LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» L’université ne peut être réservée aux riches
par bye Hier à 15:31

» À propos de la vidéo de Mantes-la-Jolie « Ne se mettre à genoux que pour cueillir une fleur » J. Prévert
par bye Lun 10 Déc - 12:07

» Les Gilets jaunes : sur le chemin de l’école ?
par bye Mar 4 Déc - 12:30

» DÉCISION D’AIRBNB DE QUITTER LES COLONIES ILLÉGALES D’ISRAËL : UNE VICTOIRE PARTIELLE POUR LES DROITS HUMAINS ET CONTRE L’IMPUNITÉ
par bye Mer 28 Nov - 20:18

» Le service national contre l’ennemi de l’intérieur
par bye Lun 26 Nov - 13:19

» SÉDENTARITÉ, POLLUTION, CLIMAT, SANTÉ… IL Y A URGENCE !
par bye Sam 24 Nov - 9:06

» c'est jaune c'est moche et ça peut vous pourrir la vie
par bye Sam 17 Nov - 10:17

» Maudite soit la guerre, le syndicalisme et la solidarité sont nos armes
par bye Mer 14 Nov - 15:29

» Rapatriement des Rohingya : vives inquiétudes et forte mobilisation des acteurs humanitaires
par bye Mar 13 Nov - 18:49

» Bien nommer les choses
par bye Lun 12 Nov - 12:22

» Situation migratoire en Méditerranée : quelles réponses européennes ?
par bye Mer 7 Nov - 19:41

» Les adultes oublient
par bye Lun 5 Nov - 9:30

» « Un buzz malveillant à des fins politiques et commerciales. » À propos du livre Inch’ Allah. L’islamisation à visage découvert. Par Véronique Decker.
par bye Jeu 1 Nov - 13:12

» LE DROIT D’ASILE EN EUROPE VICTIME DE LA POLITIQUE MIGRATOIRE
par bye Mer 31 Oct - 19:08

» Stop Autisme Virtuel L’autisme provoqué par les écrans, ça n’existe pas ! Halte aux théories infondées !
par bye Mar 9 Oct - 12:24

» Rapport des enquêteurs de l’ONU sur la Birmanie : crimes de masse, impunité et transition démocratique à l’arrêt
par bye Mar 2 Oct - 14:36

» Service national universel : surveiller et soumettre
par bye Mar 25 Sep - 10:57

» Un peu moins pauvre ?
par bye Mar 18 Sep - 11:21

» Clément Méric, ni oubli ni pardon
par bye Lun 10 Sep - 12:52

» Liberté de la presse en Birmanie : deux pas en avant, trois en arrière
par bye Mer 5 Sep - 8:49

» Rohingya : un an après... si peu d'avancées 
par bye Ven 24 Aoû - 18:59

» Le Festival de Douarnenez consacre deux journées à la Fédération de la Syrie du nord
par bye Mar 3 Juil - 14:19

» Pour une autre formation professionnelle
par bye Mer 27 Juin - 14:07

» Violences policières, violences d’Etat
par bye Mer 27 Juin - 13:56

» migration internationale
par bye Mar 26 Juin - 19:25

» Guyane : non à la Montagne d’or !
par bye Mar 12 Juin - 18:05

» Crime raciste en Calabre
par bye Ven 8 Juin - 12:17

» Les premiers chiffres de PARCOURSUP : une génération sacrifiée ?
par bye Lun 4 Juin - 17:42

» LES ONG DÉVOILENT LEUR PROJET DE LOI D’AVENIR POUR LES TRANSPORTS ET LA MOBILITÉ
par bye Mar 29 Mai - 18:01

» NE JAMAIS RECHERCHER D’ADHÉSION
par bye Mar 22 Mai - 14:38

» Kanaky, quand le peuple voulait s’éduquer lui-même...
par bye Lun 14 Mai - 10:04

» Anarchisme, éducation et pédagogie
par bye Lun 7 Mai - 13:15

» Cours libres - Debout ! Debout ! C’est maintenant que ça se passe...
par bye Dim 15 Avr - 9:08

» fascisme pas mort, hélas!
par bye Ven 6 Avr - 11:52

» Notre Dame des Landes ou l’art des grands projets inutiles
par bye Mar 3 Avr - 19:20

» MÉDECINS ET ASSOCIATIONS UNISSENT LEURS VOIX POUR RAPPELER L’URGENCE D’AGIR FACE À LA POLLUTION DE L’AIR
par bye Mer 28 Mar - 18:19

» BOMBARDEMENTS AU PROCHE ET MOYEN ORIENT : EXIGEONS LE RESPECT DU DROIT INTERNATIONAL PAR TOUS
par bye Jeu 22 Mar - 18:08

» Manifestation kurde anti-Erdogan à Bruxelles
par bye Mar 20 Mar - 7:23

» Les cigarettes électroniques, plus dangereuses que bénéfiques ?
par bye Mar 20 Mar - 7:13

» La métamatière et les créations
par Claude De Bortoli Jeu 15 Mar - 11:43

» Scandale sexuel : Oxfam présente ses excuses aux autorités haïtiennes
par bye Ven 9 Mar - 18:50

» SDF, il avait volé des sandwiches dans la poubelle d’Atac
par bye Ven 9 Mar - 18:40

» Malgré l’austérité, la France va dépenser 37 milliards pour son réarmement nucléaire
par bye Ven 9 Mar - 18:31

» La pauvreté s’installe...
par bye Mar 6 Mar - 10:58

» large victoire des grévistes d’HEMERA - HOLIDAY INN
par bye Ven 16 Fév - 10:40

» jeunes à la rue dans le grand froid : faire connaitre est déjà un combat
par bye Mer 14 Fév - 18:07

» National ou civique ou militaire : en arrière-plan du service obligatoire, la militarisation des élèves
par bye Lun 5 Fév - 13:03

» ARRIVÉES ET DEMANDES D'ASILE EN BAISSE EN 2017 EN EUROPE
par bye Mar 30 Jan - 18:29

» Les véritables enjeux des réformes éducatives de Jean-Michel Blanquer
par bye Mar 30 Jan - 15:00

» Contre la sélection à l’université : "On veut de l’inattendu !"
par bye Mar 23 Jan - 19:19

» Les policiers français ont abattu 18 personnes en 2017
par bye Ven 19 Jan - 7:43

» Acheter permis de conduire français
par Pipoinzaghi Mar 16 Jan - 16:02

» Journée internationale des droits de l’Homme : en Birmanie des espoirs déçus
par bye Sam 6 Jan - 7:52

» Tapis dans le bocage : la vérité sur les armes secrètes des "zadistes"
par bye Ven 29 Déc - 14:32

» Victoire du Secours populaire contre le maire F.N. d’Hayange
par bye Mer 20 Déc - 21:28

» Peut-on renvoyer les demandeurs d’asile vers des « pays tiers sûrs » ?
par bye Mar 19 Déc - 19:52

» Une montée des violences envers les migrants à travers l'Europe :
par bye Ven 15 Déc - 18:54

» Défendre et renforcer les CHSCT !
par bye Mar 5 Déc - 12:59

» Nuage de Ruthénium-106 sur l’Europe : que s’est-il réellement passé ?
par bye Mar 28 Nov - 12:35

» Dossier sur "l’affaire du stage de Sud éduc 93"
par bye Lun 27 Nov - 12:34

» Appel de Raymond Millot : Un projet émancipateur face aux dangers de l’anthropocène
par bye Mar 21 Nov - 12:54

» Les émissions de CO2 repartent à la hausse
par bye Ven 17 Nov - 17:05

» l’idéologie du consentement, outil d’émancipation ou d’isolement individuel ?
par bye Lun 13 Nov - 12:21

» Droit au logement opposable : le bilan chiffré 2008-2016
par bye Jeu 9 Nov - 20:02

» La rétention des « dublinés », dans l’attente d’un transfert, est contraire au règlement Dublin
par bye Lun 6 Nov - 18:33

» Face à la situation en Catalogne
par bye Mer 1 Nov - 11:33

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par bye Sam 21 Oct - 10:37

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Bus de la honte : ne laissons pas l’avenir aux réactionnaires
par bye Sam 14 Oct - 12:44

» La métamatière et le peuple
par Claude De Bortoli Ven 6 Oct - 9:27

» Vers un retour du délit de solidarité ?
par bye Sam 30 Sep - 6:45

» Dossier : de l’École capitaliste à l’éducation émancipatrice
par bye Mer 13 Sep - 19:07

» Education : le « désastre » d’un enseignement tiré vers le bas...
par bye Lun 4 Sep - 12:13

» Offre de prêt entre particuliers rapide en 72h
par BastienL Dim 13 Aoû - 19:49

» Jean Gadrey, économiste : “Il faut remettre la réduction du temps de travail au cœur du débat public”
par bye Mar 8 Aoû - 19:04

» Le « chavo-madurisme » n’est rien moins qu’une dictature pure et simple
par bye Dim 6 Aoû - 18:52

» Gel des postes et du budget de l’éducation nationale : non, cette école ne nous convient pas !
par bye Mer 12 Juil - 13:56

» G 20 Hambourg
par bye Lun 10 Juil - 11:51

» Handicapée, je ne peux continuer à enseigner dans mon académie
par bye Mer 5 Juil - 6:21

» Pour une éducation populaire féministe
par bye Lun 12 Juin - 18:20

» La CNT a écrit aux Éditions Belin
par bye Mar 6 Juin - 10:20

» Blanquer ministre de l’Education nationale : au secours, Sarkozy revient !
par bye Jeu 25 Mai - 11:08

» L'accaparement des terres en Birmanie
par bye Mer 17 Mai - 18:42

» Un enseignant kurde témoigne...
par bye Lun 15 Mai - 17:50

» La métamatière et le Roi de la Terre
par De Bortoli Claude Mar 2 Mai - 9:52

» Au-delà des élections
par bye Mer 26 Avr - 17:26

» Les Etats-Unis ont utilisé leur plus puissante bombe non-nucléaire en Afghanistan, une première
par bye Dim 23 Avr - 18:35

» « Pourquoi nous sommes en grève de la faim dans les prisons d’Israël »
par bye Dim 23 Avr - 18:31

» « Enculé, ordure ! ». Philippe Poutou insulté par les flics
par bye Dim 23 Avr - 18:25

» La Sécurité sociale, une assistance ou un droit ?
par bye Dim 23 Avr - 18:22

» Birmanie: pour établir un mécanisme indépendant de réexamen de tous les cas de prisonniers politiques
par bye Ven 21 Avr - 6:02

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR


    mariage pour tous

    Partagez
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8823
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    mariage pour tous

    Message par bye le Sam 10 Nov - 8:58



    Face à l’égalité des droits et au « mariage pour tous », des psychanalystes s’engagent et le lobbyisme clérical viole la laïcité et méprise les familles !

    Union des FAmilles laïques | ufal.info - silvagni.fr | mardi 23 octobre & dimanche 4 novembre 2012

    dimanche 4 novembre 2012




    Mariage pour tous : le lobbyisme clérical viole la laïcité et méprise les familles !
    Union des FAmilles laïques | ufal.info | dimanche 4 novembre 2012
    Des psychanalystes face à l’égalité des droits et au « mariage pour tous ».
    | silvagni.fr | mardi 23 octobre 2012


    --------------------------------------------------------------------------------



    haut de page



    Mariage pour tous : le lobbyisme clérical viole la laïcité et méprise les familles !
    Union des FAmilles laïques | ufal.info | dimanche 4 novembre 2012


    Contre le mariage pour tous, l’épiscopat catholique se déchaîne. Mgr Vingt-Trois, lors d’une « messe de rentrée des députés et sénateurs » — qui aurait dû rester purement privée — vient de renouer avec le cléricalisme des siècles passés. Il incite les Parlementaires à ne pas suivre leur parti, et à « voter selon leur conscience » — c’est-à-dire à obéir à l’église. Il y a 40 ans, une injonction semblable était brandie contre la loi sur l’IVG : avec constance, l’épiscopat français s’oppose aux évolutions de la société. Pour ne pas être en reste, le Grand Rabbin de France a, lui aussi, pris une position publique hostile.

    L’UFAL dénonce ces ingérences intolérables des représentants religieux dans les affaires publiques, et rappelle que l’État et les églises sont séparés depuis 1905. La liberté d’expression n’autorise pas les ministres des cultes à intervenir en tant que tels dans le débat public : toute réunion politique dans les lieux de culte, toute provocation à résister aux « actes légaux de l’autorité publique » (dont fait partie le débat parlementaire sur le mariage civil) sont prohibées et passibles de peines contraventionnelles ou correctionnelles (titre V de la loi du 9 décembre 1905, articles 26 et 35 et 36). Si Monsieur Vingt-Trois, citoyen français, a parfaitement le droit de soutenir publiquement les opposants au mariage pour tous, en revanche Monseigneur Vingt-Trois, organisateur de l’exercice du culte catholique en vertu des articles 1 et 4 de la loi de 1905, doit s’abstenir d’intervenir ès qualités dans le débat.

    Ces principes de la loi française, trop souvent oubliés, doivent être rappelés. En l’espèce, l’épiscopat pratique le lobbyisme du « conformisme de la pensée » qu’il dénonce chez les partisans de l’égalité du droit au mariage. La liberté de culte pourrait bien n’être que le paravent d’une entreprise politicienne que la droite militante se prépare à relayer, comme elle l’avait fait de la question de l’école privée en 1984.

    L’UFAL rappelle que les libertés religieuses s’arrêtent à la porte de la sphère publique, et que la liberté de conscience des citoyens (même croyants) est placée par la loi avant celle de l’exercice des cultes.

    L’UFAL soutient le mariage pour tous, comme un premier pas vers un contrat unique d’union civile. Mais surtout, elle entend défendre toutes les formes de famille, et les droits de tous les enfants. Qu’on le veuille ou non, la famille composée d’un homme et d’une femme, mariés, fidèles, et ne se séparant jamais, est en voie de disparition. S’obstiner à en faire le modèle obligé de « la société », voire de « l’humanité », selon les termes de Mgr Vingt-Trois, revient à dénier le droit à l’existence et au bonheur de toutes les autres familles : monoparentales, recomposées, séparées, et parfois homoparentales. Au-delà de la stigmatisation choquante du « mariage gay », l’épiscopat manifeste son mépris et son rejet de la majorité des familles.

    L’UFAL regrette d’autant plus que la majorité des associations représentées au conseil d’administration de l’UNAF (Union nationale des associations familiales, interlocuteur officiel des Pouvoirs publics) aient cru bon, en bons soldats de la réaction et des valeurs chrétiennes, de voter contre le mariage pour tous, en reprenant les consignes et les arguments du lobby clérical. Seules les associations familiales laïques ont fait preuve d’indépendance en soutenant l’égalité de tous devant le mariage, et seule l’UFAL a défendu le droit à la procréation médicalement assistée pour les couples du même genre.




    --------------------------------------------------------------------------------



    haut de page



    Des psychanalystes face à l’égalité des droits et au « mariage pour tous ».
    | silvagni.fr | mardi 23 octobre 2012


    Voici une lettre ouverte en forme de pétition qui mérite d’être diffusée et signée, et qui nécessite ici un bref commentaire :

    Elle a ceci de remarquable qu’elle alerte pour s’en démarquer sur une série de déclarations récentes visant à instrumentaliser la psychanalyse et à lui faire soutenir l’opposition très forte de la Droite et des Institutions religieuses contre le mariage gay.

    Plusieurs psychanalystes connus ont en effet apporté leur soutien public personnel à ces positions archaïques et rétrogrades, en se conformant aux visées normatives, conformistes et réactionnaires. Or il est patent que ces psychanalystes n’ont fait qu’exprimer leur réprobation personnelle, leurs craintes intimes et leurs propres inhibitions face à une évolution de la société occidentale qui s’est déjà concrétisée juridiquement dans plusieurs pays membres de l’Union Européenne : ils en ont d’ailleurs parfaitement le droit, et leurs opinions sont par principe respectables dans un pays démocratique.

    En revanche, ce qui n’est ni respectable ni admissible, c’est d’user de leur notoriété pour « faire parler » la psychanalyse et la ranger du côté du normatif, et de valeurs morales que nous dirons pour faire court « traditionnelles » – et de fait largement obscurantistes.

    La psychanalyse ne saurait en aucun cas avoir une quelconque visée « normative », sauf à renoncer à elle-même.

    On ne saurait s’étonner de voir, une fois de plus, des notables peu scrupuleux tenter d’instrumentaliser la psychanalyse afin de la mettre aux ordres d’un système de valeurs, aujourd’hui contre le mariage des homosexuels, contre l’adoption par un couple homosexuel, contre la procréation médicale assistée pour un couple homosexuel, comme hier ils mettaient l’homosexualité au rang des perversions sexuelles, et luttaient par tous les moyens de la désinformation et du mensonge contre le PACS.

    GOS



    TEXTE DE LA PÉTITION :

    « Lettre ouverte

    Le projet de loi « Le mariage pour tous » a pour visée l’ouverture du droit au mariage de personnes de même sexe et par voie de conséquence, de l’adoption aux couples mariés de même sexe. Cette évolution de notre code civil mettrait enfin la France au diapason de neuf pays européens, treize dans le monde et neuf états américains.

    En réaction à cette évolution démocratique, certains propos mettant en avant une supposée orthodoxie psychanalytique s’opposent formellement à ce projet.

    Nous, psychanalystes (ou en formation psychanalytique), souhaitons par ce communiqué exprimer que « La psychanalyse » ne peut être invoquée pour s’opposer à un projet de loi visant l’égalité des droits. Au contraire, notre rapport à la psychanalyse nous empêche de nous en servir comme une morale ou une religion.

    En conséquence, nous tenons à inviter le législateur à la plus extrême prudence concernant toute référence à la psychanalyse afin de justifier l’idéalisation d’un seul modèle familial.

    Nous soutenons qu’il ne revient pas à la psychanalyse de se montrer moralisatrice et prédictive. Au contraire, rien dans le corpus théorique qui est le nôtre ne nous autorise à prédire le devenir des enfants quel que soit le couple qui les élève. La pratique psychanalytique nous enseigne depuis longtemps que l’on ne saurait tisser des relations de cause à effet entre un type d’organisation sociale ou familiale et une destinée psychique singulière.

    De plus, la clinique de nombre d’entre nous avec des enfants de couples « homosexuels » atteste que ce milieu parental n’est ni plus ni moins pathogène qu’un autre environnement.

    Il n’est pas inutile non plus de faire un retour aux prises de position de Freud concernant l’homosexualité. Pour s’en tenir, par exemple, aux toutes premières années de la naissance de la psychanalyse (1896), Freud signa une pétition initiée par le médecin et sexologue allemand Magnus Hirschfeld (1897) demandant l’abrogation du paragraphe 175 du code pénal allemand réprimant l’homosexualité masculine (recueillant plus de 6000 signatures dont celles aussi de Krafft-Ebing, Andréas-Salomé, Zola, Rilke, Mann et Einstein).

    Aussi nous tenons à rendre public notre position et ces éléments de réflexion dans le cadre du débat national qui est engagé. »



    POUR SIGNER CETTE PÉTITION :

    http://www.petitionpublique.fr/PeticaoAssinar.aspx?pi=P2012N30808

    http://www.ufal.info/famille/famille-communiques-de-presse/mariage-pour-tous-le-lobbyisme-clerical-viole-la-laicite-et-meprise-les-familles/6657
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8823
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: mariage pour tous

    Message par bye le Sam 12 Jan - 20:27



    Mariage pour tous : des chrétien-ne-s catholiques manifestent clairement leur désaccord aux responsables de leur Eglise

    Les Réseaux du Parvis | reseaux-parvis.fr | mardi 25 décembre 2012

    jeudi 10 janvier 2013





    Trop c’est trop ! Manif du 13 janvier 2013...
    Les Réseaux du Parvis | reseaux-parvis.fr | mardi 25 décembre 2012

    Manif anti mariage pour tous du 13 janvier 2013

    Trop c’est trop !







    Une manifestation hostile à la loi ouvrant le mariage à tous est prévue le 13 janvier prochain à Paris.

    L’ampleur que prend l’implication de l’épiscopat français dans la préparation de cette manifestation ne peut pas nous laisser indifférents.

    Tout d’abord, rappelons que les évêques n’ont aucun droit à parler au nom des catholiques, qu’ils n’ont jamais consultés. L’épiscopat dit vouloir un débat sur ce sujet pour faire entendre l’opinion publique française, alors qu’il ne tient aucun compte de l’opinion publique dans l’Eglise catholique, ni sur ce sujet, ni sur aucun autre.

    En effet, les chrétiens, catholiques ou d’autres confessions, sont divers dans leur approche de cette question comme des autres questions de société, et nombre d’entre eux étaient présents à la manifestation du 16 décembre 2012, avec leur parti politique ou leur syndicat, ou sous la banderole « Juifs, chrétiens, musulmans, croyants pour le mariage pour tous ».

    Rappelons aussi qu’aucune parole de Jésus dans l’Evangile ne donne d’indication sur ces problèmes de société : la seule urgence, la seule exigence, c’est l’amour du prochain, signe de l’amour de Dieu. Or l’Eglise catholique de Paris semble plus prompte à ouvrir ses bras et ses locaux aux manifestants du 13 janvier 2013 qu’aux SDF. Et, disant cela, nous tenons à saluer les chrétiens « de base » qui, dans les paroisses ou d’autres lieux, mettent activement et discrètement en œuvre l’amour du prochain le plus démuni.

    Il faut dire aussi à quel point les homosexuel-le-s sont blessés, humiliés par des arguments qui, tout en prétendant récuser l’homophobie, font d’eux des égoïstes prêts à saper les bases de la société en n’écoutant que leurs propres désirs. Ces caricatures, qui se multiplient à la faveur des appels à la manifestation, sont autant de douleurs pour ces personnes homosexuelles, et en particulier pour celles et ceux qui sont chrétien-ne-s et se sentent encore et toujours rejetés, comme se sentent rejetés beaucoup de parents chrétiens d’enfants homosexuels. Certaines interventions dans les paroisses ont fait beaucoup de mal.

    Enfin, rappelons qu’il s’agit ici d’une loi civile, qui concerne la République française et ses citoyens. Or la collusion de fait entre l’épiscopat et les partis politiques d’opposition, notamment l’UMP, dans la préparation de la manifestation du 13 janvier 2013, est une atteinte évidente et inadmissible à la laïcité.

    Pour toutes ces raisons, nous appelons les chrétien-ne-s catholiques à manifester clairement leur désaccord aux responsables de leur Eglise.

    Nous ne laisserons pas une hiérarchie qui ne nous représente pas confisquer notre liberté de pensée et de parole.



    Le Bureau de la fédération « Réseaux du Parvis »



    Les Réseaux des Parvis

    68, rue de Babylone 75007 PARIS

    Tél : 01 45 51 57 13 Fax : 01 45 51 40 31

    Signez la pétition :

    http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2012N33833





    CHARPAL

    Masculin
    Nombre de messages : 434
    Emploi/loisirs : Refaire le monde(sans prétention).Voir : refairelemonde.unblog.fr
    Humeur : en colère face aux injustices notamment sociales
    Date d'inscription : 15/11/2009

    Re: mariage pour tous

    Message par CHARPAL le Lun 14 Jan - 14:13

    Toute cette problématique est complexe.

    On voit bien qu' au sein même de la droite dure, de la gauche molle sociale libérale et de la "gauche de gauche" les partisans de chacun de ces courants politiques ne sont pas tous d'accord entre eux.

    Si on prend de la distance avec les questions de fond, nombreuses et épineuses qui se posent et qui relèvent de la liberté de conscience de chacun, on réalise que cette controverse peut être instrumentalisée par certains politiciens et médias dans un but n'ayant rien à voir avec les problèmes posés, dont je ne veux ni exagérer, ni sous estimer l'importance.

    Les dirigeants du PS qui ne prennent dans le domaine économique et social que des décisions réactionnaires auxquelles le MEDEF applaudit avec la complicité de responsables syndicaux dévoyés, ont intérêt à ce que cette polémique sociétale camoufle fort opportunément leurs trahisons successives.

    Quant à la droite dure, elle ne peut avouer ouvertement que les gouvernants actuels servent aussi bien qu'elle et même mieux, les intérêts de la caste des 1%, en liquidant un à un les quelques acquis sociaux qui restent.

    La partie de la droite et la partie de la gauche les plus bêtes se font face pour légitimer mutuellement leur existence de partis apparemment opposés, mais d'accord sur l'essentiel.

    Concernant la manifestation d'hier, même si ses motivations peuvent être approuvées par certains des partisans de chacun des partis politiques, il est incontestable que les organisateurs, ce qui n'est pas neutre, ont regroupé la fine fleur des cathos bien réactionnaires dignes héritiers de ceux qui ont fourni jadis les gros bataillons des partisans du sabre et du goupillon, du trône et de l'autel, des fusilleurs du peuple sous la Commune, de Pétain et du régime de vichy.

    Parmi les responsables de cette mouvance, il faut savoir qu'il y des "hauts gradés" de l' Opus Dei, véritable secte facsisante que le Vatican n'a toujours pas condamnée, malgré ses exactions sans nombre et gravissimes dans maints pays.

    NB : n'étant pas homophobe, je souhaite tout le bonheur possible aux gays qui ont été persécutés pendant des siècles, le sont encore ici ou là en France et sont dans de nombreux pays carrément martyrisés.

    Je ne me prononcerai pas sur le point de savoir si leur bonheur passe forcément par le mariage. Ce ne sera pas une obligation (heureusement) et chacun pourra faire son choix.Comme les hétéros, finalement.

    D'un point de vue historique je note qu'en Grèce et à Rome, sous l'Antiquité, l'homosexualité était considére comme normale. La bi sexualité était largement pratiquée et tolérée.

    C'est la "morale" judéo chrétienne, notamment à cause de Saint Paul( mais pas que), ce refoulé,qui est venue mettre une chappe de plomb névrotique sur tout ce sui touchait au corps et au plaisir.

    Il est rageant de voir les religieux se mêler d'un problème qu'ils ont eux mêmes créer en foutant la merde alors que les gens étaient heureux de vivre sans tabou et esprit de castration.
    avatar
    Ego autem semper

    Masculin
    Nombre de messages : 1161
    Age : 58
    Localisation : joigny france
    Emploi/loisirs : soudure / sociologie, économomie, philosophie
    Humeur : acide
    Date d'inscription : 01/12/2007

    Le mariage pour qui?

    Message par Ego autem semper le Mar 15 Jan - 0:51

    Je ne vais pas citer une phrase de votre dernier paragraphe, mais en Colombie ils faisaient celons faits constaté dans ma jeunes plus que fout... je ne vais pas aller plus loin... vous comprenez?

    D'ailleurs, des gens hauts placés au sein de l'église, auraient du mal à entreprendre une démarche de moralisation de ces membres, je suis catégorique là je parle de la pédophilie.

    Vous avez raison, je cite

    ..."questions de fond, nombreuses et épineuses qui se posent et qui relèvent de la liberté de conscience de chacun"...

    Car dans un couple non marié, au décès d'un des membres l'absence de contrat de mariage, nous met face à un vide juridique, plus qu'éthique.

    A la mort accidentelle d'un des deux membres d'un couple (bien que vivant ensemble mais sans contrat de mariage), ce sont les héritiers par lien de sang les seuls admis devant le notaire. Sauf si un document a été dument enregistré et déposé au sujet au près d'un notaire.

    Je ne suis pas impartial, donc j'aurai du mal à être lucide au sujet des enfants au sein d'un couple, en dehors de ma conception, où l'anatomie, la biologie, la nature, semblent à priori s'associer pour nous offrir une configuration, en dehors de laquelle, j'ai du mal à placer les concepts : fils, fille, enfant, père, mère, parents.

    Aucune loi, humaine ne me semble capable de solutionner des écarts majeurs à des principes IMPOSES par mère nature, et acceptés voir légitimés par voie d'usage. Je me sens non pas opposé, à des évolutions de la société mais nulle doute que mes neurones cherchent la bonne combinaison, le bon mot, la bonne définition étymologique qui soit compatible avec ce que la nature semble imposer et que l'usage rend légitime.

    Je ne crois pas digne m'exprimer avec compassion en vers des personnes que seraient en presque tout identiques en tant que citoyens à vous ou à moi.
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8823
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: mariage pour tous

    Message par bye le Sam 19 Jan - 12:58


    Pour le droit au mariage pour tous

    Daniel Borrillo | lmsi.net - ldh-toulon.net | vendredi 18 janvier 2013

    vendredi 18 janvier 2013





    - au nom de l’égalité des droits : le mariage pour tous
    | ldh-toulon.net | vendredi 18 janvier 2013
    - Pour le droit au mariage homosexuel
    Daniel Borrillo | lmsi.net | vendredi 18 janvier 2013







    --------------------------------------------------------------------------------



    ldh-toulon.net

    L’égalité des droits des couples hétérosexuels et homosexuels, une demande que la Ligue des droits de l’Homme porte depuis une douzaine d’années, repose sur quelques principes simples :
    - La liberté pour chacun de choisir son mode de vie implique que nul ne soit discriminé pour son orientation sexuelle.
    - L’égalité de principe entre toutes les sexualités entraîne la reconnaissance de l’égalité entre tous les couples, de même sexe ou de sexe différent.
    - La capacité d’être parent et d’élever des enfants n’est pas liée à l’orientation sexuelle. Aucune décision mettant en cause les rapports d’un enfant avec l’un de ses parents ne peut donc être fondée sur l’orientation sexuelle de celui-ci.

    Vous trouverez ci-dessous un communiqué de la section LDH de Toulon, suivi de la transcription d’une lettre adressée par le président de la LDH à un député qui avait tenu des propos violemment hostile au “mariage pour tous” à la tribune de l’Assemblée nationale.

    Dernière minute – Les associations LGBT en Provence-Alpes Côte d’Azur appellent à une manifestation samedi 19 janvier 2013 à 14h, à Marseille au départ des Réformés.




    Communiqué de la LDH de Toulon

    Toulon, le 14 janvier 2013



    Suite aux récentes manifestations contre le projet de loi pour le mariage et l’adoption par les couples de même sexe, la section de la Ligue des droits de l’Homme de Toulon affirme son complet soutien à l’élaboration de ces droits.

    Parce qu’exclure une partie de la population d’un droit fondamental en raison de particularités ou d’un mode de vie constitue une discrimination, nous ne considérons pas comme banales les déclarations et allégations visant à remettre en cause l’établissement de cette loi.

    La non-reconnaissance de droits entraîne des discriminations et entretient l’homophie. Il est donc urgent de résoudre cette carence législative et de permettre d’officialiser les situations de tant de familles au sein desquelles grandissent des enfants de la République.

    Parce que la procréation n’est pas la parentalité, nous considérons que la responsabilité éducative est une démarche de cœur et de raison, et non un fait de nature ; et qu’il est infondé de remettre en cause cette responsabilité en invoquant la tradition et les valeurs.





    Le député de la 3ème circonscription des Côtes d’Armor, Marc Le Fur, est intervenu, le 28 novembre, à l’Assemblée nationale, lors de la séance des questions au gouvernement, au sujet du projet de loi sur le mariage pour tous. Mme Dominique Bertinotti, ministre déléguée chargée de la famille, lui a répondu.





    _______________________

    Alerté par la section Loudéac centre Bretagne, le président de la Ligue des droits de l’Homme, Pierre Tartakowsky, a adressé la lettre suivante à Marc Le Fur.






    Lettre de Pierre Tartakowsky à Marc Le Fur

    Paris, le 4 décembre 2012,

    Monsieur le Député,

    Lors de la séance des questions au gouvernement du 28 novembre dernier, vous êtes intervenu pour exprimer votre opposition au projet de loi sur le « mariage pour tous », en des termes qui sont non seulement inacceptables, mais de plus en contradiction flagrante avec l’appel à l‘apaisement que vous prétendez rechercher.

    Si votre opinion de citoyen est libre, votre responsabilité en tant que législateur ne devrait pas vous permettre de pratiquer l’amalgame, la désinformation, et de jeter le discrédit sur une partie de nos concitoyens. En effet, votre argumentation, marquée par un ordre moral éculé et réactionnaire, tend à attiser des passions malsaines en reprenant les menaces et discours apocalyptiques sur le devenir de la famille et la protection de l‘enfant.

    Comme Madame Dominique Bertinotti, ministre déléguée chargée de la Famille, vous l’a rappelé en séance, ces prévisions de fin du monde étaient déjà les mêmes lors des débats sur le Pacs, ou à l‘époque, pour s‘opposer au divorce, à la contraception, ou à l’interruption volontaire de grossesse. Elles ne se sont évidemment pas réalisées, et tous s‘accordent aujourd’hui sur les avancées indéniables qu’ont représenté ces mesures de progrès et de liberté.

    Les évolutions constatées dans notre société posent déjà la réalité d’une diversité des compositions des familles, qui ne se posent plus en un modèle unique depuis des décennies. La reconnaissance juridique des couples de même sexe ne vient que confirmer un état de fait et un principe d’égalité. Le mariage pour tous permet à celles et ceux qui le désirent d’offrir la possibilité d’un statut juridique a des dizaines de milliers de couples, et autant d‘enfants vivant déjà au sein de telles familles.

    Vos inquiétudes sur l‘adoption sont non seulement malveillantes mais surtout infondées, car l’évolution législative proposée ne change pas les règles applicables en France en la matière. Elles resteront régies par la convention de La Haye, ratifiée par la France en 1998, qui prévoit que toute adoption est prononcée par un juge, qui vérifie toutes les garanties nécessaires à la protection des droits de l’enfant. De plus, il convient de vous rappeler qu’elle est autorisée aux personnes célibataires, et que l‘adoption ne peut être entravée en raison de l‘orientation sexuelle du ou des demandeurs, qui reste indépendant du projet parental.

    Enfin, les exemples étrangers viennent aussi démentir vos fantasmes. Vingt-deux pays disposent déjà d‘une législation posant le mariage et l’adoption sans discrimination, comme l’Afrique du Sud, l’Argentine, le Canada, neuf États américains, mais aussi en Europe : les Pays-Bas, la Belgique, la Norvège, la Suède ou le Portugal et l‘Espagne. Dans chacun d‘entre eux, la lutte contre l’homophobie, contre les discriminations, pour l’égalité entre les sexes, a progressé. Ni la « famille » ni la « protection des enfants » n’y sont mises en péril. La France ne sera donc pas pionnière sur le sujet, mais elle confirmera ainsi son attachement à une république laïque, fondée sur les principes de liberté et d‘égalité.

    C’est pourquoi la Ligue des droits de l’Homme appelle tous les parlementaires et les citoyens à se mobiliser pour défendre l‘État de droit, à faire échec aux campagnes de haines, de peurs et d’exclusions, et à soutenir le projet de mariage pour tous.

    Je vous prie d‘agréer, Monsieur le Député, l‘expression de mes salutations républicaines.

    Pierre Tartakowsky
    Président de la Ligue des droits de l’Homme








    P.-S.

    Pour aller plus loin : un argumentaire de la section LDH d’Aix-en-Provence : LE DROIT AU MARIAGE POUR TOUS ? C’EST AVANCER VERS UNE SOCIETE PLUS JUSTE.

    --------------------------------------------------------------------------------



    Pour le droit au mariage homosexuel
    Daniel Borrillo | lmsi.net | vendredi 18 janvier 2013


    Et, au-delà, une complète égalité de traitement

    En guise d’appel à la manifestation du Dimanche 27 janvier 2013, parce que le gouvernement qui avait promis le droit au mariage et à la PMA se montre plutôt empressé de trahir sur cette promesse aussi ; parce que les résistances à l’égale légitimité des sexualités sont encore légion, aussi bien dans des milieux laïques que dans des milieux religieux, aussi bien dans des partis de droite que dans des groupuscules antiracistes ; parce que, sous les oripeaux avant-gardistes et mondains de la critique "queer" ou "décoloniale" du mariage ou de "l’impérialisme gay" (matinés – pour la street credibility – d’invocations d’un VraiPeupleDesQuartiers, roots et authentique, qui n’aurait que faire de ce vice blanc et bourgeois que serait l’homosexualité visible), c’est souvent l’homophobie la plus sordide, la plus viscérale et la plus teigneuse qui cherche à se rendre sexy ; parce que, quelles que soient les limites, les torts ou les point aveugles dudit mouvement gay, l’égalité des droits reste un véritable enjeu social et symbolique, profitable à tou-te-s, nous republions aujourd’hui un texte dont la revendication est à nos yeux minimale, mais importante.



    Quelques maires de France se disent prêts à marier des couples de même sexe. Ce geste de désobéissance civile constitue un événement politique majeur. D’une part, il s’agit de mettre fin à la principale discrimination dont sont encore victimes les citoyens du seul fait de leur orientation sexuelle.
    D’autre part, il répond à une revendication universaliste : la participation au droit commun d’une partie de la population dénoncée souvent comme communautariste.

    Le mariage est à l’origine de la famille, il consacre socialement l’union de deux personnes ayant comme but la solidarité réciproque sur la base de l’affection mutuelle. Constitution, Déclaration universelle des droits de l’homme et Convention européenne font du mariage une liberté fondamen- tale particulièrement protégée.

    Cette revendication des lesbiennes et des gays constitue un pas de plus dans le processus de démocratisation de l’institution matrimoniale. La demande d’accès au mariage ne doit pas être interprétée comme une volonté de normalisation de l’homosexualité ou comme un simple désir d’imitation de l’hétérosexualité. Une telle critique ne fait que caricaturer une exigence qui n’est autre que le respect du principe d’égalité.

    Le combat des gays et des lesbiennes s’inscrit ainsi au sein d’une mouvance politique qui les dépasse, et à laquelle d’autres groupes ont déjà participé. La revendication du mariage pour les esclaves, la fin de l’interdiction du mariage des infidèles, la légalisation des unions mixtes ou interconfessionnelles et les conquêtes pour l’égalité des femmes à l’intérieur du ménage sont là pour témoigner de cette évolution. Tous ces parias de l’histoire ont façonné l’institution matrimoniale en lui donnant des contours plus justes.

    Les arguments avancés contre le mariage homosexuel véhiculent les mêmes peurs et les mêmes préjugés que ceux utilisés aux Etats-Unis pour interdire le mariage interracial. Ce n’est qu’en 1967 que la Cour suprême déclara cette interdiction contraire à la Constitution américaine. Vingt-six ans plus tard, la Cour suprême de l’Etat de Hawaï a estimé, dans l’affaire Baehr v. Lewin, que le refus du droit au mariage pour un couple homosexuel constitue une discrimination arbitraire. Plus récemment, les cours de l’Ontario, de la Colombie-Britannique et du Québec ainsi que la Cour suprême du Massachusetts se sont également prononcées en faveur de l’élargissement du mariage aux couples de même sexe. En Europe, deux pays, les Pays-Bas et la Belgique, disposent déjà d’une loi autorisant le mariage gay, et la Suède est prête à le faire dans un avenir proche.

    La dénégation du mariage aux couples de même sexe se fonde sur une idée monolithique et essentialiste de l’union, plus proche du sacrement que du contrat civil. Il n’existe pas d’arguments juridiques pour interdire le mariage homosexuel. Si l’on fait appel à l’ordre naturel, symbolique ou religieux, c’est de la même manière qu’on le fit pour condamner l’union des infidèles, pour interdire les mariages mixtes ou pour justifier la domination des femmes.

    Différentes catégories de personnes ont progressivement accédé d’abord au sacrement et, une fois celui-ci sécularisé, au contrat de mariage. La Révolution, en brisant le monopole de l’Eglise en matière matrimoniale, établira les bases d’un changement radical : le mariage devient un acte laïque. La nuptialité ne dépend plus de la loi religieuse mais exclusivement de la loi civile. L’instauration du divorce par l’Assemblée de 1791, repris par le code civil de 1804, témoigne de ce bouleversement : ce qui fut un acte religieux est devenu un acte juridique sanctionné par la seule autorité de l’Etat. C’est à cet acte civil que les gays et les lesbiennes doivent accéder, en vertu des principes d’égalité devant la loi et d’universalité de la règle de droit.

    Cela n’implique pas que tous les homosexuels partagent les valeurs qui fondent le mariage ou qu’ils veuillent tous s’unir dans le cadre de cette institution (en réalité, plus que de mariage, on devrait parler plutôt de droit au mariage). De même que le droit à la propriété n’implique pas forcément devenir propriétaire, le droit au mariage n’oblige pas les gays à se marier.

    Il faut aussi dénoncer comme non fondée l’association faite entre mariage et filiation. Outre que la reproduction ne fut jamais condition du mariage et que l’une et l’autre renvoient à des régimes juridiques distincts, faire de la filiation une caractéristique essentielle du mariage revient à assigner une finalité reproductive à la sexualité. Ici encore, les réticences ne viennent pas tant du droit que de la religion : lorsque Jean Paul II ou George Bush s’opposent au mariage homosexuel, c’est en invoquant la destinée reproductive de l’union sacrée entre un homme et une femme qu’ils le font.

    Toutefois, ce n’est pas parce que les couples de même sexe ne peuvent pas se reproduire par les voies biologiques qu’ils doivent renoncer à la filiation : après tout, l’adoption et les techniques de procréation médicalement assistée devraient aussi pallier la stérilité des couples, de tous les couples...

    P.-S.

    Daniel Borrillo est juriste, enseignant à l’Université de Paris X Nanterre, et auteur notamment de L’homophobie, PUF, Collection "Que sais-je ?", 1999. Ce texte est paru initialement dans le journal Le Monde le 2 mai 2004, sous le titre "Pourquoi le mariage homosexuel".

    http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article5284
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8823
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: mariage pour tous

    Message par bye le Sam 25 Mai - 11:38

    Paris : Des milliers de personnes au concert pour fêter le mariage pour tous
    AVEC AGENCE | TETU.COM | MERCREDI 22 MAI 2013
    mercredi 22 mai 2013

    haut de page



    Paris : Des milliers de personnes au concert pour fêter le mariage pour tous
    avec agence | tetu.com | mercredi 22 mai 2013

    Mika, Mademoiselle K et d’autres artistes étaient invités hier soir par l’Inter-LGBT au « Concert pour tous », histoire de fêter dignement la loi promulguée samedi.


    Plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées mardi soir place de la Bastille, à Paris, pour assister au concert gratuit célébrant la loi sur le mariage homosexuel et tourner la page de « longs mois de débats difficiles ».

    Pas d’incident
    Sous un ciel menaçant après une journée très pluvieuse, la foule brandissait de nombreux drapeaux français et arc-en-ciel distribués par les organisateurs. L’événement, qui s’est terminé vers 23h30, a rassemblé 35.000 personnes selon les organisateurs. La préfecture de police de Paris (PP) ne donne jamais de chiffres concernant les événements festifs, mais a précisé que le concert n’avait donné lieu à aucun incident ni interpellation.

    Le maire de Paris Bertrand Delanoë, la ministre déléguée chargée de la Famille Dominique Bertinotti, l’ancien ministre socialiste Jack Lang, le Premier secrétaire du PS Harlem Désir et des responsables associatifs ont assisté à une partie du concert.

    En attendant la tête d’affiche de la manifestation, l’artiste franco-britannique Mika (photo ci-contre), qui a fait son coming out en septembre dernier, les artistes Jérôme Daran, Mademoiselle K ou HK et les Saltimbanques ont tenté de réchauffer les spectateurs.

    Message fort
    « Il nous reste beaucoup de travail, les préjugés ont la vie dure », a déclaré sur scène Nicolas Gougain, le porte-parole d’Inter-LGBT, fédération des principales associations de défense des droits des homosexuels. « Envoyons un message fort pour dire qu’il faut en finir avec toutes les discriminations. Les mentalités vont évoluer avec le temps. Je suis extrêmement confiant là-dessus », a-t-il dit.

    « On a vécu neuf mois avec des débats particulièrement difficiles, avec une homophobie qui s’est décomplexée et il était donc important de se retrouver pour un moment convivial », avait-il dit à l’AFP peu avant.

    Longs mois
    « Je suis souriant, c’est une très bonne manière de terminer ces longs mois de débats », a pour sa part déclaré à la presse le député PS Erwann Binet, rapporteur du projet de loi Taubira sur le mariage pour tous.

    Monté sur la scène, le président du Mouvement unitaire progressiste (MUP) Robert Hue a salué « un moment historique pour la République », suscitant les acclamations de la foule. Assises par terre, deux étudiantes partagent une grande bouteille de bière. « J’espère que ça va permettre aux gens de s’ouvrir un peu l’esprit et de faire évoluer les mentalités. Ça va prendre du temps mais c’est possible », espère Garance Clausse, 19 ans.

    Les anti dans le rue dimanche
    Ce concert s’est tenu un mois après l’adoption par le Parlement de la loi Taubira ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de même sexe et quelques jours après sa validation par le Conseil constitutionnel. Dimanche, ce sont les opposants à la réforme qui se donnent rendez-vous à Paris pour une manifestation nationale qui se tiendra sous haute surveillance au vu des incidents ayant émaillé leurs précédents rassemblements.

    Hier après-midi, l’un de ces opposants, un essayiste d’extrême droite qui avait violemment dénoncé la loi Taubira, s’est donné la mort à l’intérieur de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Nicolas Gougain a jugé qu’il s’agissait d’un « acte de quelqu’un de très isolé et marginal ». « Ce n’est jamais une bonne nouvelle d’apprendre la mort de quelqu’un. Nous invitons les gens à revenir à la raison. Cette loi n’enlève aucun droit et elle permettra de sécuriser la situation des enfants de familles homoparentales », a-t-il dit.

    Avec AFP.

    http://www.tetu.com/actualites/france/paris-des-milliers-de-personnes-au-concert-pour-feter-le-mariage-pour-tous-23302
    avatar
    Ego autem semper

    Masculin
    Nombre de messages : 1161
    Age : 58
    Localisation : joigny france
    Emploi/loisirs : soudure / sociologie, économomie, philosophie
    Humeur : acide
    Date d'inscription : 01/12/2007

    lobby et biologie

    Message par Ego autem semper le Dim 26 Mai - 10:54

    « Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu'au bout pour que vous puissiez le dire. »

    Phrase célèbre

    Biologie

    Les êtres humains, comment beaucoup d'animaux, existent sous une forme, avec des fonctions spécifiques, que aucun homme, aucune loi, est en mesure de changer.

    La société, évolue de toute évidence, et avec cette évolution par exemple le capitalisme progresse aussi, avec quels conséquences?

    sabotage organisé et légitimé par des lois ou vide, vice juridiques, de l'équilibre écologique et sociale.

    N'étant pas d'accord je me limite à exprimer des exemples de dérives légitimé mais jamais éthiques

    Oui sans être d'accord, je préfère laisser la raison à la nature qu'aux opinion du lobby des minorités.

    Nous vivons en république et du fait je dois respecter et la déclaration des droits de l'homme et la constitution. mais j'ai l'intime conviction que des minorités agitent astucieusement des bannières absurdes pour dévier l'attention du peuple sur des sujets très polémiques, dans le seul but de dévier l'attention de l'opinion publique sur des vraies sujets d'actualité, tel l'emploi, le pouvoir d'achat, la croissance économique, l'éducation, la santé...

    Les personnes "minoritaires" avec comportement hors norme, comment les pratiques religieuses doivent mener leur passions, leurs désir au sein de leurs foyers. Bien qu'il soit possible d'exprimer leur opinion publiquement, c'est pour quoi j'admets sans aucun état d'âme d'entendre l'opinion des autres et j'admets "humblement" douter des lois qui tentent de légitimer des comportements à l’encontre de l'équilibre naturel, de l'équilibre biologique, sans parler pour autant d'éthique ou de morale qui donnerait à mon discours une connotation religieuse.
    avatar
    Ego autem semper

    Masculin
    Nombre de messages : 1161
    Age : 58
    Localisation : joigny france
    Emploi/loisirs : soudure / sociologie, économomie, philosophie
    Humeur : acide
    Date d'inscription : 01/12/2007

    Re: mariage pour tous

    Message par Ego autem semper le Dim 26 Mai - 22:20

    Curiosité énorme

    Plus de manifestant homophobes que de manifestants contre la réforme des retraites!

    J’hallucine!

    Alors que les cadeaux fiscaux du gouvernement SARKOZY aux plus riches atteignaient de l'ordre de 75 milliards d'euros par an!

    Alors que non moins de 216 milliards d'euros sortent par année du sol français vers des sociétés dans l'île de Jersey, vers le Luxembourg, la Suisse et compagnie.

    Si l'on me dis qu'il y avait des gens des classes modestes aujourd'hui dans la manifestation! je ne saurais pas de tout étonné, Car déjà Étienne de la Boétie connaissais la manière de penser des béotiens des quidams pourtant en 1548. c'est à dire hier quoi!!!!!!

    6,7 milliards d'€ branche famille
    5,2 milliards pour le régime retraite
    2,7 milliards d'€ pour le régime famille
    0,1 milliards d'€ pour la branche accident de travail.

    Ce sont 14,7 milliards le montant du déficit des comptes de la CNAM pour l'année 2012.
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8823
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: mariage pour tous

    Message par bye le Lun 27 Mai - 6:35

    Oui, Grammophone, c'est un peu le monde à l'envers.

    C'est inquiétant ( mais non surprenant, hélas ) tous ces manifestants contre la marche en avant de la société.
    avatar
    Ego autem semper

    Masculin
    Nombre de messages : 1161
    Age : 58
    Localisation : joigny france
    Emploi/loisirs : soudure / sociologie, économomie, philosophie
    Humeur : acide
    Date d'inscription : 01/12/2007

    Re: mariage pour tous

    Message par Ego autem semper le Mar 28 Mai - 0:47

    Pour quoi aura plus de gens dans les manifs homophobes que lors des manifs contre la loi de modification des retraites?

    Une phrase résonnera pour long temps dans la conscience des classes populaires « "Désormais, quand il y a une grève en France personne ne s’en aperçoit." Vraiment ?», parmi d'autres phrases. Cela dit entre la manifestation homophobe et la manifestation contre la loi de modification des retraites, monsieur Ivan Rioufol il y plusieurs différences :

    1° Le sujet des retraites d'après les chiffres vérifiables dessus soulignés, aurait sans doute, peu être solutionné d'autre manière que par l'augmentation de l'âge de départ en retraite.

    2° Les médiats et le web n'ont pas été utilisés, avec autant de succès que les opposants au mariage pour touts.

    3° Même si les classes populaires, les quidams, les béotiens, restent numériquement majoritaires en toute société, ce sont les classes socioprofessionnelles les plus aisées, qui réussissent par la véhémence et la contribution des médias à capter l'attention d'une large partie de la population.

    4° concision, la voix des nantis distille dès lors un taux de prosélytisme de loin plus puissant que toute position éthique, humaine et ou du discernement sociale et logique.

    Texte écrit par un immigré, illettré, ouvrier syndical FO métaux dans l'Yonne.

    http://actualite.forumpro.fr/t127p15-pauperisation-programme#1401

    Contenu sponsorisé

    Re: mariage pour tous

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 13 Déc - 7:32