LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Moi, Nestor Makhno (épisode 9) – Il y a 100 ans, l’autre guerre d’Ukraine – Feuilleton
par bye Jeu 21 Juil - 20:17

» AVORTEMENT AUX USA, NOUS NE VOULONS PAS PERDRE DE DROITS, NOUS VOULONS EN GAGNER !
par bye Mar 28 Juin - 12:51

» Michel Piron en garde à vue. Derrière Jacquie et Michel : un système organisé de proxénétisme et de viols.
par bye Jeu 16 Juin - 15:33

» EuroSatory : Visioconférence et Rassemblements contre le commerce des armes
par bye Lun 6 Juin - 17:32

» Entretien avec Yamina Saheb (GIEC) : “Il y a eu quelques réticences pour mettre le terme de sobriété dans le dernier rapport”.
par bye Mer 1 Juin - 8:37

» Retour sur l’accueil des déplacés d’Ukraine dans les Hautes-Alpes
par bye Mar 31 Mai - 16:17

» L’industrie pornocriminelle cible les enfants et la justice abdique !
par bye Mer 25 Mai - 16:23

» Le Royaume-Uni renforce son arsenal juridique contre les personnes en besoin de protection
par bye Jeu 19 Mai - 10:42

» Recrutement enseignant : une crise des plus inquiétantes pour l’avenir de l’école
par bye Jeu 19 Mai - 10:36

» Moi, Nestor Makhno (épisode 7) – Il y a 100 ans, l’autre guerre d’Ukraine – Feuilleton
par bye Mer 11 Mai - 11:53

» Le "Tous capables" l'Education Nouvelle Le Groupe Français d'Education Nouvelle
par bye Ven 6 Mai - 12:42

» Menaces sur le droit à l’avortement aux Etats-Unis : le collectif Avortement Europe dénonce une énième tentative de restreindre le droit des femmes à disposer de leur corps !
par bye Ven 6 Mai - 12:30

» Biélorussie : la plus grande attaque anti-syndicale du siècle en Europe
par bye Ven 29 Avr - 12:15

» Les associations dénoncent la différence de traitement envers les ressortissants non-Ukrainiens
par bye Ven 22 Avr - 6:21

» SUD éducation gagne l’indemnité REP/REP+ pour les AED !
par bye Jeu 21 Avr - 17:21

» Guerre en Ukraine : que contient la directive sur la protection temporaire de 2001 ?
par bye Dim 17 Avr - 9:50

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par gramophone Ven 15 Avr - 8:59

» Mutations-sanctions à l'école Pasteur (93) : dans « l'intérêt du service public », nous devons faire front !
par bye Jeu 14 Avr - 8:42

» 6e rapport du GIEC : quelles solutions face au changement climatique ?
par bye Ven 8 Avr - 12:34

» Cabinets de conseil : quand le Sénat fustige le gouvernement
par bye Mer 6 Avr - 16:36

» Les fresques carabines : une institutionnalisation des violences sexistes à l’hôpital
par bye Dim 13 Mar - 12:35

» L’Ukraine au coeur… de la classe, l’école au coeur du monde
par bye Ven 4 Mar - 17:34

» 8 Mars 2022 : Grève féministe Déferlante pour l'égalité !
par bye Mar 1 Mar - 11:08

» Une guerre “culturelle”
par bye Jeu 24 Fév - 19:27

» Nouveau camp fermé de Samos : « Barbelés, clôtures, couvre-feu […] le camp ressemble à une prison. »
par bye Jeu 17 Fév - 18:07

» Exterminez toutes ces brutes
par bye Ven 4 Fév - 10:22

» Entretien avec Laurence Scialom : « Ne pas mettre la lutte contre la dégradation de notre biosphère au cœur de la gouvernance européenne serait une erreur historique »
par bye Mer 26 Jan - 15:55

» Osez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiquesOsez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiques
par bye Lun 24 Jan - 11:46

» La mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland PfefferkornLa mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland Pfefferkorn
par bye Sam 22 Jan - 10:48

» Répression pour un poème au Lycée Marcelin Berthelot de Pantin.
par bye Mer 12 Jan - 20:42

» CP/ Présidence française de l'Union européenne : Une alternative pour une politique d'asile européenne réellement solidaire est possible
par bye Ven 24 Déc - 9:47

» Les fresques carabines reconnues contraires à la dignité des femmes !
par bye Mar 21 Déc - 17:56

» Frontière biélorusse : quel impact des propositions de la Commission visant à déroger au droit d’asile européen ?
par bye Ven 17 Déc - 8:59

» contre le système pornocriminel
par bye Mer 15 Déc - 18:39

» S’émanciper dès la maternelle par le travail et la coopération
par bye Mer 15 Déc - 11:40

» La coopérative pédagogique : Paroles de filles
par bye Ven 3 Déc - 10:32

» La maltraitance des migrants n’est pas une fatalité »
par bye Mar 30 Nov - 18:47

» Lutter contre la violence… pour de vrai
par bye Jeu 25 Nov - 13:13

» République blindée, Projet Local d’Évaluation, chefs dans les écoles… Fin de règne rue de Grenelle
par bye Mer 17 Nov - 13:02

» Campagne d’Eric Zemmour : un masculiniste revendiqué prétendant à l’Elysée ?
par bye Jeu 11 Nov - 12:07

» Affaire Jacquie et Michel : 4 “acteurs” mis en examen pour viol, la fin de l’impunité !
par bye Mar 2 Nov - 18:34

» Réinstallation des réfugiés afghans dans l’UE : des promesses, pas d’engagements chiffrés
par bye Sam 23 Oct - 8:14

» La marchandisation généralisée des relations humaines et des corps coïncide avec l’échec de l’ambition démocratique
par gramophone Mer 20 Oct - 19:33

» À Montpellier, descente de police contre des sans-papiers venus au contre sommet France-Afrique
par bye Mar 19 Oct - 19:07

» Climat : nous l’avons fait, l’Etat n’a plus le choix !
par bye Ven 15 Oct - 12:36

» L’école des sans-école… des jeunes migrants refusés d’école
par bye Mer 13 Oct - 11:27

» La France envoie ses déchets nucléaires en Sibérie !
par bye Mar 12 Oct - 18:05

» Total Energies et Le Louvre : alliés contre le climat
par bye Mer 6 Oct - 16:55

» L’école est à la fois un lieu de formation et d’expression des bandes
par bye Mer 6 Oct - 9:19

» Analyse/déclaration sur la vente de sous-marins américains à l’Australie
par bye Sam 2 Oct - 9:32

» À celles et ceux qui ne sont pas rentré·es,
par bye Mer 29 Sep - 11:55

» « Nous n’avons pas besoin et nous ne voulons pas d’un petit chef ! »…
par bye Mar 21 Sep - 17:18

» Noël : fêtes familiales ou marché de dupe ?
par gramophone Mar 21 Sep - 15:57

» Les troubles de l’érection
par gramophone Mar 21 Sep - 14:36

» Le 28 septembre, c'est la journée internationale de droit à l'avortement !
par bye Lun 20 Sep - 19:35

» Biélorussie : les migrants victimes de l’instrumentalisation de la question migratoire
par bye Mer 15 Sep - 19:46

» Accueil des Afghans évacués de Kaboul
par bye Ven 10 Sep - 16:48

» Marseille : un discours de chef(s) !
par bye Mer 8 Sep - 11:53

» HECTAR grand projet inutile, priorité au service public !
par bye Mer 1 Sep - 19:09

» Rapport du GIEC : Jean Jouzel appelle à une réaction
par bye Mer 11 Aoû - 5:07

» J’évite de prendre l’avion
par bye Lun 12 Juil - 20:45

» Condamné à agir d’ici 9 mois, l'Etat ne réagit pas...
par bye Ven 2 Juil - 9:05

» ENFIN L'ÉGALITÉ, la PMA pour toutes adoptée !
par bye Mer 30 Juin - 12:12

» Projet de loi sur l’enfance : le choix du contrôle plutôt que de la protection pour les mineurs isolés étrangers
par bye Sam 19 Juin - 12:16

» Appel pour les libertés, contre les idées d’extrême-droite : mobilisons-nous le 12 juin !
par bye Mar 8 Juin - 11:52

» Soutien à l’enseignante empêchée de faire cours en raison de son masque
par bye Mer 2 Juin - 18:35

» La junte du Myanmar suspend plus de 1 600 enseignant·es
par bye Mar 25 Mai - 12:24

» Manifeste pour la suspension des brevets liés au Covid 19
par bye Dim 23 Mai - 16:49

» Les dépenses militaires face aux besoins humains. Les centaines de milliards de la honte
par bye Mer 19 Mai - 18:00

» Évaluer n’est pas noter
par bye Lun 17 Mai - 11:22

» Le bilan chiffré du règlement Dublin ne plaide pas pour son maintien
par bye Mer 5 Mai - 12:37

» La compensation carbone, inefficace pour réduire les émissions du secteur aérien
par bye Mar 20 Avr - 8:39

» GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"
par bye Ven 16 Avr - 12:34

» Covid-19 : quel impact sur les procédures d’éloignement des migrants ?
par bye Ven 2 Avr - 12:45

» Médecins : stagnation des effectifs mais baisse de la densité médicale
par bye Ven 2 Avr - 12:36

» Encore une attaque des fascistes contre une librairie libertaire
par bye Lun 22 Mar - 12:40

» A partie du 17 mars, la France est à découvert climatique
par bye Mer 17 Mar - 11:49

» Non, on ne peut pas être « féministe » et agresser des survivantes de la prostitution et des féministes le 8 mars.
par bye Jeu 11 Mar - 9:39

» Les députés les Républicains font entrave au droit à l’avortement pour toutes !
par bye Jeu 18 Fév - 12:16

» Méditerrannée : reprise des sauvetages en mer pour l'Ocean Viking
par bye Jeu 4 Fév - 19:44

» Nouveau numéro du journal Casse-rôles
par bye Lun 1 Fév - 12:53

» #METOOInceste : La loi à l’agenda de l’Assemblée Nationale !
par bye Ven 22 Jan - 13:39

» Projet Hercule : EDF serait éclaté en trois entités
par bye Sam 16 Jan - 9:00

» Les enjeux de l'intégration des bénéficiaires d'une protection internationale dans l'Union européenne
par bye Lun 11 Jan - 20:50

» La méthode Montessori en question
par bye Mer 23 Déc - 13:24

» L’environnement ? une préoccupation peu partagée par les adultes
par bye Mer 16 Déc - 12:08

» Terrorisme
par bye Lun 14 Déc - 18:45

» Éducation : il faut donner priorité aux vaincus
par bye Mar 8 Déc - 11:59

» JOURNÉE MONDIALE DE L'ENFANCE
par bye Ven 4 Déc - 17:14

» 25novembre : la lutte pour l'élimination des violences masculines continue !
par bye Mer 25 Nov - 15:07

» Les mobilisations étudiantes sous la menace de lourdes peines de prison
par bye Mar 24 Nov - 10:23

» Décision historique pour la justice climatique !
par bye Jeu 19 Nov - 20:00

» Et maintenant nous sommes là...
par bye Mer 18 Nov - 13:13

» Révélation scientifique: l’amour rend aveugle !
par gramophone Sam 7 Nov - 9:55

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR

Le Deal du moment :
SITRAM Set 3 poêles tous feux dont induction + ...
Voir le deal
20.99 €

2 participants

    Préambule à ETAT DES LIEUX

    jeffe
    jeffe


    Masculin
    Nombre de messages : 207
    Age : 113
    Localisation : au soleil
    Emploi/loisirs : faire la [ R]évolution
    Humeur : [R]évolutionnaire
    Date d'inscription : 12/04/2008

    Préambule à ETAT DES LIEUX Empty Préambule à ETAT DES LIEUX

    Message par jeffe Mer 7 Mai - 12:43

    A plusieurs reprises, Ecotone m'a sollicité pour participer à vos débats. Notament
    Quelle société pour demain? et Préservons nos libertés : liberté d’actions collectives
    Comme certain le savent peut-être, j'ai moi-même créé un forum - "Les Pensées Actives" - dont la vocation est volontairement différente de celle de "libre discussion". Différente mais pas antinomique, bien au contraire (du moins je le souhaite).
    Mes engagements politiques, mes révoltes de citoyen, mes difficultés à simplement être moi-même, 35 ans de cela m'ont montré trés clairement qu'il n'y a aucun évènement qui ne soit soit lié à sa cause et sa conséquence. L'effet papillon n'a jamais été aussi vrai qu'aujourd'hui..
    Or, pour arriver à décrypter les conséquences en France d'un évènement survenu au Brésil, il ne suffit pas connaitre la politique.
    Les politiques locales ne peuvent pas expliquer en totalité ce qu'il nous arrive aujourd'hui.
    La "géo-politique" contient des grilles de lecture bien plus performantes pour le faire.
    Mais le champs d'investigation est d'une telle "vastitude" qu'elle peut facilement décourager.
    Economie / sociologie / politique / religion / psycologie / écologie / sciences / sciences du future / utopie / ... / ... tout se mêle et s'interfère dans un ballet assourdissant et dangereux. Les "mythes" s'y développent tout aussi vite que les analyses avérées. On risque la paranoïa du complot global à chaque évènement mais on ne peut pas éliminer les complots...
    La méthodologie est tout aussi précieuse qu'un certain détachement pour s'aventurer dans un tel terrain miné.
    Ce "détachement" est vital pour garder lucidité et envie de continuer à vivre.
    La géo-politique, c'est en quelque sorte l'envers du décor. Et derrière les façades, on découvre parfois que des forces que l'on croyait ennemies sont en fait parfaitement alliés avec accord à la clé, stratégies communes, etc...
    On en arrive à ce paradoxe qui, pour moi est vital pour appréhender ce qui se passe globalement aujourd'hui:
    Le monde physique dans lequel vous et moi vivons, dormons, rigolons est TOTALEMENT VIRTUEL*,
    Le monde virtuel (celui que l'on voit dans les films ou les bouquins de sciences fiction), c'est là que se prennent les décisions qui agencent nos vies, c'est lui le MONDE REEL.
    (* Artificiel, suggéré, manipulé. Il reste encore quelques zones "libres", mais pour combien de temps ?
    La nature sauvage ? Faire l'amour ? Une ile déserte ? L'air ? L'eau ?
    Cherchez bien et tenez moi au courant si vous trouvez, je suis preneur.)
    La Schizo guette. Détachement vous dis-je.

    Ce monde est pourtant comme tout système, il fonctionne avec ses codes, ses règles, ses mécanismes. Il n'est pas invincible. Il peut être analysé, disséqué, compris.
    A partir de là, on peut considérer qu'il peut être modifié.

    Cette analyse doit être faite sans état d'âme, sans "à priori", sans polémique ni débat d'idées.
    Le plus sûr moyen que j'ai trouvé pour mener cette analyse tout en échappant à tout dévoiement de la pensée est encore l'empirisme.
    Par moi-même. Je fuis les débats d'idées mais les écoute. Je fuis les explications conceptuelles mais les étudie. Je fuis la politique mais la surveille.
    Voici un peu le portrait de "Pensées Actives" à la fois dans et hors du monde.
    Un écotone humaniste ? ;-)

    Mon "silence radio" aux appels d'écotone a une explication.
    Elle est dans "pensées actives". Qui me prends énormement plus de temps qu'un simple débat. Il me faut lire tout et son contraire avant d'en comprendre le mécanisme. Qui me méne encore à un autre mécanisme ...
    J'y travaille dans une zone "invisible" (pas seul non plus) à mettre en mots clairs (c'est souvent dur ) cette énorme horlogerie qu'est la géo-politique. Entreprise énorme pour moi et je ne sais si je la mènerai à bien.
    Il me faut ne pas avoir peur ni du ridicule (dont certain ne manqueront pas de m'affubler) ni de l'échec ( dont certains attendront la survenue en s'en léchant les babines.)
    Au mieux, mon ambition est d'apporter un éclairage complémentaire à de bien meilleurs penseurs que moi.
    Mais j'aurai fait de mon mieux avec mes modestes aptitudes.

    Ce qui suit est l'ébauche d'un texte préliminaire à une série de textes, sorte d'inventaire de la condition de l'homme aujourd'hui dans chaque domaine essentiel de son existence.
    Votre indulgence ne sera pas de trop.

    Jeffe
    Chercheur amateur en vide et plein.


    Dernière édition par jeffe le Mer 7 Mai - 23:06, édité 5 fois
    jeffe
    jeffe


    Masculin
    Nombre de messages : 207
    Age : 113
    Localisation : au soleil
    Emploi/loisirs : faire la [ R]évolution
    Humeur : [R]évolutionnaire
    Date d'inscription : 12/04/2008

    Préambule à ETAT DES LIEUX Empty ETAT DES LIEUX - Ebauche.

    Message par jeffe Mer 7 Mai - 13:07

    Certains de ces textes ont servie d'éclairage.
    Pardon de ne mettre que des liens
    militantisme: Lequel et quels objectifs ?
    Société Libertaire: Utopie ? Capitalisme Juste: Est-ce encore possible ?
    Où ? Quoi ? Comment ? Pourquoi ?


    Les choix futures ne se feront pas sur des motivations idéologiques mais sur des réalités économiques / démographiques / écologiques désormais hors de contrôle:
    Les conséquences destructrices des politiques ultra-libérales mondiales sont désormais à considérer irréversibles sinon part un changement radical:

    1 - Crise économique

    • La prise de contrôle de la production des substitues au pétrole a générer une crise alimentaire sans précédant. Les conséquences pèseront lourd sur la croissance des puissances d'économie capitaliste.
    • Aussi les risques de plus en plus élevés que prennent les organisations financières ont fragilisé définitivement l'édifice de l'économie mondiale. Le renflouement artificiel opéré par les banques "centrales" (fed-bce-chinoise-etc) ne tiendra pas longtemps. L'épuration du marché ne se fera pas de lui-même, le sera t-il par une volonté politique ?
      Peu d'espoir à mon avis.
    2 - Crise climatique/écologique

    • Les bouleversements climatiques vont indéniablement peser sur l'économie des régions non touchées directement. Le niveau d'émigration va devenir vite source de confit. Aucun territoire des zones industrialisées ne sera apte à accueillir une telle quantité de gens.
    • L'eau va devenir un probléme majeur des années à venir. L'air va t-il suivre le même chemin ? La question du végétal consommable aussi avec l'apparition en force des stratégies de l'agro alimentaires pro-OGM.
    • Les multiples menaces graves sur la biodiversité améne tout le vivant au seuil critique de disparition.
    3 - Crise humaine

    • L'appauvrissement général des classes basses et moyennes des populations des zones industrialisées va devenir ingérable pour leurs gouvernements.
    • Les conséquences des pollutions, mauvaises alimentations, mauvaises hygiènes de vie, etc. va entrainer très vite les systèmes solidaires de santé vers leur disparition.
    • Les systèmes d'éducations ne pourront plus faire face, et le niveau culturel va chuter parmi les basses et moyennes classes de la société.
    Je vois deux tendances générales se dessiner:

    • Une qui sera certainement adoptée par les gouvernements pro-capitalistes: un abandon pur et simple des populations qu'ils ne pourront plus assumer. Voir leur migration vers des "zones" de pauvreté (nouvelle fraiche: ANPE : la polémique enfle autour d'une offre d'emploi à prix cassé ). Contrôle unilattéral de toutes les zones "saines " du globe pour leurs propres besoins. Moyen: répression / barriére anti-migration / neutralisation des masses par restriction globale des moyens vitaux (alimentaire / santé / éducation /transport / information - la question d'internet reste à traiter mais la surveillance est déjà active et la répression le devient) ( ceci est déjà en route )


    • Une qui ne pourra voir le jour que si l'ensemble des populations réagit MAINTENANT: un avènement des "valeurs humanistes de première nécessité". Peut-être quelques hommes politiques s'y joindront, mais les gouvernements pro-capitalistes ne tomberont que si le soulèvement populaire est sans ambigüité. Moyens: soulévement général (déjà en route dans les zones touchées par la crise alimentaire) changement radical dans les pratiques de: consommation / travail / réseaux d'information (déjà opérationnel) / réseau d'éducation / réseau auto-solidaire. ( ceci est aussi en route mais trop "marginal" encore )
    Texte provisoire

    Prochain texte:
    Quels peuvent être les principaux obstacles au ralliement des populations, quel qu'elles soient (tier/quart monde - populations des zones industrialisées), à un changement radical mondiale ?
    Même si celui-ci peut-être envisagé par "propagation" (ce que j'imagine le plus probable. Il y aura un évènement déclencheur et un lieu de début, puis une propagation.)


    Dernière édition par jeffe le Jeu 8 Mai - 13:11, édité 3 fois
    jeffe
    jeffe


    Masculin
    Nombre de messages : 207
    Age : 113
    Localisation : au soleil
    Emploi/loisirs : faire la [ R]évolution
    Humeur : [R]évolutionnaire
    Date d'inscription : 12/04/2008

    Préambule à ETAT DES LIEUX Empty Re: Préambule à ETAT DES LIEUX

    Message par jeffe Mer 7 Mai - 13:14

    Tout cela demande à murir encore.
    Je reste à l'écoute de ce que vous aurez à en dire.
    Je ne rentrerais pas dans des discussions polémiques mais les suivrait assidument si il y en a.
    Tout cela est très facilement attaquable vu le degré élevé de désinformation actuel et vu mes modestes moyens.
    Je ne détiens évidement pas la vérité, personne ne l'a.
    Toutes vos éventuelles remarques sont évidement les bien venues.
    Amicalement
    Jeffe
    ecotone
    ecotone
    Administratrice


    Nombre de messages : 1036
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Préambule à ETAT DES LIEUX Empty Re: Préambule à ETAT DES LIEUX

    Message par ecotone Jeu 8 Mai - 11:20

    Jeffe, merci de ce message…
    Quelques petites remarques perso !
    D’une part «
    jeffe a écrit:...Je ne rentrerais pas dans des discussions polémiques...
    » J’ai envie de te demander, et si quelqu’un conteste ton analyse, que feras-tu?
    Veux-tu dire que tu ne défendras pas ton point de vue, veux-tu dire que la contradiction conduit à la polémique? Veux-tu dire que ton développement est à prendre ou à laisser?

    En ce qui me concerne, je ne craindrai pas de rentrer dans des argumentations, et ne prendrai pas les contradictions, ou contestations comme une polémique. Je pars du principe qu’il faut prendre le temps, avoir la patience d’expliquer, faire preuve de pédagogie. Sinon, comment amener les gens à comprendre le monde dans lequel nous vivons….


    D’autre part, «
    jeffe a écrit:...Il me faut ne pas avoir peur ni du ridicule (dont certain ne manqueront pas de m'affubler)...
    » Je crois qu’ici, tu ne trouveras pas ce genre d’attitude de jugement de valeurs. Fais-moi confiance, je ne le permettrai pas.
    Une des raisons, entre autre, pour les quelles nous avons crée ce forum, je ne sais si la vocation de libre discussion est la même ou pas que celle de pensées actives, franchement ce n’est pas ma préoccupation ; nous nous sommes Bettina et moi retrouvées dans différents forums où l’attribution de noms d’oiseaux, et censures de nos messages, parce que nos analyses allaient à l’encontre de la pensée unique !
    Dernier en date, le qualificatif que l’on m’ait affublé, «le comique», je te fais grâce des précédents… Pour la petite anecdote, figure-toi, que j’ai osé expliquer que le pouvoir d’achat était le revenu, (la relation contribution/rétribution) par conséquent, l’augmentation du pouvoir d’achat ne passait que par l’augmentation du salaire, et non la diminution des prix des produits… Vois-tu, à quel point, mon propos était extravagant!
    Ceci étant posé, je te donne mon point de vue de ce que tu nous énonces.
    Voir ci dessous…
    ecotone
    ecotone
    Administratrice


    Nombre de messages : 1036
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Préambule à ETAT DES LIEUX Empty Re: Préambule à ETAT DES LIEUX

    Message par ecotone Jeu 8 Mai - 11:23

    Je partage assez tes points de vue sur la situation générale. En revanche, je ne détermine pas les priorités dans le même ordre : je considère la problématique de l’écologie, ou les enjeux de la planète comme primordiale, et le plus urgent. L’équilibre actuel des éléments (…) précaires, au sens propre, est tel que les scientifiques n’osent plus modéliser, de peur de provoquer une panique mondiale. Nous savons à présent que cet équilibre peut être rompu tout à l’heure, demain, dans deux ans, 7 ans,… n’importe quand. Les détériorations sont exponentielles.
    Les bouleversements seront tels, que les adaptations immédiates ne seront pas possibles pour tous.
    Je place donc ici la dimension des déplacements humains, les grands flux migratoires, les réfugiés climatiques, qui sont déjà en route depuis quelques années, mais l’info est non relayée par les médias et les dirigeants.

    Deuxième problématique, la question alimentaire, aujourd’hui médiatisée. Pourtant, tu dois le savoir comme moi, ce n’est pas quelque chose qui vient d’apparaître. Depuis de nombreuses années, la FAO déplace son curseur d’atteinte d’objectif, faute de diminuer la faim dans le monde. Résultat, acceptation que le nombre d’affamés augmentent.
    Je place donc ici, l’industrialisation et l’agriculture intensive, le système financier privatisé, et la dérive spéculative.


    Je ne te parlerai pas pour le moment des tensions que génère tout cela sur la planète, sur les sociétés humaines… Je crois que tu connais.
    Et bien pourtant des guy sormon et sylvestre ou j.marseille, clament sur les ondes que la pauvreté diminue sur la planète, grâce au capitalisme!



    Bref, en matière de «futurologie», je ne sais pas si les choses vont avoir un départ à un endroit puis se propager. Je constate qu’actuellement de nombreux mouvements, d’une certaine ampleur se développent de partout, et ne sont que la continuité des contestations humaines face à la pauvreté, autrement dit, des oppressions, ou violences subies.


    La seule «prédiction» à laquelle je me hasarde, avec pessimisme, est la question écologique et de survie, pourrons-nous encore cultiver pour nous nourrir, pendant encore combien de temps?
    L’argent que nous produisons, nous fera-t-il manger lorsque plus rien ne poussera, qu’achèterons-nous, avec nos billets, à nous mettre sous la dent!

    Et enfin oui, je suis de ton avis, ça va péter!!! Et ça va péter fort!!!!! (comme toi, je pense que je reviendrai sur des trucs, rien n’est définitif, surtout non exhaustif, évidemment.)
    jeffe
    jeffe


    Masculin
    Nombre de messages : 207
    Age : 113
    Localisation : au soleil
    Emploi/loisirs : faire la [ R]évolution
    Humeur : [R]évolutionnaire
    Date d'inscription : 12/04/2008

    Préambule à ETAT DES LIEUX Empty Re: Préambule à ETAT DES LIEUX

    Message par jeffe Jeu 8 Mai - 12:36

    Nous partageons donc la même analyse.
    Je n'ai pas mis (malgré les N°) de priorité sur les crises. Toutes s'interfèrent et se propagent ensembles.
    Par contre tu dis un mot essentiel:

    exponentielles


    Et nous arrivons à la partie de la courbe où tout va s'accélérer VERTIGINEUSEMENT !

    Je prend le temps de lire tes commentaires et te répond après.
    jeffe
    jeffe


    Masculin
    Nombre de messages : 207
    Age : 113
    Localisation : au soleil
    Emploi/loisirs : faire la [ R]évolution
    Humeur : [R]évolutionnaire
    Date d'inscription : 12/04/2008

    Préambule à ETAT DES LIEUX Empty Re: Préambule à ETAT DES LIEUX

    Message par jeffe Jeu 8 Mai - 13:02

    Ecotone a dit: J’ai envie de te demander, et si quelqu’un conteste ton analyse, que feras-tu?
    Veux-tu dire que tu ne défendras pas ton point de vue, veux-tu dire que la contradiction conduit à la polémique? Veux-tu dire que ton
    développement est à prendre ou à laisser?
    Mon amie (puis-je ?)
    Je savais que ce serait ta premiére remarque. Je savais aussi que mon post serait très long donc j'ai fait court sur ce point mais tu me donnes l'occasion de m'en expliquer, donc merci.
    Je fais bien le distiguo entre polémique et contradiction.
    Si je me référe à cela
    polémique: "discours tendant au totalitarisme, expulsant l'Autre dans l'interdit." ou :" Relatif à un désaccord, à une dispute agressive"
    Pour moi la polémique est un débat de sourd. Il peut provoquer une prise de conscience, une remise en cause de soit ou de son engagement. Mais il coûte du temps et de l'énergie. La probabilité de "bénéfice" comparait au risque de "clash/perte inutile de temps" est trop grande.
    Par contre, j'y préfère nettement la contradiction, pour peu qu'elle soit étayée par des références solides.
    Dans un débat (nous en avons fait l'expérience tous les deux) connaitre l'autre est essentiel pour bien interpréter ses codes de langage, la structuration de sa pensées. J'ai eu trop de débats stériles avec des personnes dont je me suis rendu compte au bout qu'ils réglés plus des problèmes avec eux-même qu'ils n'échangeaient.
    Lorsque l'on traite de sujets aussi complexes et somme toute pas si "documentable", il faut un peu de pratique et aussi un gros travail sur soit. Le détachement dont je parle concerne aussi le détachement de son égo.
    Parler avec son égo conduit à la polémique 8 fois sur 10.
    Je ne fais pas tout ça pour mettre mon égo sur la table. pas de mission, pas de pouvoir. Juste que pas beaucoup de gens se bougent, alors j'ai pris mon petit bâton de pèlerin et j'agis, comme je peux.
    Il y a deux points que je refuse de remettre en cause:
    1/ il y a ultra-urgence
    2/ le seul petit espoir est humaniste.

    Le reste ne demande qu'à murir.


    Dernière édition par jeffe le Ven 9 Mai - 6:36, édité 1 fois
    jeffe
    jeffe


    Masculin
    Nombre de messages : 207
    Age : 113
    Localisation : au soleil
    Emploi/loisirs : faire la [ R]évolution
    Humeur : [R]évolutionnaire
    Date d'inscription : 12/04/2008

    Préambule à ETAT DES LIEUX Empty Re: Préambule à ETAT DES LIEUX

    Message par jeffe Jeu 8 Mai - 13:07

    Je crois qu’ici, tu ne trouveras pas ce genre d’attitude de jugement de valeurs. Fais-moi confiance, je ne le permettrai pas.
    Je te remercie de ton soutient. J'ai tellement pris de claques... tu viens pour aider, tu prends toutes les précautions pour pas heurter, froisser, effrayer, etc... et on te crache à la gueule ! Y a des fois où la salive est dure à ravaler.
    Maintenant je suis plus philosophe avec cela mais je le signale.
    En même temps, pour avoir pas mal lu ce forum, je me doutais bien que le respect y était de mise. :-)))
    jeffe
    jeffe


    Masculin
    Nombre de messages : 207
    Age : 113
    Localisation : au soleil
    Emploi/loisirs : faire la [ R]évolution
    Humeur : [R]évolutionnaire
    Date d'inscription : 12/04/2008

    Préambule à ETAT DES LIEUX Empty Re: Préambule à ETAT DES LIEUX

    Message par jeffe Jeu 8 Mai - 13:22

    Pardon, il y a un troisième point que j'aurai du mal à "négocier":
    - Le Néo-libéralisme ne s'auto-régulera pas.
    Il se réajustera pour pouvoir continuer encore et encore. Déjà on voit de la spéculation sur la crise alimentaire pointer son nez...
    Que le capitalisme arrive a se débarasser de sa frange néo-libérale ne sera pas suffisant pour moi.
    Seul un systéme solidaire global a encore une petite chance de limiter la casse.
    Cela implique une premiére étape politique importante:
    Disparition de toute les dictatures de type "militaires". Disparition de toutes les dictatures de type "economiques".
    Rien que cela parait déjà utopique.
    Mais il est une chose certaine: nous avons une fourchette d'action de 5 à 10 ans (au mieux) pour stopper toutes les dynamiques actuelles. Au delà, c'est une autre planéte qu'il faudra trouver d'urgence.
    Tant pis si c'est "alarmant", "effrayant", moi, j'aime bien cette terre, pas envie d'en partir, et comment ?
    jeffe
    jeffe


    Masculin
    Nombre de messages : 207
    Age : 113
    Localisation : au soleil
    Emploi/loisirs : faire la [ R]évolution
    Humeur : [R]évolutionnaire
    Date d'inscription : 12/04/2008

    Préambule à ETAT DES LIEUX Empty Re: Préambule à ETAT DES LIEUX

    Message par jeffe Jeu 8 Mai - 13:25

    Bref, en matière de «futurologie», je ne sais pas si les choses vont avoir un départ à un endroit puis se propager. Je constate qu’actuellement de nombreux mouvements, d’une certaine ampleur se développent de partout, et ne sont que la continuité des
    contestations humaines face à la pauvreté, autrement dit, des oppressions, ou violences subies.
    Le premier pays industrialisé qui franchit le pas...

    ps: la France a quelques belles victoires de ce genre dans ses valises. Est-ce le moment de ressortir les vieilles médailles et de les faire briller ?
    jeffe
    jeffe


    Masculin
    Nombre de messages : 207
    Age : 113
    Localisation : au soleil
    Emploi/loisirs : faire la [ R]évolution
    Humeur : [R]évolutionnaire
    Date d'inscription : 12/04/2008

    Préambule à ETAT DES LIEUX Empty Complément d'enquête...

    Message par jeffe Ven 9 Mai - 8:09

    Ecotone a dit: J’ai envie de te demander, et si quelqu’un conteste ton analyse, que feras-tu?
    Veux-tu dire que tu ne défendras pas ton point de vue, veux-tu dire que la contradiction conduit à la polémique? Veux-tu dire que ton développement est à prendre ou à laisser?
    Pardon Ecotone, mais je crois que je n'ai pas répondu à ta question, où plutôt qu'en parti.
    J’ai envie de te demander, et si quelqu’un conteste ton analyse, que feras-tu?
    Ben, j'écouterai cette "contre-analyse". Et j'essayerai de m'en enrichir. De compléter ma compréhension.
    Veux-tu dire que tu ne défendras pas ton point de vue.
    Je ne sais pas.
    veux-tu dire que la contradiction conduit à la polémique?
    Non, pas forcément, mais cela peut. Un débat est comme une forêt vierge, on s'y perd souvent, faute d'avoir "la même boussole".
    Veux-tu dire que ton développement est à prendre ou à laisser?
    Ce développement n'est pas le mien mais une synthèse de discussions menées avec un membre (Loïs) de PA.
    Il en a approuvé la rédaction et le fait que je l'amène ici. C'est un travail collégiale.

    - si il peut apporter un éclairage à certains, tant mieux.
    - si il est incomplet alors que celui qui peut le complète.
    - si il est erroné qu'on le jette et qu'on en fasse un autre.
    Ce développement est une petite pierre pour l'édifice. C'est l'édifice qui est important, pas ce texte.
    Il faut que chacun fasse son texte et le passe à son voisin.

    Mon véritable avis sur la question est que le temps du débat est fini.
    Nous avons assez d'éléments d'analyses qui convergent pour prendre des décisions. (Les avis d'experts se multiplient et commencent globalement à aller dans le même sens)
    La première étape de cette prise de décision est de s'assurer que tout le monde (le plus possible de monde) ai bien compris que nous n'avons plus de choix possible.
    Les hommes politiques ne sont visiblement pas prêts à prendre les décisions. Pourtant ils savent, comme ils savent qu'ils seront impuissants et ils font tous dans leur froques.
    Même super Sarko commence sérieusement à blêmir. Il sait que son système va laisser énormément de gens sur le carreau. Je croit qu'il a sous-estimé l'intelligence en face de lui. (je ne parle évidement pas du PS - ils sont autistes - mais du peuple.)
    Alors c'est à NOUS de faire.
    Mais nous ne sommes pas prêt. Nous avons commencé à nous organiser mais ce sera très insuffisant si ça craque maintenant.
    Il faut que le système tienne encore un peu.
    Là, le politique à un rôle à jouer, celui de colmater encore un peu les brèches avant que le barrage ne cède.
    C'est là toute l'ambigüité de la situation politique aujourd'hui.
    Nous ne pouvons plus défendre les acquis d'hier pour les voir pérennes demain.
    Par exemple:
    Défendre les retraites d'aujourd'hui, Oui.
    Mais la méthode d'aujourd'hui ne pourra plus fonctionner demain.
    Les "impératifs" évoluent de plus en plus vite, il nous faut nous adapter de plus en plus vite.

    La notion de "développement durable" est désormais derrière nous.
    Il nous faut maintenant construire une "survie durable".


    Dernière édition par jeffe le Ven 9 Mai - 9:36, édité 3 fois
    jeffe
    jeffe


    Masculin
    Nombre de messages : 207
    Age : 113
    Localisation : au soleil
    Emploi/loisirs : faire la [ R]évolution
    Humeur : [R]évolutionnaire
    Date d'inscription : 12/04/2008

    Préambule à ETAT DES LIEUX Empty Re: Préambule à ETAT DES LIEUX

    Message par jeffe Ven 9 Mai - 8:35

    Je ne te parlerai pas pour le moment des tensions que génère tout cela sur la planète, sur les sociétés humaines… Je crois que tu connais. Et bien pourtant des guy sormon et sylvestre ou j.marseille, clament sur les ondes que la pauvreté diminue sur la planète, grâce au capitalisme!
    Ce n'est que pure propagande.
    "Guy Sorman défend dans ses ouvrages une politique libérale, passant par un État minimum. Il a voté pour Nicolas Sarkozy à l'élection présidentielle française de 2007.
    Dans
    Le Progrès et ses ennemis, Guy Sorman s'attaque aux préoccupations des écologistes, ainsi qu'aux adversaires de la pensée rationnelle. Il considère que les OGM, le nucléaire, le clonage, ainsi que le principe de précaution sont devenus le leitmotiv de nos sociétés occidentales qui seraient allergiques à tout risque.
    Pour Sorman, la science et la pensée rationnelle sont les meilleures réponses pour contrer le « totalitarisme vert ». Par ailleurs, il s'oppose aux communautés de communes et à l'intercommunalité.
    WIKIPEDIA"
    CRIME CONTRE L'HUMANITE ET NEGASSIONISME

    La seule «prédiction» à laquelle je me hasarde, avec pessimisme, est la question écologique et de survie, pourrons-nous encore cultiver pour nous nourrir, pendant encore combien de temps?
    Nous avons encore les moyens de produire de quoi nourrir la planète.
    Mais vu les complicités entre politiques et l'agro-alimentaires, je ne vois guère que la désobéissance civique comme moyen (tient ça me fait penser à quelqu'un.) Son réseau est prêt mais il ne peut rien seul.

    Et enfin oui, je suis de ton avis, ça va péter!!! Et ça va péter fort!!!!!
    Si nous arrivons à stimuler l'émergence de multiples réseaux locaux de "solidarité de première nécessité" et que cela est suffisamment globale, alors nous éviterons peut-être le "Big clash" qui se prépare. Mais il faut le faire tout de suite.
    ecotone
    ecotone
    Administratrice


    Nombre de messages : 1036
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Préambule à ETAT DES LIEUX Empty Re: Préambule à ETAT DES LIEUX

    Message par ecotone Ven 9 Mai - 13:35

    Oula! Jeffe, beaucoup à dire et te répondre... Tout d'abord
    Mon amie (puis-je ?)

    Tu peux évidemment, j'accepte volontiers!

    Ensuite
    Il y a deux points que je refuse de remettre en cause:
    1/ il y a ultra-urgence
    2/ le seul petit espoir est humaniste.

    Oui pour l'ultra-urgence, et j'ai grand espoir moi en l'humanisme, et surtout en la rationalité "d'homoSapiens!"

    Puis, pour la question de l'info, ou "pas si "documentable"" à la quelle tu fais allusion, je ne suis pas de ton avis.
    L'analyse que j'ai ne date pas d'aujourd'hui, je me la suis faite bien avant d'avoir le net, et je n'achète pas la presse écrite... donc, si moi j'ai eu ces infos, n'importe qui peut l'avoir. Tout du moins, tous ceux qui contestent que ce que nous vivons n'a rien de naturel ou déterminé, ou inéluctable.
    Je ne voudrais pas te paraître radicale, mais nos avons tous un cerveau pour réfléchir et se poser des questions. Encore faut-il se poser les bonnes questions, et ne pas se résigner aux dirigeants cupides et imbus de pouvoir.

    Il est vrai qu'il faut du temps pour ça, lorsqu'on travaille avec acharnement, après 8 heures de labeur harassantes, PPDA, pujadas, ou pernot semblent tellement honnêtes et connaisseurs, qu'il est facile de croire en l'écran catodique, et bien moins fatigant. C'est légitime.
    D'autant, que les raisonnements font écho avec les messages appris dans la famille, mais aussi à l'école, par les enseignants eux-mêmes.
    Pourtant, d'autres infos sont audibles, documentables, et une certaine liberté intellectuelle est nécessaire pour remettre en question la propagande assourdissante!!!

    Profitons du net aujourd'hui, et devenons diffuseurs d'infos à notre tour, comme tu dis je ne sais plus où, pendant qu'il est encore temps, avant que trop de surveillance nous empêche une vrai citoyenneté.

    En ce qui concerne les débats stériles sur certains forum, moi aussi je les évite. Cependant dans ces lieux il y a parfois des gens qui lisent nos argumentations, il y a des gens qui sont même intéressés pour changer de salon de discussion et venir ici, ou chez toi.
    Je ne reste pas sur un sentiment d'échec personnel pour l'entêtement des "défenseurs du bien fait du capitalisme".
    Mes réussites, arriver à informer sur certaines réalités, je tente de les reproduire au maximum...
    ecotone
    ecotone
    Administratrice


    Nombre de messages : 1036
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Préambule à ETAT DES LIEUX Empty Re: Préambule à ETAT DES LIEUX

    Message par ecotone Ven 9 Mai - 13:38

    jeffe a écrit:
    Bref, en matière de «futurologie», je ne sais pas si les choses vont avoir un départ à un endroit puis se propager. Je constate qu’actuellement de nombreux mouvements, d’une certaine ampleur se développent de partout, et ne sont que la continuité des
    contestations humaines face à la pauvreté, autrement dit, des oppressions, ou violences subies.
    Le premier pays industrialisé qui franchit le pas...

    ps: la France a quelques belles victoires de ce genre dans ses valises. Est-ce le moment de ressortir les vieilles médailles et de les faire briller ?

    En effet, je suis largement d’accord avec toi.
    Tout d’abord, d’un point de vue financier et puis sur un plan institutionnel, nous pouvons encore faire inverser les choses. Tout est question de choix politiques.
    L’argument que j’utilise, la France est le second financeur de l’europe, par conséquent, l’europe ne se passera pas de la France !
    La discrimination franco-française exercée par nos dirigeants eux mêmes, est pourtant facilement contestable. Toutes les infos de la situation économique de la France se trouvent dans les sites très officiels «.gouv» éditées par les ministères, les mensonges criés aux micro des médias sont facilement démontables, à part aux sourds et aux entêtés.

    Un autre argument que j’utilise, la situation économique française est confortable, la production est plus importante aujourd’hui avec les 35h qu’avant avec les 39h. Et avec encore moins de moins d’œuvre, sans les jeunes et sans les vieux dégommés.
    Autre preuve, éditée site .gouv, nous sommes les 2ièmes producteur au taux horaire, derrière les Etats-Unis. Il faut démontrer aux gens, que la dévalorisation des français n’est pas justifiée… facile à dire, je sais.
    ecotone
    ecotone
    Administratrice


    Nombre de messages : 1036
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Préambule à ETAT DES LIEUX Empty Re: Préambule à ETAT DES LIEUX

    Message par ecotone Ven 9 Mai - 13:51

    Nous avons encore les moyens de produire de quoi nourrir la planète.
    Mais vu les complicités entre politiques et l'agro-alimentaires, je ne vois guère que la désobéissance civique comme moyen (tient ça me fait penser à quelqu'un.) Son réseau est prêt mais il ne peut rien seul.

    En effet, cela est possible, mais pas cru!
    Et même, cela est réalisable en culture bio...

    À quel réseau fait-tu allusion? Est-ce ou sont-ce les AMAP? Ou autre chose???
    ecotone
    ecotone
    Administratrice


    Nombre de messages : 1036
    Date d'inscription : 26/11/2007

    Préambule à ETAT DES LIEUX Empty Re: Préambule à ETAT DES LIEUX

    Message par ecotone Ven 9 Mai - 13:57

    Si nous arrivons à stimuler l'émergence de multiples réseaux locaux de "solidarité de première nécessité" et que cela est suffisamment globale, alors nous éviterons peut-être le "Big clash" qui se prépare. Mais il faut le faire tout de suite.

    Je viens de mettre un nouveau sujet Arrow ICI

    La question que tu poses est en partie liée.

    Ce que toi tu mets en avant, si je comprends bien, c'est la question des statuts des systèmes de production, comme par exemple la forme éthique, ou coopérative.

    Ces deux choses pour moi sont transversales.
    jeffe
    jeffe


    Masculin
    Nombre de messages : 207
    Age : 113
    Localisation : au soleil
    Emploi/loisirs : faire la [ R]évolution
    Humeur : [R]évolutionnaire
    Date d'inscription : 12/04/2008

    Préambule à ETAT DES LIEUX Empty Re: Préambule à ETAT DES LIEUX

    Message par jeffe Ven 9 Mai - 15:03

    Je demande un temps mort !!! suis en surchauffe depuis 5 h ce matin, vais faire un tour à la plage.... help j'en peux plus !
    jeffe
    jeffe


    Masculin
    Nombre de messages : 207
    Age : 113
    Localisation : au soleil
    Emploi/loisirs : faire la [ R]évolution
    Humeur : [R]évolutionnaire
    Date d'inscription : 12/04/2008

    Préambule à ETAT DES LIEUX Empty Re: Préambule à ETAT DES LIEUX

    Message par jeffe Sam 10 Mai - 7:11

    À quel réseau fait-tu allusion? Est-ce ou sont-ce les AMAP? Ou autre chose???
    Non je parlais, en rapport à la désobéissance civique à Celui-là
    Jonction ?
    Mais le lien avec les AMAP est judicieux !

    Contenu sponsorisé


    Préambule à ETAT DES LIEUX Empty Re: Préambule à ETAT DES LIEUX

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 11 Aoû - 2:46