LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par bye Sam 21 Oct - 10:37

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Bus de la honte : ne laissons pas l’avenir aux réactionnaires
par bye Sam 14 Oct - 12:44

» La métamatière et le peuple
par Claude De Bortoli Ven 6 Oct - 9:27

» Vers un retour du délit de solidarité ?
par bye Sam 30 Sep - 6:45

» Dossier : de l’École capitaliste à l’éducation émancipatrice
par bye Mer 13 Sep - 19:07

» Education : le « désastre » d’un enseignement tiré vers le bas...
par bye Lun 4 Sep - 12:13

» Offre de prêt entre particuliers rapide en 72h
par BastienL Dim 13 Aoû - 19:49

» Jean Gadrey, économiste : “Il faut remettre la réduction du temps de travail au cœur du débat public”
par bye Mar 8 Aoû - 19:04

» Le « chavo-madurisme » n’est rien moins qu’une dictature pure et simple
par bye Dim 6 Aoû - 18:52

» Gel des postes et du budget de l’éducation nationale : non, cette école ne nous convient pas !
par bye Mer 12 Juil - 13:56

» G 20 Hambourg
par bye Lun 10 Juil - 11:51

» Handicapée, je ne peux continuer à enseigner dans mon académie
par bye Mer 5 Juil - 6:21

» Pour une éducation populaire féministe
par bye Lun 12 Juin - 18:20

» La CNT a écrit aux Éditions Belin
par bye Mar 6 Juin - 10:20

» Blanquer ministre de l’Education nationale : au secours, Sarkozy revient !
par bye Jeu 25 Mai - 11:08

» L'accaparement des terres en Birmanie
par bye Mer 17 Mai - 18:42

» Un enseignant kurde témoigne...
par bye Lun 15 Mai - 17:50

» La métamatière et le Roi de la Terre
par De Bortoli Claude Mar 2 Mai - 9:52

» Au-delà des élections
par bye Mer 26 Avr - 17:26

» Les Etats-Unis ont utilisé leur plus puissante bombe non-nucléaire en Afghanistan, une première
par bye Dim 23 Avr - 18:35

» « Pourquoi nous sommes en grève de la faim dans les prisons d’Israël »
par bye Dim 23 Avr - 18:31

» « Enculé, ordure ! ». Philippe Poutou insulté par les flics
par bye Dim 23 Avr - 18:25

» La Sécurité sociale, une assistance ou un droit ?
par bye Dim 23 Avr - 18:22

» Birmanie: pour établir un mécanisme indépendant de réexamen de tous les cas de prisonniers politiques
par bye Ven 21 Avr - 6:02

» Gatti est mort. A la Parole Errante ses mots résonnent encore !
par bye Mer 12 Avr - 18:21

» Turquie : appel urgent au monde enseignant, aux associations et syndicats…
par bye Lun 3 Avr - 18:21

» APPEL À LA MOBILISATION CONTRE LE PROCHAIN SOMMET DE L’OTAN !
par bye Sam 1 Avr - 5:30

» Communiqué de presse de SUD éducation Guyane du 28 mars
par bye Jeu 30 Mar - 10:16

» Qu’est-ce qui ne va pas avec l’arabe à l’école ?
par bye Ven 24 Mar - 12:03

» Libérons l'oisiveté !
par bye Ven 17 Mar - 19:05

» Quand Espérance banlieues bat la campagne
par bye Ven 17 Mar - 19:00

» 8 mars : luttons toutes et tous pour l’égalité des droits !
par bye Mer 8 Mar - 11:01

» Désarmer la police, la proposition pas si saugrenue du NPA
par bye Mar 7 Mar - 12:50

» Fin du dispositif des Caomi: quelle orientation pour les mineurs isolés de Calais ?
par bye Sam 4 Mar - 9:58

» Les fonctionnaires répondent aux "menaces" de Marine Le Pen
par bye Sam 4 Mar - 6:25

» Réduction des indemnités et contrôles drastiques : Macron s’attaque aux chômeurs
par bye Sam 4 Mar - 6:22

» L'avenue Serge Dassault à Corbeil-Essonnes doit être débaptisée !
par bye Sam 4 Mar - 6:20

» Nouvelle révélation du Canard Enchainé : les copinages de Hamon et LVMH
par bye Sam 4 Mar - 6:18

» Une nouvelle menace pour les étrangers
par bye Mar 21 Fév - 12:02

» "Vous êtes la candidate du nanti-système", lance Charline Vanhoenacker à Marine Le Pen
par bye Lun 20 Fév - 20:30

» Vaccins : Marisol Touraine va-t-elle faire respecter la loi ou satisfaire les labos ?
par bye Lun 20 Fév - 20:26

» La tension monte d’un cran entre les Etats-Unis et le Venezuela
par bye Lun 20 Fév - 20:23

» Vandana Shiva : « Gandhi est plus pertinent qu’il ne l’a jamais été »
par bye Lun 20 Fév - 20:16

» Vague de froid en Europe : les migrants vulnérables
par bye Mar 7 Fév - 17:59

» Le centre pour les femmes et les familles migrantes a ouvert ses portes à Paris
par bye Mar 7 Fév - 17:56

» Des incidents éclatent à Aulnay-sous-Bois après les soupçons de viol de policiers
par bye Lun 6 Fév - 18:23

» Le maire rejette l'étude d'UFC-Que choisir sur l'eau potable
par bye Lun 6 Fév - 18:20

» DOCUMENT. Voici le contrat de travail de Penelope Fillon
par bye Lun 6 Fév - 18:17

» Le Hezbollah scrute avec inquiétude la nouvelle politique américaine au Moyen-Orient
par bye Lun 6 Fév - 18:14

» Huit hommes possèdent autant que la moitié de la population mondiale
par bye Mer 18 Jan - 20:06

» Délinquants solidaires : Pour en finir avec le délit de solidarité
par bye Mer 18 Jan - 13:29

» votre permis de conduire à portée de main
par neil89 Ven 13 Jan - 23:51

» Poursuivre la mobilisation pour une carte élargie des lycées de l’Education Prioritaire, en grève le 10 janvier !
par bye Mar 10 Jan - 11:50

» Grenade de désencerclement : un CRS mis en examen
par bye Sam 7 Jan - 20:59

» Les trois visages du vote FN
par bye Sam 7 Jan - 20:46

» Les deux jambes du militantisme
par bye Sam 7 Jan - 20:37

» Condamnés aujourd’hui pour avoir comparé Christiane Taubira à un singe
par bye Sam 31 Déc - 10:17

» Échapper au chaos
par bye Jeu 22 Déc - 17:53

» Le sénateur Carle coupable de détournement de fonds publics ? SUD éducation le dit depuis 2009 !
par bye Jeu 22 Déc - 15:06

» Maths : résoudre un problème
par bye Lun 12 Déc - 13:25

» Journée Internationale des droits de l'Homme: une situation inquiétante en Birmanie
par bye Dim 11 Déc - 11:17

» Comment les services de renseignement font la chasse aux employés des télécoms
par bye Sam 10 Déc - 18:54

» ET SI LE MASCULIN NE L’EMPORTAIT PAS SUR LE FEMININ ?
par bye Sam 10 Déc - 18:49

» Un document interne provoque un malaise à la SNCF
par bye Sam 10 Déc - 18:38

» Le gouvernement repousse l’évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes
par bye Sam 10 Déc - 18:29

» Légitime défense des policiers : faut-il tordre le droit ?
par bye Ven 9 Déc - 19:29

» Cadeau de fin d’année, un casier scolaire pour tous les marmots
par bye Mar 6 Déc - 13:59

» Violences policières, violences d’Etat
par bye Mar 6 Déc - 13:54

» La métamatière, les élites et les gouvernants
par De Bortoli Claude Ven 2 Déc - 9:54

» Comment les stups ont enfumé la justice
par bye Jeu 1 Déc - 12:26

» Quel opérateur
par bye Jeu 1 Déc - 12:24

» Fillon président ? Un coup de massue pour l’école
par bye Mer 30 Nov - 17:54

» « Pourquoi j’ai secouru des réfugiés. » Monument en l'honneur de Pierre-Alain Mannoni
par bye Mar 29 Nov - 13:06

» Jean-Luc Mélenchon ne passera pas au second tour de la présidentielle s'il ne se décide pas à parler au peuple
par bye Mar 29 Nov - 13:03

» Graeme Allwright : il t'a laissé la carte qui est si délirante qu'il n'aura plus jamais besoin d'une autre
par bye Mar 29 Nov - 13:00

» Mort de Fidel Castro : bilan de santé de la révolution castriste
par bye Mar 29 Nov - 12:57

» Vinci, piraté par des hacktivistes
par bye Ven 25 Nov - 18:38

» Le Mouvement de la Paix solidaire de la lutte des infirmières et infirmiers
par bye Ven 25 Nov - 18:35

» presentation de moi
par bye Ven 25 Nov - 18:30

» tests
par Matteo13 Mer 23 Nov - 7:48

» Un système d'accueil italien saturé face au nombre toujours aussi important d'arrivées
par bye Lun 21 Nov - 19:08

» Comment fonctionnera le « centre humanitaire » de Paris ?
par bye Lun 21 Nov - 19:06

» Un quart des enfants européens est menacé par la pauvreté
par bye Lun 21 Nov - 19:02

» Cuba : Le Conseil d’État décrète l’amnistie de 787 condamnés
par bye Sam 19 Nov - 11:11

» TURQUIE : Cesser la « chasse aux sorcières » à l’encontre des employé(e)s de l’éducation
par bye Jeu 17 Nov - 18:57

» Ces magnats français qui contrôlent les médias
par bye Dim 13 Nov - 12:23

» Chômage, retraites et revenu universel : et si un cocktail était la bonne solution ?
par bye Dim 13 Nov - 12:20

» L'ANTIRACISME ET LA GAUCHE RADICALE SONT-ILS IRRÉCONCILIABLES?
par bye Dim 13 Nov - 12:16

» L'Amérique de Donald Trump
par bye Dim 13 Nov - 12:09

» Un an après les élections en Birmanie ...
par bye Mar 8 Nov - 18:59

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR


    Pourquoi le Qatar investit dans nos banlieues et pour qui ?

    Partagez
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8757
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Pourquoi le Qatar investit dans nos banlieues et pour qui ?

    Message par bye le Sam 29 Sep - 8:02



    Pourquoi le Qatar investit dans nos banlieues et pour qui ?

    Mehdi Lazar | leplus.nouvelobs.com & liberation.fr | mardi 25 & jeudi 27 septembre 2012

    jeudi 27 septembre 2012



    En mai 2011, le Qatar avait racheté 70% des parts du club de football du PSG (Paris Saint Germain). L’émirat a également investi dans un certain nombre de fleurons de l’économie française, comme le prestigieux hôtel Royal Monceau, le groupe Lagardère, Suez Environnement, Veolia environnement, EADS, …, etc. En juin 2011, Eric Leser, le directeur du site Slate.fr, s’était désolé de ces prises de participation : « Le Qatar aime tellement la France, qu’il a décidé de se la payer... au sens propre. De se payer sa classe politique, ses grandes entreprises, sa fiscalité, ses grandes écoles, son patrimoine immobilier, ses footballeurs… Et cela ne semble gêner personne. »

    Pourquoi le Qatar investit dans nos banlieues
    Mehdi Lazar | leplus.nouvelobs.com | jeudi 27 septembre 2012

    Ces élus qui ont convaincu le Qatar de payer pour les banlieues
    Alice Géraud & Willy Le Devin | liberation.fr | mardi 25 septembre 2012

    sur le net et le même sujet

    --------------------------------------------------------------------------------



    Pourquoi le Qatar investit dans nos banlieues
    Mehdi Lazar | leplus.nouvelobs.com | jeudi 27 septembre 2012



    Après le PSG, ce sont les banlieues françaises qui vont bénéficier de fonds en provenance du Qatar. Pourquoi ? À qui profite l’opération ? Mehdi Lazar, géographe spécialiste du Qatar, revient sur les raisons d’un investissement qui interroge.



    L’Emir du Qatar rencontre François Hollande pour parler de la Syrie. Le 22/08/12 à Paris (K. TRIBOUILLARD)



    Agaçant, visible, ambitieux, les qualificatifs pour désigner le Qatar ne manquent pas : depuis quelques années, l’émirat ne laisse pas indifférent.



    Et pas plus depuis que le lundi 24 septembre, le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a approuvé la création d’un fond à financement qatari pour les banlieues françaises déprimées. Légitimement, on peut s’interroger sur le but d’un tel geste de la part du Qatar.



    La France n’est pas le Mali



    Tout d’abord, il faut écarter l’hypothèse d’un fond que le Qatar utiliserait afin de financer des acteurs politico-militaires de la mouvance islamiste en France. Cette stratégie existe certes de la part du Qatar, mais elle est réservée à des zones bien particulières, à savoir l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient. Les services français, en outre, seront particulièrement vigilants sur ce point et le Qatar n’y a aucun intérêt.



    Par ailleurs, l’État français et son administration vont contrôler les flux financiers de ce fond, qui sera de fait un outil de développement économique. Les responsables qataris sont des hommes d’affaires avisés qui ont vu le potentiel de beaucoup de personnes de nos banlieues. Il est vrai qu’un certain nombre de jeunes français, notamment issus de l’immigration, sont partis ces dernières années au Qatar faire de belles carrières.



    Une telle opération a néanmoins plusieurs avantages pour les Qataris.



    Un outil du soft power qatari



    Tout d’abord, et répétons-le, il s’agit investissements financiers. Ils s’inscrivent dans le cadre d’une stratégie de diversification des actifs qataris dans le monde – visible dans de nombreux pays, du Kenya en Chine, en passant par l’Europe – afin de doter l’émirat d’actif solides pour préparer l’après pétrole. En France, de tels investissements se retrouvent dans de nombreux secteurs économiques avec des participations notamment dans de grandes entreprises.



    Ensuite, c’est une opération de séduction. Envers l’État français tout d’abord, afin de montrer que ce projet qui avait été entrepris sous la présidence Sarkozy (puis mis en attente pendant l’élection) fonctionne également avec le président Hollande. Les Qataris souhaitent en effet soigner leur relation avec la France, un partenaire économique, politique et militaire de premier plan (tout particulièrement au moment où les manœuvres qataries au Mali indisposent les occidentaux).



    Séduction également vers de jeunes entrepreneur français que le climat économique de nos banlieues ne porte pas. Le Qatar espère par cette opération fait naître de futures élites économiques, voire politiques – comme l’ont fait les États-Unis à une époque – afin de tisser des liens solides et de long terme entre nos deux pays. Il s’agirait également d’éventuellement les faire venir s’installer au Qatar pour faire des affaires (le taux de croissance exponentiel du PIB de l’émirat fait qu’il est en pénurie de cadres bien formés).



    Un mini plan Marshall ?



    Finalement, cette opération en dit plus sur la France que sur le Qatar. La crise de nos finances publiques fait que nous acceptons un fond d’investissement étranger dans nos banlieues, ce qui aurait été impensable il y a quelques années.



    Quel que soit son origine, symboliquement – et bien que ce ne soit pas un fond de reconstruction – ce plan d’investissement nous renvoie aux précédentes aides que nous avons connues : le plan Marshall, le FEDER européen, etc. Il prouve une fois de plus l’urgence d’une action efficace et décisive dans nos banlieues.



    Pour finir, ce fond surprend car il change le regard que nous avons sur nos banlieues paupérisées et déprimées : avec des investissements, il peut s’y passer des choses positives. Bref, un peu de décentration ne fait pas de mal.




    --------------------------------------------------------------------------------



    haut de page


    Ces élus qui ont convaincu le Qatar de payer pour les banlieues
    Alice Géraud & Willy Le Devin | liberation.fr | mardi 25 septembre 2012


    A Roissy, le 11 juillet 2011, des membres de l’Aneld s’apprêtent à embarquer pour un voyage d’étude aux Etats-Unis. (Photo Laurent Troude pour Libération)


    « Robin des Bois des banlieues » ou « zozos irresponsables » ? On entend de tout, ces jours-ci, au sujet des membres de l’Association nationale des élus locaux pour la diversité (Aneld). Eux qui, en novembre 2011, ont été reçus au palais Diwan par l’émir du Qatar en personne, le cheikh Hamad ben Khalifa Al Thani, pour lui demander d’investir dans les banlieues. Une initiative qui se concrétise aujourd’hui avec la mise en place par le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, d’un fonds franco-qatari d’au moins 100 millions d’euros à destination des « territoires délaissés ». Décidée « à rester vigilante le temps que le dossier soit définitivement sur les rails », l’Aneld a fait savoir qu’elle ne s’exprimerait pas pendant quelque temps dans les médias. Au risque d’entretenir un certain mystère.

    Pragmatisme anglo-saxon

    En réalité, cette association est née en 2009, peu de temps après l’élection du premier président noir des Etats-Unis, Barack Obama. Ambition déclarée du collectif : convertir la France au « pragmatisme anglo-saxon sur l’intégration des minorités. » Sur le site de l’Aneld, on peut lire ce petit texte à valeur de profession de foi : « Notre combat, participer activement à faire progresser ce vieux et récurrent débat sur la diversité. Nous voulons également être une force de propositions, car nous savons que faire progresser cette thématique, n’est pas de gauche, de droite ou du centre, c’est une ambition que chacun peut faire sienne. »

    Rapidement, l’Aneld fait de la publication de statistiques ethniques dans l’Hexagone son cheval de bataille. Et multiplie les voyages d’études à l’étranger. Canada, Suède, Maroc, de nombreux pays sont passés au peigne fin. Au printemps dernier, un documentaire de Canal+, intitulé « La diplomatie des banlieues », suivait une délégation de l’Aneld aux Etats-Unis. Les élus y enchaînent les rencontres avec d’éminents représentants du Parti démocrate, mais aussi avec des chercheurs de la société civile. En rentrant, ils rédigent des synthèses qu’ils soumettent aux parlementaires français, comme des lobbys vanteraient les vertus d’un nouvel incinérateur moins polluant.

    Hamza, sarkozyste décomplexé

    Habile communiquant, le président de l’Aneld, Kamel Hamza, la quarantaine, a offert à son collectif une visibilité médiatique de tout premier ordre. Conseiller municipal UMP de La Courneuve (Seine-Saint-Denis), et sarkozyste décomplexé, il est la figure charismatique de l’association. A tel point qu’il est courant d’entendre dans les couloirs de l’Assemblée nationale que l’Aneld est une formation de droite. L’élu vert de Vigneux (Essonne), Fouad Sari, et la centriste Leïla Leghmara, de Colombes (Hauts-de-Seine), sont pourtant les lieutenants les plus visibles d’Hamza. A l’échelon national, l’Aneld compterait 200 adhérents de tous bords.

    En ces temps de polémique autour du fonds franco-qatari, c’est peu dire que l’Aneld en prend pour son grade. En coulisses, des acteurs de l’intelligence économique vilipendent « cette bande de cow-boys qui n’ont pas un cinquantième de légitimité pour démarcher un chef d’Etat étranger. Pour qui se prennent-ils ? C’est au ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, ou à la cellule diplomatique de l’Elysée de gérer de tels enjeux. Ils outrepassent largement leur rôle. » Pendant la campagne présidentielle déjà, l’entourage du ministre de l’Intérieur d’alors, Claude Guéant, artisan du rapprochement France-Qatar durant les années Sarkozy, s’était irrité « du bordel foutu par l’Aneld. Ces élus n’ont pas compris dans quoi ils foutaient les pieds. Les relations franco-qatariennes, c’est plus que sensible ».

    « Les fantasmes sur le Qatar ne se posent que lorsqu’ils investissent en banlieue »

    L’association cristallise une partie des méfiances contre ce projet. Et ne bénéficie pas d’une reconnaissance institutionnelle lui permettant d’être considérée comme un interlocuteur valable. Pour le ministre de la Ville, François Lamy, « ce petit groupe d’élus » n’a tout simplement pas compétence pour décider de la distribution de telles aides à l’investissement sur l’ensemble des zones paupérisées. L’association Villes et Banlieues est, elle, encore plus radicale : « Il s’agit d’un groupe d’élus de banlieue communautaires. Or, pour nous, il n’est pas question de faire entrer le fait religieux ou le fait communautaire dans l’attribution d’aides. Ce serait stigmatiser encore la banlieue », explique Renaud Gauquelin, qui souhaite une « clarification de cette question ».

    Reste que dans les quartiers populaires, l’annonce du déblocage des fonds venus du Golfe est plutôt bien accueillie. La page Facebook du collectif est par exemple pleine de messages de jeunes proposant leurs services ou leurs CV. Pour Mohamed Mechmache, président d’ACLeFeu, « les fantasmes sur le Qatar et les musulmans ne semblent se poser que lorsqu’ils investissent en banlieue ». « Cette question ne se pose pas quand ils entrent au PSG, chez Lagardère ou Veolia ». Selon lui, la réponse positive du Qatar aux sollicitations de l’Aneld est peu surprenante. « Il y a dans les quartiers un vivier de gens qui ont des idées, des compétences, des projets mais qui ne trouvent personne pour les accompagner. L’Etat a déserté et les banques refusent systématiquement de s’engager à leurs côtés. Ce n’est pas parce qu’il y a des musulmans dans les quartiers que le Qatar est venu, c’est parce qu’il y a des projets. »

    Mehdi Lazar
    Géographe - Educateur




    haut de page


    sur le net et le même sujet
    L’aide du Qatar pour dynamiser la banlieue
    Catherine Dubouloz | letemps.ch | vendredi 28 septembre 2012
    Du FN au Front de gauche, le fonds du Qatar suscite le scepticisme
    Alexandre Lemarié | lemonde.fr | jeudi 27 septembre 2012
    Le Qatar, une solution pour les banlieues en difficulté ?
    Muriel Gensse | provence-alpes.france3.fr | mercredi 26 septembre 2012
    La colonisation inversée : le Qatar investit dans les quartiers défavorisés français
    Mylène Vandecasteele | express.be | mardi 25 septembre 2012
    Le fonds du Qatar pour les banlieues françaises approuvé
    | rmc.fr | 24 septembre 2012
    Le Qatar en banlieue ? "Une action de communication ! "
    | lentreprise.lexpress.fr | lundi 24 septembre 2012
    Perfusion qatarie pour les quartiers
    WILLY LE DEVIN | liberation.fr | dimanche 23 septembre 2012
    Le fonds du Qatar pour les banlieues abandonné : « un hold up du gouvernement »
    | rue89lyon.fr | 16 juillet 2012
    Pétition pour défendre le fonds banlieue du Qatar
    | lepoint.fr | 23 juin 2012
    Fini le fonds banlieues, vive le fonds PME
    | leparisien.fr | 23 juin 2012
    Après le PSG, le Qatar au chevet des banlieues françaises
    Arthur Frayer | lemonde.fr | 5 janvier 2012
    Le Qatar lance un fonds de 50 millions d’euros pour aider les entrepreneurs des quartiers
    | lentreprise.lexpress.fr | 9 décembre 2011

    http://leplus.nouvelobs.com/contribution/591278-pourquoi-le-qatar-investit-dans-nos-banlieues.html

      La date/heure actuelle est Lun 23 Oct - 16:34