LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» AVORTEMENT AUX USA, NOUS NE VOULONS PAS PERDRE DE DROITS, NOUS VOULONS EN GAGNER !
par bye Mar 28 Juin - 12:51

» Michel Piron en garde à vue. Derrière Jacquie et Michel : un système organisé de proxénétisme et de viols.
par bye Jeu 16 Juin - 15:33

» EuroSatory : Visioconférence et Rassemblements contre le commerce des armes
par bye Lun 6 Juin - 17:32

» Entretien avec Yamina Saheb (GIEC) : “Il y a eu quelques réticences pour mettre le terme de sobriété dans le dernier rapport”.
par bye Mer 1 Juin - 8:37

» Retour sur l’accueil des déplacés d’Ukraine dans les Hautes-Alpes
par bye Mar 31 Mai - 16:17

» L’industrie pornocriminelle cible les enfants et la justice abdique !
par bye Mer 25 Mai - 16:23

» Le Royaume-Uni renforce son arsenal juridique contre les personnes en besoin de protection
par bye Jeu 19 Mai - 10:42

» Recrutement enseignant : une crise des plus inquiétantes pour l’avenir de l’école
par bye Jeu 19 Mai - 10:36

» Moi, Nestor Makhno (épisode 7) – Il y a 100 ans, l’autre guerre d’Ukraine – Feuilleton
par bye Mer 11 Mai - 11:53

» Le "Tous capables" l'Education Nouvelle Le Groupe Français d'Education Nouvelle
par bye Ven 6 Mai - 12:42

» Menaces sur le droit à l’avortement aux Etats-Unis : le collectif Avortement Europe dénonce une énième tentative de restreindre le droit des femmes à disposer de leur corps !
par bye Ven 6 Mai - 12:30

» Biélorussie : la plus grande attaque anti-syndicale du siècle en Europe
par bye Ven 29 Avr - 12:15

» Les associations dénoncent la différence de traitement envers les ressortissants non-Ukrainiens
par bye Ven 22 Avr - 6:21

» SUD éducation gagne l’indemnité REP/REP+ pour les AED !
par bye Jeu 21 Avr - 17:21

» Guerre en Ukraine : que contient la directive sur la protection temporaire de 2001 ?
par bye Dim 17 Avr - 9:50

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par gramophone Ven 15 Avr - 8:59

» Mutations-sanctions à l'école Pasteur (93) : dans « l'intérêt du service public », nous devons faire front !
par bye Jeu 14 Avr - 8:42

» 6e rapport du GIEC : quelles solutions face au changement climatique ?
par bye Ven 8 Avr - 12:34

» Cabinets de conseil : quand le Sénat fustige le gouvernement
par bye Mer 6 Avr - 16:36

» Les fresques carabines : une institutionnalisation des violences sexistes à l’hôpital
par bye Dim 13 Mar - 12:35

» L’Ukraine au coeur… de la classe, l’école au coeur du monde
par bye Ven 4 Mar - 17:34

» 8 Mars 2022 : Grève féministe Déferlante pour l'égalité !
par bye Mar 1 Mar - 11:08

» Une guerre “culturelle”
par bye Jeu 24 Fév - 19:27

» Nouveau camp fermé de Samos : « Barbelés, clôtures, couvre-feu […] le camp ressemble à une prison. »
par bye Jeu 17 Fév - 18:07

» Exterminez toutes ces brutes
par bye Ven 4 Fév - 10:22

» Entretien avec Laurence Scialom : « Ne pas mettre la lutte contre la dégradation de notre biosphère au cœur de la gouvernance européenne serait une erreur historique »
par bye Mer 26 Jan - 15:55

» Osez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiquesOsez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiques
par bye Lun 24 Jan - 11:46

» La mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland PfefferkornLa mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland Pfefferkorn
par bye Sam 22 Jan - 10:48

» Répression pour un poème au Lycée Marcelin Berthelot de Pantin.
par bye Mer 12 Jan - 20:42

» CP/ Présidence française de l'Union européenne : Une alternative pour une politique d'asile européenne réellement solidaire est possible
par bye Ven 24 Déc - 9:47

» Les fresques carabines reconnues contraires à la dignité des femmes !
par bye Mar 21 Déc - 17:56

» Frontière biélorusse : quel impact des propositions de la Commission visant à déroger au droit d’asile européen ?
par bye Ven 17 Déc - 8:59

» contre le système pornocriminel
par bye Mer 15 Déc - 18:39

» S’émanciper dès la maternelle par le travail et la coopération
par bye Mer 15 Déc - 11:40

» La coopérative pédagogique : Paroles de filles
par bye Ven 3 Déc - 10:32

» La maltraitance des migrants n’est pas une fatalité »
par bye Mar 30 Nov - 18:47

» Lutter contre la violence… pour de vrai
par bye Jeu 25 Nov - 13:13

» République blindée, Projet Local d’Évaluation, chefs dans les écoles… Fin de règne rue de Grenelle
par bye Mer 17 Nov - 13:02

» Campagne d’Eric Zemmour : un masculiniste revendiqué prétendant à l’Elysée ?
par bye Jeu 11 Nov - 12:07

» Affaire Jacquie et Michel : 4 “acteurs” mis en examen pour viol, la fin de l’impunité !
par bye Mar 2 Nov - 18:34

» Réinstallation des réfugiés afghans dans l’UE : des promesses, pas d’engagements chiffrés
par bye Sam 23 Oct - 8:14

» La marchandisation généralisée des relations humaines et des corps coïncide avec l’échec de l’ambition démocratique
par gramophone Mer 20 Oct - 19:33

» À Montpellier, descente de police contre des sans-papiers venus au contre sommet France-Afrique
par bye Mar 19 Oct - 19:07

» Climat : nous l’avons fait, l’Etat n’a plus le choix !
par bye Ven 15 Oct - 12:36

» L’école des sans-école… des jeunes migrants refusés d’école
par bye Mer 13 Oct - 11:27

» La France envoie ses déchets nucléaires en Sibérie !
par bye Mar 12 Oct - 18:05

» Total Energies et Le Louvre : alliés contre le climat
par bye Mer 6 Oct - 16:55

» L’école est à la fois un lieu de formation et d’expression des bandes
par bye Mer 6 Oct - 9:19

» Analyse/déclaration sur la vente de sous-marins américains à l’Australie
par bye Sam 2 Oct - 9:32

» À celles et ceux qui ne sont pas rentré·es,
par bye Mer 29 Sep - 11:55

» « Nous n’avons pas besoin et nous ne voulons pas d’un petit chef ! »…
par bye Mar 21 Sep - 17:18

» Noël : fêtes familiales ou marché de dupe ?
par gramophone Mar 21 Sep - 15:57

» Les troubles de l’érection
par gramophone Mar 21 Sep - 14:36

» Le 28 septembre, c'est la journée internationale de droit à l'avortement !
par bye Lun 20 Sep - 19:35

» Biélorussie : les migrants victimes de l’instrumentalisation de la question migratoire
par bye Mer 15 Sep - 19:46

» Accueil des Afghans évacués de Kaboul
par bye Ven 10 Sep - 16:48

» Marseille : un discours de chef(s) !
par bye Mer 8 Sep - 11:53

» HECTAR grand projet inutile, priorité au service public !
par bye Mer 1 Sep - 19:09

» Rapport du GIEC : Jean Jouzel appelle à une réaction
par bye Mer 11 Aoû - 5:07

» J’évite de prendre l’avion
par bye Lun 12 Juil - 20:45

» Condamné à agir d’ici 9 mois, l'Etat ne réagit pas...
par bye Ven 2 Juil - 9:05

» ENFIN L'ÉGALITÉ, la PMA pour toutes adoptée !
par bye Mer 30 Juin - 12:12

» Projet de loi sur l’enfance : le choix du contrôle plutôt que de la protection pour les mineurs isolés étrangers
par bye Sam 19 Juin - 12:16

» Appel pour les libertés, contre les idées d’extrême-droite : mobilisons-nous le 12 juin !
par bye Mar 8 Juin - 11:52

» Soutien à l’enseignante empêchée de faire cours en raison de son masque
par bye Mer 2 Juin - 18:35

» La junte du Myanmar suspend plus de 1 600 enseignant·es
par bye Mar 25 Mai - 12:24

» Manifeste pour la suspension des brevets liés au Covid 19
par bye Dim 23 Mai - 16:49

» Les dépenses militaires face aux besoins humains. Les centaines de milliards de la honte
par bye Mer 19 Mai - 18:00

» Évaluer n’est pas noter
par bye Lun 17 Mai - 11:22

» Le bilan chiffré du règlement Dublin ne plaide pas pour son maintien
par bye Mer 5 Mai - 12:37

» La compensation carbone, inefficace pour réduire les émissions du secteur aérien
par bye Mar 20 Avr - 8:39

» GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"
par bye Ven 16 Avr - 12:34

» Covid-19 : quel impact sur les procédures d’éloignement des migrants ?
par bye Ven 2 Avr - 12:45

» Médecins : stagnation des effectifs mais baisse de la densité médicale
par bye Ven 2 Avr - 12:36

» Encore une attaque des fascistes contre une librairie libertaire
par bye Lun 22 Mar - 12:40

» A partie du 17 mars, la France est à découvert climatique
par bye Mer 17 Mar - 11:49

» Non, on ne peut pas être « féministe » et agresser des survivantes de la prostitution et des féministes le 8 mars.
par bye Jeu 11 Mar - 9:39

» Les députés les Républicains font entrave au droit à l’avortement pour toutes !
par bye Jeu 18 Fév - 12:16

» Méditerrannée : reprise des sauvetages en mer pour l'Ocean Viking
par bye Jeu 4 Fév - 19:44

» Nouveau numéro du journal Casse-rôles
par bye Lun 1 Fév - 12:53

» #METOOInceste : La loi à l’agenda de l’Assemblée Nationale !
par bye Ven 22 Jan - 13:39

» Projet Hercule : EDF serait éclaté en trois entités
par bye Sam 16 Jan - 9:00

» Les enjeux de l'intégration des bénéficiaires d'une protection internationale dans l'Union européenne
par bye Lun 11 Jan - 20:50

» La méthode Montessori en question
par bye Mer 23 Déc - 13:24

» L’environnement ? une préoccupation peu partagée par les adultes
par bye Mer 16 Déc - 12:08

» Terrorisme
par bye Lun 14 Déc - 18:45

» Éducation : il faut donner priorité aux vaincus
par bye Mar 8 Déc - 11:59

» JOURNÉE MONDIALE DE L'ENFANCE
par bye Ven 4 Déc - 17:14

» 25novembre : la lutte pour l'élimination des violences masculines continue !
par bye Mer 25 Nov - 15:07

» Les mobilisations étudiantes sous la menace de lourdes peines de prison
par bye Mar 24 Nov - 10:23

» Décision historique pour la justice climatique !
par bye Jeu 19 Nov - 20:00

» Et maintenant nous sommes là...
par bye Mer 18 Nov - 13:13

» Révélation scientifique: l’amour rend aveugle !
par gramophone Sam 7 Nov - 9:55

» La puissance de la solidarité syndicale internationale
par bye Ven 6 Nov - 11:53

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR

Le Deal du moment :
Codes promo AliExpress : jusqu’à -50€
Voir le deal

+3
ecotone
Rabasse du sud
bye
7 participants

    Monde Diplo

    ecotone
    ecotone
    Administratrice


    Nombre de messages : 1036
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Monde Diplo - Page 2 Empty Re: Monde Diplo

    Message par ecotone Mer 2 Jan - 15:54

    bye a écrit:D'accord avec toi, Ecotone, même si, dans certains journaux, la bataille fait rage, et que des journalistes essaient de défendre la liberté de la presse, et donc la nôtre.
    je pense , concernant la presse et les médias, en général, qu'il s'établit de plus en plus, une coupure: entre les gros médias ( genre TV, journaux à gros tirage, .. ) qui, eux, par la concentration et l'appropriation des groupes de presse par les grands industriels ( Dassault, Arnault,Lagardère,..) met tous ces médias en coupe réglée.C'est bien sûr, un attentat contre la liberté d'expression. Edwy Pleynel, ex-éditorialiste du Monde, a dénoncé en son temps, le lissage de ce grand quotidien.Récemment, c'est Colombani qui s'est fait débarquer ( pour d'autres raisons , certes).
    Donc, les grands médias sont à la botte, et les journalistes à qui celà ne plaît pas, sont débarqués: rappelez-vous l'histoire arrivée à Genestar.
    Et l'alternative, c'est Internet, donc les petits médias, qui jouissent pour l'instant, d'une relative liberté, où l'on retrouve des infos libérées: Rue 89, Bakchich, arrêt sur images ( encore un débarqué: Scheidermann,..)
    J'ai discuté récemment avec un journaliste de quotidien régional, et nous étions d'accord pour dire que son journal était très médiocre: il m'a dit que la politique du journal était assurée par le rédac-chef, et que pratiquement, aucune critique de fond contre la droite locale ou, a fortiori, nationale, n'était possible.L'école des journalistes ( là, je me rappelle plus où je l'ai lu..) a été relookée, et les apprentis journalistes sont dressés à l'art de servir: la mondialisation, c'est le top, il faut épouser les mouvements de fonds et non se mettre en travers, les lecteurs demandent et consomment de l'info, majoritairement, qui leur ressemble,sinon, gare aux pertes de part de marché,..


    Oui, Bye, d'ailleurs, c'est ce qui me fait dire que la démocratie est en danger.
    Non seulement on tente de nous ravir la possibilité de réfléchir, par l'école qui nous apprend la loi de la jungle, la compèt., les règles pseudo-économiques, et les politiques à nous résigner à leur donner un chèque en blancs d'actions "limites-mafieuses."
    Légitiment l'abjecte, et la voyoucratie, et nous infantilisent en nous menançant de la "fessée" si on ne se tient pas à carreau!
    Pas de caprices disent-ils, l'intimidation à la grève de la faim ou au délit de solidarité, ils ne l'accepteront plus!
    Bravo! Quel courage!

    J'ai des amis qui oeuvrent dans des réseaux de solidarité, et ont eu des virus louches, juste au moment des manif prévus pour des sans papiers, par exemple.

    Et bien pour tous les sujets brûlants, moi, j'ai décidé de continuer à être responsable et user de la démocratie qu'il nous reste, et faire vivre par le net, ici et ailleurs, toutes les grandes bouches désobéissantes aux pensées creuses!
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Monde Diplo - Page 2 Empty Re: Monde Diplo

    Message par bye Mer 2 Jan - 16:19

    Je pense vraiment, et calmement, que nous nous enfonçons, avec une manière différente des semblables régimes déjà mis en pratique, vers une société liberticide, mais que l'on blinde autour d'une "alternance " centre gauche-droite dure et ce qu'elle a absorbé dans le centre droit.
    Les contraintes économiques vont se faire tellement et durement sentir, que, de leur point de vue, ils sont obligés de "fermer" la société.Concernant la surveillance des manifs,..c'est absolument certain.
    Je peux t'assurer que tout militant oeuvrant en solidarité pour les sans-papiers, est suivi, tracé sur le net, et sur son portable.Déjà, il y a quelque temps, avec un copain, nous avons passé une partie de la nuit à la gendarmerie: ils savaient absolument tout de nous, pratiquement dans les moindres détails;aujourd'hui, la police n'a même plus besoin de se déplacer sur le terrain: elle le fait depuis ses locaux, ou emploie des sociétés privés pour effectuer le pistage.
    Voici quelques années, des employeurs ont été condamnés pour avoir forcé des messageries de syndicalistes; des entreprises avaient conçu des logiciels réglés pour agir suivant des mots-clés " manifestation", " tracts ",.. et ouvrir les messageries contenant ces mots-clés.
    Ne soyons pas parano, mais nous sommes bel et bien dans un état policier " démocratique"
    avatar
    Invité
    Invité


    Monde Diplo - Page 2 Empty Re: Monde Diplo

    Message par Invité Mer 2 Jan - 16:36

    c est clair, on se fait pas d illusion. ce que vous ecrivez des medias est vrai, mais reveillez la majorité des francais qui sont bercés a la télé, ceux qui sont satisfait du systeme, pas ceux qui sont du même bord.
    les creations web tant qu elles sont possibles, sont des generatrices de protestataires radicalisés par leurs echanges faciles sur la toile, une echarde pour les tenants du bourrage de crane, des mesures viennent par petits amendements pour cadenassé tout ça, comme dans d autre pays, profitez que vous pouvez vous exprimer, allez plus vite, proposez des actions sur du long terme et entendez vous avec les assoces pour un leader capable selon les lois pour empecher la globalisation des idées.
    la Force Republicaine UMP de l empire est la gestapo avec hortefeux en marechal. terrain miné
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Monde Diplo - Page 2 Empty Re: Monde Diplo

    Message par bye Mer 2 Jan - 17:27

    le problème, c'est qu'il n'y a pas pire qu'un aveugle qui ne veut pas voir.Chaque week-end, partout dasn l'hexagone, des tracts sont distribués, des collages sont opérés; ce qui signifie que l'info est donnée.
    Quant à créer un parti avec un leader, ce n'est absolument pas dans mes intentions: le silence des pantoufles est assourdissant, dans ce pays chloroformisé depuis longtemps.Mais un certain nombre de gens résistent, par tous les moyens, et le Net est de leur côté pour l'instant.
    Le constat est certes terrible; si la situation était insupportable, celà se saurait et ferait du bruit.Disons que puisque rien ne bouge vraiment, c'est que la société est assez contente du régime qu'on lui impose.
    avatar
    Invité
    Invité


    Monde Diplo - Page 2 Empty Re: Monde Diplo

    Message par Invité Mer 2 Jan - 17:37

    PoINT.
    Si des tracts il y a , je veux voir. Si personne ne represente l alternative, ne parlons pas de changement.
    Si le seul changement, c est l anarchisme, je reste fermé a l abri.
    des tracts ou des slogans web ne preparent en rien a un changement. Autant proposer un plan a la lecture de tous, avec des analyses expertes. pour tous, c est avec un systeme qui assure la securite, la garde des avantages etablis, la perspectives d une issue.
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Monde Diplo - Page 2 Empty Re: Monde Diplo

    Message par bye Mer 2 Jan - 18:14

    Eh! bien oui, je ne pensais même pas aux idées que je préfère mais elles sont tout à fait crédibles et s'appuient sur un constat précis de la situation.C'est un fait que les idées anarchistes font rire ceux qui ne les connaissent pas vraiment, mais d'autres ne s'y trompent pas; beucoup de penseurs, sociologues sont invités à intervenir, voire à faire des propositions dites intermédiaires, même s'il faut faire très attention avec cette définition, et ces idées sont très écoutées.Parmi les infos tues, le mouvement anarchiste est interdit en France depuis 1884 ( les lois dites scélérates, édictées au moment des attentats, sont toujours en vigueur), et aucun local du mouvement ne porte le nom de son identité politique, sous peine de se faire interdir immédiatement: la radio et le journal , idem.
    Les fachistes et membres de l'extrême droite , quelque soit le gouvernement en place, dispose d'un peu plus..d'égards.

    Bien évidemment, nous sommes très loin d'une situation qui permettrait de faire basculer la société dans le sens que nous aimerions, mais dans toutes les strates, dans tous les métiers, le travail de sape est enclanché.
    Sur des points très précis, je peux citer les mouvements sociaux récents, la défense des libertés individuelles au sein de collectifs (contre l'implantation de caméras vidéo,..) la mise en place de services gratuits dans les transports, la santé, la lutte sans aucune concession contre le racisme, nous sommes parmi les plus écoutés.
    Mais je ne suis pas là pour faire de la propagande, seulement donner mon point de vue.Et un véritable changement n'est possible aujourd'hui, qu'à compter du moment où la société aura craqué en profondeur.Pour l'instant, elle est malade, mais tient bon.Jusqu'à quand?
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Monde Diplo - Page 2 Empty Re: Monde Diplo

    Message par bye Mer 2 Jan - 18:34

    Tu vois, Aïssachris, j'avais pas fini de te répondre:

    Appel du Collectif

    Nous vivons une époque très dure en ce qui concerne nos professions mais surtout pour les personnes les plus fragiles et qui ont le plus à souffrir des orientations politiques prises depuis des années. Le problème demeure et nous avons bien l'impression que le pire n'est jamais atteint , chaque jour amenant son lot de mauvaises nouvelles de plus en plus insupportables et que nous supportons quand même , et pourtant chacun résiste dans son coin comme il peut , dans sa boîte parfois dans des luttes ... souvent malmené ...
    C'est pourquoi le COLLECTIF a décidé de rentrer dans une veille active à savoir maintenir un lieu de rencontre , de débats ,d'informations et de formation mais aussi de solidarité dans ce qui nous met en difficultés

    -le collectif se réunira en assemblée tous les premiers mercredis de chaque mois à 18H 30 à la maison des associations solidaires rue Dumont d'Urville sauf en Janvier où nous nous réunirons le mercredi 9 JANVIER à 18HEURES 30 ( nouvel an oblige ) les autres mercredis nous tiendrons une permanence à 18H30..

    Nous comptons sur vous pour nous donner de vos nouvelles , n'hésitez pas à nous contacter ,..si vous voulez avoir plus d'infos , si vous avez des propositions ..

    le CDLF organise avec RESF le samedi 19 janvier 4 heures pour la fermeture des centres de rétention. Un rassemblement aura lieu à 15 heures devant le palais de justice , puis nous manifesterons jusqu'à la salle Sainte Croix de Pelletier où se tiendra un meeting débat. Des visiteurs du centre de rétention, avocats, juristes prendront la parôle, retenez la date !

    Le collectif des salariés du secteur social et médico social
    avatar
    Invité
    Invité


    Monde Diplo - Page 2 Empty Re: Monde Diplo

    Message par Invité Mer 2 Jan - 18:58

    bien! n y a t il un compte rendu ou un resumé des debats? quel site fait echo?
    combien de participants?
    tu sais tu as chance si ça bouge, içi ce ne sont que les bars qui reunissent et encore...
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Monde Diplo - Page 2 Empty Re: Monde Diplo

    Message par bye Mer 2 Jan - 20:37

    Là ci-dessus, je t'ai fait part uniquement des réunions qui se déroulent dans notre région, mais il s'en déroule dans toutes les régions, certainement dans la tienne.Je peux t'adresser le contenu de la prochaine réunion publique, sans souci.
    ecotone
    ecotone
    Administratrice


    Nombre de messages : 1036
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Monde Diplo - Page 2 Empty Re: Monde Diplo

    Message par ecotone Jeu 3 Jan - 1:14

    bye a écrit:Je pense vraiment, et calmement, que nous nous enfonçons, avec une manière différente des semblables régimes déjà mis en pratique, vers une société liberticide, mais que l'on blinde autour d'une "alternance " centre gauche-droite dure et ce qu'elle a absorbé dans le centre droit.
    Les contraintes économiques vont se faire tellement et durement sentir, que, de leur point de vue, ils sont obligés de "fermer" la société.Concernant la surveillance des manifs,..c'est absolument certain.
    Je peux t'assurer que tout militant oeuvrant en solidarité pour les sans-papiers, est suivi, tracé sur le net, et sur son portable.Déjà, il y a quelque temps, avec un copain, nous avons passé une partie de la nuit à la gendarmerie: ils savaient absolument tout de nous, pratiquement dans les moindres détails;aujourd'hui, la police n'a même plus besoin de se déplacer sur le terrain: elle le fait depuis ses locaux, ou emploie des sociétés privés pour effectuer le pistage.
    Voici quelques années, des employeurs ont été condamnés pour avoir forcé des messageries de syndicalistes; des entreprises avaient conçu des logiciels réglés pour agir suivant des mots-clés " manifestation", " tracts ",.. et ouvrir les messageries contenant ces mots-clés.
    Ne soyons pas parano, mais nous sommes bel et bien dans un état policier " démocratique"


    Bye, c'est ce qui m'inquiète...


    En te lisant, il me vient une anecdote, c'est du vécue. Parfois, ils savent tout de nous, mais ignorent des choses d'eux-mêmes!
    Y'a une dizaine d'années, me voilà partie en projet associatif, des dossiers plein la tête, ma collaboratrice et moi, habillées cleen et dix ans de moins, nous rencontrons les élus.
    Mes p'tites dames nous disent-ils, il faut réfléchir! Le social ça coûte cher,... les femmes qui font des enfants doivent choisir, qu'elles s'occupent de leurs gosses,... Et puis surtout chez nous la délinquance n'existe pas, comme la violence, c'est un mot à la mode!...
    Ils sont bien nos élus, je suis sûr que vous avez les mêmes à la maison.
    Quelques jour après l'entretien je reçois un appel téléphonique d'une des élus. "Madame, ça va pas être possible de travailler avec vous. Nous avons pris des renseignements, l'ex-petit ami de votre ami de votre collaboratrice est un ancien toxico! Ah! dis-je. En effet, je l'ai connu, madame machin, ma collaboratrice n'est plus avec cette personne, depuis longtemps. Vous devez connaître ce monsieur Machin en question, c'est le fils de monsiur Machin, conseillé minicipale de votre équipe!"

    Ah! la stupéfaction de la spécialiste des enquètes!

    Bon, aujourd'hui, ils ont plus d'entraînement, sans parano, nous sommes surveillés de partout!!!!
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Monde Diplo - Page 2 Empty Re: Monde Diplo

    Message par bye Jeu 3 Jan - 1:24

    Oui, Ecotone, et j'en terminerai là dans ce tableau...noir: lorsque tu as des contacts avec la presse locale, la police le sait à un moment donné, et pour savoir quelque chose, demande à un journaliste qui te connaît ton avis sur telle question.Celui-ci, avec ton accord, passe dans la presse.J'ai un exemple très frais en tête: la mise en service des caméras vidéos.Tu peux toujours intoxiquer le correspondant, mais il faut être adroit.
    Sur ces bonnes paroles, pleines d'optimisme, je vais dormir.
    ecotone
    ecotone
    Administratrice


    Nombre de messages : 1036
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Monde Diplo - Page 2 Empty Re: Monde Diplo

    Message par ecotone Jeu 3 Jan - 1:38

    aissachris a écrit:c est clair, on se fait pas d illusion. ce que vous ecrivez des medias est vrai, mais reveillez la majorité des francais qui sont bercés a la télé, ceux qui sont satisfait du systeme, pas ceux qui sont du même bord.
    les creations web tant qu elles sont possibles, sont des generatrices de protestataires radicalisés par leurs echanges faciles sur la toile, une echarde pour les tenants du bourrage de crane, des mesures viennent par petits amendements pour cadenassé tout ça, comme dans d autre pays, profitez que vous pouvez vous exprimer, allez plus vite, proposez des actions sur du long terme et entendez vous avec les assoces pour un leader capable selon les lois pour empecher la globalisation des idées.
    la Force Republicaine UMP de l empire est la gestapo avec hortefeux en marechal. terrain miné
    aissachris a écrit:PoINT.
    Si des tracts il y a , je veux voir. Si personne ne represente l alternative, ne parlons pas de changement.
    Si le seul changement, c est l anarchisme, je reste fermé a l abri.
    des tracts ou des slogans web ne preparent en rien a un changement. Autant proposer un plan a la lecture de tous, avec des analyses expertes. pour tous, c est avec un systeme qui assure la securite, la garde des avantages etablis, la perspectives d une issue.
    Aissachris, je pense qu'aucun parti n'est en mesure, actuellement de renverser quoique ce soit.
    Je crois plutôt qu'une multitude de gens de monde différents culturels pourront se réunir autour de valeurs communes, comme la défense des droits et des libertés, la dignité humaine, l'écologie...

    Par contre, il pourrait y avoir des soulèvements, on ne peut pas savoir quand, mais une étincelle pourrait tout chanbouler. Trop de précarité, pour ne plus dire pauvreté et misère, trop d'injustice, contrairement à ce que les endormis de la télé (dont tu parles) pensent, ce climat d'insécurité est générer avant tout, par les carences sociales.

    Bref, c'est pas parce qu'il n'y a pas de parti qui propose quoi que ce soit, qu'il ne faut pas réfléchir à comment améliorer notre société. Nos gouvernants ne le font pas, il faut se prendre en charge nous même. C'est la démocratie, le pouvoir c'est nous, pas eux, eux : ils sont mandatés par nous, on leur délègue un pouvoir par le bulletin de vote, et s'ils sont mauvais, on leur enlève. C'est la république démocratique!
    Il faut que les endormis arrête de penser que les politiques ont autorité sur nous. C'est l'inverse. La loi est faite ainsi. Ces fumiers profitent de la crédulité et l'ignorance de bon nombre pour continuer leur domination, comme en monarchie.
    Quand plus de gens comprendront ça déjà, on aura fait un grand pas vers le changement!......
    ecotone
    ecotone
    Administratrice


    Nombre de messages : 1036
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Monde Diplo - Page 2 Empty Re: Monde Diplo

    Message par ecotone Jeu 3 Jan - 1:45

    aissachris a écrit:bien! n y a t il un compte rendu ou un resumé des debats? quel site fait echo?
    combien de participants?
    tu sais tu as chance si ça bouge, içi ce ne sont que les bars qui reunissent et encore...

    Aissachris, bonne visitebounce
    Arrow RESF
    ecotone
    ecotone
    Administratrice


    Nombre de messages : 1036
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Monde Diplo - Page 2 Empty Re: Monde Diplo

    Message par ecotone Jeu 3 Jan - 1:49

    bye a écrit:Eh! bien oui, je ne pensais même pas aux idées que je préfère mais elles sont tout à fait crédibles et s'appuient sur un constat précis de la situation.C'est un fait que les idées anarchistes font rire ceux qui ne les connaissent pas vraiment, mais d'autres ne s'y trompent pas; beucoup de penseurs, sociologues sont invités à intervenir, voire à faire des propositions dites intermédiaires, même s'il faut faire très attention avec cette définition, et ces idées sont très écoutées.Parmi les infos tues, le mouvement anarchiste est interdit en France depuis 1884 ( les lois dites scélérates, édictées au moment des attentats, sont toujours en vigueur), et aucun local du mouvement ne porte le nom de son identité politique, sous peine de se faire interdir immédiatement: la radio et le journal , idem.
    Les fachistes et membres de l'extrême droite , quelque soit le gouvernement en place, dispose d'un peu plus..d'égards.

    Bien évidemment, nous sommes très loin d'une situation qui permettrait de faire basculer la société dans le sens que nous aimerions, mais dans toutes les strates, dans tous les métiers, le travail de sape est enclanché.
    Sur des points très précis, je peux citer les mouvements sociaux récents, la défense des libertés individuelles au sein de collectifs (contre l'implantation de caméras vidéo,..) la mise en place de services gratuits dans les transports, la santé, la lutte sans aucune concession contre le racisme, nous sommes parmi les plus écoutés.
    Mais je ne suis pas là pour faire de la propagande, seulement donner mon point de vue.Et un véritable changement n'est possible aujourd'hui, qu'à compter du moment où la société aura craqué en profondeur.Pour l'instant, elle est malade, mais tient bon.Jusqu'à quand?

    Récemment D. Bensaïd tenait un discours, dans ce sens un peu, avec un autre philosophe, dont je ne me souviens pas du nom.
    Je reviendrai en parler, parce que là c'est moi qui vais dormir
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Monde Diplo - Page 2 Empty Re: Monde Diplo

    Message par bye Dim 6 Jan - 13:29

    Le Monde Diplomatique- janvier 2008:

    Le Diplo démarre très fort cette année: articles sur la guerre d'Irak " quand le Congtès arrêtera-t-il la guerre d'Irak ? ", la dévitalisation de l'esprit critique " Vivre en troupeau en se pensant libes ( la télévision forge-t-elle des individus ou des moutons )", la connexion armée-milieux d'affaires- pouvoir au Pakistan ( l'article a été rédigé avant l'attentat contre Madame Benazhir Butto ) " Mainmise des militaires sur les richesses du Pakistan ", et bien d'autres mines,..
    Le Diplo, dans sa recension de revues, pointe les très intéressantes: Réfractions: un dossier sur les politiques de lapeur, avec, entre autres, un article de Jean-Pierre Garnier sur la " société du risque", un retour sur la révolte d'Oxaca au Mexique.Egalement au sommaire, " Disperser le pouvoir, en Amérique Latine "; c/o Publico, 145 rue Amelot Parsi 75011;
    Le Plan B: enquête dans la Bresse sur ce que les télespectateurs retiennent du journal de 20 heures; les cheminots et les étudiants face aux médias: un rapport peu public sur l'imitation par Airbus des techniques de travail ( éprouvantes pour les salariés ) de Toyota.40 rue de Malte 75011 Paris ( on le trouve facilement en kiosque )
    Passage d'Encres: Revue littéraire trimestrielle consacrée cette fois-ci au théâtre, qui interroge la magie persistante de cet art pourtant bien souvent " si génial qu'on s'endort, si important qu'on s'ennuie " 16 rue de Paris 93230 Romainville.

    Mieux gérer son corps ou " Votre capital santé m'intéresse... "
    par François Cusset ( auteur de la décennie, le grand cauchemar des années 1980, éd.La Découverte.

    Arrêtez de fumer, protégez votre capital santé!". Le message a recouvert les murs de nos villes et les une de nos quotidienset magazines ( " La santé à l'épreuve des modes de vie- Les échos, 3 octobre 2007 ).Comme si, à force de n'en faire qu'un atout, un bien, un capital, - dont le rendement dépenndra des choix stratégiques et de la "responsabilité " de chaque individu, l'on avait oublié que la santé est à la fois construction culturelle et éthique personnelle. En 1975 déjà, Michel Foucault avait analysé " le regard médical " comme l'une des composantes de nos " sociétés de contrôle " modernes ( cf notamment Surveiller et punir, Gallimard 1975 ).Trente ans plus tard, les analyses critiques sont bien discrètes qui pourraienbt éclairerla place du nouveau discours sur la santé au coeur de la démocratie de marché. Qui oserait critiquer la norme dominante d'optimisation des corps et des organes de prévention des risques et d'épanouissement ? Elle est présentée dorénavant à la façon d'un processus naturel, ce bon instinct, en l'ocuurence, que sauront réveiller en nous les nouveaux experts de la santé.

    Car le capitalisme avancé, avec ses ressorts vitalistes, son impératif de mobilisation des corps, a rendu inaudible tout autre son de cloche. L'heure est au chantage unanime à la gestion individuelle de la santé. Face au tabac, à l'alcool, à la pollution ou aux rayons de soleil. " 2 Français sur 3 prennent des risques ", constatait fin 2007 un sondage de l'IFOP pour le compte des marques Kiria et Philips: " Un détachement qui frôle parfois la désinvolture ", commentent les experts sur le ton du paternalisme, tandis que les psychologues peinent à expliquer " pourquoi les êtres huamins sont si négligents avec leur bien le plus précieux ", en particulier les adolescents, qui forment " la population qui tire le plus de chèques en blanc sur sa santé " .Heureusement, la manie des " sociotypes ", qui cache depuis 30 ans les conflits de classe derrière les écrans de fumées des " styles de vie " , vient aider les décideurs à pallier cette criminelle inconséquence, en leur proposant de répartir les Français en 4 " familles ", face à la santé: les " insouciants " , 27 % , les " classiques ", 25 %, les " préventifs ", 24 %, et les " fatalistes ", 24 % ( ces derniers souvent pauvres et/ou jeunes.

    En red éfinissant la santé comme une obligation personnelle de prévention, selon la logique aujourd'hui dominante du "risque " et de son imputation individuelle, les assureurs, les industriels du secteur et les médias spécialisés ont accrédité l'idée-clé, d'un " devoir de santé " auquel oseraient déroger, à leurs dépens et aux frais de la collectivité, les fumeurs, les buveurs, les non-sportifs, les mangeurs malqains et autres dépressifs chroniques " refusant de se soigner ". C'est à eux, et à eux seuls, que doivent être imputées les faiblesses de leurs fonctions vitales, mais aussi, dans la foulée, celles de l'économie nationale, trop longtemps " redistributive " , estiment ainsi les nouveaux éconbomistes de la santé. C'est le cas de l'universitaire Claude Le Pen ( déplorant le phénomène de " dichotomie classique ", de patients inquiets qui ne font pouratnt pas ce qu'il " faut faire ") ou du député socialiste Jean-Marie Le Guen , qui regrette qu'il n'y ait pas en France de " culture de la santé publique " ni d'attitude individuellement responsable face au " trou de la Sécu ".

    Théorisées il y a quelques années par un philosophe revenu du maoïsme, François Ewald, et par le co-président du Mouvement des Entreprises de France ( Modef ) , Denis Kessler ( François Ewald et Denis Kessler " les noces du risque et de la politique " ), sous les noms ronfants de " risquologie " ( la théorie du risque comme " dernier lien social " ) et de " principe de précaution " , la détection systématique de toutes les conduites à risques et l'approche qui la sous-tend en termes de de maximisation et d'amortissement de soi ont investi peu à peu toutes les régions de l'existence qui en étaient restées indemnes. Car il faut prévenir désormais prévenir la panne sexuelle du couple avec enfant (s). Organiser ses vacances comme un ressourcement optimal. Coller à une diététique de la vie saine, ou à la nouvelle biopolitique de la minceur. S'adonner au sport pour vivre plus longtemps ou pour s'ffrir dès maintenant " un corps du dehors " ( selon l'expression de l'universitaire Georges Vigarello pour désigner la motivation esthético-narcissique , désormais décisive, de toute pratique sportive. ) Et pourquoi pas, s'essayer à l'aventure extrême pour le bienfait de ses " shoots d'adrénalisne " , ou même aux oboles du Téléthon puisque la myopathie, elle aussi, exige un effort de chacun. C'est bien la faute à chacun, en somme, si des malheurs aussi anachroniques que les maladies ou la décadence des corps nous tombent en core dessus en l'an 2008.

    Dans la plupart des acs, on a glissé de la santé en tant qu'état de résistance à al maladie à la santé comme prévention de tout risque physique ou existentiel, puis, de fait, à la santé, comme vecteur d'optimisation de l'individu, c'est-à-dire avant tout de sa force de travail. Elle n'est plus seulement un état d'équilibre , mais aussi un idéal d'épanouissement eprsonnel et professionnel, que résume la rubrique plus large et plus floue de la " forme " , en vogue en France depuis le édbut des années 1980. Le mensuel "Vital" ( créé en 1980 ) avait même pour slogan une formule un peu désuète , qui énonce ce lien entre santé, mobilisation de soi et appel à devenir un " individu " ou se " réaliser " pleinement : " Est-ce que celà ne vaut pas la peine de se regarder le nombril d'un peu plus près ? "

    C'est aussi comme le résument " Les Echos " , que " les entreprises veulent des salariés en forme ": nouveaux programmes de santé inacitatifs ( chez Pepsico ou Unilever ) , sensibilisation à l'alimentatiin saine ( au Crédit Agricole ), objectif personnalisé d'amélioration du bilan de santé ( Kraft Foods ), émulation par récompense des employés les plus soucieux de leur santé ( avec le grand prix Axa-Santé ) ou même, aux Etats-Unis ( qui ont ici encore une longueur d'avance ), amendes aux salariés récalcitrants " en cas d'objectif pondaral non atteint ( chez Clarian Health Partners ). C'est ainsi que les entreprises les plus innovantes se font le relais efficace des nouvelles biopolitique d'Etat, ou de cette fonction de prise en charge des corps et des vies par l'administration publique jadis pointée par Foucault ( qui la voit émerger entre la révolution et le milieu du XIX° siècle ). Depuis quelques décennies, elle a pris une tiurnure nouvelle: extension des politiques de prévention, moralisation des attitudes, contrôle des conduites et des comportements à risques.Autrement dit, à l'heure du retrait du vieil Etat-Providence , une prise en charge des corps " cotoyens " est moins répressive qu'incitative, moins régalienne que " responsabilisante" , moins directement prescriptive que vouée à favoriser l'intériorisation du contrôle. Ou, pour employer le vocable de certains anarchistes, l'endoflicage.

    Géants pharmaceutiques et experts d'Eatt, ministères de la République et médias privés, annonceurs et comités d'éthque se retrouvent ici au coude à coude, moins au sens " complotiste" d'une alliance des puissants dans le dos des citoyens qu'au plus profond de la logique néolibérale - dont Foucault avait aussi en son temps proposé une généalogie histrique ( Naisance de la biopolitique.Cours au Collège de France , 1978-1979; Gallimard ) .Il définissait à la fois le néolibéralisme comme autolimitationde la poltique, avec un gouvernement " frugal " soumis aux forces du marché, et comme nouvelle modalité de la politique. Une politique de la vie, ou " biopolitique ", vise à organiser et à favoriser la " production de la vie", à déléguer pour ce faire aux individus atomisés ( électeurs ou/et consommateurs ) une fonction décisive de contrôle et de maximisation de soi, et à imposer des normes strictes dasn le domaine du rapport des corps entre eux, de chaque corps à sa (sur)vie et de la vie elle-même à son " plein accomplissement ".

    Ainsi, quand ce ne sont pas unqiuement les ingénieurs de l'écologie ou de l'alimentation bio qui nous disent comment vivre, pour notre bien comme celui du corps collectif, mais en core les risquologues, les économistes, les thérapeutes de plateau de télévision, les entraîneurs sportifs et les sexologues " alternatifs ", les géants du médicament et les politiques de tous bords, et jusqu'à la famille elle-même ou la direction des ressources huamines, soucieuses d'optimiser notre " capital santé ", alors ce cops qu'on nous attribue cesse définitivement d'être le nôtre. Ce corps utopique qu'affichent toutes les publicités, ce corps omniprésent toujours affublé de son possessif triomphal ( mon corps ) se fait le site, bien au contraire, de la plus insidieuse des expropriations: il n'est plus du tout mon corps, s'il l'a jamais été, moins encore qu'à l'époque où des interdits multiplesle contraignaient et où un souverain avait sur lui droit de vie ou de mort. Moins encore q u'à une époque aujourd'hui oubliée où ce corps, jouisseur et mortel malade et impromptu, n'avait pas encore été investi en ses creux les plus intimes par tous les pouvoirs du moment.
    Rabasse du sud
    Rabasse du sud


    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Monde Diplo - Page 2 Empty Re: Monde Diplo

    Message par Rabasse du sud Dim 6 Jan - 14:11

    la biopolitique des ressources humaines dans les entreprises c'est une politique de paternalisme harcelante de la compétition dans l'entreprise, autrement dire que l'on régresse fondamentalement, en gros si tu travailles bien t'auras un bon point ! au bout de dix bon point t'auras les félicitations avec une médaille en pacotille lors d'une réunion annuelle et ce, devant tout tes "collègues", à condition bien sur que les objectifs que l'on t'aura fixés soient réalisés! en plus tu sera noté sur le nombre de tes absences maladie, etc, le capital santé devient un outil de performance au même titre que la motivation à sourire commerciale.....cela fait parti du fameux programme slogan :travailler+gagner+ que les adeptes du medef appliquent en cascade, la vie au boulot est un boulet social, trimer pour vos actionnaires!
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Monde Diplo - Page 2 Empty Re: Monde Diplo

    Message par bye Dim 6 Jan - 15:44

    Le Monde Diplomatique - janvier 2008 -

    Le partage des richesses, la question taboue: afin de" défendre le pouvoir d'achat ", le gouvernement français engage une série de mesures -monétisation des congés non pris, travail le dimanche, implantation plus facile des hypermarchés .Une donnée du problème est presque toujours occultée: en 20 ans, la part des salaires a baissé de 9,3 %, ce qui correspond à plus de 100 milliards d'euros en partie transférés vers le capital. Cet élément central en est devenu le point aveugle.
    par François Ruffin - auteur de Quartier Nord , Fayard 2006 et rédacteur du journal Fakir ( Amiens ).

    La part des profits est inhabituellement élevée à présent ( et la part des salaires inhabituellement basse).En fait, l'amplitude de cette évolution et l'éventail des pays concernés n'ont pas de précédent dans les 45 dernières années. D'où sont tirées ces lignes ? D'un texte de la Confédération Générale du Travil ( CGT ) ? Nullement: elles viennent d'un article de la abnque des règlements internationaux ( BRI ), une institution qui réunit chaque mois à Bâle, les banquiers centraux afin de coordonner les politiques monétaires, et d'édicter des " pratiques prudentielles ".Ce n'est pas vraiment un repaire de parxistes; pourtant, leur exposé sur cette " marge de profit d'une importance sans précédent" se poursuit sur 23 pages (uci Ellis et Kethryn Smith, " Tle global upward trend in the profil share", banque des règlements internationaux, juillet 2007).

    Et qui redoute le pire ? " J'au attendu et j'attends encore quelque normalisation dans le partage du profit et des salaires " car" la plupart des salaires dans la valeur ajoutée est historiquement basse, à l'inverse d'une productivité qui ne cesse dde s'améliorer ". Or, " ce découplage entre faibles progressions salariales et profits historiques des entreprises fait craindre une montée du ressentiment aux Etats-Unis comme ailleurs entre le capitalisme et le marché".Là, il s'agit de M.Alan Greenspan, Directeur de la Réserve Fédérale Américaine, qui livre ses inquiétudes au Financial Times ( septembre 2007 );

    Ce constat chiffré, est unanimement partagé. D'après le FMI, dans les pays membres du G7, la part des salaires dans le PIB abaissé de 5,8 % entre 1983 et 2006. D'après la Commission Européenne, au sein de l'Europe cette fois, cette part a chuté de 8,6 %.Et, en France, de 9,3 %( ou 8, 4 % d'après l'INSEE, qui adopte un mode de calcul différent, mortant non sur le PIB du pays mais sur la valeur non ajoutée des entreprises non financières.: http://hussonet.free.fr/parvabis.pdf ).

    Par le gigantisme des sommes en jeu, des dizaines de milliards d'euros, ces 9,3 % devraient d'installer au coeur du débat. Toute la contestation des " nécessaires réformes en coiurs ( régimes spéciaux, retraites, Sécurité Sociale, mais aussi pouvoir d'achat ) pourrait s'appuyer sur ce chiffre. Or c'est à l'inverse qu'on assiste: il est comme effacé de la sphère publique, éclipsé dans les médias, à peine mentionné par les responsables politiques.Un point central de l'économie en est devenu le point aveugle.

    Qu'on évalue ce transfert de richesse: le PIB de la France s'élève à près de 1 800 milliards d'euros. " Donc il y a ane gros 120 à 170 milliards d'euros qui ont ripé du travail vers le capital ", calcule Jean Fayolle, ancien directeur de l'Institut de recherches économiques et sociales ( IRES ). Soit, même avec des estimations basses, plus d'une dizaine de fois le déficit de la Sécurité Sociale ( 12 milliards )et une vingtaine de fois celui des retraites ( 5 milliards ). Ces derniers " trous " sont amplement médiatisés , tandis qu'on évoque moins souvent, celui , bien plu profond, creusé par les actionnaires, dans la poche des salariés..D'après Fayolle, de tels ordres de grandeur " traduisent des déformations structurelles, pas simplement de l'économie, mais de la société". Ces déformations résultent de"tout un ensemble de facteurs: le poids du chômage, les politiques économiques, les changements de la gouvernance des entreprises depuis une vingtaine d'années".

    DES MEDIAS ENTRE MUTISME ET MENSONGES

    C'est au début des années 1980 que le basculement intervient.2phénomènes se conjuguent: d'abord, le ralentissement de la croissance, qui passe de 4,8 % en moyenne durant les " 30 glorieuses " ( 1945-1975 ) , à environ 2 %. Ensuite, un bouleversement dans la répartition de cette croissance: " Tout se passe comme si ce changement de rythme avait été mis à prfit pour modifier les règles du jeu au détriment des salariés ( Samia Benallah, Pierre Concialdi, Michel Husson et Antoine Math, : Retraite, les scénarios de la réforme - revue de l'IRES n° 44 2004 ), notent des chercheurs de l'IRES.

    D'abord, par des " suppressions de postes,": des salaires ne sont plus versés, et leur part dans le PIB se réduit tout naturellement. Dans le secteur public, dernièrement, mais surtout dans le privé, avec des ebtreprises ( Wirlpool, Micheli, European Aeronauic Defence and Space ( EADS ), Danone, etc... ) qui surfent sur les bénéfices tandis qu'elles " restructurent " vers des " pays à bas coût de main-d'oeuvre ". En outre, le chantage au chömage aidant, les salaires réels ont stagné: " Le revenu salarial net n'a pratiquement pas augmenté depuis ces 25 dernières années ", précise leq uotidien Les Echos ( novembre 2007 ).Les approximations optimistes concèdent 16 % d'augmentation seulement entre 1987 et aujourd'hui.C'est aussi en 1987 que naissait le CAC 40, avec un indice 1000. Il côtait 5 697 point le 11 décembre dernier, + 470 %.

    La " flexibilité " aussi , a fait plonger els salaires, en les rendant plus irréguliers. Depuis 1980, " la proportion des travailleurs à temps pertiel est passée de 6 à 18 % de l'effectif salarié total, et celle des autres formes d'emploi atypique ( intermittence, intérim,etc..) de 17 à 31 % du salariat ( Le Monde, 30 novembre 2007 ). Devenu jetable, malléable sur mesure, l'emploi s'est ajusté aux besoins variables des entreprises.
    Enfin, on a rogné sur les à-côtés du salariat:il fauit désormais cotiser pus et plus longtemps pour des retraites plus faibles, verser la CSG et des franchises médicales pour que les remboursements diminuent toujours,etc.. " La masse samariale a 2 composantes, explique Michel Husson, économiste à l'Ires: le salaire direct et les cotisations. Dans un 1° temsp, les salaire net a fait baisser la part salariale à un niveau qu'on ne peut plus faire trop descendre. Dans un second temps, la part des cotisations prend le relais".

    Le mutisme qui entoure ce détournement de richesses constitue un exploit permanent.Des heures de radio, des pages dans la presse: les journalistes ont glosé sur les miettes des régimes spéciaux, sur ces " bénéficiares de lois obsolètes", sur ce " privilège intolérable ", sur cette " inégalité inacceptable ", sur la " nécessité économique et démographique " de cette mesure d'équité ( respectivement Patrick Fluckiger dans l'Alsace, Mulhouse -1° novembre 2007-, Jacques Marseille sur France 3 ( 18 novembre 2007 ), Etienne Mougeotte dans le Figaro Magazine - 15 septembre 2007 -, Claude Weill dans le Nouvel Observateur- 25 octobre 2007 -, Alain Duhamel sur RTL - 6 novembre 2007 -; recensement effectué par le Plan B - décembre 2007, janvier 2008 ). mais ils ont presque toujours oublié le combien plus " inégal " partage des ressources nationales. Nos éditorialistes ont aussi oublié de pester contre le privilège " intolérable " des actionnaires, ces " bé néficiares " d'abattements fiscaux, sur la " nécessité économique et démocratique " de taxer leurs revenus financiers...

    Mais, dan sla foulée du conflit " catégoriel " des cheminots, le débat s'est fait plus " " général ", portant sur le pouvoir d'achat!"Une surprennate stagnation", titra Le Monde ( 30 novembre 2007 ).D'autant plus surprenante que ces 9,3 % n'étaient signalés à aucun endroit. Le terrain était ainsi préparé pour un président de la république qui se refusa à " distribuer les cadeaux de Père Noël car les Français savent bien qu'il n'y a pas d'argent dans les caisses.Je n'ai pas le pouvoir d'augmenter les salaires.Pour donner du pouvoir d'achat, il faut réhabiliter le travail ( 29 novembre 2007 )".Et de soigner le mal par le mal: en aggravant la " flexibilité" des salariés: horaires variables et dimache ouvré...

    Le lendemain, tandis que le Figaro saluait " la fin du carcan des 35 heures ", Les Echos félicitaient N.Sarkozy: " Il a tracé le programme des réformes pour les prochains mois - assurance maladie, marché du travail". Quelques pages plus loin, dans les mêmes éditions, on découvrait un article intitulé: " Grande plaisance: la course au luxe ".Celui-ci expliquait que les " millionnaires, toujours plus nombreux, sont lancés dans une course sans fin, au pus grand, au plus beau, au plus luxueux yacht...Dans ces châteaux des temps modernes, le robinet à 8 000 euros plaît beaucoup" ! Mais pas le moindre lien entre le pouvoir d'achet en " berne " à la une et cette autre actualité, plus réjouissante. Et, pourtant, voilà qui aurait pu doinner chair aux 9,3 %.

    Ce mensonge, per omission d'une donnée centrale de l'économie, qui surprendra-t-il ? " La presse quotidienne, résumait Jack London, c'est l'escamotage quotidien " qui " purge " les injustices " par le silence de l'oubli "( J.London - Le talon de fer - Phébus, collection Libretto, 2003. Mai sin autre silence assourdit.quand Mrs François Hollande, Bernard Thibault et Vincent peillon se sont-ils saisis de cet argument et l'ont-ils opposé à un journaliste ? Peut-être, l'ont-ils fait, à l'occasion, dans une parenthèse. Mais, à coup sûr, l" opposition " n'a guère accordé, à ces 9,3 %, la place qu'ils méritent. Qu'ils citent ces 100 milliards d'euros ( au moins ), et le socle d'inégalité, invisible et fragile, sur lequel reposent toutes les " réformes " dse 2 dernières décennies, pourtant effectuées au nom de la " justice", s'effondrent. La rhétorique d'une pseudo-équité , - car, comme le recommande l'Union des Industries et Métiersd e la Métallurgie ( UIMM ), " il ne faut pas avoir l'air de défendre des intérêts, seulement des idées et des principes ( Marianne, 24 novembre 2007 ) - s'écroule d'un coup. Qu'entendit-on, à la place le 29 novembre au matin, dans la revue de presse de France-Inter ? " La Croix est allé à la rencontre des politiques et leur demande leurs idées en matière de pouvoir d'achat. Côté socialiste, le député Michel Sapin préconise des allègements de charges pour les netreprises qui auront conclu des négociations salariales ". Du chipotage et de nouvelles aides publiques.

    Une semaine plus tôt, sur la même antenne, le député-maire d'Evry, Manuel Valls, afficahit son " courage ": " Il faut travailler sur un allongement progressif de la durée de la cotisation. Cela vaut évidemment pour les régimes spéciaux; cela vaudra désormais pour le régime général." Désormais, le courage consiste, dans ce camp aussi, non plus à soutenir une lutte qui inverserait le rapport de forces, mais à se plier par avance aux exigences du capital et du pouvoir, sans jamais livrer bataille.

    Les discours de la dernière campagne présidentielle corroborent cette dérive: Mme Ségolène Royal ne signala aucun moment les 9,3 % et les milliars évaporés - tandis qu'elle dénonçait les " 80 milliards de déficits cumulés " de la Sécurité Sociale, " lendettement public qui est passé de 900 à 1 200 milliards d'euros en moins de 5 ans ", le "déséquilibre historique de la balance commerciale, 30 milliards d'euros,etc... ".Si elle s'engagea à "lutter ", ce n'est pas contre un " adversaire identifié " ( " Je ne désignerai aucun ennemi ", précisa-t-elle ), mais plutôt contre des problèmes sans responsables ni coupables ( la " lutte contre toutes les formes d'insécurité ", " contre le décrochage scolaire ", " contre la vie chère "...)

    Le " rentier " n"apparut à aucun endroit, la " finance " fut désignée 2 fois ( en 42 discours ) , l"actionnaire " ne surgit qu'à 9 reprises.En somme, presque rien qui aurait réclamé une répartition plus égalitaire des richesses produites. Pourtant, pendant cette campagne, le CAC 40 publia " ses profits records " - plus de 90 milliards d'euros -dont, autre record, 40 milliards avaient été reversés en " dividendes " ( mot utilisé 1 fois par Mme Royal; relevé effectué à partir du site Technologies du langage, http:// sites.univ-provence.fr/veronis ).mais la candidate socialiste ne se saisit pas de cettea ubaine, lui préférant une autre recette, consensuelle: " Nous relancerons la croissance économique parce que nous réconcilierons les intérêts des entreprises et les intérêts des salariés.Voilà la clé du développement économique."

    L'extravagante hypothèse conservatrice se trouvait ainsi confirmée: avec une croissance de 2 %, parfois déguisée en " crise ", tout progrès social serait impossible, voire rendrait " in"luctable " des reculs en série. Cependant, cette croissance qualifiée de "molle", aux alentours de 2 %, correspondrait à la moyenne observée au cours du XX° siècle, hors " 30 glorieuses ".Un siècle qui ne se priva ni de progrès technique ou humain, ne de bâtir des projections salariales.Dé sormais, la justice sociale devrait néanmoins patienter, espérer un eimprobable - et pas vraiment souhaitable - hypercroissance à 4 %; 5 % , 6 %, voire plus.

    Au printemps dernier, en " une " de l'hebdomadaire Challenges, et sur toutes les affichettes des bar-tabacs, la candidate socialiste posa sous le titre: " Ségolène Royal face aux patrons: Faîtes des profits, augmentez vos revenus ! ".Comme s'ils avaien attendu sa souriante permission..
    Glode
    Glode


    Masculin
    Nombre de messages : 118
    Age : 66
    Localisation : Nantes
    Emploi/loisirs : Aéronautique
    Humeur : Toujours en pétard
    Date d'inscription : 05/01/2008

    Monde Diplo - Page 2 Empty Re: Monde Diplo

    Message par Glode Dim 6 Jan - 19:37

    bye a écrit:Je pense vraiment, et calmement, que nous nous enfonçons, avec une manière différente des semblables régimes déjà mis en pratique, vers une société liberticide, mais que l'on blinde autour d'une "alternance " centre gauche-droite dure et ce qu'elle a absorbé dans le centre droit.
    Les contraintes économiques vont se faire tellement et durement sentir, que, de leur point de vue, ils sont obligés de "fermer" la société.Concernant la surveillance des manifs,..c'est absolument certain.
    Je peux t'assurer que tout militant oeuvrant en solidarité pour les sans-papiers, est suivi, tracé sur le net, et sur son portable.Déjà, il y a quelque temps, avec un copain, nous avons passé une partie de la nuit à la gendarmerie: ils savaient absolument tout de nous, pratiquement dans les moindres détails;aujourd'hui, la police n'a même plus besoin de se déplacer sur le terrain: elle le fait depuis ses locaux, ou emploie des sociétés privés pour effectuer le pistage.
    Voici quelques années, des employeurs ont été condamnés pour avoir forcé des messageries de syndicalistes; des entreprises avaient conçu des logiciels réglés pour agir suivant des mots-clés " manifestation", " tracts ",.. et ouvrir les messageries contenant ces mots-clés.
    Ne soyons pas parano, mais nous sommes bel et bien dans un état policier " démocratique"

    Tu peux te dire que les RG ont déjà lu ton post sur ce forum avant moi!
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Monde Diplo - Page 2 Empty Re: Monde Diplo

    Message par bye Dim 6 Jan - 20:01

    Absolument, et je suis quasi-certain que la police politique ( RG ) sait quasiment tout des allées et venues des militants syndicaux ( du moins ceux qui présentent une " menace " pour l'Etat),ainsi que des miltants politiques, classés comme ennemis de l'intérieur.
    Pour pousser un peu plus loin, tous les groupes politiques se transmettent des infos par le Net; elles sont toutes suivies et lues.Tu dois savoir qu'en Chine, Yahoo, par exemple, s'est rendue complice des pouvoirs en place, en fournissant l'identité de " déviants" à la bonne marche de la dictature.Je pense que la webcam doit être étudiée, afin de pouvoir voir les visages des "honorables correspondants".

    Selon Reporters Sans Frontières, plusieurs Etats testent de nouvelles techniques pour bâillonner les cyberdissidents.
    2676 sites web ont été fermés ou suspendus en 2007 à travers le monde, selon les chiffres annuels publiés mercredi par Reporters Sans Frontières. Pour la première fois, l'ONG consacre en effet à la cyber-censure un chapitre de ses «chiffres», qui restent par ailleurs toujours inquiétants, avec 86 journalistes tués et 67 enlevés l'année dernière.

    Selon RSF, «dans certains pays, Internet est désormais autant censuré que la presse traditionnelle». 37 blogueurs ont été interpellés en 2007, 21 autres agressés, et 65 cyberdissidents sont toujours emprisonnés, dont trois Chinois incarcérés depuis 1999 (la liste sur le site de RSF). La Chine, pionnière en matière de cyber-répression, est en effet toujours en pointe, avec une avance «incontestable».

    Principal fait d'arme de l'Empire du Milieu en 2007, une vague sans précédent de fermeture de sites : 2.500 ont été fermés avant et pendant le 17e Congrès du Parti communiste chinois. Un «black-out» qui a toute les chances de se répéter à l'approche des Jeux Olympiques de Pékin en 2008.

    Autre technique efficace de certains gouvernements : la rafle de blogueurs. Dernière victime en date, le Saoudien Ahmad Fouad al-Farhan, 32 ans, qui dénonçait sur le site www.alfarhan.org la corruption des dirigeants d'Arabie saoudite et le traitement des prisonniers politiques. Il a été arrêté le 10 décembre, et est tenu au secret depuis. Un coup de filet qui, s'il attire l'attention à l'étranger, a l'avantage d'inciter fortement les autres blogueurs saoudiens à l'autocensure, technique de plus en plus en vogue parmi les Etats qui pratiquent la cyber-répression.


    Transformer internet en intranet

    Mais certains pays innovent avec des techniques plus subtiles. Les sites des blogueurs vedettes peuvent ainsi être rendu inaccessibles pendant deux jours, puis remis en ligne, puis à nouveau désactivé. Objectif, selon RSF : «ruiner la crédibilité de sites populaires non pas en censurant de façon trop voyante, mais en simulant des problèmes techniques récurrents». Cette recette a aussi été appliquée aux grands sites de partages de contenus.

    RSF a ainsi noté six cas de blocage de la plateforme de vidéo française Dailymotion en Tunisie, où il figure parmi le top 15 des sites les plus fréquentés. Interrogé par lefigaro.fr, Martin Rogard, directeur des contenus du site, confirme avoir « constaté des problèmes d'accès depuis la Tunisie » et assure qu'aucun problème technique propre à Dailymotion ne saurait expliquer ces coupures. Reste qu'il est très difficile de prouver qu'il s'agit de cas de censure délibérée.

    Donc, tu as raison, je me dis que les RG ont déjà lu le post avant toi; mais nous les connaissons aussi, pour la plupart.Lors de nos réunions publiques, ils sont très identifiables, et nous leur avons déjà promis qu'ils seraient parmi les premiers à ne pas être oubliés, lors d'un grand soir, par exemple.
    Rabasse du sud
    Rabasse du sud


    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Monde Diplo - Page 2 Empty Re: Monde Diplo

    Message par Rabasse du sud Dim 6 Jan - 20:27

    les cyber-logiciel-mouchard sont en place sur internet!Monde Diplo - Page 2 1046-spyware-image
    avatar
    Invité
    Invité


    Monde Diplo - Page 2 Empty Re: Monde Diplo

    Message par Invité Dim 6 Jan - 21:20

    Démographie : la vraie vérité qui dérange
    Vivre moins nombreux pour que tout le monde puisse tout simplement vivre. Tout pacte écologique devrait sous-tendre l’idée d’un pacte antinataliste.
    Rabasse du sud
    Rabasse du sud


    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Monde Diplo - Page 2 Empty Re: Monde Diplo

    Message par Rabasse du sud Dim 6 Jan - 21:25

    aissachris a écrit:Démographie : la vraie vérité qui dérange
    Vivre moins nombreux pour que tout le monde puisse tout simplement vivre. Tout pacte écologique devrait sous-tendre l’idée d’un pacte antinataliste.

    hola c'est du michel tarier ça non?
    avatar
    Invité
    Invité


    Monde Diplo - Page 2 Empty Re: Monde Diplo

    Message par Invité Dim 6 Jan - 21:37

    oui c est repris chez planete infos, mais je ne sais si tout le sujet est la reprise ou si c est un debat a ouvrir.
    Rabasse du sud
    Rabasse du sud


    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Monde Diplo - Page 2 Empty Re: Monde Diplo

    Message par Rabasse du sud Dim 6 Jan - 21:46

    je pense que c'est un débat à ouvrir ! la natalité est naturelle comme la mort ! en tous cas c'est un sujet de débat ! Wink
    Glode
    Glode


    Masculin
    Nombre de messages : 118
    Age : 66
    Localisation : Nantes
    Emploi/loisirs : Aéronautique
    Humeur : Toujours en pétard
    Date d'inscription : 05/01/2008

    Monde Diplo - Page 2 Empty Re: Monde Diplo

    Message par Glode Mar 8 Jan - 22:23

    Un seuil est franchi

    Le 4 avril dernier, au-dessus d’une photographie du site EADS de Méaulte, titrée « Plus faible mobilisation », Le Courrier picard affichait en grosses lettres : « Goodyear-Dunlop, 500 emplois menacés ». En une dizaine d’années, la Somme a vu partir le textile (Tissages de Picardie), les lave-linge (Whirlpool), le papier peint (Abélia), les appareils électriques (Honeywell), le plastique (Curver), les yaourts (Yoplait), la serrurerie (Laperche) et même les chips (Flodor). « Depuis 2001, rapporte l’Agence France-presse (AFP), la France a enregistré près d’un demi-million de destructions nettes d’emplois dans l’industrie (1). » Selon le cabinet McKinsey, « près de 20 % des emplois industriels sont aujourd’hui fortement menacés (2) ». Pour beaucoup, l’avenir se dérobe : « Ne faites surtout pas d’enfant », conseillait un ancien ouvrier de Flodor, tandis qu’une licenciée d’ECCE (confection de luxe, sous-traitant de LVMH) renchérissait : « On se demande si on a bien fait de les mettre au monde. » Mais, avec Power 8, un seuil est franchi.

    Car, jusqu’ici, que répétait-on ? Que certes on délocalise dans l’électroménager, que certes on ferme dans l’habillement, que certes les hautes technologies aussi se « repositionnent » (Alcatel-Lucent, STMicroelectronics), mais regardez Airbus ! On regarde aujourd’hui Airbus. On relit ces rapports qui nous invitent à « anticiper les mutations », à « prendre de l’avance dans les secteurs de pointe », à « privilégier les investissements immatériels », et qui citent en exemple, toujours, l’aéronautique, les « avantages comparatifs dans l’aéronautique », la « spécialisation de l’économie française dans l’aéronautique » (3), etc. Désormais, même sur ce marché en croissance, où le « trafic mondial de passagers, selon l’Airbus Market Outlook, devrait être multiplié par trois entre 2004 et 2023 (4) », il devient « nécessaire », « urgent », « indispensable » que l’on dégraisse de dix mille salariés et que l’on fabrique 50 % des A350 dans des « pays à bas coûts », et pourquoi pas demain 80 %, ou 100 % ? Avec Airbus, « secteur d’excellence », « industrie de souveraineté », on fait sauter l’ultime verrou : l’acceptation ne connaît plus de limites.

    Contre cette logique, que propose le gouvernement ? Ou plutôt les gouvernements – puisque, nous précise le rapport Michot, « dans une économie ouverte au monde, cette stratégie a dépassé le cadre national et s’inscrit dans le cadre européen (5) » ? Que prévoient-ils contre les délocalisations en série ? Contre les fonds d’investissement qui, tel un nuage de « sauterelles capitalistes », se jettent sur les petites et moyennes industries les plus innovantes ? Rien. D’un traité à l’autre, Bruxelles radote son credo : « concurrence libre et non faussée », « libre circulation des biens et des capitaux, y compris avec les pays tiers », etc. Le ministère français de l’industrie signale sur son site que « le terme même de “politique industrielle” était banni du débat communautaire » ! Quel abîme, entre la « volonté politique » d’hier et l’abandon d’une « politique industrielle », l’interdiction même d’en prononcer le mot !
    François Ruffin.


    De ce plan Power 8 nous commençons à en voir la couleur

    Contenu sponsorisé


    Monde Diplo - Page 2 Empty Re: Monde Diplo

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 3 Juil - 5:36