau d'or est toujours debout !! Il n'empêche qu' à côté de ceux qui sont à genoux ou à plat ventre devant lui, il y a de plus en plus de monde ( j' en fais partie ) qui restent debout , le regarde avec insolence dans les yeux , lui font un bras d'honneur et lui disent : tu vas bientôt t'abattre, mordre la poussière et crever!!
    Des résultats non négligeables ont été obtenus, pour peu que des gens se soient unis dans l'action. A Seattle il y a quelques années, l' OMC a pris une baffe historique : l'accord de démentèlement de toutes les solidarités mises en place dans tous les pays (pauvres et riches) a capoté devant les manifs "monstres" comprenant des personnes de tous pays, y compris bien sûr des français.
    Avant que Bush ne lance sa guerre aussi débile que lui en Irak, il y a eu des manifestations gigantesques partout dans le monde, en France pareillement (internet a joué un rôle). Bien sûr, ça n' a pas suffi, car il était encore plus c... et corrompu qu'on ne le pensait, mais l'exercice a montré qu'on pouvait, en un rien de temps, faire descendre dans la rue des millions de gens . Ce qui n' a pas marché un jour peut réussir plus tard. Mais la mobilisation a été en elle même un formidable succès, riche de promesses pour l'avenir.
    Idem, et là ça été une victoire: le réferundum européen.Les français, ces "veaux" d'après nos "maîtres" devaient dire "oui" ils se sont mobilisés et ont dit "non"!! Je sais fort bien que le veau d'or qu'on a mis à la porte de l' Europe est revenu par la fenètre, il n'empêche qu'un point a été marqué.Nos "maîtres" savent désormais qu' ils peuvent ne plus avoir l'adhésion des "esclaves" et doivent passer en force, ce qui est en fait et paradoxalement un aveu de faiblesse porteur d'espérances.
    Lorsque tu termines en disant que tu en est là de tes reflexions "basiques mais vraies", tu me premettras de te faire observer qu'il ne suffit pas que tu dises que ton affirmation est vraie pour qu' elle le soit effectivement.
    Pour ce qui me concerne, je propose un autre point de vue et je viens d'argumenter pour démontrer que le défaitisme n'est pas fondé et est l'attitude que les maîtres du monde rêvent que nous ayions tous.
    Il ne faut pas baisser les bras! On les aura ! Le plus tôt sera le mieux !

    Message  par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 28 Juin - 3:14