LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» AVORTEMENT AUX USA, NOUS NE VOULONS PAS PERDRE DE DROITS, NOUS VOULONS EN GAGNER !
par bye Hier à 12:51

» Michel Piron en garde à vue. Derrière Jacquie et Michel : un système organisé de proxénétisme et de viols.
par bye Jeu 16 Juin - 15:33

» EuroSatory : Visioconférence et Rassemblements contre le commerce des armes
par bye Lun 6 Juin - 17:32

» Entretien avec Yamina Saheb (GIEC) : “Il y a eu quelques réticences pour mettre le terme de sobriété dans le dernier rapport”.
par bye Mer 1 Juin - 8:37

» Retour sur l’accueil des déplacés d’Ukraine dans les Hautes-Alpes
par bye Mar 31 Mai - 16:17

» L’industrie pornocriminelle cible les enfants et la justice abdique !
par bye Mer 25 Mai - 16:23

» Le Royaume-Uni renforce son arsenal juridique contre les personnes en besoin de protection
par bye Jeu 19 Mai - 10:42

» Recrutement enseignant : une crise des plus inquiétantes pour l’avenir de l’école
par bye Jeu 19 Mai - 10:36

» Moi, Nestor Makhno (épisode 7) – Il y a 100 ans, l’autre guerre d’Ukraine – Feuilleton
par bye Mer 11 Mai - 11:53

» Le "Tous capables" l'Education Nouvelle Le Groupe Français d'Education Nouvelle
par bye Ven 6 Mai - 12:42

» Menaces sur le droit à l’avortement aux Etats-Unis : le collectif Avortement Europe dénonce une énième tentative de restreindre le droit des femmes à disposer de leur corps !
par bye Ven 6 Mai - 12:30

» Biélorussie : la plus grande attaque anti-syndicale du siècle en Europe
par bye Ven 29 Avr - 12:15

» Les associations dénoncent la différence de traitement envers les ressortissants non-Ukrainiens
par bye Ven 22 Avr - 6:21

» SUD éducation gagne l’indemnité REP/REP+ pour les AED !
par bye Jeu 21 Avr - 17:21

» Guerre en Ukraine : que contient la directive sur la protection temporaire de 2001 ?
par bye Dim 17 Avr - 9:50

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par gramophone Ven 15 Avr - 8:59

» Mutations-sanctions à l'école Pasteur (93) : dans « l'intérêt du service public », nous devons faire front !
par bye Jeu 14 Avr - 8:42

» 6e rapport du GIEC : quelles solutions face au changement climatique ?
par bye Ven 8 Avr - 12:34

» Cabinets de conseil : quand le Sénat fustige le gouvernement
par bye Mer 6 Avr - 16:36

» Les fresques carabines : une institutionnalisation des violences sexistes à l’hôpital
par bye Dim 13 Mar - 12:35

» L’Ukraine au coeur… de la classe, l’école au coeur du monde
par bye Ven 4 Mar - 17:34

» 8 Mars 2022 : Grève féministe Déferlante pour l'égalité !
par bye Mar 1 Mar - 11:08

» Une guerre “culturelle”
par bye Jeu 24 Fév - 19:27

» Nouveau camp fermé de Samos : « Barbelés, clôtures, couvre-feu […] le camp ressemble à une prison. »
par bye Jeu 17 Fév - 18:07

» Exterminez toutes ces brutes
par bye Ven 4 Fév - 10:22

» Entretien avec Laurence Scialom : « Ne pas mettre la lutte contre la dégradation de notre biosphère au cœur de la gouvernance européenne serait une erreur historique »
par bye Mer 26 Jan - 15:55

» Osez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiquesOsez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiques
par bye Lun 24 Jan - 11:46

» La mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland PfefferkornLa mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland Pfefferkorn
par bye Sam 22 Jan - 10:48

» Répression pour un poème au Lycée Marcelin Berthelot de Pantin.
par bye Mer 12 Jan - 20:42

» CP/ Présidence française de l'Union européenne : Une alternative pour une politique d'asile européenne réellement solidaire est possible
par bye Ven 24 Déc - 9:47

» Les fresques carabines reconnues contraires à la dignité des femmes !
par bye Mar 21 Déc - 17:56

» Frontière biélorusse : quel impact des propositions de la Commission visant à déroger au droit d’asile européen ?
par bye Ven 17 Déc - 8:59

» contre le système pornocriminel
par bye Mer 15 Déc - 18:39

» S’émanciper dès la maternelle par le travail et la coopération
par bye Mer 15 Déc - 11:40

» La coopérative pédagogique : Paroles de filles
par bye Ven 3 Déc - 10:32

» La maltraitance des migrants n’est pas une fatalité »
par bye Mar 30 Nov - 18:47

» Lutter contre la violence… pour de vrai
par bye Jeu 25 Nov - 13:13

» République blindée, Projet Local d’Évaluation, chefs dans les écoles… Fin de règne rue de Grenelle
par bye Mer 17 Nov - 13:02

» Campagne d’Eric Zemmour : un masculiniste revendiqué prétendant à l’Elysée ?
par bye Jeu 11 Nov - 12:07

» Affaire Jacquie et Michel : 4 “acteurs” mis en examen pour viol, la fin de l’impunité !
par bye Mar 2 Nov - 18:34

» Réinstallation des réfugiés afghans dans l’UE : des promesses, pas d’engagements chiffrés
par bye Sam 23 Oct - 8:14

» La marchandisation généralisée des relations humaines et des corps coïncide avec l’échec de l’ambition démocratique
par gramophone Mer 20 Oct - 19:33

» À Montpellier, descente de police contre des sans-papiers venus au contre sommet France-Afrique
par bye Mar 19 Oct - 19:07

» Climat : nous l’avons fait, l’Etat n’a plus le choix !
par bye Ven 15 Oct - 12:36

» L’école des sans-école… des jeunes migrants refusés d’école
par bye Mer 13 Oct - 11:27

» La France envoie ses déchets nucléaires en Sibérie !
par bye Mar 12 Oct - 18:05

» Total Energies et Le Louvre : alliés contre le climat
par bye Mer 6 Oct - 16:55

» L’école est à la fois un lieu de formation et d’expression des bandes
par bye Mer 6 Oct - 9:19

» Analyse/déclaration sur la vente de sous-marins américains à l’Australie
par bye Sam 2 Oct - 9:32

» À celles et ceux qui ne sont pas rentré·es,
par bye Mer 29 Sep - 11:55

» « Nous n’avons pas besoin et nous ne voulons pas d’un petit chef ! »…
par bye Mar 21 Sep - 17:18

» Noël : fêtes familiales ou marché de dupe ?
par gramophone Mar 21 Sep - 15:57

» Les troubles de l’érection
par gramophone Mar 21 Sep - 14:36

» Le 28 septembre, c'est la journée internationale de droit à l'avortement !
par bye Lun 20 Sep - 19:35

» Biélorussie : les migrants victimes de l’instrumentalisation de la question migratoire
par bye Mer 15 Sep - 19:46

» Accueil des Afghans évacués de Kaboul
par bye Ven 10 Sep - 16:48

» Marseille : un discours de chef(s) !
par bye Mer 8 Sep - 11:53

» HECTAR grand projet inutile, priorité au service public !
par bye Mer 1 Sep - 19:09

» Rapport du GIEC : Jean Jouzel appelle à une réaction
par bye Mer 11 Aoû - 5:07

» J’évite de prendre l’avion
par bye Lun 12 Juil - 20:45

» Condamné à agir d’ici 9 mois, l'Etat ne réagit pas...
par bye Ven 2 Juil - 9:05

» ENFIN L'ÉGALITÉ, la PMA pour toutes adoptée !
par bye Mer 30 Juin - 12:12

» Projet de loi sur l’enfance : le choix du contrôle plutôt que de la protection pour les mineurs isolés étrangers
par bye Sam 19 Juin - 12:16

» Appel pour les libertés, contre les idées d’extrême-droite : mobilisons-nous le 12 juin !
par bye Mar 8 Juin - 11:52

» Soutien à l’enseignante empêchée de faire cours en raison de son masque
par bye Mer 2 Juin - 18:35

» La junte du Myanmar suspend plus de 1 600 enseignant·es
par bye Mar 25 Mai - 12:24

» Manifeste pour la suspension des brevets liés au Covid 19
par bye Dim 23 Mai - 16:49

» Les dépenses militaires face aux besoins humains. Les centaines de milliards de la honte
par bye Mer 19 Mai - 18:00

» Évaluer n’est pas noter
par bye Lun 17 Mai - 11:22

» Le bilan chiffré du règlement Dublin ne plaide pas pour son maintien
par bye Mer 5 Mai - 12:37

» La compensation carbone, inefficace pour réduire les émissions du secteur aérien
par bye Mar 20 Avr - 8:39

» GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"
par bye Ven 16 Avr - 12:34

» Covid-19 : quel impact sur les procédures d’éloignement des migrants ?
par bye Ven 2 Avr - 12:45

» Médecins : stagnation des effectifs mais baisse de la densité médicale
par bye Ven 2 Avr - 12:36

» Encore une attaque des fascistes contre une librairie libertaire
par bye Lun 22 Mar - 12:40

» A partie du 17 mars, la France est à découvert climatique
par bye Mer 17 Mar - 11:49

» Non, on ne peut pas être « féministe » et agresser des survivantes de la prostitution et des féministes le 8 mars.
par bye Jeu 11 Mar - 9:39

» Les députés les Républicains font entrave au droit à l’avortement pour toutes !
par bye Jeu 18 Fév - 12:16

» Méditerrannée : reprise des sauvetages en mer pour l'Ocean Viking
par bye Jeu 4 Fév - 19:44

» Nouveau numéro du journal Casse-rôles
par bye Lun 1 Fév - 12:53

» #METOOInceste : La loi à l’agenda de l’Assemblée Nationale !
par bye Ven 22 Jan - 13:39

» Projet Hercule : EDF serait éclaté en trois entités
par bye Sam 16 Jan - 9:00

» Les enjeux de l'intégration des bénéficiaires d'une protection internationale dans l'Union européenne
par bye Lun 11 Jan - 20:50

» La méthode Montessori en question
par bye Mer 23 Déc - 13:24

» L’environnement ? une préoccupation peu partagée par les adultes
par bye Mer 16 Déc - 12:08

» Terrorisme
par bye Lun 14 Déc - 18:45

» Éducation : il faut donner priorité aux vaincus
par bye Mar 8 Déc - 11:59

» JOURNÉE MONDIALE DE L'ENFANCE
par bye Ven 4 Déc - 17:14

» 25novembre : la lutte pour l'élimination des violences masculines continue !
par bye Mer 25 Nov - 15:07

» Les mobilisations étudiantes sous la menace de lourdes peines de prison
par bye Mar 24 Nov - 10:23

» Décision historique pour la justice climatique !
par bye Jeu 19 Nov - 20:00

» Et maintenant nous sommes là...
par bye Mer 18 Nov - 13:13

» Révélation scientifique: l’amour rend aveugle !
par gramophone Sam 7 Nov - 9:55

» La puissance de la solidarité syndicale internationale
par bye Ven 6 Nov - 11:53

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR

Le deal à ne pas rater :
Tome 34 édition collector de My Hero Academia : où le précommander ...
17.25 €
Voir le deal

+4
Rabasse du sud
sam
admin
Résistance
8 participants

    Le scandale des femmes battues

    Résistance
    Résistance


    Masculin
    Nombre de messages : 181
    Age : 41
    Date d'inscription : 29/11/2007

    Le scandale des femmes battues Empty Le scandale des femmes battues

    Message par Résistance Lun 17 Déc - 9:26

    Ce qui ne se voit pas n’existe pas… Pendant longtemps, on a masque d’un voile pudique la réalité de ces femmes battues par leurs conjoints. Aujourd’hui, on en parle, pour regarder en face ce quotidien de violences, de terreur, de douleurs, d’humiliations vécu par tant de femmes. Car cette violence existe, insupportable.

    Selon une enquête (réalisée en novembre 2005) IFOP qui n’interroge que des hommes issus d’un échantillon représentatif de la population française âgée de dix-huit ans et plus, en France, 40% des hommes déclarent avoir déjà eu l’occasion de se montrer violents verbalement et 14%, physiquement. Même si la majorité de la gent masculine (55%) affirme n’avoir jamais fait preuve de brutalité, la proportion d’hommes violents n’est pas négligeable. Les plus enclins à l’agressivité – ou en tout cas à la déclarer – sont les jeunes hommes de 18 à 24 ans (62% des violents contre 44% en moyenne).

    Parmi ces chiffres, l’un d’entre eux a particulièrement retenu mon attention : 5% des hommes en France avouent que, dans certaines conditions particulières, ils pourraient être violents envers leur femme. Alors me direz-vous, 5%, ce n’est pas beaucoup et cela signifie aussi que, pour 95% des hommes, battre sa femme serait exclu. Mais ces 5% me pose problème, car, si l’on rapporte ce chiffre à l’ensemble de la population française, c’est plus de 1 million d’individus qui ne seraient pas choqués de gifles, de coups ou de sévices contre leurs femmes.

    Autre chiffre inquiétant pour moi, pour 3% des hommes quand même, la violence est acceptable si elle n’arrive que rarement. Et pour 2%, si elle est légère. Pour marginales qu’elles soient, ces deux opinions sont portées par suffisamment d’individus pour perpétuer le drame et la terreur longtemps encore.

    Autre chiffre de cette enquête qui m’interpelle. Invités à qualifier un homme qui se montrerait violent envers sa compagne, les interviewés définissent celui-ci avant tout à travers un prisme médical. C’est un malade qu’il faut soigner (47%). Cette perception devance très nettement la définition judiciaire (un délinquant qui doit passer devant la justice : 15%). Un résultat qui ne m’étonne guère. Aux assises, on constate généralement que plus le crime est abominable, plus les gens pensent que l’auteur est fou, ce qui permet de le déresponsabiliser. Il en va de même pour la violence conjugale. Dans ce sondage, la déresponsabilisation de l’auteur de violence est prégnante : 15% pensent qu’il a été poussé à bout ; 12%, qu’il s’agit d’une personne sous l’emprise d’alcool ou de drogue.

    D’où l’importance, aujourd’hui, de rappeler encore et toujours la norme : maltraiter une femme est condamnable à tout point de vue.

    Mes petits conseils pour celles qui ne veulent plus être victime :
    • Brisez le secret, parlez de ce qui vous arrive, prenez contact avec une association (je remercie d’ailleurs Bettina d’avoir mis une liste des adresses à connaitre ; géniale).
    • Dressez une liste des gens susceptibles de vous aider, de vous héberger.
    • Préparez votre sac de voyage, du linge, un double de vos clefs, de l’argent liquide.
    • Mettez vos papiers à l’abri (livre de famille, passeport, carnet de santé, bulletins de salaire, feuille d’imposition, diplômes…).
    • En cas de violences, faites établir un certificat médical et recueillez des témoignages écrits.
    • Vous avez parfaitement le droit de quitter le domicile, que vous soyez mariée, pacsée ou concubine, et de vous mettre à l’abri, le cas échéant avec vos enfants.
    Petit rappel sur ce que dit la loi :
    • Tout service de police ou de gendarmerie est tenu de recevoir votre plainte ;
    • Toute personne peut révéler des faits dont elle s’estime victime sans avoir à apporter la preuve de ce qu’elle avance. La remise d’un certificat médical aux enquêteurs lors du dépôt de plainte est utile aux investigations, mais pas obligatoire ;
    • La loi sur le divorce du 26 mai 2004 prévoit l’éviction du conjoint violent hors de son domicile pour protéger la victime et ses enfants ;
    • depuis 1994, être conjoint ou concubin de la victime constitue une circonstance aggravante de l’infraction commise.
    avatar
    admin
    Administratrice


    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Le scandale des femmes battues Empty Re: Le scandale des femmes battues

    Message par admin Lun 17 Déc - 12:38

    Certains hommes me laissent pantoise quant à leur capacité à vouloir justifier l'injustifiable.

    C'est bien ce rappel que tu fais sur la loi. J'ignorais qu'on pouvait déposer plainte sans remise d'un certifical médical. Je ne savais absolument pas également pour la circonstance aggravante.
    avatar
    sam


    Nombre de messages : 12
    Date d'inscription : 14/12/2007

    Le scandale des femmes battues Empty Re: Le scandale des femmes battues

    Message par sam Lun 17 Déc - 15:03

    Si je peux me permettre d'ajouter un chiffre: 4 ans
    C'est le temps qui a suffi a un homme célèbre pour purger sa peine aprés avoir frappé à mort sa concubine........
    voila pour la circonstance aggravante
    avatar
    Invité
    Invité


    Le scandale des femmes battues Empty Re: Le scandale des femmes battues

    Message par Invité Lun 17 Déc - 15:27

    c est une honte mais l homme celebre qui a levé le voile des purges de peine par sa mediatique est en fait comme des milliers d autres passés avant, apres avoir tué leur compagne par compassion?
    l homme est encore primaire
    Rabasse du sud
    Rabasse du sud


    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Le scandale des femmes battues Empty Re: Le scandale des femmes battues

    Message par Rabasse du sud Lun 17 Déc - 16:08

    allez les filles !

    Le scandale des femmes battues Feministe
    Rabasse du sud
    Rabasse du sud


    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Le scandale des femmes battues Empty Re: Le scandale des femmes battues

    Message par Rabasse du sud Lun 17 Déc - 16:10

    Le scandale des femmes battues Violences_conjugales
    ecotone
    ecotone
    Administratrice


    Nombre de messages : 1036
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Le scandale des femmes battues Empty Re: Le scandale des femmes battues

    Message par ecotone Lun 17 Déc - 16:11

    Résistance merci de nous faire ce rappel.
    Je me permets de rajouter que 3 femmes par semaines meurent sous les coups de son conjoint.
    Ce chiffre est effrayant, de nombreuses personnes n’y croient même pas quand parfois j’en discute, ils ne contestent pas, mais cela dépasse leur entendement.
    Je peux même témoigner d’avoir recueilli des récits de nombreuses femmes, qui à un moment donné, se sont senties en confiance pour me livrer leur lourd secret.

    Lorsqu’on annonce qu’une femme sur 10 subit des violences dans son couple, je pense qu’il y en a bien plus. Les femmes cachent, la plupart du temps ce qu’elles subissent. C’est bien que tu nous rappelles Résistance que la loi est pour elle.
    Pour autant, l’humiliation, la peur, l’intimidation, la désocialisation, l’enfermement pour certaines dans leur propre maison, les moyens financiers confisqués,… les empêchent d’agir pour trouver de l’aide, fuir le danger de l’homme qu’elle pense comme leur amoureux. Le plus souvent n’ont pas conscience de ce qu’elles vivent tant la manipulation mentale de leur compagnon les a détruites et pense, à tors, que le tortionnaire ne les maltraite que parce qu’elles le méritent.

    De plus, lorsqu’un effort considérable est accompli en allant dans une gendarmerie pour chercher de l’aide, l’accueil n’est pas fait à ses femmes, elles se retrouvent en position de coupable.
    Certains gendarmes ont encore la réflexion «ce sont des affaires privées, ça nous regarde pas».
    Je peux en témoigner, pour avoir moi-même accompagné une femme en détresse à la gendarmerie, il a fallu que ce soit moi qui rappelle au gendarme les droits de cette femme et les devoirs qu’il avait envers elle. Ainsi, presque contre son gré, il a daigné venir en aide à cette femme… et que la loi soit appliquée.

    Comme nous discutions dans «Refaire le monde», tout passe par l’éducation, dans les familles, mais surtout dans l’école. L’éducation des garçons, le respect des filles et de l’individu en général. Et l’éducation des filles, qu’elles connaissent leurs droits pour refuser la violence de leur futur conjoint, ou de quiconque.

    Aucune violence, particulièrement au sein du couple n’est acceptable. Même une, sur les 6 millions et demi (en France, mais ailleurs également) est à condamner, et ne doit pas être minimisée. Sinon, nous participons au cautionnement.

    Je vois que tu es un féministe, un vrai, je te salue bien bas.
    Rabasse du sud
    Rabasse du sud


    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Le scandale des femmes battues Empty Re: Le scandale des femmes battues

    Message par Rabasse du sud Lun 17 Déc - 16:12

    Le scandale des femmes battues Niputesnisoumiz
    Rabasse du sud
    Rabasse du sud


    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Le scandale des femmes battues Empty Re: Le scandale des femmes battues

    Message par Rabasse du sud Lun 17 Déc - 16:14

    Le scandale des femmes battues 3363973
    Rabasse du sud
    Rabasse du sud


    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Le scandale des femmes battues Empty Re: Le scandale des femmes battues

    Message par Rabasse du sud Lun 17 Déc - 16:17

    Le scandale des femmes battues Femme_battue-c3d81




    SI VOUS ETES TEMOINS
    TEMOIGNER
    avatar
    Invité
    Invité


    Le scandale des femmes battues Empty Re: Le scandale des femmes battues

    Message par Invité Lun 17 Déc - 18:20

    j ai rien fait. c est pas moi. 3 par semaines tu es sure? c est enorme.
    150 femmes par an? il faut interdire aux types de pouvoir baiser seduire draguer interdit de femme. wouah les primitifs, ils ont meme pas controle d eux meme, c est en france? non pas en france, les francais ne sont pas des sauvages, des bovins ; pourquoi? pour des pro de flous? de sexe? d alcool? de tout? et que faire? je vois dans les administrations et assoces que des numeros verts des secours aux femmes battues. mais c est enorme...
    Rabasse du sud
    Rabasse du sud


    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Le scandale des femmes battues Empty Re: Le scandale des femmes battues

    Message par Rabasse du sud Lun 17 Déc - 19:53

    c'est dingue mais c'est totalement exact !

    et y a aussi s o s homme battu

    Le scandale des femmes battues SOS1234567890
    Rabasse du sud
    Rabasse du sud


    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Le scandale des femmes battues Empty Re: Le scandale des femmes battues

    Message par Rabasse du sud Lun 17 Déc - 21:02

    sam a écrit:Si je peux me permettre d'ajouter un chiffre: 4 ans
    C'est le temps qui a suffi a un homme célèbre pour purger sa peine aprés avoir frappé à mort sa concubine........
    voila pour la circonstance aggravante

    qui ?
    avatar
    Invité
    Invité


    Le scandale des femmes battues Empty Re: Le scandale des femmes battues

    Message par Invité Lun 17 Déc - 21:05

    quant a tu sais
    Rabasse du sud
    Rabasse du sud


    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Le scandale des femmes battues Empty Re: Le scandale des femmes battues

    Message par Rabasse du sud Lun 17 Déc - 21:10

    c'est pas un mec célèbre ! canta c'est chante en espagnol
    avatar
    Invité
    Invité


    Le scandale des femmes battues Empty Re: Le scandale des femmes battues

    Message par Invité Lun 17 Déc - 21:19

    oui mais il a frappé une fille qu c etait pas sa femme et qu il la tuée. il a eu des pro en taule j espere.
    Rabasse du sud
    Rabasse du sud


    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Le scandale des femmes battues Empty Re: Le scandale des femmes battues

    Message par Rabasse du sud Lun 17 Déc - 21:24

    en sortant de la prison, il avait les jambes arquées ! affraid
    ecotone
    ecotone
    Administratrice


    Nombre de messages : 1036
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Le scandale des femmes battues Empty Re: Le scandale des femmes battues

    Message par ecotone Lun 17 Déc - 21:47

    sam a écrit:Si je peux me permettre d'ajouter un chiffre: 4 ans
    C'est le temps qui a suffi a un homme célèbre pour purger sa peine aprés avoir frappé à mort sa concubine........
    voila pour la circonstance aggravante

    Bonjour Sam,

    Oui, c'est pas très cher payé.
    Résistance
    Résistance


    Masculin
    Nombre de messages : 181
    Age : 41
    Date d'inscription : 29/11/2007

    Le scandale des femmes battues Empty Re: Le scandale des femmes battues

    Message par Résistance Mer 19 Déc - 16:01

    ecotone a écrit:Résistance merci de nous faire ce rappel.

    Je me permets de rajouter que 3 femmes par semaines meurent sous les coups de son conjoint.
    Ce chiffre est effrayant, de nombreuses personnes n’y croient même pas quand parfois j’en discute, ils ne contestent pas, mais cela dépasse leur entendement.

    Je peux même témoigner d’avoir recueilli des récits de nombreuses femmes, qui à un moment donné, se sont senties en confiance pour me livrer leur lourd secret.

    Lorsqu’on annonce qu’une femme sur 10 subit des violences dans son couple, je pense qu’il y en a bien plus. Les femmes cachent, la plupart du temps ce qu’elles subissent. C’est bien que tu nous rappelles Résistance que la loi est pour elle.

    Je vois que tu es un féministe, un vrai, je te salue bien bas.
    Tant qu'une seule femme sur la planète subira les effets du sexisme, la lutte des femmes sera légitime, et le féminisme nécessaire. Et oui, le féminisme ne peut être une question de sexe. Si nous acceptons ou nous habituons à la maltraitance d'une femme, c'est que nous acceptons que nous-mêmes soyons un jour maltraités. Si la maltraiter une femme n'est pas mauvais, rien n'est mauvais.

    En France, on estime à 2 millions, le nombre d'hommes violents envers leur conjointe. J'ai souvent (trop souvent) à faire à ces personnes. Pas plus tard qu'hier encore deux affaires, dont l'une des femmes a dû être admise aux urgences.

    Je ne suis pas psychologue, je ne prétends pas connaître la nature humaine, mais je remarque certaines choses depuis que je travaille dans mon milieu. Il y a tout de même un profil-type de l'auteur de violences. Il est égocentrique, incapable d'exprimer ses sentiments, angoissé par l'absence de reconnaissance ou la peur d'être abandonné. Par contre, croire qu'il y a plus de cas de violence dans les milieux modestes est une affirmation totalement fausse.

    Je n'ai pas connu beaucoup de cas de violence qui avaient une relation avec l'alcool. Par contre, quand l'alcool entre en ligne de compte, l'intensité de l'agression subie est encore plus violente.

    Par contre, ces hommes n'ont pas l'apparence d'un monstre. Quand nous faisons nos enquêtes, les témoignages que nous recevons sur l'homme violent sont le plus souvent souvent : "un bon collègue", "un bon père de famille", "un homme charmant"... Bref, quelqu'un d'ordinaire. Et sans oublier que beaucoup de victimes nous disent qu'"en dehors des périodes où il est violent, il est si gentil."

    L'agresseur lui justife le plus souvent son comportement déviant par une perte de contrôle de lui-même à son domicile. En revanche, il sait toujours parfaitement se tenir sur son lieu de travail, devant sa famille ou sa belle-famille, ses amis.

    L'éducation est primordiale, nous sommes bien d'accord. Mais une formation des gendarmes et des policiers est également indispensable, elle n'est pas toujours réelle : je n'ai reçu aucune formation pour m'occuper de ces cas, qui sont pourtant le plus gros de notre job. Je me sers juste de mon expérience et de mon éducation familiale, du rapport que j'ai avec la femme et de mes convictions dans ce domaine. Mes collègues (dont la grande majorité est masculine) font de même.
    Résistance
    Résistance


    Masculin
    Nombre de messages : 181
    Age : 41
    Date d'inscription : 29/11/2007

    Le scandale des femmes battues Empty Re: Le scandale des femmes battues

    Message par Résistance Mer 19 Déc - 16:23

    J'aimerais vous faire lire deux témoignages d'une même histoire vue par la femme et vue par l'homme. C'est édifiant.
    La femme est douce, fine, retenue, 30 ans, élève deux enfants de son couple, parle d'une voix basse, avec des petits rires nerveux. L'hommes est élégant, habillé à la mode, 45 ans, cadre dans une grosse société d'assurances, parle 4 langues.
    • La femme
    "On s'est rencontrés il y a neuf ans. Un mois après, j'étais enceinte de mon premier fils. C'est juste après l'accouchement que les problèmes ont commencé. Après la première dispute, j'ai eu un énorme bleu sur la joue, à cause de sa bague. Je me suis dit : "Ce sont des choses qui arrivent." Mais ça s'est répété... A un moment, il s'est mis à déprimer, à s'enfermer des jours entiers, volets fermés, sans manger. Je dormais avec les enfants, je bloquais la porte de la chambre, la nuit. Sa violence est comme programmée. Il s'enferme, je lui dis : "Lève-toi, les enfants te regardent. Ce n'est pas bien", il s'énerve, et, là, ça part. Il hurle, il tape, il m'insulte. Les insultes, je vis avec ça tous les jours. Je n'en parle à personne parce que j'ai honte. J'ai appelé deux fois des associations de femmes, sans rien dire au téléphone. Qu'est-ce qu'elles pourraient faire ? Même avec la famille proche, j'ai honte. Je ne peux pas leur raconter. Où l'on habitait avant, les voisins étaient au courant parce qu'il y avait des engueulades tous les jours. Ils venaient à la maison pour parler avec lui. ça n'a pas servi à grand-chose : quand il s'y met, il s'y met. J'ai souvent appelé la police. J'en suis à ma 4ème plainte. Deux fois, je l'ai retirée. Le 11.10 (il y a un an), on avait rendez-vous chez l'avocate pour divorcer. C'était son avocate. Je n'avais pas confiance. Il était 9 heures. J'avais emmené les enfants à l'école. Comme je refusais d'y aller, il a cassé des bibelots en criant qu'il allait me tuer. J'ai dit : "Je m'en fous. De toute façon, je suis déjà morte." ça fait presque 10 ans que ça dure. Je suis épuisée. Il a pris un gros couteau dans la cuisine, un couteau pour couper les oignons ou la viande. Il m'a traînée vers la porte de l'entrée, le couteau sur le cou. J'ai crié : "Pense au moins aux enfants. Qu'est-ce que tu vas leur dire ?" Il n'est rentré que de 3 milimètres. Après le procès, tout le monde m'a dit de lui donner encore une chance. Alors bon, pour les enfants, j'essaie. Mais, cette fois-ci, je n'ai plus rien à donner. Je veux vendre notre appartement, prendre la moitié de ce qui me revient et m'en aller.
    • L'homme
    Je suis quelqu'un de non violent. Mais elle, est est très, très, agressive. Elle me traite de bon à rien, de loque... Dès le début, il y a eu des interventions de la police chez moi parce qu'elle ouvrait la fenêtre et criait : "Au secours, au secours", comme si j'étais un monstre. On a déménagé. Rebelote. C'était même pire : encinte de six mois, elle a pris le combiné du téléphone et elle s'est tapé le ventre. Elle a fait croire que c'était moi qui l'avais frappée. Je suis passé au tribunal : 1 200 euros d'amende. On a redéménagé, mais ça n'a rien changé. A un moment, j'étais en dépression parce que j'avais arrêté l'alcool et le haschich. Quand elle m'agresse, je n'arrive plus à m'exprimer, la parole se bloque... Je lui tire les cheveux, je la gifle. Mais je ne donne pas de coups. Le 11.10 dernier on avait rendez-vous à 9h30 avec une avocate pour divorcer à l'amiable. On n'est même pas partis. Un peu avant, 9 heures, elle m'a attaqué avec un couteau. C'est elle qui m'a agressé, je le jure. Mon avocate m'a dit : "Dis-moi la vérité avant que l'on passe au tribunal." La vérité, c'est que j'ai failli la planter avec le couteau. C'est parti tout seul. Je l'ai empoignée par les cheveux, j'ai pris le couteau et, là... J'ai eu l'image de mes deux enfants à l'esprit. C'est ce qui m'a sauvé, sinon... Elle a appelé la police, qui m'a emmené en pyjama, menotté. Mon immeuble fait 35 étages, 200 appartements, 1 000 habitants. Je suis au conseil syndical, apprécié par les copropriétaires. Et je suis sorti comme un chien. On m'a condamné à un an de prison avec sursis, 600 euros d'amende et 3 ans de mise à l'épreuve. La juge était une femme, bien sûr. C'est dommage : on a tout pour vivre heureux. De l'argent. De beaux enfants. Mais elle me provoque. Ma conclusion, c'est qu'elel cherche à ce que je la frappe pour me mettre dans mes torts.
    avatar
    sam


    Nombre de messages : 12
    Date d'inscription : 14/12/2007

    Le scandale des femmes battues Empty Re: Le scandale des femmes battues

    Message par sam Jeu 20 Déc - 15:00

    "Je me suis dit : "Ce sont des choses qui arrivent." "
    L'engrenage commence par là, c'est clair, et ce qu'il faut marteler (éducation, campagne de pub...) c'est que non, ce ne sont pas des choses qui arrivent: un amoureux, mari, compagnon, ne peut pas frapper sa compagne, et il n'y a AUCUNE excuse à ça!

    Autre chose: qui sont ces gens qui peuvent demander à une femme battue de donner encore une chance à leur agresseur?????
    Rabasse du sud
    Rabasse du sud


    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Le scandale des femmes battues Empty Re: Le scandale des femmes battues

    Message par Rabasse du sud Jeu 20 Déc - 15:10

    mouais, qui sont ces gens ?
    les filles, faites comme mon pote Rachid, adopter une milice animale protectrice !

    Le scandale des femmes battues Les-marques
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Le scandale des femmes battues Empty Re: Le scandale des femmes battues

    Message par bye Jeu 20 Déc - 20:02

    Et je ne pense pas que cette honte soit en voie de régression.Lorsque par hazard, on est témoin des relations dans la rue, dans les hypermarchés,.. entre certaines jeunes femmes et certains jeunes hommes, pas tous bien évidemment, on est vraiment catastrophés.
    Je suis d'accord avec Résistance, tous les milieux sociaux sont touchés.Ce qui me semble aller de paire, c'est la domination patriarcale, qui reste flagrante; quelques légers progrès ont été constatés, mais quand les statistiques récentes sur la part des tâches ménagères encore largement assumées par la femme, ont été communiquées, il est légitime de se demander combien de temps encore, ça va durer!
    La guerre des sexes, la domination de l'un sur l'autre est, à mon sens, centrale.Et plus généralement encore, je pense que , contrairement à ce que l'on entend souvent, des êtres, tout en gardant leurs arêtes, leur personnalité, sont tout à fait capables d'être ensemble, très proches, et ne pas recouvrir l'espace de l'autre.
    Je m'éloigne un peu du sujet, je m'en rends compte:je n'essaie pas de justifier, c'est évident, mais comme c'est de la pâte humaine, et que ces actes de grande violence sont très fréquents, je cherche à savoir comment c'est possible.
    Je reviens à mon filet d'idée sur la condition féminine et son long esclavage: je pense, mais c'est encore tout à fait hypothétique, que les couples qui n'ont pu se construire un univers individualisé à l'intérieur du couple ( avec ce que celà génère en terme de feu et de rayonnement personnel ) tout en construisant un univers à 2, risquent plus l'émiettement sous toutes ses formes, que les autres.
    Pour terminer, je rapprocherais la violence faite aux femmes, du viol; d'ailleurs, ces 2 mots commencent de la même façon, partent de la même racine, du même mal.
    avatar
    admin
    Administratrice


    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    Le scandale des femmes battues Empty Re: Le scandale des femmes battues

    Message par admin Jeu 20 Déc - 20:15

    bye a écrit:Et je ne pense pas que cette honte soit en voie de régression.Lorsque par hazard, on est témoin des relations dans la rue, dans les hypermarchés,.. entre certaines jeunes femmes et certains jeunes hommes, pas tous bien évidemment, on est vraiment catastrophés.
    Je suis d'accord avec Résistance, tous les milieux sociaux sont touchés.Ce qui me semble aller de paire, c'est la domination patriarcale, qui reste flagrante; quelques légers progrès ont été constatés, mais quand les statistiques récentes sur la part des tâches ménagères encore largement assumées par la femme, ont été communiquées, il est légitime de se demander combien de temps encore, ça va durer!
    La guerre des sexes, la domination de l'un sur l'autre est, à mon sens, centrale.Et plus généralement encore, je pense que , contrairement à ce que l'on entend souvent, des êtres, tout en gardant leurs arêtes, leur personnalité, sont tout à fait capables d'être ensemble, très proches, et ne pas recouvrir l'espace de l'autre.
    Je m'éloigne un peu du sujet, je m'en rends compte:je n'essaie pas de justifier, c'est évident, mais comme c'est de la pâte humaine, et que ces actes de grande violence sont très fréquents, je cherche à savoir comment c'est possible.
    Je reviens à mon filet d'idée sur la condition féminine et son long esclavage: je pense, mais c'est encore tout à fait hypothétique, que les couples qui n'ont pu se construire un univers individualisé à l'intérieur du couple ( avec ce que celà génère en terme de feu et de rayonnement personnel ) tout en construisant un univers à 2, risquent plus l'émiettement sous toutes ses formes, que les autres.
    Pour terminer, je rapprocherais la violence faite aux femmes, du viol; d'ailleurs, ces 2 mots commencent de la même façon, partent de la même racine, du même mal.
    Vous me faites penser à l'un de mes professeurs d'histoire qui nous citait Victor Hugo : "Hommes et citoyens, nous avons dit plus d'une fois dans notre orgueil : - Le XVIIIe siècle a proclamé le droit de l'homme ; le XIXe proclamera le droit de la femme ; - mais il faut l'avouer, citoyens, nous ne nous sommes point hâtés..."

    Je n'ai pas bien compris par contre cette phrase, je crois "que les couples qui n'ont pu se construire un univers individualisé à l'intérieur du couple". Je la lis comme : "pour vivre à deux, il faut savoir vivre seul.", mais comme c'est ce que je pense, je dois certainement lire votre phrase avec ma propre interprétation. Pourriez-vous mieux me l'expliquer ? merci.
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Le scandale des femmes battues Empty Re: Le scandale des femmes battues

    Message par bye Jeu 20 Déc - 20:52

    effectivement , j'ai traduit mon sentiment là-dessus, en une forme un peu alambiquée: je voulais signifier que, et c'est surement évident dans l'entendement commun, mais plus compliqué à gérer et maintenir le temps du couple, que l'univers de chacun doit être préservé.Ne serait-ce que pour éviter l'étouffement, même involontaire, de l'un par l'autre, et c'est bien sûr, une raison supplémentaire à l'enrichissement commun.
    Votre appréciation rejoint celle que j'avance.

    Contenu sponsorisé


    Le scandale des femmes battues Empty Re: Le scandale des femmes battues

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 29 Juin - 12:21