LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» AVORTEMENT AUX USA, NOUS NE VOULONS PAS PERDRE DE DROITS, NOUS VOULONS EN GAGNER !
par bye Mar 28 Juin - 12:51

» Michel Piron en garde à vue. Derrière Jacquie et Michel : un système organisé de proxénétisme et de viols.
par bye Jeu 16 Juin - 15:33

» EuroSatory : Visioconférence et Rassemblements contre le commerce des armes
par bye Lun 6 Juin - 17:32

» Entretien avec Yamina Saheb (GIEC) : “Il y a eu quelques réticences pour mettre le terme de sobriété dans le dernier rapport”.
par bye Mer 1 Juin - 8:37

» Retour sur l’accueil des déplacés d’Ukraine dans les Hautes-Alpes
par bye Mar 31 Mai - 16:17

» L’industrie pornocriminelle cible les enfants et la justice abdique !
par bye Mer 25 Mai - 16:23

» Le Royaume-Uni renforce son arsenal juridique contre les personnes en besoin de protection
par bye Jeu 19 Mai - 10:42

» Recrutement enseignant : une crise des plus inquiétantes pour l’avenir de l’école
par bye Jeu 19 Mai - 10:36

» Moi, Nestor Makhno (épisode 7) – Il y a 100 ans, l’autre guerre d’Ukraine – Feuilleton
par bye Mer 11 Mai - 11:53

» Le "Tous capables" l'Education Nouvelle Le Groupe Français d'Education Nouvelle
par bye Ven 6 Mai - 12:42

» Menaces sur le droit à l’avortement aux Etats-Unis : le collectif Avortement Europe dénonce une énième tentative de restreindre le droit des femmes à disposer de leur corps !
par bye Ven 6 Mai - 12:30

» Biélorussie : la plus grande attaque anti-syndicale du siècle en Europe
par bye Ven 29 Avr - 12:15

» Les associations dénoncent la différence de traitement envers les ressortissants non-Ukrainiens
par bye Ven 22 Avr - 6:21

» SUD éducation gagne l’indemnité REP/REP+ pour les AED !
par bye Jeu 21 Avr - 17:21

» Guerre en Ukraine : que contient la directive sur la protection temporaire de 2001 ?
par bye Dim 17 Avr - 9:50

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par gramophone Ven 15 Avr - 8:59

» Mutations-sanctions à l'école Pasteur (93) : dans « l'intérêt du service public », nous devons faire front !
par bye Jeu 14 Avr - 8:42

» 6e rapport du GIEC : quelles solutions face au changement climatique ?
par bye Ven 8 Avr - 12:34

» Cabinets de conseil : quand le Sénat fustige le gouvernement
par bye Mer 6 Avr - 16:36

» Les fresques carabines : une institutionnalisation des violences sexistes à l’hôpital
par bye Dim 13 Mar - 12:35

» L’Ukraine au coeur… de la classe, l’école au coeur du monde
par bye Ven 4 Mar - 17:34

» 8 Mars 2022 : Grève féministe Déferlante pour l'égalité !
par bye Mar 1 Mar - 11:08

» Une guerre “culturelle”
par bye Jeu 24 Fév - 19:27

» Nouveau camp fermé de Samos : « Barbelés, clôtures, couvre-feu […] le camp ressemble à une prison. »
par bye Jeu 17 Fév - 18:07

» Exterminez toutes ces brutes
par bye Ven 4 Fév - 10:22

» Entretien avec Laurence Scialom : « Ne pas mettre la lutte contre la dégradation de notre biosphère au cœur de la gouvernance européenne serait une erreur historique »
par bye Mer 26 Jan - 15:55

» Osez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiquesOsez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiques
par bye Lun 24 Jan - 11:46

» La mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland PfefferkornLa mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland Pfefferkorn
par bye Sam 22 Jan - 10:48

» Répression pour un poème au Lycée Marcelin Berthelot de Pantin.
par bye Mer 12 Jan - 20:42

» CP/ Présidence française de l'Union européenne : Une alternative pour une politique d'asile européenne réellement solidaire est possible
par bye Ven 24 Déc - 9:47

» Les fresques carabines reconnues contraires à la dignité des femmes !
par bye Mar 21 Déc - 17:56

» Frontière biélorusse : quel impact des propositions de la Commission visant à déroger au droit d’asile européen ?
par bye Ven 17 Déc - 8:59

» contre le système pornocriminel
par bye Mer 15 Déc - 18:39

» S’émanciper dès la maternelle par le travail et la coopération
par bye Mer 15 Déc - 11:40

» La coopérative pédagogique : Paroles de filles
par bye Ven 3 Déc - 10:32

» La maltraitance des migrants n’est pas une fatalité »
par bye Mar 30 Nov - 18:47

» Lutter contre la violence… pour de vrai
par bye Jeu 25 Nov - 13:13

» République blindée, Projet Local d’Évaluation, chefs dans les écoles… Fin de règne rue de Grenelle
par bye Mer 17 Nov - 13:02

» Campagne d’Eric Zemmour : un masculiniste revendiqué prétendant à l’Elysée ?
par bye Jeu 11 Nov - 12:07

» Affaire Jacquie et Michel : 4 “acteurs” mis en examen pour viol, la fin de l’impunité !
par bye Mar 2 Nov - 18:34

» Réinstallation des réfugiés afghans dans l’UE : des promesses, pas d’engagements chiffrés
par bye Sam 23 Oct - 8:14

» La marchandisation généralisée des relations humaines et des corps coïncide avec l’échec de l’ambition démocratique
par gramophone Mer 20 Oct - 19:33

» À Montpellier, descente de police contre des sans-papiers venus au contre sommet France-Afrique
par bye Mar 19 Oct - 19:07

» Climat : nous l’avons fait, l’Etat n’a plus le choix !
par bye Ven 15 Oct - 12:36

» L’école des sans-école… des jeunes migrants refusés d’école
par bye Mer 13 Oct - 11:27

» La France envoie ses déchets nucléaires en Sibérie !
par bye Mar 12 Oct - 18:05

» Total Energies et Le Louvre : alliés contre le climat
par bye Mer 6 Oct - 16:55

» L’école est à la fois un lieu de formation et d’expression des bandes
par bye Mer 6 Oct - 9:19

» Analyse/déclaration sur la vente de sous-marins américains à l’Australie
par bye Sam 2 Oct - 9:32

» À celles et ceux qui ne sont pas rentré·es,
par bye Mer 29 Sep - 11:55

» « Nous n’avons pas besoin et nous ne voulons pas d’un petit chef ! »…
par bye Mar 21 Sep - 17:18

» Noël : fêtes familiales ou marché de dupe ?
par gramophone Mar 21 Sep - 15:57

» Les troubles de l’érection
par gramophone Mar 21 Sep - 14:36

» Le 28 septembre, c'est la journée internationale de droit à l'avortement !
par bye Lun 20 Sep - 19:35

» Biélorussie : les migrants victimes de l’instrumentalisation de la question migratoire
par bye Mer 15 Sep - 19:46

» Accueil des Afghans évacués de Kaboul
par bye Ven 10 Sep - 16:48

» Marseille : un discours de chef(s) !
par bye Mer 8 Sep - 11:53

» HECTAR grand projet inutile, priorité au service public !
par bye Mer 1 Sep - 19:09

» Rapport du GIEC : Jean Jouzel appelle à une réaction
par bye Mer 11 Aoû - 5:07

» J’évite de prendre l’avion
par bye Lun 12 Juil - 20:45

» Condamné à agir d’ici 9 mois, l'Etat ne réagit pas...
par bye Ven 2 Juil - 9:05

» ENFIN L'ÉGALITÉ, la PMA pour toutes adoptée !
par bye Mer 30 Juin - 12:12

» Projet de loi sur l’enfance : le choix du contrôle plutôt que de la protection pour les mineurs isolés étrangers
par bye Sam 19 Juin - 12:16

» Appel pour les libertés, contre les idées d’extrême-droite : mobilisons-nous le 12 juin !
par bye Mar 8 Juin - 11:52

» Soutien à l’enseignante empêchée de faire cours en raison de son masque
par bye Mer 2 Juin - 18:35

» La junte du Myanmar suspend plus de 1 600 enseignant·es
par bye Mar 25 Mai - 12:24

» Manifeste pour la suspension des brevets liés au Covid 19
par bye Dim 23 Mai - 16:49

» Les dépenses militaires face aux besoins humains. Les centaines de milliards de la honte
par bye Mer 19 Mai - 18:00

» Évaluer n’est pas noter
par bye Lun 17 Mai - 11:22

» Le bilan chiffré du règlement Dublin ne plaide pas pour son maintien
par bye Mer 5 Mai - 12:37

» La compensation carbone, inefficace pour réduire les émissions du secteur aérien
par bye Mar 20 Avr - 8:39

» GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"
par bye Ven 16 Avr - 12:34

» Covid-19 : quel impact sur les procédures d’éloignement des migrants ?
par bye Ven 2 Avr - 12:45

» Médecins : stagnation des effectifs mais baisse de la densité médicale
par bye Ven 2 Avr - 12:36

» Encore une attaque des fascistes contre une librairie libertaire
par bye Lun 22 Mar - 12:40

» A partie du 17 mars, la France est à découvert climatique
par bye Mer 17 Mar - 11:49

» Non, on ne peut pas être « féministe » et agresser des survivantes de la prostitution et des féministes le 8 mars.
par bye Jeu 11 Mar - 9:39

» Les députés les Républicains font entrave au droit à l’avortement pour toutes !
par bye Jeu 18 Fév - 12:16

» Méditerrannée : reprise des sauvetages en mer pour l'Ocean Viking
par bye Jeu 4 Fév - 19:44

» Nouveau numéro du journal Casse-rôles
par bye Lun 1 Fév - 12:53

» #METOOInceste : La loi à l’agenda de l’Assemblée Nationale !
par bye Ven 22 Jan - 13:39

» Projet Hercule : EDF serait éclaté en trois entités
par bye Sam 16 Jan - 9:00

» Les enjeux de l'intégration des bénéficiaires d'une protection internationale dans l'Union européenne
par bye Lun 11 Jan - 20:50

» La méthode Montessori en question
par bye Mer 23 Déc - 13:24

» L’environnement ? une préoccupation peu partagée par les adultes
par bye Mer 16 Déc - 12:08

» Terrorisme
par bye Lun 14 Déc - 18:45

» Éducation : il faut donner priorité aux vaincus
par bye Mar 8 Déc - 11:59

» JOURNÉE MONDIALE DE L'ENFANCE
par bye Ven 4 Déc - 17:14

» 25novembre : la lutte pour l'élimination des violences masculines continue !
par bye Mer 25 Nov - 15:07

» Les mobilisations étudiantes sous la menace de lourdes peines de prison
par bye Mar 24 Nov - 10:23

» Décision historique pour la justice climatique !
par bye Jeu 19 Nov - 20:00

» Et maintenant nous sommes là...
par bye Mer 18 Nov - 13:13

» Révélation scientifique: l’amour rend aveugle !
par gramophone Sam 7 Nov - 9:55

» La puissance de la solidarité syndicale internationale
par bye Ven 6 Nov - 11:53

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR

Le deal à ne pas rater :
Manga : le contenu du Tome 10 Collector de L’Atelier des Sorciers ...
Voir le deal

+2
bye
admin
6 participants

    Proche Moyen-Orient

    avatar
    CHARPAL


    Masculin
    Nombre de messages : 434
    Emploi/loisirs : Refaire le monde(sans prétention).Voir : refairelemonde.unblog.fr
    Humeur : en colère face aux injustices notamment sociales
    Date d'inscription : 15/11/2009

    Proche Moyen-Orient - Page 4 Empty Re: Proche Moyen-Orient

    Message par CHARPAL Mar 2 Nov - 13:28

    A Tel Aviv, samedi dernier,40 000 israëliens pacifistes ont manifesté à la mémoire d' Itzak Rabin, assassiné il y a 15 ans.
    Cet événement appelle de ma part les réfléxions et commentaires suivants : l'assassinat de Rabin, qui était en passe de faire vraiment avancer la cause de la paix, a été une catastrophe pour la région et pour le monde et surtout pour "l' avenir de l'intelligence". On ne peut séparer ce qui est arrivé en Israël de ce qui est arrivé dans le monde.

    Depuis 35 ans, sur tous les plans, c'est la bêtise, l'égoisme, la sauvagerie économique, la dictature des marchés qui ont été mondialisées. Autrement dit, c' est à un immense bon en arrière auquel on a assisté, y compris dans le domaine des valeurs.

    Dans tous les peuples il ya des imbéciles et des salauds, mais aussi des gens formidables, épris de justice et de paix. Le peuple israëlien fait bien sûr partie de l' Humanité et donc n' échappe pas à la règle.

    Or le "grand bon en arrière" a engendré un "grand merdier" mondial. Une des conséquences de cette mise en place, a été pour être en phase avec ce monde idiot, de mettre à la tête des pays les politiciens les plus crétins, les plus conservateurs, les plus bornés.

    Aux Etas-Unis, on a été jusqu' à mettre à la tête de ce pays, pour deux mandats, un imbécile intégral , marionnette d'une clique corrompue et fascisante. En Israël, ce sont les plus stupides qui sont aux commandes.

    Symétriquement les palestinines se sont mis au diapason, et ce sont les extrêmistes les plus fanatiques qui ont le plus d'influence, mais ce sont les plus imbéciles des israêliens qui les ont "fabriqués" !

    Tout cela est d' autant plus lamentable qu'il y a en Israël et en Palestine des gens très intelligents et pacifiques, qui se parlent, dialoguent ont mis au point toutes sortes d'accord et de compromis qui permettraient d' aller vraiment vers une paix durable.

    Le malheur, c'est que ces gens là ne sont pas au pouvoir.

    Une question se pose et s'impose et pour de très nombreux pays : pourquoi faut-il que ce soient toujours les plus cons qui gouvernent ??

    Pourquoi les homme capables du pire et pas les hommes capables du meilleur, aptes à s'entendre entre eux ??

    Quand l' Humanité aura résolu cette question dans la plupart des pays elle aura fait un immense progrés!

    Je crains, même si je le souhaite ardemment et de toute mes forces, que ce ne soit pas, hélas, demain la veille ...

    Mais il ne faut jamais désespérer, sinon tout serait foutu ...

    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Proche Moyen-Orient - Page 4 Empty Re: Proche Moyen-Orient

    Message par bye Mar 2 Nov - 18:34

    Oui, je te rejoins Charpal: Rabin, bien que militaire etc.., voulait vraiment faire avancer la paix dans cette région.
    Souvent, les plus courageux, audacieux, contredisent dse intérêts de lobbys, de propriétaires, d'arriérés et en paient l'injuste sanction.
    La violence reste dans beaucoup d'endroits du monde, la façon de gouverner la plus souvent répandue.
    Prenons-nous conscience suffisamment, qu'en élisant un pouvoir, c'est aussi une forme de violence qui gouverne, qui assujettit, qui se pérennise !
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Proche Moyen-Orient - Page 4 Empty Re: Proche Moyen-Orient

    Message par bye Lun 8 Nov - 5:26

    Palestine : quand les enfants résistent en dansant

    Résister à l’oppression par la danse, le cirque, le cinéma ou la pratique alternative d’un sport collectif. Autant d’expérimentations palestiniennes présentées à l’occasion du Forum mondial de l’éducation en Cisjordanie. Ou comment la culture et le sport servent d’antidotes non violentes à la résignation.

    Résister à l’oppression par la danse, le cirque, le cinéma ou la pratique alternative d’un sport collectif. Autant d’expérimentations palestiniennes présentées à l’occasion du Forum mondial de l’éducation en Cisjordanie. Ou comment la culture et le sport servent d’antidotes non violentes à la résignation.


    Le Forum mondial de l’éducation en Palestine a commencé ses travaux par des conférences et… un match de foot sur le thème « un autre football est possible ». Organisé à Ramallah par la Fédération sportive et gymnique du travail (FSGT), cette rencontre sportive a pour objectif de présenter aux professeurs et éducateurs des méthodes pédagogiques novatrices, loin du culte de la compétition individuelle. « C’est un match où chaque joueur porte un brassard autour du bras. S’il marque un but, il y accroche son brassard. Il ne peut ensuite plus marquer, mais seulement faire marquer les autres. L’équipe qui gagne est celle où chaque joueur a accroché son brassard, c’est-à-dire où tout le monde a marqué un but », explique Bruno Cremonsi de la FSGT. Un arbitrage atypique, loin des images véhiculées par le foot business, que les enfants ont un peu de mal à respecter spontanément…

    La FSGT insiste également sur l’importance pour les professeurs de jouer avec les enfants, pour éviter que certains puissent se sentir exclus sur le terrain. « Nous y sommes habitués », répond un professeur d’une école de Ramallah. « Pendant la seconde Intifada, des snipers israéliens ont tiré à plusieurs reprises lorsque les enfants jouaient. Depuis, nous sommes obligés de venir jouer avec eux car ils ont peur. On rêve du jour où ils seront libres et pourront jouer sans nous ».

    L’art de la fête contre la résignation

    La journée se poursuit par une représentation en plein air de l’école de cirque palestinienne (Palestinian Circus School). Numéros de jonglage, d’acrobatie et de trapèze réalisés par des enfants de 8 à 16 ans clôturent la tournée estivale de l’unique troupe de cirque palestinienne, accompagnée pour l’occasion de l’association espagnole Festiclown. « La troupe existe depuis trois ans. Nous avons commencé en faisant jongler des enfants avec des oranges dans les rues de Ramallah. Aujourd’hui nous tournons dans cinq villes de Cisjordanie », raconte l’entraîneur, Shadi Zmorrod. Le cirque ne cesse de s’agrandir et devrait bientôt emménager à l’université Bir Zeit. Il permet aux enfants d’y exprimer leurs joies, comme leurs colères. « Je préfère voir les enfants jongler avec des pierres que de les jeter », confie Shadi Zmorrod.

    Enfin, la nuit tombe sur Ramallah, aux sons des derboukas, cet instrument de percussion sur lequel on joue des Balkans au Moyen-Orient. Ces tambours accompagnent la danse du dabké, présentée par la troupe Al Rowwad, qui se produit également en Amérique du Nord ou en Europe. Dansé par la plupart des jeunes palestiniens, notamment dans les camps de réfugiés, le dakbé est une danse traditionnelle très expressive, et un moment de résistance festive. Les symboles s’y mélangent à la musique et aux youyous : drapeaux et keffiehs, emblèmes de l’unité nationale, ou encore de grandes clés qui rappellent la question du retour des réfugiés chassés de leurs terres lors de la guerre de 1948. Certaines danses reconstituent des scènes de la vie sous l’occupation, comme la mort d’un adolescent dont on rapporte le corps à sa mère. La mère pleure, la salle crie et applaudit. Ce n’est pas la clameur de la résignation, mais celle de la lutte qui se poursuit.

    Le centre Al Rowwad, situé dans le camp de réfugiés d’Aïda, près de Bethléem, n’accueille pas seulement des danseurs. Photographie, théâtre ou cinéma - avec notamment un festival de films projetés directement sur le mur qui entoure le camp - font partie du programme « Belle résistance » . « Mettre en avant notre culture comme véritable outil de résistance a été, et est toujours, l’objectif principal du centre Al Rowwad », explique son directeur et fondateur Abdelfattah Abu Srour. « La seule image que l’on projette des palestiniens à l’étranger était celle de terroristes. Je ne pouvais accepter ce déni de notre humanité. »

    Christophe Bocquin et Elie Octave

    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Proche Moyen-Orient - Page 4 Empty Re: Proche Moyen-Orient

    Message par bye Dim 5 Déc - 13:48

    Israël : plus de F-16 que de Canadair

    Surarmé, fier de ses innombrables engins de destruction massive, du F-16 aux Apache en passant par les drones sophistiqués et les sous-marins nucléaires, l’Etat d’Israël s’est retrouvé jeudi à la merci d’un feu de forêt meurtrier dans le nord du pays.

    L’incendie, qui faisait toujours rage vendredi 24 heures après le départ de feu, a fait une quarantaine de morts, des gardiens de prison dont l’autobus est tombé dans le brasier courant les pentes du Mont Carmel, tandis que des milliers d’habitants étaient évacués en hâte. Les gardiens de prison étaient en route pour faire procéder à l’évacuation de deux prisons menacées par les flammes, où sont détenus des centaines de prisonniers palestiniens.

    Le gouvernement israélien a lancé des appels au secours à l’étranger, car ses moyens de lutte contre le feu sont dérisoires, et une noria d’avions anti-incendie, venus de Grèce, de Bulgarie, de Chypre et même d’Espagne sont venus à la rescousse.

    La presse israélienne soulignait de son côté l’extrême faiblesse des effectifs de la protection civile. Faute de budgets, dans ce pays qui a d’un autre côté les plus fortes dépenses militaires par habitant du monde, le corps des sapeurs pompiers israéliens ne compte que 1.200 membres, soit 1 professionnel pour 6.000 habitants, alors que l’OCDE, le club des pays industrialisés auquel Israël vient précisément d’accéder, recommande 1 pompier pour 1.000 habitants.

    A titre de comparaison, un pays comme la France, certes dix fois plus peuplé, compte 50.000 pompiers professionnels, auxquels s’ajoutent plus de 200.000 bénévoles ayant reçu une formation à la lutte contre le feu.

    Ivre de sa puissance quand il s’agit d’écraser les Palestiniens sous les bombes, le gouvernement israélien se révèle ainsi incapable de protéger efficacement sa propre population face à une catastrophe naturelle.

    Catastrophe naturelle ?

    Au-delà de la question de l’élément déclenchant de l’incendie, et d’une imprudence voire d’un geste criminel, l’émigré israélien Gilad Atzmon souligne, dans un de ces billets d’humeur dont il est coutumier, la responsabilité historique du projet sioniste dans l’incendie qui ravage le Carmel.

    Ainsi, l’agence foncière du sionisme, le KKL (Keren Kayemet Le Israel, ou Fond National Juif), n’a eu de cesse, depuis des décennies, de planter des arbres au fur et à mesure qu’il dépossédait les Palestiniens de leurs terres.

    Arrachant les oliviers, le KKL a planté principalement des pins, pour effacer toute trace des villages palestiniens rasés, et pour affirmer, en plein Proche-Orient, que le projet sioniste était d’essence occidentale. « Il fallait que nos paysages ressemblent à la Suisse », résume Gilad Atzmon. Sauf que dans une région où il peut faire 31°C à l’ombre un 2 décembre, comme c’était le cas hier à Haïfa, même la « Suisse » peut brûler.

    avatar
    CHARPAL


    Masculin
    Nombre de messages : 434
    Emploi/loisirs : Refaire le monde(sans prétention).Voir : refairelemonde.unblog.fr
    Humeur : en colère face aux injustices notamment sociales
    Date d'inscription : 15/11/2009

    Proche Moyen-Orient - Page 4 Empty Re: Proche Moyen-Orient

    Message par CHARPAL Lun 6 Déc - 18:29

    Le gouvernement israëlien est depuis trop d'années aux mains
    d' ultra réactionnaires, impérialistes et colonialistes( "néo-cons" en langage branché ) bien en phase avec les néo-cons américains bushistes.
    Ces derniers, partisans du choc des civilisations, qui est avant tout le choc des imbéciles, ont tout fait pour favoriser et pousser au crime les éléménts les plus obtus de la droite israëlienne.

    C 'est vraiment dommage, car tant du côté israëlien que palestinien, existent des hommes et des femmes de bonne volonté capable de s 'entendre sur des compromis, au bon sens du terme,et sur l' existence d' un Etat palestinien.

    L' Europe et la France aurait dû jouer un rôle important à cet égard, mais tant l'une que l' autre sont aveuglées par une américanophilie pathologique !
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Proche Moyen-Orient - Page 4 Empty Re: Proche Moyen-Orient

    Message par bye Lun 6 Déc - 19:08

    oui, Charpal, et le grignotage des terres Palestinienness , chassant les habitants de leur patrimoine, de leurs maisons ( Jérusalem-Est, instauration du mur de la honte,implantation de nouvelles colonies dont le gel est très partiel,...) repousse toujours plus loin, exproprie les Palestiniens , avec force bulldozers,..
    Pour aller dans ton sens, voici un appel à la raison de citoyens juifs, et la réacion immédiate du CRIF ( avril 2010 )

    http://www.cbl-grenoble.org/2010/jcall.php
    avatar
    CHARPAL


    Masculin
    Nombre de messages : 434
    Emploi/loisirs : Refaire le monde(sans prétention).Voir : refairelemonde.unblog.fr
    Humeur : en colère face aux injustices notamment sociales
    Date d'inscription : 15/11/2009

    Proche Moyen-Orient - Page 4 Empty Re: Proche Moyen-Orient

    Message par CHARPAL Jeu 23 Déc - 12:17

    A lire, sur le blog du Monde Diplomatique, un article remarquable d' Alain GRESH intitutlé "La prochaine guerre" qui expose les risques pour la paix du monde que fait courir la politique suicidaire actuelle d' Israël consistant à toujours plus humilier les palestiniens et à travers eux les pays arabes. Est également stigmatisée l' absence de volonté quasi criminelle des Etats-Unis de ramener à la raison des dirigeants israêliens devenus fous !

    info-diplo@Monde-diplomatique.fr

    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Proche Moyen-Orient - Page 4 Empty Re: Proche Moyen-Orient

    Message par bye Dim 26 Déc - 8:11

    Merci pour ton info précieuse, Charpal. Mais tu nous indiques l'e-mail du Diplo, tu voulais certainement indiquer leur site.

    “Nous avons créé un monstre : l’occupation”

    Yehuda Shaul, 28 ans, ex-officier de l’armée israélienne, est l’auteur de « Breaking the Silence », un livre événement à paraître en janvier où les combattants de Tsahal racontent leur intolérable comportement dans les territoires occupés à Gaza. Un entretien exclusif pour Paris Match.

    Paris Match. Votre livre est une bombe par ses révélations ; quel effet concret en espérez-vous ?

    Yehuda Shaul. J’espère pouvoir enfin susciter une vraie discussion sérieuse en Israël car, cette fois-ci, nos témoignages sont innombrables, vérifiés, incontestables : il y en a 180 et nous en tirons une analyse, ce qui est nouveau.

    Pensez-vous que l’opinion israélienne igno­re ce que signifie l’occupation militaire des territoires palestiniens ?

    Le public a des clichés dans la tête qui incitent à l’approbation aveugle. Par exemple, en hébreu, la politique israélienne dans les territoires occupés se résume à quatre termes que l’on ne peut pas contester : “sikkul” (la prévention du terrorisme), “afradah” (la séparation entre la population israélienne et la population palestinienne), “mirkam hayyim” (la “fabrication” de l’existence palestinienne) et “akhifat hok” (l’application des lois dans les territoires occupés). En réalité, sous ces noms de code se cachent de terribles déviations qui vont du sadisme à l’anarchie et bafouent les plus élémentaires droits de la personne. Cela va jusqu’aux assassinats d’individus innocents dont on suppute qu’ils pourraient être des terroristes. Et je ne parle pas des arrestations arbitraires et des harcèlements en tout genre.

    Quel est le but ?

    Il est clairement défini : c’est de montrer la présence permanente de l’armée, de produire le sentiment d’être traqué, contrôlé, bref, il s’agit d’imposer la peur à tous dans la société palestinienne. On opère de façon irrationnelle, imprévisible, créant un sentiment d’insécurité qui casse la routine.

    L’occupation des Territoires n’est-elle pas nécessaire pour éviter des “surprises” terroristes ?

    Non ! L’occupation systématique ne se justifie pas car elle recouvre une série d’interdictions et d’entraves inadmissibles. Nous souhaitons en discuter maintenant. Ni au sein de l’armée ni au sein de la société civile ou politique on ne veut affronter la vérité. Et cette vérité, c’est que nous avons créé un monstre : l’occupation.

    Peut-on espérer que de sérieuses discussions sur la paix améliorent la situation ?

    Non, chercher à finir le conflit est une chose, finir l’occupation en est une autre. On est tous d’accord pour rechercher la paix, mais on oublie l’occupation. Or, il faut commencer par cela.

    Vos témoignages révèlent l’incroyable impunité dont bénéficient les colons, véritables adjoints des mili­tai­res : ils brutalisent leurs voisins palestiniens, entraînent leurs enfants à l’agressivité et à la haine des Arabes...

    En effet, mais ce ne sont pas eux le problème. C’est le mécanisme d’occupation qui leur a alloué ce pouvoir démesuré. Moi, quand j’étais militaire à Hébron, je ne pouvais pas arrêter un colon qui enfreignait ouvertement la loi sous mes yeux. Ils font partie de ce système immoral.

    Pensez-vous trouver un soutien dans l’opinion israélienne ?

    Pour l’instant, nous sommes minoritaires mais optimistes ! Il le faut car on vit des temps sombres, l’opinion israélienne est apathique, les gens en ont ras-le-bol. Et le prix à payer pour cette occupation n’est pas lourd. C’est pourquoi il n’y a pas de volonté politique. En revanche, le prix moral est énorme.

    C’est la première fois que de telles révélations sont faites ?

    Non, il y a un an, nous avions raconté les exactions infligées dans la bande de Gaza, et nous avions été attaqués de toutes parts : par l’armée, la société civile et la société politique. Netanyahou nous avait accusés d’avoir “osé briser le silence”. Mais quel silence ? C’est un silence honteux sur un scandale tonitruant ! Ils ont tout fait pour nous discréditer. Ils tombaient mal car nous sommes tous d’anciens officiers qui avons vécu ces événements pénibles.

    Justement, pas mal de soldats et d’officiers qui s’expriment semblent traumatisés par ce qu’ils ont dû accomplir. Une souffrance qui perdure.

    Oui... Enfin, ne nous trompons pas : les victimes, ce sont les Palestiniens qui endurent ce contrôle. Je me souviendrai toujours de la réponse d’un commandant de l’armée lors d’une discussion sur un plateau télé en 2004. Nous avions organisé une expo photo avec une vidéo des témoignages. Il m’a dit : “Je suis d’accord avec ce que vous montrez, mais c’est comme ça, il faut l’accepter, cela s’appelle grandir, devenir adulte.” Je suis resté sans voix.

    Certains pensent qu’Israël a intérêt à maintenir le conflit et que les Palestiniens n’auront jamais leur terre.

    C’est faux. Il est impossible d’éradiquer une population de 3,5 millions d’habitants. Le problème n’est pas de leur accorder une terre, il est dans l’obsession de vouloir les contrôler.

    Les jeunes générations de 20-30 ans sont-elles plus perméables à votre point de vue ?

    Toute ma génération n’est pas d’accord avec moi, mais aucun ne peut dire que je mens. Nous sommes tous d’ex-membres de l’armée nationale, nous avons payé le prix, nous avons gagné le droit de parler. Il faut que les esprits changent de l’intérieur.

    Vous êtes juif orthodoxe et vous tenez un discours étonnamment ouvert. Votre foi vous aide-t-elle dans ce combat ?

    Pas plus que ça... Mais je sais ce que signifie être un juif religieux : ne pas rester silencieux devant ce qui est mal. Et je veux apporter une solution, pas un problème.

    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Proche Moyen-Orient - Page 4 Empty Re: Proche Moyen-Orient

    Message par bye Jeu 30 Déc - 6:46

    La jeunesse de Gaza leur dit merde





    Merde au Hamas. Merde à Israël. Merde au Fatah. Merde à l’ONU et à l’Unrwa (1). Merde à l’Amérique ! Nous, les jeunes de Gaza, on en a marre d’Israël, du Hamas, de l’occupation, des violations permanentes des droits de l’homme et de l’indifférence de la communauté internationale.
    Nous voulons crier, percer le mur du silence, de l’injustice et de l’apathie de même que les F16 israéliens pètent le mur du son au-dessus de nos têtes, hurler de toute la force de nos âmes pour exprimer toute la rage que cette situation pourrie nous inspire. Nous sommes comme des poux coincés entre deux ongles, nous vivons un cauchemar au sein d’un autre cauchemar. Il n’y a pas d’espace laissé à l’espoir, ni de place pour la liberté. Nous n’en pouvons plus d’être piégés dans cette confrontation politique permanente, et des nuits plus noires que la suie sous la menace des avions de chasse qui tournent au-dessus de nos maisons, et des paysans innocents qui se font tirer dessus simplement parce qu’ils vont s’occuper de leurs champs dans la zone «de sécurité», et des barbus qui se pavanent avec leurs flingues et passent à tabac ou emprisonnent les jeunes qui ont leurs idées à eux, et du mur de la honte qui nous coupe du reste de note pays et nous enferme dans une bande de terre étriquée.
    On en marre d’être présentés comme des terroristes en puissance, des fanatiques aux poches bourrées d’explosifs et aux yeux chargés de haine ; marre de l’indifférence du reste du monde, des soi-disant experts qui sont toujours là pour faire des déclarations et pondre des projets de résolution mais se débinent dès qu’il s’agit d’appliquer ce qu’ils ont décidé ; marre de cette vie de merde où nous sommes emprisonnés par Israël, brutalisés par le Hamas et complètement ignorés par la communauté internationale.
    Il y a une révolution qui bouillonne en nous, une énorme indignation qui finira par nous démolir si nous ne trouvons pas le moyen de canaliser cette immense énergie pour remettre en cause le statu quo et nous donner un peu d’espoir. Le dernier coup qui a encore aggravé notre frustration et notre désespoir s’est produit le 30 novembre, quand des miliciens du Hamas ont débarqué au siège du Sharek Youth Forum (www.sharek.ps, une organisation de jeunesse très active à Gaza) avec leurs fusils, leurs mensonges et leur agressivité. Ils ont jeté tout le monde dehors, arrêté et emprisonné plusieurs personnes, empêché Sharek de poursuivre ses activités ; quelques jours plus tard, des manifestants regroupés devant le siège de Sharek ont été agressés, battus et pour certains emprisonnés.
    C’est vraiment un cauchemar au sein d’un autre cauchemar que nous vivons. Il n’est pas facile de trouver les mots pour décrire la pression qui s’exerce sur nous. Nous avons difficilement survécu à l’opération «Plomb durci» de 2008-2009, quand Israël nous a systématiquement bombardé la gueule, a détruit des milliers de logements et encore plus de vies et de rêves. Ils ne se sont pas débarrassés du Hamas comme ils en avaient l’intention mais ils nous ont fichu la trouille pour toujours, et le syndrome du «stress post-traumatique» s’est installé à jamais en chacun de nous, parce qu’il n’y avait nulle part où fuir les bombes.
    Nous sommes une jeunesse au cœur lourd. Nous portons en nous un poids tellement accablant qu’il nous empêche d’admirer le coucher de soleil : comment pourrait-on, alors que des nuages menaçants bouchent l’horizon et que des souvenirs effrayants passent dans nos yeux à chaque fois que nous les fermons ? Nous sourions pour cacher la douleur, nous rions pour oublier la guerre, nous gardons l’espoir pour ne pas nous suicider tout de suite.
    Au cours des dernières années, Hamas a tout fait pour prendre le contrôle de nos pensées, de notre comportement et de nos attentes. Nous sommes une génération de jeunes qui se sont déjà habitués à évoluer sous la menace des missiles, à poursuivre la mission apparemment impossible qui consiste à mener une existence normale et saine, et nous sommes à peine tolérés par une organisation tentaculaire qui s’est étendue à travers notre société, tel un cancer malveillant déterminé à détruire dans sa propagation jusqu’à la dernière cellule vivante, la dernière opinion divergente, le dernier rêve possible, à paralyser chacun de nous en faisant régner la terreur. Et tout ça arrive dans la prison qu’est devenu Gaza, une prison imposée par un pays qui se prétend démocratique.
    A nouveau l’histoire se répète dans toute sa cruauté et tout le monde a l’air de s’en moquer. Nous vivons dans la peur. Ici, à Gaza, nous avons peur d’être incarcérés, interrogés, battus, torturés, bombardés, tués. Nous avons peur de vivre parce que chaque pas que nous faisons doit être sérieusement considéré et préparé, parce qu’il y a des obstacles et des interdits partout, parce qu’on nous empêche d’aller où nous voulons, de parler et d’agir comme nous le voulons et même parfois de penser ce que nous voulons, parce que l’occupation colonise nos cerveaux et nos cœurs, et c’est tellement affreux que c’est une souffrance physique, que nous voulons verser des larmes de révolte et de colère intarissables.
    Nous ne voulons pas avoir de haine, ressentir toute cette rage, et nous ne voulons pas être encore une fois des victimes. Assez ! Nous en avons assez de la douleur, des larmes, de la souffrance, des contrôles, des limites, des justifications injustifiées, de la terreur, de la torture, des fausses excuses, des bombes, des nuits sans sommeil, des civils tués aveuglément, des souvenirs amers, d’un avenir bouché, d’un présent désespérant, des politiques insensées, des politiciens fanatiques, du baratin religieux, de l’emprisonnement. Nous disons : ASSEZ ! Ce n’est pas le futur que nous voulons !
    Nous avons trois exigences : nous voulons être libres, nous voulons être en mesure de vivre normalement et nous voulons la paix. Est-ce que c’est trop demander ? Nous sommes un mouvement pacifiste formé par des jeunes de Gaza et des sympathisants de partout ailleurs, un mouvement qui continuera tant que la vérité sur ce qui se passe chez nous ne sera pas connue du monde entier, et à tel point que la complicité tacite et la tonitruante indifférence ne seront plus acceptables.
    Ceci est le manifeste pour le changement de la jeunesse de Gaza !
    Nous allons commencer par rompre l’occupation qui nous étouffe, par nous libérer de l’enfermement mental, par retrouver la dignité et le respect de soi. Nous garderons la tête haute même si nous rencontrons le refus. Nous allons travailler nuit et jour pour changer la situation lamentable dans laquelle nous nous débattons. Là où nous nous heurtons à des murs, nous construirons des rêves.
    Nous espérons que vous qui lisez maintenant ces lignes, oui, vous, vous nous apporterez votre soutien. Pour savoir sous quelle forme c’est possible, écrivez sur notre mur ou contactez-nous directement à freegazayouth@hotmail.com
    Nous voulons être libres, nous voulons vivre, nous voulons la paix.
    (1) Agence de l’ONU crée en 1948 pour prendre en charge les réfugiés palestiniens.
    Traduit de l’anglais par Bernard Cohen.
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Proche Moyen-Orient - Page 4 Empty Re: Proche Moyen-Orient

    Message par bye Dim 27 Fév - 7:53

    Veto américain à une résolution de l’ONU sur les colonies israéliennes

    Les Etats-Unis ont, sans surprise, opposé leur veto, vendredi 18 février au Conseil de sécurité de l’ONU, à un projet de résolution arabe condamnant la politique de colonisation israélienne.

    Peu après le vote, l’ambassadrice américaine à l’ONU, Susan Rice, a expliqué que la résolution, si elle avait été adoptée, aurait pu "encourager les parties à demeurer en dehors des négociations". Elle a néanmoins souligné que la colonisation israélienne détruisait "la confiance entre les parties" et menaçait "les perspectives de paix".

    Les quatorze autres membres du Conseil de sécurité ont voté en faveur de la résolution. Pour l’Autorité palestinienne, le veto américain est une décision "malheureuse" affectant la crédibilité de Washington dans la région. Les Palestiniens annoncent en outre qu’ils vont "réévaluer" leur participation au processus de paix.

    C’est la première fois que les Etats-Unis opposent leur veto à une résolution du Conseil de sécurité depuis que Barack Obama dirige le pays. Le président américain s’était impliqué personnellement pour convaincre la partie palestinienne de ne pas déposer cette résolution.


    --------------------------------------------------------------------------------

    Voir aussi
    Israël approuve la construction de 120 nouveaux logements à Jérusalem-Est

    Voir en ligne : Veto américain à une résolution de l’ONU sur les colonies israéliennes

    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Proche Moyen-Orient - Page 4 Empty Re: Proche Moyen-Orient

    Message par bye Ven 4 Mar - 19:27

    Solidarité sans rivages

    Le collectif 13 s’affaire pour financer le chargement d’un navire en direction de la Palestine. Deux initiatives -au moins- sont en préparation.

    http://www.lamarseillaise.fr/soci-t-quartiers/solidarit-sans-rivages.html
    avatar
    CHARPAL


    Masculin
    Nombre de messages : 434
    Emploi/loisirs : Refaire le monde(sans prétention).Voir : refairelemonde.unblog.fr
    Humeur : en colère face aux injustices notamment sociales
    Date d'inscription : 15/11/2009

    Proche Moyen-Orient - Page 4 Empty Re: Proche Moyen-Orient

    Message par CHARPAL Ven 4 Mar - 20:36

    Le double langage des Etats-Unis est écoeurant. Le Monde Diplomatique de ce mois nous informe qu' Obama a tout fait pour que l'Autorité palestinienne retire sa résolution condamnant la colonisation israëlienne et maintenant c' est le veto. Comment les arabes ne seraient ils pas écoeurés et fous de rage ?
    Comment les discours, la main sur le coeur, sur les droits de l' Homme et la démocratie d' Obama à l'occasion de la Lybie pourraient-ils apparaître un tant soit peu crédibles ?

    Après Bush,le sombre crétin, c'est Tartuffe ! On est guère plus avancés ...
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Proche Moyen-Orient - Page 4 Empty Re: Proche Moyen-Orient

    Message par bye Sam 5 Mar - 6:43

    oui, cher Charpal, Obama et son équipe déçoivent beaucoup.

    La real-politik fait des ravages, là-bas comme ici. Et pourtant, des espaces plus cohérents , en respect des déclarations de principe et donc appliquables, sont possibles.
    Les intérêts géo-politiques, les équilibres stratégiques marchent allègrement sur le peu de dignité que conservent les Etats, et leurs chefs, a fortiori quand ceux-ci sont à la tête des puissances impérialistes.
    D'une manière générale, je pense que les Etats, par leur puissance économique, ont une forte propension à vouloir jouer un rôle de plus en plus affirmé sur la scène internationale( tant sur un plan militaire que politique, l'un allant rarement sans l'autre ). On le voit avec l'Allemagne, qui jette un à un ses derniers oripeaux de non-interventionnisme, du Japon, de l'Inde, voire de la Chine.

    Dans le concert des nations où l'interdépendance joue un rôle de plus en plus affirmé, mais où les Etats sont de plus en plus violents entre eux ( au sein de l'UE notamment, où une bonne entente de façade masque maladroitement une lutte sans pitié pour les intérêts de chaque Etat-membre ), n'est-il pas temps de poser la question de l'utilité de l'Etat, ou plutôt de sa nocivité, et de réfléchir à une autre forme d'agencement des sociétés, plus pacifique entre elles ?
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Proche Moyen-Orient - Page 4 Empty Re: Proche Moyen-Orient

    Message par bye Mar 7 Juin - 4:57

    Un bateau français pour Gaza : départ imminent

    1er juin 2011 - La mobilisation pour le bateau français pour Gaza se poursuit malgré les tentatives d’intimidation d’Israël.
    Plus de 500 000 € ont été collectés. Le bateau français est acheté et s’apprête à appareiller de Marseille en Juin. Il rejoindra une flottille d’une dizaine de bateaux venant de divers pays.
    Un rassemblement national est organisé à Marseille à cette occasion.
    Rendez-vous le 18 juin sur le port de Marseille à partir de 14h !

    http://www.mvtpaix.org/campagnes/moyen-orient/moyen-orient-sommaire.php

    Appel : "Un bateau français pour Gaza"

    Le blocus de Gaza n'a que trop duré. Nous ne pouvons plus admettre que la population de ce territoire subisse, depuis plus de trois ans maintenant, une situation profondément injuste et inhumaine. Nous ne pouvons accepter que des centaines de milliers d'enfants, de jeunes, de femmes et d'hommes vivent reclus, hantés par la peur du lendemain, les privations de toutes sortes et l'absence totale de perspectives.

    http://blogs.mediapart.fr/edition/les-invites-de-mediapart/article/200511/un-bateau-francais-pour-gaza
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Proche Moyen-Orient - Page 4 Empty Re: Proche Moyen-Orient

    Message par bye Sam 9 Juil - 6:35

    Flottille de la liberté II => Laissez les partir !!!

    A bord du « Dignité », en route pour Gaza. Quentin Girard
    Un bateau français avec quelques militants à bord, dont Olivier Besancenot et Annick Coupé, a finalement quitté Athènes et mis le cap sur Gaza malgré les embûches. La « Flottille pour Gaza » est ainsi réduite à sa plus simple expression. Le récit de notre envoyé spécial sur le pont du « Dignité ».
    Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article17794.html


    Journal de bord


    Mardi 5 juillet 2011
    Le baroud d’honneur des « flottilleurs » français

    Déclaration de soutien à la Flottille de la Liberté en partance pour Gaza


    Lundi 4 juillet 2011

    Le capitaine américain détenu de manière "choquante"

    Lettre à Catherine Ashton : "Laissez-les partir" - Pierre Galland, président de la coordination européenne des comités et associations pour la Palestine

    Dimanche 3 juillet 2011

    Communiqué AFPS : La Méditerranée n’est pas une mer israélienne !

    Lettre à Alain Juppé

    Mobilisons-nous. Laissez les partir !!!

    Samedi 2 juillet 2011

    Communiqué - La Grèce et l’UE complices du blocus de Gaza

    Aussitôt parti aussitôt arrêté, le bateau américain est rentré au port

    Flottille vers Gaza : trois Français victimes d’une « ratonnade »

    Vendredi 1er juillet 2011

    Quelques nouvelles de Grèce

    « Quels que soient les obstacles, nous partirons »

    Manon Massé veut aider les Gazaouis

    Le bateau américain se prépare à partir avant les autres d’Athènes


    Jeudi 30 juin 2011
    La liste des passagers sur le Louise Michel et le Dignité Al Karama

    Les obstacles s’accumulent sur le départ de la Flottille de la Liberté II.

    Bateaux pour Gaza : Israël poursuit ses menaces

    Comment les militants se préparent à l’arraisonnement

    Interview de Julien Bayou, membre de la délégation française

    Un député haut normand à Gaza

    Mercredi 29 juin 2011

    Que doit faire la France face au blocus israélien de la bande de Gaza ?

    Flottille pour Gaza : les journalistes menacés

    Le « Louise Michel » : un bateau de plaisance pour « flottileurs » téméraires

    Pourquoi Israël s’oppose aussi fortement à la flottille vers Gaza


    Mardi 28 juin 2011
    Sabotage d’un des bateaux de la Flottille de la liberté.

    "Flottille de la liberté" : les organisateurs accusent Israël de faire pression pour empêcher le départ des bateaux

    Petit manuel du parfait « flottileur »

    Voguera, voguera pas ?

    Pnina Feiler, du kibboutz à la flottille

    Lundi 27 juin 2011


    Malgré les pressions et menaces de recours à la violence, la flottille prend la mer

    Flottille : Israël revient sur sa menace de sanctionner les médias étrangers

    Flottille pour Gaza : Israël met les médias en garde

    « Nous vous déconseillons formellement d’y aller »

    Dimanche 26 juin 2011

    Un bateau français a quitté la Corse pour la bande de Gaza

    Claude Léostic, pour l’AFPS, sera sur l’un des bateaux français pour Gaza dans la Flottille de la Liberté II

    Samedi 25 juin 2011

    Coup d’envoi de la seconde Flottille de la Liberté : Le second bateau français pour Gaza est parti de France

    Le "Louise Michel" est prêt à partir et rejoindre le "Dignité al Karama"

    Les dernières actions et soutiens


    5 juillet Morlaix (29) : laissez les partir !!!

    5 juillet Besançon (25) : laissez les partir !!!

    5 juillet Annecy (74) : laissez les partir !!!

    5 juillet Colmar (68) : laissez les partir !!!

    6 juillet Nancy (54) : laissez les partir !!!

    6 juillet Grenoble (38) : laissez les partir !!!

    6 juillet Digne (04) : laissez les partir !!!

    6 juillet Bordeaux (33) : laissez les partir !!!

    6 juillet Tarbes (65) : laissez les partir !!!

    6 juillet Bourg en Bresse (01) : laissez les partir !!!

    6 juillet Paris (75) : laissez les partir !!!

    7 juillet Avignon (84) : laissez les partir !!!

    7 juillet Lens (62) : laissez les partir !!!

    7 juillet Beauvais (60) : laissez les partir !!!


    LAISSEZ-LES PARTIR, LAISSEZ-LES PASSER ! signez la pétition en ligne !!!


    -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


    L'AFPS proche de chez vous



    Vous souhaitez agir, adhérer, militer,vous informez... il existe certainement un groupe local de l'AFPS proche de chez vous.
    Pour contacter l'un des 90 groupes locaux de l'AFPS, vous pouvez cliquez sur le lien suivant : http://www.france-palestine.org/rubrique27.html



    Outre le site http://www.france-palestine.org/, plusieurs groupes locaux de l'AFPS ont eux aussi un site dont voici la liste :

    - Lille : http://www.nord-palestine.org/
    - Marseille : http://www.palestine13.marsnet.org/
    - Rennes : http://www.rennespalestine.fr/
    - Lorient : http://france-palestine-pays-de-lorient.over-blog.com/
    - Nantes : http://afps44.france-palestine.org/
    - Deux-Sèvres : http://www.rezocitoyen.org/-Association-France-Palestine-Solidarite-79-.html
    - Pau : http://afpspau.wordpress.com/
    - Bordeaux : http://palestine33.free.fr/
    - Perpignan : http://palestine-perpignan.org/default.aspx
    - Alpes de Haute Provence : http://www.afps04.fr/
    - Grenoble : http://www.afps-isere-grenoble.org/
    - Limoges : http://mdh.limoges.free.fr/support/palestine/present.html
    - Metz : http://afps57.free.fr/
    - Reims : http://afps-reims.fr/
    - Gentilly : http://afpsgentilly.wordpress.com/
    - Albertville : http://www.afps-albertville.fr/
    - Evry : http://www.evrypalestine.org/


    Échos des groupes locaux

    Consulter la rubrique écho des groupes locaux sur le site de l'AFPS : http://www.france-palestine.org/rubrique32.html



    Rendez-vous

    L'Agenda complet de l'AFPS : http://www.france-palestine.org/agenda

    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Proche Moyen-Orient - Page 4 Empty Re: Proche Moyen-Orient

    Message par bye Lun 15 Aoû - 17:40

    Les indignés israéliens occupent Tel Aviv... l’armée israélienne occupe la Palestine...
    | europalestine.com | vendredi 5 août 2011

    vendredi 5 août 2011

    L’entretien d’une armée permanente avec 3 ans de service militaire obligatoire, de check-points, murs, miradors, gardiens de prisons et autres dépenses liées à l’occupation, sans parler de tous les cadeaux faits par l’Etat aux colons, coûtent très cher à la population israélienne. A quand des indignés qui mettront ce problème à l’ordre de jour ?


    Les israéliens ont installé des tentes à Tel Aviv et d’autres endroits pour protester contre le prix des loyers notamment.

    Très peu d’entre eux en profitent pour faire le rapprochement avec la situation des Palestiniens expulsés de leurs maisons, quand elles ne sont pas démolies, avec celles des Bédouins chassés de leurs maisons dans le Neguev, et dont même les tentes sont attaquées.... sans parler des réfugiés.

    Et rares sont ceux qui soulignent que l’occupation constitue un gouffre financier pour le pays.

    A l’extrême-droite, on revanche on ne perd pas l’occasion de vanter les mérites des bas loyers pour ceux qui vont s’installer dans les colonies (bas loyers subventionnés par l’Etat israélien, c’est à dire les contribuables israéliens) .

    "Les colonies sont la « solution idéale » préconise une pétition signée par 42 députés, appelant à la construction de dizaines de milliers de logements supplémentaires en Cisjordanie et à Jérusalem pour résoudre la crise du logement, qui a été remise au premier ministre.

    « Les implantations en Judée-Samarie offrent la solution idéale pour surmonter la pénurie de logements », a affirmé le député Arye Eldad, de l’Union nationale.

    Parmi les signataires figurent des membres du Likoud, le parti de M. Netanyahou, dont plusieurs ministres : Moshé Kahlon (Communications), Michaël Eytan (Services publics), Yossi Peled (sans portefeuille), Youli Edelstein (Information et Diaspora).

    Daniel Hershkowitz, ministre des Sciences et chef du Foyer juif, un mouvement d’extrême droite, ainsi que cinq parlementaires de Kadima, le principal parti d’opposition centriste dirigé par Tzipi Livni, figurent aussi parmi les signataires.

    Quelques militants anticolonialistes essaient de faire entendre leur voix, qui reste bien ténue pour le moment.

    CAPJPO-EuroPalestine


    --------------------------------------------------------------------------------

    Les indignés de Tel Aviv : un combat pour "la justice sociale"
    www.lesinrocks.com
    02/08/2011 | 17H30

    Suite à la hausse des prix du fromage blanc, 100 000 Israéliens ont répondu à un appel au boycott sur Facebook le 15 juin dernier pour faire pression sur les producteurs : pari gagné. Puis les revendications se sont multipliées, allant des automobilistes protestant contre la hausse des taxes sur les carburants, aux milliers de mères manifestant avec des poussettes pour dénoncer la difficulté d’élever des enfants en Israël.

    Mais parmi toutes ces hausses, c’est assurément celle du prix des logements qui a généré la plus forte mobilisation. Elle est devenue le sujet principal d’une contestation menée par des jeunes issus de la classe moyenne qui, diplôme, service militaire et boulot en poche, n’arrivent pas à sortir la tête hors de l’eau et à "avoir une vie normale" dans un pays moderne.

    Alors que les salaires n’ont augmenté que de 17% en cinq ans, le prix des logements aurait augmenté de 63%. Un studio de 30 m2 à Tel Aviv atteint ainsi un loyer de 600 euros. Et il faut compter 1000 euros pour un appartement familial, pour un salaire minimum de 820 euros. En un an, la ville a connu une hausse de 32% du prix du logement, 17% à Jérusalem.

    Suivant le modèle des indignés espagnols, la jeunesse israélienne a choisi de médiatiser sa contestation en plantant des tentes sur les trottoirs du très huppé boulevard Rothschild. Qualifiés par la droite locale d’"enfants gâtés" de Tel-Aviv, ou de jeunes "bobos de gauche" refusant d’aller s’installer dans des villes moins en vogue, ces manifestants modernes, connectés sur Facebook ou Twitter via leur Ipad sous les tentes, ont été rejoints par des gens de tout âge et de tout niveau social.

    Selon un sondage publié dans Haaretz, 81% des Israéliens pensent aujourd’hui que la "protestation des tentes" découle d’une "véritable détresse" et non d’un caprice infondé. Autre signe fort, la Histadrout, syndicat national des travailleurs israéliens, s’est dernièrement ralliée au mouvement. Au total, ils étaient près de 100 000 manifestants, samedi dernier dans les rue de Tel Aviv, et 50 000 dans les autres villes du pays à réclamer " la justice sociale, et pas la charité".

    Face à cette foule revendicatrice et déterminée, le Premier ministre Benjamin Netanyahu semble désemparé. Après la manifestation de samedi, il s’est décidé à nommer une "équipe inter-ministérielle chargée de présenter un plan pour alléger le poids économique sur les citoyens". Après quoi il aurait également proposé l’établissement d’une "table ronde à laquelle seront conviés des représentants des différents secteurs de la population". Une proposition rejetée par les manifestants, qui exigent de le rencontrer personnellement et ce devant les caméras de télévision.

    "Il s’agit d’une manoeuvre de la part du Premier ministre. Nous descendons dans la rue pour exiger un changement de système alors que lui se contente de former une commission en cherchant ainsi de se défausser de ses responsabilités", estime Dapni Leef, une des leaders du mouvement.

    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Proche Moyen-Orient - Page 4 Empty Re: Proche Moyen-Orient

    Message par bye Jeu 1 Sep - 10:41

    Les combats dans la ville syrienne de Lattaquié ont fait fuir des milliers de réfugiés palestiniens d'un camp. Le printemps arabe risque de fragiliser la situation de ces réfugiés sous assistance des Nations Unies.
    Les tirs des forces de sécurité syriennes de ces derniers jours sur la ville de Lattaquié, le premier port du pays, ont fait fuir plus de la moitié des 10 000 réfugiés palestiniens du camp de Raml, selon l'Agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA).

    L’ONU a octroyé le statut spécial de "réfugié palestinien" aux citoyens qui résidaient en Palestine mandataire (sous mandat britannique) entre 1946 et mai 1948 et qui ont quitté ce territoire suite à la guerre israélo-arabe de 1948-1949, ainsi qu’aux descendants de ces personnes. Selon les chiffres de l’agence qui a été créée au sein des Nations unies afin d’assister ces réfugiés palestiniens (UNRWA), leur nombre s’est multiplié par 5 en 60 ans : ils étaient 914 221 en 1950 et ils sont 4 966 664 en janvier 2011.

    Citoyenneté au compte-gouttes
    Ces réfugiés palestiniens vivent en Jordanie (2 millions), dans la bande de Gaza (1,2 million), en Cisjordanie (850 000), au Liban (455 000) et en Syrie (496 000), en partie dans 58 camps officiels. Israël a toujours refusé le retour de ces réfugiés. Mais l’asile politique et la citoyenneté leur ont été accordés au compte-goutte par les pays arabes.

    La Jordanie est le pays qui accueille le plus grand nombre de réfugiés palestiniens et c’est le seul pays où ils se voient octroyer un passeport national. Au Liban, les réfugiés palestiniens n’ont pas la possibilité d’être naturalisés et n’ont accès ni au réseau de santé publique, ni au système éducatif. Ils dépendent donc totalement de l’assistance de l’UNRWA.

    Le pouvoir du Hamas est en Syrie
    En Syrie, les réfugiés palestiniens disposent des mêmes droits que les citoyens syriens, tout en étant soumis à un contrôle politique très strict. C'est à Damas, la capitale syrienne, que se trouve le véritable cœur pouvoir du mouvement politique et religieux palestinien Hamas, sa direction politique, et son chef Khaled Mechaal. Les réfugiés palestiniens expriment souvent de la reconnaissance envers le régime al-Assad, pour la protection dont ils ont bénéficié. Dans la révolte qui s'est installée en Syrie l'une des inconnue, c'est la position qu'adoptera le Hamas. Le mouvement a expliqué au gouvernement syrien qu'il ne voulait pas intervenir dans les affaires d'un autre Etat. Les autorités syriennes lui auraient clairement répondu : "Tout qui n'est pas avec nous, est contre nous". Les relations se seraient tellement dégradées que le groupe palestinien envisagerait de quitter Damas.

    Tant qu’il n’y aura pas de solution définitive au conflit israélo-arabe, le problème des réfugiés palestiniens restera posé. Les dirigeants palestiniens revendiquent le "retour" de ceux-ci dans des territoires qui sont aujourd’hui israéliens. Et la grande majorité des Israéliens refuse ce retour, craignant que cela crée un déséquilibre démographique et que l’Etat ne soit plus à majorité juive. En attendant, les réfugiés palestiniens n’ont pas été intégrés dans la population des pays qui les accueillent, notamment dans l'espoir de leur permettre un jour un retour collectif. Il existe aussi une diaspora palestinienne, composée de Palestiniens qui vivent à l’étranger, mais qui non pas le statut de réfugiés palestiniens.

    RTBF, le 17/08/2011

    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Proche Moyen-Orient - Page 4 Empty Re: Proche Moyen-Orient

    Message par bye Dim 25 Sep - 20:59

    Appel : 50 raisons de dire oui à un Etat palestinien

    Des ONG israéliennes pour la paix tentent de convaincre leurs compatriotes de dire "oui" à la reconnaissance de la Palestine.

    Nouvel Obs le 21 septembre

    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/palestine-onu/20110921.OBS0781/appel-50-raisons-de-dire-oui-a-un-etat-palestinien.html
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Proche Moyen-Orient - Page 4 Empty Re: Proche Moyen-Orient

    Message par bye Ven 21 Oct - 6:28

    Salon Milipol, la France complice de la violation du droit

    Alors que s’ouvre à Paris le salon Milipol, sous l’égide du ministère de l’Intérieur, nous appellons à une plus grande transparence et au respect du droit dans les transferts du matériel de sécurité et de maintien de l’ordre entre la France et Israël.

    http://www.ldh-france.org/Salon-Milipol-la-France-complice
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Proche Moyen-Orient - Page 4 Empty Re: Proche Moyen-Orient

    Message par bye Dim 18 Nov - 8:46

    Israël-Palestine, l’impasse permanente de la solution militaire:
    le Mouvement de la Paix demande l’arrêt immédiat des hostilités à Gaza

    Avec la reprise d’opérations ciblées sur la bande de Gaza, qui ont eu pour conséquence l’assassinat d’Ahmad Jabbari, chef de la branche militaire du Hamas, Israël prend la responsabilité d’une relance de la violence au Proche-Orient

    http://www.mvtpaix.org/communiques/2012/Gaza-2012.php
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Proche Moyen-Orient - Page 4 Empty Re: Proche Moyen-Orient

    Message par bye Sam 24 Nov - 10:15


    Ce qu’on ne vous dit pas sur l’opération militaire d’Israël à Gaza

    Vincent Lamigeon | mediabenews.wordpress.com | vendredi 23 novembre 2012

    vendredi 23 novembre 2012



    Ce qu’on ne vous dit pas sur l’opération militaire d’Israël à Gaza
    Vincent Lamigeon | mediabenews.wordpress.com | vendredi 23 novembre 2012

    L’accord de cessez-le-feu signé entre Israël et le Hamas a mis un terme, au moins provisoirement – à l’opération « Pilier de défense ». Au-delà des enjeux politiques, ce conflit aura permis à Tsahal de tester l’efficacité d’un bouclier antimissile qui… intéresse la Corée du Sud.


    En août 2012, Le secrétaire d’Etat américain à la Défense, Leon Panetta et son homologue israélien Ehud Barak présentait à la presse « Iron Dome », un système de défense aérienne mobile, développé par la société israélienne Rafael Advanced Defense Systems, conçu pour intercepter de jour comme de nuit des roquettes ou des obus de courte portée (de 4 à 70 kilomètres)

    « Iron Dome », ou Dôme de Fer. Le nom rappelle étrangement les projets de guerre des étoiles de l’administration Reagan dans les années 80. C’est pourtant bien sur le territoire israélien qu’est en train de s’illustrer Iron Dome, le système antimissile développé par la société israélienne Rafael pour abattre en vol des missiles de 4 à 70 km de portée. « 853 roquettes tirées de Gaza ont frappé Israël depuis le début de l’opération Pilier de Défense, 412 autres ont été interceptées. Total 1.265″, indique ce matin le compte Twitter officiel de Tsahal. Ce qui donne un taux de réussite de 32,5%, l’armée israélienne évoquant plutôt le chiffre de 75 à 90%, car le système ne vise que les roquettes se dirigeant vers des zones habitées.

    La bande de Gaza, terrain de jeu idéal pour le système antimissile israélien ? « L’opération sur Gaza n’a évidemment pas été lancée pour des raisons industrielles, mais elle est récupérée par le lobby militaro-industriel qui en fait une formidable publicité pour les équipements militaires israéliens, comme Iron Dome, les missiles ou les drones, souligne Pierre Razoux, directeur de recherche à l’Institut de recherche stratégique de l’Ecole militaire, et auteur de Tsahal : Nouvelle histoire de l’armée israélienne (éd. Perrin). Le groupe Dassault avait un peu bénéficié de la même exposition pour ses Mirage avec les guerres israélo-arabes de 1967 et 1973. »

    L’Etat hébreu tente depuis plusieurs mois de vendre l’Iron Dome à la Corée du Sud, qui pourrait ainsi se protéger d’éventuels tirs de missiles conventionnels du voisin nord-coréen. Israël essaierait aussi d’exporter en Corée du Sud et en Inde le système anti-missiles balistiques (longue portée) Arrow 2, développé par l’israélien IAI et l’américain Boeing.

    Des champions qui exportent 80% de leur production

    De fait, malgré sa population de 7,8 millions d’habitants seulement, Israël est le huitième exportateur mondial d’armement, avec 12,9 milliards de dollars de contrats exports signés entre 2004 et 2011 selon le service de recherche du Congrès américain (CRS). Le dernier rapport au parlement français sur les exportations d’armement mettait même le pays au cinquième rang mondial, avec 5,3% de part de marché. Les champions locaux Elbit Systems, IAI, et Rafael figurent respectivement aux 38e, 41e et 48e rangs mondiaux des groupes de défense du magazine Defense News, avec 8,2 milliards de dollars de chiffre d’affaires cumulé, dont 80% en moyenne réalisés à l’export.

    Comment expliquer de tels résultats ? Israël, en état de guerre quasi-permanente, s’est toujours servi de ces opérations pour développer son industrie de défense. Tel Aviv a ainsi été précurseur sur l’utilisation des drones de surveillance, dès la fin des années 70. Israël reste le deuxième acteur mondial du secteur, derrière les Etats-Unis : le Harfang français, utilisé en Afghanistan et en Libye, est un Heron israélien francisé.

    « Les groupes israéliens ne conçoivent pas de systèmes d’armes complexes, comme des sous- marins, des chasseurs ou des porte-avions, mais ils se sont concentrés sur des niches, notamment les drones, les capteurs ou les radars », expliquait récemment à Challenges, Bertrand Slaski, consultant à la Compagnie européenne d’intelligence stratégique (CEIS). Parmi les bestsellers israéliens, les drones Heron et Hermes 450, ou encore le missile antichar Spike. »Israël est aussi très fort sur le segment du « retrofit », la modernisation d’équipements militaires », indique Pierre Razoux.

    Combien coûte Iron Dome ?

    Iron Dome pourrait être le prochain carton commercial sur la liste. Ce système consiste en un radar de détection et de pistage des roquettes, qui transmet ses informations à un système qui évalue les risques pour les zones habitées. Si le risque est fort, l’ordre est donné à une des cinq batteries actuellement installées sur camions – sur treize prévues à terme pour couvrir tout le territoire israélien – de tirer des missiles intercepteurs. Le problème, c’est que le système coûte cher : chaque tir coûterait, selon les estimations, entre 35.000 et 50.000 dollars, pour détruire en vol des roquettes à quelques centaines de dollars. De même, si les tirs de roquettes sont tirées de très près, le système n’a pas le temps d’entrer en action.

    Iron Dome n’est d’ailleurs qu’une des trois couches d’un véritable bouclier antimissiles israélien encore en cours de développement. Il traite avant tout les missiles artisanaux Qassam, des missiles Grad ou les Fajr-5, engins de plus longue portée de conception iranienne. La deuxième couche est David’s Sling (la Fronde de David), conçue en partenariat avec l’américain Raytheon pour intercepter les missiles moyenne portée (70 à 250 km). Le dernier étage de la fusée est le fameux système Arrow de défense antimissile balistique (Arrow 2, Arrow 3 étant en développement), conçu par IAI et Boeing. Derrière l’expertise technologique israélienne, le porte-monnaie et la puissance de feu de R&D des Etats-Unis ne sont jamais loin.

    « Israël a bénéficié en 2012 d’une aide américaine de 3 milliards de dollars, en plus des divers partenariats industriels avec les groupes américains », souligne Pierre Razoux. Une aide parfois à double tranchant : Washington avait bloqué, en 2000, une vente par Israël d’avions de surveillance AWACS à la Chine et interdit toute exportation qui pourrait concurrencer directement ses propres industriels.

    Vincent Lamigeon

    https://mediabenews.wordpress.com/2012/11/23/ce-quon-ne-vous-dit-pas-sur-loperation-militaire-disrael-a-gaza/
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Proche Moyen-Orient - Page 4 Empty Re: Proche Moyen-Orient

    Message par bye Sam 1 Déc - 9:44



    La Palestine à l’ONU ! Et maintenant ?

    Communiqué de l’AFPS | france-palestine.org | vendredi 30 novembre 2012

    vendredi 30 novembre 2012





    - La Palestine à l’ONU ! Et maintenant ?
    Communiqué de l’AFPS | france-palestine.org | vendredi 30 novembre 2012
    - ONU - Le détails du vote du 29 novembre 2012
    Gerard Fredj | israel-infos.net | vendredi 30 novembre 2012
    - ONU - 29 novembre, l’autre vote
    Mylène Sebbah | israel-infos.net | vendredi 30 novembre 2012



    --------------------------------------------------------------------------------



    haut de page

    france-palestine.org

    La Palestine à l’ONU ! Et maintenant ?
    Communiqué de l’AFPS | france-palestine.org | vendredi 30 novembre 2012


    La Palestine vient d’être admise comme Etat non-​​membre au sein des Nations Unies par 138 voix pour, 9 voix contre et 41 abs­ten­tions. Comme elle l’avait fina­lement annoncé la France a voté pour, entraînant des par­te­naires euro­péens sur ce même vote.

    Nous nous réjouissons hau­tement de cette situation. C’est une pré­cieuse vic­toire diplomatique.

    Ce vote marque, en effet, une étape impor­tante dans la lutte du peuple pales­tinien pour la pleine réa­li­sation de ses droits nationaux.

    Le texte adopté basant l’entrée de l’Etat de Palestine au sein des Nations unies qui se réfère notamment aux réso­lu­tions 181 et 194 de l’Assemblée générale, stipule expres­sément que cette admission se fait « sans pré­judice des droits acquis, pri­vi­lèges et rôle de l’OLP à l’ONU en tant que repré­sentant du peuple pales­tinien. » Cet Etat doit avoir des fron­tières pré­cisées, celles de 1967, et une capitale : Jérusalem-​​Est.

    Ainsi les énormes pres­sions américano-​​israéliennes ne sont pas par­venues à empêcher le vote ou à en édul­corer la portée : il est clair que pour sortir des diverses impasses nées après Oslo, le droit inter­na­tional est le seul fon­dement pour qu’aboutissent de futures négo­cia­tions et la paix.

    Ce vote et ces résultats ne sau­raient pour autant cacher que beaucoup reste à faire pour mettre un terme à la stra­tégie israé­lienne de colo­ni­sation et de dépos­session et que pour qu’enfin, deux Etats viables, vivent côte à côte et en sécurité.

    L’unité nationale inter-​​palestinienne, affirmée au Caire, relancée à Doha est de nouveau en marche depuis l’échec essuyé par Neta­nyahou dans l’agression contre Gaza en ce mois de novembre. Elle sera un des éléments du nouveau rapport de forces qu’il faut main­tenant tra­vailler à élargir. Les deux autres « piliers » des avancées futures sont la résis­tance popu­laire à l’intérieur, d’une part, et la soli­darité inter­na­tionale, d’autre part.

    Nous nous sommes mobi­lisés avec succès pour amener la France à prendre une position conforme au rôle que notre pays doit jouer dans le monde.

    Dans la logique de son vote à l’ONU, la France doit à présent recon­naître l’Etat de Palestine et exercer de réelles pres­sions sur Israël dont les diri­geants ont érigé la vio­lation du droit en principe stratégique.

    Elle doit prendre sans tarder des mesures concrètes pour qu’il soit mis un terme à l’impunité de cet Etat. Il serait illu­soire de penser que des négo­cia­tions directes, en tête à tête, et « sans condi­tions » pour­raient aboutir. La Com­mu­nauté inter­na­tionale a fait bouger les lignes aujourd’hui. Elle doit continuer à le faire.

    La bataille d’opinion a marqué un point important aujourd’hui. Nous avons l’ambition d’élargir et d’amplifier le mou­vement de soli­darité afin, plus que jamais, de sou­tenir la lutte du peuple pales­tinien pour la réa­li­sation de ses droits nationaux légitimes.

    Le bureau national

    --------------------------------------------------------------------------------



    haut de page

    israel-infos.net

    ONU - Le détails du vote du 29 novembre 2012
    Gerard Fredj | israel-infos.net | vendredi 30 novembre 2012

    ONU - Le détails du vote du 29 novembre 2012
    par
    Le vote permettant aux palestiniens d’accéder au statut d’Etat non membre requérait une majorité des deux tiers des pays votants à cette session de l’Assemblée générale de l’Onu.
    Cent trente huit états ont voté en faveur du texte, quarante et un se sont abstenus, e neuf ont voté contre.
    Nous vous proposons de découvrir le détail des votes, pays par pays.


    En Europe, seule la République Tchèque a voté contre - 9 votes contre au total.
    Ont également voté contre : Israël, les Etats-Unis, le Canada, la République tchèque, le Panama, les Iles Marshall, Nauru, la Micronésie, Palau

    Chez les abstentionnistes (41 votes) on trouve 11 pays européens : Allemagne, Bulgarie, Estonie, Grande-Bretagne, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Pays-Bas, Pologne, Roumanie, Slovaquie

    Les autres pays abstentionnistes :
    Albanie, , Andorre, Australie, Bahamas, Barbade, Bosnie Herzégovine, Cameroun, Colombie, Corée du Sud, Croatie, République démocratique du Congo, Fidji, Guatemala, Haïti, Macédoine, Malawi, Moldavie, Monaco, Mongolie, Montenegro, Papouasie Nouvelle Guinée, Paraguay, Rwanda, Samoa, Saint Marin, Singapour, Slovénie, Togo, Tonga, Vanuatu

    Parmi les 138 états qui ont voté pour la résolution palestinienne, on trouve 14 pays européens. Autriche, Belgique, , Chypre, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Irlande, Italie, Luxembourg, Malte, Portugal et Suède.

    Les autres sont :

    Afghanistan, Afrique du Sud, Albanie, Algérie, Angola, Antigua-Barbuda, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Azerbaïdjan, Bahrein, Bangladesh, Biélorussie, Bélize, Bhoutan, Birmanie, Bolivie, Botswana, Brésil, Brunei, Burkina Faso, Burundi, Cambodge, Cap Vert, République centrafricaine, Chili, Chine, Comores, Congo, Costa Rica, Côte d’Ivoire, Cuba, Djibouti, Dominique, République dominicaine, Emirats arabes unis, Equateur, Egypte, Salvador, Erythrée, Ethiopie, Gabon, Gambie, Géorgie, Ghana, Grenade, Guinée, Guinée Bissau, Guyana, Honduras, Islande, Inde, Indonésie, Iran, Irak, Jamaïque, Japon, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Koweït, Kirghizstan, Laos, Liban, Lesotho, Libye, Liechtenstein, Malaisie, Maldives, Mali, Mauritanie, île Maurice, Mexique, Maroc, Mozambique, Namibie, Népal, Nouvelle Zélande, Nicaragua, Niger, Nigeria, Norvège, Oman, Ouganda, Ouzbékistan, Pakistan, Pérou, Philippines, Qatar, Russie, Saint Kitts-Nevis, Ste Lucie, St Vincent-Grenadines, Sao Tome Principe, Sénégal, Serbie, Seychelles, Sierra Leone, Salomon (îles), Somalie, Sud Soudan, Soudan, Sri Lanka, Surinam, Suisse, Swaziland, Syrie, Tadjikistan, Tanzanie, Tchad, Thaïlande, Timor Leste, Trinidad-Tobago, Tunisie, Turquie, Turkménistan, Tuvalu, Uruguay, Venezuela, Vietnam, Yémen, Zambie, Zimbabwe.

    --------------------------------------------------------------------------------



    haut de page

    israel-infos.net

    ONU - 29 novembre, l’autre vote
    Mylène Sebbah | israel-infos.net | vendredi 30 novembre 2012


    Ce jour-là en 1947, les membres de la toute nouvelle organisation internationale, érigée sur les cendres de la SDN, étaient convoqués pour voter dans un édifice qui avait été autrefois une patinoire pour un vote qui a changé le monde.



    Les témoignages de ce vote mémorable de 1947 décrivent un après-midi froid de novembre.
    Les voitures des délégués arrivent par vagues devant le bâtiment gris à Flushing Meadow, en banlieue de New York.
    Les foules se sont rassemblées à l’extérieur. L’ambiance est électrique. Des millions de personnes partout dans le monde écoutent la retransmission en direct à la radio.

    Le vote doit décider de la partition du territoire du mandat britannique sur la Palestine en deux États, l’un pour les Juifs, l’autre pour les Arabes (à l’époque, Juifs et Arabe étaient "de Palestine et palestiniens").
    Pour passer, la résolution a besoin d’une majorité des deux tiers.
    Les Juifs ont déjà déclaré qu’ils l’accepteraient, les Arabes qu’ils la rejetteraient.

    Fébriles, les lobbyistes des deux camps s’activent pour rallier à leur cause le maximum de délégués. D’autant qu’un premier vote a eu lieu quatre jours auparavant, le 25 novembre 1947, et qu’il a manqué une voix pour que le plan de partage soit accepté.
    Ce jour-là, le 29 novembre, Oswaldo Aranha, préside la réunion autour d’une table haute. À côté de lui, le secrétaire général, Trygve Lie, un Norvégien.
    En face d’eux, une carafe d’eau en verre et des microphones métalliques semblables à des œufs durs.

    Derrière eux, un gigantesque tableau du globe les surplombe.
    Face aux deux hommes, disposés en demi-cercle, les membres des délégations.
    La vidéo de ce vote historique et les discussions qui l’ont précédé, ont été conservés par le Fonds d’Archives du Film Juif Spielberg ; elle est disponible en ligne.
    Le film, granuleux et tressautant, nous restitue néanmoins la densité dramatique de ce qui s’est joué ce jour-là.

    La séance de vote proprement dit commence.
    À l’appel de son pays, par ordre alphabétique, chaque délégué n’a le choix qu’entre trois petits mots pour faire ou défaire l’Histoire : "Oui", "Non" ou "Abstention".
    C’est le tour de la France, l’auditoire retient son souffle. Tout le monde pense que la France va s’abstenir.
    Lorsque son délégué déclare : "Oui", les partisans sionistes qui animent les galeries, éclatent en bruyants applaudissements.
    David Horowitz, le délégué sioniste, témoigne : "L’excitation est à son comble. On ressent comme une douleur physique.".

    Le président intervient énergiquement et rappelle à l’ordre le public. Le vote peut reprendre. C’est fini. Le président frappe de son marteau sur la table et entame la lecture du résultat.
    Tout le monde a déjà fait son calcul et coché les bâtons sur un bout de papier.
    Néanmoins, dans les galeries, derrière les postes de radio, le temps suspend son vol.

    Pendant que Aranha parlait, écrit Horowitz, un sentiment s’est saisi de nous, un de ces sentiments uniques dans la vie d’un homme. Au-dessus de nous, il nous semblait entendre le battement des ailes de l’Histoire".
    "Trente-trois en faveur, treize contre, onze abstentions. La motion est adoptée".
    Les États arabes sont sous le choc, furieux. Le secrétaire général, Trygve Lie, ne demande pas son reste, il se lève et file hors de la salle de l’Assemblée.

    Le Haut Comité arabe lui écrit immédiatement pour l’informer que les Arabes de Palestine "ne se soumettront jamais".
    Le seul moyen d’établir la partition, écrit-il, est d’abord de "les" éliminer tous - hommes femmes et enfants
    Les instances islamiques au Caire appellent au "djihad dans le monde entier pour la défense de la Palestine arabe".

    À Jérusalem, la dirigeante sioniste Golda Meyerson, devenue Golda Meir, s’adresse à la foule en liesse, depuis le balcon de l’immeuble de l’Agence Juive
    : "Depuis deux mille ans, nous avons attendu notre délivrance.
    Maintenant qu’elle est là, elle est si grande et merveilleuse que cela dépasse les mots humains. Juifs, s’écrie-t-elle, Mazel tov !".

    La suite, on la connaît, guerres et violences se succèdent depuis soixante-cinq, depuis ce jour qui est considéré par le monde arabe, comme la "Nakba" - la catastrophe.
    Des tentatives de conciliation aussi, Sadate à Jérusalem le 20 novembre 1977, trente ans après, presque jour pour jour. Camp David en 1979, les Accords d’Oslo en 1994. Différentes offres de partition israéliennes en 2000, 2001 et 2008, toujours refusées.

    En 1947, le vote mémorable du 29 novembre décidait du partage d’une terre pour la création de deux États. Mahmud Abbas, président de l’Autorité palestinienne et Saeb Erekat, négociateur pour les Palestiniens, ont depuis reconnu que ce refus avait été une erreur.
    Ils ont obtenu, hier, la reconnaissance d’ une entité sur un territoire fractionné, bien moindre que ce qui leur avait été donné en 1947, en la hissant au statut d’État observateur.

    Un sondage publié vendredi montre que 71% des israéliens ne savent plus à quoi correspond la date du 29 novembre 1947, tous âges confondus (le pourcentage monte à 86 dans la communauté orthodoxe).
    Il n’y a que dans les unités combattantes de l’armée que 62% des répondants connaissaient la réponse.

    http://www.france-palestine.org/La-Palestine-a-l-ONU-Et-maintenant
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Proche Moyen-Orient - Page 4 Empty Re: Proche Moyen-Orient

    Message par bye Sam 2 Fév - 8:46

    Un rapport du Conseil des droits de l’homme de l’ONU demande l’arrêt des colonies israéliennes
    LIBERATION.FR | JEUDI 31 JANVIER 2013
    jeudi 31 janvier 2013


    La Pakistanaise Asma Jahangir (d), la Française Christine Chanet et la Botswanaise Unity Dow présentent le rapport de l’ONU sur les colonies israéliennes, le 31 janvier 2013 à Genève (Photo Fabrice Coffrini. AFP)
    Un rapport d’experts indépendants commandé par la Conseil des droits de l’Homme des Nations unies a demandé jeudi l’arrêt immédiat des colonisations dans les territoires palestiniens occupés et le retrait progressif de tous les colons, évoquant pour la première fois un éventuel recours devant la Cour pénale internationale.

    Selon ce rapport rendu public jeudi à Genève, "un nombre important de droits de l’homme des Palestiniens sont violés de manières et de façons diverses en raison de l’existence de ces colonies de peuplement".

    Israël a imméditament rejeté ce rapport d’experts, jugeant qu’il était "biaisé". "Des mesures contre-productives telles que ce rapport ne feront que saper les efforts pour trouver une solution durable au conflit israélo-palestinien", a affirmé dans un communiqué le ministère israélien des Affaires étrangères.

    "Malheureusement, le Conseil des droits de l’Homme se distingue par son approche unilatérale et systématiquement partiale à l’encontre d’Israël", a accusé le ministère.

    "Conformément à l’article 49 de la quatrième Convention de Genève, Israël doit cesser toute activité de peuplement dans les colonies et ce sans conditions préalables. Il doit immédiatement commencer un processus de retrait de tous les colons des territoires occupés", souligne le rapport dans ses recommandations.

    Cet article des Conventions de Genève se réfère à l’interdiction pour la puissance occupante de transférer des populations dans des territoires occupés. D’autres articles de cette convention sont violés, notamment par les destructions de maisons, les arrestations et poursuites contre des enfants et leur transfert en Israël, ont indiqué à la presse les experts.

    Le document sera soumis le 18 mars aux 47 Etats membres permanents du Conseil des droits de l’Homme des Nations unies. Celui-ci avait mandaté "une mission internationale indépendante d’établissement des faits" pour étudier les effets des colonies de peuplement dans les territoires palestiniens. La mission est constituée de troix experts, la Française Christine Chanet qui la dirigeait, la Pakistanaise Asma Jahangir et la Botswanaise Unity Dow.

    La mission appelle "tous les Etats membres" des Nations unies à assumer leurs obligations et responsabilités au regard des lois internationales dans leurs relations avec un Etat "violant les normes péremptoires des lois internationales", spécifiquement en "ne reconnaissant pas une situation illégale résultant des violations israéliennes".

    Israël boycotte depuis mars 2012 les réunions du Conseil des droits de l’Homme suite au mandat donné par le Conseil à cette mission. Il ne s’est pas présenté mardi pour l’examen périodique de la situation des droits de l’Homme en Israël, devenant le premier Etat à boycotter ce processus régulier des Nations unies.

    En dépit des demandes écrites de coopération répétées auprès des autorités israéliennes, la mission n’a obtenu aucune réponse et n’a pas pu se rendre dans les territoires. Elle a travaillé notamment depuis Amman en Jordanie et a contacté, outre de multiples représentants de la société palestinienne, des représentants de la société civile israélienne. "Sur le terrain, ce que nous avons vu, c’est du désespoir, y compris au sein de la société civile israélienne", a souligné Mme Jahangir.

    Le rapport indique que "les colonies de peuplement sont maintenues et développées à travers un système de ségrégation total entre les colons israéliens et la population habitant dans les territoires occupés". "Ce système de ségrégation est soutenu et facilité par un contrôle militaire et de maintien de sécurité stricts au détriment des droits du peuple palestinien", ajoute le rapport. Les juristes ont souligné que les violations "font partie d’une politique poursuivie par les différents gouvernements israéliens".

    Constatant les violations de "certaines obligations selon les lois humanitaires internationales", le rapport souligne la compétence de la Cour pénale internationale. Cette référence à la CPI "n’a jamais été évoquée dans quelque rapport que ce soit", a souligné Mme Chanet.

    Depuis la guerre des six jours de 1967, 250 colonies ont été crées, occupées par quelque 520.000 colons. Elles conduisent "à une annexion rampante qui empêche la création d’un Etat palestinien viable et avec une continuité", affirme le rapport.




    ****
    Transmis par Jacqueline Rame
    Thu, 31 Jan 2013 11:41:52 +0100 (CET)

    http://www.liberation.fr/depeches/2013/01/31/colonies-israeliennes-un-rapport-de-l-onu-demande-le-retrait-des-colons_878179
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Proche Moyen-Orient - Page 4 Empty Re: Proche Moyen-Orient

    Message par bye Sam 9 Fév - 9:51

    Le Qatar démasqué !
    AREZKI LOUNI | LEXPRESSIONDZ.COM | LUNDI 4 FÉVRIER 2013
    mardi 5 février 2013


    Le Qatar démasqué !
    Arezki Louni | lexpressiondz.com | lundi 4 février 2013


    FINANCEMENT DE LA DROITE ISRAÉLIENNE, SOUTIEN AU TERRORISME, DÉSTABILISATION DES PAYS ARABES... ET ACHAT DE LA COUPE DU MONDE

    Une alliance aux dépens de la cause palestinienne
    Selon l’ancienne chef de la diplomatie israélienne, l’Emirat a financé les campagnes du Likoud, du Premier ministre Benjamin Netanyahu, et Israël Beïtenou du ministre des Affaires étrangères, Avigdor Liebermann.


    Qui sème la « révolution », récolte le chaos. L’Emirat du Qatar, véritable parrain des pseudos « printemps arabes », vient d’être piégé par ses propres manigances. Ce minuscule Etat, qui aurait pu s’appeler « Al Jazeera » - cette chaîne de télévision qui continue d’attiser le feu de la discorde dans les pays arabes - ne recule devant rien. Il est même prêt à s’allier avec le diable et à sacrifier les causes nobles pour s’arroger le leadership du Monde arabe.
    Après le scandale de l’« achat » de la Coupe du Monde 2022, révélé il y a moins d’une semaine par le magazine France Football, c’est au tour de l’ancienne ministre israélienne des Affaires étrangères, Tzipi Livni, de jeter un autre pavé dans la mare, en soulevant littéralement le « Kamis » de l’émir du Qatar. S’exprimant sur une chaîne de télévision israélienne, juste après les législatives emportées par le Likoud de Benyamin Netanyahu, l’« amie » de Cheikha Moza, a affirmé sur un plateau de télévision, en Israël, que le Qatar a financé, lors des dernières élections législatives, les campagnes du Likoud du Premier ministre, Benjamin Netanyahu, et Israël Beïtenou du ministre des Affaires étrangères, Avigdor Liebermann.
    Les deux responsables israéliens auraient empoché, respectivement 3 millions et 2,5 millions de dollars. Selon la responsable du parti Kadima, certains hauts responsables « commettent une grave erreur, car nous apparaissons dans le monde comme des voleurs de grand chemin ». Pour elle, « le Qatar est un pays ami et je suis personnellement très amie avec Madame Moza, mais il s’agit de notre Etat et de notre démocratie qu’il ne faut pas discréditer dans le monde ». Le plus curieux dans tout cela, est que les deux formations sont connues pour leur hostilité au Monde arabe. D’autant plus qu’elles prônent une intense vague de colonisation, tout en s’opposant à la création d’un Etat palestinien indépendant. Quelle en est donc la contrepartie ? Selon des sources concordantes, Doha aurait obtenu des deux partis d’extrême droite israélienne, la création, sous réserve de leur élection, d’une fédération jordano-palestinienne, présidée par le mouvement Hamas. Un vieux « projet » remis au goût du jour, à la faveur de l’éclatement du Monde arabe.
    Ce qui est d’autant plus curieux c’est le fait que les autorités qataries n’ont pas réagi aux déclarations de Livni, alors que du côté de la presse occidentale, c’est le silence radio. L’objectif est donc, somme toute, clair : il s’agit pour l’Occident de faire de l’Emirat du Qatar un sous-traitant de ses desseins de déstabilisation et d’atomisation du Monde arabe. Leur principal objectif est la mise en oeuvre du projet du Grand Moyen-Orient, revu et corrigé, par l’installation, de petits États théocratiques, sans objectifs, ni assise démocratique.
    De fait, la « bombe » lâchée par Livni, confirme les grands soupçons qui pèsent sur cet émirat de moins de 500.000 habitants, devenu ces derniers temps le financier de la mort de l’Occident dans les quatre coins du monde, notamment dans le monde arabo-musulman. Ce qui se passe aujourd’hui en Egypte, en Tunisie, en Libye, en Syrie... et même dans le Sahel, répond à un plan de déstabilisation prédéfini pour plonger ces pays dans les ténèbres du Moyen âge, avec des fetwas « grassement » financées par l’Emirat de Cheikh Hamad.
    Sur un autre chapitre, et en plus des révélations de France Football concernant les « magouilles » ayant présidé à l’octroi de l’organisation de la Coupe du Monde 2022 au Qatar, le journal français, Le Canard enchaîné a révélé, il y a six mois, documents à l’appui, que le Qatar finance le Mujao et autres groupes terroristes au nord du Mali. Comme il l’a également fait en Libye en soutenant les rebelles islamistes qui continuent de mettre le pays à feu et à sang. L’émir Hamad n’a-t-il pas déclaré en personne que le Qatar finance les rebelles syriens et tous les mercenaires islamistes qui viennent de tous les pays arabes combattre en Syrie. Ainsi, et au lieu de venir à la rescousse des populations palestiniennes, notamment ces enfants de Ghaza victimes des raids meurtriers israéliens, le Qatar apporte son soutien à l’extrême droite israélienne, celle-là même qui affiche sa haine viscérale aux Arabes et à la création d’un Etat palestinien indépendant.
    D’ailleurs, la visite du cheikh Hamad Bin Khalifa à Ghaza, quelques jours avant le raid israélien, a été mal perçue par le mouvement Fatah. « Cette visite n’est pas la bienvenue, parce qu’elle vise à consacrer la division et la séparation entre la Cisjordanie et la bande de Ghaza. »
    Cette visite ne sert que l’entité sioniste selon le Fplp, qui rappelle que « le sang des milliers d’enfants syriens, libyens et yéménites versé à cause des fonds et des médias qataris ne permettra pas à ce visiteur de redorer son blason ». Ce qui a conforté le deal relevé par Tzipi Livni, concernant la création d’une fédération jordano-palestinienne. Les masques sont tombés.

    http://www.lexpressiondz.com/actualite/168433-le-qatar-demasque.html
    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Proche Moyen-Orient - Page 4 Empty Re: Proche Moyen-Orient

    Message par bye Sam 30 Mar - 12:35

    Un rapport de l’ONU : ou Israël retire tous ses colons ou il s’expose à la CPI
    HARRIET SHERWOOD | THE GUARDIAN - INFO-PALESTINE.NET | MARDI 26 MARS 2013
    mardi 26 mars 2013


    Un rapport de l’ONU : ou Israël retire tous ses colons ou il s’expose à la CPI
    Harriet Sherwood | The Guardian - info-palestine.net | mardi 26 mars 2013


    Le Conseil des droits de l’homme des Nations unies déclare qu’Israël viole la Convention de Genève et doit être traduit devant la Cour pénale internationale.


    Un manifestant palestinien lors d’une manifestation hebdomadaire contre la colonie juive de Qadomem, près de Naplouse, Cisjordanie.
    (Photo Alaa Badarneh/EPA)
    Israël doit retirer tous ses colons de Cisjordanie sinon, potentiellement, il s’expose à un procès devant la Cour pénale internationale (CPI) pour violations graves du droit international dit un rapport (1) de l’agence des Nations unies qui a été aussitôt écarté à Jérusalem comme « contreproductif et malencontreux ».

    Toutes les activités de colonisation de peuplement dans le territoire occupé doivent cesser « sans conditions préalables » et Israël « doit immédiatement lancer un processus de retrait de tous les colons » dit le Conseil des droits de l’homme des Nations unies (UNHRC). Israël, indique-t-il, viole l’article 49 de la Quatrième Convention de Genève qui interdit le transfert de populations civiles dans un territoire occupé.

    Les colonies « ont conduit à une annexion rampante qui fait obstacle à l’établissement d’un État palestinien contigu et viable et minent le droit du peuple palestinien à l’autodétermination » dit le rapport.

    Le rapport de l’UNHRC réaffirme largement le consensus international sur l’illégalité des colonies israéliennes. Mais ses conclusions sont susceptibles de renforcer les Palestiniens après leur admission en novembre dernier aux Nations unies en tant qu’État non membre et qui, potentiellement, leur donne un moyen de recours à la CPI.

    « Le Statut de Rome fixe la compétence de la Cour pénale internationale sur la déportation ou le transfert, directement ou indirectement, par la puissance occupante d’une partie de sa propre population dans le territoire qu’elle occupe, ou la déportation ou le transfert de tout ou partie de la population du territoire occupé à l’intérieur ou à l’extérieur de ce territoire » dit le rapport de l’UNHRC.

    Il ajoute : « La ratification du Statut par la Palestine peut entraîner l’obligation de rendre des comptes pour les flagrantes violations du droit relatif aux droits de l’homme et les graves violations du droit humanitaire internationale, et de rendre justice aux victimes ».

    Dans un communiqué, le ministre des Affaires étrangères israélien déclare : « Les mesures contre-productives – comme ce rapport devant nous – ne feront qu’entraver les efforts pour trouver une solution durable au conflit israélo-palestinien. Le Conseil des droits de l’homme s’est malheureusement distingué par son approche systématiquement partiale et dépourvu d’objectivité à l’égard d’Israël. Ce dernier rapport nous le rappelle de façon regrettable. »

    Israël a refusé de coopérer avec les enquêteurs de l’UNHRC pour le rapport, leur interdisant même d’entrer en Cisjordanie. Les enquêteurs ont conduit plus de 50 entretiens en Jordanie avec des Palestiniens sur l’impact des colonies de peuplement, de la confiscation et de la détérioration des terres, et des violentes agressions par les colons.

    Hanan Ashrawi, éminente personnalité politique palestinienne, dit que les conclusions du rapport constituent « une accusation claire et sans équivoque de la politique et des pratiques coloniales illégales israéliennes ». Israël, ajoute-t-elle, est « passible de poursuites ».

    « Le rapport conclut que l’objectif derrière la terreur et la violence des colons israéliens est l’expulsion des Palestiniens de leurs terres afin d’étendre les colonies illégales ; ce qui est manifestement une forme de transfert forcé, et une preuve de la politique d’Israël de nettoyage ethnique » dit-elle.

    En début de semaine, Israël est devenu le premier pays à refuser de participer à un « examen périodique universel » sur la situation des droits de l’homme par les 193 États membres des Nations unies, examen assuré par l’UNHRC.

    Les organisations des droits de l’homme, palestiniennes et israéliennes, ont déclaré que le boycott de l’examen par Israël constituait « un précédent dangereux… qu’il pourrait bien être suivi par d’autres États refusant de collaborer avec les Nations unies afin d’éviter des évaluations critiques ».

    L’UNHRC a reporté la date de l’examen plus tard dans l’année, afin de donner à Israël le temps de reconsidérer sa position.

    Israël a également refusé de coopérer à une enquête des Nations unies, conduite par Richard Goldstone, sur la guerre de trois semaines en 2008-2009, et il refuse l’entrée de Richard Falk, rapporteur spécial des Nations unies sur les droits de l’homme dans les territoires palestiniens, depuis sa nomination en 2008.

    Selon le rapport de l’UNHCR sur les colonies, Israël a monté environ 250 colonies en Cisjordanie et Jérusalem-Est depuis 1967, dans lesquelles se sont installés plus d’un demi-million de citoyens israéliens.

    Les colonies empêchent l’accès des Palestiniens aux ressources aquifères et aux terres agricoles, indique le rapport.

    Après le relèvement des Palestiniens au statut d’État non membre, le gouvernement israélien a annoncé toute une série de nouvelles constructions coloniales, y compris le développement d’une bande de terre hautement sensible de Jérusalem-Est appelée E1. Les Palestiniens comme la plupart des diplomates internationaux disent que les constructions dans E1 sépareront hermétiquement Jérusalem-Est de la Cisjordanie et empêcheront toute contiguïté territoriale d’un État palestinien.

    1)

    Rapport examiné le 18 mars par le Conseil des droits de l’homme : Pour l’ONU, l’expansion des colonies israéliennes se poursuit en violation du droit international-

    LE CONSEIL DES DROITS DE L’HOMME EXAMINE LE RAPPORT DE SA
    MISSION D’ÉTABLISSEMENT DES FAITS SUR LES COLONIES ISRAÉLIENNES
    18 mars 2013 ->[http://unispal.un.org/pdfs/HRC13039f.pdf]



    Du même auteur :

    Israël perd un soutien international, dit l’ambassadeur de Grande-Bretagne en Israël
    Israël mis en garde : situation explosive alors que des grévistes de la faim palestiniens frôlent la mort
    Le Fatah et le Hamas vont former un gouvernement d’unité nationale
    Les enfants palestiniens - seuls et désorientés - dans la prison israélienne d’Al Jalame
    Une universitaire israélienne dénonce la partialité des manuels scolaires en Israël
    Israël démolit des maisons et une école en Cisjordanie occupée
    Des soldates israéliennes dénoncent le traitement infligé aux Palestiniens

    [...]

    http://www.info-palestine.net/spip.php?article13368

    Contenu sponsorisé


    Proche Moyen-Orient - Page 4 Empty Re: Proche Moyen-Orient

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 3 Juil - 6:18