LIBRE DISCUSSION DANS LES COULISSES DE DEMAIN

Débattons en toute liberté, dans le respect de l’autre, sur tous les sujets qui composent notre société : politique, économie, environnement, religion, philosophie, paranormal, sciences, famille, santé, mode, sexualité, loisirs, sports, divertissements…

Derniers sujets

» Dossier : de l’École capitaliste à l’éducation émancipatrice
par bye Mer 13 Sep - 19:07

» Education : le « désastre » d’un enseignement tiré vers le bas...
par bye Lun 4 Sep - 12:13

» Offre de prêt entre particuliers rapide en 72h
par BastienL Dim 13 Aoû - 19:49

» Jean Gadrey, économiste : “Il faut remettre la réduction du temps de travail au cœur du débat public”
par bye Mar 8 Aoû - 19:04

» Le « chavo-madurisme » n’est rien moins qu’une dictature pure et simple
par bye Dim 6 Aoû - 18:52

» Gel des postes et du budget de l’éducation nationale : non, cette école ne nous convient pas !
par bye Mer 12 Juil - 13:56

» G 20 Hambourg
par bye Lun 10 Juil - 11:51

» Handicapée, je ne peux continuer à enseigner dans mon académie
par bye Mer 5 Juil - 6:21

» Pour une éducation populaire féministe
par bye Lun 12 Juin - 18:20

» La CNT a écrit aux Éditions Belin
par bye Mar 6 Juin - 10:20

» Blanquer ministre de l’Education nationale : au secours, Sarkozy revient !
par bye Jeu 25 Mai - 11:08

» L'accaparement des terres en Birmanie
par bye Mer 17 Mai - 18:42

» Un enseignant kurde témoigne...
par bye Lun 15 Mai - 17:50

» La métamatière et le Roi de la Terre
par De Bortoli Claude Mar 2 Mai - 9:52

» Au-delà des élections
par bye Mer 26 Avr - 17:26

» Les Etats-Unis ont utilisé leur plus puissante bombe non-nucléaire en Afghanistan, une première
par bye Dim 23 Avr - 18:35

» « Pourquoi nous sommes en grève de la faim dans les prisons d’Israël »
par bye Dim 23 Avr - 18:31

» « Enculé, ordure ! ». Philippe Poutou insulté par les flics
par bye Dim 23 Avr - 18:25

» La Sécurité sociale, une assistance ou un droit ?
par bye Dim 23 Avr - 18:22

» Birmanie: pour établir un mécanisme indépendant de réexamen de tous les cas de prisonniers politiques
par bye Ven 21 Avr - 6:02

» Gatti est mort. A la Parole Errante ses mots résonnent encore !
par bye Mer 12 Avr - 18:21

» Turquie : appel urgent au monde enseignant, aux associations et syndicats…
par bye Lun 3 Avr - 18:21

» APPEL À LA MOBILISATION CONTRE LE PROCHAIN SOMMET DE L’OTAN !
par bye Sam 1 Avr - 5:30

» Communiqué de presse de SUD éducation Guyane du 28 mars
par bye Jeu 30 Mar - 10:16

» Qu’est-ce qui ne va pas avec l’arabe à l’école ?
par bye Ven 24 Mar - 12:03

» Libérons l'oisiveté !
par bye Ven 17 Mar - 19:05

» Quand Espérance banlieues bat la campagne
par bye Ven 17 Mar - 19:00

» 8 mars : luttons toutes et tous pour l’égalité des droits !
par bye Mer 8 Mar - 11:01

» Désarmer la police, la proposition pas si saugrenue du NPA
par bye Mar 7 Mar - 12:50

» Fin du dispositif des Caomi: quelle orientation pour les mineurs isolés de Calais ?
par bye Sam 4 Mar - 9:58

» Les fonctionnaires répondent aux "menaces" de Marine Le Pen
par bye Sam 4 Mar - 6:25

» Réduction des indemnités et contrôles drastiques : Macron s’attaque aux chômeurs
par bye Sam 4 Mar - 6:22

» L'avenue Serge Dassault à Corbeil-Essonnes doit être débaptisée !
par bye Sam 4 Mar - 6:20

» Nouvelle révélation du Canard Enchainé : les copinages de Hamon et LVMH
par bye Sam 4 Mar - 6:18

» Une nouvelle menace pour les étrangers
par bye Mar 21 Fév - 12:02

» "Vous êtes la candidate du nanti-système", lance Charline Vanhoenacker à Marine Le Pen
par bye Lun 20 Fév - 20:30

» Vaccins : Marisol Touraine va-t-elle faire respecter la loi ou satisfaire les labos ?
par bye Lun 20 Fév - 20:26

» La tension monte d’un cran entre les Etats-Unis et le Venezuela
par bye Lun 20 Fév - 20:23

» Vandana Shiva : « Gandhi est plus pertinent qu’il ne l’a jamais été »
par bye Lun 20 Fév - 20:16

» Vague de froid en Europe : les migrants vulnérables
par bye Mar 7 Fév - 17:59

» Le centre pour les femmes et les familles migrantes a ouvert ses portes à Paris
par bye Mar 7 Fév - 17:56

» Des incidents éclatent à Aulnay-sous-Bois après les soupçons de viol de policiers
par bye Lun 6 Fév - 18:23

» Le maire rejette l'étude d'UFC-Que choisir sur l'eau potable
par bye Lun 6 Fév - 18:20

» DOCUMENT. Voici le contrat de travail de Penelope Fillon
par bye Lun 6 Fév - 18:17

» Le Hezbollah scrute avec inquiétude la nouvelle politique américaine au Moyen-Orient
par bye Lun 6 Fév - 18:14

» Huit hommes possèdent autant que la moitié de la population mondiale
par bye Mer 18 Jan - 20:06

» Délinquants solidaires : Pour en finir avec le délit de solidarité
par bye Mer 18 Jan - 13:29

» ACTUALITÉ SOCIÉTÉ ET POLITIQUE
par gramophone Sam 14 Jan - 11:34

» votre permis de conduire à portée de main
par neil89 Ven 13 Jan - 23:51

» Poursuivre la mobilisation pour une carte élargie des lycées de l’Education Prioritaire, en grève le 10 janvier !
par bye Mar 10 Jan - 11:50

» Grenade de désencerclement : un CRS mis en examen
par bye Sam 7 Jan - 20:59

» Les trois visages du vote FN
par bye Sam 7 Jan - 20:46

» Les deux jambes du militantisme
par bye Sam 7 Jan - 20:37

» Condamnés aujourd’hui pour avoir comparé Christiane Taubira à un singe
par bye Sam 31 Déc - 10:17

» Échapper au chaos
par bye Jeu 22 Déc - 17:53

» Le sénateur Carle coupable de détournement de fonds publics ? SUD éducation le dit depuis 2009 !
par bye Jeu 22 Déc - 15:06

» Maths : résoudre un problème
par bye Lun 12 Déc - 13:25

» Journée Internationale des droits de l'Homme: une situation inquiétante en Birmanie
par bye Dim 11 Déc - 11:17

» Comment les services de renseignement font la chasse aux employés des télécoms
par bye Sam 10 Déc - 18:54

» ET SI LE MASCULIN NE L’EMPORTAIT PAS SUR LE FEMININ ?
par bye Sam 10 Déc - 18:49

» Un document interne provoque un malaise à la SNCF
par bye Sam 10 Déc - 18:38

» Le gouvernement repousse l’évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes
par bye Sam 10 Déc - 18:29

» Légitime défense des policiers : faut-il tordre le droit ?
par bye Ven 9 Déc - 19:29

» Cadeau de fin d’année, un casier scolaire pour tous les marmots
par bye Mar 6 Déc - 13:59

» Violences policières, violences d’Etat
par bye Mar 6 Déc - 13:54

» La métamatière, les élites et les gouvernants
par De Bortoli Claude Ven 2 Déc - 9:54

» Comment les stups ont enfumé la justice
par bye Jeu 1 Déc - 12:26

» Quel opérateur
par bye Jeu 1 Déc - 12:24

» Fillon président ? Un coup de massue pour l’école
par bye Mer 30 Nov - 17:54

» « Pourquoi j’ai secouru des réfugiés. » Monument en l'honneur de Pierre-Alain Mannoni
par bye Mar 29 Nov - 13:06

» Jean-Luc Mélenchon ne passera pas au second tour de la présidentielle s'il ne se décide pas à parler au peuple
par bye Mar 29 Nov - 13:03

» Graeme Allwright : il t'a laissé la carte qui est si délirante qu'il n'aura plus jamais besoin d'une autre
par bye Mar 29 Nov - 13:00

» Mort de Fidel Castro : bilan de santé de la révolution castriste
par bye Mar 29 Nov - 12:57

» Vinci, piraté par des hacktivistes
par bye Ven 25 Nov - 18:38

» Le Mouvement de la Paix solidaire de la lutte des infirmières et infirmiers
par bye Ven 25 Nov - 18:35

» presentation de moi
par bye Ven 25 Nov - 18:30

» tests
par Matteo13 Mer 23 Nov - 7:48

» Un système d'accueil italien saturé face au nombre toujours aussi important d'arrivées
par bye Lun 21 Nov - 19:08

» Comment fonctionnera le « centre humanitaire » de Paris ?
par bye Lun 21 Nov - 19:06

» Un quart des enfants européens est menacé par la pauvreté
par bye Lun 21 Nov - 19:02

» Cuba : Le Conseil d’État décrète l’amnistie de 787 condamnés
par bye Sam 19 Nov - 11:11

» TURQUIE : Cesser la « chasse aux sorcières » à l’encontre des employé(e)s de l’éducation
par bye Jeu 17 Nov - 18:57

» Ces magnats français qui contrôlent les médias
par bye Dim 13 Nov - 12:23

» Chômage, retraites et revenu universel : et si un cocktail était la bonne solution ?
par bye Dim 13 Nov - 12:20

» L'ANTIRACISME ET LA GAUCHE RADICALE SONT-ILS IRRÉCONCILIABLES?
par bye Dim 13 Nov - 12:16

» L'Amérique de Donald Trump
par bye Dim 13 Nov - 12:09

» Un an après les élections en Birmanie ...
par bye Mar 8 Nov - 18:59

» Fichier des Français : les oublis et les erreurs de Cazeneuve et Urvoas
par bye Mar 8 Nov - 11:54

» Burkina Fasso : Grève dans l’éducation les 3 et 4 novembre
par bye Mar 8 Nov - 11:49

» "Ni rire, ni pleurer, ni haïr. Comprendre"
par bye Mar 1 Nov - 11:58

» Besoin de crédit personnel
par filhastreanne Lun 31 Oct - 2:32

» L’usage informationnel acritique d’Internet à l’école primaire
par gramophone Dim 30 Oct - 10:06

» Un maire serbe à Srebrenica, tout un symbole, 21 ans après le massacre
par bye Lun 24 Oct - 12:39

» L'Arctique : eldorado ou mirage?
par bye Lun 24 Oct - 12:36

LE SITE

Dans Les Coulisses de Demain

FORUMS & SITES AMIS

FORUM EST INSCRIT SUR


    Pour ou contre la fourniture d’armes à l’opposition syrienne ?

    Partagez
    avatar
    bye
    Administratrice

    Masculin
    Nombre de messages : 8754
    Localisation : souvent nuages
    Emploi/loisirs : décalé
    Humeur : main tendue
    Date d'inscription : 19/12/2007

    Pour ou contre la fourniture d’armes à l’opposition syrienne ?

    Message par bye le Sam 16 Mar - 21:58

    Pour ou contre la fourniture d’armes à l’opposition syrienne ?
    PIERRE HASKI | RUE89.COM | VENDREDI 15 MARS 2013
    vendredi 15 mars 2013


    Pour ou contre la fourniture d’armes à l’opposition syrienne ?
    Pierre Haski | rue89.com | vendredi 15 mars 2013



    Combattant de l’armée syrienne libre près d’Azaz, décembre 2012 (Manu Brabo/AP/SIPA)

    La volonté annoncée par la France et la Grande-Bretagne d’armer l’opposition au régime de Bachar el-Assad en Syrie ne fait pas l’unanimité. Plusieurs personnalités de l’opposition de droite et d’extrême droite ont exprimé des réserves ou carrément leur hostilité à cette mesure, évidemment dénoncée à Damas.

    Ce tournant stratégique dans l’engagement des deux pays européens dans le conflit syrien pose de nombreuses questions.

    En deux ans de soulèvement, depuis le 15 mars 2011, le conflit syrien a connu plusieurs phases :

    celle du soulèvement pacifique, violemment réprimé par l’armée syrienne ;
    celle de la protection armée des manifestations de l’opposition ;
    celle de la lutte armée à travers la constitution de l’Armée syrienne libre.
    Les pays occidentaux ont progressivement accru leur engagement, passant de la condamnation verbale de la répression des premières manifestations, à un soutien politique à l’opposition syrienne et à un soutien logistique de plus en plus marqué à son action armée.

    La fourniture d’armes plus sophistiquées, comme des missiles sol-air fréquemment cités, marquerait un nouveau pas dans cette escalade, sans toutefois aller jusqu’à un engagement militaire direct comme ce fut le cas en Libye en 2011.

    Revue des arguments pour et contre cette décision.

    1
    Pour
    Mettre fin au déséquilibre
    C’est l’argument mis en avant, jeudi sur France Info, par Laurent Fabius, le chef de la diplomatie française :

    « On ne peut pas accepter qu’il y ait ce déséquilibre actuel avec d’un côté l’Iran et la Russie qui livrent des armes à Bachar et de l’autre des résistants qui ne peuvent pas se défendre. »


    L’annonce de Laurent Fabius
    La France et la Grande-Bretagne demandent donc à l’Europe de « lever l’embargo sur les livraisons d’armes », imposé dès le début du conflit en 2011. A défaut d’un accord des partenaires de l’UE, la France et la Grande-Bretagne procèderont unilatéralement, a laissé entendre le ministre.

    De fait, l’embargo prendrait fin le 31 mai si les 27 ne se mettent pas d’accord pour le prolonger, mais Paris et Londres souhaitent une décision plus rapide.

    Le « déséquilibre » dont parle Laurent Fabius est toutefois en partie contrebalancé par les armes qui seraient fournies à la résistance par le Qatar, et, selon certaines informations, l’Arabie saoudite. Selon Der Spiegel, des résistants syriens seraient même formés à l’utilisation de ces armes par des instructeurs américains en Jordanie, même si officiellement Washington se refuse à armer directement les insurgés.

    Cohérence avec la reconnaissance
    La France a pris l’initiative de reconnaître la première la Coalition nationale syrienne (CNS) lors de sa création en novembre dernier, entraînant dans son sillage la plupart des pays occidentaux. Plus d’une centaine d’Etats reconnaissent désormais le CNS comme le représentant du peuple syrien, délégitimant ainsi le pouvoir de Bachar el-Assad.

    Il y a quelque incohérence à reconnaître le CNS, et à ne pas lui donner les moyens de sa victoire.

    C’est ce que ne cessent de proclamer les dirigeants de l’opposition syrienne, qui se sentent largement abandonnés par la communauté internationale.

    Le chef du CNS, Ahmed Moaz al-Khatib, avait menacé de boycotter la réunion des Amis du peuple syrien le 28 février à Rome, et en avait été dissuadé par le secrétaire d’Etat américain John Kerry.

    Accélérer la chute du régime pour limiter les souffrances
    Après 70 000 morts, un million de réfugiés dont le nombre pourrait doubler ou tripler cette année selon le Haut-Commissariat de l’ONU aux réfugiés, après un long cortège d’exactions et de massacres, ne pas armer l’opposition signifie prolonger inutilement un conflit parmi les plus cruels.

    La guerre de Syrie est en effet dans une phase où le régime dispose toujours, avec son armée, avec l’appareil d’Etat, avec le soutien d’une partie de la population et ses appuis internationaux (Russie, Iran, Hezbollah libanais...), de la capacité de se maintenir au pouvoir, sans pour autant pouvoir écraser le soulèvement.

    A l’opposé, la résistance syrienne gagne du terrain, contrôle des zones entières du territoire, mais n’a pas les moyens de porter un coup fatal au régime baassiste. La fourniture d’armes, en particulier de missiles sol-air permettant de neutraliser la supériorité aérienne du pouvoir, lui permettrait de changer d’échelle et sans doute de l’emporter dans cette guerre ravageuse.

    Les partisans de la fourniture d’armes à la résistance font également valoir que ce renforcement de l’opposition pourrait favoriser la quête d’une solution politique, comme le déclarait jeudi le porte-parole du Quai d’Orsay :

    « Ça ne veut pas dire du tout que nous abandonnons la solution politique mais Bachar el-Assad ne veut pas du tout bouger parce qu’il pense avoir la supériorité permanente par les armes. En fait, lever l’embargo est un des seuls moyens qu’il reste pour faire bouger politiquement la situation. »

    2
    Contre
    Ajouter de la guerre à la guerre
    La première des objections à la décision de fournir des armes à la résistance syrienne est qu’elle constitue une escalade qui génèrera plus de combats, plus de souffrance, plus de victimes, et appellera d’autres escalades si celle-ci ne suffit pas.

    C’est le point de vue de Claude Guéant, l’ancien ministre de l’Intérieur, sur BFM-TV :

    « C’est une horreur totale. Mais si nous livrons des armes, il y aura encore plus de morts. Mes considérations sont strictement humanitaires. »

    D’autant que de nombreux Syriens, y compris dans l’opposition, estiment aujourd’hui que, même en cas de départ de Bachar el-Assad dans les prochains mois, les combats continueraient en raison de la nature en partie communautaire des affrontements actuels.

    Dans un tel contexte, les armes livrées aujourd’hui contre Assad, seront celles de la guerre civile de demain.

    Dans quelles mains finiront ces armes
    C’est l’argument qui, jusqu’ici, avait le plus de poids dans les hésitations des Occidentaux, tant à Washington qu’en Europe.

    La crainte est de fournir des armes à une Armée par définition moyennement structurée, avec le risque que ces armes se retrouvent dans d’autres mains, celles des groupes jihadistes qui ont convergé sur la Syrie pour ouvrir un nouveau front dans un combat qui n’est, évidemment, pas celui que veulent aider Paris et Londres.

    Dans cette crainte, il y a le précédent de l’Afghanistan, avec la fourniture de missiles sol-air Stinger américains à la résistance afghane dans les années 80, qui se sont retrouvés dans les mains des groupes les plus durs, devenus violemment antiaméricains une fois les Soviétiques partis.

    Il y a également le cas plus récent encore de la Libye, avec l’arsenal libyen qui s’est retrouvé dans la nature lors de la défaite de Kadhafi, et dont on retrouve les traces jusqu’au nord du Mali parmi les jihadistes combattus par l’armée française.

    Ces groupes jihadistes, dont certains sont liés à Al Qaeda, sont minoritaires dans la lutte armée de Syrie, mais ils existent, et comptent dans leurs rangs des combattants étrangers. Leur importance ne doit pas être exagérée, mais leur existence ne peut non plus être niée, pas plus que le risque qu’ils font peser sur l’après-Assad.


    Bons et mauvais rebelles (Hervé Baudry)

    La légalité internationale
    « La France est une nation souveraine, madame », a répondu Laurent Fabius à la journaliste de France Info qui l’interrogeait sur l’éventualité d’un refus des 25 autres pays de l’Union européenne de lever l’embargo imposé dès 2011, comme le lui demandent la France et la Grande-Bretagne. L’unanimité est requise pour une telle décision.

    Cette phrase contient en elle toute l’arrogance française telle qu’elle est régulièrement perçue par ses partenaires. La France se veut l’un des principaux partisans d’une politique étrangère et de sécurité commune en Europe, mais la première aussi à en miner la progression par ses pratiques unilatérales d’ancien empire.

    Ceux qui avaient critiqué l’action de Nicolas Sarkozy en Libye, allant au-delà de l’esprit et de la lettre des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU, pourraient bien être en train de faire la même chose en Syrie. Au nom des mêmes principes humanitaires et de l’efficacité politique.

    http://www.rue89.com/2013/03/15/pour-ou-contre-la-fourniture-darmes-lopposition-syrienne-240575

      La date/heure actuelle est Sam 23 Sep - 13:53