LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» AVORTEMENT AUX USA, NOUS NE VOULONS PAS PERDRE DE DROITS, NOUS VOULONS EN GAGNER !
par bye Mar 28 Juin - 12:51

» Michel Piron en garde à vue. Derrière Jacquie et Michel : un système organisé de proxénétisme et de viols.
par bye Jeu 16 Juin - 15:33

» EuroSatory : Visioconférence et Rassemblements contre le commerce des armes
par bye Lun 6 Juin - 17:32

» Entretien avec Yamina Saheb (GIEC) : “Il y a eu quelques réticences pour mettre le terme de sobriété dans le dernier rapport”.
par bye Mer 1 Juin - 8:37

» Retour sur l’accueil des déplacés d’Ukraine dans les Hautes-Alpes
par bye Mar 31 Mai - 16:17

» L’industrie pornocriminelle cible les enfants et la justice abdique !
par bye Mer 25 Mai - 16:23

» Le Royaume-Uni renforce son arsenal juridique contre les personnes en besoin de protection
par bye Jeu 19 Mai - 10:42

» Recrutement enseignant : une crise des plus inquiétantes pour l’avenir de l’école
par bye Jeu 19 Mai - 10:36

» Moi, Nestor Makhno (épisode 7) – Il y a 100 ans, l’autre guerre d’Ukraine – Feuilleton
par bye Mer 11 Mai - 11:53

» Le "Tous capables" l'Education Nouvelle Le Groupe Français d'Education Nouvelle
par bye Ven 6 Mai - 12:42

» Menaces sur le droit à l’avortement aux Etats-Unis : le collectif Avortement Europe dénonce une énième tentative de restreindre le droit des femmes à disposer de leur corps !
par bye Ven 6 Mai - 12:30

» Biélorussie : la plus grande attaque anti-syndicale du siècle en Europe
par bye Ven 29 Avr - 12:15

» Les associations dénoncent la différence de traitement envers les ressortissants non-Ukrainiens
par bye Ven 22 Avr - 6:21

» SUD éducation gagne l’indemnité REP/REP+ pour les AED !
par bye Jeu 21 Avr - 17:21

» Guerre en Ukraine : que contient la directive sur la protection temporaire de 2001 ?
par bye Dim 17 Avr - 9:50

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par gramophone Ven 15 Avr - 8:59

» Mutations-sanctions à l'école Pasteur (93) : dans « l'intérêt du service public », nous devons faire front !
par bye Jeu 14 Avr - 8:42

» 6e rapport du GIEC : quelles solutions face au changement climatique ?
par bye Ven 8 Avr - 12:34

» Cabinets de conseil : quand le Sénat fustige le gouvernement
par bye Mer 6 Avr - 16:36

» Les fresques carabines : une institutionnalisation des violences sexistes à l’hôpital
par bye Dim 13 Mar - 12:35

» L’Ukraine au coeur… de la classe, l’école au coeur du monde
par bye Ven 4 Mar - 17:34

» 8 Mars 2022 : Grève féministe Déferlante pour l'égalité !
par bye Mar 1 Mar - 11:08

» Une guerre “culturelle”
par bye Jeu 24 Fév - 19:27

» Nouveau camp fermé de Samos : « Barbelés, clôtures, couvre-feu […] le camp ressemble à une prison. »
par bye Jeu 17 Fév - 18:07

» Exterminez toutes ces brutes
par bye Ven 4 Fév - 10:22

» Entretien avec Laurence Scialom : « Ne pas mettre la lutte contre la dégradation de notre biosphère au cœur de la gouvernance européenne serait une erreur historique »
par bye Mer 26 Jan - 15:55

» Osez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiquesOsez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiques
par bye Lun 24 Jan - 11:46

» La mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland PfefferkornLa mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland Pfefferkorn
par bye Sam 22 Jan - 10:48

» Répression pour un poème au Lycée Marcelin Berthelot de Pantin.
par bye Mer 12 Jan - 20:42

» CP/ Présidence française de l'Union européenne : Une alternative pour une politique d'asile européenne réellement solidaire est possible
par bye Ven 24 Déc - 9:47

» Les fresques carabines reconnues contraires à la dignité des femmes !
par bye Mar 21 Déc - 17:56

» Frontière biélorusse : quel impact des propositions de la Commission visant à déroger au droit d’asile européen ?
par bye Ven 17 Déc - 8:59

» contre le système pornocriminel
par bye Mer 15 Déc - 18:39

» S’émanciper dès la maternelle par le travail et la coopération
par bye Mer 15 Déc - 11:40

» La coopérative pédagogique : Paroles de filles
par bye Ven 3 Déc - 10:32

» La maltraitance des migrants n’est pas une fatalité »
par bye Mar 30 Nov - 18:47

» Lutter contre la violence… pour de vrai
par bye Jeu 25 Nov - 13:13

» République blindée, Projet Local d’Évaluation, chefs dans les écoles… Fin de règne rue de Grenelle
par bye Mer 17 Nov - 13:02

» Campagne d’Eric Zemmour : un masculiniste revendiqué prétendant à l’Elysée ?
par bye Jeu 11 Nov - 12:07

» Affaire Jacquie et Michel : 4 “acteurs” mis en examen pour viol, la fin de l’impunité !
par bye Mar 2 Nov - 18:34

» Réinstallation des réfugiés afghans dans l’UE : des promesses, pas d’engagements chiffrés
par bye Sam 23 Oct - 8:14

» La marchandisation généralisée des relations humaines et des corps coïncide avec l’échec de l’ambition démocratique
par gramophone Mer 20 Oct - 19:33

» À Montpellier, descente de police contre des sans-papiers venus au contre sommet France-Afrique
par bye Mar 19 Oct - 19:07

» Climat : nous l’avons fait, l’Etat n’a plus le choix !
par bye Ven 15 Oct - 12:36

» L’école des sans-école… des jeunes migrants refusés d’école
par bye Mer 13 Oct - 11:27

» La France envoie ses déchets nucléaires en Sibérie !
par bye Mar 12 Oct - 18:05

» Total Energies et Le Louvre : alliés contre le climat
par bye Mer 6 Oct - 16:55

» L’école est à la fois un lieu de formation et d’expression des bandes
par bye Mer 6 Oct - 9:19

» Analyse/déclaration sur la vente de sous-marins américains à l’Australie
par bye Sam 2 Oct - 9:32

» À celles et ceux qui ne sont pas rentré·es,
par bye Mer 29 Sep - 11:55

» « Nous n’avons pas besoin et nous ne voulons pas d’un petit chef ! »…
par bye Mar 21 Sep - 17:18

» Noël : fêtes familiales ou marché de dupe ?
par gramophone Mar 21 Sep - 15:57

» Les troubles de l’érection
par gramophone Mar 21 Sep - 14:36

» Le 28 septembre, c'est la journée internationale de droit à l'avortement !
par bye Lun 20 Sep - 19:35

» Biélorussie : les migrants victimes de l’instrumentalisation de la question migratoire
par bye Mer 15 Sep - 19:46

» Accueil des Afghans évacués de Kaboul
par bye Ven 10 Sep - 16:48

» Marseille : un discours de chef(s) !
par bye Mer 8 Sep - 11:53

» HECTAR grand projet inutile, priorité au service public !
par bye Mer 1 Sep - 19:09

» Rapport du GIEC : Jean Jouzel appelle à une réaction
par bye Mer 11 Aoû - 5:07

» J’évite de prendre l’avion
par bye Lun 12 Juil - 20:45

» Condamné à agir d’ici 9 mois, l'Etat ne réagit pas...
par bye Ven 2 Juil - 9:05

» ENFIN L'ÉGALITÉ, la PMA pour toutes adoptée !
par bye Mer 30 Juin - 12:12

» Projet de loi sur l’enfance : le choix du contrôle plutôt que de la protection pour les mineurs isolés étrangers
par bye Sam 19 Juin - 12:16

» Appel pour les libertés, contre les idées d’extrême-droite : mobilisons-nous le 12 juin !
par bye Mar 8 Juin - 11:52

» Soutien à l’enseignante empêchée de faire cours en raison de son masque
par bye Mer 2 Juin - 18:35

» La junte du Myanmar suspend plus de 1 600 enseignant·es
par bye Mar 25 Mai - 12:24

» Manifeste pour la suspension des brevets liés au Covid 19
par bye Dim 23 Mai - 16:49

» Les dépenses militaires face aux besoins humains. Les centaines de milliards de la honte
par bye Mer 19 Mai - 18:00

» Évaluer n’est pas noter
par bye Lun 17 Mai - 11:22

» Le bilan chiffré du règlement Dublin ne plaide pas pour son maintien
par bye Mer 5 Mai - 12:37

» La compensation carbone, inefficace pour réduire les émissions du secteur aérien
par bye Mar 20 Avr - 8:39

» GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"
par bye Ven 16 Avr - 12:34

» Covid-19 : quel impact sur les procédures d’éloignement des migrants ?
par bye Ven 2 Avr - 12:45

» Médecins : stagnation des effectifs mais baisse de la densité médicale
par bye Ven 2 Avr - 12:36

» Encore une attaque des fascistes contre une librairie libertaire
par bye Lun 22 Mar - 12:40

» A partie du 17 mars, la France est à découvert climatique
par bye Mer 17 Mar - 11:49

» Non, on ne peut pas être « féministe » et agresser des survivantes de la prostitution et des féministes le 8 mars.
par bye Jeu 11 Mar - 9:39

» Les députés les Républicains font entrave au droit à l’avortement pour toutes !
par bye Jeu 18 Fév - 12:16

» Méditerrannée : reprise des sauvetages en mer pour l'Ocean Viking
par bye Jeu 4 Fév - 19:44

» Nouveau numéro du journal Casse-rôles
par bye Lun 1 Fév - 12:53

» #METOOInceste : La loi à l’agenda de l’Assemblée Nationale !
par bye Ven 22 Jan - 13:39

» Projet Hercule : EDF serait éclaté en trois entités
par bye Sam 16 Jan - 9:00

» Les enjeux de l'intégration des bénéficiaires d'une protection internationale dans l'Union européenne
par bye Lun 11 Jan - 20:50

» La méthode Montessori en question
par bye Mer 23 Déc - 13:24

» L’environnement ? une préoccupation peu partagée par les adultes
par bye Mer 16 Déc - 12:08

» Terrorisme
par bye Lun 14 Déc - 18:45

» Éducation : il faut donner priorité aux vaincus
par bye Mar 8 Déc - 11:59

» JOURNÉE MONDIALE DE L'ENFANCE
par bye Ven 4 Déc - 17:14

» 25novembre : la lutte pour l'élimination des violences masculines continue !
par bye Mer 25 Nov - 15:07

» Les mobilisations étudiantes sous la menace de lourdes peines de prison
par bye Mar 24 Nov - 10:23

» Décision historique pour la justice climatique !
par bye Jeu 19 Nov - 20:00

» Et maintenant nous sommes là...
par bye Mer 18 Nov - 13:13

» Révélation scientifique: l’amour rend aveugle !
par gramophone Sam 7 Nov - 9:55

» La puissance de la solidarité syndicale internationale
par bye Ven 6 Nov - 11:53

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR

-80%
Le deal à ne pas rater :
Souris gaming Acer Predator Cestus 350 (sans fil, filaire, 8 boutons) ...
19.99 € 99.99 €
Voir le deal

3 participants

    A chacun sa conception

    avatar
    admin
    Administratrice


    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    A chacun sa conception Empty A chacun sa conception

    Message par admin Dim 16 Déc - 21:50

    Albert Einstein* demandait : « Définissez-moi d'abord ce que vous entendez par Dieu et je vous dirai si j'y crois. » et c’est ce que je vais tenter de faire ici. Vous expliquer ma conception de Dieu. Il s’agit de mon interprétation, en aucun cas d’une vérité quelconque (bien que cela soit ma vérité) ou d’une insulte par rapports aux croyances des personnes ou une volonté de convertir des personnes (croyantes ou non) à ma conception des choses.
    *Je cite volontiers Einstein, Spinoza, Luther King, Gandhi, Lincoln, Montesquieu et bien d’autres… parce que ce sont des personnes venant de différents horizons, évoluant dans des domaines spécifiques que j’admire pour des raisons diverses.
    Pour moi Dieu ce n’est pas un Père ou l’image d’un Père ou quelque chose comme ça comme Ecotone en parlait ici. Je ne me reconnais pas du tout dans sa conception du Dieu des croyants.

    Pour moi, Dieu c’est une force immatérielle, puissante, créatrice et intelligente. A l’origine de ce que j’estime être la création du monde (univers cosmique), certains dirons que c’est le hasard, appellerons cela le Bigbang, moi je fais mienne cette citation de Einstein : « Le hasard, c'est Dieu qui se promène incognito. » Et estime que ce « bigbang » a une origine "divine", qu’il n’était pas le fait d’un hasard.

    Je ne crois pas aux êtres Adam et Eve comme premiers humains sur terre. Mais je pense qu’il y a une certaine philosophie dans cette histoire, une certaine idée où l’on peut retirer quelque chose, comme un peu pour les histoires de la mythologie grecque, romaine ou autre…

    Je crois en l’évolution de l’être humain, pas en sa création directe comme homo sapien sapien. Je pense que nous avons évolué au fil des millénaires pour arriver à l’humain que nous sommes aujourd’hui.

    De ce que moi je prends comme de la mythologie philosophique d’Adam et Eve, je tire la leçon que le but de l’humain dans sa vie c’est de renouer le contact avec cette source immatérielle et puissante. Une source qui est sans doute en nous. D’où le fait que nous sommes créés à son image (image de Dieu, de cette force immatérielle), mâle et femelle.

    Pour moi, Adam et Eve symbolisent l'évolution humaine "quittant" le monde animal. Je m'explique. Dans le paradis (jardin d'Eden) Adam et Eve vivaient en harmonie avec le monde qui les entourait : "dialoguant" même avec les animaux et directement avec Dieu. Puis ils mangent un fruit (du bien et du mal) et perdent ce contact avec la source divine et ne peuvent plus dialoguer avec le monde animal et sont chassés du jardin d'Eden.

    Pour moi, c'est lorsque ce qui va devenir les humains que nous sommes commence à évoluer, s'écartant de l'espèce animal, ils ont perdu cette capacité d'être en harmonie avec la nature (devenant des chasseurs, détruisant même leur environnement) en se dotant d'une conscience (notion de bien et de mal) et abandonnant par là même l'instinct qui régit le monde animal.

    Pour moi, la quête du judaïsme puis du christianisme est de retrouver cette capacité de vivre en harmonie avec l'univers, de retrouver cette source intérieure immatérielle, renouer donc le contact avec la nature, respecter l’écologie, vivre en osmose.

    Cette source intérieure est, pour moi, en chaque humain, d’où qu’il vienne à toute époque, tout au long des siècles. Ce qui explique que Jésus dira que le royaume de Dieu est au milieu de vous en parlant à une foule. Pour moi le signe le plus évident de cela, c’est que d’un bout à l’autre du monde, aussi loin que l’on remonte dans le temps, on retrouve des aspects « spirituels » dans certaines activités humaines ou de ce qui deviendra la race humaine.

    Pour moi, il ne fait aucun doute que le Judaïsme et le Christianisme viennent de cette source intérieure que certains humains ont su écouter.

    Ainsi par exemple, Isaïe dans le livre qui porte son nom dit que la terre était une sphère, à une époque (l’Antiquité) où il était universellement reconnu et admis comme véridique que la Terre était plate et où personne, absolument personne ne pouvait vérifier le contraire.

    Ainsi les Babyloniens croyaient que l’univers était une boîte, ou une chambre, dans le fond de laquelle se trouvait la terre. Pour les prêtres védiques de l’Inde, la terre était plate et habitée seulement sur une face. Une tribu primitive d’Asie la représentait sous la forme d’un gigantesque plateau à thé.

    Dès le VIe siècle avant notre ère, le philosophe grec Pythagore avait déduit de la forme de la lune et du soleil que la terre devait elle aussi être sphérique. Aristote (IVe siècle avant notre ère) fut du même avis. Selon lui, la rotondité de la terre était démontrée par les éclipses lunaires, car l’ombre de la terre sur la lune est alors incurvée.

    Mais dès le VIIIe siècle avant notre ère, époque où l’on croyait généralement à une terre plate, des siècles avant que les philosophes grecs n’émettent l’hypothèse d’une terre sphérique, et plusieurs milliers d’années avant que des humains ne voient le globe terrestre depuis l’espace, Isaïe fit cette déclaration remarquable de simplicité : “Il y a Quelqu’un qui habite au-dessus du cercle de la terre.” (Isaïe 40.22). Le terme hébreu traduit par “cercle”, hough, peut également être rendu par “sphère”. D’autres traductions donnent d’ailleurs le “globe de la terre” (Crampon 1905 ; Zadok Kahn) ou “la rondeur de la terre” (Estienne Michel).

    De même, dans les temps anciens, d’autres questions ayant trait au cosmos hantaient les humains : sur quoi la terre repose-t-elle ? La loi de la gravitation universelle, formulée par Newton, ne serait publiée qu’en 1687, et l’idée que des corps célestes puissent être littéralement suspendus dans le vide, sur rien, était étrangère à l’esprit de l’époque. L’explication généralement avancée était donc que des objets ou des substances concrètes maintenaient la terre et les autres corps célestes en suspension.

    Selon une ancienne croyance, peut-être imaginée par un peuple insulaire, la terre était entourée d’eau et flottait. Les hindous se figuraient que la terre reposait sur plusieurs fondements successifs : d’abord sur quatre éléphants, les éléphants sur une tortue géante, et la tortue sur un gigantesque serpent enroulé qui flottait sur les eaux de l’univers. Empédocle, philosophe grec du Ve siècle avant notre ère, croyait, quant à lui, que la terre reposait sur un tourbillon à l’origine du déplacement des corps célestes.

    À l’époque, l’influence d’Aristote était déterminante. Tout en supposant la terre sphérique, il niait catégoriquement qu’elle puisse être suspendue dans le vide. Réfutant l’idée que la terre repose sur l’eau, il déclara ceci dans son Traité du ciel : “L’eau non plus [pas plus que la terre] ne reste pas naturellement immobile en l’air, mais elle doit reposer sur quelque chose.” Aristote affirmait que le soleil, la lune et les étoiles étaient fixés à la surface de sphères solides et transparentes. Chaque sphère se trouvait imbriquée dans une autre, et la terre se tenait, immobile, au centre. À mesure que les sphères tournaient les unes dans les autres, les corps qu’elles soutenaient — le soleil, la lune et les planètes — se déplaçaient dans le ciel.

    L’explication d’Aristote se tenait. En effet, comment interpréter autrement que des corps célestes restent en suspension sans être retenus à quoi que ce soit ? L’admiration qui entourait ce personnage valut à son opinion d’être admise comme un fait pendant environ 2 000 ans. Une encyclopédie explique qu’aux XVIe et XVIIe siècles l’Église a élevé au rang de dogme religieux les conceptions d’Aristote.

    L’invention de la lunette astronomique entraîna une remise en cause de la théorie d’Aristote. L’énigme ne devait toutefois trouver solution qu’avec Isaac Newton, lequel expliqua que les planètes sont suspendues dans le vide, maintenues sur leur orbite par une force invisible : la gravité. La chose paraissait incroyable. Même certains collègues de Newton doutaient que l’espace fût un vide, un vide presque totalement dépourvu de matière.

    Hors, il y a près de 3 500 ans, bien en avance sur son temps donc, la bible affirmait en termes on ne peut plus clairs que la terre est suspendue “sur rien” (Job 26.7). Dans l’original hébreu, le mot traduit ici par rien (belimah) signifie littéralement sans rien. Une traduction anglaise emploie l’expression sur le vide.

    Il y a aussi la compréhension, en avance également par rapport à l'époque, du cycle de l’eau, de l’arrivée des espèces (modernes) sur la terre. Le livre de la Genèse établit l’arrivée de la vie en 10 étapes :

    1. un commencement; 2. une terre qui, à l’état primitif, était dans l’obscurité et enveloppée de gaz lourds et d’eau; 3. la lumière; 4. une étendue ou atmosphère; 5. d’immenses étendues de terre ferme; 6. les plantes terrestres; 7. le soleil, la lune et les étoiles qui deviennent visibles dans l’étendue, les saisons; 8. les monstres marins et les créatures volantes; 9. les bêtes sauvages et domestiques, les mammifères; 10. l’homme.

    Les faits scientifiques confirment que ces étapes ont eu lieu dans cet ordre et affirment qu’on n’aurait pas pu, à l’époque, deviner cela aussi facilement. En fait, le rédacteur du livre de la Genèse aurait eu autant de chance que si on alignait dans l’ordre dix cubes marqués de 1 à 10 en les prélevant au hasard dans leur boîte. C'est-à-dire 1 chance sur 3 628 800 de réussir dès le premier essai.

    Je pense aussi qu’en s’approchant de cette source (c’est-à-dire ma conception de Dieu), on pourrait apprendre à mieux vivre et s’adapter dans son milieu.

    Ainsi, la médecine moderne nous a beaucoup appris sur la propagation et la prévention des maladies. Les progrès du XIXe siècle ont introduit dans la pratique médicale l’antisepsie, méthode consistant à lutter contre l’infection par des mesures d’hygiène. Le résultat ne se fit pas attendre. On nota une diminution sensible des cas d’infection et de mort prématurée.

    Les médecins de l’Antiquité, eux, ne saisissaient pas pleinement les phénomènes de contagion ni ne mesuraient l’importance de l’hygiène dans la prévention des maladies. Nombre de leurs pratiques médicales passeraient d’ailleurs pour barbares aujourd’hui.

    Un des plus anciens textes médicaux parvenus jusqu’à nous est le papyrus Ebers, une compilation du savoir thérapeutique égyptien des années 1550 avant notre ère. Répertoriés dans ce rouleau, quelque 700 remèdes contre les maux les plus divers, de la morsure de crocodile à la douleur d’orteil. Une encyclopédie déclare ceci : "Les connaissances médicales de ces médecins étaient purement empiriques, essentiellement magiques et tout à fait contraires à la science." La plupart des remèdes proposés étaient au mieux inefficaces, au pire extrêmement dangereux. Une prescription censée favoriser la cicatrisation recommandait par exemple de panser la plaie avec des excréments humains mélangés à d’autres substances.

    Ce précis médical égyptien est à peu près contemporain des premiers livres de la Bible, donc de la Loi de Moïse qui a grandit en Égypte. Comme il appartenait à la maisonnée de Pharaon, il fut instruit dans toute la sagesse des Égyptiens. Il connaissait bien les médecins d’Égypte. Pourtant, on ne retrouve aucune empreinte de leurs thérapeutiques inefficaces ou dangereuses dans les écrits de Moïse.
    avatar
    admin
    Administratrice


    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    A chacun sa conception Empty Re: A chacun sa conception

    Message par admin Dim 16 Déc - 21:51

    La Loi renferme au contraire des règles sanitaires très en avance sur leur temps. C’est ainsi qu’une loi concernant les campements militaires stipulait que l’on enterre les excréments en dehors du camp. C’était là une mesure préventive particulièrement avancée. En effet, outre qu’elle empêchait la contamination de l’eau, elle offrait une protection contre la Shigellose, transmise par les mouches, et contre les autres maladies diarrhéiques qui, aujourd’hui encore, fauchent chaque année des millions de vies dans les pays où les conditions sanitaires sont déplorables.

    La Loi contenait d’autres mesures préventives contre la propagation des maladies infectieuses. C’est ainsi que tout individu contagieux ou supposé tel était mis en quarantaine. Vêtements et récipients touchés par un animal mort de lui-même, peut-être de maladie, devaient être ou lavés ou détruits. Quiconque touchait un cadavre était considéré comme impur et devait passer par tout un processus de purification, qui prévoyait notamment des bains et le lavage de ses vêtements. Pendant les sept jours de son impureté, l’individu devait éviter tout contact physique avec les autres.

    La sagesse d’un tel code sanitaire offrait un contraste saisissant avec la médecine des nations environnantes. Plusieurs milliers d’années avant que la science médicale n’étudie les modes de propagation des maladies, la Bible recommandait des mesures préventives équilibrées.

    Et puis vient l’ère chrétienne (avec l’arrivé de Jésus-Christ) qui elle amène un mode de pensée où l’on apprend à mieux vivre avec ses voisins… où il y a une demande de séparation de la religion et de la politique, où il y a les balbutiements d’un féminisme (à un point que les romains de l’époque considérait que le christianisme était une religion pour les femmes) :

    Ainsi, c’est à une femme (la Samaritaine) qui vit avec un homme (sans être mariée avec lui) que Jésus annonce qu’il est le messie. C’est à des femmes qu’il se présente en premier lors de sa résurrection et demande d’aller avertir des hommes. C’est pour une femme qu’il fait son premier miracle (transformer de l'eau en vin lors de noces), c’est pour une femme qu’il fait son premier miracle de résurrection. Contrairement aux Juifs de son époque, Jésus parlait volontiers aux femmes, même seul. Il abolit la lapidation pour adultère, il prend parmi ses disciples une prostituée.

    A un moment, il est invité à manger chez deux femmes, l’une s’affaire aux tâches ménagères et se plaint auprès de Jésus que l’autre ne fasse pas de même, et, contre toute attente, Jésus défend cette autre femme disant qu’elle a choisi la meilleure part et qu’elle devrait faire de même.

    Il y a deux passages du Nouveau Testament (partie chrétienne) que je trouve particulièrement merveilleux pour l’époque : «D’ailleurs, pour ce qui est du Seigneur, ni la femme n’est sans l’homme, ni l’homme sans la femme. Car de même que la femme vient de l’homme, de même aussi l’homme vient par la femme ; mais toutes choses viennent de Dieu.» et «Il n’y a ni Juif ni Grec, il n’y a ni esclave ni homme libre, il n’y a ni mâle ni femelle ; car vous êtes tous une seule personne en union avec Christ Jésus.» : pas de distinction ethnique, pas de ségrégation sociale, pas de partialité sexuelle.

    D’autres passages montraient mêmes que la femme pouvait enseigner dans une église des hommes, à condition qu’elle se couvre la tête par rapport aux anges. Ce n’est d’ailleurs que récemment dans certaines églises chrétiennes (protestantes) qu’on admet qu’une femme fasse puisse être ordonnée prête (sur la base de ses passages). Ce qui pourtant était déjà de mise dans la Bible avec notamment les prophétesses nombreuses.

    Il y a aussi l'homosexualité alors qu'elle est sévèrement condamné dans la loi juive de Moïse (lapidation), la partie chrétienne ne parle de l'homosexualité que pour dire qu'elle est contre nature et puis dit ceci :

    "Comment ! Ne savez-vous pas que les injustes n’hériteront pas du royaume de Dieu ? Ne vous égarez pas. Ni fornicateurs, ni idolâtres, ni adultères, ni hommes qu’on entretient à des fins contre nature (prostitution), ni hommes qui couchent avec des hommes*, ni voleurs, ni gens avides, ni ivrognes, ni insulteurs, ni extorqueurs n’hériteront du royaume de Dieu. Et pourtant c’est là ce qu’étaient certains d’entre vous. Mais vous avez été lavés, mais vous avez été sanctifiés, mais vous avez été déclarés justes au nom de notre Seigneur Jésus Christ et avec l’esprit de notre Dieu. Toutes choses me sont permises, mais toutes choses ne sont pas avantageuses. Toutes choses me sont permises, mais je ne vais pas me laisser asservir par quoi que ce soit."

    *Il est a noté que beaucoup de traduction biblique plus récente dans l'histoire ont, volontairement, changé ce terme pour le rendre moins explicite : "ni les efféminés", "ni les infâmes"

    Pour ce qui est de la vie éternelle. Beaucoup croient que si on est croyant, c’est qu’on pense à une vie après la mort. Je n’y crois pas du tout moi à cette vie après la mort. D’abord, il faut savoir que les premiers chrétiens et les juifs des temps bibliques n’y croyaient pas non plus : d’où d’ailleurs ces miracles de résurrection. Quel intérêt de vouloir ramener quelqu’un à la vie après sa mort, si elle a atteint une vie immortelle ailleurs dans un monde meilleur ? Mais de toute façon, l’âme immortelle, une vie ailleurs que sur terre, vient de philosophie autre que judéo-chrétienne, même si elles ont finit par influencer la pensée judéo-chrétienne.

    Une Encyclopédie explique : "Ce n’est que dans la période postbiblique qu’une croyance claire et nette en l’immortalité de l’âme s’est implantée et est devenue l’une des pierres angulaires des fois juive et chrétienne." Elle ajoute : "Durant la période biblique, la personne était considérée comme un tout. On ne distinguait donc pas radicalement l’âme du corps." Les Juifs de l’Antiquité croyaient en la résurrection des morts, ce qui "est à distinguer de la croyance en [...] l’immortalité de l’âme", précise cette encyclopédie qui ajoute : "La croyance selon laquelle l’âme continue d’exister après la dissolution du corps est matière à spéculations philosophiques ou théologiques plutôt que simple article de foi ; d’ailleurs, nulle part les Saintes Écritures* n’enseignent expressément cette croyance."

    *Bible dans son entier.
    Miguel de Unamuno, un éminent philosophe espagnol du XXe siècle, a écrit à propos de Jésus : "Peut-être croyait-il à la résurrection de la chair à la façon judaïque, non à l’immortalité de l’âme à la façon platonicienne [grecque] [...]. On en peut trouver des preuves dans n’importe quel livre d’exégèse honnête." Et de conclure : "L’immortalité de l’âme [...] est un dogme philosophique païen."

    Il fallut attendre Origène [mort vers 254] en Orient et saint Augustin [mort en 430] en Occident pour que l’âme soit définie comme une substance spirituelle et pour que soit formé un concept philosophique de sa nature. La doctrine d’Augustin devait beaucoup au néo-platonisme. Cette notion de l’immortalité est un produit de l’esprit grec, tandis que l’espérance d’une résurrection appartient à la pensée juive. À partir des conquêtes d’Alexandre, le judaïsme se pénétra lentement d’influences helléniques. Et il en est de même pour le christianisme.

    Désolée d'avoir été si longue, mais on ne peut pas évoquer ce dont en croit et pourquoi on y croit en deux lignes.
    avatar
    Invité
    Invité


    A chacun sa conception Empty Re: A chacun sa conception

    Message par Invité Dim 16 Déc - 22:33

    tu es perseverante et permets ;: cyclops
    //en se dotant d'une conscience (notion de bien et de mal) et abandonnant par là même l'instinct qui régit le monde animal..
    .Je pense plutot que la survie a obligé l alliance et dans le groupe ainsi formé se greffent des regles de non agression, des regles et le partage de savoir d experience,et la communication.
    albino
    ....la quête du judaïsme puis du christianisme est de retrouver cette capacité de vivre en harmonie avec l'univers, de retrouver cette source intérieure immatérielle, renouer donc le contact avec la nature, respecter l’écologie, vivre en osmose..//:..Et là, je ne te suis plus. Tout est bien mais les sources elles meme, isaie et tous, les sources ne sont pas viables pour me convaincre. ok tu suis ta voie, je tourne içi.
    pas de confiance en ceux qui ont décidé les publications orales et ecrites de qui que ce soit divin ou prophete. Lhomme est génial par son cerveau, l evolution se poursuit et l intellect le centre moteur de l humain c est la création, comme d autres entites vegetales ou minérales créeént, a leur vitesse. l homme est destiner a une perpetuelle mutation. Cela s est passé en un temps en plusieurs phases, Adam ou luçye le crane humain est le siege de champs magnetiques, de transformations qui font fonctionner l animal et alimentent la generatrice.
    et cosmiquement l homme est bref.
    avatar
    admin
    Administratrice


    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    A chacun sa conception Empty Re: A chacun sa conception

    Message par admin Dim 16 Déc - 23:35

    Comme je disais :
    Il s’agit de mon interprétation, en aucun cas d’une vérité quelconque (bien que cela soit ma vérité) ou d’une insulte par rapports aux croyances des personnes ou une volonté de convertir des personnes (croyantes ou non) à ma conception des choses.
    Résistance
    Résistance


    Masculin
    Nombre de messages : 181
    Age : 41
    Date d'inscription : 29/11/2007

    A chacun sa conception Empty Re: A chacun sa conception

    Message par Résistance Lun 17 Déc - 9:40

    Niveau croyance, je me définirais plutôt comme un agnostique, pour moi, on ne peut me démontrer dans l'absolu que Dieu existe ou qu'il n'existe pas.

    Mais je suis épaté par tes recherches, admiratif devant ton ouverture d'esprit et ta capacité à te faire ta propre opinion et ne pas te laisser commander par l'air ambiant. Je trouve ta conception originale avec une logique intéressante.

    Puisque tu es fan d’Einstein, tu dois savoir qu’Albert disait : "Rare est le nombre de ceux qui regardent avec leurs propres yeux et qui éprouvent avec leur propre sensibilité."

    Tu es une jeune femme rare.
    avatar
    Invité
    Invité


    A chacun sa conception Empty Re: A chacun sa conception

    Message par Invité Sam 29 Déc - 0:44

    ouais génial, je te relis et te connaissant un peu mieux, j dirais que ...tu vas loin dans tes lectures mais pas assez, que ton fond tout est bon, ton cheminement correct mais toujours un raccourci par les evangiles que je conteste apres lecture de l enquete concernant ceux qui l ont rédigés.
    Et tu ne sais pas qui est Maria valtorta......j suis collant hein?
    n'importe quoi
    Rabasse du sud
    Rabasse du sud


    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    A chacun sa conception Empty Re: A chacun sa conception

    Message par Rabasse du sud Sam 29 Déc - 1:00

    elle s'appelait conception
    elle avait besoin d'affection, conception........A chacun sa conception Note_musique

    Contenu sponsorisé


    A chacun sa conception Empty Re: A chacun sa conception

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 2 Juil - 22:43