LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» AVORTEMENT AUX USA, NOUS NE VOULONS PAS PERDRE DE DROITS, NOUS VOULONS EN GAGNER !
par bye Mar 28 Juin - 12:51

» Michel Piron en garde à vue. Derrière Jacquie et Michel : un système organisé de proxénétisme et de viols.
par bye Jeu 16 Juin - 15:33

» EuroSatory : Visioconférence et Rassemblements contre le commerce des armes
par bye Lun 6 Juin - 17:32

» Entretien avec Yamina Saheb (GIEC) : “Il y a eu quelques réticences pour mettre le terme de sobriété dans le dernier rapport”.
par bye Mer 1 Juin - 8:37

» Retour sur l’accueil des déplacés d’Ukraine dans les Hautes-Alpes
par bye Mar 31 Mai - 16:17

» L’industrie pornocriminelle cible les enfants et la justice abdique !
par bye Mer 25 Mai - 16:23

» Le Royaume-Uni renforce son arsenal juridique contre les personnes en besoin de protection
par bye Jeu 19 Mai - 10:42

» Recrutement enseignant : une crise des plus inquiétantes pour l’avenir de l’école
par bye Jeu 19 Mai - 10:36

» Moi, Nestor Makhno (épisode 7) – Il y a 100 ans, l’autre guerre d’Ukraine – Feuilleton
par bye Mer 11 Mai - 11:53

» Le "Tous capables" l'Education Nouvelle Le Groupe Français d'Education Nouvelle
par bye Ven 6 Mai - 12:42

» Menaces sur le droit à l’avortement aux Etats-Unis : le collectif Avortement Europe dénonce une énième tentative de restreindre le droit des femmes à disposer de leur corps !
par bye Ven 6 Mai - 12:30

» Biélorussie : la plus grande attaque anti-syndicale du siècle en Europe
par bye Ven 29 Avr - 12:15

» Les associations dénoncent la différence de traitement envers les ressortissants non-Ukrainiens
par bye Ven 22 Avr - 6:21

» SUD éducation gagne l’indemnité REP/REP+ pour les AED !
par bye Jeu 21 Avr - 17:21

» Guerre en Ukraine : que contient la directive sur la protection temporaire de 2001 ?
par bye Dim 17 Avr - 9:50

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par gramophone Ven 15 Avr - 8:59

» Mutations-sanctions à l'école Pasteur (93) : dans « l'intérêt du service public », nous devons faire front !
par bye Jeu 14 Avr - 8:42

» 6e rapport du GIEC : quelles solutions face au changement climatique ?
par bye Ven 8 Avr - 12:34

» Cabinets de conseil : quand le Sénat fustige le gouvernement
par bye Mer 6 Avr - 16:36

» Les fresques carabines : une institutionnalisation des violences sexistes à l’hôpital
par bye Dim 13 Mar - 12:35

» L’Ukraine au coeur… de la classe, l’école au coeur du monde
par bye Ven 4 Mar - 17:34

» 8 Mars 2022 : Grève féministe Déferlante pour l'égalité !
par bye Mar 1 Mar - 11:08

» Une guerre “culturelle”
par bye Jeu 24 Fév - 19:27

» Nouveau camp fermé de Samos : « Barbelés, clôtures, couvre-feu […] le camp ressemble à une prison. »
par bye Jeu 17 Fév - 18:07

» Exterminez toutes ces brutes
par bye Ven 4 Fév - 10:22

» Entretien avec Laurence Scialom : « Ne pas mettre la lutte contre la dégradation de notre biosphère au cœur de la gouvernance européenne serait une erreur historique »
par bye Mer 26 Jan - 15:55

» Osez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiquesOsez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiques
par bye Lun 24 Jan - 11:46

» La mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland PfefferkornLa mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland Pfefferkorn
par bye Sam 22 Jan - 10:48

» Répression pour un poème au Lycée Marcelin Berthelot de Pantin.
par bye Mer 12 Jan - 20:42

» CP/ Présidence française de l'Union européenne : Une alternative pour une politique d'asile européenne réellement solidaire est possible
par bye Ven 24 Déc - 9:47

» Les fresques carabines reconnues contraires à la dignité des femmes !
par bye Mar 21 Déc - 17:56

» Frontière biélorusse : quel impact des propositions de la Commission visant à déroger au droit d’asile européen ?
par bye Ven 17 Déc - 8:59

» contre le système pornocriminel
par bye Mer 15 Déc - 18:39

» S’émanciper dès la maternelle par le travail et la coopération
par bye Mer 15 Déc - 11:40

» La coopérative pédagogique : Paroles de filles
par bye Ven 3 Déc - 10:32

» La maltraitance des migrants n’est pas une fatalité »
par bye Mar 30 Nov - 18:47

» Lutter contre la violence… pour de vrai
par bye Jeu 25 Nov - 13:13

» République blindée, Projet Local d’Évaluation, chefs dans les écoles… Fin de règne rue de Grenelle
par bye Mer 17 Nov - 13:02

» Campagne d’Eric Zemmour : un masculiniste revendiqué prétendant à l’Elysée ?
par bye Jeu 11 Nov - 12:07

» Affaire Jacquie et Michel : 4 “acteurs” mis en examen pour viol, la fin de l’impunité !
par bye Mar 2 Nov - 18:34

» Réinstallation des réfugiés afghans dans l’UE : des promesses, pas d’engagements chiffrés
par bye Sam 23 Oct - 8:14

» La marchandisation généralisée des relations humaines et des corps coïncide avec l’échec de l’ambition démocratique
par gramophone Mer 20 Oct - 19:33

» À Montpellier, descente de police contre des sans-papiers venus au contre sommet France-Afrique
par bye Mar 19 Oct - 19:07

» Climat : nous l’avons fait, l’Etat n’a plus le choix !
par bye Ven 15 Oct - 12:36

» L’école des sans-école… des jeunes migrants refusés d’école
par bye Mer 13 Oct - 11:27

» La France envoie ses déchets nucléaires en Sibérie !
par bye Mar 12 Oct - 18:05

» Total Energies et Le Louvre : alliés contre le climat
par bye Mer 6 Oct - 16:55

» L’école est à la fois un lieu de formation et d’expression des bandes
par bye Mer 6 Oct - 9:19

» Analyse/déclaration sur la vente de sous-marins américains à l’Australie
par bye Sam 2 Oct - 9:32

» À celles et ceux qui ne sont pas rentré·es,
par bye Mer 29 Sep - 11:55

» « Nous n’avons pas besoin et nous ne voulons pas d’un petit chef ! »…
par bye Mar 21 Sep - 17:18

» Noël : fêtes familiales ou marché de dupe ?
par gramophone Mar 21 Sep - 15:57

» Les troubles de l’érection
par gramophone Mar 21 Sep - 14:36

» Le 28 septembre, c'est la journée internationale de droit à l'avortement !
par bye Lun 20 Sep - 19:35

» Biélorussie : les migrants victimes de l’instrumentalisation de la question migratoire
par bye Mer 15 Sep - 19:46

» Accueil des Afghans évacués de Kaboul
par bye Ven 10 Sep - 16:48

» Marseille : un discours de chef(s) !
par bye Mer 8 Sep - 11:53

» HECTAR grand projet inutile, priorité au service public !
par bye Mer 1 Sep - 19:09

» Rapport du GIEC : Jean Jouzel appelle à une réaction
par bye Mer 11 Aoû - 5:07

» J’évite de prendre l’avion
par bye Lun 12 Juil - 20:45

» Condamné à agir d’ici 9 mois, l'Etat ne réagit pas...
par bye Ven 2 Juil - 9:05

» ENFIN L'ÉGALITÉ, la PMA pour toutes adoptée !
par bye Mer 30 Juin - 12:12

» Projet de loi sur l’enfance : le choix du contrôle plutôt que de la protection pour les mineurs isolés étrangers
par bye Sam 19 Juin - 12:16

» Appel pour les libertés, contre les idées d’extrême-droite : mobilisons-nous le 12 juin !
par bye Mar 8 Juin - 11:52

» Soutien à l’enseignante empêchée de faire cours en raison de son masque
par bye Mer 2 Juin - 18:35

» La junte du Myanmar suspend plus de 1 600 enseignant·es
par bye Mar 25 Mai - 12:24

» Manifeste pour la suspension des brevets liés au Covid 19
par bye Dim 23 Mai - 16:49

» Les dépenses militaires face aux besoins humains. Les centaines de milliards de la honte
par bye Mer 19 Mai - 18:00

» Évaluer n’est pas noter
par bye Lun 17 Mai - 11:22

» Le bilan chiffré du règlement Dublin ne plaide pas pour son maintien
par bye Mer 5 Mai - 12:37

» La compensation carbone, inefficace pour réduire les émissions du secteur aérien
par bye Mar 20 Avr - 8:39

» GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"
par bye Ven 16 Avr - 12:34

» Covid-19 : quel impact sur les procédures d’éloignement des migrants ?
par bye Ven 2 Avr - 12:45

» Médecins : stagnation des effectifs mais baisse de la densité médicale
par bye Ven 2 Avr - 12:36

» Encore une attaque des fascistes contre une librairie libertaire
par bye Lun 22 Mar - 12:40

» A partie du 17 mars, la France est à découvert climatique
par bye Mer 17 Mar - 11:49

» Non, on ne peut pas être « féministe » et agresser des survivantes de la prostitution et des féministes le 8 mars.
par bye Jeu 11 Mar - 9:39

» Les députés les Républicains font entrave au droit à l’avortement pour toutes !
par bye Jeu 18 Fév - 12:16

» Méditerrannée : reprise des sauvetages en mer pour l'Ocean Viking
par bye Jeu 4 Fév - 19:44

» Nouveau numéro du journal Casse-rôles
par bye Lun 1 Fév - 12:53

» #METOOInceste : La loi à l’agenda de l’Assemblée Nationale !
par bye Ven 22 Jan - 13:39

» Projet Hercule : EDF serait éclaté en trois entités
par bye Sam 16 Jan - 9:00

» Les enjeux de l'intégration des bénéficiaires d'une protection internationale dans l'Union européenne
par bye Lun 11 Jan - 20:50

» La méthode Montessori en question
par bye Mer 23 Déc - 13:24

» L’environnement ? une préoccupation peu partagée par les adultes
par bye Mer 16 Déc - 12:08

» Terrorisme
par bye Lun 14 Déc - 18:45

» Éducation : il faut donner priorité aux vaincus
par bye Mar 8 Déc - 11:59

» JOURNÉE MONDIALE DE L'ENFANCE
par bye Ven 4 Déc - 17:14

» 25novembre : la lutte pour l'élimination des violences masculines continue !
par bye Mer 25 Nov - 15:07

» Les mobilisations étudiantes sous la menace de lourdes peines de prison
par bye Mar 24 Nov - 10:23

» Décision historique pour la justice climatique !
par bye Jeu 19 Nov - 20:00

» Et maintenant nous sommes là...
par bye Mer 18 Nov - 13:13

» Révélation scientifique: l’amour rend aveugle !
par gramophone Sam 7 Nov - 9:55

» La puissance de la solidarité syndicale internationale
par bye Ven 6 Nov - 11:53

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR

Le deal à ne pas rater :
Sexy Cosplay Doll : Tome 8 Collector de Sexy Cosplay Doll avec artbook
10.80 €
Voir le deal

3 participants

    A votre service !

    avatar
    admin
    Administratrice


    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    A votre service ! Empty A votre service !

    Message par admin Ven 23 Nov - 23:06

    A votre service ! G150
    Quelle est notre motivation lorsque nous rendons service à autrui ? Agissons-nous par générosité, intérêt, politesse ?
    Rabasse du sud
    Rabasse du sud


    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    A votre service ! Empty Re: A votre service !

    Message par Rabasse du sud Mer 19 Déc - 11:21

    Afin de vous rendre service, par la lecture, la réflexion sur l'actualité suite aux élucubrations d'un petit gars qui fait la une des médias en nous torturant le sépon à donf, voilà un mi-essai, un mi-pamphlet, la dernière livraison du philosophe Alain Badiou vous invite à une opposition frontale à l'air du temps.
    En quelques mois, cette charge virulente contre le pouvoir sarkozien est devenu un succès de librairie.

    Badiou ou le revival du gauchisme

    Peu connu en France hors de l'Université, Alain Badiou est l'un des philosophes français les plus célèbres à l'étranger. Professeur à Normale Sup, ses séminaires font régulièrement le plein et refusent même du monde à l'entrée. Sa démarche n'a rien à voir avec les braillards professionnels des plateaux télés que sont BHL ou Glucksmann. Considéré comme l'une des figures majeures de la philosophie moderne, Badiou est un militant, tendance Mao, peu habitué à descendre dans l'arène médiatique, préférant se consacrer à la construction de son ,,uvre philosophique.
    Et pourtant sa dernière livraison, un décryptage radical de la campagne présidentielle entre l'essai politique et le pamphlet, titré avec autant de pertinence que de mystère De quoi Sarkozy est-il le nom ? a rencontré dès sa sortie un écho tonitruant. Qualifié par Arnaud Viviant de « très grand livre », le chroniqueur de France Inter le compare à la société du spectacle de Guy Debord paru en 1967, à savoir un examen impitoyable des tendances et des contradictions les plus fondamentales de la société d'alors et annonciateur des événements qui suivirent.

    Tirage record
    En 4 jours, 3.000 exemplaires de l'ouvrage sont écoulés : « D'ores et déjà, plus de 15.000 exemplaires ont été vendus et nous réimprimons régulièrement » explique Sébastien Raimondi, l'éditeur du livre, « c'est un record pour Badiou. Même lui a été très étonné, ce livre est le quatrième dans la collection Circonstances. Nous en vendons, en général, 3.000 en un an. Le succès a été progressif, il y a eu une vraie curiosité sans plan média, le succès est essentiellement le produit du bouche à oreille. Et puis c'est un livre très accessible ».
    Difficile, en effet, de décrypter le succès d'un tel ouvrage, aussi violent qu'il est drôle et radical dans son analyse, outre son titre, redoutablement accrocheur et provocateur, qui en tant que tel, pose dès la première page du livre qu'en soi le sarkozysme n'est rien mais que Sarkozy est le nom de quelque chose, « la chose probablement immonde dont le petit Sarkozy est le serviteur » dit Badiou.
    Sans doute honteuse de son sarkozysme échevelé lors de la campagne électorale, la critique journalistique a réservé un accueil plutôt favorable au livre, hormis les cris d'orfraie grotesques et mécaniques face au caractère censément insultant de certains passages. Un comble quand on sait combien le président de la République use avec une élégance redoutable, compte tenu de sa fonction, de l'insulte publique.
    Pour être clair, Badiou se fout complètement de Nicolas Sarkozy, de même que de la prétendue légitimité d'un suffrage universel qui l'a porté au pouvoir. Le triomphe de « l'agité de Neuilly » ne serait selon lui que la part immergée et actualisée d'une « disposition globale ». Une forme de pétainisme d'avant le pétainisme, donnée fondamentale de la France depuis la Restauration de 1815.

    Réflexion sur la peur
    Le philosophe s'inscrit dans une démarche de long terme, une double approche de la gauche et de la droite pour les condamner toutes deux, dénonçant autant la faillite de la gauche que la dépression historique et le pétainisme rampant qui caractérisent l'arrivée au pouvoir de Sarkozy.
    « De quoi Sarkozy est-il le nom ? » est aussi une analyse de la politique de peur menée par Sarkozy. Une peur qui prend la forme d'alliances sociales entre des forces conservatrices peu soucieuses d'indépendance nationale qui réclament la protection d'un maître même si celui-ci se révèle oppresseur et réactionnaire. Le livre a semble-t-il rencontré un écho important chez les militants de gauche, déprimés par l'arrivée au pouvoir de Nicolas Sarkozy. D'autant que l'ouvrage est aussi une réflexion sur la reconstruction de la gauche car Badiou défend l'idée que l'arrivée d'une droite décomplexée au pouvoir est une chance unique pour la gauche de s'afficher sans complexes. Même si cela prendra de très nombreuses années. Le début d'une longue marche. Logique pour un maoïste maintenu.
    avatar
    Invité
    Invité


    A votre service ! Empty Re: A votre service !

    Message par Invité Jeu 20 Déc - 1:08

    oui merci pour l info je vais lire ce bonhomme et sais deja que je l estime. Tu en sais pas plus? stp bounce
    Rabasse du sud
    Rabasse du sud


    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    A votre service ! Empty Re: A votre service !

    Message par Rabasse du sud Jeu 20 Déc - 1:16

    A votre service ! Logique

    Badiou c'est un genre de Lacan tordu mais visionnaire dans un sens perturbé !
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    A votre service ! Empty Re: A votre service !

    Message par bye Ven 28 Déc - 8:12

    Rabasse, je déclenche avec retard, mais tu as raison de citer ce nouveau livre de Badiou, sain décripteur de toute une logique de travail sur la société, effectuée par Pasqua-Pandraud ,Chevènement ( " sauvageons" ) Vaillant ( Loi Sécurité Quotidienne ) Sarkozy ( Loi Sécurité Intérieure ), avec, et sans bien sûr gommer une montée d'actes violents en tous genres, dans toutes les strates de la société, le dilemme posé: jusqu'où sommes-nous " capables " d'endosser la perte de libertés individuelles et collectives ( fouille de voitures, fouille d'habitations à tout moment, caméras-vidéos,.., )pour un peu de sécurité ? Quel prix sommes-nous prêts à payer ?
    Je cite sur ce thème le livre de Jean-Pierre Garnier
    recto • verso

    LE NOUVEL ORDRE LOCAL
    Gouverner la violence
    Jean-Pierre Garnier

    On parle peu du nouvel ordre local que les autorités cherchent à instaurer pour enrayer " sur le terrain " les désordres sociaux engendrés par cet ordre lointain. A commencer par les soi-disant " violences urbaines " commises par une jeunesse que la flexibilisation de l'économie voue à la précarité, à la pauvreté et à la marginalité. C'est à l'examen des diverses facettes de cette normalisation " autogérée " et au refus des " damnés de la ville " de s'en laisser conter qu'est consacré cet ouvrage.
    GHETTO " Un nouvel apartheid urbain "
    Pour le sociologue Jean-Pierre Garnier, à la division sociale, on ajoute une division spatiale.

    Chercheur au CNRS, Jean-Pierre Garnier est sociologue, spécialiste de l’architecture (*). Il revient sur l’édification de la grille de Cuincy.

    Que représente l’édification de cette grille ?

    Jean-Pierre Garnier. On est dans le droit fil de l’idéologie sécuritaire. Cette grille, c’est la matérialisation de la séparation de plus en plus nette entre " civilisés " et " sauvageons ". · la division sociale s’ajoute la division spatiale. Même si cette ségrégation urbaine n’est pas totalement nouvelle. Ainsi, sous Haussmann, on avait les bourgeois aux premiers étages et les bonnes aux derniers. La ségrégation était alors verticale. Néanmoins, on a vu un renforcement de ce nouvel " apartheid urbain " au début des années quatre-vingt-dix avec l’abandon de la politique de la ville qui était censée atténuer les effets du libéralisme. Jusque-là, on essayait de désenclaver les banlieues et de réintégrer les exclus. Et puis on a accepté l’échec de cette politique. Qui s’est matérialisé dans l’espace.

    De quelle manière ?

    Jean-Pierre Garnier. On appelle cela " l’architecture de prévention situationnelle ", un aménagement des lieux et de l’espace pour empêcher la survenance des faits délictueux et en faciliter la répression. Derrière des opérations de " réhabilitation " et de " requalification urbaine ", on va obturer les coursives et les allées. Il y a aussi le réaménagement des loges de gardien, au deuxième étage pour être hors de portée des délinquants et en saillie d’immeuble pour pouvoir mieux surveiller l’environnement. On évite aussi de construire des toits en terrasse car ce sont des " repères à dealers " et des postes d’observation, voire d’offensive. Le tracé des voies de circulation est aussi redessiné pour faciliter les patrouilles de police voire permettre l’intervention de blindés ! Le dernier ersatz, c’est la " résidentialisation des HLM " : une privatisation de l’espace public par le morcellement de l’espace public et l’attribution de ces parcelles à un immeuble voire à une cage d’escalier.

    Que sous-tend cette politique ?

    Jean-Pierre Garnier. C’est une véritable politique de ghettoïsation avec, d’un côté, les quartiers de haute surveillance et, de l’autre, ceux de haute sécurité. D’où le développement des " résidences sécurisées " avec vidéosurveillance, murs d’enceinte… D’un côté, Big Brother veille et, de l’autre, il surveille.

    Quelles sont les alternatives ?

    Jean-Pierre Garnier. Il ne suffit pas de faire tomber une grille qui n’est que la traduction électoraliste du climat sécuritaire. Pour lutter contre l’apartheid urbain, il faut lutter contre ses bases économiques et sociales. Le problème, c’est qu’aujourd’hui les riches et les pauvres ne sont plus complémentaires. Il y a toujours eu des distinctions économiques et sociales. Mais durant les " trente glorieuses ", les différences avaient tendance à s’atténuer. Sans compter que les couches populaires avaient leur identité, leur culture, des idéaux, des organisations. Aujourd’hui, les couches populaires ont tendance à se sous-prolétariser et les politiques de prévention ont été abandonnées. Ne reste que la répression et la séparation. Pis, dans le mode de gestion politicienne de la crise, on divise les couches populaires entre elles au point que celles-ci réclament ces fausses bonnes solutions. Diviser pour mieux régner, en quelque sorte…

    Entretien réalisé par Sébastien Homer

    (*) Jean-Pierre Garnier, le Nouvel Ordre local. Gouverner la violence, 1999, Éditions l’Harmattan.

    Lors d'une de ses conférences, Jean-Pierre Garnier a proposé un film montrant la conception de certains lieux urbains: pieux sur les trottoirs ( interdisant tout déplacement autre que piton ), pics métalliques devant vitrines des magasins ( empêchant les vagabonds de s'asseoir, a fortiori s'allonger ), gares sans bancs,.. Tout est conçu pour annihiler toute vélléité de se poser, de "salir " l'espace urbain.
    Enfin, Jean-Pierre, par son travail, reçoit des commandes de ministères lui demandant de réfléchir à des espaces urbains aménagés, permettant l'accès rapide de forces de l'ordre, mécanisées ( allées assez larges pour faire accéder engins mécaniques de la gendarmerie, voire de l'armée ). Des répétitions ont déjà eu lieu, ressemblant à des manoeuvres, où la simulation d'attaques massives de forces de l'ordre contre les populations des banlieues a été testée.

    Contenu sponsorisé


    A votre service ! Empty Re: A votre service !

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 2 Juil - 10:41