LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Michel Piron en garde à vue. Derrière Jacquie et Michel : un système organisé de proxénétisme et de viols.
par bye Jeu 16 Juin - 15:33

» EuroSatory : Visioconférence et Rassemblements contre le commerce des armes
par bye Lun 6 Juin - 17:32

» Entretien avec Yamina Saheb (GIEC) : “Il y a eu quelques réticences pour mettre le terme de sobriété dans le dernier rapport”.
par bye Mer 1 Juin - 8:37

» Retour sur l’accueil des déplacés d’Ukraine dans les Hautes-Alpes
par bye Mar 31 Mai - 16:17

» L’industrie pornocriminelle cible les enfants et la justice abdique !
par bye Mer 25 Mai - 16:23

» Le Royaume-Uni renforce son arsenal juridique contre les personnes en besoin de protection
par bye Jeu 19 Mai - 10:42

» Recrutement enseignant : une crise des plus inquiétantes pour l’avenir de l’école
par bye Jeu 19 Mai - 10:36

» Moi, Nestor Makhno (épisode 7) – Il y a 100 ans, l’autre guerre d’Ukraine – Feuilleton
par bye Mer 11 Mai - 11:53

» Le "Tous capables" l'Education Nouvelle Le Groupe Français d'Education Nouvelle
par bye Ven 6 Mai - 12:42

» Menaces sur le droit à l’avortement aux Etats-Unis : le collectif Avortement Europe dénonce une énième tentative de restreindre le droit des femmes à disposer de leur corps !
par bye Ven 6 Mai - 12:30

» Biélorussie : la plus grande attaque anti-syndicale du siècle en Europe
par bye Ven 29 Avr - 12:15

» Les associations dénoncent la différence de traitement envers les ressortissants non-Ukrainiens
par bye Ven 22 Avr - 6:21

» SUD éducation gagne l’indemnité REP/REP+ pour les AED !
par bye Jeu 21 Avr - 17:21

» Guerre en Ukraine : que contient la directive sur la protection temporaire de 2001 ?
par bye Dim 17 Avr - 9:50

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par gramophone Ven 15 Avr - 8:59

» Mutations-sanctions à l'école Pasteur (93) : dans « l'intérêt du service public », nous devons faire front !
par bye Jeu 14 Avr - 8:42

» 6e rapport du GIEC : quelles solutions face au changement climatique ?
par bye Ven 8 Avr - 12:34

» Cabinets de conseil : quand le Sénat fustige le gouvernement
par bye Mer 6 Avr - 16:36

» Les fresques carabines : une institutionnalisation des violences sexistes à l’hôpital
par bye Dim 13 Mar - 12:35

» L’Ukraine au coeur… de la classe, l’école au coeur du monde
par bye Ven 4 Mar - 17:34

» 8 Mars 2022 : Grève féministe Déferlante pour l'égalité !
par bye Mar 1 Mar - 11:08

» Une guerre “culturelle”
par bye Jeu 24 Fév - 19:27

» Nouveau camp fermé de Samos : « Barbelés, clôtures, couvre-feu […] le camp ressemble à une prison. »
par bye Jeu 17 Fév - 18:07

» Exterminez toutes ces brutes
par bye Ven 4 Fév - 10:22

» Entretien avec Laurence Scialom : « Ne pas mettre la lutte contre la dégradation de notre biosphère au cœur de la gouvernance européenne serait une erreur historique »
par bye Mer 26 Jan - 15:55

» Osez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiquesOsez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiques
par bye Lun 24 Jan - 11:46

» La mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland PfefferkornLa mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland Pfefferkorn
par bye Sam 22 Jan - 10:48

» Répression pour un poème au Lycée Marcelin Berthelot de Pantin.
par bye Mer 12 Jan - 20:42

» CP/ Présidence française de l'Union européenne : Une alternative pour une politique d'asile européenne réellement solidaire est possible
par bye Ven 24 Déc - 9:47

» Les fresques carabines reconnues contraires à la dignité des femmes !
par bye Mar 21 Déc - 17:56

» Frontière biélorusse : quel impact des propositions de la Commission visant à déroger au droit d’asile européen ?
par bye Ven 17 Déc - 8:59

» contre le système pornocriminel
par bye Mer 15 Déc - 18:39

» S’émanciper dès la maternelle par le travail et la coopération
par bye Mer 15 Déc - 11:40

» La coopérative pédagogique : Paroles de filles
par bye Ven 3 Déc - 10:32

» La maltraitance des migrants n’est pas une fatalité »
par bye Mar 30 Nov - 18:47

» Lutter contre la violence… pour de vrai
par bye Jeu 25 Nov - 13:13

» République blindée, Projet Local d’Évaluation, chefs dans les écoles… Fin de règne rue de Grenelle
par bye Mer 17 Nov - 13:02

» Campagne d’Eric Zemmour : un masculiniste revendiqué prétendant à l’Elysée ?
par bye Jeu 11 Nov - 12:07

» Affaire Jacquie et Michel : 4 “acteurs” mis en examen pour viol, la fin de l’impunité !
par bye Mar 2 Nov - 18:34

» Réinstallation des réfugiés afghans dans l’UE : des promesses, pas d’engagements chiffrés
par bye Sam 23 Oct - 8:14

» La marchandisation généralisée des relations humaines et des corps coïncide avec l’échec de l’ambition démocratique
par gramophone Mer 20 Oct - 19:33

» À Montpellier, descente de police contre des sans-papiers venus au contre sommet France-Afrique
par bye Mar 19 Oct - 19:07

» Climat : nous l’avons fait, l’Etat n’a plus le choix !
par bye Ven 15 Oct - 12:36

» L’école des sans-école… des jeunes migrants refusés d’école
par bye Mer 13 Oct - 11:27

» La France envoie ses déchets nucléaires en Sibérie !
par bye Mar 12 Oct - 18:05

» Total Energies et Le Louvre : alliés contre le climat
par bye Mer 6 Oct - 16:55

» L’école est à la fois un lieu de formation et d’expression des bandes
par bye Mer 6 Oct - 9:19

» Analyse/déclaration sur la vente de sous-marins américains à l’Australie
par bye Sam 2 Oct - 9:32

» À celles et ceux qui ne sont pas rentré·es,
par bye Mer 29 Sep - 11:55

» « Nous n’avons pas besoin et nous ne voulons pas d’un petit chef ! »…
par bye Mar 21 Sep - 17:18

» Noël : fêtes familiales ou marché de dupe ?
par gramophone Mar 21 Sep - 15:57

» Les troubles de l’érection
par gramophone Mar 21 Sep - 14:36

» Le 28 septembre, c'est la journée internationale de droit à l'avortement !
par bye Lun 20 Sep - 19:35

» Biélorussie : les migrants victimes de l’instrumentalisation de la question migratoire
par bye Mer 15 Sep - 19:46

» Accueil des Afghans évacués de Kaboul
par bye Ven 10 Sep - 16:48

» Marseille : un discours de chef(s) !
par bye Mer 8 Sep - 11:53

» HECTAR grand projet inutile, priorité au service public !
par bye Mer 1 Sep - 19:09

» Rapport du GIEC : Jean Jouzel appelle à une réaction
par bye Mer 11 Aoû - 5:07

» J’évite de prendre l’avion
par bye Lun 12 Juil - 20:45

» Condamné à agir d’ici 9 mois, l'Etat ne réagit pas...
par bye Ven 2 Juil - 9:05

» ENFIN L'ÉGALITÉ, la PMA pour toutes adoptée !
par bye Mer 30 Juin - 12:12

» Projet de loi sur l’enfance : le choix du contrôle plutôt que de la protection pour les mineurs isolés étrangers
par bye Sam 19 Juin - 12:16

» Appel pour les libertés, contre les idées d’extrême-droite : mobilisons-nous le 12 juin !
par bye Mar 8 Juin - 11:52

» Soutien à l’enseignante empêchée de faire cours en raison de son masque
par bye Mer 2 Juin - 18:35

» La junte du Myanmar suspend plus de 1 600 enseignant·es
par bye Mar 25 Mai - 12:24

» Manifeste pour la suspension des brevets liés au Covid 19
par bye Dim 23 Mai - 16:49

» Les dépenses militaires face aux besoins humains. Les centaines de milliards de la honte
par bye Mer 19 Mai - 18:00

» Évaluer n’est pas noter
par bye Lun 17 Mai - 11:22

» Le bilan chiffré du règlement Dublin ne plaide pas pour son maintien
par bye Mer 5 Mai - 12:37

» La compensation carbone, inefficace pour réduire les émissions du secteur aérien
par bye Mar 20 Avr - 8:39

» GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"
par bye Ven 16 Avr - 12:34

» Covid-19 : quel impact sur les procédures d’éloignement des migrants ?
par bye Ven 2 Avr - 12:45

» Médecins : stagnation des effectifs mais baisse de la densité médicale
par bye Ven 2 Avr - 12:36

» Encore une attaque des fascistes contre une librairie libertaire
par bye Lun 22 Mar - 12:40

» A partie du 17 mars, la France est à découvert climatique
par bye Mer 17 Mar - 11:49

» Non, on ne peut pas être « féministe » et agresser des survivantes de la prostitution et des féministes le 8 mars.
par bye Jeu 11 Mar - 9:39

» Les députés les Républicains font entrave au droit à l’avortement pour toutes !
par bye Jeu 18 Fév - 12:16

» Méditerrannée : reprise des sauvetages en mer pour l'Ocean Viking
par bye Jeu 4 Fév - 19:44

» Nouveau numéro du journal Casse-rôles
par bye Lun 1 Fév - 12:53

» #METOOInceste : La loi à l’agenda de l’Assemblée Nationale !
par bye Ven 22 Jan - 13:39

» Projet Hercule : EDF serait éclaté en trois entités
par bye Sam 16 Jan - 9:00

» Les enjeux de l'intégration des bénéficiaires d'une protection internationale dans l'Union européenne
par bye Lun 11 Jan - 20:50

» La méthode Montessori en question
par bye Mer 23 Déc - 13:24

» L’environnement ? une préoccupation peu partagée par les adultes
par bye Mer 16 Déc - 12:08

» Terrorisme
par bye Lun 14 Déc - 18:45

» Éducation : il faut donner priorité aux vaincus
par bye Mar 8 Déc - 11:59

» JOURNÉE MONDIALE DE L'ENFANCE
par bye Ven 4 Déc - 17:14

» 25novembre : la lutte pour l'élimination des violences masculines continue !
par bye Mer 25 Nov - 15:07

» Les mobilisations étudiantes sous la menace de lourdes peines de prison
par bye Mar 24 Nov - 10:23

» Décision historique pour la justice climatique !
par bye Jeu 19 Nov - 20:00

» Et maintenant nous sommes là...
par bye Mer 18 Nov - 13:13

» Révélation scientifique: l’amour rend aveugle !
par gramophone Sam 7 Nov - 9:55

» La puissance de la solidarité syndicale internationale
par bye Ven 6 Nov - 11:53

» sôs soutien ô sans papiers
par bye Mer 21 Oct - 11:38

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR

-35%
Le deal à ne pas rater :
Climatiseur électrique mobile – TECTRO TP2520 2000 W
114 € 176 €
Voir le deal

    spécial femme

    Rabasse du sud
    Rabasse du sud


    Nombre de messages : 2398
    Localisation : la provence
    Emploi/loisirs : chercheur
    Date d'inscription : 26/11/2007

    spécial femme Empty spécial femme

    Message par Rabasse du sud Dim 3 Fév - 14:16

    le jour où j’ai été excisée

    Khadi Diallo, militante malienne de l’association française GAMS (Groupe femmes pour l’abolition des mutilations sexuelles)

    «On nous a trahies.»

    Une tradition qui viole les droits humains

    Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), plus de 130 millions de femmes et d’enfants ont été victimes de mutilations sexuelles et deux millions de fillettes sont susceptibles de l’être, chaque année. La mutilation sexuelle féminine – ou excision – signifie, dans 80% des cas, l’ablation du clitoris et, souvent, celle des petites lèvres. Dans l’infibulation, forme extrême de l’excision, celle-ci est aggravée par l’ablation des grandes lèvres, dont les deux moignons sont suturés bord à bord. L’excision se pratique surtout dans 28 pays africains et, de plus en plus, au sein de communautés immigrées en Europe, en Australie, au Canada et aux Etats-Unis.
    Les agences des Nations unies et de nombreuses ONG considèrent l’excision comme une violation des droits humains. Elles luttent pour son abolition, jugeant illégitime toute caution religieuse ou culturelle. Elles refusent aussi sa médicalisation, qui viserait à réduire les risques infectieux.
    Dans ce combat, des Africaines jouent un rôle de premier plan. Comme Mme Khadi Diallo, membre du Groupe femmes pour l’abolition des mutilations sexuelles (GAMS), section française du Comité interafricain sur les pratiques traditionnelles affectant la santé des femmes et des enfants. Au-delà des campagnes d’opinion s’adressant aux familles et aux services de santé, des réformes législatives sont à l’étude pour interdire et punir l’excision. Les groupes les plus actifs défendent aussi l’idée d’un droit d’asile international pour les femmes et les fillettes menacées de mutilation dans leur pays d’origine.

    Ce n’est pas tant contre la douleur ni contre la sauvagerie du rituel que milite Khadi Diallo, mais contre la mutilation – le sentiment insupportable qu’une partie de son corps lui a été enlevée. Témoignage.

    Ce jour-là restera gravé dans ma mémoire. A l’époque, en 1966, j’avais 12 ans et ma sœur, 10 ans. Comme tous les étés, nous rendions visite à nos grands-parents paternels, dans notre village, à 15 kilomètres de Bamako (Mali). Un matin de bonne heure, nous sommes parties voir ma tante, la sœur de mon père, celle que l’on était toujours contente de voir parce qu’elle nous gâtait.
    Je ne soupçonnais rien. Ma tante m’a appelée dans la salle d’eau. Plusieurs femmes se sont alors jetées sur moi, m’ont attrapée et allongée. Elles m’ont écarté les jambes. Je criais. Je n’ai pas vu le couteau. J’ai senti qu’on était en train de me couper. Je pleurais. Il y avait beaucoup de sang. On me disait: «Faut pas pleurer, c’est la honte quand on pleure, tu es une femme, ce qu’on te fait là, c’est rien». Elles ont commencé à taper dans leurs mains. Elles m’ont habillée avec un pagne blanc. Pas de pansement, juste quelque chose qu’elles avaient préparé avec de l’huile de karité (appelé aussi «arbre à beurre») et des feuilles. Je suis sortie. C’était le tour de ma petite soeur. Je l’ai entendue pleurer, m’appeler au secours, ça m’a fait encore plus mal.
    C’était un complot. On nous a trahies. Nous vivions alors au Sénégal, où mon père était fonctionnaire. Mes parents étaient des lettrés, ils étaient contre l’excision. Mais, à l’époque, l’excision était une pratique répandue, à la campagne comme en ville. D’habitude, les petites filles étaient excisées plus tôt que nous, les deux sœurs, et c’était l’occasion d’une fête. Nous, nous sommes restées presque trois semaines chez ma tante. Une dame nous aidait car on ne pouvait pas se lever seules. Nous avions tellement mal qu’on évitait d’aller aux toilettes. Notre mère venait nous voir. La première fois, elle a pleuré, elle nous a embrassées, mais elle ne pouvait rien. En Afrique, la famille paternelle a droit de vie et de mort sur l’enfant.
    Pendant ce temps-là, on faisait notre éducation. On nous racontait qu’une femme doit être robuste, endurante, secrète et pas trop bavarde. Le sexe restait un sujet tabou.

    Parce que c’est comme ça depuis des générations
    C’est un sentiment de haine et de rage qui me dominait. Je n’ai pas été éduquée dans cette mentalité. Mais je me suis résignée, malgré la douleur. Je me suis mariée à 22 ans. Je ne parlais jamais de cette sensation qu’une partie de mon corps me manquait. Ce n’était pas admis qu’une femme exprime son désir de plaisir. C’est avec les copines de confiance que je pouvais en parler. De fait, ce n’est pas une blessure mais vraiment une mutilation. Une blessure guérit, mais une mutilation, on enlève et ça ne revient plus. Quand j’ai eu des filles, j’ai dit à mon mari que je ne voulais pas qu’elles soient excisées. Il était d’accord. Je les ai protégées, elles ne sont pas allées en Afrique quand elles étaient petites.
    Ce n’est pas un rite sacré ou religieux, mais un passage rituel. Il y une expression en Bambara qui dit «prendre le pagne», ce qui signifie être une vraie femme. Avant l’excision, on est une innocente, on peut se promener torse nu, même ne pas avoir de cache-sexe. Après l’excision, il fallait couvrir son corps.
    La personne qui fait exciser son enfant le fait parce que c’est comme ça depuis des générations, et on a peur du mauvais sort si on ne le fait pas. On leur a toujours dit: «quand vous avez une fille, il faut l’exciser pour qu’elle devienne une femme parfaite». L’islam n’a jamais dit: «Excisez vos filles», même si beaucoup le prétendent. C’est une interprétation des hommes, pour maîtriser la sexualité des femmes. On leur enlève le clitoris, qui symbolise le sexe de l’homme. On a découvert des momies excisées, datant d’avant l’apparition de l’islam.
    Dès 1924, des femmes africaines ont dénoncé l’excision. Mais à l’époque, on les a prises pour des folles. Nous avons eu la chance d’avoir des Européennes, les médias pour nous faire entendre. Quand je suis arrivée en France, j’ai commencé à militer avec plusieurs associations, y compris le GAMS* (voir encadré). Aujourd’hui, dans les cliniques et les maternités, on nous appelle pour venir dire aux mamans que l’excision est interdite. Nous faisons de la prévention dans les écoles et chez les travailleurs sociaux. On voit aussi des familles, individuellement.
    Pour des filles nées en France et excisées bébé, c’est psychologiquement très difficile. Celles qui ont maintenant 18 ou 20 ans auront - ou ont eu- des problèmes lors de leurs premiers rapports/.Et toutes celles qui sont excisées aujourd’hui et auront l’âge de se marier vers l’an 2020, les jeunes hommes n’en voudront pas. Ceux de ma génération ont appris à accepter l’inacceptable. Pas les hommes d’aujourd’hui. J’ai vu le cas d’une fille qui a dû quitter son quartier parce qu’on se moquait d’elle.
    Nous sommes contre l’excision sous toutes ses formes, même si elle a lieu à l’hôpital sous anesthésie. Nous ne luttons pas contre la douleur occasionnée par l’excision, mais contre la mutilation de notre corps.

      La date/heure actuelle est Mar 28 Juin - 2:24