LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» AVORTEMENT AUX USA, NOUS NE VOULONS PAS PERDRE DE DROITS, NOUS VOULONS EN GAGNER !
par bye Mar 28 Juin - 12:51

» Michel Piron en garde à vue. Derrière Jacquie et Michel : un système organisé de proxénétisme et de viols.
par bye Jeu 16 Juin - 15:33

» EuroSatory : Visioconférence et Rassemblements contre le commerce des armes
par bye Lun 6 Juin - 17:32

» Entretien avec Yamina Saheb (GIEC) : “Il y a eu quelques réticences pour mettre le terme de sobriété dans le dernier rapport”.
par bye Mer 1 Juin - 8:37

» Retour sur l’accueil des déplacés d’Ukraine dans les Hautes-Alpes
par bye Mar 31 Mai - 16:17

» L’industrie pornocriminelle cible les enfants et la justice abdique !
par bye Mer 25 Mai - 16:23

» Le Royaume-Uni renforce son arsenal juridique contre les personnes en besoin de protection
par bye Jeu 19 Mai - 10:42

» Recrutement enseignant : une crise des plus inquiétantes pour l’avenir de l’école
par bye Jeu 19 Mai - 10:36

» Moi, Nestor Makhno (épisode 7) – Il y a 100 ans, l’autre guerre d’Ukraine – Feuilleton
par bye Mer 11 Mai - 11:53

» Le "Tous capables" l'Education Nouvelle Le Groupe Français d'Education Nouvelle
par bye Ven 6 Mai - 12:42

» Menaces sur le droit à l’avortement aux Etats-Unis : le collectif Avortement Europe dénonce une énième tentative de restreindre le droit des femmes à disposer de leur corps !
par bye Ven 6 Mai - 12:30

» Biélorussie : la plus grande attaque anti-syndicale du siècle en Europe
par bye Ven 29 Avr - 12:15

» Les associations dénoncent la différence de traitement envers les ressortissants non-Ukrainiens
par bye Ven 22 Avr - 6:21

» SUD éducation gagne l’indemnité REP/REP+ pour les AED !
par bye Jeu 21 Avr - 17:21

» Guerre en Ukraine : que contient la directive sur la protection temporaire de 2001 ?
par bye Dim 17 Avr - 9:50

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par gramophone Ven 15 Avr - 8:59

» Mutations-sanctions à l'école Pasteur (93) : dans « l'intérêt du service public », nous devons faire front !
par bye Jeu 14 Avr - 8:42

» 6e rapport du GIEC : quelles solutions face au changement climatique ?
par bye Ven 8 Avr - 12:34

» Cabinets de conseil : quand le Sénat fustige le gouvernement
par bye Mer 6 Avr - 16:36

» Les fresques carabines : une institutionnalisation des violences sexistes à l’hôpital
par bye Dim 13 Mar - 12:35

» L’Ukraine au coeur… de la classe, l’école au coeur du monde
par bye Ven 4 Mar - 17:34

» 8 Mars 2022 : Grève féministe Déferlante pour l'égalité !
par bye Mar 1 Mar - 11:08

» Une guerre “culturelle”
par bye Jeu 24 Fév - 19:27

» Nouveau camp fermé de Samos : « Barbelés, clôtures, couvre-feu […] le camp ressemble à une prison. »
par bye Jeu 17 Fév - 18:07

» Exterminez toutes ces brutes
par bye Ven 4 Fév - 10:22

» Entretien avec Laurence Scialom : « Ne pas mettre la lutte contre la dégradation de notre biosphère au cœur de la gouvernance européenne serait une erreur historique »
par bye Mer 26 Jan - 15:55

» Osez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiquesOsez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiques
par bye Lun 24 Jan - 11:46

» La mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland PfefferkornLa mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland Pfefferkorn
par bye Sam 22 Jan - 10:48

» Répression pour un poème au Lycée Marcelin Berthelot de Pantin.
par bye Mer 12 Jan - 20:42

» CP/ Présidence française de l'Union européenne : Une alternative pour une politique d'asile européenne réellement solidaire est possible
par bye Ven 24 Déc - 9:47

» Les fresques carabines reconnues contraires à la dignité des femmes !
par bye Mar 21 Déc - 17:56

» Frontière biélorusse : quel impact des propositions de la Commission visant à déroger au droit d’asile européen ?
par bye Ven 17 Déc - 8:59

» contre le système pornocriminel
par bye Mer 15 Déc - 18:39

» S’émanciper dès la maternelle par le travail et la coopération
par bye Mer 15 Déc - 11:40

» La coopérative pédagogique : Paroles de filles
par bye Ven 3 Déc - 10:32

» La maltraitance des migrants n’est pas une fatalité »
par bye Mar 30 Nov - 18:47

» Lutter contre la violence… pour de vrai
par bye Jeu 25 Nov - 13:13

» République blindée, Projet Local d’Évaluation, chefs dans les écoles… Fin de règne rue de Grenelle
par bye Mer 17 Nov - 13:02

» Campagne d’Eric Zemmour : un masculiniste revendiqué prétendant à l’Elysée ?
par bye Jeu 11 Nov - 12:07

» Affaire Jacquie et Michel : 4 “acteurs” mis en examen pour viol, la fin de l’impunité !
par bye Mar 2 Nov - 18:34

» Réinstallation des réfugiés afghans dans l’UE : des promesses, pas d’engagements chiffrés
par bye Sam 23 Oct - 8:14

» La marchandisation généralisée des relations humaines et des corps coïncide avec l’échec de l’ambition démocratique
par gramophone Mer 20 Oct - 19:33

» À Montpellier, descente de police contre des sans-papiers venus au contre sommet France-Afrique
par bye Mar 19 Oct - 19:07

» Climat : nous l’avons fait, l’Etat n’a plus le choix !
par bye Ven 15 Oct - 12:36

» L’école des sans-école… des jeunes migrants refusés d’école
par bye Mer 13 Oct - 11:27

» La France envoie ses déchets nucléaires en Sibérie !
par bye Mar 12 Oct - 18:05

» Total Energies et Le Louvre : alliés contre le climat
par bye Mer 6 Oct - 16:55

» L’école est à la fois un lieu de formation et d’expression des bandes
par bye Mer 6 Oct - 9:19

» Analyse/déclaration sur la vente de sous-marins américains à l’Australie
par bye Sam 2 Oct - 9:32

» À celles et ceux qui ne sont pas rentré·es,
par bye Mer 29 Sep - 11:55

» « Nous n’avons pas besoin et nous ne voulons pas d’un petit chef ! »…
par bye Mar 21 Sep - 17:18

» Noël : fêtes familiales ou marché de dupe ?
par gramophone Mar 21 Sep - 15:57

» Les troubles de l’érection
par gramophone Mar 21 Sep - 14:36

» Le 28 septembre, c'est la journée internationale de droit à l'avortement !
par bye Lun 20 Sep - 19:35

» Biélorussie : les migrants victimes de l’instrumentalisation de la question migratoire
par bye Mer 15 Sep - 19:46

» Accueil des Afghans évacués de Kaboul
par bye Ven 10 Sep - 16:48

» Marseille : un discours de chef(s) !
par bye Mer 8 Sep - 11:53

» HECTAR grand projet inutile, priorité au service public !
par bye Mer 1 Sep - 19:09

» Rapport du GIEC : Jean Jouzel appelle à une réaction
par bye Mer 11 Aoû - 5:07

» J’évite de prendre l’avion
par bye Lun 12 Juil - 20:45

» Condamné à agir d’ici 9 mois, l'Etat ne réagit pas...
par bye Ven 2 Juil - 9:05

» ENFIN L'ÉGALITÉ, la PMA pour toutes adoptée !
par bye Mer 30 Juin - 12:12

» Projet de loi sur l’enfance : le choix du contrôle plutôt que de la protection pour les mineurs isolés étrangers
par bye Sam 19 Juin - 12:16

» Appel pour les libertés, contre les idées d’extrême-droite : mobilisons-nous le 12 juin !
par bye Mar 8 Juin - 11:52

» Soutien à l’enseignante empêchée de faire cours en raison de son masque
par bye Mer 2 Juin - 18:35

» La junte du Myanmar suspend plus de 1 600 enseignant·es
par bye Mar 25 Mai - 12:24

» Manifeste pour la suspension des brevets liés au Covid 19
par bye Dim 23 Mai - 16:49

» Les dépenses militaires face aux besoins humains. Les centaines de milliards de la honte
par bye Mer 19 Mai - 18:00

» Évaluer n’est pas noter
par bye Lun 17 Mai - 11:22

» Le bilan chiffré du règlement Dublin ne plaide pas pour son maintien
par bye Mer 5 Mai - 12:37

» La compensation carbone, inefficace pour réduire les émissions du secteur aérien
par bye Mar 20 Avr - 8:39

» GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"
par bye Ven 16 Avr - 12:34

» Covid-19 : quel impact sur les procédures d’éloignement des migrants ?
par bye Ven 2 Avr - 12:45

» Médecins : stagnation des effectifs mais baisse de la densité médicale
par bye Ven 2 Avr - 12:36

» Encore une attaque des fascistes contre une librairie libertaire
par bye Lun 22 Mar - 12:40

» A partie du 17 mars, la France est à découvert climatique
par bye Mer 17 Mar - 11:49

» Non, on ne peut pas être « féministe » et agresser des survivantes de la prostitution et des féministes le 8 mars.
par bye Jeu 11 Mar - 9:39

» Les députés les Républicains font entrave au droit à l’avortement pour toutes !
par bye Jeu 18 Fév - 12:16

» Méditerrannée : reprise des sauvetages en mer pour l'Ocean Viking
par bye Jeu 4 Fév - 19:44

» Nouveau numéro du journal Casse-rôles
par bye Lun 1 Fév - 12:53

» #METOOInceste : La loi à l’agenda de l’Assemblée Nationale !
par bye Ven 22 Jan - 13:39

» Projet Hercule : EDF serait éclaté en trois entités
par bye Sam 16 Jan - 9:00

» Les enjeux de l'intégration des bénéficiaires d'une protection internationale dans l'Union européenne
par bye Lun 11 Jan - 20:50

» La méthode Montessori en question
par bye Mer 23 Déc - 13:24

» L’environnement ? une préoccupation peu partagée par les adultes
par bye Mer 16 Déc - 12:08

» Terrorisme
par bye Lun 14 Déc - 18:45

» Éducation : il faut donner priorité aux vaincus
par bye Mar 8 Déc - 11:59

» JOURNÉE MONDIALE DE L'ENFANCE
par bye Ven 4 Déc - 17:14

» 25novembre : la lutte pour l'élimination des violences masculines continue !
par bye Mer 25 Nov - 15:07

» Les mobilisations étudiantes sous la menace de lourdes peines de prison
par bye Mar 24 Nov - 10:23

» Décision historique pour la justice climatique !
par bye Jeu 19 Nov - 20:00

» Et maintenant nous sommes là...
par bye Mer 18 Nov - 13:13

» Révélation scientifique: l’amour rend aveugle !
par gramophone Sam 7 Nov - 9:55

» La puissance de la solidarité syndicale internationale
par bye Ven 6 Nov - 11:53

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR


+2
bye
admin
6 participants

    Maltraitance à enfants

    avatar
    admin
    Administratrice


    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Maltraitance à enfants Empty Maltraitance à enfants

    Message par admin Lun 26 Nov - 12:21

    Quand commence la maltraitance ? Comment lutter contre ? Comment protéger l’enfant ? Qui est à l’origine de cette maltraitance ? Est-ce toujours les parents ? Quel profil des parents maltraitants ? De l’enfant victime ? Quand et comment intervenir ? Comment écouter la voix de l’enfant ?
    avatar
    admin
    Administratrice


    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Maltraitance à enfants Empty Une fillette martyrisée par son père et sa compagne

    Message par admin Mar 4 Mar - 19:26

    Le père d'une fillette de cinq ans et sa compagne ont été mis en examen et écroués vendredi pour actes de torture et de barbarie sur mineur après l'avoir martyrisée pendant des semaines. Ils lui imposaient sévices et privations de nourriture, selon une source judiciaire.

    Placée chez son père depuis le mois d'août 2007, elle n'allait plus à l'école depuis plus d'un mois. Le père, un quadragénaire, ne s'étant pas rendu aux convocations de l'éducateur qui le suivait, les services de l'assistance éducative ont entamé cette semaine une procédure au parquet de Mulhouse. Lorsque les policiers se sont présentés jeudi au domicile du père, ils ont constaté que l'enfant présentait des signes de malnutrition et d'importantes marques sur le corps.

    La fillette a été hospitalisée d'urgence, tandis que le père et la belle-mère étaient placés en garde à vue. Les trois autres enfants du couple, tous plus jeunes, ont été placés chez leurs grands-parents. Selon le vice-procureur de Mulhouse, la fillette était devenue "une véritable chose qui n'avait plus de prénom".

    Selon les premiers éléments de l'enquête, l'enfant avait d'abord été victime de coups à mains nues, puis avec un bâton, sur tout le corps. Les punitions se sont ensuite multipliées au fil des semaines : enfermée dans des endroits sombres avec les mains liées, elle subissait aussi, ligotée, des douches gelées. La fillette était également menacée de ne plus voir sa mère si elle venait à parler. Le père et sa compagne, nettement plus jeune que lui, avaient d'abord nié les faits, avant de finir par les reconnaître. L'enquête se poursuit à propos de l'entourage familial.
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Maltraitance à enfants Empty Re: Maltraitance à enfants

    Message par bye Mer 5 Mar - 7:56

    Encore une enfant martyre qui a subi des sévices abominables. Les actes de tortures, de barbarie commis par les parents sur leurs enfants deviennent de plus en plus fréquents.

    Comment des parents peuvent se livrer à de pareilles mutilations sur leurs propres enfants ?

    Aux questions posées dans l'introduction:
    Quand commence la maltraitance ? Comment lutter contre ? Comment protéger l’enfant ? Qui est à l’origine de cette maltraitance ? Est-ce toujours les parents ? Quel profil des parents maltraitants ? De l’enfant victime ? Quand et comment intervenir ? Comment écouter la voix de l’enfant ?
    il conviendrait de posséder des éléments de réponse.Les parents ont-ils été eux-mêmes des enfants battus, martyrisés ( ce phénomène de reproduction d'actes de violence est hélas, souvent constaté )?Celà ne retire rien à la responsabilité des parents qui ont commis les actes, mais permettrait déjà d'alerter, dès que l'enfant paraît..
    Je connais dans mon entourage de copains une situation où l'enfant, sur décision du juge, a été confié aux grands-parents ( ce n'est pas pour actes de torture, mais parce que la mère souffre de troubles psychiâtriques lourds..).
    Je pense , d'une manière générale, que les enfants dès les premiers jours, doivent être l'objet d'une attention toute particulière, et, au moindre doute, pouvoir être confiés à des tiers ( famille,..).
    Il en va de même pour les situations de femmes battues.La famille reste trop souvent un lieu clos, où les pires violences se commettent, sans que la loi ne puisse intervenir.
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Maltraitance à enfants Empty Re: Maltraitance à enfants

    Message par bye Mer 5 Mar - 8:08

    Bonjour, chère Bettina.Je pense que je suis porteur d'ondes négatives: j'ai voulu seulement effectuer un copier/coller de ton introduction, afin d'y répondre partiellement.Et les avatars se sont glissés de cette façon.

    Je suis désemparé devant cette technique.
    Rabasse du sud
    Rabasse du sud


    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Maltraitance à enfants Empty Re: Maltraitance à enfants

    Message par Rabasse du sud Mer 5 Mar - 11:30

    Maltraitance à enfants Terredesenfantslk7Maltraitance à enfants 211_315_maltraitance%20enfantMaltraitance à enfants 1039055432
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Maltraitance à enfants Empty Re: Maltraitance à enfants

    Message par bye Mer 5 Mar - 13:45

    il faut que je surveille mon sang, ma santé mentale: ce matin, lorsque j'ai écrit le commentaire ci-dessus, les avatars avaient glissé sous les posts.
    A 11 h 43 GMT, tout est rentré dans l'ordre.Pourtant, je n'ai pas bu, je vous assure.. interrogation
    avatar
    admin
    Administratrice


    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Maltraitance à enfants Empty Re: Maltraitance à enfants

    Message par admin Mer 5 Mar - 17:26

    bye a écrit:il faut que je surveille mon sang, ma santé mentale: ce matin, lorsque j'ai écrit le commentaire ci-dessus, les avatars avaient glissé sous les posts.
    A 11 h 43 GMT, tout est rentré dans l'ordre.Pourtant, je n'ai pas bu, je vous assure.. interrogation
    Y'a de la magie dans l'air ! Maltraitance à enfants 231252
    Maltraitance à enfants 16916
    avatar
    admin
    Administratrice


    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Maltraitance à enfants Empty Re: Maltraitance à enfants

    Message par admin Mer 5 Mar - 17:27

    bye a écrit:Bonjour, chère Bettina.Je pense que je suis porteur d'ondes négatives: j'ai voulu seulement effectuer un copier/coller de ton introduction, afin d'y répondre partiellement.Et les avatars se sont glissés de cette façon.

    Je suis désemparé devant cette technique.
    Bonjour très cher Bye bise
    avatar
    admin
    Administratrice


    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Maltraitance à enfants Empty Re: Maltraitance à enfants

    Message par admin Mer 5 Mar - 18:08

    bye a écrit:Encore une enfant martyre qui a subi des sévices abominables. Les actes de tortures, de barbarie commis par les parents sur leurs enfants deviennent de plus en plus fréquents.

    Comment des parents peuvent se livrer à de pareilles mutilations sur leurs propres enfants ?

    Aux questions posées dans l'introduction:
    Quand commence la maltraitance ? Comment lutter contre ? Comment protéger l’enfant ? Qui est à l’origine de cette maltraitance ? Est-ce toujours les parents ? Quel profil des parents maltraitants ? De l’enfant victime ? Quand et comment intervenir ? Comment écouter la voix de l’enfant ?


    il conviendrait de posséder des éléments de réponse.Les parents ont-ils été eux-mêmes des enfants battus, martyrisés ( ce phénomène de reproduction d'actes de violence est hélas, souvent constaté )?Celà ne retire rien à la responsabilité des parents qui ont commis les actes, mais permettrait déjà d'alerter, dès que l'enfant paraît..

    Je connais dans mon entourage de copains une situation où l'enfant, sur décision du juge, a été confié aux grands-parents ( ce n'est pas pour actes de torture, mais parce que la mère souffre de troubles psychiâtriques lourds..).Je pense , d'une manière générale, que les enfants dès les premiers jours, doivent être l'objet d'une attention toute particulière, et, au moindre doute, pouvoir être confiés à des tiers ( famille,..).

    Il en va de même pour les situations de femmes battues.La famille reste trop souvent un lieu clos, où les pires violences se commettent, sans que la loi ne puisse intervenir.
    En même temps, je pense que nous ne sommes pas obligés de tout reproduire. Il n’y a pas de fatalité.

    Je veux dire si un parent est violent parce que dans son enfance son (ses) parent(s) étaient violent, ce qui voudrait dire que les grand(s)-parent(s) étaient violents et ainsi de suite.

    C’est l’histoire de la poule et de l’œuf, le premier parent pourquoi il était violent ?

    Le parent violent n’était pas toujours maltraité.

    Et puis, ça serait un sacré coup du sort que le père et la belle-mère viennent chacun d’une famille où régnait la maltraitance, et qu’ils se réunissent…

    Et puis aussi, je pense, que si on a subit la violence, qu’on n’a pas la chance d’avoir quelqu’un qui vous protège enfant et adolescent de cette violence, quand on grandit et qu’on quitte ce milieu violent, si on a dans l’esprit de ne pas reproduire, parce qu’on sait que ce qu’on a subit était mal, on ne va pas le reproduire.

    Je pense que c’est lorsqu’on considère ce qu’on a subit comme « normal », « naturel », que c’était une « bonne éducation » qui a fait de nous « quelqu’un de bien », qu’on pense qu’on ne serait pas devenu ce « quelqu’un de bien » sans cette éducation violente, alors là, je pense qu’on est capable de reproduire la violence.
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Maltraitance à enfants Empty Re: Maltraitance à enfants

    Message par bye Mer 5 Mar - 20:15

    Non, nous ne sommes pas obligés de reproduire ce que nous subissons, mais les faits et les statistiques sont là.Bien sûr, ce n'est pas automatque.

    Ce qui se passe souvent dans la tête d'un enfant qui prend des coups, c'est qu'il culpabilise.Il pense qu'il " mérite " les coups, à tel point qu'il " comprend " celui qui frappe.

    Plus tard, adulte, il prend la position de celui qui est " compris", celui qui " a raison " face à ses enfants, d'une part.

    D'autre part, des traumatismes définitifs peuvent sérieusement entamer le développement de l'enfant.Je suis allé chercher sur le site de lutte contre la violence faite aux enfants, et le cycle qui peut être généré.Ce n'est plus tellement de l'ordre du choix de l'enfant devenu adulte à pouvoir considérer le bien et le mal, mais plutôt à globaliser le monde adulte comme étant hostile, violent, etq eu la seule façon d'exister est de se défendre, voire d'utiliser les mêmes moyens.
    Certains enfants, sortant de ces épreuves, ne peuvent entendre la parole d'un adulte, sans lever leurs petites mains sur leur visage, par réflexe, pour se défendre.

    L'effet durable sur les enfants
    Certains chercheurs affirment que tout acte de violence commis par un adulte sur un enfant, quelle que soit sa durée ou sa force, laisse une cicatrice affective qui demeure toute la vie. Nous pouvons dans une certaine mesure le démontrer à partir d'une expérience personnelle. Beaucoup d'entre nous doivent admettre que les plus vivaces et les plus désagréables souvenirs d'enfance sont ceux d'avoir été frappés par nos parents. Certains trouvent le souvenir de ces faits si désagréables qu'ils prétendent qu'ils étaient sans importance et même comiques. Vous pourrez remarquer qu'ils sourient lorsqu'ils décrivent ce qu'on leur a fait. C'est la honte et non le plaisir qui les fait sourire. Comme une protection contre la souffrance présente, ils travestissent la mémoire des sentiments passés.
    Dans une tentative pour nier ou minimiser les dangers de frapper, on entend beaucoup de "frappeurs" arguer que "Une claque n'a rien à voir avec la maltraitance" ou "Une petite claque sur le derrière n'a jamais fait de mal à personne". Mais ils ont tort.
    Une bonne comparaison avec la fessée est le fait d'empoisonner la nourriture. Dans la plupart des cas, les victimes d'un empoisonnement s'en tirent sans mal apparent ni effet durable. Mais qui a besoin de cela? Le simple fait qu'une personne a toutes les chances d'y survivre n'est pas pour autant une preuve que l'expérience est bénéfique. Les parents informés reconnaissent que frapper leurs enfants est comme saupoudrer leur nourriture d'une substance toxique. Aucun bien ne peut en résulter et le risque est grand.
    Mais certains parents demandent : "Comment pouvez-vous prétendre être un parent responsable si vous n'empoignez pas l'enfant qui est sur le point de se jeter au beau milieu de la circulation et si vous ne lui envoyez pas une bonne claque pour qu'il retienne vos avertissements sur le danger de la rue?"
    En réalité, le fait d'être frappé précipite les enfants dans un état de violente confusion émotionnelle qui rend très difficile pour eux de retenir la leçon que les adultes disent essayer de lui inculquer. Donner une prétendue "bonne fessée" peut en fait aider l'adulte à donner libre cours à sa colère, mais risque d'accumuler la colère dans l'enfant. Alors que le soulagement de l'adulte est temporaire, l'effet sur l'enfant est permanent. Les coups n'enseignent pas à l'enfant que les voitures et les camions sont dangereux. Ils leur enseignent que les adultes dont ils dépendent sont dangereux.

    La confiance perdue
    L'enfant frappé ne peut plus regarder son père ou sa mère comme la source d'amour, de protection et de confort vitale pour le bon développement de l'enfant. Le ressentiment et la méfiance, qui résultent des coups, détruit les sentiments d'attachement de l'enfant aux adultes les plus importants dans sa jeune vie. L'enfant qui est ainsi trahi, comme l'enfant à qui est refusée nourriture appropriée, chaleur ou repos, souffre et ne peut se développer de la meilleure manière possible.
    Menaces
    Certains parents frappent rarement ou ne frappent pas du tout, mais profèrent constamment de terribles menaces : "Si tu ne restes pas tranquille pendant que je téléphone, je vais te coudre la bouche avec une grande aiguille," ou "Fais bien attention ou on va te couper les doigts. C'est ce qu'on fait aux enfants désobéissants qui touchent à tout." Ils trouvent facile de faire obéir les enfants de cette façon, au moins temporairement..
    Au début, tant que les enfants croient aux menaces des adultes, ils obéissent par peur. Mais ils apprennent vite à ruser et à mentir pour échapper aux terribles punitions qu'ils croient qu'on leur réserve. Plus tard, lorsqu'ils découvrent que les menaces sont vides, ils en concluent que les adultes aussi sont des menteurs.
    Quand la confiance entre les enfants et leurs plus proches éducateurs est ainsi entamée, la capacité des enfants à établir des relations de confiance avec les autres est aussi perturbée. Cela peut les rendre incapables de jamais entrer en coopération et en intimité avec qui que ce soit. Les gens qui ont été blessés de cette manière tendent à voir toute relation comme une négociation, comme un marché à perdre ou à gagner. Ils voient l'honnêteté et la confiance dans les autres comme une faiblesse à exploiter, exactement comme leur faiblesse a été jadis exploitée.
    Force
    Frapper les enfants leur apprend que l'interaction humaine est basée sur la force et que c'est la force qui fait le droit. Plus un enfant est frappé, plus grande est la probabilité que cet enfant devienne un adulte qui se conduira avec les autres non par raison et par bon exemple, mais par la force. Quel type d'homme décrivons-nous?
    C'est le souteneur, le violeur, le mari violent envers sa femme. Le charlatan, le tricheur, le "con artist," le pervers, tous appartiennent à ce type d'homme. Et également les lâches et les profiteurs qui deviennent les seconds-couteaux de (ou qui se cramponnent à) ceux que nous avons énumérés.
    Violences conjugales et fessées.
    Dans une écrasante majorité de cas, les maris et les femmes dont le mode de relation inclut la violence sont aussi violents envers leurs enfants. De tels parents ont sûrement été battus quand ils étaient enfants et en ont vu d'autres se faire battre.
    Les épouses battues qui frappent leurs enfants les élèves pour devenir batteurs et victimes exactement comme elles. Les enfants apprennent de l'exemple de leurs parents que la meilleure manière de donner libre cours à leur frustration, exprimer leur désapprobation et affirmer leur autorité, est de battre un plus petit et un plus faible que soi. Ils voient ce principe démontré toutes les fois qu'ils sont témoins des violences de leurs parents aussi bien que toutes les fois qu'ils sont les émissaires de punitions violentes.
    Ils apprennent que dès qu'ils seront assez grands et assez forts, ils pourront dominer les autres en les menaçant et en les battant. Ils apprennent que se battre entre maris et femmes est une excellente chose, ainsi que pour les adultes de battre les enfants.
    Quand les enfants, dont la personnalité a été formée dans une famille violente, grandissent et ont à leur tour des enfants, ils trouvent très difficile de rompre avec les comportements auxquels ils ont assisté et qu'ils ont subis. Les recettes qu'ils appliquent dans leur vie de famille sont les pauvres savoirs qu'ils ont appris de leurs parents et ls vont vraisemblablement perpétuer le cycle de violence à travers leurs propres enfants innocents.
    Lorsque la fessée disparaîtra de la vie des familles, les autres formes de violence domestique disparaîtront aussi. Pas avant.
    Abus sexuels et fessées
    Les enfants fessés ne regardent pas leur corps comme leur propriété personnelle. La fessée les amène à accepter l'idée que les adultes ont une autorité absolue sur leur corps, y compris le droit de leur infliger la souffrance. Et les coups sur les fesses leur apprennent que même leurs zones sexuelles sont soumises au bon vouloir des adultes. L'enfant qui est soumis à une fessée le lundi sera probablement incapable de dire "Non" à un abuseur le mardi. Les gens qui abusent ou exploitent les enfants savent cela.Ils choisissent leurs victmes potentielles parmi les enfants à qui l'on a dit "Obéis ou autrement...", parce que de tels enfants sont des proies faciles.
    Rabasse du sud
    Rabasse du sud


    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Maltraitance à enfants Empty Re: Maltraitance à enfants

    Message par Rabasse du sud Sam 8 Mar - 10:53

    Maltraitance à enfants Gandhi
    avatar
    Théda
    Invité


    Maltraitance à enfants Empty Re: Maltraitance à enfants

    Message par Théda Ven 25 Avr - 10:12

    est-ce que secouer une enfant handicapée est de la maltraitance? que faire?
    ecotone
    ecotone
    Administratrice


    Nombre de messages : 1036
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Maltraitance à enfants Empty Re: Maltraitance à enfants

    Message par ecotone Ven 25 Avr - 20:38

    Théda a écrit:est-ce que secouer une enfant handicapée est de la maltraitance? que faire?


    Bonjour Théda,
    Secouer??? Je ne sais pas ce que tu entends par secouer, mais c'est loin d'être délicat! J'ai plutôt envie de te dire que secouer est une forme de maltraitance.
    Que ce soit une enfant handicapée ou pas, la maltraitance n'est pas à infliger, même sur une enfant handicapée c'est interdit.
    Que faire??? Tu es dans ton droit si tu refuses la maltraitance.
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Maltraitance à enfants Empty Re: Maltraitance à enfants

    Message par bye Ven 25 Avr - 20:45

    Tout à fait d'accord avec toi, Ecotone.

    Secouer un enfant quel qu'il soit est une maltraitance; a fortiori un enfant handicapé.
    avatar
    Théda


    Féminin
    Nombre de messages : 2
    Date d'inscription : 03/04/2008

    Maltraitance à enfants Empty Re: Maltraitance à enfants

    Message par Théda Mer 30 Avr - 11:44

    ecotone a écrit:
    Théda a écrit:est-ce que secouer une enfant handicapée est de la maltraitance? que faire?


    Bonjour Théda,
    Secouer??? Je ne sais pas ce que tu entends par secouer, mais c'est loin d'être délicat! J'ai plutôt envie de te dire que secouer est une forme de maltraitance.
    Que ce soit une enfant handicapée ou pas, la maltraitance n'est pas à infliger, même sur une enfant handicapée c'est interdit.
    Que faire??? Tu es dans ton droit si tu refuses la maltraitance.
    bonjour ecotone je me suis mal exprimée. ma fille par son handicap est assez maladroite mais cherche toujours à bien faire. lorsque nous allons chez ma belle-famille, comme durant ce week-end, elle veut faire comme elle fait à la maison et comme devrait pouvoir faire toutes les petits de son âge, manger seule, boire seule, bien sûr, elle se salit, se mouille
    ça ne me dérange pas, je lui mets une bavette ou une serviette qui lui sert de bavette et ce qui tombe à terre on le nettoye ensuite
    ma bellemère ne supporte pas cette maladresse qu'elle salisse le sol ou la table ou sa chaise
    à plusieurs reprises, elle l'a empoignée violemment par les bras et la secouée en lui criant dessus
    je comprends bien que la maltraitance est interdite, mais que faire, mon mari ne voit pas cela de cet oeil, il pense que je fais toute une histoire pour rien. ce week-end, j'ai refusé qu'elle mange seule pour l'éviter d'être reprise méchamment mais elle n'a pas compris, a plus pleurer et n'a pratiquement rien voulu manger
    ecotone
    ecotone
    Administratrice


    Nombre de messages : 1036
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Maltraitance à enfants Empty Re: Maltraitance à enfants

    Message par ecotone Mer 30 Avr - 21:46

    Bonjour Theda,
    Tu as raison de protéger ta fille des attitudes de ta belle-mère.
    Elle n'a pas à attendre de ta fille qu'elle ait des gestes précis alors qu'elle ne peut pas. Ta fille doit compter sur toi, sûrement, pour que tu la soutiennes, ses réprimandes qu'elle subit sont injustes, c'est une forme de maltraitance. Peut-être d'autres me jugeront sévère, mais tant pis, on ne peut pas laisser une enfant se faire bousculer pour des choses aussi futiles : salir le sol, qui peut se nettoyer facilement, alors que pour ta fille ce doit être tellement d'effort de faire au mieux.
    Je crois, sans vouloir te donner des conseils, que tu peux interdire à ta belle-mère d'avoir ces attitudes envers ta fille, et autoriser ta fille à continuer à apprendre à manger toute seule. Tu peux aussi lui dire qu'elle lui coupe l'appétit, elle l'empêche de manger. Tu peux démontrer à son père (de ta fille), que la gamine pour progresser, elle a besoin de passer par ces étapes d’autonomie, et de se surpasser, et qu’en lui donnant encore à manger comme on le fait avec un bébé, elle n’est pas prête à grandir, est-ce que c’est ça qu’il veut pour sa fille, un éternel bébé…
    avatar
    admin
    Administratrice


    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Maltraitance à enfants Empty Enzo, 2 ans, mort sous les coups de son beau-père

    Message par admin Ven 6 Juin - 21:27

    La mort d'Enzo aurait-elle pu être évitée ? Ce garçon de deux ans est mort le 31 mai à Nemours sous les coups du concubin de sa mère.

    Mercredi, le procureur de la République de Melun a révélé que cet enfant avait fait l'objet, quelques jours avant son décès, d'une mesure d'éloignement en raison d'une présomption de maltraitance.

    "Enzo, qui avait fait l'objet d'un signalement, a été remis à sa mère, et deux jours après il est décédé", a constaté Serge Dintroz, au cours d'une conférence de presse destinée à répondre à toutes les questions soulevées par cette décision "qui était peut-être critiquable".

    Le concubin, âgé de 28 ans, et la mère, 24 ans, ont reconnu les faits en garde à vue et ont été mis en examen lundi, lui pour coups mortels sur mineur de moins de 15 ans, et elle, pour complicité et non empêchement de crime. Tous deux ont été écroués.

    Le 19 mai, Enzo avait été hospitalisé, après que sa nourrice eut constaté qu'il boitait.

    Le 21 mai, des médecins avaient rédigé un signalement, adressé au parquet de Melun via le Conseil général, évoquant une boiterie, la présence d'hématomes, une "suspicion de maltraitance".

    Une enquête avait été diligentée par le parquet de Fontainebleau.

    Elle n'avait pas permis de conclure à des maltraitances, faisant apparaître crédible l'hypothèse, avancée par la mère, d'hématomes dus à une chute.

    Le parquet de Fontainebleau avait décidé de ne pas poursuivre pénalement, et celui de Melun, compétent pour les mineurs, de remettre l'enfant à sa mère.

    Rendue à celle-ci le 29 mai à 11 heures, Enzo aurait subi des violences dès l'après-midi de ce jour de la part du concubin de sa mère, sans que celle-ci s'y oppose, puis le lendemain et le surlendemain, jusqu'à son décès samedi, vers minuit.

    Le suspect aurait frappé l'enfant à de nombreuses reprises, avec les mains, les pieds, les objets qui lui tombaient sous la main.

    Son fils étant inconscient, la jeune femme a appelé les pompiers qui n'ont pu le ranimer.

    Les deux suspects avaient alors été rapidement interpellés par les policiers du commissariat de Nemours et placés en garde à vue.

    Selon une source proche de l'enquête, "le concubin ne supportait apparemment plus le comportement de l'enfant".
    Ego autem semper
    Ego autem semper


    Masculin
    Nombre de messages : 1161
    Age : 61
    Localisation : joigny france
    Emploi/loisirs : soudure / sociologie, économomie, philosophie
    Humeur : acide
    Date d'inscription : 01/12/2007

    Maltraitance à enfants Empty Re: Maltraitance à enfants

    Message par Ego autem semper Ven 6 Juin - 22:03

    C'est vraiment dommage que cela arrive, quelque part la justice à failli, à rien ne sert les lamentations une fois la mort de cette enfant passé.
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Maltraitance à enfants Empty Re: Maltraitance à enfants

    Message par bye Sam 7 Juin - 8:06

    Enzo est mort sous les coups du concubin de sa mère. La responsabilité, la faute première est bien identifiée.

    Celle de la mère, qui a enfanté et mis au monde Enzo, me semble bien engagée.

    Et celle de la Justice, aussi.A compter du moment où un soupçon de maltraitance est émis par le corps médical, ne doit-on pas être plus vigilant à protéger la santé de l'enfant concerné ?

    C'est peut-être facile d'énoncer un tel principe, après coup, mais n'existe-t-il pas des solutions " intermédiaires " qui permettent de concilier la protection de l'enfant dans un 1° temps, et la proximité des parents avec l'enfant sécurisé?

    Dernière question qui ne manque pas de me traverser: comment des êtres ( principalement masculins ) peuvent se livrer à de tels actes sur des enfants, quand cette violence n'est pas aggravée par le martyr subi par des femmes ?
    La violence contre les enfants n'est pas minoritaire, et celle contre les femmes non plus..
    ecotone
    ecotone
    Administratrice


    Nombre de messages : 1036
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Maltraitance à enfants Empty Re: Maltraitance à enfants

    Message par ecotone Sam 7 Juin - 22:54

    Je suis d'une tristesse...

    Je me suis souvent agrippée avec d'autres travailleurs sociaux qui défendent le fait qu'on ne peut enlever les enfants à leurs parents, lorsqu'ils sont maltraités. Paraient-ils ces parents aiment leurs enfants.

    Bon, c'est vrai, je conçois que la décision de placer des enfants soit une responsabilité.
    Mais, une fois de plus un enfant est mort, sous les coups d'un concubin, et maintenant, la mère aussi sera déclarée complice, et un concubin criminel…
    Pourquoi laisser un enfant avec des traces sur le corps, au risque que de nouvelles traces s’ajoutent. Là, une surveillance serait nécessaire. Faire des lois pour des cas exceptionnels comme la récidive et de la prévention de la délinquance des mineurs. Et la maltraitance permanente qui est loin d’être une exception, ce sont des actes courants, là, les mesures de prévention n’existent pas. Seuls les violences sont constatées, puis les enfants rendus à leur tortionnaire.
    avatar
    admin
    Administratrice


    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Maltraitance à enfants Empty Re: Maltraitance à enfants

    Message par admin Sam 7 Juin - 23:29

    C'est terrible ce qui est arrivé à ce petit... ce qui arrive à tant de petits ici en France et de part le monde. Les mots me manquent pour dire ce que j'ai ressenti quand j'ai entendu parlé de cette affaire...

    Malheureusement, les traces qu'avaient l'enfant pouvaient aussi ressembler à celles d'une chute.
    Une enquête avait été diligentée par le parquet de Fontainebleau (...) n'avait pas permis de conclure à des maltraitances, faisant apparaître crédible l'hypothèse, avancée par la mère, d'hématomes dus à une chute.
    La mère ayant prétendu que l'enfant avait fait une chute, il y avait un doute, et le doute à profiter aux adultes et non à l'enfant.

    De plus l'enfant a été remis à la mère... et la mère n'était pas soupçonnée de quoique ce soit...
    Le parquet de Fontainebleau avait décidé de ne pas poursuivre pénalement, et [b]celui de Melun, compétent pour les mineurs, de remettre l'enfant à sa mère.
    Dans certains cas, le doute profite à l'enfant, comme un cas dont j'ai le (vague) souvenir où l'on avait placé l'enfant présentant des signes de violences... finalement les parents étaient innocents, on a finit par découvrir que l'enfant souffrait d'une maladie extrêmement rare : la maladie des os de verre ... Les parents avaient porté plainte contre tous les organismes qui avaient fait en sorte de placer l'enfant soupçonné de subir de la maltraitance...

    En justice, lorsqu'il y a un doute sur la culpabilité d'une personne, le doute profite toujours à la personne soupçonnée et non à la victime (du moins dans la très grande majorité des cas, en France).

    Donc malheureusement, et cela m'ennuie grandement de le reconnaitre, la seule dans ce cas précis qui aurait pu faire pencher le doute en faveur de l'enfant est la mère si elle n'avait pas menti.

    Je comprends que la peur paralyse (bien que dans ce cas précis, il n'y a pas soupçon de violence contre la mère...), je comprends beaucoup de choses...

    J'ai tout de même toujours du mal à comprendre que ceux et celles qui sont censés protégés les plus faibles sont parfois les tortionnaires ou laissent faire les tortionnaires...

    J'ai dû mal aussi à comprendre comment un homme peut considérer un enfant de deux ans comme une menace au point de le torturer ou / et de le tuer.

    Qu'est-ce qui peut bien passer dans la tête de ces êtres-là pour être à l'origine d'un tel déchaînement de violence ?

    Peut-être faut-il changer la règle, que le doute profite à l'enfant qu'il soit placé ...

    D'habitude, on dit qu'on préfère un coupable en liberté qu'un innocent en prison... Dans le "même raisonnement", le doute à profiter aux parents ...

    Et si cela avait été le contraire, et qu'il s'agissait en fait d'une simple chute, qu'aurait-on pensé ?

    Moi je crois que s'agissant d'enfants, le doute doit toujours profiter à l'enfant. Et donc qu'il aurait fallut prendre le risque de commettre une erreur (aussi terrible soit-elle) et de séparer l'enfant des parents ...

    Contenu sponsorisé


    Maltraitance à enfants Empty Re: Maltraitance à enfants

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 4 Juil - 23:42