LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» AVORTEMENT AUX USA, NOUS NE VOULONS PAS PERDRE DE DROITS, NOUS VOULONS EN GAGNER !
par bye Mar 28 Juin - 12:51

» Michel Piron en garde à vue. Derrière Jacquie et Michel : un système organisé de proxénétisme et de viols.
par bye Jeu 16 Juin - 15:33

» EuroSatory : Visioconférence et Rassemblements contre le commerce des armes
par bye Lun 6 Juin - 17:32

» Entretien avec Yamina Saheb (GIEC) : “Il y a eu quelques réticences pour mettre le terme de sobriété dans le dernier rapport”.
par bye Mer 1 Juin - 8:37

» Retour sur l’accueil des déplacés d’Ukraine dans les Hautes-Alpes
par bye Mar 31 Mai - 16:17

» L’industrie pornocriminelle cible les enfants et la justice abdique !
par bye Mer 25 Mai - 16:23

» Le Royaume-Uni renforce son arsenal juridique contre les personnes en besoin de protection
par bye Jeu 19 Mai - 10:42

» Recrutement enseignant : une crise des plus inquiétantes pour l’avenir de l’école
par bye Jeu 19 Mai - 10:36

» Moi, Nestor Makhno (épisode 7) – Il y a 100 ans, l’autre guerre d’Ukraine – Feuilleton
par bye Mer 11 Mai - 11:53

» Le "Tous capables" l'Education Nouvelle Le Groupe Français d'Education Nouvelle
par bye Ven 6 Mai - 12:42

» Menaces sur le droit à l’avortement aux Etats-Unis : le collectif Avortement Europe dénonce une énième tentative de restreindre le droit des femmes à disposer de leur corps !
par bye Ven 6 Mai - 12:30

» Biélorussie : la plus grande attaque anti-syndicale du siècle en Europe
par bye Ven 29 Avr - 12:15

» Les associations dénoncent la différence de traitement envers les ressortissants non-Ukrainiens
par bye Ven 22 Avr - 6:21

» SUD éducation gagne l’indemnité REP/REP+ pour les AED !
par bye Jeu 21 Avr - 17:21

» Guerre en Ukraine : que contient la directive sur la protection temporaire de 2001 ?
par bye Dim 17 Avr - 9:50

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par gramophone Ven 15 Avr - 8:59

» Mutations-sanctions à l'école Pasteur (93) : dans « l'intérêt du service public », nous devons faire front !
par bye Jeu 14 Avr - 8:42

» 6e rapport du GIEC : quelles solutions face au changement climatique ?
par bye Ven 8 Avr - 12:34

» Cabinets de conseil : quand le Sénat fustige le gouvernement
par bye Mer 6 Avr - 16:36

» Les fresques carabines : une institutionnalisation des violences sexistes à l’hôpital
par bye Dim 13 Mar - 12:35

» L’Ukraine au coeur… de la classe, l’école au coeur du monde
par bye Ven 4 Mar - 17:34

» 8 Mars 2022 : Grève féministe Déferlante pour l'égalité !
par bye Mar 1 Mar - 11:08

» Une guerre “culturelle”
par bye Jeu 24 Fév - 19:27

» Nouveau camp fermé de Samos : « Barbelés, clôtures, couvre-feu […] le camp ressemble à une prison. »
par bye Jeu 17 Fév - 18:07

» Exterminez toutes ces brutes
par bye Ven 4 Fév - 10:22

» Entretien avec Laurence Scialom : « Ne pas mettre la lutte contre la dégradation de notre biosphère au cœur de la gouvernance européenne serait une erreur historique »
par bye Mer 26 Jan - 15:55

» Osez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiquesOsez le féminisme ! fait 200 signalements de vidéos illégales sur des sites pornographiques
par bye Lun 24 Jan - 11:46

» La mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland PfefferkornLa mécanique des inégalités : un entretien avec les sociologues Alain Bihr et Roland Pfefferkorn
par bye Sam 22 Jan - 10:48

» Répression pour un poème au Lycée Marcelin Berthelot de Pantin.
par bye Mer 12 Jan - 20:42

» CP/ Présidence française de l'Union européenne : Une alternative pour une politique d'asile européenne réellement solidaire est possible
par bye Ven 24 Déc - 9:47

» Les fresques carabines reconnues contraires à la dignité des femmes !
par bye Mar 21 Déc - 17:56

» Frontière biélorusse : quel impact des propositions de la Commission visant à déroger au droit d’asile européen ?
par bye Ven 17 Déc - 8:59

» contre le système pornocriminel
par bye Mer 15 Déc - 18:39

» S’émanciper dès la maternelle par le travail et la coopération
par bye Mer 15 Déc - 11:40

» La coopérative pédagogique : Paroles de filles
par bye Ven 3 Déc - 10:32

» La maltraitance des migrants n’est pas une fatalité »
par bye Mar 30 Nov - 18:47

» Lutter contre la violence… pour de vrai
par bye Jeu 25 Nov - 13:13

» République blindée, Projet Local d’Évaluation, chefs dans les écoles… Fin de règne rue de Grenelle
par bye Mer 17 Nov - 13:02

» Campagne d’Eric Zemmour : un masculiniste revendiqué prétendant à l’Elysée ?
par bye Jeu 11 Nov - 12:07

» Affaire Jacquie et Michel : 4 “acteurs” mis en examen pour viol, la fin de l’impunité !
par bye Mar 2 Nov - 18:34

» Réinstallation des réfugiés afghans dans l’UE : des promesses, pas d’engagements chiffrés
par bye Sam 23 Oct - 8:14

» La marchandisation généralisée des relations humaines et des corps coïncide avec l’échec de l’ambition démocratique
par gramophone Mer 20 Oct - 19:33

» À Montpellier, descente de police contre des sans-papiers venus au contre sommet France-Afrique
par bye Mar 19 Oct - 19:07

» Climat : nous l’avons fait, l’Etat n’a plus le choix !
par bye Ven 15 Oct - 12:36

» L’école des sans-école… des jeunes migrants refusés d’école
par bye Mer 13 Oct - 11:27

» La France envoie ses déchets nucléaires en Sibérie !
par bye Mar 12 Oct - 18:05

» Total Energies et Le Louvre : alliés contre le climat
par bye Mer 6 Oct - 16:55

» L’école est à la fois un lieu de formation et d’expression des bandes
par bye Mer 6 Oct - 9:19

» Analyse/déclaration sur la vente de sous-marins américains à l’Australie
par bye Sam 2 Oct - 9:32

» À celles et ceux qui ne sont pas rentré·es,
par bye Mer 29 Sep - 11:55

» « Nous n’avons pas besoin et nous ne voulons pas d’un petit chef ! »…
par bye Mar 21 Sep - 17:18

» Noël : fêtes familiales ou marché de dupe ?
par gramophone Mar 21 Sep - 15:57

» Les troubles de l’érection
par gramophone Mar 21 Sep - 14:36

» Le 28 septembre, c'est la journée internationale de droit à l'avortement !
par bye Lun 20 Sep - 19:35

» Biélorussie : les migrants victimes de l’instrumentalisation de la question migratoire
par bye Mer 15 Sep - 19:46

» Accueil des Afghans évacués de Kaboul
par bye Ven 10 Sep - 16:48

» Marseille : un discours de chef(s) !
par bye Mer 8 Sep - 11:53

» HECTAR grand projet inutile, priorité au service public !
par bye Mer 1 Sep - 19:09

» Rapport du GIEC : Jean Jouzel appelle à une réaction
par bye Mer 11 Aoû - 5:07

» J’évite de prendre l’avion
par bye Lun 12 Juil - 20:45

» Condamné à agir d’ici 9 mois, l'Etat ne réagit pas...
par bye Ven 2 Juil - 9:05

» ENFIN L'ÉGALITÉ, la PMA pour toutes adoptée !
par bye Mer 30 Juin - 12:12

» Projet de loi sur l’enfance : le choix du contrôle plutôt que de la protection pour les mineurs isolés étrangers
par bye Sam 19 Juin - 12:16

» Appel pour les libertés, contre les idées d’extrême-droite : mobilisons-nous le 12 juin !
par bye Mar 8 Juin - 11:52

» Soutien à l’enseignante empêchée de faire cours en raison de son masque
par bye Mer 2 Juin - 18:35

» La junte du Myanmar suspend plus de 1 600 enseignant·es
par bye Mar 25 Mai - 12:24

» Manifeste pour la suspension des brevets liés au Covid 19
par bye Dim 23 Mai - 16:49

» Les dépenses militaires face aux besoins humains. Les centaines de milliards de la honte
par bye Mer 19 Mai - 18:00

» Évaluer n’est pas noter
par bye Lun 17 Mai - 11:22

» Le bilan chiffré du règlement Dublin ne plaide pas pour son maintien
par bye Mer 5 Mai - 12:37

» La compensation carbone, inefficace pour réduire les émissions du secteur aérien
par bye Mar 20 Avr - 8:39

» GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"GRANDE-BRETAGNE. "KILL THE POLICE BILL"
par bye Ven 16 Avr - 12:34

» Covid-19 : quel impact sur les procédures d’éloignement des migrants ?
par bye Ven 2 Avr - 12:45

» Médecins : stagnation des effectifs mais baisse de la densité médicale
par bye Ven 2 Avr - 12:36

» Encore une attaque des fascistes contre une librairie libertaire
par bye Lun 22 Mar - 12:40

» A partie du 17 mars, la France est à découvert climatique
par bye Mer 17 Mar - 11:49

» Non, on ne peut pas être « féministe » et agresser des survivantes de la prostitution et des féministes le 8 mars.
par bye Jeu 11 Mar - 9:39

» Les députés les Républicains font entrave au droit à l’avortement pour toutes !
par bye Jeu 18 Fév - 12:16

» Méditerrannée : reprise des sauvetages en mer pour l'Ocean Viking
par bye Jeu 4 Fév - 19:44

» Nouveau numéro du journal Casse-rôles
par bye Lun 1 Fév - 12:53

» #METOOInceste : La loi à l’agenda de l’Assemblée Nationale !
par bye Ven 22 Jan - 13:39

» Projet Hercule : EDF serait éclaté en trois entités
par bye Sam 16 Jan - 9:00

» Les enjeux de l'intégration des bénéficiaires d'une protection internationale dans l'Union européenne
par bye Lun 11 Jan - 20:50

» La méthode Montessori en question
par bye Mer 23 Déc - 13:24

» L’environnement ? une préoccupation peu partagée par les adultes
par bye Mer 16 Déc - 12:08

» Terrorisme
par bye Lun 14 Déc - 18:45

» Éducation : il faut donner priorité aux vaincus
par bye Mar 8 Déc - 11:59

» JOURNÉE MONDIALE DE L'ENFANCE
par bye Ven 4 Déc - 17:14

» 25novembre : la lutte pour l'élimination des violences masculines continue !
par bye Mer 25 Nov - 15:07

» Les mobilisations étudiantes sous la menace de lourdes peines de prison
par bye Mar 24 Nov - 10:23

» Décision historique pour la justice climatique !
par bye Jeu 19 Nov - 20:00

» Et maintenant nous sommes là...
par bye Mer 18 Nov - 13:13

» Révélation scientifique: l’amour rend aveugle !
par gramophone Sam 7 Nov - 9:55

» La puissance de la solidarité syndicale internationale
par bye Ven 6 Nov - 11:53

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR

Le Deal du moment :
L’édition Collector de la BD Saint Seiya ...
Voir le deal

    Elysée menteur

    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Elysée menteur Empty Elysée menteur

    Message par bye Lun 16 Mar - 7:58

    Droit de suite
    Vacances au Mexique des Sarkozy : l'Elysée a menti
    Par Rue89 Droit de suite | 14/03/2009 | 16H59
    http://www.rue89.com/2009/03/14/vacances-au-mexique-des-sarkozy-lelysee-a-menti


    Vacances polémiques, suite. Le Mexique a officiellement contredit la version de l'Elysée : le couple Sarkozy a bien été invité par un « groupe d'entrepreneurs mexicains » pendant la partie privée du voyage présidentiel. La présidence
    française affirme que cette partie du séjour s'est faite « à l'invitation du président Calderon ». Problème : l'un des hôtes, le banquier Roberto Hernandez Ramirez, a une réputation sulfureuse : il a été accusé par des médias mexicains et américains d'être lié au narco-trafic.

    A chaque vacance privée du président, l'histoire se répète : Nicolas Sarkozy trouve toujours un moyen de se faire inviter aux frais de riches hôtes, en général
    milliardaires. S'agissant de sa dernière escapade, la nouveauté est venue de
    Mexico, sous la forme d'un simple communiqué du secrétariat des Affaires
    étrangères : « En marge de la visite d'Etat du président Sarkozy à
    l'invitation du président Calderon, un groupe d'entrepreneurs mexicains a
    mis à la disposition du président Sarkozy une résidence sur la côte de l'Etat de
    Jalisco pour la durée de son séjour précédent ses activités officielles. »


    Or, dès les premières interrogations de la presse, le communicant de
    l'Elysée, Franck Louvrier, avançait une version bien différente :

    « Quand on vous fait un cadeau, vous ne demandez pas qui a payé pour vous. Allez interroger la présidence mexicaine ! »

    Evidemment, interrogé par son opposition de gauche, l'exécutif a dû se rendre à l'évidence : les autorités mexicaines n'ont pas déboursé un peso pour ce séjour privé. Derrière ce « groupe d'entrepreneurs mexicains », il faut donc comprendre le propriétaire de l'hôtel de luxe El Tamarindo Beach and Golf Ressort, dans lequel le couple Sarkozy a séjourné du vendredi après-midi au dimanche matin : Roberto Hernandez Ramirez.
    Comme Rue89 l'expliquait dès mercredi :

    « Personne n'a relevé que le banquier Roberto Hernandez Ramirez, ancien PDG de la banque Banamex et membre du conseil d'administration de Citigroup (une des plus grandes institutions financières de la planète), souffre d'une réputation pour le moins sulfureuse.
    Dans les années 1990, il a été soupçonné au Mexique de faire transiter par ses
    propriétés de la cocaïne sud-américaine et de participer au blanchiment de
    l'argent de la drogue. »

    Qui plus est, le « cadeau » des « entrepreneurs mexicains » n'est pas une simple pension de famille. Comme l'indique le site de l'hôtel, la villa présidentielle où les Sarkozy se sont installés est un vrai petit palais :

    « Cette luxueuse villa, située en front de mer, a été récemment installée. Avec ses deux étages, elle comprend une grande suite au deuxième, incluant une salle de bains, une douche extérieure et une terrasse avec un jacuzzi privatif. Le premier étage dispose d'une cuisine complète, une salle à manger, un salon, un écran plat de 52 pouces avec lecteur DVD et CD, ainsi qu'une grande terrasse pour dîner à l'extérieur, une piscine équipée d'un jacuzzi. »

    Du 3 janvier au 30 avril 2009, le tarif de cette villa présidentielle est de 3500 dollars la nuit pour deux personnes, plus une taxe locale de 17% et 10% pour le service. Ce tarif inclue les cours de Yoga ou de gym Pilates, l'usage du court de tennis, une bouteille de vin et un plateau de fruits frais, le wifi. Mais pas le petit déjeuner. L'addition est réglable directement à l'hôtel, mais uniquement en pesos.

    Enfin, selon Mediapart, si Nicolas Sarkozy n'a pas rencontré son bienfaiteur en privé, il a tout de même dîné avec lui, lundi soir, lors de la réception donnée par le président Calderon, où se pressait une centaine d'invités. Felipe Calderon et Roberto Hernandez Ramirez se connaissent depuis la faculté. De quoi sceller une amitié durable.

    David Servenay


    Voir aussi :
    Mexique - France
    : Sarkozy a-t-il séjourné chez un narco présumé ?

    http://www.camer.be/index1.php?art=4982

    Sarkozy, la plage, la poudre et le milliardaire par Sylvain Besson
    http://letemps.ch/Page/Uuid/65b30030-1017-11de-87cd-ecb37533225e/

    en accès limité...
    http://www.mediapart.fr/journal/france/080309/une-grosse-rechute-bling-bling-pour-le-couple-sarkozy

    A propos de
    Roberto Hernandez Ramirez,
    En Espagnol
    :
    http://www.poresto.net/component/search/Roberto%20Hernandez?ordering=&searchphrase=all

    en anglais :
    http://en.wikipedia.org/wiki/Roberto_Hern%C3%A1ndez_Ram%C3%ADrez
    Por Esto! also filed federal criminal complaints against Hernández for drug
    trafficking, for the robbery of national archeological treasures (his properties
    include the ancient Mayan ruins of Chac Mool), and for the environmental
    destruction caused by the drug-dealing operations to the Sian Ka'an nature
    preserve [2]. Following several articles, Ramirez and his bank, the Banco
    Nacional de Mexico, deposed a courtsuit against Por Esto! and Al Giordano, a
    drug expert who had published a story concerning these allegations in Narco
    News. Both Mexico and the Supreme Court of the State of New York disavowed
    Ramirez [4].





    bye
    bye
    Administratrice


    Masculin
    Nombre de messages : 8993
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Elysée menteur Empty Re: Elysée menteur

    Message par bye Lun 30 Mar - 5:46

    Sarkozy et le banquier mexicain : le journaliste qui accuse
    Par Anne Vigna | Journaliste | 25/03/2009 |
    18H44
    http://www.rue89.com/2009/03/25/sarkozy-et-le-banquier-mexicain-le-journaliste-qui-accuse

    Al Giordano a enquêté sur l'hôte du Président. Pour lui, les liens de Ramirez avec le narcotrafic ne sont pas de vieilles rumeurs.

    Roberto Hernandez Ramirez (à gauche), avec le PDG de Citigroup Sandy Weil, en 2001 (Daniel
    Aguilar/Reuters)

    (De Mexico) Il y a deux semaines, Rue 89 l'interrogeait sur la réputation sulfureuse du banquier qui a accueilli Nicolas Sarkozy et son
    épouse lors de leur séjour au Mexique.

    En rappelant que Roberto Hernandez Ramirez avait été accusé par la presse d'avoir entretenu des liens avec le narcotrafic, et que les procès en diffamation intenté par ce banquier contre ses accusateurs avaient échoué, tant au Mexique qu'aux Etats-Unis.

    Samedi, sur le plateau de « + Clair », l'émission de Canal+, le porte-parole de l'UMP, Frédéric Lefebvre, a accusé Rue89 d'avoir relayé de simples « rumeurs ». (Ecouter le son)

    Rue 89 a rencontré Al Giordano, de passage au Mexique. Al Giordano est un des deux journalistes qui a gagné un procès contre Hernandez Ramirez, suite à des enquêtes qui révèlaient les activités pour le moins suspectes du banquier.

    Le porte-parole de l'UMP, en France, estime que
    vos enquêtes sur les liens entre Hernandez Ramirez et le narcotrafic sont des « rumeurs » remontant aux « années 80 ». Il a déclaré sur un plateau de télévision que Ramirez n'avait jamais été inquiété...

    Ces rumeurs ne datent pas des années 80, mais elles ont été confirmées par la Cour suprême de New York en 2001. Monsieur le porte-parole, pourquoi parlez-vous de rumeurs quand il s'agit
    de faits avérés, confirmés par la justice ? Qui cherchez-vous à protéger dans cette histoire ?

    C'est une habitude de dénigrer ainsi en parlant de
    rumeurs, mais cette fois, pas de chance, la justice nous donne raison.

    Comment avez-vous connu Roberto Hernandez Ramirez ?

    Nous sommes en février 1999, je suis journaliste pour le Boston Phoenix et je viens au Mexique, dans la péninsule de Yucatan, pour couvrir un sommet sur le thème de la drogue entre le président mexicain Ernesto Zedillo et Bill Clinton. Je lis tous les journaux locaux, et l'un d'entre eux, Por esto !, m'interpelle particulièrement.

    Sur sa couverture, ce journal affirmait que Roberto
    Hernandez Ramirez, l'homme qui a prêté une hacienda pour la réunion de nos deux
    présidents, était en fait un narcotrafiquant.

    Extrait de l'enquête du journal Por Esto ! consacrée à Roberto Hernadez Ramirez (DR)

    Je lis l'article et ses informations correspondent à mes propres enquêtes sur le fonctionnement du narcotrafic au Mexique et aux Etats-Unis. Donc je me rends au siège du journal et je rencontre l'auteur de l'article qui est en fait le directeur du journal, Mario Mendez Rodriguez.

    Plus nous parlons de l'enquête, plus il me montre des documents très intéressants. Mario Mendez avait déjà publié ses conclusions en 1996, et depuis, il avait été attaqué dix-sept fois devant les tribunaux pour diffamation. Or Mario Mendez Rodriguez n'a jamais perdu aucun procès, fait très rare au Mexique.

    Son enquête est fondée sur des photos qui montrent clairement des bateaux colombiens en train de débarquer de la cocaïne sur les plages des propriétés de Robert Hernandez Ramirez, et des
    avions qui partent des mêmes propriétés en direction du Nord.

    Comment a-t-il obtenu de tels documents ?

    Grâce aux pêcheurs qui travaillaient depuis toujours dans cette zone. Quand M. Hernandez s'approprie des eaux territoriales, en toute illégalité, soit dit en passsant, ses sbires menacent les pêcheurs et les empêchent de travailler au large de ses
    propriétés.

    Le journaliste Al Giordano (DR)Il faut savoir que M.
    Hernandez possède plus de soixante kilomètres de côtes dans cette péninsule, que les locaux appellent le triangle de la cocaïne. Ces mêmes pêcheurs vont aller dénoncer au journal leur éviction, qu'ils pensent liée au trafic de drogue.

    Ils vont beaucoup aider les photographes de Por esto ! à étayer les faits. Au même moment, il existait déjà des preuves de l'implication de sa
    banque, Banamex, dans des activités de blanchiment d'argent, suite à une enquête de trois ans des autorités américaines et de la DEA (l'agence antidrogue américaine) dénommée « l'opération Casablanca ».

    Ceci n'était pas nouveau, presque toutes les banques mexicaines et américaines sont impliquées
    dans le blanchiment d'argent à différents niveaux.

    Ce qui était nouveau, en revanche, c'est qu'un banquier, dont les activités illicites étaient bien
    connues dans le Yucatan, pouvait ainsi être l'hôte d'un sommet contre la drogue entre deux présidents, et ainsi prouver au monde qu'il était un homme respectable.

    Je rentre donc aux Etats-Unis et je publie dans le Boston Phoenix cette enquête. Pour Banamex, il était compliqué d'attaquer un grand journal comme le Boston Phoenix : ils ne feront aucun procès.


    Narco News, un site et une école Al Giordano est journaliste et fondateur de The Narco News Bulletin, un « journal sur Internet » (comme il se définit), traitant de toute l'actualité en Amérique.
    Le journal est spécialisé sur le narcotrafic et les mouvements sociaux, en particulier les zapatistes au Mexique.
    Narco News a créé une « école du journalisme authentique » dans plusieurs pays du continent.
    Evo Morales, le président bolivien comme Alvaro
    Garcia, le vice-président, ont été des professeurs de cette école.

    Comment en arrive-t-on alors à la justice new-yorkaise ?

    En 2000, je fonde le site d'information The Narco News Bulletin : je voulais publier mes enquêtes sur le narcotrafic au Mexique, qui ne trouvaient pas d'écho dans les journaux classiques. Je les publie donc sur Internet et je traduis aussi en anglais le travail de Mario Mendez.

    Et c'est là que, quelques mois plus tard, Banamex décide de nous attaquer devant la Cour suprême de
    justice de New York pour diffamation, arguant qu'ils n'étaient pas des narcotrafiquants, et que nos enquêtes ternissaient leur réputation.

    En juillet 2001, le procès commence et la même semaine, Banamex est rachetée par Citigroup, la plus grande institution financière de la planète, où Roberto Hernandez obtient un siège au conseil d'administration. Nous nous retrouvons donc face aux géants de la finance.

    Le jugement est rendu en décembre 2001 : la Cour suprême estime que Banamex n'a pas réussi à prouver que les faits incriminés étaient faux, ni que Narco News avait fait preuve de mauvaise foi.

    Le jugement est capital : c'est la première fois qu'un tribunal américain estime que les Lois qui encadrent les grands médias, sont les mêmes
    pour les médias sur Internet.

    Pourquoi ce jugement est si peu connu au
    Mexique ?

    Essentiellement parce que Banamex est la banque qui prend le plus de publicités dans les médias mexicains, et que Roberto Hernandez Ramirez
    fait partie du conseil d'administration du groupe Televisa, la plus grande chaîne de télévision du pays.

    Notre banquier est également l'ami de tous les présidents mexicains depuis vingt ans, autant dire qu'il est intouchable et que les autorités mexicaines n'ont jamais enquêté sur ces activités. Même si notre procès est traité par la presse américaine, le New York Times et le Washington Post par exemple n'en ont jamais parlé.

    C'est pourquoi j'ai été si agréablement surpris de voir le courage de la presse française, pour parler de ces enquêtes, en disant qui est réellement Roberto Hernandez Ramirez.

    Pourquoi pensez-vous que Nicolas Sarkozy est allé séjourner chez cet homme ?

    Je n'en sais rien. Je suppose que Felipe Calderon a quelque chose à voir là-dedans, comme Zedillo avait quelque chose à voir dans le séjour de Clinton chez ce même Hernandez. Le plus incroyable c'est que l'initiative Mérida, le plan d'aide américain pour le Mexique et l'Amérique centrale, est également née dans une de ses haciendas, ce qui en dit long sur la corruption.

    Pour Roberto Hernandez Ramirez, une manière de laver sa réputation est justement d'inviter chez lui des chefs d'Etats. Ce qui est sûr c'est que le gouvernement français ne pouvait ignorer qui est ce monsieur, d'autant plus qu'il est l'heureux propriétaire d'un superbe château dans votre
    pays.



      La date/heure actuelle est Jeu 7 Juil - 4:02