LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» AVORTEMENT AUX USA, NOUS NE VOULONS PAS PERDRE DE DROITS, NOUS VOULONS EN GAGNER !
par bye Mar 28 Juin - 12:51

» Michel Piron en garde à vue. Derrière Jacquie et Michel : un système organisé de proxénétisme et de viols.
par bye Jeu 16 Juin - 15:33

» EuroSatory : Visioconférence et Rassemblements contre le commerce des armes
par bye Lun 6 Juin - 17:32

» Entretien avec Yamina Saheb (GIEC) : “Il y a eu quelques réticences pour mettre le terme de sobriété dans le dernier rapport”.
par bye Mer 1 Juin - 8:37

» Retour sur l’accueil des déplacés d’Ukraine dans les Hautes-Alpes
par bye Mar 31 Mai - 16:17

» L’industrie pornocriminelle cible les enfants et la justice abdique !
par bye Mer 25 Mai - 16:23

» Le Royaume-Uni renforce son arsenal juridique contre les personnes en besoin de protection
par bye Jeu 19 Mai - 10:42

» Recrutement enseignant : une crise des plus inquiétantes pour l’avenir de l’école
par bye Jeu 19 Mai - 10:36

» Moi, Nestor Makhno (épisode 7) – Il y a 100 ans, l’autre guerre d’Ukraine – Feuilleton
par bye Mer 11 Mai - 11:53

» Le "Tous capables" l'Education Nouvelle Le Groupe Français d'Education Nouvelle
par bye Ven 6 Mai - 12:42

» Menaces sur le droit à l’avortement aux Etats-Unis : le collectif Avortement Europe dénonce une énième tentative de restreindre le droit des femmes à disposer de leur corps !
par bye Ven 6 Mai - 12:30

» Biélorussie : la plus grande attaque anti-syndicale du siècle en Europe
par bye Ven 29 Avr - 12:15

» Les associations dénoncent la différence de traitement envers les ressortissants non-Ukrainiens
par bye Ven 22 Avr - 6:21

» SUD éducation gagne l’indemnité REP/REP+ pour les AED !
par bye Jeu 21 Avr - 17:21

» Guerre en Ukraine : que contient la directive sur la protection temporaire de 2001 ?
par bye Dim 17 Avr - 9:50

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par gramophone Ven 15 Avr - 8:59

» Mutations-sanctions à l'école Pasteur (93) : dans « l'intérêt du service public », nous devons faire front !
par bye Jeu 14 Avr - 8:42

» 6e rapport du GIEC : quelles solutions face au changement climatique ?
par bye Ven 8 Avr - 12:34

» Cabinets de conseil : quand le Sénat fustige le gouvernement
par bye Mer 6 Avr - 16:36

» Les fresques carabines : une institutionnalisation des violences sexistes à l’hôpital
par bye Dim 13 Mar - 12:35

» L’Ukraine au coeur… de la classe, l’école au coeur du monde
par bye Ven 4 Mar - 17:34

» 8 Mars 2022 : Grève féministe Déferlante pour l'égalité !
par bye Mar 1 Mar - 11:08

» Une guerre “culturelle”
par bye Jeu 24 Fév - 19:27

» Nouveau camp fermé de Samos : « Barbelés, clôtures, couvre-feu […] le camp ressemble à une prison. »
par bye Jeu 17 Fév - 18:07

» Exterminez toutes ces brutes
par bye Ven 4 Fév - 10:22

» Entretien avec Laurence Scialom : « Ne pas mettre la lutte contre la dégradation de notre biosphère au cœur de la gouvernance européenne serait une erreur historique »
par bye Mer 26 Jan - 15:55

» Osez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiquesOsez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiques
par bye Lun 24 Jan - 11:46

» La mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland PfefferkornLa mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland Pfefferkorn
par bye Sam 22 Jan - 10:48

» Répression pour un poème au Lycée Marcelin Berthelot de Pantin.
par bye Mer 12 Jan - 20:42

» CP/ Présidence française de l'Union européenne : Une alternative pour une politique d'asile européenne réellement solidaire est possible
par bye Ven 24 Déc - 9:47

» Les fresques carabines reconnues contraires à la dignité des femmes !
par bye Mar 21 Déc - 17:56

» Frontière biélorusse : quel impact des propositions de la Commission visant à déroger au droit d’asile européen ?
par bye Ven 17 Déc - 8:59

» contre le système pornocriminel
par bye Mer 15 Déc - 18:39

» S’émanciper dès la maternelle par le travail et la coopération
par bye Mer 15 Déc - 11:40

» La coopérative pédagogique : Paroles de filles
par bye Ven 3 Déc - 10:32

» La maltraitance des migrants n’est pas une fatalité »
par bye Mar 30 Nov - 18:47

» Lutter contre la violence… pour de vrai
par bye Jeu 25 Nov - 13:13

» République blindée, Projet Local d’Évaluation, chefs dans les écoles… Fin de règne rue de Grenelle
par bye Mer 17 Nov - 13:02

» Campagne d’Eric Zemmour : un masculiniste revendiqué prétendant à l’Elysée ?
par bye Jeu 11 Nov - 12:07

» Affaire Jacquie et Michel : 4 “acteurs” mis en examen pour viol, la fin de l’impunité !
par bye Mar 2 Nov - 18:34

» Réinstallation des réfugiés afghans dans l’UE : des promesses, pas d’engagements chiffrés
par bye Sam 23 Oct - 8:14

» La marchandisation généralisée des relations humaines et des corps coïncide avec l’échec de l’ambition démocratique
par gramophone Mer 20 Oct - 19:33

» À Montpellier, descente de police contre des sans-papiers venus au contre sommet France-Afrique
par bye Mar 19 Oct - 19:07

» Climat : nous l’avons fait, l’Etat n’a plus le choix !
par bye Ven 15 Oct - 12:36

» L’école des sans-école… des jeunes migrants refusés d’école
par bye Mer 13 Oct - 11:27

» La France envoie ses déchets nucléaires en Sibérie !
par bye Mar 12 Oct - 18:05

» Total Energies et Le Louvre : alliés contre le climat
par bye Mer 6 Oct - 16:55

» L’école est à la fois un lieu de formation et d’expression des bandes
par bye Mer 6 Oct - 9:19

» Analyse/déclaration sur la vente de sous-marins américains à l’Australie
par bye Sam 2 Oct - 9:32

» À celles et ceux qui ne sont pas rentré·es,
par bye Mer 29 Sep - 11:55

» « Nous n’avons pas besoin et nous ne voulons pas d’un petit chef ! »…
par bye Mar 21 Sep - 17:18

» Noël : fêtes familiales ou marché de dupe ?
par gramophone Mar 21 Sep - 15:57

» Les troubles de l’érection
par gramophone Mar 21 Sep - 14:36

» Le 28 septembre, c'est la journée internationale de droit à l'avortement !
par bye Lun 20 Sep - 19:35

» Biélorussie : les migrants victimes de l’instrumentalisation de la question migratoire
par bye Mer 15 Sep - 19:46

» Accueil des Afghans évacués de Kaboul
par bye Ven 10 Sep - 16:48

» Marseille : un discours de chef(s) !
par bye Mer 8 Sep - 11:53

» HECTAR grand projet inutile, priorité au service public !
par bye Mer 1 Sep - 19:09

» Rapport du GIEC : Jean Jouzel appelle à une réaction
par bye Mer 11 Aoû - 5:07

» J’évite de prendre l’avion
par bye Lun 12 Juil - 20:45

» Condamné à agir d’ici 9 mois, l'Etat ne réagit pas...
par bye Ven 2 Juil - 9:05

» ENFIN L'ÉGALITÉ, la PMA pour toutes adoptée !
par bye Mer 30 Juin - 12:12

» Projet de loi sur l’enfance : le choix du contrôle plutôt que de la protection pour les mineurs isolés étrangers
par bye Sam 19 Juin - 12:16

» Appel pour les libertés, contre les idées d’extrême-droite : mobilisons-nous le 12 juin !
par bye Mar 8 Juin - 11:52

» Soutien à l’enseignante empêchée de faire cours en raison de son masque
par bye Mer 2 Juin - 18:35

» La junte du Myanmar suspend plus de 1 600 enseignant·es
par bye Mar 25 Mai - 12:24

» Manifeste pour la suspension des brevets liés au Covid 19
par bye Dim 23 Mai - 16:49

» Les dépenses militaires face aux besoins humains. Les centaines de milliards de la honte
par bye Mer 19 Mai - 18:00

» Évaluer n’est pas noter
par bye Lun 17 Mai - 11:22

» Le bilan chiffré du règlement Dublin ne plaide pas pour son maintien
par bye Mer 5 Mai - 12:37

» La compensation carbone, inefficace pour réduire les émissions du secteur aérien
par bye Mar 20 Avr - 8:39

» GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"
par bye Ven 16 Avr - 12:34

» Covid-19 : quel impact sur les procédures d’éloignement des migrants ?
par bye Ven 2 Avr - 12:45

» Médecins : stagnation des effectifs mais baisse de la densité médicale
par bye Ven 2 Avr - 12:36

» Encore une attaque des fascistes contre une librairie libertaire
par bye Lun 22 Mar - 12:40

» A partie du 17 mars, la France est à découvert climatique
par bye Mer 17 Mar - 11:49

» Non, on ne peut pas être « féministe » et agresser des survivantes de la prostitution et des féministes le 8 mars.
par bye Jeu 11 Mar - 9:39

» Les députés les Républicains font entrave au droit à l’avortement pour toutes !
par bye Jeu 18 Fév - 12:16

» Méditerrannée : reprise des sauvetages en mer pour l'Ocean Viking
par bye Jeu 4 Fév - 19:44

» Nouveau numéro du journal Casse-rôles
par bye Lun 1 Fév - 12:53

» #METOOInceste : La loi à l’agenda de l’Assemblée Nationale !
par bye Ven 22 Jan - 13:39

» Projet Hercule : EDF serait éclaté en trois entités
par bye Sam 16 Jan - 9:00

» Les enjeux de l'intégration des bénéficiaires d'une protection internationale dans l'Union européenne
par bye Lun 11 Jan - 20:50

» La méthode Montessori en question
par bye Mer 23 Déc - 13:24

» L’environnement ? une préoccupation peu partagée par les adultes
par bye Mer 16 Déc - 12:08

» Terrorisme
par bye Lun 14 Déc - 18:45

» Éducation : il faut donner priorité aux vaincus
par bye Mar 8 Déc - 11:59

» JOURNÉE MONDIALE DE L'ENFANCE
par bye Ven 4 Déc - 17:14

» 25novembre : la lutte pour l'élimination des violences masculines continue !
par bye Mer 25 Nov - 15:07

» Les mobilisations étudiantes sous la menace de lourdes peines de prison
par bye Mar 24 Nov - 10:23

» Décision historique pour la justice climatique !
par bye Jeu 19 Nov - 20:00

» Et maintenant nous sommes là...
par bye Mer 18 Nov - 13:13

» Révélation scientifique: l’amour rend aveugle !
par gramophone Sam 7 Nov - 9:55

» La puissance de la solidarité syndicale internationale
par bye Ven 6 Nov - 11:53

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR

Le Deal du moment : -47%
La carte Fnac+ à 7.99€ pour 1 an
Voir le deal
7.99 €

    Les formes réactionnaires : entretien avec Jean-Michel Barreau

    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Les formes réactionnaires : entretien avec Jean-Michel Barreau Empty Les formes réactionnaires : entretien avec Jean-Michel Barreau

    Message par bye Mar 6 Mai - 19:30

    Questions de classe(s) propose un entretien avec Jean-Michel Barreau à propos de son ouvrage Critique des formes réactionnaires (éditions du Panthéon, 2013, 14,80 €)
    Questions de classe(s) - Après avoir décrypté l’histoire des thèses de l’extrême-droite sur l’école (L’extrême-droite, l’école et la République, petits détours par l’histoire, Syllepse, 2003), en particulier sous le régime de Vichy (Vichy contre l’école de la République, Flammarion, 2001) mais aussi vous être intéressé à la question des inégalités à l’école (Dictionnaire des inégalités scolaires, ESF, 2009), ce nouvel ouvrage entend élargir la focale et interroger l’offensive réactionnaire actuellement à l’œuvre dans l’ensemble de la société. En quoi votre cheminement, cette entrée par les questions éducatives pour étudier la résurgence des discours réactionnaires, est-elle décisive et peut confirmer cette déclaration de Jacques Rancière : « C’est, de fait, autour de la question de l’éducation que le sens de quelques mots – république, démocratie, égalité, société, a basculé. » (La Haine de la démocratie) ?
    Jean-Michel Barreau - Jacques Rancière a raison, la question de l’éducation mobilise toujours fortement les valeurs ou les contre-valeurs démocratiques et républicaines.
    A titre d’exemple extrême, le gouvernement de Vichy du Maréchal Pétain fut particulièrement ségrégationniste, élitiste et inégalitaire avec son école. Il le fut de plusieurs façons avec plusieurs des membres de la « Nation » dont il se réclamait. Avec le juif : un juif n’était pas l’égal d’un « Français de souche », il devait être puni pour cela. Avec le peuple : le peuple n’était pas l’égal de l’élite, il devait être remis à sa place ouvrière ou artisanale. Avec la femme : la femme n’était pas l’égale de l’homme, elle ne pouvait avoir un parcours scolaire qui lui soit identique. Le sien devait être celui du « foyer ».
    Actuellement, le Front national tient de nombreux propos sur la laïcité scolaire en donnant très régulièrement des leçons de morale à l’école républicaine contemporaine. Cela ne l’empêche pas d’avoir en bonne place Charles Maurras dans son Panthéon idéologique. Pourtant, ce néo-royaliste, ce nationaliste intégral et cet antisémite viscéral eut maintes fois l’occasion de dire dans ses écrits politiques ce qu’il pensait de la démocratie : « La démocratie, c’est le mal, la démocratie c’est la mort ».Quant à l’Egalité, cet idéologue qui plaçait le « naturel » hiérarchique et monarchique au-dessus de tout, n’y voyait rien de moins qu’une simple perversion des rapports entre les hommes. Dans le très anti-démocratique et très antirépublicain journal Candide, il disait tout le bien qu’il pensait de l’ordre inégalitaire : « L’inégalité des biens est un bien ».
    L’actuelle installation patente du Front national sur la scène politique française, qu’ont confirmé les dernières élections municipales, ne manque d’interpeller fortement la République, la Démocratie, et l’Egalité. Car ce parti politique prend très souvent la parole sur ces thématiques, en particulier dans leurs relations avec l’école. Lorsque l’on regarde de près ce qu’il pense sur le sujet, comme je le fais actuellement, on trouve cela très intéressant…
    Q2C - Avec cette Critique des formes réactionnaires, il s’agit non seulement de présenter mais surtout de dénoncer la banalisation des thèses conservatrices. Le livre s’ouvre d’ailleurs sur un constat assez terrifiant : non seulement « les réactionnaires sont désormais bien installés dans la cité » mais de plus « ils proclament aujourd’hui avec beaucoup d’orgueil ce qu’avant ils ne faisaient que murmurer avec pas mal de honte. » Suit une liste de livres où cette fierté s’étale - et j’en rajoute un qui n’y figure pas mais qui témoigne bien de cet « air du temps » Je suis une prof réac et fière de l’être ! de Veronique Bouzou. On est loin de la victimisation dont ces auteurs se disent l’objet et l’on constate surtout que très rares sont les ouvrages qui s’interrogent et s’attaquent à cette régression… Comment expliquer - pour reprendre le titre d’un des classiques de la littérature réactionnaire - cette « défaite de la pensée » ?
    Jean-Michel Barreau - Cette « défaite de la pensée » d’Alain Finkielkraut est tout à fait typique d’une rhétorique lugubre de l’imprécation du désastre. Il est extrêmement difficile de cerner les raisons de ces succès pamphlétaires où, dès lors qu’il s’agit de dire que plus rien ne fonctionne comme avant, leurs auteurs deviennent des stars médiatiques. Mais le constat est là : il y a une légitimité, sinon un orgueil, à se proclamer réactionnaire qui fonctionne très bien au niveau du grand public. Comme en témoigne le livre d’Ivan Rioufol, De l’urgence d’être réactionnaire, paru en 2012.
    Dans le domaine de l’école, cela fonctionne encore mieux. Proclamer que le niveau contemporain des élèves est catastrophique, que la violence scolaire est abyssale, que l’école fabrique des crétins, que le pire est de plus en plus sûr etc. assure à ses auteurs une gloire éditoriale et médiatique certaine : de Maurice T. Taschino, à Jean-Paul Brighelli, en passant par Marc le Bris, Natacha Polony, Sophie Coignard, Laurent Laforgue, Veronique Bouzou etc.
    La grande force de ces auteurs est sans doute d’être des imprécateurs. L’imprécateur : celui qui fait peur par ses constats et ses prédictions de malheur et auprès de qui se rangent ceux qui craignent qu’il ait raison.
    Mais c’est aussi leur grande faiblesse que de faire toujours les mêmes inventaires et prophéties aussi approximatifs que lugubres. Il y a une histoire à faire de la « baisse du niveau scolaire » où les acteurs les plus conservateurs se sont toujours insurgés contre le niveau de leur temps, avec un luxe de promesses de déliquescence à venir. En particulier aux moments des grands épisodes de démocratisation scolaire républicaine : la gratuité et l’obligation de l’école primaire, l’enseignement secondaire féminin au 19e siècle, la gratuité du secondaire dans les années Trente, la création du collège unique en 1975, la création des Zones d’éducation prioritaires dans les années 80 etc. La récurrence du discours de la baisse de niveau de l’école est bien présente : elle fait partie de l’histoire même de l’école de la République.
    Q2C - Ce n’est pas la première fois que vous revenez sur la définition qu’il convient d’adopter pour définir ce courant des « néo-réactionnaires ». « Le réactionnaire est assurément un réformateur, mais un réformateur qui réforme à reculons : en reculant dans l’histoire et en reculant dans le social, dans la justice et l’égalité. » ou encore « Le réactionnaire est un conservateur qui veut maintenir l’ordre « naturel » des choses et se donne les moyens autoritaires de le faire. ». Dans Critique des formes réactionnaires vous avancez une nouvelle définition « est réactionnaire ce qui entame, contredit ou bafoue les formes démocratiques que les personnes peuvent entretenir entre elles. » En quoi cette définition précise-t-elle la spécificité et même la « modernité » des « nouveaux réactionnaires » ? En quoi le terme de démocratie - derrière lequel la plupart d’entre eux s’abritent aussi - est-il pertinent pour établir une ligne de démarcation ?
    Jean-Michel Barreau - Définir le concept de « réactionnaire » est fondamental car notre monde contemporain est souvent réactionnaire. Mais ce mot reste encore beaucoup trop dénonciateur ou auto-laudateur (Rioufol) pour qu’il ait une quelconque pertinence dans son utilisation.
    Dans Critique des formes réactionnaires, je fais fondamentalement un travail de définition. Je pars du principe qu’il devrait être un concept suffisamment creusé pour qu’il puisse être opérant et servir d’analyseur/indicateur pertinent du sociétal. En ce qui me concerne, je définis comme réactionnaire ce qui s’oppose au démocratique : à l’égalité, au partage, à la mixité, à la fraternité, à la rationalité. Et, à l’inverse, ce qui promeut le contre démocratique : l’inégalité, la ségrégation, l’égoïsme, le déterminisme, la reproduction, la sélection, l’exploitation, le dogmatisme.
    Les nouveaux réactionnaires tentent de rendre légitimes et banales ces contre-valeurs démocratiques. Le comble est qu’ils se réclament de la démocratie. On pourrait dire qu’ils tentent de démocratiser leurs propos contre démocratiques, en quelque sorte. La tranquille assurance avec laquelle Eric Zemmour à parlé des noirs et des arabes dans une émission de télévision était significative de cet état d’esprit.
    Q2C - Le discours réactionnaire se structure autant par son contenu que par sa forme. L’insulte et la caricature, bien sûr, et vous y revenez longuement, mais aussi une rhétorique spécifique qu’Albert O. Hirschman a très finement analysée (Deux siècles de rhétorique réactionnaire). Comment comprendre cette uniformité dans les discours et quelle est, selon vous, sa fonction ?
    Jean-Michel Barreau - Le discours réactionnaire se structure par son contenu, sa forme… et ses valeurs. L’insulte et la caricature, pour la forme et le refus de la démocratie, pour les valeurs. O. Hirschman travaille sur la rhétorique, je travaille sur l’axiologique.
    C’est ce que j’ai voulu démontrer dans cet ouvrage : l’uniformité du discours réactionnaire se structure quatre fois autour de valeurs contre démocratiques. Refus de la démocratie de conscience, par la théocratie. Refus de la démocratie de fraternité, par la ségrégation. Refus de la démocratie d’émancipation, par le traditionalisme. Refus de la démocratie sociale, par le triptyque égoïsme / cupidité / exploitation.
    La fonction du discours réactionnaire est de freiner, de s’opposer ou de revenir sur les formes démocratiques. Dans ce livre, je montre principalement que ces formes réactionnaires sont essentiellement des adversaires des formes démocratiques. Elles peuvent être historiques ou contemporaines, mais elles tournent toujours autour de ces quatre axes fondamentaux.
    Q2C - L’ouvrage est structuré autour de quatre entrées : « Théocratie », « Ségrégation », « Tradition » et la dernière « Égoïsme / cupidité / exploitation » qui conclut très justement sur la centralité de la question de l’égalité sociale dans la pensée réactionnaire. « Il n’y a pas de réflexion approfondie sur les formes réactionnaires qui ne puisse placer au centre de sa pensée l’idée de social » écrivez vous en ouverture de ce chapitre. En quoi cette question sociale est-elle selon vous au cœur de l’analyse mais aussi du combat à mener ? Je pense en particulier aux passages sur le « libéralisme réactionnaire ».
    Jean-Michel Barreau - En effet, comme je le dis plus haut, les formes réactionnaires sociales s’opposent aux formes démocratiques sociales. Le travail des enfants dans le monde au mépris de leur santé physique ou morale, les entreprises qui mettent sur la paille des employés tout en faisant des profits mirifiques, les revenus phénoménaux des patrons des grandes firmes internationales alors que l’augmentation de la pauvreté et des inégalités dans le monde est exponentielle etc. sont autant d’exemples qui montrent que la trilogie égoïsme/cupidité/exploitation est significative d’un fonctionnement qui porte atteinte à la condition des personnes. D’autant plus qu’en bout de courses, souffrances, misères, blessures, handicaps ou morts sont toujours au rendez-vous.
    Cette question sociale est au cœur de l’analyse car la « logique du marché » justifie souvent tranquillement ces misères économiques. Alors que d’un autre côté on peut très bien s’offusquer des horreurs des théocraties, par exemple. Comme si c’était moins grave de souffrir des horreurs théocratiques que de souffrir des horreurs économiques. Il est vrai que certains souffrent des deux…
    Une démocratie digne de ce nom a toujours ces quatre combats à mener contre les formes réactionnaires.
    Propos recueillis par Grégory Chambat pour Q2C.

    http://www.questionsdeclasses.org/?Les-formes-reactionnaires

      La date/heure actuelle est Jeu 7 Juil - 5:31