LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» AVORTEMENT AUX USA, NOUS NE VOULONS PAS PERDRE DE DROITS, NOUS VOULONS EN GAGNER !
par bye Mar 28 Juin - 12:51

» Michel Piron en garde à vue. Derrière Jacquie et Michel : un système organisé de proxénétisme et de viols.
par bye Jeu 16 Juin - 15:33

» EuroSatory : Visioconférence et Rassemblements contre le commerce des armes
par bye Lun 6 Juin - 17:32

» Entretien avec Yamina Saheb (GIEC) : “Il y a eu quelques réticences pour mettre le terme de sobriété dans le dernier rapport”.
par bye Mer 1 Juin - 8:37

» Retour sur l’accueil des déplacés d’Ukraine dans les Hautes-Alpes
par bye Mar 31 Mai - 16:17

» L’industrie pornocriminelle cible les enfants et la justice abdique !
par bye Mer 25 Mai - 16:23

» Le Royaume-Uni renforce son arsenal juridique contre les personnes en besoin de protection
par bye Jeu 19 Mai - 10:42

» Recrutement enseignant : une crise des plus inquiétantes pour l’avenir de l’école
par bye Jeu 19 Mai - 10:36

» Moi, Nestor Makhno (épisode 7) – Il y a 100 ans, l’autre guerre d’Ukraine – Feuilleton
par bye Mer 11 Mai - 11:53

» Le "Tous capables" l'Education Nouvelle Le Groupe Français d'Education Nouvelle
par bye Ven 6 Mai - 12:42

» Menaces sur le droit à l’avortement aux Etats-Unis : le collectif Avortement Europe dénonce une énième tentative de restreindre le droit des femmes à disposer de leur corps !
par bye Ven 6 Mai - 12:30

» Biélorussie : la plus grande attaque anti-syndicale du siècle en Europe
par bye Ven 29 Avr - 12:15

» Les associations dénoncent la différence de traitement envers les ressortissants non-Ukrainiens
par bye Ven 22 Avr - 6:21

» SUD éducation gagne l’indemnité REP/REP+ pour les AED !
par bye Jeu 21 Avr - 17:21

» Guerre en Ukraine : que contient la directive sur la protection temporaire de 2001 ?
par bye Dim 17 Avr - 9:50

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par gramophone Ven 15 Avr - 8:59

» Mutations-sanctions à l'école Pasteur (93) : dans « l'intérêt du service public », nous devons faire front !
par bye Jeu 14 Avr - 8:42

» 6e rapport du GIEC : quelles solutions face au changement climatique ?
par bye Ven 8 Avr - 12:34

» Cabinets de conseil : quand le Sénat fustige le gouvernement
par bye Mer 6 Avr - 16:36

» Les fresques carabines : une institutionnalisation des violences sexistes à l’hôpital
par bye Dim 13 Mar - 12:35

» L’Ukraine au coeur… de la classe, l’école au coeur du monde
par bye Ven 4 Mar - 17:34

» 8 Mars 2022 : Grève féministe Déferlante pour l'égalité !
par bye Mar 1 Mar - 11:08

» Une guerre “culturelle”
par bye Jeu 24 Fév - 19:27

» Nouveau camp fermé de Samos : « Barbelés, clôtures, couvre-feu […] le camp ressemble à une prison. »
par bye Jeu 17 Fév - 18:07

» Exterminez toutes ces brutes
par bye Ven 4 Fév - 10:22

» Entretien avec Laurence Scialom : « Ne pas mettre la lutte contre la dégradation de notre biosphère au cœur de la gouvernance européenne serait une erreur historique »
par bye Mer 26 Jan - 15:55

» Osez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiquesOsez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiques
par bye Lun 24 Jan - 11:46

» La mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland PfefferkornLa mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland Pfefferkorn
par bye Sam 22 Jan - 10:48

» Répression pour un poème au Lycée Marcelin Berthelot de Pantin.
par bye Mer 12 Jan - 20:42

» CP/ Présidence française de l'Union européenne : Une alternative pour une politique d'asile européenne réellement solidaire est possible
par bye Ven 24 Déc - 9:47

» Les fresques carabines reconnues contraires à la dignité des femmes !
par bye Mar 21 Déc - 17:56

» Frontière biélorusse : quel impact des propositions de la Commission visant à déroger au droit d’asile européen ?
par bye Ven 17 Déc - 8:59

» contre le système pornocriminel
par bye Mer 15 Déc - 18:39

» S’émanciper dès la maternelle par le travail et la coopération
par bye Mer 15 Déc - 11:40

» La coopérative pédagogique : Paroles de filles
par bye Ven 3 Déc - 10:32

» La maltraitance des migrants n’est pas une fatalité »
par bye Mar 30 Nov - 18:47

» Lutter contre la violence… pour de vrai
par bye Jeu 25 Nov - 13:13

» République blindée, Projet Local d’Évaluation, chefs dans les écoles… Fin de règne rue de Grenelle
par bye Mer 17 Nov - 13:02

» Campagne d’Eric Zemmour : un masculiniste revendiqué prétendant à l’Elysée ?
par bye Jeu 11 Nov - 12:07

» Affaire Jacquie et Michel : 4 “acteurs” mis en examen pour viol, la fin de l’impunité !
par bye Mar 2 Nov - 18:34

» Réinstallation des réfugiés afghans dans l’UE : des promesses, pas d’engagements chiffrés
par bye Sam 23 Oct - 8:14

» La marchandisation généralisée des relations humaines et des corps coïncide avec l’échec de l’ambition démocratique
par gramophone Mer 20 Oct - 19:33

» À Montpellier, descente de police contre des sans-papiers venus au contre sommet France-Afrique
par bye Mar 19 Oct - 19:07

» Climat : nous l’avons fait, l’Etat n’a plus le choix !
par bye Ven 15 Oct - 12:36

» L’école des sans-école… des jeunes migrants refusés d’école
par bye Mer 13 Oct - 11:27

» La France envoie ses déchets nucléaires en Sibérie !
par bye Mar 12 Oct - 18:05

» Total Energies et Le Louvre : alliés contre le climat
par bye Mer 6 Oct - 16:55

» L’école est à la fois un lieu de formation et d’expression des bandes
par bye Mer 6 Oct - 9:19

» Analyse/déclaration sur la vente de sous-marins américains à l’Australie
par bye Sam 2 Oct - 9:32

» À celles et ceux qui ne sont pas rentré·es,
par bye Mer 29 Sep - 11:55

» « Nous n’avons pas besoin et nous ne voulons pas d’un petit chef ! »…
par bye Mar 21 Sep - 17:18

» Noël : fêtes familiales ou marché de dupe ?
par gramophone Mar 21 Sep - 15:57

» Les troubles de l’érection
par gramophone Mar 21 Sep - 14:36

» Le 28 septembre, c'est la journée internationale de droit à l'avortement !
par bye Lun 20 Sep - 19:35

» Biélorussie : les migrants victimes de l’instrumentalisation de la question migratoire
par bye Mer 15 Sep - 19:46

» Accueil des Afghans évacués de Kaboul
par bye Ven 10 Sep - 16:48

» Marseille : un discours de chef(s) !
par bye Mer 8 Sep - 11:53

» HECTAR grand projet inutile, priorité au service public !
par bye Mer 1 Sep - 19:09

» Rapport du GIEC : Jean Jouzel appelle à une réaction
par bye Mer 11 Aoû - 5:07

» J’évite de prendre l’avion
par bye Lun 12 Juil - 20:45

» Condamné à agir d’ici 9 mois, l'Etat ne réagit pas...
par bye Ven 2 Juil - 9:05

» ENFIN L'ÉGALITÉ, la PMA pour toutes adoptée !
par bye Mer 30 Juin - 12:12

» Projet de loi sur l’enfance : le choix du contrôle plutôt que de la protection pour les mineurs isolés étrangers
par bye Sam 19 Juin - 12:16

» Appel pour les libertés, contre les idées d’extrême-droite : mobilisons-nous le 12 juin !
par bye Mar 8 Juin - 11:52

» Soutien à l’enseignante empêchée de faire cours en raison de son masque
par bye Mer 2 Juin - 18:35

» La junte du Myanmar suspend plus de 1 600 enseignant·es
par bye Mar 25 Mai - 12:24

» Manifeste pour la suspension des brevets liés au Covid 19
par bye Dim 23 Mai - 16:49

» Les dépenses militaires face aux besoins humains. Les centaines de milliards de la honte
par bye Mer 19 Mai - 18:00

» Évaluer n’est pas noter
par bye Lun 17 Mai - 11:22

» Le bilan chiffré du règlement Dublin ne plaide pas pour son maintien
par bye Mer 5 Mai - 12:37

» La compensation carbone, inefficace pour réduire les émissions du secteur aérien
par bye Mar 20 Avr - 8:39

» GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"
par bye Ven 16 Avr - 12:34

» Covid-19 : quel impact sur les procédures d’éloignement des migrants ?
par bye Ven 2 Avr - 12:45

» Médecins : stagnation des effectifs mais baisse de la densité médicale
par bye Ven 2 Avr - 12:36

» Encore une attaque des fascistes contre une librairie libertaire
par bye Lun 22 Mar - 12:40

» A partie du 17 mars, la France est à découvert climatique
par bye Mer 17 Mar - 11:49

» Non, on ne peut pas être « féministe » et agresser des survivantes de la prostitution et des féministes le 8 mars.
par bye Jeu 11 Mar - 9:39

» Les députés les Républicains font entrave au droit à l’avortement pour toutes !
par bye Jeu 18 Fév - 12:16

» Méditerrannée : reprise des sauvetages en mer pour l'Ocean Viking
par bye Jeu 4 Fév - 19:44

» Nouveau numéro du journal Casse-rôles
par bye Lun 1 Fév - 12:53

» #METOOInceste : La loi à l’agenda de l’Assemblée Nationale !
par bye Ven 22 Jan - 13:39

» Projet Hercule : EDF serait éclaté en trois entités
par bye Sam 16 Jan - 9:00

» Les enjeux de l'intégration des bénéficiaires d'une protection internationale dans l'Union européenne
par bye Lun 11 Jan - 20:50

» La méthode Montessori en question
par bye Mer 23 Déc - 13:24

» L’environnement ? une préoccupation peu partagée par les adultes
par bye Mer 16 Déc - 12:08

» Terrorisme
par bye Lun 14 Déc - 18:45

» Éducation : il faut donner priorité aux vaincus
par bye Mar 8 Déc - 11:59

» JOURNÉE MONDIALE DE L'ENFANCE
par bye Ven 4 Déc - 17:14

» 25novembre : la lutte pour l'élimination des violences masculines continue !
par bye Mer 25 Nov - 15:07

» Les mobilisations étudiantes sous la menace de lourdes peines de prison
par bye Mar 24 Nov - 10:23

» Décision historique pour la justice climatique !
par bye Jeu 19 Nov - 20:00

» Et maintenant nous sommes là...
par bye Mer 18 Nov - 13:13

» Révélation scientifique: l’amour rend aveugle !
par gramophone Sam 7 Nov - 9:55

» La puissance de la solidarité syndicale internationale
par bye Ven 6 Nov - 11:53

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR

Le deal à ne pas rater :
One Piece : pas de tome Collector 25 ans prévu chez Glénat ?
Voir le deal

3 participants

    l'anarchie aujourd'hui(suite)

    avatar
    admin
    Administratrice


    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    l'anarchie aujourd'hui(suite) Empty Re: l'anarchie aujourd'hui(suite)

    Message par admin Mar 25 Déc - 13:50

    C'est très bien d'avoir fait cette suite, tu m'as devancée et j'en suis ravie. J'ai seulement deux regrets : 1° que tu ne l'aies pas mis à la suite de cela : Arrow L'anarchisme aujourd'hui et deux que tu n'aies pas mis le tout ici : Arrow Aux sources de la pensée anarchiste Smile

    Mais c'est passionnant... Merci.
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    l'anarchie aujourd'hui(suite) Empty Re: l'anarchie aujourd'hui(suite)

    Message par bye Mar 25 Déc - 14:16

    Bettina, j'ai essayé hier, avant mon pique-nique, d'insérer à la suite de ce que tu avais initié, mais pas moyen.
    Je peux le refaire, si tu le souhaites.
    A ce soir
    avatar
    admin
    Administratrice


    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    l'anarchie aujourd'hui(suite) Empty Re: l'anarchie aujourd'hui(suite)

    Message par admin Mar 25 Déc - 14:50

    bye a écrit:Bettina, j'ai essayé hier, avant mon pique-nique, d'insérer à la suite de ce que tu avais initié, mais pas moyen.
    Je peux le refaire, si tu le souhaites.
    A ce soir
    ça serait bien, si tu peux. A tout à l'heure... Et encore une fois, Joyeux Noël.
    avatar
    admin
    Administratrice


    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    l'anarchie aujourd'hui(suite) Empty Re: l'anarchie aujourd'hui(suite)

    Message par admin Mar 25 Déc - 22:45

    merci Bye. l'anarchie aujourd'hui(suite) 536828 Je te laisse faire pour ceux-là et supprimerais les messages après. bise
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    l'anarchie aujourd'hui(suite) Empty Re: l'anarchie aujourd'hui(suite)

    Message par bye Mar 25 Déc - 22:56

    voilà Bettina, j'ai essayé de faire aumieux: j'ai dû scinder l'argumentaire original en 2 parties, sinon l'intégralité était jugée trop longue et donc refusée.Ce qui explique le fractionnement en 2 tronçons de l'argumentaire, mais je n'ai pu l'éviter.

    l'anarchie aujourd'hui(suite) 536828 également, mais les smilies ne reconnaissent que le génie des hommes, pauvres smilies.
    avatar
    admin
    Administratrice


    Féminin
    Nombre de messages : 2788
    Date d'inscription : 23/11/2007

    l'anarchie aujourd'hui(suite) Empty Re: l'anarchie aujourd'hui(suite)

    Message par admin Mar 25 Déc - 23:25

    bye a écrit:voilà Bettina, j'ai essayé de faire aumieux: j'ai dû scinder l'argumentaire original en 2 parties, sinon l'intégralité était jugée trop longue et donc refusée.Ce qui explique le fractionnement en 2 tronçons de l'argumentaire, mais je n'ai pu l'éviter.

    l'anarchie aujourd'hui(suite) 536828 également, mais les smilies ne reconnaissent que le génie des hommes, pauvres smilies.
    :D sexiste le smilie... bon on va dire que la femme est un homme comme les autres Laughing

    Pour ce qui est du fractionnement c'est très bien, c'est ce qu'il fallait faire. De toute façon, c'est plus facile à lire, je pense comme ça. Que si c'était un très long texte en un "bloc". Oui, il y a une longueur à ne pas dépasser sinon le texte est refusé. Donc tu vois tu as fait ce qu'il fallait.

    Merci encore.
    Rabasse du sud
    Rabasse du sud


    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    l'anarchie aujourd'hui(suite) Empty Re: l'anarchie aujourd'hui(suite)

    Message par Rabasse du sud Mer 26 Déc - 1:41

    l'anarchie aujourd'hui(suite) Anar
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    l'anarchie aujourd'hui(suite) Empty Re: l'anarchie aujourd'hui(suite)

    Message par bye Mer 26 Déc - 3:45

    j'approuve, cher Rabasse du Sud.

    Les médias, toujours aptes à refléter avec une précision toute " chirurgicale " l'humeur et les mouvements de pensée de leur temps ( oh ?), ne questionnent jamais les militants anarchistes, qui mouillent le maillot régulièrement, lorsqu'ils ne vont pas en cabane, pour avoir hébergé un militant politique de l'ETA ,..Ces militants, c'est vrai, n'effectuent pas l'acte pleinement citoyen et très périlleux de mettre un bout de papier dans une urne, et ainsi d'être complètement concerné et acteur de la vie sociale et politique de leur pays, région, commune.On préfère dresser un portrait de ces camarades, comme des jean-foutre, des pêcheurs à la ligne, des irresponsables,..Ce fameux droit de vote fut une amélioration, à un moment donné de notre histoire, contre le pouvoir absolu de la monarchie, et encore! ce fut remplacé par un vote censitaire ( où les fortunés uniquement, en payant, eurent le " droit" de voter); les femmes, d'entrée en furent excluses.
    Je termine en ajoutant que souvent, il est affirmé que beaucoup de populations sous la dictature, aimeraient bénéficier de ce droit; bien sûr, dans ce cadre, il peut être une avancée, mais provisoire, comme le passage de la monarchie absolue vers la démocratie ( voir ci-dessus).
    C'est comme le SMIC; c'est une garantie de rétribution, mais une garantie minimum. Le SMIC garantit une vie minimum, il garantit une vie au ralenti; il faut le défendre lorsqu'il est attaqué, mais il ne faut pas en faire une fin.A bas le salariat!
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    l'anarchie aujourd'hui(suite) Empty Re: l'anarchie aujourd'hui(suite)

    Message par bye Sam 12 Jan - 12:34

    http://entretoise.org/podcast/ permet de télécharger l'intégrale d'une émission sur "l'anarchisme aujourd'hui" (sur les docks) ayant été programmée sur France Culture en octobre (manfredo G, Merlieux, ...)
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    l'anarchie aujourd'hui(suite) Empty Re: l'anarchie aujourd'hui(suite)

    Message par bye Sam 12 Jan - 12:45

    http://entretoise.org/podcast/ permet de télécharger l'intégrale d'une émission sur " l'anarchisme aujourd'hui " ( sur les docks ) ayant été programmée sur France Culture en octobre 2007 ( Gaétano, Merlieux ,..)
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    l'anarchie aujourd'hui(suite) Empty Re: l'anarchie aujourd'hui(suite)

    Message par bye Sam 12 Jan - 13:03

    France Culture: l'anarchisme, une révolution permanente

    Un documentaire de Frédéric Lavignette et Guillaume Baldy

    Aujourd’hui, les anarchistes revendiqués comme tels sont souvent fédérés en groupes qui portent des noms du passé : groupe Elisée Reclus, groupe Louise Michel, groupe Kropotkine, groupe Proudhon, etc. Ces références aux théoriciens de la pensée anarchiste et à ses « héros » traduit bien la perpétuation des idées qu’entendent maintenir les militants actuels. A les entendre, ces derniers vous diront que rien n’a été fait depuis la fin du XIXème siècle pour favoriser la condition du salarié ou de l’opprimé. Alors pourquoi se départir de ces idées puisqu’elles sont encore valables ?
    Au-delà d’une nostalgie souvent évidente pour cette marge politique, c’est donc depuis ce limon daté – souvent issu des luttes de la Commune de Paris ou de la résistance ouvrière de la deuxième Révolution industrielle - que se formule un état d’esprit adaptable à des revendications contemporaines. L’esprit de révolte demeure mais les modes de lutte se sont transposés à notre époque, en adoptant des visages différents.

    Depuis cent vingt-cinq ans qu’existe leur association, les Amis de la Commune de Paris s’engagent à entretenir le souvenir d’une insurrection motivée par l’émancipation populaire. Certains animateurs de cette mémoire insurrectionnelle traversée par des idées libertaires, ont également su trouver, au-delà du schéma passé, de nouveaux axes de résistance contre les abus du pouvoir.
    Loin de Paris, à Merlieux dans l’Aisne cette fois, la résistance se manifeste depuis les années soixante-dix. La communauté d’anarchistes qui a élu domicile dans ce petit village voisin de Laon au lendemain de 68, croit encore aux lendemains qui chantent. Et cela même si la tentative d’autogestion a montré ses limites au niveau du fonctionnement communal. L’organisation du Salon du Livre anarchiste et du Forum social libertaire montre en effet que les initiatives peuvent se situer sur d’autres terrains.
    Par ailleurs, être anarchiste n’induit pas obligatoirement l’adhésion à un projet d’entreprise politique d’envergure. Certaines valeurs peuvent être adoptées par un simple rejet immédiat des valeurs du monde actuel. A ce titre, un récent article du Figaro (8 juin 2007), relevait les inquiétudes des autorités face à « la résurgence de groupes extrémistes » alors qualifiés d’ « autonomes », d’« ultras » ou encore d’« anarcho-autonomes ». Pour les services de police, les exemples de soulèvements consécutifs aux manifestations anti-CPE ou post-élection présidentielle (attaques de permanences politiques, incendies de voitures, affrontement avec les forces de l’ordre...) « rappellent de mauvais souvenirs : dans les années soixante-dix, les autonomes ont commencé par des actions similaires et cela s’est terminé par des bombes et des assassinats. »
    Par l’intermédiaire de l’expérience vécue à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (on s’en souvient, cet établissement a été victime d’une occupation et d’une dégradation de ses locaux par de tels groupes informels au moment de la protestation anti-CPE), il nous sera possible de définir le profil et les motivations de ce courant libertaire hérité de mai 68 et orienté, cette fois, vers une « propagande par le fait », une « action directe ».
    Autant d’exemples qui démontrent que l’anarchisme est un mouvement de pensée aux manifestations multiples.

    Avec :
    Gaetano Manfredonia, historien de l’anarchisme ;
    Sylvain Boulouque, chercheur au Laboratoire de Sociologie Philosophie Anthropologie et Politiques de Nanterre Paris X (Sophiapol) ;
    Jean-Louis Robert et Pascal Bonnefemne, animateurs de l’association des Amis de la Commune ;
    Dominique Lestrat, du Groupe Kropotkine, de la Fédération anarchiste, et animateur de Salon du Livre anarchiste et du Forum social libertaire de Merlieux (Aisne) ;
    des militants anarchistes de la Fédération anarchiste et des groupes locaux.

    L'ambiance musicale de ce documentaire est due à Riton la Manivelle, ainsi qu'aux Quatre Barbus, Jacques Marchais et Bérurier Noir.

    Producteur coordonnateur : Joseph Confavreux
    Producteur délégué : Frédéric Lavignette
    Réalisation : Guillaume Baldy
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    l'anarchie aujourd'hui(suite) Empty Re: l'anarchie aujourd'hui(suite)

    Message par bye Sam 12 Jan - 13:06











    Gaetano Manfredonia l'anarchie aujourd'hui(suite) Vide
    Anarchisme et changement social
    Ed. de l'Atelier de Création Libertaire - 2007
    l'anarchie aujourd'hui(suite) Vide
    l'anarchie aujourd'hui(suite) Vide
    l'anarchie aujourd'hui(suite) Bt_voirlesitel'anarchie aujourd'hui(suite) Vide
    l'anarchie aujourd'hui(suite) Vide
    Nous vivons indiscutablement une époque « critique » où les certitudes anciennes sont incapables d’orienter efficacement les actions présentes. Le regain d’intérêt de ces dernières années pour l’anarchisme et ses pratiques ne doit pas nous induire en erreur. Comment ne pas voir que l’échec du léninisme pose également des questions cruciales sur la viabilité de l’idée que les anarchistes ont pu se faire jusqu’ici de la révolution ?
    Toutefois, contrairement aux autres courants radicaux qui ont jalonné l’histoire des mouvements sociaux depuis le début du XIXe siècle, l’anarchisme possède l’avantage indiscutable de ne pas se laisser enfermer dans une conception unique du changement social. La conception insurrectionnelle, favorable à l’utilisation de moyens violents pour amener les transformations souhaitées, loin d’incarner à elle seule toutes les manifestations de l’anarchisme, ne constitue qu’une des pratiques préconisées par les libertaires pour changer le monde. Tout au long de son histoire, cette vision sera constamment concurrencée par d’autres conceptions qualitativement différentes du changement social qui s’appuient tantôt sur l’action autonome de la classe ouvrière (vision syndicaliste), tantôt sur celle de l’individu (vision éducationniste-réalisatrice).
    En rupture avec les interprétations habituelles de l’anarchisme qui mettent en avant l’histoire des idées ou des mouvements, l'auteur propose de se tourner résolument vers l’étude des pratiques militantes et, à l’aide d’une nouvelle typologie, nous convie à revisiter l’histoire de ce courant.
    -Note de l'éditeur-



    l'anarchie aujourd'hui(suite) Vide
    Gaetano Manfredonia l'anarchie aujourd'hui(suite) Vide
    L'anarchisme en Europe
    Presses Universitaires de France - 2001
    l'anarchie aujourd'hui(suite) Vide
    l'anarchie aujourd'hui(suite) Vide
    Alors que la majorité des historiens, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, s'accordaient pour considérer les mouvements libertaires comme la survivance d'un passé condamné par l'évolution des sociétés modernes, le désenchantement qui affecte le monde occidental a conduit de manière inattendue à une réhabilitation de l'utopie anarchiste. Le XXIe siècle sera-t-il anarchiste ? En repartant des origines de ce courant de pensée, l'auteur analyse la manière dont il a su affronter les défis du XXe siècle, mais aussi les difficultés qu'il rencontre aujourd'hui, et notamment d'impérieux problèmes identitaires.
    -4e de couverture-



    l'anarchie aujourd'hui(suite) 493ecf22d7e01950176fe10bd44a2c2b
    l'anarchie aujourd'hui(suite) Vide


    l'anarchie aujourd'hui(suite) Vide
    Gaetano Manfredonia l'anarchie aujourd'hui(suite) Vide
    La chanson anarchiste en France des origines à 1914 : dansons la ravachole !
    Ed. L'Harmattan - 1998
    l'anarchie aujourd'hui(suite) Vide
    l'anarchie aujourd'hui(suite) Vide
    "La chanson politique est bel et bien omniprésente tout au long du XIXe siècle et se trouve étroitement liée, depuis la révolution de 1789 au moins, aux vicissitudes politiques de la France.
    Comme tant d'autres groupes politiques, les anarchistes n'ont pas manqué de la considérer comme un excellent moyen d'agitation et d'éducation populaire et d'en faire l'un des supports privilégiés de leurs activités propagandistes.
    S'appuyant sur un grand nombre de documents et de chansons inédites conservées dans de nombreuses archives départementales en France, l'ouvrage retrace l'évolution de la production chansonnière anarchiste et de ses thèmes idéologiques en les resituant dans l'histoire du mouvement et dans le cadre de la chanson politique et sociale du XIXe siècle. L'auteur montre, en particulier, que la chanson libertaire révolutionnaire et novatrice par son discours, ne l'était pas par son mode de production, qui resta longtemps le même que celui des goguettes.
    A travers son étude des sociabilités chansonnières, il est possible, en outre, de suivre pratiquement pas à pas toutes les vicissitudes de ce courant de pensée, depuis son origine jusqu'à son affirmation en tant que mouvement politique à part entière au lendemain de la Commune. Moyen de propagande privilégié, la chanson fut aussi un élément de différenciation par excellence, et contribua directement à façonner l'identité de ce courant et à répandre, tant auprès du public que des militants, une certaine image de l'anarchisme et des anarchistes qui finira par faire corps avec eux."
    Note de l'éditeur



    l'anarchie aujourd'hui(suite) Ee4b47bab7dc7da7b1a8a28d448bfb0a
    l'anarchie aujourd'hui(suite) Vide


    l'anarchie aujourd'hui(suite) Vide
    Sylvain Boulouque l'anarchie aujourd'hui(suite) Vide
    Les anarchistes français face aux guerres coloniales : 1945-1962
    L'Atelier de Création Libertaire - 2003
    l'anarchie aujourd'hui(suite) Vide
    l'anarchie aujourd'hui(suite) Vide
    Préface de Benjamin Stora
    Lorsque éclatent les insurrections coloniales et que s'enclenche le cycle répressif avec les opérations de « maintien de l'ordre », en France le mouvement anarchiste est confronté à une multitude de questions quant à son engagement et à ses choix.
    Anticolonialistes depuis les origines, rétifs à l'idée nationale et refusant les constructions étatiques par définition, les libertaires se retrouvent devant la quasi-obligation de choisir entre la politique coloniale de la métropole et les idéologies que proposent les mouvements de libération nationale. L'auteur propose une étude des réactions des anarchistes et recherche les motivations qui ont poussé certains militants à devenir actifs défenseurs des mouvements indépendantistes alors que d'autres refusent au contraire de se voir imposer ce système binaire. Leurs engagements répondent aussi à d'autres logiques.
    -4e de couverture-








    l'anarchie aujourd'hui(suite) Videles liens








    [img(1,2)][/img]
    > Site de la Fédération Anarchiste
    [img(1,3)][/img]
    [img(1,5)][/img]

    Fédération Anarchiste
    145, rue Amelot
    75011 Paris
    tél. : 01 48 05 34 08



    [img(1,2)][/img]
    > Site de Riton la Manivelle, chanteur de rues, orgue de barbarie
    [img(1,3)][/img]
    [img(1,5)][/img]
    Rabasse du sud
    Rabasse du sud


    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    l'anarchie aujourd'hui(suite) Empty Re: l'anarchie aujourd'hui(suite)

    Message par Rabasse du sud Sam 12 Jan - 13:12

    l'anarchie aujourd'hui(suite) Ritonnew l'anarchie aujourd'hui(suite) 342156
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    l'anarchie aujourd'hui(suite) Empty Re: l'anarchie aujourd'hui(suite)

    Message par bye Sam 30 Oct - 21:48

    Pour info, un papier sur le centenaire de l'affaire Durand :

    http://www.lepost.fr/article/2010/10/30/2287266_l-affaire-jules-durand-un-forfait-judiciaire-au-havre.html

    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    l'anarchie aujourd'hui(suite) Empty Re: l'anarchie aujourd'hui(suite)

    Message par bye Lun 29 Nov - 6:07

    http://monde-libertaire.fr/contact/items/item/13993

    Appel à des journées d'action internationales en soutien aux anarchistes biélorusses
    Libérez Nikolai Dedok, Alexander Frantskevich et Maxim Vetkin !
    Anarchistes, ami•e•s et proches des victimes de la répression accrue qui s’est abattue en Biélorussie dernièrement, nous vous demandons de prendre part aux journées de solidarité avec les anarchistes biélorusses, du 10 au 13 décembre 2010.
    Nous pensons que seule une solidarité internationale est à même de faire pression sur Lukashenko (président de la République de Biélorussie) pour qu'il mette un terme aux arrestations de masse et aux poursuites à l'encontre de Dedok, Frantskevich et Vetkin.
    En octobre 2010, des actions contre la répression des anarchistes et autres militants de gauche ont eu lieu en Allemagne, en Autriche, en Biélorussie, en Lithuanie, en Pologne, en Russie, en Serbie et en Ukraine. Nous vous remercions pour ces gestes de solidarité ! Ces actions ont non seulement réchauffé le cœur des personnes incarcérées, mais aussi donné du courage à tou•te•s les activistes victimes de la répression à divers degrés.
    Nikolai Dedok et Alexander Frantskevich sont tous deux accusés de "hooliganisme" et risque jusqu'à six ans de prison, en vertu de l'article 339 p.2 du code criminel biélorusse. La détention de Nikolai a été prolongée, jusqu'au 6 février 2011 (soit un total de 5 mois), ainsi que celle d'Alexander, pour une durée d'un mois pour le moment. Il est clair que le but de l'enquête est de faire tout ce qui est possible pour que de lourdes peines soient prononcées à l'encontre des deux activistes. Maxim Vetkin a été arrêté le 4 novembre 2010. Il est actuellement détenu au centre pénitencier de Volodarskogo st., et est également accusé de "hooliganisme", sous le coup de l'article de loi précité.
    En raison du haut niveau de secret et de la juridiction limitée des avocats, nous n'avons pour le moment pas plus d'informations. Nikolai Dedok est accusé d'avoir organisé une manifestation antimilitariste, lors de laquelle un fumigène a été lancé dans l'enceinte du bâtiment de l'armée biélorusse (voir une vidéo de l'action ici : https://www.youtube.com/watch?v=5iQ3kz0hVDM). Alexander Frantskevich est accusé d'avoir filmé l'attaque symbolique d'un commissariat à Soligorsk, lors de laquelle une vitre a été brisée. Personne n'a cependant pénétré dans l'enceinte du bâtiment.
    Nous avons la certitude que les attaques envers Dedok et Frantskevich sont de nature politique. La sévérité des accusations est en complet décalage avec la nature des incidents. Ainsi que nous en avons fait l'expérience, les "forces spéciales" biélorusses travaillent de concert avec la police russe, prétextant l'existence d'un "réseau extrémiste". Les enquêteurs tentent d'intimider les ami•e•s des accusés, de les pousser à la calomnie, et de les recruter en tant qu'informateurs et informatrices.
    Les interpellations et interrogatoires à l'encontre des anarchistes et autres militants continuent. Notre camarade Sergei Slyusar a passé 10 jours en détention, sans qu'aucune charge ne soit retenue contre lui, après une action de solidarité à Bobruisk, lors de laquelle des cocktails molotov ont été lancés contre un bâtiment du KGB par des inconnus. Le fait que Sergei soit anarchiste et qu'il ait le malheur de vivre à Bobruisk ont servi de prétexte à son arrestation. De la même manière, Anton Novikov - musicien et architecte professionnel - a été arrêté le 27 octobre 2010 et détenu pendant 3 jours.
    Il est impossible d'établir avec certitude le nombre de personnes ayant été l'objet de pressions de ce genre, mais nous en avons déjà recensé plus d'une cinquantaine dans sept villes de Biélorussie. Deux autres de nos camarades sont contraints de se cacher de la police secrète biélorusse. Nous craignons que l'activité des "forces spéciales" ne fasse qu'augmenter, en vue des élections présidentielles de la République de Biélorussie, qui se tiendront le 19 décembre 2010. En effet, la police entend gagner les faveurs de ses chefs à cette occasion.
    Pour ces raisons, nous vous appelons à:
    1. mener des actions spectaculaires lors des journées de solidarité du 10 au 13 décembre, en particulier lors d'évènements politiques et culturels liés à la Biélorussie, ainsi qu'auprès des ambassades et consulats de la République de Biélorussie, en demandant à être reçu•e•s par les représentants, l'envoi de communiqués, pétitions, etc. Toute entreprise, bien ou évènement biélorusse peut être le support d'une action ;
    2. prendre contact avec les organisations locales de protection des droits de l'homme, et les sensibiliser au problème des persécutions politiques en Biélorussie ;
    3. faire en sorte que l'information sur la situation soit relayée dans les médias ; Vous pouvez également nous adresser directement vos messages de soutien aux personnes incarcérées, et nous leur ferons parvenir (contact : minsksolidarity (arobase) riseup.net) ; ou leur écrire directement au centre pénitencier :
    - Dedok Nikolai, Volodarskogo st. 2 SIZO-1, room 42, Minsk 220050, Biélorussie ;
    - Frantskevich Alexander, Volodarskogo st. 2, SIZO-1, room 46, Minsk 220050, Biélorussie.

    Anarchist Black Cross Belarus,
    ami•e•s et proches des arrêtés.


    Contenu sponsorisé


    l'anarchie aujourd'hui(suite) Empty Re: l'anarchie aujourd'hui(suite)

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Sam 2 Juil - 10:37