LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Moi, Nestor Makhno (épisode 9) – Il y a 100 ans, l’autre guerre d’Ukraine – Feuilleton
par bye Jeu 21 Juil - 20:17

» AVORTEMENT AUX USA, NOUS NE VOULONS PAS PERDRE DE DROITS, NOUS VOULONS EN GAGNER !
par bye Mar 28 Juin - 12:51

» Michel Piron en garde à vue. Derrière Jacquie et Michel : un système organisé de proxénétisme et de viols.
par bye Jeu 16 Juin - 15:33

» EuroSatory : Visioconférence et Rassemblements contre le commerce des armes
par bye Lun 6 Juin - 17:32

» Entretien avec Yamina Saheb (GIEC) : “Il y a eu quelques réticences pour mettre le terme de sobriété dans le dernier rapport”.
par bye Mer 1 Juin - 8:37

» Retour sur l’accueil des déplacés d’Ukraine dans les Hautes-Alpes
par bye Mar 31 Mai - 16:17

» L’industrie pornocriminelle cible les enfants et la justice abdique !
par bye Mer 25 Mai - 16:23

» Le Royaume-Uni renforce son arsenal juridique contre les personnes en besoin de protection
par bye Jeu 19 Mai - 10:42

» Recrutement enseignant : une crise des plus inquiétantes pour l’avenir de l’école
par bye Jeu 19 Mai - 10:36

» Moi, Nestor Makhno (épisode 7) – Il y a 100 ans, l’autre guerre d’Ukraine – Feuilleton
par bye Mer 11 Mai - 11:53

» Le "Tous capables" l'Education Nouvelle Le Groupe Français d'Education Nouvelle
par bye Ven 6 Mai - 12:42

» Menaces sur le droit à l’avortement aux Etats-Unis : le collectif Avortement Europe dénonce une énième tentative de restreindre le droit des femmes à disposer de leur corps !
par bye Ven 6 Mai - 12:30

» Biélorussie : la plus grande attaque anti-syndicale du siècle en Europe
par bye Ven 29 Avr - 12:15

» Les associations dénoncent la différence de traitement envers les ressortissants non-Ukrainiens
par bye Ven 22 Avr - 6:21

» SUD éducation gagne l’indemnité REP/REP+ pour les AED !
par bye Jeu 21 Avr - 17:21

» Guerre en Ukraine : que contient la directive sur la protection temporaire de 2001 ?
par bye Dim 17 Avr - 9:50

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par gramophone Ven 15 Avr - 8:59

» Mutations-sanctions à l'école Pasteur (93) : dans « l'intérêt du service public », nous devons faire front !
par bye Jeu 14 Avr - 8:42

» 6e rapport du GIEC : quelles solutions face au changement climatique ?
par bye Ven 8 Avr - 12:34

» Cabinets de conseil : quand le Sénat fustige le gouvernement
par bye Mer 6 Avr - 16:36

» Les fresques carabines : une institutionnalisation des violences sexistes à l’hôpital
par bye Dim 13 Mar - 12:35

» L’Ukraine au coeur… de la classe, l’école au coeur du monde
par bye Ven 4 Mar - 17:34

» 8 Mars 2022 : Grève féministe Déferlante pour l'égalité !
par bye Mar 1 Mar - 11:08

» Une guerre “culturelle”
par bye Jeu 24 Fév - 19:27

» Nouveau camp fermé de Samos : « Barbelés, clôtures, couvre-feu […] le camp ressemble à une prison. »
par bye Jeu 17 Fév - 18:07

» Exterminez toutes ces brutes
par bye Ven 4 Fév - 10:22

» Entretien avec Laurence Scialom : « Ne pas mettre la lutte contre la dégradation de notre biosphère au cœur de la gouvernance européenne serait une erreur historique »
par bye Mer 26 Jan - 15:55

» Osez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiquesOsez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiques
par bye Lun 24 Jan - 11:46

» La mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland PfefferkornLa mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland Pfefferkorn
par bye Sam 22 Jan - 10:48

» Répression pour un poème au Lycée Marcelin Berthelot de Pantin.
par bye Mer 12 Jan - 20:42

» CP/ Présidence française de l'Union européenne : Une alternative pour une politique d'asile européenne réellement solidaire est possible
par bye Ven 24 Déc - 9:47

» Les fresques carabines reconnues contraires à la dignité des femmes !
par bye Mar 21 Déc - 17:56

» Frontière biélorusse : quel impact des propositions de la Commission visant à déroger au droit d’asile européen ?
par bye Ven 17 Déc - 8:59

» contre le système pornocriminel
par bye Mer 15 Déc - 18:39

» S’émanciper dès la maternelle par le travail et la coopération
par bye Mer 15 Déc - 11:40

» La coopérative pédagogique : Paroles de filles
par bye Ven 3 Déc - 10:32

» La maltraitance des migrants n’est pas une fatalité »
par bye Mar 30 Nov - 18:47

» Lutter contre la violence… pour de vrai
par bye Jeu 25 Nov - 13:13

» République blindée, Projet Local d’Évaluation, chefs dans les écoles… Fin de règne rue de Grenelle
par bye Mer 17 Nov - 13:02

» Campagne d’Eric Zemmour : un masculiniste revendiqué prétendant à l’Elysée ?
par bye Jeu 11 Nov - 12:07

» Affaire Jacquie et Michel : 4 “acteurs” mis en examen pour viol, la fin de l’impunité !
par bye Mar 2 Nov - 18:34

» Réinstallation des réfugiés afghans dans l’UE : des promesses, pas d’engagements chiffrés
par bye Sam 23 Oct - 8:14

» La marchandisation généralisée des relations humaines et des corps coïncide avec l’échec de l’ambition démocratique
par gramophone Mer 20 Oct - 19:33

» À Montpellier, descente de police contre des sans-papiers venus au contre sommet France-Afrique
par bye Mar 19 Oct - 19:07

» Climat : nous l’avons fait, l’Etat n’a plus le choix !
par bye Ven 15 Oct - 12:36

» L’école des sans-école… des jeunes migrants refusés d’école
par bye Mer 13 Oct - 11:27

» La France envoie ses déchets nucléaires en Sibérie !
par bye Mar 12 Oct - 18:05

» Total Energies et Le Louvre : alliés contre le climat
par bye Mer 6 Oct - 16:55

» L’école est à la fois un lieu de formation et d’expression des bandes
par bye Mer 6 Oct - 9:19

» Analyse/déclaration sur la vente de sous-marins américains à l’Australie
par bye Sam 2 Oct - 9:32

» À celles et ceux qui ne sont pas rentré·es,
par bye Mer 29 Sep - 11:55

» « Nous n’avons pas besoin et nous ne voulons pas d’un petit chef ! »…
par bye Mar 21 Sep - 17:18

» Noël : fêtes familiales ou marché de dupe ?
par gramophone Mar 21 Sep - 15:57

» Les troubles de l’érection
par gramophone Mar 21 Sep - 14:36

» Le 28 septembre, c'est la journée internationale de droit à l'avortement !
par bye Lun 20 Sep - 19:35

» Biélorussie : les migrants victimes de l’instrumentalisation de la question migratoire
par bye Mer 15 Sep - 19:46

» Accueil des Afghans évacués de Kaboul
par bye Ven 10 Sep - 16:48

» Marseille : un discours de chef(s) !
par bye Mer 8 Sep - 11:53

» HECTAR grand projet inutile, priorité au service public !
par bye Mer 1 Sep - 19:09

» Rapport du GIEC : Jean Jouzel appelle à une réaction
par bye Mer 11 Aoû - 5:07

» J’évite de prendre l’avion
par bye Lun 12 Juil - 20:45

» Condamné à agir d’ici 9 mois, l'Etat ne réagit pas...
par bye Ven 2 Juil - 9:05

» ENFIN L'ÉGALITÉ, la PMA pour toutes adoptée !
par bye Mer 30 Juin - 12:12

» Projet de loi sur l’enfance : le choix du contrôle plutôt que de la protection pour les mineurs isolés étrangers
par bye Sam 19 Juin - 12:16

» Appel pour les libertés, contre les idées d’extrême-droite : mobilisons-nous le 12 juin !
par bye Mar 8 Juin - 11:52

» Soutien à l’enseignante empêchée de faire cours en raison de son masque
par bye Mer 2 Juin - 18:35

» La junte du Myanmar suspend plus de 1 600 enseignant·es
par bye Mar 25 Mai - 12:24

» Manifeste pour la suspension des brevets liés au Covid 19
par bye Dim 23 Mai - 16:49

» Les dépenses militaires face aux besoins humains. Les centaines de milliards de la honte
par bye Mer 19 Mai - 18:00

» Évaluer n’est pas noter
par bye Lun 17 Mai - 11:22

» Le bilan chiffré du règlement Dublin ne plaide pas pour son maintien
par bye Mer 5 Mai - 12:37

» La compensation carbone, inefficace pour réduire les émissions du secteur aérien
par bye Mar 20 Avr - 8:39

» GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"
par bye Ven 16 Avr - 12:34

» Covid-19 : quel impact sur les procédures d’éloignement des migrants ?
par bye Ven 2 Avr - 12:45

» Médecins : stagnation des effectifs mais baisse de la densité médicale
par bye Ven 2 Avr - 12:36

» Encore une attaque des fascistes contre une librairie libertaire
par bye Lun 22 Mar - 12:40

» A partie du 17 mars, la France est à découvert climatique
par bye Mer 17 Mar - 11:49

» Non, on ne peut pas être « féministe » et agresser des survivantes de la prostitution et des féministes le 8 mars.
par bye Jeu 11 Mar - 9:39

» Les députés les Républicains font entrave au droit à l’avortement pour toutes !
par bye Jeu 18 Fév - 12:16

» Méditerrannée : reprise des sauvetages en mer pour l'Ocean Viking
par bye Jeu 4 Fév - 19:44

» Nouveau numéro du journal Casse-rôles
par bye Lun 1 Fév - 12:53

» #METOOInceste : La loi à l’agenda de l’Assemblée Nationale !
par bye Ven 22 Jan - 13:39

» Projet Hercule : EDF serait éclaté en trois entités
par bye Sam 16 Jan - 9:00

» Les enjeux de l'intégration des bénéficiaires d'une protection internationale dans l'Union européenne
par bye Lun 11 Jan - 20:50

» La méthode Montessori en question
par bye Mer 23 Déc - 13:24

» L’environnement ? une préoccupation peu partagée par les adultes
par bye Mer 16 Déc - 12:08

» Terrorisme
par bye Lun 14 Déc - 18:45

» Éducation : il faut donner priorité aux vaincus
par bye Mar 8 Déc - 11:59

» JOURNÉE MONDIALE DE L'ENFANCE
par bye Ven 4 Déc - 17:14

» 25novembre : la lutte pour l'élimination des violences masculines continue !
par bye Mer 25 Nov - 15:07

» Les mobilisations étudiantes sous la menace de lourdes peines de prison
par bye Mar 24 Nov - 10:23

» Décision historique pour la justice climatique !
par bye Jeu 19 Nov - 20:00

» Et maintenant nous sommes là...
par bye Mer 18 Nov - 13:13

» Révélation scientifique: l’amour rend aveugle !
par gramophone Sam 7 Nov - 9:55

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR

Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau ...
Voir le deal

    PHILIPPE FAUCON : «JE VOULAIS METTRE EN AVANT DES FIGURES ABSENTES À L’ÉCRAN»

    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8994
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    PHILIPPE FAUCON : «JE VOULAIS METTRE EN AVANT DES FIGURES ABSENTES À L’ÉCRAN» Empty PHILIPPE FAUCON : «JE VOULAIS METTRE EN AVANT DES FIGURES ABSENTES À L’ÉCRAN»

    Message par bye Dim 28 Fév - 17:20

    Le cinéaste Philippe Faucon poursuit son étude de l’identité arabo-française avec «Fatima», loin de toute caricature.

    Philippe Faucon, 57 ans, travaille depuis un quart de siècle et une dizaine de films et téléfilms (l’Amour, Samia, Dans la vie…) à ausculter un impensé du cinéma français. Des corps, des figures et des situations qui ne sont presque jamais fixés à l’écran avec autant d’attention et de nuances que dans ses œuvres, où règne, selon la belle et juste expression de la présentation d’une rétrospective qui lui est consacrée ces jours-ci à la Cinémathèque française, une souveraine «politique du personnage».

    Au point de départ de Fatima, votre nouveau film, il y a votre découverte du texte de Fatima Elayoubi, Prière à la lune…
    C’est un journal que cette femme, qui a aujourd’hui près de 60 ans, a tenu au fur et à mesure de sa vie de travail et de femme marocaine immigrée en France. Elle était isolée dans sa vie sociale, parlait mal le français, et demeurait un personnage muet de sa propre existence en France, où elle a eu deux filles. Gagnant sa vie en faisant le ménage en trois endroits différents, avec ce que cela impliquait de temps dans les transports, elle n’était pas en mesure d’être assidue aux cours d’alphabétisation et elle a connu une vraie séparation par la langue avec ses filles, qui sont nées ici. La communication entre elles était entravée. Elles pouvaient avoir des échanges de l’ordre du quotidien, mais c’était difficile d’aller plus loin. Elle a donc pris l’habitude de consigner sur un cahier, en arabe, des choses qu’elle ne pouvait exprimer autour d’elle.

    C’est une femme qui avait été déscolarisée assez tôt dans son pays d’origine, si bien que l’on a ainsi décidé pour elle de l’orientation de sa vie et ce fut pour elle «comme un coup d’aiguille dans le cœur», dont elle a conçu une grande frustration. Par la suite, d’abord au Maroc puis en France où elle a suivi son mari, elle s’est emparée par elle-même de tout ce qui lui est tombé sous la main, de façon très autodidacte, apprenant à écrire l’arabe. Et ainsi, elle est parvenue à l’accomplissement d’une personnalité très riche, très belle, et c’est cette personne que j’ai rencontrée, qui m’a touché et donné l’intuition qu’il y avait là un personnage à filmer.

    On peut voir dans Fatima une sorte d’envers et de contrechamp à votre précédent film, la Désintégration, qui était la chronique d’un endoctrinement extrémiste…
    Au moment où j’ai découvert le livre, j’étais en préparation de la Désintégration. J’ai rencontré Fatima à ce moment-là, puis, alors que j’étais engagé dans l’avancée de la Désintégration, l’autre projet était présent comme quelque chose en miroir, qui m’a accompagné. Les personnages de Fatima étaient d’ailleurs déjà un peu présents à travers des figures secondaires. Après la Désintégration, un film dont il fallait vraiment sortir, dont le sujet a pu déranger, perturber, susciter des formes de déni, j’ai eu envie de mettre ces personnages secondaires en avant. Parce que des questions comme l’islamisme peuvent évidemment être abordées au cinéma, en ce qu’elles correspondent à des réalités, à condition de ne pas le faire n’importe comment, mais on ne peut pas dire qu’elles soient absentes ou sous-représentées. Il y a d’autres sujets et personnages en revanche qui n’apparaissent jamais, comme Fatima, ces personnages qui se lèvent à 5 heures pour ramasser des poubelles, travaillent pour que leurs enfants ne reproduisent pas les mêmes schémas auxquels on les a condamnés.

    Vous aviez le sentiment de devoir un film à ces personnages ?
    En quelque sorte, oui. Ce sont des figures qui, au cinéma, sont soit absentes, soit renvoyées à des représentations caricaturales : les bandes, la drogue, les trafics… C’était un peu nécessaire de raconter autre chose, en sachant bien que proposer cela sous forme de fiction n’allait pas forcément susciter la même excitation auprès des financiers que d’autres sujets plus vendeurs ou spectaculaires. Alors que ce sont des personnages qu’on méconnaît, que l’on maltraite souvent à l’écran, à propos desquels il y a pourtant vraiment des choses à raconter.

    Vos actrices sont impressionnantes. D’où sortent-elles ?
    Pour jouer les deux filles, c’était plus simple qu’à l’époque où j’ai tourné Samia, il y a quinze ans, puisqu’aujourd’hui, ces jeunes femmes existent en agence, et se destinent à être comédiennes, ce qui n’était pas le cas alors. Elles ont toutes les deux été très loin dans leur implication, apportant une énergie débordante, des choses que j’ai pu trouver très belles et étonnantes. C’est pour jouer Fatima qu’il a été plus compliqué de trouver quelqu’un, car il n’existe pas de comédiennes, mêmes inconnues, pour jouer un personnage comme celui-là, qui parle mal français, sans tomber dans quelque chose de faux ou dans la caricature. Et ce n’est pas à la portée de n’importe quelle non-professionnelle non plus.

    La recherche a été longue, et nous avons finalement rencontré Soria Zeroual, qui avait une connaissance profonde du personnage sur beaucoup de situations que le film évoque, du rapport avec des enfants qui ne parlent pas la même langue à des conditions de travail très précarisées. Mais cela ne suffit pas pour faire exister le personnage et lui donner vie à l’écran dans une situation créée et très contraignante techniquement. Je pense qu’elle y est arrivée par la force de son engagement vis-à-vis de ce personnage dans ce qu’il représentait, sans doute parce qu’elle y retrouvait un peu d’elle. Elle a déployé une très grande implication, une concentration, un désir de trouver chez elle cette capacité en sommeil de rassembler ses moyens d’intelligence, d’intuition, de compréhension dans la façon de faire vivre Fatima à l’écran. Elle a énormément donné d’elle-même et nous a beaucoup impressionnés.

    En tant que cinéaste travaillant depuis toujours sur les questions d’identité arabo-française et d’intégration, que vous inspire le climat qui règne depuis les événements de janvier ?
    Ce qui s’est passé m’a renvoyé brutalement à des choses que j’avais filmées, à des réflexions que j’avais eues. Je me suis senti un peu dépassé, comme tout le monde, alors que, du fait de mon histoire et de mon parcours, j’essayais de rester en capacité de réflexion, pour tenter de comprendre. A mon niveau, il y a quand même une grande nécessité à essayer d’aborder des sujets relatifs à ces problématiques, avec le maximum de mes moyens d’attention, de compréhension, d’évocation, parce que je crois qu’on est confronté à quelque chose qui est le symptôme et l’expression de problèmes très sérieux auxquels on a immensément intérêt à prêter attention : des déséquilibres dans la société, une faillite et la perte d’une croyance en des choses comme la citoyenneté, les valeurs d’égalité, la représentation politique. Tout cela est porteur de vrais dangers. Je ne sais pas si je suis capable à l’heure actuelle de proposer quoi que ce soit d’intéressant au cinéma par rapport à cela, mais c’est quelque chose qui m’apparaît très préoccupant en dehors de mon travail de cinéaste.

    Julien Gester

    http://next.liberation.fr/cinema/2015/10/06/philippe-faucon-je-voulais-mettre-en-avant-des-figures-absentes-a-l-ecran_1398479

      La date/heure actuelle est Mer 17 Aoû - 4:43