LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Moi, Nestor Makhno (épisode 9) – Il y a 100 ans, l’autre guerre d’Ukraine – Feuilleton
par bye Jeu 21 Juil - 20:17

» AVORTEMENT AUX USA, NOUS NE VOULONS PAS PERDRE DE DROITS, NOUS VOULONS EN GAGNER !
par bye Mar 28 Juin - 12:51

» Michel Piron en garde à vue. Derrière Jacquie et Michel : un système organisé de proxénétisme et de viols.
par bye Jeu 16 Juin - 15:33

» EuroSatory : Visioconférence et Rassemblements contre le commerce des armes
par bye Lun 6 Juin - 17:32

» Entretien avec Yamina Saheb (GIEC) : “Il y a eu quelques réticences pour mettre le terme de sobriété dans le dernier rapport”.
par bye Mer 1 Juin - 8:37

» Retour sur l’accueil des déplacés d’Ukraine dans les Hautes-Alpes
par bye Mar 31 Mai - 16:17

» L’industrie pornocriminelle cible les enfants et la justice abdique !
par bye Mer 25 Mai - 16:23

» Le Royaume-Uni renforce son arsenal juridique contre les personnes en besoin de protection
par bye Jeu 19 Mai - 10:42

» Recrutement enseignant : une crise des plus inquiétantes pour l’avenir de l’école
par bye Jeu 19 Mai - 10:36

» Moi, Nestor Makhno (épisode 7) – Il y a 100 ans, l’autre guerre d’Ukraine – Feuilleton
par bye Mer 11 Mai - 11:53

» Le "Tous capables" l'Education Nouvelle Le Groupe Français d'Education Nouvelle
par bye Ven 6 Mai - 12:42

» Menaces sur le droit à l’avortement aux Etats-Unis : le collectif Avortement Europe dénonce une énième tentative de restreindre le droit des femmes à disposer de leur corps !
par bye Ven 6 Mai - 12:30

» Biélorussie : la plus grande attaque anti-syndicale du siècle en Europe
par bye Ven 29 Avr - 12:15

» Les associations dénoncent la différence de traitement envers les ressortissants non-Ukrainiens
par bye Ven 22 Avr - 6:21

» SUD éducation gagne l’indemnité REP/REP+ pour les AED !
par bye Jeu 21 Avr - 17:21

» Guerre en Ukraine : que contient la directive sur la protection temporaire de 2001 ?
par bye Dim 17 Avr - 9:50

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par gramophone Ven 15 Avr - 8:59

» Mutations-sanctions à l'école Pasteur (93) : dans « l'intérêt du service public », nous devons faire front !
par bye Jeu 14 Avr - 8:42

» 6e rapport du GIEC : quelles solutions face au changement climatique ?
par bye Ven 8 Avr - 12:34

» Cabinets de conseil : quand le Sénat fustige le gouvernement
par bye Mer 6 Avr - 16:36

» Les fresques carabines : une institutionnalisation des violences sexistes à l’hôpital
par bye Dim 13 Mar - 12:35

» L’Ukraine au coeur… de la classe, l’école au coeur du monde
par bye Ven 4 Mar - 17:34

» 8 Mars 2022 : Grève féministe Déferlante pour l'égalité !
par bye Mar 1 Mar - 11:08

» Une guerre “culturelle”
par bye Jeu 24 Fév - 19:27

» Nouveau camp fermé de Samos : « Barbelés, clôtures, couvre-feu […] le camp ressemble à une prison. »
par bye Jeu 17 Fév - 18:07

» Exterminez toutes ces brutes
par bye Ven 4 Fév - 10:22

» Entretien avec Laurence Scialom : « Ne pas mettre la lutte contre la dégradation de notre biosphère au cœur de la gouvernance européenne serait une erreur historique »
par bye Mer 26 Jan - 15:55

» Osez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiquesOsez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiques
par bye Lun 24 Jan - 11:46

» La mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland PfefferkornLa mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland Pfefferkorn
par bye Sam 22 Jan - 10:48

» Répression pour un poème au Lycée Marcelin Berthelot de Pantin.
par bye Mer 12 Jan - 20:42

» CP/ Présidence française de l'Union européenne : Une alternative pour une politique d'asile européenne réellement solidaire est possible
par bye Ven 24 Déc - 9:47

» Les fresques carabines reconnues contraires à la dignité des femmes !
par bye Mar 21 Déc - 17:56

» Frontière biélorusse : quel impact des propositions de la Commission visant à déroger au droit d’asile européen ?
par bye Ven 17 Déc - 8:59

» contre le système pornocriminel
par bye Mer 15 Déc - 18:39

» S’émanciper dès la maternelle par le travail et la coopération
par bye Mer 15 Déc - 11:40

» La coopérative pédagogique : Paroles de filles
par bye Ven 3 Déc - 10:32

» La maltraitance des migrants n’est pas une fatalité »
par bye Mar 30 Nov - 18:47

» Lutter contre la violence… pour de vrai
par bye Jeu 25 Nov - 13:13

» République blindée, Projet Local d’Évaluation, chefs dans les écoles… Fin de règne rue de Grenelle
par bye Mer 17 Nov - 13:02

» Campagne d’Eric Zemmour : un masculiniste revendiqué prétendant à l’Elysée ?
par bye Jeu 11 Nov - 12:07

» Affaire Jacquie et Michel : 4 “acteurs” mis en examen pour viol, la fin de l’impunité !
par bye Mar 2 Nov - 18:34

» Réinstallation des réfugiés afghans dans l’UE : des promesses, pas d’engagements chiffrés
par bye Sam 23 Oct - 8:14

» La marchandisation généralisée des relations humaines et des corps coïncide avec l’échec de l’ambition démocratique
par gramophone Mer 20 Oct - 19:33

» À Montpellier, descente de police contre des sans-papiers venus au contre sommet France-Afrique
par bye Mar 19 Oct - 19:07

» Climat : nous l’avons fait, l’Etat n’a plus le choix !
par bye Ven 15 Oct - 12:36

» L’école des sans-école… des jeunes migrants refusés d’école
par bye Mer 13 Oct - 11:27

» La France envoie ses déchets nucléaires en Sibérie !
par bye Mar 12 Oct - 18:05

» Total Energies et Le Louvre : alliés contre le climat
par bye Mer 6 Oct - 16:55

» L’école est à la fois un lieu de formation et d’expression des bandes
par bye Mer 6 Oct - 9:19

» Analyse/déclaration sur la vente de sous-marins américains à l’Australie
par bye Sam 2 Oct - 9:32

» À celles et ceux qui ne sont pas rentré·es,
par bye Mer 29 Sep - 11:55

» « Nous n’avons pas besoin et nous ne voulons pas d’un petit chef ! »…
par bye Mar 21 Sep - 17:18

» Noël : fêtes familiales ou marché de dupe ?
par gramophone Mar 21 Sep - 15:57

» Les troubles de l’érection
par gramophone Mar 21 Sep - 14:36

» Le 28 septembre, c'est la journée internationale de droit à l'avortement !
par bye Lun 20 Sep - 19:35

» Biélorussie : les migrants victimes de l’instrumentalisation de la question migratoire
par bye Mer 15 Sep - 19:46

» Accueil des Afghans évacués de Kaboul
par bye Ven 10 Sep - 16:48

» Marseille : un discours de chef(s) !
par bye Mer 8 Sep - 11:53

» HECTAR grand projet inutile, priorité au service public !
par bye Mer 1 Sep - 19:09

» Rapport du GIEC : Jean Jouzel appelle à une réaction
par bye Mer 11 Aoû - 5:07

» J’évite de prendre l’avion
par bye Lun 12 Juil - 20:45

» Condamné à agir d’ici 9 mois, l'Etat ne réagit pas...
par bye Ven 2 Juil - 9:05

» ENFIN L'ÉGALITÉ, la PMA pour toutes adoptée !
par bye Mer 30 Juin - 12:12

» Projet de loi sur l’enfance : le choix du contrôle plutôt que de la protection pour les mineurs isolés étrangers
par bye Sam 19 Juin - 12:16

» Appel pour les libertés, contre les idées d’extrême-droite : mobilisons-nous le 12 juin !
par bye Mar 8 Juin - 11:52

» Soutien à l’enseignante empêchée de faire cours en raison de son masque
par bye Mer 2 Juin - 18:35

» La junte du Myanmar suspend plus de 1 600 enseignant·es
par bye Mar 25 Mai - 12:24

» Manifeste pour la suspension des brevets liés au Covid 19
par bye Dim 23 Mai - 16:49

» Les dépenses militaires face aux besoins humains. Les centaines de milliards de la honte
par bye Mer 19 Mai - 18:00

» Évaluer n’est pas noter
par bye Lun 17 Mai - 11:22

» Le bilan chiffré du règlement Dublin ne plaide pas pour son maintien
par bye Mer 5 Mai - 12:37

» La compensation carbone, inefficace pour réduire les émissions du secteur aérien
par bye Mar 20 Avr - 8:39

» GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"
par bye Ven 16 Avr - 12:34

» Covid-19 : quel impact sur les procédures d’éloignement des migrants ?
par bye Ven 2 Avr - 12:45

» Médecins : stagnation des effectifs mais baisse de la densité médicale
par bye Ven 2 Avr - 12:36

» Encore une attaque des fascistes contre une librairie libertaire
par bye Lun 22 Mar - 12:40

» A partie du 17 mars, la France est à découvert climatique
par bye Mer 17 Mar - 11:49

» Non, on ne peut pas être « féministe » et agresser des survivantes de la prostitution et des féministes le 8 mars.
par bye Jeu 11 Mar - 9:39

» Les députés les Républicains font entrave au droit à l’avortement pour toutes !
par bye Jeu 18 Fév - 12:16

» Méditerrannée : reprise des sauvetages en mer pour l'Ocean Viking
par bye Jeu 4 Fév - 19:44

» Nouveau numéro du journal Casse-rôles
par bye Lun 1 Fév - 12:53

» #METOOInceste : La loi à l’agenda de l’Assemblée Nationale !
par bye Ven 22 Jan - 13:39

» Projet Hercule : EDF serait éclaté en trois entités
par bye Sam 16 Jan - 9:00

» Les enjeux de l'intégration des bénéficiaires d'une protection internationale dans l'Union européenne
par bye Lun 11 Jan - 20:50

» La méthode Montessori en question
par bye Mer 23 Déc - 13:24

» L’environnement ? une préoccupation peu partagée par les adultes
par bye Mer 16 Déc - 12:08

» Terrorisme
par bye Lun 14 Déc - 18:45

» Éducation : il faut donner priorité aux vaincus
par bye Mar 8 Déc - 11:59

» JOURNÉE MONDIALE DE L'ENFANCE
par bye Ven 4 Déc - 17:14

» 25novembre : la lutte pour l'élimination des violences masculines continue !
par bye Mer 25 Nov - 15:07

» Les mobilisations étudiantes sous la menace de lourdes peines de prison
par bye Mar 24 Nov - 10:23

» Décision historique pour la justice climatique !
par bye Jeu 19 Nov - 20:00

» Et maintenant nous sommes là...
par bye Mer 18 Nov - 13:13

» Révélation scientifique: l’amour rend aveugle !
par gramophone Sam 7 Nov - 9:55

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR

Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon Japon : le display Pokémon Go de retour en stock sur ...
Voir le deal

    17 octobre 1961: massacre massif d'Algériens à Paris

    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8994
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    17 octobre 1961: massacre massif d'Algériens à Paris Empty 17 octobre 1961: massacre massif d'Algériens à Paris

    Message par bye Lun 10 Nov - 16:19

    A la veille du 11 novembre, il est d'autres commémorations indispensables et des Résistances à organiser pour éviter une répétion de
    l'histoire!!!





    Pour rappel, le 17 octobre 1961 des milliers d’Algériennes et d’Algériens, venant des immenses bidonvilles de Nanterre et de plusieurs villes de
    banlieue, avaient, à l’appel du Front de libération national algérien, manifesté pacifiquement dans plusieurs quartiers parisiens, Champs-
    Elysées, République, Opéra, Saint-Michel, la Concorde, etc. Ils avaient réclamé la levée du couvre-feu, qui leur avait été imposée, depuis le 1er
    octobre 1961, de 20h30 à 5h30.

    La levée de ce couvre-feu était vitale pour les chefs de la résistance algérienne, tant ses effets attendus étaient dévastateurs, pour la guerre
    d’indépendance de l’Algérie. Et pour cause, l’immigration représentait le poumon économique de cette guerre. Or ce couvre-feu aurait gêné
    considérablement la collecte des fonds le soir dans les cafés, les bars et les foyers pour travailleurs, fréquentés par les Algériens.

    De leurs côtés, les divers centres de décision français étaient décidés, bien que pour des raisons diamétralement opposées, à baigner cette
    manifestation dans le sang. Pour les uns (de Gaulle et son clan), il fallait négocier en position de force, dans l’espoir de préserver quelques
    privilèges néocoloniaux, de l’inéluctable indépendance de l’Algérie ; et pour les autres (les ultras colonialistes de l’Algérie française tels que
    Michel Debré, Premier ministre, Roger Frey, ministre de l’Intérieur, Maurice Papon, de sinistre mémoire, préfet de Paris…) pour saborder les
    négociations en cours avec le Gouvernement provisoire de la république algérienne, en vue de maintenir le peuple algérien, sous les bottes de
    leurs maîtres, les capitalistes coloniaux.

    Il n’est pas inutile non plus de préciser que Papon avait été nommé à ce poste, au lendemain de la manifestation, le 13 mars 1958, vers
    l’Assemblée nationale, de 2 000 policiers au cri : « Sales Juifs ! A la Seine ! Morts aux fellagas ! »

    La répression, qui avait durée du 17 au 20 octobre, avait vu policiers et gendarmes, déjà gangrenés par le racisme, l’antisémitisme et les idées
    d’extrême droite, battre avec sauvagerie les manifestants algériens, auxquels ils ligotaient parfois les mains et les noyer dans la Seine. Des
    milliers d’autres avaient été pourchassés ou pris dans des rafles sur les quais de métro, ainsi que dans les rues de Paris et de banlieue ; les
    blessés étaient laissés, sans soins, et beaucoup parmi les prisonniers avaient été torturés. Le bilan parmi les manifestants s’était élevé à au
    moins 200 morts, 400 disparus, des milliers de blessés et près de 12 000 Algériens officiellement arrêtés.

    Cependant, nombreuses furent les voix de ce pays qui avaient condamné cette violence inouïe des forces de répression parmi les intellectuels
    républicains de gauche, anticolonialistes ou libéraux ; les journaux progressistes ou libéraux ; les partis politiques et les associations de gauche
    ; et les organisations religieuses ou communautaires protestantes ou juives.

    Comme les années précédentes, les républicains anticolonialistes s’activent à laver cette autre souillure que les colonialistes firent à la France.
    Celle-ci doit, selon eux, s’en débarrasser en reconnaissant le crime d’État, qu’a été le massacre de la manifestation du 17 octobre 1961, comme
    elle a su le faire avec courage et dignité pour d’autres causes, dans un passé récent. Cette reconnaissance aidera les victimes, ainsi que leurs
    enfants et petits-enfants, français dans leur quasi-totalité, à faire enfin leur deuil et à tourner une page de l’histoire de France pour un avenir
    serein commun.

    Ces républicains sont bien conscients qu’il leur faut, dans leur quête de justice, combattre, outre les nostalgiques de l’« Algérie de papa », les
    tenants de trois écueils, déjà unis par leur commune confusion de la république avec ce qu’en ont fait ses fossoyeurs à tel ou tel moment de
    son histoire. Ces trois écueils, qui se nourrissent mutuellement, sont le négationnisme, la relativisation des crimes contre les peuples et la
    hiérarchie entre les victimes de ces crimes. Ils sévissent malheureusement chez une frange de la gauche laïque, qui a perdu une partie de ses
    repères : les uns, quelquefois francophobes, servent de marche-pied à la droite et l’extrême droite islamiste, et les autres, musulmanophobes
    et négrophobes, servent de marche-pied à la droite et l’extrême droite chrétienne.

    Il n’est pas inintéressant de rappeler le contexte de ce second couvre-feu ; le premier, décrété pour le 1er septembre 1958, avait été rendu
    inapplicable. Fin août 1958, les chefs de la Fédération de France du FLN décident d’étendre la lutte armée à la métropole. Pourtant, malgré la
    répression, dont les résistants algériens faisaient l’objet depuis le premier jour de l’insurrection, le 1er novembre 1954, ils s’étaient limités
    vaille que vaille à l’affrontement fratricide et sanglant avec le Mouvement nationaliste algérien, de Messali Hadj.

    Leurs objectifs visaient à faire découvrir aux Français de Métropole la réalité de la guerre et à desserrer l’étau sur les unités de l’Armée de
    libération nationale, sérieusement mises à mal dans les maquis en Algérie. C’est ainsi qu’ils avaient incendié ou détruit un grand nombre
    d’installations économiques, attaqués de nombreux commissariats et abattu ou blessé des dizaines de collabo et de policiers, généralement
    ceux qui s’étaient distingués par leur cruauté envers les Algériens.

    La décision d’« exporter » la lutte armée en métropole ne fut pas moins une grave erreur politique et militaire. En effet, ces attentats ne
    pouvaient que desservir, sur tous les plans, la cause algérienne. La conséquence la plus grave et immédiate avait été de donner toutes les
    justifications pour élever de plusieurs crans la répression, dont le couvre-feu, contre la communauté algérienne et les réseaux de sa résistance
    dans l’Hexagone.

    Hakim Arabdiou

      La date/heure actuelle est Jeu 18 Aoû - 10:53