LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Le Royaume-Uni renforce son arsenal juridique contre les personnes en besoin de protection
par bye Hier à 10:42

» Recrutement enseignant : une crise des plus inquiétantes pour l’avenir de l’école
par bye Hier à 10:36

» Moi, Nestor Makhno (épisode 7) – Il y a 100 ans, l’autre guerre d’Ukraine – Feuilleton
par bye Mer 11 Mai - 11:53

» Le "Tous capables" l'Education Nouvelle Le Groupe Français d'Education Nouvelle
par bye Ven 6 Mai - 12:42

» Menaces sur le droit à l’avortement aux Etats-Unis : le collectif Avortement Europe dénonce une énième tentative de restreindre le droit des femmes à disposer de leur corps !
par bye Ven 6 Mai - 12:30

» Biélorussie : la plus grande attaque anti-syndicale du siècle en Europe
par bye Ven 29 Avr - 12:15

» Les associations dénoncent la différence de traitement envers les ressortissants non-Ukrainiens
par bye Ven 22 Avr - 6:21

» SUD éducation gagne l’indemnité REP/REP+ pour les AED !
par bye Jeu 21 Avr - 17:21

» Guerre en Ukraine : que contient la directive sur la protection temporaire de 2001 ?
par bye Dim 17 Avr - 9:50

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par gramophone Ven 15 Avr - 8:59

» Mutations-sanctions à l'école Pasteur (93) : dans « l'intérêt du service public », nous devons faire front !
par bye Jeu 14 Avr - 8:42

» 6e rapport du GIEC : quelles solutions face au changement climatique ?
par bye Ven 8 Avr - 12:34

» Cabinets de conseil : quand le Sénat fustige le gouvernement
par bye Mer 6 Avr - 16:36

» Les fresques carabines : une institutionnalisation des violences sexistes à l’hôpital
par bye Dim 13 Mar - 12:35

» L’Ukraine au coeur… de la classe, l’école au coeur du monde
par bye Ven 4 Mar - 17:34

» 8 Mars 2022 : Grève féministe Déferlante pour l'égalité !
par bye Mar 1 Mar - 11:08

» Une guerre “culturelle”
par bye Jeu 24 Fév - 19:27

» Nouveau camp fermé de Samos : « Barbelés, clôtures, couvre-feu […] le camp ressemble à une prison. »
par bye Jeu 17 Fév - 18:07

» Exterminez toutes ces brutes
par bye Ven 4 Fév - 10:22

» Entretien avec Laurence Scialom : « Ne pas mettre la lutte contre la dégradation de notre biosphère au cœur de la gouvernance européenne serait une erreur historique »
par bye Mer 26 Jan - 15:55

» Osez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiquesOsez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiques
par bye Lun 24 Jan - 11:46

» La mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland PfefferkornLa mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland Pfefferkorn
par bye Sam 22 Jan - 10:48

» Répression pour un poème au Lycée Marcelin Berthelot de Pantin.
par bye Mer 12 Jan - 20:42

» CP/ Présidence française de l'Union européenne : Une alternative pour une politique d'asile européenne réellement solidaire est possible
par bye Ven 24 Déc - 9:47

» Les fresques carabines reconnues contraires à la dignité des femmes !
par bye Mar 21 Déc - 17:56

» Frontière biélorusse : quel impact des propositions de la Commission visant à déroger au droit d’asile européen ?
par bye Ven 17 Déc - 8:59

» contre le système pornocriminel
par bye Mer 15 Déc - 18:39

» S’émanciper dès la maternelle par le travail et la coopération
par bye Mer 15 Déc - 11:40

» La coopérative pédagogique : Paroles de filles
par bye Ven 3 Déc - 10:32

» La maltraitance des migrants n’est pas une fatalité »
par bye Mar 30 Nov - 18:47

» Lutter contre la violence… pour de vrai
par bye Jeu 25 Nov - 13:13

» République blindée, Projet Local d’Évaluation, chefs dans les écoles… Fin de règne rue de Grenelle
par bye Mer 17 Nov - 13:02

» Campagne d’Eric Zemmour : un masculiniste revendiqué prétendant à l’Elysée ?
par bye Jeu 11 Nov - 12:07

» Affaire Jacquie et Michel : 4 “acteurs” mis en examen pour viol, la fin de l’impunité !
par bye Mar 2 Nov - 18:34

» Réinstallation des réfugiés afghans dans l’UE : des promesses, pas d’engagements chiffrés
par bye Sam 23 Oct - 8:14

» La marchandisation généralisée des relations humaines et des corps coïncide avec l’échec de l’ambition démocratique
par gramophone Mer 20 Oct - 19:33

» À Montpellier, descente de police contre des sans-papiers venus au contre sommet France-Afrique
par bye Mar 19 Oct - 19:07

» Climat : nous l’avons fait, l’Etat n’a plus le choix !
par bye Ven 15 Oct - 12:36

» L’école des sans-école… des jeunes migrants refusés d’école
par bye Mer 13 Oct - 11:27

» La France envoie ses déchets nucléaires en Sibérie !
par bye Mar 12 Oct - 18:05

» Total Energies et Le Louvre : alliés contre le climat
par bye Mer 6 Oct - 16:55

» L’école est à la fois un lieu de formation et d’expression des bandes
par bye Mer 6 Oct - 9:19

» Analyse/déclaration sur la vente de sous-marins américains à l’Australie
par bye Sam 2 Oct - 9:32

» À celles et ceux qui ne sont pas rentré·es,
par bye Mer 29 Sep - 11:55

» « Nous n’avons pas besoin et nous ne voulons pas d’un petit chef ! »…
par bye Mar 21 Sep - 17:18

» Noël : fêtes familiales ou marché de dupe ?
par gramophone Mar 21 Sep - 15:57

» Les troubles de l’érection
par gramophone Mar 21 Sep - 14:36

» Le 28 septembre, c'est la journée internationale de droit à l'avortement !
par bye Lun 20 Sep - 19:35

» Biélorussie : les migrants victimes de l’instrumentalisation de la question migratoire
par bye Mer 15 Sep - 19:46

» Accueil des Afghans évacués de Kaboul
par bye Ven 10 Sep - 16:48

» Marseille : un discours de chef(s) !
par bye Mer 8 Sep - 11:53

» HECTAR grand projet inutile, priorité au service public !
par bye Mer 1 Sep - 19:09

» Rapport du GIEC : Jean Jouzel appelle à une réaction
par bye Mer 11 Aoû - 5:07

» J’évite de prendre l’avion
par bye Lun 12 Juil - 20:45

» Condamné à agir d’ici 9 mois, l'Etat ne réagit pas...
par bye Ven 2 Juil - 9:05

» ENFIN L'ÉGALITÉ, la PMA pour toutes adoptée !
par bye Mer 30 Juin - 12:12

» Projet de loi sur l’enfance : le choix du contrôle plutôt que de la protection pour les mineurs isolés étrangers
par bye Sam 19 Juin - 12:16

» Appel pour les libertés, contre les idées d’extrême-droite : mobilisons-nous le 12 juin !
par bye Mar 8 Juin - 11:52

» Soutien à l’enseignante empêchée de faire cours en raison de son masque
par bye Mer 2 Juin - 18:35

» La junte du Myanmar suspend plus de 1 600 enseignant·es
par bye Mar 25 Mai - 12:24

» Manifeste pour la suspension des brevets liés au Covid 19
par bye Dim 23 Mai - 16:49

» Les dépenses militaires face aux besoins humains. Les centaines de milliards de la honte
par bye Mer 19 Mai - 18:00

» Évaluer n’est pas noter
par bye Lun 17 Mai - 11:22

» Le bilan chiffré du règlement Dublin ne plaide pas pour son maintien
par bye Mer 5 Mai - 12:37

» La compensation carbone, inefficace pour réduire les émissions du secteur aérien
par bye Mar 20 Avr - 8:39

» GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"
par bye Ven 16 Avr - 12:34

» Covid-19 : quel impact sur les procédures d’éloignement des migrants ?
par bye Ven 2 Avr - 12:45

» Médecins : stagnation des effectifs mais baisse de la densité médicale
par bye Ven 2 Avr - 12:36

» Encore une attaque des fascistes contre une librairie libertaire
par bye Lun 22 Mar - 12:40

» A partie du 17 mars, la France est à découvert climatique
par bye Mer 17 Mar - 11:49

» Non, on ne peut pas être « féministe » et agresser des survivantes de la prostitution et des féministes le 8 mars.
par bye Jeu 11 Mar - 9:39

» Les députés les Républicains font entrave au droit à l’avortement pour toutes !
par bye Jeu 18 Fév - 12:16

» Méditerrannée : reprise des sauvetages en mer pour l'Ocean Viking
par bye Jeu 4 Fév - 19:44

» Nouveau numéro du journal Casse-rôles
par bye Lun 1 Fév - 12:53

» #METOOInceste : La loi à l’agenda de l’Assemblée Nationale !
par bye Ven 22 Jan - 13:39

» Projet Hercule : EDF serait éclaté en trois entités
par bye Sam 16 Jan - 9:00

» Les enjeux de l'intégration des bénéficiaires d'une protection internationale dans l'Union européenne
par bye Lun 11 Jan - 20:50

» La méthode Montessori en question
par bye Mer 23 Déc - 13:24

» L’environnement ? une préoccupation peu partagée par les adultes
par bye Mer 16 Déc - 12:08

» Terrorisme
par bye Lun 14 Déc - 18:45

» Éducation : il faut donner priorité aux vaincus
par bye Mar 8 Déc - 11:59

» JOURNÉE MONDIALE DE L'ENFANCE
par bye Ven 4 Déc - 17:14

» 25novembre : la lutte pour l'élimination des violences masculines continue !
par bye Mer 25 Nov - 15:07

» Les mobilisations étudiantes sous la menace de lourdes peines de prison
par bye Mar 24 Nov - 10:23

» Décision historique pour la justice climatique !
par bye Jeu 19 Nov - 20:00

» Et maintenant nous sommes là...
par bye Mer 18 Nov - 13:13

» Révélation scientifique: l’amour rend aveugle !
par gramophone Sam 7 Nov - 9:55

» La puissance de la solidarité syndicale internationale
par bye Ven 6 Nov - 11:53

» sôs soutien ô sans papiers
par bye Mer 21 Oct - 11:38

» violeurs, tortionnaires et proxénètes en prison
par bye Mar 20 Oct - 7:48

» De la tenue républicaine à la culture du viol
par bye Lun 12 Oct - 17:23

» Baromètre Ipsos / SPF 2020 : la précarité depuis la Covid-19
par bye Mer 30 Sep - 17:24

» Il faut sauver la sentinelle Arctique
par bye Mer 30 Sep - 11:39

» Journée mondiale du droit à l'avortement : Soutenons la proposition de loi pour un meilleur accès à l'IVG !
par bye Lun 28 Sep - 12:29

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR

-23%
Le deal à ne pas rater :
TV 75″ Xiaomi Mi TV Q1 – QLED, 4K UHD à 929€ (Via ODR)
929 € 1199 €
Voir le deal

    Cabinets de conseil : quand le Sénat fustige le gouvernement

    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8987
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Cabinets de conseil : quand le Sénat fustige le gouvernement Empty Cabinets de conseil : quand le Sénat fustige le gouvernement

    Message par bye Mer 6 Avr - 16:36

    Le rapport de près de 400 pages publié le 16 mars par la commission d’enquête du Sénat « sur l’influence croissante des cabinets de conseil privés sur les politiques publiques » est une véritable bombe. Il n’est pas fréquent en effet, c’est le moins qu’on puisse dire, qu’un rapport public soit aussi critique avec la politique gouvernementale et fournisse autant d’éléments à charge souvent peu connus du grand public voire carrément occultés par les gouvernants. En outre, il est notable que ce rapport, élaboré à l’issue de 4 mois d’une enquête menée à l’initiative du groupe Communiste, républicain, citoyen et écologiste (CRCE), représente le travail d’une commission qui, aux dires du rapport lui-même, « a travaillé dans un esprit collégial et pluraliste, associant les représentants de chaque groupe politique du Sénat. »

    Un système de consultation opaque

    Dès le début le ton est donné : la première partie, de 107 pages, est consacrée à « l’inquiétante banalisation du recours aux cabinets de conseil ». Elle pointe notamment « un manque de transparence qui entretient un climat de défiance », « les dépenses de conseil de l’Etat dépassent le milliard d’euros en 2021 et ont plus que doublé pendant le quinquennat » (et le rapport démolit au passage les affirmations de Mme Amélie de Montchalin, ministre de la fonction et de la transformation publiques, selon laquelle « les dépenses sont stables »), la concentration des recours aux consultants sur un petit nombre de cabinets de conseil, « des facilités contractuelles pour faire appel aux consultants ». Bref c’est tout un système opaque qui est en place. Le gouvernement a prétendu justifier son recours aux cabinets de conseil pendant la crise sanitaire en invoquant l’urgence et l’impossibilité de recruter des fonctionnaires pour y répondre. Mais, même si on admettait qu’ils étaient indispensables, les conseils concernant la crise sanitaire ne représentent qu’une partie minime de ces conseils : c’est bien d’un système de consultation étendu à tous les ministères qu’il s’agit, que ce soit pour organiser la transformation de l’administration, définir une stratégie ou planifier la digitalisation des services.

    Un chapitre intitulé « une prise de conscience (trop) tardive de la part du gouvernement », semble disculper le gouvernement en ramenant une orientation politique assumée à une simple erreur d’appréciation, mais le rapport dénonce néanmoins la circulaire du 19 janvier 2022 annonçant « une nouvelle politique de recours aux prestations intellectuelles », signée du Premier ministre et censée traduire cette prise de conscience : « des orientations à la fois tardives et incomplètes » et « des mesures tardives et marquées par une certaine urgence », « Aucune mesure sur la transparence […] Des moyens insuffisants […] « Un objectif de réduction des dépenses peu ambitieux […] Un dispositif de contrôle parcellaire ». Deux points principaux méritent un examen : le coût de ces conseils et, plus important encore, l’emprise de ces cabinets sur les politiques publiques. Des sommes énormes C’est ce qui a été le plus retenu par la presse : le rapport évoque « Un pognon de dingue » et fournit un chiffrage précis : « les dépenses de conseil de l’état dépassent le milliard d’euros en 2021 et ont plus que doublé pendant le quinquennat »(1). Dans le détail, « le montant des dépenses des ministères relevant du conseil au sens de la nomenclature des achats de l’État s’élevait à 893,9 millions d’euros en 2021, contre 379,1 millions d’euros en 2018 (hors opérateurs ). Les dépenses de conseil ont donc plus que doublé au cours de la période, avec une forte accélération lors de l’exercice 2021 (+ 45 %). » Et le rapport fournit des exemples de prix de ces prestations : 235 620 euros pour le guide sur le télétravail dans la fonction publique, rédigé en 2020 par Alixio, sous-traitant de McKinsey ; 1 570 000 euros versés à Eurogroup pour la transformation du Service de santé des armées (SSA). Lorsqu’il s’agit du domaine de l’informatique, où les ministères disent manquer de spécialistes, les tarifs explosent : 3,3 millions d’euros pour le lancement du système d’information « vaccination covid » (VAC-SI) en 2021 par le cabinet Accenture ; le pilotage de la réforme des APL, entrée en vigueur en 2021, a rapporté 3,8 millions d’euros à McKinsey. « Les dépenses de conseil en informatique, précise le rapport, atteignaient 646,4 millions d’euros en 2021, représentant ainsi 72 % des dépenses. Elles ont plus que doublé depuis 2018 »(2) . L’organisation de « consultations citoyennes » est une autre spécialité des cabinets de conseil : l’organisation du « Grand Débat national » par le Ministère de la transition écologique aura ainsi rapporté 2 586 106 € à Eurogroup en 2019, et l’animation des travaux de la Convention citoyenne pour le climat en 2019-2020 lui a rapporté 1 900 200 euros.

    Une emprise grandissante sur les politiques publiques

    Le rapport examine aussi longuement ce « phénomène tentaculaire » (sic) de l’intervention des cabinets de conseil, qui exercent « Une influence avérée sur la prise de décision publique ». Pire, même si le gouvernement s’en défend, « Une relation de dépendance peut même s’installer entre les cabinets de conseil et l’administration, aux dépens de cette dernière. C’est particulièrement vrai dans le domaine informatique, alors que l’État souhaite ‘numériser’ son action. » Deux exemples nous intéressent ici particulièrement, montrant la part prise par les grands cabinets de conseil internationaux dans les politiques suivies pour la fonction publique et le secteur éducatif. En janvier 2022, le cabinet EY, cabinet international d’audit financier et de conseil, le troisième plus important réseau mondial quant au chiffre d’affaires, présent dans plus de 150 pays où il emploie près de 300 000 personnes , « proposait, indique le rapport du Sénat, ‘d’imaginer un nouveau plan de transformation ambitieux pour le prochain quinquennat’ et évoquait la possibilité de supprimer 150 000 postes de fonctionnaires grâce au numérique. »(3) Numérisation, avez-vous dit ? Et l’enquête du Sénat a permis de découvrir que « le cabinet McKinsey avait réalisé en 2020 une mission portant sur ‘l’évolution du métier d’enseignant’ pour le compte de la DITP [Direction interministérielle de la Transformation publique] et du ministère de l’Éducation nationale ». C’est donc un cabinet international de conseil en stratégie (4) qui va organiser les colloques censés « éclairer » les travaux de la « concertation sociale sur le métier d’enseignant » lancée par Blanquer à la demande du Premier ministre. Ou comment se concerter entre soi, mais surtout pas avec les personnels concernés. Il est vrai que les domaines de prédilection de McKinsey (« adapter les systèmes éducatifs aux nouveaux besoins de compétences, améliorer l’employabilité et renforcer l’égalité des chances ») sont sûrement plus conformes aux vœux des cercles macroniens que les revendications des enseignant•e•s … Le rapport du Sénat, très critique sur cette prestation, estime d’ailleurs que « Les études thématiques réalisées au titre du ‘droit de tirage’ (rémunération au mérite des professeurs et gouvernance des établissements scolaires) ont surtout eu pour objet d’argumenter en faveur des positions du ministère. Ils ont été produits sans consulter la communauté enseignante » et conclut que « La décision du ministère et de la DITP d’engager près de 500 000 euros pour la réalisation de cette mission apparaît avoir été faiblement fondée au départ et inopportune a posteriori. » D’autres procédés moins visibles que think tanks et publications sont aussi utilisés : ainsi des accords-cadres ou des prestations pro bono. Les accords-cadres, qui se multiplient, « permettent de constituer un vivier de cabinets de conseil dans lequel les administrations peuvent aisément ‘piocher’ » sans avoir à passer par la procédure des marchés publics et ses contraintes légales (liberté d’accès à la commande publique, égalité de traitement des candidats et transparence). Pour les prestations gratuites (dites pro bono), une enquête de Mediapart vient par exemple de révéler comment le cabinet de conseil Mc Kinsey a déployé une « stratégie d’influence » autour d’Emmanuel Macron, notamment en travaillant gratuitement pour lui (prestations pro bono) dès son arrivée au ministère de l’économie, cependant que « plusieurs membres du département ‘secteur public’ de McKinsey ont participé, tout aussi gracieusement, au lancement d’En Marche »(5).

    Et puis lutter encore

    On dénonce souvent, à juste titre, la privatisation des services publics, de l’école à la poste en passant par le transport ferroviaire ou l’hôpital. Mais on est en deçà de la réalité : c’est une privatisation rampante de l’Etat lui-même qui est à l’œuvre, quand un cabinet de conseil privé se substitue aux prérogatives de l’État, quand le débat démocratique sur les politiques publiques peut être remplacé par l’audit d’une agence privée internationale. Il ne faut surtout pas voir là la preuve de quelque « complot ». Les complotistes, obnubilés par leur manichéisme et leur recherche de coupables cachés, se trompent de cible, pour le plus grand bonheur des extrêmes droites. On a là simplement une nouvelle avancée du capitalisme néolibéral, et de la logique de marché, propre à l’origine aux entreprises, jusqu’au sommet de l’état. On pourrait pour conclure reprendre la question posée par le rapport dans son propos liminaire : « Outre le coût des prestations de conseil, c’est notre vision de l’État qui est en jeu : peut-on accepter qu’il ‘délègue’ des missions stratégiques à des prestataires privés, dépourvus de légitimité démocratique ? » La réponse nous appartient.

    1
    « le coût annuel lissé du recours à des cabinets de conseil par ces 44 opérateurs pourrait s’être élevé, au minimum, à 171,9 millions d’euros en 2021, en hausse de 100 millions d’euros par rapport à l’année 2018. »


    2 Ces dépenses sont uniquement celles de conseil et « n’incluent pas celles liées à l’achat de logiciels et de matériels ou encore celles concernant la réalisation de solutions logicielles. »

    3
    On notera aussi qu’EY a été mêlé à plusieurs scandales financiers, comme la faillite de Lehman Brothers en 2008 ou l’affaire Madoff.

    4
    dont le siège est à New-York et qui n’a pas payé d’impôt en France depuis dix ans bien qu’y employant 600 personnes et y intervenant fréquemment auprès des ministères, notamment pour la gestion de la crise sanitaire …

    5
    https://www.mediapart.fr/journal/france/310322/prestations-offertes-et-jeux-d-influence-revelations-sur-mckinsey-et-emmanuel-macron?utm

    https://www.questionsdeclasses.org/cabinets-de-conseil-quand-le-senat-fustige-le-gouvernement/

      La date/heure actuelle est Ven 20 Mai - 10:56