LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Appel de Raymond Millot : Un projet émancipateur face aux dangers de l’anthropocène
par bye Mar 21 Nov - 12:54

» Les émissions de CO2 repartent à la hausse
par bye Ven 17 Nov - 17:05

» l’idéologie du consentement, outil d’émancipation ou d’isolement individuel ?
par bye Lun 13 Nov - 12:21

» Droit au logement opposable : le bilan chiffré 2008-2016
par bye Jeu 9 Nov - 20:02

» La rétention des « dublinés », dans l’attente d’un transfert, est contraire au règlement Dublin
par bye Lun 6 Nov - 18:33

» Face à la situation en Catalogne
par bye Mer 1 Nov - 11:33

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par bye Sam 21 Oct - 10:37

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:32

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Offre de Prêt Entre Particulier Sérieux en 72H
par gramophone Ven 20 Oct - 9:31

» Bus de la honte : ne laissons pas l’avenir aux réactionnaires
par bye Sam 14 Oct - 12:44

» La métamatière et le peuple
par Claude De Bortoli Ven 6 Oct - 9:27

» Vers un retour du délit de solidarité ?
par bye Sam 30 Sep - 6:45

» Dossier : de l’École capitaliste à l’éducation émancipatrice
par bye Mer 13 Sep - 19:07

» Education : le « désastre » d’un enseignement tiré vers le bas...
par bye Lun 4 Sep - 12:13

» Offre de prêt entre particuliers rapide en 72h
par BastienL Dim 13 Aoû - 19:49

» Jean Gadrey, économiste : “Il faut remettre la réduction du temps de travail au cœur du débat public”
par bye Mar 8 Aoû - 19:04

» Le « chavo-madurisme » n’est rien moins qu’une dictature pure et simple
par bye Dim 6 Aoû - 18:52

» Gel des postes et du budget de l’éducation nationale : non, cette école ne nous convient pas !
par bye Mer 12 Juil - 13:56

» G 20 Hambourg
par bye Lun 10 Juil - 11:51

» Handicapée, je ne peux continuer à enseigner dans mon académie
par bye Mer 5 Juil - 6:21

» Pour une éducation populaire féministe
par bye Lun 12 Juin - 18:20

» La CNT a écrit aux Éditions Belin
par bye Mar 6 Juin - 10:20

» Blanquer ministre de l’Education nationale : au secours, Sarkozy revient !
par bye Jeu 25 Mai - 11:08

» L'accaparement des terres en Birmanie
par bye Mer 17 Mai - 18:42

» Un enseignant kurde témoigne...
par bye Lun 15 Mai - 17:50

» La métamatière et le Roi de la Terre
par De Bortoli Claude Mar 2 Mai - 9:52

» Au-delà des élections
par bye Mer 26 Avr - 17:26

» Les Etats-Unis ont utilisé leur plus puissante bombe non-nucléaire en Afghanistan, une première
par bye Dim 23 Avr - 18:35

» « Pourquoi nous sommes en grève de la faim dans les prisons d’Israël »
par bye Dim 23 Avr - 18:31

» « Enculé, ordure ! ». Philippe Poutou insulté par les flics
par bye Dim 23 Avr - 18:25

» La Sécurité sociale, une assistance ou un droit ?
par bye Dim 23 Avr - 18:22

» Birmanie: pour établir un mécanisme indépendant de réexamen de tous les cas de prisonniers politiques
par bye Ven 21 Avr - 6:02

» Gatti est mort. A la Parole Errante ses mots résonnent encore !
par bye Mer 12 Avr - 18:21

» Turquie : appel urgent au monde enseignant, aux associations et syndicats…
par bye Lun 3 Avr - 18:21

» APPEL À LA MOBILISATION CONTRE LE PROCHAIN SOMMET DE L’OTAN !
par bye Sam 1 Avr - 5:30

» Communiqué de presse de SUD éducation Guyane du 28 mars
par bye Jeu 30 Mar - 10:16

» Qu’est-ce qui ne va pas avec l’arabe à l’école ?
par bye Ven 24 Mar - 12:03

» Libérons l'oisiveté !
par bye Ven 17 Mar - 19:05

» Quand Espérance banlieues bat la campagne
par bye Ven 17 Mar - 19:00

» 8 mars : luttons toutes et tous pour l’égalité des droits !
par bye Mer 8 Mar - 11:01

» Désarmer la police, la proposition pas si saugrenue du NPA
par bye Mar 7 Mar - 12:50

» Fin du dispositif des Caomi: quelle orientation pour les mineurs isolés de Calais ?
par bye Sam 4 Mar - 9:58

» Les fonctionnaires répondent aux "menaces" de Marine Le Pen
par bye Sam 4 Mar - 6:25

» Réduction des indemnités et contrôles drastiques : Macron s’attaque aux chômeurs
par bye Sam 4 Mar - 6:22

» L'avenue Serge Dassault à Corbeil-Essonnes doit être débaptisée !
par bye Sam 4 Mar - 6:20

» Nouvelle révélation du Canard Enchainé : les copinages de Hamon et LVMH
par bye Sam 4 Mar - 6:18

» Une nouvelle menace pour les étrangers
par bye Mar 21 Fév - 12:02

» "Vous êtes la candidate du nanti-système", lance Charline Vanhoenacker à Marine Le Pen
par bye Lun 20 Fév - 20:30

» Vaccins : Marisol Touraine va-t-elle faire respecter la loi ou satisfaire les labos ?
par bye Lun 20 Fév - 20:26

» La tension monte d’un cran entre les Etats-Unis et le Venezuela
par bye Lun 20 Fév - 20:23

» Vandana Shiva : « Gandhi est plus pertinent qu’il ne l’a jamais été »
par bye Lun 20 Fév - 20:16

» Vague de froid en Europe : les migrants vulnérables
par bye Mar 7 Fév - 17:59

» Le centre pour les femmes et les familles migrantes a ouvert ses portes à Paris
par bye Mar 7 Fév - 17:56

» Des incidents éclatent à Aulnay-sous-Bois après les soupçons de viol de policiers
par bye Lun 6 Fév - 18:23

» Le maire rejette l'étude d'UFC-Que choisir sur l'eau potable
par bye Lun 6 Fév - 18:20

» DOCUMENT. Voici le contrat de travail de Penelope Fillon
par bye Lun 6 Fév - 18:17

» Le Hezbollah scrute avec inquiétude la nouvelle politique américaine au Moyen-Orient
par bye Lun 6 Fév - 18:14

» Huit hommes possèdent autant que la moitié de la population mondiale
par bye Mer 18 Jan - 20:06

» Délinquants solidaires : Pour en finir avec le délit de solidarité
par bye Mer 18 Jan - 13:29

» votre permis de conduire à portée de main
par neil89 Ven 13 Jan - 23:51

» Poursuivre la mobilisation pour une carte élargie des lycées de l’Education Prioritaire, en grève le 10 janvier !
par bye Mar 10 Jan - 11:50

» Grenade de désencerclement : un CRS mis en examen
par bye Sam 7 Jan - 20:59

» Les trois visages du vote FN
par bye Sam 7 Jan - 20:46

» Les deux jambes du militantisme
par bye Sam 7 Jan - 20:37

» Condamnés aujourd’hui pour avoir comparé Christiane Taubira à un singe
par bye Sam 31 Déc - 10:17

» Échapper au chaos
par bye Jeu 22 Déc - 17:53

» Le sénateur Carle coupable de détournement de fonds publics ? SUD éducation le dit depuis 2009 !
par bye Jeu 22 Déc - 15:06

» Maths : résoudre un problème
par bye Lun 12 Déc - 13:25

» Journée Internationale des droits de l'Homme: une situation inquiétante en Birmanie
par bye Dim 11 Déc - 11:17

» Comment les services de renseignement font la chasse aux employés des télécoms
par bye Sam 10 Déc - 18:54

» ET SI LE MASCULIN NE L’EMPORTAIT PAS SUR LE FEMININ ?
par bye Sam 10 Déc - 18:49

» Un document interne provoque un malaise à la SNCF
par bye Sam 10 Déc - 18:38

» Le gouvernement repousse l’évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes
par bye Sam 10 Déc - 18:29

» Légitime défense des policiers : faut-il tordre le droit ?
par bye Ven 9 Déc - 19:29

» Cadeau de fin d’année, un casier scolaire pour tous les marmots
par bye Mar 6 Déc - 13:59

» Violences policières, violences d’Etat
par bye Mar 6 Déc - 13:54

» La métamatière, les élites et les gouvernants
par De Bortoli Claude Ven 2 Déc - 9:54

» Comment les stups ont enfumé la justice
par bye Jeu 1 Déc - 12:26

» Quel opérateur
par bye Jeu 1 Déc - 12:24

» Fillon président ? Un coup de massue pour l’école
par bye Mer 30 Nov - 17:54

» « Pourquoi j’ai secouru des réfugiés. » Monument en l'honneur de Pierre-Alain Mannoni
par bye Mar 29 Nov - 13:06

» Jean-Luc Mélenchon ne passera pas au second tour de la présidentielle s'il ne se décide pas à parler au peuple
par bye Mar 29 Nov - 13:03

» Graeme Allwright : il t'a laissé la carte qui est si délirante qu'il n'aura plus jamais besoin d'une autre
par bye Mar 29 Nov - 13:00

» Mort de Fidel Castro : bilan de santé de la révolution castriste
par bye Mar 29 Nov - 12:57

» Vinci, piraté par des hacktivistes
par bye Ven 25 Nov - 18:38

» Le Mouvement de la Paix solidaire de la lutte des infirmières et infirmiers
par bye Ven 25 Nov - 18:35

» presentation de moi
par bye Ven 25 Nov - 18:30

» tests
par Matteo13 Mer 23 Nov - 7:48

» Un système d'accueil italien saturé face au nombre toujours aussi important d'arrivées
par bye Lun 21 Nov - 19:08

» Comment fonctionnera le « centre humanitaire » de Paris ?
par bye Lun 21 Nov - 19:06

» Un quart des enfants européens est menacé par la pauvreté
par bye Lun 21 Nov - 19:02

» Cuba : Le Conseil d’État décrète l’amnistie de 787 condamnés
par bye Sam 19 Nov - 11:11

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR


    Comité de soutien à Nafissatou Diallo

    Partagez
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8763
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Comité de soutien à Nafissatou Diallo

    Message par bye le Sam 28 Mai - 6:18

    Comité de soutien à Nafissatou Diallo
    Claude Ribbe | claude-ribbe.com | 24 mai 2011

    mardi 24 mai 2011

    Le Français Dominique Strauss-Kahn, ex-président du Fonds monétaire international, riche, puissant, célèbre, boursouflé d’arrogance et de vanité, est accusé d’avoir essaye de violer et d’avoir soumis, contre sa volonté, à des actes sexuels, une femme de chambre, une immigrée africaine musulmane sans histoires travaillant dur à New York.

    Parce que l’ambitieux Dominique Strauss-Kahn - autoproclamé futur président de la République française - se dit de gauche, parce qu’il était le favori du parti socialiste français à l’élection de 2012, une partie de la classe dirigeante française, sous le choc, s’est empressée de nier les faits, révélant ainsi son racisme, son sexisme, son islamophobie et son mépris total pour les plus humbles.

    Au nom de la présomption d’innocence, l’accusé est devenu victime et la victime présumée a été immédiatement désignée par les médiocres « élites », expertes en désinformation, qui occupent le terrain médiatique en France, comme coupable d’avoir participé à un prétendu « complot ». Le viol est devenu un « troussage de domestique ».

    Il a été minimisé parce qu’il n’y avait « pas mort d’homme ». On a plaint l’agresseur présumé pour sa « fragilité ». Enfin, la mise en accusation du violeur présumé a même été présentée comme une « nouvelle affaire Dreyfus ».

    Les témoins de moralité de Dominique Strauss-Kahn sont les mêmes que ceux qui apportaient naguère leur soutien aux racistes Georges Frèche et Pascal Sevran. Pourtant Dominique Strauss-Kahn, que ses amis présentent comme un « séducteur », n’a certainement jamais séduit que des proies faciles.

    Il est plutôt connu pour n’être qu’un obsédé sexuel notoire et avoir harcelé maintes et maintes femmes, y compris à Sarcelles, avec un certain goût pour la « diversité ».

    Cette attitude misérable, qui rappelle plus volontiers Pervers Pépère que Don Juan, donne une image déplorable de la France, dont Strauss-Kahn ambitionnait d’être le représentant suprême.

    Pour exprimer ma condamnation du racisme, du sexisme et de l’islamophobie, pour montrer qu’au pays des droits de l’homme, il ne suffit pas d’être milliardaire et de se dire de gauche pour avoir toujours raison et être au-dessus des lois, pour protester contre l’impunité systématique dont bénéficient en France ceux qui s’en prennent à des Africains ou à des Afro-descendants, je rejoins le comité de soutien à Nafissatou Diallo, dite "Ophélia", victime présumée de Dominique Strauss-Kahn, accusé de tentative de viol, d’actes sexuels non consentis sur un tiers et de séquestration.


    1 Message
    Comité de soutien à Nafissatou Diallo
    26 mai 17:25, par Robert Dupond
    Que DSK soit réellement de gauche ou pas, est le moindre de mes soucis, Que Nafissatou Diallo soit noire et musulmane n’a pas plus d’importance à mes yeux que si elle était rousse et taoïste !
    Que DSK soit riche, puissant, célèbre, je pense que tout le monde en est persuadé à ce jour, ne représente rien à mes yeux.Les deux autres reproches, je retourne les compliments à l’auteur de ces lignes, je l’accuse d’être au moins aussi boursouflé d’arrogance et de vanité que DSK, parce qu’utiliser une histoire dont personne n’a à ce jour la moindre onnée concrète, hormis les états d’âme de journalistes en mal de sensationnel, pour s’autoproclamer comité de soutien d’une personne qui, à ce jour, n’en est qu’a un dépot de plainte, C’est plus que préjuger de la sentence à venir, cela s’appelle du sensationalisme.
    Seul le jugement de DSK pourra, quand il aura été prononcé, nous dire si une ordure voulait se présenter à la présidence ou si une autre ordure a tout fait pour le mettre à bas, Rien d’autre !

    http://www.claude-ribbe.com/index.php?option=com_petitions&view=petition&id=51
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8763
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Comité de soutien à Nafissatou Diallo

    Message par bye le Sam 4 Juin - 11:27

    Pétition internationale de féministes des Etats Unis
    | collectifdroitsdesfemmes.org | 23 mai 2011

    mercredi 1er juin 2011

    Cette pétition peut être maintenant signée sur ce lien : http://www.change.org/petitions/fem...

    Les signatures antérieures sont rajoutées sur la liste.

    Voici le texte définitif d’une pétition que font circuler des féministes états uniennes.

    Les féministes exigent que justice soit faite . Le viol est toujours une question de pouvoir et de domination. C’est une violence sexuée. Le viol et le harcèlement sexuel envers les femmes sont omniprésents dans toutes les couches sociales et dans tous les pays. Les femmes ne seront jamais véritablement libres et en mesure d’accéder à l’égalité avec les hommes aussi longtemps que cette situation durera. Pour nous, en tant que féministes, l’arrestation de l’ancien directeur du Fonds monétaire international Dominique Strauss-Kahn, accusé d’agression sexuelle, est l’occasion d’accroître la prise de conscience du public et d’attirer l’attention sur la nécessité de relancer la lutte contre la violence sexuelle, non seulement aux Etats-Unis, où il a été arrêté, et en France, où les médias et nombre de personnalités en vue le dépeignent comme la victime, mais également dans le monde entier.

    Nous sommes d’accord avec les féministes françaises pour dire ceci : tout comme Strauss-Kahn doit être présumé innocent tant que sa culpabilité n’a pas été établie, son accusatrice a droit au respect et sa parole ne doit pas être mise en doute jusqu’à preuve du contraire. Nous nous réjouissons que son employeur, Sofitel, et la police de la ville de New York aient pris sa plainte au sérieux et agi en conséquence. Nous appelons les féministes du monde entier à contribuer aux initiatives prises par son syndicat (New York Hotel and Motel Trades Council) pour recueillir des fonds destinés à couvrir les dépenses juridiques et quotidiennes, car son travail est désormais perturbé et sa vie de tous les jours profondément bouleversée..Les dons à l’intention de la victime peuvent être envoyés à : Judson Memorial Church — attention Women’s Fund — 55 Washington Square South, New York, NY 10012-1018.

    Nous partageons aussi l’indignation des féministes françaises face à la confusion opportuniste et délibérément entretenue entre séduction et violence sexuelle, depuis Strauss-Kahn, disant qu’il « aime les femmes », jusqu’aux journalistes et responsables politiques qui serrent les rangs derrière ce « grand séducteur ». Il est choquant que l’allégation de tentative de viol d’une femme de ménage pendant ses heures de travail donne lieu à la mise en cause de la vie et du passé sexuel de cette personne. L’image de l’homme haut placé qu’est Strauss-Kahn « trop civilisé » pour commettre un crime violent joue sur des stéréotypes colonialistes et racistes vis-à-vis d’une immigrée africaine.

    Nous sommes résolument opposées à toutes les formes de harcèlement, de violence sexuelle et de viol, et nous savons que lorsqu’il existe une grande disparité de pouvoir, de richesse et de hiérarchie raciale entre les parties en présence, la justice a encore plus de mal à s’affirmer. Tous les violeurs et agresseurs sont convaincus de leur bon droit, et souvent ceux qui font partie de l’élite du pouvoir partent du principe que leur influence l’emportera sur la protection juridique et la liberté de disposer de soi dont toutes les femmes doivent bénéficier. Les féministes du monde entier exigent que justice soit faite.

    Femmes de tous les pays, unissons nous.

    Cette déclaration a été rédigée à l’initiative des féministes dont les noms suivent (liste à compléter) :

    Bettina Aptheker, CA, U.S.

    Lori Askeland, OH, U.S.

    Eleanor J. Bader, NY, U.S.

    Rosalyn Baxandall, NY, U.S.

    Halina Bendkowski, Berlin, Germany

    Saliha Boussédra, Toulouse, France

    Eileen Boris, CA, U.S.

    Ariel Dougherty, NM, U.S.

    Roxanne Dunbar-Ortiz, CA, U.S.

    Judith Ezekiel, Toulouse, France

    Francisca de Haan, Amsterdam, the Netherlands

    Myrna Hill, CA, U.S.

    Merle Hoffman, NY, U.S.

    Barrie Karp, NY, U.S.

    Bea Kreloff, NY, U.S.

    Tobe Levin von Gleichen, Frankfurt, Germany

    Ilana Lowy, Paris France

    Fran Luck, NY, U.S.

    Claire G. Moses, VA, U.S.

    Marge Piercy, MA, U.S.

    Fanette Pollack, NY, U.S.

    Marilyn Porter, Newfoundland, Canada

    Deborah Rosenfelt, MD, US

    Kathryn Scarbrough, NJ, U.S.

    Donna Schaper, NY, U.S.

    Lise Vogel, NY, U.S.

    Suzanna Walters, IN, U.S.

    Naomi Weisstein, NY, U.S.

    Barbara Winslow, NY, U.S.

    Laura X, CA, U.S.

    Also signed by

    Carol Hanisch, NY, U.S.

    Jane Barry, PA, U.S.

    Nancy Krieger, MA, U.S.

    Vicki Nichols, VA, U.S.

    Mary Carlson, CA, U.S.

    Shailja Patel, Nairobi, Kenya

    Elaine Shinbrot, NJ, U.S

    Barbara Rylko-Bauer, MI, U.S.

    Amanda Frisken, NY, U.S.

    Dabney Evans, GA, U.S.

    Trude Bennett, NC, U.S.

    Amy Kessleman , NY, U.S.

    Therese McGinn, NY, U.S.

    Carolina Neiva Viancello, Brussels, Belgium

    Comfort Momoh, London, UK

    Naana Otoo-Otortoy, London, UK

    Abebah Tekleab, Stockholm, Sweden

    Khady Koita, Tervuren, Belgium

    Ambara Hashi Nur, Aarhus, Denmark

    Etenesh Hadis, Vienna, Austria

    Batulo Essek, Helsinki, Finland

    Julie Kakiese, Brussels, Belgium

    Fana Habteab, Uppsala, Sweden

    Maretta Short, NJ, USA

    Martha Vicinus, MA, USA

    Rosalind Petchesky, NY, U.S.

    Lauri Andress, TX, U.S

    Susan Reverby, MA, U.S.

    Leslie Dubbin, CA, U.S.

    Ellen Ross, NY, U.S.

    Temma Kaplan, NY, U.S.

    Troy Shinbrot, NJ, U.S.

    Roberta Salper, MA, U.S.

    Stephanie Gilmore, DE, U.S

    Susan Brownmiller, NY, U.S.

    Laura Anker, NY, U.S.

    Kathleen Slaon, CT, U.S.

    Chris Coombe, MI, US

    Abby Lippman, Quebec, Canada

    Linda Stein, NY, U.S.

    Rosemary Szegda, NJ, U.S.

    Estelle Regolsky, MA, U.S.

    Brigitte Bramie, Paris France

    Guylène Deasy, NC, U.S.

    Monique Dental, Paris, France

    Alice Ngyone Endamne, CA, U.S.

    Jules Falquet, Paris, France

    Suzy Rojtman, Paris, France

    Maya Surduts, Paris, France.

    Anne-Marie Viossat, Paris, France

    Rebecca Whisnant, OH, US

    Bronwyn Winter, Sydney Australia

    Estelle B. Freedman, CA, U.S.

    Anne-Emanuelle Birn, Ontario, Canada

    Juliet Ash, London, England

    Barbara Garson, NY, U.S.

    Laura Flanders, NY, U.S.

    Marilyn Zivian, CA, U.S.

    Nísia Trindade Lima, Rio de Janeiro, Brasil

    Heather Booth, Washington, DC, U.S.

    Eve Ensler, Paris, France

    Leila J. Rupp, CA, U.S.

    Kathryn Kish Sklar, NY, U.S.

    Joan Ditzion, MA, U.S.

    Sonia Fuentes, FL, U.S.

    Chandra L. Ford, CA, U.S.

    Aida Hurtado, CA, U.S.

    Alison Williams, NJ, U.S.

    Elizabeth Pleck, IL, U.S.

    Shelley Fisher Fishkin CA, U.S.

    Leslie J. Reagan, IL, U.S.

    Leisa D. Meyer, VA, U.S.

    Katha Pollitt, NY, U.S.

    Yanar Mohammed, Baghdad, Iraq

    Sonia Jaffe Robbins, NY, U.S.

    Alia Shinbrough, NJ, U.S

    JoAnn Jaffe, Saskatchewan, CA

    Dee Appleby, SC, U.S.

    William Scarbrough III, SC, U.S.

    Teresa Scarbrough, CA, U.S

    Patricia Rackowski, Boston, MA

    Nalini Visvanathan, Washington, DC

    Barbara M. Sow, Dakar Senegal

    Beth E. Rivin, Seattle, Washington, USA

    Ana María Carrillo Farga, Mexico

    Alison Katz, Geneva, Switzerland

    Megan McLaughlin, IL, U.S.

    Fatou Sow, Dakar Senegal

    Dula F. Pacquiao, NJ, U.S.

    Amanda Frisken, NY, U.S

    Evelyn Torton Beck, Washington, DC USA

    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8763
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Re: Comité de soutien à Nafissatou Diallo

    Message par bye le Sam 9 Juil - 6:38

    Nafissatou Diallo : des éléments étayent la thèse de l’agression

    New York, Envoyée spéciale - Susan Xenarios s’en va en vacances en Grèce, le plus loin possible de New York. "Cette affaire me rend folle", nous confie la directrice du Crime Victims Treatment Center (Centre de traitement des victimes de crime, CTVC), à l’hôpital St. Luke’s-Roosevelt de Harlem, au nord de Manhattan.

    C’est elle qui, la première, a examiné Nafissatou Diallo, conduite par les policiers du NYPD, samedi 14 mai, quelques heures après avoir déposé plainte pour tentative de viol contre Dominique Strauss-Kahn, alors directeur du FMI. C’est elle qui a recueilli le premier témoignage dela femme de chambre de l’hôtel Sofitel, évoqué par le New York Times, mardi 5 juillet.

    "Cela fait plus de quarante ans que je fais ce métier, et je n’ai jamais, jamais, vu une histoire pareille, dit Mme Xenarios : la frénésie médiatique, les fuites dans les journaux, l’enquête elle-même… tout est insensé." Le Centre de traitement des victimes de crime se trouve derrière une petite porte discrète, dans un bâtiment annexe de l’hôpital, sur la 114e rue, à Harlem.

    L’intérieur tranche nettement avec le reste de l’immeuble, vieillot, aux escaliers grinçants : les victimes y sont accueillies dans un petit salon cosy couleur crème, avec tapis, fauteuils et cheminées, une affiche de Degas, des estampes, un ours en peluche posé à côté d’une lampe de table. Tout pour mettre à l’aise les personnes brisées qui franchissent le seuil de la salle d’attente. Sur les murs, des prospectus informent sur les cours d’autodéfense, l’art de retrouver la confiance en soi, les numéros d’urgence à appeler.

    "MME DIALLO EST ARRIVÉE EN ÉTAT DE CHOC"


    "Mme Diallo est arrivée en état de choc, très secouée, très affectée, nous dit Mme Xenarios. Elle ne savait manifestement pas qui était la personne qui l’avait agressée lorsqu’elle est arrivée aux urgences. Elle était capable de parler et se montrait coopérative."

    La directrice du CTVC, qui accueille essentiellement des victimes de crimes sexuels et de violences domestiques, refuse de donner plus de précisions, mais ajoute : "Je n’ai pas mis en doute son témoignage. Et notre équipe est constituée de personnes formées et très expérimentées pour écouter les personnes ayant été violentées. Le verdict des procès correspond généralement à nos diagnostics."

    A 64 ans, cette femme souriante aux cheveux blancs, fondatrice du centre il y a trente ans et devenue une figure dans le traitement des traumatismes psychologiques, a construit son métier sur une expérience intime et sur la résilience. Elle a été victime d’un viol à l’âge de 28 ans, sur le toit d’un immeuble de Harlem où elle était travailleuse sociale. C’était en 1974, juste avant Thanksgiving. Un homme l’a agrippée dans la cage d’escalier, raconte-t-elle, et l’a entraînée sur le toit en la menaçant d’un couteau.

    Le fait que Nafissatou Diallo ait pu se rendre dans une autre chambre après son agression supposée dans la suite 2806, ne semble "pas anormal" à la directrice du Centre. Elle-même n’avait pas immédiatement appelé à l’aide après son agression, a-t-elle rapporté en 2007 au New York Times. Mme Xenarios, notait le quotidien, "est d’abord restée le cœur battant dans la cage d’escalier. Elle a assisté à la réunion qui était prévue à l’hôpital de Harlem. Au milieu de la réunion, elle s’est effondrée en pleurs".

    Les heures suivantes ont déterminé sa carrière. Mme Xenarios a été conduite aux urgences où elle a été interrogée par un policier et un médecin en même temps qu’elle subissait un examen gynécologique. Son agresseur n’a jamais été retrouvé. "J’ai essayé de comprendre ce qui m’arrivait et je n’y arrivais pas, raconte-t-elle au quotidien. J’ai éprouvé beaucoup de colère."

    Elle a dû ensuite dépenser beaucoup d’énergie à aider son mari, grec, dont la culture méditerranéenne conduisait à subir comme une honte le fait d’être marié à une femme violée. Elle a mis des semaines à oser l’avouer à ses parents. Le Centre qu’elle a fondé à l’hôpital St. Luke’s-Roosevelt de Harlem est le fruit de ces douleurs. Il s’est enrichi au fil des années d’un matériel technologique capable d’examiner et de photographier les blessures dans les parties génitales.

    L’HYPOTHÈSE D’UNE TENTATIVE DE VIOL N’EST PAS ÉCARTÉE


    Les derniers rebondissements de l’affaire DSK préoccupent Mme Xenarios : "Tout cela est très négatif pour les victimes de crime sexuel. Venir se faire examiner, témoigner, demander de l’aide après une agression sexuelle est une démarche difficile, douloureuse, humiliante. La plupart des victimes vivent leur traumatisme en silence. L’image surmédiatisée d’une femme violée qui aurait menti et serait en fait une prostituée est extrêmement dommageable."

    Dans son édition du 5 juillet, le New York Times rend compte du rapport rédigé par un conseiller du CTVC, après le passage de Mme Diallo. Ce rapport, qui a été transmis au procureur et à la défense, est la transcription du premier récit donné par la victime présumée. Il laisse penser à la réalité d’une agression, tout en soulignant les incohérences qui apparaîtront plus tard dans le récit de Mme Diallo. Elle indique notamment avoir vu M. Strauss-Kahn se rhabiller avant de quitter la chambre, alors qu’elle a assuré ensuite en être sortie avant lui.

    Ce rapport comme les observations de Mme Xenarios rappellent que l’hypothèse d’une tentative de viol n’est pas écartée. Le procureur n’est cependant plus en mesure de la soutenir : les mensonges répétés de Mme Diallo, même s’ils sont sans lien avec ce qu’elle a éventuellement subi dans la suite 2806, mettent en doute la crédibilité de son témoignage et ont déjà jeté l’opprobre, dans l’opinion publique, sur sa personne. Sans renoncer à son enquête, le procureur Cyrus Vance Jr semblait prêt, mercredi 6 juillet, à renoncer aux poursuites contre M. Strauss-Kahn.

    Marion Van Renterghem
    Article paru dans l’édition du 07.07.11


    Contenu sponsorisé

    Re: Comité de soutien à Nafissatou Diallo

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 24 Nov - 3:04