LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Moi, Nestor Makhno (épisode 9) – Il y a 100 ans, l’autre guerre d’Ukraine – Feuilleton
par bye Jeu 21 Juil - 20:17

» AVORTEMENT AUX USA, NOUS NE VOULONS PAS PERDRE DE DROITS, NOUS VOULONS EN GAGNER !
par bye Mar 28 Juin - 12:51

» Michel Piron en garde à vue. Derrière Jacquie et Michel : un système organisé de proxénétisme et de viols.
par bye Jeu 16 Juin - 15:33

» EuroSatory : Visioconférence et Rassemblements contre le commerce des armes
par bye Lun 6 Juin - 17:32

» Entretien avec Yamina Saheb (GIEC) : “Il y a eu quelques réticences pour mettre le terme de sobriété dans le dernier rapport”.
par bye Mer 1 Juin - 8:37

» Retour sur l’accueil des déplacés d’Ukraine dans les Hautes-Alpes
par bye Mar 31 Mai - 16:17

» L’industrie pornocriminelle cible les enfants et la justice abdique !
par bye Mer 25 Mai - 16:23

» Le Royaume-Uni renforce son arsenal juridique contre les personnes en besoin de protection
par bye Jeu 19 Mai - 10:42

» Recrutement enseignant : une crise des plus inquiétantes pour l’avenir de l’école
par bye Jeu 19 Mai - 10:36

» Moi, Nestor Makhno (épisode 7) – Il y a 100 ans, l’autre guerre d’Ukraine – Feuilleton
par bye Mer 11 Mai - 11:53

» Le "Tous capables" l'Education Nouvelle Le Groupe Français d'Education Nouvelle
par bye Ven 6 Mai - 12:42

» Menaces sur le droit à l’avortement aux Etats-Unis : le collectif Avortement Europe dénonce une énième tentative de restreindre le droit des femmes à disposer de leur corps !
par bye Ven 6 Mai - 12:30

» Biélorussie : la plus grande attaque anti-syndicale du siècle en Europe
par bye Ven 29 Avr - 12:15

» Les associations dénoncent la différence de traitement envers les ressortissants non-Ukrainiens
par bye Ven 22 Avr - 6:21

» SUD éducation gagne l’indemnité REP/REP+ pour les AED !
par bye Jeu 21 Avr - 17:21

» Guerre en Ukraine : que contient la directive sur la protection temporaire de 2001 ?
par bye Dim 17 Avr - 9:50

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par gramophone Ven 15 Avr - 8:59

» Mutations-sanctions à l'école Pasteur (93) : dans « l'intérêt du service public », nous devons faire front !
par bye Jeu 14 Avr - 8:42

» 6e rapport du GIEC : quelles solutions face au changement climatique ?
par bye Ven 8 Avr - 12:34

» Cabinets de conseil : quand le Sénat fustige le gouvernement
par bye Mer 6 Avr - 16:36

» Les fresques carabines : une institutionnalisation des violences sexistes à l’hôpital
par bye Dim 13 Mar - 12:35

» L’Ukraine au coeur… de la classe, l’école au coeur du monde
par bye Ven 4 Mar - 17:34

» 8 Mars 2022 : Grève féministe Déferlante pour l'égalité !
par bye Mar 1 Mar - 11:08

» Une guerre “culturelle”
par bye Jeu 24 Fév - 19:27

» Nouveau camp fermé de Samos : « Barbelés, clôtures, couvre-feu […] le camp ressemble à une prison. »
par bye Jeu 17 Fév - 18:07

» Exterminez toutes ces brutes
par bye Ven 4 Fév - 10:22

» Entretien avec Laurence Scialom : « Ne pas mettre la lutte contre la dégradation de notre biosphère au cœur de la gouvernance européenne serait une erreur historique »
par bye Mer 26 Jan - 15:55

» Osez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiquesOsez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiques
par bye Lun 24 Jan - 11:46

» La mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland PfefferkornLa mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland Pfefferkorn
par bye Sam 22 Jan - 10:48

» Répression pour un poème au Lycée Marcelin Berthelot de Pantin.
par bye Mer 12 Jan - 20:42

» CP/ Présidence française de l'Union européenne : Une alternative pour une politique d'asile européenne réellement solidaire est possible
par bye Ven 24 Déc - 9:47

» Les fresques carabines reconnues contraires à la dignité des femmes !
par bye Mar 21 Déc - 17:56

» Frontière biélorusse : quel impact des propositions de la Commission visant à déroger au droit d’asile européen ?
par bye Ven 17 Déc - 8:59

» contre le système pornocriminel
par bye Mer 15 Déc - 18:39

» S’émanciper dès la maternelle par le travail et la coopération
par bye Mer 15 Déc - 11:40

» La coopérative pédagogique : Paroles de filles
par bye Ven 3 Déc - 10:32

» La maltraitance des migrants n’est pas une fatalité »
par bye Mar 30 Nov - 18:47

» Lutter contre la violence… pour de vrai
par bye Jeu 25 Nov - 13:13

» République blindée, Projet Local d’Évaluation, chefs dans les écoles… Fin de règne rue de Grenelle
par bye Mer 17 Nov - 13:02

» Campagne d’Eric Zemmour : un masculiniste revendiqué prétendant à l’Elysée ?
par bye Jeu 11 Nov - 12:07

» Affaire Jacquie et Michel : 4 “acteurs” mis en examen pour viol, la fin de l’impunité !
par bye Mar 2 Nov - 18:34

» Réinstallation des réfugiés afghans dans l’UE : des promesses, pas d’engagements chiffrés
par bye Sam 23 Oct - 8:14

» La marchandisation généralisée des relations humaines et des corps coïncide avec l’échec de l’ambition démocratique
par gramophone Mer 20 Oct - 19:33

» À Montpellier, descente de police contre des sans-papiers venus au contre sommet France-Afrique
par bye Mar 19 Oct - 19:07

» Climat : nous l’avons fait, l’Etat n’a plus le choix !
par bye Ven 15 Oct - 12:36

» L’école des sans-école… des jeunes migrants refusés d’école
par bye Mer 13 Oct - 11:27

» La France envoie ses déchets nucléaires en Sibérie !
par bye Mar 12 Oct - 18:05

» Total Energies et Le Louvre : alliés contre le climat
par bye Mer 6 Oct - 16:55

» L’école est à la fois un lieu de formation et d’expression des bandes
par bye Mer 6 Oct - 9:19

» Analyse/déclaration sur la vente de sous-marins américains à l’Australie
par bye Sam 2 Oct - 9:32

» À celles et ceux qui ne sont pas rentré·es,
par bye Mer 29 Sep - 11:55

» « Nous n’avons pas besoin et nous ne voulons pas d’un petit chef ! »…
par bye Mar 21 Sep - 17:18

» Noël : fêtes familiales ou marché de dupe ?
par gramophone Mar 21 Sep - 15:57

» Les troubles de l’érection
par gramophone Mar 21 Sep - 14:36

» Le 28 septembre, c'est la journée internationale de droit à l'avortement !
par bye Lun 20 Sep - 19:35

» Biélorussie : les migrants victimes de l’instrumentalisation de la question migratoire
par bye Mer 15 Sep - 19:46

» Accueil des Afghans évacués de Kaboul
par bye Ven 10 Sep - 16:48

» Marseille : un discours de chef(s) !
par bye Mer 8 Sep - 11:53

» HECTAR grand projet inutile, priorité au service public !
par bye Mer 1 Sep - 19:09

» Rapport du GIEC : Jean Jouzel appelle à une réaction
par bye Mer 11 Aoû - 5:07

» J’évite de prendre l’avion
par bye Lun 12 Juil - 20:45

» Condamné à agir d’ici 9 mois, l'Etat ne réagit pas...
par bye Ven 2 Juil - 9:05

» ENFIN L'ÉGALITÉ, la PMA pour toutes adoptée !
par bye Mer 30 Juin - 12:12

» Projet de loi sur l’enfance : le choix du contrôle plutôt que de la protection pour les mineurs isolés étrangers
par bye Sam 19 Juin - 12:16

» Appel pour les libertés, contre les idées d’extrême-droite : mobilisons-nous le 12 juin !
par bye Mar 8 Juin - 11:52

» Soutien à l’enseignante empêchée de faire cours en raison de son masque
par bye Mer 2 Juin - 18:35

» La junte du Myanmar suspend plus de 1 600 enseignant·es
par bye Mar 25 Mai - 12:24

» Manifeste pour la suspension des brevets liés au Covid 19
par bye Dim 23 Mai - 16:49

» Les dépenses militaires face aux besoins humains. Les centaines de milliards de la honte
par bye Mer 19 Mai - 18:00

» Évaluer n’est pas noter
par bye Lun 17 Mai - 11:22

» Le bilan chiffré du règlement Dublin ne plaide pas pour son maintien
par bye Mer 5 Mai - 12:37

» La compensation carbone, inefficace pour réduire les émissions du secteur aérien
par bye Mar 20 Avr - 8:39

» GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"
par bye Ven 16 Avr - 12:34

» Covid-19 : quel impact sur les procédures d’éloignement des migrants ?
par bye Ven 2 Avr - 12:45

» Médecins : stagnation des effectifs mais baisse de la densité médicale
par bye Ven 2 Avr - 12:36

» Encore une attaque des fascistes contre une librairie libertaire
par bye Lun 22 Mar - 12:40

» A partie du 17 mars, la France est à découvert climatique
par bye Mer 17 Mar - 11:49

» Non, on ne peut pas être « féministe » et agresser des survivantes de la prostitution et des féministes le 8 mars.
par bye Jeu 11 Mar - 9:39

» Les députés les Républicains font entrave au droit à l’avortement pour toutes !
par bye Jeu 18 Fév - 12:16

» Méditerrannée : reprise des sauvetages en mer pour l'Ocean Viking
par bye Jeu 4 Fév - 19:44

» Nouveau numéro du journal Casse-rôles
par bye Lun 1 Fév - 12:53

» #METOOInceste : La loi à l’agenda de l’Assemblée Nationale !
par bye Ven 22 Jan - 13:39

» Projet Hercule : EDF serait éclaté en trois entités
par bye Sam 16 Jan - 9:00

» Les enjeux de l'intégration des bénéficiaires d'une protection internationale dans l'Union européenne
par bye Lun 11 Jan - 20:50

» La méthode Montessori en question
par bye Mer 23 Déc - 13:24

» L’environnement ? une préoccupation peu partagée par les adultes
par bye Mer 16 Déc - 12:08

» Terrorisme
par bye Lun 14 Déc - 18:45

» Éducation : il faut donner priorité aux vaincus
par bye Mar 8 Déc - 11:59

» JOURNÉE MONDIALE DE L'ENFANCE
par bye Ven 4 Déc - 17:14

» 25novembre : la lutte pour l'élimination des violences masculines continue !
par bye Mer 25 Nov - 15:07

» Les mobilisations étudiantes sous la menace de lourdes peines de prison
par bye Mar 24 Nov - 10:23

» Décision historique pour la justice climatique !
par bye Jeu 19 Nov - 20:00

» Et maintenant nous sommes là...
par bye Mer 18 Nov - 13:13

» Révélation scientifique: l’amour rend aveugle !
par gramophone Sam 7 Nov - 9:55

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR

Le Deal du moment :
Coffret Pokémon Ultra Premium Dracaufeu 2022 en ...
Voir le deal
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon Japon : le display Pokémon Go de retour en stock sur ...
Voir le deal

    Un Homme Noir Libre emprisonné

    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8994
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Un Homme Noir Libre emprisonné Empty Un Homme Noir Libre emprisonné

    Message par bye Sam 26 Avr - 11:38

    Alors qu’il va bientôt avoir 60 ans, le journaliste et activiste toujours emprisonné continue de produire de la littérature et des essais car dit-il « la lutte contre le complexe industriel carcéral est plus grande que moi » et il réaffirme sa confiance en les gens qui se mobilisent pour lui.

    Je suis penseur, écrivain, activiste, créateur, homme, père, époux, grand-père, et fils, mais surtout je suis un homme noir libre, vivant en prison.

    - « Pourquoi te considères-tu libre » ?

    - « Parce que je dis ce qui est dans mon cœur ».

    Ainsi se définit Mumia Abu-Jamal dans un bref dialogue avec Marc Lamont Hill, co-auteur de son septième livre The classroom and the cell (La salle de classe et la cellule).

    Alors que s’approche la date du 24 avril et avec elle la célébration du 60ème anniversaire de Mumia en Philadelphie aux Etats-Unis, de plus de gens expriment leur sympathie pour cet homme noir libre qui dit toujours ce qu’il a dans le cœur bien qu’il soit dans une position de grande vulnérabilité. S’étend aussi un sentiment de ras-le-bol pour ce long emprisonnement de 32 ans, 4mois et 15 jours. « Il faut le sortir de là, et tout de suite ! » dit un des musiciens qui jouera au « FestivalfreeMumia » à Mexico pendant la semaine du 21 au 26 avril.

    Il est évident que Mumia a des ennemis terribles, à commencer par l’Ordre Fraternel de la Police (FOP). Ces mêmes policiers qui le surveillaient déjà quand il était un jeune Panthère Noire et qui arrêtèrent le journaliste reconnu comme étant « la voix des sans voix le 9 Décembre 1981 ; les mêmes qui faillirent le tuer de leurs coups et l’accusèrent de l’assassinat du policier blanc Daniel Faulkner.

    De même que le Parquet et un juge qui jura qu’ « il allait les aider à frire le nègre » le FOP, réussit à fabriquer des preuves contre lui, à le faire condamner à mort et à le maintenir dans des conditions de torture dans le couloir de la mort pendant presque trois décades. Maintenant, ils s’entêtent à dire qu’il ne sortira pas vivant de prison. Mais tout ne leur réussit pas toujours, comme on l’a vu en 2011, quand ils furent obligés de renoncer à leur vœu de le tuer par la voie officielle.

    Pour connaitre Mumia Abu-Jamal, sa pensée et sa lutte, il n’y a pas de meilleure façon que de lire ses écrits. Il enregistre deux essais radiophoniques au moins par semaine que l’on peut écouter en anglais sur www.prisonradio.org, et ces essais (traduits en espagnol) peuvent être lus également dans plusieurs médias libres du Mexique et d’autres pays.

    Mumia a aussi écrit sept livres (il est en train de terminer le huitième, sur l’empire Nord Américain). Les autorités étatsuniennes considèrent ses écrits comme dangereux car ils révèlent beaucoup de leurs crimes, et, de plus, modèlent la pensée et l’action anti-système. C’est pour ces mêmes raisons que les âmes rebelles le recherchent.

    Les trois premiers livres sont des compilations de ces essais qui comprennent un grand nombre de thèmes, dont la vie en prison et le système d’injustice aux Etats-Unis qui a ses racines dans l’esclavage. Dans ces textes, Mumia raconte plusieurs histoires de prisonniers spéciaux punis par des lois si sévères qu’elles ont été un facteur clef de l’augmentation de la population carcérale aux Etats-Unis (passant approximativement de 250 000 prisonniers au début des années 70 à presque 2 millions aujourd’hui).

    Son premier livre Live from death row (En direct du couloir de la mort) publié en 1995 par les Editions Addison-Wesley, impulsa fortement un mouvement international pour l’abolition de la peine de mort. Pour effrayer les éditeurs, l’Ordre Fraternel de Police et la veuve Faulkner louèrent un hélicoptère pour survoler l’immeuble avec une banderole où l’on pouvait lire : « Addison-Wesley soutient un assassin de policiers ». Son second livre Death blossoms (La mort en fleurs), sortit en 1997 ; le troisième, All things censored (Condamné au silence), en 2000. Ce dernier fut une réponse à la Radio Publique Nationale (NPR), qui avait censuré une compilation de ses essais sous la pression policière et sénatoriale.

    Peut-être le livre le moins connu de Mumia est–il Faith of ours ancestors (la foi de nos ancêtres) : un examen de la vie spirituelle des peuples africains et afro-américains, publié par Africa World Press en 2003. L’histoire commence en Afrique. Le continent, reconnu de façon générale par les archéologues comme le berceau de l’humanité, a pourtant été présenté en occident depuis 500 ans comme « une terre d’obscurité » dont les habitants avaient besoin de salvation. Et cette salvation justifiait l’expansion coloniale, l’exploitation et la conquête de l’Afrique durant des siècles.

    Mumia s’intéresse aux chemins spirituels choisis par les africains aussi bien sur le continent que dans la diaspora, pour survivre et résister à l’esclavage et au colonialisme. Dans son livre des passages se réfèrent au rejet des missionnaires chrétiens en Abyssinie et aux mouvements anti colonialistes plus modernes, comme celui de Simon Kimbangu au Congo. Il mentionne l’aversion de beaucoup d’esclaves envers les prédicateurs blancs et leurs messages d’acceptation de l’esclavage comme volonté de Dieu durant toute la période de l’esclavage dans les Amériques. En revanche les esclaves, qui se réunissaient en secret dans les forêts pour des cérémonies avec chants et tambours sacralisaient la liberté. Ils adoraient la liberté plutôt qu’un Dieu oppresseur.

    Mumia fait référence au développement un siècle plus tard du mouvement Rastafari en Jamaïque, de l’influence de Marcus Garvey et du temple de la science Mauresque et la Nation d’Islam dans les communautés noires des Etats-Unis. Le livre consacre une partie à la féminité divine et une autre à l’organisation naturaliste MOVE, qui considère que toute forme de vie est sacrée et adore la Mère Nature.

    Un livre qui reflète une partie importante de la lutte de Mumia est We want freedom ;(une vie avec le parti des Panthères noires) publié en 2004 par South End Press.

    Le Parti fut fondé le 15 Octobre 1966 à Oakland en Californie, et deux ans après le jeune Mumia aida à fonder le groupe de Philadelphie où il participa à des projets de survie communautaire, vendit des journaux du parti et y écrivit des articles ; c’est ainsi que débuta son métier de journaliste. Il prit un engagement envers le programme du parti : liberté, emploi, logement, éducation, nourriture, justice, exemption du service militaire, droit à l’auto-défense, et un plébiscite pour établir une nation afro-américaine indépendante et socialiste.

    Mumia Abu-Jamal signale que plus de la moitié des panthères Noires étaient des femmes et qu’elles dirigeaient souvent le travail au quotidien dans la plupart des villes. Il inclue des textes écrits par certaines d’entre elles qu’il leur demanda pour ce livre. Pour lui, les femmes représentaient « le meilleur de l’organisation ».

    Mumia explique que les Panthères Noires n’étaient pas seulement une continuation du mouvement des droits civils fondé par Martin Luther King, mais s’inscrivaient dans une tradition de soulèvements d’esclaves qui eurent lieu pendant trois siècles, d’esclaves fugitifs qui trouvaient refuge auprès des indigènes et se battirent avec eux, de tentatives pour établir des gouvernements indépendants, du mouvement abolitionniste ; tout cela comme rejet à « l’ implacable cauchemar de la démocratie herrenvolk » régnante aux Etats-Unis. Il souligne que l’ « histoire afro-américaine est enracinée en la proposition radicale que l’Amérique n’est pas une terre de liberté, mais un lieu d’absence de libertés, un terrain de répression et d’insécurité ».

    En 2009, Mumia Abu-Jamal publia jailhouse lawyers (prisonniers avocats d’autres prisonniers). Il dit qu’il y a des dizaines de milliers d’avocats autodidactes dans les prisons des Etats-Unis. Peu connus dans la société, ce sont des hommes et des femmes qui défendent leur propre cause et celles d’autres détenus, ou effectuent des requêtes pour des changements dans les conditions des prisons. Face au mépris des juges et des procureurs, le manque extrême de ressources et l’apathie publique, les avocats de l’intérieur de la prison perdent fréquemment leurs procès mais obtiennent également d’impressionnantes victoires.

    Mumia rappelle par exemple que « la honteuse condamnation de neuf personnes faisant partie du MOVE a entre 30 et 100 ans de prison en 1978, fut suivie d’une incroyable victoire pour cette organisation en 1981, quand Mo et John Africa se défendirent eux mêmes avec succès pour les charges de possession d’armes et d’explosifs dont on les accusait. Leurs tactiques peu communes inclurent une citation à comparaitre de leurs neuf compagnons incarcérés afin de témoigner sur les buts de leur lutte, le bon caractère de John Africa et sur la trahison des témoins à charge, ainsi qu’un discours final d’Africa sur la survie de la planète. A la stupéfaction de tous, sauf de John Africa, le jury les larmes aux yeux les innocenta complètement ».

    The classroom and the cell (La salle de classe et la cellule), publié par Third World Press en 2012, est une collaboration entre Mumia et Marc Lamont Hill, professeur et commentateur à la télévision. Dans cet intéressant livre, les deux hommes partagent leurs réflexions sur des thèmes comme l’identité, l’histoire, la culture, le leadership, la prison, l’école, l’amour et la masculinité dans les communautés noires des Etats-Unis.

    La conversation suivante a eu lieu alors que Mumia était encore dans le couloir de la mort :

    - Penses-tu fréquemment à la mort ?

    - Tous les jours.

    - As-tu peur ?

    - Il faut vivre sans peur parce qu’on ne contrôle pas la mort.

    - N’es tu jamais tenté d’abdiquer ?

    - Oh non ! Je suis l’homme le plus occupé que je connaisse.

    - Mais il ne s’agit pas seulement de la quantité de travail que tu fais. Tu fais partie de quelque chose de plus grand, non ?

    - Marc, la lutte contre la peine de mort est plus grande que moi. La lutte contre le complexe industriel carcéral est plus grande que moi. La lutte pour la justice sociale est plus grande que moi. Et ces luttes continueront après moi. La lutte continue. L’important est de savoir de quel côté l’on est.

    - Mais ce doit être difficile de garder l’espoir. Ton futur dépend de ta foi en le système, non ?

    - Marc, je n’ai pas d’espoir ou de foi en le système. Cela fait bien longtemps déjà. J’ai espoir et foi en les gens. Et je ne perds pas mon temps. Quoiqu’il arrive, je n’aurai pas perdu mon temps. Mes paroles sont là, dans le monde. En dépit de toutes les prévisions, je sais qu’elles parviennent aux gens. Ça, je le sais. Je sens la vibration.

    Carolina Saldaña

    http://desinformemonos.org/2014/04/los-libros-peligrosos-de-mumia-abu-...

    Traduit de l’espagnol par Irisinda

    URL de cet article 25265
    http://www.legrandsoir.info/un-homme-noir-libre-emprisonne-desinformemonos.html

    http://www.legrandsoir.info/un-homme-noir-libre-emprisonne-desinformemonos.html

      La date/heure actuelle est Jeu 18 Aoû - 11:24