LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» AVORTEMENT AUX USA, NOUS NE VOULONS PAS PERDRE DE DROITS, NOUS VOULONS EN GAGNER !
par bye Mar 28 Juin - 12:51

» Michel Piron en garde à vue. Derrière Jacquie et Michel : un système organisé de proxénétisme et de viols.
par bye Jeu 16 Juin - 15:33

» EuroSatory : Visioconférence et Rassemblements contre le commerce des armes
par bye Lun 6 Juin - 17:32

» Entretien avec Yamina Saheb (GIEC) : “Il y a eu quelques réticences pour mettre le terme de sobriété dans le dernier rapport”.
par bye Mer 1 Juin - 8:37

» Retour sur l’accueil des déplacés d’Ukraine dans les Hautes-Alpes
par bye Mar 31 Mai - 16:17

» L’industrie pornocriminelle cible les enfants et la justice abdique !
par bye Mer 25 Mai - 16:23

» Le Royaume-Uni renforce son arsenal juridique contre les personnes en besoin de protection
par bye Jeu 19 Mai - 10:42

» Recrutement enseignant : une crise des plus inquiétantes pour l’avenir de l’école
par bye Jeu 19 Mai - 10:36

» Moi, Nestor Makhno (épisode 7) – Il y a 100 ans, l’autre guerre d’Ukraine – Feuilleton
par bye Mer 11 Mai - 11:53

» Le "Tous capables" l'Education Nouvelle Le Groupe Français d'Education Nouvelle
par bye Ven 6 Mai - 12:42

» Menaces sur le droit à l’avortement aux Etats-Unis : le collectif Avortement Europe dénonce une énième tentative de restreindre le droit des femmes à disposer de leur corps !
par bye Ven 6 Mai - 12:30

» Biélorussie : la plus grande attaque anti-syndicale du siècle en Europe
par bye Ven 29 Avr - 12:15

» Les associations dénoncent la différence de traitement envers les ressortissants non-Ukrainiens
par bye Ven 22 Avr - 6:21

» SUD éducation gagne l’indemnité REP/REP+ pour les AED !
par bye Jeu 21 Avr - 17:21

» Guerre en Ukraine : que contient la directive sur la protection temporaire de 2001 ?
par bye Dim 17 Avr - 9:50

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par gramophone Ven 15 Avr - 8:59

» Mutations-sanctions à l'école Pasteur (93) : dans « l'intérêt du service public », nous devons faire front !
par bye Jeu 14 Avr - 8:42

» 6e rapport du GIEC : quelles solutions face au changement climatique ?
par bye Ven 8 Avr - 12:34

» Cabinets de conseil : quand le Sénat fustige le gouvernement
par bye Mer 6 Avr - 16:36

» Les fresques carabines : une institutionnalisation des violences sexistes à l’hôpital
par bye Dim 13 Mar - 12:35

» L’Ukraine au coeur… de la classe, l’école au coeur du monde
par bye Ven 4 Mar - 17:34

» 8 Mars 2022 : Grève féministe Déferlante pour l'égalité !
par bye Mar 1 Mar - 11:08

» Une guerre “culturelle”
par bye Jeu 24 Fév - 19:27

» Nouveau camp fermé de Samos : « Barbelés, clôtures, couvre-feu […] le camp ressemble à une prison. »
par bye Jeu 17 Fév - 18:07

» Exterminez toutes ces brutes
par bye Ven 4 Fév - 10:22

» Entretien avec Laurence Scialom : « Ne pas mettre la lutte contre la dégradation de notre biosphère au cœur de la gouvernance européenne serait une erreur historique »
par bye Mer 26 Jan - 15:55

» Osez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiquesOsez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiques
par bye Lun 24 Jan - 11:46

» La mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland PfefferkornLa mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland Pfefferkorn
par bye Sam 22 Jan - 10:48

» Répression pour un poème au Lycée Marcelin Berthelot de Pantin.
par bye Mer 12 Jan - 20:42

» CP/ Présidence française de l'Union européenne : Une alternative pour une politique d'asile européenne réellement solidaire est possible
par bye Ven 24 Déc - 9:47

» Les fresques carabines reconnues contraires à la dignité des femmes !
par bye Mar 21 Déc - 17:56

» Frontière biélorusse : quel impact des propositions de la Commission visant à déroger au droit d’asile européen ?
par bye Ven 17 Déc - 8:59

» contre le système pornocriminel
par bye Mer 15 Déc - 18:39

» S’émanciper dès la maternelle par le travail et la coopération
par bye Mer 15 Déc - 11:40

» La coopérative pédagogique : Paroles de filles
par bye Ven 3 Déc - 10:32

» La maltraitance des migrants n’est pas une fatalité »
par bye Mar 30 Nov - 18:47

» Lutter contre la violence… pour de vrai
par bye Jeu 25 Nov - 13:13

» République blindée, Projet Local d’Évaluation, chefs dans les écoles… Fin de règne rue de Grenelle
par bye Mer 17 Nov - 13:02

» Campagne d’Eric Zemmour : un masculiniste revendiqué prétendant à l’Elysée ?
par bye Jeu 11 Nov - 12:07

» Affaire Jacquie et Michel : 4 “acteurs” mis en examen pour viol, la fin de l’impunité !
par bye Mar 2 Nov - 18:34

» Réinstallation des réfugiés afghans dans l’UE : des promesses, pas d’engagements chiffrés
par bye Sam 23 Oct - 8:14

» La marchandisation généralisée des relations humaines et des corps coïncide avec l’échec de l’ambition démocratique
par gramophone Mer 20 Oct - 19:33

» À Montpellier, descente de police contre des sans-papiers venus au contre sommet France-Afrique
par bye Mar 19 Oct - 19:07

» Climat : nous l’avons fait, l’Etat n’a plus le choix !
par bye Ven 15 Oct - 12:36

» L’école des sans-école… des jeunes migrants refusés d’école
par bye Mer 13 Oct - 11:27

» La France envoie ses déchets nucléaires en Sibérie !
par bye Mar 12 Oct - 18:05

» Total Energies et Le Louvre : alliés contre le climat
par bye Mer 6 Oct - 16:55

» L’école est à la fois un lieu de formation et d’expression des bandes
par bye Mer 6 Oct - 9:19

» Analyse/déclaration sur la vente de sous-marins américains à l’Australie
par bye Sam 2 Oct - 9:32

» À celles et ceux qui ne sont pas rentré·es,
par bye Mer 29 Sep - 11:55

» « Nous n’avons pas besoin et nous ne voulons pas d’un petit chef ! »…
par bye Mar 21 Sep - 17:18

» Noël : fêtes familiales ou marché de dupe ?
par gramophone Mar 21 Sep - 15:57

» Les troubles de l’érection
par gramophone Mar 21 Sep - 14:36

» Le 28 septembre, c'est la journée internationale de droit à l'avortement !
par bye Lun 20 Sep - 19:35

» Biélorussie : les migrants victimes de l’instrumentalisation de la question migratoire
par bye Mer 15 Sep - 19:46

» Accueil des Afghans évacués de Kaboul
par bye Ven 10 Sep - 16:48

» Marseille : un discours de chef(s) !
par bye Mer 8 Sep - 11:53

» HECTAR grand projet inutile, priorité au service public !
par bye Mer 1 Sep - 19:09

» Rapport du GIEC : Jean Jouzel appelle à une réaction
par bye Mer 11 Aoû - 5:07

» J’évite de prendre l’avion
par bye Lun 12 Juil - 20:45

» Condamné à agir d’ici 9 mois, l'Etat ne réagit pas...
par bye Ven 2 Juil - 9:05

» ENFIN L'ÉGALITÉ, la PMA pour toutes adoptée !
par bye Mer 30 Juin - 12:12

» Projet de loi sur l’enfance : le choix du contrôle plutôt que de la protection pour les mineurs isolés étrangers
par bye Sam 19 Juin - 12:16

» Appel pour les libertés, contre les idées d’extrême-droite : mobilisons-nous le 12 juin !
par bye Mar 8 Juin - 11:52

» Soutien à l’enseignante empêchée de faire cours en raison de son masque
par bye Mer 2 Juin - 18:35

» La junte du Myanmar suspend plus de 1 600 enseignant·es
par bye Mar 25 Mai - 12:24

» Manifeste pour la suspension des brevets liés au Covid 19
par bye Dim 23 Mai - 16:49

» Les dépenses militaires face aux besoins humains. Les centaines de milliards de la honte
par bye Mer 19 Mai - 18:00

» Évaluer n’est pas noter
par bye Lun 17 Mai - 11:22

» Le bilan chiffré du règlement Dublin ne plaide pas pour son maintien
par bye Mer 5 Mai - 12:37

» La compensation carbone, inefficace pour réduire les émissions du secteur aérien
par bye Mar 20 Avr - 8:39

» GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"
par bye Ven 16 Avr - 12:34

» Covid-19 : quel impact sur les procédures d’éloignement des migrants ?
par bye Ven 2 Avr - 12:45

» Médecins : stagnation des effectifs mais baisse de la densité médicale
par bye Ven 2 Avr - 12:36

» Encore une attaque des fascistes contre une librairie libertaire
par bye Lun 22 Mar - 12:40

» A partie du 17 mars, la France est à découvert climatique
par bye Mer 17 Mar - 11:49

» Non, on ne peut pas être « féministe » et agresser des survivantes de la prostitution et des féministes le 8 mars.
par bye Jeu 11 Mar - 9:39

» Les députés les Républicains font entrave au droit à l’avortement pour toutes !
par bye Jeu 18 Fév - 12:16

» Méditerrannée : reprise des sauvetages en mer pour l'Ocean Viking
par bye Jeu 4 Fév - 19:44

» Nouveau numéro du journal Casse-rôles
par bye Lun 1 Fév - 12:53

» #METOOInceste : La loi à l’agenda de l’Assemblée Nationale !
par bye Ven 22 Jan - 13:39

» Projet Hercule : EDF serait éclaté en trois entités
par bye Sam 16 Jan - 9:00

» Les enjeux de l'intégration des bénéficiaires d'une protection internationale dans l'Union européenne
par bye Lun 11 Jan - 20:50

» La méthode Montessori en question
par bye Mer 23 Déc - 13:24

» L’environnement ? une préoccupation peu partagée par les adultes
par bye Mer 16 Déc - 12:08

» Terrorisme
par bye Lun 14 Déc - 18:45

» Éducation : il faut donner priorité aux vaincus
par bye Mar 8 Déc - 11:59

» JOURNÉE MONDIALE DE L'ENFANCE
par bye Ven 4 Déc - 17:14

» 25novembre : la lutte pour l'élimination des violences masculines continue !
par bye Mer 25 Nov - 15:07

» Les mobilisations étudiantes sous la menace de lourdes peines de prison
par bye Mar 24 Nov - 10:23

» Décision historique pour la justice climatique !
par bye Jeu 19 Nov - 20:00

» Et maintenant nous sommes là...
par bye Mer 18 Nov - 13:13

» Révélation scientifique: l’amour rend aveugle !
par gramophone Sam 7 Nov - 9:55

» La puissance de la solidarité syndicale internationale
par bye Ven 6 Nov - 11:53

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR

Le Deal du moment :
Frieren : le Tome 5 édition Collector du manga ...
Voir le deal
10.95 €

    téléphone portable

    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    téléphone portable Empty téléphone portable

    Message par bye Lun 26 Juil - 12:40

    Comment votre iPhone vous espionne...
    http://www.lesmotsontunsens.com/comment-votre-iphone-vous-espionne-7643
    13 juillet 2010 15:44, Les mots ont un sens, par Napakatbra

    Au mieux, Apple éprouve les pires difficultés à sécuriser ses logiciels. Au pire, la firme laisse volontairement trainer des failles de sécurité. Dans un cas comme dans l'autre, les fondus de l'iPhone ont du souci à se faire... Le ver est dans la pomme.
    Failles de sécurité dans l'iPhone

    Pour pirater de façon "conventionnelle" les données personnelles contenues dans un iPhone, il faut d'abord le jailbreaker pour ensuite y installer un mouchard, avec tous les risques que cela comporte. L'opération est longue et fastidieuse. En plus, elle laisse des traces. Trop dur ! Parlez-en à ces cinquante Roumains (hommes d'affaires, docteurs, ingénieurs, juge, officier de police) qui viennent de se faire alpaguer en utilisant cette méthode...

    Présumé iPhonant

    Mais l'iPhone s'est vendu à plus de 50 millions d'exemplaires depuis sa mise sur le marché en 2007. Assez pour aiguiser l'appétit des agences de sécurité US, qui cherchent à mieux cerner la bestiole. Le résultat est sans appel. "Il y a beaucoup de problèmes de sécurité dans la conception de l'iPhone, qui retient davantage de renseignements personnels que n'importe quel autre appareil", a affirmé Jonathan Zdziarski au Daily Telegraph. Cet ex-pirate informatique, aujourd'hui reconverti dans la formation des forces de police, a aussi déclaré qu'il soupçonnait que la sécurité de l'iPhone avait été volontairement négligée. Allez savoir pourquoi...

    Trois exemples


    Primo, le clavier de l'iPhone offre un cache de saisie permettant la correction syntaxique, d'une efficacité redoutable : il conserve en mémoire tout ce qui a été tapé sur le clavier au cours des 3 à 12 derniers mois. Deuxio, chaque fois qu'une application de localisation est fermée, l'appareil capture sa dernière position et la stocke. Tercio, les photos prises à partir d'un iPhone sont taguées. Il est par exemple possible, à partir d'une image publiée sur Internet, de connaître exactement le lieu de la scène ainsi que le numéro de série de l'appareil mis à contribution. Et, bien évidemment, il est quasiment impossible de désactiver ces fonctionnalités.

    L'iPhone touche l'iFond ?

    "Vous pensez que tout est supprimé, mais pour quiconque connait un peu la question, récupérer cette information est facile" admet Sam Brothers, un chercheur spécialisé travaillant pour les services de protection des frontières. Et sans laisser de trace, avec ça. Une opportunité pour les pandores. Une aubaine pour les barbouzes peu scrupuleuses et autres espions du dimanche. Si on n'arrête pas le progrès, quelquefois, c'est le progrès qui vous arrête... Vae victis.

    De l'iPhone 3G$ à l'iPhone 4, une nouvelle faille ?

    Comme le relevait récemment l'UFC-Que Choisir, à l'occasion de la sortie de la dernière mouture du joujou, Apple et ses partenaires commerciaux s'octroient la possibilité de collecter, d'utiliser et de partager les données de localisation géographique en temps réel des utilisateurs à des fins publicitaires. Et bientôt, l'appareil pourra exploiter vos conversations ? En tout bien tout honneur, bien sûr. La boucle est bouclée.
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    téléphone portable Empty Re: téléphone portable

    Message par bye Dim 21 Nov - 19:40

    Des pirates prennent le contrôle d’un million de téléphones portables
    China.org.cn | 10.11.2010

    mardi 16 novembre 2010

    Plus d’un million d’utilisateurs chinois de téléphones portables ont à leur insu envoyé des messages spam, pour un coût quotidien estimé à deux millions de yuans (300 000 dollars), après que leurs téléphones eurent récemment été infectés par un logiciel malveillant.

    Le logiciel zombie, dissimulé à l’intérieur d’un faux antivirus, envoie les informations de la carte SIM aux pirates, qui peuvent ensuite prendre à distance le contrôle du téléphone pour envoyer des adresses URL aux personnes présentes sur le carnet d’adresses de l’utilisateur. Il s’agit le plus souvent de liens publicitaires générant de l’argent en fonction du nombre de clicks.

    Les destinataires du message qui cliquent sur le lien se retrouvent infectés à leur tour, contribuant à répandre ainsi rapidement le virus, a rapporté hier la Télévision centrale de Chine.

    Selon un rapport publié par le Centre technique national de mesures d’urgence pour les réseaux informatiques, ce virus a fait un million de victimes durant la première semaine de septembre.

    Des virus semblables ont depuis fait leur apparition. Une entreprise de Beijing spécialisée dans la sécurité pour téléphones portables a notamment découvert depuis septembre dix autres logiciels malveillants similaires, dont certains sont capables de contourner les antivirus.

    Mettre un nom sur les pirates responsables s’avère également difficile. L’éditeur de l’application dans laquelle se dissimule le virus, Chengdu Qimiao (dans la province du Sichuan), dit ne pas en être la source.

    L’entreprise explique que ses affaires ont souffert de cette association.

    Chengdu Qimiao précise que les utilisateurs peuvent difficilement faire la différence entre l’application normale et un programme infecté.

    Source : China.org.cn


    --------------------------------------------------------------------------------
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    téléphone portable Empty Re: téléphone portable

    Message par bye Sam 28 Mai - 6:29

    Risques cancérigènes des téléphones portables : réunion à Lyon
    A. l’AFP | lagazettedescommunes.com | 25 mai 2011

    jeudi 26 mai 2011

    Plusieurs dizaines d’experts internationaux, réunis à Lyon sous l’oeil vigilant et soupçonneux d’associations, et en présence des industriels, vont essayer d’établir si les téléphones portables et les antennes-relais peuvent faire courir des risques de cancer.

    Les attentes sont importantes, les passions à vif et les intérêts économiques énormes.

    La réunion, entamée le 24 mai 2011 et qui va durer une semaine, a été organisée par le Centre international de recherche sur le cancer (Circ), une agence de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dont le siège est à Lyon.

    « Est-ce que c’est sûr d’utiliser mon téléphone portable ? » : en ouverture de la réunion, le directeur du Circ Christopher Wild a souligné, citant « une jeune personne », que les chercheurs « avaient des responsabilités à l’égard des utilisateurs ordinaires de cette technologie ».

    Le 31 mai, 31 experts de 14 pays vont tirer une conclusion globale de toutes les études sur les expositions aux radio-fréquences, telles que celles issues de la transmission de signaux (radio, télévision, télécommunications sans fil) ou de l’utilisation des téléphones portables.

    L’an dernier, la publication des résultats partiels de la vaste étude Interphone sur les téléphones portables, lancée en 1999 dans 13 pays, avait déçu : il n’y avait pas vraiment de risque avéré, mais il restait quand même « possible ».

    L’étude semblait déjà dépassée : les moins de 30 ans n’y étaient pas inclus, les personnes étudiées avaient un temps médian d’utilisation de 2h à 2h30 par mois. En contrepartie, les téléphones étaient plus puissants qu’aujourd’hui, et on utilisait beaucoup moins les textos.

    Selon le Circ, les experts ont à leur disposition depuis vendredi l’intégralité des résultats de l’étude Interphone.

    Pour assurer un résultat le moins contestable possible, ils ont été tenus de déposer des déclarations d’intérêt (liens éventuels avec les industriels), réactualisées avant la réunion.

    Expert exclu du groupe de travail - Un des experts, Anders Ahlbom, de l’Institut Karolinska de Suède, a été exclu du groupe de travail, étant au conseil d’administration d’une société de conseil travaillant auprès d’entreprises de télécommunications. Le Pr Ahlbom a refusé de venir à titre de simple « spécialiste invité », qui peut intervenir dans les discussions mais ne peut participer aux évaluations.

    Les associations Priartem et Agir pour l’environnement ont applaudi à cette décision, montrant une volonté de l’OMS de « mettre en oeuvre des procédures d’expertise plus vertueuses et du même coup moins contestables ».

    Un autre expert, René de Sèze, de l’Institut national de l’environnement industriel et des risques (Ineris), a admis avoir reçu des subventions importantes (plus de 100.000 euros, jusqu’en 2009) de la Fondation santé et radiofréquences, dont la moitié du budget provient de l’industrie du secteur. Mais il a été maintenu au groupe d’experts.

    Priartem et Agir pour l’environnement se sont aussi félicitées de la présence parmi les experts de l’oncologue suédois Lennart Hardell, qui a souvent mis en évidence les risques du portable, notamment pour les jeunes. Elles ont en revanche fortement regretté la non-publication des déclarations d’intérêt.

    Dans une lettre ouverte au Dr Wild, des scientifiques de différents pays, soutenus par l’Alliance internationale des fréquences électromagnétiques (IEMFA), ont manifesté le même regret, et ils ont craint que la présence d’ »observateurs » de l’industrie n’ait un effet « d’intimidation » sur des chercheurs toujours en quête de soutiens financiers

    ____ Cet article est en relation avec le dossier

    Les antennes-relais

    Voir en ligne : Débats passionnés sur les risques cancérigènes des téléphones portables

    http://www.lagazettedescommunes.com/66490/debats-passionnes-sur-les-risques-cancerigenes-des-telephones-portables/?utm_source=quotidien&utm_medium=Email&utm_campaign=26-05-2011-quotidien
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    téléphone portable Empty Re: téléphone portable

    Message par bye Sam 8 Sep - 9:08



    12 millions d’identifiants d’appareils Apple détenus par le FBI, et piratés

    Guillaume Champeau | numerama.com | mardi 04 Septembre 2012

    mardi 4 septembre 2012




    12 millions d’identifiants d’appareils Apple détenus par le FBI, et piratés
    Guillaume Champeau | numerama.com | mardi 04 Septembre 2012



    Selon le groupe de hackers AntiSec, qui en diffuse un large extrait, le FBI aurait en sa possession une base de données plus de 12 millions d’identifiants uniques d’appareils sous iOS (UDID), enrichie d’informations personnelles parfois très précises. Le groupe suspecte que le fichier soit utilisé pour tracker certains propriétaires d’iPhone.


    Le groupe de hackers AntiSec, qui avait pris il y a tout juste un an la succession de LulzSec pour diffuser de nouveaux documents obtenus en exploitant des failles de sécurité, a publié lundi une base de données qui soulève des questions. En effet, le groupe affirme avoir découvert sur l’ordinateur portable d’un agent du FBI un fichier intitulé "NCFTA_iOS_devices_intel.csv", qui contenait très exactement 12.367.232 identifiants uniques d’appareils fabriqués par Apple et tournant sous le système iOS.

    La base contiendrait des "Identifiants Uniques d’Appareil (UDID), des noms d’utilisateur, des noms d’appareils, des types d’appareil, des tokens pour le Service de Notification par Push d’Apple, des codes postaux, des numéros de téléphone mobile, des adresses, etc.", indique AntiSec dans un communiqué très politisé et rédigé avec soin. Le groupe précise que "les champs de détails personnels qui font référence à des gens apparaissent souvent vides, laissant la liste incomplète dans une large part".

    AntiSec publie un extrait de 1 million de ces UDID, nettoyé de toutes informations personnelles. "Certains appareils (listés) contenaient beaucoup d’informations", prévient-t-il. "D’autres, pas plus qu’un code postal ou presque rien".

    Le document aurait été découvert en mars 2012 sur un ordinateur portable Dell Vostro utilisé par un "Agent Spécial Superviseur" du FBI, qui officie dans la Regional Cyber Action Team du FBI. C’est l’exploitation d’une faille Java (la vulnérabilité AtomicReferenceArray) qui aurait permis aux hackers de gagner l’accès au système et de télécharger plusieurs documents présents sur le bureau.

    Selon le groupe de hackers, le fichier pourrait être exploité par le FBI pour mettre en place un système de surveillance des détenteurs d’appareils sous iOS. Le mot "intel" présent dans le nom du fichier pourrait en effet être un raccourci du terme "intelligence", utilisé en anglais pour désigner le "renseignement" au sens policier du terme.

    En avril 2012, Apple a décidé de ne plus laisser les développeurs (en particulier les régies publicitaires) utiliser le UDID pour identifier les utilisateurs. Il travaille depuis sur une alternative. Le FBI a pu réunir cette base en collectant lui-même les UDID utilisés dans les communications depuis iOS, et remplir la base de données en croisant les UDID avec d’autres informations, notamment de géolocalisation.

    "Ce concept d’identifiant codé dans le matériel devrait être éradiqué de tout appareil sur le marché à l’avenir", prévient AntiSec.

    http://www.numerama.com/magazine/23596-12-millions-d-identifiants-d-appareils-apple-detenus-par-le-fbi-et-pirates.html
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    téléphone portable Empty Re: téléphone portable

    Message par bye Dim 27 Jan - 8:33

    Portables et cancer : l’Agence européenne de l’environnement réclame des mesures d’urgence
    YANN-ANTONY NOGHÈS | BFMTV.COM | MERCREDI 23 JANVIER 2013
    mercredi 23 janvier 2013
    jpg

    Portables et cancer : l’Agence européenne de l’environnement réclame des mesures d’urgence
    Yann-Antony Noghès | bfmtv.com | mercredi 23 janvier 2013


    L’agence européenne de l’environnement doit rendre public ce mercredi un rapport dans lequel elle observe un lien probable entre risque de cancer et utilisation du téléphone portable. BFMTV a obtenu ce rapport en avant-première.

    Le débat sur la nocivité du portable risque de repartir de plus belle. L’agence européenne de l’environnement doit rendre public ce mercredi un rapport dans lequel elle observe un lien probable entre risque de cancer et utilisation du téléphone portable.

    Dans ce texte, l’agence appelle à prendre d’urgence plusieurs mesures. Des mesures qui risquent d’être largement freinées par l’industrie du mobile, qui pèse plusieurs centaines de milliards d’euros.

    De nombreuses études révèlent la dangerosité des ondes électromagnétiques, mais tout autant d’études (financées par l’industrie du mobile) montrent qu’il n’y a aucun risque. Dans ce contexte, il est alors difficile de se faire une opinion parfaitement claire.

    Des conséquences économiques importantes
    Pourtant, de plus en plus de cas alarment les experts. Ainsi, un Italien qui avait téléphoné 6 heures par jour durant 12 ans, s’est retrouvé avec une tumeur au cerveau.

    Mais dans ce débat aux vastes conséquences économiques et sociétales, la Commission européenne veut calmer le jeu. "Nous avons des cas, oui, parfois tranchés par la justice", modère Frédéric Vincent, porte-parole de la Commission. "Mais avant de prendre toute décision, nous devons d’abord avoir une vue plus générale."

    Or, pour l’agence, les mesures sont à prendre dès maintenant.

    Téléphoner en voiture serait particulièrement dangereux
    Selon elle, il est impératif de prendre des mesures de précaution des maintenant pour limiter l’exposition de la tête et réduire la possibilité de tumeur.

    Parmi les mesures de précaution, ne plus coller le téléphone à l’oreille et changer toutes les deux minutes d’oreille.

    L’agence préconise également de ne pas téléphoner en voiture. Car au-delà des risques évidents d’accident, c’est le passage d’une antenne à relais à une autre qui augmente les risques d’expositions.

    http://www.bfmtv.com/societe/portables-cancer-lagence-europeenne-lenvironnement-reclame-mesures-durgence-431194.html
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    téléphone portable Empty Re: téléphone portable

    Message par bye Sam 2 Fév - 8:38

    Ondes des mobiles, WiFi : comment le gouvernement a censuré les écolos + Pétition
    SOPHIE CAILLAT - ROBINS DES TOITS | CYBERACTEURS.ORG - RUE89.COM | LUNDI 28 & MARDI 29 JANVIER 2013
    mardi 29 janvier 2013

    sur cette page
    Ondes des mobiles, WiFi : comment le gouvernement a censuré les écolos
    Sophie Caillat | rue89.com | lundi 28 janvier 2013
    Cyber @ction N° 520 Encadrement des technologies sans fil : le renoncement c’est maintenant ?
    Robins des Toits | cyberacteurs.org | mardi 29 janvier 2013


    sur le net
    Robin des Toits
    Association Nationale pour la Sécurité Sanitaire dans les Technologies Sans Fils
    Next-up News
    des spécialistes qui vous informent et agissent par leurs actions pour le combat contre la pollution environnementale des CEM



    haut de page



    Ondes des mobiles, WiFi : comment le gouvernement a censuré les écolos
    Sophie Caillat | rue89.com | lundi 28 janvier 2013

    Une proposition de loi contre les nuisances électromagnétiques va être discutée cette semaine. Elle a été expurgée de tout ce qui aurait pu fâcher les opérateurs.


    François Hollande regarde son smartphone dans les studios de Martinique première, le 4 juillet 2011 (Patrick Coppée/AFP)

    Y a-t-il, en germe dans les ondes électromagnétiques, un potentiel « scandale de l’amiante » ? Au nom du principe de précaution, les écologistes ont déposé une proposition de loi, en décembre dernier, pour protéger le public des technologies sans fil. Le débat, qui démarre jeudi prochain au Parlement, est un pétard mouillé.

    Il ne reste déjà presque plus rien du texte d’origine, après son passage mercredi en commission. Denis Baupin, vice-président Europe écologie - Les Verts de l’Assemblée nationale, résume :

    « La logique du gouvernement est plus dictée par l’envie de développer les services en matière de nouvelles technologies que de protéger la population.

    Nous, on pense que ce ne sont pas les opérateurs qui décident des politiques publiques. »

    C’était pourtant écrit en toutes lettres dans l’accord de gouvernement PS-EELV, signé avant la victoire de François Hollande :

    « Nous appliquerons le principe de précaution sur les champs électromagnétiques. »

    Le principe de précaution, ôté du titre
    Las, la commission des affaires économiques a dépouillé le texte de la députée Laurence Abeille (EELV) point par point, allant même jusqu’à faire changer son titre (le « principe de précaution » a disparu).

    La niche parlementaire dévolue au groupe écologiste est déjà étroite (une journée par an pour 17 députés). Mais le sort que subit sa proposition de loi-phare en dit long sur le rapport de force que le gouvernement est en train d’imposer à son allié. Plus fort, la ministre de l’Ecologie Delphine Batho a l’intention de réglementer elle-même sur les seuils d’exposition, après la remise en juin 2013 d’un rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), nous confirme son cabinet.

    « Nous voilà revenus à avant 2009 et l’organisation du Grenelle des ondes », se désole Etienne Cendrier, porte-parole de l’association Robin des toits, qui milite depuis dix ans pour empêcher un « scandale sanitaire ».


    « Et si la téléphonie mobile devenait un scandale sanitaire ? » de Etienne Cendrier, éd. du Rocher (RobinDesToits.org)

    Pourtant, les champs électromagnétiques de radiofréquences, ont été classés en mai 2011 dans la catégorie « peut-être cancérogènes pour l’homme » par le Centre international de recherche sur le cancer de l’OMS. La seule mesure prise par la France depuis est d’édicter des règles de bonne conduite aux usagers des téléphones mobiles.

    Pour la première fois donc, les pouvoirs publics allaient se doter d’outils coercitifs. Mais la volonté de ne pas fâcher les opérateurs, qui commencent à déployer la 4G, ajoutée à ce que Noël Mamère a appelé le « problème culturel [des écologistes] avec le reste de la gauche » ont eu raison de la promesse initiale.

    Récit en trois moments d’un minutieux torpillage.

    1
    Attendre... la fin des expérimentations
    L’abaissement des seuils à 0,6 V/M serait possible, mais...

    La pollution par les ondes a été l’une des grandes oubliées du Grenelle de l’Environnement, en 2007. Mais devant l’inquiétude des riverains d’antennes-relais, et les démontages ordonnés par la justice, la ministre Nathalie Kosciusko-Morizet avait voulu calmer le jeu. Et mit tout le monde autour de la table, dans une grand-messe qui s’est terminée par un claquage de porte d’une partie des ONG.

    Principale avancée de ce Grenelle : la mise en place d’un comité opérationnel sur la diminution de l’exposition aux ondes électromagnétiques. Pilotée par l’Agence nationale des fréquences (ANFR) et le ministère de l’Ecologie, associant opérateurs et associations, une expérimentation a été menée sur la faisabilité d’une moindre exposition du public aux ondes. Les seuils maximum, actuellement situés entre 41 et 61 volts/mètre sont obsolètes : l’exposition moyenne du public est de l’ordre d’1 V/M.

    Du coup, a été testé l’abaissement à 0,6 V/M, seuil déjà adopté par la ville de Salzbourg en Autriche et recommandé par le Conseil de l’Europe, au nom du principe de précaution. Les résultats de ces tests réalisés dans seize villes sont attendus pour juin, mais déjà disponibles pour : Paris, Grenoble et la commune rurale de Grandchamp (Morbihan). Prolème : ils n’arrangent pas les opérateurs et l’Agence nationale des fréquences va les retravailler. L’association Robin des toits a décidé de suspendre sa participation au groupe de travail, estimant, selon son porte-parole Etienne Cendrier, que :

    « Le contrat initial n’est pas respecté : nous avions obtenu de haute lutte la reconfiguration, c’est-à-dire la reconstitution concrète de la baisse de l’exposition à 0,6 V/M et on voit que c’est possible. Or ils refusent de donner les résultats car ça ne les arrange pas.

    A Paris, il faut multiplier par trois le nombre d’antennes, à Grenoble par 1,6, ils auraient préféré qu’il faille les multiplier par dix, ç’aurait été dissuasif. »

    A l’Agence nationale des fréquences, le directeur de la stratégie, Bernard Celli, voit une « impossibilité pratique » à multiplier par trois le nombre d’antennes (il y en a déjà 60 000 en France), et craint que ça ne « renchérisse considérablement le prix des abonnements ».

    Face à ce que Robin des toits qualifie de « sabotage », l’association annonce qu’elle ne « joue plus » et va reprendre les recours en justice contre les antennes.

    2
    Attendre... encore les études sanitaires
    Les effets sur la santé sont potentiels, mais...

    Le rapport que va rendre l’Anses à l’été est le troisième sur le sujet depuis 2003. Un groupe de travail désormais pérenne va analyser la littérature scientifique récente. L’agence jure que ses experts sont dénués de lien d’intérêts avec l’industrie, mais la composition du groupe n’étant pour l’instant pas connue, il n’est pas possible de le vérifier.

    L’agence espère arriver à une position tranchée, alors que les points de vue sont aujourd’hui irréconciliables entre :

    le rapport de Bioinitiative, un rassemblement de chercheurs sans lien avec l’industrie, selon lesquels « le risque biologique est clairement établi », même à faible exposition, avec des effets sur la fertilité, et sur la barrière hémato-encéphalique, et un risque accru de cancer du cerveau ;
    l’avis de l’Académie de médecine, publié en réaction et qui dit exactement le contraire : aucun risque, selon les pontes. Pas étonnant, puisqu’il est piloté par André Aurengo, qui a été membre du conseil scientifique de Bouygues Télécom.
    L’Anses ne veut évidemment pas dire dans quel sens elle penchera, mais le chef de l’unité qui conduit l’évaluation, Olivier Merckel, nous confie que :

    « D’après les études épidémiologiques, on est plutôt sur des risques faibles. A des niveaux de champs élevés on sait ce qui se passe (ça chauffe), mais LA question là c’est de savoir si la nature des signaux, modulés et par exemple avec des modulations différentes, a un effet sur le vivant, c’est la question.

    Aucune étude sanitaire ne pourra être faite en préalable au déploiement de la 4G, on va analyser les modifications sur l’exposition que cela va entraîner, mais il n’y a pas encore d’étude biologique, ou sur le comportement des animaux. »

    3
    Ne pas attendre pour retirer les mesures simples
    Une à une, toutes les restrictions ont été retirées

    La proposition pragmatique, lancée par Corinne Lepage en 2011, qui consiste à rendre l’oreillette obligatoire, ne figure même pas dans la proposition de loi de Laurence Abeille. L’interdiction d’utilisation pour les enfants n’existe pas, seule la publicité pour les moins de 14 ans est retenue.

    L’idée d’interdire le WiFi dans les crèches et de le limiter dans les écoles, collèges et lycées a aussi été supprimée par le PS, pour ne pas contrarier le plan numérique de Peillon. Ce à quoi la députée Laurence Abeille répond :

    « L’école numérique, ce n’est pas l’école du WiFi, on pourrait se connecter par câble, y compris pour les iPad, à terme. »

    « On est pour la modernité ET la réduction des impacts, c’est comme quand on a imposé les ceintures de sécurité dans les voitures », ajoute son collègue Denis Baupin.

    La mutualisation des réseaux, c’est-à-dire la possibilité pour les opérateurs, de partager les antennes (effective depuis l’arrivée sur le marché de Free, qui loue le réseau d’Orange), est une autre piste pour réduire l’exposition des populations. René Dutrey, adjoint au Développement durable de Paris et élu du XIVe arrondissement, est persuadé que :

    « C’est l’avenir, cela permettrait d’abaisser le seuil à 0,6 V/m, et les opérateurs y ont intérêt car ils savent que la concurrence ne se joue plus sur la couverture mais sur les services. »

    Mais l’article prévoyant un réseau unique a lui aussi été supprimé en commission.

    Finalement que restera-t-il de ce qui devait être la grande proposition de loi écologiste de l’année ? Quelques mesurettes comme :

    la désactivation par défaut du WiFi,
    l’indication de l’émission électromagnétique sur tout appareil qui émet des ondes,
    une campagne de prévention sanitaire...
    Bref, des broutilles. « Au moins, le débat aura été ouvert », se consolent des élus EELV.


    haut de page



    Cyber @ction N° 520 Encadrement des technologies sans fil : le renoncement c’est maintenant ?
    Robins des Toits | cyberacteurs.org | mardi 29 janvier 2013

    cyberaction mise en ligne le mardi 29 janvier 2013

    En partenariat avec : Robins des Toits
    Elle sera envoyée à : Président de l’Assemblée Nationale, votre député et à votre député

    Elle prendra fin le : dimanche 30 juin 2013



    http://www.rue89.com/rue89-planete/2013/01/28/ondes-des-mobiles-wifi-comment-le-gouvernement-censure-les-ecolos-238960

    Contenu sponsorisé


    téléphone portable Empty Re: téléphone portable

    Message par Contenu sponsorisé

      Sujets similaires

      -

      La date/heure actuelle est Sam 2 Juil - 22:29