LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Stop Autisme Virtuel L’autisme provoqué par les écrans, ça n’existe pas ! Halte aux théories infondées !
par bye Mar 9 Oct - 12:24

» Rapport des enquêteurs de l’ONU sur la Birmanie : crimes de masse, impunité et transition démocratique à l’arrêt
par bye Mar 2 Oct - 14:36

» Service national universel : surveiller et soumettre
par bye Mar 25 Sep - 10:57

» Un peu moins pauvre ?
par bye Mar 18 Sep - 11:21

» Clément Méric, ni oubli ni pardon
par bye Lun 10 Sep - 12:52

» Liberté de la presse en Birmanie : deux pas en avant, trois en arrière
par bye Mer 5 Sep - 8:49

» Rohingya : un an après... si peu d'avancées 
par bye Ven 24 Aoû - 18:59

» Le Festival de Douarnenez consacre deux journées à la Fédération de la Syrie du nord
par bye Mar 3 Juil - 14:19

» Pour une autre formation professionnelle
par bye Mer 27 Juin - 14:07

» Violences policières, violences d’Etat
par bye Mer 27 Juin - 13:56

» migration internationale
par bye Mar 26 Juin - 19:25

» Guyane : non à la Montagne d’or !
par bye Mar 12 Juin - 18:05

» Crime raciste en Calabre
par bye Ven 8 Juin - 12:17

» Les premiers chiffres de PARCOURSUP : une génération sacrifiée ?
par bye Lun 4 Juin - 17:42

» LES ONG DÉVOILENT LEUR PROJET DE LOI D’AVENIR POUR LES TRANSPORTS ET LA MOBILITÉ
par bye Mar 29 Mai - 18:01

» NE JAMAIS RECHERCHER D’ADHÉSION
par bye Mar 22 Mai - 14:38

» Kanaky, quand le peuple voulait s’éduquer lui-même...
par bye Lun 14 Mai - 10:04

» Anarchisme, éducation et pédagogie
par bye Lun 7 Mai - 13:15

» Cours libres - Debout ! Debout ! C’est maintenant que ça se passe...
par bye Dim 15 Avr - 9:08

» fascisme pas mort, hélas!
par bye Ven 6 Avr - 11:52

» Notre Dame des Landes ou l’art des grands projets inutiles
par bye Mar 3 Avr - 19:20

» MÉDECINS ET ASSOCIATIONS UNISSENT LEURS VOIX POUR RAPPELER L’URGENCE D’AGIR FACE À LA POLLUTION DE L’AIR
par bye Mer 28 Mar - 18:19

» BOMBARDEMENTS AU PROCHE ET MOYEN ORIENT : EXIGEONS LE RESPECT DU DROIT INTERNATIONAL PAR TOUS
par bye Jeu 22 Mar - 18:08

» Manifestation kurde anti-Erdogan à Bruxelles
par bye Mar 20 Mar - 7:23

» Les cigarettes électroniques, plus dangereuses que bénéfiques ?
par bye Mar 20 Mar - 7:13

» La métamatière et les créations
par Claude De Bortoli Jeu 15 Mar - 11:43

» Scandale sexuel : Oxfam présente ses excuses aux autorités haïtiennes
par bye Ven 9 Mar - 18:50

» SDF, il avait volé des sandwiches dans la poubelle d’Atac
par bye Ven 9 Mar - 18:40

» Malgré l’austérité, la France va dépenser 37 milliards pour son réarmement nucléaire
par bye Ven 9 Mar - 18:31

» La pauvreté s’installe...
par bye Mar 6 Mar - 10:58

» large victoire des grévistes d’HEMERA - HOLIDAY INN
par bye Ven 16 Fév - 10:40

» jeunes à la rue dans le grand froid : faire connaitre est déjà un combat
par bye Mer 14 Fév - 18:07

» National ou civique ou militaire : en arrière-plan du service obligatoire, la militarisation des élèves
par bye Lun 5 Fév - 13:03

» ARRIVÉES ET DEMANDES D'ASILE EN BAISSE EN 2017 EN EUROPE
par bye Mar 30 Jan - 18:29

» Les véritables enjeux des réformes éducatives de Jean-Michel Blanquer
par bye Mar 30 Jan - 15:00

» Contre la sélection à l’université : "On veut de l’inattendu !"
par bye Mar 23 Jan - 19:19

» Les policiers français ont abattu 18 personnes en 2017
par bye Ven 19 Jan - 7:43

» Acheter permis de conduire français
par Pipoinzaghi Mar 16 Jan - 16:02

» Journée internationale des droits de l’Homme : en Birmanie des espoirs déçus
par bye Sam 6 Jan - 7:52

» Tapis dans le bocage : la vérité sur les armes secrètes des "zadistes"
par bye Ven 29 Déc - 14:32

» Victoire du Secours populaire contre le maire F.N. d’Hayange
par bye Mer 20 Déc - 21:28

» Peut-on renvoyer les demandeurs d’asile vers des « pays tiers sûrs » ?
par bye Mar 19 Déc - 19:52

» Une montée des violences envers les migrants à travers l'Europe :
par bye Ven 15 Déc - 18:54

» Défendre et renforcer les CHSCT !
par bye Mar 5 Déc - 12:59

» Nuage de Ruthénium-106 sur l’Europe : que s’est-il réellement passé ?
par bye Mar 28 Nov - 12:35

» Dossier sur "l’affaire du stage de Sud éduc 93"
par bye Lun 27 Nov - 12:34

» Appel de Raymond Millot : Un projet émancipateur face aux dangers de l’anthropocène
par bye Mar 21 Nov - 12:54

» Les émissions de CO2 repartent à la hausse
par bye Ven 17 Nov - 17:05

» l’idéologie du consentement, outil d’émancipation ou d’isolement individuel ?
par bye Lun 13 Nov - 12:21

» Droit au logement opposable : le bilan chiffré 2008-2016
par bye Jeu 9 Nov - 20:02

» La rétention des « dublinés », dans l’attente d’un transfert, est contraire au règlement Dublin
par bye Lun 6 Nov - 18:33

» Face à la situation en Catalogne
par bye Mer 1 Nov - 11:33

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par bye Sam 21 Oct - 10:37

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Bus de la honte : ne laissons pas l’avenir aux réactionnaires
par bye Sam 14 Oct - 12:44

» La métamatière et le peuple
par Claude De Bortoli Ven 6 Oct - 9:27

» Vers un retour du délit de solidarité ?
par bye Sam 30 Sep - 6:45

» Dossier : de l’École capitaliste à l’éducation émancipatrice
par bye Mer 13 Sep - 19:07

» Education : le « désastre » d’un enseignement tiré vers le bas...
par bye Lun 4 Sep - 12:13

» Offre de prêt entre particuliers rapide en 72h
par BastienL Dim 13 Aoû - 19:49

» Jean Gadrey, économiste : “Il faut remettre la réduction du temps de travail au cœur du débat public”
par bye Mar 8 Aoû - 19:04

» Le « chavo-madurisme » n’est rien moins qu’une dictature pure et simple
par bye Dim 6 Aoû - 18:52

» Gel des postes et du budget de l’éducation nationale : non, cette école ne nous convient pas !
par bye Mer 12 Juil - 13:56

» G 20 Hambourg
par bye Lun 10 Juil - 11:51

» Handicapée, je ne peux continuer à enseigner dans mon académie
par bye Mer 5 Juil - 6:21

» Pour une éducation populaire féministe
par bye Lun 12 Juin - 18:20

» La CNT a écrit aux Éditions Belin
par bye Mar 6 Juin - 10:20

» Blanquer ministre de l’Education nationale : au secours, Sarkozy revient !
par bye Jeu 25 Mai - 11:08

» L'accaparement des terres en Birmanie
par bye Mer 17 Mai - 18:42

» Un enseignant kurde témoigne...
par bye Lun 15 Mai - 17:50

» La métamatière et le Roi de la Terre
par De Bortoli Claude Mar 2 Mai - 9:52

» Au-delà des élections
par bye Mer 26 Avr - 17:26

» Les Etats-Unis ont utilisé leur plus puissante bombe non-nucléaire en Afghanistan, une première
par bye Dim 23 Avr - 18:35

» « Pourquoi nous sommes en grève de la faim dans les prisons d’Israël »
par bye Dim 23 Avr - 18:31

» « Enculé, ordure ! ». Philippe Poutou insulté par les flics
par bye Dim 23 Avr - 18:25

» La Sécurité sociale, une assistance ou un droit ?
par bye Dim 23 Avr - 18:22

» Birmanie: pour établir un mécanisme indépendant de réexamen de tous les cas de prisonniers politiques
par bye Ven 21 Avr - 6:02

» Gatti est mort. A la Parole Errante ses mots résonnent encore !
par bye Mer 12 Avr - 18:21

» Turquie : appel urgent au monde enseignant, aux associations et syndicats…
par bye Lun 3 Avr - 18:21

» APPEL À LA MOBILISATION CONTRE LE PROCHAIN SOMMET DE L’OTAN !
par bye Sam 1 Avr - 5:30

» Communiqué de presse de SUD éducation Guyane du 28 mars
par bye Jeu 30 Mar - 10:16

» Qu’est-ce qui ne va pas avec l’arabe à l’école ?
par bye Ven 24 Mar - 12:03

» Libérons l'oisiveté !
par bye Ven 17 Mar - 19:05

» Quand Espérance banlieues bat la campagne
par bye Ven 17 Mar - 19:00

» 8 mars : luttons toutes et tous pour l’égalité des droits !
par bye Mer 8 Mar - 11:01

» Désarmer la police, la proposition pas si saugrenue du NPA
par bye Mar 7 Mar - 12:50

» Fin du dispositif des Caomi: quelle orientation pour les mineurs isolés de Calais ?
par bye Sam 4 Mar - 9:58

» Les fonctionnaires répondent aux "menaces" de Marine Le Pen
par bye Sam 4 Mar - 6:25

» Réduction des indemnités et contrôles drastiques : Macron s’attaque aux chômeurs
par bye Sam 4 Mar - 6:22

» L'avenue Serge Dassault à Corbeil-Essonnes doit être débaptisée !
par bye Sam 4 Mar - 6:20

» Nouvelle révélation du Canard Enchainé : les copinages de Hamon et LVMH
par bye Sam 4 Mar - 6:18

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR


    Face aux politiques d’austérité et au chômage : comment créer des millions d’emplois pour le climat

    Partagez
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8809
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Face aux politiques d’austérité et au chômage : comment créer des millions d’emplois pour le climat

    Message par bye le Dim 3 Mai - 7:40

    Le chômage vient de battre un nouveau record historique. Le gouvernement salue une « amélioration de la tendance », mais rien ne semble enrayer l’accroissement du chômage. Pourtant, de nombreuses études montrent que la lutte contre les dérèglements climatiques pourrait générer de nombreux emplois. Plus de 10 000 pour le seul Pays Basque, selon une étude publiée par le collectif altermondialiste Bizi ! à la veille du 1er mai. Au Royaume-Uni, syndicats et organisations écologistes s’allient pour encourager la création d’un million d’emplois dans les énergies renouvelables, les transports et la rénovation des bâtiments. Tour d’horizon des propositions.

    La question n’est pas nouvelle : peut-on concilier lutte contre le changement climatique et création d’emplois ? Dans son rapport de 2006, Nicholas Stern, ancien responsable de la Banque mondiale, avait voulu frapper les esprits : sans une action radicale des gouvernements, le réchauffement climatique pourrait coûter jusqu’à 5 500 milliards euros et détruire des dizaines de millions d’emplois. En évoquant un coût supérieur à celui des deux guerres mondiales et à celui de la Grande Dépression de 1929, l’étude visait à montrer qu’il valait mieux, du point de vue de l’économie mondiale, agir pour le climat que rester inactif.

    L’argument n’a pas suffi : l’inertie perdure concernant les négociations sur le climat (voir notre article) et les émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES) continuent de s’accroître. La lutte contre les dérèglements climatiques suppose des mutations économiques. Un sujet qui reste controversé : quels seront les effets sur l’activité économique, sur les entreprises les plus polluantes et sur les emplois qui en dépendent ? Comment assurer que les opérations de conversion industrielle ne soient pas de simples délocalisations vers d’autres pays ? Ou des opérations menées au détriment des salariés des ces entreprises ?

    Alliance inédite entre syndicalistes et écologistes au Royaume-Uni

    C’est à cette question que tente de répondre une alliance de syndicats et d’organisations écologistes qui, au Royaume-Uni, ont lancé une campagne intitulée « un million d’emplois pour le climat » (One million climate jobs). Elle vise à convaincre qu’une action résolue en matière de climat créera beaucoup plus d’emplois que la reconversion du secteur industriel n’en détruira. Pour éviter que les syndicats ne défendent les emplois des secteurs qui doivent être reconvertis, les promoteurs de cette campagne proposent que les salariés soient assurés de conserver un emploi.

    Le terme de « climate jobs » (emplois pour le climat) de cette campagne, préféré à celui de « green jobs » (emplois verts), n’a pas été choisi par hasard. Il s’agit de mettre en avant des emplois qui assurent une véritable réduction des émissions de gaz à effet de serre. Un moyen également de se démarquer des opérations de greenwashing par lesquelles des entreprises et des institutions internationales repeignent en vert des activités problématiques du point de vue du climat et de la protection de l’environnement (« charbon propre », « voiture propre », nucléaire, etc.).

    Rendre désirable la lutte contre les dérèglements climatiques

    Pour les promoteurs de cette campagne, les trois principaux secteurs créateurs d’emplois au Royaume-Uni seraient la production d’énergies renouvelables (425 000 emplois), les transports (300 000) et la rénovation des bâtiments (175 000). Ces emplois, publics et nouveaux, pourraient coûter 52 milliards de livres par an (71 milliards d’euros). Les recettes attendues par la création d’emplois directs et indirects (21 milliards de livres) et par l’augmentation de l’activité (13 milliards) compenseraient pour partie ce coût initial. Les initiateurs de la campagne proposent de renforcer l’imposition sur les plus riches et de créer une taxe sur les transactions financières pour financer le reste.

    « Si nous conjuguons justice sociale et action pour le climat, les gens se battront pour cet avenir », a récemment confié Naomi Klein à Basta ! (voir notre interview). Pour la campagne « One million climate jobs », il s’agit de rendre désirable la lutte contre les dérèglements climatiques, parce qu’elle permet la création d’emplois. Et de construire des alliances fortes entre les organisations écologistes et les syndicats.

    600 000 emplois, selon le scénario Negawatt

    On peut reprocher à cette campagne d’avoir transformé une question compliquée en un objectif chiffré, pour en faire un slogan. L’ordre de grandeur est néanmoins confirmé par d’autres études. Ainsi, en France, le scénario de transition énergétique Négawatt, s’il devait être mis en œuvre, pourrait créer jusqu’à 600 000 emplois d’ici à 2030 selon une étude du Cired. Rénovation du bâti, développement de filières renouvelables et lutte contre la précarité énergétique seraient de nature à inverser la courbe du chômage – ce que le gouvernement ne parvient pas à faire – tout en répondant aux défis climatiques. Des emplois qui, par ailleurs, seraient non délocalisables et ancrés sur les territoires.

    Une approche par territoire que vient de mener le collectif altermondialiste Bizi ! : il a fait réaliser une étude qui montre que d’ici à 2030, dans le Pays Basque nord, « près de 6 750 emplois peuvent être créés dans différents secteurs soutenables et près de 3 250 autres emplois à travers la relocalisation de secteurs économiques comme celui de l’agriculture et du commerce ». Soit 10 000 emplois, alors que ce territoire de 290 000 habitants comptait 15 883 demandeurs d’emploi de catégorie A (sans aucune activité au cours du dernier mois) en janvier 2015. Ce qui reviendrait à diviser par trois le chômage dans la région.

    Énergies renouvelables, mobilité durable, recyclage...

    S’appuyant sur des rapports de l’Organisation internationale du travail et diverses études disponibles portant sur l’économie de la région, ce travail montre que des mesures concrètes peuvent changer la donne, tant en termes d’emplois que de climat. Bizi ! affirme avoir décidé de se limiter aux « politiques réalisables localement, ne dépendant pas de changements législatifs hexagonaux ». Ainsi, la réduction du temps de travail a été laissée de côté. Les estimations retenues sont également fonction de la réalité du territoire basque : le potentiel éolien, minime, n’a par exemple pas été pris en compte.



    Malgré des hypothèses restrictives, plus de 3000 emplois pourraient voir le jour dans le développement des sources locales d’énergie renouvelable : solaire photovoltaïque et thermique, biomasse, géothermie, etc. Et plus de 600 pour réhabiliter un parc de 33 000 logements dans un délai de 10 ans. Le développement d’une politique de « mobilité durable », s’appuyant sur un usage accentué des transports en commun (bus urbain, ferroviaire inter-urbain etc.), du vélo et un redéploiement du fret ferroviaire dans la région pourrait générer plus de 400 emplois. Les secteurs des déchets, de l’agriculture et de la gestion des ressources naturelles viennent compléter le total des 6750 nouveaux emplois soutenables.

    Plus délicat, l’étude réalisée par Bizi ! tente d’évaluer le nombre d’emplois qui pourraient être créés par la relocalisation d’activités agricoles et commerciales. Il est difficile de tenir compte de l’ensemble des facteurs et de bien cerner quels sont les leviers disponibles pour faciliter l’implantation de producteurs locaux et la modification des pratiques de consommation. En considérant qu’une partie de la production de lait et de légumes devait être produite sur le territoire, l’étude fixe un objectif de près de 1300 emplois liés à la relocalisation d’activités agricoles. Ce volontarisme et cette ambition sont également affichés en matière de développement du petit commerce, puisque l’étude fixe un objectif de près de 2000 créations d’emplois, allant de pair avec la disparition de 60 % des grandes surfaces au Pays Basque.

    Quelles productions pour satisfaire quels besoins ?

    Et le financement ? Cette première étude n’apporte pas d’éléments chiffrés. C’est pourtant une question-clé, notamment pour créer et pérenniser les emplois qui ne génèreront pas immédiatement de revenus supplémentaires suffisants. Mais le financement doit également être comparé au coût du maintien dans le chômage d’une part grandissante de la population et au coût des autres plans de création d’emplois. Les propositions de cette étude reviendraient à « trois à cinq fois moins cher que les emplois espérés via le CICE (Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi, ndlr) » mis en place par le gouvernement de François Hollande, souligne Txetx Etcheverry de Bizi !.

    Bizi ! ne s’en cache pas. Cette étude n’est qu’une contribution au débat qui doit se développer autour de l’avenir du tissu économique et de la satisfaction des besoins des populations vivant au Pays Basque : quelles productions pour satisfaire quels besoins, le tout sans dépasser la capacité écologique du territoire ? Cette étude a donc vocation à être discutée, amendée et complétée tout au long de l’année. Néanmoins, considérant qu’elle « dessine une vraie politique de transition pour le Pays Basque nord », Bizi ! organise le 1er mai un cortège « festif et revendicatif pour appuyer ces 10 000 emplois climatiques ». Et invite l’ensemble des « acteurs de la vie politique, économique, sociale, environnementale et culturelle » à se saisir du sujet.

    Maxime Combes

    http://www.bastamag.net/Face-aux-politiques-d-austerite-et-au-chomage-comment-creer-des-millions-d

      La date/heure actuelle est Mer 17 Oct - 18:50