LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Pour une éducation populaire féministe
par bye Lun 12 Juin - 18:20

» La CNT a écrit aux Éditions Belin
par bye Mar 6 Juin - 10:20

» Blanquer ministre de l’Education nationale : au secours, Sarkozy revient !
par bye Jeu 25 Mai - 11:08

» L'accaparement des terres en Birmanie
par bye Mer 17 Mai - 18:42

» Un enseignant kurde témoigne...
par bye Lun 15 Mai - 17:50

» La métamatière et le Roi de la Terre
par De Bortoli Claude Mar 2 Mai - 9:52

» Au-delà des élections
par bye Mer 26 Avr - 17:26

» Les Etats-Unis ont utilisé leur plus puissante bombe non-nucléaire en Afghanistan, une première
par bye Dim 23 Avr - 18:35

» « Pourquoi nous sommes en grève de la faim dans les prisons d’Israël »
par bye Dim 23 Avr - 18:31

» « Enculé, ordure ! ». Philippe Poutou insulté par les flics
par bye Dim 23 Avr - 18:25

» La Sécurité sociale, une assistance ou un droit ?
par bye Dim 23 Avr - 18:22

» Birmanie: pour établir un mécanisme indépendant de réexamen de tous les cas de prisonniers politiques
par bye Ven 21 Avr - 6:02

» Gatti est mort. A la Parole Errante ses mots résonnent encore !
par bye Mer 12 Avr - 18:21

» Turquie : appel urgent au monde enseignant, aux associations et syndicats…
par bye Lun 3 Avr - 18:21

» APPEL À LA MOBILISATION CONTRE LE PROCHAIN SOMMET DE L’OTAN !
par bye Sam 1 Avr - 5:30

» Communiqué de presse de SUD éducation Guyane du 28 mars
par bye Jeu 30 Mar - 10:16

» Qu’est-ce qui ne va pas avec l’arabe à l’école ?
par bye Ven 24 Mar - 12:03

» Libérons l'oisiveté !
par bye Ven 17 Mar - 19:05

» Quand Espérance banlieues bat la campagne
par bye Ven 17 Mar - 19:00

» 8 mars : luttons toutes et tous pour l’égalité des droits !
par bye Mer 8 Mar - 11:01

» Désarmer la police, la proposition pas si saugrenue du NPA
par bye Mar 7 Mar - 12:50

» Fin du dispositif des Caomi: quelle orientation pour les mineurs isolés de Calais ?
par bye Sam 4 Mar - 9:58

» Les fonctionnaires répondent aux "menaces" de Marine Le Pen
par bye Sam 4 Mar - 6:25

» Réduction des indemnités et contrôles drastiques : Macron s’attaque aux chômeurs
par bye Sam 4 Mar - 6:22

» L'avenue Serge Dassault à Corbeil-Essonnes doit être débaptisée !
par bye Sam 4 Mar - 6:20

» Nouvelle révélation du Canard Enchainé : les copinages de Hamon et LVMH
par bye Sam 4 Mar - 6:18

» Une nouvelle menace pour les étrangers
par bye Mar 21 Fév - 12:02

» "Vous êtes la candidate du nanti-système", lance Charline Vanhoenacker à Marine Le Pen
par bye Lun 20 Fév - 20:30

» Vaccins : Marisol Touraine va-t-elle faire respecter la loi ou satisfaire les labos ?
par bye Lun 20 Fév - 20:26

» La tension monte d’un cran entre les Etats-Unis et le Venezuela
par bye Lun 20 Fév - 20:23

» Vandana Shiva : « Gandhi est plus pertinent qu’il ne l’a jamais été »
par bye Lun 20 Fév - 20:16

» Vague de froid en Europe : les migrants vulnérables
par bye Mar 7 Fév - 17:59

» Le centre pour les femmes et les familles migrantes a ouvert ses portes à Paris
par bye Mar 7 Fév - 17:56

» Des incidents éclatent à Aulnay-sous-Bois après les soupçons de viol de policiers
par bye Lun 6 Fév - 18:23

» Le maire rejette l'étude d'UFC-Que choisir sur l'eau potable
par bye Lun 6 Fév - 18:20

» DOCUMENT. Voici le contrat de travail de Penelope Fillon
par bye Lun 6 Fév - 18:17

» Le Hezbollah scrute avec inquiétude la nouvelle politique américaine au Moyen-Orient
par bye Lun 6 Fév - 18:14

» Huit hommes possèdent autant que la moitié de la population mondiale
par bye Mer 18 Jan - 20:06

» Délinquants solidaires : Pour en finir avec le délit de solidarité
par bye Mer 18 Jan - 13:29

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par gramophone Sam 14 Jan - 11:34

» votre permis de conduire à portée de main
par neil89 Ven 13 Jan - 23:51

» Poursuivre la mobilisation pour une carte élargie des lycées de l’Education Prioritaire, en grève le 10 janvier !
par bye Mar 10 Jan - 11:50

» Grenade de désencerclement : un CRS mis en examen
par bye Sam 7 Jan - 20:59

» Les trois visages du vote FN
par bye Sam 7 Jan - 20:46

» Les deux jambes du militantisme
par bye Sam 7 Jan - 20:37

» Condamnés aujourd’hui pour avoir comparé Christiane Taubira à un singe
par bye Sam 31 Déc - 10:17

» Échapper au chaos
par bye Jeu 22 Déc - 17:53

» Le sénateur Carle coupable de détournement de fonds publics ? SUD éducation le dit depuis 2009 !
par bye Jeu 22 Déc - 15:06

» Maths : résoudre un problème
par bye Lun 12 Déc - 13:25

» Journée Internationale des droits de l'Homme: une situation inquiétante en Birmanie
par bye Dim 11 Déc - 11:17

» Comment les services de renseignement font la chasse aux employés des télécoms
par bye Sam 10 Déc - 18:54

» ET SI LE MASCULIN NE L’EMPORTAIT PAS SUR LE FEMININ ?
par bye Sam 10 Déc - 18:49

» Un document interne provoque un malaise à la SNCF
par bye Sam 10 Déc - 18:38

» Le gouvernement repousse l’évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes
par bye Sam 10 Déc - 18:29

» Légitime défense des policiers : faut-il tordre le droit ?
par bye Ven 9 Déc - 19:29

» Cadeau de fin d’année, un casier scolaire pour tous les marmots
par bye Mar 6 Déc - 13:59

» Violences policières, violences d’Etat
par bye Mar 6 Déc - 13:54

» La métamatière, les élites et les gouvernants
par De Bortoli Claude Ven 2 Déc - 9:54

» Comment les stups ont enfumé la justice
par bye Jeu 1 Déc - 12:26

» Quel opérateur
par bye Jeu 1 Déc - 12:24

» Fillon président ? Un coup de massue pour l’école
par bye Mer 30 Nov - 17:54

» « Pourquoi j’ai secouru des réfugiés. » Monument en l'honneur de Pierre-Alain Mannoni
par bye Mar 29 Nov - 13:06

» Jean-Luc Mélenchon ne passera pas au second tour de la présidentielle s'il ne se décide pas à parler au peuple
par bye Mar 29 Nov - 13:03

» Graeme Allwright : il t'a laissé la carte qui est si délirante qu'il n'aura plus jamais besoin d'une autre
par bye Mar 29 Nov - 13:00

» Mort de Fidel Castro : bilan de santé de la révolution castriste
par bye Mar 29 Nov - 12:57

» Vinci, piraté par des hacktivistes
par bye Ven 25 Nov - 18:38

» Le Mouvement de la Paix solidaire de la lutte des infirmières et infirmiers
par bye Ven 25 Nov - 18:35

» presentation de moi
par bye Ven 25 Nov - 18:30

» tests
par Matteo13 Mer 23 Nov - 7:48

» Un système d'accueil italien saturé face au nombre toujours aussi important d'arrivées
par bye Lun 21 Nov - 19:08

» Comment fonctionnera le « centre humanitaire » de Paris ?
par bye Lun 21 Nov - 19:06

» Un quart des enfants européens est menacé par la pauvreté
par bye Lun 21 Nov - 19:02

» Cuba : Le Conseil d’État décrète l’amnistie de 787 condamnés
par bye Sam 19 Nov - 11:11

» TURQUIE : Cesser la « chasse aux sorcières » à l’encontre des employé(e)s de l’éducation
par bye Jeu 17 Nov - 18:57

» Ces magnats français qui contrôlent les médias
par bye Dim 13 Nov - 12:23

» Chômage, retraites et revenu universel : et si un cocktail était la bonne solution ?
par bye Dim 13 Nov - 12:20

» L'ANTIRACISME ET LA GAUCHE RADICALE SONT-ILS IRRÉCONCILIABLES?
par bye Dim 13 Nov - 12:16

» L'Amérique de Donald Trump
par bye Dim 13 Nov - 12:09

» Un an après les élections en Birmanie ...
par bye Mar 8 Nov - 18:59

» Fichier des Français : les oublis et les erreurs de Cazeneuve et Urvoas
par bye Mar 8 Nov - 11:54

» Burkina Fasso : Grève dans l’éducation les 3 et 4 novembre
par bye Mar 8 Nov - 11:49

» "Ni rire, ni pleurer, ni haïr. Comprendre"
par bye Mar 1 Nov - 11:58

» Besoin de crédit personnel
par filhastreanne Lun 31 Oct - 2:32

» L’usage informationnel acritique d’Internet à l’école primaire
par gramophone Dim 30 Oct - 10:06

» Un maire serbe à Srebrenica, tout un symbole, 21 ans après le massacre
par bye Lun 24 Oct - 12:39

» L'Arctique : eldorado ou mirage?
par bye Lun 24 Oct - 12:36

» Après le viol et le meurtre barbare d'une adolescente, les Argentines ont arrêté de travailler
par bye Lun 24 Oct - 12:33

» Si la mise en scène des manifestations spontanées de policiers, organisées en pleine nuit dans les rues de Paris, ont pu surprendre les riverains, elles inquiètent également la majorité à l'approche de la présidentielle.
par bye Lun 24 Oct - 12:30

» Sommet de Bratislava : vers une convergence des approches "sécuritaires" sur les questions migratoires ?
par bye Jeu 20 Oct - 18:28

» Démantèlement de Calais : quel plan de répartition pour les migrants ?
par bye Jeu 20 Oct - 18:26

» Première défaite pour Viktor Orbán
par gramophone Jeu 20 Oct - 6:27

» Ça y est, les revoilà !
par bye Mar 18 Oct - 13:38

» Lettre ouverte de Kirk Douglas contre Donald Trump
par bye Mar 18 Oct - 13:32

» "Affligeant" ou "mérité", le Nobel de littérature attribué à Bob Dylan divise
par bye Mar 18 Oct - 13:26

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR


    Lassana, lycéen sans-papiers devenu héros français et symbole international

    Partagez
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8746
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Lassana, lycéen sans-papiers devenu héros français et symbole international

    Message par bye le Dim 25 Jan - 19:14

    Le témoignage d’Alex Adamopoulos, RESF 19 ; Membre du collectif Actions Guimard
    Pour les lycéens sans-abri,
    à lire jusqu’à sa dernière ligne...
    Lassana, lycéen sans-papiers devenu héros français et symbole international
    Ce que Lassana a fait sur son lieu de travail, le 9 janvier dernier, personne d’autre que lui n’aurait pu le faire ainsi...
    Lorsque j’ai rencontré Lassana au lycée Jean Jaurès (Paris XIXe), j’appartenais déjà à une équipe de profs soudée : ma collègue d’arts appliqués Zimba Benguigui emmenait les tailleurs de pierre et les carreleurs-mosaïstes (dont Lassana) à la découverte des trésors de Pompéi, pour un voyage scolaire en Italie. Mon collègue d’anglais Philippe Clarac animait un ciné-club le lundi soir. Nous proposions aussi aux élèves, des ateliers de musique pour tous les goûts : métal, pop, rap ou coupé décalé l’après-midi. Le midi était consacré au djembé et les voisins immédiats de la cours de récréation du lycée s’en souviennent encore avec émotion. Notre proviseur était également très ouvert sur la culture et avait accueilli l’équipe du film Entre les murs, qui fut tourné en un été à Jean Jaurès. Geoffrey Oryema (artiste World music internationalement reconnu) venait animer nos Journées Portes Ouvertes, aux côtés de la batucada rose de Paris : Yolande Do Brasil. Lassana était surtout intéressé par le foot, il était capitaine de son équipe et n’avait pas le temps de participer à nos ateliers de musique. Par contre, il était présent à tous nos concerts et représentations, prêt à danser et mettre l’ambiance.
    Notre lycée –aujourd’hui fermé– accueillait des élèves allant de la 6ème au Brevet Professionnel dans des formations des métiers du bâtiment. Lassana faisait partie de ces élèves très respectueux, qui ne se font pas remarquer, mais dont l’humour et la disponibilité les rendent très populaires auprès de leurs camarades. En tant que PLP (Professeur des Lycées Professionnels) j’enseignais tour à tour l’anglais et les lettres à sa classe. J’ai gardé un souvenir très fort de la lecture d’une scène de la pièce de théâtre A petites pierres de Gustave Akakpo (œuvre traitant de la lapidation d’une femme adultère en Afrique) par Tony, un camarade de classe de Lassana qui s’était ce jour-là révélé comme un acteur né.
    On aimait y travailler, mais Jean Jaurès n’était pas un lycée paisible comme l’est mon lycée actuel : Hector Guimard. A Jean Jaurès, en 2006, le niveau de violence était tel que nous avions décidé d’exercer notre droit de retrait. Notre mouvement qui dura 15 jours fut déclenché par une accumulation d’événements violents. Une violence physique entre élèves et même parfois entre élèves et adultes, mais également une violence verbale. Une des bagarres entre élèves les plus violentes, au cours de laquelle j’ai dû m’interposer avait pour origine le recours à l’expression « sale blédard ». Un élève français, enfant d’immigré désigna ainsi un autre élève né à l’étranger. La réaction disproportionnée de l’offensé –qui devait l’amener à être exclu définitivement de l’établissement– n’est pas excusable. Mais en disant cela, il faisait plus qu’insulter son camarade, qui hélas pour lui (et pour moi) pratiquait assidûment le kung-fu. Il niait ainsi en quelque sorte sa propre origine et le fait que ses propres parents avaient essuyé les mêmes quolibets.
    En juillet 2006, Abdellah, élève en CAP Peintre en Bâtiment était arrêté et expulsé vers le Maroc. Il faisait partie de la petite bande que nous emmenions à l’Espace Sedaine un studio d’enregistrement appartenant à la Protection Judiciaire de la Jeunesse, avec qui nous avions un partenariat. L’expulsion d’Abdellah fût pour nous un choc terrible, pour moi ce fût une prise de conscience. Des élèves que je côtoyais tous les jours et que je connaissais bien, vivaient –une fois sortis du lycée– avec la peur au ventre. La peur de tomber sur un contrôle de police et que leur vie bascule pour un simple problème administratif.
    Dès la rentrée de septembre, j’initiais la création du comité Jean Jaurès. Ce comité fût tout de suite rattaché au Réseau Éducation Sans Frontières, grâce notamment à un collègue du lycée Hector Guimard qui vint nous aider à le monter. Il comprenait des collègues du lycée, une parent d’élève et des militants du quartier issus de mouvements tels que le MRAP (Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples), la Ligue des Droits de l’Homme et le Réseau Chrétien Immigrés (qui comptait le doyen de notre comité : Henri âgé de plus de 80 ans à l’époque). Notre comité se réunissait dans les locaux du lycée, une fois par semaine, puis tous les 15 jours. Il était dynamique, enthousiaste et particulièrement bruyant dans les manifs.
    Aux réunions de notre comité, on accueillait les élèves et les familles qui devaient demander des titres de séjour à la Préfecture de Police. On y préparait les dossiers, on les rassurait et on les accompagnait à la Préfecture. C’est ainsi que Lassana vint un soir, accompagné de son grand frère, à une de nos réunions pour nous demander un coup de main. Il fut parrainé par un de mes collègues, professeur de peinture et par un membre de la LDH, lors d’une cérémonie très émouvante dans la grande salle de la mairie du XIXème arrondissement. A cette époque, lors de ces cérémonies, les élusparrainaient en moyenne 70 familles ou jeunes scolarisés, en les plaçant sous leur protection. Les classes de primaire montaient sur l’estrade pour chanter en chœur et nous amenions nos djembés ou nos guitares pour participer à l’ambiance. Les familles parrainées s’occupaient du buffet et on pouvait manger des beignets aux crevettes en entrée, du tiep bou dien (très bon, mais pas très pratique à manger debout dans une assiette en carton avec une fourchette en plastique) en plat de résistance et du baklava en dessert, sans oublier une coupe de champagne. C’était des moments magiques.
    Lassana quitta Jean Jaurès en 2009, avec 2 CAP en poche, un en Carrelage et l’autre en Peinture. Malgré un dossier excellent, la Préfecture de Police de Paris refusa de lui délivrer un titre de séjour en mars 2009. Pour l’appel, qui fût jugé au Tribunal Administratif en janvier 2010, Lassana se défendit seul dans le tribunal sans avocat. Avec Anthony Jahn de RESF 19ème, nous l’avions aidé à préparer sa plaidoirie. A cette occasion, il nous avait déjà impressionnés par la maturité et le courage dont il avait fait preuve.
    Entre temps Lassana s’inscrit en Bac Professionnel d’Aménagement Finition à Hector Guimard. Il gagna son appel et fût régularisé après un combat qui dura 20 mois. Il ne poursuivit pas ses études, car il avait besoin de travailler. Après la régularisation, Lassana resta mobilisé aux côté du comité Jean Jaurès et apportait son soutien aux camarades qui traversent les épreuves qu’il a dû traverser. Notre comité a toujours utilisé la musique pour lutter, comme le montre cette vidéo de mon groupe : Adam l’Ancien, constitué alors par 2 profs, un surveillant et 2 élèves du lycée (http://vimeo.com/51359126), il vient souvent à nos rassemblements et avait d’ailleurs prévu d’être là le 5 janvier pour soutenir les lycéens étrangers et isolés d’Hector Guimard qui sont scolarisés le jour mais passent la nuit dans la rue.
    Aujourd’hui la situation des jeunes lycéens sans-papiers a nettement empiré. En 2007, quand Lassana était dans ma classe, les lycéens sans-abri n’étaient pas monnaie courante. Il y en avait peut-être un tous les 3 ans. Depuis septembre 2014, dans mon seul lycée Hector Guimard, 14 élèves ont déjà dû dormir dans la rue, quelques nuits pour certains, des mois durant pour d’autres, alors même qu’ils sont scolarisés.
    Ce que Lassana a fait sur son lieu de travail, le 9 janvier dernier, personne d’autre que lui n’aurait pu le faire ainsi. Mais ce que nous avons fait au nom du Réseau Education Sans Frontières pour l’accueillir et l’aider à se sentir le bienvenu en France, tout le monde peut le faire...
    Alex Adamopoulos
    RESF 19
    Membre du collectif Actions Guimard
    Pour les lycéens sans-abri
    FB et twitter : Actions Guimard
    URL source : http://blogs.mediapart.fr/blog/resf/200115/lassana-lyceen-sans-papiers-devenu-heros-francais-et-symbole-international

    http://www.questionsdeclasses.org/?Lassana-lyceen-sans-papiers-devenu

      La date/heure actuelle est Sam 24 Juin - 17:01